Poudlard est officiellement de retour ! Bonne rentrée à tous !
Vous pouvez retrouver la liste des préfets et des capitaines en cliquant juste ici. Espérons qu'ils fassent mieux que les précédents ! Félicitations à eux !
GRYFFONDOR : 0 pt | POUFSOUFFLE : 0 pt | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt
La Gazette de l'été est parue ! Venez la commenter ici !

Partagez|

Brother, my cup is empty... LIBRE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar



COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 140
| AVATARS / CRÉDITS : Cillian Murphy by me
| SANG : un lycanthrope peut-il se dire sang pur ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Brother, my cup is empty... LIBRE Mer 24 Fév - 17:12

Les yeux fixés sur son verre vide, l’esprit embrumé du jeune homme vagabondait sans but. Reclus dans le coin le plus sombre du Chaudron Baveur, Farkas était censé suivre discrètement un sorcier que Greyback voulait prendre pour cible à la prochaine pleine lune. Fenrir était loin d’avoir la discrétion de son fils adoptif, ce dernier se fondant sans problème dans une foule là où les gens se retourneraient devant la stature imposante et l’air sauvage du chef de meute. La mission se déroulait sans problème, jusqu’à ce que la cible s’arrête pendant plusieurs heures au Chaudron Baveur pour fêter l’anniversaire d’un ami. Farkas avait trompé la lassitude et l’ennuie d’une longue journée de filature en se sifflant plusieurs verres de liqueur des gobelins. Il avait peu à peu cédé à l’envie de laisser tomber sa mission pour vider sa maigre bourse sur le comptoir de Tom l’aubergiste et ramener la bouteille de liqueur à sa table. Ce n’était pas la première fois qu’il se laissait aller à ce type de faiblesse. Mais il y avait un certain confort dans la torpeur qu’apportait l’alcool. Tout paraissait plus simple… Comme par exemple la solution à son envie de commander une nouvelle bouteille alors qu’il n’avait plus une mornille en poche. Il suffisait de se lever, de tituber jusqu’au comptoir, et d’interpeler le gars accoudé à ses côtés.

- Hey mec, tu me payes un verre ? lança Farkas, la voix un peu rauque mais le regard assuré.

HJ:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 282
| AVATARS / CRÉDITS : Emily Rudd (@CRIPSOW)
| SANG : sang-mêlé et lycanthrope (doublement souillé)


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Pleine lune
| PATRONUS : Aigle
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Brother, my cup is empty... LIBRE Mer 2 Mar - 23:31

Bon sang il fallait vraiment aimer son boulot pour porter un tel accoutrement, attendre deux heures et demie cachée dans une ruelle sombre sans bouger et attendre sans savoir si il allait vraiment se passer un truc ou pas auquel cas elle serait de toute façon invitée à rester cacher pendant que sa collègue s'en occupait... Ou bien il fallait aussi être tellement admirative de son tuteur pour accepter de le remplacer dans cette mission sans rien demander en retour. Oui la jeune femme de vingt ans était vraiment prête à ça pour Kingsley, elle lui devait beaucoup alors le remplacer un soir sur une petite mission qu'est-ce que ça représentait compte tenu du secret qu'il gardait pour elle ? Rien !

Après la filature et parce que leur plan avait échoué, Agnès l'avait libéré de la mission. Elle était donc repartie, déambulant dans le Londres moldu à errer, trop excitée pour rentrer et en même épuisée par la tension qui avait régné tout au long des deux heures de planque !
Elle arrive à un coin de rue qu'elle connait bien pour l'avoir franchi un nombre incalculable de fois. Barrière invisible pour ceux qui ne s'en doute pas mais belle et bien la, cachant à la face du monde l'autre personnalité de Londres. Elle reste planté devant l'enseigne grinçante du bar qui sépare le monde moldu du monde sorcier hésitant à y entrée puis jetant un coup d'oeil à son accoutrement se dit que de toute façon, pour une fois, elle n'a rien à y perdre !

Elle s'installe au comptoir et commande un verre de liqueur de citrouille. La boisson ne va pas avec le personnage qu'elle joue inconsciemment mais qui s'en soucie ? Dans ce bar il y'a ceux qui s'amuse et ne prête attention à eux, et ceux qui boivent pour se bourrer et qui ne font attention à rien.
Elle avale une gorgée de liqueur. L'alcool lui brûle la gorge, descend dans son oesophage pour finir son premier voyage dans son estomac qui se réchauffe instantanément.

Elle à eut raison d'entrée dans le bar, de se poser un peu pour faire retombé l'excitation avant de rentrée. Parce que sinon entre son italienne au sang chaud et son frère bouillant gryffondor, il risquerait d'y avoir un meurtre si elle aussi se laisse prendre par la tension.
Elle s'apprête à avaler une deuxième gorgée de liqueur quand une voix rauque retentit tout près d'elle. Il lui faut un petit moment pour comprendre que c'est à elle que s'adresse le "Hey mec" et se tourne vers la voix pour y trouver une silhouette titubante malgré un regard sur. La jeune femme n'a pas envie de se faire embêter, elle opte pour la diplomatie.

-"Vous vous en êtes déjà fait payer trop à mon avis, mais si vous voulez vous pouvez toujours aller faire la fête avec eux" dit-elle en pointant du doigt la foule de copain réunit un peu plus loin qu'elle trouve beaucoup trop bruyant à son goût. "Au point ou ils en sont, une personne de plus ou de moins ne changeras pas grand chose."

Alors qu'elle espère se débarrasser de celui qui l'empêche seule pour décompresser, en y mettant un ton franc comme un homme dont elle porte ce soir les vêtements -filature oblige- le timbre doux et aigus de sa voix la trahi et déjà le tenancier tourne un regard vers elle...Lui...vers celui ou celle à qui il a verser une liqueur de citrouille.

HJ:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 140
| AVATARS / CRÉDITS : Cillian Murphy by me
| SANG : un lycanthrope peut-il se dire sang pur ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Brother, my cup is empty... LIBRE Sam 5 Mar - 17:21

Le jeune lycanthrope eut un moment de doute lorsque son voisin lui répondit avec une voix beaucoup trop féminine... Apparemment, il y avait erreur sur la marchandise. Sa première pensée fut la déception. Une femme avait moins de chance d'offrir à boire à un homme que l'inverse... "Excuse-moi, mais comme t'es sapée, je t'ai prise pour..." Il s'interrompit alors qu'un mouvement de tête de l'inconnue réveille son odorat, un peu étouffé par l'alcool. Mais là, il n'avait aucun doute, cette travestie était l'une de leurs. Il la fixa, les sourcils froncés. Pas remis de sa surprise, il balaya d'un geste agacé sa tentative de l'envoyer squatter le groupe de joyeux lurons un peu plus loin. Cette odeur... Elle lui semblait familière... Comme s'il la connaissait intimement, mais qu'il ne l'avait pas senti depuis des années.

- Je crois qu'on se connaît... lacha-t-il un peu brusquement. Barman, ressert-nous deux verres de... de ça, lança-t-il en désignant ce que la fille avait devant elle. Il s'inquiéterait de savoir comment payer plus tard. Tu t'appelles comment ? lui demanda-t-il de but en blanc.

Mais instinctivement, il avait l'impression de connaître la réponse... Une jeune lycanthrope de cet âge, cette odeur... Farkas avait l'habitude de se fier à ses intuitions, mais là, le hasard l'avait pris au dépourvu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 282
| AVATARS / CRÉDITS : Emily Rudd (@CRIPSOW)
| SANG : sang-mêlé et lycanthrope (doublement souillé)


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Pleine lune
| PATRONUS : Aigle
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Brother, my cup is empty... LIBRE Jeu 28 Avr - 22:07

Allons bon, le jeune homme ne comptait pas la lâcher. Elle avait espérer tenir sa couverture, justement pour éviter de se faire harceler par des hommes bourrés. Au point ou elle en était et parce que le barman et le jeune homme avait déjà griller sa couverture, elle retira le manteau long qu'elle avait revêtu avant sa mission.

-"Désolée, mais non, je ne vous connait pas." Bien essayer, mais si il voulait passé par la phase drague, il allait devoir retenter sa chance lorsqu'il serait sobre et encore c'était si la jeune femme était dans ces bons jours.
Obéissant aux ordres du jeune homme, le barman resservi deux verre de liqueur de citrouille. Elle avait l'horrible impression que la facture allait lui retomber dessus. Toutefois, elle relativisa en se disant que elle était venu la pour se détendre, et pour l'instant le jeune homme ne semblait pas dangereux.


-"Ariena !" dit-elle en soupirant. Pour son nom de famille, il pouvait toujours se brosser, il était hors de question qu'elle donne son identité complète à un inconnu même si sa mémoire ne tiendrait surement pas jusqu'au matin. "Et vous ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 140
| AVATARS / CRÉDITS : Cillian Murphy by me
| SANG : un lycanthrope peut-il se dire sang pur ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Brother, my cup is empty... LIBRE Sam 30 Avr - 19:44

Le jeune homme ne quittait pas des yeux sa voisine. Si l'alcool le faisait légèrement tanguer, cela n'entamait en rien l'intensité de son regard. Lorsqu'elle se débarrassa de son manteau, une bouffée de son odeur fit frémir Farkas. Rien dans le comportement de la jeune femme n'indiquait qu'elle ait reconnu sa nature comme lui avait reconnu la sienne. Ce type d'indifférence pouvait vouloir dire deux choses : soit c'était une très bonne actrice, soit elle ne savait pas reconnaître les siens. Farkas savait qu'il devait rester sur ses gardes. Elle affirma ne pas le connaître, mais lorsqu'elle annonça son nom, il détourna vivement les yeux : c'était bien elle... Il attrapa le verre que le barman venait de poser devant lui et le vida d'une traite. L'alcool sucré lui monta directement à la tête. Le bourdonnement dans ses oreilles l'empêcha d'entendre sa question, et il reste un moment la tête baissée vers son verre vide, marmonnant pour lui même "Ariena...". Au milieu de son trouble, il sentit que sa réaction avait créé un certain malaise. Il jeta un regard en biais à la jeune femme et lâcha d'une voix pâteuse :

- Excuse-moi...C'est que... J'ai connu une fille qui s'appelait comme ça...

C'était elle. C'était forcément elle. Celle qui aurait dû grandir à ses côtés, celle qu'ils auraient dû enlever après cette fameuse nuit. Ses pensées s'entrechoquaient douloureusement dans sa tête, et il devait lutter pour ne pas perdre pied. Peut-être valait-il mieux fuir ? Mais il en était incapable. Il resta donc assis là, à triturer nerveusement son verre entre ses mains.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 282
| AVATARS / CRÉDITS : Emily Rudd (@CRIPSOW)
| SANG : sang-mêlé et lycanthrope (doublement souillé)


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Pleine lune
| PATRONUS : Aigle
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Brother, my cup is empty... LIBRE Sam 30 Avr - 23:56

Contre toute attente la jeune femme commençait à se prendre au jeu mais pas seulement parce que cela lui permettait de se détendre. Alors que tout chez le jeune homme montrait qu'il n'était plus sobre depuis longtemps, l'intensité de son regard, seul preuve du peu d'esprit qu'il lui restait avant quelques chose de terriblement intriguant... intriguant et attirant.
Ou bien peut-être étai-ce le début d'alcool qui montait à la tête de l'étudiante. Allons bon, ce n'était quand même pas un peu de liqueur qui allait la rendre ivre quand même ?

Après avoir annoncé son prénom, elle but une nouvelle gorgée de liqueur de citrouille. Son nom semblait avoir eut un effet sur le jeune homme ce qui commença à inquiéter la jeune femme. Pouvait-elle l'avoir déjà encontré et oublié ?

"Excuse-moi...C'est que... J'ai connu une fille qui s'appelait comme ça... "
La jeune femme se rassénéra quelque peu. Après tout Ariena n'était pas un prénom commun, mais il n'etait pas la seule à le porter. Et puis ici, à la frontière entre le monde sorcier et moldu, tout était possible.

-"Qui qu'elle soit, j'espère qu'elle n'a pas été cruelle avec vous..." Il manquerait plus qu'il veuille se venger sur elle des mauvais traitements subi par une homonyme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 140
| AVATARS / CRÉDITS : Cillian Murphy by me
| SANG : un lycanthrope peut-il se dire sang pur ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Brother, my cup is empty... LIBRE Dim 1 Mai - 16:15

"Qui qu'elle soit, j'espère qu'elle n'a pas été cruelle avec vous..."

Surpris, Farkas haussa les sourcils et dévisagea Ariena. Elle baissait sa garde, se détendait, et il crut voir dans ses yeux un soupçon de sympathie et d'intérêt qui le prit au dépourvus. Il eut un petit rire nerveux en secouant la tête. "A mon avis, c'est plutôt elle qui doit penser que j'ai été cruel !" Et s'il continuait à jouer le jeu ? Passer pour le pauvre gars au coeur brisé, noyant sa peine d'amour dans l'alcool, et cherchant le réconfort chez sa voisine de comptoir... Les quelques œillades qu'ils s'échangeaient étaient encourageantes. Après tout, s'il se laissait aller dans ce mensonge, tout serait plus agréable n'est-ce pas ? Quelques verres de liqueur supplémentaires aidant, il pourrait même y croire, et oublier le reste... Oublier qui il était et qui elle était...

Mais il n'en était pas capable. Ces traits se durcirent lorsqu'il lâcha :
"Certaines personnes n'ont pas d'autres choix que d'être cruels... Mais tu dois connaître ça hein ?" Il serra la mâchoire, le sifflement recommençait à lui vriller les tympans. Ses mains se crispèrent autour de son verre vide. "Mais est-ce qu'on peut appeler ça de la cruauté quand c'est tout simplement sa nature ? Est-ce qu'on accuse un renard d'être cruel s'il chasse une poule ? Bien sûr que NON !" D'un geste brusque, il envoya valser son verre, qui s'écrasa par terre en un grand bruit de verre cassé. De nombreuses tête se tournèrent vers eux, certains riaient et applaudissaient, croyant à une maladresse de soudard. Accoudé au comptoir, Farkas prit sa tête entre ses mains, la respiration sifflante, la crise de violence menaçant de devenir incontrôlable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 282
| AVATARS / CRÉDITS : Emily Rudd (@CRIPSOW)
| SANG : sang-mêlé et lycanthrope (doublement souillé)


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Pleine lune
| PATRONUS : Aigle
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Brother, my cup is empty... LIBRE Dim 1 Mai - 21:01

Sans s'en rendre compte, la jeune femme commençait à se prendre intérêt pour le jeune homme qu'elle avait en face d'elle. Elle savait reconnaître la souffrance quand elle en voyait et ce qu'elle avait devant elle en était à coup sur. Qu'avait pu vivre ce jeune homme qui n'était sans doute pas beaucoup plus vieux qu'elle ?

-"Oh..." Il avait fait souffrir son homonyme d'une manière quelqu'elle soit. Mais bon si il n'avait que la quitter pour une autre femme, ce n'était pas de la cruauté. Et puis il semblait en souffrir tout autant qu'elle.

-"vous vous trompez ! On a toujours le choix. Même la plus cruelle des personnes, peut choisir si elle le souhaite de changer. Rien n'est facile je le conçois, parfaitement croyez moi mais on peut choisir de ne plus être cruelle, de trouver une solution pour changer." clama-t-elle Maëlyn lui avait toujours dit qu'elle était trop naïve avec tout le monde. avec tout le monde sauf avec elle-même. La jeune femme s'était toujours dénigrer, rabaisser, haï... Ce n'était qu'avec l'aide de sa famille qu'elle avait appris à se relativiser sur elle-même. elle ne pouvait pas changer sa condition, mais elle pouvait contrôler ses actions.
"Pourquoi devrais-je connaître ça ? Vous me trouvez cruelle ? Vous pensez que parce que je porte le même nom qu'elle je suis forcément cruelle ?" demanda-t-elle un peu plus fort qu'elle ne l'aurais voulu. Non mais pour qui il se prenait ? Elle commençait à regretter d'avoir entamer la conversation.

Le jeune homme semblait de plus en plus mal, mais la jeune femme était incapable de dire si c'était l'alcool ou autre chose qui provoquait ces changements.
"Mais est-ce qu'on peut appeler ça de la cruauté quand c'est tout simplement sa nature ? Est-ce qu'on accuse un renard d'être cruel s'il chasse une poule ? Bien sûr que NON !"
Ariena suspendit son verre à quelques centimètres de ses lèvres. Certains mot de sa réplique était trop proche de ce qu'elle cachait au plus profond d'elle pour que ça soit un simple hasard. Comment pouvait-il savoir, que savait-il vraiment d'ailleurs ? Le regard froid, et beaucoup plus méfiante qu'au début la jeune femme se tourna vers le jeune homme.

-"Qu'est-ce que... ?" MAis le jeune homme avait envoyé valser son verre sur le sol dans un fracas qui vrilla les tympans de la jeune femme.
Le jeune homme, la tête entre les mains, la respiration sifflante, tremblant... Il semblait être soudainement pris d'un étrange mal qui le dévorait et dont il essayait de contrôler l'intensité.
La jeune femme était prise au dépourvu. Et si il avait tellement bu d'alcool que ca le rendait malade ? Elle était incapable de prendre une décision.
Elle approcha sa main pour la poser sur l'épaule de l'homme pour s'assurer qu'il ne tomberai pas raide mort. Elle suspendit son geste à quelques centimètres de sa destination. C'était un inconnu, elle ne savait rien de lui. Un fracas retentit du côté de la table des fêtard et en sursautant la main de la jeune femme se posa définitivement sur l'épaule de son compagnon de beuverie d'un soir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 335
| AVATARS / CRÉDITS : Tom Hardy (lallybroch)
| SANG : Sang-mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père et son frère morts.
| PATRONUS : Un raton-laveur.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Brother, my cup is empty... LIBRE Lun 13 Juin - 11:28

Accompagné de quelques collègues de Sainte-Mangouste, Phoebus avait décidé d'aller boire une Bièraubeurre après le travail. La journée n'avait pas été particulièrement difficile, mais c'était une mauvaise habitude que le jeune homme prenait depuis que les relations avec sa petite amie Emily se détérioraient. Il le savait, la jolie brune l'attendait dans l'appartement qu'ils partageaient sur le Chemin de Traverse, et ne manquerait pas de lui demander la raison de son retard. Phoebus avait l'impression d'étouffer, mais il ne parvenait pas à combattre la jalousie et les penchants autoritaires de sa compagne. Il se contentait donc de courber l'échine, de fuir, et d'attendre que l'orage passe, jusqu'à la prochaine crise. Quel piètre ancien Gryffondor il faisait...
« Allez Phoebus, la prochaine est pour toi ! » l'apostropha à cet instant son collègue Hector en lui donnant une bourrade dans l'épaule.
Le jeune Médicomage avait beau se trouver au milieu d'une bande très bruyante, il était parvenu à se prendre dans ses pensées. Il esquissa cependant un sourire et se leva pour aller commander au comptoir une nouvelle tournée de bières des sorciers. En attendant que Tom le barman achève de remplir les chopes, il jeta un coup d'oeil à sa montre, et soupira imperceptiblement. Emily l'attendait forcément, et allait être furieuse. Un mouvement brusque à sa gauche tira le jeune homme de ses ruminations, et Phoebus se tourna vers un couple de sorciers sombrement vêtus, accoudés au bar. L'homme semblait passablement agité, et faisait face à une très jeune femme un peu dépassée par les événements. Avec surprise, le Médicomage Dearborn reconnut Hitchens, son patient le plus particulier... Car lycanthrope de son état. Inquiet pour celle qui lui faisait face, Phoebus n'hésita pas et s'approcha des deux individus pour s'interposer.
« Est-ce que tout va bien par ici ? s'enquit-il en apparaissant derrière Farkas, qu'il fit mine de reconnaître avec étonnement, Monsieur Hitchens, quelle surprise de vous voir ici ! » C'était à dessein qu'il venait de claironner ainsi l'identité du jeune homme, afin qu'en cas de problème les témoins soient en mesure de le retrouver. Il s'agissait maintenant de découvrir le nom de la jeune femme, exactement pour les mêmes raisons. Phoebus tendit la main à la brunette, un sourire rassurant aux lèvres : « D'autant plus en si bonne compagnie. Phoebus Dearborn, enchanté ! » se présenta-t-il en tendant la main pour serrer celle de la jeune femme.


Citation :
• Faire un sujet à minimum 2 membres en plus de votre perso ▬ 2 dragées


Dernière édition par Phoebus A. Dearborn le Lun 20 Juin - 23:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 140
| AVATARS / CRÉDITS : Cillian Murphy by me
| SANG : un lycanthrope peut-il se dire sang pur ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Brother, my cup is empty... LIBRE Lun 13 Juin - 15:05

Le jeune lycanthrope ne percevait le brouhaha ambiant plus que de manière assourdie, tentant de contenir la douleur qui lui vrillait le crâne et menaçait de le rendre fou. Des vagues de haine incontrôlables l'envahissaient, sans qu'il sache vers qui exactement cette haine se dressait. Tout à coup, il sentit un contact sur son épaule, qui lui fit l'effet d'une décharge électrique. Il sursauta et se retourna brusquement, saisissant violemment le poignet d'Ariana avec un regard féroce, où pointait la panique.

"Est-ce que tout va bien par ici ?"


Farkas se figea, lâchant la jeune femme. Il connaissait cette voix. Se retournant, il se retrouva nez à nez avec Phoebus Dearborn, le médicomage qui le prenait régulièrement en charge après les pleines lunes un peu trop agitées... Pris au dépourvus, Farkas baissa les yeux et se détourna vers le comptoir, tentant de calmer sa respiration saccadée, tous les muscles crispés. Il fronça les sourcils en l'entendant lancer son nom à voix haute, mais se contenta de serrer les dents et de rester muet alors qu'il se présentait à Ariena. Il devait se contrôler à tous prix. Phoebus pouvait le faire enfermer. Farkas était sûr qu'il n'attendait que le premier prétexte pour le dénoncer à l'unité de capture du Ministère... Il jeta un regard en coin à Ariena, et à la marque rouge sur son poignet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 282
| AVATARS / CRÉDITS : Emily Rudd (@CRIPSOW)
| SANG : sang-mêlé et lycanthrope (doublement souillé)


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Pleine lune
| PATRONUS : Aigle
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Brother, my cup is empty... LIBRE Jeu 16 Juin - 12:39

Dans un élan de sursaut, sa main qu'elle avait maintenu à quelques centimètres de l'épaule de l'inconnu s'y posa. Avant même qu'elle puisse comprendre ce qu'il s'était passé dans le fond de la pièce, le jeune homme se retourna vivement et lui attrapa le violemment le poignet. La surprise de la jeune femme fût à son comble et elle ne pouvait nier qu'elle ressentait à l'instant un peu de terreur devant les yeux féroce de l'homme et sa poigne qui commençait à lui faire mal.
Dans sa propre panique, elle ne remarqua pas tout de suite celle de son agresseur.

"Est-ce que tout va bien par ici ?"

La jeune femme soupira de soulagement en entendant une voix les interpeler.
Elle ne courait pas un danger immédiat et en plus elle aurait pu se défendre avec sa baguette mais pourtant elle s'était senti pendant un instant totalement démunie, une impression qu'elle avait déjà ressentie lorsque c'était elle qui devenait violente avec Maë ou Aedhan dans une époque pas si lointaine que ça. Grâce à eux elle avait appris à relativiser, à vivre comme elle l'était et cesser d'en vouloir au monde entier.

"Monsieur Hitchens, quelle surprise de vous voir ici ! »
A l'entente de cette voix, le jeune homme lui lâcha le poignet et se détourna vers le comptoir.
Le nouveaux connaissait son agresseur ? Et si elle était tombé dans un plus gros traquenard qu'au début ? Non le nouveaux venu à bien plus l'air d'un sauveur qu'un agresseur.

-"Je... Tout va bien oui merci ! Enchantée Mr. Dearborn, je suis Ariena Blackwell".
On lui avait appris que donné son nom a des inconnus n'était jamais une bonne idée, mais de toute façon elle semblait déjà être dans les ennuis. Et puis il y'avait des témoins dans le bar alors elle ne risquait plus grand chose. "Je pense que vous devriez surtout vous occupez de votre ami, je ne suis pas sur qu'il aille très bien". Dit-elle en pointant Mr.Hitchens (puisque c'était son nom) du doigt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 335
| AVATARS / CRÉDITS : Tom Hardy (lallybroch)
| SANG : Sang-mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père et son frère morts.
| PATRONUS : Un raton-laveur.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Brother, my cup is empty... LIBRE Lun 20 Juin - 13:49

Phoebus vit immédiatement Hitchens relâcher la jeune femme comme si celle-ci venait de le brûler, et se détourner vers le bar. Ce seul mouvement assura au jeune Médicomage qu'il avait bien fait d'intervenir. La sorcière observa avec incrédulité la marque rouge à son poignet, avant de se présenter sous le nom de Blackwell.
« Tout le plaisir est pour moi, Miss Blackwell » lui répondit-il gentiment. « Je pense que vous devriez surtout vous occuper de votre ami, je ne suis pas sûre qu'il aille très bien... » lui conseilla la jeune femme en jetant un regard à celui qui les séparait. Phoebus lui dédia un sourire rassurant avant de s'intéresser à son patient, qui se tenait prostré contre le comptoir et n'avait pas prononcé un mot depuis son arrivée. « Nous ne sommes pas à proprement parler des amis, Miss Blackwell, et j'ai bien peur de me mêler de ce qui ne me regarde pas en venant ainsi à votre rencontre » admit-il d'un air vaguement contrit en s'éloignant de l'étrange couple, au moment où Tom le barman revenait vers lui avec sa commande, l'air préoccupé : « Mister, savez-vous si cet homme (il désigna Hitchens du menton) a l'intention de régler ses commandes ? » Il semblait clair, au son de sa voix, que Tom ne rêvait que de renvoyer ce drôle de personnage de son établissement. Phoebus soupira imperceptiblement, et maudit silencieusement sa générosité qui un jour, il le savait, finirait par le perdre. « Ne vous en faites pas, Tom, je règle pour Monsieur et Miss Blackwell » le rassura-t-il à voix basse avant de retourner vers ses amis avec une nouvelle tournée de bières, à présent assuré qu'Hitchens allait se tenir à carreau...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 140
| AVATARS / CRÉDITS : Cillian Murphy by me
| SANG : un lycanthrope peut-il se dire sang pur ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Brother, my cup is empty... LIBRE Dim 26 Juin - 22:45

Bien que luttant pour ne pas perdre pied, Farkas guettait la réaction d'Ariena, et l'entendre assurer à Dearborn que tout allait bien le surpris. Curieusement, ça l'aida même à s'éclaircir l'esprit. « Je pense que vous devriez surtout vous occuper de votre ami, je ne suis pas sûre qu'il aille très bien... » Il ne put retenir un petit ricanement en secouant la tête. "Je ne n'ai pas besoin qu'il s'occupe de moi." lâcha-t-il d'une voix pâteuse. Le médicomage n'insista pas, au plus grand soulagement de Farkas qui le regarda s'éloigner. Est-ce qu'il venait de lui montrer qu'il avait assez confiance en sa stabilité mentale pour ne mettre personne en danger ? Farkas était trop confus pour lui être reconnaissant, de toutes façons.

Il se retourna vers la jeune femme. Elle n'avait pas fuie alors qu'elle en avait largement eu l'occasion. Elle aurait pû se débarrasser de lui en quelques mots avec l'aide de Dearborn... Farkas savait qu'il lui devait des excuses pour son geste, ou du moins des explications...

- J'ai un peu trop serré hein ? lança-t-il en désignant son poignet marqué. J'ai tendance à... m'emporter. Désolé si je t'ai fait peur. Il ne s'excusait pas pour sa violence, on lui avait appris à ne jamais s'excuser pour ça... Il hésita, dévisagea un moment Ariena, puis reprit. Ça ne t'arrive jamais ? De ne plus te contrôler, je veux dire. Son regard devint à nouveau clair et intense lorsqu'il croisa celui d'Ariena avant de baisser les yeux, esquissant l'ombre d'un sourire. Ce gars, Dearborn, il sait ce dont je suis capable... Tu m'étonnes qu'on ne soit pas "à proprement parlé des amis" Il renifla puis fixa à nouveau Ariena, une lueur de défi dans les yeux. Et toi, de quoi tu es capable ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 282
| AVATARS / CRÉDITS : Emily Rudd (@CRIPSOW)
| SANG : sang-mêlé et lycanthrope (doublement souillé)


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Pleine lune
| PATRONUS : Aigle
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Brother, my cup is empty... LIBRE Lun 15 Aoû - 23:06

La jeune femme avait l'impression d'être en plein cauchemard. La soirée avait pourtant bien commencée. Elle était venu la, se faisant passé pour un homme, afin de décompresser, c'était faite aborder, maladroitement certes mais pas de manière dérangeante, jusqu'à ce la conversation dérive et fasse tout exploser en éclat comme le verre de la pinte du jeune homme qui gisait en milles éclats sur le sol du bar.

Alors qu'elle avait d'abord penser que Mr. Dearborn était son sauveur, elle se rendit compte qu'il n'était qu'un client lambda qui devait sans doute avoir l'habitude de voir ce type à l'esprit tourmenté accoudé au comptoir de ce bar. Elle se retrouvait donc à nouveau seul avec Mr Hitchens puisque c'était son nom sans vraiment savoir quoi faire. Elle restait la les bras ballant, la marque rouge sur son bras la brulant toujours mais pas seulement de douleur. Il y'avait quelque chose de déséspérer dans la poigne de l'homme et c'était ce désespoir qui picotait la peau de la jeune femme comme pour lui rappeler la frontière proche et instable de son propre désespoir qui n'était jamais très loin mais pour l'instant toujours derrière elle.

Quand le jeune homme se tourna vers elle, elle fut tenter de détourner le regard comme si si la situation était régler mais trop de choses, trop de détails n'étaient pas résolus et la jeune femme ne savait pas tourner le dos ainsi à quelqu'un qui ne devait pas être si dangereux que ça auquel cas on ne l'aurait pas laisser seul avec lui.

"J'ai un peu trop serré hein ? J'ai tendance à... m'emporter. Désolé si je t'ai fait peur." Ariena haussa les épaules. Elle avait eut peur c'était vrai mais que pouvait-elle lui dire de plus. Ce furent les autres paroles de Hitchens qui l'intriguèrent. Ou plutôt qui l'inquiétèrent. Pas pour sa vie, non plutôt pour ce qui était sous-entendus dans ces paroles. Trop de détails depuis le début touchaient leur cible. c'était suffisant pour déranger la jeune femme. Pour la première fois elle se sentait hors des sentiers battus et cela la mettais mal à l'aise.

"Ce gars, Dearborn, il sait ce dont je suis capable... Tu m'étonnes qu'on ne soit pas "à proprement parlé des amis" La jeune femme ne pu s'empêcher de tourner la tête vers l'homme au bout du bar qui était intervenu rapidement avant de repartir comme si de rien n'était après avoir régler leur consommations. "Et toi, de quoi tu es capable ?" Le défi dans les yeux du jeune homme poussa la jeune femme dans ces retranchements. Ce n'était pas possible, comment cela avait-il pu arriver ? Elle avait toujours tout fait pour cacher sa vraie nature. La jeune femme repassa leur conversation dans sa tête quand soudain un déclic se fit dans son esprit. N'avait-il pas dit qu'il avait connu une Ariena a qui il avait fait du mal ?Elle chercha qui aurait pu lui faire du mal dans son passée et qui aurait pu du coup découvrir sa lycanthropie. Il y'en avait mais aucune qui aurait pu la trahir.

Elle continua a faire défiler la conversation dans sa tête. Son instabilité ressemblait trop à la sienne et ça aussi c'était bizzare.
Quand elle comprit finalement ce fut à son tour de lâcher son verre qui se brisa sur le sol.
-"Vous...Vous êtes...C'était vous cette nuit ? C'est à vous que je dois cette nature !
Cette révélation avait bouleversée la jeune femme qui avait fini par sortir sa baguette. Elle n'en menaçait pas encore le loup-garou mais sa main crispée laissait devinait la tension qui se jouait dans la tête de la jeune femme.  
[color=tan-"Laissez moi vous dire une chose [/color]dit-elle en rapprochant sa baguette, vous vous trompez sur un point ! Vous êtes un monstre, vous êtes cruel mais qui veut peut combattre sa nture et c'est ce que je fais depuis cette nuit ou tout à changer, je ne suis pas violente, pas solitaire, j'ai des amis, de la famille et vous savez quoi j'ai un travail aussi ! Vous n'aurez jamais rien de tout ça parce que vous êtes un monstre qui refuser de changer. Donner moi une seule bonne raison de ne pas vous arrêter et de vous faire payer pour ce que vous avez fait ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 140
| AVATARS / CRÉDITS : Cillian Murphy by me
| SANG : un lycanthrope peut-il se dire sang pur ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Brother, my cup is empty... LIBRE Mer 17 Aoû - 23:04

Il épiait ses réactions, il la sentait acculée, paniquée. Ce n'était pas vraiment son intention. Bien sûr, il avait fait en sorte qu'elle comprenne qu'ils étaient pareils. Il voulait en savoir plus sur elle. Après tout, ils étaient liés, qu'elle le veuille ou nous. Elle semblait réfléchir intensément, comme si... elle recollait les morceaux. Farkas se crispa. La jeune femme fit à son tour tomber son verre, mais il ne broncha pas, figé par l'horreur qu'il voyait dans ses yeux. Elle avait compris... bien plus que ce à quoi il s'attendait.

"Vous...Vous êtes...C'était vous cette nuit ? C'est à vous que je dois cette nature !" Farkas baissa les yeux vers la baguette qu'Ariena avait sortie de sa poche. Bien sûr, lui n'en portait pas, il n'avait jamais eu de baguette à lui, seulement des bâtons volés qui lui avait permis d'apprendre des rudiments de magie. Il serra les dents puis refixa son regard dans celui de la louve. Il ne dit rien, mais son silence était assez explicite. "Vous êtes un monstre, vous êtes cruel mais qui veut peut combattre sa nature." Il plissa les yeux, sentant son coeur s'accélérer. "C'est ce que je fais depuis cette nuit ou tout à changer, je ne suis pas violente, pas solitaire, j'ai des amis, de la famille et vous savez quoi j'ai un travail aussi !" Pris de tremblements, Farkas secoua la tête avec ce qui ressemblait à un rire nerveux. "Vous n'aurez jamais rien de tout ça parce que vous êtes un monstre qui refuser de changer. Donner moi une seule bonne raison de ne pas vous arrêter et de vous faire payer pour ce que vous avez fait ?" Il aurait dû suivre sa pulsion, le hurlement au fond de ses tripes qui lui ordonnait de lui sauter à la gorge. Elle le menaçait, elle le défiait. Il devait répondre.

Alors que le sifflement s'emplifiait dans ses oreilles, il jeta un oeil à Dearborn, qui s'était redressé en entendant le verre d'Ariena se fracasser. Il était prêt à intervenir. Mais Farkas ne le laisserait pas faire. Cela ne le concernait pas. Il se refixe sur Ariena.
"Une bonne raison : si tu m'arrêtes, le mensonge sur lequel tu as construit ta petite vie parfaite d'humaine s'effondre," dit-il, tremblant de rage. "Tu peux m'accuser de monstre, mais je suis un monstre honnête." Il se rapprocha, si prêt qu'il sentit la pointe de sa baguette lui brûler la poitrine. Il ne tremblait plus. "Alors tue-moi, et je te conseille de ne pas manquer ton coup." Il resta ainsi plusieurs secondes, sans sourciller. Il sentit que Dearborn commençait à s'agiter, aussi il s'écarta, lui fit signe que tout allait bien, puis lâcha enfin le regard de la louve et lui tourna le dos, marchant jusqu'à la sortie.

Il claqua la porte du Chaudron Baveur, fit quelques pas dans la nuit londonienne, puis tituba et dû se rattraper à un mur pour ne pas s'effondrer. Il lâcha un gémissement, alors que sa vision se troublait à nouveau et que le sifflement lui vrillait la tête. Les passant s'écartaient, pensant à un malaise de soudard. Il se traina tant bien que mal jusqu'à un parc où il s'effondra, à l’abri des regard, le temps de se calmer assez pour regagner la forêt. Pour regagner la meute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Brother, my cup is empty... LIBRE

Revenir en haut Aller en bas

Brother, my cup is empty... LIBRE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» (M) Avatar libre - I need a brother !
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Londres :: Le chemin de traverse :: 
Le chaudron baveur
-