Venez découvrir et commenter la Gazette de Mai 1975, ici !
C'est les vacances, sur ATDM ! Au programme, croisière autour du monde et camp de vacances version Sang Pur en Transylvanie. Plus d'explications ici ! Vous retrouverez Poudlard à la rentrée, passez un bon été !
Un premier atelier a été ouvert par Mrs Lerouge pour les Sang Pur en Transylvanie. Au programme : entraînement aux sortilèges impardonnables. Vous êtes attendus juste ici !
Venez vous inscrire pour le premier match d'Aquaquidditch de cette croisière !
Pour les nouveaux adultes, n'oubliez pas de nous signaler vos changements de bannières.

Partagez|

Mauvais présage ft. Fluvia Avery

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Mauvais présage ft. Fluvia Avery Mer 30 Mar - 1:04


• • MAUVAIS PRESAGE • •

Il aurait pu s'agir d'une soirée tout-à-fait banale pour le professeur d'astronomie, dont l'emploi du temps était en général tout tracé. Surtout en cette saison, quand le ciel était dégagé et permettait des observations intéressantes...En l'occurrence, ce qu'il avait pu tirer des astres ce soir avait pris Mentei totalement au dépourvu et il était en ce moment-même en train de scruter minutieusement les moindres détails qu'il avait reporté sur sa carte pour s'assurer qu'il n'était pas en pleine extrapolation...L'astrologie n'était pas son domaine d'étude privilégié et même s'il avait de solides prédispositions pour cette discipline de par sa mère et sa tante, il restait toujours sceptique quant à ses interprétations.

Mais là, il apparaissait que même s'il avait voulu le faire exprès, il aurait difficilement pu se tromper, plusieurs méthodes de lecture aboutissant à peu près au même résultat...Qu'il s'agisse de l'astrologie antique, de la chinoise, de la japonaise ou même de l'astrologie un peu new age que les moldus se croyant mystiques pouvaient pratiquer, tout concordait..et semblait pointer une personne bien particulière.
Ce qui avait eu le don d'étonner Mentei dans le sens où pour lire communément l'avenir de quelqu'un, il fallait se concentrer sur cette personne et l'avoir avec soi dans les parages.
Apportant ses phalanges repliés à sa bouche l'air pensif, le professeur se dit que ce n'était en fin de compte pas si improbable.

Il avait bien pensé à une jeune fille ce soir et elle devait d'ailleurs être sur le chemin pour lui rendre un devoir sur les éclipses lunaires au vu du couvre-feu qui approchait à grands pas. Devoir pour lequel elle était venue lui demander d'elle-même une rallonge, ayant beaucoup de travaux à rendre sur la même période...Miss Avery, une septième année investie et studieuse qui portait fièrement les couleurs de Serpentard..et pour cause, on ne pouvait pas dire que l'adolescente y allait avec des pincettes en matière de coquetteries en tous genres, de brushings impeccables et autres preuves qu'elle pouvait mettre le monde à ses pieds avec un sourire et quelques battements de cils.
En temps normal, Mentei n'aurait pas du tout porté ce genre de spécimen dans son coeur mais s'il se fiait au contexte des cours pur et dur, il devait bien avouer qu'il n'avait rien à reprocher à la jeune Avery et qu'elle faisait des efforts louables en astronomie malgré que la déduction purement scientifique ou l'interprétation ne soient pas son fort. Elle s'y intéressait et avait des notes très correctes depuis sa cinquième année.

La deuxième étape, après s'être persuadé que son interprétation était de toutes évidences vraie et concernait la jeune femme, était de savoir si oui ou non, il allait lui en faire part et surtout de quelle manière annoncer la chose ou la garder pour soi...Ce qui paraissait plutôt difficile étant donné les circonstances.
Si Mentei avait lu que Fluvia allait avoir une rage de dents ou faire un accroc à sa nouvelle jupe en cachemire, il aurait pu faire abstraction sans aucun mal...Mais là, il s'agissait d'un sujet bien plus problématique.
Un battement d'aile vif le fit sortir de ses pensées et il adressa un vague regard à Eris qui venait d'avoir un petit sursaut sur son perchoir. Elle devenait un peu nerveuse quand elle entendait quelqu'un approcher et effectivement, des pas retentirent bientôt aux oreilles de Mentei provenant des escaliers de la Tour.

Laissant échapper un soupir, le professeur d'astronomie se cala contre le dossier de son imposant fauteuil et d'un geste lascif de la main, il commanda à la porte de son bureau de s'entrouvrir, et au rideau qui dissimulait cette même porte de s'écarter. Il s'agissait d'une antichambre attenante à l'observatoire dont très peu d'élèves devait avoir remarqué l'entrée.
Une minute plus tard, on toqua délicatement mais assez résolument à la porte.

"- Entrez..

Comme il l'avait présumé, Mentei se retrouva face à l'héritière Avery, semblant un peu intimidée et avec un dossier impeccablement relié sous le bras. Il importait maintenant de réfléchir rapidement à ce qu'il allait lui dire...

- Asseyez-vous un instant Mrs Avery, voulez-vous ?

Ca se lisait sur ses traits que la jeune femme était surprise que son professeur l'incite à s'asseoir alors qu'elle n'avait qu'un simple dossier à déposer...D'ailleurs, du peu qu'il s'en souvenait, Mentei avait dû simplement lui dire "Je serais dans mon bureau dès 21 h, vous pourrez ainsi me déposer votre travail sans soucis avant le couvre-feu et la date butoir fixée."Sans plus épiloguer...Et là, ça prenait une tournure d'entretien.

- Je sais qu'il commence à se faire tard et que vous avez eu une journée bien remplie donc je tacherais d'être concis...

Oui enfin, autant que faire se peut. Etant donné l'absence quasi-totale d'émotions pouvant se lire sur le visage de Mentei, il était sûrement possible de tout imaginer, à commencer par le pire quant à ce qu'il allait dire à son élève. En prenant rapidement conscience, ce dernier ajouta :

- Rassurez-vous, ça ne concerne en rien votre assiduité à mon cours. D'ailleurs, merci pour votre ponctualité.

Un sourire à peine visible mais se voulant rassurant se dessina sur les lèvres de Mentei alors qu'il amenait le dossier jusqu'à lui et le posait avec précaution sur un côté de son bureau. Après avoir imprimé une légère tape sur la pile de papiers comme s'il voulait se donner une contenance, il se décida à se lever et tourna la tête vers la grande baie vitrée qui nimbait son bureau d'une lueur presque irréelle provenant de la lune.

- Je dois dire que ça arrive très rarement..et que ce n'est jamais de mon fait. Mais je pense avoir entrevu..une part de votre avenir ce soir.

Il reconcentra alors son regard obsidienne sur la jeune femme.

- Vous êtes bien née un mardi 19 janvier...à 5 h 24 ?"

Bien sûr, la jeune femme ignorait peut-être l'heure exacte de sa naissance mais Mentei voulait qu'elle corrobore un maximum d'éléments qu'il avait pu extraire du ciel à son propos avant de se lancer dans le coeur du sujet.
Revenir en haut Aller en bas
avatar



COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 272
| AVATARS / CRÉDITS : Amber Heard - ultraviolences - Bazzart
| SANG : Pur


MessageSujet: Re: Mauvais présage ft. Fluvia Avery Sam 2 Avr - 16:22

Fluvia avait enfin terminé son devoir d'astronomie. Certes, son plan avait été en grande partie imaginé par Morag, mais elle avait pris soin de le rédiger de façon tout à fait sérieuse et avait convenu avec le Professeur Vespera d'un moment pour qu'elle le lui rendît. C'est pourquoi grimpait-elle lestement les escaliers en colimaçon qui menaient à la tour d'astronomie.
Comme prévu, le professeur Vespera l'attendait, majestueusement calé dans son fauteuil. Les traits marmoréens, ses yeux sombres étirés avec grâce, l'enseignant avait sa posture que Fluvia lui avait toujours connue et qui inspirait auprès de tous les élèves un respect sans faille. En fait, mais jamais elle ne l'aurait avoué, la jeune Avery reconnaissait en son professeur un peu de Père. C'est peut-être pour cela qu'elle prenait à cœur cette matière qui, pourtant, ne lui serait d'aucune utilité pour son cursus futur.
Parvenue devant la porte du bureau, Fluvia frappa trois petits coups et attendit l'autorisation pour entrer. Elle tenait contre elle son devoir et s'arma d'un sourire poli mais éblouissant.
Bonsoir, Professeur.

L'héritière déposa ses parchemins sur le bureau s'apprêtait à remercier sincèrement l'homme de lui avoir permis de rendre plus tard son travail lorsqu'il l'invita à prendre place sur la chaise qui faisait face à son bureau. Elle hésita et scruta le visage de Vespera. Avait-il deviné que son devoir n'était pas seulement le fruit de son travail ? Cependant, la septième année s'exécuta et attendit que l'enseignant prît la parole. Elle se détendit lorsqu'il assura qu'il ne s'agissait pas de travail. Cela aiguisa sa curiosité - de quoi pouvait-il avoir besoin de lui parler ?

Je dois dire que ça arrive très rarement, finit-il par dire. Et que ce n'est jamais de mon fait. Mais je pense avoir entrevu... une part de votre avenir ce soir.
Inconsciemment, Fluvia se pencha en avant, intriguée et curieuse. Son avenir ? À elle ? Et dans les étoiles, qui plus est ? Si le visage de Vespera n'avait pas été grave, elle lui aurait ri au nez. Fluvia n'était pas franchement du genre à croire en l'astrologie. Elle avait bien une grand-tante qui rédigeait un thème astral lors de chaque naissance dans la famille, mais enfin... De là à tout prendre au pied de la lettre...

Mon avenir, répéta-t-elle comme elle commençait à trouver que le Professeur tardait à enchaîner.
Il observait en effet le ciel parsemé d'éclats depuis un petit moment.
Vous êtes bien née un mardi 19 janvier...à 5 h 24 ? demanda Vespera en ramenant son attention sur elle.

Fluvia tiqua sous la précision des informations. Si elle n'avait pas eu une éducation digne de Tiberius Avery, elle en aurait balbutié de stupéfaction.
C'est cela même, confirma la blonde en hochant la tête.
Ses doigts s'étaient noués les uns aux autres. Elle commençait à trouver cette situation vraiment incommodante. Vespera n'allait probablement pas lui annoncer une bonne nouvelle - à moins qu'il n'ait jamais vraiment l'habitude de sourire - et Fluvia sentait poindre l'angoisse.
Dites-moi, fit-elle alors, il ne va rien arriver à mon père, Tiberius Avery ?

Car s'il y avait bien une chose à laquelle Fluvia tenait plus que sa manucure, ses robes griffées Moon&Star, c'était bien Père.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mauvais présage ft. Fluvia Avery

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Un chat noir, s'est un mauvais présage, est-ce bien vrai ? Oui, en voilà la preuve...
» « Nous ne sommes que témoins de notre apocalypse » || TOUT le clan de l'ombre.
» Liste des papillons N°1
» A la recherche du mauvais présage
» Mauvais Présage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Les oubliettes
 :: 
Les souvenirs de Poudlard
-