GRYFFONDOR : 160 pts | POUFSOUFFLE : 10 pts | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt
Le calendrier de l'avent fait son grand retour à Poudlard ! Il débutera le 1e décembre et se terminera le 25. Toutes les explications ICI !
Une sortie à Pré-au-Lard a été organisée afin de vous permettre d'effectuer vos achats de Noël. Le sujet est juste ici ! Tout post vous rapportera 2 dragées.

Partagez|

[Flash back] Petit coup de main? [Basil]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar



PERSONNEL
Le travail est l'aliment des âmes nobles.

PERSONNELLe travail est l'aliment des âmes nobles.
| HIBOUX POSTÉS : 224
| AVATARS / CRÉDITS : Simone Simons
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un gouffre, sans fond, sombre...
| PATRONUS : Un ocelot
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: [Flash back] Petit coup de main? [Basil] Dim 9 Oct - 2:36


Depuis toujours, Soyle vivait en Angleterre. C’était un très beau pays et elle y était très attachée. Comment ne pas l’être quand on y avait grandi ? Il y avait tellement de souvenirs ici, des bons comme des mauvais.  Elle avait toujours été ici, elle était née ici. Mais il y avait une tradition importante qu’elle appréciait toujours autant, depuis toute petite. A chaque vacances, elle retournait toujours en Pologne. Après tout, c’était de là que venait sa mère. Avec ses parents, ils y avaient toujours fait des aller-retour, à chaque fois. C’était devenu une habitude. Soyle avait simplement continué, même seule. Elle continuait d’aller dans cette petite maison de campagne qu’elle avait toujours connu. Même Isis, sa fidèle compagne féline, était habituée à ces voyages. Parce qu’il était évident qu’elle la prenait toujours avec elle. Elle n’allait tout de même pas la laisser seule chez elle. Cela serait cruel. Et la belle était très loin de l’être.

Cette fois encore, pendant les vacances, elle était retournée dans ce pays qu’elle trouvait toujours aussi charmant. En plus, c’était les grandes vacances, celles d’été, les plus longues ! Cela laissait le temps de bien en profiter. Mais aussi de se reposer. La campagne, ça changeait pas mal du château dans lequel elle passait la plus grande partie de son temps. Un bon repos, loin de l’agitation et du bon temps pour simplement s’occuper d’elle. Pas de cours, de copies, pas même besoin de réfléchir. Un bon thé et un bouquin faisaient l’affaire et pouvaient l’occuper un moment. Mais cela se faisait pas toutes ses vacances non plus. Se poser c’était bien mais elle ne tenait pas en place trop longtemps. Elle avait besoin de bouger, de visiter, de voir du monde ! Surtout de voir du monde en fait. La jeune femme était quelqu’un de sociable et il lui fallait un peu de contact humain. Autrement elle finirait sans doute folle à tourner en rond dans son salon. Heureusement pour elle, les amis ne manquaient pas, même en Pologne. Et pour cause, c’était une femme très ouverte qui allait facilement vers les autres.

Donc, pour ne pas trop changer, elle était partie pour sortir en ville. Elle retrouva quelques amis dans un pub. Ils restèrent là une bonne partie de la journée, cela faisait un moment qu’ils ne s’étaient pas vus. Cela faisait partie de ces rares conversations où Soyle ne parlait pas de l’école. Son travail était bien sûr une grande partie de sa vie. Mais elle aimait varier un peu et pouvoir l’oublier de temps. La jeune femme était passionnée par ce qu’elle faisait et ne changerait de travail pour rien au monde. Disons simplement qu’elle aimait pouvoir être identifiée autrement que comme le professeur Hoover de temps en temps. Ne serait-ce qu’en se faisant appeler par son prénom.

Petit à petit, ses amis partaient, rentraient chez eux. La plupart avaient aussi une famille et ne rentraient donc jamais trop tard. Cela ne dérangeait pas notre jolie rousse, c’était normal. Si elle avait elle aussi une famille, elle aussi rentrerait tôt à la maison. Une fois tout le monde parti, Soyle resta un peu. Un dernier thé et elle repartirait. Toujours de bonne humeur et souriante, elle se dirigea vers le bar pour passer sa dernière commande. En attendant que celle-ci ne lui parvienne, elle jeta un regard autour d’elle. Un peu plus loin, elle remarqua un jeune homme visiblement embêté par quelque chose. Il parlait une langue difficile à identifier qui n’était en tout cas pas du polonais ou alors très mauvais. Remarquant également son accent anglais, Soyle se dit qu’elle allait essayer de lui donner un petit coup de main. Elle pouvait toujours essayer. Oui, elle était comme ça, du genre à tendre la main comme ça, même si on ne lui avait pas demandé. Il arrivait qu’on refuse son aide, auquel cas elle repartait simplement dans son coin. Mais bon, autant essayer.

-Excusez-moi, bonjour. Vous parlez anglais, n’est-ce pas ? Je peux peut-être vous aider ?

Soyle arborait son sourire toujours aussi rayonnant, curieuse de cette nouvelle personne que le destin avait mis sur sa route. Un jeune tout à fait agréable au regard qu’elle serait ravie d’aider.


Dernière édition par Professeur Hoover le Mar 11 Oct - 17:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 441
| AVATARS / CRÉDITS : Colin Farrell by MARTYR
| SANG : Sang-Pur, cela va de soit.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père
| PATRONUS : Une panthère
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: [Flash back] Petit coup de main? [Basil] Dim 9 Oct - 13:37

Franchement. Moi, en Pologne.

Il lui était passé quoi par la tête, à mon supérieur ?

Est-ce qu'il savait seulement qu'on ne parlait pas Allemand là-bas mais Polonais, et que c'était une langue en elle-même ? Bon, certes, je venais juste de le découvrir, mais quand même… Il avait beaucoup plus d'expérience que moi, il aurait dû le savoir. "Tu devrais t'en sortir, je compte sur toi". Ouais. Tu parles d'une chance. Je devais rencontrer mon homologue polonais pour qu'on discute un peu des liens entre nos deux communautés, et j'espérais qu'il parlait au moins Allemand… Mais pour l'instant, il fallait déjà que je trouve le point de rendez-vous. J'étais entré dans un bar, en me disant que peut-être quelqu'un comprendrait une des langues que je parlais et pourrait m'aider… Je m'étais donc adressé à un des deux barman, et j'essayais de lui parler en Allemand. Mais il ne comprenait rien, visiblement. Pas que je lui en veuille, mais je n'avais en plus pas vraiment l'impression qu'il essayait de m'aider. Je cherchais un parc.

Je ne comprenais pas vraiment pourquoi Janek voulait qu'on se voit là-bas mais il avait dit que ce serait parfait. Je ne voulais pas le froisser, alors j'avais accepté, en sachant que j'allais me perdre dans cette ville. J'étais ici depuis hier, et ça avait été une épreuve de trouver le pub que fréquentaient le plus les sorciers pour y prendre une chambre. C'était un peu comme le Chaudron Baveur, mais en plus propre, ce qui en soit n'était pas un exploit. J'avais là aussi eut du mal à me faire comprendre mais en parlant avec les mains, c'était passé comme une lettre à un hibou.

Or là, ce n'était pas très comparable. J'étais bien habillé, apprêté pour un rendez-vous important, et je me retrouvais dans un bar moldu à demander mon chemin pour aller dans un parc. Tout ça était très logique, vraiment très logique, je devais passer pour un malade. Surtout avec mon accent britannique qui devait être à couper au couteau. Alors que je commençais à m'exaspérer de ce manque de coopération, quelqu'un vînt enfin à mon secours, en me parlant miraculeusement en anglais. Je me retournais vers cette voix mélodieuse, soudainement moins exaspérée. Je mis quelque seconde à répondre, ne m'attendant sûrement pas à voir une si belle femme dans un bar comme ça. En plus une femme qui parlait anglais, vous n'imaginez pas le miracle.

- Vous ne pouvez pas savoir comme je suis soulagé de voir que quelqu'un parle anglais ici.

Je me désintéressais du barman qui répartit en bougonnant, mais je ne faisais plus attention à lui, mon attention toute portée vers cette jeune femme délicieuse.

- Je cherche un parc… Tenez.

Je tendis un bout de papier où j'avais griffonné l'adresse à la va vite, après avoir reçu un hibou qui arrivait tout droit de Varsovie, épuisé comme jamais. Je la détaillais attentivement pendant qu'elle examinait l'adresse. Elle était vraiment très très jolie et en plus elle n'avait pas d'accent, elle était peut-être britannique, elle aussi ?

- Vous êtes britannique ? Désolé de ma curiosité mais vous n'avez pas d'accent et j'ai eu des difficultés monstre à me faire comprendre ici. Personne ne parle ni allemand ni anglais donc bon…


Dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PERSONNEL
Le travail est l'aliment des âmes nobles.

PERSONNELLe travail est l'aliment des âmes nobles.
| HIBOUX POSTÉS : 224
| AVATARS / CRÉDITS : Simone Simons
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un gouffre, sans fond, sombre...
| PATRONUS : Un ocelot
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: [Flash back] Petit coup de main? [Basil] Dim 9 Oct - 18:58

Les bars moldus avaient vraiment un charme à part. Soyle aimait bien les bars sorciers et leurs petites fantaisies. Mais les moldus, c’était… moins magique ça pourrait vous paraître évident, mais disons que cela avait un sens pour elle. Et puis en plus, tous ces amis n’étaient pas des sorciers. Soyle n’était très clairement pas de genre de femmes à faire attention à l’origine magique ou non de ses fréquentations. Elle-même n’était pas une vraie sorcière pur jus de toute façon alors bon, aucune raison de faire la difficile. Et puis ils étaient très gentils aussi les moldus. Oh, elle savait très bien ce que les sorciers un peu coincés d’aujourd’hui pensaient de ces créatures inférieures. Et d’elle aussi au passage. Mais la belle n’en avait pas grand-chose à faire. Si elle avait voulu faire plaisir à ces gens… et bien elle aurait changé de métier pour commencer ! Puis de fréquentations. Oui, en fait elle aurait changé de vie. Mais elle l’aimait sa petite vie tranquille. Elle ne cherchait pas vraiment les problèmes, elle restait gentiment sur son petit chemin, y acceptait ceux qui voulaient. Un gentil petit bout de femme quoi. Elle avait reçu une bonne éducation, à la fois de sa mère sorcière et de son père moldu. Alors elle ne faisait pas tellement de différences.

En règle générale, elle n’embêtait jamais personne. Ce n’était pas dans ses habitudes. Cette fois encore elle n’avait pas prévu de le faire. Se mêler des affaires des autres pouvait parfois être perçu comme tel pourtant. Soyle avait cependant le flair pour ce qui était de voir si les personnes étaient ouvertes à la discussion ou non. Pour le coup, elle n’avait pas tellement eu à se poser la question. Le jeune homme dont elle s’était approchée était visiblement en difficulté. A moins qu’elle se soit trompée et qu’il ne la renvoie vite fait à l’autre bout du bar. Mais elle en doutait. Il était un peu trop bien habillé pour vouloir rester dans ce bar (qui loin d’être sale était simplement un peu trop populaire pour ce type d’accoutrement). Et puisqu’il ne semblait pas se faire comprendre, cela devait être une simple histoire de renseignement qu’il n’arrivait pas à obtenir. La belle s’était donc simplement approchée de lui, au cas où elle pouvait l’aider. Avec un tel accent britannique, ils devraient arriver à se comprendre.

- Vous ne pouvez pas savoir comme je suis soulagé de voir que quelqu'un parle anglais ici.

Oh si, ça se voyait sur son visage ! D’ailleurs il avait eu un léger temps de réaction avant de parler. Peut-être le temps de comprendre qu’on lui parlait dans la langue qu’il connaissait. Ou simplement réaliser que quelqu’un pourrait le renseigner.

- Ne vous inquiétez pas, je peux comprendre !

Soyle parlait couramment le Polonais, mais elle imaginait bien que les anglais qui débarquaient comme ça devaient avoir bien du mal. C’était à moitié en riant qu’elle l’avait rassuré. Bien sûr qu’elle comprenait. C’était bien pour ça qu’elle s’était approchée de lui d’ailleurs.

- Je cherche un parc… Tenez.

Le jeune lui tendit une adresse sur un bout de papier. Un parc effectivement, et pas n’importe lequel. Un petit parc charmant qu’elle fréquentait elle-même de temps à autres. Un seul petit problème… il n’était pas du tout dans le bon coin. Le temps de réfléchir au moyen de rejoindre le parc à partir du bar où ils se trouvaient, la belle rousse resta un peu dans ses pensées, ne remarquant aucunement le regard qu’il portait sur elle. Elle ne releva les yeux que lorsqu’il reprit la parole.

- Vous êtes britannique ? Désolé de ma curiosité mais vous n'avez pas d'accent et j'ai eu des difficultés monstre à me faire comprendre ici. Personne ne parle ni allemand ni anglais donc bon…

Soyle élargit son sourire, pas pour autant surprise de cette question. Ils n’étaient pas si nombreux à parler un anglais courant dans le coin. Il avait dû avoir bien du mal à se faire comprendre d’ailleurs. Aucunement gênée par cette question, elle lui répondit très naturellement sans quitter ce sourire qui illuminait son visage.

- Non, ne vous en faites pas, cela ne me dérange pas. Ma mère était polonaise, mais je suis née en Angleterre.

Elle redonna l’adresse au jeune homme avant de continuer, recevant au passage sa commande. Elle remercia le barman qu’elle paya avant de se retourner vers l’inconnu anglophone.

-Alors je vois très bien où est ce parc… Seulement vous n’êtes pas du tout dans le bon coin !  Je peux vous expliquer comment y aller, mais puisque c’est un peu loin, je peux peut-être vous accompagner directement ? C’est comme vous préférez.

Elle proposait cela tout simplement. Soyle était comme ça. Elle n’avait rien de prévu, cela ne la dérangeait pas de rendre service, alors elle proposait, c’est tout. Au pire elle lui ferait un dessin…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 441
| AVATARS / CRÉDITS : Colin Farrell by MARTYR
| SANG : Sang-Pur, cela va de soit.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père
| PATRONUS : Une panthère
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: [Flash back] Petit coup de main? [Basil] Lun 10 Oct - 12:18

Je ne savais pas si je pouvais ou non remercier Merlin de m'avoir envoyé quelqu'un pour m'aider. Elle ne semblait pas être quelqu'un de renfermé mais au contraire quelqu'un d'assez joyeux et agréable. Elle avait un beau rire aussi. Je devrais venir en Pologne plus souvent...
J'esquissais un sourire en voyant qu'elle ne prenait pas mal ma curiosité parfois mal placée. Au contraire son sourire s'élargit et elle semblait presque ravie que je lui pose la question, ce qui me mettait de bonne humeur. Je n'aimais pas être rejeté, mes frères me faisaient déjà suffisamment le coup quand je passais au manoir familial. Alors elle était anglaise ! C'était formidable, peut-être était-elle ici juste pour quelques congés, c'était bien ma chance d'être envoyé ici à la même période. Peut-être que cette journée ne sera pas si désagréable au fond ?  

- Je vois. C'est bien ma chance de tomber sur vous, alors.  

Je repris mon papier et jetais un œil vague à sa commande qu'elle paya immédiatement.  Elle avait lut mon papier pendant un moment et s'était accordé encore un temps pour me répondre que je n'étais pas du tout au bon endroit. Mes épaules s'affaissèrent. Pourquoi tous les noms de rues se ressemblaient ici ? Je me disais que si Janek m'avait donné rendez-vous dans le parc, c'est qu'il devait y avoir là-bas un passage pour aller à leur Ministère, ou à son bureau, enfin quelque chose de sorcier, quoi. Parce que s'il voulait discuter politique en regardant des pissenlits... J'avoue que je ne comprenais pas trop. Mais elle me proposa une solution à la hauteur de mon sens de l'orientation déplorable.  

-     Je vous avoue que je n'ai pas un bon sens de l'orientation et que je ne suis pas très doué pour lire une carte. J'inverse la droite et la gauche, parfois.  

Et j'en avais honte je devais bien l'admettre, mais je lâchais quand même un petit rire pour me détendre. Je reposais mes yeux sur elle en enchaînant :  

-     Bien évidemment, je ne souhaite pas vous déranger !

Mais au fond, si elle me l'avait proposé, c'est que cela ne la dérangeait nullement alors autant en profiter. Et puis, si nous devions faire un bout de chemin ensemble, autant se présenter, non ? Et puis, j'aimerais bien savoir son nom...  Je ne lui tendis pas la main, jugeant que dire simplement mon nom serait suffisant à une présentation basique.  

-     Basilius Carrow, mais appelez moi Basil.  

Les gens ne faisaient pas attention à nous et tant mieux, et pourtant je n'étais pas vraiment dans mon élément ici. En fait, je n'étais jamais dans mon élément lorsqu'il était question de moldus, et je ne savais jamais comment agir sans paraître étrange.
Mais je pense que dès lors que je m'étais adressé en allemand au barman, j'avais dû paraître bizarre...

Dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PERSONNEL
Le travail est l'aliment des âmes nobles.

PERSONNELLe travail est l'aliment des âmes nobles.
| HIBOUX POSTÉS : 224
| AVATARS / CRÉDITS : Simone Simons
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un gouffre, sans fond, sombre...
| PATRONUS : Un ocelot
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: [Flash back] Petit coup de main? [Basil] Lun 10 Oct - 23:21

Soyle était une femme à qui avait eu un bon nombre de surnom. Surtout petite, comme la plupart des gens. Mais même adulte, cela continuait. Pas les même, bien entendu, et heureusement ! Mais les gens aimaient donner des surnoms aux autres. Tout simplement parce que c’était une marque d’affection, ou au pire d’intérêt. Elle aimait bien, c’était mignon. Et il était arrivé que même de parfaits inconnus l’appellent « mon ange ». Oui, un ange, c’était assez souvent. Tout simplement à cause de son caractère, elle était calme, gentille, toujours les bras ouverts. Un vrai petit ange quoi. Un petit amour aussi, on lui avait déjà dit. En bref, c’était le genre de femme qu’on aimait trouver sur sa route et visiblement c’était aussi le cas du jeune homme qu’elle venait de rencontrer.

- Je vois. C'est bien ma chance de tomber sur vous, alors.

Oui, une anglaise ici ce n’était pas des plus commun, mais loin d’être impossible. Disons simplement qu’il était effectivement bien tombé pour le coup. Une chance, oui, certainement. Mais il y avait bien des choses qui n’étaient pas uniquement dues à la chance dans la vie. Et puis, cela serait peut-être une chance pour elle aussi, d’une manière ou d’une autre. C’était peut-être un genre de connaissances qu’il valait mieux avoir de son côté. Mais peut-être pas. Il était aussi possible que ce bel inconnu soit le seul à profiter de cette rencontre à terme. Pour le coup, elle se contenta de répondre par un nouveau sourire, peut-être un peu gêné mais à peine. C’était simplement qu’elle ne savait pas tellement quoi répondre.

- Je vous avoue que je n'ai pas un bon sens de l'orientation et que je ne suis pas très doué pour lire une carte. J'inverse la droite et la gauche, parfois.
 
Lorsqu’il rit, elle le fit également de bon cœur. Pas pour se moquer, pas du tout, mais parce qu’elle le pensait en train de gentiment plaisanter avec elle et que le rire était une chose assez contagieuse. Mais c’était sans la moindre pensé méchante ou blessante, bien au contraire.

- Je ne suis pas excellente non plus, mais vous avez la chance que je connaisse ce parc ! Vous avez l’air d’être un sacré veinard aujourd’hui.

La belle plaisantait gentiment avec lui, là encore, rien de bien méchant, elle était simplement ouverte à la conversation. Simplement… simplement Soyle en fait… Elle prit une gorgé de thé afin d’en vérifier la température et bu le reste assez rapidement, elle imaginait que ce jeune homme n’avait pas toute la journée non plus. Ce parc, c’était forcément pour un rendez-vous quelconque… autrement il n’y serait pas allé de lui-même. Ce n’était pas spécialement le lieu touristique du coin.

- Bien évidemment, je ne souhaite pas vous déranger !

La déranger ? Mais elle lui avait proposé elle-même cette solution. Ce n’était certainement pas pour changer d’avis maintenant. Elle eut un regard presque surpris de cette question. Bon, bien vite remplacé par le désormais habituel sourire, mais tout de même. Il était un peu étrange celui-là…

- Mais non, pas du tout ! J’ai du temps devant moi. Et puis, je ne vais pas vous laisser partir comme ça. Si vous avez un nouveau problème vous risquez d’avoir du mal à retrouver un anglophone ici.

Là encore, c’était à moitié le l’humour. Mais à moitié seulement. Techniquement il aurait en effet du mal à en trouver. Seulement dans un autre contexte cela aurait pu être mal pris. Espérons qu’il ait un peu d’humour… vraiment… Pour le moment cela avait l’air d’aller…

- Basilius Carrow, mais appelez moi Basil.

Basil ? Soit, Basil alors. Carrow, bien entendu, ce nom était assez connu, même pour elle. Mais Soyle n’était pas du genre à s’arrêter à ce genre de détails. Elle ne fit pas la moindre remarque, pas la moindre grimace, rien. Parce qu’il n’y avait rien à faire. Elle se contenta de répondre.

- Soyle Hoover, alors disons juste Soyle. Enchantée.

Visiblement, il était d’accord pour la suivre dans un premier temps, et même à rester assez ouvert également. Au moins le chemin serait agréable.

- Bien, nous pouvons y aller si vous le souhaitez. J’imagine que vous devez y aller pour un rendez-vous ? Il serait peut-être prudent de ne pas traîner ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 441
| AVATARS / CRÉDITS : Colin Farrell by MARTYR
| SANG : Sang-Pur, cela va de soit.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père
| PATRONUS : Une panthère
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: [Flash back] Petit coup de main? [Basil] Mar 11 Oct - 20:20

J'étais content de l'avoir fait rire avec ma plaisanterie, mais on pouvait voir facilement qu'il s'agissait du genre de femme qui riait souvent et qui vivait avec une gaieté naturelle qui mettait du coup le sourire à tout le monde. Je m'esclaffais en entendant sa réponse, mais ne répondis pas. En effet, j'étais un sacré veinard.  
En fait si je lui avais dis que je ne voulais pas la déranger, c'était surtout par politesse. Si elle m'avait répondu que je pouvais me débrouiller seul, j'aurais été bien mal-à-l'aise... Mais je me serai débrouillé. Je crois. Son air surprit fut remplacé par ce sourire qu'elle gardait toujours sur elle, avant de me donner son nom.  
Un nom bien charmant qui lui allait à merveille d'ailleurs. Je n'avais pas l'impression qu'il sonnait polonais alors je voulais bien la croire quand elle me disait qu'elle était anglo-polonaise. Je lui adressais un signe de tête assorti d'un sourire poli. Elle me proposa de partir sur le champs, ce que j'acceptais immédiatement.  

-     En effet, il serait malvenu que je sois en retard.  

Nous sortîmes du bar et je la suivis. Non vraiment toutes les rues se ressemblaient, elles avaient quasiment le même nom... A un "z" ou un "s" près. Sérieusement. Je n'avais plus qu'à prier pour que le parc ne soit pas loin.  

Janek m'avait demandé de venir habillé en moldu et j'avais eu bien du mal à trouver des vêtements adéquats. Je préférais ma longue cape noire mais apparemment il voulait se fondre dans la masse... J'avais quand même mes habits sorciers dans une bourse à laquelle j'avais moi-même jeté un sortilège pour y mettre ce que je voulais. Une fois notre entrevue terminée, je me remettrai à l'aise et repartirai par portoloin dès demain.  
En apercevant un groupe de gamins accoutrés d'une étrange manière je me dis que je ne m'en sortais pas trop mal. Et machinalement, liant la pensée à la parole je lâchais :  

-     Ils ont des habits bizarres, ces moldus.

D'un coup je réalisais de ma gaffe. Je fermais les yeux pendant une fraction de seconde pour me traiter d'imbécile finit. Par Merlin je ne savais pas me tenir en société. Je n'avais plus qu'à penser très vite à un mensonge qu'elle serait susceptible de croire. Une blague qu'on faisait avec des amis à l'école... Est-ce qu'ils avaient eux aussi plusieurs degrés d'école ? Ou bien une seule pour toute la scolarité ? J'aurais mieux fait d'étudier les moldus en option à Poudlard... A la place j'avais choisis études des runes, Arithmancie ainsi qu'Astronomie, où j'avais eu des notes satisfaisantes, excepté pour la dernière. La seule que j'avais choisis de mon propre chef. Mon père m'avait forcé à choisir les deux premières, parce qu'il disait que c'était prestigieux et que cela pourrait m'ouvrir certaines portes...  

Je tâtais d'un geste vague l'endroit où j'avais caché ma baguette. Si besoin était, je lui jetterai un petit sortilège d'amnésie et tout serait réglé. Nous étions plutôt doués dans la famille pour ce sortilège...

Dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PERSONNEL
Le travail est l'aliment des âmes nobles.

PERSONNELLe travail est l'aliment des âmes nobles.
| HIBOUX POSTÉS : 224
| AVATARS / CRÉDITS : Simone Simons
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un gouffre, sans fond, sombre...
| PATRONUS : Un ocelot
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: [Flash back] Petit coup de main? [Basil] Mar 11 Oct - 23:19

Le feeling avait l’air de passer. Il y avait des gens comme ça avec qui cela se passait mieux que d’autres. C’était comme ça et pas franchement contrôlable. Soyle l’aimait bien ce jeune homme, Basil. Enfin, Basilius. Oui, c’est sûr que Basil c’était un peu plus sympa. Ce n’était pas que Soyle n’aimait pas mais… Disons que ça allait plutôt bien avec le nom de famille. C’était assez sorcier dans le genre. Soyle s’en sortait assez bien elle. Au pire cela sonnait un peu exotique. Par contre, les gens avaient toujours eu du mal à le prononcer. On pouvait les comprendre, surtout les anglais. Les accents et langues étaient tellement différents. Elle avait cette chance inouïe de pouvoir passer de l’un à l’autre sans problème. Et elle savait s’en contenter. Très bien même. Cela faisait potentiellement deux fois plus de possibilités de rencontres.

Et de rencontre, s’en était une belle celle-là. Le pauvre, il avait l’air bien perdu. La jolie rousse en était persuadée, ils devaient se rencontrer. Les choses n’arrivaient pas toujours pas hasard. Voire même jamais. Elle était sûre que ça serait une bonne chose au final. Ne serait-ce que parce qu’elle aurait fait sa BA ainsi. Cela aurait le don de lui donner le sourire toute la soirée. Ce qui serait déjà fort agréable. Mais bon, il faudrait déjà arriver à l’heure à ce parc. Et pour cela, il faudrait déjà se mettre en route. Même si en général cela ne se faisait pas trop, elle avait donc avalé son thé presque d’un seul coup. Bon, elle s’en remettrait très vite, ce n’était même pas si grave d’ailleurs. Au pire un peu vexant pour le barman. En même temps, boire du thé dans un pub n’était déjà pas ce qu’il y avait de plus rentable pour lui…

-En effet, il serait malvenu que je sois en retard.

Et bien en route alors ! Soyle ne se fit pas prier et enclencha le mouvement. Elle voulait bien facilement reconnaitre que lorsqu’on ne parlait pas la langue et qu’on ne connaissait pas la ville, difficile de se repérer. Elle guidait donc joyeusement son compagnon de route vers le parc. La belle avançait d’un pas décidé sans pour autant courir. Mais elle ne tenait pas à le mettre en retard non plus. Lui avait l’air de regarder les alentours un peu perdu. Il ne devait vraiment pas être habitué à cette région. Aucun problème, elle le laissait faire. Soyle était un peu repartie dans ses pensées quand elle l’entendit reprendre  la parole, visiblement lui aussi dans sa bulle.

-Ils ont des habits bizarres, ces moldus.

Soyle eut un petit temps d’arrêt, le temps de comprendre que, visiblement, sa première impression et ses souvenirs étaient justes. Basilius Carrow était effectivement un sorcier. Et un pas très discret visiblement. Finalement Soyle laissa éclater un rire. Le pauvre n’avait pas l’air très à l’aise, et c’était compréhensible. Imaginez un instant que Soyle ait été une moldue elle-même. Mais une vraie, pas simplement à moitié. Non, vraiment, elle le comprenait.

-Décidément, vous êtes un chanceux qu’ils ne parlent pas votre langue. On vous aurait pris pour un fou autrement, ce n’est pas un coin très fréquenté par les gens comme nous.

Soyle lui glissa un clin d’œil afin qu’il puisse comprendre qu’elle en était également. Il devrait essayer de jouer ce garçon, avec les coups de chances qu’il enchainait, il serait sans doute gagnant très souvent. La belle avait repris sa marche sans quitter ce sourire qui restait de son rire précédant. Là encore elle n’avait pas spécialement cherché à se moquer de lui. La situation lui avait simplement semblé assez comique.

-J’imagine que si vous avez rendez-vous en plein quartier sorcier ce n’est pas par hasard ? Un rendez-vous professionnel ?

Maintenant qu’ils avaient un réel point commun, autant continuer à parler. Dans le genre, être deux sorciers qui se rencontrent par hasard de la sorte en plein quartier moldu, c’était assez amusant pour en parler. Et puis Soyle s’était rendu compte qu’elle en demandait peut-être un peu trop d’un coup. Ou un peu trop tôt. Il fallait déjà qu’il se remette de ses émotions précédentes qui devaient être assez fortes.

- Arrêtez-moi si je vais trop loin, je suis assez curieuse, je m’en rends compte. Disons que c’est… un réflexe. Ne le prenez pas mal.

Un peu rougie par cette pensé, Soyle ne ralenti pas pour autant. Ils avaient de la route et un rendez-vous se devait d’être effectué à l’heure donnée. Oui, elle était toujours très ponctuelle. Ce n’était pas pour mettre les autres en retard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 441
| AVATARS / CRÉDITS : Colin Farrell by MARTYR
| SANG : Sang-Pur, cela va de soit.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père
| PATRONUS : Une panthère
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: [Flash back] Petit coup de main? [Basil] Mer 12 Oct - 17:12

A ma grande surprise, ma gaffe ne semblait pas en être une aux yeux de Soyle qui laissa échapper un rire. Comme si c'était une évidence et que mes propos étaient tout ce qu'il y avait de plus normaux. Je lui jetais un regard curieux, ne comprenant franchement pas pourquoi elle avait une telle réaction. Parce que ce n'était pas vraiment celle que j'attendais de la part d'une moldue.  
"Un coin très fréquenté pour les gens comme nous". Je soupirais. Je compris immédiatement bien sûr, je n'étais pas stupide. Aujourd'hui était un jour parfait pour aller rencontrer mon homologue, avec toute cette chance qui me tombait dessus, je devrais m'en sortir avec un accord honorable pour le Ministère. Le clin d'œil qu'elle me glissa ne pouvait tromper personne.  

-     Si cela continue comme ça je vais postuler pour l'élection du prochain Ministre.  

C'était avec des journées comme celles-là qu'on gagnait une élection, c'était certain. Mais je n'avais pas assez d'ambition, je me plaisais assez dans mon travail que j'effectuais, il fallait le dire, avec un certain brio. C'était un métier qui me permettait de rencontrer beaucoup de monde, de lier des amitiés fortes dans toutes les sociétés magiques, qui me permettait de m'éloigner un peu de Londres quand j'en avais besoin. Et puis, c'était surtout un métier très important. Je n'étais qu'un simple employé, mais on me donnait parfois des dossier épineux, comme pour m'évaluer. C'était le cas avec mon homologue polonais aujourd'hui.  
Elle enchaîna et sa curiosité m'arracha un sourire mais elle s'excusa de suite.  

J'avais été curieux moi aussi. Fut un temps où je posais beaucoup de question, où j'avais la langue bien pendue, puis un jour on m'avait gentiment fait comprendre que la confiance ne se gagnait pas avec une seule conversation. J'étais quelqu'un de méfiant, qui ne parlait pas beaucoup de lui, mais qui pouvait discuter de tout très facilement. Je n'aimais pas trop parler de moi, surtout aux inconnus. J'avais mis longtemps à dire certaines vérités à Aaron sur mon enfance désastreuse, et c'était à partir de ce moment là que je l'avais véritablement considéré comme mon meilleur ami. Mais étonnamment, je ne me sentais aucune méfiance avec cette jeune femme, au contraire, j'étais d'humeur joyeuse et j'avais bien envie de répondre à ses questions, alors que ma raison me dictait de faire quand même attention. Je décidais alors de couper la poire en deux.  

-     Je suis employé au Ministère en effet et je viens voir mon homologue, donc je présume qu'il ne m'a pas donné rendez-vous dans ce parc par simple hasard.

Désireux d'embrayer plutôt sur elle que de parler plus longtemps de mes activités, je continuais en souriant :  

-   Et vous ?

Dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PERSONNEL
Le travail est l'aliment des âmes nobles.

PERSONNELLe travail est l'aliment des âmes nobles.
| HIBOUX POSTÉS : 224
| AVATARS / CRÉDITS : Simone Simons
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un gouffre, sans fond, sombre...
| PATRONUS : Un ocelot
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: [Flash back] Petit coup de main? [Basil] Mer 12 Oct - 22:05

Des erreurs, ça arrivait à tout le monde d’en faire. Soyle n’était pas une exception bien entendu. Mais à force de naviguer d’un univers à l’autre, elle avait l’habitude de bien séparer les deux. C’était un réflexe en fait. Mais pour un sorcier qui restait surtout dans son côté de la magie ou non-magie, c’était plus compliqué. Le jeune Carrow avait simplement eu de la chance cette fois. Oui, encore, de la chance. Mais pour le plus grand plaisir de Soyle. Déjà parce qu’elle avait pu en rire, sans penser à mal bien sûr, mais aussi parce que cela brisait un peu la glace. Peut-être serait-il plus rassuré maintenant ? Plus en confiance ? Elle n’était pas le genre de femme dont on se méfiait en général, mais c’était probablement toujours un peu compliqué. Non, au contraire, avec son regard bleu et franc, on lui faisait facilement confiance. Sans oublier son visage d’ange et ses petits airs pleins de douceurs. Bref, elle ne faisait que très rarement peur aux gens avec tout ça. Et heureusement !

- Si cela continue comme ça je vais postuler pour l'élection du prochain Ministre.

La belle repartit pour un petit rire. Oui, avec tout ce qu’il vivait dans le bon sens aujourd’hui, c’était le bon moment pour tenter des choses. Au moins, il avait une chance que son rendez-vous se passe au mieux. Elle ne savait pas quel était le réel sujet de cette entrevue, mais en tout cas, ça devait bien se passer.

-Qui ne tente rien n’a rien comme on dit… Mais malgré toute la sympathie que j’ai pour vous je ne suis pas sûre que les gens comprennent la démarche.

Elle ne le connaissait pas vraiment, c’est sûr… Mais elle n’était vraiment pas sûre de la réussite du projet. Heureusement qu’ils plaisantaient tous les deux. Seulement voilà, était venu le petit moment où Soyle avait hésité. Elle n’était pas sûre d’elle pour le coup. La belle savait qu’elle était curieuse, un peu trop parfois. Et certains étaient bien loin d’apprécier. Il fallait simplement espérer que Basil serait un peu plus ouvert. Autrement ce n’était pas dramatique non plus. Mais elle serait terriblement mal à l’aise tout le long du trajet. Il ne l’avait pas arrêté de lui-même donc il allait sans doute continuer sa route avec elle. Par contre ils passeraient ce chemin dans le silence. Un silence gêné… très gêné…

- Je suis employé au Ministère en effet et je viens voir mon homologue, donc je présume qu'il ne m'a pas donné rendez-vous dans ce parc par simple hasard.

Non, c’était passé ! Et plutôt facilement puisqu’il lui avait répondu, le plus simplement du monde. Rassurée, elle reprit son sourire et son pas léger. La voilà rassurée. Elle l’écoutait avec attention. Le ministère… Soyle avait toujours trouvé cet univers un peu… froid. Mais si il s’y plaisait tant mieux pour lui. La belle préférait éviter un maximum d’y mettre les pieds. Elle n’en n’avait pas peur non plus, c’était simplement plus agréable pour elle d’être ailleurs.

-Non, en effet. Je ne suis pas très calée pour le sujet, je me suis toujours contenté de l’anglais mais il me semble qu’il y a une entrée pour le personnel pas très loin… Ceci le parc est charmant et il vous propose simplement d’en profiter… A votre place j’aurais une préférence pour le second choix !

Un beau petit coin de verdure comme ça… il serait dommage d’aller s’enfermer dans un bureau. Elle était bien contente qu’il y ait un si beau parc à Poudlard. Soyle avait besoin de pouvoir s’aérer comme ça et c’était un superbe endroit.

- Et vous ?

Ah, c’était donc à son tour. Aucun problème. Soyle n’avait rien à cacher. Pas de terrible secret à enfouir, pas de honte à cacher à tout prix, pas même de problème en règle générale. Elle acceptait donc sans difficulté de se dévoiler. Pas totalement non plus, mais juste assez pour répondre à la question de son interlocuteur. De toute façon, même si cela ne la dérangeait pas, Soyle n’était pas du genre à raconter sa vie comme ça.

-Je travaille à Poudlard. Je suis professeur d’étude des moldus depuis quatre ans. Je profite des vacances pour revenir un peu ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 441
| AVATARS / CRÉDITS : Colin Farrell by MARTYR
| SANG : Sang-Pur, cela va de soit.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père
| PATRONUS : Une panthère
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: [Flash back] Petit coup de main? [Basil] Jeu 13 Oct - 18:37

Nous continuions de marcher dans les rues partiellement vides de cette charmante petite ville. Je m'esclaffais en l'entendant sous-entendre que je n'aurai sans doute aucune chance d'être élu. Effectivement, elle n'avait pas tord.  

-     Grappiller quelques voies suffiraient à mon bonheur.  

Puis je lui avais répondu avec toute la sincérité dont j'étais capable. Je ne lui avais pas dit la vérité entière mais elle était à mes yeux la plus complète que je pouvais fournir à un inconnu... En réalité, avec quelqu'un d'autre je me serais peut-être contenté de ne pas répondre. D'être froid, hautain, tel que j'étais sensé l'être, au fond. Mais de toute évidence cette jeune femme avait une influence sur moi non négligeable. Soyle avait l'air soulagé que je ne la rembarre pas... Elle ne devait pas contrôler ses pulsions curieuses, ou alors elle regrettait après coup. C'était un peu pareil finalement. 
Elle m'informa qu'il y avait peut-être une entrée pour visiteur pas bien loin... Mais Janek était le genre de type haut en couleur, je ne serais pas franchement étonné qu'il m'ait vraiment donné un rendez-vous professionnel dans un parc pour admirer les fleurs.  

-     Du peu que j'ai discuté avec mon homologue, ça ne m'étonnerait pas qu'il m'ait fais venir au parc pour discuter travail et pour admirer les plantes.

J'attendais avec une impatience que je ne comprenais pas sa réponse concernant son métier. Je n'avais aucune idée de ce qu'une femme telle que Soyle pouvait faire. Je ne la connaissais pas assez pour porter un jugement sur elle ou pour essayer de déterminer des choses concernant sa vie privée. Alors forcément lorsqu'elle me dit qu'elle travaillait à Poudlard, je lui jetais un regard surprit. Prof. Elle était prof ! Alors ça je ne m'y attendais pas du tout. Je l'aurais bien vu travailler sur le Chemin de Traverse mais pas à Poudlard.  
Poudlard avait été ma maison, un endroit dans lequel je me plaisais et où j'étais heureux, un contraste évident et triste par rapport au manoir familial d'Oxford. Aaron, Carolyn et moi avions été... Disons déprimés à l'idée de quitter l'école, parce que nous y avions vécus nos plus belles années. C'était là que je les avais rencontré et j'aurais voulu ne jamais quitter un endroit pareil. Mais notre septième année nous avait rattrapé et bon... Comme tous les jeunes de dix-sept ans, nous avions dû prendre une dernière fois le Poudlard Express.  
Pour autant je n'aurais pas pu être prof. Je n'aurais pas supporté les élèves et je me demandais un instant si elle arrivait à tous les supporter aussi. Peut-être que sa matière la préservait des éléments indésirables ?

-     Les moldus sont assez fascinants je trouve. Pour autant je n'ai pas choisit cette option au collège. Mais elle m'aurait intéressé c'est certain.  

Hum, dire que mon père m'avait forcé la main concernant mes options n'avait rien à faire dans une conversation poli entre deux inconnus. Mieux valait ne pas gâcher l'instant avec des souvenirs aussi indésirables, n'est-ce pas ?

Dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PERSONNEL
Le travail est l'aliment des âmes nobles.

PERSONNELLe travail est l'aliment des âmes nobles.
| HIBOUX POSTÉS : 224
| AVATARS / CRÉDITS : Simone Simons
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un gouffre, sans fond, sombre...
| PATRONUS : Un ocelot
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: [Flash back] Petit coup de main? [Basil] Ven 14 Oct - 14:12

C’était en osant comme elle avait osé le faire qu’on faisait de belles rencontres, Soyle en était persuadée. Il n’y avait qu’à voir. Ce Basil avait l’air tout à fait sympathique. Bon, il était probable qu’ils ne se revoient plus jamais. Mais qu’importe. C’était toujours agréable. Cela faisait au moins une petite conversation agréable. Non pas que sa journée ait été horrible, loin de là, elle avait été bien contente de voir ses amis. Mais disons simplement que cela se prolongeait.

- Grappiller quelques voies suffiraient à mon bonheur.

Oui, ça se comprenait. Soyle aussi serait contente de pouvoir dire que quelques personnes avaient eu assez confiance en elle pour lui donner ces voies. Alors elle imaginait qu’il en était de même pour le jeune homme.

-Vous auriez eu la mienne si cela peut vous faire plaisir.

La belle n’était pas très branchée politique, mais à choisir, elle aurait certainement plus facilement été vers le jeune Basil plutôt que vers les personnages habituels. Ah vraiment, ça, il n’y avait pas photo. Il était probable qu’elle ne soit pas la seule dans ce cas.

Au fond, elle ne savait pas spécialement ce qui pourrait bien se dire entre les deux hommes qui avaient rendez-vous. Cela ne la regardait pas spécialement non plus d’ailleurs. Mais quoi qu’il en soit, il serait plutôt mal venu qu’il arrive en retard. Soyle n’hésitait pas à presser le pas. Dans d’autres circonstances elle serait bien restée dans le parc elle aussi. Mais finalement, pour ce soir, elle rentrerait sans doute après avoir conduit Basil. Elle pourrait toujours revenir demain.

- Du peu que j'ai discuté avec mon homologue, ça ne m'étonnerait pas qu'il m'ait fais venir au parc pour discuter travail et pour admirer les plantes.

Elle le comprenait un peu, c’était très joli, surtout en cette saison. Soyle ne savait pas si c’était le meilleur endroit pour ce genre de rendez-vous, mais au fond, ils faisaient comme ils voulaient. Ou comme ils pouvaient, elle ne  savait pas trop lequel était le plus approprié.

- Oui, mais ce sont de très jolies plantes, quelque part vous avez tout de même de la chance.

Ça aurait pu être bien pire. Dans le genre ils auraient pu se donner rendez-vous dans un cimetière par exemple. Réjouissant hein ? Ou pourquoi pas dans un vieil hôtel abandonné ? Pas mal aussi, non ? Mais était ensuite venu le moment de parler du travail de la belle. En soit, elle ne voyait rien de bien passionnant à raconter à ce sujet. Pour c’était naturel, c’était son truc, vraiment.

- Les moldus sont assez fascinants je trouve. Pour autant je n'ai pas choisit cette option au collège. Mais elle m'aurait intéressé c'est certain.

Soyle ne partageait pas cette fascination. Comment être fasciné pour quelque chose qui faisait partie d’elle ? Son père était moldu, sa famille l’était aussi, elle-même du coup l’était forcément. Oh elle ne se vexait pas du tout de voir ce regard surpris sur son visage.  Etre professeur à Poudlard, quelque part c’était un peu un privilège. Ils n’étaient pas si nombreux. En même temps, ils n’étaient pas si nombreux à le vouloir…

- Et bien, je dirais simplement que j’avais des facilités avec cette matière et que vous n’êtes pas le seul à vous intéresser à eux, heureusement pour moi.

C’était le plus simplement du monde qu’elle lui avait dit ça. Un semi-aveu si l’on pouvait appeler ça ainsi. Il n’eut sans doute pas le temps de se poser de question, leur destination était à côté d’eux. Dans un dernier sourire, Soyle se tourna vers lui.

-Bien, vous y êtes, je vous laisse ici.


Elle hésita un court instant. Et puis, leur conversation s’était bien passé, elle osa.

-J’ai été ravie de vous rencontrer Basil.

Soyle le salua et fit demi-tour, direction la maison. Elle était de très bonne humeur grâce à cette rencontre, elle aurait sans doute le sourire encore toute la soirée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Flash back] Petit coup de main? [Basil]

Revenir en haut Aller en bas

[Flash back] Petit coup de main? [Basil]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [Flash back] Petit coup de main? [Basil]
» Un petit coup de main ? (pv Shitsu)
» Made in Flash Back
» Un professeur un peu spécial... [Flash Back]
» Boire un petit coup c'est agréable, boire un petit coup c'est doux [PV : La Veuve Noire]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Londres :: Hors Londres-