Venez découvrir et commenter la Gazette de Mai 1975, ici !
C'est les vacances, sur ATDM ! Au programme, croisière autour du monde et camp de vacances version Sang Pur en Transylvanie. Plus d'explications ici ! Vous retrouverez Poudlard à la rentrée, passez un bon été !
Un premier atelier a été ouvert par Mrs Lerouge pour les Sang Pur en Transylvanie. Au programme : entraînement aux sortilèges impardonnables. Vous êtes attendus juste ici !
Venez vous inscrire pour le premier match d'Aquaquidditch de cette croisière !
Pour les nouveaux adultes, n'oubliez pas de nous signaler vos changements de bannières.

Partagez|

"Surprise en pleine nuit" {Maya & Moran} TERMINE !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
avatar



PRÉFET SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

PRÉFET SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 660
| AVATARS / CRÉDITS : Xavier Dolan by puit sans fond ♥
| SANG : ♣ Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Mon oncle mort.
| PATRONUS : Une pie bavarde
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: "Surprise en pleine nuit" {Maya & Moran} TERMINE ! Sam 3 Sep - 17:06

La rentrée à peine passé, j'avais déjà mis sur pied une sorte de calendrier personnel où je répertoriais tout ce que j'avais à faire. Que ce soient les devoirs ou les activités plus ou moins autorisées. Et d'ailleurs, ce soir-là, c'était justement à l'une de ces activités non autorisée que je devais m'attaquer. Fourrant le plus de livres dans mon sac à dos, j'attendis patiemment que la salle commune se vide de la majorité de ses élèves pour sortir en douce.
Mon statut le préfet m'autorisait à me faufiler dehors pour faire mes rondes, et je pouvais toujours prétexter que j'en avais une à faire. Ou bien que je m'étais trompé, puisque là, ce n'était pas mon tour. Les couloirs étaient forcément désert, et je préférais vite sortir des cachots, parce qu'on pouvait facilement se faire prendre à errer dedans.  
J'avais prévu de me rendre au deuxième étage, dans une salle de classe inutilisée, afin de m'adonner justement à mon activité interdite non seulement par l'école mais aussi par le Ministère, si j'arrivais à mes fins. Depuis six ans, j'étudiais la métamorphose à Poudlard comme tous les élèves qui avaient un jour fait leurs études ici. Mais moi, j'avais été un peu plus loin que ce qu'on enseignait déjà en classe, que je jugeais certes intéressant, mais parfois trop facile. J'étais un passionné des transformations humaines, et je comptais bien devenir un Animagi un jour. Je savais qu'il me faudrait peut-être quelques années, car d'après ce que j'avais lu, c'était quelque chose de très difficile, mais j'avais confiance en mes forces et je savais que je parviendrais à mes fins. Bien évidemment, l'aide du professeur de métamorphose aurait été la bienvenue mais si j'apprenais à devenir un Animagi je devrais me déclarer chose que je ne voulais surtout pas faire.
Enfin parvenu au deuxième étage, ma baguette diffusant une lumière légère mais suffisante pour y voir, je me faufilais dans un couloir en faisant attention à ne pas réveiller les tableaux. C'étaient souvent eux qui trahissaient les élèves. En essayant d'entrer dans une classe, je compris en voyant que la porte ne s'ouvrait pas, que la serrure était verrouillée. Soupirant je pointais ma baguette sur la poignet :

- Alohomora.

Mon chuchotement n'était audible qu'à quelques mètres et je pénétrais dans la salle en veillant à faire le moins de bruit possible en fermant la porte qui, à mon plus grand désespoir, grinçais. Je priais pour ne pas croiser Peeves, et je posais mon sac sur une table en sortant les livres les plus explicites sur la manière d'apprendre à devenir un Animagi. Assis par terre, trois livres ouverts devant moi, tous étaient unanimes sur la manière de procéder, mais chacun avaient des conseils différents. J'en étais arrivé à la conclusion qu'en additionnant tous ces conseils, je parviendrai à un résultat correct.

- Concentrez-vous. Ne pensez à rien, veillez simplement à ce que tout soit calme autour de vous disait le premier livre.

D'accord. Le second avait une note similaire. Je lis la suite.

- Laissez la magie envahir vos veines et vous-même. Restez toujours concentré. Cette étape est sans doute la plus importante dans la tentative de devenir un Animagus. Si vous ne parvenez pas à canaliser votre énergie et votre magie, vous ne deviendrez jamais un Animagus.

Bon. Cela ne me dérangeais pas de consacrer plusieurs heures à me concentrer, au contraire. J'étais prêt à tous les sacrifices, même à sécher certains cours si besoin était. Je fermais les yeux en soufflant bruyamment. Oui, bon, encore fallait-il qu'on ne me dérange pas.


Spoiler:
 


Dernière édition par Moran J. Powell le Mar 11 Oct - 21:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PRÉFET SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

PRÉFET SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 252
| AVATARS / CRÉDITS : crystal reed © momo ♡
| SANG : mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: "Surprise en pleine nuit" {Maya & Moran} TERMINE ! Dim 4 Sep - 11:44

Retenant un bâillement, la jeune fille secoua la tête énergiquement. Pas le moment de s'endormir, sa ronde venait à peine de commencer. Elle était fière d'être préfète, vraiment, mais il fallait avouer que les nocturnes devenaient tout de suite plus difficile quand la journée avait été chargée. Elle avait quitté Sean quelques minutes auparavant, il s'occupait d'une autre parcelle du château.

Elle craignait de tomber sur un élève. Déjà, elle n'avait pas spécialement envie de lui courir après à travers les couloirs et plus le calme régnait dans le château, plus rapidement elle avait fini, donc plus vite elle pouvait monter se coucher. Les tours, les cachots, les escaliers, tout semblaient beaucoup plus lugubre dans l'obscurité. Même si bon, c'était elle qui devait être crainte et pas l'inverse. Bizarrement pendant la nuit le moindre petit bruit semblait prendre des proportions effrayantes.

Maya marchait donc droit devant elle guidée par la pointe éclairée de sa baguette. Si elle n'avait entendu que les bruits de ses pas résonnant contre les pierres du couloir des vieilles salles, le grincement d'une porte lui fit froid dans le dos. Les battements de son cœur prirent de l'allure, et sa respiration s’accéléra. Elle tourna à l'angle du corridor et marcha encore quelques mètres avant d'arriver à hauteurs des pièces abandonnées. A plusieurs reprises elle colla son oreille contre différentes portes dans le but de découvrir dans laquelle se trouvait son recherché. C'est à un lourd soufflement qu'elle réalisa qu'elle était au bon endroit. Elle poussa la porte qui fit le même grincement désagréable qu'elle avait entendue auparavant. Doucement, hésitante, elle avait un peu peur il fallait l'avouer.

Elle eut un long soupir de soulagement suivi d'un petit sourire satisfait en découvrant le serpentard. Elle était partagée dans sa découverte. Contente, parce qu'il s'agissait d'un préfet, il n'était pas plus en règle qu'un autre élève parce que visiblement vu ses occupations, il ne faisait pas sa ronde. Mais aussi surprise voire même un peu stupéfaite parce que de tous les élèves qui faisaient des petites promenades nocturnes, il fallait forcément qu'elle tombe sur Moran. Son rythme cardiaque reprit peu à peu une allure correcte. C'est elle qui avait le pouvoir, non ?

Elle jeta un coup d'oeil rapide à la pièce pour s'assurer qu'il était bien seul. "Moran ? Qu'est-ce que tu fais là ? T'essaye de rattraper ton retard en métamorphose ?" Elle pointa du doigt les livres ouverts face au garçon, bien trop curieuse de découvrir ce qu'il manigançait vraiment derrière ses grands airs innocents. "Tu peux déjà abandonner, je pense que je suis déjà trop loin devant." Prétentieuse. Ironique. Tout ce qu'elle n'était pas en réalité mais avec Moran ça avait toujours été comme ça. Une rivalité constante. Parce que même si avec les autres elle réussissait un minimum à se contenir, lui la mettait à bout. Rien qu'à voir son petit sourire bienheureux quand il recevait ses devoirs, elle devenait folle. Ils étaient compétiteurs et ne semblaient pas vouloir s'incliner face à l'autre. Alors franchement, des petites piques, ça devenait leur quotidien. "Oh, je te dérange peut-être ?" Elle qui voulait rentrer au dortoir au plus tôt, c'était manqué.

hors rp:
 

dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PRÉFET SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

PRÉFET SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 660
| AVATARS / CRÉDITS : Xavier Dolan by puit sans fond ♥
| SANG : ♣ Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Mon oncle mort.
| PATRONUS : Une pie bavarde
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: "Surprise en pleine nuit" {Maya & Moran} TERMINE ! Dim 4 Sep - 18:04

Je fermais les yeux en entendant la porte s'ouvrir et je dû réprimer un soupir. On ne pouvait donc pas avoir la paix dans cette école ? Pour la concentration, je pouvais faire une grosse croix rouge dessus pour ce soir.
Sans changer de position, j'ouvris les yeux en les posant sur la personne qui venait me déranger… Maya Andrews. Forcément, l'autre préfète qui devait faire sa ronde ce soir. Pourquoi n'était-ce pas l'autre préfet de Serdaigle ? Pourquoi elle, me surprenant à m'exercer en métamorphose alors que nous entretenions justement une rivalité puérile en la matière depuis toujours ? Maya, Moi et la métamorphose tous les trois réunis ici.
Ne désirant pas trahir mon malaise ou mes activités illégales, je ne bougeais pas, restant assis en tailleurs par terre, les livres largement ouverts devant moi. Je me surpris même à installer un sourire paisible sur mon visage. Je posais ma baguette en face de moi en l'entendant me lancer ses habituelles provocations concernant une matière où j'excellais plus qu'elle. Il faudrait bien qu'elle s'en rende compte un jour, quoiqu'elle dise !
J'étendis mes jambes en réfléchissant à ce que j'allais dire.

- Une chance donc pour toi de me trouver ici, n'est-ce pas ? Tu dois jubiler, et te dire que mes bonnes notes en métamorphose sont le fruit d'un travail acharné et non d'un talent naturel, je présume ?

Je serais largement plus satisfait si elle pensait que justement je travaillais jusque tard le soir en métamorphose, plutôt qu'elle voit ce que j'essayais de faire réellement. Je la regardais d'un air nonchalant, qui agaçait beaucoup de monde et dont j'étais malgré moi un peu fier.

- Ainsi donc tu as découvert mon secret, félicitation. Finalement tu as la réponse à toutes tes interrogations, oui, je travaille cette matière plus qu'aucune autre.

Je lui jetais un sourire narquois. En réalité, je faisais mes devoirs bien sûr, mais je ne m'exerçais pas des heures et des heures pour arriver à métamorphoser quelque chose… J'arrivais toujours au résultat attendu pendant l'heure de cours. Même si c'était sur la sonnerie qui marquait sa fin. Je ramassais ma baguette et me levais. D'un coup de baguette je fermais les livres pour qu'elle ne puisse pas s'intéresser davantage à leurs contenus.

- Allons bon, que vas-tu faire ? Un rapport comme quoi un préfet abuse de sa position, m'enlever des points, une heure de colle ou les trois ? Après tout, il faut bien que tu te venges d'avoir quelqu'un de supérieur à toi dans une matière, ce que je peux comprendre aisément. Ça énerve, hein ?

J'étais assez rarement provocateur ainsi. La seule personne qui y avait réellement droit, c'était Blackstone, mais ce n'était pas du tout le même contexte. Ça n'avait aucun rapport avec une rivalité, c'était plutôt de l'animosité partagée… Alors qu'avec Maya, c'était vraiment particulier. Nous n'avions, ni l'un ni l'autre apprécié d'être égalé voire surpassé dans une matière qui nous plaisait, notre matière préférée. Et de là était né un agacement profond pour l'autre, un besoin et surtout un désir de surpasser son rival uniquement pour le faire rager. C'était quasiment la seule matière où je pouvais me permettre une telle chose…

J'étais assez bon en Sortilège mais en Botanique ou Potion, j'étais une véritable catastrophe et à la rigueur, la seule chose pour laquelle je pouvais me battre c'était d'éviter le titre de cancre du cours.


Hors - Rp:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PRÉFET SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

PRÉFET SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 252
| AVATARS / CRÉDITS : crystal reed © momo ♡
| SANG : mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: "Surprise en pleine nuit" {Maya & Moran} TERMINE ! Dim 4 Sep - 19:47

Il suffisait que Moran pose ses yeux sur la jeune serdaigle pour que grandisse en elle ce sentiment de haine qu'elle ressentait obligatoirement en sa présence. Ah ce qu'il pouvait l’agacer, d'autant plus qu'elle était dans la pièce depuis quelques secondes à peine et il avait déjà ce stupide sourire plaqué sur les lèvres. Il n'avait même pas sourcillé en s’apercevant de sa présence gardant toujours son air serein. Comme si la situation était normale, comme s'il avait le droit d'être là, qu'il n'avait rien à se reprocher. Il était toujours aussi confiant. Certes, elle avait l'habitude qu'ils soient constamment dans la confrontation. Mais par Merlin, même sa voix quand elle arrivait aux oreilles de la jeune fille lui donnait envie de lui mettre des petites claques. Il la narguait continuellement et elle n'arrivait jamais à garder son calme, c'était fou ça quand même ! Et en plus il en rajoutait. Toujours plus. D'un autre côté, sa naïveté enfantine la laissait penser qu'elle était réellement meilleure que Moran, qu'il avait besoin d'heures supplémentaires pour s'adapter à elle. Elle avait envie d'y croire en tout cas, pour sa propre satisfaction.

Plus il en rajoutait, plus elle avait du mal à garder son sang froid, elle prenait sur elle. Elle lui aurait bien balancé quelques vacheries au visage mais les mots se bloquaient au fin fond de sa gorge. Elle se contentait juste de le fixer, le regard noir. C'est quand il ferma ses manuels qu'elle reprit contenance. Cette attitude impassible avait forcément une faille et pour la serdaigle il suffisait simplement de trouver laquelle pour obtenir de Moran ce qu'elle voulait. Et bizarrement, faire semblant de s'intéresser à elle en fermant ses livres laissa le bleue dubitative. A voir.

La dernière réplique du garçon fit l'effet d'une bombe chez la préfète. Oh que oui elle lui aurait bien retiré des points ou mit une heure de retenue. Malheureusement, en faisant ça elle ne perdrait qu'un peu plus de crédibilité et c'est ce qu'il voulait donc ce qu'elle ne ferait pas. Et pour bien enfoncer le couteau dans la plaie, la métamorphose revenait sur le tapis. Un petit crache limace et on en parlait plus, non ? Elle avait du mal à déstabiliser Moran tandis que lui prenait un malin et facile plaisir à le faire. Que de frustrations. Elle s'appuya contre un des bureau présent dans la salle, prenant une pause nonchalante. Comportemement qui, une nouvelle fois, ne lui correspondait pas du tout. "Momo, Momo, Momo... Je peux t'appeler Momo y'a pas de soucis ? Bien. Regarde toi." Elle fit un geste dédaigneux de la main en sa direction. "Je veux dire, t'es là, tu te caches pour espérer un jour pouvoir effleurer ma place en métamorphose. Mais rends toi à l'évidence, y'a un fossé entre nous. On joue pas dans la même cour. C'est pas grave, je t'assure et puis je peux te donner des conseils, c'est avec plaisir !" Plutôt mourir.  Elle lui adressa un sourire mesquin. Elle savait déjà qu'elle mettrait un bon moment pour se détendre après cette conversation, comme à chaque fois qu'ils avaient l'occasion de bavarder.

hors rp:
 

dragées :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PRÉFET SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

PRÉFET SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 660
| AVATARS / CRÉDITS : Xavier Dolan by puit sans fond ♥
| SANG : ♣ Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Mon oncle mort.
| PATRONUS : Une pie bavarde
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: "Surprise en pleine nuit" {Maya & Moran} TERMINE ! Lun 5 Sep - 13:23

Elle me fixait avec un regard si noir que j'avais atteint le summum de la satisfaction. Au fur et à mesure que j'avançais dans mon discours, je pouvais presque voir les rouages de son cerveau à travers ses yeux, qui s'agitaient pour trouver quelque chose de mesquin à me répliquer. Et en fait, j'attendais cela avec impatience. Lorsqu'elle prit la parole en me donnant un surnom qui pourrait paraître affectueux à n'importe qui d'autre, je me mis à ricaner sans pouvoir m'arrêter. Parce que la situation était assez comique, en fait. Elle essayait tant bien que mal de remplir son rôle de préfète, mais j'étais comme un gamin de première année qui se fichait du règlement : faire perdre vingt points à ma maison ne m'empêcherait pas de dormir, et personne ne saurait jamais que c'était moi qui avait causé cette perte. Un préfet, se baladant le soir ? Quant à l'heure de colle, j'en avais déjà eux, parfois même injustement. Si elle m'en donnait une, elle ne serait pas injuste et j'irai voir Apollon Picott qui râlerait que les préfets ne remplissent pas mieux leurs devoirs.
Aussi, à la fin de son sarcasme, mon sourire s'élargit un peu plus et frottais mes mains avant de répondre.

- Je crois que tu te méprends, Mama, je peux t'appeler ainsi, n'est-ce pas ? Oui, je crois que tu te méprends parce que je m'entraîne le soir uniquement pour veiller que tu ne me rattrapes jamais. Je crois que tes leçons sont quelque peu arriérées par rapport à mon niveau. Et puis… Je sais éperdument que rien ne te ferait plus plaisir que de me voir te demander des conseils. Ce dont je n'ai pas besoin, comme je viens de te le dire.

Je prenais des risques en disant cela. Cela pourrait éveiller sa curiosité de savoir ce qu'il y avait dans ces bouquins, qui, pour la plupart m'appartenaient. L'un deux était un cadeau de mon oncle, et c'était sans nul doute le plus vieux de tous ceux étalés par terre. Mais ils concernaient tous les transformations humaines. Elle pouvait exiger de voir mes bouquins, ce serait légitime. En fait, elle pourrait même me les confisquer, et dans ce cas, je serai obligé d'aller voir le professeur Slughorn qui ne me portait pas trop dans son cœur à cause mon faible niveau dans sa matière. Appuyé contre une table, les bras croisés, mes livres par terre, je me demandais quand même comment j'allais me sortir de là. Si j'avais eu la lampe invisible d'Aurora, Maya n'aurait jamais entendu parler de ces livres et elle se demanderait tout simplement ce que je faisais, assis par terre dans une salle vide en pleine nuit. La salle était silencieuse, et je me demandais ce qui se passerait si le deuxième préfet venait à débarquer… Remarque, peut-être que lui me pardonnerait un écart.

Maya était trop fière de m'avoir coincé pour m'accorder un sursis. Elle allait faire en sorte que je regrette cette escapade, même si ça ne passait pas par des punitions officielles. En fait, j'étais plutôt mal barré.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PRÉFET SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

PRÉFET SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 252
| AVATARS / CRÉDITS : crystal reed © momo ♡
| SANG : mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: "Surprise en pleine nuit" {Maya & Moran} TERMINE ! Mer 7 Sep - 21:17

La serdaigle pouvait avoir passer la plus belle des journées, avoir eu les meilleures notes possibles, avoir pu discuter avec ses meilleures amies, voire même Arthur, pour dire, elle pouvait avoir pu manger ses plats favoris, reçue une lettre de sa famille, qu'il fasse un super beau temps. Il suffisait d'un détail pour que tout éclate en morceau, Moran. Croiser son chemin c'était mettre fin au règne de bonheur de la brune. Et imaginez si en plus de tomber sur lui pendant sa ronde, elle avait eu une journée ennuyante, une note catastrophique en histoire de la magie (pour changer), pas croiser Hazel ni Luzia dans la grande salle ou dans les couloirs, qu'elle n'avait pas eu le temps de manger parce qu'elle avait oublié un manuel dans son dortoir, donc pas de courrier, pas de lettre et quand plus il avait fait mauvais. Rien de la journée idéale en soit. Et elle était là, à fixer le garçon, essayant du mieux qu'elle pouvait de répondre à sa répartie surprenante. Rien ne semblait déstabiliser le garçon, ou alors si c'était le cas, il le cachait plus que bien. Frustrant.

Elle avait été fière de sa petite réplique, parce qu'elle était sortie plus ou moins spontanément. Et qu'appeler le garçon Momo revenait à le ridiculiser. Elle ne se priverait pas de le surnommer comme ça dès le lendemain. Elle afficha sur son visage un petit sourire satisfait. Qui ne dura pas longtemps. A l'entente de son magnifique et admirable prénom transformé en une espèce de pseudonyme ridicule, elle tiqua. Il utilisait sa propre technique, le vilain ! Et ça marchait tout aussi bien. Elle avait bien envie de lui lâcher un "non tu ne peux pas" mais elle se retint, ça aurait été une victoire et elle voulait lui en donner le moins possible.

De nouveau, il semblait manier les mots à la perfection pour narguer la jeune fille. Effectivement, si Moran avait peur d'éveiller un quelconque soupçon vis-à-vis de ses livres, il eut raison. Elle se pencha rapidement pour attraper l'un des manuels, assez vite pour qu'il n'ait pas le temps de s'en emparer avant. La préfète ne fit aucune remarque quant au titre, elle passa même sommairement dessus voulant directement voir le vif du sujet. Elle fut perplexe, parce que le bouquin qu'elle avait entre les mains parlaient de transformations, humaines de plus est. Elle n'était pas sûre de comprendre, qu'est-ce que Moran pouvait bien cacher à étudier ce genre de chose à l'abri des regards ? Surtout que ce n'était pas le sujet des cours de métamorphoses de leur année. Une question lui brûlait les lèvres. "C'est illégal ce que tu fais ?" Et elle ne parlait pas de sa présence dans cette salle mais bien de ce qu'il entreprenait de faire. Est-ce que du coup elle était complice de ses actions ? La jeune fille paniqua presque essayant au maximum de ne pas le montrer. "Tu cherches à faire quoi en fait, te transformer en un espèce d'animagus ?" Elle ricana ne se prenant pas une seule seconde au sérieux. Oh, si elle savait.

dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PRÉFET SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

PRÉFET SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 660
| AVATARS / CRÉDITS : Xavier Dolan by puit sans fond ♥
| SANG : ♣ Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Mon oncle mort.
| PATRONUS : Une pie bavarde
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: "Surprise en pleine nuit" {Maya & Moran} TERMINE ! Jeu 8 Sep - 16:31

Je ne savais pas si mon calme déconcertant la dérangeait ou si c'était un effet de mon imagination. Je n'avais pas l'impression que Maya soit très à l'aise, ici, toute seule, en m'ayant prise la main dans le sac à me balader la nuit. J'avais la très vague impression qu'elle désirait partir d'ici à toute jambe, mais que son devoir lui demandait de rester. D'autant plus que cette situation était assez ironique. J'allais en entendre parler toute l'année… Elle allait me rabâcher, à coup sûr le fait qu'elle m'ait coincé dans un couloir la nuit, alors que je ne faisais pas ma ronde. La prochaine fois que je ferais une escapade nocturne pour étudier la métamorphose, je profiterai d'un soir où je devais sortir. Je ne pouvais pas travailler dans la salle commune, avec tous les vils serpents qu'elle enfermait. N'importe qui pouvait se lever la nuit et tomber sur moi, occupé à travailler. Je serais sur mes gardes, et rien ne serait propice à la concentration. Hors de question donc. Le surnom que je venais de lui donner, en réponse à celui qu'elle m'avait attribué sembla la déranger, et j'avais même l'impression qu'elle était renfrognée. Alors c'est peut-être par vengeance qu'elle s'est rabattue sur mes livres.
Lorsque Maya se pencha pour saisir un de ceux qui étaient étendus par terre, je su que j'étais fichu. Mais je n'en laissais rien paraître, me contentant de continuer de sourire poliment. J'attendais qu'elle l'ouvre et qu'elle voie ce dont il était question. Lorsqu'elle ouvrit l'ouvrage, elle tiqua encore plus. Je trouvais cela affreusement jouissif de voir son visage se décomposer en voyant ce que je faisais, même si au fond de moi, je savais que je risquais d'avoir d'énormes problèmes. Je m'amusais avec ma baguette entre mes doigts lorsqu'elle me demanda (ou affirma, je n'étais pas certain du ton de sa phrase) si ce que je faisais était illégal. Avec un air absolument détaché, je me contentais de répondre :

- A toi de me le dire.

La suite de ce qu'elle dit ressemblait presque à une insulte, un cracha sous-entendant que je n'étais certainement pas capable de telles prouesses. Elle n'en était pas capable, c'était certain. Moi par contre, je ne doutais pas de mes forces. Et je n'en douterai pas. Si elle s'amusait à dire à tout le monde ce que je désirais faire, alors j'éteindrai l'incendie à son point de départ en envoyant dès demain une missive au Ministère pour leur parler de mes tentatives. Hélas, je ne voulais pas que ce soit connu, mais si je devais faire cette concession pour continuer tranquillement, eh bien soit. Tant pis pour la couverture.

- A ton avis à quoi donc peut bien servir ce livre ?

J'avais la très vague impression de la faire tourner en bourrique et en fait, c'était un peu mon but. Un but malsain, j'en convenais. Je me figurais tous les cas de figures, et je savais d'avance quoi répondre à toutes ses attaques mais pour l'instant, j'étais bien déterminé à nier en bloc. Ma curiosité n'avait pas de borne alors, peut-être que cela constituerait une excuse suffisante pour sortir d'ici sans problèmes…


Dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PRÉFET SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

PRÉFET SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 252
| AVATARS / CRÉDITS : crystal reed © momo ♡
| SANG : mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: "Surprise en pleine nuit" {Maya & Moran} TERMINE ! Jeu 8 Sep - 19:39

Lorsqu'elle s'était penché pour attraper le livre, elle n'avait pas fait attention au garçon. En soit, ça n'y changeait rien, il avait un contrôle de ses émotions hors du commun et elle le côtoyait bien trop peu pour connaître ses réactions. Dans tous les cas, elle n'était pas crédible du tout actuellement dans son rôle de préfète, carrément pas. Certes, elle ne pouvait pas se faire respecter du jour au lendemain, elle avait été bien trop sage et discrète pendant des années pour avoir une quelconque influence. Moran continuait de jouer avec elle, répondant à ça question des mots qui ne pouvaient pas lui être utiles. De plus, il ne cherchait ni à nier, ni à confirmer que ses actes étaient malsains, il ne faisait que mettre la bleue un peu plus dans le doute. Mais dans tous les cas, elle était intelligente, et avait compris. Il se lançait dans une opération compliqué, elle en était presque impressionée. "Bon Momo, qu'est-ce qu'on fait ?" Elle attendait sérieusement à ce qu'il lui trouve une solution parce qu'elle ne supporterait pas longtemps cette ambiance pesante dans la pièce. Et non, elle n'aurait pas une seconde chance de piéger le garçon, c'était le moment ou jamais d'avoir une mainmise sur lui.

Même s'il n'était pas le plus méchant, le plus vil et le plus sournois des serpentards, elle savait bien qu'il ne la laisserait pas avoir une longueur d'avance longtemps. Autant en profiter dès maintenant et en tirer un bénéfice. Ouverte à une proposition, elle ne voulait pas non plus jouer les tyrans, juste lui faire un peu de chantage, à son avantage. "Je sens qu'on va pouvoir s'arranger, qu'est-ce que t'es prêt à offrir contre mon silence ?" Elle n'aurait pas pu être plus claire. Elle attendait vraiment qu'il soit original, qu'il trouve quelque chose qui la comblerait et qui l'empêcherait de briser le secret de ses tentatives de devenir animagus. D'ailleurs, elle se posait bons nombres de questions, la première étant de savoir pourquoi il souhaitait pouvoir transformer son corps, se camoufler derrière un animal. "Et puis d'abord, tu te transformerais en quoi toi ?" Apparemment, les animagis représentaient les animaux des patronus mais elle n'avait aucun souvenir de celui du garçon, en réalité, elle n'y avait pas fait attention alors qu'elle se battait à chaque moment pour le dépasser en métamorphose. Bizarre.

Elle avait ignoré la question du jeune homme, sentant qu'elle était pleine d'humiliation, une nouvelle fois. Et puis d'abord, on répond pas à un questionnement par un autre. Gros naze. Ça ne fit qu'augmenter la haine constante qu'elle ressentait pour le garçon, la serdaigle était à deux doigts de le mener à la baguette, elle ne voulait pas laisser une occasion pareille lui échapper. Et puis les questions de la préfète étaient légitimes, elle avait le droit d'être curieuse, elle. Lui semblait prendre un malin plaisir à garder cette façade, ce masque, elle ne comptait pas partir de cette pièce sans avoir réussi à le percer à jour. Tant qu'à perdre du temps, autant y gagner quelque chose.


dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PRÉFET SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

PRÉFET SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 660
| AVATARS / CRÉDITS : Xavier Dolan by puit sans fond ♥
| SANG : ♣ Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Mon oncle mort.
| PATRONUS : Une pie bavarde
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: "Surprise en pleine nuit" {Maya & Moran} TERMINE ! Ven 9 Sep - 19:36

J'ignorais la phrase où elle me redonna ce surnom ridicule. Comme si je pouvais trouver une solution à cette situation. Je pouvais tout aussi bien lui effacer la mémoire mais… Non, je n'étais pas comme ça, je n'étais pas foncièrement mauvais. Je levais un sourcil, surprit par sa proposition. Sérieusement ? Cette Serdaigle voulait me faire du chantage. A moi ? Elle n'avait donc pas froid aux yeux, elle était plutôt téméraire… Si elle voulait jouer à ce petit jeu-là, je voulais bien participer. Et elle allait regretter de jouer ainsi avec le feu. A trop s'amuser on finissait par se brûler les ailes, surtout lorsqu'on était un petit aigle, n'est-ce pas ? J'étirais un sourire sur mon visage, même si au fond je savais que je n'avais rien à lui sous-tirer. Je ne voulais pas qu'elle parle à qui que ce soit de ce qu'elle avait vu. Mais je n'avais rien à lui proposer… A moins que…

- Je peux te retourner la question, Mama. C'est assez drôle que nous sachions ainsi des choses secrètes sur l'autre…

N'en fais pas trop Moran, ne bluffe pas trop…

- Après tout, je sais que c'est assez froid entre tes amies en ce moment, Popkins et Ozores, imagine ce que je pourrais découvrir de plus avec un tel chantage… Je suis du genre dégourdi pour trouver ce qui m'intéresse.

J'avais remarqué le léger froid entre Hazel et Luzia cet été, lorsque nous étions à la festi'witch. Quelque chose devait mal se passer dans leur petit groupe, je n'avais absolument aucun scrupule à utiliser ce que j'avais vu. Si par contre elle me demandait ce que je savais, je ne pourrai hélas, pas répondre. C'était tout ce que je savais, mais dès demain, je me renseignerai sur cette fouineuse en bleu. Elle ne devait pas parler, sous aucun prétexte. Et je ne la laisserai pas sortir d'ici sans être certain que j'étais en sécurité et que sa langue de vipère ne se déliera pas. Lorsque j'aurai finit mes recherches sur elle, je pourrai lui en faire part. Histoire d'apprécier de la voir blanchir de peur si je révélais quoi que ce soit. Après tout, nous avions tous nos petits secrets, nos petites histoires personnelles... Ensuite, elle enchaîna sur mon potentiel animagus.

- Si je devais me transformer comme tu sembles le penser (je ne perdais pas le nord, quand même, je continuerai de nier, même si je m'étais trahis d'une certaine manière en retournant son chantage vers elle), je n'en sais rien. Nous ne savons pas en quoi nous allons nous transformer. Pour beaucoup de gens c'est vrai, l'animagus a aussi la forme du patronus et même si le mien est un renard je doute que mon animagus soit identique… Et toi, alors ?

Je la fixais d'un regard neutre. Je ne voulais pas qu'elle croit qu'elle avait une quelconque emprise sur moi. J'étais quelqu'un de libre et j'allais avoir du mal à me délier de ce chantage auquel elle semblait tenir. Je ne me laisserai pas faire, sûrement pas ! Pour elle, un animal dérangeant et désagréable devrait être parfait pour la représenter sous un animagus, c'était évident. Je me gardais bien de dire ça à voix haute, je ne voulais pas la mettre plus en colère qu'elle ne l'était déjà. Après tout, même si elle ne s'en rendait pas compte, ici et maintenant, c'était elle qui avait le pouvoir.



Dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PRÉFET SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

PRÉFET SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 252
| AVATARS / CRÉDITS : crystal reed © momo ♡
| SANG : mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: "Surprise en pleine nuit" {Maya & Moran} TERMINE ! Sam 10 Sep - 10:44

En plus d'ignorer la question de la serdaigle, Moran avait affiché de nouveau son espèce de sourire insupportable. Elle ne se faisait pas respecter, pas du tout. Dans sa situation, la bleue aurait déjà abandonnée, laisser à son interlocuteur le pouvoir de la punir de quelque façon que ce soit. Il n'avait pas froid aux yeux celui-là, et il donnait à la jeune fille du fil à retordre. Tout ce qu'elle n'aimait pas. Quand est-ce qu'il finirait par la boucler définitivement, et lui laisser faire son devoir ? Jamais apparemment car il embraya rapidement la conversation sur des... menaces ? Il mentionna même Hazel et Luzia, faisant une référence aux quelques tensions qui étaient apparues entre elles depuis pas mal de temps. L'aiglon ne savait pas trop si elle devait rire ou paniquer. En fait, elle ne voyait pas trop où le garçon voulait aller. En soit, elle n'avait rien à se reprocher dans cette histoire, elle était plus victime de l'affront qui divisait les deux poufsouffles. D'un autre côté, elle était un peu effrayée, ne comprenant pas comment Moran pouvait avoir eu vent des disputes du trio, évidemment il y avait eu des commérages, et ça avait plus ou moins fait le tour du château, mais que lui s'y intéresse ? C'était étrange.

Elle était partagée, entre le sentiment de pitié qu'elle ressentait actuellement pour Moran, s'il pensait détenir un élément qui aurait pu la faire chuter, il aurait mieux fait de s'intéresser à Arthur, ou Niclas, il aurait pu, avec un peu de chance et de réflexion percé la serdaigle à jour. En ce qui concernait ses meilleures copines, elle n'avait rien à se reprocher, elle croyait. Elle était aussi un peu inquiète, en aucun cas elle ne voulait que ses amies soient liées à ses petits accrochages avec Moran, elles avaient bien d'autres préoccupations en tête. "Tu peux chercher, je pense pas que tu aies beaucoup entendu parler de moi ces dernières années." Elle se forçait de garder un minimum la face, il trouverait des choses en cherchant profondément mais la préféte ne devait pas montrer ses inquiétudes au garçon, c'était se vendre, se jeter directement dans la gueule du dragon. "Et d'abord changes pas de sujet, on parlait de toi et tes... manigances !" Il gagnait du terrain sur la jeune fille à la faire culpabiliser par rapport à ses amies, mais ça ne marcherait pas, pas cette fois.

Dans la suite de la conversation, le garçon semblait n'avoir encore aucun mal de se jouer de la bleue. Il manipulait les mots de façon à ce qu'elle n'y comprenne plus rien. Il remplirait à merveille son rôle de journaliste plus tard. Elle écarquilla légèrement les yeux quand elle entendit que le patronus du garçon était un renard. Elle fixa le garçon, essayant de l'imaginer en animal, et plus elle le regardait moins elle arrivait à comprendre comment on pouvait en devenir un. La magie la surprendrait toujours. Étrange coïncidence mais son patronus était un fennec, ou renard des sables. Elle ne voyait pourtant rien qui pourrait la rapprocher de Moran, de loin ou de près mais après tout, ce n'était qu'une image, ça ne voulait rien dire. En plus, il étalait sa science.

La serdaigle fut étonné que le garçon lui retourne la question, était-ce pour faire le poli ou s’intéressait-il vraiment à ça ? Elle fut déstabilisé mais fit en sorte de ne pas le montrer, regardant toujours le serpentard avec un oeil curieux. Elle réfléchit une seconde, elle n'avait aucunement projet de devenir un animagus mais c'est vrai que transformée elle aurait peut-être du mal à s'adapter au climat anglais. "C'est un fennec." Elle avait parlé d'une petite voix, marmonnant à moitié dans sa barbe, elle ne voulait pas de point commun avec Moran.

dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PRÉFET SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

PRÉFET SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 660
| AVATARS / CRÉDITS : Xavier Dolan by puit sans fond ♥
| SANG : ♣ Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Mon oncle mort.
| PATRONUS : Une pie bavarde
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: "Surprise en pleine nuit" {Maya & Moran} TERMINE ! Sam 10 Sep - 16:02

Maya avait décidé de rester calme. C'était assez dommage au fond, parce que j'aurais bien voulu la voir s'énerver et hurler que je n'étais qu'un crétin finit. Mais elle m'aurait donné raison, et c'était sans doute tout ce qu'elle voulait éviter. Cette altercation me donnait l'impression d'être aussi mesquin que les serpents l'étaient. M'en voulais-je ? Non, je n'irai quand même pas jusque-là. Cependant, mes pairs agissaient ainsi et peut-être qu'ils déteignaient sur moi, après six ans. Ou alors, c'est que ce petit aiglon me donnait juste envie de lui pourrir la vie le plus possible, comme une petite vengeance des cours de métamorphose où nous avions développés avec soin et pendant tant d'année une rivalité sans faille. Elle me répondit avec un ton assez neutre, comme s'il n'y avait rien à trouver sur elle, que c'était une cause perdue et que je pouvais bien aller me faire voir.

- Oh mais tu sais lançais-je en me décalant de la table, ceux dont ont parle le moins on le plus de choses à cacher.

J'avais souvent vérifié cette thèse et elle était vraie. Plus que vraie, c'était une vérité universelle. Les Serpentards étaient des manipulateurs et j'en étais un, j'étais même fier d'en être un. Je pourrais très bien chercher des petites choses sur elle, je n'aurais aucun mal à en trouver. Une conversation par-ci et par-là avec ses amis et je devrais avoir de la matière pour retourner son chantage contre elle. Maya revînt bien vite sur le sujet principal de notre conversation c'est-à-dire moi. Etonnamment, pour un vert et argent, je n'étais pas quelqu'un qui voulait attirer l'attention sur moi-même mais sur les autres. J'agissais souvent dans l'ombre, recueillant au compte-goutte des informations sur certains de mes camarades. Pourtant, je n'avais jamais cherché à en savoir plus sur elle. Je m'étais stupidement restreins à mes camarades de maison, que je pensais être les seuls à pouvoir cacher de lourds secrets. Mais Maya devait avoir des choses à cacher aussi, pour changer si vite de sujet. Je décidais de ne pas l'affoler plus pour ce soir, les Serpentard étaient réputés pour être malins et c'était tout-à-fait ce que j'étais. Aussi, je jouais son jeu, et en posant une main sur ma poitrine je lançais un innocent mais provocateur :

- Moi ? Mes manigances ? Je ne vois pas de quoi tu parles. Vous les Serdaigles qui êtes si Erudits, vous devriez pouvoir formuler à haute voix et de façon intelligible le fond de vos pensées, non ?

Je continuais de la regarder, sans plus aucune trace d'amusement dans les yeux. Je gagnais là inutilement du temps pour ne pas regarder la vérité et surtout les problèmes en face. Je n'allais pas regagner les cachots avant un moment… J'écarquillais légèrement les yeux en entendant son patronus. Tient tient tient, un fennec. Les patronus en disaient souvent plus sur nous-même que les mots, et si Maya pensait-là ne m'avoir donné qu'une information d'une importance relative, c'était en fait très intéressant. Le Fennec comme le renard était un animal très rusé et même si Maya ne semblait pas détenir la moindre parcelle de ruse en elle, peut-être qu'au fond, elle cachait son jeu. Et son rôle de préfète lui allait à merveille puisque ces animaux sortent la nuit pour chasser.

- Intéressant.



Dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PRÉFET SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

PRÉFET SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 252
| AVATARS / CRÉDITS : crystal reed © momo ♡
| SANG : mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: "Surprise en pleine nuit" {Maya & Moran} TERMINE ! Dim 11 Sep - 12:05

Sans aucun doutes, la préfète jugeait Moran de tout son être. Elle n'aimait pas faire ça d'habitude, mettre les gens dans une case sans leur laisser la chance de pouvoir se détacher de l'image qu'ils renvoient. Mais avec le garçon, elle n'arrivait pas à faire autrement. Peut-être qu'il était un gentil au fond, probablement. En revanche, la manière dont il agissait avec la jeune fille brisait tout le bien qu'elle aurait pu lui porter. Elle le trouvait invivable, vil et méchant, un pur serpentard en soit, elle trouvait qu'il appartenait parfaitement à sa maison. Après tout, il n'avait pas été envoyé là par hasard. Il avait commencé vert et finirait vers, c'était ainsi.

Une fois de plus, il répondit avec talent à la réplique de la serdaigle. Elle n'en pouvait plus qu'il ait réponse à tout, elle aurait préféré de loin qu'elle ait une autorité suffisante pour qu'il cesse enfin de négocier et trouver des prétextes par centaines pour échapper à sa sentence. "Je n'ai rien à cacher, Moran." Elle insista sur son prénom, oublié le petit surnom qu'elle lui avait donné plus tôt, elle n'avait plus envie ni d'être ironique, ni d'être amusante, ni même d'engager un énième combat sans fin. De toute façon, il ne trouverait rien, en tout cas elle l'espérait car avoir ne serait-ce qu'une minime chance de contrôler le garçon, c'était déjà une grande fierté pour elle. "Toi en revanche, tu devrais arrêter un peu tout ton cinéma..." Elle comprenait bien qu'il en faisait des tonnes, il jouait un personnage, certes avec un jeu d'acteur remarquable, mais elle n'était pas dupe. Peut-être qu'au fond, la vrai Moran avait de vraies choses à offrir à la brune, au delà de toute cette mise en scène par rapport à la métamorphose. Elle ne lui en fit pas part, préférant garder pour elle ce genre de petites espérances.

Il continuait, toujours plus, jamais il ne perdait de vue son objectif, trouvant en permanence de quoi répliquer. Il attaqua la maison des serdaigles, ouvertement. "Une nouvelle fois, tu nous détournes de notre sujet principal." Elle lui lança un regard noir, la fatigue agissait sur ses nerfs et elle finirait rapidement par en avoir marre de cette situation. Si ce n'était pas leurs notes qui les différenciaient, leur patronus ne semblait pas être la solution non plus. "Intéressant oui." Elle ne savait plus comment aborder Moran, et dire qu'elle aurait pu avoir fini sa ronde il y a déjà quelques temps. Elle se demandait pourquoi elle n'avait pas laissé Sean prendre cette direction, il devait probablement être rentrer dans son dortoir, presque en train de dormir. La préfète enviait le garçon à cet instant précis, surtout que le serpentard n'aurait sûrement pas autant insisté. Les sourcils toujours froncés, elle n'arrivait plus à se calmer intérieurement et le garçon avait du, sans aucun doutes, s'en apercevoir.

dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PRÉFET SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

PRÉFET SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 660
| AVATARS / CRÉDITS : Xavier Dolan by puit sans fond ♥
| SANG : ♣ Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Mon oncle mort.
| PATRONUS : Une pie bavarde
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: "Surprise en pleine nuit" {Maya & Moran} TERMINE ! Dim 11 Sep - 17:10

Je la détaillais pendant qu'elle me disait qu'elle n'avait rien à cacher, en ré-utilisant mon prénom tel qu'il était. Dire cela ne faisait qu'accentuer un peu plus la curiosité que j'éprouvais pour cette fille. Je n'étais pas certain qu'elle soit de sang-pur, je m'en fichais pas mal à vrai dire, elle était de Serdaigle, mais que pouvait-elle bien cacher ? Des choses par rapport à sa famille peut-être, des orientations politiques controversées ? Je plissais les yeux. Nul doute que je trouverai ce dont j'avais besoin. Mais j'avais beau la pousser à bout autant que je le pouvais, rien n'y faisait, et Maya ne manquait pas de revenir sur le sujet principal de notre discussion : mes activités nocturnes. Nier un peu plus ne faisait qu'enfoncer mon cas, mais si j'avouais tout en ajoutant un bémol, peut-être qu'elle pourrait me laisser tranquille, et qu'elle pourrait enfin s'occuper de ses affaires, cette petite fouine.

Je la traitais de fouine alors qu'en fait j'en étais une aussi, c'était assez ironique. Mais Maya commençait à être fatiguée, et peut-être alors serait-elle plus influençable. Sa fatigue allait dans tous les cas jouer en ma faveur. Elle ne voulait plus jouer ou plaisanter. Moi par contre, je n'éprouvais pas la moindre fatigue, je me sentais bien. J'avais de toute façon prévu de rester éveillé longtemps pour mes activités. Alors, ça ne changeait pas trop de ce que j'avais initialement prévu. Elle me demandait d'arrêter mon cinéma. Elle était donc assez perspicace, mais elle devait quand même avoir une assez basse estime de moi… Je pourrais en être effondré mais je dirais presque que cela me faisait plaisir, venant d'elle. C'était comme avec Blackstone, ça. Il n'y avait rien de plus plaisant que de se faire insulter par une personne que l'on détestait.

- Certes c'est vrai, excuse-moi. Je divague.

Je n'avais sans doute jamais dit d'excuses aussi peu sincères. Mais je fis comme si je l'étais et je continuais.

- Je vais être sincère avec toi alors. J'étudie la théorie des transformations humaines parce qu'après tout, étudier n'est pas essayer n'est-ce pas ? Et donc peut-on réellement dire que je fais quelque chose d'illégal ?  

En vérité, j'étais en pleine pratique lorsqu'elle était arrivée et elle m'avait fortement dérangée. Mais lui dire clairement que j'essayais de devenir un Animagi serait stupide et autant aller directement à Azkaban. Mais si une fois encore elle ne me croyait pas, j'évoquerai mon père et une autorisation expresse du ministère et voilà. Elle me ficherait la paix. En faisant cela, elle ne pourra jamais savoir si ce que je disais était vrai alors que si j'évoquais le professeur McGonnagall me donnant éventuellement des cours particuliers, je me tirais un sort dans le pied. Croisant les bras sur ma poitrine où l'insigne de préfet portée dans la journée brillait toujours, je lui lançais :

- Satisfaite ?

Je priais pour qu'elle se satisfasse de cette réponse. Je n'étais pas las de dire des mensonges et de détourner l'attention, mais je voulais surtout pouvoir finir ma nuit à faire ce que j'avais commencé. Dans cette salle, ou ailleurs.

Hors-Rp:
 

Dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PRÉFET SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

PRÉFET SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 252
| AVATARS / CRÉDITS : crystal reed © momo ♡
| SANG : mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: "Surprise en pleine nuit" {Maya & Moran} TERMINE ! Dim 11 Sep - 18:14

Moran Powell s'était excusé. Wahou. Pas qu'elle trouvait une quelconque sincérité dans ses paroles, elle ne doutait pas du fait qu'il faisait ça simplement pour qu'elle le laisse en paix. Mais c'était beau tout de même. Elle  se sentit même soulagée pendant une seconde, c'était peut-être la fin de cette interminable et pesante discussion. Ils allaient peut-être rapidement pouvoir l'un comme l'autre retourner dans leur dortoir et savourer la douceur de leurs draps pour la nuit. La préfète ne rêvait de rien d'autre à ce moment là. Ce qui l'agaçait pourtant c'était que ce sentiment d'avoir gagner la bataille n'était pas plein, elle comprenait bien qu'une nouvelle fois le garçon était en train de jouer avec elle. Il avait bien trop confiance en lui pour qu'elle ait la moindre emprise. Elle ne répliqua pas avant qu'il ne continue lui même la conversation.

Elle comprenait parfaitement qu'en utilisant la carte de la sincérité, il ne faisait que la narguer un peu plus. Mais comment pouvait-il avoir autant d'impact sur elle ? Elle avait toujours eu la capacité de garder son calme, en toutes circonstances. Pas avec lui, c'était comme si elle n'était plus elle même, soumise complètement à la tournure de la conversation. A ce moment là, elle ne sut quoi répondre. La franchise du garçon la laissa sans voix. En soit, il n'avait pas vraiment tord, elle ne l'avait pas surpris en plein sur le fait, il ne faisait que lire ses manuels sur les transformations. Mais un détail interpella la jeune fille. "Pourquoi tu fais ça en pleine nuit alors ? C'est pas comme si il y avait des tas d'endroits où tu pourrais étudier." C'est vrai, il aurait très bien pu faire ça à la bibliothèque, dans son dortoir ou sa salle commune. Et en pleine journée. Son histoire était étrange.

En croisant les bras sur la poitrine, le garçon mit particulièrement en valeur son insigne. Insigne qu'il ne méritait pas, du moins pas à ce moment précis, aux yeux de la jeune fille. Il n'était pas exemplaire ni digne d'imposer un respect que lui même ne prenait pas en compte. Satisfaite ? Il lui demandait à elle, sérieusement ? Elle lui aurait bien fait ravaler. Bizarrement, la position qu'il abordait lui donnait un fort sentiment de haine, qui depuis le début de cette rencontre n'avait pas cessé d'augmenter. Ils étaient maintenant face à face et la préfète n'arriverait plus à retenir son poing pour qu'il vienne s'écraser sur l'épaule du garçon. Elle était ridicule évidemment, il n'allait avoir qu'à peine mal. Et puis, elle était absolument stupide, premièrement elle lui donnerait une victoire considérable et deuxièmement, elle offrirait une chance au garçon de retourner la situation en son sens. Pourtant, c'était vraiment tentant même si de base, elle n'était pas une fille violente, pour dire. Elle regardait le visage du garçon, sa position puis son épaule tout à tour, s'il continuait, ça partirait.

hors rp:
 
dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PRÉFET SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

PRÉFET SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 660
| AVATARS / CRÉDITS : Xavier Dolan by puit sans fond ♥
| SANG : ♣ Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Mon oncle mort.
| PATRONUS : Une pie bavarde
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: "Surprise en pleine nuit" {Maya & Moran} TERMINE ! Lun 12 Sep - 20:48

Je cru voir pendant un instant le soulagement de Maya. Peut-être qu'elle baissait les armes, satisfaite de me voir ainsi m'excuser, m'écraser devant son autorité... Mais non. Hélas pour moi, ce soulagement ne dura pas plus d'une seconde, et je compris que je ne l'avais pas berné avec mes mensonges. En fait, je n'étais même pas sûr qu'ils visaient vraiment à la berner, ou juste à m'amuser. Mon attitude semblait changer la sienne, comme si j'étais au antipodes d'elle et qu'elle se trouvait mal-à-l'aise en ma présence. Chose qui bien évidemment, me satisfaisait pleinement. En fait, si elle était en position de force par rapport à ce qu'elle avait vu et à son statut, elle ne semblait pas jouir de toute son autorité. Et savoir que j'étais responsable de cet échec me faisait autant de peine qu'il me forçait à sourire.  
Mais j'étais assez sûr de mes forces, et je n'avais pas tord dans mes propos. Hélas, elle décela la faille avant même que je ne puisse moi-même me rendre compte du problème que posait mes propos. J'affichais un rictus contrit qui disparût dans la seconde de son apparition. Elle n'était pas si idiote que ça, au fond. Les bras toujours croisés sur ma poitrine, je mis quelques secondes à réfléchir.  

-     Tu as certes raison, mais la salle commune est trop bruyante pour avoir un peu de concentration. Quand aux autres endroits auxquels tu dois penser, eh bien, sache qu'il n'est pas commun d'étudier les Animagi pour un sixième année. Je ne voudrais pas que l'on se pose des questions comme tu le fais justement. Je trouve cela assez dérangeant.  

Cette dernière phrase entraîna un sourire de ma part parce que, ce qui était dérangeant, c'était surtout sa présence, dans cette pièce avec moi, alors que je devrais justement me concentrer pour parvenir à ce but que je visais. En fait, on pouvait aussi se poser des questions sur mes activités dans la salle commune, mais mes pairs étaient bien habitués à voir défiler les choses louches dans la notre salle ou dans les dortoirs. Alors un sixième année qui étudiait les Animagi passerait inaperçu...  
Oui, mais voilà, je ne faisais pas qu'étudier les transformations humaines puisque je devais les mettre en pratique. Mais Maya ne le savait pas... Cependant à la voir je savais qu'elle se doutait de ce que je faisais, parce qu'après tout, j'aurais facilement pu trouver une salle vide en pleine journée. Regardant autour de moi d'un air distrait, j'espérais qu'elle ne remarque pas cette nouvelle faille dans mes paroles.  

Que m'arrivait-il ? Il n'y avait habituellement aucune faille dans mes paroles, c'est-ce qui me rendait si agaçant envers ceux qui ne me connaissaient pas. Et je ne doutais pas que j'agaçais Maya Andrews par ma simple raison d'être mais quand même.
Le problème, c'était que ça me dérangeait surtout moi-même.


Hors RP :
 
Dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "Surprise en pleine nuit" {Maya & Moran} TERMINE !

Revenir en haut Aller en bas

"Surprise en pleine nuit" {Maya & Moran} TERMINE !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Sujets similaires

-
» Débarque en pleine nuit [PV Ninon et JB]
» En pleine nuit
» Une caniche de 3 ans + 5 chiots abandonnés en pleine nuit 55
» Une surprise en plein ménage. (PV: Zora Shaar-lâ)
» Balade en pleine nature / With Caliban Aoeki [TERMINE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Les oubliettes
 :: 
Les souvenirs de Poudlard
-