GRYFFONDOR : 1040 pts | POUFSOUFFLE : 390 pts | SERDAIGLE : 735 pts | SERPENTARD : 880 pts

Partagez|

Don't worry, I won't let you down - Luzia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 292
| AVATARS / CRÉDITS : Dylan Sprayberry - philia
| SANG : sang-mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : le vide mental
| PATRONUS : le rouge-gorge
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Don't worry, I won't let you down - Luzia Sam 19 Déc - 19:04



LUZIA& SEAN
❝ Don't worry, I won't let you down ❞


Je déambulai entre les petits chalets installés à l'occasion du marché de noël, cherchant un cadeau pour ma petite sœur. Les idées ne me manquaient pas, mais j'étais incapable d'en choisir une. Je voulais vraiment lui faire plaisir et je ne savais pas ce qu'elle pouvait préférer dans tout ce qu'on me proposait. Je restai donc assez loin des vendeurs en notant dans un coin de mon esprit celles qui avaient le plus de chance de la rendre heureuse. Il fallait dire que j'étais assez distrait en cette belle après-midi. Je savais que l'heure de retrouver Luzia près de la patinoire s'approchait à grande vitesse. Je ne savais pas trop pourquoi elle avait accepté de prendre des cours de patinage avec moi, mais je n'allais pas me plaindre. J'appréciais vraiment de passer du temps avec elle, surtout depuis que nos conversations étaient beaucoup plus développées qu'une simple remarque sur ce que je devais rajouter dans nos comptes-rendus de botanique.

N'en pouvant plus de revoir encore et encore les mêmes petits objets magiques, je finis par m'éloigner des chalets pour m'acheter un chocolat chaud. Je savais que la poufsouffle ne tarderait pas à me rejoindre, alors je pris la liberté de lui en acheter un à elle aussi. Je posai la monnaie sur le comptoir et attrapai les deux gobelets avant de me diriger vers la patinoire. Je me posai contre la barrière et regardai avec un sourire les quelques personnes sur la glace tout en avalant lentement le breuvage. J'avais hâte de les rejoindre, j'avais toujours adoré de patiner sur les lacs gelés à la maison. Un bruit de pas dans la neige me fit tourner la tête et je souris en voyant la poufsouffle s'approcher de moi. Je me tournai pour lui faire face et lui fis la bise. C'était étrange de voir à quel point notre relation avait évolué depuis six mois, mais j'étais heureux de pouvoir la compter dans mes amis. Je lui tendis le gobelet de chocolat chaud avec un sourire. « Tu vas bien ?Tiens, je t'ai pris ça avant de venir ici. Un petit encouragement avant de se lancer sur la glace. »

J'observai de nouveau les patineurs inexpérimentés et en vis un tomber lourdement à cause d'un geste trop brusque. « Ne t'en fais pas, ça ne fait pas si mal que ça. Et puis, je suis sûr que tu ne tomberas pas. », m'exclamai-je avant qu'elle ne fuit les lieux à toute vitesse. Je savais que ça pouvait faire peur de loin, mais j'avais envie de lui montrer qu'elle n'avait rien à craindre. Je bus les dernières gorgées de mon chocolat avant de lancer le verre dans une poubelle et me tourner vers elle, déterminé. « Tu fais du combien ? Je vais aller chercher les patins avant qu'il n'y ait trop de monde ! » J'attendis impatiemment sa réponse avant de partir vers l'entrée de la patinoire. Je payai le gérant avant de lui indiquer nos deux pointures. Je regardai derrière mon épaule pour m'assurer que Luzia était encore là et attrapai les deux paires de patins qu'on me tendait. Excité comme jamais, je revins vers elle en essayant de garder les pieds sur terre. Je lui fis signe de me rejoindre en remarquant un banc, ce serait plus simple pour changer de chaussures. « Tu es prête à te lancer ? »  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PRÉFET POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

PRÉFET POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 755
| AVATARS / CRÉDITS : Astrid Bergès-Frisbey - Nightblood (bazzart)
| SANG : Mêlé


MessageSujet: Re: Don't worry, I won't let you down - Luzia Dim 27 Déc - 20:38

Son bonnet blanc vissé sur la tête, Luzia déambulait dans le marché de Noël en compagnie de Delilah, scrutant les devantures des chalets à la recherche de cadeaux sympas pour sa famille. Toutefois, la bonne humeur était timide. Luzia avait le sentiment que Dowey l'évitait en ce moment. Elle savait qu'il était un peu froissé qu'elle retrouvât Sean dans l'après-midi pour une leçon de patinage, mais elle avait eu beau le rassurer, Dowey était parti de son côté avec Nicholas... Et pourtant, pour Luzia, Sean était juste un ami, qu'elle voyait certes beaucoup parce qu'il avait besoin d'un coup de pouce en botanique, mais c'était tout. Bref, le Serdaigle voulait lui rendre monnaie de la pièce en lui apprenant les rudiments du patinage.
La quatrième année avait déjà patiné, mais c'était quand elle était petite et ne se souvenait plus vraiment des sensations - ni d'une quelconque technique. Delilah ne cessait de lui dire que c'était comme des rollers, mais Luzia attendait de voir.
Quand l'heure vint de retrouver son binôme de botanique, l'Espagnole quitta sa camarade et s'en alla vers la patinoire. Elle eut tôt fait de repérer Sean qui observait les patineurs, accoudés à la barrière.
¡ Hola chico !, claironna-t-elle pour manifester sa présence.

Mais il l'avait déjà entendue et avait déjà commencé à se retourner. Il tenait dans ses mains deux gobelets de boissons chaudes. Hummm ! Luzia se leva sur la pointe des pieds pour lui faire la bise et accepta le chocolat chaud avec un grand sourire.
Merci beaucoup, il ne fallait pas !
Elle entoura tout de même le verre de ses doigts, engourdis par le froid malgré les gants. Cette chaleur était bienvenue.
Ça va bien, et toi ? Je t'assure que je n'ai vraiment pas besoin d'encouragement ! J'ai tellement hâte d'essayer le patinage !
Luzia espérait toutefois qu'elle n'aurait pas l'air trop ridicule. Elle se demandait bien ce que son sang chaud d'Espagnole donnerait sur la glace... Le temps de boire leur chocolat, ils restèrent tous deux près de la barrière à regarder ceux qui patinaient avec entrain. On voyait de suite qui avait l'habitude et qui galérait franchement. Un couple tentait même une figure plutôt réussie. Sean la rassurait, pariant sur le fait qu'elle ne tomberait pas.
Je n'en suis pas si sûre, hésita la Poufsouffle en lapant une gorgée de sa boisson sucrée.
Sean terminait la sienne et se proposa d'aller chercher les patins. Elle lui donna sa pointure et le laissa filer tandis qu'elle finissait son gobelet.

Elle laça la dernière boucle de son patin.
Prête, fit-elle à Sean en se relevant avec précaution.
Elle s'accrocha au manteau du Serdaigle tandis qu'ils s'avançaient vers la barrière. Ce fut Sean qui l'ouvrit et qui, le premier, posa la lame de son patin sur la glace. Luzia inspira profondément et le suivit, se tenant au bois de la barrière. Il était certain qu'elle était novice en la matière. Crispée, regardant par terre, l'Espagnole n'osa pas bouger le temps que prit son ami à refermer le portail. C'est comme des rollers, songea-t-elle pour se rassurer.
Je crois que je vais d'abord patiner à côté de la barrière, dit-elle à Sean en avançant à la vitesse d'un escargot.

Elle donnait de petites impulsions sur ses jambes et progressait à petites foulées. Parfois, un môme passait près d'elle - bien trop près - et elle vacillait un peu, penchant en avant.
Aaaaah, faisait-elle alors en saisissant la barrière.
Elle dit ainsi un tour de la patinoire.
Bon, je ne suis pas tombée, fit-elle en souriant. Je vais essayer d'aller un peu plus vite.
Delilah n'avait pas tort pour le roller : c'était exactement la même chose. Luzia, qui en faisait de temps en temps avec Deidre, sa cousine, copia l'attitude qu'elle avait.
C'est bon si je fais comme ça ?
A côté, Sean patinait avec aisance, aussi simplement que s'il faisait une promenade à pied. La Poufsouffle voyait bien qu'il s'adaptait à son allure et eut un sincère élan de sympathie pour lui.

Spoiler:
 

______________________________

On ne sait jamais qui l'on croisera
au prochain tournant...


Dernière édition par Luzia Ozores le Jeu 21 Jan - 20:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 292
| AVATARS / CRÉDITS : Dylan Sprayberry - philia
| SANG : sang-mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : le vide mental
| PATRONUS : le rouge-gorge
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Don't worry, I won't let you down - Luzia Ven 8 Jan - 17:09



LUZIA& SEAN
❝ Don't worry, I won't let you down ❞


En voyant Luzia être aussi excitée pour la leçon du jour, j'éprouvai du soulagement. J'avais vraiment eu peur qu'elle prenne peur et se défile au dernier moment, surtout que les chutes semblaient bien plus douloureuses qu'elles ne l'étaient réellement. C'était donc avec excellente humeur que je lui répondis que tout allait bien de mon côté. Je me sentais de mieux en mieux alors qu'elle m'assurait qu'elle avait hâte d'apprendre à patiner, même si elle ne semblait pas me croire quand je lui assurais qu'elle n'allait pas tomber. Je ne pouvais pas lui en vouloir pour ça, la glace était souvent traître pour les novices, mais je ferais mon possible pour la sauver des chutes. Je ne fus pas long à terminer mon chocolat chaud et je me proposai aussitôt d'aller chercher les patins.

Une fois les patins mis, je me levai et me tournai vers Luzia pour voir où elle en était. J'avais beau savoir qu'elle était contente d'être ici, j'avais toujours peur de la voir prendre peur. Cependant, il n'en était rien et se releva tant bien que mal, essayant de garder au maximum son équilibre. Je souris en sentant sa main s'accrocher à mon manteau, avançant doucement jusqu'à la barrière. Je m'assurai qu'elle se tenait bien avant de l'ouvrir et de me poser sur la glace. Je me décalai pour lui laisser la place de me rejoindre et fermai derrière elle.

- Prend le temps qu'il te faut, je suis juste à côté si besoin !
, lui répondis-je avec un grand sourire.

Je préférais ne pas trop la déstabiliser dès le début, je savais que c'était assez effrayant les premières minutes. Enfin, il ne m'avait pas fallu longtemps à l'époque pour que j'oublie ma peur et fonce droit vers ma première chute, mais je ne trouvais pas nécessaire de partager ce souvenir. Je sentais mes muscles se contracter à l'envie d'aller plus vite, mais je n'avais aucune envie de laisser Luzia seule. Je voyais bien qu'elle n'était pas encore à l'aise et j'étais censé lui donner des leçons. Par où devais-je commencer ? Je vis un gamin passer entre nous et, si ça ne m'avait rien fait, la poufsouffle n'avait pas autant d'équilibre que moi. Automatiquement, je ralentis légèrement et me plaçai plus près pour l'aider si jamais elle ne parvenait pas à se rattraper. Je lançai un regard sombre vers le gamin, avant de me rapprocher un peu plus de la brune.

- Je t'avais dit que tu ne tomberais pas, tu aurais dû me croire !
, répondis-je tout sourire.

En même temps, elle n'avait pas encore pris tant que ça de risque, il y avait donc peu de chances pour que j'ai tort. Je la regardai avancer tout aussi doucement malgré ses paroles, ne sachant pas comment l'aider à s'améliorer.

- Tu y es presque, il faudrait juste que… Tu sais quoi, attends deux secondes.

Je ne savais pas si elle allait apprécier ce que j'avais en tête, mais je ne savais vraiment pas quoi faire d'autre. J’accélérai légèrement pour la dépasser et fis un demi-tour pour me placer face à elle, continuant à patiner en reculant. Je lui pris les mains et la regardai droit dans les yeux.

- Arrête de regarder la glace, concentre-toi sur moi. Je te tiens, tu ne crains rien.

Je jetai un bref coup d’œil derrière mon épaule pour m'assurer qu'il n'y avait pas d’obstacles, avant de reposer mes yeux sur la poufsouffle. Je tournai doucement vers la droite pour suivre la courbe de la barrière, la guidant de mes mains. Seulement, je sentais que je perdais de la vitesse, il fallait que je me remette dans le sens de la glisse si je voulais rester à son allure. Je lui lâchai une main doucement et me laissai me retourner pour me place à ses côtés, l'autre main tenant toujours la sienne.

- C'est mieux comme ça ? demandai-je avec un peu d'appréhension.

J'avais peur d'être aller un peu trop vite. Je détestai qu'on me touche quand j'étais au-dessus du vide et je me disais que c'était peut-être son cas sur la glace. Je ne voudrais surtout pas la mettre mal-à-l'aise, ce n'était pas mon objectif du jour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PRÉFET POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

PRÉFET POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 755
| AVATARS / CRÉDITS : Astrid Bergès-Frisbey - Nightblood (bazzart)
| SANG : Mêlé


MessageSujet: Re: Don't worry, I won't let you down - Luzia Jeu 21 Jan - 21:54

C'était vraiment agréable. Certes, Luzia avait parfois quelques frayeurs quand elle sentait qu'elle ne maîtrisait plus vraiment son allure ni son équilibre, mais, quand elle se contentait de glisser, elle découvrait une sensation assez étrange. Elle glissait, véritablement, comme un cygne glisse sur l'eau. Cela dit, pensait-elle tout en poussant sur ses jambes, elle devait avoir nettement moins de grâce.
A côté d'elle, le Serdaigle observait ses faits et gestes, la guidant. Si elle prenait confiance, c'était surtout parce qu'il lui offrait sa présence bienveillante. Jamais Luzia n'aurait imaginé que Sean sût patiner avec autant d'aisance. En fait - elle s'en rendit compte soudain - elle ne s'était jamais trop posée de question à son sujet. Luzia s'était d'abord contenté de l'accepter en tant que partenaire de botanique ; partenaire plutôt médiocre, mais qui avait le mérite de rédiger correctement les comptes-rendus et d'être plutôt sympa. Puis elle avait découvert qu'il cherchait à comprendre la magie et avait compris que, bien qu'il ne gérât pas en botanique, Sean était un garçon intelligent. Enfin, elle approuvait les efforts qu'il faisait dans cette matière et était ravie de l'aider.
Voilà qu'il lui rendait la monnaie de la pièce en lui apprenant à patiner. Les rôles s'inversaient et l'Espagnole le voyait remplir le sien avec perfection.

Tu y es presque, fit Sean en la tirant de sa pensée, il faudrait juste que… Tu sais quoi, attends deux secondes.

Il la dépassa et se mit face à elle, lui saisissant la main droite. Ils évoluèrent ainsi : Sean tirait Luzia tout en lui permettant de garder l'équilibre. Ils allaient bien plus vite et Luzia trouvait ça rigolo.
Cuidado, s'exclama-t-elle quand le Bleu se trouva dans la trajectoire d'un autre patineur.

Mais Sean avait suffisamment d'adresse pour éviter ce genre d'obstacle. Aussi Luzia cessa-t-elle de regarder derrière son épaule et se contenta de fixer ses patins, pour caler ses pas sur ceux du Serdaigle. Ce dernier l'invita à ne pas garder la tête vers le bas. Puis il lui demanda comment ça allait.
C'est super, fit Luzia avec un sourire.

Habituée aux sensations fortes avec le quidditch, elle avait à présent dépassé le trac du début. Grisée par la vitesse et rassurée par la présence de Sean, elle avait envie d'aller plus vite. Elle augmenta donc l'allure.
Je vais essayer sans te tenir la main, dit-elle à Sean.

Elle rompit donc le contact et poursuivit comme elle était lancée, ralentissant seulement dans les virages et s'aidant de ses bras pour conserver l'équilibre.
Youhouuuu !

En réalité, elle n'allait pas très vite, mais les nouvelles sensations lui faisaient croire le contraire. Toujours était-il qu'une jeune fille juste devant elle se cassa la figure et Luzia vira tout d'un coup pour l'éviter.
AAAAAAHHHH !

Entraînée par sa vitesse, l'Espagnole n'osait pas faire quoi que ce soit au risque de perdre l'équilibre. Elle se voyait cependant déjà percuter quelqu'un ou renverser un enfant... Les autres patineurs l'évitèrent et elle parvint à s'écraser contre la barrière avec violence.

Ouch ! J'ai eu chaud, souffla-t-elle à Sean, encore cramponnée à la barrière.

Spoiler:
 

______________________________

On ne sait jamais qui l'on croisera
au prochain tournant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 292
| AVATARS / CRÉDITS : Dylan Sprayberry - philia
| SANG : sang-mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : le vide mental
| PATRONUS : le rouge-gorge
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Don't worry, I won't let you down - Luzia Lun 4 Avr - 19:12



LUZIA& SEAN
❝ Don't worry, I won't let you down ❞


Je fus de nouveau rassuré en voyant que Luzia appréciait réellement d'apprendre à patiner avec lui. Elle ne semblait plus être aussi crispée qu'au début et ça me poussa à accélérer un peu la cadence, l'entraînant avec moi. La poufsouffle, au lieu de protester, prit ça comme une invitation pour essayer de nouveau toute seule et elle finit par couper le contact entre nous, me prévenant tout de même avant pour ne pas créer de chute. Je laissai sa main s'éloigner de la mienne et la regardai me dépasser. Je restai bien derrière elle, mon sourire devenant de plus en plus grand. Elle n'allait peut-être pas encore très vite, mais elle avait oublié sa peur et elle semblait maîtriser de mieux en mieux ses trajectoires. Je n'avais vraiment pas eu à lui apprendre grand-chose au final, elle y arrivait naturellement. Enfin presque…

Je vis tout de suite une fillette passer devant elle et, vu comment ses bras s'agitaient dans tous les sens, elle n'allait pas rester debout très longtemps. Je voulus rattraper Luzia, mais un groupe de septième année me passa devant et je dus m'arrêter net pour éviter de m'éloigner un peu trop. Quand le dernier de la bande s'écarta enfin de mon chemin, je poussai sur mes jambes et chercha la jeune fille du regard. Je la vis alors foncer vers la barrière, la percutant avec un peu trop de puissance pour que ce soit maîtrisé. J'accélérai un peu plus pour m'arrêter juste à côté d'elle.

- Ça va ? Tu n'as rien ? demandai-je avec une pointe d'inquiétude dans la voix.

Mais la poufsouffle semblait plus effrayée que blessée. Attendant tout de même sa confirmation, je m'appuyai contre la barrière et regardai les autres élèves s'amuser sur la glace. Il en vit un, légèrement plus vieux qu'eux, essayait de faire un saut pour impressionner une de ses amies.

- Lui, il va tomber, m'exclamai-je en le désignant du doigt. Attention… Maintenant !

Et, comme prévu, il tomba lorsque ses patins se reposèrent sur la piste. Je vis sa conquête s'approcher précipitamment vers lui alors que ses amis explosèrent de rire. Au moins, il avait plus ou moins réussi à attirer l'attention.

- Il a pris trop de vitesse et il a freiné au dernier moment, dis-je en m'éloignant de la barrière pour refaire face à Luzia, il ne pouvait pas réussir son saut.

Je lui fis un petit sourire avant de tendre ma main.

- On y retourne ? Sauf si tu veux recommencer toute seule ?

Doucement, je poussai sur mes jambes pour m'éloigner un peu plus d'elle, l'invitant à me rejoindre vers le milieu de la piste. Je ne voulais pas qu'elle reste trop près des barrières, il ne fallait pas qu'elle prenne l'habitude d'y être collée si elle voulait vraiment apprendre à patiner. Sauf que je n'avais pas prévu le passage de l'idiot vantard dans mon dos. Je sentis son coude s'enfoncer dans mes côtes et, voulant éviter de me rattraper sur d'autres patineurs amateurs, j'essayai quelques pas en arrière, sans succès. Je sentis mes pieds glisser vers l'avant.

- Et me…
commençai-je avant que la chute ne coupe mes mots et que le froid ne s'infiltre dans mes vêtements.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PRÉFET POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

PRÉFET POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 755
| AVATARS / CRÉDITS : Astrid Bergès-Frisbey - Nightblood (bazzart)
| SANG : Mêlé


MessageSujet: Re: Don't worry, I won't let you down - Luzia Mer 6 Avr - 20:49

Plus de peur que de mal. Heureusement. Luzia assura à Sean qu'elle était en un seul morceau lorsqu'il lui demanda comment elle allait. Après tout, il faut bien une frayeur de temps à autres, non ? Son cœur battait toutefois assez vite et ils s'appuyèrent contre la barrière, le regard balayant la patinoire. Cela allait parfaitement à la Poufsouffle qui se remettait peu à peu de ses émotions.

Lui, il va tomber, fit tout d'un coup Sean en montrant un élève de Gryffondor du doigt. Attention… Maintenant !

Luzia avait levé la tête et repéré celui dont il s'agissait. Il patinait avec aisance, le sourire aux lèvres, les cheveux au vent, mangé du regard par une fille de Serdaigle. Et, justement au moment où Sean l'annonça, alors qu'il amorçait un saut que l'Espagnole jugeait parfait, il s'écroula sur la glace. Elle grimaça de compassion avant de se tourner vers Sean, admirative :
Comment tu as su qu'il allait tomber ?
▬  Il a pris trop de vitesse et il a freiné au dernier moment, lui répondit le Serdaigle en se remettant en train, il ne pouvait pas réussir son saut.
Évidemment, lâcha ironiquement Luzia en levant les yeux au ciel.
Patiner, c'était toute une technique, exactement comme pour le balai. Gérer la vitesse était important pour maîtriser la trajectoire.

Il lui proposa de repartir et elle accepta, préférant saisir la main qu'il lui tendait pour ne pas reproduire la mauvaise expérience qu'elle venait d'avoir. Mais il recula et lui fit signe de le rejoindre. Luzia inspira à fond, lui jetant tout d'abord un faux-air haineux, avant de se détacher prudemment de la barrière. Alors qu'elle ne se trouvait qu'à un mètre du Serdaigle, elle vit le Gryffondor qui venait juste de se relever percuter Sean avec force. Si le Gryffondor ne tomba pas, on ne pouvait pas en dire autant pour Sean qui perdit l'équilibre. Luzia tendit les bras vers lui, dans une tentative vaine car elle était bien trop loin pour espérer saisir sa main.
Et voilà Sean par terre, réprimant un juron.

Ça va ? demanda la quatrième année en parvenant tout juste à freiner devant son camarade.
Elle ne se pencha pourtant pas vers lui, craignant elle aussi de tomber. Le Gryffondor s'était éloigné sans un mot d'excuse pour Sean et, à vrai dire, n'avait peut-être même pas vu les conséquences de sa maladresse.
Pfff, il ne peut pas faire attention, tonto chico, murmura-t-elle en fusillant le garçon du regard.
Puis elle ramena son attention sur Sean.
Je ne sais pas du tout comment je vais t'aider pour te relever... se désola-t-elle.

______________________________

On ne sait jamais qui l'on croisera
au prochain tournant...


Dernière édition par Luzia Ozores le Mar 19 Avr - 21:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 422
| AVATARS / CRÉDITS : Ben Barnes - BlueOrchid - Bazzart
| SANG : mêlé


MessageSujet: Re: Don't worry, I won't let you down - Luzia Mer 6 Avr - 21:06

Nate adorait patiner. Il adorait la sensation de glisser sur la glace et s'amusait toujours. Cet après-midi-là, lui et ses amis avaient opté pour du patinage. Ils furent rejoints par des Gryffondor de Septième année et par leurs petites-amies. Nelson ne sortait pas encore avec Romane, mais il faisait tout pour lui en mettre plein la vue. Il savait patiner et Nate voyait que Romane n'avait d'yeux que pour Nelson.
Mais Nelson avait un peu trop confiance en lui et, en voulant exécuter une petite acrobatie, il se précipita et tomba. Nate rigola de bon cœur avant de partir faire la course avec Fabian Prewett.
Fabian était de loin plus rapide et, lorsqu'ils retournèrent auprès des autres, Nate eut juste le temps de voir ce balourd de Nelson percuter un Serdaigle avant de s'éloigner retrouver Romane. Le Serdaigle tomba lentement, mais il tomba, juste devant celle qui devait être sa petite amie.
Au début, cela fit rire le Gryffondor, mais il comprit vite que la dite petite-amie n'arriverait pas à le relever. Alors, signalant à Fabian qu'il revenait, il glissa vers le Serdaigle et lui tendit la main pour l'aider à se mettre debout. Il lui mit un bras sur l'épaule, s'assurant qu'il n'avait mal nulle part, avant de lui faire un clin d’œil et de s'éloigner.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 292
| AVATARS / CRÉDITS : Dylan Sprayberry - philia
| SANG : sang-mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : le vide mental
| PATRONUS : le rouge-gorge
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Don't worry, I won't let you down - Luzia Sam 16 Avr - 12:16



LUZIA& SEAN
❝ Don't worry, I won't let you down ❞


Je grimaçai en sentant une douleur se propager dans mon dos. Je me redressai comme je pus et enlevai immédiatement mes mains de la glace. Je n'avais aucune envie de voir mes doigts découpés par les lames de patins non maîtrisés. Je relevai la tête et vis Luzia s'approcher dangereusement de moi. Je crus pendant quelques secondes qu'elle n'allait pas réussir à s'arrêter et qu'elle allait s'effondrer sur moi, mais elle avait pris juste assez de vitesse pour ne pas arriver trop loin.

- Ça va ?

- Ça va ! Une petite douleur dans le dos, mais ça devrait passer.

Je lui fis un sourire tout en balayant mon dos avec ma main pour enlever la fine couche de glace posée sur mon manteau. Je rigolai en l'écoutant râler après le gryffondor, appréciant particulièrement de l'entendre parler espagnol. J'avais remarqué qu'elle avait le don de parler cette langue étrangère quand quelque chose la dérangeait ou qu'elle parlait sans vraiment réfléchir à ses paroles. Était-elle déjà allée là-bas ?

- Je ne sais pas du tout comment je vais t'aider pour te relever…


- T'inquiète, je vais me débrouiller.

Je n'y avais pas encore pensé à cette étape. Normalement, j'avais toujours ma petite sœur ou mon père pour m'aider quand je faisais l'idiot et que je tombais, mais là, je n'avais aucune aide à disposition. Je ne pouvais pas lui demander à elle, elle risquait de ne garder son équilibre. Je regardai autour de moi pour m'assurer qu'aucun maladroit ne passait à côté de nous et posai doucement une main sur la glace. Repliant les jambes, j'allai me donner une impulsion quand je vis une main se tendre devant moi. C'était un autre gryffondor, il avait dû voir la scène et s'apercevoir que j'étais bloqué par terre. J'attrapai sa main avec reconnaissance, me remettant rapidement debout. Il ne resta pas longtemps dans les parages, repartant rapidement vers ses amis sans prononcer un seul mot.

- Merci, m'exclamai-je avant qu'il ne soit trop loin. Tu crois que l'autre voulait se venger ? J'y peux rien s'il ne sait pas faire un saut !

Je rigolai puis me mis à essuyer rapidement mon pantalon pour éviter de finir tremper. Je frottai mes mains l'une contre l'autre pour faire tomber la glace fondue qui s'était collée à mes gants. Je me mis ensuite à glisser autour de la poufsouffle, m'assurant au passage que tout était à sa place et que je pouvais continuer à patiner.

- Je sais pas si tu as remarqué, mais tu es au milieu de la patinoire… Fallait me le dire qu'une chute suffirait pour te faire oublier ta peur, je serais tombé plus tôt, dis-je avec un grand sourire. Tu n'as plus besoin de mon aide, tu t'en sors très bien toute seule !

Je ne savais pas trop si j'aimais cette idée ou non. J'avais vraiment eu envie de l'aider à être plus à l'aise sur des patins, mais, en même temps, si elle l'était déjà, cela voulait aussi dire qu'on pouvait aller un peu plus vite. Ça me démangeait depuis qu'on était arrivé là, j'avais envie de prendre de la vitesse, doubler les autres.

- Tu veux faire quoi ? demandai-je en me rapprochant doucement d'elle. Continuer, aller te poser un peu ? C'est comme tu le sens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PRÉFET POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

PRÉFET POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 755
| AVATARS / CRÉDITS : Astrid Bergès-Frisbey - Nightblood (bazzart)
| SANG : Mêlé


MessageSujet: Re: Don't worry, I won't let you down - Luzia Mar 19 Avr - 22:29

Alors qu'ils étaient tous deux en train de se demander comment ils allaient faire pour relever Sean, un autre Gryffondor passa près d'eux et s'arrêta. Il tendit la main à Sean et le remit sur pieds. Luzia le reconnut alors : il s'agissait de Nate Curtis, le Capitaine de l'équipe des Rouges, contre laquelle Poufsouffle avait perdu lors de leur précédent match. C'était apparemment l'ami de celui qui avait fait tomber Sean, mais il avait le mérite d'être plus prévenant et sympathique. Luzia eut un sourire tandis que l'attrapeur s'éloignait d'eux.

Sympa, le gars, commenta-t-elle en regardant Sean qui vérifiait qu'il allait bien. Quant à l'autre, c'est un triple crétin. Je ne sais même pas s'il a capté qu'il t'avait fait tomber.
Le genre de personne qui agaçait Luzia, en résumé. L'Espagnole se promit de le garder à l’œil jusqu'à qu'ils aient quitté la patinoire.
C'est alors que le Serdaigle lui fit remarquer qu'elle se trouvait au milieu de la glace, bien loin des barrières. Elle était venue seule jusque là. Avec la chute, elle ne s'était rendue compte de rien !

Tu n'as plus besoin de mon aide, tu t'en sors très bien toute seule, la félicita Sean.
Elle rougit et ne sut pas pourquoi. Peut-être parce qu'il disait qu'il aurait dû chuter plus tôt afin de la mettre de suite plus à l'aise ?
Attends, ce n'est rien, dit-elle en retrouvant son sérieux. Je n'ai fait que glisser à dix kilomètres à l'heure, rien de bien extraordinaire.

Mais ils étaient au milieu de la piste et, effectivement, mieux valait faire quelque chose plutôt que de rester planter là.
Je n'ai pas encore envie d'arrêter, répondit la quatrième année en regardant autour d'elle. On peut continuer, si tu veux. Et essayer d'aller un peu plus vite ?

Comme Sean avait l'air partant, ils rejoignirent les autres patineurs qui filaient pratiquement tous dans la même direction. Luzia poussa sur ses jambes et prit de la vitesse, au point que le vent lui piqua les joues. En réalité, elle n'allait pas très vite, mais c'était nouveau pour elle. Comme ils passaient près du groupe de Gryffondor, Luzia eu une idée :
Chiche de déranger l'autre bêta dans sa tentative de séduction de la fille de Serdaigle ?

______________________________

On ne sait jamais qui l'on croisera
au prochain tournant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 292
| AVATARS / CRÉDITS : Dylan Sprayberry - philia
| SANG : sang-mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : le vide mental
| PATRONUS : le rouge-gorge
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Don't worry, I won't let you down - Luzia Lun 25 Avr - 22:00



LUZIA& SEAN
❝ Don't worry, I won't let you down ❞


J'étais content de voir qu'elle était partante pour continuer, presque aussi content que de la voir râler après mon bousculeur. En plus, elle parlait d'aller un peu plus vite, ce qui m'allait parfaitement. Je la suivis alors qu'elle recommençait à glisser vers les autres patineurs et me mis à sa hauteur. Sans un mot, je défilai parmi les autres, essayant de rester aussi près d'elle que possible. Je ne lui tenais plus la main comme au début, mais j'étais bien à ses côtés.

- Chiche de déranger l'autre bêta dans sa tentative de séduction de la fille de Serdaigle ?

Je tournai la tête vers elle en fronçant les sourcils. En suivant son regard, j'aperçus un petit groupe de jeunes un peu plus vieux que nous. Je repérai rapidement le bêta en question ainsi que le gryffondor qui m'avait aidé à me relever. Il me fallut un peu plus de temps pour voir la serdaigle, mais il était clair que quelque chose se jouait entre eux.

- Chiche ! Je reviens tout de suite !

Un sourire malicieux était apparu sur mon visage et je m'éloignai aussitôt, prenant de la vitesse. Je ne me dirigeai pas tout de suite vers le groupe, je ne voulais pas qu'ils me remarquent. Je fis le tour de la piste, leur jetant quelques coups d’œil pour voir vers où ils allaient. Voyant Luzia un peu plus loin, je glissai vers elle à toute vitesse.

- Regarde bien, m'exclamai-je avec un grand sourire.

Sur ces mots, je m'éloignai de nouveau, fis une nouvelle accélération et passai pile entre le gryffondor et sa conquête. Ils étaient assez éloignés pour éviter de les faire tomber et j'étais assez certain d'avoir récupéré leurs attentions. Je ne le vérifiai pas, je ne voulais pas foncer sur d'autres patineurs. Je me décalai sur la droite, visant le centre de la piste. Quand je fus certain d'avoir un espace libre, je me laissai avancer sans accélérer plus et pliai mes genoux avant de donner une impulsion contre le sol. Dans le mouvement, je fis un tour sur moi-même dans les airs avant d'atterrir sur la glace. Je sentis mes jambes pliées sous le choc, mais je tins bon, me contentant juste de m'accroupir pour garder l'équilibre et ralentir. Je tournai mes patins pour revenir dans le mouvement des patineurs et me relevai, cherchant Luzia du regard. J'accélérai aussitôt en l'apercevant de l'autre côté de la piste, freinant juste à temps pour me poser à côté d'elle.

- Alors ? Ça a fonctionné ou faut que j'en fasse plus ? Demandai-je, plus curieux de ce qu'elle en avait pensé elle qu'autre chose.  


hj : le saut un peu comme à 30 secondes dans cette vidéo https://www.youtube.com/watch?v=CzJ2DHcikc8
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PRÉFET POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

PRÉFET POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 755
| AVATARS / CRÉDITS : Astrid Bergès-Frisbey - Nightblood (bazzart)
| SANG : Mêlé


MessageSujet: Re: Don't worry, I won't let you down - Luzia Lun 2 Mai - 22:16

Lorsque Sean comprit ce à quoi elle faisait allusion, son visage s'éclaira - il semblait littéralement enchanté de rendre au Gryffondor vantard la monnaie de sa pièce. Il annonça qu'il revenait et fila à toute vitesse, ne perdant pas des yeux le groupe d'amis à l'autre bout de la piste. Luzia se contentait, de son côté, d'évoluer lentement sur la glace, se demandant ce que le Serdaigle allait faire.

Regarde bien, fit-il lorsqu'il revint.
Il partit tout aussi vite. Luzia avait bien entendu la ferme intention de ne rien louper du spectacle, essayant de comprendre ce qu'il ferait en analysant chacun de ses mouvements. Tiens, elle aurait parié qu'il s'apprêtait à foncer sur le bêta ou - pire - sur la Serdaigle ; mais elle commençait à connaître Sean et savait qu'il ne bousculerait pas la jeune fille qui n'y était pour rien dans sa chute.
Elle écarquilla les yeux en voyant Sean passer entre les tourtereaux à toute vitesse. Ils le suivirent du regard, les sourcils froncés, un peu fâchés d'être traités de la sorte. Le quatrième année ne s'arrêta toutefois pas là et, pliant les genoux, il décolla de la glace, tourbillonna quelques instants durant le saut avant de retomber en accusant le coup par un habile jeu de jambe. Des petits morceaux de glace giclèrent autour de lui tandis qu'il reprenait une trajectoire normale.

Les deux plus vieux regardaient Sean avec des yeux ronds tandis que Curtis se mettait à rire franchement. Sean avait fait mouche.
Alors ? Ça a fonctionné ou faut que j'en fasse plus ? demanda ce dernier qui était de retour près de l'Espagnole.

C'est alors seulement qu'elle se rendit compte qu'elle avait la bouche grande ouverte et qu'elle s'était lamentablement arrêtée à un mètre de la piste.
Dios, souffla-t-elle en rivant son regard sur le visage de Sean, t'es malade, tu aurais pu te casser quelque chose !

Passée cette première réaction, le visage de Luzia se fendit d'un large sourire. Elle posa sa main sur le bras de Sean.
Ahah, tu es vraiment doué ! Ils étaient estupefactos ! Surtout le bêta - je suis sûre que tu peux aller voir la Serdaigle et la dragouiller. Tu la lui piquerais facile !
Elle était elle aussi admirative de la prouesse de Sean. Décidément, ce garçon n'était certes pas une main verte, mais il n'était pas dénué de talent !

______________________________

On ne sait jamais qui l'on croisera
au prochain tournant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 292
| AVATARS / CRÉDITS : Dylan Sprayberry - philia
| SANG : sang-mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : le vide mental
| PATRONUS : le rouge-gorge
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Don't worry, I won't let you down - Luzia Ven 16 Sep - 17:00



LUZIA& SEAN
❝ Don't worry, I won't let you down ❞


Ce ne fut que lorsque je m’arrêtai près de Luzia que je sentis mon souffle accélérer légèrement. Cette tentative de vengeance m’avait pris plus d’énergie que je ne l’aurais cru, mais ça valait vraiment le coup. La vitesse avait toujours été ce que je préférais dans le patinage, sans parler des risques que je prenais à chaque fois dans mes sauts périlleux. Et si je devais être tout à fait honnête, observer le visage émerveillé de la jeune fille me rendait encore plus heureux.

- Dios, t'es malade, tu aurais pu te casser quelque chose !

Je perdis légèrement mon sourire en comprenant que je l’avais inquiétée plus qu’autre chose. Je ne pensais pas que mon idée la choquerait autant, surtout que ce n’était pas si dangereux que ça. Mes genoux râlaient encore un peu parce qu’ils avaient subi le choc, mais, en dehors de ça, il n’y avait rien à signaler.

- Mais non, ne t’en fais pas pour moi. Je ne me blesse pas si facilement, lui dis-je avec un sourire.

J’espérais vraiment qu’elle ne resterait pas sur cette impression de danger. Elle qui adorait le quidditch, elle avait dû prendre des risques bien plus dangereux que mon petit saut. Mais bientôt, elle aborda un incroyable sourire, sa main se posant sur mon bras. Les battements de mon cœur accélérèrent sans que je ne comprenne vraiment la raison.

- Ahah, tu es vraiment doué ! Ils étaient estupefactos ! Surtout le bêta - je suis sûre que tu peux aller voir la Serdaigle et la dragouiller. Tu la lui piquerais facile !

- Quoi ? m’exclamai-je avec surprise. Tu dis n’importe quoi !

Je tournai la tête vers le groupe d’amis, le visage rougissant à vue d’œil. La serdaigle en question me regardait avec un petit sourire, oubliant momentanément son supposé amoureux. Je lui rendis son sourire avant de détourner rapidement le regard.

- C’était juste pour s’amuser… Et puis, elle ne m’intéresse pas, dis-je en baissant le regard vers ma montre, gêné. Hum, on fait encore quelques tours avant d’y aller ? On pourra remonter au château tranquillement comme ça.

Sans aucun remord, j’utilisai la leçon de patinage pour changer de sujet. Il n’y avait pourtant rien de honteux dans cette situation, mais je me sentais beaucoup trop mal-à-l’aise pour la laisser s’éterniser. Je me décalais de la barrière et fis signe à la poufsouffle de me rejoindre, reprenant une vitesse adéquate.

- Tu rentres chez toi pour les vacances ?


Dernière édition par Sean McLloyd le Mer 21 Sep - 20:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PRÉFET POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

PRÉFET POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 755
| AVATARS / CRÉDITS : Astrid Bergès-Frisbey - Nightblood (bazzart)
| SANG : Mêlé


MessageSujet: Re: Don't worry, I won't let you down - Luzia Lun 19 Sep - 20:40

Essoufflé, Sean assura pourtant qu'il ne courrait aucun danger avec ce genre de pirouette - ce que Luzia ne croyait pas.
Ouais ouais, railla-t-elle, c'est ce que l'on dit toujours.

Mais, dans le monde sorcier, où les fractures se réparaient en buvant un liquide âcre, et les hématomes disparaissaient dès que l'on y disposait un cataplasme magique, le risque n'avait pas le même sens que chez les moldus. Cela dit, Sean l'avait fait avec une telle aisance qu'il était impossible qu'il tombât.

Le Serdaigle fut étonné quand Luzia parla de la jeune fille.
Quoi ? Tu dis n’importe quoi !
Ses joues prirent une teinte rosée qui n'avait rien à voir avec le froid. Luzia esquissa un petit sourire, attendrie par la réaction de Sean. Elle n'osa toutefois pas le taquiner. L'Espagnole ne le connaissait pas suffisamment pour cela. D'ailleurs, elle n'avait pas souvenir d'avoir déjà vu Sean avec quelqu'un. C'était donc un sujet trop sensible pour qu'il pût être abordé ainsi, surtout sous l'angle de la moquerie.
La preuve, dit-elle seulement, elle te sourit !
Et puis, conclut le quatrième année, elle ne m’intéresse pas.
Voilà qui avait le mérite d'être clair. Luzia baissa les yeux vers ses patins, espérant ainsi cacher son œillade malicieuse.

Hum, on fait encore quelques tours avant d’y aller ? On pourra remonter au château tranquillement comme ça.
La jeune fille opina du chef, retrouvant un visage neutre. Depuis qu'elle s'était arrêtée, le froid avait pris peu à peu possession d'elle. Prudemment, elle se remit en marche, regardant par dessus son épaule droite avant de s’insérer dans la ronde des patineurs. Un autre regard vers le groupe de Gryffondor lui permit de se rendre compte que le bêta zieutait de temps en temps vers eux avec un air sombre. Il était vexé ! Bien fait !

Tu rentres chez toi pour les vacances ?
Claro que si ! s'exclama la Poufsouffle avec entrain, Noël est une fête de famille. Je ne me vois pas rester ici, en fait. Même si ça doit être super de fêter Noël à Poudlard !

Luzia n'avait pas revu sa famille depuis Septembre. Elle avait décidé avec Maya et Hazel qu'elles resteraient au château. Elle ne regrettait pas, mais, par conséquent, ses parents et Ugo lui manquaient. Plus que quelques jours et elle serait à Oxford, chez elle.
C'est bien aussi de retrouver l'ambiance d'un Noël façon moldu.
C'était peut-être plus authentique !
Et toi ? Tu rentres aussi ?

Comme ils avaient déjà fait plusieurs tours sur la glace, c'est tout naturellement qu'ils se dirigèrent vers le portail.

______________________________

On ne sait jamais qui l'on croisera
au prochain tournant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 292
| AVATARS / CRÉDITS : Dylan Sprayberry - philia
| SANG : sang-mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : le vide mental
| PATRONUS : le rouge-gorge
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Don't worry, I won't let you down - Luzia Jeu 22 Sep - 12:10



LUZIA& SEAN
❝ Don't worry, I won't let you down ❞


Même en étant retourné sur la piste, la remarque de Luzia continuait de me hanter, surtout lorsqu’on passait devant le groupe de la serdaigle. Je ne pouvais pas m’empêcher de lui jeter un coup d’œil à chaque fois, même si ce n’était pas vraiment elle qui m’intéressait. Jusqu’à présent, je m’étais toujours concentré sur mes cours, mes recherches, mes amis, je n’avais jamais imaginé sortir avec quelqu’un, mais là, des petits doutes commençaient à naître dans mon esprit.

- Claro que si ! Noël est une fête de famille. Je ne me vois pas rester ici, en fait. Même si ça doit être super de fêter Noël à Poudlard !

Je tournai vivement la tête vers la poufsouffle alors qu’elle me sortit inconsciemment de mes pensées incertaines. Je souris en voyant l’excitation qui transformait doucement ses traits. La plupart des élèves de Poudlard attendaient ces vacances avec impatience, principalement pour les fêtes, mais il y avait quelque chose d’autre chez Luzia, une envie réelle de retrouver sa famille, de célébrer la nouvelle année avec eux. Mais ce ne fut que lorsqu’elle parla de faire un noël moldu que je me rappelai qu’elle avait un petit frère. J’étais tellement habitué à voir ma sœur tous les jours que j’avais oublié que ce n’était pas forcément le cas pour tout le monde.

- Et toi ? Tu rentres aussi ?

- Oui ! Enfin, on reste le premier week-end ici avec Mary, histoire de moins stresser avec tous les départs, mais après on retourne à la maison. C’est à peu près le seul moment où on arrive à s’entendre avec Emily alors je ne vais pas louper ça !

Je ris légèrement en me dirigeant vers la sortie. Je poussai la barrière et tendis ma main vers la poufsouffle pour l’aider à revenir sur la terre ferme. Une fois posé sur le banc, je me penchai pour retirer mes patins malgré mes mains engourdies par le froid.

- J’ai tellement hâte d’y retourner ! En plus, avec tous les repas, je vais pouvoir passer du temps avec ma mère à cuisiner. J’adore tous les plats qu’ils nous font ici, mais ça me manque de ne pas pouvoir les préparer moi-même et discuter en même temps. Surtout que je suis sûr qu’elle a plein de nouveaux livres à me faire découvrir, dis-je avec un grand sourire tout en me redressant. Tiens, donne-moi tes patins, je vais récupérer nos chaussures.

Je me dépêchai de traverser le petit pont en bois pour poser les patins sur le comptoir. En attendant que le responsable retrouve nos chaussures, je portai mes mains à mes lèvres et soufflai vivement dessus. Je le remerciai d’un signe de tête lorsqu’il revint et revins vers Luzia.

- Et voilà, leçon de patinage terminée ! J’espère que ça t’a plu ? demandai-je avec une petite pointe d’appréhension. Elle semblait avoir apprécier l’après-midi, mais je ne pouvais pas m’empêcher de m’inquiéter, surtout qu’on ne pouvait pas vraiment dire que je l’avais aidée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PRÉFET POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

PRÉFET POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 755
| AVATARS / CRÉDITS : Astrid Bergès-Frisbey - Nightblood (bazzart)
| SANG : Mêlé


MessageSujet: Re: Don't worry, I won't let you down - Luzia Ven 7 Oct - 19:27

C'était agréable de discuter de Noël avec Sean, songeait Luzia en passant la barrière et en se retrouvant sur la terre ferme. Elle hocha la tête quand il parla de livres et de cuisine. Luzia apprenait des choses sur lui et sur sa vie. Elle imaginait Sean en train de malaxer une pâte à gâteau ou bien en train de remuer une tambouille qui chauffait doucement. Rien à voir avec l'élève clairement dépassé en botanique. Ils s'assirent pour se débarrasser de leurs patins. Luzia remua ses orteils qui avaient été légèrement comprimés dans les patins et frissonna en sentant l'air froid que ses chaussettes de laine n'empêchait pas complètement de passer.

Comme Sean enchaînait sur les évocations de ses vacances avec sa famille, Luzia n'eut pas le temps de lui demander plus de choses sur la grande sœur de son camarade. Pourtant, il avait aiguisé sa curiosité.
Tiens, donne-moi tes patins, proposa le Serdaigle, je vais récupérer nos chaussures.
Elle s'exécuta et renonça à poser sa question. Avec la fille de Serdaigle, Sean avait eu son quota d'embarras. Il était inutile de se montrer indiscrète. Elle aurait d'autres occasions de l'interroger à se sujet.
Il revint assez vite et lui tendit ses chaussures qu'elle se dépêcha d'enfiler - non sans un "muchas gracias" chaleureux.

Et voilà, leçon de patinage terminée ! J’espère que ça t’a plu ?
L'Espagnole s'étonna de lire sur le visage de son acolyte un air d'appréhension. Forcément que ça lui avait plu !
Oui, c'était génial, répondit-elle avec entrain. J'ai adoré et tout ce qu'il s'est passé avec l'autre mec de Serdaigle, c'était assez drôle. Merci beaucoup !

Replaçant correctement son bonnet sur sa tête, Luzia se leva et, tout en se mettant en marche vers le centre du village, elle poursuivit :
Me voilà avec quelques rudiments en patinage ! Et j'imagine que c'était bien plus amusant que lors de nos séances pour travailler la botanique.

Le clocher du village sonna quatre heures. Luzia devait retrouver Hazel et Maya devant les Trois Balais. Dowey y serait peut-être.
Je vais te laisser, dit-elle à Sean en lui claqua deux bises sur les joues, je retrouve les filles. Merci encore ! Bonnes vacances si je ne te revois pas d'ici-là !

Elle s'éloigna de quelques pas puis se retourna vers Sean :
Au fait, si tu as besoin d'aide pour tes cinquante centimètres de parchemin sur les propriétés des bulbes du Lyftenlock, envoies-moi un hibou pendant les vacances !

Et après un dernier sourire, elle tourna à l'angle de la rue.

Spoiler:
 

______________________________

On ne sait jamais qui l'on croisera
au prochain tournant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Don't worry, I won't let you down - Luzia

Revenir en haut Aller en bas

Don't worry, I won't let you down - Luzia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Pré-au-Lard et Londres
-