GRYFFONDOR : 815 pts | POUFSOUFFLE : 370 pts | SERDAIGLE : 350 pts | SERPENTARD : 610 pts
Félicitations aux Serpentard ! On poursuit la saison de Quidditch avec le prochain match : Serdaigle VS Gryffondor ! Les inscriptions sont d'ores et déjà ouvertes ICI !
Une sortie à Pré-au-Lard a été organisée afin de vous permettre d'effectuer vos achats de Noël. Le sujet est juste ici ! Tout post vous rapportera 2 dragées.

Partagez|

Kingsley & Maëlyn ❧ Sorry, I love you but ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 367
| AVATARS / CRÉDITS : Alicia Vikander by Lolitaes
| SANG : Mêlé et fière de l'être


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Les services sociaux. Ca vous étonne ? Avec tout ce qu'elle en a bavé à cause d'eux ...
| PATRONUS : Un étalon sauvage
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Kingsley & Maëlyn ❧ Sorry, I love you but ... Dim 28 Déc - 15:04


Kingsley & Maëlyn ❧ Sorry, I love you but ...
La nuit était tombée depuis au moins deux heures quand la cible bougea enfin. La silhouette qui la surveillait se redressa un peu et ne put retenir une grimace quand ses articulations craquèrent. Merde alors en plus d'être ennuyeuses à mourir, les planques étaient vachement douloureuses. Et dire que certains en avait fait leur métier. Bande barges. En faisant bien attention à ne pas être vue, elle regarda la cible sortir du bâtiment, fermer la porte et partir, marchant dans la ruelle sombre et peu utilisée. Elle attendit quelques minutes histoire de voir si la cible ne revenait pas puis elle se releva complètement et étira un peu ses muscles endoloris. Puis elle se jeta un sortilège de désillusion et frissonna quand elle eu l'impression qu'on lui avait éclaté un oeuf sur la tête. Une fois invisible - ou presque - elle se dirigea discrètement vers l'immeuble que l'homme avait quitté peu de temps auparavant. La porte était évidemment fermée mais un simple alohomora l'ouvrit. Elle repéra l'alarma et composa le code qu'elle avait récupéré un jour plus tôt. Elle enjamba ensuite le bureau et commença à fouiller dans les dossiers. Valenzia, Valenzia, allez où t'es saloperie de dossier, maugréa la silhouette en cherchant à travers une multitudes de dossiers classés. Elle était sûre qu'il devait rester une trace du procès de Alessandro Valenzia, c'était obligatoire. Quand elle mit enfin la main dessus elle retint un cri de joie et se dépêcha de dédoubler le dossier entier preuves à l'appuie puis elle rangea le tout et ... se figea. Il y avait du bruit. Mince il était revenu cet espèce de botruc à la noix ! L'ombre se dépêcha de tout ranger puis se cala dans un coin et ne bougea plus. L'homme se figea sur le seuil et fronça les sourcils sortant sa baguette. La silhouette savait qu'elle n'avait que quelques secondes pour agir avant que les Aurors ne débarquent et elle lui jeta alors un petit sort de confusion. Après un instant, l'homme secoua la tête puis prit son sac qu'il avait oublié et alla brancher l'alarme. La silhouette en profita pour sortir discrètement et courir le long de la ruelle avant de transplaner jusqu'à chez elle.

Maëlyn poussa la porte de chez elle et s'y adossa en soupirant. Elle avait eu chaud. Si elle n'avait pas eu une aussi bon ouïe elle se serait très certainement fait attraper. Enlevant le sortilège de désillusion, elle sentit un courant d'air la réchauffer et elle enleva sa cape noire. Elle était frigorifiée et épuisée. Elle ne rêvait que d'une douche brûlante et de son lit. Cela faisait une semaine qu'elle était partie en "mission" secrète. Pas pour l'Ordre pour une fois mais pour elle. Pour son père. Elle n'avait prévenu personne, elle avait juste prit une semaine de congé et demandé à sa voisine de s'occuper de ses animaux et elle avait comme ... disparue, une semaine. Mais elle avait enfin eu ce qu'elle voulait. En levant le dossier devant ses yeux elle sourit puis grimaça en baissant le regard sur son bras. La manche de son pull était pleine de sang. Son bandage avait du craquer. Elle s'était blessée en se battant contre un autre sorcier deux jours auparavant. Elle avait juste mit un bandage sans se soigner vraiment et c'était assez douloureux. Mais elle l'avait. Ou du moins, elle avait une des pièces du puzzle. Alors qu'elle s'avançait dans le salon, la lumière s'alluma brusquement et elle sursauta. Kingsley se tenait devant elle l'air furibond. Elle se demanda vaguement ce qu'il faisait là avant de se rappeler qu'elle lui avait donné un double des clés ... et aucune nouvelle pendant une semaine. Merde elle ne l'avait pas prévenu lui non plus ! Il allait la tuer ! Avec un peu de chance il n'irait pas chercher trop loin. Le plus discrètement possible, elle dissimula le dossier derrière son dos en se demandant où le cacher. King était Auror si il apprenait ce qu'elle avait fait ...

- Hey mon coeur, tu es encore levé ? lança t-elle d'un ton qu'elle voulait léger. Il était presque deux heures du matin. Alors hum ... insomnies ? Ou tu travaillais sur un dossier ? Elle essayait de dévier la conversation. Ou de le calmer vu la fureur qu'elle lisait dans ses yeux.

 
©flawless


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 221
| AVATARS / CRÉDITS : Charles Micheal Davis
| SANG : pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Kingsley & Maëlyn ❧ Sorry, I love you but ... Lun 29 Déc - 17:55

Jour 1 : Enfin une soirée de libre entre deux missions. Kingsley en profita pour passer à l'improviste chez Maëlyn. Bien qu'il possédait les clés chez elle, il se contenta de frapper. Sans réponse, il n'insista pas, laissant un petit mot doux sous la porte. Il n'était pas impossible qu'elle ait été retenu par une mission de l'Ordre. Trop fatigué pour chercher plus loin, il rentra simplement chez lui. Une mission importante pour le Bureau des Aurors l'attendait le lendemain.

Jour 2 et 3 : Chargé par Aaron avec Frank Londubat de la traque de Dolohov, l'auror passa deux jours sans passé par chez lui, complètement absorbé par sa mission. Ce n'est qu'à la fin de cette dernière, lorsqu'il put enfin prendre du repos, qu'il s'étonna en rentrant chez lui de n'avoir toujours aucune nouvelle de sa belle. Il se promit de se pencher sur la question après une bonne nuit de sommeil bien mérité.

Jour 4
: Il se présenta à nouveau chez Maëlyn, mais cette fois-ci il rentra, trouvant son mot déposé presque trois jours plus tôt au pied de la porte. Elle n'était donc toujours pas rentrée ? King se rendit au QG de l'Ordre, s'attendant à apprendre qu'elle était réquisitionnée pour une filature ou quelque chose de ce genre, bien qu'il soit surpris de ne pas avoir été mis au courant. Mais personne n'avait vu la jeune femme depuis des jours. L'inquiétude le gagna, bien qu'il s'oblige à ne pas paniquer. Il dut retourner travailler au Ministère, commençant à cogiter les différentes raisons qui aient pu la pousser à disparaître de la sorte.

Jour 5 : Il commençait à tourner en rond, se faisant des scenarii de plus en plus inquiétants sur l'absence de nouvelle. Il ne pouvait s'empêcher de penser à un enlèvement. L'Ordre avait déjà eut à faire à ce type de chose. Les Maëlyn n'était pas forcément une personne stratégique à enlever pour les Mangemorts, elle n'en savait pas plus que la plupart des membres de de l'Ordre, mais ça la mettait encore plus en danger si elle était effectivement entre leurs mains. Quel intérêt auraient-ils à la garder en vie ? L'auror voyait passer beaucoup trop d'affaires de disparitions sur son bureau pour ne pas penser au pire... Est-ce qu'il devait mettre tout le monde en état d'alerte ?

Jour 6 : Il passait désormais tout son temps libre chez Maëlyn, tiraillé entre l'envie d'alerter ses camarades de l'Ordre et du Bureau du Ministère et l'intuition que quelque chose qui échappait. Il faisait le tour des affaires de la jeune femme, recherchant un indice, quelque chose qui puisse expliquer sa disparition, une piste. Il avait craint pendant un instant en être la cause. Cela n'aurait pas été la première fois qu'une fille le quitte sans lui donner d'explication. Mais il savait que cette supposition n'expliquait nullement une disparition si soudaine, et le fait qu'elle n'ait donné de nouvelles à personne. Rongé par l'inquiétude et la frustration de se sentir impuissant, il lui était impossible de trouver le sommeil, persuadé que d'une minute à l'autre, il apprendrait qu'on avait retrouvé le corps de Maëlyn quelque part...

Jour 7 : Assis sur un fauteuil, Kingsley faisait tourner entre ses doigts sa baguette, les traits durs, le regard fixe dans l'obscurité du salon de Maëlyn. Il en avait désormais la quasi certitude, il était arrivé quelque chose. Jamais Kingsley n'avait été animé par aucun sentiment de vengeance. Il considérait que cette émotion transformait les hommes bons en bête, il en avait vu les ravages chez Magnus. Mais aujourd'hui, il savait que s'il apprenait ce qu'il était arrivée à la femme qu'il aimait, il perdrait la lucidité qui le caractérisait, et il ignorait ce dont il serait capable... Un bruit dans l'entrée. L'auror sursauta, bondissant sur ses pieds, serrant sa baguette, pensant à une intrusion. Mais il reconnut immédiatement le soupir de Maëlyn. Il en resta figé, toute la tension accumulée durant ces derniers jours incapable de s'évacuer. Puis enfin, il s'anima, alluma la lumière et se retrouva face à elle, le visage furieux, le soulagement étant trop fort pour réussir à s'exprimer.


- Hey mon coeur, tu es encore levé ? Alors hum ... insomnies ? Ou tu travaillais sur un dossier ?

- Tu te fous de moi ? Il n'avait pas élevé le ton, mais sa voix grave claqua dans la pièce. Il remarqua la manche tâchée de sang, l'inquiétude faisant monter d'un cran encore sa colère. Tu m'expliques ? Ce n'était évidemment pas une question, mais un ordre. Car des explications, il en méritait, et elles avaient plutôt intérêt à être bonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 367
| AVATARS / CRÉDITS : Alicia Vikander by Lolitaes
| SANG : Mêlé et fière de l'être


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Les services sociaux. Ca vous étonne ? Avec tout ce qu'elle en a bavé à cause d'eux ...
| PATRONUS : Un étalon sauvage
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Kingsley & Maëlyn ❧ Sorry, I love you but ... Lun 29 Déc - 21:51


Kingsley & Maëlyn ❧ Sorry, I love you but ...
Maëlyn ne s'était pas attendue à trouver Kingsley chez elle. Elle aurait du. Mais ils n'étaient pas ensemble depuis assez longtemps pour qu'elle ai l'habitude de rendre des comptes à quelqu'un. Elle avait du compter sur elle même toute sa vie, personne n'avait jamais été là pour l'accueillir le soir à la maison, pour lui dire "je t'aime", pour lui murmurer des mots doux et lui rappeler qu'elle n'était plus seule, qu'elle avait de l'importance pour quelqu'un et qu'elle pouvait s'appuyer sur cette personne là. Non personne ne lui avais jamais dit ça et en voyant Kingsley en face d'elle, en entendant sa voix pleine de reproches, sa première réaction fut de froncer les sourcils et de faire appel à sa colère. Cette colère qui bouillait constamment en elle, vieille amie, fidèle alliée, toujours présente malgré les années qui passaient. Et puis elle aperçut quelque chose d'autre dans les yeux de Kingsley. Derrière sa fureur, c'est l'inquiétude, la peur qui prédominait. Il s'était inquiété pour elle. Vraiment. Parce qu'il l'aimait. Et qu'elle avait agit comme une égoïste.

- Je ... Elle se tu et grimaça en sentant son bras la lancer. Elle baissa le regard un bref instant. Elle ne savait plus trop quoi faire. Devait-elle se mettre en colère au risque de blesser un peu plus Kingsley ? Devait-elle tout lui avouer ? Elle ne savait plus trop quoi faire. Elle avait apprit à ne se fier qu'à elle même. Elle avait apprit qu'elle ne pouvait pas compter sur les autres, qu'ils finissaient toujours par la laisser tomber. - Je vais aller me doucher si tu veux bien. Et soigner mon bras. Elle ne savait pas comment réagir, elle avait besoin de temps pour réfléchir, pour savoir quoi dire à son compagnon. - Je reviens, maugréa la jeune femme en se dirigeant vers la salle de bain. Evidemment il la suivit. Elle soupira et enleva son pull sans prendre garde à sa présence. Puis elle se tourna vers lui. - Quoi ?! Qu'est ce que tu veux que je te dises ?!! Ouais j'ai été absente une semaine tu vas pas en faire une maladie ! s'agaça t-elle. Bon elle était épuisée, gelée, stressée, affamée. Surtout épuisée. Et surtout gelée aussi. Elle voulait juste se doucher et dormir. Elle n'avait pas la force de se disputer avec son compagnon. - J'suis désolée ok ? On peut passer à autre chose ? Elle aurait du savoir que ce n'était pas une bonne chose à dire au contraire. Sauf qu'elle ne savait pas. Parce que la vie en couple, elle ne connaissait pas. Et qu'elle ignorait qu'elle venait de faire une énorme connerie.

 
©flawless
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 221
| AVATARS / CRÉDITS : Charles Micheal Davis
| SANG : pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Kingsley & Maëlyn ❧ Sorry, I love you but ... Mar 30 Déc - 22:46

Depuis les quelques mois qu’ils étaient ensemble, Kingsley continuait de découvrir Mae, dans toutes les forces qui l’avaient séduit, et la fragilité qui faisait qu’il tenait de plus en plus à elle. Il avait parfois besoin de tout le calme et le sang froid qui le caractérisait pour contenir le volcan qu’elle pouvait devenir. Mais ce qu’elle ne savait certainement pas, c’est qu’elle aussi lui apportait une structure émotionnelle qui lui avait toujours échappé. Pour lui, l’amour avait toujours été une distraction, quelque chose d’annexe qu’il sacrifiait dès que ça devenait trop encombrant. D’avoir eu aussi peur ces derniers jours pouvait confirmer sa veille certitude que l’amour était une faiblesse. Cela aurait pu être la raison de sa colère. Mais la véritable raison était tout autre. Il réalisait ce qu’il avait à perdre en perdant Maëlyn.

Cette dernière mettait pourtant ses nerfs à rude épreuve. Elle tenta de s’échapper en invoquant le besoin d’une douche et de soin pour son bras. King n’allait pas la contredire sur ce point, mais il n’était pas question qu’il la laisse se défiler. Il la suivit, les dents serrés, jusqu’à la salle de bain. Lorsqu’elle retira son pull tâché, il ne put s’empêcher de soupirer d’agacement en voyant le bandage de fortune qui couvrait sa blessure.


- Quoi ?! Qu'est ce que tu veux que je te dises ?!! Ouais j'ai été absente une semaine tu vas pas en faire une maladie !

- Ok, alors si je te comprends bien, ne plus avoir aucune nouvelles de toi pendant des jours pour finalement te voir rentrer, blessée, ne devraient pas m’inquiéter ? Tu me prend pour qui, Maelyn ?

- J'suis désolée ok ? On peut passer à autre chose ?

Levant les yeux au plafond, Kingsley s’approcha, et lui fit signe de lui montrer son bras blessé. Il ôta délicatement le bandage inutile et entreprit de nettoyer la plaie pour lancer un premier sort cicatrisant qui lui permettrait de se laver sans être gêné avant des soins plus approfondis. Il reprit d’une voix un peu plus calme.


- Je me fiche que tu sois désolée Mae. Je veux savoir ce qui s’est passé. Comment veux-tu qu’on se fasse confiance l’un l’autre si tu me laisse te croire disparue pendant des jours dans me donner d’explication ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 367
| AVATARS / CRÉDITS : Alicia Vikander by Lolitaes
| SANG : Mêlé et fière de l'être


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Les services sociaux. Ca vous étonne ? Avec tout ce qu'elle en a bavé à cause d'eux ...
| PATRONUS : Un étalon sauvage
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Kingsley & Maëlyn ❧ Sorry, I love you but ... Mer 31 Déc - 11:15


Kingsley & Maëlyn ❧ Sorry, I love you but ...
- Ok, alors si je te comprends bien, ne plus avoir aucune nouvelles de toi pendant des jours pour finalement te voir rentrer, blessée, ne devraient pas m’inquiéter ? Tu me prend pour qui, Maelyn ? s'énerva Kingsley qui l'avait suivit dans la salle de bain. Maëlyn tressaillit et le regarda. Elle l'avait blessé. Profondément. Elle ne s'était pas attendu à ça. Personne n'avait jamais fait attention à elle jusqu'à présent. Même dans les familles d'accueil, la seule raison pour laquelle ils la surveillaient c'était pour mieux l'engueuler et non par inquiétude. Non, les seules personnes qui auraient pu s'inquiéter pour elle, c'était sa famille et ils étaient tous morts, à des milliers de kilomètres ou disparu dans la circulation. Mais elle avait rencontré Kingsley et pour la première fois de sa vie ça avait changé. Au début, Maëlyn avait été froide et dure avec lui comme avec tous les Aurors mais King avait cherché plus loin, il voulait savoir pourquoi elle se comportait comme ça avec lui et elle avait fini par lui raconter toute l'histoire. Et loin de lui tourner le dos, de lui dire que sa réaction était puérile et qu'elle devait grandir, King avait fait le contraire. Il lui avait promit de l'aider pour Jaimie, pour son père et il l'avait fait. Il avait rouvert le dossier, fait des heures sup' pour trouver ce qui n'allait pas ou pour chercher où ils avaient envoyés Jaimie, il l'avait réellement aidé. Elle s'excusa. Pas vraiment de la bonne manière mais elle ne savait pas faire.

- Je me fiche que tu sois désolée Mae. Je veux savoir ce qui s’est passé. Comment veux-tu qu’on se fasse confiance l’un l’autre si tu me laisse te croire disparue pendant des jours dans me donner d’explication ? l'engueula King en prenant son bras d'autorité pour la soigner. Elle râla et essaya de se dégager mais sa poigne était ferme et elle fini par le laisser faire. Elle détourna cependant les yeux. Elle se sentait tellement coupable pour le coup. Elle pensait seulement pouvoir blanchir son père, pouvoir lui rendre justice et le venger après toutes ces années mais elle n'avait fait que blesser son compagnon. Profondément. Et pour ça elle s'en voulait. Il avait été le premier à lui apprendre la définition de mot "couple" et d'une relation véritable. Le premier à l'aimer telle qu'elle était sans vouloir la changer à tout prix parce qu'elle était trop ci ou pas assez ça. Non il la prenait comme elle était. Et par tout ça, il avait gagné son respect, sa confiance et son amour. Elle ne pouvait pas lui faire ça. Aussi sans lui laisser le temps de finir son sort, elle se tourna vers lui et se jeta à son coup en posant ses lèvres contre les siennes. Son baiser fut aussi passionné que désespéré. Elle s'excusait. Puis elle s'écarta, posant son front contre le sien. - Je suis désolée. Vraiment. Je ne voulais pas te blesser, souffla t-elle avec douceur. Elle ne voulait pas lui dire, elle ne voulait pas le mêler à toutes ces histoires. Parce qu'elle savait qu'il voudrait la couvrir et il ne pouvait pas. Pas avec son métier. Il se mettrait en danger. Il fallait qu'elle le protège. - Je vais bien. Je suis là. Je suis désolée. Je ne le referais plus je te le promets, murmura t-elle.

 
©flawless
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 221
| AVATARS / CRÉDITS : Charles Micheal Davis
| SANG : pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Kingsley & Maëlyn ❧ Sorry, I love you but ... Ven 9 Jan - 22:19

Maëlyn tenta de se dégager mais King ne contait pas la laisser s'échapper. Elle finit par se laisser faire, et sembla cogiter, la culpabilité apparaissant sur son visage. Soudain, elle se jeta au coup de l'auror et l'embrassa avec l'énergie du désespoir. Un baiser que King rendit, la tension de ces derniers jours descendant enfin, le soulagement prenant le dessus sur la colère. L'Italienne posa son front contre le sien, King soupirant profondément, mais la laissant plonger son regard dans le sien. Elle s'excuse une nouvelle fois, y mettant cette fois toute sa sincérité. Prenant le visage de la jeune femme entre ses mains, Kingsley la sonda du regard, bien qu'il n'y avait aucune dureté dans le sien. Il voulait comprendre, vraiment. Il voulait la comprendre. Il s'était bien rendu compte que c'était une entreprise de longue haleine, mais ça en valait la peine. Elle lui cachait quelque chose, il le sentait. Pas la peine d'être legilimens pour s'en douter. Il finit par l'attirer à lui et la serra étroitement dans ses bras.

- Je ne te laisserai pas me refaire un coup pareil de toute façon, souffla-t-il avant de s'écarter, et de contrôler du bout des doigts sa blessure. Bien, tu vas prendre ta douche, tu vas me rejoindre dans la chambre, et tu vas m'expliquer ce qui s'est passé.

Une série d'ordre sans appel, bien qu'ils furent donnés avec douceur. La laissant dans la salle de bain, il repassa dans le salon et s'arrêta en chemin devant la commode. Il avait parfaitement vu, lorsque Mae était rentré, qu'elle avait tenté de lui dissimuler quelque chose dans son dos et qu'elle avait essayer de le glisser discrètement sous la pile de courrier qui l'attendait sur la commode. L'auror souleva la pile et se saisit du dossier. Il hésita un instant avant de prendre la décision de ne pas l'ouvrir. Le gardant néanmoins sous le bras, il monta dans la chambre et le posa en évidence sur le lit, se posant de l'autre côté, attendant que Maëlyn le rejoigne. Il ne le consulterait pas, pas sans l'autorisation de Mae. Elle lui devait une explication, mais c'était de sa bouche qu'il voulait l'entendre, pas d'une découverte dans son dos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 367
| AVATARS / CRÉDITS : Alicia Vikander by Lolitaes
| SANG : Mêlé et fière de l'être


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Les services sociaux. Ca vous étonne ? Avec tout ce qu'elle en a bavé à cause d'eux ...
| PATRONUS : Un étalon sauvage
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Kingsley & Maëlyn ❧ Sorry, I love you but ... Ven 9 Jan - 23:28


Kingsley & Maëlyn ❧ Sorry, I love you but ...
Ce baiser était un moyen de s'excuser mais aussi de lui dire combien elle tenait à lui. Elle ne savait pas le faire autrement. - Je ne te laisserai pas me refaire un coup pareil de toute façon. Bien, tu vas prendre ta douche, tu vas me rejoindre dans la chambre, et tu vas m'expliquer ce qui s'est passé. Maëlyn eu un petit sourire et hocha la tête le laissant repartir. Elle croisa son propre regard dans le miroir et soupira. Elle ignorait ce qui se serait passé si elle n'avait pas perdu son père dans de telles circonstances. Aurait-elle été plus confiante ? Aurait-elle était moins sauvage, moins impulsive ? Non. Même enfant elle était une petite fille passionnée et pleine de vie. Mais elle aurait peut-être été moins sur la défensive avec Kingsley, qu'il n'en baverait pas autant aujourd'hui. Le pauvre. Il faisait tout pour apprendre à la comprendre,  à la connaître, il lui laissait le temps de s'habituer et jamais personne n'avait été si doux, si compréhensif et si attentionné avec elle. Et pourtant on aurait dit qu'elle cherchait toujours la moindre faille à explorer, le moindre nuage noir à l'horizon, comme si elle était persuadée qu'on ne pouvait l'aimer, qu'elle était cassée. La preuve avec Magnus. Ou avec tout ceux qui l'avaient approchée et avaient finis par disparaître. Mais ce soir elle se rendait compte que c'était peut-être de sa faute. Elle cherchait, elle tordait leur relation dans tous les sens jusqu'à ce que ça casse. Et pour l'instant Kingsley s'était montré plus souple que la plupart des autres. On aurait dit que tout coulait sur lui, il était le seul à résister à la tornade qu'elle était. La Capitaine des Harpies réfléchissait à ça alors que l'eau ruisselait sur son corps et dans ses longs cheveux bruns. Elle laissa l'eau lui éclaircir les idées et fini par en sortir. Il méritait de tout savoir. Vraiment. Mais elle rechignait un peu à tout livrer. C'était un secret qu'elle portait depuis si longtemps qu'elle avait du mal à imaginer le confier à qui que ce soit. Même pas Melody. Surtout pas Melody en fait. Mais Kingsley ... Kingsley était si différent. Oui, peut-être qu'il le méritait.

Une fois sèche elle regarda quoi mettre. Elle avait oublié de prendre des affaires de rechanges, ne prenant que des sous-vêtements. Une chemise blanche de Kingsley traînait sur le dossier de la chaise près du lavabo. Elle la prit et la passa. Elle était trop grande pour elle, lui arrivant à mi-cuisse mais elle s'en fichait. Elle portait son odeur et ce parfum qui lui était dorénavant familier fini de l'apaiser.  Elle ferma les yeux en défaisant la serviette dans ses cheveux et les sécha avant de les laisser boucler librement dans son dos. Elle fini ensuite par sortir. Elle n'avait pas envie de parler. Il le faudrait un jour mais ce soir elle était épuisée et un peu perdue. En entrant dans la chambre elle remarqua deux choses. Kingsley, assit, le regard sombre et le dossier posé près de lui, fermé. Elle ferma les yeux une seconde puis tourna les talons et fila dans la cuisine. Elle n'était pas encore prête. Andromaque vint lui faire la fête et elle caressa longtemps son chien avant de préparer du thé, deux tasses et d'attraper une poire dans la coupe de fruits. Puis elle remonta. Son compagnon n'avait pas bougé d'un cil. Elle lui tendit l'une des tasses puis s'assit sur le lit en croquant dans sa poire. Mmmh elle était juteuse et croquante à souhait. Pile comme elle les aimait. Elle riva ses yeux au dossier posé sur le lit, comme un secret brûlant entre son compagnon et elle. - Je t'aime tu sais, murmura t-elle. C'était la première fois qu'elle le lui disait. Même si elle lui avait déjà démontré qu'elle tenait à lui elle n'avait jamais réussi à lui dire ces trois petits mots si importants. Qu'elle ai pu réussir aujourd'hui prouvait qu'elle tenait réellement à lui et qu'elle ne voulait pas le perdre mais qu'elle ne savait pas comment faire pour réussir. Elle ne le regardait toujours pas, tremblante, si fragile, si belle, si douce dans tout sa vulnérabilité. Elle l'aimait. Elle ne pouvait plus le nier. Elle ne savait juste pas comment gérer ça.

 
©flawless
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 221
| AVATARS / CRÉDITS : Charles Micheal Davis
| SANG : pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Kingsley & Maëlyn ❧ Sorry, I love you but ... Jeu 15 Jan - 21:55

Maëlyn revint de sa douche, vêtue d'une de ses chemises. King ne s'en offusqua pas, au contraire, il aurait même pu souligner à quelle point elle était craquante ainsi, dans d'autres circonstances... S'il n'y avait pas eu le dossier posé sur le lit. Lorsqu'elle tourna les talon, King eut un petit soupire, son regard se posant à nouveau sur le fameux dossier. Est-ce que ça serait plus simple qu'il lui force la main ? Qu'il l'ouvre maintenant ? Non, il connaissait Mae, il savait reconnaître ces moments où la brusquer était la dernière chose à faire. Aussi lorsqu'elle revint avec deux tasses de thé, il n'avait pas bougé, et le dossier non plus. Il prit la tasse en la remerciant, puis la regarda croquer dans sa poire. A ce moment précis, elle était peut-être plus belle qu'elle ne l'avait jamais été. Malgré ses traits tirés par la fatigue, malgré cette chemise trop grande, malgré cette ombre dans son regard fixé sur le dossier.

- Je t'aime tu sais.

Son murmure lui provoqua un léger frisson. Face à n'importe quelle femme, il aurait trouvé un moyen de s'échapper, mais Maëlyn n'était pas n'importe quelle femme. Elle était celle qu'il aimait, la dernière personne au monde qu'il voulait faire souffrir. Et elle était là, tremblante, les yeux baissés. Il posa sa tasse fumante sur la table de chevet et se rapprochant d'elle, prit doucement son menton entre ses doigts pour attirer son regard dans le sien. Il y vit de la peur, mais au milieu de ces doutes, une certitude : elle l'aimait. Il lui sourit. "Je sais". Puis il se pencha pour déposer un baiser sur son front avant de s'écarter, attrapant sa tasse pour en boire une gorgée. Il avait retrouvé tout son calme habituel, et c'est de sa voix profonde et posée qu'il reprit :

- Je ne vais pas te faire de chantage, je veux juste être capable de te protéger. Je ne veux plus me sentir impuissant comme ces derniers jours. Est-ce que ce qu'il y a là-dedans, il désigna le dossier, te met en danger ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 367
| AVATARS / CRÉDITS : Alicia Vikander by Lolitaes
| SANG : Mêlé et fière de l'être


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Les services sociaux. Ca vous étonne ? Avec tout ce qu'elle en a bavé à cause d'eux ...
| PATRONUS : Un étalon sauvage
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Kingsley & Maëlyn ❧ Sorry, I love you but ... Jeu 15 Jan - 22:41


Kingsley & Maëlyn ❧ Sorry, I love you but ...
Kingsley la connaissait bien maintenant. Plus qu'elle ne le pensait. Il savait qu'il ne fallait pas la brusquer quand un cas comme ça se présentait. Il fallait être patient avec Maëlyn. Autant elle était en règle générale une personne ouverte et franche - trop peut-être - autant quand quelque chose la troublait, elle mettait des heures et tournait autour du pot encore et encore avant de se confier. Il patienta donc alors qu'elle tournait les talons, évitant encore un peu la conversation, pour aller faire du thé et attraper une poire au passage. Puis elle revint dans la chambre. Il n'avait pas bougé. Le dossier non plus. Preuve de son intelligence vive et de son incroyable patience. Il était merveilleux. Elle ne méritait pas un homme pareil. Vraiment. Mais elle l'avait choisi. Et réciproquement d'ailleurs. Et après cet été, elle n'était pas prête de le laisser partir, qu'elle soit une emmerdeuse défaillante ou pas. Mais ce n'est pas du dossier qu'elle parla en premier. Elle lui dit qu'elle l'aimait, le plus simplement du monde. D'un murmure, d'un souffle, d'une voix infiniment douce bien qu'emplie de doutes. Kingsley ne dit rien pendant un instant puis elle l'entendit bouger. Il passa ses doigts sous son menton, lui releva la tête et déposa un baiser sur son front en prononçant deux mois. Seulement deux. Elle ferma les yeux et se laissa aller. Il l'aimait. Elle laissa cette certitude s'ancrer en elle et l'apaiser et quelque chose se détendit en elle. Elle était prête.

- Je ne vais pas te faire de chantage, je veux juste être capable de te protéger. Je ne veux plus me sentir impuissant comme ces derniers jours. Est-ce que ce qu'il y a là-dedans, il désigna le dossier, te met en danger ? demanda son compagnon de cette voix grave et posée qu'il arborait la plupart du temps et qui arrivait à l'apaiser bien plus que tout autre chose. Elle réfléchit sérieusement à la question puis finalement haussa les épaules. - Pas plus qu'en faisant un triple looping à cinquante mètres de hauteur, répondit-elle. Puis elle fronça les sourcils et soupira. Bon un petit peu plus en fait. Plutôt comme une mission pour l'Ordre qui se finirait en bagarre avec un mangemort. Elle le regarda de ses grands yeux clairs qui la rajeunissaient un peu plus avec son teint pâle et tiré puis se décida à lui dire ce dont il s'agissait. C'est le dossier du procès de mon père. Tout, le dossier. Elle insista sur le "tout". Les preuves, les témoignages, tout ce dont on n'a pas accès normalement. Il n'y avait pas une once de remord ou de regret dans son regard. Parce qu'elle ne regrettait pas d'avoir fait tout ça même si c'était illégal. Elle regrettait juste d'y impliquer son compagnon. Mais ça devait être ça aussi un couple. Enfin elle supposait. Je suis désolée. Je sais ce que tu penses. Mais je ne peux pas abandonner King. Je ne peux pas. Même maintenant que j'ai retrouvé Jaimie et que toi et moi ont s'est trouvés. Je sais que je devrais me contenter de ces bonheurs là mais je ne peux pas laisser tomber la mémoire de mon père. J'aurais l'impression de le trahir. De me trahir. J'ai besoin de savoir toute l'histoire. Et besoin de blanchir son nom et sa mémoire. Mais je ne veux pas que tu sois obligé de t'impliquer, je ne veux pas que tu te mettes en danger pour me couvrir ou me protéger. Elle soupira. Je voudrais vraiment être une autre fille. Une fille qui ne te ferais pas de mal, qui ne te ferais pas peur, une fille moins ... cassée. Mais même si je risque de te perdre, j'peux pas laisser tomber. Je suis désolée, murmura t-elle. Elle poussa le dossier vers l'Auror, lui laissant le choix d'accepter tout ça, tout ce qu'elle était, avec son passé sombre et mouvementé ou de se retirer de la partie. Elle ne lui en voudrait pas. Elle l'aimait trop pour le voir se mettre en danger. Elle ne le valait pas. Mais elle lui laissait le choix plutôt que de le mettre au pied du mur comme elle l'avait fait cette semaine.

 
©flawless
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 221
| AVATARS / CRÉDITS : Charles Micheal Davis
| SANG : pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Kingsley & Maëlyn ❧ Sorry, I love you but ... Mar 20 Jan - 22:36

- Pas plus qu'en faisant un triple looping à cinquante mètres de hauteur, il haussa les sourcils. Bon un petit peu plus en fait. Plutôt comme une mission pour l'Ordre qui se finirait en bagarre avec un mangemort.

Il ne dit rien, mais songea que parler de danger à quelqu'un qui, tout comme lui, luttait contre Voldemort était peut-être ridicule. Mais au moins, il savait les risques qu'elle prenait. Là... Elle finit par lever les yeux et avoua :


- C'est le dossier du procès de mon père. Tout, le dossier. Les preuves, les témoignages, tout ce dont on n'a pas accès normalement

Kingsley tenta de rester impassible, mais il eut un léger froncement de sourcil et se félicita intérieurement de n'avoir pas ouvert le dossier dans son dos. Il n'avait pas le droit d'ouvrir ce dossier. Légalement, pas plus que Maëlyn, mais en tant qu'auror, c'était sa conscience professionnelle qui était en jeu. Il comprenait les sentiments de Mae, et il était d'accord, elle avait le droit de savoir. Mais ouvrir ce dossier signifiait bien plus. C'était reconnaître à quel point la Justice n'avait pas fait son travail, pire, à quel point les valeurs qui avaient poussées Kingsley à devenir auror étaient bafouées par ces personnes à qui lui-même devait rendre des comptes au Ministère.

- Je voudrais vraiment être une autre fille. Une fille qui ne te ferais pas de mal, qui ne te ferais pas peur, une fille moins ... cassée. Mais même si je risque de te perdre, j'peux pas laisser tomber. Je suis désolée.

Lorsqu'elle poussa le dossier vers lui, il lui saisit la main et l'enferma dans les siennes. Si il y avait une décision à prendre, il l'avait prise il y a longtemps. Maëlyn ne venait que de lui prouver qu'il n'avait pas eu tord et elle lui donnait une raison de plus, et pas des moindres, d'affirmer ce qu'il était. Mais avant ça, il fallait que Maëlyn sache une chose.

- Je t'aime Maëlyn. Toi, toi toute entière. Tu peux prendre tous les risques que tu veux, j'ai bien compris que je ne changerais pas ça, mais jamais tu ne pourras risquer de me perdre. C'est moi qui suis désolé de ne pas t'avoir fait assez comprendre que tu pouvais compter sur moi, pour tout. Il libéra une de ses mains pour attraper le dossier, de l'autre il attira la belle à ses côtés. Bien, maintenant il s'agit d'être méthodique. Ce dossier pourrait bien secouer pas mal de cocotiers, mais il va falloir être prudent, sinon tous les risques seront pris pour rien. Tu l'as lu ?

King ouvrit le dossier. Par cette action, il enfreignait toutes les règles de sa profession. Mais était-ce la première fois ? Avoir rejoint l'Ordre du Phénix était déjà outrepassé la déontologie des aurors. Il avait été totalement dégouté de l'administration pourrie du Ministère, avait été à deux doigts de démissionner s'il n'avait pas été convaincu qu'il serait plus utile en conservant son poste. Kingsley restait un auror, oui. Mais il était avant tout un agent infiltré. C'était le seul moyen de défendre ses idéaux, d'être efficaces dans la restauration d'une véritable justice. Maëlyn lui apportait une raison de plus de se battre, peut-être la meilleure de toutes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 367
| AVATARS / CRÉDITS : Alicia Vikander by Lolitaes
| SANG : Mêlé et fière de l'être


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Les services sociaux. Ca vous étonne ? Avec tout ce qu'elle en a bavé à cause d'eux ...
| PATRONUS : Un étalon sauvage
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Kingsley & Maëlyn ❧ Sorry, I love you but ... Jeu 22 Jan - 13:25


Kingsley & Maëlyn ❧ Sorry, I love you but ...
- Je t'aime Maëlyn. Toi, toi toute entière. Tu peux prendre tous les risques que tu veux, j'ai bien compris que je ne changerais pas ça, mais jamais tu ne pourras risquer de me perdre. C'est moi qui suis désolé de ne pas t'avoir fait assez comprendre que tu pouvais compter sur moi, pour tout. Maëlyn ferma les yeux et quelque chose se détendit en elle. Il acceptait. Il l'acceptait. Elle. Tout entière. Avec son passé tumultueux, son fichu caractère et tout le reste. Et il l'aimait. Une larme roula sur sa joue. Il l'attira vers lui, elle se blotti dans ses bras. Il attrapa le dossier.- Bien, maintenant il s'agit d'être méthodique. Ce dossier pourrait bien secouer pas mal de cocotiers, mais il va falloir être prudent, sinon tous les risques seront pris pour rien. Tu l'as lu ? Par Merlin. En plus de l'accepter elle, il voulait l'aider. Elle secoua la tête. - Non pas encore. Kingsley ouvrit le dossier et elle prit le premier parchemin. Il résumait les faits dans leur ensemble. Quelque chose lui fit froncer les sourcils. - Attends ... tu peux me trouver quel jour à eu lieu le crime s'il te plaît ? demanda t-elle troublée. Elle entendit son compagnon fouiller à travers le dossier puis lui tendre une feuille. Elle l'attrapa. - 15 avril 1965 ... aucun alibi ... absent toute la journée ... blablabla ... ah voilà ... crime commis le 10 mars 1965 à 15h, et ben ils l'ont expédiés vite ce procès ... mais ... quelque chose me ... attends ... Se levant du lit, elle se dirigea vers le placard sur le mur opposé et fouilla dedans. Elle y attrapa une boîte en carton avec son prénom dessus et la posa sur son lit. Elle l'ouvrit et en sorti quelques affaires. Une vieille couverture à l'air tricotée main, un vieux lapin violet à l'air défraîchi, un carnet noir, un objet non identifié en argile peint à la main, des photos en pagaille. La jeune femme surprit le regard de l'Auror. - Je t'expliquerais plus tard ... maugréa t-elle. C'était sa boîte. Celle qui l'avait suivit depuis ses huit ans, parmi toutes les familles d'accueil. Soudain elle sembla trouver ce qu'elle cherchait. Une photo bien particulière. Elle la retourna. - J'en étais sûre ! Tu parle d'une justice, fit elle en serrant les dents, l'air furibonde. L'éclair de fureur dans ses yeux était violent. Elle se força au calme. Respira. Et tendit la photo à Kingsley. - Quand j'étais petite, j'ai demandé à mon père pour faire de l'équitation. Il a accepté et m'a inscrite à des cours. Le 10 mars 1965 il y avait un concours pour les juniors. J'y ai participé. Ma monitrice a prit cette photo après le concours et mon père m'y a laissé un mot. Regarde ... Sur la photo on voyait Alessandro Valenzia, accroupi, le visage rayonnant, ses bras autour des deux enfants qui s'accrochaient à son cou en riant. Dans sa main droite, la petite fille qu'était Maëlyn tenait une coupe doré qu'elle levait au dessus de sa tête alors que Jaimie, âgé de deux ans, tapait dans ses petites mains. C'était une photo moldue. Une photo qui ne bougeait pas. Une photo normale. Prise par une femme normale. A l'arrière de la photo était marqué quelques mots "A ma petite championne, n'oublie pas qu'avant d'être une sorcière tu es aussi un être humain. N'oublie jamais qui tu es ma fille, ni où sont tes racines. Ton papa qui t'aime. A." La photo était daté du 10 mars 1965 à 15h02.

Maëlyn se rassit sur le lit près de Kingsley et posa la tête sur son épaule. - Ma maman était moldue. Elle est décédée peu de temps après la naissance de Jaimie dans une mission de sauvetage. Mon père voulait que je me souvienne qu'il n'y a pas que la magie dans la vie et qu'il y avait des choses plus importantes. L'Amour. L'Amitié. La Famille. On était arrivés il y a trop peu de temps pour qu'on est des amis réellement proches et il n'avait prévenu personne. Ce concours tombait un jour de semaine, un mercredi. Il a prit sa journée au Ministère et m'y a emmené. Je les voyaient lui et Jaimie dans la tribune à m'encourager. Je stressais tellement ce jour là. Mais ils étaient là et rien que ça, ça m'a permit de me détendre. Et de gagner. Ce que j'ai lu dans le regard de mon père ce jour là ... tant de fierté, tant d'amour ... j'étais si heureuse, si fière d'être sa fille. Tellement plus que d'avoir gagné cette coupe. C'est le lendemain que tout a basculé ... Elle perdit le sourire qu'elle avait retrouvé en racontant ce souvenir heureux. Elle ne se dévoilait pas facilement mais elle racontait volontiers ses souvenirs à son compagnon. Elle se mit à quatre pattes pour attraper quelque chose dans le carton. La coupe en or de la photo. Et une médaille. Elle était au milieu du lit à regarder les souvenirs éparpillés de son enfance. Elle prit le petit carnet noir et le fit tourner entre ses doigts fins. Relevant la tête vers son compagnon, elle remit une mèche brune derrière son oreille et lui tendit le carnet. Il contenait un tas de noms et d'adresses. Des dizaines. - Les familles d'accueil dans lesquelles je suis passée ... Vingt-cinq en tout. Vingt-cinq familles en dix ans. J'y restais parfois quelques jours, parfois quelques semaines ou quelques mois. Rarement plus de deux après mon entrée à Poudlard en fait. Elle haussa les épaules et lui fit un mince sourire. J'ai pas un caractère facile comme tu as pu le constater, fit-elle mine de plaisanter.

Elle désigna le dossier d'un signe de tête. - Je peux endurer le fait d'avoir été dans vingt-cinq famille d'accueil, d'avoir eu le sentiment d'être rejetée la plupart de ma vie, de ne pas avoir sût trouver ma place quelque part. Je peux endurer les blessures, elle désigna son bras, je peux même aimer une personne plus que tout au monde, elle lui offrit un regard brûlant avant de perdre son sourire, mais ça ... rien que ça, ça prouve que la Justice n'a pas fait son boulot. Ils ont condamnés mon père sans aucune preuve ... Elle attrapa de nouveau la première feuille. Un témoin ... ils disent qu'il y avait un témoin, comme par hasard. Qui étais-ce ? s'enquit-elle en le regardant. Ils doivent le dire dans le dossier normalement. Elle fouilla en même temps que lui. Et trouva. Je l'ai. Elle lu la déclaration jointe. Edgar Blackstone. Elle fronça les sourcils. Releva la tête. Croisa le regard de son compagnon. Merde.

C'était le cas de le dire ...

 
©flawless
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 221
| AVATARS / CRÉDITS : Charles Micheal Davis
| SANG : pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Kingsley & Maëlyn ❧ Sorry, I love you but ... Lun 9 Fév - 21:16

Plonger dans ce dossier donnait une drôle d’impression à Kingsley. Il lui semblait remonter dans le temps, revivre les évènements qui avaient marqués pour toujours la vie de Maëlyn. Il était familier de ce genre de dossier, puisque que son travail d’auror l’amenait régulièrement à contribuer à leur constitution en fournissant des rapports en tous genres. Evidemment, il n’avait que très rarement accès au dossier complet, qui était constitués et conclue par le Magenmagot. Mais il reconnue immédiatement à la manière dont il était agencé qu’il avait été expédié, et que devant une justice impartiale, n’importe quel avocat aurait pu obtenir une réexamination des faits, et la libération d’Alessandro Valenzia. Un élément fit tiquer la jeune femme, qui alla cherche une boite en carton que King n’avait jamais vu. Une boite pleine de souvenirs, il n’eut pas besoin d’explication pour le comprendre. Il ne put retenir un sourire attendri en voyant la vieille peluche, qui lui rappelait curieusement son vieux compagnon d’enfance, un petit lion originellement jaune, mais qui était rapidement devenu multicolore avec les premières tentatives magique, plus ou moins volontaires, du petit sorcier qu’il était.

Elle retrouva ce qu’elle cherchait. La fureur l’envahit et il tenta de calmer son trop-plein d’émotion avant une légère pression sur son épaule. Mae respira profondément et lui montra la photo donc elle lui expliqua tout le contexte. Kingsley connaissait déjà l’amour de Mae pour les chevaux, et cette photo pouvait passer pour le vestige le plus innocent d’un joli souvenir d’enfance. Et pourtant, c’était bien plus que ça. C’était la preuve de l’innocence d’Alessandro. La preuve de l’horrible injustice qui l’avait condamner à finir à Azkaban, privant ses enfants de leur père. Elle lui raconta tout ce que cette journée représentait pour elle. Tout ce qu’elle avait de magnifique ce jour-là et qu’elle perdit du jour au lendemain. Il la prit par les épaules, restant muet, profondément ému de l’entendre se livrer comme elle ne l’avait jamais fait.

Elle lui tendit ensuite le carnet noir, contenant toutes les adresses des familles d’accueil par lesquels elle était passée. Tant d’adresse… Tant de famille qui n’avait jamais pu remplacer celle qu’elle avait perdu. Kingsley avait toujours été très fier de sa propre famille, et conscient de la chance qu’il avait de ce côté-là. Mais l’histoire de Maëlyn ne pouvait que renforcer ce sentiment, et surtout, lui donner envie d’essayer de lui offrir ce qui avait pu lui manquer pendant toutes ses années. Etait-ce seulement possible ? Serait-il à la hauteur ? Il savait seulement qu’il ferait de son mieux. A la mention de son caractère, il sourit et l’embrassa sur le front.
« C’est ça qui fait ton charme voyons. »

- Je peux endurer le fait d'avoir été dans vingt-cinq famille d'accueil, d'avoir eu le sentiment d'être rejetée la plupart de ma vie, de ne pas avoir sût trouver ma place quelque part. Je peux endurer les blessures, je peux même aimer une personne plus que tout au monde, il lui rendit son sourire, mais ça ... rien que ça, ça prouve que la Justice n'a pas fait son boulot. Ils ont condamnés mon père sans aucune preuve ...

-Il n’y a pas eu de Justice. Ton père a été la victime d’un complot, à ce point-là ça ne peut pas être une simple erreur…

Comme pour confirmer sa conclusion, apparut le nom d’un témoin. La personne responsable d’avoir donner le seul élément pour pouvait seulement justifier d’ouvrir une enquête, et qui avait abouti à cette absurdité juridique. « Edgar Blackstone. Merde. » Il fronça les sourcils. A vrai dire, il était à peine étonné. Cela ne faisait que confirmer ce qu’il craignait.

-Blackstone fait partie d’un réseau. Un réseau pourri jusqu’à la moelle, mais qu’on n’a pas encore les moyens de neutraliser de l’intérieur. T’attaquer à un, c’est t’attaquer à tous, et t’attaquer à tous, c’est être sûr que se faire écraser par le réseau d’influence que ces trolls ont sur les hautes sphères du Ministère. Et ça, ce n’est que le côté politique et officiel des choses. Aujourd’hui, je ne pense même pas qu’Edgar Blackstone prendrait la peine de monter un pseudo-procès pour éliminer une personne gênante comme il y a 15 ans…

Rouvrir ce dossier était aussi dangereux que se dévoiler publiquement membre de l’Ordre du Phénix. Leurs adversaires avaient depuis longtemps dépassé les sournoiseries des coups-montés juridiques. Lord Voldemort les avaient amené à passer aux solutions beaucoup plus expéditives…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 367
| AVATARS / CRÉDITS : Alicia Vikander by Lolitaes
| SANG : Mêlé et fière de l'être


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Les services sociaux. Ca vous étonne ? Avec tout ce qu'elle en a bavé à cause d'eux ...
| PATRONUS : Un étalon sauvage
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Kingsley & Maëlyn ❧ Sorry, I love you but ... Jeu 12 Fév - 0:14


Kingsley & Maëlyn ❧ Sorry, I love you but ...
Rien que d'imaginer tout ça ça la rendait folle. De repenser à ce jour, de ce dire que si elle avait pu avoir le droit à la parole, alors elle aurait pu sauver son père. C'était dur de se dire qu'elle aurait pu faire quelque chose, de le comprendre tant d'années plus tard et d'être aussi impuissante face à tout ça. Elle n'aurait pas été si en colère qu'elle en aurait fondu en larmes. Kingsley serra sa main pour la calmer. Elle se décida alors à lui parler un peu de son enfance, évoquant l'équitation qu'elle aimait tant, son père, son frère, lui montrant une partie d'elle même qu'elle dissimulait très souvent. Pas qu'elle ne voulait pas lui parler d'elle, juste que c'était un peu difficile pour elle. Mais Kingsley était quelqu'un de particulier. Il l'écoutait et accessoirement il partageait sa vie aussi donc il avait le droit de savoir. Elle lui raconta donc une anecdote de son enfance, riant même à ce souvenir si heureux. Jusqu'à ce que tout bascule ... Elle lui parla aussi des vingt-cinq familles d'accueil qu'elle avait eu en dix ans et aucune qui l'avait véritablement accueillie. Certaines l'avaient marquées plus que d'autres bien sûr, et elle avait rencontré beaucoup de monde mais ça l'avait surtout poussé à ne pas s'attacher aux gens et à faire attention à qui elle offrait sa confiance et son amour. - C’est ça qui fait ton charme voyons, rétorqua Kingsley quand elle aborda son caractère un peu ... volcanique. - Oh ce ne sont pas des choses à dire à une jeune femme Monsieur Shacklebolt ! rétorqua la jeune femme en faisant mine d'être choquée avant de rire doucement en donnant une légèrement tape sur l'avant bras de son compagnon.

La discussion reparti sur le dossier et sur le procès de son père. - Il n’y a pas eu de Justice. Ton père a été la victime d’un complot, à ce point-là ça ne peut pas être une simple erreur… Le fait de l'entendre dire d'une bouche autre que la sienne apaisa Maëlyn. Elle avait eu l'impression jusqu'à aujourd'hui que tout le monde la pensait parano, que le procès avait été bien mené, qu'elle faisait toute une histoire de rien et elle finissait un peu par les croire. Et si elle était vraiment la fille d'un meurtrier ? Mais elle ne pouvait pas le croire malgré les rumeurs, les regards méprisants et les gens qui disait que si elle cherchait tant c'est qu'elle ne voulait pas voir la vérité et qu'elle ne voulait pas accepter qu'elle était la fille d'un assassin. D'un monstre. Mais elle ne voulait pas les croire. Elle ne pouvait pas. Et là Kingsley lui redonnait espoir, il calmait ses inquiétudes, faisait disparaître ses doutes. Ce n'était pas elle qui déconnait. La Justice n'avait simplement pas eu lieu en ce procès. Intriguée par l'identité du fameux "témoin" du crime elle regarda le nom. Et pâlit brusquement. Parce que ce n'était pas qu'un simple nom ou une personne lambda. C'était pire. Elle en fit part a son compagnon qui réfléchit.

- Blackstone fait partie d’un réseau. Un réseau pourri jusqu’à la moelle, mais qu’on n’a pas encore les moyens de neutraliser de l’intérieur. T’attaquer à un, c’est t’attaquer à tous, et t’attaquer à tous, c’est être sûr que se faire écraser par le réseau d’influence que ces trolls ont sur les hautes sphères du Ministère. Et ça, ce n’est que le côté politique et officiel des choses. Aujourd’hui, je ne pense même pas qu’Edgar Blackstone prendrait la peine de monter un pseudo-procès pour éliminer une personne gênante comme il y a 15 ans… Maëlyn pâlit encore plus. - Alors on ne peut rien faire, déclara t-elle d'une voix défaite. Elle prit le dossier des mains de Kingsley et le fixa longuement avant de tout ramasser et de tout refermer. Laissons tomber. C'est trop dangereux. Elle se leva, les larmes ravageant son visage et descendit à tout allure dans le salon vers la cheminée encore allumée de quelques braises. Elle allait jeter le dossier dedans. Elle ne pourrait jamais blanchir son père. Pas avec un ministère et une justice aussi corrompus. Et elle ne pouvait plus se permettre d'être égoïste comme ça. Elle avait Kingsley maintenant. Elle avait Jaimie. Elle n'était plus seule. Elle devait penser à eux. Rouvrir ce dossier c'était les mettre en danger. Du moins plus qu'ils ne l'étaient déjà. Elle ne pouvait le permettre. Alors, même si ça exigeait d'elle un énorme sacrifice elle allait le faire. Parce qu'elle les aimaient tous les deux. Elle les aimaient tellement qu'elle ne supporterait pas de les perdre une nouvelle fois. Même pas pour son père. Il aurait comprit. Elle le savait. Il aurait été d'accord avec elle. Après tout c'est lui qui lui avait apprit que pour sa famille il fallait faire tous les sacrifices possibles parce que c'était la chose la plus importante de la vie d'une personne. Et dire qu'elle avait fait tant d'effort pour rien. Elle s'était même disputé avec son compagnon tout ça pour ça. Devant le feu elle hésita. Mai elle devait le faire. Elle allait le faire. Elle allait brûler ce dossier et essayer d'oublier. D'avancer. Elle le devait bien a Kingsley. Et a Jaimie. Entendant des bruits de pas derrière elle, elle se retourna, le dossier toujours en main. - Il faut que je le fasse King. Ca vous mets en danger Jaimie et toi. Je ne peux pas vous perdre, murmura t-elle d'un air désespéré.

 
©flawless
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 221
| AVATARS / CRÉDITS : Charles Micheal Davis
| SANG : pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Kingsley & Maëlyn ❧ Sorry, I love you but ... Ven 20 Fév - 21:56

- Alors on ne peut rien faire.

Il pencha la tête sur le côté, fronçant les sourcils en dévisageant le visage blême de l’Italienne. Il sentait la défaite dans sa voix, le dur renoncement au combat d’une vie.

- Ce n’est pas ce que j’ai dit, dit-il à mi-voix.

Elle prit le dossier entre ses mains. « Laissons tomber. C'est trop dangereux. » . Kingsley ouvrit la bouche pour protester mais les larmes de Maëlyn le désarmèrent. Il la suivit alors qu’elle descendait dans le salon. Lorsqu’elle s’arrêta devant la cheminée, son regard s’arrêtant sur les braises rougeoyantes, il comprit qu’elle était prête à tout faire dispa-raître. Il fit un pas en avant, ses yeux faisant de constants allers-retours entre le dossier et le visage de sa compagne. Elle voulait renoncer. A cause de lui ? Bien sûr que rouvrir ce dossier était dangereux, comment surmonterait-elle le fait d’y renoncer ? Kingsley voulait être là pour elle, lui apporter tout le soutien possible, mais ne serait-ce pas aussi sa propre défaite, si le nom du père que celle qu’il aime n’était pas blanchit ? Si l’injustice triomphait dans les flammes ?

- Il faut que je le fasse King. Ça vous mets en danger Jaimie et toi. Je ne peux pas vous perdre

Il n’y entendit qu’un appel à l’aide, rien d’autre. Il tendit le bras, et prit le dossier des mains de Maëlyn.


- Les raisons qui font que ce dossier nous mets en danger sont les mêmes que nous nous sommes engagés à combattre en rejoignant l’Ordre du Phénix. Nous avons déjà choisi notre camp dans cette guerre, nous avons déjà choisi de nous mettre en danger, quoi qu’il arrive. Il s’agit du même combat Maëlyn, dit-il en brandissant le dossier. Remporter l’un, c’est remporter l’autre. Il regarda autour de lui. Il faut mettre ça en lieu sûr, le protéger de quelques sortilège, avec la photo qui est pour l’instant notre seule preuve. Puis il posa une main sur l’épaule de sa belle. Le jour où l’on fera tomber Blackstone, le dossier de ton père ne pourra que rajouter une preuve contre lui et tout ce qu’il repré-sente. Et je suis sûr qu’Alessandro Valenzia aurait été fier de participer à notre lutte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 367
| AVATARS / CRÉDITS : Alicia Vikander by Lolitaes
| SANG : Mêlé et fière de l'être


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Les services sociaux. Ca vous étonne ? Avec tout ce qu'elle en a bavé à cause d'eux ...
| PATRONUS : Un étalon sauvage
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Kingsley & Maëlyn ❧ Sorry, I love you but ... Mer 11 Mar - 11:17


Kingsley & Maëlyn ❧ Sorry, I love you but ...
Avant qu'elle ai pu jeter le dossier au feu, Kingsley l'avait rejointe et le lui avait reprit. Avec douceur mais avec fermeté. Elle le laissa faire, incapable de réfléchir dans le brouillard dans lequel elle se trouvait. Elle était épuisée, elle était à bout de nerfs, cette semaine avait été vraiment éprouvante et cette soirée encore plus. Elle avait juste envie de s'allonger et de s'endormir dans les bras de l'homme qu'elle aimait. Aussi le laissa t-elle prendre les choses en main. - Le jour où l’on fera tomber Blackstone, le dossier de ton père ne pourra que rajouter une preuve contre lui et tout ce qu’il repré-sente. Et je suis sûr qu’Alessandro Valenzia aurait été fier de participer à notre lutte. La jeune femme acquiesça. Il avait raison. Son père aurait été fier. Et elle n'aurait pas pu supporter de laisser tomber tout le travail qu'elle avait fourni jusque là pour blanchir son père. Mais elle l'aurait accepté. Pour Jaimie. Et pour Kingsley. Parce qu'ils étaient les deux personnes les plus importantes de sa vie. Elle se laissa aller contre lui en fermant les yeux. Elle était épuisée. - D'accord, murmura t-elle. Elle ferma les yeux trois secondes. Quand elle les rouvrit elle était dans son lit. Elle ne savait pas trop ce qui c'était passé dans ce laps de temps. Elle se redressa surprise. La lumière était encore allumée, elle regarda l'heure. Elle s'était endormie une demi-heure. Tu parles de trois secondes. Kingsley sorti de la salle de bain à ce moment là, elle le regarda, le dévorant du regard malgré la fatigue. Un petit sourire orna ses lèvres alors qu'il venait se coucher. Elle se blotti contre lui, posant la tête sur son torse. Elle aurait bien voulu plus mais elle était vraiment trop épuisée. Elle laissa les battements du coeur de son homme la bercer et l'accompagner dans les bras de Morphée.

Quand elle ouvrit une nouvelle fois les yeux, il faisait jour. Elle jeta un coup d'oeil au réveil. Il était tard. Kingsley était absent, les draps étaient froids et il n'y avait aucun bruit dans la maison. Il avait du aller travailler sûrement. Elle se redressa et sourit en voyant Andromaque et Amore, endormis sur le tapis. Ils ouvrirent les yeux en la voyant se lever. Elle alla leur faire quelques caresses avant de passer un jean et des bottes. Elle alla donner à manger à tout son petit monde puis mangea un peu. Mais elle avait besoin de se changer les idées. Elle fit donc le ménage, prépara trois nouvelles stratégies pour les filles, alla faire un tour de cheval puis elle rentra et prit une longue douche qui dénoua ses muscles noués. Elle brossa ses longs cheveux bruns qu'elle laissa libres et aériens, mit une jolie robe vert d'eau en soie qui faisait ressortir ses propres yeux de la même couleur, qui moulait parfaitement ses formes athlétiques et délicates, asymétrique - plus courte sur le devant lui arrivant aux genoux, plus longue en arrière - et dos nu. Elle se maquilla légèrement en suivant. Il était rare qu'elle soit aussi féminine et surtout en robe mais elle estimait qu'elle pouvait faire ça pour Kingsley. Il méritait qu'elle fasse des efforts pour lui, pour eux. En attendant qu'il rentre du travail elle se mit à faire la cuisine. Elle aimait bien ça, cuisiner. Ca la détendait presque autant que de faire du cheval ou du quidditch. Elle prépara un poulet au jus avec des pommes de terre sauté et des tomates à la provençales, une recette française qu'elle avait apprise lors d'un voyage en France. Il rentra alors qu'elle préparait une mousse au chocolat. Elle lui sourit tendrement. - Coucou, fit-elle doucement en posant le saladier de chocolat. Elle ne savait pas trop comment réagir. Elle avait tellement honte de ce qu'elle avait fait. Elle aurait du le prévenir. Mais elle pensait le protéger. C'était réussi tiens. - Ca a été ta journée ? demanda t-elle presque hésitante.

 
©flawless
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Kingsley & Maëlyn ❧ Sorry, I love you but ...

Revenir en haut Aller en bas

Kingsley & Maëlyn ❧ Sorry, I love you but ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» Absolarion Love.
» Love me now or hate me forever!
» « CENTRAL PARK » New York i love you .
» Love et Story
» Let Love Lead The Way [PV]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Les oubliettes
 :: 
Les mémoires de Pré-au-Lard et de Londres
-