GRYFFONDOR : 160 pts | POUFSOUFFLE : 10 pts | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt
Le calendrier de l'avent fait son grand retour à Poudlard ! Il débutera le 1e décembre et se terminera le 25. Toutes les explications ICI !
Une sortie à Pré-au-Lard a été organisée afin de vous permettre d'effectuer vos achats de Noël. Le sujet est juste ici ! Tout post vous rapportera 2 dragées.

Partagez|

Tu n'es qu'une garce malfaisante. Et là encore je suis polie.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Tu n'es qu'une garce malfaisante. Et là encore je suis polie. Jeu 12 Fév - 16:39


La grande salle était bondée en ce dimanche matin. Il était dix heures et pourtant, les gens continuaient à venir remplir la salle. La plupart d'entre eux semblait même ne pas être rassasier puisqu'ils s'endormaient le coude dans le beurre, les cheveux trempés dans leurs bols de lait. La semaine avait été éprouvante pour tout le monde et cela se voyait. Les mines pâles voire grises des autres septièmes années, n'étaient autre que le résultat d'un travail acharné. Les épreuves du second trimestre étaient exténuantes et rares étaient ceux qui parvenaient à garder leur calme. Malheureusement, je n'avais pas le privilège d'être l'une d'entre eux, puisqu'en effet je redoutais les remarques qu'allaient mettre mes professeurs sur mes copies. Pas que je sois une mauvaise élève, au contraire, mais depuis un certain temps, j'étais quelque peu dissipé et je n'arrivais tout simplement pas à joindre les deux bouts. Je passais plus de temps avec Ebenezer qu'avec le merveilleux jeune homme qui était mon petit ami et les regards froids de certaines personnes de mon entourage ne me donnaient en aucun cas l'envie de me lever le matin pour aller en cours.

Alors que je buvais mon thé tout en savourant mes tartines à la marmelade, je sentis des regards insistants se poser sur moi. Je ne n'y prêtais pas attention distraite par les conversations des filles Gryffondor de quatrième année qui me faisaient bien rire. Elles étaient tellement insouciantes. J'aurais aimé moi aussi pouvoir passer mes petits déjeuners à parler de mon petit ami à des copines qui auraient gloussé comme des folles à la vue de mon chéri, enfin dans un monde parallèle où j'aurais été une goule stupide avec plus de matière fécale que de neurones.
Plongé dans mes réflexions, je ne remarquais pas le petit billet qui avait atterri dans mon bol de porridge. Je m'en saisi, plus agacé qu'autre chose. Ce qu'y était inscrit n'était à proprement pas parler polie.

Vas crever en enfer, pouffiasse. Personne ne t'aime, t'es qu'une loque.

Je levais les yeux vers la table des Serpentard, folle de rage. J'étais certaine que l'auteur de ce charmant mot n'était autre que Mara MacFusty, la garce qui servait de sœur à mon petit ami. Je déchirais le mot, anéanti sous le regard perfide des Serpentard. Je me redressais subitement rouge de honte et de fureur.

"- T'es qu'une garce malfaisante MacFusty. Et là encore je suis polie."crachais je hors de contrôle.

Toutes les personnes à ma table me regardèrent choqués par le ton que j'employais. Je n'étais pas ce genre de personne. Je ne disais pas ce genre de choses, mais là je n'en pouvais plus. Heureusement pour moi, aucun professeur ne se trouvait dans la grande salle. Plusieurs têtes se retournèrent, lorsque Mara se leva elle aussi. Toutes les maisons nous regardaient , des sourires malicieux sur le visage, heureux que quelque chose se produise enfin.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Tu n'es qu'une garce malfaisante. Et là encore je suis polie. Jeu 12 Fév - 18:51

Janvier 1980.


Dimanche matin. Il était tôt, extrêmement tôt pour les MacFusty, hormis la brune qui n'avait jamais été une lève-tard, contrairement au reste de la famille. Le monde appartenait selon elle à ceux qui se levaient tôt, et elle aimait tout particulièrement le marteler à sa jumelle Nessa qui battait les marmottes à plate couture ! A ce stade seul un mort pouvait rivaliser. Et puis c'était un bon moment pour se charger du cas Alford en toue quiétude. Ils ne risquaient pas de tomber sur un MacFusty grincheux, ou un serpentard taquin. Installée à un coin de la grande table de serpentard, loin d'Alford, fallait pas non plus pousser mémé dans le chaudron, la MacFusty prenait son petit déjeuner tranquillement, sans se soucier de son voisin qui devait endurer le spectacle choquant qu'elle offrait. MacFusty appartenait à cette espèce spéciale qui de bon matin pouvait engloutir des masses ahurissantes de nourriture. Attrapant à pleines mains une tranche de bacon qu'elle engloutit en quelques secondes, les lèvres luisantes de gras, il y avait un périmètre de sécurité, et de propreté autour de l'adolescente. La jeune sorcière se resservit en bacon, avant d'en faire de même avec les œufs brouillés et les toasts. MacFusty était donc occupée à manger comme un troll au régime, inconsciente de la mauvaise blague qui se tramait autour d'elle. Son inimitié avec Athena Wallace, la petite amie officielle d'Elmyr, était connue de tous. L'adolescente ne s'en cachait pas, elle l'affirmait à qui le voulait et prenait régulièrement un malin plaisir à pourrir l'existence de la gryffondor, qui du reste, n'avait à ses yeux rien du courage de sa maison.
MacFusty buvait donc tranquillement son jus de citrouille lorsqu'un éclat aussi bruyant que soudain attira toute l'attention à la table des rouge et or. La jeune sorcière brune tendit l'oreille, curieuse de savoir si sa sœur ou une de ses cousines était la cible, ou l'origine. Mais lorsqu'elle vit Wallace la Grognasse se tenir debout, rouge comme le cul d'un babouin, et l'invectiver, en la traitant au passage de « garce malfaisante », MacFusty termina tranquillement son jus de citrouille, s'essuya les lèvres avant de se lever.
- Un problème Wallace la Véracrasse ?
Pour une fois qu'elle n'avait absolument rien fait... Et voilà, dimanche matin, dix heures, et cette goule de gryffondor trouvait déjà le moyen de lui gâcher la journée. La mauviette profitait qu'Elmyr et les autres MacFusty ne soient pas là, sinon elle aurait fait comme d'habitude, à savoir fermer la ventouse cocue comme pas permis qui lui servait de bouche.
- Quoi ?
MacFusty se mit soudain à sourire, un sourire sordide et mauvais qui tenait plus du rictus alors que sa voix grave, semblable à un son animal et si particulière, passait d'une table à une autre.
- T'as trouvé du courage au fond de ton bol ce matin ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Tu n'es qu'une garce malfaisante. Et là encore je suis polie. Lun 9 Mar - 7:49

Je n'en pouvais plus de cette fille. Je la trouvais monstrueuse dans tous les sens du terme. Mais je ne pouvais pas me permettre de perdre le contrôle alors que toute la grande salle avait le regard rivé vers moi comme si j'étais une bête de foire. Je décidais alors de marcher audacieusement - je ne suis pas une Gryffondor pour rien - vers la table des Serpentard devant le regard choqué des autres élèves. La distance entre la table des Gryffondor et celle des Serpentard était infime et pourtant j'avais l'impression que des kilomètres nous séparaient. Je n'étais pas réellement effrayé par les Serpentard et nullement par Mara MacFusty, mais sentirent les regards curieux des autres élèves sur moi, me mettait mal à l'aise. Je ne comptais en aucun faire du mal à Mara MacFusty, et ils seraient déçus s'ils espéraient nous voir nous battre en duel ou nous crêper le chignon. Arrivé à la table des Serpentard, Mara m'affubla de plusieurs surnoms qui me laissèrent totalement indifférente. Je lui jetais un regard méprisant. Une gamine voilà ce qu'elle était, une gamine malpropre qui plus est. Elle n'était nullement gracieuse, elle n'avait aucun charme, elle n'était autre qu'une Saumensch, une enfant pressé de grandir ou plutôt un louveteau pressé de sortir les crocs. Je n'avais jamais vraiment eu peur d'elle même si elle pouvait être extrêmement dangereuse, mais elle m'agaçait à un point, et je me demandais comment Elmyr pouvait ne serait ce que la supporter. Nous restâmes de longues secondes à nous regarder sans rien dire. De toute manière pas la peine d'ouvrir la bouche, toutes nos insultes passaient par le regard. Les autres Serpentard me regardaient et j'aperçus même Ebenezer me fixant les sourcils levés, surpris par mon audace. Il était en compagnie d'une blonde et mon visage se crispa, lorsque cette dernière chuchota quelque chose à son oreille. Malheureusement cela n'échappa pas à Mara qui s'apprêtait à ouvrir la bouche.

- Mara, est-ce qu'on peut sortir pour discuter comme des êtres civilisés, tu sais ce que c'est n'est-ce pas?, demandais je tout en la coupant dans son élan, ce qui eut pour effet de faire rire les Serpentard. Je n'étais pas peu fière d'avoir fermer le clape de cette pimbêche, mais à en juger par son sourire mauvais, j'allais me retrouver dans un salle pétrin.

Je savais ce qu'elle s'apprêtait à faire, mais je fis mine de rien. Il ne fallait pas qu'elle devine mon trouble. Elle n'était pas au courant de ce qui se passait entre moi et le jeune homme, et elle ne devait jamais le découvrir. A mon grand étonnement, elle se leva pour me suivre dehors, alors que je m'attendais vraiment à ce qu'elle me jette son assiette à la figure, ou qu'elle me crache à la figure, cela lui aurait beaucoup plus ressembler. Mais j'étais tout de même inquiète, vous savez ce que l'on dit : "Lorsque Mara MacFusty se tait et à l'air calme, c'est qu'en réalité, elle prépare un sale coup." J'étais sur mes gardes et j'avais bien raison de l'être. Lorsque nous sortîmes de la grande salle, arrivé dans le hall, je jetais de nombreux regards autour de nous de peur que des curieux prennent plaisir à nous épier.

"- Ecoute, commençais je, je ne t'aime pas, et toi aussi tu ne m'aimes pas. Mais pourquoi est-ce que tu te comportes comme ça ? Je ne t'ai rien fait que je sache et je trouve ça pathétique venant d'une fille de ton milieu de t'en prendre à moi sous prétexte que ma tête ne te reviens pas. Est-ce que tu serais amoureuse de ton frère ? Non parce qu'à la manière dont tu le regardes, on aurait l'impression. Je te signale qu'Elmyr est mon petit ami, et tu risques pas de nous faire rompre de si tôt.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tu n'es qu'une garce malfaisante. Et là encore je suis polie.

Revenir en haut Aller en bas

Tu n'es qu'une garce malfaisante. Et là encore je suis polie.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» 04. Confessions d'une fausse garce.
» Début de soirée en milieu hostile ...
» REE ϟ la meilleure façon de résister à la tentation, c'est d'y céder.
» Garce en détresse ( Pv Daniel )
» Batman Universe #1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Les oubliettes
 :: 
Les souvenirs de Poudlard
-