Venez découvrir et commenter la Gazette de Mai 1975, ici !
C'est les vacances, sur ATDM ! Au programme, croisière autour du monde et camp de vacances version Sang Pur en Transylvanie. Plus d'explications ici ! Vous retrouverez Poudlard à la rentrée, passez un bon été !
Un premier atelier a été ouvert par Mrs Lerouge pour les Sang Pur en Transylvanie. Au programme : entraînement aux sortilèges impardonnables. Vous êtes attendus juste ici !
Venez vous inscrire pour le premier match d'Aquaquidditch de cette croisière !
Pour les nouveaux adultes, n'oubliez pas de nous signaler vos changements de bannières.

Partagez|

Embrouilles et Parchemin - Calypso et Maël

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 70
| AVATARS / CRÉDITS : Lily Collins
| SANG : Sang pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Que sa mère contrôle sa vie
| PATRONUS : Chat
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Embrouilles et Parchemin - Calypso et Maël Lun 5 Sep - 10:00

Calypso lâcha plus qu'elle ne déposa la pile de livre qu'elle tenait difficilement dans ses bras sur la table, produisant un bruit mat qui ne manqua pas de se faire retourner plusieurs élèves, à qui elle décrocha un regard sombre. Une scène des plus habituelles donc. Elle avait choisi une table isolée, entre deux rayonnages loin de la porte, près de la fenêtre. Elle aimait perdre son regard dans le vague quand elle réfléchissait, et quoi de mieux que l'immensité du ciel pour ça ? Et il est commun de dire que le bleu favorise la réflexion. Serait-ce donc pour cette raison que cette couleur représente la maison Serdaigle ?

Tiens c'est vrai ça, je n'y ai jamais réfléchi.. Je reviendrai faire des recherches sur l'histoire et l'explication des blasons plus tard, ça peut être intéressant.. Mais d'abord, autant s'avancer dans les cours.

L'année avait à peine commencé qu'une poignée d'élève non négligeable -dont Calypso- étudiait déjà avec acharnement dans la bibliothèque. Parmi eux, les cinquièmes et septièmes années les plus anxieux à l'idée de passer leurs Buses et leurs Aspics, ainsi que de nombreux élève de Serdaigle (et certain d'autres maisons aussi!) pour qui apprendre était le meilleur des passes-temps.
Ainsi, Calypso avait décidé de s'avancer dans ses cours et plus particulièrement ceux de sortilège, dans lequel elle excellait.  Elle voulait s'assurer par là la note Optimal à ses Aspics dans cette matière, même si elle ne les passait que l'an prochain. Mais bon, personne ne pourrait lui reprocher de prendre autant d'avance, c'était même assez admirable voir inquiétant. Cette volonté de réussir à tout prix et d’emmagasiner le plus d'informations possible était quasi obsessionnelle, mais bon.. Selon la légende, les Serdaigle seraient des excentriques, elle ne fait donc pas exception.

Bon voyons le sommaire.. Patronus ? Hum non, j'ai déjà commencé à le travailler il ne me manque plus qu'une concentration suffisante et un peu de pratique.. Mh. Je pourrai approfondir la théorie sur les sortilèges impardonnables, du même coup je ferai un peu d'histoire de la magie donc. Parfait !

Elle attrapa dans son sac un rouleau de parchemin vierge, une plume neuve ainsi que son encrier qu'elle prit beaucoup de précautions à mettre à son emplacement désigné. Une fois, en deuxième année, elle n'avait pas mit son encrier dans le trou destiné à l'immobilisé et un malencontreux geste du bras l'avait renversé. Sur son devoir, mais aussi sur les livres de la bibliothèque ! Autant dire que la bibliothécaire était furieuse et que Calypso s'en voulait toujours autant d'avoir tâché ces quelques livres ! Ben quoi ? C'est sacré un livre, il faut en prendre soin !
Donc maintenant, deuxième trouble obsessionnel : vérifier l'équilibre de l'encrier toutes les 5 minutes.
Une fois tout son matériel en place, elle saisit le premier grimoire à ses côtés et commença ses recherches. On était samedi, elle avait donc toute l'après-midi devant elle, Maya étant certainement occupé à espionner Arthur ou voir ses amies d'autres maisons.

Au bout d'une heure, le parchemin aux trois-quarts remplis, le bout de ses doigt tâché d'encre, elle releva la tête afin d'observer le ciel. Il lui fallait saisir le sens de cette phrase à la tournure obscure..

Ah tiens, il va pleuvoir.. C'est ceux qui s'entraînent pour les sélections de Quidditch qui vont être content..

Regarder par la fenêtre avait ses risques bien sur, un élément pouvait détourner son attention.. Mais ce n'était jamais aussi important que les cours, l'empêchant de bailler aux Doxy..

Défis et dragées:
 


Dernière édition par Calypso Flint le Mar 6 Sep - 11:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 41
| AVATARS / CRÉDITS : Chace Crawford
| SANG : Sang Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Perdre sa sœur.
| PATRONUS : Un loup.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Embrouilles et Parchemin - Calypso et Maël Lun 5 Sep - 22:27

Son encrier était posé devant lui, sa plume en suspens au-dessus du parchemin. Maël était ici depuis un peu plus de vingt minutes. Contrairement à ce que l'on pourrait croire au premier abord, il appréciait de fréquenter la bibliothèque : c'était un lieu calme, paisible, propice à la réflexion et à l'apprentissage.
Maël était relativement studieux, ce qui, ça aussi, semblait inconcevable quand on le regardait. Il était le premier à faire des gaffes, mais il n'en était pas moins intelligent en ce qui concernait les études. Ses parents, brillants et excellant dans leur domaine respectif, avaient dû lui léguer un peu de leur matière grise. Ils n'étaient pas morts, bien entendu : cela sous-entendait simplement que, parfois, la génétique faisait bien les choses.

Il était venu ici dans le but d'écrire une lettre pour Ellya. Il lui écrivait une fois par semaine, chaque lundi, et elle était presque comme un journal intime pour lui. Étrange, n'est-ce pas ? Sa petite sœur de dix ans à peine était aussi sa confidente... Bien entendu, il ne lui parlait pas des choses trop matures ou trop incompréhensibles pour son âge.
Néanmoins, elle en savait beaucoup sur ses cours, ses blagues, ses quelques victimes, ses amis et... Les gens qui ne faisaient pas partie de ce cercle-ci, dirons-nous. Si ses parents tombaient sur toutes ces lettres, ils le tueraient ! Fort heureusement, Ellya était intelligente et réceptionnait toujours le courrier : si celui-ci était adressé à ses parents, elle le leur donnait. De toute manière, ils n'étaient pas souvent là ; cela n'importunait donc personne qu'elle agisse de la sorte...

« Ma petite Ellya... »

Maël était lancé. Il se mit à écrire à Ellya le déroulement de ces quatre premiers jours à Poudlard. Son premier cours de Divination, qui avait été un régal pour lui - disons qu'il était assez spirituel dans son genre. Son premier cours de Sortilèges, qui n'avait pas été un régal pour lui. Il était moyen dans cette matière-ci. D'ailleurs, il aurait mieux fait de travailler au lieu de se ruer sur cette lettre... Mais il savait qu'il devait terriblement lui manquer, et puis, elle lui manquait aussi. Il imaginait sa frimousse tout sourire lorsqu'elle recevrait sa lettre par hibou...
Il continua à écrire. Il lui parla aussi de Calypso et de son horrible camarade Maya. Il sourit narquoisement à cette pensée : il se faisait un plaisir d'insulter (dans la limite du raisonnable) les deux harpies. Cela ferait rire Ellya. Et crier d'effroi ses parents si ils découvraient un jour ces lettres soigneusement dissimulées quelque part dans la chambre d'Ellya (il ne savait même pas où et ne voulait pas le savoir ; il savait que sa petite sœur était extrêmement maligne et lui faisait confiance.)
Sa lettre devait mesurer aux alentours de soixante-dix centimètres. Ce qui est assez conséquent lorsque l'on parle de choses anodines...
Maël n'avait pas vu le temps passer. Il rangea ses affaires à la hâte après avoir soigneusement mis le parchemin dans une enveloppe, puis se leva dans le but de passer par la volière afin d'envoyer sa lettre. Il marchait d'un pas décidé et pressé. Et fut freiné dans son élan par la vue d'une chevelure brune. Il s'interrompit, son enveloppe à la main, et s'approcha doucement du bureau de Calypso. Il toqua deux coups sur celui-ci.

« Les grands esprits se rencontrent, on dirait.  »

Il haussa un sourcil, mi-souriant mi-narquois. Aucune remarque acerbe cette fois-ci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 70
| AVATARS / CRÉDITS : Lily Collins
| SANG : Sang pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Que sa mère contrôle sa vie
| PATRONUS : Chat
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Embrouilles et Parchemin - Calypso et Maël Mar 6 Sep - 22:14

Calypso était plongé dans ses recherches, prise d'une frénésie certainement propre aux Serdaigles, cette transe où l'esprit prend le pas sur le corps, quand les méninges marchent plus vite que le reste faisant ainsi disparaître la faim, la soif, la fatigue et tout autre désagrément physique imaginable -à l'exception peut-être du sortilège Endoloris bien sur..- Pourtant, cela faisait seulement une heure qu'elle travaillait, la plume dansant sur le parchemin au même rythme que la pluie frappant sur les carreaux, l'averse ayant fini par tomber et plongeant la bibliothèque dans une ambiance brumeuse et mystérieuse..
Les noms de sorcier célèbre, majoritairement des mages noirs connus pour leur facilité à faire usage de sortilège impardonnable se succédaient dans l'esprit de Calypso, celle-ci les retenant petit à petit, découvrant les raisons de leurs crimes ainsi que leurs punitions.. Autant dire que cela ne la mettait pas dans de joyeuse disposition, rappelant bien trop le contexte actuel avec l'ascension fulgurante des Mages Noirs rejoignant l'armée de Vous-Savez-Qui. Venant d'une famille d'une longue lignée de sorcier, Calypso connaissait le poids de ce nom interdit et avait des frissons rien qu'à sa pensée. Cela ne donnait pas vraiment envie de quitter l'enceinte rassurante de Poudlard..

Et de toute façon, je ne sais même pas ce que je veux faire ensuite.. J'ai encore un peu de temps pour y penser mais quand même, j'aimerai avoir plus de piste..

Ces pistes servant bien évidemment à orienter ses recherches complémentaires à ses cours. Prendre de l'avance était primordial afin de ne pas se sentir débordé par les événements, la précipitation dans le travail n'étant pas conseillé pour un apprentissage optimal.. Si elle le cachait bien, son amie Maya lui avait quand même transféré un peu de son angoisse et stress perpétuel à l'idée d'être en retard.

Enfin, heureusement que je suis pas comme elle non plus.. Elle doit frôler la crise d'apoplexie trois fois par jour, incroyable ça.. Qu'est-ce que c'est ça encore ?

« Les grands esprits se rencontrent, on dirait.  » 

Deux petit coups sec avait interrompu ses pensées, suivi bientôt par une voix familière. Chose étrange, si cette voix lui fit une impression désagréable ce n'était pas autant le cas que d'habitude..
Ah mais bien sur, ça manquait de ce sarcasme insupportable dont il usait à l'accoutumé.

« McMillan. Effectivement on ne se quitte plus. » Dit-elle en levant la tête de son parchemin.

Cette année, les Serdaigles et les Serpentards avaient de nombreux cours principaux en commun, faisant se croiser les deux rivaux plus souvent qu'ils le souhaiteraient. Mais pour une fois, et c'était la grande surprise du jour, le ton employé n'était ni narquois, ni moqueur, ni agressif, ni quoi que ce soit de désagréable. Il était juste.. Normal. Ce qui incitait Calypso à faire de même, rendant la scène quelque peu étrange..

Qu'est-ce que ça cache comme coup foireux ça encore, espèce de vipère ? Et pourquoi il dit rien, il attend que je relance la conversation .. ?

D'un geste de la main, main tenant la plume et donc d'un geste de la main et de la plume, elle désigna la lettre que Maël tenait dans sa main.

« Et.. Hum.. Déjà des devoirs à rendre ou simplement de la correspondance à entretenir ? Enfin, l'un empêche pas l'autre remarque.. »

On aurait dit deux inconnus en train d'essayer de communiquer. Mais après tout, c'était en quelque sorte ce qu'ils étaient et cette conversation calme relevait du miracle..

Défis et dragées :
 


Dernière édition par Calypso Flint le Jeu 8 Sep - 13:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 41
| AVATARS / CRÉDITS : Chace Crawford
| SANG : Sang Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Perdre sa sœur.
| PATRONUS : Un loup.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Embrouilles et Parchemin - Calypso et Maël Mar 6 Sep - 22:49

« McMillan. Effectivement on ne se quitte plus. Et.. Hum.. Déjà des devoirs à rendre ou simplement de la correspondance à entretenir ? Enfin, l'un empêche pas l'autre remarque..  »

Elle avait désigné la lettre qu'il tenait fermement dans sa main. La scène était on ne peut plus bizarre. Aussi loin qu'il s'en souvienne, Maël n'avait jamais entretenu de conversation courtoise, polie et, surtout, normale avec Calypso. Pourquoi aujourd'hui ? Allez savoir, sans doute était-ce la pluie qui, plongeant le château dans une ambiance presque onirique, leur avait retourné le cerveau... Néanmoins, tous deux étaient atrocement gênés.

Maël était surpris que Calypso ait ne serait-ce que remarqué ce qu'il tenait toujours dans sa main droite. Il passa sa main libre sur sa nuque, légèrement gêné par la question. Que dire ? Qu'il écrivait à sa petite sœur ? Plus précisément, qu'il prenait un malin plaisir de vipère à dévaloriser Calypso dans ses lettres...? Mh, non. Il n'était pas très doué pour les relations humaines, cela était incontestable et indéniable. Néanmoins, il avait un minimum de bon sens et, même si créer une esclandre était on ne peut plus tentant, cela serait assez stupide de sa part de le faire planté au milieu de la bibliothèque. Et puis, étrangement, il n'en avait pas envie aujourd'hui... Du moins, pas encore. Sans doute était-ce de la lassitude. Même les meilleurs se fatiguent, vous savez ? Et Maël était sans aucun doute l'un des meilleurs en sa matière : faire chier son monde (littéralement).

Il planta ses yeux dans le regard de Calypso, comme pour se donner un semblant d'aise, qu'il ne possédait nullement.

« Je donne des nouvelles à ma famille. »

La gêne était accablante, désormais. Il n'avait absolument pas envie d'entrer dans les détails ; savoir qu'il écrivait à sa sœur ne regardait pas la Serdaigle. Contrairement à presque toute autre personne en situation de malaise, Maël aurait dû bégayer. Pourtant, cela n'était pas le cas : il ne bégayait jamais, sauf si la situation était extrêmement gênante. Il réfléchissait aux mots qu'il employait avant d'ouvrir la bouche et de les laisser s'écouler au-dehors, comme s'il ne voulait pas gaspiller son énergie en doutes et en onomatopées hasardeuses. '' Euh... '', ''bah.. '', ''ben.. '', '' mh.. '' et autres '' hum... '' n'étaient pas totalement naturels chez lui. Sauf cas extrême. Il reprit finalement la parole, après quelques secondes de blanc durant lesquelles Mr. Malaise s'était confortablement installé.

« Et concernant les devoirs, j'ai le même que toi, en Sortilèges. Je ne l'ai même pas encore commencé, les Patronus m'ont l'air assez complexes. »

''Complexes'' était un euphémisme. Il aurait mis sa main à couper que Calypso avait déjà terminé son devoir depuis longtemps - sans doute depuis l'heure suivant le cours en question. Il ne pouvait le nier, elle était brillante. Au moins une qualité chez cette snobinarde...
Maël pouvait presque sentir des regards lui brûler la nuque. Les disputes entre Calypso et Maël étant on ne peut plus fréquentes, presque tous les élèves y étaient habitués - les deux rivaux ne faisaient pas dans la dentelle ni dans la discrétion. Alors les voir parler calmement n'annonçait certainement rien de bon à leurs yeux. Ou bien, Maël était paranoïaque et personne n'avait remarqué leur présence.. Bien que cela semblait improbable : Maël était toujours debout à côté du bureau, quasiment dans l'allée, ne sachant pas où se mettre.

Dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 70
| AVATARS / CRÉDITS : Lily Collins
| SANG : Sang pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Que sa mère contrôle sa vie
| PATRONUS : Chat
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Embrouilles et Parchemin - Calypso et Maël Mer 7 Sep - 12:32

Si la gêne de Calypso était manifeste, ce n'était pas le cas chez Maël. Une qualité qu'on pouvait lui reconnaître et qu'il savait garder son sang-froid avec brio.

En même temps, ça paraît logique pour un serpent.. Sang-froid, serpent tout ça.. Haha pas mal Caly' pas mal, bien trouvé celle-là! Faut vraiment que j'arrête..

Elle parvint à retenir un hoquet -prémice de rire nerveux- à grande peine, cette remarque sur les serpents doublé de la scène étonnante dont elle était une des principales protagonistes lui faisait peu à peu perdre ses moyens. A défaut de rougir et de se cacher derrière ses cheveux en bafouillant -même si elle bafouillait quand même un peu-, Calypso pensait des trucs stupides et en riait, ce qui généralement faisait la surprise et l'incompréhension de son interlocuteur, le contexte ne se prêtant que rarement à une crise de rire. Autant dire qu'elle avait l'air bizarre, là devant son rival.
Encore que, il n'était pas en reste, planté au milieu de l'allée et elle ne risquait pas de faire un effort pour que ça change. Lui parler sans insulte, c'était déjà beaucoup, elle n'allait pas en plus l'inviter à sa table et puis quoi encore !

« Je donne des nouvelles à ma famille. » 

Calypso haussa un sourcil à la pensée de ses voisins impatient de recevoir une lettre de leur fils. Les rares fois où elle les avaient croisé, il lui avait laissé une impression.. Austère. Ah mais, sa petite sœur peut-être ? Il lui semblait bien que Maël avait une petite sœur.. A moins que ce ne soit sa cousine ?

« Oh ! D'accord. C'est pas moi qui risque d'en faire autant.. » La fin de sa phrase avait plus été marmonné qu'autre chose, parlant pour elle même.

En effet, Calypso n'écrivait à sa mère qu'en de rare et ponctuelle occasion, à savoir les vacances. Sauf pour celle de Noël, où elle était tenue d'être présente afin de saluer sa famille, elle restait à Poudlard et prévenait donc sa mère qu'elle ne se verrait que la prochaine fois, à son grand soulagement.
Pour ce qui est du reste de la famille, si ce n'est ces cousins qui eux aussi était à Poudlard, eh bien.. Ils n'étaient pas très proches que ça.

Y a que les sœurs de ma mère qui sont normales en même temps.. Mon grand-père est dingue, extrémiste et insupportable et mes oncles.. Complètement tarés. Mais au moins, ils sont drôles !

« Et concernant les devoirs, j'ai le même que toi, en Sortilèges. Je ne l'ai même pas encore commencé, les Patronus m'ont l'air assez complexes. » 

« Je peux t'aider si tu veux ! »

HEIN ? Mais.. Mais qu'est-ce que je viens de dire moi encore ?!

La remarque avait fusé naturellement, et de façon enthousiaste qui plus est. Dans la salle commune de Serdaigle, il était totalement normal de s'aider dans les devoirs, ainsi chacun demandait et proposait spontanément son aide, l'échange de connaissance ainsi que l'aide dans la recherche étant une habitude ancré dans chaque Serdaigle. Aucun membre de cette maison ne rechignait quand il s'agissait d'aider quelqu'un en difficulté sur ses cours, au contraire ils le faisaient toujours avec un plaisir manifeste.
Mais aider McMillan.. Ce serait quand même une première, événement encore plus surprenant que de discuter normalement avec lui.. Avec un peu de chance, il dirait non .. ?

Défis et dragées :
 


Dernière édition par Calypso Flint le Jeu 8 Sep - 13:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 41
| AVATARS / CRÉDITS : Chace Crawford
| SANG : Sang Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Perdre sa sœur.
| PATRONUS : Un loup.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Embrouilles et Parchemin - Calypso et Maël Mer 7 Sep - 21:46

« Je peux t'aider si tu veux ! »

Enthousiasme. Précipitation. Spontanéité. Envie ? Maël était sidéré. Il se tint là, l'air paralysé. Calypso semblait déjà regretter sa proposition et devait sans doute prier tous les Saints pour qu'il réponde par la négative.

« D'accord. »

'' Qu'est-ce qui cloche chez elle...? Chez nous, même ? Ça doit être un piège. Oui, c'est ça : ça ne peut être que ça. Mieux vaut rester sur ses gardes. '' Elle devait actuellement le maudire, se maudire, et maudire tout ce qui existait en ce bas monde. Il l'aurait parié. Il s'assit néanmoins, n'attendant même pas sa proposition. Tout cela devenait bien, bien trop étrange, et Maël risquait même de ne pas tarder à bégayer si cela continuait ainsi. Il savait que sa question avait fusé avant qu'elle n'ait eu le temps de réfléchir, mais l'occasion était trop belle (pour son devoir et la note qu'il obtiendrait, bien entendu : il ne faut pas exagérer).

Maël ressortit ses affaires : encrier, parchemin, livre, plume. Il fixa Calypso droit dans les yeux, presque d'un air de défi (chassez le naturel, il revient au galop...). Non pas qu'il voulait la provoquer ou créer une nouvelle dispute. C'était presque naturel, chez lui. La situation lui faisant intérieurement perdre ses moyens, il se raccrochait à ce qu'il pouvait - dans le cas présent, à son air hautain. Il finit néanmoins par se radoucir un peu. Au moins, il était assis, et non plus planté au milieu de l'allée comme un cupide élève perdu...

Le silence le mettait atrocement mal à l'aise. Peut-être encore plus que la présence de ses parents, c'était pour dire... D'habitude, il s'arrangeait toujours pour le combler avec des remarques déplacées, des blagues, des bêtises, des insultes. Mais là, rien de tout ça ne semblait être propice. '' Dire quelque chose, il faut que je dise quelque chose... ''

« Ton parchemin est long ? »

Ah bah bravo. Comme si on en avait quelque chose à faire de savoir combien mesurait le parchemin de Mademoiselle-Flint-qui-écrivait-six-mètres-soixante-dix-huit-de-parchemin-juste-pour-faire-sa-crâneuse ! Bon, d'accord, c'était faire preuve d'un peu - beaucoup - de mauvaise foi que de penser cela. Et peut-être d'un soupçon de jalousie. Calypso avait tant de facilités, c'en était presque désespérant...

Il ne laissa rien paraître de ses pensées, se disant que la mettre en rogne ne serait pas d'une grande aide pour son devoir. Il se racla la gorge pour se donner une contenance et se mit à fixer son parchemin, comme s'il était devenu la chose la plus intéressante et passionnante du monde...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 70
| AVATARS / CRÉDITS : Lily Collins
| SANG : Sang pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Que sa mère contrôle sa vie
| PATRONUS : Chat
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Embrouilles et Parchemin - Calypso et Maël Jeu 8 Sep - 13:40

 « D'accord. »

Milles gorgones !! Fichue vipère de.. T'aurais pas pu dire non hein ?! Ben oui bien sûr, l'appât de la super note est bien plus fort que ton honneur mit à mal par le fait de te faire aider par l'élève que tu détestes hein ?! Oooooh, je le hais. Mais comme je le hais !

Calypso fulminait, quiconque l'aurait comprit à l'éclat de haine qui brillait dans ses yeux. Le (pas si) malheureux destinataire était Maël, qui prenait place le plus naturellement du monde à ses côtés, disposant ses affaires sur la table comme s'il faisait ça tous les samedis avec sa partenaire de toujours. Partenaire qui n'appréciait que peu cette attitude désinvolte. Mais trop tard pour faire machine arrière de toute façon ! Elle allait devoir donné un cours particulier à McMillan, rendez vous compte du ridicule de la chose !
Ce dernier ne faisait rien pour arranger la situation, plantant son regard plein de défi dans les yeux de Calypso , l'air de dire « Ben va s'y, change d'avis maintenant que je me suis installé ! Pour quoi tu vas passer hein ? ». Le regard qu'elle lui rendit n'était pas moins défiant, au contraire. Un véritable défi silencieux se déroulait sous les yeux médusés de certain élèves spectateur de la scène. Il était plus qu'étrange de voir Calypso et Maël assis à la même table, et encore plus de voir qu'aucune insulte ne fusait !

Après quelques secondes d'atroces silences plein de sous-entendus, l'air hautain de Maël finit par s'adoucir quelque peu, du moins c'est ce que Calypso croyait. L'atmosphère passa donc d'un coup de tendue à très gênante, aucun des deux énergumènes ne sachant comment parler à l'autre.. Finalement, se fut McMillan qui rompit le silence, d'un timbre moins assuré qu'à l'accoutumé :

 « Ton parchemin est long ? »

Entrée en matière étonnante et qui surprit Calypso, cette dernière ayant totalement oublié ce qu'elle faisait avant qu'il l'interrompe. Elle baissa les yeux sur le dit parchemin et l'enroula précipitamment, comme s'il recelait quelques secrets inavoués.. Ce qui n'était pas le cas, bien entendu.

« Hum, non ça va.. Enfin, ça n'a rien à voir je faisais.. D'autres recherches, ce n'est pas le devoir. Attend je vais le sortir.. »

Elle attrapa son sac et fouilla frénétiquement à l'intérieur, espérant très fort ne pas l'avoir oublié. Elle aurait l'air maligne si c'était le cas tiens..

Où est-il passé par la Barbe de Merlin ?! Je suis quasi sûre de l'avoir prit pourtant, je devais justement le relire.. Ah ! Le voilà !

Calypso fit un peu de place sur la table en poussant les livres empruntés tout à l'heure, déroulant son parchemin en se remémorant ce qu'elle avait marqué dessus. Pas qu'elle ai peur de dire des bêtises à Maël mais bon, autant prévenir qu'essuyer des moqueries non ? Finalement, elle se saisit du livre de sortilège de Maël et l'ouvrit à la bonne page. La gêne se dissipait peu à peu qu'elle passait en mode « professeur ». En même temps, elle devait l'aider pour un devoir de sortilège, qui était sa matière favorite. Ils étaient donc sur son terrain de prédilection..

« Donc.. Flitwick nous a demandé une introduction au sortilège du patronus donc son utilité, ses différentes formes ainsi que la façon d'en obtenir un.. Alors.. »

Elle se lança donc dans une explication détaillé, répondant aux questions de Maël avec facilité tandis que celui-ci consultait son livre et prenait des notes. Pour la première fois de leur vie, Calypso et Maël se comportait comme deux élèves normaux ensemble, pour un peu on aurait pu croire avoir à faire à des amis !

Défis et dragées :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 41
| AVATARS / CRÉDITS : Chace Crawford
| SANG : Sang Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Perdre sa sœur.
| PATRONUS : Un loup.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Embrouilles et Parchemin - Calypso et Maël Ven 9 Sep - 15:50

« Donc.. Flitwick nous a demandé une introduction au sortilège du patronus donc son utilité, ses différentes formes ainsi que la façon d'en obtenir un.. Alors.. »

La tension se dissipa avec les explications détaillées, et très précises, de Calypso. Elle parlait avec aisance, comme si elle récitait un livre qu'elle avait appris par coeur, la passion en plus bien entendu. Ses yeux brillaient, ses gestes se faisaient amples. Elle était totalement imprégnée de son récit. Maël se dit, à cet instant, qu'elle ferait un excellent professeur. Et surtout, un excellent professeur de Sortilèges. Elle était tellement à son aise dans ses paroles et ses connaissances...
Il essaya de se concentrer du mieux qu'il pu. Les Patronus étaient donc une sorte d'énergie, de force positive, résultant d'un souvenir extrêmement heureux. Elle continua dans des détails plus techniques, plus précis, évoquant les différentes formes que pouvaient prendre les Patronus. Maël fut pris d'un très vif intérêt pour le sortilège en question, et se demanda quelle pouvait être la forme de son propre Patronus... Sans doute un serpent. Quoi que... Il n'était pas réellement et entièrement un serpent ! Ca, ce n'était que l'image qu'il voulait bien se donner et, surtout, montrer aux autres. Il n'était pas méchant, au fond... Mais il ne laisserait jamais personne le voir. Sauf Ellya, bien entendu, inutile de le préciser.
Peut-être serait-il un vautour. Ou un rapace.

"Ou bien, une souris. Qui sait. J'ai des airs de rongeur, quand je m'y mets..."

Et voilà qu'il se mettait déjà à décrocher... Il écoutait Calypso à demi, parti dans des rêves de Patronus, dans des suppositions - certaines étaient grotesques, d'autres plausibles, d'autres encore totalement irréalistes. Non, sérieusement, il pensait réellement que son Patronus pouvait être celui d'un chaton aux grands yeux...?
Le sort était, selon la Serdaigle, d'une complexité avancée : rares étaient ceux qui maniaient à leur âge ce sort. Du moins, ceux qui le maniaient avec plus ou moins de perfections. Maël prit cela comme un défi. Quand viendrait le moment où Flitwick leur demanderait de tenter de faire apparaître leur Patronus, il voulait y parvenir rapidement. Bien entendu, pas aussi rapidement que Calypso - elle réussissait presque toujours du premier coup tout ce qu'elle entreprenait dans cette matière-ci.
Pour une fois, il acquit de l'intérêt pour cette matière. Il se demanda aussi quels pouvaient être les Patronus de ses parents... Eux étaient des serpents, sans aucun doute. Peut-être un ragondin nu pour sa mère - par Merlin, ce que ces bêtes étaient hideuses... "Pardon Maman." Sa mère n'était pas vraiment moche. Au contraire. Mais intérieurement, c'était une autre affaire...

Il lui vint alors l'excellente idée de revêtir son armure, d'apposer de nouveau son masque hautain et suffisant sur son visage bien trop doux à son goût. Il ne se sentait pas à l'aise en étant agréable. Comme s'il était mis à nu, comme si ses pensées étaient lisibles sur son visage et dans son regard : il se sentait vulnérable, et il détestait cela. Une fois l'explication de Calypso aboutie, il lança, de son air méprisant et ignoble :

« Wow, merci. Je pourrais, disons... Prendre ton parchemin, histoire de me pencher plus efficacement sur la question ? »

Il haussa un sourcil, sourire en coin. Evidemment, il sous-entendait là de s'inspirer... non, pardon, de recopier le parchemin de Calypso.
Il plaisantait, bien évidemment : il avait son honneur et copier bêtement les dires d'autres élèves n'était absolument pas à son goût. Mais ça, la Serdaigle ne le savait pas. Tout le monde pensait que Maël trichait pour obtenir des résultats satisfaisants, et il en jouait. Il ne réalisa que trop tard à qui il avait affaire, et il ne réalisa que trop tard qu'il avait peut-être touché une corde sensible chez l'élève studieuse...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 70
| AVATARS / CRÉDITS : Lily Collins
| SANG : Sang pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Que sa mère contrôle sa vie
| PATRONUS : Chat
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Embrouilles et Parchemin - Calypso et Maël Dim 11 Sep - 12:33

Calypso était à présent totalement à son aise dans son explication. Elle était même.. Souriante. Calypso Flint souriant à Maël McMillan. Un peu plus et cette situation paraîtrait effrayante tant elle était normale.
Le contenu de son cours et de son devoirs lui venait naturellement, fruit de son apprentissage curieux et intéressé. Il ne lui fallait que peu d'effort -voir quasiment aucun- pour mémoriser ses cours de sortilège. Elle adorait cette matière : après tout, c'était la maitrise de la magie à son état le plus brut et donc le plus pur. Elle ne pouvait concevoir que des sorciers ne pouvaient pas apprécier cette matière. Après tout, c'était ce qu'il les définissait. Le reste, potion divination botanique astronomie etc, n'était que du bonus, voir presque du décorum..

Hum, non pas du décorum quand même.. Ce serait faire preuve de mauvaise foi, le reste est presque aussi fascinant..

Calypso ne se rendait pas compte du temps qui passait, absorbé par son explication. Maël était étrangement calme et attentif. Un peu plus et elle trouverait sa présence sympathique..
Enfin ça, c'était sans compter sur la verve naturelle du jeune homme. Chassez le naturel, il revient au galop..

« Wow, merci. Je pourrais, disons... Prendre ton parchemin, histoire de me pencher plus efficacement sur la question ? »

Je... Quoi ?

Première phase : la stupeur. L'expression de Calypso était comme figé, frappé par la remarque de son camarade si calme il y a quelques instants. Les yeux grand ouvert, elle le fixait, essayant de déterminer s'il blaguait.
Visiblement, non.

« Pardon ..? »

Il se moque de moi, ce n'est pas possible.. Non à bien y réfléchir, c'est totalement possible en fin de compte. Je vais l'étrangler. Je vais VRAIMENT l'étrangler.

Deuxième phase : la colère. Peu à peu, le rouge monta aux joues de Calypso, signe de la tempête en approche. L'avait-il fait exprès pour déclencher un esclandre, ou ne se doutait-il pas des conséquences de sa remarque ? Pourtant, ce n'était pas faute de connaître le tempérament impulsif et coléreux de la Serdaigle, il s'amusait suffisamment à la provoquer pour connaître les résultats de son comportement envers elle..
Sa première expression surprise qui avait prit la forme d'un murmure outrée se mua en voix forte et coléreuse. Volume sonore peu adapté à la bibliothèque, espace de lecture et d'étude où le silence est maître, tout le monde sait ça. Mais Calypso semblait l'avoir oublié. La faute à qui ?

« T'es sérieux McMillan ?! Tu.. Tu oses me dire ça alors que ça fait 10 minutes que j'essaie de t'aider ?! J'étais pas obligée tu sais !! Et toi tu.. Tu veux juste me prendre mon parchemin pour le recopier ?!! T'es vraiment qu'un..»

 « Mlle Flint !! Baissez d'un ton immédiatement ! Et vous et votre camarade, allez vous calmer dans le couloir !! Que je ne vous revoie plus à la bibliothèque aujourd'hui ! Allez, du balais ! Hurler dans la bibliothèque et puis quoi encore.. »

Le ton de Mme Pince, la bibliothécaire était sans appel, et c'est avec un regard haineux que Calypso rangea -jeta- ses affaires dans son sac, en silence, pour ensuite partir en trombe, Maël sur ses talons, sous les regards intrigués et moqueurs des autres élèves.
Une fois dans le couloir, Calypso continua d'un bon pas vers l'autre bout du couloir, avant de stopper net pour revenir furibonde sur ses pas.

Non non non, trop facile. Il va pas s'en tirer comme ça. Je devais l'étrangler.

Elle se planta donc devant Maël pour lui enfoncer son doigt dans le plexus, l'air toujours aussi furieuse.

« Tu sais ce que t'es McMillan ? T'es qu'un foutu connard incapable de penser à quelqu'un d'autre que sa misérable petite personne !! Et dire que j'ai cru que tu pouvais être quelqu'un de sympa ! »

Un peu plus, et elle le frapperait. C'était pas exclu qu'elle ne passe à l'action si Maël persistait dans son petit numéro tellement insupportable d'ailleurs..

Défis et dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 41
| AVATARS / CRÉDITS : Chace Crawford
| SANG : Sang Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Perdre sa sœur.
| PATRONUS : Un loup.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Embrouilles et Parchemin - Calypso et Maël Dim 11 Sep - 13:39

Corde sensible. Bingo. La Serdaigle se figea, ressemblant étrangement à... Une statue. Sa bouche était entre ouverte et ses yeux étaient presque exorbités. Apparemment, elle ne l'avait pas vu venir. Étrangement, Maël était plein d'appréhension : il avait dépassé les bornes, il le savait. Trop tard...

« Pardon...? »

Elle ne le connaissait effectivement pas assez pour savoir qu'il n'était pas aussi stupide. Certes, balancer ce genre de phrase était déjà d'une stupidité assez importante. Mais recopier le parchemin de celle qui prend le temps de lui expliquer un cours ?
Bon. Il fallait dire que Maël faisait tout pour passer pour le cancre, le tricheur, le salopard. Il ne pouvait donc pas vraiment lui en tenir rigueur, n'est-ce pas...? Oh. Si. Il pouvait. Le visage de Calypso vira progressivement au cramoisi. Il ignorait qu'un visage au teint aussi blanc et égal pouvait se parsemer d'autant de plaques rouges... C'était assez disgracieux, d'ailleurs. Même le duvet sur le nez de Calypso n'était plus visible - son nez avait lui aussi rougi.

« T'es sérieux McMillan ?! Tu.. Tu oses me dire ça alors que ça fait 10 minutes que j'essaie de t'aider ?! J'étais pas obligée tu sais !! Et toi tu.. Tu veux juste me prendre mon parchemin pour le recopier ?!! T'es vraiment qu'un..»


La bibliothécaire les congédia de façon extrêmement expressive et directe, privant Maël d'une réponse. Il ne l'avait jamais entendue s'exprimer à un tel niveau de décibel. Il ressassa les paroles de la Serdaigle. '' Bon sang, ce qu'elle est cupide. Stupide. Susceptible. ''
Il lui emboîta le pas dans le couloir. Elle s'éloigna, ce qui le surprit. Ah. Elle revint sur ses pas - cela aurait été bien trop étonnant qu'elle s'en tienne simplement là.

Puis, d'un geste rageur, elle enfonça sont doigt sur son plexus solaire d'un geste qu'elle aurait sans doute voulu douloureux. Le contact de son doigt provoqua en lui une décharge électrique. Extrêmement désagréable. Écœurante, même. Il détestait les contacts physiques. La colère monta subrepticement en lui, comme la lave d'un volcan remontant celui-ci. Son cœur s'accélérera, battant dans ses temps et dans ses veines. Son air hautain et suffisant disparut en un clin d'œil, remplacé par de la rage pure. Et elle en rajoutait...

« Tu sais ce que t'es McMillan ? T'es qu'un foutu connard incapable de penser à quelqu'un d'autre que sa misérable petite personne !! Et dire que j'ai cru que tu pouvais être quelqu'un de sympa ! »


Oups. Elle aurait sans doute dû se taire. Les yeux de Maël devinrent légèrement fous. Il retira violemment le doigt de Calypso, qu'elle avait enfoncé à plusieurs reprises tout en parlant, comme pour appuyer ses dires. Adieu, la délicatesse.

« Tu. Ne me touches. Pas. »


Sa voix était devenue plus grave, presque menaçante. Il paraissait que, parfois, la voix des gens en colère adoptaient la voix dite '' d'alpha '' - comme chez les loups. Une voix imprégnée d'autorité, de rage et de menace. Il continua, se mettant progressivement à hurler :

« Tu crois vraiment que je me serais abaissé à recopier ton stupide parchemin ?! Par la barbe de Merlin, c'est toi qui as un problème ! Madame se croit tellement intelligente qu'elle pense que je dois avoir recours à ce genre de pratique pour récolter des notes satisfaisantes ?! Redescends sur terre, ma petite ! Tu es tellement brillante qu'apprendre l'art du second degré ne devrait pas être trop compliqué pour toi, n'est-ce pas ? Crois-moi, ça pourrait t'aider dans certaines situations ! C'est toi la foutue connasse. Une foutue connasse imbue de sa petite personne. »

Il s'était mis à s'égosiller. Son visage à lui était brûlant, ses mains - ou plutôt ses poings - tremblaient, ses sourcils étaient froncés. Et dire qu'il l'avait trouvée brillante et intéressante ! Elle n'était qu'une gamine stupide et égocentrique. Il resta planté là. Hors de question qu'il parte. C'était stupide, mais il voulait que ce soit elle qui s'en aille, comme si elle admettait ainsi qu'elle avait tort, comme si elle capitulait. Après tout, c'était elle qui l'avait menacé, elle qui s'était emportée et elle qui l'avait insulté. Il n'avait fait que lui rendre la pareille.
Bon, d'accord, c'était lui qui avait instauré l'élément déclencheur... Mais ça, il ne l'admettrait pas. Son ironie stupide faisait partie intégrante de lui, et il ne s'en priverait certainement pas pour une égoïste susceptible et orgueilleuse !
Il la défia du regard, silencieux. Sa respiration était bruyante et incontrôlée. Il ne faisait même pas attention au monde autour de lui ou aux éventuels spectateurs qui aurait pu s'égarer là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 70
| AVATARS / CRÉDITS : Lily Collins
| SANG : Sang pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Que sa mère contrôle sa vie
| PATRONUS : Chat
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Embrouilles et Parchemin - Calypso et Maël Dim 11 Sep - 15:03

La réaction de Maël fut immédiate. Immédiate et légèrement effrayante. Son regard avait perdu toute étincelle méprisante et moqueuse pour ne plus être qu'enragé. Aïe. Très mauvais plan d'énerver un Serpentard. La plupart était sans scrupule. Et nul doute que Maël avait l'air de faire partie de ceux-là. Quand il lui saisit violemment la main pour la dégager de son torse, de façon plutôt brusque cela va sans dire, Calypso eut peur. Il avait l'air prêt à lui faire du mal.

 « Tu. Ne me touches. Pas. »

Le message était suffisamment clair pour que Calypso évite de recommencer, et même assez efficace pour qu'elle recule légèrement. Elle aurait préféré se mettre hors de portée de Maël, mais ça aurait été avouer sa faiblesse, sa peur.. Et il en était hors de question, mieux valait être en.. Danger.

Il va quand même pas me frapper non .. ? Il aura pas le temps de sortir sa baguette sans que je fasse de même mais me mettre un coup par contre, je ne le verrais pas venir..

Mais Calypso n'était pas au bout de ses peines. La réaction de son camarade fut bien plus violente qu'elle ne l'aurait imaginé.. Elle ne s'attendait pas du tout à une telle réplique haineuse. On était bien au-delà des simples moqueries habituelles : là, c'était de la colère et de la haine à l'état brut.

Mon STUPIDE parchemin ?! Que je ne connais pas le second degré ?! Que.. Que je suis une foutue connasse imbue de ma personne?!!

De rouge écarlate, Calypso devint livide, ne s'attendant pas du tout à ce genre d'insulte. Bon après tout, c'est elle qui avait commencé mais il l'avait cherché à la provoquer, alors qu'elle lui rendait service sans rechigner ! Mais on récolte ce que l'on sème, même quand on s'y attend le moins..
Elle resta quelques secondes pétrifié, le regard fixé sur un Maël fulminant, les poings tout aussi serré l'un que l'autre. S'ils le pouvaient, ils se serait étripés.

Mais avant.. Explosion dans 3... 2.. 1...

 «Pardon ? PARDON?! C'est MOI la foutue connasse alors que j'ai essayé de t'aider ?! Mais va te faire foutre McMillan !! Va te faire voir ! Arrête de projeter tes défauts sur les autres parce que t'assumes pas ! J'aurai peut-être pu comprendre ton second degré si tu me harcelais pas à longueur de temps pour me faire chier! Sans déconner, c'est quoi ton problème ? Je te plais c'est ça ? Et tu assumes tellement pas que tu préfères me rendre la vie impossible ? C'est ça hein ? »

Calypso était tellement hors d'elle qu'elle n'avait même plus peur de dépasser la limite, par ailleurs déjà franchie. Si le regard de Maël l'avait impressionné quelques instants auparavant, ce n'était plus le cas, au contraire, elle le défiait du regard, les yeux remplis de colère fermement planté dans ceux de Maël.

Allez va s'y frappe moi que j'ai une raison de t'envoyer un maléfice comme j'en rêve depuis des semaines.. C'est toi qui sera en tort de toute façon. Je sais que tu en meurs d'envie de toute façon, ça tombe bien moi aussi..

Si aucune de ces pensées n'étaient prononcé à voix haute, c'est clairement ce que clamer son attitude pleine de défiance. C'était stupide et imprudent, mais il était hors de question de se laisser insulter sans rien faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 41
| AVATARS / CRÉDITS : Chace Crawford
| SANG : Sang Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Perdre sa sœur.
| PATRONUS : Un loup.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Embrouilles et Parchemin - Calypso et Maël Mer 14 Sep - 15:36

«Pardon ? PARDON?! C'est MOI la foutue connasse alors que j'ai essayé de t'aider ?! Mais va te faire foutre McMillan !! Va te faire voir ! Arrête de projeter tes défauts sur les autres parce que t'assumes pas ! J'aurai peut-être pu comprendre ton second degré si tu me harcelais pas à longueur de temps pour me faire chier! Sans déconner, c'est quoi ton problème ? Je te plais c'est ça ? Et tu assumes tellement pas que tu préfères me rendre la vie impossible ? C'est ça hein ? »

Les poings de Maël étaient toujours serrés. Plus le discours de Calypso avançait, plus il se demandait comment il était possible d'être aussi abrutie. Bien entendu, la toute dernière partie de son discours sans queue ni tête était celle qui marqua le plus Maël. Et celle à laquelle il s'attendait le moins.

Un éclair déchira le ciel nuageux au-dehors. Reflet de l'humeur ravageuse des deux élèves. La pluie tombait à un tel niveau que seuls des filets étaient visibles à travers les fenêtres. L'ambiance était grisonnante, presque sinistre. Les yeux de Calypso lançaient désormais des éclairs à Maël.

Maël, qui se mit à rire. D'un coup, tout à trac, sans prévenir. Un rire entre le mépris et... La sincérité. Il riait réellement. De bon cœur. Sa haine se dissipa tant la répartie de Calypso avait été absurde. Tant il ne s'était pas attendu à un argument aussi improbable et stupide. Inconcevable. Néanmoins, il n'allait pas s'arrêter là : ce serait bien trop simple.

« Ouais. »

Il ne riait plus mais souriait toujours en coin. Il l'aurait bien frappée quelques secondes plus tôt, ce n'était l'envie qui lui manquait. Mais, tout de même, il avait des principes... On ne frappait pas une fille. Et surtout pas une fille aussi naïve et imbécile.

« Ouais la Serdaigle. Tu me fais de l'effet. Merci de l'avoir dit pour moi : cela m'ôte des tonnes de honte. »

Impossible de dire physiquement si il mentait. Il souriait mais son regard s'était fait dur et impénétrable. Bien entendu, tout ceci n'était que pur baratin destiné à semer le doute en Calypso, à se venger du fait qu'elle ait pu croire quelque chose d'aussi bête. De plus, Maël avait toujours les pommettes légèrement rouges dûes à la rage - rapidement - passée. Cela rajoutait en crédibilité. Il ne cilla pas du regard, fixant toujours Calypso intensément.

Il avait été stupide de s'emporter de cette manière. Il avait été faible, et avait par ailleurs laissé découvrir une chose : le toucher le mettait hors de lui. Il fallait qu'il soit plus prudent à l'avenir et qu'il ne rentre pas dans le jeu de la Serdaigle. La colérique frustrée et incomprise, c'était elle. Pas lui. Lui était celui qui la '' harcelait à longueur de temps '', comme elle le disait si bien elle-même. La vérité était que s'il la harcelait elle spécifiquement, c'était parce qu'elle faisait une proie facile : enflammable, sur les nerfs, avec du répondant. Amusante. Distrayante. Mais en aucun cas il n'avait jamais ressenti d'attirance pour elle : elle n'était pas moche, mais son foutu caractère de cochon rendait impossible toute naissance de pensée de ce genre.

''Alors, que vas-tu répondre face à ça, Flint ? ''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 70
| AVATARS / CRÉDITS : Lily Collins
| SANG : Sang pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Que sa mère contrôle sa vie
| PATRONUS : Chat
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Embrouilles et Parchemin - Calypso et Maël Jeu 15 Sep - 11:58

Un rire. Un vrai rire, quoi que méprisant sur les bords. Un rire amusé, aussi soudain que les éclairs déchirant le ciel. Un rire qui fit l'effet d'un coup de poing à Calypso. Qui lui fit prendre compte de l'absurdité de ce qu'elle venait de dire à Maël sous le coup de la colère. Lui plaire ?! N'importe quoi, comment un gars aussi odieux et tourner sur lui même pourrait s'intéresser à quelqu'un d'autre que sa petite personne ? Stupide, vraiment. Et dire qu'elle l'avait prononcé à haute voix ! Un léger sentiment de honte fit surface, ses joues rouge de colère passant à un rouge d'embarras, différence imperceptible mais pourtant bien là.

Au moins, ce rire impromptu avait quelque peu calmer la tension, les deux élèves n'étaient plus à deux doigts de s'étriper, même si un rien suffisait à les faire exploser. En l'occurence, toucher son égo pour Calypso et toucher Maël tout court.

« Ouais. »

Nouvelle claque pour Calypso, qui ne s'attendait pas du tout à cette réponse et qui ouvrit grand les yeux. Cependant, après un regard au petit sourire en coin qu'arborait son rival, elle revit son jugement.

Pff.. Évidemment que non, il essaie juste de trouver de quoi se foutre de ma gueule en me faisant croire que je lui plais.. Si c'était le cas, et ça ne l'est certainement pas, merci Merlin, il ne l'admettrait certainement pas aussi facilement, ça non ! Au contraire, il aurait bien trop honte. Puis de toute façon, je ne peux PAS lui plaire. Son type de fille ça doit être les gourdasses éperdues d'admiration prête à tout pour lui montrer à quel point il est exceptionnel.Beurk, ça me dégoute rien que d'y penser..

« Ouais la Serdaigle. Tu me fais de l'effet. Merci de l'avoir dit pour moi : cela m'ôte des tonnes de honte »

Calypso, désormais calmé, s'autorisa un sourire ironique elle aussi. Il voulait jouer ? Parfait. Il devait se douter de la démarche de Calypso, cela faisait assez longtemps qu'ils se disputaient pour savoir qu'elle ne rendait pas les armes aussi facilement.. Elle avait d'ailleurs une idée diabolique derrière la tête.. Il y avait de forte chance que Maël devine son petit jeu, mais il fallait qu'elle lui montre qu'elle ne se démontait pas aussi facilement, contrairement à ce qu'il c'était produit dans la bibliothèque..
Rentrant dans son rôle, elle fit un énorme soupir de soulage et entortilla une de ses boucles brunes autour de son doigt en jetant un petit regard par en dessous à Maël. Elle en faisait des tonnes.

« Vrai.. Vraiment .. ? Je.. Oh, Maël je suis tellement émue.. Je n'osais pas te l'avouer mais.. Mais c'est réciproque tu sais.. »

Elle lui offrit même un petit sourire timide, ayant le plus grand mal à garder son sérieux. Par Merlin, que ce genre de fille ne lui ressemblait absolument pas ! Un peu plus et elle oserait se coller contre lui, mais vu sa réaction de tout à l'heure, mieux valait ne pas tenter de le toucher une seconde fois, cela en allait de sa survie !

« Mais.. Comment allons nous le dire aux autres .. ? Ils risquent de ne pas accepter notre couple.. »

Euaaaargh.. Notre couple. Maël et moi. Fais de ton mieux pour ne pas vomir Calypso!!

Défis et dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 41
| AVATARS / CRÉDITS : Chace Crawford
| SANG : Sang Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Perdre sa sœur.
| PATRONUS : Un loup.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Embrouilles et Parchemin - Calypso et Maël Lun 19 Sep - 11:52

Maël était fier de l'effet de stupeur qu'avait provoqué sa phrase. Et déçu de la réaction qui précéda : elle avait compris. Il le vit à l'étincelle brillant dans son regard sombre.

« Vrai.. Vraiment .. ? Je.. Oh, Maël je suis tellement émue.. Je n'osais pas te l'avouer mais.. Mais c'est réciproque tu sais.. »

Il dut se retenir de pouffer littéralement de rire lorsqu'elle commença son numéro de charme, composé d'entortillement capillaire, de regard de biche et de sourire mielleux et gêné. Mais il ne laissa rien paraître comme précédemment cette fois-ci : il avait un plan... Il ne pouvait pas le nier, elle était très bonne actrice et aurait pu être parfaitement crédible s'il ne l'avait pas connue aussi bien. Même s'ils se détestaient, ils se connaissaient par cœur : il aurait dû se douter que sa propre attitude suffisante et son soudain changement de tempérament le perdrait... Ceci dit, ce petit jeu l'amusait beaucoup. Il était temps de pousser le vice encore plus loin...

Il ouvrit de grands yeux suite à la phrase de Calypso. Il fit semblant d'être dérouté, regarda nerveusement autour de lui. Fit semblant de la croire, et fit semblant de croire qu'elle l'avait cru : ce casse-tête était insoutenable, certes, mais c'était très drôle. Et là, aucun doute : elle penserait qu'il était naïf et, certainement, qu'il l'avait crue... Il en jubilait d'avance. Il se rabaissait volontairement pour mieux la piéger.

« Mais.. Comment allons nous le dire aux autres .. ? Ils risquent de ne pas accepter notre couple.. »

Il fixa de nouveau son regard dans celui de Calypso, il ne fallait surtout, surtout pas trop surjouer. Ne pas rire. Et il fallait faire en sorte que son regard soit impénétrable. Ses épaules étaient légèrement voûtées. Il essaya de parler, mais sa voix dérailla - volontairement, bien que ça aussi, Calypso ne pouvait pas le deviner.

« Ehm... Il est peut-être un peu trop tôt, non ? »

Il la priait presque du regard. Comme s'il pensait que son numéro avait fait mouche et qu'il était persuadé que Calypso nourrissait réellement des sentiments à son encontre. Pure fiction - fort heureusement ! Avec de la chance, elle penserait qu'il était assez crédule pour y croire, et qu'il essayait de s'extirper de cette situation délicate, qu'il avait par ailleurs lui-même instaurée et établie. Une vraie mise-en-abîme situationnelle. En somme, de quoi totalement apaiser sa rage et le distraire...

Il se demanda jusqu'à quel point ce petit jeu pouvait durer. Si elle y croyait réellement, tout cela pouvait prendre des proportions assez gênantes et dramatiques... Enfin, pour le moment, il trouvait cela bien trop attrayant pour arrêter là. Et si les choses allaient plus loin, alors tant mieux ! Ce serait encore plus drôle. De toute façon, personne ne croirait jamais un mot de cette histoire, ce qui empêcherait Maël de mourir de honte face aux autres, et plus spécifiquement face aux autres Serpentards.

" Plutôt mourir que d'approcher d'aussi près cette hyène ! "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 70
| AVATARS / CRÉDITS : Lily Collins
| SANG : Sang pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Que sa mère contrôle sa vie
| PATRONUS : Chat
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Embrouilles et Parchemin - Calypso et Maël Jeu 22 Sep - 17:41

La jeune bleue ne put s'empêcher de plisser les yeux, suspicieuse. S'il y a quelques instants de ça, le numéro de son camarade lui avait paru totalement clair et limpide, là par contre.. Soit il était extrêmement bon acteur, pas impossible. Soit il était sincère. Carrément impossible. Quoi que.. Quand elle avait lançé la phrase fatidique sous le coup de la colère « je te plais McMillan ?! » cela lui avait paru probable, et somme toute logique avec le harcèlement continuel de Maël. On ne pouvait décemment pas être autant sur le dos d'une seule et même personne depuis des années sans nourrir quelconque intérêt à son égard non ? A moins d'être particulièrement vicelard, pénible et obsessionnel, ce qui collait plus à l'image qu'elle se faisait de lui.
Il y avait autant de pour que de contre, faisant hésiter Calypso sur la conduite à adopter.

Si elle n'avait pas autant d'orgueil, elle aurait choisi la fuite. Solution la plus simple et évidente, qui se serait prolongé par éviter constamment Maël. Au moins, elle aurait la paix, et n'aurait pas à répondre.
Mais d'un autre côté, une sorte de côté pervers la poussait à jouer. Hors de question qu'elle capitule la première dans le cas où lui aussi jouait, et sinon hors de question de perdre la façe en revenant sur ce qu'elle avait dit plus tôt, même si c'était un mensonge éhonté.

Mais en même temps, comment je pouvais savoir qu'il réagirait comme ça moi aussi ?! Pourquoi il a l'air aussi sérieux et timide d'un coup ?

Mais principalement, la chose qui la poussait à rester planter devant lui dans une telle hésitation, chose qu'elle n'admettra jamais, était le fait qu'elle ne voulait pas à avoir à éviter Maël par la suite. Bon, cela risquait peut-être d'arriver quand même, mais elle aurait essayé de sauver ce lien, si ténu, si rageant, si pénible soit-il, mais ce lien quand même.
Sans le jeune homme aussi arrogant, la vie au château serait bien ennuyeuse, et ce fameux côté pervers lui faisait prendre un certain plaisir dans ces joutes verbales constantes. Elle aimait cette rivalité, comme elle lui manquait l'été. Ça lui permettait d'avoir un but, de se pousser à toujours faire mieux, juste pour écraser le Serpentard. Envie et motivation pas très noble certes, mais ô combien efficace pour la motiver !
On pouvait peut-être justifier ça par l'habitude, après tout cela faisait quelques années qu'il se battait à tout bout de champs, et par la force des choses, Maël faisait parti de sa représentation de la vie au château. S'il n'était plus là pour lui rendre la vie impossible, il manquerait un peu de couleur au tableau..

Très bien. Moi aussi je peux jouer la comédie aussi bien que toi McMillan. Enfin, si tu joues la comédie et par Merlin j'espère que c'est le cas..

Prenant son courage à deux mains, Calypso baissa la tête, dans une timidité digne d'une jeune licorne effarouché et d'un geste tout aussi timide -et très méfiant- elle effleura du bout des doigts l'écusson sur l'uniforme de Maël, l'air de le toucher-sans-trop-oser-non-plus.

« Oui.. Oui tu as raison.. Il vaudrait mieux qu'on.. Se voit en secret.. Comme maintenant.. »


Une idée lui trottait derrière la tête. Idée qui pouvait bien évidement se retourner contre elle mais au diable la précaution, elle s'était bien trop enfoncé dans la bouse de dragon pour faire machine arrière.

« Et si.. Si on allait dans un coin plus tranquille ? On pourrait nous voir là.. »

Par la barbe de Merlin mais dans quoi tu vas te fourrer encore ?! Tout ça pour le tester.. Tu es dingue ma pauvre fille, complètement dingue. Serre les dents et évite le rictus de dégoût surtout.

Dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Embrouilles et Parchemin - Calypso et Maël

Revenir en haut Aller en bas

Embrouilles et Parchemin - Calypso et Maël

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» Calypso.
» Un parchemin sur la table
» J'ai en ma possession un parchemin magique qui conduit à un souterrain !
» Calypso Acuos ; Maitre Jedi
» Un petit bout de parchemin qui dépasse..

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Les oubliettes
 :: 
Les souvenirs de Poudlard
-