GRYFFONDOR : 815 pts | POUFSOUFFLE : 370 pts | SERDAIGLE : 350 pts | SERPENTARD : 610 pts
Félicitations aux Serpentard ! On poursuit la saison de Quidditch avec le prochain match : Serdaigle VS Gryffondor ! Les inscriptions sont d'ores et déjà ouvertes ICI !
Une sortie à Pré-au-Lard a été organisée afin de vous permettre d'effectuer vos achats de Noël. Le sujet est juste ici ! Tout post vous rapportera 2 dragées.

Partagez|

"Rencontre au détour d'un magasin... De plumes" Calypso A. Williams - Moran Powell

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar



CAPITAINE SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

CAPITAINE SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 807
| AVATARS / CRÉDITS : Xavier Dolan by SWAN
| SANG : ♣ Mon sang est aussi pur que l'eau des Highlands, et aussi pur que le sang des Abbot.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Evan Rosier, hélas.
| PATRONUS : Une pie bavarde
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: "Rencontre au détour d'un magasin... De plumes" Calypso A. Williams - Moran Powell Mer 13 Avr - 15:15

Je marchais seul dans Pré-Au-lard.
La sortie était prévue depuis des mois, mais comme bien souvent, je m'y rendais seul, faire quelques achats sans importance. Pré-Au-lard, ce charmant petit village à côté de Poudlard m'avait toujours fait rêver, par le calme et la bonne humeur qui y régnait. Les boutiques, authentiques et vieilles de plusieurs dizaines d'années, donnaient une âme au village tout entier. Il y avait beaucoup de bruit dans la rue commerçante, puisqu'il fallait passer par là pour aller chez Zonko ou aux Trois Ballais, petits pub que tout le monde affectionnait, sauf moi, peut-être. Non seulement, l'atmosphère était lourde dans ce petit bar, mais en plus n'importe qui ou presque y allait, et il était fréquent de récupérer là-bas des ivrognes qui avaient abusé du Whisky Pur Feu.

Je bifurquais à gauche pour rentrer dans la rue où étaient les boutiques plus calmes, où seuls les élèves les moins turbulents osaient se rendre. Je toquais, et entrais chez Scribenpenne, tout en souriant. Je saluais le gérant et me faufilais entre les étagères pour choisir une nouvelle plume. La mienne s'était abîmée, et la faire réparer coûterait plus cher que d'en racheter une. Elle avait tenu un an et demi et je n'étais pas peu fier, parce que je l'avais acheté ici même. La qualité des produits proposés n'était pas à refaire et le vendeur, un jeune homme qui avait, je crois repris l'entreprise de son père, était tout à fait poli et agréable.

Je me baladais dans le magasin tout en regardant autant les plumes que leurs prix. Non pas que je n'avais pas les moyens, mais le principal était que j'écrive bien avec celle sur laquelle j'allais jeter mon dévolu. J'avais toujours une plume de rechange au cas où, mais franchement, je n'aimais pas du tout écrire avec, elle était bien trop épaisse. Je m'approchais de l'une d'elle qui m'avait tapé dans l'œil, de loin.

Blanche et longue, son bout était fin et devait sans doute donne de belles courbes. Je la pris entre mes doigts pour l'essayer sur un bout de papier présenté là exprès. Elle accrochait bien trop le papier. Je la reposais tout en continuant mes recherches. J'avais presque ce que l'on pourrait appeler, une passion pour les plumes. Mon ambition de travailler comme rédacteur en chef de la Gazette du Sorcier y était peut-être pour quelque chose, mais j'avais toujours été fasciné, à raison ou pas, par les plumes. Elles n'étaient pas du même oiseau, n'avaient pas la même couleur, même l'encre n'était parfois pas nécessaire. Je m'approchais d'une autre, qui avait de beaux reflets ébène pour l'essayer lorsque j'entendis la clochette du magasin sonner, pour annoncer l'arrivée d'un nouveau client.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: "Rencontre au détour d'un magasin... De plumes" Calypso A. Williams - Moran Powell Ven 15 Avr - 18:29

rencontre au détour d'un magasin de plumes
….
Mopso✧

Une sortie à Pré-au-lard, comme chaque année. Et comme à chaque fois, mon père m’a donné une tune incroyable afin que je me face plaisir. Mais je déteste ça. Je déteste prendre le peu d’argent dont bénéficie mon père pour m’acheter des choses dont je n’ai même pas spécialement besoin. En fait, j’adore ça en vérité ; acheter, me faire plaisir, étaler une richesse que je n’ai pas. Mais le souci est là. Je ne l’ai pas. Mon père vit seul toute l’année, il se casse le cul au travail, et beaucoup me revient. Je l’aime beaucoup trop pour fermer les yeux devant cette injustice. Mais c’est comme ça. Alors histoire de déculpabiliser, j’ai acheté de quoi pour mon hibou, mais aussi quelques ouvrages pour mon Père. En fait, pour le moment, la seule chose que je me suis payée, c’est de quoi boire et grignoter avec quelques amis. C’est assied au bar, avec eux, que je me suis souvenu d’une chose importante. Ma plume, elle est pétée. Conclusion, je me suis excuser et je suis sorti en vitesse, seule, histoire de faire cette course le plus efficacement possible. Une fois rendu au magasin, je rentre à l’intérieur, la clochette manifestant à la perfection ma présence soudaine. Et ce n’est pas une plume qui a attiré mon attention, mais plutôt quelqu’un. Ami depuis toujours, il ne m’a fallut que d’un coup d’œil pour le reconnaître, même de dos. Moran est là, testant les plumes. Je ne me demande même pas si je vais le voir ou pas, entre nous, ce n’est pas une question qui se pose. J’approche doucement, voir sans bruit spécifique, passant mon visage par-dessus son épaule. « Elle est jolie celle-là ! » Dis-je en désignant la plume qu'il était sur le point d'essayer. Forcément, le son de ma voix le fait réagir et il se tourne vers moi. C’est un sourire aux lèvres et un sourcil arqué que j’enchaîne. « ‘Me dis pas que t’as pété la tienne ? » Dis-je amusée, d’un ton interrogateur taquin. Je dis ça, alors que, j’ai tout autant cassé la mienne. Des amis d’enfance irréparables si c’est bien le cas. Je lui sourie à pleine dent à présent, comme la plus saine des innocentes.

copyright acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
avatar



CAPITAINE SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

CAPITAINE SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 807
| AVATARS / CRÉDITS : Xavier Dolan by SWAN
| SANG : ♣ Mon sang est aussi pur que l'eau des Highlands, et aussi pur que le sang des Abbot.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Evan Rosier, hélas.
| PATRONUS : Une pie bavarde
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: "Rencontre au détour d'un magasin... De plumes" Calypso A. Williams - Moran Powell Lun 18 Avr - 20:44

J'aurais pu sursauter, mais j'avais entendu la clochette du magasin sonner. La tête de Calypso dépassait au-dessus de mon épaule, et la jeune fille me donnait par la même occasion son avis concernant cette splendide plume. Je lui souris et la testais sur le bout de parchemin abandonné là sur la table :

   -    Le tout, c'est que j'écrive bien avec. Mais si elle est belle en plus, c'est toujours mieux.

Je refermais la boîte au-dessus de la plume ébène que je venais de ranger tout en m'accoudant à la table pour l'écouter parler. Elle se moquait doucement de moi, ce qui me faisait sincèrement sourire. Calypso jouait à la petite fille candide, mais je savais qu'elle n'était pas tout à fait comme cela. Je la connaissais depuis suffisamment d'année pour le savoir. A vrai dire, je la connaissais depuis mon plus jeune âge, relation entre "papa" l'oblige. C'était sans doute la personne avec qui je m'entendais le mieux à Poudlard, le reste des gens à qui j'adressais de temps à autre la parole demeurant de simples "connaissances".

   -    Eh oui, toutes les bonnes choses ont une fin ! Mais, mine de rien, elle a tenu un an et demi !

Je n'étais pas peu fier de l'avoir gardé aussi longtemps. J'adorais les plumes, alors que ce n'étaient que de simples objets pour écrire, mais le fait que chacune d'elles étaient différentes était un détail qui me plaisait beaucoup. A vrai dire, je prenais toujours soin de mes plumes, que j'utilisais peut-être plus qu'il ne le fallait. En cours, je notais toujours les détails alors que je les connaissais déjà ou qu'ils n'étaient pas utiles. Je la regardais avec un regard inquisiteur, tout en me demandant s'il en était pareil pour elle. Après tout, pourquoi viendrait-elle ici, autre que pour acheter une plume ?

   -    Mais la tienne par contre n'a pas dû faire long feu pour que tu sois là non ? Quatre mois, c'est bien ça depuis ton dernier achat ?

Je lui jetais un regard taquin puis croisais les bras en attendant sa réponse et en balayant le magasin des yeux. Mise à part le propriétaire qui s'ennuyait ferme derrière son comptoir, nous étions seuls. Je retournais mon regard vers elle avant de lancer à nouveau :

   -    Mais tu es toute seule dis-donc ? T'aurait-on lâchement abandonné ? fis-je d'un air faussement indigné.  

Calypso avait des amis, et cela m'étonnait qu'ils ne soient pas derrière la vitre à l'attendre. Peut-être qu'ils l'attendaient aux Trois Balais, et que, téméraire, elle était venue seule jusqu'à cette boutique. Ses amis auraient sans doute passés beaucoup plus de temps dans le magasin à tester (davantage pour s'amuser) diverses plumes. Je plantais ma main dans ma poche pour sortir le montant pile de la plume, que j'avais bien évidemment décidé de prendre et je me retournais pour saisir la boîte dans laquelle reposait ma plume ébène.

   -    Je suis certain que tu trouveras ton petit bonheur, ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "Rencontre au détour d'un magasin... De plumes" Calypso A. Williams - Moran Powell

Revenir en haut Aller en bas

"Rencontre au détour d'un magasin... De plumes" Calypso A. Williams - Moran Powell

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Election - Grande Saline: Second tour necessaire!
» Tour de Farce
» La Tour du Savoir
» Entre éthique politique et mauvais tour de la communauté internationale
» Tour du monde virtuel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Pré-au-Lard :: La rue commerçante :: 
Scribenpenne
-