GRYFFONDOR : 815 pts | POUFSOUFFLE : 370 pts | SERDAIGLE : 350 pts | SERPENTARD : 610 pts
Félicitations aux Serpentard ! On poursuit la saison de Quidditch avec le prochain match : Serdaigle VS Gryffondor ! Les inscriptions sont d'ores et déjà ouvertes ICI !
Une sortie à Pré-au-Lard a été organisée afin de vous permettre d'effectuer vos achats de Noël. Le sujet est juste ici ! Tout post vous rapportera 2 dragées.

Partagez|

Meline & Leïa ❧ T'imagine pas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 680
| AVATARS / CRÉDITS : Dove Cameron by angie
| SANG : Pur et alors quelle importance ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Devenir comme son père/
| PATRONUS : Aigle Royal
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Meline & Leïa ❧ T'imagine pas Jeu 9 Oct - 21:23


Meline & Leïa ❧ T'imagine pas
T'imagine pas. T'imagine pas quand t'es gosse que ta vie puisse tourner aussi mal. T'imagine pas que tu vas perdre ta mère, que ton père se révélera être un bourreau et un assassin, que le grand amour de ta vie sera à la fois ta perte et ta rédemption, que pendant deux mois durant tu ne sauras pas si tu vas pouvoir l'aimer encore des années durant ou si le peu de temps que vous avez passé ensemble sera le seul souvenir de votre vie à deux. T'imagine pas être paumée au point de ne même plus savoir qui tu es, où tu vas, ce que tu vas faire à présent des ruines encore fumantes que représentent ta vie actuelle. C'est le bordel. C'est même carrément n'importe quoi. Tu n'a plus aucun pilier. Ta plus rien. En fait si. T'imagine pas quand t'es gosse. Mais cette fois là, quand tout perdu, quand t'es complètement hors jeu, il y a encore une personne pour te tirer hors du puits, pour te tendre la main et ne plus la lâcher. Non c'est pas ton grand amour, lui est encore perdu dans un autre monde. Mais c'est quelqu'un de tout aussi proche. Ta jumelle. La seule qui jamais ne t'abandonnera tu le sais. Et c'est aujourd'hui, la seule chose qui te rassure et t'aide à avancer.

Un des rayons du soleil caresse la peau de pêche de Lyleïa qui ouvre un oeil, puis deux. Elle a bien dormi cette nuit. Et elle sait pourquoi. Elle n'est pas toute seule. Il y a quelqu'un à côté d'elle. Elle se retourne. Une chevelure brune, presque aussi longue que la sienne qui a repoussée. Elle sourit. Elle avait trouvé son appartement il y a un mois. Grâce à la magie, il était déjà quasiment totalement installé et ça c'était génial. Tout était doux dans cet appartement. Lumineux. Il respirait la paix, la sérénité et la douceur. La russe avait bien besoin de tout ça. Mais voilà le truc. Trois semaines qu'elle était dans cet appartement, trois semaines que sa jumelle s'était installée avec elle. Et franchement, elle ne se plaignait pas. Elle ne pouvait pas rester seule. Crises d'angoisse, bouffée de panique, cauchemars, Emmeline devait tout gérer et heureusement qu'elle était là. Sans elle ça aurait été une horreur. Mais elle était là. Et tout allait bien. Tout irait bien.

Sans un bruit, la jeune femme se leva et se rendit dans la cuisine. Kir s'étira et vint réclamer son petit-déjeuner. Merlin merci, il avait tenu bon pendant ces deux mois pourris. Il allait bien. Lyleïa le prit et l'embrassa sur sa petite tête noire puis lui donna ses croquettes et commença à préparer le petit-déjeuner. Pancakes, oeufs, bacon, confitures, pain grillé et sorti de tout. Elle allait réveiller sa jumelle quand celle ci arriva dans la grande cuisine ouverte. Lyleïa lui sourit.

- Bonjour, fit-elle avec douceur. Bien dormi ?

Spoiler:
 
©flawless


Dernière édition par Lyleïa D. Romansky le Dim 4 Jan - 17:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Meline & Leïa ❧ T'imagine pas Ven 10 Oct - 11:53

Début octobre 1979, Appartement de Lyleïa, Angleterre.
Matin.




T'imagine pas
C


'est le fumet gourmand venant de la cuisine qui vint à bout du lourd sommeil d'Emmeline. Elle avait passé tellement de nuits blanches à se ronger les ongles jusqu'au sang tant elle était inquiète qu'elle avait beaucoup à rattraper... Et le week-end était le meilleur moyen de le faire.
Avec une élégance toute emmelinesque -même le matin, elle ne perdait rien de ses manières- la jeune femme se leva pour prendre instinctivement la direction de la salle de bain. Même à demi-réveillée, ses maniaqueries persistaient. Coup de peigne, premier lavage de dents, eau sur le visage pour accélérer la remise en route des moteurs intellectuels.... Des habitudes sacrées.
Une fois cela fait, elle rejoignit la cuisine, un grand sourire naissant automatiquement à la vue de sa jumelle de cœur, sa moitié. Nul besoin de masques, avec elle.

« Bonjour, Leïa. J'ai dormi comme un Boursouf. J'ai rêvé du jour ou je rendrait ma thèse de Droit, et que le jury me mettait un Optimal. » mentit-elle avec aplomb, conservant un sourire ensommeillé aux lèvres. Elle n'avait pas bien dormi, elle ne dormait jamais bien. Trop d'interrogations sans réponses tournaient sans arrêt dans son esprit, dans un maelstrom de pensées incontrôlables. Emmeline avait toujours été une fille à penser, trop penser. Or à trop user de ces cellules grises rangées dans sa boîte crânienne pas suffisamment pleine à son goût, elle avait du mal à retrouver le sommeil. Comme si son cerveau refusait d'entrer en phase de repos, ressassant problèmes et questions existentielles jusqu'à ce qu'elle tombe finalement de sommeil.... Alors elle était habituée à dormir peu chaque nuit. D'autant plus depuis qu'elles veillait sur celles de Leïa, guettant les cauchemars trop souvent inévitables pour la libérer de leur joug, la prendre dans ses bras et la bercer jusqu'à ce que les pleurs et la peur se tarissent... Par bonheur, cette nuit-là avait été épargnée, et Emma se plaisait à penser que c'était grâce à elle. « Toi tu as ta tête des bons jours, alors je suppose que c'est un oui unanime. »

Avec des mouvements encore engourdis par le sommeil -Emmeline était un animal nocturne, pas matinal- elle aida sa jumelle à mettre la table, humant avec délice le fumet des œufs au bacon. Lorsqu'elle était à l'étranger, c'était le fameux petit-déjeuner anglais qui lui avait le plus manquer. Et même ici, en fait. Emma avait l'habitude d'exceller dans tout ce qu'elle entreprenait, mais la cuisine était l'exception à la règle... Elle n'avait de toute façon pas de temps à perdre en préparant de bons petits plats à un compagnon encore fictif.
Prenant soin à ne pas froisser sa chemise de nuit en soie française, Emmeline s'assit à sa place attitrée depuis trois merveilleuses semaines... Merveilleuses, parce qu'elles étaient ensembles. Et en vie. Pour le moment.

« C'est finalement décidé, je t'adopte à plein temps comme ma cuisinière personnelle. Ton salaire sera généreux, tu auras le droit à mon exquise compagnie. » ajoutât-elle sur le ton du rire, même si qui la connaissait bien savait que ce n'était qu'à moitié de la plaisanterie -Emmeline ne disait jamais rien qui n'était pas partiellement voir complètement sérieux. L'humour n'était pas sa pinte de Bièraubeurre, après tout. Et elle aurait adorer que leurs projets de colocation puissent se réaliser. Mais les choses avaient changées, elles avaient grandit, la vie les avait rattraper. Ce n'était plus possible.

Emmeline découpa avec minutie les aliments en petits morceaux, comme les enfants. Miam, c'était délicieux... Pas au point d'égaler les elfes de Poudlard, mais délicieux quand même.

A moins que ça ne lui semble si bon seulement à cause de la compagnie, la meilleure qui soit ? A cause du naturel incroyable de leur vie de presque-famille, une symbiose qu'elle n'avait jamais connu pas même avec ses propres parents.
Comme toujours depuis qu'elle avait retrouvé Lyleïa, Emma ne réussissait pas à la quitter des yeux trop longtemps, comme si elle craignait qu'elle ne disparaisse à nouveau.


Spoiler:
 


Dernière édition par Emmeline Vance le Jeu 6 Nov - 11:33, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 680
| AVATARS / CRÉDITS : Dove Cameron by angie
| SANG : Pur et alors quelle importance ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Devenir comme son père/
| PATRONUS : Aigle Royal
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Meline & Leïa ❧ T'imagine pas Jeu 16 Oct - 15:43


Meline & Leïa ❧ T'imagine pas
Lyleïa ne pourrait jamais assez remercier la famille Jones pour tout ce qu'elle avait fait pour elle. Elle l'avait accueillie à bras ouverts, recueillie chez elle, rassurée, soignée, consolée, nourrie. Ils avaient été si adorables avec elle et pourtant la russe était contente d'avoir retrouvé un "chez elle" et d'avoir retrouvé sa jumelle. Emmeline était l'une des seules avec qui elle pouvait totalement se lâcher et abandonner. Les cauchemars la nuit, les crises d'angoisse soudaines, les sanglots violents et tout ce qui accompagnait les séquelles de cet été et de sa déchirure définitive avec sa famille.

Mais pour le moment elle semblait aller un peu mieux. Elle dormait un peu mieux, elle pleurait moins, les crises d'angoisse semblait s'espacer mais c'était surtout grâce à la présence d'Emmeline. Elle n'avait pourtant pas encore reprit la danse, prouvant que tout n'allait pas si bien. Cela faisait un an. Un an qu'elle n'avait pas dansé. Depuis le départ d'Emmeline. Depuis le départ de sa lente descente aux enfers. Ca commençait à aller mieux mais elle n'était pas toute à fait remise et ça se voyait. Elle était toujours trop mince, elle était toujours pâle et cernée, son sourire était toujours vacillant et son regard toujours hanté.

- Bonjour, Leïa. J'ai dormi comme un Boursouf. J'ai rêvé du jour ou je rendrait ma thèse de Droit, et que le jury me mettait un Optimal. Toi tu as ta tête des bons jours, alors je suppose que c'est un oui unanime.
- Ca peut aller. Par contre toi tu ne sais toujours pas me mentir. Elle soupire. C'est de ma faute ?
- C'est finalement décidé, je t'adopte à plein temps comme ma cuisinière personnelle. Ton salaire sera généreux, tu auras le droit à mon exquise compagnie.
Lyleïa sourit doucement et lui servit son petit déjeuner avant de finir les pancakes.
- Ne change pas de sujet Méline. Est ce que tu dors mal à cause de moi ? s'inquiéta t-elle.

Elle s'en voulait. Elle dérangeait sa meilleure amie qui avait pourtant des cours, des devoirs, des examens. La russe prépara aussi une assiette pour elle puis s'assit et commença à grignoter du bout des lèvres.

- Si je te dérange trop il faut que tu t'en ailles. Je peux pas te gâcher la vie comme ça, c'est plus possible ...
©flawless


Dernière édition par Lyleïa D. Romansky le Dim 4 Jan - 17:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Meline & Leïa ❧ T'imagine pas Mer 22 Oct - 10:00





T'imagine pas
E


mmeline ne fit pas remarquer à Leïa que la seule personne qui voyait au travers de ses mensonges était elle. Sinon quoi elle se savait redoutablement douée pour cet art malhonnête -le comble pour une future avocate !
A la place elle décida d'user de la tactique du changement de sujet, même si connaissant sa sœur de cœur, ça ne fonctionnerait pas plus que le temps d'un sourire...
...Bingo.

Emmeline secoua négativement la tête à la question de Lyleïa. Bien au contraire, elle dormait mieux en sachant sa jumelle à ses côtés et en paix qu'elle ne savait ou, hantée par des souvenirs qui la dépassaient. Ses troubles du sommeil ne venait pas de Leïa. Mais du tout le reste.

« Surtout pas ! » Alors ça non, elle ne laisserait pas croire à Leïa qu'elle était la fautive ici, alors que c'était Emma la seule coupable. « Ecoute, Leïa, partager cet appartement avec toi, vivre avec toi, c'est ce qui m'est arrivé de mieux depuis que j'ai quitté Poudlard. » Et elle pesait ses mots, ses pupilles plongées résolument dans celles vertes de sa vis à vis. « Tu ne me gâche pas la vie, bien au contraire. Tu la rend plus belle, plus vivante. Toi et moi, on ne se sépare plus jamais, qu'on avait dit, tu te souviens ? Jamais cette promesse ne sera la cause de mes nuits troublées. » Sauf lorsqu'elle n'étaient pas tenues, comme pendant cet interminable été.

« J'ai toujours eu le sommeil léger, voilà tout, et avec les cours qui reprennent, la pression n'arrange rien. » Même si en vérité, la seule véritable pression était celle de l'Ordre et de la guerre, les examens ne lui avaient jamais posés problèmes. Mais ce matin, et même toute cette journée, Emmeline ne voulait pas aborder de sujet sérieux. « Dis-moi, tu as prévu quelque chose aujourd'hui ? » demanda-t-elle, l'air de rien, tout en jetant un regard critique sur le pauvre pancake à peine entamé de Leïa. Depuis quelques jours que ça allait mieux, elle devait aussi réguler la consommation de son poids-plume d'amie. Elle même ne mangeait pas beaucoup plus, mais c'était dans ses habitudes. Avec l'appétit revenait le bonheur, alors Emma ne lâcherait pas Lyleïa jusqu'à ce que ça arrive.


Dernière édition par Emmeline Vance le Jeu 6 Nov - 11:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 680
| AVATARS / CRÉDITS : Dove Cameron by angie
| SANG : Pur et alors quelle importance ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Devenir comme son père/
| PATRONUS : Aigle Royal
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Meline & Leïa ❧ T'imagine pas Jeu 6 Nov - 9:55


Meline & Leïa ❧ T'imagine pas
- Surtout pas ! lança Emmeline faisant sursauter sa soeur qui la regarda interloquée. Ecoute, Leïa, partager cet appartement avec toi, vivre avec toi, c'est ce qui m'est arrivé de mieux depuis que j'ai quitté Poudlard.

Lyleïa la regarda d'un air interloqué mais ne rétorqua rien. Elle n'y croyait pas trop. Chaque nuit elle se mettait à pleurer et à crier. Et elle savait qu'Emmeline ne dormait pas bien non plus surtout à cause de Ginger. Le regard de la blonde s'assombrit. Elle n'en voulait pas à sa jumelle d'avoir tué sa meilleure amie. Elle ne l'avait pas fait exprès, ce n'était qu'un accident. Elle voulait les protéger, le sort avait ricoché. Durant une bataille il était toujours difficile de pouvoir gérer à la fois les ennemis, et les alliés.

-  Tu ne me gâche pas la vie, bien au contraire. Tu la rend plus belle, plus vivante. Toi et moi, on ne se sépare plus jamais, qu'on avait dit, tu te souviens ? Jamais cette promesse ne sera la cause de mes nuits troublées.
Lyleïa fronça les sourcils et soupira en finissant les pancakes.
- Toi aussi tu fais des cauchemars. Et je suis incapable de te rendre la pareille. Je ne sers à rien de toute manière. Je suis incapable de t'aider, je suis incapable d'aider Swann, je peux pas entrer dans l'Ordre parce que je suis encore trop fragile, la femme à l'accueil de l'hôpital à envie de m'interner chaque fois que je passe devant elle parce que je suis trop pâle, trop cernée, trop ci, trop ça. Je ne sers à rien, maugréa la jeune femme en s'asseyant face à sa jumelle.

Elle picora légèrement son assiette, mordillant un bout de bacon, un bout de pancake, calée avec seulement ça. Elle avait si peu mangé ces derniers temps, elle n'avait plus l'habitude. Cet été elle s'était privé de presque tout pour pouvoir en faire passer aux autres. Elle savait que Emmeline s'inquiétait beaucoup pour elle mais qu'elle ne savait plus quoi faire pour l'aider.

- Dis-moi, tu as prévu quelque chose aujourd'hui ?
La question la surprit et elle haussa un sourcil.
- Comme d'habitude, je me douche, j'attends l'heure des visites et je vais à l'hôpital pourquoi ?
©flawless


Dernière édition par Lyleïa D. Romansky le Dim 4 Jan - 17:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Meline & Leïa ❧ T'imagine pas Lun 10 Nov - 20:08





T'imagine pas
E


mmeline tenta tant bien que mal de garder contenance en voyant les yeux de sa jumelle s'assombrir. Il y avait des avantages, à ne pas avoir besoin de mots pour se comprendre. Des inconvénients aussi. Parce qu'il n'en fallait pas plus à Emma pour savoir que Leïa se replongeait dans ses souvenirs les plus sombres, et que Ginger, et que SA victime en faisait partie...
Pour faire passer le malaise, elle avala une gorgée de café, et cibla son esprit sur l'essentiel : Lyleïa. Lyleïa, qui souffrait

Emmeline n'était pas d'accord avec Lyleïa. Elle ne servait pas à rien. Elle était la lueur de joie quotidienne dans sa vie si vide de véritable lumière. Elle n'était en rien inutile à Swann, tout son amour et tous ses espoirs étant certainement deux bouées de sauvetage capitales pour sortir leur ami des tréfonds dont il n'était qu'à moitié ressorti. Les amoureux ne s'en rendaient peut-être pas compte, mais à eux deux, ils se reconstruisaient mutuellement. Ils étaient vitales l'un pour l'autre, tout comme Lyleïa lui était vitale à elle. Ce n'était pas la même sorte d'amour.
La fragilité de Lyleïa n'était pas si grande qu'elle le croyait. L'Ordre gagnerait bientôt un précieux atout.

Et pour ce qui était de ses cauchemars...
...Les cauchemars étaient le lot des guerriers. Mais pas seulement. Des assassins aussi.
Mais l'ancienne Serdaigle -Merlin que cela semblait remonter à des décennies !- garda tout cela pour elle. Elle ne voulait pas parler de cela maintenant. Elle ne voulait pas que des sujets si dramatiques viennent gâcher leur petit déjeuné et la nuit en paix de Lyleïa. Pas que tout cela vienne encore repousser ses projets, les rares qui ne portaient pas sur l'Ordre ou sur ses études... Mais juste sur elles-deux.

« Dans ce cas prépare toi à chambouler tes habitudes. Parce que nous allons sortir. » Et son ton ne souffrait pas de refus. Quelles que soit ses excuses, Leïa viendrait.

Elle allait prouver qu'il n'y avait pas besoin de Sirius et d'alcool sorcier pour que Leïa oublie ses problèmes et se laisse aller au simple plaisir de vivre.
Elle allait prouver que malgré l'échec total qu'était sa vie sentimentale, elle était capable de prendre soin de ceux qu'elle aimait.
Foi de Vance.


Dernière édition par Emmeline Vance le Mer 7 Jan - 22:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 680
| AVATARS / CRÉDITS : Dove Cameron by angie
| SANG : Pur et alors quelle importance ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Devenir comme son père/
| PATRONUS : Aigle Royal
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Meline & Leïa ❧ T'imagine pas Dim 4 Jan - 17:37


Meline & Leïa ❧ T'imagine pas
Lyleïa soupira. Elle savait que sa meilleure amie lui mentait. Elle dormait à peine plus qu'elle mais elle était si forte qu'elle se sentait encore pire à côté. Pourquoi n'arrivait-elle pas à reprendre le dessus ? Pourquoi n'arrivait-elle pas à reprendre le cour d'une vie normale ? Oh oui c'est vrai. Elle était la fille d'un meurtrier dont le petit ami était encore à l'hôpital après qu'ils aient été enlevés par des cinglés pendant deux mois sans parler du fait qu'elle était maudite. Bref résumé de sa pitoyable vie. C'était n'importe quoi. Même dans le monde des sorciers c'était n'importe quoi. Elle allait dégoupiller. Elle devenait complètement cinglée. Comme sa tante. Elle allait finir folle et elle allait se suicider. C'était ce que tante Léda avait fait. Ou peut-être qu'elle allait simplement disparaître comme tante Anabeth. Ou peut-être que Swann allait péter un câble et qu'il allait la tuer comme son père avait tué sa mère. Non, non il fallait qu'elle se sorte ça de la tête, Swann ne la tuerait pas. C'était n'importe quoi. Il fallait vraiment qu'elle arrête de déconner comme ça. Surtout qu'Emmeline était très importe. Elle ne pouvait pas laisser sa jumelle sombrer comme elle même. Elle devait la maintenir hors de la noyade. Qu'il y en ai au moins une sur deux qui vivait.

- Dans ce cas prépare toi à chambouler tes habitudes. Parce que nous allons sortir, lança Emmeline d'un ton qui ne souffrait aucun refus.
- Hein ? Ouais si tu veux.

Perdue dans ses pensées elle répondit sans grande conviction mais elle accepta tout de même. Que faire d'autre ? De toute manière sa jumelle n'accepterait aucun refus, elle pouvait le comprendre. Il fallait qu'elle sorte de cette routine dans laquelle elle s'était enfermée. Qu'elle se change les idées. Et Emmeline était la mieux placée pour ça. C'était sa jumelle après tout. La seule à avoir réussit à la faire danser une nouvelle fois.

- Qu'est ce que tu veux faire ? demanda t-elle d'un ton plus enjoué.

Elle fini par se lever et par aller prendre une douche avant de s'habiller pour sortir. Elle passa quelque chose de passe partout. Un jean, un débardeur noir, un pull en cachemire beige. Elle attrapait une barrette pour relever ses cheveux quand elle fit tomber le journal de sa mère a la page qui parlait de la malédiction. Elle se baissa pour le ramasser au moment où Emmeline entrait dans la chambre.

- Je vais finir par mourir par vrai Méline ? murmura la blondinette.
©flawless
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Meline & Leïa ❧ T'imagine pas Jeu 8 Jan - 9:58





T'imagine pas
E


mmeline retint un soupir peiné en voyant la réaction de Lyleïa. Plus d'enthousiasme, juste un esprit ailleurs, juste une âme en peine. Voilà ce qu'elle avait retrouvé après l'Institut. Une boule de peine, d'inquiétude, de fragilité. Une Lyleïa qu'elle couvait plus que jamais. Une Lyleïa qui avait trop besoin d'elle pour qu'elle se laisse à son propre dépérissement.
Mais Emmeline était prête à tout pour parvenir à rendre un sourire durable à sa jumelle.

« Tu verras. » lâcha-t-elle, énigmatique. « Sache simplement qu'il faut se vêtir à la moldue. Aujourd'hui, tu vas faire une immersion totale dans mon monde. »

Tandis que Lyleïa se préparait de son côté, Emmeline fit de même. Elle avait déjà préparé toutes ses affaires la veille, le complot du jour étant, bien entendu, prémédité. Emmeline Vance n'improvisait pas, elle prévoyait, calculait, appliquait. Pas de place pour la surprise dans sa petite vie bien dirigée... Excepté quand les facteurs extérieurs entraient en jeu. Ici, Lyleïa. Lyleïa, qui avait besoin d'un peu de surprise, d'un peu d'amusement, d'un peu d'échappée de leur monde trop sombre, trop réaliste. Emmeline était une terre à terre, elle se considérait au dessus de tous ces besoins primaires -même si c'était tout sauf le cas. Mais Leïa avait le droit à un traitement de faveur, un traitement qu'elle ne se serait jamais accordée à elle-même. Surtout pas après ce qu'elle avait fait.

La sorcière enfila donc un ensemble robe cintrée, collants, pardessus : élégante comme toujours. Avant de s'en aller voir ou en était sa jumelle.... A la vue de sa position, et de ce qu'elle tenait entre ses mains, le cœur d'Emmeline devint encore plus lourd, et ses yeux plus graves. La voilà. La raison qui l'avait poussée à parcourir les cinq continents.  

« Je ne vais pas te mentir. Oui, tu vas mourir. » déclara-t-elle d'une voix dure, impitoyable, en entrant complètement dans la chambre pour aller se place devant Lyleïa. « Oui, tu vas mourir. Quand tu seras une très vieille dame, allongée dans ton lit, et entourée de tes enfants et nombreux petits-enfants. Ta chevelure sera devenue toute argentée avec l'âge, tout comme la mienne. Et tu souriras, tu seras heureuse, entourée, et la paix sera ton dernier sommeil. » murmura-t-elle avec un doux sourire rassurant. Mais voyant que ça n'aidait pas Lyleïa à se sentir mieux....

Elle la força à quitter des yeux ce journal de malheurs en empoignant doucement son menton, un regard vert déterminé planté dans celui torturé de sa jumelle à la vie à la mort.

« Oui, tu vas mourir. Comme moi. Comme tout le monde finit par le faire. A quoi bon s'aveugler ? Nous sommes des humains, et la fatalité veut qu'il n'y ait qu'un seul Nicolas Flammel -et qu'il ait eu la sagesse de garder la pierre philosophale pour lui. » Emmeline n'en ratait jamais une pour étaler ses connaissances. Et surtout, pour qu'elles servent à panser les plaies ouvertes, béantes, comme celles qui scarifiaient le cœur de sa jumelle. Mais puisqu'elle était sa jumelle de cœur, elle partageait ses blessures, toutes ses blessures. « « Le découragement est la mort morale. » Alors arrête de t'apitoyer sur ce sort que je ne laisserais de toute manière pas arriver. Tu vas mourir, je te le garantie. Mais pas à cause de ça. Et en attendant, tu vas vivre. » Tout cela fut débité d'une voix calme, posée. Comme s'il n'y avait nulle crainte en elle, comme si elle n'avait pas peur comme toute personne normale l'était dans cette situation.  

Elle n'en laissait rien paraître, mais elle était en colère. En colère, pas contre Lyleïa, mais contre elle-même, et cette malédiction, et tout ce qui échappait à son contrôle. Elle était en colère contre ce Merlin, ce destin, ou quoi que ce soit qui avait choisi de s'acharner sur une personne aussi bonne que Lyleïa. Elle était en colère, et cela était tellement rare, tellement peu souvent advenu dans sa vie que ça prouvait bien l'importance capitale que sa blonde amie avait pour elle. La terre tournait autour du soleil, et Emmeline tournait aussi de Lyleïa. C'était ainsi.
Elle ne laisserait pas le découragement la détruire à petit feu. Elle-même, c'était tout ce qui la faisait tenir. Travailler, garder la tête haute, se concentrer sur la cause... Oublier ses émotions car elle ne faisaient que la ralentir. Juste agir, machinalement.

Mais sa solution ne serait pas celle de Lyleïa. Alors elle devait trouver autre chose.


Dragées :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 680
| AVATARS / CRÉDITS : Dove Cameron by angie
| SANG : Pur et alors quelle importance ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Devenir comme son père/
| PATRONUS : Aigle Royal
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Meline & Leïa ❧ T'imagine pas Lun 12 Jan - 9:47


Meline & Leïa ❧ T'imagine pas
Lyleïa soupira. Elle n'y arrivait pas. Peut importe le nombre de fois où elle essayait de se concentrer sur ce que pouvait lui dire sa meilleure amie, elle n'arrivait pas à intégrer ses paroles. C'était comme si elle entendait mais qu'elle n'écoutait pas. Qu'elle n'arrivait pas à écouter. C'était plus fort qu'elle, elle était ailleurs, dans un monde parallèle. Elle n'arrivait pas à passer au dessus de tout ça. Sa mère, assassinée. Son père, un assassin. Leur enlèvement. Les tortures. Swann. La malédiction. Tout ça c'était trop pour elle. Trop brusque, trop douloureux, trop écrasant. Elle avait l'impression d'être dans un tunnel trop serré dans lequel elle ne pouvait pas sortir et dans lequel elle étouffait. Et même si Méline lui tendait la main chaque fois pour lui éviter de se noyer elle n'arrivait pas à s'accrocher suffisamment pour remonter complètement. Mais elle accepta tout de même de sortir de son quotidien.

- Tu verras. Sache simplement qu'il faut se vêtir à la moldue. Aujourd'hui, tu vas faire une immersion totale dans mon monde, déclara Emmeline.

Lyleïa pencha la tête sur le côté puis lui fit un petit sourire en hochant la tête. Ce ne serait pas la première fois qu'elle visiterait le monde moldu mais elle aimait bien le faire avec Emmeline, elle trouvait que c'était plus sympa. C'était le monde de sa jumelle après tout, pas le sien. Elle délaissa donc son petit déjeuner - qu'elle avait à peine entamé - et alla s'habiller à la mode moldue. Un jean sombre, un pull en cachemire et elle releva ses cheveux blonds. C'est à ce moment là que le journal de sa mère tomba à la page même qui parlait de la malédiction. Comme un mauvais présage. Et aussitôt, la bonne humeur qui avait reprit un peu le dessus sur la jeune femme disparue de nouveau, la laissant seule et complètement démunie. Fragile. Trop peut-être. Elle n'était pas aussi forte qu'elle voulait bien le montrer. Emmeline choisit ce moment là pour entrer dans sa chambre. Evidemment. C'était comme si elle avait un sixième sens pour ce genre de chose. Elle s'agenouilla devant elle et commença à lui parler.

- Je ne vais pas te mentir. Oui, tu vas mourir. Oui, tu vas mourir. Quand tu seras une très vieille dame, allongée dans ton lit, et entourée de tes enfants et nombreux petits-enfants. Ta chevelure sera devenue toute argentée avec l'âge, tout comme la mienne. Et tu souriras, tu seras heureuse, entourée, et la paix sera ton dernier sommeil.

Lyleïa arqua un sourcil. Elle n'était pas convaincue. Elle ne s'était jamais vue vieille, les cheveux blancs, la peau ridée. Elle ne s'était jamais vue mariée ou mère de famille non plus mais Swann changeait la donne. Peut-être ... peut-être que ça pouvait tout changer oui. Swann, Emmeline, Luzia, Sirius ... ils pouvaient tout changer. Ils étaient sa famille. Il ne laisserait rien lui arriver. Mais que pouvaient-ils faire contre une malédiction vieille de presque un siècle et ayant déjà décimée plusieurs générations de Vassiliev ? Rien sans doute. Ils pouvaient juste la regarder mourir, devenir folle à petit feu. Le peu de conviction qu'elle avait encore s'évanouit. Emmeline le vit bien puisqu'elle la força doucement à la regarder avant de parler de nouveau. Elle essaya de lui faire voir la vérité, celle qu'elle pensait réellement. Et elle était sincère. L'espoir se mit à renaître, pâle lueur dans son coeur, mais bel et bien présent. Peut-être qu'il y avait vraiment une chance.

- « Le découragement est la mort morale. » Alors arrête de t'apitoyer sur ce sort que je ne laisserais de toute manière pas arriver. Tu vas mourir, je te le garantie. Mais pas à cause de ça. Et en attendant, tu vas vivre.

Lyleïa plongea son regard dans le sien, longuement, silencieusement. Elle fini par hocher la tête, plus déterminée qu'avant. Oui, elle allait se battre pour vivre. Elle ne pouvait abandonner. Elle n'en n'avait pas le droit. Elle fini par sourire doucement et par se redresser.

- Ok. Allons y alors. Montre moi ton univers.

Elles se levèrent, finirent de ranger le petit déjeuner puis attrapèrent leurs manteaux et sortirent. Une fois dans la rue, Lyleïa ferma les yeux et respira l'air frais du matin, laissant les pâles rayons du soleil caresser sa peau pâle de russe. Puis elle sourit et tendit la main à Emmeline, la laissant la guider dans un monde sans guerre et sans sorcier maléfique.

©flawless
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Meline & Leïa ❧ T'imagine pas Sam 21 Fév - 11:46





T'imagine pas
E


mmeline sentait que, malgré tous ses efforts, elle perdait Leïa. Malgré qu'elle soit constamment en train de la remettre sur le bon chemin, que le découragement la gagnait et que rien de ce qu'elle faisait ne suffisait. Pour un temps peut-être, mais la lueur de détermination qui s'était rallumée dans les prunelles de sa jumelle tourmentée ne durerait pas longtemps, Emma le craignait.
Il allait vraiment falloir qu'elle trouve une autre solution. Une solution qui comprenait les mots Sirius Black et Swann Jones, car elle ne voyait personne d'autre pouvant sortir Lyleïa de ses problèmes. Autrefois, peut-être y aurait-il aussi eu un autre nom.... Mais à cause d'elle, ça n'arriverait pas. Car elle avait assassiné Ginger Ravensdale, la meilleure amie de sa sœur de cœur....

Emmeline tenta de faire transmettre par ses yeux tout ce qu'elle ne pouvait faire passer par la parole. Elle n'était pas la personne la plus affectueuse, la plus démonstrative du monde. Alors avait-elle fait de ses yeux les miroirs de ses émotions. Par eux, elle voulait transmettre à Leïa toute sa détermination, toute sa foi, toute sa confiance. Sans laisser filtrer les doutes, et la peur, et la fragilité qu'elle cachait sous la glace, évidemment.
Des miroirs certes, mais des miroirs qui ne reflétaient pas n'importe quoi n'importe quand. Emmeline Vance ne perdait jamais vraiment le contrôle.

Elles finirent enfin de nettoyer les restes de leur petit-déjeuner, puis Emmeline enfila son manteau-cape le plus élégant, ainsi qu'une sacoche en cuir ou était précieusement gardé son appareil photo. Afin de faire comme lorsqu'elles étaient plus jeunes et qu'elles se photographiaient constamment pour immortaliser leur amitié, en garder un petit bout, quoi qu'il puisse advenir par la suite.

Une fois dehors, Emma serra doucement la main que lui tendait Lyleïa, l'entraînant sans un mot à son côté dans les dédales fascinants de Londres. Elles auraient pu y aller en transplanant, mais cela aurait, ironiquement, retiré sa magie au moment. Mieux valait prendre les moyens de transport moldus pour une plongée encore plus vraie dans ce monde qui avait la chance d'être en paix.
C'était ce qui plaisait le plus à Emmeline lorsqu'elle n'était qu'une moldue anonyme parmi tant d'autres, la normalité, la presque-sérénité, le fait qu'elle risquait moins de tomber sur un Mangemort fanatique au premier tournant.... Ce n'était pas pour autant qu'elle limitait sa paranoïa, qu'elle ne regardait pas fréquemment derrière son épaule et ne vérifiait pas qu'elles n'étaient pas suivies.... Après tout ce qu'elle avait vu, après tout ce qu'elle avait fait, elle ne pouvait pas les ignorer, elle ne pouvait pas se permettre un instant de baisser sa garde.
La guerre les avaient forgés, pour un mal comme pour un bien.

Néanmoins, tenter de se faire passer pour une personne normale était rafraîchissant. Elle souris doucement à Leïa : « C'est une chance qu'il ne pleuve pas. Je dois t'avouer que je ne me suis encore jamais rendue à cet évènement -un peu trop populaire pour mes parents- mais je rêvais de m'y rendre un jour... Avec toi ce sera encore mieux. » Elles marchèrent encore une bonne vingtaine de minutes, profitant de la sérénité d'une promenade sans prise de tête.... Jusqu'à ce qu'un brouhaha commence à arriver à leurs oreilles. Emmeline n'avait jamais aimé les foules. Mais, ce n'était qu'un détail étant donné ce qui se trouvait derrière. L'une des plus grande place de Londres spécialement aménagée pour accueillir le festival annuel de la musique....

Emmeline avait de plus en plus de mal de retenir un sourire excité lorsqu'elles arrivèrent aux contrôleurs. Leïa devait se demander ce qu'elle préparer. Elle avait déjà hâte d'écouter et de voir les meilleurs artistes moldus tous réunis au même endroit.... Et en plus de tout, il n'y avait pas que de la musique, mais aussi de la danse.
Tout pour Leïa.

Emmeline sortit de son sac les deux places qu'elle avait achetée pour elle et sa jumelle trop déprimée. L'argent n'était pas grand chose, si elle pouvait la voir s'amuser à nouveau. C'était Emmeline qui devait faire sa désenchantée normalement, pas Leïa !
L'homme les laissa passer, et elles arrivèrent enfin face à l'impressionnant spectacle. Des scènes, des stands, des centaines de moldus riant, dansant et chantant au rythme de la musique et de l'énergie qui se dégageait de l'évènement. Depuis le temps qu'Emmeline rêvait d'y assister !

« Et, miss Lyleïa Romansky, j'ai le plaisir de vous présenter le plus grand festival de la musique moldu de Londres. Concerts, danses, nourriture de première qualité.... Voici la plus grande salle de danse à ciel découvert du moment ! Toutes les activités sont permises ! En tant qu'invitée de marque, évidemment c'est vous qui choisissez. » expliquat-elle en prenant la voix d'une présentatrice radio, en se tournant vers Leïa pour voir sa réaction. Etant donné qu'elle n'avait jamais été très douée pour les cadeaux et tout ce qui avait rapport aux surprises.... Elle espérait que cela ne serait pas un échec complet.


Dragées :
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Meline & Leïa ❧ T'imagine pas

Revenir en haut Aller en bas

Meline & Leïa ❧ T'imagine pas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Meline & Leïa ❧ T'imagine pas
» Imagine-toi dans un bateau sur une rivière... [LIBRE]
» Le 30 juillet... MELINE Happy Birthday to you...
» Imagine all the people,....
» IMAGINE CROSSOVER - RPG

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Les oubliettes
 :: 
Les mémoires de Pré-au-Lard et de Londres
-