GRYFFONDOR : 815 pts | POUFSOUFFLE : 370 pts | SERDAIGLE : 350 pts | SERPENTARD : 610 pts
Félicitations aux Serpentard ! On poursuit la saison de Quidditch avec le prochain match : Serdaigle VS Gryffondor ! Les inscriptions sont d'ores et déjà ouvertes ICI !
Une sortie à Pré-au-Lard a été organisée afin de vous permettre d'effectuer vos achats de Noël. Le sujet est juste ici ! Tout post vous rapportera 2 dragées.

Partagez|

If I ever feel better ft. Ariena Blackwell

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: If I ever feel better ft. Ariena Blackwell Lun 13 Oct - 17:38

Été 1979, Hôpital sorcier de Sainte-Mangouste, Londres, Angleterre.

L’auror fouilla dans ses poches avant de sortir quelques livres sterling qu’il posa sur le comptoir. Le barman lui servit une pression, fraîche, avant de faire glisser jusqu’à lui un bol de cacahuètes. Gray avait les traits tirés, de larges cernes, les yeux éteints, qui semblaient toujours perdus, loin de ce monde. Il se gratta le menton, sans prêter attention à sa barbe de plusieurs jours qui lui donnait des faux airs de clochard. Car avec ses vêtements sales, et sa mine de déterrée, il inspirait au mieux de la pitié, et le plus souvent du dégoût. Il n’y avait que le personnel de Sainte-Mangouste pour ne pas lui jeter un regard suspicieux, comme par exemple son voisin de comptoir, qui le dévisageait, franchement, le reluquant comme la pire espèce de vermine. A Sainte-Mangouste ils en voyaient passer des dizaines comme lui, par jours, et par vagues. Il vida son verre d’une traite, avant de le reposer brusquement sur le comptoir.
- Un problème ? Le regard mauvais, et la voix rauque, d’agacement, et d’épuisement, il se retourna, et se planta devant son voisin qu’il dominait de toute sa hauteur.
- C’est bien ce que j’pensais, le moldu ne disait rien, impressionné par la noirceur de ce regard qui le transperçait, et sûrement conscient que le type en face de lui n’attendait qu’un faux pas pour lui sauter à la gorge.
- Pauvre con, marmonna Gray avant de quitter le pub en faisant claquer la porte.
Dehors il pleuvait. Il jeta un coup d’œil à sa montre. Il avait encore un peu de temps avant le début des visites, et il n’avait rien mangé depuis… Depuis un moment. Gray avisa un stand de fish & chips, il huma l’odeur grasse et forte du poisson et des frites et s’acheta une première barquette dégoulinante de mayonnaise qu’il dévora à l’abri de la pluie, puis une seconde. Il avait encore faim, mais c’était bientôt l’heure des visites, et il se hâta de rejoindre Sainte-Mangouste. La baguette bien en évidence, il traversa l’hôpital, jetant des regards mauvais à tout le personnel médical, obsédé à l’idée qu’une foutue taupe puisse sévir dans les rangs. Gray ne parvint à se détendre qu’une fois dans la chambre individuelle où Ariena reposait, plongée dans un lourd coma. Il débarrassa le vase des fleurs de la veille, pour y mettre le bouquet fraîchement acheté, fit le tour de la pièce, traquant la moindre anormalité. Et lorsqu’il se fut rassuré, il s’approcha de la jeune femme, réajusta la couverture, arrangea quelques mèches de cheveux avant de se laisser tomber dans le canapé, juste à côté d’elle, et attrapant sa main, pleine d’égratignures, il la tint dans la sienne. C’était le même rituel depuis qu’il l’avait amené ici. Il passait le plus de temps possible à rester auprès d’elle, à guetter le moindre signe, à lui tenir la main, et à veiller à ce qu’il y ai toujours des fleurs fraîches.
Revenir en haut Aller en bas
avatar



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 255
| AVATARS / CRÉDITS : Emily Rudd (@CRIPSOW)
| SANG : sang-mêlé et lycanthrope (doublement souillé)


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Pleine lune
| PATRONUS : Aigle
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: If I ever feel better ft. Ariena Blackwell Dim 19 Oct - 20:39

Le brouillard était ce qui caractérisait le mieux ce que vivait Ariena depuis plusieurs jours. Parfois des silhouettes venant des plus profond de sa mémoire apparaissait la faisant plongé plus en profondeur vers la masse informe du brouillard, vers le néant. Parfois au contraire, des paroles lui parvenait qui semblait alléger le poids de la brume. Elle n'avait pas conscience, pas la force de se battre, parce que au final elle était pas si mal comme ça. Plus de soucis, un calme et un silence de plomb, rien qui ne puisse plus la déranger.
Et pourtant depuis quelques temps - des mois, des semaines, des jours- elle n'aurait su le dire la brume semblait moins épaisse, des bruits parfois lui parvenait, des sensations, qu'elle n'aurait su identifier.

Une sensation autour de sa main. Impossible à définir et pourtant tout proche. Dans un effort, sur-humain elle tente de bouger les doigts et ressent autres chose. Une flamme dans ses doigts qui embrase sa main endoloris depuis trop longtemps. Ses doigts ont bougé et la brume à disparut et soudain, après plusieurs heures de luttes, elle ouvre le yeux, les referme aveuglé par une lumière blanche, trop puissante. Elle rouvre doucement et des silhouettes qui semble s'agiter, se dessine autour d'elle. Elle ne perçoit pas leur paroles, ni leur traits. Elle fronce les yeux, c'est tout ce qu'elle peut faire pour l'instant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: If I ever feel better ft. Ariena Blackwell Lun 20 Oct - 19:27

Été 1979, Hôpital sorcier de Sainte-Mangouste, Londres, Angleterre.

Il n’avait pas beaucoup de temps à lui accorder. Tout au plus une heure, mais il s’efforcait d’être là aux heures de visites, et lorsque l’Ordre l’en empêchait, ou son boulot d’auror, Gray amadouait le personnel médical, qui à force de le voir rôder pouilleux et anxieux, les yeux alourdis par de larges cernes, finissait par avoir pitié. Et chaque jour il changeait les fleurs, lui lisait la Gazette, lorsque les nouvelles n’étaient pas trop mauvaises, ou lui mettait la radio sorcière. Il paraît que le cerveau a besoin de stimulations, mais entre ce que les médicomages lui disent, et les explications de Mildred, sa sœur étudiante en médecine moldue, il ne sait où donner de la tête. En réalité Gray était complètement paumé depuis qu’Ariena se retrouvait clouée à ce lit d’hôpital, les yeux clos et le teint cireux par la faute de cette ordure de Farkas Hitchens. Toutes ses habitudes, toutes ces choses auxquelles il avait pris goût, sans même s’en rendre compte s’écroulaient. Au bout de deux jours son appartement avait été réduit à un champ de bataille, et c’était maintenant rien de plus qu’un squat lorsqu’il daignait y passer, le plus souvent pour prendre des vêtements. Lorsqu’il ne bossait pas pour le ministère, Gray oeuvrait pour l’Ordre, et cette haine qui le dévorait se lisait dans ses yeux noirs de colère et de douleur, dans ses maléfices, puissants et mauvais, et dans ses poings lorsqu’il mettait la main sur un malchanceux. Il tuait le temps de la sorte, traquant les mangemorts sur deux fronts, se nourrissant quand il en avait le temps, ou que l’image d’Ariena sur son lit d’hôpital ne lui retournait pas l’estomac, et dormant quelques heures chez sa sœur. Pour l’apparence… Il n’avait pas grand-chose à envier à la raclure de l’Allée des Embrumes. Il s’était résigné à lui lire Sorcière Hebdo, faute de bonnes nouvelles ce jour-là, tenant dans sa main celle plus froide et immobile d’Ariena, lorsqu’il sentit un léger mouvement. Surpris, il en lâcha le magazine, le regard fixé sur les doigts de la sorcière qui remuèrent à nouveau. Il lui lâcha la main pour courir au-dehors de la chambre, dérapant, s’étalant au pied d’une médicomage avant de se redresser.
- Elle a bougé ! criait-il, fou de joie, le regard brillant, en secouant par les épaules la pauvre femme qui essayait de se débarrasser de Gray.
- Vous êtes sûr ?
- Mais puisque je vous le dis ! Elle a bougé les doigts, DEUX FOIS !
- Bien, bien, calmez-vous, nous allons voir ça tout de suite.
Gray courut dans la chambre, pour se pencher au-dessus du visage d’Ariena, suivant avec avidité ses paupières qui semblent bouger. La médicomage, plus réservée, se contenta de pratiquer quelques examens.
- Il y a eu quelque chose effectivement, mais pour l’instant elle est encore trop faible. Je suis désolée Mr Gray, mais votre amie ne va pas se réveiller, pas encore.
- MAIS JE VOUS DIS QUE JE L’AI VU BON SANG ! LA REGARDEZ ! hurla-t-il en pointant du doigt les paupières de la sorcière qui s’agitaient.

Revenir en haut Aller en bas
avatar



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 255
| AVATARS / CRÉDITS : Emily Rudd (@CRIPSOW)
| SANG : sang-mêlé et lycanthrope (doublement souillé)


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Pleine lune
| PATRONUS : Aigle
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: If I ever feel better ft. Ariena Blackwell Lun 3 Nov - 12:52

Elle ne sut pas combien de temps s'était passé depuis que ses doigts avaient bougés mais petit à petit les sons devenait de plus en plus distinct, les sensations, comme la douleur qui commençait à lui vriller la tête par exemple, de même que le rideau blanc éclatant devant ses yeux, se parait d'une multitudes de nuances.
Entre temps, elle s'était "rendormi", son esprit se perdant à nouveaux dans les brumes de l'inconscience.
Et finalement elle émergea totalement.
Elle vit les silhouette de plus en plus nette d'elle, elle entendit les voix, et plus que tout elle sentait les douleurs. Elle gémit, essaya de bouger et un voile se déchira dans son esprit. La mission de la recherche de la Ministre, Farkas... elle s'agita, mais s'arrêta bien vite lorsque les douleurs (certaines sans aucun doute du à la pleine lune qu'elle avait subit durant son coma).
Elle tourna la tête, et aperçut alors une personne qu'elle connaissait, une personne en qui depuis plusieurs, elle avait appris à avoir confiance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: If I ever feel better ft. Ariena Blackwell Mer 12 Nov - 15:36

Été 1979, Hôpital sorcier de Sainte-Mangouste, Londres, Angleterre.

Les jambes flagoelantes, la médicomage se laissa aller contre le mur, en proie à l'étourdissement et la nausée après avoir été secouée comme un vulgaire prunier par un Gray complètement déchaîné, hurlant et gesticulant. A bout de nerfs, en manque de sommeil, et lasse de voir cet énergumène rôder dans leurs couloirs en pointant sa baguette sur de malheureuses créatures qui avaient le malheur de faire un mouvement trop brusque, la sorcière prit une grande inspiration. Et la seconde d'après elle flanqua une bonne gifle à l'auror qui cessa aussitôt de hurler des insanités.
- FERMEZ LA GRAY! ET LÂCHEZ MA PATIENTE OU JE VOUS FAIS INTERDIRE DE VISITES! hurla-t-elle, aussi dignement que possible.
- Mais je vous dis qu'elle a bougé, répéta l'auror, plus faiblement, stupéfait de la réaction de la sorcière.
- Laissez nous faire notre boulot, poursuivit la médicomage d'un ton professionnel et sévère, Et maintenant sortez, j'ai besoin de calme et vous avez besoin de vous aérer l'esprit.
- Mais...
- Il n'y a pas de mais qui tienne Gray. Soit vous sortez, soit je vous fais sortir.
- Je vais rester dans le couloir.
- C'est ça, restez dans le couloir.
Une fois l'auror parti, la médicomage put se pencher sur Ariena, et constater un signe d'activité chez la jeune femme. Ils s'occupèrent d'elle tandis que l'auror attendait à la porte, refusant de s'éloigner plus encore, et frustré de ne pas pouvoir être là. Mais il n'avait pas tellement le choix. Au bout d'un moment on vint le chercher et il fut autorisé à entrer à nouveau dans la pièce.
- Ariena ? Tu m'entends ? demanda-t-il doucement, en caressant du bout des doigts les cheveux de la jeune femme, de peur de l'abîmer.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 255
| AVATARS / CRÉDITS : Emily Rudd (@CRIPSOW)
| SANG : sang-mêlé et lycanthrope (doublement souillé)


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Pleine lune
| PATRONUS : Aigle
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: If I ever feel better ft. Ariena Blackwell Mer 31 Déc - 13:25

Le coma pesait toujours sur le corps et l'esprit de la jeune femme, les secondes lui paraissait des heures et bouger lui semblait devenue bien trop difficile. Elle avait assisté, simple spectatrice, au ballet des médicommage qui tournoyait autour d'elle, lui donnant très rapidement le tournis. Elle ferma les yeux et ne les rouvrit que bien plus tard, lorsqu'elle sentit une main dans ses cheveux.
elle observa la personne qui se tenait près d'elle.

-"Ma...Magnus ?" dit-elle d'une voix rauque et balbutiante. Il avait l'air passablement inquiet et il ne lui fallut pas longtemps pour comprendre que c'était son état qui le rendait comme ça ! Pourtant si elle se souvenait parfaitement de leur mission ensemble, ses souvenirs s'arrêtait à leur rencontre avec Farkas ! Que c'était-il passé après ça ?

-"Qu'est-ce qu'il s'est passé ?" demanda-t-elle d'une voie peu assurée ! Elle tenta de se redresser, mais la tête lui tourna rapidement et elle s'immobilisa à mi-chemin, serrant la main de Magnus dans la sienne !
Elle espérait simplement que rien de dramatique ne s'était passé en son absence au cours des autres mission aui devaient avoir lieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: If I ever feel better ft. Ariena Blackwell Dim 4 Jan - 17:23

Été 1979, Hôpital sorcier de Sainte-Mangouste, Londres, Angleterre.


-"Ma...Magnus ?"
Son cœur fit un bond dans sa poitrine. Il le sentait s'agiter joyeusement, léger et plein d'allégresse. La voix d'Ariena était faible, à peine audible, mais c'était une telle joie de l'entendre à nouveau, et quelque chose de plus profond, qu'il ne pouvait s'expliquer diffusa en lui une chaleur bienfaitrice. Enfin il se sentait serein. Ariena réveillée, il poussa un profond soupir sans se départir d'un sourire niais.
- En chair et en os! dit-il en riant légèrement, souriant pour la première fois depuis une éternité.
-"Qu'est-ce qu'il s'est passé ?"
L'auror l'aida à se réinstaller le plus confortablement possible, inquiet à l'idée qu'elle puisse se blesser. La sorcière dormait depuis si longtemps maintenant que son corps endolori manquait cruellement de tonus et de force. Mais il était là, à ses côtés, et se promit de ne pas la laisser tomber. Pas cette fois.
- Calmes-toi, il serra sa main froide avec émotion, Tu ne te souviens de rien ?
Soudain submergé par l'inquiétude, Gray fixa avec intensité la jeune femme, cherchant à prendre la mesure dans son regard perdu et comateux l'étendue des dégâts. Il eût peur tout à coup que sa mémoire n'ai été atteinte, altérée par le choc et il sentit une bouffe de haine virulente lui plomber le cœur en songeant à Hitchens.
- La mission, la forêt, l'enfant, les lycanthropes, les sorts...
Il laissa volontairement en suspens ses paroles, pour voir si ses craintes se confirmaient, mais aussi parce qu'il avait du mal à parler des dernières minutes. Tout était allé si vite. Trop vite.
Revenir en haut Aller en bas
avatar



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 255
| AVATARS / CRÉDITS : Emily Rudd (@CRIPSOW)
| SANG : sang-mêlé et lycanthrope (doublement souillé)


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Pleine lune
| PATRONUS : Aigle
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: If I ever feel better ft. Ariena Blackwell Mer 7 Jan - 12:31

La jeune, femme, rallonger dans ses oreillers hocha la tête. Oui elle se souvenait très bien de Will, le gamin à la charge de Farkas, les loups, elles s'en souvenait aussi, comment aurait-elle pu les oubliés alors qu'elle même était lié d'une manière ou d'une autre à Farkas Hitchens.

-"Les sorts ? Quels sort ?" Soudain l'inquiètude la pris, Si elle savait que Alastor avait de forte chances d'avoir survécut, qu'en était-il de la jeune Bow ? "Magnus, que sait-il passé, après Hitchens ?"

La peur que quelqu'un ait laissé sa vie la hantait. Elle ne voulait pas revivre une deuxième le mariage Buckley. Elle en oublia un instant la peur que Hitchens ait parlé d'elle, de leur lien, qu'il l'ait vendu à ses compagnons. Non , ça elle n'y pensait plus du tout. Elle n'y pensait plus alors que la chaleur de la main de Magnus dans la sienne, répandait une sensation apaisante.

Cette amnésie partielle la gênait !

HJ:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: If I ever feel better ft. Ariena Blackwell Ven 23 Jan - 19:48

Été 1979, Hôpital sorcier de Sainte-Mangouste, Londres, Angleterre.


L'auror guettait sa réaction avec une impatience mêlée d'angoisse, car en dépit de son réveil, et de l'assurance des médicomages qu'une fois sortie du coma elle aurait accompli le plus difficile, Gray n'en demeurait pas moins fébrile. Une rechute était si vite arrivée, et après une telle joie, il n'était pas certain de tenir le coup si elle sombrait à nouveau. L'Ordre avait déjà tant perdu. Il avait tant perdu... Gray avait beau tenir en se disant qu'un jour ou l'autre il mettrait la main sur les assassins de sa famille, chaque jour, chaque mission, chaque blessé, chaque perte devenait plus difficile à encaisser. Lui qui avait rejoint l'Ordre du Phénix enthousiaste, plein d'espoir et d'idéaux, était aujourd'hui usé, blasé et se demandait même parfois ce qu'il faisait encore dans ce fichu pays...
Mais il y avait sa mère, son père, sa soeur, en somme ses derniers proches vivants. Et puis... Il y avait aussi Ariena qui partageait son appartement et dont il s'était habitué à la présence discrète mais réelle.
-"Les sorts ? Quels sort ?"
- Calmes toi, lui souffla-t-il en lui caressant aussi délicatement que possible la tête, Personne n'est blessé. Après, il marque une pause, la gorge nouée, incapable de parler de la cause de son admission en urgence à Sainte-Mangouste, aussi préféra-t-il éluder ce passage, Ils sont tous rentrés sains et saufs, et je t'ai amené ici.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: If I ever feel better ft. Ariena Blackwell

Revenir en haut Aller en bas

If I ever feel better ft. Ariena Blackwell

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [vidéo] Les bêtes humaines
» SOMETIMES I FEEL MY HEART WILL OVERFLOW ✗ le 30/03 vers 01h58
» Your worst battle is between what you know and what you feel ▬ Nolà&Lulla
» Rosemary > Can you make it feel like home ?
» Sahara ▬ I feel so close to you right now, it's a force feel [DONE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Les oubliettes
 :: 
Les mémoires de Pré-au-Lard et de Londres
-