C'est la rentrée sur ATDM, tous à bord du Poudlard Express !
La liste des préfets et des capitaines a été affichée, n'hésitez pas à aller la consulter sur le panneau d'affichage !

Partagez|

FEV 1980 — Attaque à Londres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar



PERSONNEL
Le travail est l'aliment des âmes nobles.

PERSONNELLe travail est l'aliment des âmes nobles.
| HIBOUX POSTÉS : 66


MessageSujet: FEV 1980 — Attaque à Londres Jeu 12 Fév - 21:42




La gazette du sorcier
Lundi 15 Fevrier 1980, Londres


AVIS DE RECHERCHE


Les deux sorciers ci-dessus sont officiellement recherchés par toutes les polices sorcières et et tous les aurors du pays, pour l'attaque perpétrés à Londres à Londres en ce lendemain de pleine lune. On connaissait déjà l'identité de Fenrir Greyback, mais pas celle de sa présumée complice: Ariena Blackwell.
Si vous possédez la moindre information sur le lieu où pourrait se trouver l'un de ces individus vous êtes priés d'avertir immédiatement le ministère qui se chargera d'intervenir. N'essayez en aucun d'intervenir par vous-même, ces individus appartiennent à une catégorie de créatures très dangereuses.
Feita Tention

L'imposture
Nouvelle choquante pour le monde sorcier en ce début d'année 1980 – la ministre de la magie était une usurpatrice ! Nous pensions tous que notre ministre était Harmonia Clevergrace, remplaçante du défunt ministre Burke, alors qu'en réalité sa jumelle identique, Funesta, avait prit sa place au pouvoir. Funesta Clevergrace, loin d'être aussi bienfaisante que sa sœur, est une partisane du Seigneur des Ténèbres et porte la marque à son bras.

La supercherie aurait pu continuer bien longtemps si les Aurors et quelques-un de leurs alliés n'étaient pas allé mener l'enquête en Macédoine pour retrouver Harmonia. Cette dernière avait été enfermée dans un hôpital psychiatrique avec aucun espoir d'en sortir, et pauvrement traitée. Harmonia est pour le moment incapable de reprendre sa position, étant toujours en convalescence. Nous ignorons à ce jour si elle retrouvera l'entièreté de ses capacités et sera capable de reprendre une vie normale, mais nous lui souhaitons en tous cas un prompt rétablissement.

Pour ce qui est de Funesta Clevergrace, son sort est à présent entre les mains du tribunal qui se tient à l'heure qu'il est. Selon le code pénal magique, il se pourrait bien que notre usurpatrice se trouve vidée de son âme au moyen d'un bouche-à-bouche avec un détraqueur.

Nous vous tiendrons bien entendu informés dès que l'issu du tribunal nous sera parvenue.
Charle Atan

Nouvelle attaque à Londres

Les loups-garous: ennemis du ministère

"Dans la nuit de lundi à mardi, une énième attaque de loup-garou a  eu lieu, faisant d’innombrables victimes dans un petit quartier de Londres. On reconnaît à la tête de l’attaque le terrible Fenrir Greyback, que les aurors ne semblent pas parvenir à rattraper.
Un nouvel élément s’ajoute à la revendication de Greyback, celle de la complicité d’une jeune louve non répertoriée par le service de régulation des créatures magiques. Il s’agit de la jeune Ariena Blackwell, coupable de l’assassinat de ses parents en 1968 un beau soir de pleine lune. La jeune n’aurait pas été vue depuis plusieurs jours.
En ces temps de terreur on se demande ce que fait le ministère pour nous protéger d'individus, d’individus de cette envergure et pourquoi ils ne sont toujours pas derrière les barreaux. On apprends notamment que la jeune femme, mineure à l’époque des faits concernant ses parents, aurait été innocentée rapidement, défendue avec vigueur par Jane Winstead, avocate reconnue dans le service de la justice des sorcier de premier cycle qui serait par la suite devenue la tutrice de la jeune fille jusqu’à ce que la précédente attaque, la force à virer la jeune femme de chez elle. Ariena Blackwell avait-elle déjà quelque chose à voir avec l’attaque de la dernière fois qui avait fait de très nombreux morts et blessés, sans parler des transformés…"
La plume à papote

INTERROGATOIRES AU MINISTERE
"Des informations auraient fuitées du ministère concernant l'arrestation de plusieurs mangemorts pour des interrogatoires et notamment celui de Rodolphus  Lestrange dont la présence à l'institution Clevergrâce et son implication quant aux mauvais traitements qu'auraient subi certains élèves reste à déterminer. Ce sont les aurors Aaron Lucas et Magnus Gray qui ont été chargés de cet interrogatoire et de cette enquête, mais aucun n'a souhaité s'exprimer sur le sujet, pas plus sur l'interrogatoire passé de Farkas Hitchens, bras droit bien connu de Fenrir Greyback. Le nombre de futurs interrogatoires, est encore inconnu mais un bon nombre d'aurors ont été appelés à se libérer afin de pouvoir mener à bien les interrogatoires.
Anony Mous

Mariage Princier
En ces temps sombres, il est bien aise de montrer que des événements semblables à des contes de fées parviennent quand même à se dérouler. Marlene McKinnon, qui gère depuis peu la boutique du Vif d'Or Acharné sur le Chemin de Traverse, vient d'épouser le 6 Décembre dernier Elwïn VonDacht, héritier prodige de l'aristocratie allemande. Pour des raisons politiques, l'événement a été très surveillé afin de garantir au maximum la sécurité des mariés et des invités. Il semblerait que les nouveaux époux aient réservé une surprise de taille. Elwïn VonDacht n'est en fait que la véritable identité du très célèbre écrivain Abraxas Blenheim, à la bibliographie très largement récompensée par la Gazette Littéraire, Sorcière Hebdo et Magie&Lettres, grâce notamment à un dernier coup de baguette avant de bouillir  et Un poil dans mon sort. La nouvelle a fait son effet et voici donc une identité révélée. Comment va se poursuivre la carrière de cet écrivain au sang bleu ? C'est au public de le décider mais, compte tenu de l'enthousiasme soulevé par cette découverte, la Blenheim Mania n'est pas terminée. En attendant, voici que Marlene McKinnon, épouse VonDacht, est devenue... une princesse !
Kouro Ney
© Méphi.

______________________________

LA PLUME A PAPOTE
que la rumeur court...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: FEV 1980 — Attaque à Londres Jeu 12 Fév - 22:52

Assise à l'une des tables du Pub, Lula émit un long sifflement, les yeux écarquillés.
— Tu permets ? Fit Rufus, et Lula haussa les jambes tandis que son collègue passait la serpillière sous ses pieds en ne masquant rien de son agacement. Pas une seconde la jeune femme ne ressentit de la culpabilité ni un élan d'entraide, et elle continua à lire la Gazette tandis que Rufus râlait allègrement après elle tout en nettoyant le sol avant que les Trois Balais n'ouvrent aux clients.
— T'as lu ça, Ruf ? Ce dernier grogna de mécontentement. La Ministre n'était pas la Ministre mais la sœur de la Ministre ! C'est une histoire de fou... Et en même temps, ce récit d'hôpital psychiatrique et de Macédoine la laissait dubitative. Comment les instigateurs avaient réussi à monter un tel coup ? Combien de temps cela leur avait-il prit ? A combien s'y étaient-ils mis pour réussir leur plan ? Lula jeta un discret regard oblique à Deena Rosmerta, tout en plissant les yeux... D'un coup sec elle ferma la Gazette et sauta sur ses pieds.
— J'ai à faire, je reviens dans deux minutes... Fit-elle en se dirigeant vers la réserve, sans voir Rufus lever les yeux au ciel.
Revenir en haut Aller en bas
avatar



COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 279
| AVATARS / CRÉDITS : Amber Heard - ultraviolences - Bazzart
| SANG : Pur


MessageSujet: Re: FEV 1980 — Attaque à Londres Jeu 12 Fév - 23:03

Fluvia prenait son petit déjeuner lorsque Kretina vint lui apporter la Gazette, fraîchement réceptionnée. L'héritière se contenta tout d'abord de survoler la une, s'attardant tout particulièrement sur l'article du procès de la ministre. L'échange entre les deux sœurs venait d'être découvert et chamboulait toute la société sorcière. Pour Fluvia, ce n'était que la preuve de l'ingéniosité de sa caste.
Mais elle faillit avaler de travers en voyant qu'un article avait été entièrement consacré à McKinnon et à VonDacht. Se redressant sur sa chaise, la blonde parcourut à toute vitesse la colonne qui étalait le bonheur des nouveaux mariés et qui... Et qui révélait que VonDacht n'était autre que...
Abraxas Blenheim, souffla Fluvia, trop choquée pour parler plus fort.
Elle termina l'article. Elle reposa la gazette et but une autre gorgée de son thé. Puis, comme si elle ne croyait pas ce qu'elle venait de lire, elle la reprit et se leva de sa chaise pour déambuler dans la salle à manger, murmurant sa lecture.
Elwïn VonDacht, héritier prodige de l'aristocratie allemande.
Autrement dit celui qui lui avait filé entre les doigts... Elle passa sur les romans récompensés du jeune homme.
Voici que Marlene McKinnon, épouse VonDacht, est devenue... une princesse, lut-elle en haussant cette fois-ci la voix, sidérée par la tonalité mièvre de l'article.

Une princesse ? Mckinnon ? Celle qui vivotait avec sa boutique ? Comment pouvait-on dire ça ? Marlene n'avait rien d'une princesse. Elle n'avait aucune classe, aucun droit à prétendre à ce titre de noblesse. Fluvia se dirigea vers l'âtre qui chauffait la pièce élégamment décorée et se redressa, les ombres flamboyantes dansant sur la silhouette de la jeune femme.
Une princesse ? répétait-elle alors qu'elle sentait grandir en elle une amertume mêlée à de la colère.
Ses yeux brillèrent de jalousie tandis qu'elle serrait le journal entre ses doigts, froissant le papier.
Kretina arriva en ce moment dans la pièce.
Maîtresse Fluvia, souhaitez-vous maintenant votre salade d'ananas ?
L'interpellée se retourna devant l'elfe, un air mauvais et ombrageux collé au visage. Elle n'avait plus faim. Du tout. Ça lui avait coupé l'appétit. Marlene Mckinnon... princesse.
En quelques enjambées, l'héritière traversa la salle à manger et, jetant violemment à la figure de Kretina la Gazette, elle quitta la pièce, furieuse.
Qu'on ne me parle plus de ce maudit mariage, cria-t-elle en regagnant sa chambre.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: FEV 1980 — Attaque à Londres Ven 13 Fév - 10:05

« non, non, non, nonononon... »

tout s'effondrait. tout espoir de faire un jour avancer la cause des lycanthropes s'éteignait en même temps que la vie dans les yeux des victimes de la dernière attaque de greyback, en même temps que le secret d'ariena blackwell. oh pour sûr, je n'étais pas prêt de pouvoir continuer mes petits tests avec elle, mais surtout, ça me brisait le coeur de la voir rendue publiquement coupable de ce crime alors que je savais qu'elle ne pouvait pas en être coupable. ou du moins pas en en ayant conscience, en le souhaitant. après tout, elle ne pouvait pas se contrôler sous sa forme de loup garou... et cela faisait quelques jours déjà que je ne l'avais pas vu.

« voilà que je me mets à douter, reprends-toi hyacinth ! »

et qu'arriverait-il de moi si les employés du ministère faisaient le lien entre ariena et moi ? après tout, je lui ai donné plusieurs rendez-vous à ste mangouste et si nos activités étaient strictement secrètes et discrètes, maintenant que tout le monde savait qu'elle était lycanthrope, et connaissant mon domaine d'études, il ne ferait aucun doute aux yeux de nombres de mes collègues que je connaissais son identité cachée et non-répertoriée par le ministère. étais-je de fait complice de l'attaque qui venait de se produire ?

« hyacinth, je crois que tu vas avoir des problèmes... »

posant les mains brusquement sur la table pour m'aider à me relever, j'abandonnai mon thé tout juste servi et attrapai mon manteau.

« déjà ? mais tu n'as pas fini de petit-déjeuner, mon amour... »


« désolé kathryn mais je dois absolument y aller ! il faut que je trouve ! »

direction ste mangouste. est-ce que la dernière chance de sauver ariena, les loups-garous et moi-même était de trouver ce maudit remède ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 255
| AVATARS / CRÉDITS : Emily Rudd (@CRIPSOW)
| SANG : sang-mêlé et lycanthrope (doublement souillé)


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Pleine lune
| PATRONUS : Aigle
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: FEV 1980 — Attaque à Londres Ven 13 Fév - 11:57

Quand la jeune femme s'éveilla, le corps parcourut de courbatures la matinée finissait en témoignait la pointe dans son ventre qui lui rappellait qu'elle n'avait pas manger depuis la veille au matin. Affaiblir, le corps pour affaiblir la louve, c'était le seul système qu'elle avait trouvé. Maintenant que Magnus était au courant et qu'elle parvenait mieux à se contrôler, elle passait les pleines lunes dans les sous-sols de la maison de Magnus, ou un abri capable de retenir la louve avait été construit dans la plus grande discrétion. L'auror l'avait sans doute remonter puis était partit au travail.

Elle ne s'attendait certes pas à ce qui allait arriver par la suite. Elle s'était lever difficilement bien que les potion revigorante du docteur Jones avait un effet prodigieux, elle se doucha rapidement, en profitant pour faire le décompte de ses blessures, étrangement plus nombreuses qu'à l'accoutumé. Enfin elle descendit déjeuner car elle avait, sans jeu de mots, une faim de loup. Elle aperçut un petit hibou sur le rebords de la fenêtre la gazette des sorciers entre ces griffes, elle ouvrit la porte, paya le petit hibou et déroula la gazette. Sa tête en une du journal la choqua, doublement lorsqu'elle vit celel de Fenrir Greyback à côté de la sienne. Elle lut l'article les mains tremblante se laissa retombé sur la chaise. Se pouvait-il vraiment que... avait-elle pu échapper à la surveillance et aux protections qu'avait mis Magnus pour elle ? Et lui était-il réellement au travail ou bléssé ou mort à ste-Mangouste ?
En quelques secondes, son monde venait de s'écrouler. Il lui sembla ne plus être en sécurité ici, alors que le voisinage la connaissait savait qu'elle vivait ici. combien de temps leur faudrait-il pour prévenir le ministère ?

Elle attrapa la poudre de cheminette, avant de se rappeler qu'elle n'avait nulle part ou aller. Qui voudrais encore d'elle. Elle n'avait aucun moyens de prouver qu'elle n'était pas coupable de cette attaque. Aucune non mais elle pouvait toujours tenter de prouver sa bonne fois. Elle ne voulait pas fuir toute sa vie, si eux ne l'acceptait pas, alors ils pourraient la livrer au ministère.

-"Scott Cauldron" clama-t-elle haut et fort, même si elle n'était pas sur de sa décision. Elle savait que la cheminée la mènerait directement dans la salle du QG. Restait à savoir ce qui elle y trouverait et ce qui se passerait ensuite...

HJ:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 203
| AVATARS / CRÉDITS : Natalie Portman
| SANG : Sang Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père
| PATRONUS : une panthère noire
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: FEV 1980 — Attaque à Londres Ven 13 Fév - 14:35

C'était une matinée comme tant d'autre... Ou pas ..... Elle se leva et jeta un coup d’œil en arrière. Il dormait. L'auror partit à la douche, un petit sourire aux lèvres, s'habilla et descendit dans sa cuisine pour prendre son petit déjeuner. C'était lundi et la semaine commençant, la jeune femme se trainait. Thé infusé, tartines beurrées, le bonheur semblait parfait jusqu'à ce que la gazette atterrisse sur sa table. La photo lui sauta directement aux yeux. Ariena. Ariena recherchée. Ariena, loup-garou. Ariena, associée à Greyback. Ses mains se crispèrent, froissant le papier et une multitude d'émotions la traversèrent. La surprise d'abord, puis la stupeur, la peine et enfin l'urgence. Pauvre Ariena, elle devait être dans tous ses états ! Audrey savait qu'elle n'avait rien fait de tout ce que la Gazette l'accusait. Mais maintenant que sa nature était révélée au grand jour et qu'elle rejoignait la liste des ennemis numéro un du ministère, cela allait devenir très compliqué pour elle....
Dans tout son questionnement, elle n'entendit pas Ragmar qui venait de la rejoindre. Elle lui tendit violemment le journal et une panique sourde la gagna :

- Habille toi, on va au QG.

Elle s'enfila la dernière tartine, tandis que l'homme enfila ses vêtements et les deux membres de l'OP disparurent dans l'âtre de la cheminée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: FEV 1980 — Attaque à Londres Lun 16 Fév - 0:01

C'était le matin, Emmeline était fin prête à partir en cours. De la chambre, Leïa lui posait une question. Mais, depuis qu'elle avait attrapé la Gazette du Sorcier tout juste apportée par Oxymore, les mots de Lyleïa s'étaient effacés sous l'encre du journal.
La lecture du matin aurait du lui apporter de la joie, ou au moins de la satisfaction. Après tout, ils allaient parler du mariage de sa meilleure amie et de son prince, ainsi que de l'ex-Ministre. Ils avaient finalement détrônés Funesta et dévoilé son imposture au monde. Ah, si seulement cela avait été les seules nouvelles du jour....

Au fur et à mesure de sa lecture, les yeux d'Emmeline s'écarquillèrent de plus en plus. C'était impossible.
Impensable.
Elle ne pouvait pas croire aveuglément ce qui était écrit, noir sur blanc. Ariena, son mentor au sein de l'Ordre, celle qu'elle s'était mise à apprécier bien malgré elle, était un loup-garou ? Ariena était présentée au même titre que ce boucher de Greyback, comme sur la liste noire du Ministère ? Ariena était accusée d'un massacre ?

L'incompréhension et le choc premier firent place à une froide réflexion. Elle ne perdait pas son sang-froid. Elle ne pouvait pas réagir sous le coup des émotions, même si elles étaient intenses. Même si une partie d'elle était écroulée sous l'inquiétude, la nervosité, la peur. Et si Ariena était blessée ? Comment devait-elle se sentir, après avoir ouvert le journal le matin même ? Son monde venait de voler en éclats coupants, et il lui fallait marcher dessus. Impossible de ne pas en ressortir blessé.

Une nouvelle fois, la question de Lyleïa retentit. Et une nouvelle fois, Emmeline l'ignora, focalisée sur le problème à résoudre.

[...]

Avec des gestes précipités, elle arracha proprement une feuille au carnet que lui avait offert Sirius à noël et qui ne la quittait plus depuis, et écrivit un bref mot adressé à une camarade de son premier cours de la journée, Elizabeth. Elle préviendrait les professeurs qu'elle était trop malade pour venir.

« Leïa, je dois me rendre immédiatement au QG. » déclara-t-elle d'une voix empressée, qui, elle le savait, allait interpeller sa jumelle. Il y avait de la détresse, dans ce ton. Emmeline, bien malgré elle, était chamboulée.
Revenir en haut Aller en bas
avatar



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 834
| AVATARS / CRÉDITS : Ailera Stone Photography
| SANG : Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Minerva seule, abandonnée.
| PATRONUS : Un lapin blanc, pas si nain que ça...
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: FEV 1980 — Attaque à Londres Lun 16 Fév - 12:43

Le jour n'était pas encore levé que Julius se glissait déjà hors des draps. Il pensait certainement pouvoir me laisser là, seule dans son grand lit, en songeant que je lui volerais instinctivement sa place pour mieux m'étaler, mais c'était raté. Tirée des limbes de mon sommeil par le bruit, puis le froid, croissant, vicieux, qui s'insinuait petit à petit, là où la peau de Julius n'était plus contre la mienne, je finis par ouvrir un oeil. Puis un second. Il me tournait le dos, et prenait visiblement des précautions pour ne pas faire de bruit. Allongée sur le côté, seule ma tête rousse dépassant de la couverture, je lui lançais un faible " Tu fais quoi ? " suivi d'un " Tu vas où ? " avant de couler un regard embrumé vers le réveil. Merlin... Si jusqu'à présent je n'étais pas tout à fait réveillée, le voir me faire face, avec l'air agacé de celui qui pensait pouvoir s'éclipser sans se faire griller en beauté, acheva de mettre fin à ma nuit de sommeil. Je me redressais complètement dans le lit, frissonnant de froid, mais aussi de colère, mais surtout d'angoisse en voyant la marque sur son bras, plus noire encore. Un noir si sombre, si funeste, et pire que tout, cette même marque semblait animée. Elle l'appelait, Il le réclamait.
- Habilles-toi!
Julius soupira, avant de céder à ma demande. D'aussi bon matin je n'étais pas d'humeur à lui épargner quoi que ce soit. Je le sentais aussi agacé, prenant sur lui pour ne pas se montrer désagréable, et cela ne fit qu'accroître mon envie soudaine de le gifler, de le secouer. Mais hélas, c'était peine perdue, et je le savais. Quoi que je dise, quoi que je fasse, jamais Julius ne renoncerait au Seigneur des Ténèbres. Il s'habilla donc en me tournant le dos tandis que mes yeux, rouges de fatigue, et fixés sur lui, lui brûlaient la chair de milliards de reproches informulés. Je n'avais même pas besoin de parler, il suffisait de voir ma tête.
Il tenta une dernière approche câline avant de partir, mais ne reçut pour tout accueil que son propre oreiller dans la figure que je lui balançais de toutes mes forces. Maintenant d'aussi mauvaise humeur que moi, il me quitta le regard noir, et bouillonnant de colère. Julius parti, il m'était désormais impossible de me rendormir, et malgré notre échange froid et belliqueux de ce matin, je devais bien admettre que sentir sa peau contre la mienne, et enfouir ma tête contre lui me manquait déjà. Ce qui me donna une raison supplémentaire d'être de mauvaise humeur lorsque j'ouvris la boutique, bien en avance. Mon elfe Fidel m'apporta mon petit-déjeuner, ainsi que la Gazette. Je faillis m'étouffer avec mon thé en lisant l'article consacré au mariage de Marlene et d'Abraxas, mais fût toutefois profondément soulagée de ne pas voir le nom des invités, et en conséquence le mien et celui d'Orpheus, figurer.
Penser à nouveau au mariage rappela à ma mémoire cette garce de Vance et cela acheva de gâcher ce début de matinée.
- SALE GARCE! hurlais-je soudain, les joues enflammées, avant de sortir ma baguette et de réduire en cendres la gazette.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: FEV 1980 — Attaque à Londres

Revenir en haut Aller en bas

FEV 1980 — Attaque à Londres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» FEV 1980 — Attaque à Londres
» Attaque de fourmis folles/jean Erich Riche
» Le contaminant Gem contre-attaque![Grand Line, Rang B, Révolutionnaires, Massacre ou Fuite?]
» Scénario : Attaque à la lisière de Fangorn (S.D.A)
» L'attaque orque

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Londres :: Balade à Londres :: 
La Gazette du Sorcier
-