C'est la rentrée sur ATDM, tous à bord du Poudlard Express !
La liste des préfets et des capitaines a été affichée, n'hésitez pas à aller la consulter sur le panneau d'affichage !

Partagez|

Flashback, Pot de départ — PHOEBUS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 863
| AVATARS / CRÉDITS : Emma Stone ▬ lallybroch
| SANG : Lointaines origines moldues.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une Chauve-Souris
| PATRONUS : Une Grenouille
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Flashback, Pot de départ — PHOEBUS Mar 29 Déc - 12:57

Pot de départ.



« C’est très bien Mrs Jewels, vous avez fais beaucoup de progrès. Encore un petit effort et vous serez sur pieds d’ici quelques jours. » Annonça Maddy tandis qu’elle refaisait avec soin le pansement de sa patiente, dont les mains avait été brûlées quelques mois plus tôt par une plante vénéneuse. Mrs Jewels était en fait une vieille femme aux traits ridés, passionnée comme l’étudiante médicomage par la botanique. Profitant de sa retraite pour s’affairer à ses plantes, la vieille habituée n’avait guère fait preuve de prudence en s’occupant de la fleur, oubliant par mégarde d’enfiler sa paire de gants en peau de dragon. Mais, couvertes d’une substance venimeuse, les feuilles avaient pour ainsi dire brûlé les mains de la patiente qui s’étaient alors recouvertes de cloques, perdant même par endroit des morceaux entiers de peau. S’étant pris d’attachement pour sa patiente, Maddy prenait le temps chaque jour de discuter jardin avec elle, s’assurant personnellement que la vieille dame se remettait convenablement. Aussi fut-elle ravie ce jour-là de constater que les tissus épithéliaux de ses paumes reprenaient peu à peu leur place, recouvrant presque parfaitement la blessure.
« Je repasserai vous voir demain matin, et n’oubliez pas de prendre votre potion. » Ajouta alors la métamorphomage en adressant un franc sourire à sa patiente.

Regagnant le couloir du troisième étage, la jeune femme jeta un œil concentré sur sa fiche de suivi. Le patient de la chambre voisine, lui aussi retraité, avait ingéré, accidentellement disait-il, une potion pour faire pousser les cheveux. La métamorphomage était en fait intimement convaincue qu’il l’avait bu volontairement afin de venir à bout de sa calvitie. L’ennui était que, mal préparée et avalée en quantité trop importante, la potion ne se contentait pas d’augmenter légèrement la pousse… Aussi le pauvre homme était-il couvert de la tête aux pieds d’une épaisse fourrure blanche. Prenant une profonde inspiration afin de rester la plus professionnelle possible en présence du patient, Maddy frappa deux coups puis entra dans la chambre. « Bonjour Mr Baldheaded. » Le salua-t-elle d’une voix forte car, si l’âge avait déjà altéré l’ouïe du vieillard, les poils ayant anarchiquement poussé dans ses oreilles n’arrangeaient en rien la situation. « Oh, bonjour ma belle Maddy. » Répondit-il en dégageant les cheveux qui lui gênaient la vue. « Je vous apporte votre antidote. Comme d’habitude, vous prendrez une fiole à chaque repas. » Expliqua-t-elle en déposant trois flacons sur sa table de nuit.
« — Le docteur Dearborn passera très certainement vous voir dans la journée pour vos donner les dernières instructions avant de rentrer chez vous. »
« — Aah, ce cher Phoebus. Je suis sûr qu’il se passe quelque chose entre vous deux. » Ajouta le vieil homme avec un sourire tout en adressant un clin d’œil à la jeune femme qui, une fois encore ne releva pas son allusion et se contenta de lui adresser un sourire en retour. S’il y avait bien une chose que détestait Maddy par-dessus tout lorsqu’elle était au travail, c’était de parler de sa vie privée avec ses patients. A vrai dire, seule Mrs Jewels pour qui elle s’était liée d’amitié connaissait l’existence de Lysander. Les autres patients, aussi gentils fussent-ils, n’avaient pas à se mêler de ses histoires sentimentales et familiales.

Lorsqu’elle quitta la chambre, elle lança un regard à la pendule du couloir. Il était déjà presque midi. L’étudiante médicomage ajouta une petite croix face au nom de Mr Baldheaded. Il ne lui restait plus que deux patients à voir désormais mais ceux-ci allaient très certainement passer à table. C’est pourquoi, elle décida de s’occuper d’eux après le déjeuner. Sans compter qu’elle avait promis à sa collègue de l’aider à préparer le pot de départ de Phoebus avant son arrivée dans la salle de pause.
« Je suis là ! » Annonça-t-elle tandis qu’elle entrait dans la pièce, dans laquelle une pluie de confettis tombait du plafond, disparaissant par magie juste avant de toucher le sol. Le regard réprobateur de sa collègue lui fit comprendre qu’elle était à peine à l’heure… Néanmoins, la métamorphomage prit tout de même le temps de se laver les mains avant de commencer à préparer la table.
S’étant préalablement passé le mot, tous les médicomages et étudiants avaient pris le temps de préparer un petit quelque chose pour saluer le départ de leur collègue, Phoebus. Petits fours, tartes salées et sucrées, jus de citrouille maison et petits cadeaux de départ, tout était prévu pour faire plaisir à Dearborn. Tous arrivèrent les uns après les autres. Il ne manquait plus que l’intéressé pour commencer le pot de départ…

made by roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://udavnavremena.tumblr.com/
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 280
| AVATARS / CRÉDITS : Jamie Bell (ORESTE)
| SANG : Sang-mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père et son frère morts.
| PATRONUS : Un raton-laveur.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Flashback, Pot de départ — PHOEBUS Ven 1 Jan - 16:34

Flashback
❝ Pot de départ ❞
Maddy
feat.
Phoebus


 

 



 

 


Phoebus avait du mal à croire qu'il vivait son dernier jour de travail au sein du service Empoisonnement par potions et plantes de Sainte-Mangouste. Il se revoyait encore, deux ans plus tôt, fraîchement diplômé de l'école Supérieure, débarquer au sein du service du Guérisseur-en-Chef Willoughby : il se souvenait comme si c'était hier de sa première journée de travail, de son premier patient, un cambrioleur qui avait tenté d'entrer par effraction chez un vieux sorcier qui faisait dans son jardin la culture de Snargalouf... Autant dire que le malfrat, un certain Mondingus Fletcher, était arrivé à Sainte-Mangouste dans un piteux état, arraché de justesse à l'étreinte épineuse des plantes carnivores. La victime de cette infraction ratée, un vigoureux vieillard passablement énervé, l'avait poursuivi jusqu'à la porte de la salle d'auscultation dans laquelle Phoebus avait installé son patient, jurant ses grands dieux que si cela n'avait tenu qu'à lui, il aurait laissé Gaspar (c'était le nom du Snargalouf de l'étreinte duquel on avait arraché la jambe gauche du cambrioleur) grignoter Fletcher jusqu'à ce que ce dernier soit réduit à l'état d'engrais, ce qui, selon ses mots : « N'aurait pas pris longtemps avec un fumier pareil ! ». Phoebus, pour son premier jour de travail, s'était vu dans l'obligation de faire appel aux services de sécurité de Sainte-Mangouste, afin qu'ils ramènent le vieillard hystérique chez lui.  

Malheureusement, toutes ses journées n'avaient pas été aussi animées, et très vite le jeune Médicomage avait commencé à s'ennuyer. Les plantes n'avaient jamais été son domaine de prédilection, pour lui qui avait toujours considéré le cours de Botanique du Professeur Chourave comme une sorte de récréation dans une journée de cours. Après quelques semaines à traiter des cloques causées par du pus de Bubobulb, des intoxications suite à l'ingestion de champignons, ou encore des infestions causées par des piqûres, morsures, brûlures et autres pathologies en -ures que les jardiniers, herboristes, ou potionistes en herbe ne manquaient pas de subir, Phoebus avait commencé à se convaincre qu'il avait fait le tour du sujet. Parfois, un cas un peu particulier mettait le service sur le pied de guerre, mais le plus souvent, le service des empoisonnements était l'un des plus tranquilles de Sainte-Mangouste. Très vite, l'ancien Gryffondor avait commencé à envier ses collègues des services des virus magiques, blessures par créatures vivantes, et surtout des pathologies des sortilèges. Si bien que lorsque la rumeur selon laquelle le vieux Edgecombe partait à la retraite avait commencé à enfler dans les couloirs de Sainte-Mangouste, le jeune Médicomage Dearborn s'était précipité voir le Médicomage chargé des relations humaines sorcières, afin de postuler à son poste. Il avait passé plusieurs entretiens, des inspections, des tests de connaissances, et finalement, une réponse positive avait été apportée à sa candidature : euphorique, Phoebus avait toutefois essayé de masquer un peu sa joie pour ne pas froisser son supérieur Willoughby, qui ne comprenait pas très bien pourquoi son jeune collègue n'était pas transporté comme lui à l'idée de soigner sa vie durant des sorciers oublieux de leurs gants en peau de dragon, ou des cambrioleurs agressés par des Filets du Diable.

Phoebus allait à présent côtoyer des cas véritablement problématiques, des énigmes, des bizarreries ! Mais en attendant, il allait également quitter une équipe formidable et soudée, sympathique et solidaire. Peu de services avaient une réputation aussi positive que celle des Empoisonnements. Phoebus n'était pas fait pour les plantes, mais il avait sans cesse appris au cours de ces deux dernières années, et était profondément reconnaissant à l'équipe de l'avoir ainsi accueilli — et presque coupable de ressentir une telle joie à l'idée d'aller voir ailleurs. Il n'était pas vraiment sûr non plus de la manière dont on prenait congé d'un service avant d'en rejoindre un autre : n'étant pas un grand fan des au revoir, Phoebus se préparait à quitter l'équipe en catimini, pour éviter les effusions (de joie ou de tristesse, il ne savait pas trop). Pas une seule seconde il ne s'attendit, en ouvrant la porte de la salle de repos du service pour aller accrocher sa blouse pour rentrer déjeuner chez lui, à tomber ainsi sur toute sa future ancienne équipe, rassemblée dans sa totalité, qui se mit à l'applaudir tandis qu'il restait figé sur le pas de la porte, éberlué. « Eh ben ça, lâcha-t-il, les yeux ronds, mais c'est moi que vous attendez, ou... ? ». Des éclats de rire lui répondirent, et certains de ses collègues se moquèrent gentiment de lui : « Tu croyais vraiment qu'on allait te laisser filer comme un voleur ? » s'enquit sa collègue Médicomage Evelyn, spécialisée dans les infections. « Mais arrêtez, mais c'est gênant, il ne fallait pas ! » balbutia Phoebus en rougissant, complètement pris de court par cette gentille attention.

© Gasmask




Dernière édition par Phoebus A. Dearborn le Dim 31 Jan - 17:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 863
| AVATARS / CRÉDITS : Emma Stone ▬ lallybroch
| SANG : Lointaines origines moldues.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une Chauve-Souris
| PATRONUS : Une Grenouille
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Flashback, Pot de départ — PHOEBUS Ven 15 Jan - 18:49

Pot de départ.



« Tu penses qu’il va être surpris ? » Glissa Maddy à l’oreille d’une collègue à l’instant même où Phoebus passait l’entrebâillement de la porte. L’interrogation de ce dernier quant à la présence de tous ses collègues dans la salle de pause assura à la métamorphomage que oui, il l'était. Joignant ses rires à ceux des autres médicomages, Maddy se lança alors dans la distribution des jus de citrouille, tandis que sa chevelure prenait une pétillante couleur jaune vive. La jeune femme discuta un instant avec l’un de ses collègues, partageant le genre de blagues qui ne font rire que les soignants, puis elle se dirigea vers ce cher Dearborn à qui elle offrit un verre.
« Alors comme ça tu comptais réellement partir comme un voleur, sans même nous dire au revoir ?! » S’indigna-t-elle. Avalant une gorgée de son jus de citrouille, elle entama la conversation avec son collègue. « Je suis passée voir Mr Baldheaded. Je lui ai dis que tu irais lui rendre visite pour t’assurer que tout va bien. » Annonça-t-elle, un petit sourire aux lèvres. « Ce grand têtu m’a encore fait toute une scène sur nous deux ! » Ajouta-t-elle en riant, en levant les yeux au ciel.


made by roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://udavnavremena.tumblr.com/
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 280
| AVATARS / CRÉDITS : Jamie Bell (ORESTE)
| SANG : Sang-mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père et son frère morts.
| PATRONUS : Un raton-laveur.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Flashback, Pot de départ — PHOEBUS Dim 31 Jan - 17:03

Flashback
❝ Pot de départ ❞
Maddy
feat.
Phoebus


 

 



 

 


Phoebus se retrouva immédiatement à serrer des mains, rendre des accolades, partager avec ses futurs ex-collègues des vœux de réussite, d'épanouissement professionnel, et promettre à tous qu'il passerait les voir — après tout, il ne quittait pas le pays, juste l'étage, se plaisait-il à répéter à tous ceux qui se lamentaient de son départ. Finalement, la jeune Maddy s'approcha de lui et lui offrit un verre, probablement consciente du fait que babiller ainsi avec les gens avait dû lui assécher le gosier. « Merci infiniment Maddy, soupira-t-il d'aise avant d'avaler une gorgée de boisson, tu me sauves la vie, j'avais vraiment soif. ». « Alors comme ça tu comptais réellement partir comme un voleur, sans même nous dire au revoir ?! » rétorqua la jeune Métamorphomage sans la moindre pitié. Phoebus fit la grimace et se contenta de hausser les épaules, avant d'avouer sur le ton d'excuse : « Tu sais, j'ai jamais été très doué pour dire au revoir aux gens...  ». C'était assez nul comme explication, mais à dire vrai il n'en avait pas vraiment d'autre. Ces mondanités le mettaient assez mal à l'aise, même si cette petite sauterie partait d'une bonne intention : le souci était que Phoebus n'aimait pas spécialement être au cœur des attentions des gens. Un sourire joyeux s'installa sur son visage à l'évocation de ce cher Monsieur Baldheaded, que le Médicomage trouvait très drôle. « Super-idée, je vais y aller de suite ! » s'exclama-t-il, saisissant au vol cette occasion inespérée de s'éclipser un instant. « Tu veux venir avec moi ? Allez, viens avec moi, on va rigoler ! » insista-t-il en secouant légèrement le bras de Maddy, tout en vérifiant que la voie était libre. Le Médicomage Dearborn avait une petite idée derrière la tête...
 
© Gasmask


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 863
| AVATARS / CRÉDITS : Emma Stone ▬ lallybroch
| SANG : Lointaines origines moldues.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une Chauve-Souris
| PATRONUS : Une Grenouille
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Flashback, Pot de départ — PHOEBUS Sam 5 Mar - 14:37

Pot de départ.



Maddy adressa un véritable regard indigné à son collègue lorsque ce dernier saisi la première opportunité pour quitter la salle de pause. A croire qu’il ne comprenait pas que la petite fête avait été organisée tout spécialement pour lui. Ou peut-être le comprenait-il mais n’appréciait-il pas cette attention..? Ne cherchant pas à sermonner le médicomage, elle se contenta de lever les yeux au ciel en guise de désapprobation, mais se faufila tout de même à l’extérieur de la pièce. Après tout, elle-même n’aurait pas supporté de se voir désigner comme centre d’attention d’une petite sauterie de la sorte.
« Bon, dis-moi tout, qu’est-ce que tu entendais par On va rigoler !? » Demanda-t-elle tandis que tous deux s’éloignaient rapidement de la salle afin que personne ne s’aperçoive de leur départ. « Ne me dis pas que… » Commença-t-elle, inquiète, en l’interrogeant du regard.
Mais elle comprit rapidement où voulait en venir Phoebus. « Non ! Non, c’est hors de question ! » Riposta-t-elle en chuchotant, tout en adoptant une posture de refus, bras croisés sur la poitrine et sourcils froncés.
Malgré tout, il ne lui fallut que quelques minutes pour changer d’avis, et c’est main dans la main que les jeunes collègues entrèrent dans la chambre du fameux Baldheaded


made by roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://udavnavremena.tumblr.com/
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 280
| AVATARS / CRÉDITS : Jamie Bell (ORESTE)
| SANG : Sang-mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père et son frère morts.
| PATRONUS : Un raton-laveur.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Flashback, Pot de départ — PHOEBUS Ven 8 Avr - 15:32

Flashback
❝ Pot de départ ❞
Maddy
feat.
Phoebus


 

 



 

 


A la grande satisfaction du Médicomage, sa collègue, si elle leva les yeux au ciel pour marquer sa désapprobation, n'hésita pourtant pas à se glisser hors de la salle de repos à sa suite. Phoebus n'avait pas envie de s'attarder ici, cela lui fichait vaguement le cafard, et il ne voulait pas déprimer le dernier jour de son activité au sein du service poisons. « Bon, dis-moi tout, qu’est-ce que tu entendais par On va rigoler !? » s'enquit à cet instant Maddy, une fois la porte refermée. Le ton employé par la jeune femme arracha un éclat de rire à Phoebus, ce qui sembla inquiéter sa compagne : « Ne me dis pas que… » Cette fois le Médicomage n'y tint plus et éclata de rire devant le soudain air de compréhension de la jolie métamorphomage. « Il est temps je crois d'aller assumer notre amour devant ce bon Monsieur Baldheaded ! Je suis sûr que l'apprendre va le rendre si heureux qu'il va guérir bien plus vite. » prétendit-il malicieusement tandis que déjà Maddy protestait avec véhémence et s'arrêtait au beau milieu du couloir, l'air buté. « Maddy Bow, est-ce que par hasard tu refuserais cette petite part de bonheur à un pauvre vieillard solitaire  recouvert de fourrure ? » fit-il mine de s'indigner en faisant face à la jeune femme, en imitant sa posture, un air faussement réprobateur dessiné sur le visage. En voyant un sourire poindre sur le visage de sa collègue, Phoebus réalisa que l'affaire était dans le chaudron : il attrapa la jeune femme par les épaules et l'entraîna vers la chambre du patient le plus poilu du service. « Archie, mon vieil ami ! s'exclama-t-il en faisant irruption dans la chambre de Monsieur Baldheaded, alors, à ce qui paraît, vous aussi vous êtes sur le départ ? Ah, c'est génial, on discerne beaucoup mieux votre nez, j'ai l'impression que les poils de votre visage commencent à tomber ! » prétendit-il d'une voix enjouée en s'asseyant à côté du lit de son patient favori. « Je suis venu accompagné, comme vous pouvez le voir ! » chuchota-t-il d'une voix complice en désignant du menton Maddy, qui se tenait toujours dans l'encadrement de la porte.  
 
© Gasmask




Citation :
• Inventer une expression sorcière à partir d’une expression ou d’un proverbe populaire (ex : « La nuit tous les fléreurs sont gris », « Mêle toi de tes parchemins ») ▬ 2 dragées
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 863
| AVATARS / CRÉDITS : Emma Stone ▬ lallybroch
| SANG : Lointaines origines moldues.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une Chauve-Souris
| PATRONUS : Une Grenouille
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Flashback, Pot de départ — PHOEBUS Sam 16 Avr - 19:41

Pot de départ.



Un sourire gêné accroché aux lèvres, Maddy, entraînée par son collègue, entra dans la chambre de Mr Baldheaded. Phoebus, tout fier de son idée, salua le patient qu’il complimenta vivement sur son hypothétique perte de fourrure. Aussi la jeune métamorphomage étouffa-t-elle un ricanement en collant ses deux mains contre sa bouche. Toute cette histoire la mettait mal à l’aise. En effet, très à cheval sur ses principes, la jeune femme était plus réputée pour son professionnalisme que pour ses gloussements idiots et ses histoires d’amour imaginaires avec un collègue. Qui plus est devant un patient… Mais après tout, elle lui devait bien cela !
Ecoutant donc avec attention les paroles de Phoebus, elle s’approcha finalement du patient. Et, pour rendre leur histoire plus crédible encore, Maddy fit virer la couleur de sa chevelure au rose tandis qu’elle s’installait sur un fauteuil face au médicomage.
« Ah mes petits, enfin ! Je me demandais si vous comptiez venir me voir ensemble ! » Se réjouit le vieil homme en effectuant un geste de bénédiction de ses énormes mains velues. « Quant à mes poils… reprit-il, il est inutile de me mentir, Phoebus, ils sont aussi nombreux qu’hier ! » S’amusa-t-il.



made by roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://udavnavremena.tumblr.com/

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Flashback, Pot de départ — PHOEBUS

Revenir en haut Aller en bas

Flashback, Pot de départ — PHOEBUS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Vraie Raison du Départ de Batista
» Tiens tiens tiens... Comme on se retrouve... {Flashback} [Ryuuku Gakuen]
» Départ non réfléchi et vite regrété.
» Patrimoine de Coupvray: Part de Brie
» Un triste départ ... pour toute la communauté du forum RPG Soul Eater

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Londres :: Balade à Londres :: 
L'hôpital Ste Mangouste
-