Poudlard est officiellement de retour ! Bonne rentrée à tous !
Vous pouvez retrouver la liste des préfets et des capitaines en cliquant juste ici. Espérons qu'ils fassent mieux que les précédents ! Félicitations à eux !
GRYFFONDOR : 0 pt | POUFSOUFFLE : 0 pt | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt
La Gazette de l'été est parue ! Venez la commenter ici !

Partagez|

FLASH BACK - En bonne compagnie | PV Remus Lupin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: FLASH BACK - En bonne compagnie | PV Remus Lupin Lun 10 Mar - 17:27

En bonne compagnie.
❝ Flashback, cinquième année. ❞

Et encore un vendredi après midi, en plein pendant le moi de Mars ; Marlène a tout juste 15 ans, et est en cinquième année. Elle s'est bien intégrée dans sa maison, depuis qu'elle a rejoins l'équipe de Quidditch. Elle a finit par devenir amie avec James, Lysandre, et beaucoup d'autre gens de son année. Elle a aussi finit par se démarquer de sa famille, et des idées qu'elle véhicule. Elle regardait par la fenêtre alors qu'une brindille d'herbe frémissait sous le vent.
Et BOUM ! Elle entendit quelque chose tomber près d'elle, et tourna la tête pour contempler un gros livre poussiéreux sur le sol, et une élève de première année qui la regardait l'air terrifiée. Elle n'était pas si effrayante, si ? Élevant un sourcil, Marlène regarda la jeune fille partir rapidement après avoir bredouillé un mot d'excuse. Étonnée par le comportement de la plus jeune, la blonde mit un moment avant de reprendre ses esprits.

Elle s'étira, et son anneau scintilla un moment alors que sa main passa dans un rayon de lumière dorée. Éblouie, Marlène décida de s'éloigner de la fenêtre et de s'habiller. Elle avait passée presque toute la journée dans le dortoir, trop fainéante pour sortir, cependant, elle devait rejoindre Remus dans la bibliothèque pour travailler, et ça dans peu de temps. Éclairée par la lumière du soleil, la blonde finit de s'habiller et rassembla ses affaires de cours dans un sac dont la fermeture éclaire était mâchouillée.
Elle se retourna soudain vers la fenêtre quand elle entendit un TOC TOC TOC sonore. Elle fut soulagée de voir que ce n'était qu'un hibou qui voulait lui livrer un petit mot. Elle se demanda ce qu'on lui voulait à cette heure-ci, et il se trouva simplement qu'un de ses amis avait trouvé drôle de lui envoyer l a phrase suivante :
'Elle s'appelle Marlène McKinnon, et elle est aussi délicate qu'un troupeau d'orcs croisés avec des hobbits !'
Exaspérée, elle roula des yeux : soit un de ses amis avait vraiment un humour qui laissait à désirer, soit Peeves cherchait encore à semer la discorde. Elle pensa aussi à ces Serpentards qui ne pouvait pas la supporter : peut-être que c'était eux.
Elle jeta le mot dans la poubelle jonchée de papiers de choco-grenouilles et de nargoles et prit son sac pour finalement sortir du dortoir, puis de la salle commune des Gryffondors.

Étudiant les alentours avec précaution, Marlène ne put s'empêcher d’apercevoir un homme étrange qui avait un air manqué de Saroumane, mais quand il se retourna, elle remarqua que c'était seulement Dumbledore vu de loin, et elle se sentit un peu coupable. Elle entendit un PLOUF sonore en passant à côté d'une porte menant aux toilettes. Étrangement, la porte en bois était entrouverte. Elle continua cependant son chemin vers la bibliothèque, essayant de ne pas s'agacer du CUI-CUI répétitifs des oiseaux passant près des fenêtres.

Elle finit par arriver devant la porte de la bibliothèque qu'elle ouvrit. Elle grinça avec un IIIK sonore qui fit se retourner la moitié des gens présents aux tables pour travailler, et Marlène baissa la tête avec une certaine honte, continuant à marcher avec la discrétion d'un elfe des bois. Elle finit par repérer Remus assis à une table; il devait l'attendre, alors elle se dépêcha de  se diriger vers lui. Eh bien, croyez-le ou non, même une fois juste à côté de lui, il ne sembla pas la voir. Elle savait bien que Remus et elle ne se connaissait pas encore très bien, mais elle s'était dit que ce serait l'occasion de le connaître un peu mieux.

"« Et bien Remus, on est dans la lune ? » " Elle demanda avec un petit sourire timide. Elle avait beau avoir juste 15 ans, Marlène avait déjà autant de répartie qu'une Vélane en colère.

Défis :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar



PRÉFET GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

PRÉFET GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 913
| AVATARS / CRÉDITS : Charlie Heaton
| SANG : sang mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: FLASH BACK - En bonne compagnie | PV Remus Lupin Mar 18 Mar - 19:20

L'hiver était enfin en train de laisser doucement sa place à des jours plus doux, pour le plus grand plaisir de Remus. Le jeune loup garou sortait en général encore plus marqué et affaibli de ses pleines lunes hivernales, et même si sa mauvaise mine passait plus inaperçue en hiver, il accueillait la douceur printanière sans regrets. Par contre, le mauvais côté des choses était que les BUSE semblait tout à coup beaucoup plus proche. Il leur restait du temps, certes, mais mieux valait se mettre à travailler sérieusement dès maintenant. En bon élève prévoyant qu'il était, Remus essayait de motiver ses camarades, sans grand succès. Son statut de préfet lui avait certes donné un peu plus d'autorité (et surtout une confiance en lui qu'il n'avait jamais osé avoir), mais face à ces têtes de bois de Gryffondors, le combat était perdu d'avance. Il avait été un peu surpris, lorsqu'il avait lancé un soir, dans la salle commune, l'idée de faire des groupes de travail, de voir Marlene se porter volontaire. Beaucoup moins de voir James et Sirius l'ignorer avec leur nonchalance habituelle, et Peter faire mine d'être très occupé à compter les pépites de chocolat de son cookie. Il n'avait encore jamais passé de temps avec Marlene, mais elle s'était rapproché de leur petite bande par l'intermédiaire de l'équipe de Quidditch. Heureux d'avoir, pour une fois, de la compagnie de sa propre maison à la bibliothèque, il lui donna rendez-vous vendredi après-midi.

Il s'était déjà installé lorsqu'elle arriva. Il avait même eu le temps de se plonger dans un livre sur les esprits frappeurs qui l'intriguait. Il était en train de méditer sur un détail qui contredisait ce que lui racontait son père à ce sujet lorsque Marlene lui lança une réplique taquine. Il lui rendit son sourire timide et fit un peu de place sur la table pour qu'elle puisse d'installer à son aise :

- Pas dans la lune, ou alors une lune peuplée de fantômes...

Il redressa son livre pour qu'elle en lise le titre et le sujet ("Sans matières et sans corps : la vraie nature des esprits frappeurs"). Puis il referma le volume et le mis de côté, il l'avait feuilleté par simple curiosité, les esprits frappeurs n'étaient pas à leur programme cette année. Il la laissa s'installer puis enchaîna :

- Prête à bosser ? Tu préfères attaquer la Métamorphose ou les Défenses contre les Forces du Mal ?

______________________________

- Remus J. Lupin -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: FLASH BACK - En bonne compagnie | PV Remus Lupin Dim 23 Mar - 18:13

En bonne compagnie.
❝ Au boulot ! ❞

Marlène se souvient encore du premier jour où elle a vu Remus. Ils étaient encore en première année, et c'était le tout premier jour. Tout comme elle, il semblait seul et perdu à la table des Gryffondors. Et bien qu'elle n'ait pas osé aller le voir, elle sympathisait déjà avec lui mentalement à l'époque. Mais il n'avait été qu'une question de temps pour qu'il ne rencontre James, et elle avait rencontré quelques personnes aussi : Malik et Garance, notamment, ont été ses premiers amis à Poudlard. Elle avait pendant longtemps eu l'envie d'aller lui parler : il avait l'air sérieux, très gentil, et bourré d'intelligence.

Seulement, les quatre premières années à Poudlard ont été assez solitaires pour Marlène, c'est pourquoi elle s'est plongée dans du fanatisme poussé à cet époque là, avec en tête d'affiche Gilderoy Lockhart et Jick Magger. Et bien sûr, tous les joueurs de Quidditch de l'équipe Irlandaise, celle qu'elle soutenait, et qu'elle soutient toujours. Ce n'est qu'en cinquième année, donc il y a peu de temps, qu'elle a commencé à fréquenter les Maraudeurs, qu'elle a rencontré Lysandre (elle le trouve tellement mignon...) et qu'elle s'est liée d'amitié avec Raphaël.

Parfois dans les couloirs, elle aperçoit encore sa cousine Minerva, mais elle a l'impression de ne plus la connaître, et d'être aussi invisible qu'un Sombral. Parfois, elle croise aussi Fluvia, une connaissance de longue date.. Mais de la même façon, elle l'ignore. C'est ennuyeux, à la fin. Mais elle a prit l'habitude, et maintenant ce n'est que routine. L'érudition des sang-purs, elle ne veut plus rien avoir à faire avec.

Mais bon, actuellement, elle s'installe en face de Remus avec un sourire. Le savoir est d'or, alors il faut travailler, réviser un peu : et il n'y a pas de meilleur camarade pour cela que Remus Lupin, le préfet et premier de la promotion à Gryffondor. Elle jette un coup d'oeil à la couverture du livre.

« Woah, ça a l'air... Compliqué. Tu es bien courageux pour lire un truc comme ça. Ou juste très intelligent. Ou les deux, sûrement. » Elle rit un peu nerveusement, se grattant l'arrière de la tête. On est bien loin de la Marlène de 21 ans là. L'adolescente qu'on a là est bien moins confiante que celle qu'on connaît. « On devrait commencer par la Métamorphose, et garder le meilleur pour la fin, qu'est-ce que tu en dis ? » Elle propose avec un joli sourire, ses yeux bleus pétillants. Elle espère vraiment que tout se déroulera bien. Elle a toujours voulu compter Remus parmi ses amis, et aujourd'hui est l'occasion parfaite pour exhausser son souhait.

Elle fouille dans son sac à bandoulière kaki et en sort du parchemin, un pot d'encre et une plume, ainsi qu'un énorme bouquin tellement vieux qu'on croirait qu'il est recouvert de poussière, mais ce n'est que sa véritable couleur. « J'ai trouvé ça ! » Dit-elle avec un sourire. « Parmi les livres que j'ai chez moi. Je savais pas si ça allait être utile, mais je me suis dit que j'avais eut raison de le prendre. » Sur l'épaisse tranche du livre était gravé en lettres dorées Un Guide Pratique de la Métamorphose : Peut-être que ce livre était une chaise, avant par Rolhenda Cépamoi. « Alors, on commence par quoi ? C'est toi le bon élève, je suis l'exemple ! »

Défis :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar



PRÉFET GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

PRÉFET GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 913
| AVATARS / CRÉDITS : Charlie Heaton
| SANG : sang mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: FLASH BACK - En bonne compagnie | PV Remus Lupin Sam 19 Avr - 14:48

Remus prit le compliment de sa camarade à la rigolade, poussant son livre sur les fantômes de côté. Commencer par la métamorphose, parfait. Comme beaucoup de Gryffondors, ils appréciaient tous les deux les Défenses contre les Forces du Mal, autant le garder pour la fin. Quant à la Méta, Remus aimait aussi cette matière, même s'il s'y considérait un peu moins doué qu'en DCFM. Mais il trouvait le Professeur MacGonagall excellente et il était toujours motivé pour ne pas la décevoir.

- C'est parti pour la Méta alors !

Marlene avait l'air motivée aussi, ce qui était toujours plus agréable pour travailler que la mauvaise volonté de ses amis Maraudeurs... Il lui rendit son sourire et examina le livre qu'elle avait sorti de son sac. Incroyablement vieux, il déchiffra le titre sur la reliure puis leva la tête vers elle, avec un air des plus sérieux :

- Tu crois que c'était vraiment un chaise avant ?...

Il se mordit les lèvres un instant, puis se mis à pouffer doucement en secouant la tête, ouvrant le livre ou inspecter la table des matières.

- N'empêche t'imagine ? Quoique ce n'est surement pas possible, si c'était vraiment une chaise à la base, le sortilège aurait dû se briser à la mort de l'auteur. Et vu l'âge de ce bouquin, ça ne m’étonnerais pas que Mrs. Cépamoi ne soit plus de ce monde... Ah tiens, regarde le dernier chapitre "Pourquoi il est déconseillé d'utiliser des chaises pour faire des livres".

Passer des blagues à l'attitude studieuse, et vice-versa, était la spécialité de Remus. Travailler avec lui était rarement aussi barbant que James et Sirius pouvait le laisser croire en s'échappant toujours de leurs heures d'études.

______________________________

- Remus J. Lupin -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: FLASH BACK - En bonne compagnie | PV Remus Lupin Mer 23 Avr - 17:51

En bonne compagnie.
❝ Think I'm gonna lose it, lose it, lose it...❞

Elle était au moins certaine d’une chose. Avec Remus, elle savait qu’elle travaillerait sérieusement. Elle savait également qu’elle pourrait d’améliorer, et comprendre ce qu’elle n’avait pas compris. Elle beau ne pas avoir le cerveau de Merlin, elle n’avait pas non plus un Nargole à la place du cerveau. Tout comme Remus, la blonde préférait largement la DFCM, et elle avait fait son choix en conséquence, comme dit plus tôt, et elle se doutait que Remus serait de son avis également. Bien –sûr, elle n’aimait pas réviser plus que les autres, mais elle ne voyait pas ça comme une corvée non plus. Elle aimait ses études, et même si elle n’était pas autant une tête que Remus, elle restait tout de même une bonne élève. Alors réviser, et surtout avec un ami, ne la dérangeait pas. Surtout quand cet ami était aussi gentil que Remus.

« Je pense pas… »  Elle dit, ne connaissant elle-même pas vraiment la réponse. Puis avec la réponse de Remus, tout lui parut bien entendu évident. « J’imagine pas la tête de mes parent si ils avaient un jour retrouvé une chaise dans leur bibliothèque. » Elle pouffa avec un sourire espiègle. Évoquer ses parents la faisait toujours grimacer intérieurement. Surtout maintenant qu’elle fréquentait des personnes dans le même était d’esprit qu’elle. Chaque jour qui passait la persuadait que ses parents n’étaient pas de bonnes personnes. Et chaque jour grandissait en elle l’envie de tout plaquer, et partir de chez elle pour toujours. Mais elle savait qu’à 15 ans, c’était pas une bonne idée. Un peu de patience. Elle sourit au nom du chapitre. «  Bon alors, si je ne me trompe pas, on doit faire un essai sur les Animagi ? » Elle regarda le parchemin où elle avait pris notes des devoirs. « Oui, c’est ça. Alors, faut déjà voir ce qu’on sait. » Elle dit en souriant.

Alors qu’elle allait commencer à donner les informations qu’elle avait déjà, elle vit de la queue de l’œil un groupe de trois Serpentards de sixième année commencer à taquiner une jeune Poufsouffle qui devait être à peine en deuxième année. Elle essaya de ne pas s’en préoccuper : soit la libraire allait s’en occuper, soit ils allaient de toute façon vite passer leur chemin. Elle tenta d’ignorer ce qu’elle entendait. Ils la traitaient de sang de bourbe.

La poursuiveuse serra la main sur sa plume. Et tenta de se concentrer. « Je crois qu’il est important de parler de la différenciation entre les Animagi déclarés et ceux qui ne le sont pas.. » Ses pensées étaient à présent mélangées dans sa tête. Elle devait garder toute son attention sur cette simple action : garder son calme. Sinon elle allait se lever pour mettre une rouste à ces imbéciles. Déjà, elle reconnaissait deux visages. Des sangs purs. Une boule se logea dans sa gorge alors qu’elle se sentait incapable de dire quoi que ce soit de plus à Remus. Elle sentait que si elle faisait quoi que ce soit maintenant, elle perdrait le contrôle.

Défis :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar



PRÉFET GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

PRÉFET GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 913
| AVATARS / CRÉDITS : Charlie Heaton
| SANG : sang mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: FLASH BACK - En bonne compagnie | PV Remus Lupin Mer 30 Avr - 14:58

Une chaise dans une bibliothèque... Remus pouffa en même temps que Marlene, imaginant la scène. Ils reprirent rapidement leur sérieux en se concentrant sur le sujet de leur dissertation. Evidemment, ce que sa camarade ne savait pas, c'est que le jeune homme avait déjà lu tout ce qu'il était possible de lire depuis un bon bout de temps sur le sujet, pour aider ses amis Maraudeurs à devenir des Animagi. Une entreprise totalement folle pour des jeunes sorciers autodidactes comme eux mais la plus belle preuve d'amitié que Remus n'aurait jamais espérer recevoir. Il fallait qu'ils restent discret pour ne pas attirer l'attention sur leur savoir inhabituel en la matière. Aussi il se contenta de prendre sa plume pour écrire quelques notes de brouillon.

- On peut déjà commencer par une définition simple. Ce n'est ni plus ni moins que des sorciers qui ont le pouvoir de se transformer en un animal à volonté. On va rentrer dans les détails par la suite...

Ils commençaient à noircir leur parchemin de notes lorsque Remus remarqua un groupe de Serpentard commencer à s'en prendre à une jeune Poufsouffle. Marlene les avait vu aussi, mais elle essaya de se concentrer sur sa plume, bien que Remus vit clairement les muscles de sa mâchoire se crisper. D'un rapide coup d'oeil, il tenta de voir où était passé la bibliothécaire, mais évidemment, elle devait être occupé dans la Réserve. Etant préfet, il avait un bon prétexte pour intervenir, même s'ils ne s'agissait pas d'élèves de sa maison. Mais il connaissait certains des Serpentards du lot, et il savait pertinemment qu'en intervenant, il risquait d'envenimer la situation. Mais lorsqu'il entendit distinctement les taquineries devenir des insultes sur le statue de sang de la jeune fille, il posa sa plume d'un geste sec et se leva de sa chaise. En quelques pas, il avait rejoint le groupe. Ignorant les Serpentards, il posa une main sur l'épaule de la Poufsouffle, qui avait déjà les yeux remplis de larmes et lui dit d'une voix douce mais ferme : "Viens t'asseoir avec nous". Surprise, elle mis du temps à bouger, alors que les verts ricanaient.

- Lupin se prend pour une chevalier servant maintenant ! Elle est pas un peu jeune pour toi Lupin ? En même temps avec ta tête de Sombral je comprend que...

- Bien, si vous n'avez rien d'autres à faire, circulez. Je suppose que vous êtes au courant que je peux retirer des points à votre maison... Son insigne scintillait sur sa poitrine, il avait mis du temps à accepter de la porter, mais pour une fois il s'en félicita, même si ça ne semblait pas impressionner les Serpy.

- Si tu crois qu'on va laisser un Bouffondor nous retirer des points à cause d'une saleté de Sang de B...


- 5 points pour tapage dans un lieu de travail, 10 points pour propos injurieux, comme vous êtes trois je multiplie tout ça, ça nous donne un résultat de...

Remus s'interrompit pour attraper d'un geste vif sa baguette dans sa poche alors que l'un des trois qui jurait entre ses dents avait fait mine de lever la main vers lui.

______________________________

- Remus J. Lupin -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: FLASH BACK - En bonne compagnie | PV Remus Lupin Sam 3 Mai - 8:34

En bonne compagnie.
❝ Better say your prayer, 'cause you're never gonna make it home❞

Elle avait toujours eut le sang chaud. Non pas qu’elle soit connue pour s’énerver pour un rien, ou pour réagir au quart de tour, mais elle n’est en tous cas pas du genre à laisser quelqu’un se faire martyriser. Prendre sur elle en ce moment précis était probablement une des choses les plus difficiles qu’elle n’ait jamais eut à faire. Ses convictions, tout ce en quoi elle croyait, elle devait les refouler car elle était dans la bibliothèque, et ce n’était sûrement pas un endroit stratégique pour commencer une bagarre. Et puis, Remus était préfet, il était le plus à même de s’en charger.

La blonde peinait à rester concentrée sur ses devoirs et à écouter son ami parler. La seule chose qu’elle arrivait à bien entendre était les railleries des Serpentards, leurs mots susurrés vicieusement à l’oreille de la pauvre gamine qui ne savait pas quoi faire. Plus que quiconque, la blonde savait très bien ce que ça faisait. En première et deuxièmes années, elle avait été la cible principale d’Alecto Carrow et sa bande. En tant que sang-pure à Gryffondor, elle était considérée comme traîtresse à son sang, et tout ce qui allait avec. Elle savait ce que la Pouffy ressentait, et cela la rendait malade de ne pas pouvoir intervenir.

Dans sa tête, elle commença à compter. Si quand elle arrivait à 60 secondes, donc une minute, Remus n’était pas intervenu, elle prendrait les choses en main elle-même, peu importe les ennuis que cela lui apporterait. Arrivée à 40, elle mit la main sur sa baguette dans sa poche. A 45, elle était prête à se lever, mais à sa grande surprise, elle entendit la voix de Remus inviter la plus jeune à leur table. Soulagée, elle lâcha sa baguette et accueillit la jaune et noire à la table.

« Ça va, on est avec toi maintenant. » Elle dit avec un sourire compatissant et se voulant rassurant. La petite rousse hocha la tête, les yeux brillants de reconnaissance. Alors que la blonde reporta son attention sur les Serpentards, elle remarqua qu’ils n’avaient toujours pas lâchée l’affaire. On dit souvent que les Serpents sont comme les chiens – quand ils mordent, ils ne lâcheront que s’ils y sont forcés.

Les verts et argents s’acharnaient à présent sur son ami, et la colère s’entassait en elle, créant une boule dans son estomac, boule qui remontait petit à petit dans sa gorge. Le visage crispé, la mâchoire serrée, elle faisait tout son possible pour ne pas craquer. Cependant, l’un des agresseurs fit le geste de trop, levant la main sur son ami. Si Remus était réactif, la poursuiveuse l’était plus encore. En une fraction de seconde, elle s’était levée, et avait placé sa baguette sous le menton du Serpent, appuyant contre sa gorge les yeux noirs de colère.

« Lève cette main encore une fois et je te promets d’en faire de la pâté pour le chien de mes parents. » Elle dit l’air menaçant, donnant encore un peu plus de pression sur la gorge de son adversaire. « J’ai fermé ma bouche pendant déjà plus de temps que nécessaire. J’ai une baguette magique, je sais m’en servir. Maintenant excuses toi à mon ami et à la pauvre première année que tu viens d’insulter, sinon tu vas assister à une démonstration de mes cours de DCFM. »

Et là, le Serpent eut la pire réaction qu’il aurait pu avoir. Il pouffa de rire et regarda la poursuiveuse de haut. Prise de rage, elle commença. « Stupef- »



Défis :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar



PRÉFET GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

PRÉFET GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 913
| AVATARS / CRÉDITS : Charlie Heaton
| SANG : sang mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: FLASH BACK - En bonne compagnie | PV Remus Lupin Jeu 8 Mai - 12:33

Tout alla très vite. Le préfet avait a peine sorti sa baguette de sa poche que Marlene tenait déjà le Serpentard à sa merci, la baguette sous la gorge. L'air furieux de la jeune femme était plutôt effrayant, et Remus eut un petit moment de surprise, tout comme les autres Serpy, avant de se reprendre.

- Marlene, c'est bon, lâche-le...

Il regardait avec inquiétude du côté du bureau de la bibliothécaire. Elle pouvait apparaître d'un moment à l'autre et la scène qu'elle découvrirait les mettraient tous dans un sacré pétrin. Il valait mieux en rester là, quitte à régler cette affaire plus tard. Malheureusement, le Serpentard ne l'aida pas à calmer la situation en ricanant stupidement, ce qui finit de mettre sa camarade hors d'elle. Elle ouvrit la bouche et commença à articuler le sortilège de stupéfixion, d'un geste réflexe, Remus lui attrapa le bras et le tira vers le sol, déviant le sort qui s'écrasa sur les pavé dans claquement retentissant. Cela fit sursauter tout le monde, et ne manquerait pas d'attirer Mrs Pince dans quelques secondes. Sans lâcher Marlene, il l'attira vers leur table, ignorant les Serpentard qui semblait abasourdit qu'elle ait été sous le point d'assommer l'un d'eux en pleine bibliothèque.

- Ramasse tes affaires, si Mrs Pince nous tombe dessus, on est mal.

La petit Poufsouffle avait déjà disparue, ayant certainement eu la bonne idée de fuir de la bibliothèque dès que ça a commencé à dégénérer. Abandonnant les livres sur la table, Remus fourra tout le reste dans son sac avec précipitation. Il ne pouvait pas en vouloir à Marlene d'avoir prit sa défense, au contraire, mais parfois, il aurait préféré que ses camarades aient le sang un peu moins chaud...

______________________________

- Remus J. Lupin -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: FLASH BACK - En bonne compagnie | PV Remus Lupin Mar 13 Mai - 7:16

En bonne compagnie.
❝ I'm the narrator, and this is just the prologue❞

Qu'on lui fasse du mal était une chose. Qu'on fasse du mal à une inconnue en était déjà une autre, surtout si l'inconnue était une innocente Poufsouffle de première année. Mais qu'on fasse du mal ou qu'on menace un de ses amis ? C'était tout bonnement hors de question. Il n'en fallait pas plus pour la mettre hors d'elle. Impulsive comme elle était, la blonde n'avait pas réfléchit deux fois avant de se jeter au cou de son adversaire. Elle avait peut-être un joli petit minois innocent, mais elle était loin d'être la douce créature qu'on pouvait imaginer qu'elle soit. En revanche, si Remus pensait que son air furieux était effrayant, le Serpentard ricanant sous ses doigts semblait penser autrement.

« Je refuse de le lâcher tant qu'il ne s'est pas excusé. » Elle répondit au préfet, son regard fixant toujours le Serpentard de la façon la plus froide possible. Elle ne pouvait pas moins se soucier de la bibliothécaire en ce moment précis. Qu'elle vienne, la vieille goule ! Elle se ferait un plaisir de lui raconter ce que les Serpentards ici présents avaient fait. Aveuglée par la colère, elle ne se rendait même pas compte qu'elle risquerait d'avoir des ennuis jusqu'au cou pour les avoir attaqués physiquement.

« Stupéfix ! » S'était-elle écriée. Mais juste avant qu'elle n'ait lancé son sort, son camarade avait attrapé sa main, et le sort s'était éclaté sur le sol dans un claquement sonore qui avait résonné dans les rayons, alertant chaque élève. Elle n'eut pas vraiment le temps de réfléchir à la suite, puisque Remus l'attira vers la table et se mit à tout ranger. La blonde rangea ses affaires à son tour, reprenant ses esprits petit à petit. S’ils se faisaient attraper, ils étaient mal. Elle n'aurait pas dut s'emporter, pas autant, et surtout pas ici. Elle hocha la tête à ce que dit Remus et ferma son sac avant de se diriger avec lui vers la sortie. Elle ne put s'empêcher de jeter un coup d’œil en arrière pour voir les Serpentards la regarder avec des yeux ronds. Elle était satisfaite d'avoir eu son effet, même si elle n'était pas particulièrement fière de s'être laissé aller ainsi.

Ils s'arrêtèrent de courir une fois assez loin de la bibliothèque, et se mirent à marcher, reprenant leur souffle. La blonde semblait encore sous le choc, et même si elle était calmée, elle ne semblait pas en paix. Elle s'appuya contre un des murs de pierre et regarda Remus. «  Je... Je suis désolée. » Elle dit en baissant la tête, embarrassée. «  Je voulais pas nous attirer des ennuis mais... Mais tout ça... Ça me met juste hors de moi... » A chaque mot qu'elle prononçait, sa gorge semblait se resserrer un peu plus, et les larmes semblaient monter à ses yeux à grand pas. « Je supporte pas tous ces gens qui se pensent supérieurs parce qu'ils ont du 'sang pur' dans les veines ! Ça veut rien dire ce foutu sang pur ! » Elle se sentait de plus en plus mal. Comme si la souffrance qu'elle avait connue ces cinq dernières années remontait d'un coup. « Parce que je suis une 'sang pur' on attendait de moi que j'aille à Serpentard et que je devienne infecte comme ces mandragores pourries ! » Elle pleurait maintenant pour de bon. A force de tout garder pour elle, de ne jamais s'autoriser à être faible, à ne jamais vouloir pleurer, elle avait accumulé trop de sentiments, et maintenant ils débordaient. « On est pas supérieurs ! On est comme les autres, comme les autres sorciers, comme les moldus ! »

Défis :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar



PRÉFET GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

PRÉFET GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 913
| AVATARS / CRÉDITS : Charlie Heaton
| SANG : sang mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: FLASH BACK - En bonne compagnie | PV Remus Lupin Ven 30 Mai - 18:18

Une fois sûr qu'ils avaient échappé à la retenue de leur vie (Remus se voyait déjà rendre son badge de Préfet), ils s'arrêtèrent pour reprendre reprendre leur souffle. Le jeune homme était incapable d'en vouloir réellement à Marlene, elle s'était laissé emporté pour une raison tout à fait valable, et il était même touché qu'elle ait pris aussi spontanément sa défense. Mais sa camarade de maison semblait s'en vouloir terriblement, tout en tremblant encore de colère. Remus s'attendait à la voir exploser, mais au lieu de ça... Elle se mit à pleurer. Le meilleur moyen pour mettre le garçon mal à l'aise. Elle semblait faire sortir une vieille douleur qui l'étranglait, parlant du racisme pro-sang pur qui devenait de plus violent. Remus n'avait jamais accorder de grande importance à l'origine sorcière ou moldu de ses amis, comme de ses ennemis d'ailleurs. Sirius et James était sang pur, Lily était née-moldue, lui-même avait une mère moldue, leur valeur à tous ne se mesuraient certainement pas à ce détail.

- Les gens qui accordent de l'importance au statut de sang sont des imbéciles. Tu n'es pas...

Il s'interrompit, déjà hésitant, il était maintenant totalement dépourvu face aux larmes de Marlene. Il avait beau passer pour un jeune homme particulièrement mature pour mon âge, il restait un pauvre garçon désarmé face à la détresse d'une jeune fille. Il tapota maladroitement son épaule, son empathie envers elle lui serrant la gorge.

- Marlene... C'est toi qui t'es montré supérieure en te dressant contre eux. Tu as défendu la petit Poufsouffle, tu m'as défendu, c'est ça qui compte.

Il lui serra l'épaule entre sa main et lui offrit un sourire franc.

______________________________

- Remus J. Lupin -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: FLASH BACK - En bonne compagnie | PV Remus Lupin Dim 1 Juin - 18:13

En bonne compagnie.
❝ I wanna start a fight ❞

Pleure n’était tellement pas naturel pour elle. Elle trouvait ridicule les filles qui  pleuraient pour la moindre chose, qui se mouchaient aux mariages et devant des films à peine tristes. Elle se moquait de celles qui étaient contrariées à chaque petite chose. Et pourtant, elle n’était pas bien mieux en ce moment précis. Elle se sentait comme une imbécile. Ce n’était pourtant pas comme si elle avait directement été touchée par les attaques des deux Serpentards. Non. Mais tout ce qui tournait autour de ce sujet était bien trop important à ses yeux. Venant de la famille de laquelle elle venait, connaissant les gens qu’elle connaissait… Tout prenait une importance toute autre. Les railleries d’Alecto, sa meilleure amie et cousine à qui elle ne parlait quasiment plus pour la seule raison qu’elle était à Gryffondor, et Minerva à Serpentards… Tant de barrières posées pour des raisons plus stupides les unes que les autres. Et au-dessus de tout cela se situais la situation des sang-purs et des autres.

Elle se sentait coupable d’avoir son break-down émotionnel  devant Remus, mais elle ne pouvait malheureusement plus se retenir. Trop de non-dit, trop de choses dissimulées et de sentiments refoulés se bousculaient en elle. La goutte d’eau avait fait déborder le vase, et elle avait le cœur au bord des lèvres, sa peine au bord des yeux, s’échappant à toute vitesse à la vue de tout le monde. Elle était à ce moment bien heureuse que personne ne passe dans le couloir.

« Je sais bien que ces gens sont des imbéciles… Je veux juste être capable de faire quelque chose. Quelque chose de plus, quelque chose pour les arrêter. » Elle dit, essayant de retenir ses larmes le plus possible.  « Je ne le dit pas à grand monde mais je suis une sang-pure. La descendante de deux des plus vieilles familles du monde sorcier… Quand j’ai été répartie à Gryffondor… Tout le monde pensait que j’irais chez le verts et argents, comme tout le monde avant dans ma famille. Je suis devenue la risée du milieu… » Elle baissa la tête. « Je n’étais qu’une gamine de onze ans. Les gens que je connaissais jusque-là et que je considérais comme mes amis m’ont tourné le dos sous prétexte d’être une traître à mon sang. Tout comme cette Poufsouffle, je me faisais insulter, persécuter…. C’était l’enfer. » Elle laissa un long soupir s’échapper de ses lèvres, ses larmes se calmant au fur et à mesure qu’elle parlait. Elle en avait besoin, elle avait gardé les choses pour elle trop longtemps.

« J’en suis même venue à détester mes parents. Moi qui les trouvais si bien avant… Je me rends compte de qui ils sont. Ils ne veulent pas que je fréquente les né-moldus, ou même les sang-mêlés. Mais je refuse d’obéir. Et si cela veut dire me tourner contre eux… Alors tant pis. J’en peux plus Remus, je peux plus vivre comme ça. » Elle s’essuya les yeux d’un revers de la manche. « Tu penses que je devrais faire quoi ? Tu crois que je suis une personne horrible pour détester mes parents ? »

Défis :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar



PRÉFET GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

PRÉFET GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 913
| AVATARS / CRÉDITS : Charlie Heaton
| SANG : sang mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: FLASH BACK - En bonne compagnie | PV Remus Lupin Sam 14 Juin - 18:22

Sa main était restée sur son épaule et se resserrait un peu plus au fur et à mesure qu'elle dévoilait ce qu'elle avait sur le cœur. Remus la laissa parler sans l'interrompre, sentant bien qu'elle en avait besoin, mais par le simple contact de sa main, il voulait lui faire sentir qu'elle n'était pas seule. L'histoire qui était la sienne ressemblait tellement à celle de Sirius. Sauf que ce dernier avait toujours tout gardé pour lui, sans sembler en souffrir, rejetant sa famille avec une révolte arrogante, sur de lui, sans aucun regret. Il l'admirait pour ce courage, et il voyait la même flamme chez Marlene, malgré qu'elle lui dévoile toutes ses souffrances, tous ces doutes, là où Sirius aurait simplement éclaté de rire avant de passer à autre chose. Il avait trouvé une autre famille auprès des Maraudeurs, auprès de James et des Potter. Remus ne doutait pas qu'avec le soutien nécessaire, Marlene réussirait à surmonter cette fracture familiale, si telle était son choix. Il lui tendit un mouchoir proche et pris quelques instants avant de répondre à sa question.

- Je pense... qu'on a tous plusieurs familles. On peut être né quelque part et se rendre compte, par les rencontre qu'on fait par la suite, qu'on est plus proche de nos amis, de notre famille d'adoption, que de celle dont on porte le nom. La seule personne qu'il serait grave de trahir, c'est toi-même, c'est ta conscience. Si ta conscience te dit que tes parents sont détestables, tu n'as pas à te sentir coupable. Il hésita avant de continuer, baissant d'un ton même si le couloirs était désert. Tu n'es pas la seule à vouloir faire quelque chose contre tous ça, tout ce qui se passe. J'ai l'impression que c'est de pire en pire mais...

Il soupira. James et Sirius parlait de plus en plus d'agir. Même à leur niveau à Poudlard. Cela faisait des mois que Remus avait comprit qu'il se tramait quelque chose à l'extérieur. On commençait à murmurait des noms qui faisaient froid dans le dos. Malgré tout ça, Remus craignaient que ses amis prennent tout ça à la légère. Ils n'étaient qu'une bande d'adolescent, tout cela risquait de les dépasser beaucoup trop vite. Remus n'avait pas envie de perdre tout ça, toute cette vie presque normale qu'il avait à Poudlard, qu'il n'avait jamais eu avant et qu'il n'aurait peut-être jamais plus après. Et pourtant, en entendant Marlene, il lui semblait qu'ils n'avaient pas le choix.

- Ne pas laisser ce genre de persécution se passer sans réagir, comme on l'as fait tout à l'heure, c'est déjà faire beaucoup. Il faut qu'on veille les uns sur les autres.

______________________________

- Remus J. Lupin -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: FLASH BACK - En bonne compagnie | PV Remus Lupin Mar 17 Juin - 10:46

En bonne compagnie.
❝ 'Cause I won't give up without a fight ❞

En un sens, la blonde était très similaire à Sirius Black en effet. C’est pour ça qu’elle l’appréciait beaucoup d’ailleurs. Une partie d’elle l’avait toujours un peu idolâtré, prit en exemple. Elle s’identifiait beaucoup à lui, et être ami avec était pour elle un grand privilège. Mais comme Remus le sait si bien, Sirius ne parlait pas de sa famille. Et la McKinnon non plus, généralement. Mais aujourd’hui, c’était différent. Allez savoir pourquoi. Peut-être le mauvais temps, peut-être les Serpentards. Mais surtout, elle le sentait au fond d’elle, c’était la présence de Remus. Une présence rassurante, réconfortante. Elle avait le sentiment qu’elle pouvait tout lui dire, qu’il ne la jugerait pas, et qu’il saurait la conseiller. Alors aujourd’hui, elle avait décidé de se laisser aller. De parler à quelqu’un. De parler à Remus Lupin.

Elle l’écoutait parler, buvait ses mots. Autant de sagesse dans la tête d’un jeune homme de son âge la surprenait. Elle qui était si peu réfléchit et qui agissait toujours à l’instinct trouvait que c’était une faculté merveilleuse que de pouvoir bien réfléchir avant d’agir. « Donc tu penses que si mes parents font des choses qui vont contre mes convictions, il n’est que normal que je m’en détache ? Sinon ça serait trahir mes propres convictions, me trahir moi-même… » Pour la première fois, la réponse dans sa tête était devenue claire comme de l’eau de roche. L’important dans l’histoire, ce n’était pas que ces personnes étaient ses parents, mais que ce qu’ils pensaient était de toute évidence horrible et mauvais. S’écraser à leur volonté la rendrait malheureuse pour la fin de sa vie.

Au fond d’elle ce jour-là, avec Remus, quelque chose changea pour toujours. Elle réalisa qu’elle n’était pas faite pour entrer dans le moule que ses parents avaient préparé pour elle. Elle se battrait pour ce en quoi elle croit, et ce malgré les conséquences. «  L’impression ? Mais c’est de pire en pire Remus ! Je ne me sens plus tranquille au château ! Cet endroit a toujours été ma maison, mon refuge ? Je passais des heures à déambuler dans les couloirs pour découvrir les secrets du château… Et maintenant… » Elle soupira. « Maintenant je vais le plus vite possible d’une salle à l’autre, et je rentre tout de suite à la salle commune quand je suis seule. C’est pas normal Remus. Je peux pas vivre comme ça. ON ne peut pas vivre comme ça, nous tous. »

Elle semblait chercher la réponse dans sa tête, et soudain son visage s’éclaira. « Il faudrait qu’on s’entraîne tous ensemble. Qu’on se fasse passer le mot, qu’on s’organise ! Je suppose que quelqu’un a déjà eu l’idée, mais il faut se renforcer. Commencer à se battre. Ne pas s’asseoir et ne rien faire. Tu n’es pas d’accord ? »
Défis :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar



PRÉFET GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

PRÉFET GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 913
| AVATARS / CRÉDITS : Charlie Heaton
| SANG : sang mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: FLASH BACK - En bonne compagnie | PV Remus Lupin Lun 23 Juin - 13:51

Ses paroles avait l'air d'avoir fait leur effet, et Remus se réjouit de voir le regard de Marlene briller d'une sorte de nouvelle flamme. Il lui faudrait peut-être du temps pour digérer ce qu'il lui avait dit, le jeune homme lui-même n'était pas sûr de lui apporter une solution miracle. Lui-même avait des parents avec lesquels il n'imaginait pas pouvoir couper tous liens, ils étaient un soutien infaillible, son admiration pour eux, pour le courage de sa mère et l'intelligence de son père avait participé à faire de lui ce qu'il était, il en était persuadé. La seule raison qui pourrait le convaincre de s'éloigner d'eux seraient de les protéger. Il ne pouvait donc qu'imaginer la douleur que cela devait être rentrer en conflit avec ceux qui t'ont élever. Mais peut-être était-ce cette distance qu'il avait, accompagné de sa profonde empathie qui lui permettait d'apporter une autre vision à Marlene, ou à Sirius lorsqu'il prenait le temps de l'écouter.

Lorsque sa camarade décrit la façon dont elle vivait l'évolution de la situation, son visage s'assombrit. Il avait caché ses craintes pendant longtemps, n'aimant pas particulièrement passer tout le temps pour celui qui s'inquiétait pour rien. Il avait même tenté de se persuader qu'il était peut-être réellement un peu trop paranoïaque. Et pourtant... Ses amis avait fini par sentir eux aussi que l'ambiance devenait malsaine, que les frictions traditionnels avec une partie des Serpentards allaient plus loin que de simples enfantillages. Les Maraudeurs passaient leur temps à mettre au point des mauvais tours à jouer aux verts et argents, sous l'initiative de James et Sirius, mais ces derniers commençaient à penser à passer à une étape supérieure. Remus se mordilla les lèvres, hésitant à rentrer dans le débat qu'il avait déjà eu, la semaine passé, avec ses amis sur le même sujet que lançait Marlene, pleine d'espoir, de se préparer à se battre.

- Je ne suis pas sûr que... Enfin tout ça, ça nous dépasse, on ne peut pas déjà... Remus soupira et finit par lâcher. On n'est que des élèves, on est là pour apprendre avant d'être confronté au monde. Dumbledore se bat pour que Poudlard reste un lieu protégé, il faut respecter ça et rester raisonnable. Sinon, on risque de tout gâcher. Quand je disais qu'il faut qu'on veille les uns sur les autres, je le pense vraiment, mais participer au chaos qui nous menace en fonçant tête baissée... Ca n'arrangerait rien.

Remus avait peur. Peur de perdre trop tôt tout ce pourquoi il savait que Poudlard resterait les meilleurs années de sa vie. L'école répondait à ses propres lois, celles de Dumbledore, qui lui permettait, en tant que loup-garou, d'être mêlé avec des élèves "normaux", mais aussi qui devaient assurer à tout le monde une éducation optimale. Par leur volonté de se battre, il craignait que ses amis encourage la guerre qui se préparait à avoir lieu au sein même de l'école. Ils avaient le droit et le devoir de garder le peu d'innocence qu'il leur restait avant d'être confronté au monde "réel". Ils étaient trop jeunes...

______________________________

- Remus J. Lupin -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: FLASH BACK - En bonne compagnie | PV Remus Lupin Dim 29 Juin - 11:44

En bonne compagnie.
❝ The good ol'days are over ❞


La blonde oubliait parfois qu’elle n’avait que quinze ans. C’était étrange pour elle, ce sentiment. Elle était très jeune, mais elle avait pourtant l’impression que sa vie était déjà tout tracée. Elle savait qu’elle se battrait pour une cause, la bonne cause, et ce jusqu’à sa mort. Bien sûr elle était loin de savoir que cette cause la tuerait à 21 ans, et qu’elle n’avait plus que six ans à vivre. Non, pour le moment, elle savait juste que voir l’injustice dans le monde, les discriminations, ça lui était insupportable, et qu’elle ne pouvait tout simplement pas regarder les choses de loin, se disant qu’elle n’était pas concernée. Non, regarder le champ de bataille de loin, ce n’était pas son genre. Et même si elle savait très bien que Remus était de très bon conseil, elle ne pourrait jamais se résoudre à penser autrement, et il ne pourrait jamais la convaincre de ne pas se battre, malgré les dangers que cela impliquait.

A vue d’œil, le visage de Remus s’assombrissait et se figeait. Elle se doutait bien que tout ce qu’elle disait ne lui plaisait pas. Mais d’un autre côté, elle était franche, et ne comptait pas lui mentir. Remus faisait partie de ses amis, et elle n’était pas malhonnête avec ses amis. Elle ne supportait pas la malhonnêteté, ni le mensonge. Si trop de franchise était parfois un vilain défait, l’adolescente ne vivait que par cette dernière. « Je ne dis pas qu’il faut rendre l’endroit chaotique, je dis simplement qu’on ne peut pas rester les bras croisés quand on voit des trucs se passer. » Elle dit en se grattant la tête. « Je sais qu’on est jeunes, qu’on a encore beaucoup à apprendre, et qu’on ne devrait pas avoir à faire ça. » Elle explique en s’asseyant sur le rebord d’une fenêtre poussiéreuse. « Mais le truc, c’est que personne ne fait rien. Et si personne ne fait rien, ça ne vas être que de pire en pire, et avant qu’on ne puisse s’en rendre compte, l’école sera aux mains des bourreaux, et nous deviendront tous des victimes. » Elle dit, cherchant dans le regard de Remus la lueur qui disait que malgré tout elle avait raison. Elle savait que c’était peut-être irréfléchi, voire même stupide.

Mais comment, comment regarder les choses se passer sans agir ? Comment laisser se passer des horreurs sans se défendre ? Au bout d’un moment, il fallait aussi arrêter d’attendre que les catastrophes ne tombent, il fallait les empêcher, prendre des initiatives. « La meilleure défense, c’est l’attaque, Remus. On ne peut pas attendre qu’un drame nous tombe sur le nez pour riposter. Je suis jeune et inexpérimentée, et c’est sûrement dangereux, mais tant pis. Moi je suis prête. Je ne laisserais pas cette école tomber aux mains des malfaiteurs. J’admire Dumbledore, mais ça fait déjà quelque mois que Poudlard n’est plus vraiment un lieu sûr ni protégé. Il faut l’accepter. »

Défis :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: FLASH BACK - En bonne compagnie | PV Remus Lupin

Revenir en haut Aller en bas

FLASH BACK - En bonne compagnie | PV Remus Lupin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» FLASH BACK - En bonne compagnie | PV Remus Lupin
» Made in Flash Back
» Un professeur un peu spécial... [Flash Back]
» Petit moment de détente en bonne compagnie [PV: Taylor Davis]
» Le plaisir d'une bonne compagnie. [Ft. Jordan Parrsish]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Poudlard
-