GRYFFONDOR : 160 pts | POUFSOUFFLE : 10 pts | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt
Le calendrier de l'avent fait son grand retour à Poudlard ! Il débutera le 1e décembre et se terminera le 25. Toutes les explications ICI !
Une sortie à Pré-au-Lard a été organisée afin de vous permettre d'effectuer vos achats de Noël. Le sujet est juste ici ! Tout post vous rapportera 2 dragées.

Partagez|

Mystère et boules de gnome [Pandora]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Mystère et boules de gnome [Pandora] Mer 2 Sep - 20:59


Jeudi, quelques jours avant la rentrée.

Adelheid venait de rentrer de son camp de vacances et était désormais à la maison. Enfin, dans le nouvel appartement de son père. N’y passant qu’en coup de vent durant quelques jours de vacances, elle ne le considérait pas comme son chez elle. Son chez elle, c’était encore leur maison à Berlin-Est que son père avait vendue il y a un an et demi pour venir s’installer ici au Royaume-Uni.
Elle était seule à l’appartement – son père l’avait envoyée, comme à son habitude, pendant des semaines en camp, et avait soigneusement choisi la semaine où il était en déplacement histoire de pouvoir l’éviter – et n’avait donc rien d’autre de mieux à faire que de nettoyer l’appartement de fond en comble. Deux fois de suite. Oui, Adelheid avait des TOC et rien n’était donc jamais assez propre à ses yeux. Et pourquoi deux fois, parce que les nombres pairs étaient toujours plus beaux, voilà pourquoi.
C’est donc des gants en caoutchouc montant jusqu’aux coudes, cheveux roux attachés et plumeau en main que la Serdaigle parcourait l’ensemble de l’appartement. Après s’être faufilée sous le lit de son père pour y déceler jusqu’à la moindre petite toile d’araignée, son plumeau fébrile percuta quelque chose de dur. Sauf qu’il n’y avait rien. Perplexe, elle renouvela le mouvement de va-et-vient de son plumeau. Et buta à nouveau contre quelque chose d’invisible. Qu’était-ce ? Ce devait être suffisamment petit pour qu’elle ne le repère pas lors de son premier nettoyage.
Elle enleva un de ses gants puis avança prudemment la main vers l’objet. Ses doigts se refermèrent sur une texture à la fois chaude et froide, rugueuse et lisse. Comme un petit coffre cerclé de fer… Soudain, elle eut l’envie pressante d’aller voir ailleurs si elle y était. Elle se redressa brutalement, se cognant la tête contre le sommier puis, marmonnant en se frottant le crâne, se dégagea enfin de dessous le lit. Elle se mit alors à arpenter tout l’appartement affolée, mais elle ne se trouvait pas. Jusqu’à ce qu’elle entre dans la salle de bains et se fasse face dans le miroir. Ouf, elle était là !
C’est là qu’elle réalisa que sa pensée était complètement absurde… Troublée, elle tenta de retracer l’historique de son cerveau pour déterminer ce qui avait bien pu lui mettre une idée si saugrenue en tête. Mais impossible de mettre la main dessus.
Haussant les épaules, elle décida de reprendre son travail là où elle l’avait laissé puis se glissa à nouveau sous le lit pour épousseter… lorsque son ustensile cogna contre quelque chose qu’elle ne pouvait voir. Elle stoppa net, perturbée par une étrange sensation de déjà-vu. La lumière se fit soudainement dans son esprit. Mais oui ! Elle avait déjà percuté l’objet de son plumeau et l’avait même touché à mains nues. Mais celui-ci devait être ensorcelé, soumis à des sortilèges d’invisibilité, d’illusion et que sais-je, dont elle ne connaissait pas trop la nature. Précautionneuse cette fois-ci, la jeune fille extirpa le petit coffret – ou du moins c’était ce qu’elle l’imaginait être – de ses mains gantées, puis sortit de dessous le lit.
Que faire maintenant ? Elle n’avait pas l’âge de pouvoir exercer la magie en dehors de Poudlard, et pourtant elle en avait besoin pour craquer les différents sortilèges de protection. Si Adelheid avait été une fille bien élevée, elle aurait remis l’objet sagement en place et aurait tourné la page. Mais la jeune fille n’avait pas été bien élevée, par ce père toujours absent qui s’appliquait à l’éviter. Qui était-il au juste ? Elle ne le savait pas vraiment, pas plus qu’elle ne connaissait sa mère. Ou presque. Heidi avait toujours rêvé de trouver la cachette secrète de son père, et maintenant qu’elle l’avait entre les mains – du moins espérait-elle férocement que ça le soit – elle ne comptait pas lâcher l’affaire – ni le coffret. Peut-être y découvrirait-elle les réponses qu’elle attendait depuis longtemps.
Affichant un sourire carnassier, Adele emballa l’objet dans tout un tas d’habits qu’elle ajouta à sa valise en partance pour Poudlard. C’est là qu’elle tenterait d’en briser les sortilèges. Mais ce ne serait pas le plus dur. Le plus dur pour elle, ce serait d’avoir la patience d’attendre son retour à l’école de magie pour pouvoir entamer ses essais.

Samedi, deux semaines après la rentrée.

Adele ne tenait plus et tapait impatiemment du pied dans la salle commune, attendant le moment où Pandora sortirait enfin du dortoir. Elle avait hésité à venir la secouer pour la réveiller tant elle était excitée de lui communiquer ses découvertes, mais elle s'était ravisée en se disant que Pando n'était qu'une petite fille et qu'elle avait besoin de son sommeil. La rouquine faisait donc tout pour contenir sa nervosité. Car, aujourd'hui à deux heures trente du matin, après deux semaines d'essais intensifs, elle avait enfin réussi à ouvrir le coffret de son père. Elle avait décidé d'attendre le matin pour faire part de ses découvertes à son amie, mais ça n'avait pas été facile pour elle et c'est à peine si elle avait fermé les yeux de la nuit.
Elle se mit à parcourir la pièce de long en large, ressassant les derniers événements en date pour réorganiser ses idées et y voir plus clair. La semaine passée lui était parvenue une Beuglante de son père la traitant de tous les noms d'oiseau – en Allemand, en plus, histoire de rendre le tout plus poétique – de lui avoir volé son coffre. Comme il n'y avait pas de trace d'effraction à l'appartement, il en avait rapidement conclu qu'elle était la fautive. Mais elle n'avait pas voulu le lui rendre tout de suite. Pas avant d'en avoir percé tous les secrets. C'est pourquoi à partir de là elle avait redoublé d'efforts et fait extrêmement attention d'étudier chacun des sortilèges entourant l'objet afin de les restituer intacts avant de renvoyer le tout à son père, afin de lui faire croire qu'elle ne serait pas parvenu à l'ouvrir. Mais, à l'aide de tout plein de livres empruntés à la bibliothèque ou bien à la réserve – pas forcément de son niveau d'ailleurs – elle avait réussi à percer le mystère. Sans avoir omis de râler à bien des reprises que tous ces enchantements lui « cassaient les boules de gnome ». Oui, Adelheid avait toujours de jolies expressions en bouche.
Sauf que ce que contenait le coffret était un mystère en soi lui aussi. Il contenait la clef du coffre de son père à Gringotts – oups, elle espérait qu'elle ne lui avait pas trop manqué et qu'il ne dormait pas à la rue depuis deux semaines –, son diplôme d'avocat sorcier, d'autre paperasse qui n'avait pas eu d'intérêt aux yeux de Heidi, une curieuse fiole vide sur laquelle était annoté de l'écriture de son père « Promets-moi de ne plus m'utiliser », le petit bracelet d'hôpital que devait porter Adelheid à sa naissance – elle s'étonnait d'ailleurs qu'il l'ait gardé, vu qu'il ne lui donnait pas vraiment l'impression d'être très attaché à elle... – et enfin, le plus intrigant, la photo d'une femme. D'une belle femme. Rousse, elle aussi, elle affichait un beau sourire en secouant la main. Adelheid avait froncé les sourcils, songeuse. Car là aussi, elle avait un sentiment de déjà-vu. Elle avait déjà vu cette femme quelque part... Mais où ?
Elle avait cogité et cogité, lorsque ça lui était revenu tout à coup. C'était lors d'une soirée où Adelheid avait lu les Contes de Beedle le Barde à Pandora une semaine auparavant. Celle-ci venait de rentrer en deuxième année et était donc bien plus jeune que Heidi, mais celle-ci s'était tout de suite attachée à elle, dès son premier jour à Poudlard – contrairement à son habitude. Elle ne savait pas bien pourquoi. Peut-être parce que le monde s'acharnait sur elle mais qu'elle continuait d'avoir des rêves plein les yeux, et Heidi était fascinée. Peut-être parce qu'elle lui rappelait beaucoup elle-même lors de ses plus jeunes années, et même encore maintenant. Alors elle l'avait prise sous son aile.
Et un soir, alors que Pandora lui avait prêté son exemplaire des Contes pour qu'elle les lui lise, la rouquine était tombé sur son marque-page, qui était en fait une photo. Une photo de cette même femme et de son mari. Adelheid lui avait demandé si c'était ses parents, mais la petite avait ri, lui apprenant par la suite qu'il s'agissait en réalité de son oncle et sa tante, qui était également sa marraine.
Lorsqu'elle avait fait le rapprochement, Heidi avait lâché une expression étouffée. Que faisait son père avec une photo de la marraine de Pandora ? Déjà son cerveau avait commencé à établir des théories plus folles les unes que les autres, mais elle avait tout fait pour s'en empêcher. Car tout cela était absurde.
Elle avait donc décidé d'attendre l'avis de son amie. Sûrement avait-elle une explication toute simple et plausible à cela. Elle n'avait plus qu'à attendre que la petite se réveille. C'était aussi simple que cela. Ou pas...

__________________
• Ouvrir un Sujet ▬ 2 dragées par sujet ouvert
• Faire un post de 1000 mots ▬ 4 dragées
• Inventer une expression sorcière à partir d’une expression ou d’un proverbe populaire ▬ 2 dragées : "casser les boules de gnome"... je pense que c'est assez clair :p
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Mystère et boules de gnome [Pandora] Sam 5 Sep - 15:08

Deux semaines se sont déjà écoulées depuis la rentrée. Ravie d’avoir enfin retrouvé Poudlard –malgré un été des plus agréables-  Pandora passe désormais la majorité de son temps à la bibliothèque, dévorant livres et manuels avec une soif de connaissance infinie. Maîtrisant d’ailleurs la plus grande majorité du programme de deuxième année, elle ne met que quelques heures à réaliser son parchemin de métamorphose ou son devoir de potion, grattant hâtivement sa plume contre le papier jauni ; si bien que, malgré tout le travail donné par les professeurs, elle parvient à s’accorder du temps pour découvrir les secrets des runes ou s’entraîner à lancer le sortilège d’attraction, Accio.
Aussi décida-t-elle hier -alors qu’elle écoutait avec attention le professeur Binns, posté devant son tableau, déblatérer son cours d’histoire de la magie- de se lever tôt ce samedi, afin de pouvoir effectuer de nouvelles recherches au sujet de la mystérieuse boussole de son camarade Sean McLloyd. Néanmoins, cet acharnement et ce travail sans relâche étant pour le moins épuisant pour une petite fille de son âge, elle ne parvient pas à se lever lorsque son réveille sonne ce matin-là. Désactivant l’alarme magique sous les grognements de protestation de ses colocataires, la petite Serdaigle se retourne paresseusement et retombe sans mal dans les bras de Morphée. Ce n’est que deux heures plus tard qu’elle se réveille enfin, tandis que de rares rayons de soleil viennent lui chatouiller les paupières. Sautant de son lit avec affolement, elle se lamente de l’heure si tardive et saute précipitamment dans des vêtements qu’elle attrape au hasard dans sa commode, râlant d’avoir perdu du temps si précieux à ne faire que dormir. Décidant de sauter le petit déjeuner, elle attrape un énorme manuel de runes puis quitte enfin son dortoir, bien décidée à rattraper tout ce temps perdu.

C’est alors qu’elle tombe sur Adelheid, qu’elle manque d’ailleurs de renverser tant sa démarche est hâtive. « Ah, salut Heidi ! » Dit-elle alors, ne marquant pas même une pause dans sa course, se pressant d’arriver vers la porte d’entrée de leur salle commune. Mais un étrange pressentiment l’arrête net. Elle a comme l’impression d’être observée, comme si deux yeux la fixaient sans ciller. Se retournant lentement, elle aperçoit son amie, à quelques centimètres à peine d’elle. « Euh… Tu voulais me parler ? » Lui demande-t-elle de sa toute petite voix fluette. « Très bien, fais vite alors, parce que j’ai beaucoup de travail aujourd’hui ! » Entonne-t-elle rapidement avec un sourire, sans prendre la peine de reprendre son souffle, tandis que son regard est attiré par une magnifique crinière rousse sur une photo que tient Adelheid entre ses mains. « Euh… je peux ? » Interroge-t-elle, en lui prenant l’image des mains. « Mais ?! C’est marraine Karla ! Tu l’as trouvé où cette photo ? » Demande-t-elle en écarquillant tellement ses yeux azurs que l’on pourrait croire voir ceux globuleux d’un elfe de maison. Serrant fort l’image entre ses mains, il ne lui semble pas l’avoir déjà vu… « Elle était jeune, tata, sur cette photo. » Fait-elle remarquer en s’apercevant que les petites pattes d’oie au coin de ses yeux n’étaient pas encore là.


• Faire un post de 500 mots ▬ 2 dragées
Pack Cours : Histoire de la magie, Accio, Parchemin de métamorphose, Tableau, Plume.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Mystère et boules de gnome [Pandora] Dim 13 Sep - 19:48


« Ah, salut Heidi ! » lança joyeusement Pandora en dévalant les escaliers. Adelheid se redressa, prête à aborder son amie et répondit : « Coucou Pando ! » Mais la fillette avait déjà dépassé sa hauteur et s'apprêtait même à passer la porte de la salle commune. Heidi prit donc vivement sa suite, et manqua la percuter alors qu'elle se retournait justement vers elle : « Euh… Tu voulais me parler ? » La cinquième année replaça nerveusement une mèche de ses cheveux roux derrière son oreille, ne sachant pas très bien comment aborder la question. « A vrai dire, oui ... Si ça ne te dérange pas. » C'était une forme de politesse. Car pour être honnête, même si elle la dérangeait, ça ne lui faisait ni chaud ni froid. Car le sujet en question était bien trop important pour le reporter à demain. Sa patience ne tiendrait pas le coup, c'était certain. « Très bien, fais vite alors, parce que j’ai beaucoup de travail aujourd’hui ! » Adelheid se mordilla la lèvre. Si ce qu'elle pensait s'avérait juste, la discussion risquait de durer un moment ... Elle ne voulut cependant pas l'avouer à son amie, de peur que celle-ci la reporte. Pour toute réponse, elle leva sa main qui tenait fermement la photo. Un peu trop fermement. « Euh… je peux ? Mais ?! C’est marraine Karla ! Tu l’as trouvé où cette photo ? » s'exclama la jeune blonde en prenant la fameuse photo entre ses mains. Adelheid soupira. Ses soupçons venaient d'être confirmés, et par conséquent la discussion allait effectivement être longue. A moins qu'il y ait une explication. Une toute simple explication. Ce que Heidi espérait. Mais compte tenu de la réaction de Pandora, celle-ci avait l'air aussi surprise qu'elle et donc pas au courant de tout ceci.

« C'est bien ce que je pensais ... Assieds-toi, s'il-te-plaît. » dit-elle en joignant le geste à la parole, indiquant une table à laquelle elle s'assit elle-même en face de son amie. « Tu sais que j'ai toujours eu l'impression que mon père me cachait quelque chose ? Et que j'ai tout fait pour découvrir quoi sans jamais rien trouver. Sauf que pendant ces vacances j'ai trouvé sa cachette secrète ...  » murmura-t-elle sur le ton de la confidence, conférant un certain caractère dramatique à la déclaration. Oui, on l'aurait deviné, Heidi aimait bien en rajouter, lui donnant l'impression de vivre dans un roman. Et s'il n'y avait pas assez d'action dans sa vie, elle aimait également la provoquer. Une véritable âme de romantique. « Il l'avait protégée avec plein de sorts de dissimulation et autres, qui m'ont donné du fil à retordre pour les désamorcer. Mais je m'égare ...  » Elle fit un signe de la main en direction de la photographie que Pandora étudiait encore avec soin. « Ça contenait différentes choses, et cette photo était l'une d'elles ... » Adelheid marqua une nouvelle pause, hésitante. Elle ne savait pas si elle allait aimer la réponse à la question qu'elle était sur le point de poser. Mais elle était allée trop loin pour faire machine arrière. Et elle était bien trop curieuse pour ne pas creuser l'histoire à fond. « Pourquoi à ton avis mon père a une photo de ta marraine dans ses affaires ? »

_______________
Pando ♥:
 
• Faire un post de 500 mots ▬ 2 dragées
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Mystère et boules de gnome [Pandora] Ven 30 Oct - 14:22

Malgré une légère pointe d’hésitation, Pandora finit par s’installer face à son amie, son regard ne lâchant pas un instant le visage de sa marraine. Comment Adelheid a-t-elle pu obtenir une telle photo de sa tata ? Cette question trottine un moment dans l’esprit de la jeune Serdaigle qui, bien qu’appréciant sincèrement la rouquine, ne peut s’empêcher de ressentir une once d’agacement et de jalousie. Même elle, qui est pourtant sa filleule, n’a jamais eu l’opportunité de disposer d’une photo de tante Karla plus jeune. Ce n’est pourtant pas faute d’avoir demandé à plusieurs reprises de partager avec sa tata ses instants de jeunesse. Mais, à chaque fois, Pandora se voyait offrir des tas d’excuses plus farfelues les unes que les autres justifiant l’incapacité de Karla à répondre à la requête de la petite blonde.

C’est alors qu’Heidi commence à expliquer son histoire, apprenant alors à la deuxième année que cette photo provient de la boite mystérieuse de son papa. Soudain, toute trace de jalousie s’évanouie, laissant peu à peu place à de la curiosité. Une nouvelle question naît alors dans son esprit mais, écoutant avec attention le récit de son amie, Pando se retient de la poser et il s’avère finalement que l’interrogation sort de la bouche de la belle Adel.
« Pourquoi à ton avis mon père a une photo de ta marraine dans ses affaires ? »
Plissant les sourcils en guise de réflexion, la petite fille tente de mettre au clair toute cette affaire. Pourquoi, effectivement, Monsieur Rosenwald, possède-t-il une photo de sa tata ? En toute logique, cela signifie clairement qu’ils se connaissent. A moins  que le papa d’Heidi ait un léger problème et qu’il s’amuse à observer tante Karla sans que celle-ci n’ait la moindre idée de son identité ? Mais, à dire vrai, cette hypothèse paraît guère probable… « Je pense qu’ils se connaissent. » Annonce-t-elle alors d’une voix claire, persuadée de pouvoir faire avancer l’enquête avec une telle conclusion. « Peut-être qu’ils étaient à l’école ensemble ? » Ajoute-t-elle en faisant venir à elle un rouleau de parchemin, sa plume et un pot d’encre. « Je pense qu’on devrait prendre des notes de toutes les hypothèses probables et rayer au fur et à mesures celles qui semblent s’avérer fausses. » Entonne-t-elle, bien décidée à aider Adelheid,  en oubliant définitivement ses projets du jour. « On pourrait donner un nom à notre mission, qu’en dis-tu ? » Demande-t-elle en se creusant la tête. « L’opération royale ? » Propose-t-elle, le « royal » faisant référence à l’emblème de leur maison. Notant ces mots en entête du parchemin, elle ajoute un tiret à la ligne et gratte la plume contre le papier :
- Amis d’école ?
Ajoutant un second tiret, elle lance un regard interrogateur à son amie, attendant d’avoir sa propre hypothèse.
Une enquête comme celle-ci, sans indice ni aide extérieure, risque de leur prendre la journée entière, si ce n’est le mois ou même l’année scolaire complète, mais motivée comme jamais, Pandora ne compte pas baisser les bras.


• Faire un post de 500 mots ▬ 2 dragées
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Mystère et boules de gnome [Pandora] Lun 2 Nov - 20:52

Pandora s’était installée en face d’Adelheid et s’était mise elle aussi à se creuser les méninges pour dénouer le mystère. Heidi se sentait soulagée de pouvoir partager ainsi ses interrogations et ne plus porter ce fardeau toute seule. Elle aimait la solitude, mais parfois elle reconnaissait les avantages à être bien entourée. « Je pense qu’ils se connaissent. » avança premièrement la jeune fille. Heidi analysa un moment cette théorie, puis conclut : « Oui… Oui, ça ferait sens. » Elle hésita un moment, puis ajouta, honteuse : « Je t’avoue que j’ai même pensé à un moment que mon père était un tueur à gage et que sa prochaine cible était ta marraine…. » Elle baissa les yeux, ne sachant pas tellement que penser. L’imagination de la rouquine avait toujours été alimentée par toutes sortes de littératures, et avait du coup souvent tendance à s’emballer. Elle n’excluait toutefois pas la théorie. Après tout, elle ne connaissait que très peu son père, et vu comment il pouvait être froid et cruel avec elle, cela ne lui semblait pas totalement improbable… Ces pensées l’effrayèrent, et elle fut soulagée que son amie change de sujet.

« Peut-être qu’ils étaient à l’école ensemble ? » proposa à nouveau Pandora. Adele secoua cependant la tête : « Impossible. Mon père est Allemand, il n’a pas fait son école à Poudlard. » En effet, la famille Rosenwald n’était arrivée au Royaume-Uni que récemment, afin de fuir la dure vie de Berlin-Est. Sans s’en rendre compte, Adele avait supposé que Karla, appartenant à la famille Foltête, avait également fait ses études à Poudlard. Etait-ce cependant le cas ?

Pandora avait sorti un rouleau de parchemin dans le but de noter leurs différentes hypothèses puis de biffer les moins probables, et se creusait la tête pour trouver un nom à leur mission : « L’opération royale ? » La sixième année sourit. Cela lui faisait plaisir que son amie prenne  leur mystère autant à cœur. A elles deux, c’était clair, le secret n’allait pas faire long feu. « Ce n’est pas mal. Dramatique comme j’aime. » avoua Adelheid. « Et puis si on raccourcit par les initiales, ça fait l’OR, personne ne saura de quoi on parle ! » s’enthousiasma la rouquine. Celle-ci était, entre autres, une férue de romans d’espionnage. Au final, elle était heureuse que cette énigme vienne mettre un peu de piment dans sa routine et enflammer sa curiosité. Elle se sentait presque comme dans un roman !

Pandora avait inscrit un nouveau tiret sur leur liste et lançait un regard interrogateur à Heidi, l’incitant à contribuer à leur recherche. Celle-ci se plongea un moment dans ses pensées, le front plissé sous la concentration, puis proposa à son tour : « Tu ne saurais pas si Karla a eu un souci de justice à un moment ou à un autre, par hasard ? » En effet, le père de la rouquine était avocat dans la justice magique ; peut-être Karla aurait-elle eu recours à lui ?

_______________
• Faire un post de 500 mots ▬ 2 dragées
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Mystère et boules de gnome [Pandora] Mar 1 Déc - 17:58

Qu’est-ce que Adelheid peut-être bavarde parfois, songe Pandora. Si la jeune Serdaigle est elle-même un véritable moulin à parole, il n’en reste pas moins qu’elle ne parvient pas à placer un mot depuis que son amie  s’est lancée dans des suppositions plus farfelues les unes que les autres. « Adel… » Parvient-elle à articuler, avant que Heidi ne reprenne la parole, n’entendant à peine la pauvre Pando qui, malgré tout, note toutes les idées de sa copine. « Adel, ma marraine est allemande aussi ! » Finit-elle enfin par ajouter tandis que la jeune femme lui demande si sa tante n’aurait pas eu, dans le passé, une mauvaise affaire avec la justice. « Du coup, ma première idée reste crédible, tu ne penses pas ? En revanche, je ne me souviens plus d’où elle vient exactement. » Souligne-t-elle en tapotant son menton avec le bout duveteux de sa plume. « Pour ce qui est d’un problème avec la justice, je n’en sais rien du tout. » Ajoute-t-elle en haussant les épaules, se demandant finalement où veut en venir son amie.
Se levant de table, Pandora se met à faire les cent pas dans la salle commune des Serdaigles, réfléchissant avec force à l’histoire pouvant lier Mr Rosenwald et sa tante Karla. Repensant à la supposition de Adelheid concernant l’éventuelle profession de tueur à gage de son père, la petite fille sent quelques frissons lui parcourir l’échine. Et si sa tata était en danger ? Faut-il alors la mettre au courant qu’un danger la guète ? Craignant de ne pas être prise au sérieux par sa marraine, elle juge qu’il est plus raisonnable d’avoir des preuves tangibles avant d’affoler sa famille. Un autre indice lui fait alors prendre conscience que cette hypothèse n’est guère vérifiable… « Adel ! Si ton papa était un tueur à gage cherchant à tuer ma marraine, pourquoi possède-t-il alors une vieille photo d’elle et non une récente ? » Interroge-t-elle en s’installant de nouveau autour de la table.
Griffonnant ses observations sur son parchemin, elle lance un regard à son amie afin d’obtenir son avis sur la question.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Mystère et boules de gnome [Pandora] Sam 23 Jan - 18:54

« Pour ce qui est d’un problème avec la justice, je n’en sais rien du tout. » avoua Pandora. « Et... tu aurais un moyen de savoir ? » insista Heidi en appuyant son regard sur son amie. Si elles devaient en venir aux interrogatoires, Heidi le ferait, pour autant que Pandora soit d'accord. Elle avait passé toute sa vie à ignorer qui était vraiment son père, et maintenant qu'elle tenait une piste, elle comptait la lâcher pour rien au monde. « Si je te demande ça, c'est parce que mon père est avocat. Il travaille en ce moment au Magenmagot. Peut-être que Karla aurait eu recours à ses services quand elle était plus jeune ... ? » Comme de toutes les autres théories, Adele était très incertaine de ce qu'elle avançait. Rien ne faisait de sens à ses yeux. Après tout, même si Karla avait été la cliente de son père, pourquoi celui-ci aurait-il gardé une photo d'elle ?
Elle s'efforçait de vouloir dénouer les nœuds de ses pensées, mais ne semblait parvenir qu'à les nouer davantage, venant jusqu'à suggérer que son père était un tueur à gage. Pandora eut la délicatesse de ne pas la traiter de folle, mais choisit tout de même de la contrer : « Adel ! Si ton papa était un tueur à gage cherchant à tuer ma marraine, pourquoi possède-t-il alors une vieille photo d’elle et non une récente ? » La rouquine resta un instant pensive, puis répondit : « Peut-être... Peut-être que la personne qui en veut à ta marraine n'en a pas de plus récente ? Peut-être qu'il s'agit de quelqu'un surgi de son passé et qui... veut se venger ? » avança-t-elle, de plus en plus vouée aux doutes. Cela lui faisait déjà beaucoup de peine de soupçonner ainsi le mal chez son père, mais voir la lueur d'inquiétude dans les prunelles de Pandora lui fendait encore plus le cœur.

« Adel, ma marraine est allemande aussi ! » Heidi en profita donc pour rebondir sur la remarque et changer de sujet, espérant ainsi éviter d'inquiéter son amie. Karla était donc allemande ? « Karla doit donc s'écrire avec un K... » C'était une réflexion inutile, sans doute une sorte de spasme de son cerveau agonisant. « Oui... Si Karla est allemande, alors oui ils auraient pu se rencontrer à l'école... » A vrai dire, si Karla était allemande, son père aurait pu la rencontrer vraiment n'importe où et dans toutes les circonstances... Et là, Pandora et Adelheid n'avaient pas fini d'essayer de deviner les scénarios de leur rencontre...
Imperceptiblement, les épaules de la sixième année s'affaissèrent. Elle avait été trop optimiste. Dans ces conditions, jamais elles ne trouveraient... A moins que... A moins qu'elles ne se posent pas les bonnes questions. La question n'était peut-être pas : comment Karla et Hanz se connaissent-ils ? Mais plutôt : pourquoi Hanz gardait-il une photo d'elle dans ses affaires les plus secrètes ?
« Et si... » Adelheid rougit un peu. « Et si mon père avait été secrètement amoureux de ta marraine ? » Cela la mettait mal à l'aise de suggérer cela à son amie. Loin d'elle pourtant de ternir l'image qu'elle en avait. Surtout que Heidi n'avait jamais été amoureuse. Est-ce que ça pouvait pousser quelqu'un à garder une photo de son aimée des dizaines d'années après ? Les films approuvaient, mais la rouquine elle-même n'en savait rien.

_______________
• Faire un post de 500 mots ▬ 2 dragées
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Mystère et boules de gnome [Pandora] Dim 31 Jan - 16:24

Pandora adore définitivement cette journée. Passer des heures à mener une enquête, chercher des indices, éclairer les détails importants, éliminer certaines pistes, en valoriser d’autres, tout cela est définitivement plus excitant que de tourner les pages jaunies d’un livre. La blondinette en oublierait presque que, durant tout ce temps passé à enquêter, ses connaissances en matière de runes ou de métamorphose ne s’étendent guère.

Désormais, seules les questions d’Adelheid occupent ses pensées. Pourquoi, effectivement, le père de celle-ci conserve-t-il une photo de Karla dans ses affaires personnelles ? Une photo qui, visiblement, remonte à plusieurs paires d’années… Cette histoire de problème judiciaire paraît définitivement peu probable aux yeux de Pandora. D’autant plus si Mr Rosenwald est avocat. Que pourrait bien faire un membre du Magenmagot avec une vieille photo de l’une de ses anciennes clientes ?
… Soudain, alors que la réponse la plus probable semblait leur crever les yeux sans qu’aucune des deux ne la mentionne, Adelheid ose enfin poser la question leur brulant les lèvres depuis de longues minutes. « Et si mon père avait été secrètement amoureux de ta marraine ? »

Un léger silence s’installe alors entre les deux jeunes étudiantes qui, mal à l’aise, n’osent prononcer un mot. Le cerveau en ébullition, la petite Pando tente tant bien que mal de faire remonter à la surface de lointains souvenirs enfouis dans sa mémoire, dans lesquels, peut-être, sa marraine se confiait sur ses anciennes amours durant un repas de famille. Mais, aussi loin qu’elle s’en souvienne, jamais la deuxième année n’a entendu Karla s’étendre sur sa vie privée d’antan. « Je suis désolée, Adel, mais je n’ai pas souvenir que ma tata ait déjà parlé de ton père lors d’une discussion. » D’un autre côté, comme vient de le souligner la rouquine dans sa question, si son père avait été secrètement amoureux de Karla, jamais celle-ci n’aurait été au courant de ses sentiments.

Sincèrement attristée de ne pouvoir apporter plus de réponses à son amie, Pandora laisse tomber son visage dans ses mains tout en lâchant un profond soupir de désespoir. « Je pourrai peut-être lui écrire. » Propose-t-elle alors, sentant une once d’espoir l’envahir soudainement. « On pourrait d’ailleurs écrire la lettre ensemble, si tu veux ? Mais il faut rester vagues, ne pas trop entrer dans les détails, elle pourrait prendre peur et refuser de répondre. » Ajoute-t-elle d’une voix presque trop mature pour son âge.  

Se redressant d’un coup sur sa chaise, elle attrape une nouvelle page de parchemin, et rédige quelques banalités pour saluer sa tante, avant d’entrer enfin dans le vif du sujet. « Alors ? Qu’est-ce que je lui dis ? » Interroge-t-elle d’une faible voix.
Et puis, de nouveau, tout un tas de questions viennent se bousculer dans sa tête, l’arrachant subitement à la rédaction de son courrier. « Adel… Et si ton père avait été amoureux d’elle… Mais pas secrètement… Et s’il en était arrivé au point de la harceler... Tu ne crois pas qu’elle prendrait peur en lisant la lettre ? » Demande-t-elle timidement, appréhendant de vexer son amie avec une telle question…


• Faire un post de 500 mots ▬ 2 dragées
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mystère et boules de gnome [Pandora]

Revenir en haut Aller en bas

Mystère et boules de gnome [Pandora]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» RECRUTEMENT : Le royaume de Pandora
» Yume No Pandora ~
» [MAJ] Pandora No Kokoro...
» Boules de poils...(Pv:Patte du Passé,Patte de Neige et Serre d'Aigle)
» Gnome

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Les oubliettes
 :: 
Les souvenirs de Poudlard
-