GRYFFONDOR : 0 pt | POUFSOUFFLE : 0 pt | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt

Partagez

Autour d'une barquette de frites ~ Sean

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Luzia Ozores

Luzia Ozores


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 814
| AVATARS / CRÉDITS : Astrid Bergès-Frisbey - Babine - Bazzart'
| SANG : Mêlé


Autour d'une barquette de frites ~ Sean Empty
MessageSujet: Autour d'une barquette de frites ~ Sean Autour d'une barquette de frites ~ Sean EmptyLun 22 Aoû 2016 - 22:22

Vale, songeait Luzia, on ne pouvait pas dire que son séjour à la Festi'Witch se déroulait comme elle l'avait prévu. Certes, elle passait du bon temps avec son père, était satisfaite de la météo et des animations organisées mais... Il y avait un "mais" - et même plusieurs, à vrai dire.
Tout d'abord, les retrouvailles avec Hazel et Maya s'étaient déroulées dans une ambiance tendue. Luzia avait appris, à son arrivée, que Hazel et Dowey se rapprochaient.... bien trop. Elle s'était sentie lésée par sa meilleure amie. C'était certes du passé avec Dowey, mais, justement, c'était le passé. Il y avait eu quelque chose. Mais Luzia, par grandeur d'âme, avait décidé de passer outre, redoublant d'efforts pour être aimable. De plus Hazel avait rencontré Moran, un Serpentard, aussi fascinant que déroutant, qui l'avait mise au défi de traîner ensemble pour lui prouver qu'il ne ressemblait pas aux autres Verts&Argents. Or, et penser cela lui donnait l'impression d'être una abuela rigida, même si Moran semblait ne poser aucun problème, Luzia n'aimait pas savoir son amie avec lui.
Et que dire de Maya ? Cette dernière profitait du séjour aux côtés d'Arthur... Résultat, la Poufsouffle se sentait seule et passait le plus clair de son temps avec son père. Ce dernier semblait deviner qu'il y avait de l'eau dans le gaz entre le trio, et ne posait pas de question.

Mais alors que Gomez Ozores profitait de ce début d'après-midi pour faire une sieste, Luzia traînait devant la scène, assistant au concert d'un groupe peu connu mais dont le rythme tranquille et mesuré plaisait à la jeune fille - elle avait tout le loisir pour cogiter à ses déveines. Prise d'une soudaine fringale, elle décida de s'offrir une grosse barquette de frites. Elle méritait bien cela.
Après avoir patienté un bon quart d'heure derrière un groupe d'adultes qui s'offrait un déjeuner tardif, Luzia parvint à obtenir sa barquette de frites, bien remplie, et tendit à la serveuse les 6 mornilles et trois noises qu'elle lui devait. Ce ne fut lorsqu'elle se retourna après avoir arrosé ses frites de sauce épicée, qu'elle le remarqua.

Sean ne semblait pas l'avoir vu : il lui tournait le dos, regardant le concert de loin. Il venait d'arriver, supposa Luzia, puisqu'il était debout. Peut-être cherchait-il des amis à lui ? De suite, la Poufsouffle sut qu'elle n'engloutirait pas seule ses frites.
Holà Sean, lui lança-t-elle à quelques pas de lui. J'ignorais que tu venais à la Festi'Witch !

Elle lui sourit puis le rejoignit en prenant garde à ce qu'aucune frite de s'échappât de la barquette.

Spoiler:
 

______________________________

On ne sait jamais qui l'on croisera
au prochain tournant...
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

Invité

Invité


Autour d'une barquette de frites ~ Sean Empty
MessageSujet: Re: Autour d'une barquette de frites ~ Sean Autour d'une barquette de frites ~ Sean EmptyMer 24 Aoû 2016 - 12:40

- Eh, Emily, attends-moi ! Je veux y aller moi aussi !

Je plongeai rapidement les assiettes pleines de savon sous l’eau avant de les tendre à Mary et de laver mes mains. Seulement, le temps que je les sèche et que je relève la tête, Emily avait disparu de mon champ de vision. Je me renfrognai aussitôt malgré tous les essais de mes parents pour me convaincre qu’elle ne m’avait simplement pas entendu. Il y a quelques années, je les aurais peut-être cru, mais je n’étais plus dupe. Elle ne voulait juste pas être vue avec son petit frère, ce serait une honte totale pour elle. Déjà qu’elle avait dû passer la plupart de ses vacances bloquée avec sa famille, elle comptait bien profiter de ce petit intermède imprévu pour fuir dès qu’elle en aurait l’occasion. Enfin, je pouvais toujours tirer un avantage dans cette attitude ridicule, je n’allais plus l’entendre se battre avec nos parents pour une histoire stupide.

Je retournai dans notre tente juste le temps de récupérer ma petite bourse d’argent de poche et partis en direction de l’entrée du camping. Je ne perdis pas de temps sur le chemin, je suivis directement les panneaux menant au festi’witch. Je savais qu’il y avait des petits groupes assez prometteurs qui passaient en début d’après-midi. Une fois arrivé, je ne pus m’empêcher de chercher ma grande sœur du regard, mais, si elle était bien venue par ici, elle devait déjà avoir retrouvé son groupe d’amis. Tant pis, je me contenterai de profiter de la musique seul.

- Holà Sean, s’exclama une voix familière derrière moi. J'ignorais que tu venais à la Festi'Witch !

Je me retournai vivement et vit Luzia s’avancer prudemment vers moi. Un grand sourire illumina mon visage face à cette agréable surprise. Bien sûr, j’aurais dû me douter que j’allais croiser d’autre élèves de Poudlard, mais je n’avais pas vraiment imaginé qu’elle puisse être là elle aussi.

- Luzia ! m’exclamai-je avant de me pencher doucement vers elle pour déposer un baiser sur sa joue. C’est parce que je n’étais pas censé venir, mais ma sœur a tellement insisté que mes parents ont fini par céder. On est arrivés hier seulement. Et toi ? Tu es là depuis longtemps ?

J’entendis les dernières notes de musique résonner au loin avant qu’une ovation retentisse pour saluer la performance du groupe. Pris dans l’ambiance, je me mis moi aussi à applaudir malgré la distance qui m’éloignait de la scène. Alors que les membres du groupe sortaient de scène, je me tournai vers la poufsouffle avec un sourire.

- Peut-être qu’Emily avait raison pour une fois, c’est vraiment sympa pour finir nos vacances ce festival ! Ça te dirait qu’on s’approche pour découvrir le prochain groupe ensemble ? Sauf si, dis-je en m’arrêtant quelques secondes, hésitant. Tu es peut-être avec des amis ou de la famille ?
Revenir en haut Aller en bas
Luzia Ozores

Luzia Ozores


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 814
| AVATARS / CRÉDITS : Astrid Bergès-Frisbey - Babine - Bazzart'
| SANG : Mêlé


Autour d'une barquette de frites ~ Sean Empty
MessageSujet: Re: Autour d'une barquette de frites ~ Sean Autour d'une barquette de frites ~ Sean EmptyDim 28 Aoû 2016 - 22:04

Le Serdaigle se retourna et eut l'air surpris de voir Luzia à quelques mètres de lui. Ils se collèrent deux bises sur les joues puis le jeune homme expliqua que son séjour à Fort Augustus n'était à la base pas prévu.
On est arrivés hier seulement. Et toi ? Tu es là depuis longtemps ?
Emily, la flamboyante sœur de Sean, celle qui faisait marcher le monde à sa volonté.

Luzia hocha la tête par la négative :
Non, je ne suis là que depuis trois jours. Mes parents ont accepté que je vienne ici pendant une semaine.
Elle goba une frite luisante de sauce, jetant un coup d’œil à la scène, devant laquelle s'agitait gaiement des fans. Sean lui proposa alors de s'approcher mais s'inquiéta aussitôt.
Tu es peut-être avec des amis ou de la famille ?
Je suis avec mon père, lui répondit-elle, mais il fait la sieste, j'ai donc quartier libre.

Le terrain qui menait à la scène formait une pente douce, de sorte que le public avait l'impression d'être dans un amphithéâtre naturel. Le son portait très bien et tout le monde pouvait apprécier ce qu'il se passait sur la scène. Mais, comme habituellement, les débuts d'après-midi n'étaient jamais bondés, et c'était pourquoi la programmation proposait des groupes un peu moins connus et des musiques détentes.
Ils s'assirent donc sur l'herbe sèche et Luzia posa sa barquette entre eux deux, invitant Sean à se servir si l'envie lui en prenait.
Par contre, j'ai peut-être un peu abusé avec la sauce.
Quand on est Espagnole, les épices ne font pas peur...

Le morceau se termina et la chanteuse fut saluée par une salve d'applaudissements chaleureux.
C'est vrai que c'est sympa la Festi'Witch, reprit la Poufsouffle en se tournant vers Sean. L'ambiance est bonne et c'est drôle de croiser les élèves de Poudlard en mode vacances.

L'autre soir, elle était tombée avec son père sur un groupe de Gryffondor qui comprenait une bonne partie de l'équipe de quidditch des Rouges. Ils avaient dû abuser de Wiskey Pur Feu, vue leur démarche. Avait suivi un sermon de Gomez Ozores sur les méfaits de l'alcool chez les jeunes.
Maya est là, d'ailleurs. Arthur aussi, je crois bien ! Peut-être les as tu vus ?

Mais elle se garda de mentionner Hazel parce qu'elle ne voulait pas que Sean, percevant un changement chez elle, lui demande d'en parler. Assise devant la scène à manger des frites avec son partenaire de botanique, Luzia se sentait bien. Ce n'était pas le moment de ressasser des idées sombres.

______________________________

On ne sait jamais qui l'on croisera
au prochain tournant...
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

Invité

Invité


Autour d'une barquette de frites ~ Sean Empty
MessageSujet: Re: Autour d'une barquette de frites ~ Sean Autour d'une barquette de frites ~ Sean EmptyMar 30 Aoû 2016 - 19:17

- Je suis avec mon père, mais il fait la sieste, j'ai donc quartier libre.

De nouveau, mon sourire s’agrandit et je suivis la brune avec une bien meilleure humeur que lors de mon arrivée sur le terrain. J’étais assez étonné de voir le peu de monde debout près de la scène, mais c’était loin d’être désagréable, surtout quand ça nous permettait de nous asseoir sans risquer de se faire renverser de la bièraubeurre dessus. Voyant Luzia placer sa barquette de frites entre nous, je ne pus empêcher la gourmandise de prendre le dessus sur moi et je tendis la main pour en piquer une. Une chaleur intense m’envahit brusquement, je me mis à tousser tandis que mon visage devenait brûlant et rouge.

- Par contre, j'ai peut-être un peu abusé avec la sauce.

- Un peu ? m’exclamai-je entre deux quintes de toux. Je crois qu’on n’a pas la même définition. La vache ! Tu manges toujours comme ça ou c’est juste pour moi ?

Je secouai la main comme si ça allait m’aider à faire passer la chaleur due aux épices et attirai l’un des vendeurs marchant parmi les spectateurs. Je récupérai quelques mornilles dans la poche arrière de mon jean avant de les lui tendre pour lui acheter une bouteille d’eau. A peine avais-je récupéré celle-ci que j’en bus la moitié, puis je la tendis vers la poufsouffle.

- T’as la bonne astuce pour qu’on ne vienne pas piquer dans ton assiette, dis-je en rigolant. Mais ne crois pas que tu vas m’avoir aussi facilement, je suis sûr que je peux en trouver sans sauce.

Pourtant, je ne tentai pas le diable immédiatement, je profitai plutôt de la fin de la chanson pour applaudir et faire diversion. Je tournai la tête vers elle lorsqu’elle reprit la parole et allongeai les jambes dans l’herbe pour pouvoir me poser sur mes coudes et l’écouter plus attentivement. J’eus un petit rire amusant en l’entendant évoquer les élèves en vacances. Je n’avais pas encore eu l’occasion de croiser beaucoup de têtes connues, mais le simple fait de voir des serdaigle un peu plus vieux avec leurs parents m’avaient fait bizarre.

- Maya est là, d'ailleurs. Arthur aussi, je crois bien ! Peut-être les as tu vus ?

- C’est vrai ? Faudra que je les cherche si j’ai un peu de temps. Au fait, tu les as vu ensemble ou pas ? demandai-je avec curiosité. Sentant son regard interrogateur, je me sentis obligé de m’expliquer avec un petit sourire complice. C’est juste que je les ai croisés un peu avant les examens et Arthur donnait des cours de potions à Maya. A Maya ! Comme si elle avait besoin de ça… Elle t’a dit quelque chose sur lui ?

Je me déplaçai légèrement pour ne tenir que sur un seul coude et tendit mon bras gauche pour attraper une nouvelle frite. L’examinant attentivement, je ne pus que me déclarer vaincu et la donna à Luzia avec une moue boudeuse avant d’aller en chercher une autre, sans sauce cette fois-ci.

- Et tu as croisé d’autres têtes connus en dehors d’eux deux ?  
Revenir en haut Aller en bas
Luzia Ozores

Luzia Ozores


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 814
| AVATARS / CRÉDITS : Astrid Bergès-Frisbey - Babine - Bazzart'
| SANG : Mêlé


Autour d'une barquette de frites ~ Sean Empty
MessageSujet: Re: Autour d'une barquette de frites ~ Sean Autour d'une barquette de frites ~ Sean EmptyJeu 1 Sep 2016 - 21:37

Le groupe jouait en ce moment son morceau le plus connu - Luzia aurait juré l'avoir entendu plusieurs fois sur la Wizz' Radio. Ce ne fut que lorsque Sean se mit à tousser qu'elle reporta son attention sur lui.
Je crois qu’on n’a pas la même définition. La vache ! Tu manges toujours comme ça ou c’est juste pour moi ?

Il se raclait la gorge dans une tentative d'éteindre le feu qui devait le saisir. Luzia se mit à rire sincèrement en remarquant que le visage de Sean prenait une teinte rosée.
Ça arrive. On est des fans du chorizo hyper relevé. Celui que tu achètes en grande surface n'est vraiment pas terrible...

Sean lorgna quand même la barquette de frites, indiquant qu'il en trouverait bien une nature. Il sembla amusé quand Luzia fit allusion à Maya et à Arthur. Il releva les yeux vers la Poufsouffle. Ses iris d'un bleu intense renvoyaient l'éclat du soleil - c'en était éblouissant. Elles luirent d'un éclat de malice :
Au fait, tu les as vus ensemble ou pas ?
L'Espagnole fronça les sourcils - comment ça "ensemble" ? Sean voulait-il parler de proximité géographique ou affective ? Il eut tôt fait d'éclairer la lanterne de Luzia, suggérant un rapprochement entre les deux. Il n'était donc pas le seul à l'avoir remarqué. Comme ils étaient tous les trois de la même Maison, Sean était forcément témoin de scènes que ne pouvait constater la Poufsouffle.

Ahah ! Oui, ils se sont croisés cet été, répondit la jeune fille. Au Chemin de Traverse, je crois bien. Ah, merci !
Elle saisit la frite que lui tendait Sean et la goba. Miam !
Je crois que Maya aime beaucoup Arthur ! Enfin... elle l'apprécie, quoi.

Au moment-même où elle disait cela, Luzia songea que si Maya sortait avec Arthur et Hazel avec... Dowey, qu'adviendrait-il d'elle ? Elle ne se voyait pas rester durant les récréations coincée entre ces deux couples. Une ombre passa sur son visage. Elle entendit à peine la question de Sean.
Quoi ? Non, pas vraiment, répondit-elle brusquement.

Tentant de cacher sa soudaine mauvaise humeur, Luzia enfourna une poignée de frites bien épicées.

______________________________

On ne sait jamais qui l'on croisera
au prochain tournant...


Dernière édition par Luzia Ozores le Mer 28 Sep 2016 - 20:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

Invité

Invité


Autour d'une barquette de frites ~ Sean Empty
MessageSujet: Re: Autour d'une barquette de frites ~ Sean Autour d'une barquette de frites ~ Sean EmptyVen 16 Sep 2016 - 15:03

J’avais beau boire autant que je le pouvais, la brûlure ne voulait pas me quitter, sans parler de la chaleur. Celle-ci eut le don de faire rougir mes joues et ça ne s’améliora pas lorsque Luzia se mit à rire en me regardant. Je me sentais légèrement gêné tout d’un coup, même si je tentai de ne rien laisser paraître. Je n’aurais pas voulu qu’elle s’arrête en voyant mon malaise, j’aimais bien l’entendre rire, c’était agréable.

- Ça arrive. On est des fans du chorizo hyper relevé. Celui que tu achètes en grande surface n'est vraiment pas terrible...

- Je retiens ! Si jamais tu viens manger à la maison un jour, je te préparerai un plat plus épicé pour toi. Ça pourra être l’occasion d’utiliser les épices mises de côté.

Je lui fis un sourire tout en m’installant plus confortablement. Depuis mon arrivée à Poudlard, je n’avais jamais invité mes amis à la maison, je préférais profiter de mes vacances en famille tant que je le pouvais. Seulement, avec ce festival et les retrouvailles avec Luzia, je me rendais compte que je pouvais très bien faire les deux. Mes parents seraient sûrement ravis d’avoir du monde à la maison, même ma petite sœur apprécierait cette idée. Il faudrait que j’essaye d’organiser ça l’année prochaine. Mais, en attendant, je me dépêchai de prendre des nouvelles de deux d’entre eux, Maya et Arthur. J’avais mes petits doutes sur la relation qu’ils partageaient et j’avais la sensation que la poufsouffle avait plus des informations à partager.

- Je crois que Maya aime beaucoup Arthur ! Enfin... elle l'apprécie, quoi.

- Elle l’apprécie ? Mais ça veut rien dire ça, c’est trop vague ! C’est malin, va falloir que je me lance dans une nouvelle enquête à la rentrée… Tu m’aideras ?


La curiosité était l’un de mes plus gros défauts, je ne pouvais pas m’empêcher de fouiner jusqu’à ce que j’obtienne les réponses à mes questions. Si je pouvais en plus les taquiner sur le sujet et peut-être faire avancer leur histoire, ce n’était qu’un plus.

- Quoi ? Non, pas vraiment.


Perdu dans mes pensées malicieuses, je ne vis pas tout de suite le changement d’expression sur le visage de la poufsouffle. Ce fut son ton qui m’interpella, sa façon de répondre abruptement. Je tournai mon regard surpris vers elle et vis que son sourire avait totalement disparu. Je me redressai lentement, changeant ma position pour me mettre mes jambes en tailleur, et me penchai doucement vers elle.

- Tout va bien ? Il s’est passé quelque chose avec un de tes amis ? demandai-je avec préoccupation.

Je tentai de ramener son attention vers moi, de croiser son regard, mais elle semblait partie loin dans ses pensées. Je ne comprenais pas ce que j’avais pu dire de mal et je n’aimais pas la voir comme ça à cause de moi. Après un petit moment d’hésitation, je tendis mon bras vers elle et posai délicatement ma main sur son poignet.

- Luzia ?  
Revenir en haut Aller en bas
Luzia Ozores

Luzia Ozores


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 814
| AVATARS / CRÉDITS : Astrid Bergès-Frisbey - Babine - Bazzart'
| SANG : Mêlé


Autour d'une barquette de frites ~ Sean Empty
MessageSujet: Re: Autour d'une barquette de frites ~ Sean Autour d'une barquette de frites ~ Sean EmptyMer 28 Sep 2016 - 21:10

Son ton avait été trop sec - Luzia s'en rendit compte une fois que les mots eurent fini de franchir ses lèvres. Elle sentit un changement d'atmosphère entre eux deux et s'en voulut terriblement. Cependant, au lieu de s'excuser et d'essayer de reprendre plus calmement les choses là où ils les avaient laissées, elle porta la main à la barquette pour saisir une poignée de frites qu'elle engloutit. C'était comme si elle essayait de faire passer la pilule, regardant partout, sauf du côté de Sean, redoutant sa réaction.

Seulement, le Serdaigle n'était pas du genre à se braquer aussi facilement. S'approchant de l'Espagnole, il lui demanda si tout allait bien.
Il s’est passé quelque chose avec un de tes amis ?

La jeune fille lâcha un soupir. Que lui répondre ? En fait, la situation était loin d'être aussi dramatique qu'elle pouvait le laisser croire - à coup sûr, si elle parlait, son atermoiement serait aussi ridicule que ses frites étaient épicées... Elle tenta donc de gagner du temps, et fit comme si elle avait ignoré l'intervention de son partenaire de botanique.
Une nouvelle enquête, fit-elle avec un faible sourire, j'en suis, bien-sûr.

Arthur était un gars bien, il conviendrait parfaitement à Maya. Luzia ne doutait pas de l'attirance de sa meilleure amie pour le jeune McLane. Probablement que ce dernier l'était tout autant. Mais avant de les pousser dans les bras l'un de l'autre, mieux valait s'assurer de leurs sentiments pour éviter des gaffes.
Ces théories la ramenaient à son propre cas. Pouvait-elle faire part de ses états d'âme à Sean ? Luzia, la grande timide, était toujours très pudique quand il s'agissait d'elle. Quand elle tourna le regard vers lui, elle le vit emplit d'une sollicitude sincère. Vale, elle pouvait bien lui dire deux-trois choses, non ? Rien ne l'obligeait à tout lui dire !

Et bien... Je serais très contente si Maya et Arthur sortaient ensemble. Mais euh...

Elle se gratta machinalement la tête.
Je crois savoir que Hazel et Dowey se rapprochent. Ça me gêne un peu. Qu'elle sorte avec Dowey alors que je suis sortie avec lui avant. Ça ne se fait pas vraiment, tu ne crois pas ? Je crois que je lui en veux. Et je m'en veux un peu de lui en vouloir...

Et ce alors que la rupture entre elle et Dowey avait été compliquée. Il faut dire que Dowey pensait que Luzia développait des sentiments pour Sean. Mais ça, chut, jamais elle ne le dirait à Sean.

Si Arthur et Maya sortaient ensemble et Hazel et Dowey également, conclut-elle doucement en arrachant quelques brins d'herbe brûlés par le soleil, je vais me retrouver toute seule. C'est puéril, je sais... Mais c'est comme ça que je sens les choses.

Et pour faire passer ces révélations, Luzia avala trois autres frites.

______________________________

On ne sait jamais qui l'on croisera
au prochain tournant...
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

Invité

Invité


Autour d'une barquette de frites ~ Sean Empty
MessageSujet: Re: Autour d'une barquette de frites ~ Sean Autour d'une barquette de frites ~ Sean EmptyJeu 29 Sep 2016 - 19:06

Je n’aimais pas du tout la vision qui s’offrait à moi, le visage de Luzia trahissait une grande contrariété et même son corps montrait qu’elle commençait à se renfermer sur elle-même. C’était sans doute à cause d’une de mes remarques, mais je n’arrivais pas à en être certain et, à part essayer de lui poser la question, je ne voyais pas trop comment l’aider à oublier ses soucis. Quand elle essaya de détourner la conversation en reprenant mes commentaires stupides, je fus presque tenté de la suivre et d’abandonner le sujet, mais je sentais que quelque chose la tracassait profondément, bien plus qu’elle ne voudrait l’admettre à voix haute. Alors, je préférai garder le silence encore un petit moment pour lui laisser la chance de se confier si elle le souhaitait. Je ne la lâchai pas du regard, je voulais pouvoir réagir au plus vite si la situation la mettait trop mal-à-l’aise, en changeant brusquement de sujet ou en ramenant son attention sur le groupe qui avait commencé à jouer.

- Et bien... Je serais très contente si Maya et Arthur sortaient ensemble. Mais euh…

Maintenant que j’avais réussi à croiser son regard, je tentai de lui faire comprendre qu’elle pouvait parler sans peur. Je hochai même doucement la tête pour l’encourager. Seulement, lorsqu’elle reprit la parole, je fus pris au dépourvu par l’évocation soudaine de son ex. Je commençai à crisper ma mâchoire, mes mains vinrent se poser contre mes jambes et se mirent à jouer nerveusement avec les plis de mon jeans. Je ne perdis pas un seul mot de son explication, mais je dus redoubler de concentration pour ne pas me laisser perturber par mes réactions incompréhensibles.

- Si Arthur et Maya sortaient ensemble et Hazel et Dowey également, je vais me retrouver toute seule. C'est puéril, je sais... Mais c'est comme ça que je sens les choses.

- Tu sais, tu peux venir me retrouver quand tu veux ! Je sais qu’on ne se retrouvait que pour les cours que tu me donnais, mais on peut aussi se voir juste comme ça. Que tu te sente seule ou non…

Ma proposition était sortie naturellement, sans que je ne puisse contrôler quoi que ce soit. Pourtant, lorsque je compris ce que je venais de faire, je ne regrettai pas une seule seconde, je réagis même par un sourire. Je me souvenais encore de notre sortie à la patinoire, de l’excellente après-midi qu’on avait passé ensemble malgré une chute assez mémorable, et ce nouveau moment à discuter avec elle ne faisait que confirmer mes sentiments, je me sentais bien à ses côtés. Cependant, je me doutais bien que ce n’était pas seulement ça le problème. Elle n’avait pas évoqué Dowey par hasard.

- Je ne sais pas si je peux poser la question, mais euh… La relation entre Dowey et Hazel te gêne juste à cause de ton histoire passée avec lui ou parce que tu as encore des sentiments ?
demandai-je de plus en plus hésitant. Je peux comprendre que ça soit bizarre hein, enfin, je crois comprendre… C’est juste que, si tu l’aimes encore, peut-être que tu devrais lui en parler ? Ou à Hazel ?

Pour la première fois depuis plusieurs minutes, je baissai le regard, encore plus confus qu’avant.

- Désolé, je ne suis pas très doué là-dessus… Ma sœur parlait de ses relations à longueur de journée, mais je ne restais jamais très longtemps près d’elle dans ces moments-là. Mais, si ça peut t’aider, je peux être d’une bonne écoute.
Revenir en haut Aller en bas
Luzia Ozores

Luzia Ozores


COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 814
| AVATARS / CRÉDITS : Astrid Bergès-Frisbey - Babine - Bazzart'
| SANG : Mêlé


Autour d'une barquette de frites ~ Sean Empty
MessageSujet: Re: Autour d'une barquette de frites ~ Sean Autour d'une barquette de frites ~ Sean EmptyMar 4 Oct 2016 - 20:24

C'était enfin sorti. Et c'était un soulagement - soulagement d'autant plus grand que Sean avait gardé son sérieux et qu'il n'avait pas l'air de dédaigner ces histoires d'adolescentes à l'eau de rose. Même s'il semblait intéresser par la relation croustillante qui naissait entre Maya et Arthur, rien ne disposait Sean à s'intéresser à la petite vie de Luzia.
Mais il s'avéra une oreille attentive, hochant la tête à certains moments, fronçant les sourcils à d'autres... Il réagissait en auditeur soucieux - Luzia lui en était reconnaissante. De cela, elle ne pouvait en parler ni à Maya, bien trop occupée à papillonner autour d'Arthur, et encore moins à Hazel pour des raisons évidentes.

Tu sais, tu peux venir me retrouver quand tu veux, dit-il alors que Luzia lui faisait part de sa crainte d'être seule.

L'Espagnole releva la tête, touchée par le geste de Sean. C'était vraiment sympa de sa part de lui proposer ça. Elle sentait bien qu'il était sincère et qu'il le proposait parce qu'il l'appréciait. Elle sentait son nez lui piquer, signe annonciateur de larmes d'émotion.
Sean alors lui apparut non pas comme un simple ami avec qui elle pouvait rire et s'amuser - ou encore apprendre à patiner - mais bien un véritable ami. Cette découverte, soudaine, la laissa sans voix, bien qu'elle hochât la tête tout en souriant timidement au Serdaigle. Si elle le remerciait, elle allait forcément se mettre à pleurer. Heureusement, Sean passa à autre chose :
La relation entre Dowey et Hazel te gêne juste à cause de ton histoire passée avec lui ou parce que tu as encore des sentiments ?

Luzia inspira et changea de position pour se laisser le temps d'une réflexion.
Je ne suis plus amoureuse de Dowey, c'est terminé. Mais le fait est que nous sommes sortis ensemble...

La Poufsouffle haussa les épaules avant de reprendre.
Mon grand frère a une bande de potes. Ils ont tous un deal entre eux : on ne sort pas avec la copine ou l'ex de son pote.
D'ailleurs, il y avait quelques mois, Yanys s'était fait exclure de la bande parce qu'il était sorti le temps d'une soirée avec Lila, l'ancienne de... Charlie ? Une question de principe, avait donné Ugo comme explication.
C'est une question de principe, répéta Luzia, tu vois ?

Et si les amis ne respectent pas les principes qu'ils ont élus, est-ce encore des amis ? Toutefois, Luzia aimait trop Hazel pour ne plus pouvoir être amie avec elle. Mais quand même. Elle lui en voulait.
Je crois que Hazel a saisi, reprit la jeune fille. Mais, tu vois, si elle aime Dowey, qui suis-je pour empêcher leur histoire ?

Le dilemme qui s'offrait à elle était cornélien. Si elle parlait : elle perdait l'amitié d'Hazel et si elle ne parlait pas, elle garderait cette rancœur en elle pendant un certain temps. Comme les garçons avaient le don de tout compliquer... À présent, Sean s'excusait, comme s'il pensait qu'il n'était pas à la hauteur.
Je te remercie de m'écouter. Je n'avais pas l'intention de te faire jouer le rôle du bureau des pleurs...
Elle tourna le visage vers Sean et trouva dans son regard du réconfort. Ce dont elle avait besoin. À ce moment-là, le soleil, qui s'était un court instant caché derrière les nuages, revint, illuminant le site du festival. Les yeux bleus de Sean gagnèrent en intensité et Luzia remarqua pour la première fois leur éclat. Gênée, elle détourna la tête.

Et toi, lança-t-elle en essayant d'être enthousiaste, aurais-tu par hasard des soucis de cœur ?

Tant qu'à faire, autant lui rendre monnaie de la pièce, non ?

Spoiler:
 

______________________________

On ne sait jamais qui l'on croisera
au prochain tournant...
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




Autour d'une barquette de frites ~ Sean Empty
MessageSujet: Re: Autour d'une barquette de frites ~ Sean Autour d'une barquette de frites ~ Sean Empty

Revenir en haut Aller en bas

Autour d'une barquette de frites ~ Sean

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Réflexion autour d'un repas [PV]
» Sean O'Donnel
» Echange Charles Baker/ Himler Rebu autour du CEP
» Tour du monde virtuel
» Texte qui parle d'un scandale autour du colloque de Montreal VRAI OU FAUX!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Les sujets de l'été
-