GRYFFONDOR : 815 pts | POUFSOUFFLE : 370 pts | SERDAIGLE : 660 pts | SERPENTARD : 760 pts

Partagez|

It's payback time, witch ! | Fab & Flu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: It's payback time, witch ! | Fab & Flu Mar 17 Mar - 17:22




   


Marly, Fab & Fluvia
this is how it goes down
L'interrogatoire avec Nott avait été éprouvant pour Marlène, psychologiquement. Pour la première fois depuis l'attaque, elle s'était retrouvée nez à nez avec le Mangemort qui lui avait laissée cette grande cicatrice dans le dos. Grâce à la présence de Fabian, la blonde avait réussi à éviter de gros débordements, et si elle avait haussée la voix à plusieurs reprises, cela n'était rien comparé à certaines autres impulsions de colère qu'elle aurait pu avoir. Au fond de son âme,  Marlène considérait Nott comme sa Némésis. Si il lui donnait des sueurs froides de trouille, sa haine pour lui et son désir profond de le voir un jour finir sa vie dans un cachot était une des choses qui lui donnait le courage de continuer à se battre.

Vers onze heures et demie, l'effet du ploynectar s'était intégralement dissout, et les deux jeunes gens étaient sortis du ministère pour déjeuner. Les vêtements de l'aurore dont elle avait emprunté l’apparence étaient un tout petit peu large, mais elle n'avait pas eu envie de se changer puisque de toutes façons ils allaient faire un autre interrogatoire dans l'après-midi. Les amis d'enfance avaient donc déjeuner dans un petit restaurant moldu non loin du ministère, et avait ensuite trouvé des toilettes dans lesquelles boire leur second flacon de polynectar. La transformation était tout aussi désagréable que celle du matin, mais plus supportable, moins douloureuse. Ils se rejoignirent ensuite et se mirent en route, toujours après avoir vérifié leurs identités respectives au travers de leur échange secret.

Cet après-midi, ils interrogeaient Fluvia Avery, et Marlène avait presque hâte. Fluvia était sa bête noire, et ce depuis des années. Elles ne se supportaient pas, et si le mariage de son père avec la mère de Minerva aurait du les rassembler sous la même famille, Marlène avait déjà rejeté quelconque lien avec la famille Moon et McKinnon à l'époque. Et donc, par extension, la famille Avery. Fluvia avait également tenté de lui voler Abraxas, à l'époque où ils étaient fiancés, mais en vain. À présent ils étaient mariés et heureux, chose qui, elle le savait, devait insupporter la blonde au plus haut point. Marlène avait donc hâte, et  hérissait l'espoir de trouver une raison pour incriminer la bourge insupportable.

Arrivée devant la porte de la salle d'interrogatoire, au deuxième étage du ministère, l'ancienne Gryffondor jeta derrière elle un regard inquisiteur, pour vérifier que son binôme et ami soit bien derrière elle. Une fois rassurée, elle resserra son chignon serré, et lissa sa veste de tailleur d'un  coup de main expert, avant de prendre une grande inspiration et de rentrer dans la salle, une expression sévère plantée sur le visage. - Mademoiselle Avery, n'est-ce pas ? Lança-t-elle sans même lui accorder un regard, d'une voix froide et monotone.


   
(c) fiche:WILD BIRD
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: It's payback time, witch ! | Fab & Flu Ven 20 Mar - 21:49

L'image qui se reflétait dans le glace ne tarda pas à trembler, et les épaules de Fabian, à se crisper, tendues par l'effet du Polynectar tout juste consommé. Le reflet du miroir différait tout à fait, désormais, du jeune Sorcier à la tignasse rousse qui se tenait là une poignée se seconde plus tot, laissant paraitre, à la place, un homme d'age mur, dont les mèches ébènes était plaquées sur ses tempes grisonnantes, et dont la barbe impeccablement taillée laissait à penser que le personnage préférait l'autorité à l'amusement. Franchement, le contact de cette pilosité faciale sur les joues irritait plus que tout autre chose ! En son fort intérieur, l'ancien Gryffondor se jura que plus tard, jamais il ne laisserait ne serait ce que l'ombre d'une moustache assombrir ses traits. Quant à l'unique élément qui ne semblait pas souffrir de quelconque changement, il seyait d'une bien meilleur manière la silhouette sèche qui le portait maintenant, qu'à la corpulence athlétique de Fabian, qui sentait le tissus contracter ses muscles. Néanmoins, bien que cela fut dérangeant, il fallait qu'il prenne cette apparence s'il désirait mener correctement les interrogatoires. Celui de ce matin, qui consistait à arracher quelques informations à Nott, s'était montré musclé, très musclé. Désormais, il ne restait plus qu'à espérer que le second serait moins difficile... Cependant, le rouquin en doutait. La jeune femme qu'il allait questionner en compagnie de son amie -Marlène McKinnon- réputée comme perfide et fourbe, leur donnerait très certainement du fil à retordre. Soupirant, le jeune homme poussa la lourde porte de bois, ignorant les regards stupéfaits que lui jetaient les clients en constatant que l'homme au style "atypique" ne possédait plus une épaisse tignasse rousse, mais de fines mèches noires. De quoi s'étonner, en effet. Il paya l'addition de son repas, et rejoignit sa compagne dehors, retenant un léger sourire face à son physique pour le moins... coincé. Loin de l'apparence naturelle de la jeune femme ! Il se rappela alors, comment, alors tous 2 agés de 14 ans, ils étaient sortis ensemble, allant jusqu'à s'embrasser, se tenir la main partout où ils passaient, pour finalement rompre au bout de 15 jours durant lesquels ils ne se lachaient pas d'une semelle. Enfin, qu'ils soient en couple ou pas, ils ne s'étaient jamais beaucoup éloignés, de toutes façons. Fabian laissa Marlène partir un peu plus loin que lui, ne désirant pas que, si des espions du Lord noir les regardaient en cet instant, ils puissent se faire repérer de quelques manières que ce fut. Fabian en profita pour faire le point sur ce qu'il aurait la possibilité de faire, une fois face à l'accusée. Nott ne s'était guère montré coopératif. Bon, pas du tout, même, et cela promettait de se dérouler de la sorte pour la bourge d'après également. Il faudrait la jouer finement, très finement. Une fois entré dans le ministère, Fabian prit l'ascenseur jusqu'à le département de la Justice, dans lequel son père était certainement en pleine profession, et se posta à coté de Marlène. Il inspira profondément, conscient que l'animosité palpable qui opposait les 2 femmes ne lui serait pas d'une aide très précieuse, et bien content que le Polynectar ait des effets si pratiques. Il emboita la pas à sa coéquipière, et entra à son tour dans la salle. Bien qu'il ne ressentit aucune amitié à l'égard de la fille à Papa, il fallait l'admettre, la beauté qui s'émanait d'elle comme un poison aurait pu faire tourner le tête d'une masse d'hommes impressionnantes, qu'ils soit en couple ou pas. Ce qui, d'ailleurs, était le cas de ce dernier, qui était bien trop épris pour se soucier d'une autre que de sa belle. Le ton froid de Marlène le fit frémir, mais ne l'étonna pas. Il s'assit à son tour sur la chaise, et fit mine d'adopter une posture diplomatique, croisant les bras sur la table :
- Je suppose que vous connaissez déjà les raisons de votre convocation en ce lieu, mademoiselle ?
Son interrogation était purement professionnelle, mais il comprit, au regard que lui jeta la jeune femme, qu'elle le considérait déjà comme une proie potentielle. Les dès étaient jetés, la partie commençait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar



COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 288
| AVATARS / CRÉDITS : Amber Heard - lux aeterna - Bazzart
| SANG : Pur


MessageSujet: Re: It's payback time, witch ! | Fab & Flu Mer 25 Mar - 21:52

Mademoiselle Avery, n'est-ce pas ? fit une voix à l'autre bout de la pièce qui tira l'intéressée de ses pensées.

Fluvia avait été convoquée au Ministère ce jour-là, pour répondre à des questions concernant l'épisode de l'Institut. Sa soeur, Minerva, devait également subir le même sort dans la journée. La veille, l'héritière était allée prendre un thé chez la propriétaire de Moon&Stars et toutes deux avaient décidé d'une stratégie pour garder intacte la couverture de leur famille. Stratégie que Fluvia connaissait très bien puisqu'elle s'en servait tous les jours pour obtenir ce qu'elle voulait et éviter toutes sortes de désagréments. Bien-sûr, Père lui avait aussi donné quelques tuyaux : elle devrait rester calme, maîtriser parfaitement ses émotions et surtout, aller dans le sens des interrogateurs.

Car Fluvia risquait gros. Certes, elle n'avait pas été une des plus importantes actrices de ce qui s'était passé à l'Institut Clevergrace, mais elle avait fait partie du contingent qui était sur place. Ceci dit, elle avait sa couverture et son rôle était rodé.

Pour jouer la jeune femme prête à coopérer, Fluvia s'était préparée avec soin. Ses longs cheveux blonds étaient attachés en une queue de cheval haute, dont quelques mèches dorées s'échappaient. Elle avait revêtu un de ses tailleurs qui la faisaient passer pour une working girl distinguée et compétente, accompagné d'une paire de stilettos noirs, à bout ronds - sa dernière acquisition, signée Moon&Stars. Son maquillage était étudié de façon à mettre en valeur ses yeux et sa bouche, sans en faire trop. Fluvia devait séduire ses interrogateurs, montrer patte blanche, mais sans artifice - du moins sans artifice trop voyant. Un petit sac à main était posé sur ses genoux, avec un de ses cahiers de cours, car il fallait bien montrer qu'elle n'était qu'une jeune étudiante qui n'avait rien demandé, n'est-ce pas ?

Évidemment, répondit Fluvia avec un sourire poli en se tournant vers la femme qui l'interpellait.

Se saisissant des lanières de son sac, la jeune femme se leva et gagna en petites enjambées la pièce dans laquelle allait se dérouler son interrogatoire. Un homme, plutôt maigre, l'attendait. Fluvia songea qu'elle ne connaissait aucunement ces deux personnes, ce qui était fâcheux. Si elle avait eu quelques renseignements, elle aurait pu s'en servir pour se tirer d'affaire. Elle s'assit face à eux, croisa les jambes et, le dos droit, attendit que la partie commençât. Elle jeta un regard en coulisse à l'homme qui prenait la parole :

Je suppose que vous connaissez déjà les raisons de votre convocation en ce lieu, mademoiselle ?

Hochant la tête - et faisant ainsi onduler ses cheveux dans sa nuque - Fluvia prit un air contrit, sans lâcher le questionneur du regard.

Effectivement, fit-elle doucement, et je suis prête à répondre à vos questions dans la mesure de mes moyens. Car je dois vous avouer que je n'ai pas compris grand chose à ce qu'il s'est passé cet été.

Elle se mordit la lèvre. Au fond, la jeune femme ne faisait que ce que Père lui avait dit de faire : paraître de bonne volonté et, si possible, se faire passer pour la victime. Un jeu d'enfant !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: It's payback time, witch ! | Fab & Flu

Revenir en haut Aller en bas

It's payback time, witch ! | Fab & Flu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Pré-au-Lard et Londres
-