C'est la rentrée sur ATDM, tous à bord du Poudlard Express !
La liste des préfets et des capitaines a été affichée, n'hésitez pas à aller la consulter sur le panneau d'affichage !

Partagez|

Après- midi enuyeuse en perspective [Crystal & Moran]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Après- midi enuyeuse en perspective [Crystal & Moran] Ven 1 Avr - 17:37

Quand la jolie blonde reparut les bras chargés de lourds ouvrages, elle trouva son invité confortablement installé et l'oreille tendue pour entendre ce qui se disait de l'autre côté de la porte. Avec délicatesse, elle posa les livres sur la table devant lui, soucieuse de faire le moins de bruit possible. Ce ne fut pas difficile et puis elle était habituée à se faire invisible, ici ou ailleurs. Sans le pétillement dans ses yeux bleus, on aurait pu la prendre pour un petit fantôme. Transparente. Du moins était-ce ce qu'elle pensait des autres, incapables de la saisir, dans tous les sens du terme.

Pendant que Moran lui chuchotait où en était la conversation, la blondinette s'assit par terre, un bras posé sur la table basse, l'autre feuilletant négligemment l'un des livres qu'elle avait ramené. Elle aussi tendait l'oreille pour capter la conversation des adultes.

-Quand la guerre éclate, plus aucun endroit n'est sûr.

C'était la voix de sa mère, parasitée par sa manie de faire tinter sa cuillière sur le bord de sa tasse. Pourquoi donc parlait-elle de guerre ? Amanda faisait référence à son enfance en France, évidemment, elle ne se privait pas de compter ses exploits et son courage dès son plus jeune âge quand la conversations s'y prêtait, mais justement... pourquoi s'y prêtait-elle ?

La fille Odrinth se tourna vers Moran, en quête de réponse mais il lui avoua ne pas avoir saisi le début de la phrase de Sir Odrinth. Il fallut alors attendre la suite de la conversation, qui ne tarda pas. Ce fut madame Odrinth qui reprit, sans doute après avoir bu une gorgée de thé.

- Mais nos enfants sont assez futés et connaissent suffisamment bien Poudlard pour s'en sortir, quoi qu'il...


Une toux vint masqué la fin de sa phrase.

-Elle n'a pas l'air inquiet... constata tout bas la jeune fille malgré les termes employés par sa mère.

Ils avaient en tout cas confirmation que quelque chose de relativement important se passait quelque part dehors. Quelque chose d'assez grave pour remettre en doute la sécurité de Poudlard, autrement dit leur directeur et tout le corps enseignant.
La surprise passée, la Serdaigle essaya de relativiser. Les parents de Moran lui donnaient l'impression d'être le genre de parents à chérir leur enfant, donc ils devaient déjà imaginer le pire des scénarios à partir de ce qu'ils savaient -peut-être pas grand chose d'ailleurs- tandis que sa propre mère n'avait au contraire pas l'air de s'émouvoir dans la discussion. Bien sûr, sa fille ne se faisait aucune illusion sur le peu de sentiments qu'on avait pour elle, mais si elle avait vraiment été en danger, sa mère aurait tempêté pour la mettre en sûreté : après tout, elle aurait détesté que son jouet favori se retrouve cassé à cause de l'incompétence de quelqu'un d'autre.

-Tes parents sont du genre à s'inquiéter sans raison ? souffla-t-elle tout de même, pour être sûre.


Spoiler:
 


Dernière édition par Crystal Odrinth le Mer 13 Juil - 15:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar



CAPITAINE SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

CAPITAINE SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 667
| AVATARS / CRÉDITS : Xavier Dolan by swan
| SANG : ♣ Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Mon oncle mort.
| PATRONUS : Une pie bavarde
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Après- midi enuyeuse en perspective [Crystal & Moran] Mar 5 Avr - 11:21

Crystal était revenu et nous avions ensemble continués d'écouter la conversation. La mère de Crystal ne transpirait pas la peur mais je pouvais d'ici sentir une certaine tension dans la pièce d'à-côté. Le livre gisait toujours sur mes genoux, et je n'y faisais guère attention, le buste légèrement penché vers la porte pour mieux entendre.
Comme la jeune fille l'avait très bien remarqué, Madame Odrinth n'avait pas du tout l'air inquiète. J'acquiesçais tout en prêtant une oreille attentive à la conversation de derrière la porte. Mais peut-être n'était-ce qu'une façade ? Façade érigé par de nombreuses familles de la haute société. Je me grattais distraitement le menton lorsque Crystal me demanda si mes parents étaient du genre à s'inquiéter pour rien. Je tournais la tête vers en me désintéressent momentanément de la conversation:

  -    S'ils s'inquiètent, ils essaient de faire en sorte que je ne sois pas au courant, et techniquement je ne suis pas censé être courant plaisantais-je. Mais non, ils ne s'inquiètent pas vraiment pour rien, pas au point que cela me choque en tout cas. S'il se trame quelque chose, mon père sera au courant et ça ne m'étonnerait pas que le tient le soit aussi.

Je ne pensais pas que mes parents s'inquiètent pour rien. Qu'ils s'inquiètent pour moi, je pouvais le concevoir, mais là, j'avais l'impression que leur inquiétude touchait quelque chose de bien plus grand que moi.

  -    J'ai l'impression que leur inquiétude ne concerne pas que moi, mais aussi eux.

Je doutais que mes parents soient mêlés à une affaire sordide, alors je chassais cette idée de mon esprit. Tout de même, mon père travaille dans le cabinet du Ministre, il aurait dû tomber bien bas pour être mêlé à une affaire comme cela.

  -    Elle se rapproche, la guerre lâcha ma mère.

Sa phrase fut suivit d'une exclamation lâché probablement par la mère de Crystal, puis mon père rajouta :

  -    Espérons ne pas en arriver là, chérie.
  -    Il ne faut pas que nos enfants soient au courant, c'est la meilleure chose pour générer de la panique et de la peur
dit Sir Odrinth.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Après- midi enuyeuse en perspective [Crystal & Moran] Mer 13 Avr - 17:59

Bon, ça avait l'air sérieux alors. Moran semblait vraiment convaincu que l'inquiétude de ses parents le dépassait de beaucoup. Sa complice le fixa alors quelques instants comme si elle pouvait lire dans sa tête. Absorbée par ses pensées, la jeune fille se demandait ce que ça faisait d'avoir des parents sincères qui pouvaient s'inquiéter pour leurs enfants autant que pour des choses qui ne les concernaient pas directement.

De l'autre côté de la porte, ça parlait encore de guerre. Fabuleuse idée de sa mère pour rajouter un peu de drame à l'affaire, reprit en choeur par Mme Powell. Et puis sa mère s'exclama quelque chose qu'elle ne comprit pas, ou qu'elle ne voulut pas comprendre tant l'intonation lui semblait fausse. Ecouter aux portes, ça lui était arrivé plus d'une fois et jamais Amanda Odrinth n'utilisait ce ton dramatique. Elle pouvait bien tromper la terre entière avec ses talents de comédienne, elle ne pourrait jamais tromper sa fille, celle qu'elle avait modelé pour lui ressembler.

La Serdaigle parut presque agacée de tant de simagrées quand son père déclara solennellement qu'il ne fallait surtout pas qu'ils soient au courant. S'il avait vraiment voulu leur cacher que le monde magique vivait des heures sombres, il n'aurait pas laissé traîner la gazette du sorcier dans la cuisine en sachant qu'on allait les y envoyer. Sa fille aurait été seule, il aurait peut-être eu moins de scrupule persuadé qu'elle était aussi in-intéressée par les actualités qu'elle était docile. Malheureusement, elle n'était ni l'un ni l'autre et se contentait de le prétendre pour avoir la paix.

En revanche, elle ne comprenait pas vraiment l'intérêt de mentir aux parents de Moran. A quoi bon les alarmer davantage alors qu'eux-même semblaient tout à fait sereins. La jeune fille ne pouvait pas admettre qu'ils puissent réussir à lui cacher si bien leur inquiétude, ils devaient forcément mentir en présence des Powell. Peut-être pour avoir l'air de parents responsables ? Elle n'en savait rien.

-Même s'ils n'ont eux-même rien à craindre, c'était encore son père qui reprenait, il serait mal venu qu'ils inquiètent leurs camarades concernés.
-Vous pens- [...] leurs enfants ? [...] inhumain !

La voix avait faibli au fur et à mesure, rendant la compréhension très compliquée.

Pendant que la conversation continuait, la jeune Odrinth chercha un sens à ce qu'elle venait d'entendre. Est-ce que la cracmol assassinée dont on parlait dans une gazette précédente avait des enfants ? Auraient-ils été tués eux aussi ? Elle ne se souvenait plus.

-Tu te souviens du nom des victimes cracmol dont la gazette a parlé il y a pas longtemps ? Je ne me souviens plus d'où j'ai lu ça, mais il m'avait semblé qu'il avait été démenti...

Une pointe d'excitation perçait à travers ses murmures. Si jamais tout était lié, Moran tenait un scoop digne d'un grand reporter.


Spoiler:
 


Dernière édition par Crystal Odrinth le Sam 16 Avr - 0:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar



CAPITAINE SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

CAPITAINE SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 667
| AVATARS / CRÉDITS : Xavier Dolan by swan
| SANG : ♣ Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Mon oncle mort.
| PATRONUS : Une pie bavarde
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Après- midi enuyeuse en perspective [Crystal & Moran] Ven 15 Avr - 23:30

Crystal médita sur mes paroles concernant l'inquiétude que me vouaient mes parents. Comme devaient le faire des parents normaux et sa réaction me laissait penser que ses parents ne devaient pas trop se préoccuper d'elle ou, s'ils le faisaient, ne le montraient pas. Les miens ne voulaient pas montrer leur inquiétude pour ne pas m'inquiéter (ou plutôt, pour ne pas réveiller ma curiosité maladive). Mais peut-être que les parents de la jeune Odrinth ne se préoccupaient réellement pas de leur fille.
Cette constatation m'arracha un sourire triste, mais je ne voulais pas regarder ma coéquipière d'un jour pour ne pas lui laisser penser que ce sourire la concernait. Pourtant, j'avais l'impression que Madame Odrinth s'inquiétait réellement pour la sécurité de sa fille, ou en tout cas, c'était ce que son ton laissait entendre. Hélas, je ne pouvais pas réellement juger sur un unique ton, il me fallait aussi un visuel sur son visage pour savoir si elle était sincère. Je me mordillais la lèvre tout en chuchotant à l'adresse de Crystal :

   -   Ta mère est-elle sincère ?

Je ne savais pas si elle allait me répondre, mais ne pas savoir et rester avec ce doute me dérangeait beaucoup.
J'écoutais Crystal me demander si je me souvenais de l'article de la gazette du sorcier sur les victimes cracmol. Bien sûr que je m'en souvenais. J'avais été jusqu'à découper l'article pour le relire plusieurs fois et le croiser avec un autre article qui traitait de meurtres de moldus.

   -    Oui, je vois de quel article tu parles chuchotais-je doucement, mais de là à me souvenir de leur nom…

Je réfléchis quelques instants en me grattant le front. Mon regard tourné vers le sol et l'esprit concentré sur mes souvenirs, je ne suivais plus la conversation d'à côté.

   -    Il y avait toute une famille et je crois même avoir lu qu'il y avait un sorcier avec eux. Mais l'article était petit, les journalistes ne voulaient pas s'étendre dessus ce qui, de toute évidence renforce l'idée qu'il se passe quelque chose de louche. Le meurtre d'une cracmol et de sa famille n'est pas courant. Il aurait dû être en première page, or dans ce journal, la première page était consacré à la victoire des Chauves-Souris de Fichucastel contre les Canons de Chudley, je m'en souviens parce que j'ai découpé l'article de la tuerie et la première de couverture. Et cet article a bien été démenti par le Ministre lui-même, lorsque des employés, des collaborateurs, des sorciers normaux, se sont jetés sur lui pour lui poser des questions.

Je ne savais pas encore s'il s'agissait là d'un vaste complot du Ministère pour cacher quelque chose d'énorme, mais j'avais l'impression que nous tenions tous les deux le bon bout de l'histoire. Ecouter aux portes peut donc être bénéfique.

   -    Les enlèvements se multiplient ! Les meurtres de nés-moldus, de cracmol, de […]. Nous avons… Interdiction […] Parler. Des camarades de nos enfants sont concernés par […] menace ! Si l'on en croit les attaques, des Nés-Moldus, principalement !

J'avais arrêté d'écouter sérieusement dès le début de la phrase de mon père. Je n'avais prêté au reste qu'une oreille distraite, essayant de me rappeler les élèves de Poudlard que je connaissais qui étaient nés-moldu. Il y en avait beaucoup. Beaucoup trop.  Je me retournais vers Crystal avec un sourire ironique tout en pointant la porte du doigt :

   -    Voilà ce qui se passe, Crystal. Une menace rôde dehors, une vaste menace. Et le Ministère joue son jeu pour ne pas alarmer les gens. C'est pathétique.

Je fis une pause avant de réaliser quelque chose.

   -    Le sorcier présent. Avec les cracmol. Il était Né-moldu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Après- midi enuyeuse en perspective [Crystal & Moran]

Revenir en haut Aller en bas

Après- midi enuyeuse en perspective [Crystal & Moran]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Sujets similaires

-
» Après- midi enuyeuse en perspective [Crystal & Moran]
» Après-midi tranquille.
» Un bel après-midi de printemps [a archiver]
» Après-midi entre filles [PV Lizzy]
» Un samedi après-midi qui s'annonçait des plus ennuyeux ? Peut-être pas... | ft. Loïse A. Langel & Perle Duval [TERMINE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Les oubliettes
 :: 
Les souvenirs de Poudlard
-