Venez découvrir et commenter la Gazette de Mai 1975, ici !
C'est les vacances, sur ATDM ! Au programme, croisière autour du monde et camp de vacances version Sang Pur en Transylvanie. Plus d'explications ici ! Vous retrouverez Poudlard à la rentrée, passez un bon été !
Un premier atelier a été ouvert par Mrs Lerouge pour les Sang Pur en Transylvanie. Au programme : entraînement aux sortilèges impardonnables. Vous êtes attendus juste ici !
Venez vous inscrire pour le premier match d'Aquaquidditch de cette croisière !
Pour les nouveaux adultes, n'oubliez pas de nous signaler vos changements de bannières.

Partagez|

Don't cry, Honey [Mary]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Don't cry, Honey [Mary] Lun 16 Mar - 11:54





«En ce mardi soir, le couvre-feu allait bientôt retentir dans l'immense château qu'était l'école de magie de Poudlard. La nuit était déjà tombée et la plupart des couloirs étaient déserts puisque presque tous les élèves étaient déjà retournés dans leurs salles communes avec les autres membres de leur maison. Ce qui n'était pas le cas pour Patch Smith qui avait passé presque deux heures dans l'immense bibliothèque de l'école pour finir ses devoirs de potions et de sortilèges puisqu'il avait pris un peu de devoir. Heureusement qu'il avait réussi à les finir puisqu'il devait les rendre le lendemain normalement. Quoi qu'il en soit, madame Pince l'avait gentiment mis à la porte de sa bibliothèque avant de fermer les énormes portes juste derrière lui.

Quel vieille pot celle-là. Enfin, c'était compréhensible aussi. Quoi qu'il en soit, son sac accroché à son épaule, il parcourait tranquillement les innombrables couloirs et les centaines de marches pour se rendre dans la salle commune des Serdaigle quand il entendit du bruit. En s'arrêtant, faisant taire le bruit de ses pas, il reconnut comme des sanglots. Les sanglots d'une fille. Il fronça les sourcils, remonta la bandoulière de son sac sur son épaule et suivit le bruit. Il tomba sur un couloir adjacent et vit une chevelure brune recroqueviller dans un coin. C'était toujours un peu délicat pour un garçon, même pour lui, de parler avec une fille qui pleure. Même si parfois il avait un peu d'expérience avec sa soeur, ce n'était pas la même chose.

-Hey... ça va ?

Question c*n, je vous l'accorde. Mais sur le coup il n'avait pas su quoi dire d'autre. Quand la jeune fille releva la tête, il l'a reconnu comme étant Mary McLloyd. Il ne la connaissait pas vraiment, mais elle était dans sa maison. Il pinça un peu les lèvres et posa son sac pas très loin avant de s'asseoir près d'elle.

-Qu'Est-ce qui t'arrive ?»


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Don't cry, Honey [Mary] Mer 18 Mar - 9:12

C'était finalement officiel. Nul cri n'avait été poussé, nul scandale n'avait été déclenché, pas une larme n'avait dépassé la barrière de ses cils : du moins, tant qu'elle avait été devant lui. Mary venait de s'expliquer avec Eden, et lui avouer qu'elle avait fait quelque chose dont elle n'était pas fière. Mais le Préfet n'avait pas réagi comme aurait dû le faire un petit ami, il n'avait pas réagi comme un garçon trompé par celle qu'il aimait. Il était resté indifférent, un peu surpris, mais nullement blessé. Pas comme il aurait fallu qu'il le soit. Alors Mary, le coeur en miettes, avait suggéré qu'ils s'arrêtent là, et cette idée avait paru soulager Eden. Et ils avaient rompu. La jeune fille était parvenue Merlin seul savait comment à rester globalement impassible et digne, tout le temps qu'avait duré ce rendez-vous avec Eden. Son dernier rendez-vous avec Eden. Ça n'est qu'une fois qu'Eden lui avait annoncé qu'il allait maintenant rejoindre son dortoir que, n'y tenant plus, Mary s'était précipitée hors de la salle commune et s'était isolée pour pleurer tout son saoul.
Qu'avait-elle fait de mal, que lui avait-il manqué pour qu'Eden s'attache sincèrement à elle ? Pourquoi n'avait-elle pas été capable de s'attacher l'affection du jeune homme ? Peut-être était-ce parce qu'elle était trop jeune pour lui. Eden après tout était déjà en Septième Année, c'était déjà un homme. Et puis il avait Prue ! Des nouvelles larmes abreuvées d'amertume recommencèrent à rouler sur les joues de la jeune Serdaigle tandis que le visage de son amie lui apparaissait en esprit. Elles partageaient le même dortoir. Prue avait déjà brisé le coeur de son frère Sean, et maintenant elle brisait celui de Mary. A croire que la Capitaine de l'Equipe des Bleus avait une dent contre les McLloyd. Comment cela allait-il se passer, ce soir ? Eden devait déjà lui avoir avoué qu'ils avaient rompu. Quel comportement Prue allait-elle adopter à son égard ? Elle risquait d'être contente, son Eden était de nouveau tout à elle. Mais qu'elle n'aille pas reprocher à Mary de l'avoir blessé, car elle risquait d'y perdre des plumes : Eden ne souffrait pas. C'était bien ça le problème.
Hey... ça va ?
Mary sursauta et releva la tête, surprise. Un garçon de sa maison se tenait devant elle, l'air inquiet. La jeune fille, pour garder bonne figure, s'essuya les yeux pour cacher les stigmates de son chagrin, et soupira de plus belle en avisant ses doigts désormais barbouillés de mascara. Et dire que Chastity Lovewell prétendait que le maquillage était le meilleur ami de la sorcière ! La jeune fille frotta sans entrain ses doigts contre sa robe noire de sorcière, tandis que le garçon posait son sac et s'asseyait non loin d'elle, l'air sincèrement inquiet. Il lui demanda ce qui lui arrivait.
— Il m'arrive une histoire vieille comme le monde, murmura-t-elle comme pour elle-même, j'aime un garçon qui en aime une autre.
Mary médita un instant ses propres mots. Elle ne savait pas si Eden lui-même en avait conscience. Ce genre de choses crevait en général les yeux de tout le monde, sauf ceux des principaux concernés. Et Eden pouvait parfois être tellement long à la détente, surtout pour un Serdaigle...
—Tu t'appelles Patch, c'est ça ? s'enquit-elle plus calmement en se tournant légèrement vers lui, dévisageant le jeune homme à travers ses lourdes mèches brunes. Elle posait la question, même si elle connaissait déjà la réponse. Toutes les filles de l'école connaissaient le nom de Patch.


Citation :
• Faire un post de 500 mots ▬ 2 dragées
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Don't cry, Honey [Mary] Dim 22 Mar - 11:39





«Mary semblait vraiment étonner que quelqu'un s'arrête pour venir lui parler. Vu l'heure tardive, le jeune homme se doutait bien qu'elle ne s'attendait pas à croiser quelqu'un de l'un des nombreux couloirs du château. Alors qu'il pose son sac près des marches où elle était installée et qu'il se pose sur la même marche que la sienne, à ses coter, il la vit s'essuyer les yeux pour effacer les traces de son maquillage. Même s'il ne la connaissait pas vraiment, puisqu'il y avait quand même beaucoup de monde dans la maison des aigles, Patch avait de la peine de la voir ainsi.

Elle prit le temps d'essuyer ses doigts sur sa robe de sorcière, avant de lui répondre. Sans grand étonnement, elle lui expliqua que c'était la plus basique des histoires. Une histoire de garçons. Patch n'avait pas eu beaucoup de relations amoureuses, tout simplement parce qu'il avait du mal à savoir si les filles étaient sincères avec lui ou non. Mais pour le peu de relation qu'il avait eue, il savait que parfois cela pouvait être bien douloureux. Le cœur a ses raisons, que la raison ignore comme on dit.


-Je suis vraiment désolé. C'est qu'il n'était sans doute pas fait pour toi, j'imagine.

Et il l'était réellement pour elle. Finalement, elle se tourna vers lui et Patch lui fit un léger sourire, comme pour essayer de lui remonter le moral. En général, il l'aurait pris dans ses bras où quelque chose comme cela, mais il ne la connaissait pas vraiment alors... Il hocha simplement la tête avant de desserrer la cravate autour de son cou pour la laisser pendre sur sa chemise blanche.

-Oui, Patch Smith. Et toi tu es Mary, n'Est-ce pas ?


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Don't cry, Honey [Mary] Ven 3 Avr - 12:36

Mary haussa des épaules lorsque Patch lui assura qu'il était désolé pour elle. Y avait-il de quoi être désolé ?
— Ne sois pas désolé, lui répondit-elle avec philosophie, je préfère voir la vérité en face plutôt que de continuer à y croire comme une idiote, rigola-t-elle avant qu'un nouveau sanglot n'étouffe sa répartie optimiste. Si elle voulait vraiment voir les choses ainsi, et finirait probablement par le faire, car c'était après tout la vérité, il était encore trop tôt pour minimiser ainsi sa souffrance. Elle irait mieux, certes. Mais plus tard.
— Peut-être qu'il n'était pas fait pour moi, non... murmura-t-elle d'une voix pensive, mais elle, en tous cas, n'est clairement pas faite pour lui.
On sentait percer une forme de rancoeur dans son propos, mais pour sa défense, Mary était persuadée de ce qu'elle avançait. Prue et Eden, c'était pour elle une idylle morte avant même d'avoir existé. Un amour maudit, tout au plus. Il l'aimait en pure perte, la Capitaine des Bleus n'aimait que son balai — tant qu'Eden ne serait pas rouge et rond comme le Souafle de sa chère et tendre, il n'occuperait que la deuxième place dans le coeur de cette dernière. Jamais cela ne pourrait marcher entre eux, Mary en était certaine. S'il y avait eu une chance entre eux, celle-ci se serait déjà présentée depuis belle lurette !
Mary se tourna vers Patch, surprise qu'il connaisse son prénom, et rougit lorsqu'il lui dédia un sourire éblouissant. Merlin, qu'est-ce qu'il était beau ! Et il connaissait son prénom ! Était-ce grâce à son frère Sean ? Peu probable, il avait quitté Poudlard en juin dernier, et Mary n'avait jamais remarqué qu'ils se connaissaient. L'équipe de Quidditch, sans doute, alors...
— Comment le sais-tu ? s'enquit-elle, éberluée. Et très flattée, il fallait bien le reconnaître : après tout, elle n'était qu'en Cinquième Année...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Don't cry, Honey [Mary] Dim 19 Avr - 16:30





«Il lui fit un petit sourire et hocha la tête. C'est une histoire typique d'une fille qui aime un garçon, mais le garçon en aime un autre. Cela dit, il ne savait si c'est parce qu'elle avait raison ou parce qu'elle était jalouse, mais Mary ne pensait clairement pas que cette fille était bonne pour le garçon qu'elle aime. Ce sont des choses qui arrivent. Tomber amoureux de la mauvaise personne, tomber, parfois de haut et se relever. Apprendre de ses erreurs, ce sont les choses de la vie. Des leçons que nous sommes tous obligés à apprendre à nos dépens, mais qui nous rendent vivants et plus fort.

-Tu en trouveras un autres. J'en suis sur. Tu es jolie et tu me semble plutôt gentille, il n'y a pas de raison.

Quoi qu'il en soit, la jeune bleu et argent semblé très surpris que Patch connaisse son prénom, il ne voyait pas trop pourquoi ils étaient bien tous les deux dans la même maison non ? Certes, il y a beaucoup de Serdaigle dans le château, comme dans les trois autres maisons, mais ils passent tous les 7 ans de leur vie ici, ils finissent tous par avoir à peu près les prénoms de tout le monde, où du moins d'une grande majorité, en tête. Il ne put d'ailleurs que s'empêcher de rire, avant de lui sourire de nouveau.

-Nous sommes dans la même maison. J'ai une très bonne mémoire. Et toi, comment sait tu que je m'appelle Patch ?

Il haussa un sourcil interrogateur avant de rire de nouveau. Il attrapa son sac après y avoir fourré sa cravate et détacher les premiers boutons de sa chemise. Il se leva et fit un petit signe de tête en direction du couloir tout en regardant la brunette.


-Tu veux marcher un peu ?


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Don't cry, Honey [Mary]

Revenir en haut Aller en bas

Don't cry, Honey [Mary]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Don't cry, Honey [Mary]
» Hail Mary Pass !
» Marie Morgane (Mary Morgan) :
» Demande pour la jeune Mary
» i follow you dark room honey -- mardi dix juillet, 16h42.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Les oubliettes
 :: 
Les souvenirs de Poudlard
-