C'est la rentrée sur ATDM, tous à bord du Poudlard Express !
La liste des préfets et des capitaines a été affichée, n'hésitez pas à aller la consulter sur le panneau d'affichage !

Partagez|

Défense contre les Forces du Mal * Cours n°1 * Il n’y a pas de Lumière sans Ombre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Défense contre les Forces du Mal * Cours n°1 * Il n’y a pas de Lumière sans Ombre Lun 22 Sep - 21:59

Serpentard et Poufsouffle ?
Le cours de défense contre les forces du mal.
--->▀<---
Ce matin était un bon matin, un matin comme il l'aimait parce qu'il commençait la journée par la défense contre les forces du mal; sa matière préférée. Enfin secrètement du moins, parce qu'il aimait faire croire à sa maison qu'il préférait les potions pour qu'ils le laissent un peu plus tranquille; les potions c'est le crédo des verts, et comme en première année il fallait faire croire que l'on est un vrai pur de chez les verts; on s'invente un monde ou on aime les serpents et les potions: bien joué Derius. Alors il engouffra son petit déjeuné comme s'il n'avait pas mangé depuis des mois; ce qui était plutôt mal venu quand on est pur et que l'on à mangé à sa faim tout l'été; pas comme une majeure partie des sorciers des autres maisons. Mais Derius ne pense à mal; il à juste faim. Il observait Anne du coin de l'oeil, et la vit encore une fois pluquer dans son assiette. S'il n'avait pas encore osé aller lui adresser la parole, il ne pouvait s'empêcher de l'observer de loin pour savoir si elle allait bien. l'expérience traumatisante qu'ils avaient vécus cette été restait secrète par simple déduction du jeune Selwyn qui n'avait jamais entendu cette histoire de la bouche de quelqu'un d'autre.

Bien coiffé, la mine dénuée du moindre coup de soleil et la cravate bien nouée Derius était parfaitement confiant ce matin, et présentait bien; comme le bon héritier comme s'efforçait à sembler être. Seulement, même s'il était de très bonne humeur il n'était pas particulièrement loquace: il avait très mal dormi, parce qu'il était lui aussi encore secoué par cette asile estival pour des raisons autres que celles des impurs. Si eux avaient soufferts physiquement parfois plus que moralement - parfois seulement, certains étaient encore à l'hôpital pour avoir étés aliénés. - lui avait vu pousser la gangrène au sein même du cocon. Observant ses compères verts muter en sortes de petits tarés génocidaires dénués d'humanité. Et certains même étaient présents ce matin tandis que le nouveau professeur de défense contre les forces du mal leur demandaient d'expliquer ce qu'était le mal. L'angoisse monta soudain en lui lorsqu'il apprit qu'ils devaient travailler en binôme. Être de paire avec un Serpentard n'était pas dérangeant pour un autre cours, et c'était même assez fréquent qu'il fasse la paire avec un autre vert, seulement il n'avait jamais aimé y être forcé lors de la DCFM.

Dès lors, il vit s'approcher un de ses faux amis avec dégoût, quand il fut soudainement interpellé par Delilah; une Poufsouffle qui avait tendance à l'observer avec des yeux ronds comme des Boursoufflets lors des repas - parce que même au fond de la salle, elle trouvait toujours moyen d'être assise précisément parallèle à lui - Et bien qu'elle soit un peu toquée, elle lui parut être une merveilleuse seconde option, pour peu qu'il sache inventer une excuse pour son retour à la salle commune. C'est avec un grand sourire courtois et un tantinet séduisant qu'il accepta. Il écouta sa partenaire de cours prendre la parole, tandis qu'il mourrait d'envie d'appuyer ses dires. Néanmoins; pieds et poings liés - il ne dit mot. Parce qu'il était invraisemblable qu'il témoigne de son idée du mal devant toute la classe et devant ses semblables, il aurai été immédiatement répudié. D'accord avec sa partenaire Jaune, il baissa les yeux en sa direction, lui offrant un sourire chaleureux qu'elle seule pouvait voir dans cet angle.


Revenir en haut Aller en bas
avatar



POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 312
| AVATARS / CRÉDITS : Maisie Williams
| SANG : sang mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Défense contre les Forces du Mal * Cours n°1 * Il n’y a pas de Lumière sans Ombre Mer 24 Sep - 20:24

"J'crois qu'on est tombé sur un mec qui fait des stratégies de Quidditch encore plus tordues que toi." Se retournant vers Dowey, la capitaine lui offrit un sourire diabolique.

- Tu n'es pas encore vu ce qu'on est en train de vous concocter avec Dai'.
Elle lança un clin d'oeil à sa voisine.

La plupart des réponses donner par les élèves sur l'énigme du prof continuait de larguer Eanna au 36ème dessous. Comme les gens faisait-il pour savoir tout ça ? Pour elle, les runes étaient des trucs vaguement magiques que des vieux barbus utilisent, et qui peuvent faire jolie gravées sur un balais de collection mais à part ça... Elle allait abandonner tout effort de concentration pour se replonger dans sa préparation du premier entrainement de l'année lorsque Nolan et Daithe se lancèrent dans un numéro auquel Eanna ne sut si elle devait pouffer ou se planquer sous la table de honte. Lorsque MacInnes les envoya au tableau, elle pria de toutes ses forces pour qu'ils ne se ramassent pas une retenue qui les priveraient de Quidditch, puis elle repria encore plus fort lors que ce timbré de professeur menaça de les handicaper. Heureusement, les symboles tracés à la craie était inoffensifs... Elle rangea ses affaires et lança à Dowey :
"Non mais franchement, ils ont perdu la tête ces crétins. On joue pas aux plus malin avec un prof qui a l'air d'un psychopathe fini !".

C'était plutôt étrange de se retrouver dehors pour un cours de DCFM. Mais ça ne déplaisait pas à Eanna qui gouta le soleil de septembre d'une grande inspiration qui lui redonna le sourire. Mais encore une fois, la question du professeur la laissa perplexe. Le Mal ?... Les réponses de ses camarades partaient loin dans les réflexion philosophiques, l'Irlandaise elle avait des idées beaucoup plus simple sur le sujet. Hésitante, elle finit par être emporté par l'élan des autres réponses et leva la main à son tour, sur d'elle.


- Ouais, mais en fait le Mal, c'est ce qu'on doit affronter, pour se protéger ou pour protéger ceux qu'on aime. En gros ça peut être n'importe quoi, c'est tout ce qui peut nous faire souffrir alors qu'on ne l'a pas mérité.

Eanna l'avait rencontré très jeune ce Mal. Elle n'avait jamais pu lui donner de visage mais il avait emporté sa mère. C'était la guerre. Et l'histoire se répétait. Sorcier ou moldu, quelque soit les motifs des conflits, c'était la même histoire. Des innocents en pâtissait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Défense contre les Forces du Mal * Cours n°1 * Il n’y a pas de Lumière sans Ombre Sam 27 Sep - 21:42

La question semblait innocente, mais les réponses que le professeur attendaient l’étaient beaucoup moins. Il ignora la naïve première intervention, ne levant pas les yeux du morceau de bois auquel il donnait de petits coups de canif réguliers. Les réponses suivantes lui semblèrent plus intéressantes. Sans quitter des yeux sa sculpture, Fingal les ponctua de petits rires.

- Construction sociale hum ? On peut voir les choses comme ça. Il leva les yeux vers la Gryffondor. Définir le Mal implique un jugement, qui dit jugement dit référence de valeurs communes. Trois points pour vous Miss. Une société fonctionne grâce à ces repères communs. Et elle est détraquée pour les mêmes raisons, vous en avez tous fait l’expérience cet été n’est-ce pas ? Mais vous dire que celui qui vous fait souffrir n’a simplement pas la même vision du bien et du mal que vous ne vous sera pas d’une grande aide. Relativiser ne vous sauvera pas la vie.

Cette leçon, Fingal l’avait apprise au prix de cruelles désillusions. Pendant longtemps, il avait considéré ne pas avoir de concession à faire sur sa vision du monde, aussi marginale soit-elle. Il était assez intelligent pour comprendre que peu de gens puisse partager sa vision des choses, mais trop naïf pour accepter que relativiser ne protégeait pas de la malveillance que pouvait provoquer la différence chez les imbéciles. Aujourd’hui, la naïveté avait laissé la place à la certitude froide qu’il valait mieux être craint des imbéciles plutôt que de leur pardonner. Mais ça, ce n’était pas au programme de son cours. Il hocha la tête à la réponse de la Serpentarde brune.

- Certes, certes. Ce qui fait du mal n’est pas forcément « Le Mal », et je ne pourrais pas vous apprendre à vous protéger d’avoir le cœur brisée, jeunes gens, j'en suis navré. Pour ce qui est des forces de la Nature, on dit qu’elles seraient arbitraires, il n’y a pas d’intention, bonne ou maléfique, derrière une tempête par exemple, ça ne l’empêche pas de faire du mal à celui qui se trouve dessous. Mais je suis plutôt d’avis de penser que ce n’est pas parce qu’on ne saisit pas l’intention de la Nature qu’elle n’a pas de sens. D’ailleurs, il ne faut pas oublier que la Magie est à l’origine une force de la Nature, et ce n’est pas parce que les sorciers l’ont en partie apprivoisée qu’elle ne répond pas à certaines règles qui nous échappent. Les frontières peuvent ainsi ne pas être si nettes. Mais vous avez tout à faire raison sur le fond, trois points pour vous aussi Miss.

L’intervention d’une autre Gryffondor fit s’interrompre le geste du professeur et pendant un instant, il abandonna sa sculpture pour dévisager la jeune fille. La mine grave, une lueur de compassion passa furtivement dans son regard perçant. Puis il s’intéressa à son camarade, muet apparemment, qui lui fit traduire sa propre réponse. Un sourire passa sur son visage marqué en voyant le jeune homme agiter ses mains pour signer sa penser. Pensée très intéressante d’ailleurs et il hocha la tête.

- Bien tous les deux, vous avez soulignés des choses très important, huit points pour Gryffondor. Nous sommes tous, en quelque sorte, comme les runes que je vous ai montrées tout à l’heure, fondamentalement tout aussi bon que mauvais. Ou plutôt, nous pouvons être l’un ou l’autre, dans un équilibre et une proportion qu’il nous appartient de maîtriser. Ma mission est de vous protéger de ceux qui font pencher leur balance du côté obscur, mais pour cela, il faut que vous soyez conscient que vous avez chacun votre propre balance à contrôler. Il s’appuya sur la réponse de la Poufsouffle pour continuer. C’est tout à fait ça Miss, tout est dans le choix, quatre points pour vous. L’intention et le choix, ce sont de ces deux notions dont vous devez vous imprégner aujourd’hui pour l’exercice qui va suivre.

Une autre Poufsouffle prit la parole, et sa réponse, bien que naïve, lui valut un clin d’œil et un petit gloussement :

- Faire du mal à ceux qui l’ont mérité, ce n’est donc pas être mauvais hein ? J’espère que vous comprendrez vite que c’est plus compliqué que ça, même si je ne vais certainement pas vous contredire, étant donné que parmi les techniques de Défense qu’il vous faudra apprendre, certaines ne feront pas du bien à vos agresseurs, ça je vous le garantie. Deux points pour vous Miss. Et merci de me permettre d’introduire les travaux pratiques par votre idée de protection. Il brandit le morceau de bois qu’il venait de sculpter pour que tous puisse voir le symbole qui s’y dégageait en relief. Vos amis runistes l’auront reconnu, je vous présente Mannaz, la vingtième rune. Elle va nous être utile aujourd’hui parce qu’elle peut offrir une protection particulièrement efficace mais qui peut être délicate à maîtriser. En effet, la magie qui est condensée dans ce symbole et étroitement lié à notre nature humaine, dans ce qu’elle a de meilleur comme de pire. Voilà comment ça marche. Il fit signe à petite Serdaigle de première année au regard doux de s’approcher. Vous tracez de la pointe de votre baguette le symbole sur la paume de la main de la personne de vous voulez protéger. Vos pensées doivent être dirigées uniquement sur sa protection et vos intentions être les plus pures possibles. Il s’exécuta et un symbole apparut lumineux sur la paume de la petite. Puis le porteur du symbole prononce le nom de la rune. Il doit quant à lui avoir une confiance totale en celui qui l’a marqué. Si l’un comme l'autre ont été assez généreux et confiants, Mannaz devient bleu, et protège son porteur de presque tous les maléfices, sauf du Sortilège de Mort, malheureusement, à moins d’un lien exceptionnel entre les deux personnes. Si l’un ou l’autre n’a pas été totalement honnête dans son don ou sa confiance, Mannaz deviendra rouge, et gratifiera son porteur du bonne brûlure.

La jeune Serdaigle lui lança un regard inquiet. Il se pencha vers elle et lui chuchota quelques mots à l’oreille, que personne d’autre n’entendit. Un sourire éclaira le visage de l’élève qui lança un « Mannaz ! » clair. Puis elle brandit sa main où luisait la rune bleue scintillante. Levant nonchalamment sa baguette, MacInnes lança un sortilège de désarmement qui fut comme absorbé par une bulle protectrice invisible autour de la jeune fille. Alors que quelques camarades applaudissaient avec enthousiasme, Fingal reprit la parole.


- Vous avez de la chance, les runes sont beaucoup plus paisibles et dociles en extérieure, proche des arbres. Mais j’ai prévu de quoi soigner vos brûlures, car il y en aura, c’est certain. A vous de jouer. Par groupe de deux, vous marquez votre coéquipier et lui vous marque. Par groupe de trois, vous marquez un de votre coéquipier et l’autre vous marque. Pureté de l’intention et confiance totale. Rien de plus simple, et rien de plus compliqué.

Règles de l'exercice:
 


Récap du classement par posts:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Défense contre les Forces du Mal * Cours n°1 * Il n’y a pas de Lumière sans Ombre Lun 29 Sep - 19:41

La question posée par le nouveau professeur avait plongé Alexander dans un profond abyme de perplexité. Alors qu'il se sentait intuitivement la capacité de dire d'une chose si elle était bonne ou mauvaise, il réalisait soudainement qu'il était incapable de définir le mal en tant que tel, et y réfléchir lui donnait le vertige. Les réponses données par les autres élèves et les répliques du prof ne le satisfaisaient pas. Il avait l'impression qu'il y avait quelque chose qui lui échappait, qui leur échappait à tous, mais il craignait de s'enfoncer une fois de plus dans un de ses mutismes insondables et béants si il pensait trop. Machinalement, il avait accepté la proposition d'Owen de travailler en binôme. Il savait qu'à défaut de trouver la vraie nature du mal, Owen aurait toujours un ou deux plans d'expéditions intéressantes à proposer.

- Vous avez de la chance, les runes sont beaucoup plus paisibles et dociles en extérieure, proche des arbres. Mais j’ai prévu de quoi soigner vos brûlures, car il y en aura, c’est certain. A vous de jouer. Par groupe de deux, vous marquez votre coéquipier et lui vous marque. Par groupe de trois, vous marquez un de votre coéquipier et l’autre vous marque. Pureté de l’intention et confiance totale. Rien de plus simple, et rien de plus compliqué.

Ce genre d'exercice pratique plaisait à Alexander, d'autant que cette rune ne semblait pas difficile à tracer. Cependant, en observant l'étrange MacInnes faire sa démonstration avec cette nouvelle élève, le jeune Poufsouffle aperçu Desiderius de l'autre coté du groupe. Il ne se souvenait pas l'avoir vu entrer en cours avec les autres, et se demandait comment l'étrange serpentard avait fait pour soudainement se retrouver au milieu de tous les autres sans que personne n'y prête attention. Il savait bien qu'il était impossible de transplaner dans l'école, mais visiblement l'albinos avait une capacité étrange à se téléporter discrètement, ou alors à se fondre dans la masse sans bruit...
L'exercice en tout cas était une occasion unique d'en savoir plus sur l'individu. Si Desiderius n'était pas humain (ce dont Alexander était persuadé), la rune pourrait avoir une réaction notable sur sa peau, qui pourrait peut-être même permettre de l'identifier. C'était un indice à ne surtout pas rater. Ainsi, bien que faisant mine de s'appliquer en traçant la rune sur la paume d'Owen, Alexander était surtout occupé à observer avec grande attention ce qui se passait entre Delilah et le serpent.

DFCM : 3/6
Jet pour tracer la rune : 3/6 (+1 parce que je ne veux vraiment aucun mal à Owen, mais -1 parce que trop concentré sur Desiderius pour faire son tracé soigneusement)
1,3,5 : Impeccable ! Il faut juste espérer qu'Owen ait confiance (mais pourquoi n'aurait-il pas confiance en Alexander ?)
2, 4, 6 : Oups ! Voila ce que ça donne d'avoir la tête ailleurs. Espérons que le prof ne lancera pas un sortilège trop violent à Owen pour tester la protection...

Jet de confiance en Owen : 4/6 (+1 parce qu'Owen s'est mon pote, il y a juste pas moyen qu'il me fasse un truc louche hein)
2, 3, 5, 6 : Voila, Alexander pourrait confier sa vie à Owen sans sourciller, amis à la vie à la mort
1, 4 : Bon, enfin, quand on y réfléchit... Cette fois où il passé la nuit dans la forêt interdite pour rien... et la fois où il a failli se noyer dans le lac... c'était pas suite à des histoires racontées par Owen justement ?


Dernière édition par Alexander J. Nightingale le Lun 29 Sep - 19:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar



| HIBOUX POSTÉS : 4323
| SANG : Hasardeuse


MessageSujet: Re: Défense contre les Forces du Mal * Cours n°1 * Il n’y a pas de Lumière sans Ombre Lun 29 Sep - 19:41

Le membre 'Alexander J. Nightingale' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'le dé ' : 4

--------------------------------

#2 'le dé ' : 4
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Défense contre les Forces du Mal * Cours n°1 * Il n’y a pas de Lumière sans Ombre Dim 5 Oct - 19:11

La question partait parfois un peu sur des réponses philosophiques, mais la rousse doutait que cela soit approprié. Nul besoin d’être un grand penseur pour réaliser ce qu’était le mal, de son point de vue en tous cas. Elle se souvenait encore trop parfaitement de son état à l’institut, son esprit constamment baladé par Evan Rosier qui s’était fait un malin plaisir à jouer avec ses sentiments, ses états d’âme. On pensait bien souvent au mal physique, mais bien trop peu  la torture psychologique. Si elle n’était que rarement rentrée avec des cicatrices au dortoir, elle avait bien trop souvent frôlé l’envie de mettre fin à toute cette situation en s’ôtant la vie. Si elle n’en avait rien fait, ce n’était pas que par lâcheté, mais aussi par volonté de ne pas laisser le mal l’anéantir complètement. Elle n’était pas une Gryffondor, elle n’était pas courageuse, elle n’avait pas le sang chaud, ainsi quand Rabastan Lestrange l’avait trouvée ce jour en particulier, et qu’il lui avait fait subir des horreurs physiques, cela n’avait fait qu’en rajouter dans son assiette, et elle n’avait même pas tenté de se défendre. Le mal, elle l’avait vu personnifié cet été-là. En Lestrange, Rosier, Avery… Tant de noms qui lui donnaient la chair de poule et des sueurs froides rien qu’en y pensant. Ses pensées étaient à présent désordonnées, et elle fut heureuse de produire une réponse sensée, et que cela rapporte des points à sa maison. Elle regarda quelques-uns de ses camarades jaunes et noirs, et leur offrit un sourire fier, et sourit aussi à Desiderius à ses côtés qui, bien que silencieux, semblait approuver son point de vue.

Finalement, le professeur montra comment exécuter la rune Mannaz et leur expliqua les règles de l’exercice. Si Delilah avait confiance en le Serpentard, elle doutait que ça soit réciproque. Après tout, ils ne se connaissaient pas vraiment, et la confiance de Delilah ne reposait que sur le fait qu’elle le trouvait vraiment beau. Elle lui voulait tout le bien du monde, au moins elle avait ça de son côté, elle espérait juste que cela ne tourne pas au vinaigre. Avec un petit sourire, elle replaça l’une de ses mèches rousses derrière son oreille. – J’espère ne pas te faire mal, je m’excuse d’avance si c’est le cas. Dit-elle, un peu hésitante, avant de se lancer.

Jet pour tracer la rune 2+1/6 grâce à son admiration pour Desiderius, elle lui veut vraiment beaucoup de bien, et surtout pas le blesser.

PAIR : Super, elle a réussi à lancer la rune correctement ! Il n’y a plus qu’à espérer que Desiderius ait le coeur assez bon pour accorder sa confiance à une inconnue. Mais avec la jolie tête innocente de la rousse, comment ne pas croire que ses intentions sont louables ?
IMPAIR : Oh non ! Son insécurité en DCFM se fait ressentir, et Delilah se rate un peu. Elle espère cela dit que Desiderius rattrapera un peu le coup grâce à sa confiance en elle ?

Jet pour la confiance en Desiderius 2+1/6 toujours grâce à son admiration pour le blond, Delilah est persuadée qu’il ne pourra jamais lui faire de mal.


PAIR : Tout se passe bien, elle reçoit la rune sans ciller, parfaitement apaisée et confiante.
IMPAIR : Il faut quand même admettre qu’elle ne lui a jamais vraiment parlé… Oups, un moment de distraction vient de tout gâcher.


Spoiler:
 


Dernière édition par Delilah McLeon le Dim 5 Oct - 19:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar



| HIBOUX POSTÉS : 4323
| SANG : Hasardeuse


MessageSujet: Re: Défense contre les Forces du Mal * Cours n°1 * Il n’y a pas de Lumière sans Ombre Dim 5 Oct - 19:11

Le membre 'Delilah McLeon' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'le dé ' : 6

--------------------------------

#2 'le dé ' : 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 408
| AVATARS / CRÉDITS : Ben Barnes - glass skin - Bazzart
| SANG : mêlé


MessageSujet: Re: Défense contre les Forces du Mal * Cours n°1 * Il n’y a pas de Lumière sans Ombre Lun 13 Oct - 20:09

Nate était soulagé que sa réponse soit acceptée par le professeur. Cette année, il osait davantage intervenir en cours, comme s'il avait pris plus d'assurance depuis la fin de l'année scolaire précédente. En même temps, le voilà en sixième année, faisant parti de ceux qui étaient les plus âgés, il était temps.
Le professeur fit venir une première année de Serdaigle et expliqua l'exercice. Il fallait constituer des binômes : un des membres s'occuperait de marquer la paume de son coéquipier de Mannaz pour le protéger. Plus qu'un exercice de magie, il s'agissait d'un test de confiance - en l'autre, en soi.

Nate s'éloigna de Talya pour retrouver Jaimie. Au fond, il saluait l'initiative du professeur de rassembler les élèves et de leur apprendre à se faire mutuellement confiance. L'été avait laissé derrière lui des pots cassés, et beaucoup d'élèves s'étaient brouillés avec leurs amis durant le séjour passé à l'Institut. Rien de plus judicieux que ce type d'exercice pour réparer les dégâts des vacances.

Comme Jay tendait sa paume de main, Nate sortit sa baguette de sa poche et reproduisit le symbole de la rune, qu'il connaissait bien pour l'avoir étudier en cours d'option. Il se concentra fort pour son informulé, mais aussi parce qu'il souhaitait, vraiment, protéger son pote.

Premier jet, pour la rune : 4+1/6 car Jaimie et Nate sont très proches.
1 : Hélas, il s'avère qu'il s'agisse tout de même d'un exercice de magie !
Le reste : Sortilège réussi. Jay, Nate t'aime très fort !

Deuxième jet, pour la confiance en Jay: 4 +1/6 car Nate ne voit pas pourquoi Jamie ne serait pas sincère.
3 : On ne peut faire confiance aux autres que si l'on se fait confiance à soi-même. Or, ça, ce n'est pas le fort de Nate.
Le reste : Bingo !


Dernière édition par Nate R. Curtis le Lun 13 Oct - 20:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



| HIBOUX POSTÉS : 4323
| SANG : Hasardeuse


MessageSujet: Re: Défense contre les Forces du Mal * Cours n°1 * Il n’y a pas de Lumière sans Ombre Lun 13 Oct - 20:09

Le membre 'Nate R. Curtis' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'le dé ' : 6, 6
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 312
| AVATARS / CRÉDITS : Maisie Williams
| SANG : sang mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Défense contre les Forces du Mal * Cours n°1 * Il n’y a pas de Lumière sans Ombre Lun 13 Oct - 20:55

Point de compétence:
 

Ce cours laissait l'Irlandaise le cerveau en feu. Elle n'était pas sûr de comprendre les moitié de ce que le prof racontait, mais elle se concentra sur les consignes de l'exercice. Ça au moins, elle pensait les avoir pigées. Une rune de protection qui marche sur la confiance. Plutôt cool comme principe. Depuis leur sortie du château, elle était restée proche de Dowey, aussi se mirent-ils en duo. Jetant un énième coup d'oeil à la rune Mannaz, Eanna se mordillait les lèvres, levant son regard vers son batteur rouquin. Elle avait peut-être eu souvent envie de le frapper ces dernières années, elle ne voulait certainement plus lui imposer de brûlure... Et puis, elle s'en rendait bien compte, depuis cet été elle n'avait plus l'impression de voir Dowey vraiment sous le même jour. Mais autant elle avait une confiance en elle à toute épreuve sur un balais, autant avec une baguette...

- Bon, il a bien dit que ça demande pas de talent magique particulier hein ? Faut juste être honnête, c'est ça ? Rien de plus ? On peut ne pas être très douée et y arriver quand même ?...


Soupirant, elle tendit sa baguette, prenant quelques secondes pour se concentrer. Elle ne trouva pas difficile se focaliser sur son envie de protéger Dowey, c'était même assez naturel. Elle traça la rune avec application, son autre main posé sur le bras du Poufsouffle pour plus de stabilité.

(3+1/6, Eanna tient sincèrement à Dowey)
3, 4, 5, 6 : L'intention est pure, la rune est potentiellement efficace
1, 2 : L'intention est contrariée par un manque de confiance d'Eanna en ses propres capacités, la rune n'est pas parfaite

Puis, elle tendit son bras à son tour, un sourire cette fois-ci confiant aux lèvres, et un regard pétillant fixé dans le sien.

- Je te fais déjà confiance à chaque match pour me protéger des cognards. Voyons si tu y arrives aussi bien avec une rune qu'avec une batte !


(3+1/6)
1, 2, 3, 4 : Eanna reçoit Mannaz en toute confiance.
5, 6 : Involontairement, la confiance d'Eanna est polluée par l'incertitude de ce que Dowey pourrait ressentir pour elle... Par vraiment le moment de penser à ça...


Dernière édition par Eanna Morane le Lun 13 Oct - 20:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



| HIBOUX POSTÉS : 4323
| SANG : Hasardeuse


MessageSujet: Re: Défense contre les Forces du Mal * Cours n°1 * Il n’y a pas de Lumière sans Ombre Lun 13 Oct - 20:55

Le membre 'Eanna Morane' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'le dé ' : 4, 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Défense contre les Forces du Mal * Cours n°1 * Il n’y a pas de Lumière sans Ombre Ven 24 Oct - 17:25

J’comprends pas tout à c’que raconte MacInnes, j’suis tellement dégoûté qu’il n’ai même pas relevé ma réponse… Enfin bref, j’reste à côté d’Alex parce qu’on va faire l’exercice ensemble. J’le laisse commencer, comme ça j’essaie de comprendre un peu en même temps. Mais j’le trouve pas hyper concentré, j’espère qu’il va pas foirer son coup « Et mec fais gaffe hein ! J’veux pas mourir tout d’suite. J’ai pas échappé à la mort cet été pour mourir en cours de DCFM » J’lui lance, restant le plus immobile possible pour pas qu’il loupe le tracé de sa rune.
Bon, c’est mon tour maintenant. J’trace la rune sur la paume d’Alex, mais j’trouve ça compliqué comme motif quand même. D’un autre côté, faut pas que j’fasse de connerie, j’l’aime bien Alexander ! Si la rune est mal faite et qu’ça lui fait mal j’pourrai plus l’embêter…

DFCM: 3/6

Lancé pour tracer la rune : 3/6 (+1 parce que j’veux pas faire mal à mon pote Alex, mais -1 parce qu’en vrai j’suis pas hyper doué, puis la DCFM c’est pas c’que j’préfère…)
1,3,5 : Yeah, ça marche !
2, 4, 6 : Quand j’vous disais qu’j’étais nul…

Lancé de confiance en Alexander : 4/6 (+1 Parce que j’l’aime bien Alex. Mais vous êtes sûr qu’il est concentré là ? )
2, 3, 5, 6 : Alex mon pote, j’t’offre toute ma confiance !
1, 4 : Oui, bon presque. Mais tu regardes quoi là ?


Dernière édition par Owen G. Karlson le Ven 24 Oct - 17:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar



| HIBOUX POSTÉS : 4323
| SANG : Hasardeuse


MessageSujet: Re: Défense contre les Forces du Mal * Cours n°1 * Il n’y a pas de Lumière sans Ombre Ven 24 Oct - 17:25

Le membre 'Owen G. Karlson' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'le dé ' : 1, 5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Défense contre les Forces du Mal * Cours n°1 * Il n’y a pas de Lumière sans Ombre Lun 8 Déc - 16:01

Ayant donner ses consignes, le professeur laissa les élèves se mettrent par groupe de deux ou trois, et les observation se débattre avec la rune. Il pouvait déjà deviner ceux qui réussirait à protéger leur camarade ou pas. La manière de tenir leur baguette, ces coups d'oeil furtifs, tout ça en disait long. Fingal parcouraient le groupe, détaillant chacun avec des petits sourires amusés, ponctuant même quelques mise en place des runes de protection avec ses caractéristiques petits rires aussi agaçants qu'inquiétants.

- Mister Alexander, mettez votre esprit au bout de votre baguette, pas ailleurs !

Il resta auprès du duo alors que que le jeune Owen s'appliqua à son tour à tracer Mannaz, semblant appliquer les conseil que le prof venait de donner à son camarade. Il approuva d'un signe de tête et attrapa d'un geste vif le bras d'Alexander pour observer le résultat. Au moment où il prononça le nom de la rune, elle prit une tête bleutée, toute à fait satisfaisante. Reculant de quelques pas, il leva soudain sa baguette d'où d'un rayon rouge surgit avec une vitesse stupéfiante, droit vers le Poufsouffle. Quelques élèves ne purent retenir des cris de surprise, mais le stupefix fut totalement absorbé par le bouclier protecteur apporté par la confiance mutuelle des deux amis.

- Parfait. Cinq point pour vous Mister Owen. Mister Alexander, deux points pour vous seulement, votre ami n'est pas protégé.

Il fit signe à Owen de prononcer le nom de la rune qui se mit à le picoter sévèrement la main. Il plongea sa main dans une poche de son manteau et en sortie une poignée de feuille dorées.

- Frottez ça sur votre main, ça va passer dans quelques minutes.



Plus qu'une semaine:
 

Rappel de l'exercice:
 
Récap du classement des posts:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Défense contre les Forces du Mal * Cours n°1 * Il n’y a pas de Lumière sans Ombre Mer 10 Déc - 17:58

Flo sentit ses yeux se plisser. Même s'il n'avait pas des Optimal à chaque cours, il s'était toujours considéré comme faisant parti de la « bonne moyenne » des élèves de sa promo. Pas un génie, pas extrêmement brillant, mais avec du travail et de la volonté, pas vraiment mauvais. Alors c'est pourquoi... Il ne s'expliquait pas comment il pouvait se retrouver si largué. McInnes avait l'air cool comme prof, mais tellement... Prise de tête ! Le garçon devait faire un effort pour comprendre chacune de ses phrases qui semblaient aussi longues que la barbe de Dumbledore. Aux côtés d'Anne, il tourna la tête dans la direction de Jaimie, son meilleur ami, et ne fut pas surpris de le voir aussi déconfit que lui. Haussant les épaules dans un signe d’incompréhension, il lui fit les gros yeux, et reporta son attention sur le prof. Car il n'avait pas envie de louper son exercice, encore moins lorsqu'il était en binôme avec sa chère amie Anne ! Aussi s'acharna-t-il à parfaitement comprendre ce que McInnes attendait d'eux, et ce que son rôle serait.
L'exercice du jour reposait donc sur la confiance. Parfait, car de la confiance, en sa meilleure amie, il en avait à revendre. Mieux que ça ! Flo avait pour elle une admiration sans bornes, du fait des sept années passées ensemble, et des événements, bons comme mauvais, qu'ils avaient connus tout deux, avec Jai bien sûr. Des défis, ils en avait affrontés, des obstacles, ils en avait surmontés... Observant avec grande attention la démonstration de la petite serdaigle de première année et de McInnes, il fit face à Anne lorsque ce fut leur tour, et lui décocha un sourire malicieux dont lui seul avait le secret.
– Tu as confiance, n'est-ce pas ?


DFCM : 4/6
Lancé pour tracer la rune : 4/6
2, 3, 5 et 6 : Réussi ! Il faut juste qu'Anne ait suffisamment confiance, mais comment en serait-il autrement envers son meilleur ami ?
1 et 4 : Zut ! Les beaux yeux de son amie l'auraient-ils troublé ? Croisons les doigts pour que McInnes soit sympa avec son sort pour tester la protection...

Lancé de confiance en Anne : 4/6
1, 3, 4 et 6 : Qui doute du fait que Florian ait une confiance aveugle en sa meilleure amie ? Anne, il lui confie sa vie !
2 et 5 : Enfin... A l'impossible nul n'est tenu, hein ! D'où lui vient cette part de doute ?
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Défense contre les Forces du Mal * Cours n°1 * Il n’y a pas de Lumière sans Ombre

Revenir en haut Aller en bas

Défense contre les Forces du Mal * Cours n°1 * Il n’y a pas de Lumière sans Ombre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Sujets similaires

-
» Défense contre les Forces du Mal * Cours n°1 * Il n’y a pas de Lumière sans Ombre
» Cours de Défense Contre les Forces du Mal n°2
» Les cours de Défense contre les forces du mal
» Défense Contre les Forces du Mal: Cours n°1
» Défense contre les forces du Mal - Cours 0 - Une nouvelle approche

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Les oubliettes
 :: 
Les souvenirs de Poudlard
-