C'est la rentrée sur ATDM, tous à bord du Poudlard Express !
La liste des préfets et des capitaines a été affichée, n'hésitez pas à aller la consulter sur le panneau d'affichage !

Partagez|

"Réunion de famille ou Règlement de compte ?" { Calypso F. & Basil }

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 431
| AVATARS / CRÉDITS : Colin Farrell by MARTYR
| SANG : Mon nom parle pour lui-même.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père
| PATRONUS : Une panthère
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: "Réunion de famille ou Règlement de compte ?" { Calypso F. & Basil } Dim 11 Sep - 18:59

Je suivais père en silence, désireux plus que quiconque de retourner chez moi, à Londres. Hélas, réunion familiale et invitation l'y obligeaient, je ne pouvais pas me dérober. Et ce n'était pas l'envie qui m'en manquait. Mais ne pas venir aurait donné une mauvaise image de ma famille, et même si cela me faisait plaisir, je ne pouvais pas encore prendre le risque. Morfin et Merrick nous suivaient avec ma mère et semblaient tous les trois prits dans une conversation que je ne souhaitais pas suivre. Par protocole et surtout par politesse mes parents avaient décidé de nous faire transplaner tous en ensemble en même temps devant la maison des Flint. Cette lointaine famille que je ne connaissais qu'à peine, mais dont j'avais, en mal, entendu parler par mon père nous invitait chez eux. Sans doute pour bien se faire voir, et ils avaient raison car mes parents aimaient être invités. Ils avaient l'impression qu'on leur accordait de l'importance.

Mais les Flint avaient pourtant eut le malheur de déshonorer le lien que nos familles avaient liés, si bien qu'ils avaient été rayés de l'arbre généalogique. Mais "heureusement" selon mon père, certains dans cette famille savaient encore où allaient les priorités. Et comme j'étais le plus jeune de mes frères (enfin, à deux ans près j'aurais pu échapper à la corvée), je devais discuter un peu avec les membres des Flints qui étaient les plus jeunes. Mon père voulait en fait savoir si ces gens étaient encore fréquentables, où s'il fallait les laisser de côté, là où semblait être leur place.

Je n'avais pas rechigné en entendant mon père me demander de faire une telle chose. J'avais l'habitude de devoir faire les corvées, et manipuler les gens était ma spécialité. La preuve, je manipulais ma propre famille depuis plus de vingt ans, et ces idiots ne c'était jamais rendu compte de rien !  J'attrapais le bras de mon frère Morfin qui lui-même se tenait à Ollender et je me sentis soudain partir, avec cette sensation nauséeuse que provoquait le transplanage, mode de transport que je détestais autant que les balais. Il était inconvenant d'utiliser la poudre de cheminette alors… La demeure devant laquelle nous étions était très belle et surtout (heureusement pour ma mère) entretenue.

C'est donc en silence et avec un air poli sur le visage que mon père, en bon chef de famille toqua à la porte pour signaler notre présence. Début du repas pour certain, début du calvaire pour d'autres.


Dragées:
 


Dernière édition par Basil Carrow le Lun 12 Sep - 21:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: "Réunion de famille ou Règlement de compte ?" { Calypso F. & Basil } Lun 12 Sep - 14:55

Le manoir des Flint était en effervescence depuis maintenant une journée entière, sous l'impulsion d'Octavius Flint, grand-père de Calypso. Depuis la disparition d'Avalon, son fils aîné, c'est lui le patriarche et gérant du manoir, aidé par Eleanore anciennement Chateauroux. Ce fait déplaît d'ailleurs fortement à Octavius, mais gare à celui qui refuse quelque chose à Eleanore, femme au tempérament de feu et aux dents acérés.. Elle s'est donc naturellement imposé comme maîtresse du manoir, au grand dam du patriarche, mais aussi à celui de sa fille qui ne supporte pas l'autorité de sa mère ainsi que les idéaux de son grand-père.
C'est donc une famille conflictuelle qui s'apprête à recevoir la famille Carrow, ces derniers traînant une réputation terrible.. Murmures et bruits de couloir, ou bien vérité inavoué ? Nulle personne n'appartenant au cercle familial très secret des Carrow ne peut affirmer la véracité de ses cadavres dans le placard.. Mais aucune appréhension ne vient troubler Eleanore à l'idée d'accueillir de telles personnes dans sa maison. Après tout, elle n'a rien demandé et peu de chose à prouver. Pour Octavius par contre.. Les enjeux sont bien plus grand : quoi de plus ambitieux que de vouloir offrir la gloire à sa famille et ses héritiers ? Calypso, elle, ne ressent que de l'ennui à devoir dîner avec de lointain cousin dont elle n'a jamais entendu parler. Une corvée de plus, comme si supporter sa mère n'était pas suffisamment difficile..

Des coups secs viennent troubler la quiétude de Calypso, cette dernière laissant échapper un profond soupir qui lui par contre, n'échappe pas à l'examen minutieux d'Eleanor, s'étant permise d'entrer sans l'autorisation de sa fille.

« J'espère que tu es prête jeune fille, les Carrow ne devraient plus tarder. » La seule réponse fut un vague grognement émergent du livre derrière lequel se cachait la dite jeune fille.

« Et il hors de question que tu nous fasses honte lors de repas, j'ose espéré que tu te comporteras avec un minimum de dignité et d'éducation. Sinon.. »

« Mais pour qui tu me prends sérieusement ?! »

Malgré son air indigné, Eleanore n'eut pas le temps de répondre, interrompu par le cri strident d'Octavius, signalant l'arrivée imminente des Carrow. Effectivement, il était quasi 19h et nul doute qu'ils ne seraient nullement en retard..
Eleanore quitta la chambre avec un dernier regard courroucé pour sa fille et alla se poster près de la porte. Elle arrivait juste à temps, des coups sonores retentirent dans le hall d'entrée de belle taille, annonçant la présence de leurs visiteurs prestigieux.

Avec un sourire de circonstance, Eleanore ouvrit la porte et salua Olender Carrow et sa femme d'un signe de la tête respectueux avant de les inviter à entrer. Octavius se précipita presque pour serrer la main vigoureusement au chef de famille, un sourire quasi béat d'admiration sur les les lèvres. Calypso se tenait légèrement en retrait, examinant attentivement ses cousins. Aucun ne lui fit bonne impression, malgré leurs airs propres sur eux, ils puaient la suffisance à plein nez.

« Voilà nos deux familles enfin réunies après de longues années.. C'est une chose à fêter, j'ose espérer que le repas sera à la hauteur de l’événement ! » s'exclama Octavius, l'enthousiasme débordant.

« Et laissez moi vous présenter la dernière de la famille Flint, ma fille Calypso. » cette dernière s'approcha à contrecœur, un sourire crispé sur le visage « Calypso, malheureusement tu n'auras jamais croisé tes lointains cousins à Poudlard, tu es bien plus jeune qu'eux. Mais nul doute que vous vous trouverez des atomes crochus malgré tout ! »

D'un geste ample, Eleanore conduisit les Carrow finir les présentation dans le salon attenant, afin que tout le monde se sente plus à son aise avant que le repas débute. Sur une table de belle facture était disposé plusieurs coupes en cristal ainsi qu'une bouteille de bierreaubeurre fraîche ainsi qu'une bouteille de Whisky Pur-feu plutôt chère. Tout était mit en œuvre pour impressionner leurs invités..
Revenir en haut Aller en bas
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 431
| AVATARS / CRÉDITS : Colin Farrell by MARTYR
| SANG : Mon nom parle pour lui-même.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père
| PATRONUS : Une panthère
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: "Réunion de famille ou Règlement de compte ?" { Calypso F. & Basil } Lun 12 Sep - 21:42

A peine la porte fut-elle ouverte que je vis un homme se jeter sur la main de mon père pour la serrer avec vigueur. Nul doute qu'il attendait notre arrivée avec impatience. J'observais l'homme d'un regard curieux, me disant qu'il en faisait sans doute trop avec Ollender Carrow. Mais il lui rendis un sourire poli en serrant sa main, sans doute plus par politesse que par envie. Je restais en retrait, à moitié caché par Morfin qui gonflait le torse comme si cela allait le rendre plus imposant encore. Il devait vouloir montrer qu'il était tout aussi important qu'Ollender... Son ego n'avait aucune limite.  

-J'en suis persuadée lança ma mère avec un sourire resplendissant.  

Lorsqu'une femme présenta une jeune fille, je compris avant même qu'elle ne le dise que c'était sa fille. Cette gamine devait au moins avoir autant envie que moi d'être ici, et savoir que je n'allais pas être le seul à subir cette soirée me réjouissais. En plus, père m'avait bien dit de prêter attention aux membres les plus jeunes, et je ne doutais pas que j'allais avoir l'occasion d'échanger plus que de simples politesse avec Calypso Flint. Et cela allait réjouir sa mère, qui voulait de toute évidence une relation amicale entre Calypso et ses cousins. Peut-être pourraient-il lui ouvrir une voie au Ministère, après tout... Tout en se faisant conduire au salon, mon père éleva la voix :

-Je voudrais moi aussi vous présenter mes fils : Merrick, Morfin et Basilius.

En nous pointant presque du doigt, je vis mon père se retenir d'ajouter quoi que ce soit concernant nos situations professionnelle, évaluant qu'il pourrait très bien placer ça quelque part dans une conversation. A l'entente de mon nom, j'adressais un sourire poli à la famille, surtout désireux que l'on me laisse tranquille. J'avisais vite les bouteilles de bierraubeurre et de Whisky-Pur-Feu. Je préférais largement la première, mais il serait mal vu pour moi de ne pas toucher à un verre d'alcool. Les Flint avaient sortis le grand jeu pour impressionner notre famille et nul doute que cela fonctionnerait assez : plus les choses étaient chères et les gens distingués, mieux ils en valaient la peine. Cette philosophie qu'appliquait mon père à la lettre ne me concernait pas trop et je me sentais davantage mal-à-l'aise avec des gens désireux de nous impressionner.  

Nul doute que la salle et la maison entière étaient tout aussi entretenues que le jardin et je ne doutais pas que ma mère aurait bien des choses à dire à Eleanore. Elle la couvrirait de compliment, parce que ma mère, partout où elle mettait les pieds, était en en représentation. Il fallait impressionner tout le monde pour que la famille soit toujours respectée et admirée et cela passait avant tout par la manière dont la maison était entretenue. Nous avions deux elfes de maisons, signe important de richesse et de noblesse mais je n'aimais pas trop la manière dont on les traitait... Mais ici, si elfes il y avait, ils étaient traités de la même manière que chez nous.


Dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: "Réunion de famille ou Règlement de compte ?" { Calypso F. & Basil } Lun 26 Sep - 11:36

Eleanore adressa un sourire charmant aux trois jeunes hommes que son homologue masculin lui présentait, s'attardant légèrement sur chacun d'eux, l’œil inquisiteur. Oh, elle savait évidemment à quoi s'en tenir quand aux idéaux de cette famille, après tout c'était à cause de ça qu'Octavius les avait invité, mais elle se demandait si les enfants étaient fait du même bois que leur père. Et visiblement, c'était le cas : malgré le fait qu'ils présentaient bien, ils ne pouvaient cacher la lueur froide de leurs yeux..

« Eh bien, voilà que la relève est assurée ! Nul doute que ces trois jeunes hommes sauront perpétué la gloire de votre famille! » Avec son sourire, cette remarque paraissait totalement innocente et sincère, mais Calypso connaissait sa mère.. Et le sous-entendus ne pu lui échapper. Des Carrow digne de ce nom donc..

Octavius, qui ne tenait plus en place, ne put s'empêcher de lever son verre de Whisky Pur-feu dans une tentative de toast qui fit doucement ricaner Calypso. Le repas s'annonçait distrayant à défaut d'être intéressant, c'était déjà ça..

 « A nos retrouvailles si longtemps souhaités ! Et à l'espérance d'une longue entente entre nos deux glorieuses lignées ! »

Si longtemps souhaitées ? Parle pour toi grand-père, tu m'as l'air d'être seul sur le coup là..

Les pensées de Calypso faisaient échos au sourire mi-amusé mi-indulgent qu'adressa Eleanore aux parents Carrow, comme pour s'excuser de la conduite exubérante d'Octavius, qui à l'évidence en faisait beaucoup trop.
Et, en bonne maîtresse de maison, pour le sauver de l'embarras, elle s'empressa de détourner l'attention sur un autre sujet, au grand dam du vieux patriarche ayant trop peu profité de ce moment qu'il pensait glorieux..

 « Après tant de temps loin des autres, je pense ne plus être à la page en ce qui concerne les histoires de familles, et si je vous connaît bien évidemment de nom eh bien.. Je ne sais que peu de chose à vrai dire.. Si on passe sur les secrets de familles, que pourrions nous nous dire afin de faire plus ample connaissance ? »

De cette manière habile, Eleanore laissait le champ libre au Carrow pour lancer et orienter la conversation sur le sujet qui leur plairait, dans lequel il pourrait faire ressortir le meilleur côté de la famille et ainsi susciter l'admiration des Flint. La sorcière française était passé maître dans ce qui était de brosser quelqu'un dans le sens du poil, faisant d'elle une hôte hors pair.
Malheureusement, Calypso n'avait pas hérité de ce talent, bien au contraire. Affichant une mine quelque peu revêche, elle se tenait un peu à l'écart dans une maigre tentative pour se faire oublier de ces cousins à l'air « psychopathe » pour reprendre ses mots.
Ce n'était certainement pas ses histoires de collégiennes qui risquaient de les intéresser et elle jugeait n'avoir rien d'autre à leur dire.

Défis et dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 431
| AVATARS / CRÉDITS : Colin Farrell by MARTYR
| SANG : Mon nom parle pour lui-même.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père
| PATRONUS : Une panthère
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: "Réunion de famille ou Règlement de compte ?" { Calypso F. & Basil } Mer 28 Sep - 20:46

Je voyais que la maîtresse de maison nous observer, mes deux frères et moi, comme pour nous juger. Étions-nous à la hauteur ? Étions-nous tel qu'elle nous imaginait ? En valait-on la peine ? Je pouvais presque voir ces interrogations flotter dans ses yeux, tandis que je gardais mon sourire poli sur le visage.  
Après, j'eus la vague impression qu'elle brossait mon père dans le sens du poil. Il aimait bien se sentir important. Octavius semblait avoir bien briffé Eléanore. Les gens comme mon père aimaient les compliments qu'ils ne rendaient pas toujours. Et cette fois en effet, mon père inclina la tête vers l'avant avec un sourire poli, tandis que ma mère se tournait vers nous avec un sourire lumineux.

-      A nos retrouvailles si longtemps souhaités ! Et à l'espérance d'une longue entente entre nos deux glorieuses lignées !

Si longtemps souhaitées, si longtemps souhaitées... Il exagérait, mes parents étaient toujours assez dubitatif sur eux. Et il devait le sentir sans nul doute. Je bu mon Whisky Pur-Feu sans rechigner mais décidais de n'en prendre qu'une seule fois. Je ne devais pas être le seul à penser cela d'Octavius, vu le regard amusé que sa petite fille Calypso lui lança. Elle avait l'air aussi enchantée que moi... Elle aussi devait avoir un rôle à jouer dans cette soirée. J'allais devoir à mon plus grand désespoir lui parler. Mais Eleanore sembla avertis de la bourde qu'avait fait Octavius puisqu'elle enchaîna immédiatement. Ah, là mon père allait être heureux :  

-     Vous savez, concernant notre famille tout va pour le mieux. Mon fils Morfin est père de deux enfants en âge d'aller à Poudlard, et j'ose espérer qu'ils suivront le chemin de leur père et de leurs oncles, en intégrant le Ministère !  

Voilà le fameux sujet qu'il attendait tant. Se placer dans une position favorable pour se flatter, lui et sa famille. Morfin esquissa un vague sourire et enchaîna comme un morceau d'orchestre bien rôdé, tandis que Merrick et moi jetions de légers regards à droite à gauche, pour analyser les Flint et la pièce.  

-     En effet, peut-être les connais-tu, Calypso. Ce sont, Amycus et Alecto, ils sont tous deux à Serpentard comme tous les membres de notre famille.  

Hum hum, pas vraiment. Je manquais de m'étouffer dans mon verre et mon frère me jeta un sourire narquois, comme pour me défier de dire quoi que ce soit. Je n'étais pas assez fou pour le faire. Je n'avais pas été à Serpentard mais à Gryffondor et j'en étais bien satisfait. Mon père ne releva pas, à l'instar de ma mère. Merrick semblait quand à lui satisfait de l'embarras dans lequel j'étais.  

Je jetais un regard à la plus jeune des Flint en me demandant si elle avait des liens avec mon neveu et ma nièce. Je ne le lui souhaitais pas... Ils étaient tous les deux comme leur père. Et je craignais qu'ils n'en valent pas la peine.


Dragée:
 


Dernière édition par Basil Carrow le Jeu 12 Jan - 13:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: "Réunion de famille ou Règlement de compte ?" { Calypso F. & Basil } Jeu 12 Jan - 11:48

Voilà le moment que redoutais tant Calypso : être intégrée dans la conversation. S'il y avait bien quelque chose que la bleue détestait, c'était parler aux inconnus. Même si ces inconnus étaient de sa famille lointaine, il n'en restait pas moins antipathiques pour autant. Et nyanyanya toute notre famille au Ministère, et blablabla qu'on est tous passé par Serpentard.. Si ces quelques phrases en mettait plein la vue à Octavius, ce n'était pas le cas chez Calypso. Elle était assez arrogante dans son genre, raison de plus pour détester ce trait de caractère chez les autres.

« Hum.. Par personnellement non, j'ai juste.. Entendu parler d'eux. »

De vrais teignes. Le genre de personne à absolument éviter si on ne faisait pas partie de leurs bonnes grâces. Des Serpentard quoi. Si Calypso ne se mêlait déjà pas aux membres de sa propre maison, elle ne risquait pas d'aller chercher des amis ailleurs.
D'ailleurs, voyant que son intervention avait provoqué un léger silence, les Carrow étant certainement dans l'attente de plus de précision, elle envoya un regard plein de détresse à sa mère, pour que cette dernière la sorte de l'embarras avec son talent mondain.

Chose qu'elle ne manqua pas de faire, mais pas de la façon qui plut le plus à la bleue.

« J'espère que vous ne vous en formaliserez pas, ma fille n'est pas un modèle de sociabilité.. Chose que je regrette, c'est une qualité essentielle pour obtenir un poste confortable ! Peut être qu'un de ses cousins pourrait un peu la brieffer sur ça ? Vous trois qui avez si bien réussi, vous avez certainement quelques conseils à lui donner ! »


Et sur cette sentence à l'encontre de sa fille, elle laissa échapper un léger rire cristallin avant de reprendre la conversation en main. Octavius essayait désespérément d'en placer une (sans succès) mais ce spectacle ne fit plus ricaner Calypso. Comment osait-elle parler d'elle ainsi devant des inconnus ?
Certes, la mère et la fille n'étaient pas les exemples même d'un amour filial remarquable, mais prendre délibérément parti contre sa propre chair pour se ranger du côté de ses abjects inconnus ? Comme beaucoup d'autre chose, Calypso ne lui pardonnerait pas de sitôt.

« Et si nous passions à table voulez-vous ? »

Sous l'impulsion d'Eleanore, toute la « famille » prit place autour de la grande table en bois lustré. Naturellement, le bout de table fut attribué au patriarche Carrow, ne faisant qu'alimenter le ressentiment de Calypso envers son lointain oncle. Comment osait-il s'attribuer si impunément la place de son père ?
Mais évidement, elle ne pouvait rien dire, sous peine de subir une nouvelle humiliation de la part de sa mère. Ainsi donc, elle prit place le plus loin possible de lui, assise à côté du dénommé (et silencieux) Basil. Un coup d’œil suffisait pour voir qu'elle fulminait de colère, chose qu'Octavius lui reprochait à coup de regard outré dans sa direction.

Elle savait qu'elle devait faire la conversation avec son cousin éloigné, mais elle avait décidé qu'elle y mettrait le plus de mauvaise foi possible. Hors de question de pactiser avec une telle partie de sa soi disant famille. Si elle ne s'entendait pas avec sa mère, ce n'était certainement pas pour apprécier les Carrow ensuite.

« Depuis la disparition de mon regretté Avalon, nous avons du réduire le nombre d'elfe de maison.. Mais j'espère que le repas sera tout de même à vôtre goût ! »


« Et nous avons même sorti la vieille argenterie de famille, spéciale grande occasion ! »
ne put s'empêcher d'ajouter joyeusement Octavius.

Nouveau regard fulminant pour sa mère, cette fois-ci Calypso ne put s'empêcher de marmonner.

« Arrête d'en parler comme s'il était mort.. »

Peu loquace d'habitude, son marmonnement était quasi inintelligible et d'un côté heureusement que sa mère ne l'avait pas entendu, ce n'était pas le moment de provoquer une dispute.. Le regard sombre obstinément posé sur son assiette, Calypso prenait grand soin à ignorer Basil et son regard attentif qu'il promenait sur toute la table.
Revenir en haut Aller en bas
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 431
| AVATARS / CRÉDITS : Colin Farrell by MARTYR
| SANG : Mon nom parle pour lui-même.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père
| PATRONUS : Une panthère
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: "Réunion de famille ou Règlement de compte ?" { Calypso F. & Basil } Mar 17 Jan - 19:13

Je passais un début de soirée assez ennuyant. Je n’en attendais pas moins en même temps, mais j’avais l’impression que mes parents me traînaient dans leurs soirées débiles qui ne m’intéressaient pas. Je n’y mettais pas du mien. Je n’avais aucune envie de m’introduire dans cette conversation alors que je ne me sentais pas concerné. Alors forcément, entendre mon père glorifier les Carrow me mettait encore plus en rogne. Pourtant j’écoutais avec attention la réponse de la fille Flint. Elle avait entendu parler mon neveu et ma nièce ? Rien d’étonnant. Ils ne devaient pas être très agréables. Mais bon, je préférais ne rien dire. Apparemment la réponse de la jeune fille n’avait pas trop plut à sa mère qui avait décidé d’en profiter pour l’humilier un peu… Et se faire bien voir ? Néanmoins la soirée semblait se profiler en règlements de compte, puisque mon frère Merrick avait décidé de s’y mettre aussi.

- Oh ne vous en faîtes pas trop. Basilius non plus n’est toujours pas de ces modèles-là. C’est un solitaire, pas vrai petit frère ?

Il m’avait attrapé l’épaule d’un geste fraternel mais cela faisait trop de camaderie pour moi. J’esquissais un vague sourire peu convaincant sans lui rendre son étreinte.

- Oui, mieux vaut être seul que mal accompagné.

J’avais des amis que ma famille ne connaissait pas et qu’ils ne devaient surtout pas connaître. Le genre d’amis qu’ils tueraient bien volontiers, qu’ils ne considèreraient même pas en fait. Ils seraient comme de vulgaires insectes, des choses indignes de leur attention. Parce qu’ils étaient sang-mêlés et que leur sang était totalement souillé. Je prenais garde à ne pas me montrer trop souvent avec eux, à l’école. Je mangeais à leurs côtés, mais ne leur accordais que très rarement de l’attention. Mes frères veillaient au grain, mais fort heureusement, étant plus âgés que moi de deux ans, ma sixième et septième année furent un véritable bonheur. Cela montrait bien que j’étais mieux sans eux. Mais ils ne le savaient pas et ne sauraient pas avant un bon moment. Je désirais attendre. Si mon père ne m’avait jamais vraiment pardonné d’être allé chez les Gryffondor, je l’avais habilement manipulé pour qu’il pense qu’il s’agissait d’une vague erreur d’un vieux chapeau défraîchi. Le jour où tout allait sortir, il allait avoir un sacré choc. Peut-être même allait-il en mourir. Mais c’était sans doute trop en demander. Je voulais surtout le couvrir de honte et prendre un plaisir sadique à le voir humilier.

Je suivais le mouvement pour passer à table et ma place désignée était à côté de ma cousine. Elle avait l’air d’humeur exécrable et je ne pouvais que trop bien la comprendre. J’en avais passé des soirées bloquées avec des invités à qui je ne voulais pas parler. J’observais la maîtresse de maison s’excuser du nombre d’elfes en moins et je pouvais presque entendre les pensées sarcastiques de mon père. Ah ça c’est vrai qu’il n’y en aurait jamais assez à ses yeux.
C’est lorsque je jetais un regard à ma fourchette que j’entendis la phrase presque inaudible de Calypso. Je tournais discrètement les yeux vers elle. Hélas, mon frère placé en face d’elle l’entendit marmonner.

- Tu as quelque chose à dire ? N’hésites pas à t’exprimer à voix haute tu sais, nous ne mordons pas… trop.

Je jetais un regard noir à Morfin et décidais de régler moi-même le problème.

- Elle est aussi déçue du peu de personnel qui reste.

Allez savoir ce qui m’avait prit de mentir ainsi. J’adressais un sourire poli à sa mère et à Octavius avant de continuer.

- Cela ne me dérange personnellement pas, vous savez.  
Dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: "Réunion de famille ou Règlement de compte ?" { Calypso F. & Basil } Mer 8 Fév - 11:01

Malheureusement pour elle, un de ses cher cousin l'avait entendu marmonner. Et pas celui qui lui donnait la meilleure impression d'ailleurs. Ses joues devinrent légèrement rouge et son cerveau tourna à toute vitesse afin de trouver une excuse plausible, ne pouvant décemment pas répéter ce qu'elle avait réellement dit sans provoquer un scandale..

Mais un miracle se produit, son voisin de table, qui lui avait très certainement entendu.. Mentit à sa place, lui évitant l'embarras de se retrouver piéger. Calypso s'empressa d'acquieser d'un mouvement de tête précipité, que sa mère ne manqua pas de noter en lui lançant un regard soupçonneux. Mais elle avait bien trop à faire avec ses prestigieux invités pour remonter les bretelles à sa fille.

« Eh bien vous me rassurez jeune homme, je regretterez particulièrement que vous ne trouviez l'hospitalité de ma demeure pas à votre goût ! »

Elle tourna de nouveau son attention sur Ollender et sa femme afin de continuer la conversation, entrecoupé par Octavius tentant désespérément d'attirer l'attention sur lui afin de se faire bien voir. C'était assez ridicule, mais le vieil homme était trop plein d'entrain pour s'en rendre compte.

« Vous savez, la famille de ma belle-fille possède des domaines absolument somptueux en France !! Elle descend elle aussi d'une grande lignée de sorcier de sang-pur ! Vous vous doutez bien que je n'aurai pu laisser mon fils se marier avec de la race de sorcier entaché par les moldus.. »


Trop écœuré par les propos injurieux de son grand-père, Calypso décida de n'y prêter aucune attention et lança un regard intrigué à son voisin qui l'avait défendu. Elle brûlait d'en connaître les raisons. S'il avait l'air plus calme et moins prétentieux que ses frères, cela ne voulait pourtant pas dire qu'il n'était pas comme eux.. Et l'occasion avait été trop belle pour la mettre dans l'embarras.
Pourtant, il avait agi à l'inverse en la défendant. Quel était son but ? La mettre en confiance pour ensuite la compromettre, elle et sa famille ?

Son regard passa d'intrigué à soupçonneux tandis qu'elle se faisait ses multiples scénarios dans son esprit, tous plus vicieux les uns que les autres. Mais finalement, une occasion se présenta : Octavius, déjà atteint par le Whisky pur feu, eut un geste de trop qui envoya valdinguer son assiette et son verre au sol. Le bruit et l'agitation provoqué par la chute, le mouvement de recul des invités, les excuses, et les elfes de maisons permirent à Calypso de se tourner vers Basilius et de lui lancer un simple mot sur la défensive :

« Pourquoi ? »


Nul doute qu'il comprendrait où elle voulait en venir et cela lui permettrait de se faire une idée plus précise du personnage. Enfin ça, c'était la théorie.. Elle avait bien vu qu'il était un excellent menteur, réagissant promptement et naturellement. Il pourrait bien entendu faire la même chose avec elle !
Mais il lui fallait tenter le coup, afin de calmer ses doutes.. Et peut-être de rendre ce diner plus supportable !

« Oh je suis affreusement désolée, veuillez excuser mon beau père, il est tellement maladroit et si prompt à s'emporter ! J'espère que rien ne vous a tâché ! »
Revenir en haut Aller en bas
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 431
| AVATARS / CRÉDITS : Colin Farrell by MARTYR
| SANG : Mon nom parle pour lui-même.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père
| PATRONUS : Une panthère
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: "Réunion de famille ou Règlement de compte ?" { Calypso F. & Basil } Sam 11 Fév - 17:23

De toute évidence, la plus jeune de l’assemblée ne s’était pas attendu à l’intervention de Basil. Il fallait bien admettre aussi que son mensonge n’était absolument pas prévu. Lui qui désirait passer une soirée paisible avait été pris de pitié par la Serdaigle et était intervenu, attirant sur lui tous les regards. La déception visible dans les yeux de son frère qui avait posé la question amusait le cadet. Il adorait que son frère soit déçu. Merrick n’était pas le pire des jumeaux, mais en tout cas, il était bien pire que Basilius. La mère de Calypso avait répondu comme un soulagement à la réponse de l’ancien Gryffondor. Le service, les employés… Il se fichait bien de savoir par qui il était servis. Mais Octavius enchaîna comme un éléphant devant faire une représentation. Il faisait peine, à vouloir impressionner une famille aussi austère que celle des Carrow. Ses tentatives guères intelligentes mais appréciables, ne le conduiraient à rien. Ollender se fichait bien des Flint. Il ne voyait qu’un profit monétaire dans tout cela et leurs enfants le savaient bien mais ils entretenaient tous l’illusion telle une représentation théâtrale bien rôdée. Mais tous ou presque autour de la table allaient apprécier les propos gras et désespérément racistes d’Octavius. Le patriarche Carrow inclina sa tête en guise de réponse, affirmant son accord avec sa dernière phrase.

Sauf qu’il fallait bien que la soirée s’emballe un peu, quand même. Un geste brusque, un bruit de verre explosé suivit d’une légère exclamation et l’attention était toute détournée pour être portée sur Octavius. Cependant, alors que le regard de Basil suivait la scène qui se déroulait à l’autre bout de la table, le regard franc et interrogatif de Calypso attira le sien. Sa question simple le laissa coi un instant. « Ce n’est pas le moment d’en discuter » lança-t-il aussi bas que possible. La suite se déroula un peu… Gauchement. Des excuses et le tour était joué. De toute manière, ils avaient fini de manger, et après des compliments mérités, ils passèrent dans une autre pièce pour discuter. Mais alors que Basil se levait pour les suivre, Ollender coupa court à ses aspirations : « Tu devrais rester un peu et discuter avec ta cousine Basilius, vous ne vous connaissez pas trop ». Comme s’il était un gosse. Le clin d’œil et le sourire moqueur de ses deux frères finirent de le mettre en rogne. Il leur jeta un regard noir. Eux non plus ne la connaissaient pas ! Mais forcément, Ollender et ses idées manipulatrices le rattrapaient toujours ! la porte se ferma derrière les adultes, et Basil se rassit (ou plutôt s’affala d’un air dépité sur sa chaise). Il n’avait rien contre la jeune fille, juste qu’il se sentait encore mit à l’écart. « Bon, du coup je suis disposé à te répondre maintenant » lança-t-il d’un air qu’il voulait avenant mais qui en fait ne l’était pas du tout. « J’ai entendu ce que tu as dit. Comme tu tardais à réagir j’ai répondu pour toi, j’ai suffisamment de fois été dans ta situation pour savoir quand on a besoin que quelqu’un réponde à notre place ».  
Dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: "Réunion de famille ou Règlement de compte ?" { Calypso F. & Basil } Sam 18 Fév - 13:22

« Ce n’est pas le moment d’en discuter »

Calypso lança un regard soupçonneux à son lointain et inconnu cousin. Il était bien étrange, comparé au reste de sa famille, mais cela ne lui faisait pas gagner des points de sympathie auprès de la jeune fille. Elle le trouvait juste.. Intriguant. Ou du moins, il attisait bien plus sa curiosité que les autres membres Carrow. Un regard suffisait pour les qualifier de sorciers arrogants et satisfaits, aux idées conservatrices. Mais le dénommé Basil par contre.. Même s'il faisait bonne figure, il paraissait moins froid, plus impénétrable que ses frères.
Enfin, la différence était subtile tant il tenait son rôle de fils modèle à la perfection.. Mais avoir sauvé la mise à Calypso, alors qu'il tenait l'occasion idéale de la mettre dans l'embarras, cela en disait long.

Heureusement que le cirque d'Octavius arrivait à la fin du repas : il permit à Eleanor d'enchaîner rapidement afin que les Carrow oublie cet incident. Elle les incita donc à passer dans le salon afin d'être plus à leur aise pour discuter sérieusement.
Avant que Calypso ait le temps de se lever à la suite de son cousin (celle-ci voulant profiter du spectacle ridicule offert par son grand-père, ne se sentant que très peu concernée par ce qu'il pourrait se dire), elle fut stoppé par son « oncle » incitant les deux benjamins à faire plus ample connaissance avec un sourire mauvais, satisfait de son action. Le rouge monta vite aux joues de Calypso, légèrement humiliée d'être considérée comme une enfant incapable de se tenir sage face aux adultes. Et si elle se sentait honteuse d'être considérée comme telle, que devait-être le sentiment de son cousin, âgé de quelques années de plus quelle.

Eleanor ne vint absolument pas au secours de sa fille, appuyant même l'idée d'un hochement de tête approbateur, accueillant le regard haineux de Calypso avec un sourire serein.

Oooh que je la déteste. Et puis après tout, j'en ai rien à faire de ce qu'ils vont se dire. Je suis même mieux ici, à ne plus faire attention comment me tenir.

La colère passée, Calypso put enfin se relâcher, n'ayant que faire de ce que son cousin pensait d'elle. Elle laissa échapper un long soupir tout en relâchant son dos (qu'elle tenait droit jusqu'à la raideur) sur le dossier de sa chaise. Maintenant que sa mère n'était plus dans les parages, fini le rôle de petite fille modèle !

Enfin, Basil prit la parole afin d'expliquer son geste. Heureusement qu'il ne l'avait pas oublié et surtout, qu'il était ouvert à la communication. Si aucun des deux ne s'étaient décidé à ouvrir la bouche, le reste de la soirée aurait été bien long..

« Suffisamment été dans ma situation ? Comment ça ? »

Il ne fallut qu'un instant à la jeune fille pour remettre le puzzle dans l'ordre.. Cette phrase lâché par Basil pouvait expliquer bien des choses..

« Aurais-tu tant de chose que ça à cacher à tes proches ? »

Le sourire de Calypso était quelque peu ironique mais elle avait posé sa question sur le ton de la plaisanterie. Après tout, il faisait ce qu'il voulait et il n'était pas obligé de répondre sincèrement. Elle verrait bien !
Revenir en haut Aller en bas
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 431
| AVATARS / CRÉDITS : Colin Farrell by MARTYR
| SANG : Mon nom parle pour lui-même.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père
| PATRONUS : Une panthère
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: "Réunion de famille ou Règlement de compte ?" { Calypso F. & Basil } Mer 1 Mar - 17:56

Calypso semblait agacé qu’on la laisse de côté avec son lointain cousin. Qu’elle se rassure, Basil n’était pas content non plus. Le soupir qu’elle laissa échapper en disait long, en fait et cela étira un fin sourire sur le visage du bureaucrate. Lorsqu’elle ne comprit pas à quoi le commercial faisait référence, il leva discrètement les yeux au plafond. Ce n’était pas bien compliqué de voir qu’elle ne suivait pas les mêmes préceptes que sa famille, cela semblait même plutôt visible. Mais il faisait surtout référence à une situation humiliante. Son frère avait essayé de l’humilier et Basil l’avait sauvé aussi bien qu’il le pouvait. Il aurait voulu qu’on l’aide toutes ses fois où il avait été humilié à table. « Eh bien, humilié » se contenta-t-il de répondre avec un air serein sur le visage.
Il n’aimait tellement pas sa famille qu’il ne suivait même pas ses cousins les plus proches. Mais avoir une cousine si lointaine était au fond l’équivalent d’une inconnue. Leurs gènes communs, si tant est qu’ils en avaient, devaient être bien peu nombreux. Mais la jeune fille reprit, en lui demandant s’il avait tant de choses que ça à cacher à ses proches. Un fin sourire s’étira sur les lèvres de Basil qui se contenta de ne rien dire en la fixant calmement.

Il aimait bien les conversations de chat et de souris, cette volonté d’extirper certaines infos. Ça l’amusait beaucoup. C’était sans doute beaucoup plus divertissant que la conversation à double sens qui devait se faire à côté. Il finit par lui répondre, après avoir bien prit son temps de penser sa réponse : « Peut-être, mais j’ai l’impression que tu as comme moi, des choses à cacher. J’me trompe ? » la questionna-t-il, le regard brillant. Basil savait reconnaître les « traîtres », les gens comme lui à des kilomètres. C’était comme s’il empestaient à plein nez. Calypso n’avait l’air de la petite peste qu’était Alecto. Peut-être était-elle une peste, mais pas une peste qui clamait que les sang-pur valaient mieux que les autres. Il pouvait aussi se tromper, mais il en doutait sérieusement. « Que dirais-tu qu’on se pose mutuellement des questions, hein ? Une chacun ? » lança-t-il en croisant les bras. S’ils devaient tous les deux attendre que les autres aient finit leurs conversations, ils n’allaient pas s’en sortir. Puis, Ollender lui avait demandé quelque chose, avant de venir. Basil devait tâter le terrain, voir s’il n’y avait plus de vermine dans cette famille… Ce crétin ne comprenait même pas qu’il avait une « vermine » dans sa proche famille et qu’il s’agissait de son cadet de Gryffondor. « Dis-moi ce que tu penses vraiment de ta mère » lâcha-t-il de but en blanc en la fixant.

Il n’avait pas loupé le regard que la gamine lui avait jeté, il avait si souvent eut ce regard pour son géniteur… Il comprenait qu’on puisse détester ses parents, il comprenait tout à fait. C’était aussi pour cela qu’il voulait la vérité. « Ce qu’on se dit, ça reste entre toi et moi, ben évidemment » précisa-t-il.


Dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: "Réunion de famille ou Règlement de compte ?" { Calypso F. & Basil } Dim 5 Mar - 15:47

Les événements prenaient une tournure des plus étonnantes. Elle qui s'attendait à passer une soirée mortellement ennuyeuse, n'attendant qu'une chose : aller se coucher.. Voilà que son étonnant cousin et son affreuse famille changeaient la donne. Un jeu donc ?
Oui un jeu. De quoi tuer l'ennui en apprenant à se connaître. Rien de bien dangereux, en théorie. Mais en ces temps troublés, mieux valait-il garder ses infos pour soi. On ne pouvait jamais réellement savoir en qui faire confiance. Et en l’occurrence, l'héritage familial de son cousin Basil jouait totalement en sa défaveur. Comment savoir s'il n'essayait pas de l'amadouer pour ensuite balancer ce qu'il savait à son père ?

Mais d'un autre côté.. S'il le faisait réellement eh bien.. Cela couperait totalement l'herbe sous le pied de sa mère. Comment une famille telle que les Carrow pourrait manifester encore de l'intérêt pour les Flint, en sachant que l'unique fille n'est pas prête de suivre la mentalité des sang-pur ? C'était une idée tordue, risquée.. Mais que Calypso jugeait brillante. D'une pierre, deux coups. Cela pourrait entraîner des représailles, mais la jeune fille ne savait rien de compromettant. Ils n'auraient aucune raison de s'en prendre à elle. Enfin, normalement.
Un fin sourire légèrement calculateur étira les lèvres de la bleue. Il voulait jouer ? Très bien. Elle serait sincère. Et si elle avait de la chance, lui n'était peut être pas aussi horrible que ses frères et se montrerait fair-play.

Elle hocha donc lentement la tête, signifiant par là qu'elle acceptait de jouer. Sans un mot, elle se redressa du siège dans lequel elle s'était avachie de déception et fixa d'un air curieux son cousin. Quelle allait être sa première question ?

« Dis-moi ce que tu penses vraiment de ta mère »

Elle aurait du le deviner.. Après tout, elle ne faisait pas semblant d'apprécier sa génitrice. Et cela avait du se voir à table, si quelqu'un lui avait prêté une quelconque attention. Ce qui fut le cas de Basil visiblement..

« Ce qu’on se dit, ça reste entre toi et moi, ben évidemment »


Mouais. Ça restait à voir. Dans son cas, bien sur qu'elle ne dirait rien si son cousin était sincère, mais après tout.. A qui pourrait-elle raconter les événements de ce soir ? Personne, la question de la discrétion était donc régler.

« Évidemment. »


La bleue accompagna sa réponse d'un haussement d'épaule, pas totalement confiante en ce qui concernait les motivations de Basil. Mais soit.
Elle laissa échapper un petit soupir avant de répondre, d'un ton dur.

« Ma mère est une garce obsédée par l'apparence des choses. Tout doit avoir l'air parfait, tout le temps. Elle n'est même pas particulièrement pro sang-pur, c'est juste qu'en ce moment, c'est l'idéologie qu'on doit accepter pour être tranquille. Donc elle le fait. Et moi, je dois faire partie de son tableau parfait et m'adapter à ce qu'elle veut que je sois. »

Petit reniflement méprisant et ô combien significatif : évidemment que Calypso faisait tout pour contrecarrer ses plans..
Mais la vérité n'était pas encore entière, et elle hésitait à compléter le tableau.. Le bout manquant était trop personnel, trop douloureux. Mais peut-être que ça lui ferait du bien de le partager au moins une fois.

« Et puis, elle agit comme si mon père était mort et que son deuil était terminé. Mais elle n'en sait rien et surtout, n'a pas chercher à le savoir.. » dit-elle dans un quasi murmure, le regard fuyant.

Voilà, c'était dit. Et le plus ironique dans tout ça ? C'est que ça faisait presque du bien de confesser la vérité à un parfait inconnu. Mais elle ne se permettrait pas de s'apitoyer sur son sort et enchaîna rapidement, avant que son interlocuteur ai trop le temps de réfléchir à ce qu'elle venait de révéler.

« Je m'inspire un peu de ta question, tu ne m'en voudras pas. Ressembles-tu aux membres de ta famille ? Pas physiquement bien sur.. »

Il était certain qu'il avait compris la question, mais en faisant passer sa remarque pour une touche d'humour, elle l'obligeait à répondre dans la direction qu'elle voulait sans lui laisser d’échappatoire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 431
| AVATARS / CRÉDITS : Colin Farrell by MARTYR
| SANG : Mon nom parle pour lui-même.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père
| PATRONUS : Une panthère
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: "Réunion de famille ou Règlement de compte ?" { Calypso F. & Basil } Mar 7 Mar - 18:42

Basil ne réagit pas en voyant le sourire de sa lointaine cousine. Elle devait penser à quelque chose et il avait la très vague impression qu’ils jouaient tous les deux à qui allait manipuler le mieux l’autre. Elle accepta les termes de sa proposition et commença directement à répondre, sans vraiment d’hésitation. A l’entente de l’insulte, les épaules du bureaucrate furent secouées d’un rire. Comme ça, c’était réglé. Il pensait à peu près la même chose de la sienne. C’était une idiote même pas capable de prendre ses responsabilités à l’égard de ses enfants. Elle avait laissé leur père les battre sans un mot, sans jamais réagir, comme si cela lui importait peu. Basil n’avait aucun sentiment pour sa mère, il ne lui accordait plus le moindre intérêt. Les mots sur son père intriguèrent l’ancien Gryffondor. Il ne savait pas grand-chose de la famille Flint de toute manière et il s’en voudrait de lui poser des questions qui raviveraient de mauvais souvenirs. Puis, c’était à son tour.
A l’entente de sa question, Basil esquissa un sourire. Il aurait pu trouver un échappatoire mesquin en lui disant qu’il ressemblait beaucoup à son grand-oncle, mais il aurait sans doute braqué la jeune fille. Il mit quelques secondes avant de réagir. Si elle disait quoi que ce soit, il n’aurait qu’à nier, l’insulter et tout serait régler. Un peu de sincérité ne lui faisait pas de mal : « Oh, moi tu sais je suis un Gryffondor dans l’âme » lâcha-t-il un peu pensif. Déjà, ce devait lui donner une petite idée de ce qu’il était. Il rajouta en baissant la voix, pour être sûr que personne ne les écoute discrètement : « Mes meilleurs amis sont des sangs-mêlés ». Il ne voyait pas cela comme honteux, mais il voulait attendre avant de produire un choc cardiaque à son taré de père. « Je suis quelqu’un d’ouvert, l’idéologie m’importe peu. Je n’ai pas été réparti à Serpentard, et ce n’est pas pour rien. J’ai passé une excellente scolarité avec mes amis, et je ne fais certainement pas parti d’un quelconque groupuscule de sang-pur violents » continua-t-il sans sourciller. Il n’ajouta pas la fameuse phrase incendiaire « pas comme mes frères », ce n’étaient pas des choses à dire.

« C’est pas trop dur de jouer la comédie dans des dîners comme celui-là ? Tu pourrais humilier ta mère un jour » continua-t-il en estimant que c’était à son tour de poser une question. Il avait fait preuve de plus de sincérité ici qu’en dix-sept ans passés dans la maison des Carrow à Oxford. Il paierait cher pour qu’elle l’humilie à un autre repas familial. Ou devant une salle bondée. Loin de lui l’envie de la manipuler, mais il avait tellement rêvé faire la même chose à son père qu’il s’était presque fait une chronologie dans sa tête qui voyait le moment des aveux arriver vitesse grand V. Dans trois ans… Si proche mais si lointain en même temps. Il aurait trente-huit dans, serait assez mature et vieux pour apprécier le spectacle de la face décomposé de son père et de ses frères. Qu’est-ce qu’il attendait ce moment-là !




Dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: "Réunion de famille ou Règlement de compte ?" { Calypso F. & Basil } Mer 22 Mar - 17:40

La réponse de son lointain cousin lui fut l'effet d'un Stupefix. Même si jusqu'ici, la bleue se doutait bien qu'il y avait quelque chose de différent dans l'attitude de Basil, elle ne pensait pas qu'il était à ce point différent de sa famille. Moins extrême, peut-être, mais là ? Il était une véritable anomalie dans le tableau familial que voulait offrir son père. Apprendre qu'il était à Gryffondor contrairement aux autres membres de la famille avait du lui briser le cœur, tant est qu'il y ai véritablement un cœur à briser. Cela expliquait beaucoup de choses donc. En plus de sa mise à l'écart forcée (qui avait finalement aboutie à cette discussion), cela résolvait aussi le mystère de son silence énigmatique, de ses petits sourires presque moqueurs et de la distance de ses frères.
Calypso avait donc là un allié. Il avait l'air de comprendre les problèmes qu'elle rencontrait avec sa mère, étant donné qu'il n'avait pas l'air très attaché à sa famille. C'était bien une première pour la jeune fille !
L'esprit bien plus léger qu'au début de la conversation, elle n'éprouvait plus aucun remord à être sincère avec lui. D'ailleurs, elle ne comprenait pas bien pourquoi il lui disait tout ça, alors qu'il aurait eu toutes les raisons du monde de se méfier. Raisons qu'elle avait d'ailleurs eu avant de se prêter au jeu. Calypso lui fit donc l'honneur d'un sourire sincère, plus que satisfaite de la réponse de son aînée. Elle avait en face d'elle un interlocuteur intelligent et très bon comédien et elle admirait les talents de comédiens qu'il devait déployer pour survivre au sein de la famille Carrow.

« Tu gagnes des points à ne pas être comme tes frères, je dois t'avouer qu'ils me sont plus qu'antipathiques. Et dire qu'on est cousins.. Je n'ose pas imaginer comment toi tu as pu le vivre. »

Comme à son habitude, le ton de la jeune fille était ironique mais bien moins acerbe qu'auparavant. La bleue pouvait baisser sa garde, et autant dire que cela lui faisait le plus grand bien au moral. Plutôt solitaire, Calypso n'avait pas souvent l'occasion de partager des choses et encore moins avec une membre (plus ou moins) de sa famille. Elle comptait donc profiter de la soirée pour lâcher un peu la bride et se montrer relativement avenante.

« Et pour répondre à ta question, je pense que je joue bien moins à la comédie que toi. Tout ce que j'ai à faire, c'est de la fermer. Je n'ai même pas besoin de me montrer agréable, même si elle a tout essayé pour ! J'endure, et je me tais, même si parfois ça me démange de l'ouvrir.. »

La jeune fille fit une pause, l'air pensif. Pourquoi n'avait-elle jamais humilier sa mère pendant ses interminables repas ? Basil avait mis le doigts sur une question intéressante et surtout, sur une idée alléchante. Qu'est-ce qu'il l'a retenait .. ?

« Et je crois que je n'ai jamais rien dit pour qu'elle me laisse tranquille. C'est sur que ce serait la vengeance parfaite mais au final, elle aurait quand même le dessus.. Je vis ici et je n'ai pas fini mes études, et même si on ne s'entend pas je fais mon maximum pour l'éviter et j'y arrive plutôt bien. Par contre, si jamais je lui fais gravement honte, ça deviendra complètement invivable... Elle cherchera à se venger et je pense qu'elle y parviendra sans mal. »


Mais par contre.. Quand elle sera entièrement indépendante, qu'elle pourra partir à la recherche de son père.. Là, elle savourera sa vengeance. Tous les non-dit qui pourrissent dans sa gorge sortiront et au moment le plus opportun. C'était une idée encore diffuse, un fantasme.. Mais nul doute que ça finirait par se produire.

« Et toi ? Qu'est-ce qui te retient auprès de ta famille ? Ils ont l'air de sacré psychopathes, tu m'excuseras, donc je peux comprendre pourquoi tu ne dis rien mais.. Pourquoi n'as tu pas simplement coupé les ponts après tes études ? »

Calypso se doutait bien que la situation était bien plus compliqué que ça, mais elle voulait comprendre l'emprise de sa famille sur Basil afin de ne pas commettre les mêmes erreurs et ainsi de se débarrasser de sa mère plus facilement..
Revenir en haut Aller en bas
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 431
| AVATARS / CRÉDITS : Colin Farrell by MARTYR
| SANG : Mon nom parle pour lui-même.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père
| PATRONUS : Une panthère
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: "Réunion de famille ou Règlement de compte ?" { Calypso F. & Basil } Dim 26 Mar - 12:19

Basil crut pendant un instant avoir provoqué un choc cardiaque chez sa cousine. Cela aurait été dommage, puisqu’il le réservait plutôt à son père. Il sourit. Eh oui, Ollender avait plus de choses à cacher qu’il ne voulait bien le croire. Il offrait toujours aux personnes extérieures l’idée d’une famille soudée, unie dans les valeurs sang-purs. Mais peut-être aussi qu’il y croyait, parce qu’il fallait bien dire que Basil, s’il avait un peu gâché sa scolarité à Poudlard à cause de cela, avait bien joué son coup. Il s’était arrangé pour ne pas être vu publiquement avec Aaron et Carolyn pendant cinq ans, il avait essuyé les remarques et humiliations de ses frères sans broncher, donnant l’impression qu’il méritait tout cela. Il avait été patient.
Ollender à la fin, ne s’occupait même plus de la maison dans lequel son fils avait été réparti puisque même Morfin et Merrick ne trouvaient rien à redire de son attitude. Basil avait joué le coup avec finesse et aujourd’hui, même si le patriarche veillait à faire oublier à quiconque que son fils était un Gryffon, il avait quand même assez bonne réputation. Celle d’un homme qui a tenu sa famille d’une main de fer, qui a empêché un raz-de-marée de balayer la famille Carrow. La preuve, ses deux petits enfants étaient des Serpentard dont il était fier. Un sourire amusé s’installa sur les lèvres de l’aînée. Morfin et Merrick n’étaient pas particulièrement agréables, c’est vrai. « Ils sont insupportables » commenta-t-il.  Tout aussi charmants physiquement qu’ils étaient, ils restaient froids, désagréables et moqueurs. Mais en effet, Calypso ne pouvait sans doute pas imaginer ce qu'il vivait.

Le cas de l’enfance de Basil n’était pas quelque chose d’isolé c’était même plutôt fréquent qu’un père d’une grande famille batte ses gosses. Il savait qu’il avait eu une enfance similaire à d’autres. Il savait que les Blacks étaient doués à ce petit jeu, aussi. Mais bon, il n’était pas sûr que beaucoup de Black souffrent de claustrophobie comme lui. Là, était encore un autre problème. Le compliment sur son jeu d’acteur flatta l’égo de Basil il devait bien l’admettre. Cela avait été pour lui le fruit d’un long travail, de maîtrise de lui-même. Le bureaucrate était un impulsif mais il avait appris à se mettre à genoux face à son patriarche. Jouer la comédie l’avait aidé à prendre sur lui, au fond. Il se disait qu’il le roulait dans la farine, qu’il l’embobinait et qu’il ne s’en rendait même pas compte. C’était jouissif. « Oui, nous n’avons pas eu exactement la même éducation, mais tant mieux pour toi. Si je n’avais eu qu’à la fermer, je serais bien loin, maintenant » lança-t-il en jouant avec un pli de la nappe.
Basil comprenait qu’elle ne veuille pas humilier sa mère pour l’instant. Lui, il était avare et c’était pour cela qu’il ne faisait rien contre son père. Il se disait que plus longtemps il lui mentait, meilleure serait sa chute. De la méchanceté pure et dure, hérité de son côté paternel. « Tu as raison et tu fais là preuve d’une grande intelligence. Parfois il vaut mieux attendre, et meilleure sera ta vengeance » acquiesça-t-il en souriant.

L’adjectif de « psychopathes » fit plus plaisir à Basil que la jeune fille devait l’imaginer. « C’est très simple, en fait. Oui ce sont des psychopathes et encore, en étant tels qu’ils sont là, je dirais que ce sont des agneaux. J’ai eut une enfance particulièrement difficile et j’attends juste le bon moment. Quand ce moment sera venu, je serai au première loges pour voir mon père tomber de son piédestal » expliqua-t-il d’une voix sombre. Basil dans la vie de tous les jours n’était pas quelqu’un de foncièrement mauvais, mais il reconnaissait volontiers que de ses deux autres amis, il était le plus extrême. La faute à son éducation. « Il faut savoir attendre pour avoir la bonne vengeance ». Il ponctua sa phrase d’un clin d’œil.
L’heure tournait mais Ollender semblait avoir des choses à dire. Sur lui, à tous les coups ! « Peut-être cela m’a-t-il échappé mais dans quelle maison es-tu ? » demanda-t-il simplement.



Dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "Réunion de famille ou Règlement de compte ?" { Calypso F. & Basil }

Revenir en haut Aller en bas

"Réunion de famille ou Règlement de compte ?" { Calypso F. & Basil }

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Réunion de famille (pv Aaron)
» Réunion de famille [Arianne Martell]
» RÈGLEMENT DU QUIDDITCH
» Réunion de famille[Pv Amaterasu]
» Réunion de famille [Syracuse en Sicile PV Ares]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Londres :: Hors Londres :: 
Les lieux d'habitations
-