GRYFFONDOR : 0 pt | POUFSOUFFLE : 0 pt | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt

Partagez

Dow&Nono&Lyl • Résistance & Contrebande

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Lyleïa D. Romansky

Lyleïa D. Romansky


ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 682
| AVATARS / CRÉDITS : Dianna Agron by purple haze
| SANG : Pur et alors quelle importance ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Devenir comme son père/
| PATRONUS : Aigle Royal
| POINTS DE COMPÉTENCE :

Dow&Nono&Lyl • Résistance & Contrebande Empty
MessageSujet: Dow&Nono&Lyl • Résistance & Contrebande Dow&Nono&Lyl • Résistance & Contrebande EmptyVen 4 Juil 2014 - 0:42


Dowey & Nolan & Lyleïa ❧ Résistance & Contrebande
Cela faisait une semaine. Une semaine qu'ils étaient dans cet endroit lugubre, angoissant. Une semaine dans cet endroit maudit. Lyleïa avait pensé que le Manoir Romansky - sans parler de celui des Black - étaient des lieux affreux, qu'elle détestait par dessus tout. C'était avant de se taper l'Institut Clevergrace. Cet endroit était pire que tout. Il respirait l'angoisse, la mort, la douleur. Un endroit malsain. Pour la première fois, Lyleïa regretta d'être une sorcière. Peut-être que finalement, vivre chez les moldus était une bonne option. Pas de magie noire, pas de mort, pas de guerre. Une vie normale. Un boulot, un mari, des enfants. Une vie heureuse, simple, loin de tout ce bazar. Mais le pire était peut-être de devoir jouer les Sang-Pur modèle. Elle avait du s'éloigner de ses véritables amis, de Swann. Elle avait du pratiquer des sortilèges abominables qu'elle haïssait. Elle avait du supporter les autres sang-pur, leur arrogance, leur prétention, et les mangemorts qu'elle connaissait depuis toute petite. Et elle n'avait rien vu. Les soirées chics, l'aura noire qui les entouraient tous, cette violence dans leurs yeux, cette soif de sang et de douleur. Son père les avaient tous fréquentés à un moment ou à un autre. Et elle n'avait jamais rien soupçonnée. Elle avait trop été dans sa bulle, dans son monde. Elle avait tout zappé, n'avait pensé qu'à elle. Elle avait été tellement égoïste.

Ce soir là, au repas, ce fut la même chose que depuis une semaine. Ils eurent un repas de roi, de quoi assouvir leur faim et leur soif. Et les autres n'eurent le droit à quasiment rien. Lyleïa voyait la faim das leur yeux, sentait leur fatigue, leur envie de se rebeller aussi mais leur peur surtout. Certains n'avaient que onze ans. Ce n'était que des enfants. Ce n'était pas juste ! A ce moment là, la jeune femme capta le regard de son petit ami et ne le lâcha pas pendant de longues secondes, puisant sa force dans le bleu des prunelles de Swann. Elle lui envoya une vague d'amour et de tendresse, un regard où brillait une étincelle qui n'appartenait qu'à eux. Puis elle baissa le regard sur son assiette, bouillonnante de rage à l'intérieur, et glaciale à l'extérieur.

Ce soir là, elle ne parvint pas à trouver le sommeil, le coeur trop lourd pour ça. Les dortoirs étaient mixtes et elle entendaient les ronflements de ses camarades de chambrée qui eux n'en n'avaient rien à faire, trop contents d'être du "bon" côté. Bande de lâches. Mais elle savait qu'elle n'était pas la seule que tout ça rendait cinglée. Elle connaissait au moins une autre personne comme elle. Une personne qui l'aiderait à mettre sur pied l'idée qu'elle avait eu plus tôt dans la soirée. C'était décidé, elle n'allait pas laisser passer ça pendant deux mois. Déterminée, la russe se leva discrètement et comme une ombre dans la nuit se dirigea vers un lit en particulier. Elle se pencha sur le garçon qui dormait et posa sa main sur sa bouche pour ne pas qu'il ne fasse du bruit.

- Chut, tais toi c'est moi, murmura t-elle à Nolan en s'asseyant sur le lit du jeune homme. Ca peut plus durer Nolan. Il faut qu'on fasse quelque chose. On ne peut pas rester là les bras croisés alors que Luz, Swann et les autres crèvent de faim et se font maltraiter comme ça. Il faut qu'on réagisse, souffla t-elle le plus doucement possible, le regard déterminé quoique inquiet pour son compagnon et ses amis.
A ce moment là, elle se fichait bien de leur baiser passé ou de la dernière St Valentin. Elle était juste en dehors de tout ça. C'était trop grave ce qui se passait ici. Tu me suis ou pas ?
©flawless


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Dow&Nono&Lyl • Résistance & Contrebande

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» De la vente de contrebande... ou pas.
» Serenity, c'est de la contrebande
» [Boite à Idée] Contrebande

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Les sujets de l'été
-