GRYFFONDOR : 160 pts | POUFSOUFFLE : 10 pts | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt
Le calendrier de l'avent fait son grand retour à Poudlard ! Il débutera le 1e décembre et se terminera le 25. Toutes les explications ICI !
Une sortie à Pré-au-Lard a été organisée afin de vous permettre d'effectuer vos achats de Noël. Le sujet est juste ici ! Tout post vous rapportera 2 dragées.

Partagez|

Les flammes de l'enfer ft. Maeve

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Les flammes de l'enfer ft. Maeve Mer 11 Fév - 14:12

Février 1980, Parc de Poudlard.


Là où sa jumelle possédait une maîtrise instinctive, viscérale même du feu, la seconde maniait avec des difficultés croissantes ce don qu'elles avaient en commun. Pourtant ils n'en n'avaient pas toujours été ainsi. La brune MacFusty se souvenait, non sans amertume et énervement, le temps où de concerts elles pouvaient enflammer, par la seule force de leurs esprits et de la magie coulant dans leurs veines, des objets, et même des choses. Du temps où elle avait réduit à un tas de cendres le chapeau de Alford Sr, cette sale goule cupide et malhonnête. Mais ça c'était avant. Avant leur entrée à Poudlard, car tout avait commencé à ce moment-là. Et si elle poussait jusqu'au bout l'analyse des faits, son don avait même décliné, plus doucement toutefois, à partir de l'Accident. Mais à Poudlard ça n'avait fait qu'empirer. Plus son esprit logique grandissait, s'aiguisait, et plus la flamme s'éteignait en elle. MacFusty en était arrivée à cette terrible conclusion car elle ne voyait pas d'autre solution. Nessa demeurait égale à elle-même, insouciante et spontanée, mais sa jumelle...
La tête pleine de ces pensées désagréables, la MacFusty marchait dans le parc de Poudlard où elle avait convenu de rejoindre sa cousine Maeve, qui elle, maniait le feu avec dextérité. A ce niveau-là c'était même de l'art... Et si la brune voulait prétendre au titre de chef de clan, qu'elle désirait par-dessus tout, elle ne pouvait laisser le feu en elle décliner, car les MacFusty étaient ainsi faits, ils possédaient une affinité plus ou moins prononcée avec certains éléments. Alors hors de question d'être battue à plates couture sur ce terrain là par sa jumelle. De Maeve elle pouvait le tolérer, la rousse les surclassait toutes deux, sa maîtrise exceptionnelle du feu était connue, admirée, enviée, redoutée de tout le clan, et c'était ainsi. Mais Nessa...  


Spoiler:
 


Dernière édition par Mara MacFusty le Jeu 12 Fév - 9:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Les flammes de l'enfer ft. Maeve Mer 11 Fév - 15:51

Les flammes de l'enfer

ft. Mara & Maeve


« Il faut laisser la magie couler non pas essayer de la contrôler sinon elle explose »

[center]

Maeve s'habilla chaudement et sorti de la salle commune des Gryffondor pour se diriger vers le parc. Elle avait donné rendez-vous à sa cousine, Mara, en cette après-midi plus ou moins ensoleillée. Sa cousine et elle avait une relation particulière, une sorte de je t'aime/moi non plus, un cinquante/cinquante. Elles s'adoraient, elles étaient de la même famille et avaient même une certaine complicité mais elles pouvaient tout aussi bien se déchirer, se descendre plus bas que terre et faire de leur journée - a défaut de leur vie - un enfer. Et en général c'était à cause de Elmyr. Le cousin et meilleur ami de Maeve. Leur lien ne faisait pas l'unanimité et surtout pas chez Mara. Mais Maeve s'en fichait un peu. Elle laissait Mara cracher son venin, ça lui faisait du bien de temps en temps et ça amusait beaucoup sa cousine.

Enfin. Il y avait une chose qui caractérisait les MacFusty c'était leur maîtrise de la magie élémentaire. Le feu en grande partie. Les trois cousines MacFusty le maîtrisait d'ailleurs chacune mieux qu'une autre. Maeve était une maître, une artiste dans ce domaine. Elle aimait le feu et il le lui rendait bien. Ils étaient alliés, ils étaient amants. Nessa en seconde position maîtrisait très bien le feu elle aussi. Et enfin Mara. Elle gérait quand elle était gamine, vraiment. Mais ensuite quelque chose l'avait bloquée et elle avait un peu de mal à utiliser son don. Maeve avait donc promis à sa cousine de lui filer un coup de main dans ce domaine et lui avait donné rendez-vous dans le parc. Elle y arriva la première et s'adossa à un tronc d'arbre. Pour passer le temps elle s'amusa à créer une boule de feu dans sa main et se l'envoya d'un côté et de l'autre. Sa cousine ne tarda pas et Bradhadair lui sourit. - Salut cousine ! lança t-elle chaleureusement. Elmyr n'étant pas dans les parages, leur relation était sauve pour le moment. Quoi d'neuf chez les Verts ? s'enquit-elle en faisant disparaître la boule de feu.

code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Les flammes de l'enfer ft. Maeve Jeu 12 Fév - 9:54

Février 1980, Parc de Poudlard.


Tandis qu'elle marchait dans la neige, épaisse et glacée, l'éclat du manteau poudreux scintillant sous un soleil pâle, comme autant de diamants aveuglants, la jeune sorcière était en proie à un questionnement particulièrement désagréablement. La MacFusty songeait, non sans amertume, à la dernière fois qu'elle avait spontanément laissé éclater la magie en elle. Ce qui dans le monde sorcier était communément accepté, toléré et même encouragé chez les enfants, l'était moins une fois passé l'enfance. Car les petits sorciers possédaient alors une baguette faîte pour canaliser leur pouvoir,et de ce fait, toute démonstration de magie sans baguette, passait pour un manque de maîtrise. Mais chez les MacFusty cet état était encouragé, apprécié même. Dans le clan on louait ceux qui parvenaient encore, malgré les années, à laisser libre cours à leur magie, ceux qui exploitaient cette étrange, et brûlante affinité avec certains éléments. Car à force de vivre pour et avec leurs dragons, les MacFusty, du moins le cœur même du clan, en étaient venus à avoir une connaissance intuitive du feu, et plus encore de la magie liée au feu. Ce don faisait donc tout leur orgueil, toute leur fierté, et en temps que membres de la lignée la plus ancienne, le cœur ardent des MacFusty, la jeune fille ne pouvait se résoudre à laisser le feu mourir en elle.
Il ne lui fût pas difficile de reconnaître sa cousine, la Bradhadair comme on la nommait dans le clan. Si parfois certains employaient son surnom sur le ton de la plaisanterie, personne n'en n'oubliait pour autant la signification et tout le respect dû, et personne ne se risquait à contrarier celle qui maîtrisait si habilement le feu.
- Salut cousine !
- Salut bradhadair ! Lança la jeune sorcière, sans l'ombre d'un sourire, ce qui, il fallait bien l'avouer, correspondait parfaitement à son surnom dans les Hébrydes. Mhionach... Traduction la constipée...
- Quoi d'neuf chez les Verts ?
- Rien, ces gobelins sont toujours à comploter, dit-elle en esquissant une sorte de rictus qui tenait plus de la grimace, ce qui était sa manière à elle de sourire lorsqu'elle se moquait.
MacFusty observa un instant la flamme dans la main de bradhadair et ressentit avec force l'envie lui piquer le cœur. Mais elle se ressaisit, comme toujours, en se disant qu'après tout elle aussi avait cette flamme en elle.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Les flammes de l'enfer ft. Maeve Jeu 12 Fév - 12:47

Les flammes de l'enfer

ft. Mara & Maeve


« Il faut laisser la magie couler non pas essayer de la contrôler sinon elle explose »
Maeve regarda sa cousine arriver en boudant comme à sa grande habitude. Mara n'était pas le genre d'ado souriante et extravertie comme pouvait l'être Nessa ou même elle. Elle était trop sérieuse, elle voulait toujours tout contrôler, être la meilleure en tout, être au dessus de tout le monde et en particulier de sa soeur jumelle sensée hériter du clan. Mais Bradhadair savait que Mara voulait devenir Chef, autant qu'Elmyr et qu'ils convoitaient tous les deux la place que Nessa devait prendre. Sauf que Nessa elle, ne pouvait pas devenir Chef. Pas avec une peur panique des dragons alors qu'ils étaient leurs plus fidèles alliés depuis des générations. Mais tant qu'elle ne renonçait pas officiellement à son héritage, ni Mara, ni Elmyr ne pourrait y prétendre. Surtout que si Nessa renonçait c'était sur elle que ça tombait. Mais bon sur ça ses cousins n'avaient pas de soucis à se faire, elle n'avait aucune envie d'être chef. Vraiment aucune. Oh elle adorait son clan, ses dragons, ses Hébrides mais elle n'était pas faite pour être dirigeante. Elle préférait de loin être proche des dragons.Seulement pour être Chef, il fallait pouvoir maîtriser la magie de feu qui coulait dans les veines des MacFusty. Et Mara essayait trop de la contrôler pour qu'elle coule librement hors d'elle. Maeve allait essayer de lui enseigner le lâcher prise. Et ce n'était pas gagné connaissant sa cousine.

Maeve regarda Mara débarquer avec son habituel air bougon. Sa cousine l'appela par son surnom. Bradhadair. La flammèche. Maeve avait hérité de ce surnom quand elle n'avait que huit ans. Quand sa magie s'était fortement déclarée et qu'elle était devenue de plus en plus puissante. Maeve avait toujours aimé le feu du plus loin qu'elle s'en souvienne. Son père l'appelait "sa petite dragonne" ou "son feu follet". - Rien, ces gobelins sont toujours à comploter, maugréa sa cousine en parlant des élèves de sa maison. Bradhadair sourit, amusée. - Oh on s'ennuierait sans ça ! Pas vrai cousine ? rétorqua la Gryffonne. Elle n'appelait Mara par le nom que le clan lui avait donné, seulement lorsque celle ci passait ses nerfs sur elle. Ce n'était pas un surnom très agréable. Elle se redressa et fixa sa cousine. - Bon on va attaquer. Elle sourit à sa cousine mais elle était moins extravertie, elle avait cet air sérieux qu'elle prenait quand elle était concentrée. Bien. Tu as la magie en toi, il faut seulement que tu la laisse sortir. Tu veux trop contrôler les choses alors qu'il faut faire le contraire avec la magie élémentaire. Le feu est un élément puissant et il a sa propre volonté, il faut que tu laisse couler et que tu le forge à la tienne. Une fois que vous serez lié lui et toi alors il fera tout ce que tu veux. Regarde ... Elle tendit la main et une flamme apparut. Maeve la regarda et la flamme grandit puis diminua et bougea dans sa main comme si elle dansait. Quand tu sais faire obéir le feu, il fait exécute le moindre de tes désirs. Elle fit disparaître la flamme et regarda sa cousine. On va commencer par le lâcher prise. Détends toi, ferme les yeux, sens la magie qui vit en toi. Elle avait une voix douce, chaude, un peu grave, rassurante.

code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Les flammes de l'enfer ft. Maeve Jeu 12 Fév - 13:39

Février 1980, Parc de Poudlard.


Face à sa cousine Maeve, la jeune MacFusty ne se berçait d'aucunes illusions. L'adolescente savait parfaitement qu'elle ne faisait pas le poids. Et même y mettant toute sa volonté, en s'y dévouant corps et âme, toute ces années perdues, toutes ces flammes éteintes ne reviendraient pas. Mais elle avait beau retourner le problème dans tous les sens, et en être parfaitement consciente, MacFusty ne voyait pas comment y remédier. Pour autant elle n'avait pas renoncé, ça revenait parfois, par vagues, aussi soudaines qu'inattendues, et un instant elle pensait redevenir comme avant. Comme lorsque Nessa et elle étaient gosses et qu'elles faisaient jeu égal. Mais ce n'était jamais le grand incendie qu'elle attendait, et en désespoir de cause, et après s'être bien étouffée avec sa fierté, la brune s'était décidée à demander l'aide de Maeve. Et Merlin merci Maeve n'avait aucun penchant pour le pouvoir. Reprendre les rênes du clan, remplacer son oncle ne l'intéressait pas, et c'était tant mieux pour sa cousine. Si Mhionach n'avait jamais pris au sérieux Nessa, du moins en tant que potentielle rivale, allant même jusqu'à rire de cette éventualité, il en était tout autrement pour Elmyr. Le Serdaigle avait beau ne pas être de la même chair et du même sang que les fausses jumelles, il n'en n'était pas moins aimé comme un fils naturel par leur père, et elles-même l'aimaient en retour comme un frère. Mais Elmyr, de par ses parents biologiques, l'amour et la reconnaissance de leur père, son âme de chef et sa maîtrise de l'art des explosions constituait son véritable rival.
 - Oh on s'ennuierait sans ça ! Pas vrai cousine ?
- Sûrement, répondit d'une voix morne l'adolescente, convaincue de ne pas s'ennuyer sans Alford dans son balai.
- Bon on va attaquer.
MacFusty opina du chef, prête à prendre sa leçon. Pour ne pas changer elle arborait cette mine revêche et renfermée qui lui donnait un air mauvais tandis que son regard se concentrait sur bradhadair et ses mains.
- Bien. Tu as la magie en toi, il faut seulement que tu la laisse sortir. Tu veux trop contrôler les choses alors qu'il faut faire le contraire avec la magie élémentaire. Le feu est un élément puissant et il a sa propre volonté, il faut que tu laisse couler et que tu le forge à la tienne. Une fois que vous serez lié lui et toi alors il fera tout ce que tu veux. Regarde ..
- Je sais, râla la brune, agacée d'entendre ce qu'elle savait déjà. Pas besoin d'être née de la cuisse de Merlin pour deviner qu'une magie aussi élémentaire, aussi instinctive n'aimait pas être emprisonnée dans le corps d'une control freak. Mais c'était plus fort qu'elle, tout devait, toujours être parfaitement exécuté, être en permanence sous contrôle. MacFusty adorait emmerder et diriger son petit monde.
- Quand tu sais faire obéir le feu, il fait exécute le moindre de tes désirs. On va commencer par le lâcher prise. Détends toi, ferme les yeux, sens la magie qui vit en toi. 
- Je suis détendue, rétorqua MacFusty, bras croisés et lèvres pincées. Sa voix était plus grave, plus rauque aussi que celle de Maeve, avec cette étrange sonorité animale.
- C'est pas la peine de prendre ta face de goule, on dirait McGonagall, pesta MacFusty, agacée de sentir le regard de sa cousine peser sur elle, avant de fermer les yeux, inspirer, expirer, inspirer, expirer...
- J'me gèle les miches là, râla la brune, les yeux fermés, avant d'ajouter, en râleuse compulsive, Tu veux pas faire un feu, j'ai les orteils qui vont tomber...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Les flammes de l'enfer ft. Maeve Jeu 12 Fév - 14:28

Les flammes de l'enfer

ft. Mara & Maeve


« Il faut laisser la magie couler non pas essayer de la contrôler sinon elle explose »
Maeve soupira. Sa cousine n'allait pas être l'élève la plus facile pour apprendre le fonctionnement de la magie élémentaire. La preuve, elle commençait déjà à râler et à faire la gueule alors qu'elles n'avaient même pas commencé à s'entraîner. - Je sais, râla sa cousine quand Maeve lui expliqua ce que représentait la magie élémentaire. Bradhadair se retint de justesse de lui balancer que si elle le savait pourquoi est ce qu'elle ne le faisait pas. Mais bon, elle essayait encore la méthode douce et posée. Qui ne tente rien n'a rien n'est ce pas ? Mais pour pouvoir faire jaillir la magie élémentaire, il fallait d'abord qu'elle se détende et qu'elle lâche prise. Car tout dépendait de ça. Sa cousine voulait toujours tout contrôler et c'était ce qui étouffait le feu en elle. - Je suis détendue, rétorqua sa cousine. Maeve leva les yeux au ciel. - Oui bien sûr. Autant qu'un mât en bois de chêne sur une galère vicking, railla t-elle. Maintenant concentre toi, ordonna t-elle. - C'est pas la peine de prendre ta face de goule, on dirait McGonagall. Maeve leva les yeux au ciel mais ne répliqua rien. Elle croisa les bras, laissant sa cousine essayer de se détendre. Elle inspira, expira, inspira sembla se détendre puis se raidit de nouveau. - J'me gèle les miches là. Tu veux pas faire un feu, j'ai les orteils qui vont tomber... râla de nouveau sa cousine. Maeve soupira brusquement. Bon la méthode douce ne fonctionnait pas alors elle allait tenter la méthode dure. - Non. Sa voix était intraitable. Si tu as froid tu n'a qu'à faire un feu toi même, Mhionach. Elle savait que sa cousine avait littéralement horreur de son surnom - offert généreusement par Elmyr - mais en même temps il fallait dire que "constipée" n'était pas vraiment un surnom très agréable à porter.

Quand sa cousine ouvrit ses yeux violet pour la foudroyer du regard, Maeve arqua un sourcil, pas du tout impressionnée pour un gallion. Elle aussi c'était une MacFusty fallait pas jouer à ça avec elle. Il en fallait vraiment beaucoup pour l'impressionner. - Bien, puisque tu ne veux pas te détendre, on va choisir une autre méthode. Je sais à quoi tu marche Mara, tous les MacFusty marche à ça. Elle sourit d'un air mesquin. Oh oui, elle avait le bon filon. Elle savait ce qu'elle allait faire. Je t'ai pas raconté ? L'autre jour on est sorti à Pré-Au-Lard avec Elmyr. On avait envie de se faire une après-midi juste tous les deux. On s'est bien marrés. Vu qu'on était que tous les deux et personne autour pour nous casser les pieds, du coup on s'est tapé de bons délires. On a mangé trois tonnes de bonbons aussi. Et on est allé boire un whisky de tante Isa aux Trois Balais. Elle racontait ça d'un ton enjoué montrant qu'elle s'était bien amusée avec Elmyr l'autre jour. Ce qui n'était pas tout à fait faux même si les deux cousins avaient décidés d'un commun accord de ne pas le dire à Mhionach. Voyant que ça ne suffisait pas elle alla encore plus loin. Ensuite il a rejoint Athéna pour une soirée en amoureux. Ils sont mignons tous les deux tu trouve pas ? demanda t-elle d'un ton innocent à souhait. Elle eu un sourire en voyant que ça avait l'effet escompté. Mara regarde tes mains, fit-elle en désignant les deux flammes qui y brûlaient et qui disparurent aussitôt que sa cousine l'eu remarqué.

code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Les flammes de l'enfer ft. Maeve Mar 17 Fév - 12:28

Février 1980, Parc de Poudlard.


La brune ne se trouvait pas là contre son gré, c'était même elle qui avait personnellement sollicité sa cousine Maeve dans l'espoir d'améliorer sa condition, mais cela ne la rendait pas moins réticente à se trouver en position d'infériorité. Surtout face à un membre du clan, et qui plus est de sa famille proche, qui pouvait parfaitement prétendre au titre de chef de clan. Et ce même si Maeve leur assurait de son envie d'autre chose, de son dédain, de son indifférence du pouvoir, l'adolescente brune gardait toujours dans un coin de sa tête qu'Elmyr et elle n'étaient pas à l'abri d'un revers de taille du destin. Un revers capable de maîtriser le feu, d'en faire son ami, son élément fétiche, et ce tellement mieux qu'elle. Même sa jumelle Nessa, qui possédait une forte affinité avec le feu, et qui contrairement à elle n'avait pas étouffé la flamme, ne pouvait égaler Maeve. Personne, hormis leur père certainement, n'égalait Maeve. Et cela tracassait Mhionach plus qu'elle ne voulait l'admettre.
- Non. Si tu as froid tu n'a qu'à faire un feu toi même, Mhionach.
Mhionach... Littéralement « Constipée ». La Constipée. Elle détestait ce surnom, le haïssait copieusement. Ses cousins proches, ainsi que Nessa et Elmyr l'appelaient comme ça uniquement en cas de dispute, ou juste pour le plaisir de l'emmerder de bon matin. Mais quiconque en dehors d'eux osait l'appeler ainsi se faisait refaire le portrait.
- Fermes-la, gronda MacFusty, grogna MacFusty, ses yeux d'améthyste fixant durement sa cousine.
Ce qu'elle pouvait détester ce surnom pourri...
- Bien, puisque tu ne veux pas te détendre, on va choisir une autre méthode.
- On va chanter une chanson ? Railla la sorcière, de plus en plus agacée par le tour que prenait cette rencontre.
- Je sais à quoi tu marche Mara, tous les MacFusty marche à ça.
La MacFusty arqua un sourcil, autant agacée par le petit air victorieux qui s'étalait sur la face de sa cousine, que curieuse de savoir quelle méthode elle allait employer. Si elle pensait à la colère, c'était peine perdue. Elle avait déjà essayé de s'entraîner seule, de se foutre en rogne, et ça n'avait rien donné.
- Je t'ai pas raconté ? L'autre jour on est sorti à Pré-Au-Lard avec Elmyr.
- Quoi ?
Un tic nerveux agita sa lèvre inférieure. Maeve disait juste ça pour l'énerver. Elle y était l'autre jour à Pré-Au-Lard avec lui. Elle l'aurait su.
- On avait envie de se faire une après-midi juste tous les deux. On s'est bien marrés. 
- Comment ça tous les deux ? J'étais avec lui !
Elle commençait maintenant à remettre le puzzle en place. C'était juste avant qu'il voit sa grognasse de Wallace. Et donc s'il avait passé du temps avec Maeve...C'était juste après. La potion lui montait violemment au nez de même qu'une envie de faire flamber Maeve comme une crevette lui prenait aux tripes.
- Vu qu'on était que tous les deux et personne autour pour nous casser les pieds, du coup on s'est tapé de bons délires. On a mangé trois tonnes de bonbons aussi. Et on est allé boire un whisky de tante Isa aux Trois Balais.
- Et alors ? Moi aussi j'ai passé un moment avec Elmyr aux Trois Balais. Et on s'est aussi bien amusés. On n'a pas besoin de toi pour ça, cracha la brune, fielleuse et mauvaise, vexée d'avoir été mise de côté et surtout jalouse que sa cousine ai passé autant de temps avec Elmyr. Pire, ils lui avaient caché !
- Ensuite il a rejoint Athéna pour une soirée en amoureux. Ils sont mignons tous les deux tu trouve pas ?
- Cette véracrasse ? Même les courges de Hagrid sont moins connes qu'elle !
La colère montait, vraiment. Comme à chaque fois que Maeve lui parfait de cette garce d'Athena. Oh elle ne la détestait pas, elle la haïssait de tout son être. Elle n'avait jamais pu s'encadrer cette face de goule avant même qu'Elmyr jette son dévolu sur elle. Et maintenant que Maeve l'appréciait, c'était pire.
- De toute façon cette fille n'est qu'une tâche et tu verras que j'ai raison ! Tu la défendras moins cette garce quand...
- Mara regarde tes mains, Maeve l'interrompit dans sa tirade alors que ses yeux violets, mauvais comme un avada étincelaient de rage et de ressentiment.
- Quoi mes mains ?
Hargneuse, elle lança un regard mauvais à sa cousine avant de baisser les yeux. Elle eût tout juste le temps de voir une flamme s'éteindre. C'était déjà fini. Sidérée, confusément satisfaite, très satisfaite même, mais aussi terriblement déçue, elle donna un grand coup de pied dans la neige en criant de rage, faisant valser la poudre blanche dans l'air un court instant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Les flammes de l'enfer ft. Maeve Mer 18 Fév - 18:08

Les flammes de l'enfer

ft. Mara & Maeve


« Il faut laisser la magie couler non pas essayer de la contrôler sinon elle explose »
Maeve laissa la cousine tempêter. Mara avait plus de gueule que de crocs quand ça concernait la famille. Surtout quand elle voulait tellement apprendre quelque chose. Maeve savait que ce n'était pas facile surtout pour Mara, de s'abaisser à dire qu'elle n'arrivait pas à faire quelque chose. Celle qui prétendait au trône aurait du être son surnom. Elle était tellement en colère de ne pas réussir à maîtriser le feu comme Nessa pouvait le faire. Oui, il fallait prendre l'exemple de sa jumelle parce que personne ne pouvait battre Maeve sur le terrain de la pyro. A part peut être son oncle William mais ce devait être le seul. Même Morag n'était pas aussi douée bien qu'elle le soit plus que Nessa et Mara. Mais Maeve connaissait le point faible de sa cousine. C'était le même que celui de tous les MacFusty. Et elle comptait bien s'en servir un maximum. - On va chanter une chanson ? railla Mhionach. Bradhadair secoua la tête en soupirant d'un air amusé et continua sur sa lancée. Elle commença à raconter à sa cousine qu'elle était sorti avec Elmyr la dernière fois. Ils n'étaient que tous les deux et s'étaient bien amusés. Mara contre carra tout ce qu'elle pu lui dire en lui faisant remarquer qu'elle aussi elle sortait avec lui, qu'elle aussi elle s'amusait avec lui. Elle tentait de garder le contrôler d'elle même ce qui faisait bien marrer sa cousine qui savait que Mara ne supportait pas qu'elle et Elmyr soient aussi proches. Ca la faisait mourir de jalousie. Et ça faisait mourir de rire Bradhadair qui en profitait pour embêter Mara.

Quand elle abordèrent le sujet "Athéna" la petite amie de Elmyr, Maeve cru que sa cousine allait s'étouffer de rage. - Cette véracrasse ? Même les courges de Hagrid sont moins connes qu'elle ! De toute façon cette fille n'est qu'une tâche et tu verras que j'ai raison ! Tu la défendras moins cette garce quand... s'étouffa Mara avant que Bradhadair ne l'interrompe. Elle devait se mordre l'intérieur de la joue pour ne pas éclater de rire mais elle avait une lueur de fierté dans ses yeux violets.- Quoi mes mains ?! Les flammes qui s'y étaient allumées s'éteignirent aussitôt au grand désespoir de Mara qui piqua littéralement une crise. Maeve s'appuya contre l'arbre, bras et jambes croisées, attendant que sa cousine se calme. Lorsque ce fut le cas, elle se redressa et fixa sa cousine de ses yeux semblables aux siens. - Bien, maintenant qu'on a trouvé ce qu'il te fallait pour démarrer, on va essayer de recréer tout ça sans tous les mensonges alentours. Elle fit un petit sourire moitié mesquin moitié amusé à sa cousine, venant de lui avouer qu'elle avait inventé ce qu'elle lui avait dit de toute pièce. Enfin non pas vraiment mais elle préférait que sa cousine pense qu'elle lui avait menti et qu'elle ne soit plus en colère contre elle. Alors, tu fermes les yeux et tu te remémore les sensations du moment. Le noeud dans l'estomac qui remonte dans la gorge, l'envie de mordre ou d'étrangler quelqu'un, de faire mal, de se battre, de frapper quelque chose. La colère, mordante, foudroyante, violente. Ressens toutes ces sensations et ensuite tu essayes de faire jaillir tout ça hors de toi. C'est comme ça que ton pouvoir va se manifester. Essaye.

code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Les flammes de l'enfer ft. Maeve Mar 24 Fév - 12:40

Février 1980, Parc de Poudlard.


Et merde ! C'est qu'elle avait faillit cracher le morceau au sujet de son pacte avec Alford. Merlin merci Maeve lui avait fermé le clapet à temps. Encore un peu et elle en disait trop. Même sans que sa face de goule soit dans les parages cette morue de Wallace avait le don de lui foutre la rage. Savoir qu'Alford la prenait pour la reine des connes la consolait. Mais pas assez. MacFusty ne serait satisfaite que lorsqu'Elmyr aurait plaqué cette tâche et qu'enfin tous les autres se soient rangés à son avis. Là elle serait satisfaite. En attendant c'était pas le cas. Elle s'acharna encore quelques fois, donnant de grandes coups de pied dans la neige,en hurlant des « par les boules de Merlin », ou encore « bouse, bouse, bouse »... Même un pilier de bar n'aurait pas mieux débité un tel tas de saloperies. Elle écumait de rage, en colère contre elle-même. Et comme elle ne pouvait s'allonger des tartes, elle hurlait, donnait des coups de pied pour extérioriser tout ça. De loin elle avait sûrement l'air d'une folle... De près aussi.
- Bien, maintenant qu'on a trouvé ce qu'il te fallait pour démarrer, on va essayer de recréer tout ça sans tous les mensonges alentours.
- T'es qu'un sale gobelin !
Prêcher le faux pour obtenir le vrai. Dans le genre menteuse Maeve en tenait une sacrée couche. Mhionach ne savait plus à quoi s'en tenir, mais pour l'heure c'était pas son plus gros problème.
- Alors, tu fermes les yeux et tu te remémore les sensations du moment. Le noeud dans l'estomac qui remonte dans la gorge, l'envie de mordre ou d'étrangler quelqu'un, de faire mal, de se battre, de frapper quelque chose. La colère, mordante, foudroyante, violente. Ressens toutes ces sensations et ensuite tu essayes de faire jaillir tout ça hors de toi. C'est comme ça que ton pouvoir va se manifester. Essaye.
- T'as bien appris ton petit discours par cœur.
Toujours d'aussi bonne humeur, elle gratifia sa cousine d'un regard mauvais, agacée par ses longues phrases autant que par le fait de se faire donner des leçons. Mais elle n'avait pas tellement le choix. C'était ça ou le feu continuait à lui échapper.
- J'y arrive pas, finit-elle par dire entre ses dents au bout d'un moment.
Mhionach avait beau se concentrer, ça ne venait pas. Quand elle pensait aux sensations c'était juste un gros bouillon mauvais. MacFusty ne parvenait pas à lâcher prise, la colère était là, réelle, mais elle n'obtint qu'une maigre flamme qui s'éteignit bien vite.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Les flammes de l'enfer ft. Maeve Mar 10 Mar - 16:27

Les flammes de l'enfer

ft. Mara & Maeve


« Il faut laisser la magie couler non pas essayer de la contrôler sinon elle explose »
Maeve regarda Mara exploser et piquer sa crise comme une enfant capricieuse à qui on refuserait une dernière chocogrenouille. Elle poussa un soupir, croisa bras et jambes en appuyant son épaule contre le tronc du chêne et la laissa faire. On aurait pu croire que toute cette rage ferait ressortir quelques étincelles au moins mais non. Nada. Maeve en vint à se demander si Mara n'avait pas complètement occulté son pouvoir à force d'essayer de trop le contrôler. Mais qui peut donc se vanter de contrôler le feu. Même elle, elle avait du mal quand elle allait trop loin. Mais elle avait trouvé un "compromis" entre son pouvoir et elle, elle avait trouvé un équilibre certain qui lui permettait d'utiliser son don et de forger le feu à sa volonté tant qu'elle n'essayait pas de le contrôler entièrement. Quand elle en eu assez d'attendre, la Gryffonne se redressa et recommença à capter l'attention de sa cousine. Quand celle ci l'insulta elle sourit de toutes ses jolies dents blanches. - A ton service ! lança t-elle joyeusement en lui faisant un clin d'oeil malicieux. Si ces créatures existaient, Maeve avait du être un leprechaun dans une vie antérieur. Malicieuse et espiègle, la jeune lionne était aussi butée et obstinée et n'hésitait pas à utiliser le mensonge pour arriver à ses fins. Elle recommença donc ses explications, essayant de canaliser la colère de sa cousine dans son pouvoir mais non, rien à faire. - T'as bien appris ton petit discours par cœur, railla sa cousine. Maeve soupira et retint un grognement. Elle aimait sa cousine, vraiment mais là, elle commençait vraiment à la gonfler.

- J'y arrive pas, maugréa finalement Mara. - Très certainement parce que tu ne fais aucun effort ! rétorqua sa cousine, véritablement agacée pour le coup. Tu as décidé que de toute manière ça te gonflait de me demander mon aide, ça te gonflait que je sois plus douée que les trois quart du clan réuni et que de toute manière, tu n'y arriverais pas !! Ah oui. Maeve et la patience ... ça faisait deux. Même pour sa famille. Tu ne fais aucun effort Mara ! Tu ne fais que râler et tempêter comme une enfant capricieuse. Et tu oses prétendre au titre de Chef ? Avec quoi ?! Tes maigres flammèches provoquées simplement parce que j'ai passé un peu de temps avec Elmyr et que je t'ai dis que j'appréciais Athéna ? Oh je t'en prie Mara tu es bien plus douée que ça quand même ! En règle général, quand Maeve parlait, elle n'y allait pas par quatre chemins. Surtout pas avec sa famille. Maintenant bouge toi ! On s'en fou que je sois plus douée. On s'en fou d'Athéna, de Nessa, d'Elmyr et des autres. Ce qui compte c'est toi, ton pouvoir et ta capacité à être oui ou non, notre future Chef ! l'engueula t-elle copieusement sans y mettre ni douceur ni compassion. Et comme ça cousine, a part bouillir de rage sur place a en faire presque fondre la neige, ne faisait pas grand chose d'autre elle explosa. BOUGE TOI MACFUSTY OU JE TE PROMETS QUE JE ME RANGE DU COTE DE NESSA, PEUR DES DRAGONS OU PAS !!!!! se mit elle à hurler. Oui. Elle aussi elle pouvait hurler, tempêter et menacer. Y a pas que Mara pour être douée à ce jeu là. Mais au fond, Maeve ne voulait qu'aider sa cousine.

code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les flammes de l'enfer ft. Maeve

Revenir en haut Aller en bas

Les flammes de l'enfer ft. Maeve

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Lorsqu'une flamme s'éteint, une nouvelle s'allume.
» EVENT N°1 ~ Les flammes de l'enfer.
» Les Flammes et L'Enfer [Kennie et Leen]
» Les flammes de l'enfer ont meilleur odeur que le chien mouillé ! [Livre II - Terminé]
» Chine: Amérique, va en enfer

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Les oubliettes
 :: 
Les souvenirs de Poudlard
-