GRYFFONDOR : 160 pts | POUFSOUFFLE : 10 pts | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt
Le calendrier de l'avent fait son grand retour à Poudlard ! Il débutera le 1e décembre et se terminera le 25. Toutes les explications ICI !
Une sortie à Pré-au-Lard a été organisée afin de vous permettre d'effectuer vos achats de Noël. Le sujet est juste ici ! Tout post vous rapportera 2 dragées.

Partagez|

Ordre du phénix - Le dernier noël ....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Ordre du phénix - Le dernier noël .... Dim 18 Jan - 12:02

Fabian se précipita au pas de course en direction de la porte du QG de l'ordre, espérant ne pas êtres trop en retard. Ses joues rougies par le froid ne faisaient que ressortir la couleur caramélisée de son regard pétillant, lui donnant l'air plus taquin que jamais. Le jeune Prewett posa le sac chargé de présents sur le paillasson, lissa les pans de sa chemise écarlate, ôta la neige de ses cuisses, remonta ses lunettes carrées, puis aplatit l'épaisseur de sa tignasse rousse pour ensuite se décider à toquer à la porte afin d'annoncer sa présence. Surement animé par un quelconque sortilège, le battant de bois grinça pour le laisser rentrer, et se referma dans un léger claquement. Le long corridor qui s'étendait sous les pupilles de Fabian résonnait -c'était plutôt bon signe- de bruits de rires et de bonnes odeurs de cuisine. Alléché par les senteurs attirantes, l'ancien Gryffondor longea le couloir sombre après s'être débarrassé de son manteau sur le cintre, et rentra dans le salon. D'un geste discret, le jeune membre des forces du Bien sortit les paquets -tous plus ou moins gros- du sac où ils étaient entassés pour les poser sous le sapin pour ensuite se redresser, et annoncer à la cantonade :
- Joyeux Noël, les gens ! Désolé pour le retard !
Alors qu'il saluait par une solide poignée de main les hommes et par des bises bruyantes les femmes alentours, se répandant de compliments sur les tenues ou de remarques affectueuses pour ses plus proches amis, le cadet des Prewett se dirigea dans un coin de la salle où une silhouette familière l'attendait :
- Alors champion, ça baigne ? Faut qu'on mette un peu d'ambiance à cette soirée, quand même ! fit il en adressant une accolade dans le dos de Sirius Black, son coéquipier de folie. C'est pas parce qu'on est des grands maintenant qu'il faut arrêter de rigoler !
Tout en prononçant ses mots, Fabian tourna la tête et aperçut Audrey et Lyleïa, toutes pimpantes dans leur tenues.
- Salut les filles ! Vous êtes magnifiques ! Comment ça va vous deux ? demanda-t-il en plaquant ses joues contre les pommettes parfumées des jeunes filles.
Bien qu'il ne les connaisse pas spécialement, il avait toujours eu des relations cordiales avec les deux demoiselles, et le soir de Noël serait peut être une occasion pour se rapprocher !
Revenir en haut Aller en bas
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 367
| AVATARS / CRÉDITS : Alicia Vikander by Lolitaes
| SANG : Mêlé et fière de l'être


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Les services sociaux. Ca vous étonne ? Avec tout ce qu'elle en a bavé à cause d'eux ...
| PATRONUS : Un étalon sauvage
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Ordre du phénix - Le dernier noël .... Dim 18 Jan - 21:33


En entrant, Maëlyn déposa ses cadeaux puis salua les autres et se dirigea vers le bar. Elle déposa un baiser sur la joue de, Paulie, sa grand-mère de coeur, puis sur celle de son grand-père de coeur, Fearghas, et sauta sur un des tabourets hauts. Alors que la patronne saluait tout le monde et leur proposait à boire, Maëlyn elle, se mit à discuter avec le patron. - Rien de neuf ici, sauf peut-être la liqueur de Noël cru 1979. Et le nain de Paulie qui a disparu. Maëlyn eu un regard pétillant alors qu'elle grimaçait. - Tu veux dire le truc bizzaroïde rouge et vert qu'elle sort à chaque Noël et que tu planque à chaque fois ? demanda t-elle d'un air franchement amusé. Effectivement, ce n'était pas le premier Noël qu'elle passait avec les MacKenzie. Elle avait rencontré Fearghas et Paulie peu après sa sortie de Poudlard et ils l'avaient prises sous leur aile presque aussitôt, et quand ils s'étaient aperçus qu'elle passait ses Noël seule faute de famille, ils avaient décrétés qu'elle les passerait avec eux. Aussi connaissait-elle bien la décoration de Paulie et l'aversion de Feargh' pour celle ci. - Et alors tu l'a mit où cette année ? s'enquit-elle curieuse. Elle continua à discuter avec celui qu'elle considérait comme son propre grand-père d'un air désinvolte et léger mais plus le temps passait et plus elle s'inquiétait. Tout le monde arrivait, il commençait à se faire tard mais Kingsley ne donnait toujours aucune nouvelle. Elle espérait qu'une mission ne lui soit pas tombée dessus au dernier moment ou qu'il ne lui soit rien arrivé. Bon peut-être qu'elle était un peu parano mais par ces temps de malheur, tout pouvait arriver alors ... et elle n'avait aucune nouvelle de lui. En même temps il allait falloir qu'elle s'y fasse, elle s'était mise en couple avec un Auror, le stress et la peur qu'il lui arrive quelque chose allait être son quotidien.

La porte s'ouvrit une nouvelle fois laissant passer Aaron, Auror de renom, et enfin un visage familier et aimé. Son coeur s'allégea et elle soupira de soulagement alors que Kingsley s'approchait d'elle en souriant. - Désolé du retard, fit l'Auror en l'embrassant, baiser qu'elle lui rendit avant de s'appuyer contre lui. - Pas de soucis, tu es là maintenant, répondit-elle. Il passa un bras autour de ses épaules et montra ce qu'il avait emmené. J'ai pensé que ça pourrait nous être utile. Un appareil photo. Maëlyn sourit. - C'est une excellente idée ! Ils discutèrent un peu avec Fearghas avant qu'il n'aille voir d'autres membres de l'Ordre. Attrapant un verre à son compagnon, elle le lui tendit et brandit son propre verre. - A la tienne ? demanda t-elle avec douceur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 448
| AVATARS / CRÉDITS : Daniel Sharman by class wore
| SANG : Pur, mais quelle importance


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : voir mourir les personne qu'il aime
| PATRONUS : hiboux grand duc
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Ordre du phénix - Le dernier noël .... Lun 19 Jan - 14:20

Si il était en général prévue que Lysandre passe les Noël en famille avec sa mère et parfois avec ses cousins, cette année, Lysandre avait décidé de fêter le réveillon avec les membres de l'ordre. Pretextant de vieilles retrouvailles entre amis, il avait encouragés sa mère à rejoindre ces amies d'enfance. C'est ainsi que Florence Sirlan fut invités à passé son réveillon de Noël en compagnie de Mrs Bow dont la fille avait aussi des projets particuliers et dont les deux femmes ne doutait que chacun de leur enfants ferait partit des retrouvailles. C'était vrai si on croyait vraiment aux retrouvailles. Maddy était une membre de l'ordre maintenant et elle serait sans doute présente à ce réveillon. A moins qu'elle n'est quelques choses de prévue avec Lysander.

Il partit quelques minutes avant le debut de la soirée, le Scott Cauldron ne se trouvant qu'à quelques rue d'ici. Mais c'était sans compter le mangemort qui surveillait la librairie et qui le suivit discrètement pensait-il. Il fit un détour par le hiboux qui lit et demanda à Allison l'autorisation de sortir par derrière ce qu'elle lui autorisa. Le mangemort semer pour quelques minutes, il n'avait plus qu'à rejoindre presto, le bar, lieux de rassemblement de l'ordre depuis quelques temps déjà.

En arrivant, il sortit les cadeaux qu'il avait miniaturiser et les déposa à pieds du sapin. il y en avait un bon paquet et si Lysandre ne connaissait pas tout le monde, il avait quand même tenter de trouver de quoi satisfaire tout le monde.

Il salua chaleureusement ses anciens camarades de classe, salua, Alastor et Kingsley d'un signe de tête. Il offrit un sourire à Emmeline. Depuis leur dernière discussion, leur relation "s'améliorait" pouvait-on dire. Il avait décidé de lui porter plus d'attention mais préférait d'abord lui laisser faire le premier pas. Il se dirigea vers Lyleïa déjà en pleine discussion avec Fabian.
-"Joyeux Noël !! Fabian, tu perd ton temps avec elles, si ton objectif était de les draguer. Ah mon avis tu aurais plus de chance avec un troll des cavernes" continua-t-il avec un large sourire, plus ou moins sincère. Pas qu'il se moqua réellement de son ami, loin de là, mais Lysandre avait décidé de laisser de côté sa colère, sa frustration et sa tristesse à la librairie et d'être le joyeux compagnons qu'il avait été lors de ses années à Poudlard, ici aucun mangemort ne le surveillait plus, il était en sécurité. Mais pour combien de temps ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 680
| AVATARS / CRÉDITS : Dove Cameron by angie
| SANG : Pur et alors quelle importance ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Devenir comme son père/
| PATRONUS : Aigle Royal
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Ordre du phénix - Le dernier noël .... Jeu 22 Jan - 10:34

L'ambiance de Noël, prenait peu à peu possession de la jeune femme qui se mit à sourire de manière plus légère, moins forcée. La musique n'était pas mal, bien que légèrement guindée à son goût - mais elle venait d'Emmeline on pouvait pas trop en demander non plus - mais l'ambiance était douce, les cadeaux nombreux, les boissons délicieuses. Le tout était un peu terni par l'absence de certains membres, par l'absence de Swann. Ou de son père. Mais elle serait forte et joyeuse pour ce soir. Les autres ne méritaient pas ses états d'âmes. Elle embrassa son grand frère, le taquina un peu, salua Audrey puis alla leur chercher trois verres à Audrey, lui et elle. Fabian Prewett la rejoignit et elle lui fit un beau sourire. Du peu qu'elle le connaissait, elle aimait bien le jeune homme. Il était intelligent, drôle et attentif aux autres. Il était cool. - Salut les filles ! Vous êtes magnifiques ! Comment ça va vous deux ? demanda t-il en l'embrassant. Lyleïa hocha la tête. - Ca va, c'est Noël ! Et toi ? demanda t-elle avec douceur. Lysandre arriva sur ses entrefaits et se mit à taquiner le jeune Prewett. - Joyeux Noël !! Fabian, tu perd ton temps avec elles, si ton objectif était de les draguer. Ah mon avis tu aurais plus de chance avec un troll des cavernes, lança le français. Lyleïa rit et lui donna une bourrade amicale sur l'épaule. - Quel saleté celui-ci ! Ce qui est totalement faux en plus ! Elle fit sourit à Fabian. Tu aurais ta chance avec moi si je n'étais pas déjà prise, promis ! Elle lui fit un clin d'oeil complice puis remarqua Emmeline plus loin. - Je reviens, s'excusa t-elle en s'éloignant du petit groupe vers sa jumelle. - Coucou, fit-elle avec douceur. Tu sais, tu as le droit de sourire, ça ne ridera pas ton visage de poupée, promis juré !
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Ordre du phénix - Le dernier noël .... Jeu 22 Jan - 18:14

Le sourire de Fabian s'élargit, creusant des fossettes dans ses joues déjà pas très rebondies :
- Si tout baigne chez toi, alors ça farte chez moi, répondit le rouquin en adressant un clin d'œil à Lyleïa. C'était loin d'être le cas, mais après tout, le soir de Noël était fait pour s'amuser, boire et manger, pas pour ressasser les noires idées qui l'assaillaient de façon continue ces temps ci. A tel point qu'il en cauchemardait, seul dans son lit, dans le petit appartement qu'il occupait à Pré-au-Lard. Cette pensée, glaçante, eut pour effet de faire frémir l'ancien Gryffondor : quel membre de l'ordre dormait paisiblement, de toute manière, par cette période obscure ? Fort heureusement, la moquerie qui retentit dans son dos, doublé d'un timbre étrangement familier, lui fit tourner la tête :
- Lysandre ! le jeune Sorcier était si surpris qu'il ne remarqua même pas qu'une sorte de mimique stupide, presque béate, approfondissait les fossettes de ses joues. Il fallut d'ailleurs tout autant de temps, ou quasiment, pour que le jeune homme ne se rende compte du sens des paroles du Français, ainsi que surtout, les propos défenseurs de Lyleïa qui s'éloigna peu après, laissant les garçons ensemble. Inconsciemment, tant la durée qui s'était écoulée depuis leur dernière rencontre lui paraissait lointaine, Fabian serra son meilleur ami dans ses bras puissants, pour ensuite de reculer de quelques pas, sans relâcher l'étreinte qu'il faisait subir à chaque biceps de son camarade :
- Bon sang, ça fait plaisir que tu sois là, gros morphale ! C'était pas passé par ta p'tite tête de troll, l'idée de me faire un p'tit coucou, hein ?
L'adolescent se retourna en direction du bar pour saisir une bouteille d'une substance orangée, et à l'occasion, les tasses qui trainait dans le coin pour faire profiter son ami de la boisson.
- Alors, raconte moi tout ? Qu'est ce que tu d'viens, perdu dans ton trou ? J'sais que moi aussi j'suis pas passé t'voir, mais avec les missions et le reste... Fabian avala une gorgée. M'enfin, c'est la vie comme on dit ! Et l'essentiel c'est qu'on se retrouve pas vrai ? Si tu savais à quel point tu m'as manqué !
Tout en disant ses mots, le jeune Prewett détailla les traits de Lysandre, repérant quelques cernes sous ses yeux, ainsi que ses traits tirés, camouflé par un grand sourire. Visiblement, Fabian n'était pas le seul à avoir des nuits très pénibles...
Revenir en haut Aller en bas
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 370
| AVATARS / CRÉDITS : Robert Sheehan - Nenes - Bazzart
| SANG : Pur


MessageSujet: Re: Ordre du phénix - Le dernier noël .... Mar 27 Jan - 22:32

Les autres membres de l'Ordre arrivèrent rapidement après Black et Remus. Vance fut une des premières à franchir le seuil du pub. Sirius ne fit d'abord pas gaffe à elle, se contentant de lui adresser un bref salut, mais fut surpris par sa tenue. Une robe rouge, près du corps – la jeune femme n'avait pas lésiné sur l'effort. Mais bon, elle gardait cet air strict qui ne faisait pas oublier qu'elle restait Vance. Les miracles n'existent pas.

Bonsoir. Je vais mettre la musique.

Okay... Sirius allait dire à la jeune femme qu'il s'agissait du réveillon de Noël, et non d'un enterrement, mais d'autres personnes arrivèrent et détournèrent son attention ; parmi elles, Maëlynn avec un sourire aux lèvres, Lyleïa, plus discrète, un peu pâle, mais motivée et qui vint embrasser Sirius, puis vinrent Gray, Blackwell, Maugrey et les Londubat. Il y eut des embrassades puis Mrs Mackenzie invita tout le monde à prendre des rafraîchissements. Il n'y avait pas besoin de le dire deux fois à Sirius qui se dirigea aussitôt vers le-dit buffet pour se servir un pétillant et commencer sa dégustation après avoir trinqué avec ceux qui l'imitaient. Black prenait une troisième gorgée de son apéritif lorsqu'on lui donna une tape amicale dans le dos. Fabian. Sirius manqua de s'étrangler et se tourna vers le perturbateur :

Alors champion, ça baigne ? Faut qu'on mette un peu d'ambiance à cette soirée, quand même, s'exclamait le cadet Prewett. C'est pas parce qu'on est des grands maintenant qu'il faut arrêter de rigoler !

Sirius se mit à rire et lui rendit l'accolade.

Je t'attendais. On va mettre le feu à la soirée, t'inquiète !

Mais Fabian, papillonnant, s'était déjà dirigé vers Worthington et Romansky pour discuter avec elles. Sirius se retourna alors pour savoir qui arrivait – c'était Lysandre, l'air fatigué. Patmol aperçut alors, au fond de la salle, occupée par ses vinyles et son tourne disque, Vance. Isolée, seule et guindée, comme toujours. Évidemment, Vance ne pouvait pas faire comme tout le monde, car ce n'était bien-sûr pas assez bien pour elle. La populace avait quelque chose de bruyant et de terriblement vulgaire. Levant les yeux au ciel – bizarrement, Vance provoquait cette manie chez Sirius – l'ex-Gryffondor engloutit le reste de sa flûte, la posa sur le buffet et se saisit de deux autres coupes. En quelques enjambées, il gagna le coin du pub dans lequel se tenait Vance.

Mademoiselle a l'intention de fêter Noël seule dans son coin ? demanda-t-il cérémonieusement.

Il lui tendit une des deux coupes pour qu'elle la saisisse. Hors de question que Vance ne boive pas une seule goutte de la soirée. C'était une fête, par le caleçon de Merlin !

Je me sens obligé de te tenir compagnie, vois-tu, glissa-t-il en justification. Tu permets ?

Mais il n'attendit pas la réponse et, tirant une chaise en bois sombre, il s'assit à côté de Vance, prêt à répliquer si elle le traitait de pot de colle et leva la main pour trinquer.

Tchin ? fit-il avec son grand sourire.


Spoiler:
 


Dernière édition par Sirius Black le Dim 22 Fév - 21:30, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Ordre du phénix - Le dernier noël .... Mer 28 Jan - 17:55

« Les frères d'armes sont des frères pour la vie. »

crackle bones.


Tandis que de plus en plus d'invités arrivaient, Emmeline préparait l'ordre de passage des chansons, et saluait cérémonieusement les arrivants -ce qui pour Maugrey fut presque au garde à vous. Son mentor était sans aucun doute l'individu qu'elle respectait le plus, ce pourquoi elle changea rapidement la chanson en cours pour une qui pourrait plus plaire à l'Auror. Le respect des aînés, une valeur primordiale.
Elle observa avec un intérêt professionnel tout le beau monde sourire, rire, et se mettre à l'aise dans le pub devenu salle de fête. Lyleïa était resplendissante, bien que toujours un peu pâle. Emma était heureuse qu'elle soit tout de même venue, malgré que Swann soit encore coincé à l'hôpital et que noël soit une période mélancolique....
...Elle même détestait ce mois ou la distance de son père se faisait plus que jamais ressentir.

Sans surprise, elle vit Lyleïa tenter de la faire sortir de son exil volontaire. Elle accueillit sa jumelle de cœur avec un presque-sourire. Presque.

« Tu sais bien comment cela se passe, je suis trop occupée par ma tâche pour en plus perdre du temps à sourire. Allez, retourne t'amuser, moi j'ai du travail. Mais c'est une promesse, je vais faire des efforts pour m'intégrer, mais laisse-moi juste le temps de m'habituer à l'ambiance. » la chassa-t-elle doucement pour mieux retrouver la tranquillité. Pourtant elle ne pensait pas pouvoir s'habituer à quoi que ce soit. Toutes ces personnes, ces frères et sœurs d'armes avait beau lui être connus, elle ne savait comment agir pour entrer dans le moule. Mimer l'enthousiasme ? Ce serait mentir, et elle tentait de faire une croix sur son hypocrisie naturelle depuis l'Ordre. Non, elle ne pouvait qu'attendre, et espérer qu'on l'oublie dans son coin...

...Mais les vœux sont pour les enfants, c'est bien connu. Une voix reconnaissable entre toutes interpella Emmeline. Ben voyons, cela faisait presque trop longtemps qu'elle n'avait pas croisé son briseur de tranquillité attitre. Sirius Black, pour vous desservir. Elle accueillit le plus froidement possible, parce qu'il ne fallait jamais encourager les gamins dans leur folie... Et surtout qu'elle ne savait définitivement plus comment réagir avec Black.

« Est-ce à cause de la couleur ? » Elle pencha légèrement la tête sur le côté, le regard inquisiteur, l'air presque réellement intéressée. « Tel le miel avec les abeilles, le rouge avec les anciens Gryffondor... Je vois, intéressant. » déclara-t-elle d'une voix solennelle, comme si elle venait de découvrir le secret de la pierre philosophale. Le rouge, en référence à la couleur de sa robe menant au surprenant abordage de Sirius Black. Elle savait bien qu'elle avait fait une erreur en prenant celle-là plutôt que la verte. Mais Leïa lui avait plus ou moins forcé la main, même lorsque Emmeline avait donné l'argument de "l'indécence".
La vie en colocation, un véritable enfer.  

Néanmoins, elle le laissa s'asseoir -enfin, elle n'aurait même pas eu l'occasion de l'en empêcher si elle avait voulu le faire. Elle n'avait pas le monopole de ce coin de la pièce après tout -malheureusement. Et lorsque Black avait une idée en tête.... Eh bien, tel un éruptif, il n'y avait rien qui puisse lui faire entendre raison. Si ce n'était un stupéfix bien placé.
Or noël était un jour de trêve.

« Je ne bois pas. » Du moins, elle ne buvait pas avant le mariage de Marlene et Abrax. Et après le désastreux réveil, elle avait décidé de ne jamais plus le faire... Mais le regard accusateur de Lyleïa à l'autre bout de la pièce -non non, ce n'était pas pour le sourire de gamin de Black- força Emma à rendre les armes et à prendre la flûte tendue. Maudit Black soit-il.
Ce n'était rien qu'un verre après tout. Que pouvait-il donc arriver avec un seul verre de champagne, hm ?

« Mais puisque c'est demandé si généreusement  et que Leïa allait lui faire la morale sinon à ta santé, Black. » Elle trinqua avec le jeune homme, avant d'avaler une gorgée du liquide ambré. Leurs hôtes n'avaient pas lésinés sur les moyens, c'était un champagne de luxe ! Séduite par le goût, elle en reprit une plus longue gorgée, avant de poser ses yeux clairs sur le jeune homme. Qui n'avait pas fait les même efforts vestimentaires que pour le mariage. Black, fidèle à lui-même/

« Que me vaut donc l'honneur de ta compagnie ? Dois-je m'attendre à voir Prewett arriver en hurlant à la farce, ou sont-ce les vapeurs de l'alcool qui déjà te montent à la tête ? » questionna-t-elle avec l'habituelle ironie incisive qu'elle réservait à Black comme compromis entre froideur insensible (impossible avec lui) et débordement impromptu d'émotions (chose qu'elle se refusait). Mais ce n'était pas tant ironique que cela, après tout il ne serait pas surprenant que le duo des bouffons de l'Ordre veuillent lui jouer un tour un jour de fête. Ce n'était pas comme si elle n'y était pas habituée. Oui, Emmeline avait la rancune facile.

A moins que...
Elle se rapprocha légèrement de Black pour lui murmurer sur le ton de la confidence :

« Ou alors est-ce une ruse pour faire plaisir à Leïa ? Si c'est le cas, je te suis. Ce noël doit lui être inoubliable. »

Et avec un sourire entendu, elle termina la coupe. Un sourire ? Étrange, elle n'avait pas autorisé ses traits faciaux à en former un.

Dragées :
 


Dernière édition par Emmeline Vance le Lun 16 Fév - 23:44, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Ordre du phénix - Le dernier noël .... Mar 10 Fév - 21:25


24/12/1979

Noël. Quand la jeune femme s'était enfuie de chez ses parents pour vivre sa vie et rejoindre l'Ordre, elle avait eu cette peur immense à l'approche de son premier Noël de sa nouvelle vie : la solitude. Mais heureusement pour elle, ce problème n'en avait pas vraiment été un puisqu'elle s'était faite accueillir au Scott's Cauldron les bras grand ouvert, dans une nouvelle famille composée d'amis et de gens plus gentils les uns que les autres. Et elle avait promis à ce moment là qu'elle reviendrait l'année d'après, sans faute. Si la blonde avait avoué à son mari qu'elle faisait partie de l'Ordre, elle ne voulais pas prendre le risque de le faire venir à une réception de cette envergure : plus il savait la composition de l'Ordre, plus il était susceptible d'être attaqué par des mangemorts pour des informations, et même si rien en cette paisible soirée ne laissait prévoir une attaque, elle préférait jouer la carte de la sécurité. Un problème s'était donc rapidement posé : allait-elle passer le réveillon avec sa famille adoptive, ou sa famille nouvellement fondée, son mari. Elle avait fait part de son désarroi à son mari qui lui avait expliqué qu'après avoir fugué, il n'avait pas vraiment célébré cette fête, et qu'elle avait perdu en signification à ses yeux. Ils avaient alors conclus un accord : elle passerait le réveillon avec l'Ordre, ses amis et sa famille adoptive, mais le jour de Noël, le 25, elle serait avec lui et lui seul. Ainsi, elle ne décevait personne, et lui pouvait lui faire la surprise du repas. La seule inquiétude qui germait dans sa tête était comment diable allait-elle rentrer dans ses robes après deux repas si copieux ?

Sobre, la jeune femme enfila une très jolie mais distinguée robe noire fournie de paillettes et de quelques plumes synthétiques lui arrivant un peu au dessus des genoux. Des talons noirs avec ça, et une épaisse cape afin de faire le trajet de la maison maritale au Scott's Cauldron. L'avantage était que, maintenant qu'elle habitait dans le chemin de traverse, dans la demeure des VonDacht, elle était proche à la fois de son magasin et du lieu de regroupement de l'Ordre. Une touche de maquillage, de légers bijoux, un coup de brosse dans les cheveux, et la jeune femme était prête à partir. D'un coup de baguette habile, elle fit voler tous ses paquets dans un grand sac qu'elle allégea d'un simple sortilège. Elle passa par le bureau de son artiste en pleine écriture pour l'embrasser, lui promettant de ne pas rentrer trop tard, avant de fermer sa cape, prendre son sac, et de se mettre en route.

À peine eut-elle passée la porte du pub qu'un sentiment de sécurité et de chaleur l'envahit. Il y avait déjà pas mal de gens, qui étaient là avant elle, et elle profita du fait que tout le monde soit occupé pour regarder la scène en spectatrice, un sourire planté sur ses fines lèvres. Elle posa son sac plein de cadeaux  près des autres, alla pendre sa cape sur le porte manteau et prit une longue inspiration avant de commencer à se mêler à la foule, commençant par saluer Sirius en le prenant rapidement dans ses bras. - T'es pas aussi beau qu'à mon mariage, mais tu te débrouilles quand même pas mal. Dit-elle en faisant un clin d'oeil, en profitant pour saluer Remus d'une accolade avant qu'il n'aille voir Ariena. Ce fut ensuite naturellement qu'elle se dirigea vers sa meilleure amie, Emmeline la prenant dans ses bras un moment. - Tu es magnifique. Je suis contente d'être là. Et détends-toi, tout ira bien. Dit-elle, accompagnant ses paroles d'un clin d’œil complice. Elle déposa un baiser affectueux sur sa joue avant d'aller voir Paulie et Fearghas avec un grand sourire, les saluant eux aussi d'un câlin affectueux. - Bonsoir, joyeux Noël.  Tu as fait un travail somptueux pour la décoration, Paulie, c'est superbe. Et Fearghas, très élégant. Dit-elle avec un petit sourire. Elle se tourna ensuite vers sa mentor, Maëlyn venant l'enlacer. - Hey. Ça me fait plaisir de te voir.

Il y avait déjà tellement de gens à saluer, la blonde perdait la tête. - Je reviens vous voir plus tard, je dois encore dire bonjour aux autres. Elle sourit et se remit à vagabonder. Contrairement à Emmeline, Marlène était dans son élément lorsqu'elle était entourée de gens, surtout des gens de l'Ordre qui avaient presque tous une place de choix dans son cœur. En passant derrière Maugrey, elle lui donna une petite tape dans le dos, lui disant d'un air amusé. - Souriez donc, Maugrey ! Ce soir, nous allons bien. Elle dit bonjour à Franck et Alice, mais ne s'attarda pas comme elle ne les connaissait pas plus que ça. Elle salua cela dit plus longuement Gideon, qu'elle avait souvent eu l'occasion de voir dans son enfance, lorsqu'elle passait des journées chez les Prewett pour traîner avec son plus jeune frère Fabian. En parlant de Fabian, où se cachait donc cet imbécile ? Un sourire malin se dessina sur ses lèvres lorsqu'elle l'aperçut près de Lysandre, Lyl s'étant isolée avec Emmeline. L'ancienne poursuiveuse s'approcha sous la pointe des pieds pour ne pas faire résonner ses talons et agrippa soudainement Fabian aux hanches. - BOUH ! Fit-elle avant d'éclater de rire. - C'est ta punition pour n'être même pas venu me dire bonjour, espèce de goule mal léchée ! Un sourire en coin s'étira sur son visage félin, et elle alla prendre Lysandre dans ses bras brièvement. - Salut Lys !

Il lui semblait finalement avoir fait le tour des gens qu'elle connaissait, en tous cas pour le moment. Elle passa une main dans sa longue chevelure blonde avant de tendre le bras pour attraper un verre de champagne. - Est-ce que vous pensez que quelqu'un devrait porter un toast, ou un truc dans le genre ? Elle secoua la tête. - En tous cas, ça me fait drôlement plaisir d'être ici. J'avais besoin d'une réunion de famille comme ça.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Ordre du phénix - Le dernier noël .... Lun 16 Fév - 13:31


Gray n'avait pas le coeur à la fête. Cette réunion lui rappelait tout ce qu'il avait perdu. L'auror ne s'était jamais très bien entendu avec sa soeur, et de son propre aveu, son beau-frère n'était qu'un abruti suffisant et coincé, mais il adorait son neveu et sa nièce. Avant il râlait toujours, songeant à quel point il serait pénible de se farcir sa soeur et son crétin de mari, mais sa mauvaise humeur se dissipait au contact des enfants. Maintenant ils n'étaient plus là, et Gray aurait donné beaucoup pour passer ce noël en leur compagnie. Il était donc là dans son coin, à ruminer ces sombres pensées, et en laissant Ariena de côté. Depuis qu'il savait son comportement avait changé, et même si sa jeune soeur Mildred lui rappelait sans cesse que c'était idiot de sa part, il n'en ressentait pas moins la trahison amèrement. Ariena aurait pu se confier, non elle aurait du le faire! Parce que la lycanthropie n'était pas anodin et elle aurait pu les mettre en danger. Mettre en danger les moldus de son immeuble, sa soeur même... Sa soeur qui appréciait beaucoup Ariena. Marlene McKinnon fit son entrée, et sa bonne humeur le força à revenir à la réalité alors qu'elle le saluait chaleureusement. Cela lui rappela qu'il était au noël de l'Ordre et que ça impliquait d'être au moins souriant. Ils avaient tous leurs lots de malheurs, il n'était pas le seul. Après tout c'était Noël. La magie, la féerie, la grâce de Noël...
L'auror se rappela alors qu'il avait quand même acheté quelque chose pour Ariena. Pas de gaieté de coeur certes, mais il l'avait fait, surtout parce que sa soeur avait lourdement insisté, et déploré le fait que la garde-robe d'Ariena soit si limitée. Mais maintenant qu'il y songeait l'auror ne le regrettait plus. En tout cas un peu moins et ça lui était même égal si Ariena n'avait pas les moyens, ou l'envie, de lui offrir quelque chose en retour. Se sentant tout à coup bête comme un balai, et avec autant de courage qu'une courge, Gray essaya de repérer le cadeau d'Ariena dans le tas mélangé d'emballages colorés. Il farfouilla un moment, soulevant avec précautions les paquets, avant de repérer le bon et se dirigea vers Ariena, la gorge sèche, et avec un sentiment profond d'être un abruti. A moins que ce ne soit cette petite voix dans sa tête qui tournait en boucle depuis quelques temps, et qui lui criait carrément crétin maintenant qu'il se trouvait face à la jeune femme. Il se racla la gorge avant de lui tendre le paquet.
- Joyeux Noël. J'ai gardé le ticket, tu peux échanger si ça ne te va pas, fit-il en fixant le paquet pour ne pas avoir à soutenir le regard de la lycanthrope.
C'était un manteau. Un beau manteau tout neuf, et surtout chaud. Gray ne lui avait jamais clairement posé la question de ses ressources financières, et il ne lui demandait rien pour l'appartement, les courses et tout ce genre de choses. Mais il n'était pas indifférent, ou aveugle au point de remarquer qu'Ariena portait le même manteau depuis un moment et que le vêtement souffrait terriblement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 370
| AVATARS / CRÉDITS : Robert Sheehan - Nenes - Bazzart
| SANG : Pur


MessageSujet: Re: Ordre du phénix - Le dernier noël .... Dim 22 Fév - 22:19

Black, assis à côté de Vance, la regarda sans comprendre. La couleur ? Mais de quoi parlait-elle ?

Tel le miel avec les abeilles, le rouge avec les anciens Gryffondor... Je vois, intéressant.

Il secoua la tête, amusé par le ton sérieux de l'ex Serdaigle, et ne tarda pas à lui fournir, sur un plateau d'argent, une réponse cinglante :

Oh, te crois-tu comparable au miel, ma chère ?

Il lui tendait la coupe de champagne depuis plusieurs secondes déjà. Elle ne semblait pas décidée à la prendre et, lorsqu'elle lui assura qu'elle ne buvait pas, Black leva derechef les yeux vers le ciel. Ben voyons.

Vance, fit-il alors en jouant la carte de la plaisanterie, tu n'y penses même pas. Et quoi ! C'est l'anniversaire de Jésus !

Pourquoi tenait-il vraiment à la tirer de sa solitude, alors que ses amis à lui étaient-là ? Pourquoi semblait-il prendre Vance en pitié et à se démener quand même un peu pour l'intégrer à la soirée ? Il voulait probablement tester ses limites - voir jusqu'à où elle lui tiendrait tête et s’évertuerait à jouer cavalier seul. Puis, sans crier gare, elle accepta la coupe et ils trinquèrent, faisant entrechoquer le verre en une note clinquante. La boisson coula dans sa bouche, fraîche et piquante - ce n'était pas la même que le premier verre et Sirius se demanda combien d'apéritifs différents avait préparé le couple Mackenzie.

Que me vaut donc l'honneur de ta compagnie, demanda Vance après plusieurs gorgées. Dois-je m'attendre à voir Prewett arriver en hurlant à la farce, ou sont-ce les vapeurs de l'alcool qui déjà te montent à la tête ?
Il n'y a qu'une façon de le savoir, lança Sirius, qui pourtant, pour une fois, était blanc comme linge. Mais, je dois t'assurer que je n'ai pas besoin de Prewett pour faire des farces. En vérité, je m'en sors très bien tout seul. Quant à l'alcool, tu me déçois Vance. Je te pensais assez perspicace pour savoir qu'il en faut plus que ça pour moi.

La porte du pub s'ouvrit pour laisser entrer Marlene. Sirius lui adressa un grand signe de la main, mais ne bougea pas. Il était très bien là où il était et préférait laisser Marlene venir à lui. D'ailleurs, après avoir déposé ses cadeaux près des autres - il commençait d'ailleurs à y avoir une montagne presque aussi grande que le sapin - elle vint vers lui. Il se leva et la serra dans ses bras, sentant brièvement le froid qu'elle apportait avec elle.

T'es pas aussi beau qu'à mon mariage, lui glissa-t-elle mais tu te débrouilles quand même pas mal.

Oh !

Mais, Marlene ! Je suis toujours tout le temps beau !

Mais après avoir salué Vance, elle repartit et ils se rassirent tous deux. Cette fois-ci, ce fut Magnus qui entra, le nez rougi par le froid. Patmol sentit alors, à sa très grande stupéfaction, que sa voisine se rapprochait de lui, et lui murmurait quelque chose à l'oreille. Il n'avait jamais été aussi près de Vance et pouvait même sentir son parfum. Il ne savait pas ce qu'il y avait de plus étrange entre le fait que la jeune femme s'approche volontairement de lui, et le fait qu'elle se parfume.

Ou alors est-ce une ruse pour faire plaisir à Leïa ? Si c'est le cas, je te suis. Ce noël doit lui être inoubliable.

Black ne répondit pas de suite, ne comprenant pas ce à quoi elle faisait allusion tout d'abord. Puis il percuta. Ah ! Lyleïa ! Machiavélique, parce qu'en réalité, il n'était pas tant question de Lyleïa que du fait que lui-même s'amuse un peu en décoinçant Vance, il dit :

Merlin, Vance, qu'est-ce que tu en as mis du temps à comprendre ! Mais du coup, tu sais ce que ça veut dire, n'est-ce pas ?

Il but une autre gorgée de pétillant, installant volontairement un peu de suspens.

Il va falloir jouer la carte de l'amitié et, crois-moi, ça m'embête aussi, mais tu vas devoir lâcher ce tourne-disque pour danser avec moi. Franchement, si tu le fais, on va épater ta colocataire !

Sirius adressa un clin d'oeil à sa voisine et, penchant la tête en arrière, but d'un trait le reste de son apéritif.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Ordre du phénix - Le dernier noël .... Mer 25 Fév - 9:45

Paulie remercia son époux lorsque celui-ci lui tendit sa coupe de champagne. Elle en avala une gorgée puis, déjà, s’éclipsa en cuisine afin de préparer la suite. Jetant un œil dans le four, elle jugea que ses petits feuilletés à la citrouille étaient dorés à souhait. Elle ajouta des brindilles d’aneth sur ses mousses de saumon, et coupa son cake aux olives en tranches. Ensorcelant le tout d’un coup de baguette magique, elle retourna au sous-sol, suivie par tous ses mets apéritifs.
« Servez-vous en petits-fours. Il y en aura pour tout le monde ! » Annonça-t-elle, en rejoignant son mari qui discutait avec Maëlyn et Kingsley.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Ordre du phénix - Le dernier noël .... Mer 15 Avr - 18:34

« Les frères d'armes sont des frères pour la vie. »

crackle bones.

« Oh, te crois-tu comparable au miel, ma chère ? » « A de la gelée royale, plutôt. » répondit-elle sur le même ton. Tout chez Emmeline Vance était de qualité supérieure, notamment le mépris. Elle se retint de lever les yeux au ciel à la tentative d’humour de Black. Elle n’était pas d’humeur. Certes, elle n’était jamais d’humeur. Mais là, moins que jamais.
Mais elle devait faire des efforts. Elle ne connaissait pas encore la raison mystique qui avait poussé Black à déranger son programme bien huilé pour elle, mais puisqu’il insistait… Comme il le disait si bien, c'était noël. Noël signifiait efforts, et concessions.

L'arrivée de Marlene offrit l'occasion à Emmeline de souffler un peu, échappant à la répartie malheureusement imbattable de Black le temps de se préparer au reste de la soirée plus critique que ce qu'elle avait prévu. Elle sourit chaleureusement à sa meilleure amie lorsqu'elle vint les saluer.

« Ne le flatte pas de trop, Marlène, tu sais pourtant que si ses chevilles continuent à enfler, il ne pourra plus passer les portes qu'en transplanant. » lança-t-elle avant de rendre son étreinte à la jeune mariée, une des rare personne avec qui elle tolérait ce genre d’étalement affectueux comme des étreintes amicales. « Toi, tu es superbe même lorsque tu ne portes pas le blanc. Je vais faire de mon mieux. » Et étrangement, elle était bien plus détendue que lorsqu’elle était arrive dans la salle, et ce depuis qu'elle avait vidé sa coupe alcoolisée. Et que Black l'avait rejointe.

Cherchez l’erreur. Le plus agaçant des sorciers la faisait se sentir à l'aise.

Elle le regarda sans comprendre, attendant qu'il développe son idée avec un très, très mauvais pressentiment... Ce regard, ce sourire espiègle, tout ce que dégageait Black ne lui disait rien qui vaille. Du tout. Quelle idée tordue avait encore réussit à se frayer un passage dans sa caboche dure comme un roc ?

« Danser ? » répétât-elle, déconcertée. Elle prononça le mot avec hésitation. Mauvaise idée. Très, très mauvaise idée. Feindre l'amitié alors qu'il était connu par tous qu'ils s'insupportaient mutuellement ? Enfin, plus tant que ça, mais Emma ne l'avouerait pour rien au monde.
C'est à ce moment que leur hôtesse apparut avec les apéritifs. Mais Emma avait soudainement le ventre bien trop noué pour rien qu'imaginer avaler quoi que ce soit de solide.

A son tour de laisser le suspense s'étendre, tandis qu'elle pesait le pour et le contre, calculant les probabilités de raison et de folie dans cette proposition. Et étonnement venant de Black, l'idée n'était pas totalement irraisonnable. A vrai dire, elle se tenait même... Mais...

« Il te faudra plus d'une flûte de champagne pour me convaincre de te laisser mener la danse, Black. » répondit-elle toujours sur le ton de la confidence, sans rompre l'étrange proximité qu'elle avait instauré le temps de comploter. Reculer serait avouer qu'elle était gênée. Elle n'avait jamais été aussi proche de lui. Elle ne l'avait jamais permis. « Je ne danse pas avec n'importe qui, vois-tu. Lyleïa comprendra qu'il s'agit d'un coup monté si je danse avec un cavalier ayant l'allure et l'habileté d'un... pingouin. Crois-tu vraiment être à la hauteur ? La moindre erreur et notre plan sera découvert. » Son ton était faussement flegmatique, avec une pointe de fausse arrogance et de provocation sous-jacente spécialement faite pour lui -elle savait qu'il détestait quand elle faisait sa hautaine, aussi en jouait-elle. Ce n'était pas un refus, ni une acceptation, mais un "peut-être". Un peut-être hésitant, très, mais prononcé d'une voix plus chaude et expressive qu'à son habitude. Emma tentait de garder l'apparence de la confiance sans faille, mais au fond, la proposition de Black la rendait horriblement anxieuse. Angoissée, même. Danser en public, elle ne l'avait jamais fait.

Elle espérait sincèrement qu’il se rétracte. Qu'il lui avoue que tout ceci n'était qu'une énième farce, ce qui serait plus acceptable, plus.... normal. Moins troublant. Et tout reviendrait à la normale.

De toute manière, elle ne dansait pas en public. Cela pouvait certes sembler ridicule qu'elle aime autant la danse et soit aussi douée si c'était pour la garder pour elle mais, danser consistait à se dévoiler, à montrer une part d'elle même qu'elle n'était pas prête à partager avec n'importe qui. A partager quelque chose de très personnel.

Était-elle vraiment prête à la le partager avec tous ses confrères ?
Et plus important : était-elle vraiment prête à le partager avec Black ?

Dragées :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 370
| AVATARS / CRÉDITS : Robert Sheehan - Nenes - Bazzart
| SANG : Pur


MessageSujet: Re: Ordre du phénix - Le dernier noël .... Sam 18 Avr - 22:23

Sirius Black était persuadé que Vance refuserait de danser, mais il prenait le pari d'y parvenir. Il savait que si il faisait exécuter quelques pas de danse à la Lady, il aurait accompli un exploit. Il se donnait la soirée pour ce faire...

Danser, fit prévisiblement la jeune femme. Je ne danse pas avec n'importe qui, vois-tu. Lyleïa comprendra qu'il s'agit d'un coup monté si je danse avec un cavalier ayant l'allure et l'habileté d'un... pingouin.

A ces mots, Sirius fit semblant d'être vexé. Un pingouin, lui ? Si Vance lui avait dit qu'il dansait comme un chien, ça serait mieux passé. Un pingouin. Était-elle jamais allée à des bals à Poudlard ? Depuis que Black avait compris que devenir cavalier était un bon moyen de charmer la plupart des filles, il n'avait jamais manqué un seul bal. Et il avait toujours veillé à bien danser - parce que marcher sur les pieds des filles, ça n'aidait pas à les embrasser...

Crois-tu vraiment être à la hauteur ? demanda-t-elle sur le ton de princesse qui agaçait Sirius, la plupart du temps. La moindre erreur et notre plan sera découvert.

En temps normal, le jeune homme aurait rendu les coups. Il se retint de justesse, ravalant la réplique cinglante qui allait franchir ses lèvres. Pour gagner son pari, il allait devoir être rusé. Emmeline Vance n'était pas de celles qui se laissaient avoir comme ça. Il fit donc comme s'il marchait dans son sens. Jouant avec sa flûte vide entre ses mains, il fit comme s'il réfléchissait.

Un plan, mais bien-sûr ! Il faut qu'on se prépare. Sinon, Lyleïa va comprendre qu'on fait ça pour elle et ça ne va pas marcher. Pire, ça va l'agacer.
Servez-vous en petits-fours, cria Paulie à la cantonade. Il y en aura pour tout le monde !

Des plats, présentant diverses amuses-gueules, défilaient dans le pub, serpentant entre les invités pour permettre à chacun de se servir. Sirius sortit sa baguette, et fit venir l'un d'entre eux jusqu'à l'endroit où lui et Vance étaient postés. Il invita sa voisine à choisir un toast avant d'en prendre un qui devait être à la gelée de Murlap.

Bien-sûr, reprit-il ensuite, mieux vaut attendre un peu, le temps qu'il y ait plus d'animation. Je te laisse le soin de choisir la musique sur laquelle tu te sentiras le plus à l'aise.

Il avala son apéritif et ajouta à la jeune femme, non sans une pointe :
Car contrairement à ce que tu crois, je sais danser absolument sur tout ! La question est : sauras-tu me suivre ?

Il lui lança une œillade malicieuse puis se leva. Il avait repéré le manège de Kingsley et de Fearghas, qui semblaient installer un immense appareil à photo.

Une photo de groupe ? Et après, on ouvre les cadeaux ? demanda Sirius suffisamment fort pour que tout le pub l'entendît.

Parce que c'était quand même une des choses les plus importantes de cette soirée !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Ordre du phénix - Le dernier noël .... Ven 16 Oct - 9:44

« Les frères d'armes sont des frères pour la vie. »

crackle bones.


Elle ne se sert que par politesse, regardant les mises en bouche avec un air distant. Elle n'avait pas faim, ayant surtout le ventre noué avec cette histoire de danse... Elle écouta attentivement le plan de son associé -ils l'étaient pour la seconde fois et ça commençait à faire beaucoup trop (inquiétant)- hochant simplement le menton pour lui signifier qu'elle ne trouvait pas son raisonnement complètement dénué de sens. Pas pour dire oui. « Absolument tout, hm....? » souffle-t-elle pour elle-même une fois qu'il s'est éloigné. La tactique 'je titille ton ego pour te faire réagir' n'était pas la plus fine du monde et aurait glissé sans incidence sur Emmeline en temps normal... Mais comme il l'avait dit, c'était l'anniversaire de la naissance de Jesus. « ...C'est ce que nous allons voir. » Elle pose sa coupe vide et se lève pour aller poser avec le reste de l'Ordre de Phénix.

Les mains sagement croisées devant elle, très droite, une expression quasi-solennelle sur le visage ; c'était ainsi qu'apparaissait Emmeline sur la photo. A sa droite, le sourire rayonnant de Marlène contrastait drastiquement, de même que celui de Lyleïa à sa gauche... Tandis que juste derrière, l'expression austère de l'imposant Maugrey faisait écho à celle de son élève la plus dévouée.

C'est seulement après la photo qu'elle sourit enfin, en voyant les expressions des membres de l'Ordre. Profitant d'un moment ou personne ne regardait elle serra le duplicata de la photo qui était sien contre son cœur. Elle avait beau ne pas accorder d'importance à la matérialité, elle chérirait cette photo là. Qui savait combien de temps ils auraient encore l'occasion de se réunir pour rire et s'amuser plutôt que pour se battre ou porter le noir du deuil ? Emmeline rangea soigneusement la photo à l'abris avant d'aller rejoindre tout le monde sous l'arbre à l'appel de Leïa. La plupart avaient déjà commencés à se jeter sur la pile colorée sous l'arbre comme des bêtes affamées. Beaucoup plus tranquillement, elle ouvrit les siens en faisant bien attention à laisser le papier intact. Elle sourit en voyant le différents cadeaux et commença son tour de remerciement. Moment redouté puisqu'il signifiait trop souvent étalements d'émotion excessifs -surtout avec Leïa, Marlène, et un de peu de Lily aussi.... « Tu as fait original, Black. » remarquât-elle avec un petit sourire lorsque vint le tour de remercier l'ancien Gryffondor. Cela ne l'étonnait pas qu'il n'ait pas autant d'imagination pour les cadeaux de noël que pour les farces. Malgré tout, elle avait beau faire sa flegmatique elle avait eut un coup de coeur pour son carnet. Simple mais pratique, fait d'un cuir et d'un papier d'excellente qualité, elle avait déjà toutes sortes d'utilités pour lui. « Merci pour ton present. » lui dit-elle sincèrement sans faire semblant d'être bien  au dessus du fait même de s'excuser, cette fois. Quand au sien, de cadeau, elle ne savait même pas s'il le lirait -en doutait, vraiment- mais c'était surtout l'intention qui comptait. Et le manuel de bonnes manières "Comment se transformer en un vrai gentlemen pour les nuls" était réellement idéal pour les débutants ! Elle le lui indique du doigt : « Qui sait, ce serait une excellente résolution pour la nouvelle année que de suivre mes enseignements en la matière ? Ma proposition du garage tient toujours. » elle finit sa phrase presque en murmurant pour que personne ne l'entende ; car non la sorcière n'avait toujours pas accépté l'idée d'avoir 'faillit' d'une façon aussi idiote et en plus d'avoir dû recourir à l'aide de Sirius. « Et pour information, il y a même des shémas  à l'intérieur, pour ceux qui ont des difficultés à lire. » elle lâche, pince-sans-rire, avant de prendre sa baguette et d'effectuer un délicat mouvement du poignet. Aussitôt de la neige magique commence à tomber autour de leur arbre de noël ainsi que sur les invites, mais disparaissant en volutes scintillants au moment ou ils pourraient toucher la peau. Elle lance un second sort pour changer le vinyle au loin et mettre une musique de fête. Les membres de l'Ordre commencent rapidement à se regrouper pour danser ou bien boire et discuter à part....

Elle ne put pas s'attarder plus avec lui, de nouvelles personnes attendant leurs remerciements. Elle toucha du bout des doigts ses clés de voiture dans sa poche... Ce serait pour plus tard, elle ne voulait pas que tout le monde en soit témoin.

*****

L'heure suivante Emmeline retourna à son poste près du gramophone. Ce n'était pas qu'elle était du genre à se défiler.... Mais si, totalement. Après tout, la sorcière avait volontairement séché toutes les fêtes organisées par Poudlard afin de ne pas être confrontée à une situation ou elle serait forcée de se donner en spectacle (ou d'observer les autres se dandiner et se sociabiliser comme des personnes normales -c'est à dire, vulgairement, selon la définition emmelicienne du terme). Maintenant qu'elle était adulte, cela aurait du être plus aisé de les éviter mais.... Black étant Black, elle ne se faisait pas trop d'espoir. Si c'était un sacrifice nécessaire si elle voulait faire plaisir à Lyleïa, ça ne l'en rendait pas plus plaisant.
Sans vraiment sans rendre compte, la sorcière avait but plusieurs verres de champagne tout en s'occupant de changer les chansons. Ils étaient dans la phase la plus animée de la soirée, aussi choisissait-t-elle des vinyles de circonstance tout en jetant de brefs regards en coin méfiants vers les danseurs échauffés et là ou se trouvait Black, faisant son paon avec les autres convives. A part elle avait sélectionné la chanson qu'elle voulait utiliser pour leur danse... Par Merlin, n'étais-ce pas ridicule d'être aussi nerveuse pour quelque chose d'aussi banal ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 370
| AVATARS / CRÉDITS : Robert Sheehan - Nenes - Bazzart
| SANG : Pur


MessageSujet: Re: Ordre du phénix - Le dernier noël .... Sam 31 Oct - 22:09

Étrangement, Emmeline semblait tomber dans le panneau. Black, cependant, n'était pas dupe : il la sentait crispée - beaucoup plus que d'habitude - et sentait bien qu'elle répugnait à danser avec lui. Le jeune homme en était loin d'être vexé. Cela rendait le défi plus corsé. Il savait qu'elle hésitait et le fait qu'elle ne lui ait pas opposé un refus net et tranché était déjà en soi une victoire.
C'était donc confiant qu'il prit place aux côtés de James, Lily, Remus et Peter pour poser sur la photo. Derrière l'appareil, Kingsley réglait les derniers détails, vérifiant que tout le monde était dans le cadre, avant de rejoindre le groupe et de déclencher magiquement le petit oiseau. Sirius sourit de toutes ses dents devant l'objectif.

Enfin, une fois que chacun eut un exemplaire de la photo en sa possession, tout le monde se regroupa autour de l'imposant sapin pour recevoir ses cadeaux. Ce fut un moment plein d'entrain et d'agitation. Remus, Lyleïa et Aaron furent désignés par le sort pour faire la distribution et, en un rien de temps, Sirius se retrouva avec une belle pile de cadeaux. Il défit les paquets, plus excité qu'un gamin de huit ans, poussant des exclamations de surprise à chaque instant.
Ahaha, James, mais fallait paaaaas, fit Sirius en découvrant un assortiment de whisky Chamans, une boisson faite par les sorciers des tribus amérindiennes connue pour donner des visions de bisons lorsqu'on en buvait un peu trop.

Et, ouvrant un petit paquet rectangulaire qu'il devina être un livre, Patmol se mit franchement à rire.
Sans déconner, Vance, tu l'as vraiment fait !
Il leva le bras pour qu'elle le repère de loin avant de s'apercevoir qu'en fait, elle n'était qu'à quelques pas de lui et marchait dans sa direction. Elle avait ce petit sourire que l'ancien Gryffondor ne connaissait pas vraiment.
Elle tenait dans ses mains le carnet de cuir travaillé qu'il avait déniché l'après-midi même, juste avant de rencontrer l'étrange Alice Snow.
Merci pour ce présent, lui dit Emmeline.
De rien, lui répondit-il avec simplicité, j'ai de suite su que ça te plairait.

Quant à lui, il se retrouvait avec ce manuel qui témoignait de l'humour de l'étudiante en droit et de la vision peu glorieuse qu'elle avait de lui.
Je vois que tu tiens tes promesses, remarqua Sirius sur un ton plus amer qu'il ne l'aurait voulu.
Il se rappela ensuite son défi de la soirée et se rattrapa :
Je vais le lire ! Car oui, je sais lire, Vance, et je parie que je fais déjà tout ce qui est demandé ! Merci, en tout cas !

Il la gratifia d'un sourire ultra-bright et salua son idée de faire apparaître des flocons de neige. Au fond de lui, il voyait Emmeline de plus en plus à l'aise au fur et à mesure de la soirée - parfait.

La soirée défilait. Le repas avait été copieux et délicieux. Pour une fois à l'Ordre, les membres n'avaient pas parlé de Mangemorts ni de mission. Chacun profitait du fait d'être ensemble, dans la joie et la bonne humeur. Sirius et James avaient passé une partie du repas à s'expédier des miettes de pain à la figure à l'aide de virulentes pichenettes. Comment ça, ce n'était pas du tout ce qui était prescrit dans Comment se transformer en un vrai gentleman pour les nuls ?
Puis l'on abandonna la table pour danser au milieu du pub. Sirius s'appliqua pour danser, sachant pertinemment que Vance devait le jauger à l'autre bout de la salle. Il dansa ainsi avec Marlene et Lily, montrant une grande habileté à s'adapter à différentes cavalières. Du coin de l’œil, il surveilla la coupe de Vance, satisfait de voir qu'elle buvait régulièrement. Il était bien connu que le champagne désinhibait.

Elle était retournée s'assoir près de l'appareil à musique, et s'appliquait à choisir les morceaux - choix que l'assemblée approuvait puisqu'elle ne quittait pas la piste de danse. Mais Black finit par perdre patience et, saisissant deux autres coupes de champagne, il s'en alla rejoindre celle dont le comportement ressemblait à s'y méprendre à un animal sauvage.
Bon, fit-il avec l'air le plus sérieux du monde en s'asseyant de nouveau près d'elle, je crois qu'on peut lancer le plan. Tu as trouvé le morceau que tu voulais ?

Cela faisant, il lui glissa la coupe pleine dans les mains, et lui fit remarquer que Lyleïa allait peut-être bientôt songer à s'en aller...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ordre du phénix - Le dernier noël ....

Revenir en haut Aller en bas

Ordre du phénix - Le dernier noël ....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Sujets similaires

-
» Ordre du phénix - Le dernier noël ....
» Dernier bilan de choléra:14,642 cas et 917 décès
» Le dernier Tavernier ou "la Louisiane"
» Creation d'une base de donnees sur le dernier recensement
» Ordre de Mission

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Back to the eighties
-