C'est officiellement les vacances sur ATDM ! Poudlard ferme ses portes pendant deux mois pour laisser place à la Coupe du Monde de Quidditch qui se déroule cette année au Royaume-Uni, dans le petit village de Mimbulus-les-Bains !
GRYFFONDOR : 1040 pts | POUFSOUFFLE : 390 pts | SERDAIGLE : 735 pts | SERPENTARD : 880 pts

Partagez|

Yes I do - MARIAGE DE MARLENE ET ABRAXAS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Yes I do - MARIAGE DE MARLENE ET ABRAXAS Mar 10 Fév - 18:22

Pouvait-ce être réel ? Pouvait-elle avoir un tel pouvoir sur lui ? Lorsque leurs regards se rencontrèrent, Raphaël se sentit apaisé. Son être aspirait à ne plus vivre que pour ces beaux yeux braqués dans les siens. Si la mélodie de la marche nuptiale ne les avait pas tirés de leur contemplation, il aurait pu rester ainsi tout un millénaire. Les pommettes de Garance se couvrirent d'une légère teinte rosée et elle mentionna qu'ils devaient prendre place. Elle rejoignit la foule dans l'église. Raphaël cligna des yeux, comme pour s'extirper d'un rêve trop réel. Pourtant, rien à faire. La sensation d'apaisement qui irradiait son être n'était pas issue d'un fantasme. Le sourire de Garance, sa gêne, la douceur dans sa voix et dans son regard étaient bien la réalité.

Raphaël se glissa dans l'église et, sans un mot, prit place à ses côtés sans lui adresser un regard. Lorsqu'il s'assit sur le banc, leurs épaules se frôlèrent mais il ne rompit pas le contact. Le satin de sa robe flottait à quelques centimètres de la peau nue de son poignet, si proche de ses doigts. Parmi l'assistance, certains amis de Garance s'étonnèrent de les voir assis l'un à côté de l'autre. Raphaël vit une ancienne poufsouffle aux cheveux bruns qu'il savait très proche de Garance arquer un sourcil en adressant un regard interrogatif à sa voisine, puis elle tourna la tête pour reporter son attention sur l'homme qui l'accompagnait.

Il osa un regard de côté et glissa sa main sur le côté de ses cuisses, frôlant de ses longs doigts pâles le tissu de la robe de Garance. Depuis leur baiser à Paris, le soir du Nouvel An, ils n'avaient plus jamais été aussi proches – tant physiquement que mentalement. Malgré le rejet de Garance et le comportement inacceptable de Raphaël à son égard, il s'était senti uni à elle dès le moment où leurs regards s'étaient croisés sans qu'aucun mot ne vienne troubler cette épiphanie. Il suivit des yeux Marlène et Black remontant alors l'allée jusqu'à l'autel. Un timide sourire se dessina sur ses lèvres et son regard se posa avec une profonde tendresse sur son amie bientôt mariée. Il plia légèrement ses doigts dont les articulations entrèrent en contact avec la robe de Garance. Il inspira profondément, appréciant ce contact presque infime mais si intime à ses yeux et, sans bouger d'un millimètre, porta son attention sur la cérémonie.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Yes I do - MARIAGE DE MARLENE ET ABRAXAS Mer 11 Fév - 13:59

Orpheus était arrivé presque en même temps que Minerva. Maintenant tout était en place, et Abraxas salua son plus proche ami. Pour beaucoup, la relation qu'il entretenait avec ce dernier n'avait pas l'air aussi proche qu'elle le devrai. Mais depuis le temps, il était devenu l'ami en qui l'écrivain avait le plus confiance. Après des heures passées à disserter littérature, les deux compères s'étaient retrouvés à parler de leurs vies, puis de fil en aiguille le secret d'Elwïn avait été avoué. Aujourd'hui, présentement; seul Orpheus était en mesure de comprendre l'angoisse et la nervosité qui rongeaient Abraxas depuis le jour ou la date de son mariage fut planifiée. Néanmoins, il n'eu jamais aucunes date qu'il eu plus attendu dans sa vie. L'honneur d'épouser la femme qu'il avait choisi pour partager sa vie; le luxe de pouvoir être le protagoniste principal d'un authentique mariage d'amour était un luxe qui n'était habituellement pas destiné aux sorciers de sang pur. Et si ses parents avaient choisis Marlène pour lui il y à des années; l'aurait-il aimé comme il l'aime aujourd'hui ? Si les circonstances de leur rencontre avaient étés différentes, aurait-il ressenti une émotion si forte à chacun de ses sourires, à chacune de ses larmes ? Cette question, il n'était plus temps de se la poser. Il devait tant à Marlène; sa joie, ses peines, ses peurs, ses espoirs, ses rêves: sa raison nouvelle de vivre; d'écrire. Bien plus que sa fiancée; elle avait être son épouse, et à jamais sa muse.

Un mariage après si peu de temps était précipité. Mais quel temps leur resterai-il lorsque la guerre aura définitivement laissé sa trace ? Lorsque les ténèbres aurons effacé toutes onces d'espoirs dans le regard de l'intégralité des invités présents ? Apporter un peu de joie, et faire comme-çi tout cela n'existait pas le temps d'une journée, d'une nuit. Et cette idée; cette espoir empli le coeur de l'écrivain qui venait de ce présenter à l'entrée de la salle. Avançant lentement avec un sourire inexplicablement et soudainement collé à ses lèvres en observant tout les regards braqués sur lui. Certains invités ( une majorité ) ne savaient même pas jusqu'à cet instant présent à quoi ressemblait l'homme que Marlène avait choisi. Et cette homme souriait, cet homme avait l'air rayonnant et heureux dans son costume noir et luisant; ses cheveux en bataille comme Marlène les aimaient, et son regard presque dénué de cernes. Acteur d'un soir, il cachait son angoisse du regard d'inconnus. Et lorsqu'il termina sa marche, il se présenta à l'hôtel, talonné par Orpheus qui lui échangea un regard pleins d'encouragements. Puis la marche nuptiale retenti, et son coeur rata une palpitation devant ce qui était à présent devenu le plus beau souvenir de toute sa vie: sa fiancée en blanc, dans une robe magnifique, presque dissimulée derrière un voile. Retenue par Sirius Black qu'elle lui avait décrit comme son meilleur ami. Elle approcha lentement, et il senti son coeur bondir à chacun de ses pas. Ce remémorant leur histoire, de son commencement un soir chez lui alors qu'il s'étaient reconnus, aux épreuves qu'ils avaient traversés; comme la dépendance d'Elwïn aux drogues, l'attaque de la boutique de Marlène et leurs angoisses quotidiennes, et leurs vacances en Islande durant l'été. Et le souvenir de sa petite amie allongée dans l'herbe fraiche des plaines, à ses côtés; lui avait semblé être le plus beau souvenir de toute sa vie jusqu'à aujourd'hui. Et maintenant, elle était face à lui; rayonnante et magnifique, prête à écouter les voeux de son futur mari.

La musique s'arrêta. Le silence de la salle était léger comme un flottement. Et à cet instant présent, il eu la sensation qu'il n'existait plus que Marlène et lui dans tout l'univers. La cérémonie était chorégraphiée, et les deux époux avaient répétés séparément. Le maitre de cérémonie n'aurait à intervenir qu'au moment de sceller l'union. Abraxas inspira profondément, tremblant très légèrement. Son regard était empli de détermination et de joie et était planté dans celui de Marlène. Et cet échange, seulement visuel suffisait à lui donner un courage inébranlable. Doucement -et comme le voulait la cérémonie- il prit la main de Marlène dans la sienne pour prononcer ses voeux. - Moi Elwïn VonDacht dit Abraxas Blenheim, je jure de t'aimer et te chérir à tout les instants de ma vie, dans la mort comme dans la vie, dans la santé comme dans la maladie, dans la joie comme dans la peine, dans la lumière comme dans les ténèbres, dans la paix comme la dans guerre - sa voix ce fit plus émotive, plus pesante, et son regard plus intense. Quelles que soient nos difficultés et quelles que soient les épreuves, quels que soient tes choix et tes croyances, maintenant et à jamais. Je le veux. [/color]Il ce tut, laissant place aux voeux de Marlène, retenant difficilement des larmes, les yeux embués d'émotion.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Yes I do - MARIAGE DE MARLENE ET ABRAXAS Dim 22 Fév - 16:30


06/12/1979

Dans une époque de guerre et de ténèbres comme celle qu'ils étaient en train de vivre, tout devait se faire rapidement. Elwïn était, tout comme Marlène, parfaitement conscient du fait que la blonde risquait sa vie tous les jours avec son appartenance à l'Ordre. Elle s'était déjà faite attaquée une fois, et s'était retrouvée face à Dolohov, avait risquée sa vie plus d'une fois. Si elle étaient encore là, c'était parce qu'elle était débrouillarde et courageuse, mais aussi surtout parce qu'elle avait eu beaucoup de chance, il fallait bien l'avouer. La sorcière avait parfaitement conscience du fait qu'elle soit encore jeune, et qu'elle était supposée avoir encore bien des années devant elle pour se marier en temps voulu, mais il lui semblait que le temps pressait, et qu'elle ne devait pas remettre à plus tard les choses qu'elle pouvait faire en ce jour. Elle était plus que certaine de son amour pour ce sorcier qu'elle avait retrouvé complètement dévasté. Quand ils s'étaient trouvés, ils étaient tous les deux au plus bas, cherchant des réponses à des questions qui n'étaient même pas posées. Elle l'avait aidé à surmonter son addiction, et il l'avait aidé à croire à nouveau en la bonté du monde, en l'amour, lui avait offert un foyer et le sentiment de sécurité. Et en plus de tout cela, il lui avait offert une famille, une vie à deux, la stabilité.

La musique s'arrêta, extirpant la jeune femme de ses pensées, et elle se reconcentra sur le moment présent. L'espace d'un instant, tout était silencieux, et tout comme lui, elle eut en cet instant l'impression qu'ils n'étaient plus que deux au monde. La main de son fiancé se saisit de la sienne, sa peau était fraîche, et elle sentait de faible tremblements dans ses doigts, signe de sa nervosité. Elle pressa légèrement ses doigts de manière réconfortante, histoire de l'encourager silencieusement, et il commença. - Moi Elwïn VonDacht dit Abraxas Blenheim, je jure de t'aimer et te chérir à tout les instants de ma vie, dans la mort comme dans la vie, dans la santé comme dans la maladie, dans la joie comme dans la peine, dans la lumière comme dans les ténèbres, dans la paix comme la dans guerre. Quelles que soient nos difficultés et quelles que soient les épreuves, quels que soient tes choix et tes croyances, maintenant et à jamais. Je le veux. Elle prit une grande inspiration. Elle savait que c'était à présent à son tour de parler. Elle commença d'une voix légèrement tremblante, par le discours traditionnel. - Moi Marlène McKinnon, je jure de t'aimer et te chérir à tout les instants de ma vie, dans la mort comme dans la vie, dans la santé comme dans la maladie, dans la joie comme dans la peine, dans la lumière comme dans les ténèbres, dans la paix comme la dans guerre. Elle fit une pause, et sa voix se fit plus calme, un sourire se dessinant sur ses lèvres. - Je ne suis pas très douée pour les conventions, je pense que ce n'est un secret pour personne, ici. Elle entendit quelques rires discrets dans l'assemblée. - Mais Elwïn, quand je suis avec toi, je me sens chez moi. Je suis heureuse et je me sens en sécurité. Alors, quelles que soient nos difficultés et quelles que soient les épreuves, quels que soient tes choix et tes croyances, maintenant et à jamais. Je le veux.

Elle sourit doucement, et c'est avec émotion qu'elle se laissa passer la bague au doigt, et qu'elle passa la bague au doigt de son promis. Ils se donnèrent ensuite la main alors que le maître de cérémonie prononçait le serment inviolable qui les unirait jusqu'à la mort. - Vous pouvez embrasser votre épouse. Dit le maître de cérémonie après les avoir unis pour la vie. Elle laissa à Elwïn le temps de soulever son voile avant de prendre les devants pour venir l'embrasser elle-même sous les applaudissements des invités. Elle murmura ensuite, pour que seul son mari entende. - Je t'aime tellement Elwïn. Je suis fière de porter ton nom.

Marlène VonDacht McKinnon. C'était son nom à présent. Elle aurait put se débarrasser de son nom de jeune fille, et mettre le passé derrière elle… Mais elle était fière de son parcours, et souhaitait garder son nom pour se rappeler des sacrifices qu'elle avait fait, et des raisons pour lesquelles elle les avait fait.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Yes I do - MARIAGE DE MARLENE ET ABRAXAS

Revenir en haut Aller en bas

Yes I do - MARIAGE DE MARLENE ET ABRAXAS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Sujets similaires

-
» Yes I do - MARIAGE DE MARLENE ET ABRAXAS
» Après tout la voix ce perd mais les mots sont vivants. - Marlene & Abraxas
» Demande de baptême, mariage , funérailles, confession etc
» Demande de mariage de Paquerette et Philipaurus
» Demande de baptême, mariage , funérailles, confession etc

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Pré-au-Lard et Londres
-