C'est la rentrée sur ATDM, tous à bord du Poudlard Express !
La liste des préfets et des capitaines a été affichée, n'hésitez pas à aller la consulter sur le panneau d'affichage !

Partagez|

Etude des moldus (cours n°1)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar



PERSONNEL
Le travail est l'aliment des âmes nobles.

PERSONNELLe travail est l'aliment des âmes nobles.
| HIBOUX POSTÉS : 217
| AVATARS / CRÉDITS : Simone Simons
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un gouffre, sans fond, sombre...
| PATRONUS : Un ocelot
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Etude des moldus (cours n°1) Mar 4 Oct - 12:59

Soyle était une jeune femme on ne peut plus normale. On pouvait parfois la trouver un peu trop optimiste, un peu rêveuse. Techniquement ce n’était pas totalement faux. Elle aimait voir le bon côté des choses. Mais surtout le bon côté des gens. C’était le genre de femmes qui aimaient aller chercher les gens, les connaître. Il arrivait que les personnes en face n’apprécient pas. Mais peu importe, elle aimait chercher la perle qu’on avait tous en nous. Il est certain que sans être très curieuse, tout le monde n’aimait pas que l’on s’intéresse à sa personne. Soyle c’était plutôt l’inverse. Elle aimait bien parler aux autres. Elle était prête à partager beaucoup de choses, même avec des personnes qu’elle ne connaissait pas spécialement. Cela devait sûrement être l’une des raisons qui faisaient qu’elle s’entendait si bien avec ses collègues de l’école. Pour elle c’était important. Ils passaient tout de même énormément de temps ensembles. Pas tous leur temps non plus, heureusement. L’entente bien que cordiale n’était pas non plus toujours excellente. Tout le monde avait des affinités particulières.

Mais ce n’était pas tellement la question pour le moment. Enfin peut-être un peu, mais pas tant que cela. Pour le moment notre jeune professeur était dans sa salle de cours et attendais gentiment que les élèves ne viennent se placer face à elle. Soyle était peut-être un jeune professeur, elle n’en était pas intimidée pour autant. Au début elle l’était un peu, c’était normal, comme tous les autres. Il fallait bien commencer quelque part. Même si elle savait bien que sa matière n’était qu’optionnelle et qu’elle ne remportait pas tous les suffrages. L’étude des moldus était une matière souvent critiquée. Ce n’était pas nouveau. Beaucoup de sorciers étaient même contre le principe même de côtoyer des moldus. Tout cela, Soyle le savait. Et justement ! Elle espérait pouvoir, à défaut de les faire changer d’avis, ouvrir les esprits à ce sujet. Elle n’espérait pas révolutionner le monde ou simplement expliquer  pourquoi un moldu mettait autant de temps à voyager. Soyle se devait effectivement de leur apprendre ces choses presque insignifiantes que, pour la plupart, ils connaissaient déjà. Mais elle aimait soulever quelques questions un peu plus intéressantes. Et ces jeunes étaient bien loin d’être des simples d’esprits.

Une fois tout ce petit monde en place et l’heure arrivée, Soyle se leva comme d’habitude pour prendre la parole face à son public du jour. La belle était toujours souriante et espérait que la parole serait prise aussi de l’autre côté. Elle évitait le plus possible de faire son cours en ne laissant apparaître qu’un long et terriblement soporifique monologue. Il fallait un peu de vie dans cette salle !

« Bien, aujourd’hui comme toujours je vais vous ouvrir un voie et je compte sur vous pour la suivre. J’aimerais bien que nous parlions d’un sujet peut-être classique mais qui devrait vous délier facilement la langue je pense. Que pouvez-vous me dire de l’utilité des tableaux dans notre univers et dans celui des moldus. Je me doute bien que vous savez que les peintures moldues ne bougent pas, ou en tout cas je l’espère. Mais pourquoi les retrouve-t-on dans les deux univers ? Ont-ils la même utilité ? Je veux vous entendre, et n’oubliez pas qu’il n’y a pas de vraie mauvaise réponse… Sauf peut-être le hors sujet... et encore… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 461
| AVATARS / CRÉDITS : Bridget Satterlee by yellowsubmarine
| SANG : Mêlée


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Le feu
| PATRONUS : Une jolie petite souris
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Etude des moldus (cours n°1) Mar 4 Oct - 16:17

Premier cours d'études des moldus. Ange aimait bien cette matière qu'elle trouvait enrichissante. Elle aimait se souvenir que les sorciers n'étaient pas seuls au monde et qu'on pouvait vivre en cohésion. Aussi se rendit-elle en cours le pas léger et sautillant comme à son habitude. Elle fut la première arrivée. Ca par contre c'était pas comme d'habitude. D'habitude elle était à l'heure sans être en avance. Ou dans les derniers sans être tout à fait en retard. Mais en général c'était la faute de ses meilleurs amis qui mettaient deux heures à prendre leur petit déjeuner. De vrais ventre sur pattes. Mais ce matin elle avait été plus matinale. Alors elle était en avance. Du moins elle n'était pas en retard. Enfin bref. Les autres arrivèrent et le cours démarra. Le thème était cool ! Surtout pour elle qui était toujours en train de dessiner ou de peindre. Elle leva la main et parla quand le professeur les interrogea. - Les tableaux peuvent avoir deux significations autant dans le monde moldu que chez nous. Ils peuvent être un reflet de l'âme de l'artiste, sa vision du monde, des couleurs ou bien un souvenir, un portrait, un paysage, quelque chose qui tient à coeur à la personne qui l'a peint et a voulu l'immortaliser. C'est une sorte de photo mais plus personnalisée, avec la vision de l'artiste, fit-elle de sa voix douce et pleine de vie. L'art et la musique, deux sujets qui la passionnaient plus que tout le reste. Il allait être difficile de l'empêcher de parler durant l'heure suivante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



CAPITAINE GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

CAPITAINE GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 1003
| AVATARS / CRÉDITS : Miles Heizer /Lydie
| SANG : Pur-Potter !


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : des tombes aux noms de mes amis
| PATRONUS : un cerf majestueux et classe, comme moi
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Etude des moldus (cours n°1) Dim 9 Oct - 21:55

James était fatigué. Il dormait peu et avait du mal à reprendre le rythme de l'année scolaire. Il s'était mis la pression pour les sélections de Quidditch (puis le premier match) et surtout pour les entraînements pour devenir Animagus avec les copains, le plus rapidement possible pour ne pas laisser Remus passer une pleine lune de plus seul. Du coup, il était un peu moins attentif en cours (sauf peut-être en Métamorphose, ça pouvait leur être utile !) et se levait difficilement, gardant l'oeil un peu éteint jusqu'aux environs de dix heures (quand son estomac commençait à gronder).
Aujourd'hui, c'était le premier cours d'étude des moldus et malgré tout, il était content d'y assister. Il avait parfois l'impression qu'on lui racontait des histoires dans ce cours... un peu comme en histoire de la magie mais la prof était quand même beaucoup plus passionnante. En soi, si Binns n'avait pas été chiant comme la mort, l'histoire de la magie aurait pu être très intéressant.
Il s'installa à une table, décoiffé comme s'il venait juste de sortir de son lit, et ne releva la tête que lorsque le professeur Hoover interrogea les élèves. Essayant de se motiver, James leva la main.

« Je dirais que pour les portraits, chez les moldus comme chez nous, ça sert à rendre hommage à une personne... Ils servent à se rappeler de qui ils étaient et ce qu'ils ont fait. Comme dit Ange, il y a une part de l'âme de l'artiste mais on peut aussi dire qu'il y a une part de l'âme de la personne représentée, au sens figuré chez les moldus et au sens propre chez les sorciers quoi ! »


Il espérait qu'il était compréhensible mais il était quand même content d'avoir participé... ça le faisait déculpabiliser de comater le reste du cours.

______________________________
C O R N E D R U E
Le temps suspendit son vol. Il chutait, les bras ouverts de toute leur envergure, le corps détendu et gracieusement arqué : il savait son saut parfait, et la plénitude qu'il ressentit lui donna l'impression d'avoir quitté son propre corps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 190
| AVATARS / CRÉDITS : Bailee Madison par WILD HEART
| SANG : Sang-mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Etude des moldus (cours n°1) Dim 9 Oct - 23:06

ENFIN, la troisième année et les cours d'études des moldus du Professeur Hoover ! Ophelia n'attendait que ça depuis l'an dernier. Non pas qu'elle ait une passion particulière : la Poufsouffle nourrissait plutôt une passion à l'endroit de son Professeur. C'est donc pour passer plus de temps en sa compagnie que la jeune fille s'était inscrite en cours d'études des moldus dès qu'on lui avait demandé son avis. Et puis comme ça, au moins, elle allait apprendre des trucs ! Parce que les moldus... Ben elle n'y connaissait rien, mais alors rien de rien.

La jeune fille arriva en cours à l'heure, et salua joyeusement le Professeur Hoover en entrant : comme elle était contente d'être là ! Sa joie toutefois se transforma en urgence lorsqu'elle vit qui était assis tout seul à deux tables d'elle : JAMES POTTER ! Il était aussi en cours d'études des moldus ! Quelle surprise délicieuse ! Ophelia n'était pas encore parvenue à mettre la main sur les emplois du temps de James Potter et surtout de Sirius Black, mais c'était déjà au moins un cours qu'elle allait cette année passer avec son amoureux numéro 2. Malgré le fait que la salle de cours était presque vide, Ophelia décida de prendre son courage à deux mains et alla s'installer à côté du Maraudeur.
▬ Salut James, couina-t-elle en rougissant furieusement, avant de se concentrer sur le vidage méthodique de son sac, sans oser se tourner vers son célèbre voisin. Et le cours commença sans qu'elle n'ose prononcer un mot de plus. La question du Professeur Hoover la laissa éberluée : c'était tellement dur ! Les moldus aussi avaient des tableaux ? Ophelia n'en savait rien. James, lui, visiblement était au courant, car il prit la parole et raconta quelque chose auquel la Poufsouffle ne comprit rien, bien trop absorbée par la bouche du Gryffondor qui s'agitait délicieusement... Si absorbée que la jeune fille en renversa son encrier !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 352
| AVATARS / CRÉDITS : Robert Sheehan - Nenes - Bazzart
| SANG : Pur


MessageSujet: Re: Etude des moldus (cours n°1) Mer 12 Oct - 20:20

Bon. À la base, le cours d'option sur les moldus, c'était pour faire enrager la mère Walburga. Et, accessoirement, pour reluquer la prof qui n'était vraiment pas mal du tout - mais ça, Sirius ne l'avouerait jamais. Les rousses, c'était pour James, hein. En tout cas, voilà, le cours ne passionnait pas vraiment Sirius, mais la vue était agréable.

Quand il arriva dans la salle de classe - légèrement en retard, il était vrai, parce qu'il avait eu du mal à se réveiller à cause des entraînements nocturnes pour devenir animagus - il vit avec déception que la table voisine de celle de James était occupée par la petite Parkin, sa fan Number One, à qui il n'avait pas parlé depuis des lustres.
Il s'assit donc juste derrière James et se dépêcha de sortir de quoi prendre des notes tandis que le Professeur Hoover entamait le cours. Sirius n'écoutait pas, bien trop occupé à rédiger sur un coin de son parchemin un mot à James.

Qu'est-ce qui te prend de lui avoir laissé la possibilité de s'installer, griffonna-t-il en faisant allusion à Ophelia.
Et d'un coup de baguette magique, il profita que l'enseignante regardât ailleurs pour faire léviter son papier jusqu'à la table de James.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 172
| SANG : mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : une seringue
| PATRONUS : un faucon
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Etude des moldus (cours n°1) Lun 24 Oct - 15:17

La jeune fille avait pris toutes les options possibles car elle aimait par dessus tout apprendre. Sa soif de savoir était intarissable. Toute guillerette elle fila en direction de la salle de classe. Arrivée à destination, elle salua la Professeure et vint s'assoir au premier rang. Le sujet du jour était intéressant, ainsi lorsque Hoover demanda Mais pourquoi les retrouve-t-on dans les deux univers ? Ont-ils la même utilité ?, la serdaigle répondit après ses camarades :

- Dans les deux mondes les tableaux sont notre mémoire .. Certains racontent les faits, mettent en valeur un personnage célèbre de l'époque, retranscrivent l'épopée d'un héros.

- Comme le soulignent mes camarades, les tableaux fictifs ou bien abstrait sont plutôt la vision de leur créateur.

- Je pense en effet que dans les deux mondes ils ont la même utilité. Même si ici au château certains tableaux servent à rentrer dans la salle commune ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Etude des moldus (cours n°1) Mar 8 Nov - 22:11

Ah je suis crevée, je me suis quasiment endormie en cours d'histoire de la magie et j'ai des cernes sous les yeux. La faute aux devoirs que je voulais faire en avance.
Je regarde mon emplois du temps. Ah génial j'ai étude des Moldus, j'aime bien cette matière qui me permet de voir les Moldus d'un oeil de sorcier et non comme depuis toute petite comme une Moldus.
En plus la prof n'est pas n'importe quelle prof. C'est ma super marraine Soyle. Mais bon, il vaut mieux pas que je saute sur elle à l'entrée du cours.
Effectivement il faut que
j'apprenne à me contrôler.
Je me souviens plus trop du début de l'histoire mais je crois que c'est partit sur un article sur l'astronomie sorcière et Moldus. Une sorcière a pris contact avec mon père pour en savoir plus sur l'astronomie Moldus et mon père l'a redirigé vers ma mère, une astronome Moldus.
Elles avaient souvent discutés et ma mère avait fait la connaissance de la fille de la dame. Et c'était Soyle. Finalement après ma naissance les deux dames s'entendaient tellement bien que maman décida de choisir Soyle comme marraine.
Je l'ai vu souvent, mais bon c'est différent pour moi depuis qu'elle m'a annoncé qu'elle allé être prof.
J'entre en classe juste à l'heure

-Bonjour Professeur Hoover.
Dit sur un ton un peu déprimé. Tant pis, je vais m'assoir tandis que ma prof me salue.
Je décide de me mettre à côté d'un Gryffondor, Sirius Black je crois, j'ai du le croiser plus d'une fois dans les couloirs. Il me connaît vaguement de nom je crois.
-Salut Sirius, ça va?
Il n'a pas le temps de répondre à ma question que Soyle commence à parler.

-Bien, aujourd’hui comme toujours je vais vous ouvrir un voie et je compte sur vous pour la suivre. J’aimerais bien que nous parlions d’un sujet peut-être classique mais qui devrait vous délier facilement la langue je pense. Que pouvez-vous me dire de l’utilité des tableaux dans notre univers et dans celui des moldus. Je me doute bien que vous savez que les peintures moldues ne bougent pas, ou en tout cas je l’espère. Mais pourquoi les retrouve-t-on dans les deux univers ? Ont-ils la même utilité ? Je veux vous entendre, et n’oubliez pas qu’il n’y a pas de vraie mauvaise réponse… Sauf peut-être le hors sujet... et encore…

Je réfléchis un peu avant de répondre.

-Effectivement je pense comme les autres un tableau du côté Moldus comme du côté sorcier sert à rendre hommage à une personne et à chaque fois si on demande à trois personnes de dessiner une pomme les trois versions de la pomme seront différentes tout simplement parce que nous n'avons pas le même point de vue.
Enfin je dirais que les tableaux peuvent-êtres des moyens pour communiquer chez les sorciers nous pouvons le voir avec les portraits de Poudlard et chez les Moldus, ils sont là aussi pour décorer.


Allez tout ça et dit d'une seule traite. Normalement j'ai pas fair de hors sujet. Ouff.
Allez que va dire Soyle?
Revenir en haut Aller en bas
avatar



PERSONNEL
Le travail est l'aliment des âmes nobles.

PERSONNELLe travail est l'aliment des âmes nobles.
| HIBOUX POSTÉS : 217
| AVATARS / CRÉDITS : Simone Simons
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un gouffre, sans fond, sombre...
| PATRONUS : Un ocelot
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Etude des moldus (cours n°1) Mer 9 Nov - 12:07

Bien, ils semblaient tous là. Il y avait dans cette classe des jeunes gens d’horizons bien différentes. Soyle en connaissait certains plus que d’autres pour des raisons variables. Il y avait notamment Ophelia qui depuis quelques temps venait régulièrement lui parler. Une jeune fille tout à fait adorable. Il y avait aussi Luc, son filleul. Elle avait été plutôt claire avec lui : pas de familiarités en cours. Il était tout à fait exclu qu’elle le favorise à cause de leur lien. Même si au fond elle l’aimait beaucoup, c’était évident. La belle saluait donc tous ceux qui faisaient de même dans un sourire, attendant gentiment que tout le monde soit présent et que l’heure sonne. Elle avait ensuite lancé la première idée comme des paillettes dans un aquarium. Et comme elle l’avait espéré, les petits poissons se montraient intéressés. Enfin, tous sauf Mr Black qui était trop occupé à envoyer des mots doux à son camarade Potter. Heureusement pour eux Soyle n’avait rien vu… Mais ils avaient intérêt à ne pas continuer trop longtemps, ils finiraient par se faire repérer. Enfin, tant pis, pour l’heure, elle écoutait les élèves uns par uns, autorisant toutes les prises de parole, comme toujours. C’était à Ange Backwell d’ouvrir le bal alors.

-Les tableaux peuvent avoir deux significations autant dans le monde moldu que chez nous. Ils peuvent être un reflet de l'âme de l'artiste, sa vision du monde, des couleurs ou bien un souvenir, un portrait, un paysage, quelque chose qui tient à coeur à la personne qui l'a peint et a voulu l'immortaliser. C'est une sorte de photo mais plus personnalisée, avec la vision de l'artiste

Soyle l’écoutait avec attention. Pour une première prise de parole c’était plutôt bien. La belle rousse acquiesçait, assez satisfaite. Elle n’ajouta rien pour le moment, laissant la parole à James Potter.

-Je dirais que pour les portraits, chez les moldus comme chez nous, ça sert à rendre hommage à une personne... Ils servent à se rappeler de qui ils étaient et ce qu'ils ont fait. Comme dit Ange, il y a une part de l'âme de l'artiste mais on peut aussi dire qu'il y a une part de l'âme de la personne représentée, au sens figuré chez les moldus et au sens propre chez les sorciers quoi !

Oui, un complément important, en effet. Elle lui fit un signe approbateur, tout à fait en accord avec cette seconde version. Ce cours commençait plutôt bien, ils étaient visiblement assez réceptifs. Là encore, d’autres exprimaient l’envie de compléter ces deux réponses. Elle enchaîna donc avec Aurora Smethwyck.

-Dans les deux mondes les tableaux sont notre mémoire .. Certains racontent les faits, mettent en valeur un personnage célèbre de l'époque, retranscrivent l'épopée d'un héros. Comme le soulignent mes camarades, les tableaux fictifs ou bien abstrait sont plutôt la vision de leur créateur. Je pense en effet que dans les deux mondes ils ont la même utilité. Même si ici au château certains tableaux servent à rentrer dans la salle commune ...


Oui, ils semblaient avoir bien compris l’importance de la pérennité des tableaux sorciers comme moldus. Tant mieux, ils ne voyaient donc pas cela comme de simples décorations. Bien bien bien, tout cela se présentait très bien. Restait encore Luc justement, son filleul, qui demandait la parole.

-Effectivement je pense comme les autres un tableau du côté Moldus comme du côté sorcier sert à rendre hommage à une personne et à chaque fois si on demande à trois personnes de dessiner une pomme les trois versions de la pomme seront différentes tout simplement parce que nous n'avons pas le même point de vue.

Enfin je dirais que les tableaux peuvent-êtres des moyens pour communiquer chez les sorciers nous pouvons le voir avec les portraits de Poudlard et chez les Moldus, ils sont là aussi pour décorer.
Bon, ils commençaient à tourner un peu alors elle pourrait sans doute essayer de les aiguiller sur une autre voie, recentrer un peu les choses. Ou tout au contraire les élargir. Ça serait à eux de voir au final, elle aimait les voir réfléchir aux choses, pas leur imposer un point de vue prédéfini.

-Très bien, je suis tout à fait d’accord avec ce que vous avez dit. Merci d’avoir lancé la discussion du jour au passage.

Soyle s’appuya sur son bureau qui était désormais derrière elle, riant à moitié car elle-même avait rarement été la première à parler à l'époque où elle se trouvait encore à leur place. La belle les regardait toujours aussi souriante, n’ayant pour le moment aucune raison d’en changer puisqu’elle avait visiblement réussi à les intéresser assez pour qu’ils aient autant à dire.

-Nous savons qu’il existe des tableaux inanimés dans les deux univers. Maintenant pourquoi un peintre sorcier déciderait-il de donner vie à son œuvre ? Pourquoi cette pièce plutôt qu’une autre ? Il ne s’agit pas toujours de représentations de personnes ce n’est donc pas qu’une question de mémoire. Vous-mêmes, qu’est-ce qui pourrait vous pousser à animer un tableau ou à en laisser un sans vie ?

Et on y retourne ! Il y avait dans cette deuxième question une optique un peu plus personnelles. Pas trop non plus, il ne s’agissait pas d’une thérapie de groupe mais d’un cours d’étude des  moldus. Et Soyle était persuadée que pour comprendre les moldus, il fallait aussi comprendre les sorciers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



CAPITAINE GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

CAPITAINE GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 1003
| AVATARS / CRÉDITS : Miles Heizer /Lydie
| SANG : Pur-Potter !


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : des tombes aux noms de mes amis
| PATRONUS : un cerf majestueux et classe, comme moi
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Etude des moldus (cours n°1) Mar 15 Nov - 17:40

James se retint de justesse de sursauter en entendant le couinement de sa nouvelle voisine qui le saluait. Pas encore réveillé, il l’avait à peine entendu s’installer à ses côtés. Maintenant qu’elle avait sorti ses affaires, il était sûrement trop tard pour lui demander de libérer la place pour Sirius…

« Ah euh… salut Ophelia ! » fit-il avec un petit sourire forcé.

Sirius ne tarda pas à arriver et James lui lança un regard dépité alors qu’il s’installait juste derrière lui. Le mot de son meilleur ami ne tarda pas à arriver. A son tour, sur le verso du papier tout juste reçu, il griffonna à la hâte une réponse en essayant de la cacher au regard d’Ophelia.
Si tu crois qu'elle m'a laissé la possibilité de faire autrement... Crois-moi, j’en suis pas ravi. Elle doit être encore plus dégoûtée que moi d’avoir loupé sa chance de se mettre à côté du beau Sirius Black.
Il commença à le plier, changea d'avis et dessina une tête avec les yeux en coeur. Puis il lui fit passer le plus discrètement le mot sans se retourner, et, attendant quelques secondes qu’il l’eut lu, il se retourna pour lui lancer un regard goguenard et un clin d’œil. Finalement, cette histoire l’avait réveillé et il était en pleine forme pour suivre ce cours.

« C'est plus amusant quand ça bouge ! » fit-il tout naturellement à la nouvelle question de Hoover en levant la main au dernier moment.

Il pensait notamment aux petits dessins qu'il gribouillait parfois sur un coin de parchemin et qu'il s'entraînait ensuite à faire bouger. Il s'améliorait de jour en jour... ou plutôt de cours en cours, surtout quand c'étaient ceux de Binns !

______________________________
C O R N E D R U E
Le temps suspendit son vol. Il chutait, les bras ouverts de toute leur envergure, le corps détendu et gracieusement arqué : il savait son saut parfait, et la plénitude qu'il ressentit lui donna l'impression d'avoir quitté son propre corps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 161
| AVATARS / CRÉDITS : Rachel Hurd-Wood
| SANG : Née moldue


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Etude des moldus (cours n°1) Mer 16 Nov - 19:22

Le cours d'étude de moldus. Etant née chez les moldus, cela pouvait sembler bête à certains que Lily choisisse ce cours mais la rousse voyait ça différemment. De la même façon qu'elle tentait de comprendre le monde magique dans toute ses subtilités, elle était intéressée par la manière dont les sorciers voyaient le monde moldu. Elle savait par sa propre expérience, que pour certains, c'était une vision très négative. C'est pour cela qu'elle avait trouvé cela important de rééquilibrer la balance des jugements, en écoutant l'avis de personnes respectueuses de ses origines.
Et le professeur Hoover était vraiment une personne adorable qui aiguillait la conversation à la perfection. Le sujet du jour, sur les tableaux lui semblait tout à fait approprié pour démarrer cette année.
Lily demeura silencieuse face aux premières questions tant ses camarades semblaient emballés à l'idée de réponse. Elle avait levé la main mais l'avait bien vite baissé en réalisant que tout ce qu'elle souhaitait dire avait déjà était abordé par les autres.

La jeune fille, un peu déçue baissa les yeux sur son parchemin encore vierge, attendant la suite.
La deuxième question intrigua particulièrement la Gryffondore. Ah bon ? Les sorciers choisissaient parfois de laisser des peintures inanimées ? Elle n'y avait, à vrai dire, jamais trop songé puisqu'au château elle croisait en permanence des tableaux qui s'agitaient dans tous les sens.

Elle releva la tête, surprise en entendant Potter reprendre la parole. Décidément ! Il semblait passionné par les moldus, elle n'aurait pas cru.
Amusant. Oui, un peu trop succin comme réponse pour la jeune fille.

Lily retenta sa chance et levant la main, reprit.

" Je pense que ça peut être un choix artistique en fonction de ce que la personne veut faire passer comme message ou tout simplement exprimer. Quelqu'un qui est triste de la perte d'un être cher pourrait trouver un certain réconfort en voyant l'une de ses représentations animés.

Pour ma part, si je devais choisir de faire bouger ou non un tableau, je pense que je préférerai qu'il bouge. D'abord, comme l'a dit James, ça a tendance à rendre ça plus drôle mais aussi parce que ça apporte un petit plus qui embellit le tout. Par exemple, même un simple paysage serait à mes yeux plus beau avec une petite brise légère."


La jeune fille s'interrompit un peu gênée de s'être laissé emporter de la sorte. Elle ne voulait ni accaparer la parole, ni endormir tout le monde ! Mais un regard hésitant vers sa prof lui arracha un petit sourire soulagé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 352
| AVATARS / CRÉDITS : Robert Sheehan - Nenes - Bazzart
| SANG : Pur


MessageSujet: Re: Etude des moldus (cours n°1) Mer 16 Nov - 21:22

La réponse de James arriva à peine une minute après. Le cours avait commencé et les réponses des élèves fusaient de part et d'autre - aussi Sirius avait-il l'impression que son manège avec James ne se voyait pas.
Ce dernier lui lança un regard moqueur, en lui avec le mot qu'il venait de lui envoyer. Qu'à cela ne tienne, c'était James qui se farcissait la petite Parkin, pas lui. Il avait beau jeu de se moquer.

Vous-mêmes, qu’est-ce qui pourrait vous pousser à animer un tableau ou à en laisser un sans vie ?

Sirius n'avait pas vraiment écouté ce qui avait été dit auparavant, mais l'intervention de James le ramena sur le cours. Il eut aussi envie d'intervenir, ce qu'il fit sans même lever la main :

C'est vrai que ça donne une plus grand impression de vie, dit-il, mais c'est ce qu'on dit et je ne suis pas vraiment d'accord, parce que, beh, chez les moldus, même quand ça n'est pas animé, et ben ils arrivent quand même à donner une impression de mouvement.

Il haussa les épaules :
Ça bouge sans bouger, quoi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PERSONNEL
Le travail est l'aliment des âmes nobles.

PERSONNELLe travail est l'aliment des âmes nobles.
| HIBOUX POSTÉS : 217
| AVATARS / CRÉDITS : Simone Simons
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un gouffre, sans fond, sombre...
| PATRONUS : Un ocelot
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Etude des moldus (cours n°1) Sam 31 Déc - 19:58

Le temps passait, le cours avançait, relativement rythmé, c’était bien. Ou disons que c’était au moins assez agréable pour le professeur Hoover. Ils réagissaient, presque tous. La discussion étaient lancée et avançait au fil de leurs interventions. Soyle avait relancé un peu le sujet, les orientant vers autre chose. Il semblerait que cela les inspirait un peu moins. Ils étaient bien moins nombreux à demander la parole. Peut-être à cause de cette portée un peu plus personnelle qu’elle y avait glissé. Ce n’était pas grand-chose mais visiblement certains étaient un peu moins réceptifs. Tant pis, cela repartirais peut-être après ! En fait, ils n’étaient que trois à vouloir donner leur réponse. A commencer par James Potter.

- C'est plus amusant quand ça bouge !

Forcément la réaction ne se fit pas attendre. Un rire général retenti, évidemment. Soyle elle-même lui accorda un sourire avant de baisser la tête. Ce n’était pas franchement ce qu’elle avait attendu comme réponse, mais en même temps ce n’était pas tout à fait faux.

- Sans doute oui, mais vous pourrez sans doute trouver une meilleure réponse quand vous aurez fini d’envoyer des mots doux à votre voisin de derrière.

Voilà, au moins il savait qu’il était repéré. Et le jeune Black aussi. Bon, elle ne dirait rien de plus pour le moment, mais ils étaient prévenus. La suivante à prendre la parole c’était Lily Evans. Elle n’avait pas encore parlé mais semblait très motivée à le faire. C’était donc naturellement que son tour arrivait.

- Je pense que ça peut être un choix artistique en fonction de ce que la personne veut faire passer comme message ou tout simplement exprimer. Quelqu'un qui est triste de la perte d'un être cher pourrait trouver un certain réconfort en voyant l'une de ses représentations animés.
Pour ma part, si je devais choisir de faire bouger ou non un tableau, je pense que je préférerai qu'il bouge. D'abord, comme l'a dit James, ça a tendance à rendre ça plus drôle mais aussi parce que ça apporte un petit plus qui embellit le tout. Par exemple, même un simple paysage serait à mes yeux plus beau avec une petite brise légère.


Une très bonne remarque que Soyle accueillait avec un « oui » de la tête. Elle avait bien fait de parler, effectivement. Le beau, c’était subjectif, mais quelque chose qui se veut réaliste l’est toujours plus quand il bouge réellement. La notion de réconfort était également importante pour beaucoup de monde. Une dernière personne semblait avoir quelque chose à ajouter cependant. Le jeune Black semblait se réveiller et vouloir participer à autre chose que sa petite conversation personnelle. Et ce même si il n’y avait pas été autorisé au départ.

- C'est vrai que ça donne une plus grand impression de vie, mais c'est ce qu'on dit et je ne suis pas vraiment d'accord, parce que, beh, chez les moldus, même quand ça n'est pas animé, et ben ils arrivent quand même à donner une impression de mouvement. Ça bouge sans bouger, quoi.

Ah, en voilà une remarque intéressante. Il avait noté que les moldus cherchaient cette impression de mouvement que les sorciers pouvaient rendre réel. Se redressant à cette remarque, elle entendait bien rebondir dessus. De toute façon plus personne ne semblait inspiré.

-Oui, exactement ! Les moldus ont été obligés de chercher quelques ruses pour donner cette impression. Ce qui souligne l’importance du mouvement dans ce type d’art. Il a même été montré que les dessins rupestres étaient conçus pour donner cette impression de mouvement en jouant avec celui de la flamme dans la grotte. La prochaine fois j’aimerais autant que vous attendiez que je vous donne la parole Mr Black mais c’est une très bonne remarque.

Soyle commence à marcher dans la salle doucement, sans s’arrêter pour autant, accordant un regard à chacun au passage.

- Si nous savons que les deux mondes cherchent le mouvement et que les raisons peuvent être multiples, comment un peintre moldu peut-être montrer un tel mouvement sans animer quoi que ce soit ? Imaginez le temps d’observation nécessaire à une telle réussite. Les moldus cherchent aussi ce mouvement avec d’autres arts que la peinture d’ailleurs. Dans certaines sculptures ils arrivent à donner cet élan dans une sculpture qui donc ne bouge pas réellement. Est-ce que par hasard vous avez des exemples ? Je me doute que vous n’êtes pas tous spécialistes dans ce domaine mais on ne sait jamais !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 205
| AVATARS / CRÉDITS : Teresa Oman (ma Caro wolfsbane)
| SANG : mêlé, parents et grands-parents sorciers mais arrière-grand-mère maternelle moldue.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un Moremplis.
| PATRONUS : Un écureuil.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Etude des moldus (cours n°1) Dim 1 Jan - 22:21

Madeline, présente depuis le début du cours, assise à côté de Lily, lève la main, puis la baisse, puis la relève un peu hésitante lorsque le Professeur Hoover leur demande s'ils ont des exemples d'oeuvres d'art moldues qui semblent en mouvement malgré qu'elles ne le soient pas. Compliqué, tout ça.
Le Professeur Hoover donne la parole à Madeline qui se lance.
« Heu, le Manneken-Pis ? fait la Gryffondor en regardant autour d'elle. Enfin, j'sais pas, quand on l'regarde eh bien on dirait qu'il... enfin vous voyez, quoi. »
Elle hausse les épaules, ne sachant pas trop quoi ajouter. Cette statue, elle a eu tout le loisir de l'observer lors d'un voyage avec son père. Ils avaient du se rendre en Belgique suite à un souci de Vert Gallois échappé du clan et aperçu non loin de la capitale belge. Quelle histoire, l'Office de recherche et de contrôles des dragons avait fait un de ses esclandres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PRÉFET SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

PRÉFET SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 684
| AVATARS / CRÉDITS : Dylan O'Brien
| SANG : Faites genre qu'il est pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une foule sans visage, l'inconnu
| PATRONUS : Le coyote
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Etude des moldus (cours n°1) Dim 1 Jan - 23:20

Alexandre écoutait les réponses des élèves calmement tout en faisant son devoir de potion en essayant d'être discret. Quand Madeline fit référence au Manneken-Pis, il ne put s'empêcher de pouffer légèrement de rire. Oui, il se moquait d'elle. Elle n'avait trouvé que ça comme exemple ? C'était facile de se moquer quand on connaissait beaucoup de chose. Forcément, quand on avait été élevé à la moldue et qu'on s'intéressait à l'histoire des arts moldue, c'était facile. Il se rappelait de la fois où il avait vu cette statue quand il était allé à Bruxelles avec ses parents il y avait de cela 2 ans. Il avait préféré la Maison Horta, mais bon. Il avait une forte envie de répondre à la question de Mrs. Hoover mais devait s'abstenir. Sinon, il aurait répondu Apollon et Daphné de Bernini, sculpture baroque. Cela lui semblait tellement évident, mais apparemment, cela ne l'était pas tant que cela pour des sorciers élevé comme des sorciers. Le Serpentard était frustré. Il se remit à son devoir après avoir marqué sur un bon de parchemin sa réponse dans l'espoir d'alléger sa frustration. Peut-être que la professeur le verrait. On ne savait jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



CAPITAINE GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

CAPITAINE GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 1003
| AVATARS / CRÉDITS : Miles Heizer /Lydie
| SANG : Pur-Potter !


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : des tombes aux noms de mes amis
| PATRONUS : un cerf majestueux et classe, comme moi
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Etude des moldus (cours n°1) Lun 2 Jan - 1:08

James était bien content que sa dernière réponse ait fait rire la galerie tout en obtenant un semblant d'approbation du professeur Hoover... qui finit quand même par faire une remarque aux deux maraudeurs. James sentit que ses joues prenaient une légère teinte rose. Du coup Sirius ne lui répondit rien. Hoover continua son cours, posant une nouvelle question assez précise. James n'avait aucune culture artistique, encore moins moldue, alors il n'allait pas faire semblant de chercher un exemple pour répondre au professeur... Il ne voyait même pas à quoi correspondait la proposition de Madeline. Il se retourna vers Ophelia en chuchotant :

« T'en connais, toi ? »

Il savait qu'il y avait des sculptures qui donnaient une impression de mouvement, il voyait encore une photo d'une statue où un mec semblait jeter un disque mais il n'avait aucune idée de comment elle pouvait s'appeler et qui l'avait réalisé. Et même si on lui avait un jour dit, il l'aurait oublié au bout de quelques minutes. Discrètement, il observait les autres élèves se creuser la tête quand son regard tomba sur Alexandre Rozen qui ne semblait pas du tout chercher une réponse à donner à Hoover... Plissant les yeux, il tenta de voir ce qu'il écrivait et réussit à déchiffrer la dernière ligne écrite dans son cours. Il leva alors la main et attendit d'être interrogé.

« Hmm, je pense à la sculpture Apollon et Daphné de Bernini qui donne un véritable effet de mouvement, plutôt dynamique. »

Il ne savait même pas à quoi ressemblait cette sculpture mais au moins, ça apprendrait à Rozen à faire autre chose pendant les cours d'étude des moldus et en plus faire l'intéressant pour ses voisins les plus proches en mettant une réponse dans son cours sans la proposer pour enrichir la culture des autres... Et si Hoover se doutait de quelque chose sur l'ignorance de James, jamais ses soupçons ne pourraient se confirmer.

______________________________
C O R N E D R U E
Le temps suspendit son vol. Il chutait, les bras ouverts de toute leur envergure, le corps détendu et gracieusement arqué : il savait son saut parfait, et la plénitude qu'il ressentit lui donna l'impression d'avoir quitté son propre corps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Etude des moldus (cours n°1)

Revenir en haut Aller en bas

Etude des moldus (cours n°1)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» Inscription au cours d'Etude des Moldus
» Cours d'Etude des Moldus - toutes années confondues [Terminé]
» Etude des Runes - Cours 1
» [Années 4 à 7] Etude des Moldus, Cours n°1
» [Années 1 à 3] Etude des Moldus, Cours n°1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Les oubliettes
 :: 
Les souvenirs de Poudlard
-