GRYFFONDOR : 815 pts | POUFSOUFFLE : 370 pts | SERDAIGLE : 350 pts | SERPENTARD : 610 pts
Félicitations aux Serpentard ! On poursuit la saison de Quidditch avec le prochain match : Serdaigle VS Gryffondor ! Les inscriptions sont d'ores et déjà ouvertes ICI !
Une sortie à Pré-au-Lard a été organisée afin de vous permettre d'effectuer vos achats de Noël. Le sujet est juste ici ! Tout post vous rapportera 2 dragées.

Partagez|

{FORWARD} Alasdair&Taryn •• 5 ans plus tard - Comme le monde est petit ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar



COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 321
| AVATARS / CRÉDITS : Johanna Braddy by puuce
| SANG : D'un rouge bordeaux d'une pureté française parfaite


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Ares se vidant de son sang sur le sol, le corps brisé, mort
| PATRONUS : Un tigre blanc, magnifique et dangereusement mortel. Un peu comme son mari en fait.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: {FORWARD} Alasdair&Taryn •• 5 ans plus tard - Comme le monde est petit ... Dim 11 Jan - 14:53

5 ans plus tard - Comme le monde est petit ...

ft. Alasdair & Taryn


« les rencontres sont le piment de la vie. »
Avril 1987, Thaïlande.

Réveillée depuis un bon moment, Taryn regarda le soleil se lever sur la mer. Elle admira l'horizon se parer de tout un tas de jolies couleurs qui illuminèrent le ciel sombre et étoilé. C'était beau. C'était doux. Elle adorait se réveiller à l'aube pour admirer les levers du soleil. Pour elle, ils représentaient l'espoir d'un nouveau jour, d'un nouvel espoir. En général, elle aimait bien réveiller Desiderius et regarder ce spectacle avec lui mais il s'était couché plutôt tard la veille et elle décida de le laisser dormir. Cela faisait six ans. Six ans qu'elle avait quitté l'Angleterre en prenant son frère avec elle. C'était trop chaotique là bas, trop dangereux, pour elle, pour d'autres. Et même si Aaron et son père l'avait assez couverte pour qu'elle ne soit pas impliquée parmi les Mangemorts, elle ne pouvait pas y rester. Et il était hors de question qu'elle laisse son frère la bas. Ses parents l'auraient délaissés et mit de côté comme ils l'avaient toujours fait et elle n'aurait plus été là pour le protéger. Et même si il n'était plus un bébé, il resterait toujours son petit frère à ses yeux. C'était elle qui l'avait élevé, chéri et aimé à la place de leurs parents, elle ne le laisserait pas en arrière pour sauver sa vie. Alors ils étaient partis. Elle avait eu une sorte de promotion et elle était devenue Ambassadrice pour le Ministère de la Magie Anglais. Ils avaient alors fait le tour du monde, allant là où on avait besoin d'elle. Elle choisissait en général des ambassades dans des pays pas trop chaud ou ensoleillés pour Derius et sa santé fragile mais la Thaïlande leur offrait pas mal d'opportunités et elle n'avait pu résister à l'attraction de ce pays si différent, si chaud, si délicat. Ils y étaient depuis bientôt un an maintenant et ils s'y amusaient toujours autant. Ils passaient de bons moments quand Taryn ne travaillait pas. Et elle faisait tout pour ne pas délaisser son petit frère, quitte à laisser sa vie entre parenthèse. Car malgré ces six ans passés, elle n'était ni mariée, ni mère et pourtant, Merlin sait qu'elle adorerait tout ça. Elle avait ce côté un peu romantique qui lui avait fait défaut plusieurs années plus tôt et qui semblait se développer depuis la fin de la guerre. Elle regarda son bras. La marque n'y apparaissait plus, elle l'avait recouverte pour ne pas se faire attraper et pour oublier. Elle ne savait plus tôt où elle en était. Elle avait suivit les traces de son père, de sa famille, leurs idéaux mais elle avait fini par découvrir qu'il y a des choses plus importantes que les idéaux dans la vie. Comme l'amour. L'amitié. Ou la famille.

Après avoir admiré le lever du soleil, assise sur la balancelle en bois blanc, sur la terrasse, une tasse de thé entre les mains, elle alla se préparer pour aller travailler. Elle passa une robe tailleur blanche lui arrivant un peu au dessus du genoux avec un joli décolleté bénitier dessous, des pans drapés dessus et un ruban en satin blanc pour la ceinturer. Elle laissa ses cheveux blonds cascader dans son dos librement. Ils étaient longs. Ils lui arrivaient presque à la taille aujourd'hui. Elle ne les avaient pas coupés depuis longtemps. Elle se maquilla légèrement puis passa des escarpins à talons. Elle passa rapidement dans la chambre de son frère et déposa un baiser sur son front puis elle descendit dans le salon, attrapa son sac, ses dossiers et fila à l'Ambassade. La journée se passa comme d'habitude. Son quotidien était devenue calme, paisible, presque trop tranquille. Elle avait cessé de faire des poisons ou de commettre des meurtres depuis six ans et bizarrement ça ne lui manquait pas tant que ça. D'autres choses lui manquait. Ses parents. Ses amis. Elle avait des nouvelles de Will, Aaron et de leur enfant souvent et discutait souvent avec sa soeur de coeur mais tout lui manquait. Son Angleterre, son temps désastreux, la présence de ceux qu'elle connaissait depuis toujours. Et elle avait passé la trentaine sans les siens. Ici rien n'était pareil, elle restait malgré tout une étrangère même parmi les sorciers.

En soupirant, la jeune femme fini un autre dossier quand on frappa à sa porte. - Entrez ! lança t-elle d'une voix claire, heureuse d'avoir un peu de répit parmi toute cette paperasse. Sa secrétaire passa la tête par la porte. - J'ai un rendez-vous pour toi. Une personne qui veut commercer avec la Thaïlande, enfin il t'expliquera lui même. Je peux le faire entrer ? demanda Anada. Taryn sourit et hocha la tête. - Bien sûr fais le entrer. Elle fini de regarder son dossier et releva la tête quand la porte s'ouvrit de nouveau. Elle se leva quand Anada entra mais son sourire se figea sur ses lèvres quand elle aperçu la personne derrière la jeune femme. - Alasdair ?! s'étonna t-elle. Ca, elle ne s'y attendait pas. Anada - qui en plus d'être sa secrétaire était une amie ou du moins ce qui s'en approchait le plus - s'inquiéta. - Taryn tout va bien ? s'enquit-elle. Taryn sourit en la regardant. - Oui, oui merci Anada tu peux y aller. Anada hocha la tête et Taryn désigna le fauteuil en face de son bureau. Ca fait longtemps, dit-elle avec une douceur méfiante en s'asseyant à son tour. Alors en quoi je peux t'aider ? demanda t-elle. Elle était sur ses gardes mais pas agressive pour autant. Elle ne savait juste pas quoi en penser. Alasdair avait fait parti des plus puissants mangemorts et ils ne s'étaient pas vus depuis des années. Qu'est ce qu'il devenait, qu'est ce qu'il faisait maintenant et ici, que se passait-il en Angleterre ? Tant de questions qu'elle aurait voulu lui poser mais vu le regard glacé de Nott, elle n'allait pas les lui poser. Pas immédiatement en tout cas.

code by ORICYA.



Spoiler:
 


Dernière édition par Taryn M. Selwyn le Dim 18 Jan - 11:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: {FORWARD} Alasdair&Taryn •• 5 ans plus tard - Comme le monde est petit ... Dim 11 Jan - 22:29

Avril 1987, Thaïlande.


Le temps avait fait son œuvre. Lentement, mais sûrement. Theodore avait atteint sa cinquième année maintenant. Sa vieille mère, si chère à son coeur était plus ridée, plus fatiguée aussi. Les procès, longs et éprouvants, avaient fait beaucoup de mal à la famille Nott. Voir sa photo étalée sur tous les journaux, entendre son nom prononcé avec haine, avec dégoût, avec méfiance, devoir se justifier sur son passé, sur ses actes, subir le mépris, la colère ; tout cela l'avait marqué. Bien plus qu'il ne voulait l'admettre. Tant que le Seigneur des Ténèbres vivait encore il n'avait rien vu, ou plutôt rien voulu voir de tout cela. Le mangemort laissait de côté les pleurs de sa mère, les reproches muets de sa femme et les cris de son enfant pour le Lord, car c'était lui qui occupait la plus grande place dans sa vie. Mais une fois le Seigneur des Ténèbres disparu, envolé, il y avait eu ce vide qu'il avait ressenti, avec force, avec amertume. Ce même vide qui l'avait rongé bien des années auparavant lorsqu'il n'était que le pauvre Nott, l'adolescent aux parents plus que modestes, au frère aîné brillant qui attirait à lui toute la lumière et qu'il ne pouvait s'empêcher d'admirer, d'aimer plus que tout. Ce vide qui lui avait creusé un gouffre dans l'âme lorsqu'il avait mis en terre son frère bien aimé, son épouse et cet enfant à venir. Ce vide qu'avait comblé le Seigneur des Ténèbres...

Mais il avait fini par comprendre, une fois sur le banc des accusés, son nom hurlé avec une haine palpable, épaisse et virulente, enchaîné comme une bête et face à lui ses accusateurs. Il avait senti un élan d'amour, chaud et puissant, s'emparer de son cœur, et alors qu'il s'apprêtait à pourrir à Azkaban, prêt à y attendre le retour de son maître, il avait enfin compris qu'il n'était pas prêt à renoncer à sa famille. Lui qui n'avait jusqu'à présent vu en son épouse qu'une femme faible, toujours frappée de silences ennuyeux, à la santé fragile, se rendait compte sur le banc des accusés qu'elle lui avait donné un fils, un héritier. Et ce même enfant le poussait à se battre pour sa liberté. Nott, comme bien d'autres mangemorts, avait échappé à Azkaban. Mais il n'avait pu échapper à la honte. Il n'avait pas la fortune, les relations, l'art d'endormir la méfiance d'un Lucius Malfoy. Lui s'était vu fermer les portes unes à unes. Son affaire, florissante, déclinait peu à peu, on ne lui faisait plus confiance. Trois longues années, douloureuses, difficiles, pour lui, pour sa femme malheureuse qu'il voyait sombrer dans la mélancolie, pour sa mère très éprouvée. Mais au bout de ces trois années Nott avait remonté la pente. Petit à petit, en mettant de côté sa colère, son ressentiment et sa fierté. Il n'avait pas fait tant de sacrifices pour voir son petit monde s'effondrer, pour que son fils connaisse la même pauvreté, le même mépris dont il avait tant souffert.

L'ancien mangemort avait fini par comprendre que le nom des Nott était encore trop lié au Seigneur des Ténèbres pour qu'il puisse avancer. Cela lui faisait honte, lui donnait le sentiment amer de trahir son regretté maître, une fois de plus, mais il ne pouvait se résoudre à laisser son enfant vivre dans une vieille maison délabrée, qui faute d'argent, se dégradait de plus en plus, rongée par la nature sauvage des Hébrydes. Alors il avait prospecté ailleurs, à l'étranger, et voilà qu'il se retrouvait à éponger son front humide, dans le bureau de l'ambassade sorcière anglaise en Thaïlande, priant pour que la personne qui allait le recevoir n'ai pas une dent contre les mangemorts, et lui plus particulièrement. On le fit patienter, puis on l'invita à pénétrer dans un bureau. Il lissa sa robe de sorcier en lin blanc, plus légère et plus adaptée aux températures locales. Mais quelle ne fût pas sa surprise lorsqu'un visage familier l'accueillit !

- Ca fait longtemps, il l'observa un instant, surpris de son changement physique. Taryn Selwyn était toujours aussi blonde, aussi belle que dans ses souvenirs. Mais son visage avait changé, son regard avait changé. Ce n'était plus la même personne. Tout comme lui d'ailleurs.
- Oui, se contenta de répondre l'ancien mangemort, laconique, et mécontent que les souvenirs de leur glorieux passé ne ressurgissent avec tant de force.
- Alors en quoi je peux t'aider ?
- Je suis là pour les affaires, il croisa ses mains devant lui, toujours aussi froid et distant, Il y a une plante qui m'intéresse, mais c'est une espèce protégée ici. On m'a donc envoyé ici.
Revenir en haut Aller en bas
avatar



COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 321
| AVATARS / CRÉDITS : Johanna Braddy by puuce
| SANG : D'un rouge bordeaux d'une pureté française parfaite


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Ares se vidant de son sang sur le sol, le corps brisé, mort
| PATRONUS : Un tigre blanc, magnifique et dangereusement mortel. Un peu comme son mari en fait.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: {FORWARD} Alasdair&Taryn •• 5 ans plus tard - Comme le monde est petit ... Dim 18 Jan - 12:16

5 ans plus tard - Comme le monde est petit ...

ft. Alasdair & Taryn


« les rencontres sont le piment de la vie. »
Avril 1987, Thaïlande.

Revoir Alasdair, c'était revivre un passé qu'elle avait longtemps essayé d'oublier, de renier. Si elle s'était exilée de l'Angleterre, ce n'était pas pour rien. Elle savait que malgré le fait que son père et Aaron l'ai protégée et couverte, elle ne pourrait plus continuer en Angleterre. Pas comme ça. Et elle ne pouvait pas laisser Derius affronter tout ça. Elle aimait son frère, vraiment, mais elle savait aussi qu'il n'était pas si fort. Ou qu'elle même ne l'était pas malgré tout ce qu'elle pouvait montrer. Revoir Alasdair c'était un peu une bouffée d'air d'Angleterre, de nostalgie et de regrets. Elle ne savait pas ce qu'il était devenu depuis le temps mais ça lui faisait vraiment bizarre. Alasdair et elle avaient vécus quelques aventures ensembles du style ramasser les pétales d'une plante cinglée à la pleine lune ou partir en mission en duo. Ils s'étaient toujours à peu près bien entendus. Mais c'était il y a si longtemps. Tout avait changé depuis. Elle décida donc de rester neutre et lui demanda ce qu'elle pouvait faire pour lui.

- Je suis là pour les affaires. Il y a une plante qui m'intéresse, mais c'est une espèce protégée ici. On m'a donc envoyé ici. Toujours aussi froid, toujours aussi distant, sur ces points là il n'avait absolument pas changé. Il restait le même. Taryn croisa les mains sous son menton. - Je vois. Quelle est cette plante ? s'enquit-elle en prenant son masque de professionnelle. Elle ne se laisserait pas influencer par son passé, personne n'avait le droit à de traitement de faveur dans son service. Elle avait vu ce que ça donnait quand certains se pensaient supérieurs à d'autres, elle ne laisserait pas ça se reproduire. Alasdair répondit à sa question et Taryn fronça les sourcils, en réfléchissant. Elle fini cependant par se lever. - Attends moi là je reviens. Elle se dirigea vers le bureau d'Anada qui triait des dossiers. - Anada ? Tu peux me sortir la réglementation sur le commerces des plantes protégées s'il te plaît ? demanda t-elle à la jeune femme. - Bien sûr. Elle fouilla dans un tiroir puis en sorti un dossier. Tiens voilà le dossier, fit-elle en lui tendant. - Merci, rétorqua l'ambassadrice en le prenant et en le consultant. Elle finit par revenir à son bureau, fermant la porte derrière elle. Elle s'assit et passa ses cheveux blonds sur un côté pour qu'ils ne la gênent pas. Regardant de nouveau Alasdair de ses yeux bleu turquoise, elle se demanda ce qu'il devenait mais n'osa pas poser la question. Au lieu de ça elle se contenta de reprendre son dossier. - Je dois te demander pourquoi cette plante en priorité et qu'est ce que pourrait nous rapporter de commercer avec toi ? demanda t-elle d'une voix douce. Ce n'était pas un non c'était simplement les questions habituelles pour ce genre de demande.

code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: {FORWARD} Alasdair&Taryn •• 5 ans plus tard - Comme le monde est petit ... Jeu 29 Jan - 18:42

Avril 1987, Thaïlande.

Comme c'était désagréable, et troublant de se retrouver devant un fantôme de son passé. Son grand ami Dolohov emprisonné, les Lestrange également, il ne restait de libre que ceux qui avaient publiquement renié leur maître pour échapper à Azkaban. Il en était sûr, Dolohov et les Lestrange ne pourraient le lui pardonner, la preuve en était puisque eux étaient allés jusqu'au bout de leurs serments. Mais comment auraient-ils pu comprendre ? Eux ne vivaient que pour le maître. Ils n'avaient que le maître. Pas de femme, pas d'enfant, pas de famille en somme. L'emprisonnement leur était préférable à la liberté, aussi amère soit-elle. Alors que lui... Lui n'avait pu se résoudre à imaginer son fils grandir, il n'avait pas eu le courage de tout abandonner pour le maître. Et parfois il lui arrivait de se replonger dans le passé, lorsque son frère aîné vivait encore et que lui même ne portait pas la marque. Alors Nott se demandait ce qu'il serait advenu de son existence s'il n'avait pas juré de servir le maître.
Selwyn avait échappé aux procès. Dès l'annonce de la disparition aussi soudaine que mystérieuse du Seigneur des Ténèbres, Taryn Selwyn s'était volatilisée du territoire anglais. Elle, et ce qu'il restait encore de la lignée Selwyn, un jeune garçon faible et malade, avaient tout laissé derrière eux. Selwyn avait échappé aux procès, à la honte, aux accusations, à l'angoisse, au mépris et à la haine de ceux qui n'avaient pas renié le maître. Nott n'avait jamais pensé la revoir un jour, pas plus qu'il ne l'avait souhaité car il évitait autant que possible les anciens camarades. Il s'enfermait plus que jamais dans la solitude.
- Je dois te demander pourquoi cette plante en priorité et qu'est ce que pourrait nous rapporter de commercer avec toi ?
- Les chercheurs de Sainte-Mangouste ont trouvé un nouveau moyen d'accélérer la guérison de leurs patients atteints par la magie noire, commença-t-il en s'installant dans un confortable fauteuil qui craqua légèrement sous son poids, Mais cette plante est extrêmement rare et difficile à obtenir en Angleterre.
L'ancien mangemort faillit ajouter « comme tu t'en doutes », mais s'en abstint. Non, justement, Selwyn n'était pas censé le savoir, elle avait quitté le pays depuis trop longtemps, et cette avancée médicale n'était connue que d'un cercle très restreint de sorciers. Nott songea, non sans cynisme, que les années marquées par le Seigneur des Ténèbres avaient grandement contribué à l'avancée de la médicomagie. La preuve en était avec ce remède.
- La plante est trop fragile pour survivre à un transport, même dans les meilleures conditions, il était tout de même curieux de savoir comment elle avait fait pour obtenir ce poste, mais Nott était avant tout un homme doté d'un bon sens pratique, et clairement il était là pour affaires, pas pour évoquer le passé, Je peux la planter et l'élever aussi bien qu'ici. Ensuite je la vendrai à Sainte-Mangouste qui pourra alors produire l'antidote en grande quantité.
Bien sûr Nott n'était pas là pour accomplir une bonne action. Il s'en fichait éperdument, seul le profit l'intéressait. Mais il fallait bien avouer qu'en contribuant à lutter contre la magie noire, il se refaisait petit à petit une respectabilité, ce qui était bien entendu non négligeable.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: {FORWARD} Alasdair&Taryn •• 5 ans plus tard - Comme le monde est petit ...

Revenir en haut Aller en bas

{FORWARD} Alasdair&Taryn •• 5 ans plus tard - Comme le monde est petit ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» #BATTLE ROYAL.
» Segment Taryn Terrell
» FLASH-FORWARD RPG;
» S'envoler 20 ans plus tard, se rapprocher de son rêve #TROY & MORANE (sujet Flash forward)
» Taryn - I'm the poison in your heart - OK

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Les oubliettes
 :: 
Les mémoires de Pré-au-Lard et de Londres
-