C'est la rentrée sur ATDM, tous à bord du Poudlard Express !
La liste des préfets et des capitaines a été affichée, n'hésitez pas à aller la consulter sur le panneau d'affichage !

Partagez|

Privées de sortie? Pas si sûr- Jazz

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 256
| AVATARS / CRÉDITS : Hayley Williams
| SANG : Née Moldue


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Obscurité totale
| PATRONUS : Panthère
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Privées de sortie? Pas si sûr- Jazz Mer 7 Oct - 22:14

C’était un samedi ordinaire à Poudlard, enfin pas si ordinaire que ça, c’était la première sorti à Pré-au-Lard. J’étais justement de retour dans la salle commune des rouge et or après avoir accompagné Alix et Will jusqu’au portail. Non mais attend pourquoi je ne suis pas à Pré-au-Lard moi aussi ?? Ah oui ça me revient, parce qu’en voulant faire une super blague avec Jazz, il a fallu qu’on se fasse prendre et qu’on soit punie ! Ah je rageais, moi qui adorais les sorties dans ce petit village, me voilà coincé ici, et sans mes amis qui vont profiter sans moi. Pourtant c’était une super blague que j’avais prévu, et si on avait respecté mon plan on ne se serait pas fait prendre. Pourquoi faut-il toujours que mademoiselle Jazzleen ne respecte rien ? Qu’est-ce qu’elle peut être agaçante quand elle fait ça. C’est uniquement de sa faute si on est là aujourd’hui. Je m’assis lourdement sur le premier canapé qui passait par là, en repensant à ce plan que j’avais préparé si minutieusement. L’idée était simple : embêter Picott, et pour cela rien de mieux qu’un peu de bombabouse, des plumes et pourquoi pas une petite explosion. Le plan c’était de s’introduire dans le bureau de Picott pendant qu’il n’était pas là, de placé, grâce à un sort, un seau rempli de bombabouse au-dessus de la porte avec un sort de déclenchement lorsque quelqu’un passe la porte. Ensuite un petit mécanisme moldu comme je les connais bien pour envoyer un sac plein de plumes de hiboux et de chouettes en provenance directe de la volière. Et pour finir, certaines plumes était imbibé d’une substance qui au contact des bombabouse provoque une petite explosion, rien de dangereux, ça fait juste boom et on se retrouve tout noir. On avait tout mis en place avec Jazz,on avait refermé soigneusement la porte, et on repartait se caché un peu plus loin pour pouvoir observé la scène. Mais il a fallu que juste après avoir refermé cette porte, Jazz est une envie soudaine de voir son dossier pour voir les commentaires fait sur elle. Je la vis tourner la poignée pour rentrer dans la salle. Je lui attrapai la main pour la retenir

- Non Jazz, pas mainten….

Trop tard, elle avait franchi la porte, m’emportant avec elle, et avait déclenché tout le système, et nous voilà couverte de bombabouse, de plume et les cheveux en pétard, et pour couronner le tout, Picott devant la porte de son bureau, hors de lui, fou de rage.

- CRIVEY, BLACKWOOD !!!!!

Et c’est ainsi que suite à un passage dans le bureau de McGo, pas très fière de nous, nous avons écopé du nettoyage du bureau de Picott, d’une privation de sortie à Pré-au-Lard, et …. Nous étions responsables de la perte d’une bonne partie des points de Gryffondor. Résultats, les Gryffondors nous détestaient, les Serpentards nous adoraient, Will se moquait de moi, et Alix était en colère car elle attendait tellement cette première sortie à Pré-au-Lard avec moi. C’est ainsi que je me retrouvai avachi dans ce canapé, la salle commune presque vide, car tout le monde était au village, et les premières et deuxièmes années profitaient des derniers beaux jours. N’ayant absolument pas envie d’être dehors, a un autre endroit que Pré-au-Lard, je restais là, sur mon canapé, devant cette table, avec mes parchemins et mes cours. Autant que cette journée me serve à quelque chose et que je rattrape mon retard dans mes devoirs à rendre. C’est donc sans grande motivation que je saisi ma plume pour commencer mon devoir de DCFM.

- Allé Angie courage, c’est seulement pour 4-5h !!


Dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Privées de sortie? Pas si sûr- Jazz Mer 21 Oct - 23:02

Je suis dans le jardin de la maison familiale en train de me battre avec mon frère. La routine habituelle, quoi. En fond sonore, maman qui crie qu'on devrait plutôt ranger notre chambre et ô mon Dieu qu'a-t-elle fait au Ciel pour mériter des enfants pareils. Mais on l'écoute pas. On danse d'un pied sur l'autre, on s'approche, on s'évite. Comme deux lions en cage, on se tourne autour. Tout à coup, mon frère me donne un coup de pied au ras du sol pour me faire trébucher. Mais j'esquive habilement. Ce que je n'avais pas prévu, c'était que ce n'était qu'une diversion pour que je ne voie pas son poing se précipiter vers ma tempe. Et ça a bien failli réussir ... D'un violent mouvement des reins, je m'élance en arrière et ... finis ma course par terre, au bas du lit. Je grogne et ouvre un œil tout collé. D'après le décor des lits à baldaquin, je suis à Poudlard. Et pas à la maison. Enfin si, mais non, tu vois. Je me relève laborieusement et m'étire tellement que je dois mesurer au moins dix centimètres de plus, maintenant. Au moins. Je me frotte les yeux l'air égaré et m'ébouriffe encore un peu plus les cheveux, puis enfile le pull le moins sale qui traîne par là.

Le dortoir est vide. Enfin encore plus vide que d'habitude pour un samedi après-midi, quoi. Car c'est la première sortie à Pré-au-Lard de l'année, aujourd'hui. Et je ne suis pas de la partie car je suis privée de sortie. Ça la fout mal pour une Préfète quand même ... Avec Angie, l'autre jour, on s'est fait prendre en voulant piéger le bureau de Picott avec des bombabouses et des tas de plumes de hiboux. J'y peux rien, moi ! J'avais demandé à Angie si on pouvait fouiner dans nos dossiers, mais elle n'a cessé de répondre « plus tard ». Sauf qu'après, on avait oublié, normal. Et quand je m'en suis rappelée et que j'ai voulu rouvrir la porte, le mécanisme s'est déclenché. Pourtant j'avais fait attention, je pensais faire en sorte de le neutraliser, mais on avait trop bien fait notre boulot. Si seulement Angie m'avait écoutée ! On aurait regardé nos dossiers d'abord, et piéger le bureau ensuite, et ce serait pas arrivé.

Je bâille à m'en décrocher la mâchoire puis promène un regard endormi à la cantonade, espérant peut-être ainsi trouver de quoi m'occuper durant cette journée. Autre que prolonger ma sieste, s'entend. D'ordinaire, je ne m'ennuie jamais car j'entreprends toujours plein d'aventures avec mes potes, Holden et Prue ... Mais aujourd'hui ils ne sont pas là. Tous à Pré-au-Lard. Ils avaient voulu rester par solidarité, mais je leur ai demandé d'y aller quand même. Pas question qu'ils ratent une sortie à Pré-au-Lard à cause de moi ! Me voilà donc seule ici. Enfin, seule avec Angie du coup. Tiens, je l'avais oubliée, celle-là. Que fait-elle, d'ailleurs ?
Angie et moi, c'est pas qu'on s'aime pas. C'est juste compliqué ... Elle est un peu trop comme moi, je crois. Du coup, ça fait des étincelles. Surtout quand on est avec d'autres. C'est comme s'il n'y avait qu'une seule place pour l'une ou l'autre de nous deux et qu'on devait se battre pour l'avoir ...

Je descends les escaliers du dortoir d'un pas traînant et découvre justement Angie dans le canapé devant ... ses devoirs ?! J'émets un petit sifflement moqueur. — Dis donc, il t'arrive quoi ? Si les Gryffondor en général et nous deux en particulier on se plaisait à moisir devant les cours de Monsieur Binns, ça se saurait ... D'où mon étonnement. Je saute nonchalamment à bas des dernières marches puis reprends à l'intention d'Angie : Alors comme ça, Picott a gagné ? C'est clairement de la provocation. J'ai une idée derrière la tête mais je sais que si je l'expose tout de suite, elle ne me suivra pas. Car après tout, elle me tient pour responsable de notre punition. Il faut donc que je lui fasse croire que l'idée de sortir en douce à Pré-au-Lard vient d'elle-même ...
Revenir en haut Aller en bas
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 256
| AVATARS / CRÉDITS : Hayley Williams
| SANG : Née Moldue


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Obscurité totale
| PATRONUS : Panthère
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Privées de sortie? Pas si sûr- Jazz Jeu 22 Oct - 21:53

Bon, trouvé des informations sur le sortilège de disparition dans des livres ça ne doit pas être si compliqué. Ouvrant les livres que Alix m’avait prêté, ba oui me trouvé dans une bibliothèque il ne fallait pas y compter, je commençais à chercher ce fameux sort. Le temps passait lentement à mon goût, alors que j’avais l’impression d’écrire sur ce fichu parchemin depuis des heures alors que seulement 30 petites minutes s’étaient écoulées. M’étirant et pestant afin de montrer mon mécontentement j’entendis une petite voix derrière moi

-Dis donc, il t’arrive quoi ?

Jazzleen, il ne manquait plus qu’elle. Celle qui était responsable de tout ceci, celle qui avait fait en sortes que j’étais ici a travaillé ce fichu devoir de métamorphose plutôt que d’être avec mes amis à Pré au lard. Non pas que je ne l’aime pas Jazz, elle est drôle, un vrai garçon manqué, elle ne fait pas de chichi pour une tâches, pour des cheveux en bataille ou pour un ongle retourné. Mais en fait on veut toute les 2 la même place auprès de nos amis, et ça ce n’est malheureusement pas possible, du coup ça finit toujours par faire des étincelles entre nous. Me reconcentrant sur mon devoir elle reprit à mon attention.

-Alors comme ça Picott à gagner ?

Oula, je voyais où elle voulait en venir, elle me provoquait, elle voulait encore m’entrainé dans un ses plans foireux quine nous amènerais que des ennuis, comme toujours. Prenant tout mon temps pour répondre, j’étirais mes bras comme si je voulais gagner des centimètres. Je repris ma plume, et sans un regard à Miss Crivey, je repris la rédaction de mon devoir. C’est alors que les yeux toujours rivé sur mon parchemin je lui lançais :

-Allons Jazz, je sais où tu veux en venir, et si tu crois que je vais tomber dans le panneau tu te mets la baguette dans l’œil ma petite. Je ne bougerais pas de ce canapé avant que Alix et Will ne soit revenu. Il n’a pas gagné, loin de là, mais on a attiré assez d’ennui aux autres gryffondor en faisant perdre beaucoup de points à notre maison, alors qu’ils n’y sont pour rien, ils n’ont rien demandé eux. Et en plus je n’imagine même pas la tête de la vieille McGo si une fois de plus  je ne rends pas un devoir.

Sur ce, je me replongeai dans mon devoir. Mais c’était sans compté sur cette très chère Jazz et son côté tête de mule quand elle avait quelque chose en tête. Et je sentais que une fois encore, malgré moi j’allais me retrouvé dans une drôle d’aventure.

Dragées:
 


Dernière édition par Angie Blackwood le Ven 26 Fév - 5:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Privées de sortie? Pas si sûr- Jazz Lun 2 Nov - 20:33

— Allons Jazz, je sais où tu veux en venir, et si tu crois que je vais tomber dans le panneau tu te mets la baguette dans l’œil ma petite. Je me mords la lèvre. J’aurais dû deviner qu’Angie me percerait à jour, après tout nos cerveaux fonctionnent pareil … Pourtant, je ne me laisse pas démonter, je n’ai pas dit mon dernier mot. On ne se débarrasse pas de Jazzleen Antigone Crivey avec si peu. Angie va me donner du fil à retordre, mais je commence à en avoir l’habitude. Et j’ai toujours adoré les défis. Je ne me départis donc pas de mon sourire goguenard en attendant la fin de la sèche tirade d’Angie. Je ne bougerais pas de ce canapé avant que Alix et Will ne soit revenu. Il n’a pas gagné, loin de là, mais on a attiré assez d’ennui aux autres gryffondor en faisant perdre beaucoup de points à notre maison, alors qu’ils n’y sont pour rien, ils n’ont rien demandé eux. Et en plus je n’imagine même pas la tête de la vieille McGo si une fois de plus  je ne rends pas un devoir.

— Ouh-là ! Faut t’calmer sur les gnomes au poivre, toi, paraît qu’ça rend agressif ! je dis en rigolant. Je me laisse tomber nonchalamment sur le canapé en face d’elle et m’y allonge à moitié, bien à l’aise. Ah, les gnomes au poivre … Je n’en dis pas plus et laisse place au silence, laissant le temps à nos deux esprits de vagabonder d’eux-mêmes vers le magasin de friandises Honeydukes. Ses odeurs de sucre parfumé. Ses étalages colorés. Toutes ses variétés de bonbons que le regard n’arrive pas à embrasser en une seule fois … Tout ce dont on ne pourra pas profiter aujourd’hui car Honeydukes se situe à Pré-au-Lard. A moins que …

Je jette un regard en coin à Angie penchée sur son devoir de Métamorphose, à la recherche d’informations sur le sortilège de Disparition. Elle a l’air si concentrée, et pourtant je sais qu’elle a fait le même cheminement que moi dans sa tête. Mais je sais aussi que, tout comme moi, elle a la tête dure et qu’il en faudra plus que des bonbons pour la convaincre. Pour ce faire, j’aurais besoin de tous les arguments que je pourrai trouver, explicites ou implicites.

Je me redresse dans le canapé et me mets à l’observer plus ostensiblement, espérant ainsi légèrement la déstabiliser. Je parcoure des yeux les livres en vrac sur la table, puis un sourire naît sur mes lèvres. Je désigne l’un d’eux du menton puis lâche, sans l’air d’y toucher : Page 923. J’ai déjà fait ce devoir, sachant justement que je n’aurais pas le temps aujourd’hui à cause de la sortie à Pré-au-Lard. Enfin ça, c’était avant la punition. Bien sûr, j’ai eu de l’aide pour ce devoir, j’ai mes sources. Je m’appelle Jazz, après tout. Mais toujours est-il que je viens de donner à Angie les clés pour finir son devoir plus vite. Je n’ajoute rien, lui laissant le soin de choisir de me remercier ou non. Je me rencogne confortablement dans le canapé, attendant patiemment la réaction de mon amie.
Revenir en haut Aller en bas
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 256
| AVATARS / CRÉDITS : Hayley Williams
| SANG : Née Moldue


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Obscurité totale
| PATRONUS : Panthère
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Privées de sortie? Pas si sûr- Jazz Lun 2 Nov - 23:52

Comme prévu Jazz ne s’arrêta pas là, son but était que l’idée vienne de moi. Bien sûr j’avais moi-même déjà pensé à sortir en douce avec Will, mais nous ne l’avions pas fait à cause de regard d’Alix qui en disait long.

-Ah, les gnomes au poivre …

-Je n’aime pas ça, je n’aime pas le poivre je te rappelle


Et oui loupé, tu ne m’auras pas avec ça. Et depuis que j’avais laissé mes amis à la porte du château mon esprit s’envolait vers la boutique de bonbon de Pré-au-Lard. Les patacitrouilles, les suçacides ou encore les plumes en sucres. Tout ce mélange d’odeur et de couleurs hantait mes pensées depuis le matin, raison pour laquelle je galérais autant sur ce devoir. Le fait que Jazzleen évoque ces sucreries obligea mon cerveau à refaire ce chemin une fois de plus, comme si il ne l’avait pas suffisamment fait ces dernières heures. Secouant ma tête pour dégager mes cheveux roux de devant mes yeux, et pour enlever cette alléchante image de ma tête, je repris la lecture du livre, toujours à la recherche du moindre indice sur le sort afin d’avoir le devoir le plus complet possible. Jazz me fixait depuis le canapé d’en face, toujours ce petit sourire agaçant au coin des lèvres. Elle désigna un livre que je n’avais pas encore ouvert et mentionna la page 923. Visiblement elle avait trouvé quelqu’un qui avait fait ce devoir et qui l’avait aidé. Ah ba oui elle n’allait quand même pas tous cherché elle-même, elle était comme moi, les devoirs ce n’était pas trop son fort. Normalement Alix m’aide beaucoup aussi, mais là je sentais qu’en me donnant autant de livres elle avait trouvé sa façon à elle de me punir de ne pas pouvoir passé du temps avec eux. Je devrais chercher pour m’en sortir. C’était Will qui me remerciait par contre, une aprèm tout seul avec Alix, le rêve pour lui. Soufflant suite à la pensé de mes deux amis dans le village, je fermai le livre que j’avais commencé n’ayant trouvé aucune information dedans, et tendit le bras vers celui indiqué par mon amie. Alors page 923 qu’elle avait dit. Feuilletant les pages jusqu’à celle-ci, je vis alors l’intitulé du chapitre : le sortilège de disparition. Bingo ! Sans montrer la joie sur mon visage, et sans regardé Jazz, il ne faudrait pas qu’elle prenne cela pour une victoire non plus. Je commençai donc à prendre le plus d’information sur le sujet.

-Ce sort est vraiment pratique dis donc, dommage qu’il ne rende pas invisible, cela nous aurais bien servi il y a peu, lançais-je à l’attention de Jazz en lui décochant un petit sourire plein de sous-entendu.

Mais je ne comptais pas m’arrêter là, elle voulait jouer à celle qui donnerait le plus envie à l’autre d’aller à Pré-au-Lard, et bien nous allions jouer alors. J’avais eu vent, par une de mes sources, que la pauvre Jazz n’avait presque plus d’accessoire de chez Zonko afin de faire les 400 coups et qu’elle comptait faire les stocke aujourd’hui, enfin ça c’était avant.

-Et bien heureusement que j’ai vu Will ce matin et que j’ai pensé à lui demandé de passer chez Zonko afin qu’on refasse le plein de farces et attrapes parce que là, on commence à être juste.

Je savais que cette phrase ferait mouche auprès de mon amie, une sortie à Pré-au-Lars se résumait souvent à Honeyduke, Zonko et une bierraubeurre au Trois Balais. J’imaginais bien que son cerveau était passé des couleurs et odeurs du magasin de bonbons à l’ambiance et à la fantaisie de celui de farces et attrapes. Je m’étirais alors en lançant un dernier pic.

-Aaah je boirais bien un bierraubeurre, dommage que nous soyons coincés ici.

Et non Jazz, l’idée ne viendrais pas de moi, et elle le savait bien. Je m’avachis donc sur mon canapé afin de faire une pause dans mon devoir et d’observer la réaction de Miss Crivey

Dragées:
 


Dernière édition par Angie Blackwood le Ven 26 Fév - 5:31, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Privées de sortie? Pas si sûr- Jazz Mer 18 Nov - 22:13

Je serre les dents, agacée. Sur le nombre de sucreries chez Honeydukes, il fallait évidemment que je cite la seule qu'Angie n'aime pas. Mais d'après le voile qui passe tout à coup devant ses yeux, je suppose que ma remarque a fait mouche tout de même et qu'elle a la tête pleine de délices sucrés. Je mets finalement fin à son calvaire en lui indiquant le livre et la page qu'elle recherchait. Je l'observe toujours, à-demi affalée dans le canapé. La tête haute, elle suit mon conseil et parcourt des yeux le chapitre concernant le fameux sortilège de Disparition. Soudain, elle sourit : — Ce sort est vraiment pratique dis donc, dommage qu’il ne rende pas invisible, cela nous aurais bien servi il y a peu. Mes pensées se reportent automatiquement sur notre tentative de farce à Picott. Quand on fait équipe toutes les deux, on a beau se chamailler et foirer la plupart de nos coups, il reste quand même qu'on s'amuse bien et que l'aventure vaut toujours le coup d'être vécue. Ce qui me reporte à ce moment-même ... Oui, un sort d'invisibilité aurait pu bien nous servir ... ou pourrait bien nous servir maintenant ... Je tais cependant mes pensées profondes et choisis de me recaler à nouveau dans le canapé. Je souris à mon tour : — Grave.

Tout en rédigeant son devoir, Angie lance "innocemment" une référence à Zonko. Je pince les lèvres. Je sais qu'elle ne dit pas ça au hasard ; elle essaie de me battre à mon propre jeu. Et j'avoue qu'elle est douée. Car effectivement je n'ai pas demandé à mes potes de me rapporter des farces & attrapes de chez Zonko. J'ai oublié. Quand Prue m'a doucement touché l'épaule plus tôt dans la journée pour me signifier qu'elle partait, j'ai simplement grogné et continué mon sommeil. Elle m'a demandé si je n'avais besoin de rien, mais j'ai fait comme si je n'entendais pas. Ce n'était pas malin car maintenant je me trouve à court de munitions, mais sur le moment je crevais tellement de jalousie que j'avais pas eu envie de l'entendre prononcer le mot de "Pré-au-Lard". Ou alors c'était parce que j'avais déjà inconsciemment l'intention d'aller chercher mes accessoires moi-même ?

Voilà où mes pensées se sont perdues lorsqu'Angie assène le coup fatal : — Aaah je boirais bien un bierraubeurre, dommage que nous soyons coincées ici. J'ai tout à coup l'impression d'avoir un désert dans ma gorge, tant elle me paraît sèche. Oui, Angie est douée à ce petit jeu. Tout ça parce que, l'une comme l'autre, on ne veut pas céder, alors qu'on a la même idée en tête ... Tout ça pour garder la face. C'est quand même bête, non ?
Je joue distraitement avec les pointes de mes cheveux lorsque, ne tenant plus, je lâche, sans trop l'air d'y toucher : — Ça n'tient qu'à toi d'aller la chercher ... Je marque une pause, juste assez longue pour faire croire à Angie qu'elle a gagné, puis ajoute, compatissante : Bon, si t'as peur, j'comprends ... Moins subtil que ça, tu meurs. C'est de la provoc' bête et méchante, mais c'est souvent celle-là qui marche le mieux ou demande plus d'efforts pour s'esquiver avec dignité. Je suis curieuse de savoir ce qu'Angie inventera comme mauvaise excuse à ça ...
Revenir en haut Aller en bas
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 256
| AVATARS / CRÉDITS : Hayley Williams
| SANG : Née Moldue


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Obscurité totale
| PATRONUS : Panthère
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Privées de sortie? Pas si sûr- Jazz Lun 30 Nov - 1:31

Je vis que mes deux petits pics avaient eu l’effet voulu. Jazz se mordait les doigts de ne pas avoir demandé à Prue de faire ses achat a Zonko sa place, et la bierraubeurre ne la laissait pas indifférente. Mais si cela suffisait pour que Jazz perde ça aurait été trop facile. Elle lança une provocation bête et méchante, mais qui, sur le moment, piqua ma fierté. J’étais prête a répliquer en me levant pour prendre la direction de Pré-au-lard, quand je me rendis compte de son stratagème. La provocation la plus bête est souvent la meilleure et celle qui marche le mieux. Et j’avais failli me faire avoir comme un première année. Je me calmais donc, en  réfléchissant à un moment de la contrer. A vrai dire ce petit jeu me fatiguait un peu. On voulait toute les deux aller au village, on avait la même idée, et on le savait. Pourquoi ne pouvions-nous pas juste se sourire et se lever et prendre cette direction ? Mais non il fallait que l’on cherche l’autre, que l’on provoque l’autre afin de voir qui cédera en premier. C’était stupide et on perdait du temps. Mais il était hors de question qu’elle gagne. Le seul moyen que nous nous décidions enfin à partir était que l’on émette l’idée en même temps. Mais comment réussir ce tour-là ?

Alors que je continuais à recopier mon devoir, mon cerveau était concentré sur mon stratagème. Une idée ma vint en tête, c’était risqué mais si je jouais bien mon coup, ça pouvait marcher et on pourrait enfin aller à Pré-au-Lard. L’idée était de faire un « jeu » où je dis un mot, et toutes les deux on répond la première chose qui nous passe par la tête. En disant à un moment un certain mot, on finirait par dire « pré-au-lard ». Mais pour être sûr  qu’elle ne se doute de rien, et qu’elle dise inconsciemment pré-au-lard, il fallait d’abord que je mette en place des choses afin que son esprit soit focalisé dessus. Me rappelant ce qui se trouvait dans mon sac juste à côté de moi, je sorti un paquet de patacitrouilles. En prenant un pour moi, je posai le paquet sur la table.

-Prends en si tu en veux, proposais-je à mon amie

Bon déjà pour Honeydukes c’était fait. Ce que je n’avais pas remarqué, enfin pas tout de suite, c’était que en sortant le paquet, j’avais également sorti le catalogue de chez Zonko que j’avais reçu récemment, et qui se retrouvait actuellement juste sous les yeux de Jazzleen. Il était temps pour moi de lancer le jeu.

-Si je te dis boisson, tu penses a quoi Jazz ? Moi une bonne bierraubeurre des trois balais. Les meilleures selon moi.

Et on remettait une petite couche avec ça. Il ne restait plus qu’a ce que Jazz se laisse avoir par son inconscient et qu’on « gagne » toutes les deux en même temps. Sinon tant pis j’aurais perdu, mais je me serais battue avant.

Dragées:
 


Dernière édition par Angie Blackwood le Ven 26 Fév - 5:32, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Privées de sortie? Pas si sûr- Jazz Sam 23 Jan - 18:10

Angie fait la sourde oreille. Mais son silence cache en réalité autre chose, j'en suis certaine. Elle cherche un moyen de me contrer, de gagner.
Elle reste longtemps silencieuse, mais je pourrais presque entendre les rouages de son cerveau cliqueter les uns sur les autres. Ma respiration devient imperceptiblement plus saccadée. Quel tour va-t-elle encore me jouer ?
Soudain, elle sort un paquet de patacitrouilles de son sac et le pose à ses côtés : — Prends-en si tu en veux. Mes sourcils se froncent, j'hésite. Je sens que cela fait partie de son stratagème pour me faire crever d'envie d'aller à Pré-au-Lard. Mais c'est déjà fait, elle n'a pas besoin de ça en plus. Tout ce que je peux faire, c'est simplement éviter de forcer mon idée sur elle ... Il n'y a donc pas de mal à goûter un des patacitrouilles, non ? Je prends donc un air détaché puis en pioche un avant de le gober tout rond. — Merci.
C'est là que mes yeux tombent sur le catalogue de chez Zonko. Je les détourne vivement, agacée. Elle a pensé à tout. Tout est arrangé, minutieusement arrangé. Rien n'est laissé au hasard, tout est orchestré, mis en scène ... C'est là que ça me fait tilt.
Je connais Angie, et je sais qu'elle ne se donnerait pas autant de peine pour m'inciter à la forcer à venir à Pré-au-Lard si c'était pour me refuser ensuite. Non. Si elle se donne autant de mal, c'est qu'elle a bien l'intention de céder ... Mais comment céder sans perdre la face ?
Je rumine un moment cette question alors qu'Angie s'apprête à lancer un jeu. Mon sourire s'étire alors que je commence à comprendre. La seule façon de ne pas perdre la face, c'est si on a la même idée en même temps ... C'est brillant. Comme ça aucune de nous n'a besoin de perdre, et on peut enfin se mettre en route pour ce qu'on a envie de faire depuis le début.
Je me recale donc dans mon siège, n'ayant pas l'intention de contrer les plans d'Angie. Au contraire. Maintenant voyons comment elle va amener le sujet ...

— Si je te dis boisson, tu penses à quoi Jazz ? me demande Angie, lançant enfin le jeu. Évidemment, je ne peux pas faire abstraction de la conversation que l'on vient d'avoir et les premiers mots qui franchissent mes lèvres sont : — Une Bierrau ... Je m'interromps en entendant la voix d'Angie me faire écho. Mon sourire s'élargit et mes fossettes se creusent. J'adresse un clin d’œil à mon amie, oubliant un instant notre course rivale. C'est vraiment drôle quand on y pense. On a vraiment tout pour se comprendre et pour s'entendre, et pourtant ... J'entends d'ici Holden soupirer : « Aaah, ces meufs ... »

A mon tour, je reprends. Je sens qu'il est encore trop tôt pour lancer l'hameçon. Il faut d'abord jeter l'appât ... J'ai récemment entendu parler d'un passage secret qui mènerait à la cave de Honeydukes à Pré-au-Lard. Fable ou vérité, je n'en ai pas la moindre idée. Mais je compte bien en avoir le cœur net. Il me faut simplement lancer Angie sur cette piste ...
Je m'assieds donc confortablement en tailleur dans le canapé, puis m'enquiers : Et si je te dis glace, tu me dis ? J'attends quelques précieuses secondes pour permettre à mon amie de réfléchir, puis je réponds pour ma part : Fizwizbiz.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Privées de sortie? Pas si sûr- Jazz

Revenir en haut Aller en bas

Privées de sortie? Pas si sûr- Jazz

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Sortie de Nausicaä en Blu-Ray au Japon
» Nouvelle structure de la Partie Privée
» Sortie de chez le coiffeur...
» Entraînement chasse ! (privé Nuage de Corbeau)
» Balotelli, hein elle est où la sortie ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Les oubliettes
 :: 
Les souvenirs de Poudlard
-