C'est la rentrée sur ATDM, tous à bord du Poudlard Express !
La liste des préfets et des capitaines a été affichée, n'hésitez pas à aller la consulter sur le panneau d'affichage !

Partagez|

you-know-who don't go to puffy's rooms + DELILAH

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar



CAPITAINE POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

CAPITAINE POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 503
| AVATARS / CRÉDITS : Matthew Hitt par melaluly' (bazzart)
| SANG : Pur. Mais c'est un accident !


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le Professeur Binns
| PATRONUS : Une mangouste
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: you-know-who don't go to puffy's rooms + DELILAH Ven 13 Fév - 13:15


you-know-who don't go to puffy's rooms


Ramenez-la dans son dortoir, mon petit, je ne peux rien faire de plus pour elle, conclut sombrement Mme Pomfresh en posant une nouvelle fois sa main sur le front de Delilah, qui était allongée sur un lit de l'infirmerie, si comme me l'assure le Professeur McInnes il s'agit de l'ingurgitation d'un plat empoisonné... Il faut attendre, cela ira de mieux en mieux. En attendant, Miss McLeon sera mieux dans son lit.
J'grimace, mais j'proteste pas, parce qu'au fond je sais qu'elle a raison, et surtout je sais que ça la tue elle-même de me dire ça, parce que si ça tenait qu'à elle, Pomfresh les garderait tous enfermés dans son antre, et les gaverait de potions jusqu'à ce qu'ils crient grâce. Mais puisqu'il s'avère qu'il n'y a pas d'effet plus dangereux que ces maudites hallucinations, et que ces visions finissent par s'estomper, puis par disparaître...
Mais s'il y a le moindre souci ma petite, vous revenez tout de suite, est-ce bien clair ? exige Pomfresh d'une voix autoritaire à Delilah qui hoche de la tête en signe d'assentiment. L'infirmière nous dédie un dernier sourire triste puis retourne s'occuper des élèves qui continuent d'arriver dans l'infirmerie déjà saturée de monde.
Allez, t'as entendu ce qu'a dit la dame, debout feignasse, j'lance en imitant la voix autoritaire de l'infirmière en claquant dans mes mains, on retourne à la maison.
Déjà presque une heure qu'on squatte l'infirmerie, car si Pomfresh a très vite compris qu'elle ne pouvait rien faire pour soulager la terreur qui s'était emparée de certains élèves, elle préférait en garder un maximum en observation. Histoire d'être sûre qu'il n'y avait aucun autre effet secondaire, genre à retardement ou je sais pas quoi, bref. Mais McInnes a l'air de savoir ce qu'il dit, et c'est vrai que j'vois que Delilah va un peu mieux - les crises commencent à s'espacer, sont moins violentes... Donc j'commence moi aussi à penser que le mieux pour elle, c'est maintenant d'aller dormir. Genre un tour de cadran, ou deux. 
Tu veux marcher un peu ? j'lui demande tandis qu'elle se lève avec précaution de son lit, vas-y, j'te soutiens.
On rejoint la salle commune plus vite qu'on n'a rejoint l'infirmerie un peu plus tôt, et c'est avec soulagement que je retrouve la chaleureuse tranquillité du repaire des Poufsouffle, à peu près désert et pour cause - beaucoup d'élèves sont déjà couchés, et l'immense majorité se trouve à l'infirmerie. J'y ai croisé une bonne partie de l'équipe, sans qu'il me vienne un seul instant à l'idée que je pouvais laisser Delilah, à présent. J'suis allé aux nouvelles bien sûr, j'ai maudit les responsables avec Troy et Goldesmith, genre un bon millier de fois, mais ensuite j'suis retourné avec Delilah, et j'l'ai pas lâchée. A dire vrai, j'ai pas trop d'explication pour ça. J'dois même reconnaître que j'y ai pas pensé. Jusqu'à maintenant, en fait.
Bon, je dois te laisser ici, le Château refuse que j'aille plus loin, j'm'excuse en faisant un signe d'impuissance avec mes bras, et pourtant tu peux me croire, j'ai essayé. Ça va aller ?


Citation :
• Ouvrir un Sujet ▬ 2 dragées par sujet ouvert
• Faire un post de 500 mots ▬ 2 dragées

______________________________

“Where do the ducks go in the winter?”
― J.D. Salinger, The Catcher in the Rye


Dernière édition par Dowey Spencer Jr. le Mer 11 Mar - 10:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: you-know-who don't go to puffy's rooms + DELILAH Jeu 19 Fév - 12:44


you-know-who don't go to puffy's rooms


La soirée était encore floue dans sa tête, et elle n'arrivait pas vraiment à remettre les souvenirs en place dans sa tête. Entre les apparitions et la terreur qu'elles provoquaient, elle avait du mal à remettre ses souvenirs en ordre. Elle se souvenait avoir été dans les escaliers, elle se souvenait de l'aide de Nate et de l'inquiétude de Danià. Elle se souvenait de l'arrivée de Dowey, et du fait qu'il l'ai aidée à aller jusqu'à l'infirmerie, mais entre tout ça, c'était trop flou. En arrivant à l'infirmerie, elle avait compris une chose, cependant – tout ce qu'elle voyait n'était qu'illusion, n'existait pas vraiment. Ayant comprit cela, elle arrivait un peu mieux à gérer les situations d'hallucination, mais même en sachant que tout n 'était pas vrai, cela restait terrifiant. Même en prenant sur elle, elle avait tout de même du mal à rester calme.

Mme Pomfresh avait eu la merveilleuse idée de finalement débarbouiller la rousse. Avec son maquillage d'Halloween, la jeune fille ressemblait littéralement à un monstre, avec du fond de teint blanc, du maquillage noir éparpillé sur le visage, et son rouge à lèvre s'était étalé jusqu'à sa joue. L'infirmière lui avait passé un gant d'eau chaude sur le visage, et ce gant avait avec lui effacé toute trace du maquillage d'Halloween, laissant place au teint pâle de la jeune filles, à ses tâches de rousseurs éparpillées, et à ses yeux rouges et légèrement gonflés par les larmes.

Elle était plus calme maintenant, les crises étaient moins fréquentes, et plus facilement gérables. Quand elle voyait quelque chose, elle se mettant les mains sur le visage, fermait fort les yeux, chantonnait une chanson, et attendait que cela passe. Dowey était resté avec elle tout le temps. Elle lui en était infiniment reconnaissante, elle ne savait pas comment elle aurait put survivre à l'épreuve sans lui. Cela pouvait sonner cliché, ou même stupide, mais il l'aidait à rester ancrée dans la réalité. Quand elle le voyait si calme, avec ce sourire rassurant sur les lèvres, elle ne pouvait s'empêcher de se détendre. Elle se souvenait de la fois à l'institut où il l'avait protégée, et même si elle préférait de pas repenser à ce genre de choses, cela la faisait se sentir en sécurité, près de lui.

Un maigre sourire se dessina sur le visage fatiguée de la rousse quand il la traita de feignasse, et elle réussit à se lever. Elle marchait pieds-nus sur la pierre, ayant décidé d'enlever ses talons une fois sortie du lit. Elle n'avait déjà pas un bon équilibre, alors si en plus elle gardait des talons de plus de 5 centimètres… Elle se tenait à son bras, à présent plus petite que lui d'une bonne dizaine de centimètres. Un vrai géant ce Spencer. Elle s'arrêta de penser quand Dowey s'arrêta. Elle laissa tomber son bras et le regarda dire qu'il allait la laisser maintenant. Elle qui s'était calmée sentit son cœur se serrer et la boule de trouille remonter dans sa gorge à toute vitesse. Elle ne pouvait pas lui dire de rester encore, il était déjà resté si longtemps avec elle… Il devait probablement avoir mieux à faire. Ses yeux se détournèrent au dessus de l'épaule de Dowey, vers le mur où se dessinait la silhouette d'Evan Rosier. Elle baissa la tête, se cachant le visage et dit d'une petite voix. - Ça ira… Je t'ai déjà retenu assez longtemps… Je suis désolée que tu ai dut rester à cause de moi. Elle voulait lui dire de rester, elle voulait lui dire de pas la laisser seule, pas avec toutes ces images dans sa tête, mais elle ne pouvait s'y résoudre. Comment lui demander plus, lui qui avait déjà tant fait pour elle ?

Citation :
• Faire un post de 500 mots ▬ 2 dragées
Revenir en haut Aller en bas

you-know-who don't go to puffy's rooms + DELILAH

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» AU DANEMARK C'EST COOL, ON PEUT S'METTRE TOUT NU ✎ HELL.
» (MORRIGAN) DON'T MESS WITH ME !
» Les pipi-rooms chez CC...
» Hey there Delilah [Fini]
» Delilah F. Lowell ► Freida Pinto

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Les oubliettes
 :: 
Les souvenirs de Poudlard
-