GRYFFONDOR : 815 pts | POUFSOUFFLE : 370 pts | SERDAIGLE : 660 pts | SERPENTARD : 760 pts

Partagez|

I am werewolf ! — Scott's Caudrons #LIBRE A L'ORDRE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 264
| AVATARS / CRÉDITS : Emily Rudd (@CRIPSOW)
| SANG : sang-mêlé et lycanthrope (doublement souillé)


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Pleine lune
| PATRONUS : Aigle
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: I am werewolf ! — Scott's Caudrons #LIBRE A L'ORDRE Ven 13 Fév - 12:02

Quand la jeune femme s'éveilla, le corps parcourut de courbatures la matinée finissait en témoignait la pointe dans son ventre qui lui rappellait qu'elle n'avait pas manger depuis la veille au matin. Affaiblir, le corps pour affaiblir la louve, c'était le seul système qu'elle avait trouvé. Maintenant que Magnus était au courant et qu'elle parvenait mieux à se contrôler, elle passait les pleines lunes dans les sous-sols de la maison de Magnus, ou un abri capable de retenir la louve avait été construit dans la plus grande discrétion. L'auror l'avait sans doute remonter puis était partit au travail.

Elle ne s'attendait certes pas à ce qui allait arriver par la suite. Elle s'était lever difficilement bien que les potion revigorante du docteur Jones avait un effet prodigieux, elle se doucha rapidement, en profitant pour faire le décompte de ses blessures, étrangement plus nombreuses qu'à l'accoutumé. Enfin elle descendit déjeuner car elle avait, sans jeu de mots, une faim de loup. Elle aperçut un petit hibou sur le rebords de la fenêtre la gazette des sorciers entre ces griffes, elle ouvrit la porte, paya le petit hibou et déroula la gazette. Sa tête en une du journal la choqua, doublement lorsqu'elle vit celle de Fenrir Greyback à côté de la sienne. Elle lut l'article les mains tremblante se laissa retombé sur la chaise. Se pouvait-il vraiment que... avait-elle pu échapper à la surveillance et aux protections qu'avait mis Magnus pour elle ? Et lui était-il réellement au travail ou bléssé ou mort à ste-Mangouste ?
En quelques secondes, son monde venait de s'écrouler. Il lui sembla ne plus être en sécurité ici, alors que le voisinage la connaissait savait qu'elle vivait ici. combien de temps leur faudrait-il pour prévenir le ministère ?

Elle attrapa la poudre de cheminette, avant de se rappeler qu'elle n'avait nulle part ou aller. Qui voudrais encore d'elle. Elle n'avait aucun moyens de prouver qu'elle n'était pas coupable de cette attaque. Aucune non mais elle pouvait toujours tenter de prouver sa bonne fois. Elle ne voulait pas fuir toute sa vie, si eux ne l'acceptait pas, alors ils pourraient la livrer au ministère.

-"Scott Cauldron" clama-t-elle haut et fort, même si elle n'était pas sur de sa décision. Elle savait que la cheminée la mènerait directement dans la salle du QG. Restait à savoir ce qui elle y trouverait et ce qu'il se passerait ensuite...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 368
| AVATARS / CRÉDITS : Alicia Vikander by Lolitaes
| SANG : Mêlé et fière de l'être


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Les services sociaux. Ca vous étonne ? Avec tout ce qu'elle en a bavé à cause d'eux ...
| PATRONUS : Un étalon sauvage
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: I am werewolf ! — Scott's Caudrons #LIBRE A L'ORDRE Ven 13 Fév - 13:58


T'avais pas le droit. De me mentir, m'abandonner. T'avais pas le droit. Je l'aurais gardé ton secret tu sais ? Ordre & Mae

I am werewolf !

Choquée, Maëlyn fixait le journal d'un air complètement désemparé. Kingsley tenta de la sortir de son état de choc sans pour autant y parvenir. Elle ne comprenait pas. Ne comprenait plus. Mais maintenant au moins elle savait. Ce qui n'avait pas été le cas des années auparavant. Elle se souvenait parfaitement. Ariena et elle avait été à Poudlard ensembles, dans la même maison et dès les premiers instants elles étaient devenues amies. Dans le train qui les menaient à Poudlard elles avaient pas mal discuté et avaient beaucoup rit. Maëlyn avait alors cru trouver enfin une amie, une vraie. Et puis quelques années après tout avait changé. Ariena était devenue froide, distante, sauvage. Elle l'avait rejetée, repoussée, abandonnée. Maëlyn s'était pour accrochée, vraiment, elle s'était battue pour elle, pour leur amitié mais Ariena n'avait jamais cédé et l'italienne avait fini par abandonner. Depuis, leur relation n'avait cessée de se dégradée jusqu'à un point tel que Maëlyn ne ressentait plus qu'amertume et ressentiment envers la jeune femme. Dire que l'italienne était rancunière était un doux euphémisme mais c'était plus que ça. Ariena lui avait fait espérer qu'elle pourrait s'intégrer quelque part, qu'elle ne serait plus jamais rejetée et elle l'avait ensuite repoussée, abandonnée une nouvelle fois comme ils le faisaient tous. Et elle avait eu mal. Assez mal pour lui en vouloir même tant d'années plus tard. Il n'y avait pas de prescription à une douleur pareille. Mais le journal de ce matin venait de lui apprendre ce que son ancienne meilleure amie lui avait dissimulé toutes ces années. - Il faut que j'aille au QG, déclara t-elle alors en filant, préoccupée.

Elle y arriva rapidement, salua ses "grands-parents adoptifs" et descendit dans le sous-sol qui servait de QG à l'Ordre du Phénix. Il n'y avait personne encore et la pièce était sombre, seulement éclairée par le feu qui brûlait dans la cheminée. Maëlyn s'installa dans un des fauteuils près de l'âtre, le regard plongé dans les flammes qui y dansaient. Elle resta là un bon moment avant que Paulie ne descende pour lui offrir un chocolat et des biscuits. Maëlyn lui sourit, déposa un baiser sur sa joue toute douce avant de s'asseoir sur une chaise face au feu et d'attendre. Les flammes finirent par devenir vertes quelqu'un en sorti. Maëlyn ne mit pas longtemps à reconnaître Ariena. Un petit sourire bref orna ses lèvres.  Elle savait qu'elle finirait par venir ici. Après tout, c'était le seul endroit où elle était véritablement en sécurité. Elle laissa quelques secondes à son ex amie pour reprendre ses marques puis parla. - Tu es véritablement la femme la plus stupide de la planète Ariena Blackwell, fit-elle d'une voix très calme. Beaucoup plus calme que ne le laissait présager son regard furibond. La lumière s'alluma alors qu'elle se levait et qu'elle posait brusquement le journal sur la table près de la jeune femme. Elle semblait vraiment furieuse. - C'est pour ça ? C'est simplement pour ça que tu m'a rejetée toutes ces années ?!! Tu croyais quoi ? Que j'allais te traiter de monstre et le crier sur tous les toits de Poudlard ?! Dire qu'elle était furieuse était un aussi doux euphémisme que le fait qu'elle soit rancunière. Tu es une imbécile ! Et dans son regard au delà de la colère on voyait à quel point elle était blessée. Tu aurais du avoir confiance en moi. Moi je ne t'aurais jamais abandonnée. Et elle lui tourna le dos pour se diriger vers les escaliers menant au bar.
(c) crackle bones

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 202
| AVATARS / CRÉDITS : Natalie Portman
| SANG : Sang Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père
| PATRONUS : une panthère noire
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: I am werewolf ! — Scott's Caudrons #LIBRE A L'ORDRE Ven 13 Fév - 14:54

C'était une matinée comme tant d'autre... Ou pas ..... Elle se leva et jeta un coup d’œil en arrière. Il dormait. L'auror partit à la douche, un petit sourire aux lèvres, s'habilla et descendit dans sa cuisine pour prendre son petit déjeuner. C'était lundi et la semaine commençant, la jeune femme se trainait. Thé infusé, tartines beurrées, le bonheur semblait parfait jusqu'à ce que la gazette atterrisse sur sa table. La photo lui sauta directement aux yeux. Ariena. Ariena recherchée. Ariena, loup-garou. Ariena, associée à Greyback. Ses mains se crispèrent, froissant le papier et une multitude d'émotions la traversèrent. La surprise d'abord, puis la stupeur, la peine et enfin l'urgence. Pauvre Ariena, elle devait être dans tous ses états ! Audrey savait qu'elle n'avait rien fait de tout ce que la Gazette l'accusait. Mais maintenant que sa nature était révélée au grand jour et qu'elle rejoignait la liste des ennemis numéro un du ministère, cela allait devenir très compliqué pour elle....
Dans tout son questionnement, elle n'entendit pas Ragmar qui venait de la rejoindre. Elle lui tendit violemment le journal et une panique sourde la gagna :

- Habille toi, on va au QG.

Elle s'enfila la dernière tartine, tandis que l'homme enfila ses vêtements et les deux membres de l'OP disparurent dans l'âtre de la cheminée.
Audrey ne savait pas sur qui elle tomberait, mais elle s'en moquait, la priorité était de voir la réaction des autres membres et le plan d'action pour aider/couvrir Ariena.

Audrey et Ragmar apparurent dans la flamme verte et avant qu'elle ne se soit complétement dispersée, elle entendit Maelyn. OUCH. Elle n'était pas au courant et commençait à régler ses comptes. Ils tombaient plutôt mal mais les jeunes femmes devaient se reprendre et mettre leur ego de côté au service de l'Ordre. D'une voix distincte elle tenta d'apaiser les esprits, tout en lui faisant la leçon :

- Maëlyn, reviens, c'est important ! C'est pas vraiment le moment pour faire des remontrances, Ariena a besoin de nous !


Elle jeta un regard tendre et entendu à sa jeune amie dont la nature la rapprochait. Audrey parlait un peu pour elle aussi. Que se passera-t-il quand ILS sauraient pour elle ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 264
| AVATARS / CRÉDITS : Emily Rudd (@CRIPSOW)
| SANG : sang-mêlé et lycanthrope (doublement souillé)


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Pleine lune
| PATRONUS : Aigle
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: I am werewolf ! — Scott's Caudrons #LIBRE A L'ORDRE Ven 13 Fév - 21:28

Dire qu'Ariena était totalement perdue était un euphémisme. La situation était bien pire. Elle qui avait toujours réussi à garder son sang-froid en toute circonstance, elle ne savait actuellement même plus ou elle était. Alors que les flammes vertes l'enveloppèrent pour la mener au QG de l'ordre, elle se prépara pour ce qui lui arriverait la-bas. Des insultes sans doute, ceux qui la traiteraient de monstre. Audrey tenterait de les calmer peut-être mais si ça couverture risquait de tomber, elle n'irais pas plus loin pour la soutenir, et elle la comprenais. Elle ne permettrais jamais qu'Audrey perde sa couverture à cause d'elle.
Quand elle arriva, elle n'aperçut que Maëlyn. Elle savait que la jeune femme ne serait pas tendre avec elle, pas alors qu'elle éprouvait toujours de la rancune pour la louve. Malgré tout Ariena avait toujours assumer ses choix y comprit celui de barrer Maë de sa vie pour lui laisser une chance de vivre sans le poids d'un loup-garou avec elle.
Elle fut surprise par le ton calme de la jeune femme quand elle prit la parole. Stupide ? Ca elle le savait déjà. elle avait été stupide de passer ici, elle avait été stupide de se laisser une chance avec Magnus alors que en l'ayant hébergé il serait maintenant soupçonné.  

Elle sursauta quand la joueuse de Quidditch posa brutalement le journal sur la table, la couverture en évidence. La jeune femme se voyait sourire sur la photo qu'avait choisie la presse sorcière. Elle voyait aussi Greyback, le regard malsain...comment pouvait-elle associer avec un individus pareil. Il n'avait en commun que leur nature.
Elle écouta silencieusement Maë donc le ton montait au fur et à mesure qu'elle parlait. Biens sur qu'elle lui en voulait de ne rien lui avoir mais c'était-elle une seule mise à sa place depuis qu'elle était au courant ? Sans doute pas.

La jeune femme était tellement perturbé que la tête baissé, elle n'aperçut pas tout de suite Audrey et Ragmar qui venait d'arriver à leur tour. Ce fût d'ailleurs Audrey qui retint l'italienne.

-"C'est bon Audrey dit-elle la voix fantomatique "Je n'aurais pas du passer ici de toute façon."
Quand Audrey c'était fait mordre, Ariena avait du prendre sur elle, cesser de se maudire pour permettre à sa mentor d'accepter la chose dans de meilleure condition. En en soit Audrey avait largement dépassé le maître, car Ariena elle n'avait jamais eut de cesse que de se rabaisser. Elle avait pourtant un caractère fort et ne se laissait jamais marcher sur les pieds, nombreux était ceux qui pouvaient en témoigner, mais quand il s'agissait d'elle-même Ariena perdait toute confiance et toute envie de se battre. Elle était un monstre point barre !

Elle se rappela soudain que Magnus n'était pas la quand elle s'était réveillé. Elle n'avait de souvenir de la pleine lune mais ce matin elle s'était réveillée chez eux et non dans la cage. Avait-elle effectivement participer à l'attaque avant que la louve ne revienne ? Et Magnus avait-il été bléssé ?

-"Audrey, je...Je sais pas ce qu'il c'est passé. Magnus ? Il était pas la..." La jeune femme commençait à se perdre. Elle savait que si elle avait vraiment participer à cette attaque, elle ne s'en remettrait jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: I am werewolf ! — Scott's Caudrons #LIBRE A L'ORDRE Dim 15 Fév - 22:09

C'était le matin, Emmeline était fin prête à partir en cours. De la chambre, Leïa lui posait une question. Mais, depuis qu'elle avait attrapé la Gazette du Sorcier tout juste apportée par Oxymore, les mots de Lyleïa s'étaient effacés sous l'encre du journal.
La lecture du matin aurait du lui apporter de la joie, ou au moins de la satisfaction. Après tout, ils allaient parler du mariage de sa meilleure amie et de son prince, ainsi que de l'ex-Ministre. Ils avaient finalement détrônés Funesta et dévoilé son imposture au monde. Ah, si seulement cela avait été les seules nouvelles du jour....

Au fur et à mesure de sa lecture, les yeux d'Emmeline s'écarquillèrent de plus en plus. C'était impossible.
Impensable.
Elle ne pouvait pas croire aveuglément ce qui était écrit, noir sur blanc. Ariena, son mentor au sein de l'Ordre, celle qu'elle s'était mise à apprécier bien malgré elle, était un loup-garou ? Ariena était présentée au même titre que ce boucher de Greyback, comme sur la liste noire du Ministère ? Ariena était accusée d'un massacre ?

L'incompréhension et le choc premier firent place à une froide réflexion. Elle ne perdait pas son sang-froid. Elle ne pouvait pas réagir sous le coup des émotions, même si elles étaient intenses. Même si une partie d'elle était écroulée sous l'inquiétude, la nervosité, la peur. Et si Ariena était blessée ? Comment devait-elle se sentir, après avoir ouvert le journal le matin même ? Son monde venait de s'écrouler.

Une nouvelle fois, la question de Lyleïa retentit. Et une nouvelle fois, Emmeline l'ignora, focalisée sur le problème à résoudre.

Ariena, un loup-garou. Après Remus, Ariena. Mais pour Remus, elle l'avait appris de sa bouche. Ici, il n'y avait pas de preuve. Il fallait qu'elle parle à Ariena. Il fallait qu'elle lui demande la vérité. Il fallait qu'elle vérifie que tout allait bien. Il fallait qu'elle la voie, ou au moins qu'elle joigne les autres membres de l'Ordre pour mettre les choses au point.

Avec des gestes précipités, elle arracha proprement une feuille au carnet que lui avait offert Sirius à noël et qui ne la quittait plus depuis, et écrivit un bref mot adressé à une camarade de son premier cours de la journée, Elizabeth. Elle préviendrait les professeurs qu'elle était trop malade pour venir.

« Leïa, je dois me rendre immédiatement au QG. » déclara-t-elle d'une voix empressée, qui, elle le savait, allait interpeller sa jumelle. Il y avait de la détresse, dans ce ton. Emmeline, bien malgré elle, était chamboulée.
Comme seule explication, elle tendit la Gazette à Lyleïa avant de transplaner immédiatement devant le Scot's Cauldron.

Elle garda son capuchon rabattu pour ne pas attirer l'attention. Son teint était encore plus pâle qu'à l'haccoutumée, et elle conservait difficilement son impassibilité. Cela était toujours difficile, quand elle était engagée émotionnellement et que la stupide sensibilité qu'elle se faisait un honneur d'étouffer tentait de refaire surface.
Mais c'était une situation de crise. En de telles situations, Emma savait être un bloc de granit, solide et imperturbable.

Elle s'engouffra dans le bar, saluant sobrement les gérants avant de se rendre directement dans la partie réservée au QG.
Remus était-il au courant, pour le statut d'Ariena ? Bien sur qu'il l'était. Emmeline avait pris soin de faire des recherches poussées sur le sujet des lycanthropes lorsque Remus lui avait révélé sa nature. Deux d'entre eux, même humains, pouvaient se reconnaître.

Elle poussa un soupir étouffé en voyant qu'Ariena était là. Par Merlin, merci. Une partie de l'inquiétude qui lui broyait l'estomac venait de s'envoler, en sachant qu'Ariena était en sécurité au QG plutôt que perdue quelque part dans la nature avec l'ensemble de la police sorcière à ses trousses.
Elle enleva sa capuche, analysa rapidement la scène. Maëlyn, Audrey, Ragmar et elle, voilà les seuls membres arrivés. D'autres les rejoindraient sûrement bientôt, dès qu'ils auraient posés les yeux sur l'article choc.

S'approchant d'Ariena, elle l'étudia d'un œil professionnel. Pas de colère, pas de pitié, juste une illisible gravité.

« Tu as bien fait de venir. Tes blessures ne sont pas trop graves ? As-tu besoin de potions de soin, ou de quoi que ce soit d'autre ? S'il le faut, n'hésite pas à t'asseoir. » La pleine-lune avait été dans la nuit. Elle n'avait quasiment pas dormi, trop inquiète pour Remus. Oh, elle savait qu'il irait bien, il avait Sirius, James et Peter.... Mais ça ne l'empêchait pas d'être à un niveau d'alerte qui empêchait le sommeil de la prendre. Elle était de toute manière une vieille habituée des nuits blanches, néanmoins pour des raisons moins magiques que les lycanthropes...
Elle n'aurait jamais imaginé que deux personnes de qui elle se souciait sincèrement soient dans la même position. Dans ces circonstances, comment pouvait-elle être sûre qu'aucun autre de ses camarades ne gardait pas le même secret inavouable ? C'était sans importance. Tous avaient leurs jardins secrets, et comme cela était prouvé avec ce qu'il se passait maintenant, c'était parfois mieux...

« Tous les Aurors sont en ce moment à la recherche d'Ariena, c'est une véritable chasse à la sorcière qui est lancée. Ceux qui ont des comptes à régler les régleront plus tard. » fit-elle remarquer en voyant sa collègue, Maëlyn, qui semblait sur le point de le faire. Elle même fourmillait de mille et une interrogations plus personnelles, mais ce n'était pas le moment. « Il faut convoquer officiellement les membres de l'Ordre, tous ne lisent pas forcément la Gazette dès le réveil. Et réfléchir à te trouver une planque, mettre au point un système de protection pour empêcher qu'ils ne puissent t'attraper. Mon appartement peut servir, au moins le temps d'une nuit. Pas celui que je partage avec Lyleïa, mais celui dans Londres moldu, que je continue à louer. De puissants sorts de protections sont installés, et personne ne pourrait y remonter, puisque toi et moi ne nous fréquentons pas en dehors de les réunions et des missions. » Ce n'était pas exactement un reproche.... Simplement une constatation. Emmeline ne s'attachait pas aux gens, elle gardait ses distances, elle faisait tout pour du moins. Mais Ariena avait été un mentor, et d'une certaine façon, Emma avait voulu se reposer sur elle, s'en faire plus qu'une collègue. Ca n'avait pas fonctionné, car le mentor faisait tout pour la garder loin. Emmeline en avait ressenti une certaine rancune, après tout, ce n'était pas souvent qu'elle voulait volontairement se lier d'amitié avec quelqu'un.

Mais maintenant, elle comprenait pourquoi. A cause de son statut de lycanthrope, elle avait du se sentir obligée de repousser tous ses "proches". Réaction compréhensible, pardonnable. Il aurait été de toute manière hypocrite qu'Emmeline lui en veuille pour cela.
Et pour le moment, tout son être était concentré sur des éléments bien plus pratiques.

Fébrile, elle lissa les plis inexistants de sa jupe, avant de planter des yeux déterminés dans ceux de son mentor.

« Il faut découvrir la vérité sur ce qu'il s'est passé. Tu n'étais pas déclarée, pourtant l'information est devenue publique. Qui a bien pu te trahir ? Est-ce à cause de ton séjour à St Mangouste, les médicomages qui s'occupaient de toi avaient-ils découvert ta condition de lycanthrope ? Il me faut la source. » Elle parlait froidement, mécaniquement, tel une machine. C'était le futur travail d'Emmeline, que de régler les problèmes d'autrui, que d'innocenter ou d'inculper. Autant dire que ses capacités allaient être utiles pour cette nouvelle crise qui touchait l'Ordre... Peut-être était-elle un peu brusque, mais ils n'avaient pas de temps à perdre. « J'ai besoin... Non, nous avons besoin de tous les détails. Tout ce dont tu peux te souvenir, toutes les armes qui nous aideront à te protéger. »

Il y avait tant à faire, tant à prévoir, tant à rechercher. Ses contacts au Ministère seraient utile, Melody serait forcément au courant d'éléments importants, même si le département de la Justice Magique serait plus préoccupé par le cas de la Minsitre usurpatrice que par une attaque de loups-garous.

Le pire dans toute cette histoire ? C'était qu'Ariena pouvait aussi bien être innocente que coupable. Un lycanthrope transformé n'était plus maître de lui-même. Si pour une raison ou une autre Ariena n'avait pas passé sa transformation dans un lieu cloisonné, elle pouvait très bien avoir tué tous ces innocents.... Pourtant, la culpabilité ne tombait pas sur la sorcière, mais sur la bête.
Emmeline mettait un point d'honneur à différencier le loup de l'homme, depuis qu'elle savait pour Remus. L'un avait la raison, l'autre non. Cela changeait toute la donne.

Dragées :
 

PS :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: I am werewolf ! — Scott's Caudrons #LIBRE A L'ORDRE Lun 16 Fév - 22:40

L'auror avait passé la nuit à planquer. De longues heures d'ennui et quelques précieuses minutes. Le plan c'était juste de filer ce type qui paraît-il avait quelque chose à voir avec Antonin Dolohov. Mais leur plan aurait pu s'arrêter tout net si leur filon s'était fait casser la gueule et abandonné dans une ruelle. Gray avait du s'en mêler, et ça ne lui avait pas déplu de balancer quelques sorts. Pas trop vifs, pas trop précis. Il en avait raté plusieurs pour ne pas avoir l'air d'être trop bon, et en avait même chopé quelques-uns à coups de poings et coups de pieds. Depuis leur filon l'avait à la bonne et le traînait dans ses nuits sans sommeil mais toujours avec une chope. Ce matin-là il venait faire son rapport quotidien à Aaron. Il puait la bière, et le vomi même, un abruti qui lui avait dégueulé sur les godasses. La trace avait disparu mais pas l'odeur. Gray n'avait même pas atteint les ascenseurs qu'on lui fourra la gazette dans la main contre une pièce. Il la lut à toute vitesse, avant de s'arrêter brusquement, provoquant de ce fait un petit embouteillage. Sidéré, Gray fit violemment demi-tour, jusqu'à courir en dehors du ministère pour transplaner. Il entra brusquement dans le Scott's Cauldron, heureusement vide à cette heure-ci, se signala brièvement avant de foncer au sous sol où il espérait retrouver Ariena.
Catastrophé, Gray manqua de se rompre la nuque dans les escaliers, et devint livide en voyant qu'Ariena était là, entourée de membres de l'Ordre. Tout foutait le camp. Pire, il avait vraiment la sensation que le sol se dérobait sous ses pieds. Elle était dans une merde monumentale, et il le savait, aussi pris de court et bouleversé soit-il.
La vérité était qu'il ignorait tout des dernières heures. Il n'avait pas vu Ariena depuis un moment, et ça lui semblait maintenant une éternité. Une éternité coupable ou innocente, l'auror n'en savait rien, il ne pourrait même pas se porter garant, jurer qu'il était avec elle, boire même du véritaserum pour la disculper.
Et lorsqu'il la vit, désemparée, abasourdie par le choc, par la nouvelle, Gray ne put faire autre chose que la serrer dans ses bras à l'en étouffer. Les larmes lui montèrent aux yeux, et il fit un gros effort pour ne pas craquer. Merlin elle était en vie, et pas salement amochée comme il avait déjà pu le voir.
- La vérité c'est que c'est pas elle ! C'EST PAS ELLE VANCE ! Hurla-t-il à l'encontre de la sorcière qui proposait pourtant son aide.
- Ce, ce n'est pas possible, balbutia Gray, la voix tremblante, parasitée par les émotions, Ce n'est pas possible parce que j'ai construit un abri dans mon grenier Vance, et j'te rappelle que j'suis auror, je sais comment ça fonctionne, je sais quoi faire. Ariena n'aurait pas pu l'ouvrir seule, c'est impossible tu entends ? Impossible ! La cage ne s'ouvre que de l'extérieur, et, il se tut un instant, le regard brûlant avant d'avouer, au bord du malaise, J'étais en planque pour le ministère, tu le sais Audrey, ça fait au moins deux jours que j'suis pas rentré chez moi. J'ai pas pris le risque pour ne pas me faire griller.
Revenir en haut Aller en bas
avatar



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 682
| AVATARS / CRÉDITS : Dianna Agron by purple haze
| SANG : Pur et alors quelle importance ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Devenir comme son père/
| PATRONUS : Aigle Royal
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: I am werewolf ! — Scott's Caudrons #LIBRE A L'ORDRE Jeu 19 Fév - 18:17

Ce matin là, Lyleïa se réveilla plus sereine qu'habituellement. Aucun cauchemar, aucun rêve n'avaient troublé son sommeil et ça faisait du bien. Elle allait de mieux en mieux, elle était même rentrée officiellement dans l'Ordre. Elle ne faisait pas encore des missions, un peu trop fragile pour ça psychologiquement, mais elle participait aux réunions et s'entraînait régulièrement. Ses cours se passaient bien, elle adorait ce qu'elle faisait et Swann allait de mieux en mieux. Il allait sortir là. Tout allait bien. Tout irait bien. Ce matin là, en se réveillant, la jeune femme prépara le petit déjeuner et réceptionna la Gazette. Elle ne prit pas le temps de la lire, finissant les toasts alors que Emmeline se levait. - Méline tu veux des pancakes ? demanda t-elle. Aucune réponse. En soupirant elle se tourna vers sa jumelle qui semblait perdue dans le journal. L'ex Serpentard lui reposa une nouvelle fois la question et une nouvelle fois sa colocataire l'ignora superbement. Il lui semblait que quelque chose la perturbait. D'un coup de baguette, Lyleïa laissa le reste du petit déjeuner se faire tout seul et s'approcha. - Méline qu'est ce qui se passe ? demanda t-elle inquiète. Dire que pour une fois que tout allait bien, il fallait que tout bascule encore une fois. - Leïa, je dois me rendre immédiatement au QG, fit alors Emmeline avant de disparaître trente secondes plus tard, laissant la jeune femme interdite. En soupirant elle prit le journal et regarda la une. Et comprit.

Elle s'habilla rapidement, rangea toute la cuisine d'un simple coup de baguette puis se rendit au Scott's Caudrons par la voie des cheminées. Quand elle y arriva, il commençait déjà à y avoir du monde. Elle entendit vaguement Maëlyn envoyer Audrey se faire voir et monter à l'étage au dessus, puis Magnus se mit à hurler sur Emmeline avant de limite se mettre à pleurer. Bon. Il fallait calmer l'ambiance là parce que sinon ça allait finir en bagarre. - On se calme, fit-elle d'une voix douce et ferme. Ca ne sert à rien de se hurler dessus. On va arranger ça. Elle semblait la voix de la raison parmi tout ce chaos. C'était Lyleïa. Elle avait apprit à garder son sang-froid face à toutes les situations, de crise ou non. Plus tu vas paniquer, plus tu vas te bloquer Ariena. Il faut que tu te calme, que tu respire et que tu tente de te souvenir. Personne ne te crois coupable ici, tu n'est pas en danger parmi nous. Alors calme toi. Elle lui sourit avec douceur. Tu veux boire quelque chose ? Un thé te ferais du bien. Je vais t'en chercher un si tu veux. Quelqu'un veut autre chose ? Son regard vert doré fit le tour de l'assemblée et se posa sur Magnus. Il était le plus énervé ici. Elle lui sourit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PRÉFET GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

PRÉFET GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 876
| AVATARS / CRÉDITS : Jackson Rathbone
| SANG : sang mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: I am werewolf ! — Scott's Caudrons #LIBRE A L'ORDRE Jeu 19 Fév - 22:09

Remus se réveilla en sursaut, transpirant, tous ses muscles endoloris, le cœur battant. Mais comme d'habitude à chaque lendemain de pleine lune, tout allait bien. A la fin de sa transformation, Sirius et James avait ramené leur ami à leur appartement, après avoir gambader joyeusement toute la nuit. Mais comme il y avait souvent des trous noirs dans sa mémoire sur certaines partie de la nuit, Remus ne pouvait s'empêcher d'angoisser à chaque réveil. Une rapide inspection le rassura sur ce dont il se souvenait. Une pleine lune plutôt paisible (aussi paisible qu'elle pouvait l'être dans ces conditions) et pas de blessures à déplorer pour une fois. Il se leva doucement, se sentant comme toujours en post-pleine lune, faible et affamé. Il se dirigea néanmoins directement à la salle de bain, se rafraichissant sous une bonne douche qui élimina l'odeur âcre qui lui collait à la peau, vestige du loup. Puis direction la cuisine, où il se rua sur le frigo pour attaquer la charcuterie qu'il avait mis de côté. Il commença à reprendre des forces lorsque son oeil fut finalement attiré par la Gazette que le hiboux avait déposé avant son réveil. Il faillit avaler de travers et parcourant, fébrile, l'article sur l'attaque, et surtout, la dénonciation qui visait Ariena... "Oh non..." Il sauta sur ses pieds et toqua vivement à la porte de la chambre de Sirius.

- Il s'est passé quelque chose, faut aller au QG. Je...
pendant un bref instant il hésita. Est-ce qu'il devait vraiment y aller ? Tout le monde n'était pas au courant de sa condition, et d'habitude, il évitait d'apparaître avec son air malade de post-pleine lune, surtout que vu les circonstances... J'y vais.

Il prit le risque de transplaner, plutôt dangereux dans son état de fatigue. Mais il arriva sans encombre au Scott's Cauldrons et rejoignit les autres en bas. Il se fit discret, évitant de prendre la parole. Maintenant qu'il était là, il réalisait ce qui se jouait, pour lui aussi. Si il s'était avéré que l'Ordre tourne le dos à Ariena, il aurait également su qu'il n'y était pas à sa place. Comment aurait-il gérer ça ? Rien que d'y penser, il frissonna. Mais si la tension était palpable, rejeter Ariena semblait hors de question. Remus resta cependant en retrait, mal à l'aise. Il croisa le regard d'Audrey. Il savait qu'elle pensait à la même chose. Il était rare de pouvoir être sûr que quelqu'un comprenne ce que l'on ressent, mais Ariena pouvait être sûr qu'il y avait deux personnes dans la salle qui la comprenait mieux que quiconque.

______________________________

- Remus J. Lupin -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 226
| AVATARS / CRÉDITS : Charles Micheal Davis
| SANG : pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: I am werewolf ! — Scott's Caudrons #LIBRE A L'ORDRE Ven 20 Fév - 22:46

Dès que Mae avait posé ses yeux sur le journal, Kingsley comprit qu’il y avait quelque chose qui clochait. Il ne put savoir ce que c’était que lorsque sa compagne partie précipitamment au QG de l’Ordre. Il eut parcouru la une de la Gazette, et jura entre ses dents. Sans perdre plus de temps, il se prépara à transplaner, mais au Ministère de la Magie quant à lui. Avant de rejoindre l’Ordre, il devait s’enquérir de la situation au Bureau des Aurors. Si Ariena était déjà recherché par certains de ses collègues, il devait s’assurer de les envoyer sur de fausses pistes. Il était impératif qu’elle échappe à un interrogatoire au Ministère, et encore plus à un procès. Les Mangemorts pourrissant le système s’en donneraient à cœur joie et si le lien était établit avec l’Ordre, c’était un discrédit complet qui les menaçait. Une fois sa mission de désinformation accomplie, il rejoignit le Scott’s Cauldron. Il retrouva Maëlyn, seule, alors que les autres étaient probablement en bas. Elle sentait sacrément touchée par la nouvelle. Si King était au courant qu’il y avait un certain passif entre l’Italienne et Ariena, il n’en connaissait pas les détails. Il la rejoignit et passa un bras sur ses bras.

- Il faudrait peut-être aller rejoindre les autres, tu ne crois pas ?
dit-il d’une voix douce. Cette histoire n’a rien de personnel, tu sais. Greyback avait l’intention de nous diviser en lâchant ça, il ne faut pas lui donner raison.

Après avoir déposé un baisé sur la joue de la jeune femme, il la laissa libre de le suivre re-joindre les personnes déjà présente. Il arrive pile au moment pour Lyleïa proposait du thé, pour détendre une atmosphère qu’il ressentit immédiatement particulièrement tendue.


- Je pense qu’une tournée générale de thé ne fera de mal à personne, merci Lyleïa. Il profita de l’accalmie apporté par cette dernière pour donner ses nouvelles. Il y a déjà des hommes du Ministère à ta recherche Ariena, mais pas de soucis à se faire de ce côté, on peut te couvrir sans problème, ils ne te trouveront pas. Mais il est clair que ce coup monté avait l’Ordre comme cible. Ils veulent tenter de semer la discorde, et de nous faire tout crédit si le nom de l’Ordre est associé à cette histoire. Il faut trouver un moyen de détourner l’affaire. Il n’avait pas de plan précis en tête, mais était sûr de la ligne conductrice à suivre. Il attendait le soutien de ses camarades, ce qui serait le meilleur moyen de rassurer la pauvre Ariena, complètement effondrée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 368
| AVATARS / CRÉDITS : Alicia Vikander by Lolitaes
| SANG : Mêlé et fière de l'être


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Les services sociaux. Ca vous étonne ? Avec tout ce qu'elle en a bavé à cause d'eux ...
| PATRONUS : Un étalon sauvage
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: I am werewolf ! — Scott's Caudrons #LIBRE A L'ORDRE Ven 20 Fév - 23:23


T'avais pas le droit. De me mentir, m'abandonner. T'avais pas le droit. Je l'aurais gardé ton secret tu sais ? Ordre & Mae

I am werewolf !

Maëlyn faisait tourner le liquide dans sa tasse en fixant le mur en face d'elle, les yeux dans le vague. Elle était en colère mais plus que tout elle était malheureuse et très blessée. Ariena avait été la première personne à l'accepter à Poudlard et a lui montrer qu'elle pouvait être aimée, qu'elle pouvait être quelqu'un. D'elle, Maëlyn aurait pu tout accepter. Même le fait qu'elle était un loup-garou. Mais non, Ariena avait préféré la rejeter, vivre ça toute seule, lui faire mal pour l'éloigner d'elle. Et encore une fois Maëlyn s'était sentie comme une moins que rien, une exclue. Alors non, elle n'avait pas très envie de consoler la jeune femme. D'où le fait qu'elle ai envoyé balader Audrey. D'habitude elle était enflammée mais moins virulente, plus mature. Elle s'en voulait un peu d'ailleurs de sa réaction si vive alors qu'ils auraient du être tous unis. Mais elle était un peu trop fière et beaucoup trop en colère pour redescendre maintenant. Elle en voulait à Ariena, pas d'être un loup-garou, ça ne la dérangeait pas outre mesure, mais de ne pas lui avoir fait confiance. La jeune était tellement plongée dans ses pensées, qu'elle n'entendit pas Kingsley arriver et sursauta violemment lorsqu'il lui parla. - Il faudrait peut-être aller rejoindre les autres, tu ne crois pas ? Cette histoire n’a rien de personnel, tu sais. Greyback avait l’intention de nous diviser en lâchant ça, il ne faut pas lui donner raison. Sa voix douce apaisa la jeune femme plus que tout autre chose. Il était le seul à avoir une telle influence sur elle. Elle ferma les yeux et prit une grande respiration. Elle sourit doucement quand il l'embrassa sur la joue mais ne bougea pas. Elle avait encore besoin de quelques minutes.

Ce fut la voix douce de Lyleïa, l'une de leur dernière recrue, qui lui fit relever la tête. Elle demandait du thé pour tout le monde. La russe la regarda et lui sourit d'une telle manière que Maëlyn sut qu'elle comprenait, qu'elle avait vécu quelque chose d'identique. Se faire rejeter par une personne qu'on aime c'est difficile et douloureux. - Attends je vais t'aider, fit-elle avec plus de douceur qu'elle n'en n'avait eu pour Ariena et Audrey. Elles descendirent ensembles avec les plateaux contenant le thé et les tasses puis Maëlyn alla se mettre à côté de Kingsley, l'air toute petite à côté de lui. Elle le frôlait comme si sa seule présence, son seul contact était l'unique chose qui l'empêchait d'exploser. Elle se laissait calmer par sa voix grave et douce mais elle ne pipait mot, encore trop blessée pour ça. Mais son compagnon avait raison. Il fallait qu'ils restent tous unis.
(c) crackle bones

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: I am werewolf ! — Scott's Caudrons #LIBRE A L'ORDRE

Revenir en haut Aller en bas

I am werewolf ! — Scott's Caudrons #LIBRE A L'ORDRE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Pré-au-Lard et Londres
-