GRYFFONDOR : 815 pts | POUFSOUFFLE : 370 pts | SERDAIGLE : 350 pts | SERPENTARD : 610 pts
Félicitations aux Serpentard ! On poursuit la saison de Quidditch avec le prochain match : Serdaigle VS Gryffondor ! Les inscriptions sont d'ores et déjà ouvertes ICI !
Une sortie à Pré-au-Lard a été organisée afin de vous permettre d'effectuer vos achats de Noël. Le sujet est juste ici ! Tout post vous rapportera 2 dragées.

Partagez|

Brûle ce que tu as adoré, adore ce que tu as brûlé (libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar



POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 113
| AVATARS / CRÉDITS : Matthew Bomer
| SANG : Sang mêlé, mais aussi rouge que tout le monde.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Grand-père paternel
| PATRONUS : Lama
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Brûle ce que tu as adoré, adore ce que tu as brûlé (libre) Dim 6 Déc - 18:32


Noël approchait à grands pas et pour William, c'était le moment d'aller faire ses achats de noël pour faire plaisir à ses amis sa famille et pour ça, rien de mieux que d'aller farfouiller au marché qu'il y avait à Pré-au-Lard en ce moment même, alors c'est dans une solitude complète qu'il avait quitté le château pour se rendre au village magique recouvert de décoration en ce mois de décembre et remplis d'élèves éblouis par toutes ces lumières éclairant un minimum les rues qui commençaient à sombrer dans la nuit de plus en plus tôt.

Le jeune passa son après-midi à se balader de stand en stand tous remplis de merveilles, ces petites choses qui sont inutiles mais qu'on aime admirer, qu'on trouve magique alors que la plupart n'ont rien de magique, de simple objet moldus. Will avait réussi à mettre la main sur quelques objets qui lui plaisaient et qui pouvait plaire et d'autre qui allait vite être utilisés, comme des pétards pour faire tournée en bourrique le concierge de l'école avec Angie. Mais finalement il était tombé sur un vieux livre poussiéreux qui avait été mieux en fond d'une pile, à l'abri des regards, Mythes oubliés du XVIe siècle, ce livre était parfais pour … personne, tu fais un bien bel imbécile. Le poufsouffle avait cherché un cadeau pour une personne morte sans y pensé une seconde. Senior Haberfil était mort depuis presque un mois et demie bientôt.

Haberfil junior se posa sur un banc à une sortie du marché où peu de monde passait et contempla sa bêtise, ce livre aurait été le cadeau qui lui aurait fait plaisir, l'histoire de la magie avec sûrement des objets magique qui ont exister ou pas, le premier indice vers une nouvelle quête à la recherche d'objet perdu, mais ça ne se ferait pas, pas maintenant en tout cas et sûrement pas par mister Alexander Haberfil. Il ne pu retenir quelques larmes qui coulèrent jusqu'à son menton et finirent leur course dans la neige. Will jeta le livre devant lui, sorti sa baguette et fit voler une flamme jusqu'au livre qui s'était ouvert. Une page commença à se consumer avec quelques unes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Brûle ce que tu as adoré, adore ce que tu as brûlé (libre) Ven 25 Déc - 22:10

Ce qu'elle avait à faire était fait. L'arbre avait recueilli un peu de son sang et son souhait. Crystal n'avait plus rien à faire sur le marché de Noël, endroit beaucoup trop bruyant et vulgaire pour elle. Un coup d'oeil sur la petite montre à gousset qui pendait le long d'une chaîne autour de son cou lui indiqua qu'elle devrait attendre encore quelques heures avant de pouvoir rentrer chez elle.

Elle soupira.

Elle avait bien fait de glisser dans son sac un petit livre pour passer le temps. Ne lui restait plus qu'à se trouver un endroit paisible où continuer sa lecture. Quittant aussi rapidement que ses bottes le lui permettait l'animation du marché, la jeune sorcière s'engagea sur un chemin désert, à l'exception d'une personne assise sur le banc qu'elle convoitait justement.

Elle soupira.

En continuant, elle trouverait bien une autre place... Ou il lui resterait toujours la possibilité de faire un tour dans le village, probablement vide à l'heure qu'il était. Pourtant, quand elle arriva à hauteur du banc, son regard glacé bifurqua sur le garçon assis là. Elle le connaissait. Un Poufsouffle... en train de brûler un livre !

Sans réfléchir à ce qu'elle faisait, Crystal éteignit les flammes d'un coup de baguette. Le regard bloqué sur les feuilles calcinées, elle glissa son arme dans la manche de son joli manteau enneigé tout en s'approchant pour constater les dégâts.

~ Je savais que les Poufsouffle n'étaient pas les plus brillants lecteurs de l'école, mais si tu ne comprends pas ce que tu lis, ce n'est pas une raison pour vouloir le détruire, déclara-t-elle d'un ton cassant en s'accroupissant près du livre.

Elle soupira.

Avec précaution, elle le souleva de la neige. Dans quel état cet idiot avait-il mis la pauvre chose... vraiment, parfois, Crystal ne comprenait pas le commun des sorciers. Et furieuse, elle assassina des yeux Haberfil, ouvrant la bouche pour continuer à le couvrir de reproches plus ou moins justifiés quand elle remarqua enfin son air de chien battu. Les larmes qu'i n'eut pas le temps de lui cacher la firent se décomposer plus efficacement que n'importe quelle remarque acerbe.

Nerveusement, elle se mordit la lèvre, tic qui ne lui était pas arrivé depuis longtemps, alors qu'elle regrettait les paroles qu'elle venait de servir au jeune homme.

~ Excuse-moi...

Elle soupira.
Mais sa voix se radoucit. Elle se redressa et vint s'asseoir sur le banc, posant le livre sur ses genoux. Au moins, cela lui évitait-il d'affronter le regard d'Haberfil qui avait toutes les raisons de se mettre en colère.  

~ Même si je ne sais pas ce qui t'arrive, je suis sûre que ce livre n'y est pour rien.

Elle risqua de nouveau un coup d'oeil vers son camarade, mais se retint de lui demander pourquoi il avait fait ça. Par... sollicitude ?


Citation :
• Lancer un sort (contre quelqu’un ou sur un objet) ▬ 1 dragée
Revenir en haut Aller en bas
avatar



POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 113
| AVATARS / CRÉDITS : Matthew Bomer
| SANG : Sang mêlé, mais aussi rouge que tout le monde.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Grand-père paternel
| PATRONUS : Lama
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Brûle ce que tu as adoré, adore ce que tu as brûlé (libre) Dim 17 Juil - 15:56

Alors que le livre  commencer à se consumer page par page, une autre élève de Poudlard arriva et piqua une crise en voyant le livre qui brûlait. Cette fille, William la connaissait bien, ou plutôt il savais bien qui elle était mais en ce qui concerne qui elle est vraiment, c'est une autre histoire ! Le poufsouffle n'avais pas vraiment eut l'occasion de connaître bien plus que son prénom et qu'elle ne voulais pas vraiment en dire plus lors du premier cours de botanique de l'année. Le garçon n'était pas du genre à rejeté les gens mais... qu'est-ce qu'elle vient se mêler de mes affaires ?, mais c'est une serdaigle, froide mais quand même une serdaigle, alors vouloir sauver une livre bien sûr qu'elle agirait !

Crystal lui fit un regard noir et le lapida de remarques désobligeantes alors qu'une larme se trouvais encore sous ses yeux, elle redescendit d'un coup de ses grands sombrals, ce qui mit un sourire sur les lèvres du jeune Haberfil, aussi froide qu'elle pouvais être, crier sur quelqu'un qui pleure, elle ne pouvais pas le faire sans ressentir une gêne. Elle est pas si méchante qu'elle veut le faire penser à mon avis... Discrètement, même si s'était trop tard, Haberfil essuya les deux trois petites larmes et tracé qui étaient toujours sur son visage et fis un grand sourire amical et rassurant en la regardant ! « Oh... Pas besoin de t'excuser ! C'est pas parce qu'il est inintéressant que je dois le traiter comme ça, dit-il sur un ton chaleureux pour essayer qu'elle ne s'en veuilles pas. Faut pas que je m'emporte comme ça, c'est qu'un livre, je suis pas un serdaigle je suis pas un serdaigle ! »

William admira le paysages, c'était à cette époque avec tout recouvert de blanc, les arbres qui ont perdu toutes leurs feuilles et tous ces sorciers qui ont sorti les capes d'hiver et les bottes ! Le poufsouffle regarda le livre qu'il venait d'incendier qui se trouvais à présent dans les mains de Crystal, elle évitait son regard. Alors pour réchauffer l'ambiance, il parla un peu « Il est un peu abîmé maintenant, mais si tu le veux garde le ! J'en ai pas l'utilité ! et il lui fit clin d’œil ! Tu veux peut-être que je te laisse ?, je sais que t'aime pas trop ma compagnie... »  finit-il par lui demander.

HJ:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Brûle ce que tu as adoré, adore ce que tu as brûlé (libre)

Revenir en haut Aller en bas

Brûle ce que tu as adoré, adore ce que tu as brûlé (libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Brûle ce que tu as adoré, adore ce que tu as brûlé (libre)
» Pour ma chef adoré !
» [F] Ma belle sœur adorée
» Poèmes pour mes chevaux
» [Gallerie] Gallerie de votre shinigami infirmière adoré !!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Les oubliettes
 :: 
Les mémoires de Pré-au-Lard et de Londres
-