C'est la rentrée sur ATDM, tous à bord du Poudlard Express !
La liste des préfets et des capitaines a été affichée, n'hésitez pas à aller la consulter sur le panneau d'affichage !

Partagez|

Rien ne vaut une ronde de préfet pour rattraper le temps perdu et parler potins - Maya et Luzia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 295
| AVATARS / CRÉDITS : Dylan Sprayberry - philia
| SANG : sang-mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : le vide mental
| PATRONUS : le rouge-gorge
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Rien ne vaut une ronde de préfet pour rattraper le temps perdu et parler potins - Maya et Luzia Lun 19 Sep - 22:37

Je regardai de nouveau ma montre, comme à chaque fois que mon esprit partait ailleurs depuis mon retour à Poudlard. Sans doute était-ce à cause de la nouveauté et de la sensation étrange de son bracelet autour de mon poignet, mais je ne pouvais pas m’empêcher d’y jeter un coup d’œil régulier, même si ça ne faisait pas avancer l’heure plus vite. Elle avait beau être seulement une occasion, je n’aurais jamais pu espérer un meilleur cadeau que celui-ci pour cette rentrée très spéciale. Je n’arrivais toujours pas à croire que j’avais été nommé préfet. J’avais beau avoir le badge bien épinglé sur ma robe de sorcier, je ne réalisais toujours pas. Peut-être qu’avec la ronde de ce soir, ça s’ancrerait plus facilement dans mon esprit.

- Et merde, la ronde ! Je dois y aller les gars, Maya m’attend. Bertram, l’entraînement est demain soir, c’est bien ça ?

Après avoir eu la confirmation que j’allais bien souffrir toute la soirée du lendemain ainsi que les trois jours suivants, je montai rapidement dans le dortoir pour jeter mes livres sur mon lit et redescendis aussi vite dans la salle commune pour pousser la porte d’entrée. Je devais encore descendre trois autres étages pour rejoindre la serdaigle. La salle de repos ne m’avait jamais paru aussi loin et aussi peu attirante qu’en cet instant. Une petite boule de stress se fit ressentir dans mon estomac alors que je me rapprochais de ma destination. Avoir autant de responsabilités d’un coup me faisait peur. Je ne savais pas exactement comment je devais réagir si jamais je prenais un autre élève en faute, surtout pas quand j’avais déjà outrepassé le règlement un certain nombre de fois. Ça me semblait bien plus simple de surveiller ma petite sœur, je n’avais pas peur de la réprimander elle. Enfin, ça, c’était quand je ne la poussais pas à faire des blagues avec moi. Mais avec Maya à mes côtés, ça ne pouvait qu’être plus simple. En parlant d’elle, je la vis debout près d’une armure, pensant apparemment que je viendrais de l’autre côté vu sa posture. Un sourire aux lèvres, je ne pus m’empêcher de ralentir le pas pour me faire le plus discret possible. Une fois juste derrière elle, je posai mes mains sur ses épaules et glissai ma tête près de la sienne.

- Bouh ! m’exclamai-je en prenant une voix un peu plus grave que d’habitude.

Je m’écartai d’un coup pour éviter un éventuel coup de sa part et vins me placer devant elle. Je lui fis un grand sourire, heureux de la revoir après tout ce temps. Je l’avais malheureusement loupée de peu en fin d’été et on n’avait pas eu le temps de vraiment se voir après la rentrée, nos deux emplois du temps ne concordant pas réellement.

- Tu vas bien ? Ce n’est pas trop dur la reprise ? demandai-je en essayant de freiner ma surexcitation et ma nervosité. Si ça te dit, je pense qu’on peut commencer par juste marcher et parler tranquillement. Ce n’est pas encore l’heure et puis, tu as tout ton été à me raconter !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 242
| AVATARS / CRÉDITS : crystal reed ©
| SANG : mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Rien ne vaut une ronde de préfet pour rattraper le temps perdu et parler potins - Maya et Luzia Mar 20 Sep - 18:37

La jeune fille avait été stressé. Beaucoup stressé. Surtout depuis la réunion des nouveaux préfets où elle avait découvert pour son plus grand malheur que Moran avait lui aussi été nommé. Ils étaient donc une nouvelle fois à égalité quant à leur petite compétition à savoir de distinguer le meilleur d'entre eux. C'était elle, évidement. A part lui, aucun des autres élèves ne semblaient la déranger réellement mais quand elle avait compris le bon nombre de responsabilités qui l'attendait, elle avait un petit prit peur elle devait l'avouer. Heureusement qu'elle n'avait pas d'examens en fin d'année, c'était au moins ça. Elle pensa aux élèves de cinquième année qui eux, en avaient. Notamment Luzia, sa meilleure amie mais également Sean, son binôme. D'ailleurs ils s'étaient donné rendez-vous près d'une armure dans l'un des couloirs qu'ils auraient à surveiller. C'était leur première ronde et elle ne pouvait pas s'empêcher de se poser mille et une questions quant au déroulement de leurs futures tâches.

Le garçon ne semblait pas arrivé quand elle se présenta au lieu où ils devaient se rejoindre. Elle était en avance comme toujours ce qui pouvait expliquer la non présence de Sean. Son insigne de préfet fièrement épinglé à sa robe de sorcier, la jeune fille était prête à affronter les petits morveux et autres élèves qui seraient tenté par une sortie nocturne. Enfin "prête", c'était un bien grand mot parce que ce n'était pas dans son caractère de faire régner le respect et l'autorité. Pourtant c'était son devoir et rien n'aurait été plus déplorable pour elle que de ne pas réussir à le remplir. Les bras ballants, elle fixait le bout du couloir où elle s'attendait à voir débarquer son coéquipier d'une seconde à l'heure.

Alors qu'elle s'abandonnait à plusieurs réflexions intérieures, elle sentit des mains sur ses épaules et une voix dans son oreille qui la fit sursauter. Elle se retourna vivement se retrouvant face à face avec Sean qui tout sourire semblait content de sa petite blague. Elle posa une main sur sa poitrine et souffla un bon coup. C'est fou comme en si peu de temps un esprit pouvait se faire des scénarios plus saugrenues les uns que les autres. "Idiot, tu m'as fait peur !" Elle finit par lui sourire à son tour, lâchant l'emprise qu'elle avait eu sur sa baguette par réflexe et sentant les battements de son coeur ralentir petit à petit. "Et bien ça ira mieux dans quelques minutes le temps que je m'en remette..." Elle ricana avant de reprendre. "Mais ça va plutôt bien et toi ?" Elle laissa le temps au garçon de répondre et continua. "Oh tu sais, pas d'exams cette année donc c'est assez sympa. Ah mais oups, on est pas tous en sixième année !" Elle tira la langue au garçon, preuve qu'elle avait énormément prit en maturité pendant les vacances. Elle qui ne savait pas trop comment allait se dérouler les choses une fois les deux préféts réunis, elle fut heureuse de la proposition du garçon. C'est donc tout naturellement qu'ils se mirent en marche à travers les couloirs. "Et il s'est passé deux ou trois choses qui pourraient t'intéresser !" Elle faisait référence bien évidement à son rapprochement avec Arthur. Sean avait bien du comprendre plus ou moins dans les grandes lignes son attirance pour le septième année.

hors rp:
 
dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 295
| AVATARS / CRÉDITS : Dylan Sprayberry - philia
| SANG : sang-mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : le vide mental
| PATRONUS : le rouge-gorge
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Rien ne vaut une ronde de préfet pour rattraper le temps perdu et parler potins - Maya et Luzia Ven 23 Sep - 18:07

Je me mis à rire en voyant Maya porter une main sur sa poitrine et baisser sa baguette, je ne pensais pas que mon arrivée lui avait fait si peur. Un peu plus et elle m’aurait sans doute essayer de me jeter un sort pour me faire fuir. On n’aurait pas été très malin si on avait dû aller voir le professeur Flitiwck pour lui signaler que notre ronde avait dû se terminer beaucoup plus tôt pour cause d’un duel involontaire entre deux préfets et amis.

- Le temps que tu t’en remettes ? Heureusement que c’était un petit bouh improvisé alors, tu n’aurais jamais survécu si j’avais voulu te faire réellement peur ! m’exclamai-je d’un air taquin. Je vais bien. Enfin, un peu nerveux, mais je suis à l’heure alors on va dire que ça commence bien.

Je regardai la petite aiguille des secondes avancer lentement dans le temps avec un sourire avant de relever la tête vers la serdaigle. Je fronçai les sourcils face à la basse remarque de Maya, lui rappelant un peu trop rapidement la masse de travail qui allait lui tomber dessus dans les jours à venir. Seulement, en la voyant tirer la langue telle une gamine qui tente de se venger, je ne pouvais pas rester sérieux très longtemps.

- T’en fais pas pour moi, si les profs m’ont désigné préfet, c’est qu’ils devaient penser que je ne devrais pas trop avoir de problèmes avec les exams. Et puis, si j’ai le moindre soucis, ils ont pensé à tout, j’ai une superbe binôme de sixième année pour m’aider pendant les rondes. Tu ne pourrais pas me dire non, hein ?

Je lui fis un petit clin d’œil complice avant de lui proposer de commencer notre tâche du soir par une simple marche. Les mains dans les poches, je réduisis ma vitesse de marche pour rester à sa hauteur. Mon sourire s’agrandit quand elle me fit comprendre que son été n’avait pas été sans rebondissement. Je gardai le silence quelques secondes pour voir si elle allait m’en parler d’elle-même, mais rien ne vint, elle comptait bien m’obliger à l’interroger pour lui soutirer des informations. Dommage pour elle, j’avais déjà une petite idée de ce que ça pouvait être, Luzia m’avait donné quelques éléments lors de notre dernière rencontre.

- Qu’est-ce qui pourrait bien m’intéresser ? demandai-je me grattant théâtralement le menton avant de la regarder, une étincelle dans le regard. Est-ce que, juste par le plus grand des hasards, ces fameuses choses auraient un rapport avec un besoin de cours de soutien en potion ? Tu te rappelles, ce cours que tu as eu juste avant les exams, toi la pro des potions ? Ou alors, un rapport avec une rencontre particulière lors du festi’witch de cet été ?

Je lui donnai un petit coup d’épaule amical tout en levant un sourcil interrogateur. Un bruit me fit cependant me redresser et je tournai la tête vers la gauche lorsqu’on atteignit un croisement.

- Eh, vous trois, dépêchez-vous de retourner dans votre salle commune, ce n’est plus l’heure pour traîner dans les couloirs. Allez, qu’est-ce que vous attendez ?! dis-je en élevant la voix pour me faire entendre des troisième années rigolant à une blague prononcée par l’un d’eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 242
| AVATARS / CRÉDITS : crystal reed ©
| SANG : mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Rien ne vaut une ronde de préfet pour rattraper le temps perdu et parler potins - Maya et Luzia Mar 27 Sep - 19:50

Sean se moquait ouvertement d'elle. Et il avait raison, elle n'aurait pas hésité à le faire si la situation avait été inversée. Face aux petites taquineries du garçon, la bleue ne sachant pas vraiment comment répliquer et n'ayant une répartie que très peu efficace, elle se contenta de sortir l'excuse qu'elle employait le plus souvent et qu'elle pensait efficace. "J'ai un coeur fragile c'est tout." Quant au fait que le garçon soit à l'heure, elle imaginait parfaitement que, tout comme elle, il avait prit de sacrées précautions bien trop angoissé à l'idée de faire mal les choses. Et surtout parce que c'était leur première.

La brune savait bien qu'avec le garçon, elle pouvait se permettre aisément de plaisanter, de le taquiner. Surtout qu'elle savait, et lui aussi d'ailleurs, que l'amitié entre eux ne s'arrêtait pas à quelques blagues enfantines. Est-ce que la jeune fille était prête à porter secours à Sean si jamais il était dépassé par le travail et les responsabilités ? Evidemment. Après tout, c'était son duo préfet et ils devaient se soutenir. "Une superbe binôme de sixième année pour t’aider pendant les rondes ? Je vois pas du tout de qui tu parles !" Elle fit mine de réfléchir, jouant la comédie autant qu'elle le pouvait. Même si elle n'était pas crédible. "Plus sérieusement, si t'as besoin de quoi que ce soit n'hésite pas." Ils devaient sûrement attendre l'un comme l'autre que les choses se mettent en place petit à petit et que l'année soit entamé.

Ils se mirent en marche, le garçon s'adaptant gentiment à l'allure de la brune et abordant directement le sujet des amourettes. Elle se mit à rougir violemment, rabattant des mèches de cheveux devant son visage pour cacher sa gène. Surtout qu'il faisait référence à des faits passés l'année précédente et qu'elle avait imaginé, et beaucoup souhaité, qu'il ait oublié ce petit détail. Il était même au courant de sa rencontre avec Arthur pendant les vacances. Elle comprit tout de suite que Luzia avait du glisser une ou deux petites anecdotes au garçon. Elle ne lui en voulait pas, Sean se doutait de quelque chose et il n'avait eu besoin de personne pour comprendre.

La bleue allait répondre au garçon mais elle fut couper, tout comme son ami, par un petit groupe d'élèves plus jeunes qu'eux. Elle fut soulagée que le garçon s'en charge, de cette manière, elle pouvait prendre un peu exemple et observer de quelle façon il faisait preuve d'autorité. "Dis donc, tu imposes le respect à ce que je vois !" Elle fit semblant d'être impressionné, même si au fond elle l'était, accompagnant ses paroles d'une petite moue admirative. Elle avait du mal à s'imaginer levant le ton sur d'autres élèves. La préfète aurait sûrement eu peur qu'ils lui répondent et remettent en cause son rôle.

Elle n'osait pas vraiment relancer le sujet "Arthur", elle se contenta simplement de suivre la direction où les menait leurs pas, préférant attendre que Sean lui parle à nouveau.

dragées:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 295
| AVATARS / CRÉDITS : Dylan Sprayberry - philia
| SANG : sang-mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : le vide mental
| PATRONUS : le rouge-gorge
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Rien ne vaut une ronde de préfet pour rattraper le temps perdu et parler potins - Maya et Luzia Mer 28 Sep - 22:19

Si j’étais extrêmement soulagé d’entendre Maya dire qu’elle n’hésiterait pas à m’aider en cas de problèmes, je n’avais aucune envie de parler des cours ce soir. On venait tout juste de revenir de deux mois de vacances, il n’était pas encore temps de s’inquiéter de la quantité de devoirs à rendre. En plus, je savais de source sûre que la demoiselle avait des petites anecdotes à me raconter et elle ne tarda pas à me le confirmer, bien que restant trop mystérieuse à mon goût. Et comme si cela ne suffisait pas, à peine avais-je essayé de lui extorquer des détails, un groupe d’élèves un peu plus jeunes décida de nous interrompre. Je n’attendis pas d’explications de leur part, je n’avais aucune envie d’entendre des excuses plus foireuses les unes que les autres, cela ne ferait que m’énerver. Alors, dans un mélange d’agacement et d’autorité naturelle, je levai la voix pour les faire accélérer le pas. Je me crispai légèrement lorsque je les vis tourner la tête vers moi et ralentir pour me regarder, j’eus peur pendant quelques secondes qu’ils ne m’obéissent pas, mais je ne me démontai pas et continuai à les fixer durement jusqu’à ce qu’ils comprennent le message. J’attendis qu’ils disparaissent du couloir avant de souffler avec soulagement, rigolant nerveusement à la remarque de Maya.

- Tu parles, j’ai bien cru qu’ils n’allaient pas m’écouter. Peut-être que j’aurais pu être un peu moins froid… Mais bon, je pouvais pas changer d’attitude, ça l’aurait pas fait ! dis-je en passant une main sur ma nuque pas très à l’aise.

Je savais que le rôle de préfet n’était pas forcément un cadeau, mais je ne pensais pas que ça me ferait me remettre en question dès les premières minutes. Il suffisait que je monte le ton naturellement pour tout de suite douter de la manière dont je m’y prenais. Il allait sans doute falloir que je teste plusieurs façons de réprimander les rebelles avant de trouver celle qui était la plus efficace. Et puis, peut-être qu’en observant la réaction de la serdaigle pour la prochaine entorse au règlement, je pourrais mieux réaliser ce qu’il fallait faire. En attendant, le silence était revenu dans le couloir et plus rien ne semblait vouloir nous déranger dans notre discussion.

- Bon alors, tu me racontes ?! Comment ça s’est passé avec Arthur cet été ? Bien je suppose, sinon tu n’aurais rien dit.

Je me tournai vers elle avec un sourire, observant les réactions sur son visage. J’étais tellement persuadé qu’elle me parlait de cela que je fus un peu perturbé de voir la gêne transformer ses traits. En même temps, on n’avait encore jamais parlé de ce genre de chose avant, mais je ne voyais vraiment pas ce qu’elle aurait pu vouloir me dire en dehors de ça.

- On parle bien de lui, hein ? Parce que je sais que tu l’as vu à Fort Augustus, Lu… Je m’interrompis brusquement en réalisant la gaffe que j’avais failli faire. Je détournai quelques secondes le regard pour me reprendre avant de lui refaire face. Enfin, on me l’a dit. Et puis, qu’est-ce qui pourrait m’intéresser sinon ? Parce que je ne vois vraiment pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 242
| AVATARS / CRÉDITS : crystal reed ©
| SANG : mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Rien ne vaut une ronde de préfet pour rattraper le temps perdu et parler potins - Maya et Luzia Jeu 29 Sep - 18:13

Etre plus froid ? Il se serait fait marcher sur les pieds. La jeune préfète trouvait qu'il avait bien agi, qu'il s'était comporté comme il le fallait. Et puis ça avait fonctionné puisqu'ils l'avaient écouté. "Oh non t'inquiète pas, tu étais très convaincant !" Elle se devait d'encourager son binôme, d'autant plus qu'elle était impressionné du répondant qu'il avait pu avoir. Elle s'était mise une seconde à sa place et se demandait comment elle aurait pu s'en sortir. Elle aurait sûrement fini par craquer et les laisser faire ce qu'isl voulaient. Mais elle était contente d’être avec Sean parce que vu ce qu'elle venait de voir, il allait être de bons conseils. Ce qu'elle ne savait pas c'est que lui comme elle semblait compter sur l'autre pour acquérir leur technique d'autorité.

Le calme et le silence revenus, Sean ne tarda pas à reprendre le fil de la discussion qui, pour la plus grande gêne de la jeune fille, tournait autour d'Arthur. Mais il ne s'en sortirait pas si facilement, lui aussi passerait à l'interrogatoire. Elle connaissait déjà quelques détails, après tout, Luzia était sa meilleure amie, mais elle ne dirait pas non pour avoir une deuxième version. A l'entente du prénom du serdaigle, elle sentit ses joues rougirent, encore et encore, pour changer. Décidément, elle devait absolument apprendre à gérer ses émotions, surtout si les choses se concrétisaient avec le garçon. Elle ne pouvait plus se permettre de rougir et bégayer à la simple entente de son nom. "Oui c'est bien Arthur, mais tu le gardes pour toi hein !" Elle voulait que le garçon promette, c'était un peu stupide étant donné que pas mal de monde semblait être au courant de son attirance. "Je crois même qu'on a eu un rencard..." Elle mit sa phrase en suspend, se remémorant le moment qu'elle avait eu la chance de partager avec le garçon pendant l'été. Que d'émotions.

La préfète comprit sans peine qui était le "on" qui semblait informer Sean. "Tu sais, c'était vraiment étrange parce qu'on s'est vu quasiment une après midi entière et j'ai pas vu le temps passer !" Elle omettait quelques détails exprès souhaitant peut-être garder une complicité qui n'existait qu'entre Arthur et elle. Ils s'étaient rapprochés, forcément, avaient beaucoup discutés et s'étaient confiés sur des sujets auxquelles la fille n'aurait jamais pensé. "Mais c'est tellement différent entre les vacances et ici." Depuis la rentrée à Poudlard, la bleue devait avouer qu'elle n'avait pas eu réellement le temps de faire abstraction de ses devoirs de préfète et elle s'en voulait un peu pour ça. Ils se croisaient, heureusement, ils étaient dans la même maison mais sans vraiment prendre le temps de converser et souvent, entourés d'autres élèves. "Et toi dis moi, t'as bien du tomber sur Luzia cet été !" Elle accompagna son propos d'un clin d’œil exagéré. Elle avait déjà la réponse à cette question mais était impatiente de voir comment Sean réagirait.  

dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 295
| AVATARS / CRÉDITS : Dylan Sprayberry - philia
| SANG : sang-mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : le vide mental
| PATRONUS : le rouge-gorge
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Rien ne vaut une ronde de préfet pour rattraper le temps perdu et parler potins - Maya et Luzia Dim 13 Nov - 15:43

Sans que je ne comprenne pourquoi, je sentis les battements de mon cœur s’accélérer fortement dans l’attente de la réaction de Maya. Je savais que je venais de faire une gaffe monumentale et je me doutais qu’elle arriverait sans peine à comprendre qui m’avait donné toutes les informations que je détenais. J’espérais que je n’allais pas compromettre l’amitié entre les deux jeunes filles, je ne voulais pas que Luzia se fasse enguirlander par ma faute. C’était de ma faute si elle avait partagé l’éventuel secret entre elles deux, j’avais été trop curieux pour qu’elle reste silencieuse. Et je ne fus pas vraiment soulagé lorsque la préfète m’annonça que je ne me trompais pas de personne, pas même lorsqu’elle me confia qu’ils avaient eu un rendez-vous, un vrai rendez-vous. Ce n’était pas vraiment une surprise pour moi, pas après ma conversation avec la poufsouffle, et j’avais peur que ça se voit dans mes réactions. Heureusement que ma curiosité prenait naturellement le dessus et que je me tournai automatiquement vers elle pour la pousser à m’en dire plus d’un regard attentif. Je souris en l’écoutant me parler de sa rencontre avec Arthur. Elle n’était pas très généreuse sur les détails, mais je n’avais pas besoin de plus pour savoir ce qu’elle pouvait ressentir. « Je vois ce que tu veux dire ! On se retrouve en début d’aprèm et, sans comprendre comment, on découvre qu’on est en début de soirée et qu’on doit partir, alors qu’on en a pas envie ! Dommage qu’on ne puisse pas rallonger le temps par moment… » Le souvenir d’un concert me revint immédiatement en mémoire et mon sourire s’agrandit un peu plus.

Avant de diminuer pour finir en une grimace lorsque j’entendis Maya râler sur le retour à Poudlard. Sans qu’elle ne précise quoi que ce soit, je devinai tout de suite ce qu’elle entendait par là et ça reflétait la sensation que je ressentais depuis le début de l’année. « Toi aussi t’as l’impression de ne pas avoir le temps de faire quoi que ce soit ? Encore moins croiser les autres ? » C’en était tellement frustrant. A peine on avait fini les cours, qu’on devait faire nos devoirs, sans oublier les entraînements de quidditch pour Arthur et moi et, maintenant, voilà que se rajoutaient les rondes. « Tu as pu lui parler quand même depuis cet été ou pas du tout ? Sinon, tu lui redemandes des cours de potions, je suis sûr qu’il acceptera avec plaisir ! » Je n’avais pas pu m’en empêcher, c’était plus fort que moi. Que je regrettai aussitôt en entendant le nom de Luzia prononcé à voix haute. Je ne pus que voir son clin d’œil plus que provocateur et une chaleur incompréhensible vint teinter mes joues de rose. « Luzia ? Euh… Oui, on s’est croisés vers la fin du festi’witch. Je devais pas y aller normalement, mais on a changé nos plans avec ma famille et je suis tombé sur elle par hasard un aprèm. Du coup, on est allés écouter les concerts ensemble. » Je glissai de nouveau ma main sur ma nuque dans un geste nerveux. « Pourquoi, elle t’a dit quelque chose ? » La question m’avait échappé avant que je ne puisse me contrôler et je sentis mon cœur battre un peu plus vite, sans savoir quelle réponse je voulais entendre.

HJ:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 242
| AVATARS / CRÉDITS : crystal reed ©
| SANG : mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Rien ne vaut une ronde de préfet pour rattraper le temps perdu et parler potins - Maya et Luzia Lun 17 Avr - 18:31

Elle continuait de tourner autour du pot en ce qui concernait Arthur. Elle était horriblement partager entre l'envie de tout raconter à son ami et de garder la bulle construite avec son serdaigle pour elle. Dans tous les cas il fallait bien qu'elle se confie, elle était bien trop fragile émotionnellement pour supporter le poids d'un secret.

Oh oui, qu'est-ce qu'elle aurait eu envie que cette journée soit éternelle et ne finisse jamais. Aux côtés d'Arthur, la jeune fille pouvait ressentir toutes les émotions possibles et presque en même temps, de l'amour à la gêne, du bonheur à la surprise, elle se sentait profondément humain quand il était près d'elle. "T'imagines si on pouvait contrôler le temps, ce serait  géniaaaal. On pourrait profiter de nos amis, réviser suffisamment pour nos exams, dormir aussi longtemps qu'on le voudrait..." Elle avait collé ses deux mains ensemble près de son cœur. "Olala le paradis !" Lorsqu'elle rouvrit les yeux qu'elle avait fermé pour accentuer sa petite comédie, la jeune préfète ne put échapper au grand sourire qui venait de prendre place sur le visage de son ami. "Dis, c'est l'idée de réviser les exams qui te fait plaisir ?" Si on avait pu donner un synonyme à la lourdeur, on aurait certainement choisi Maya. "Ou alors c'est quelque chose d'autre ? Ou quelqu'un." Elle le regarda en rigolant.

Quand à son retour à Poudlard, elle devait avouer que le rythme devenait assez pesant. En vérité, elle voyait bien les cernes sous les yeux de son ami et imaginait bien qu'il était perturbé lui aussi avec l'ajout des petites virées nocturnes. "Mais oui ! On dirait que les jours défilent comme ça, sans qu'on ait le temps de rien faire. Regarde nous par exemple, est-ce qu'on a vraiment le temps de discuter ? Je veux dire oui mais en dehors des rondes ?" Effectivement, elle avait cette impression que ses relations avec les autres partaient plutôt dans une mauvaise pente. Sauf une. "Ah ah ah trop drôle. En attendant, mon affaire de potions elle a un peu fait avancer les choses, maintenant on se parle presque comme des copains. Bon par contre lui aussi il a pas mal de choses à faire, ça stagne un peu en ce moment..." C'était étrange mais Maya parvenait avec facilité à se confier à Sean. Pourtant il était un garçon, même si ça ne changeait pas grand chose finalement.  "Faut vraiment le vouloir pour papoter entre bleus mais alors avec les autres maisons je te dis pas ! Comme les Poufsouffles par exemple." Et elle continuait, parce qu'elle aimait bien trop ça. Les sous-entendus étaient trop simple et la situation trop propice pour qu'elle n'en profite pas un peu.

Bien sûr que Luzia lui avait tout raconté. Et elle n'avait pas attendue la rentrée. Mais elle lui avait presque fait promettre de ne rien dire et Maya n'était pas du genre à vouloir créer des tensions, du moins pas volontairement. "Oh si elle m'a dit quelque chose ?" Elle fit mine de réfléchir quelques secondes. "Peut-être bien..." Souriant malicieusement à son ami pendant qu'ils tournaient à l'angle du couloir, elle fut surprise qu'ils rentrent presque dans un autre groupe de préfet et comme par hasard celui de Luzia. "Ah bah tiens tu vas pouvoir lui demander toi même !" Elle déposa un petit baiser sur la joue de sa meilleure amie. "Salut Nicholas, on finit la ronde ensemble ?" Et sans même laisser le temps au garçon de répondre elle lui agrippa le bras. Après quelques mètres elle se retourna une dernière fois. "A la prochaine Sean !"



hors rp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PRÉFET POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

PRÉFET POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 680
| AVATARS / CRÉDITS : Astrid Bergès-Frisbey - Thida ♥
| SANG : Mêlé


MessageSujet: Re: Rien ne vaut une ronde de préfet pour rattraper le temps perdu et parler potins - Maya et Luzia Mar 25 Avr - 18:51

Être préfet, c'était encore nouveau pour Luzia qui, mal à l'aise dans son rôle, préférait faire ses rondes avec un camarade. Elle n'avait pas trouvé encore sa posture de préfète, n'avait pas encore assez d'assurance pour s'opposer aux élèves qui abusaient un peu. Sa timidité l'empêchait de remplir pleinement ses fonctions - c'était encore nouveau.
Nicholas, élève plutôt discret lui aussi, n'en menait pas large. C'est tout naturellement que les deux préfets de Poufsouffle montaient la garde dans les couloirs, alors que les cours étaient terminés depuis un moment.
Oui, disait Luzia à Nicholas, j'avoue que le Professeur Funestar est plutôt sympa.

Leur nouveau Professeur de DCFM était particulièrement sérieux et intéressant. Il faisait pratiquer chaque sortilège à ses élèves, si bien que les cours n'étaient jamais ennuyeux.
Ils en étaient à aborder le cours qu'ils avaient eus, durant lequel il leur avait fallu être synchronisés pour réussir l'exercice.
C'était loin d'être évident, fit la jeune fille en empruntant un nouveau couloir, je n'ai pas... Tiens !

Elle vit à quelques pas les Préfets de Serdaigle. Maya et Sean semblaient en grande discussion.
Ah bah tiens tu vas pouvoir lui demander toi même, disait la Serdaigle.
▬ De quoi ? demanda Luzia en tendant la joue à Maya.
Mais cette dernière, après sa bise affectueuse, s'empara du bras de Nicholas et tous deux disparurent à un embranchement.
Quelle mouche la pique ?

L'Espagnole se tourna vers Sean. Ils n'avaient pas vraiment eu le temps de discuter depuis le Festi'Witch et elle était ravie d'avoir l'occasion de rester un peu seule avec lui. Sean était quelqu'un de vraiment cool, pas du tout prise de tête. S'ils faisaient leur ronde ensemble, ils joindraient l'utile à l'agréable. Puis, se souvenant de ce qu'avait dit sa meilleure amie, Luzia s'enquit :
Tu avais quelque chose à me demander ?

Sûrement une aide en ce qui concernait la botanique, songeait-elle.

Spoiler:
 

______________________________

On ne sait jamais qui l'on croisera
au prochain tournant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rien ne vaut une ronde de préfet pour rattraper le temps perdu et parler potins - Maya et Luzia

Revenir en haut Aller en bas

Rien ne vaut une ronde de préfet pour rattraper le temps perdu et parler potins - Maya et Luzia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Rien ne vaut une douce mère, si ce n'est une douce tante. | Cécilie. [Terminé]
» Nulle amie ne vaut une soeur ▬ Heather
» Rien ne vaut le parc - PV Abdel
» Avec un verre de vodka rien ne vaut une cigarette [PV Logan B.]
» En matière de discipline, rien ne vaut un bon exemple! [PV Apprentis Sith]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Les oubliettes
 :: 
Les souvenirs de Poudlard
-