Venez découvrir et commenter la Gazette de Mai 1975, ici !
C'est les vacances, sur ATDM ! Au programme, croisière autour du monde et camp de vacances version Sang Pur en Transylvanie. Plus d'explications ici ! Vous retrouverez Poudlard à la rentrée, passez un bon été !
Un premier atelier a été ouvert par Mrs Lerouge pour les Sang Pur en Transylvanie. Au programme : entraînement aux sortilèges impardonnables. Vous êtes attendus juste ici !
Venez vous inscrire pour le premier match d'Aquaquidditch de cette croisière !
Pour les nouveaux adultes, n'oubliez pas de nous signaler vos changements de bannières.

Partagez|

Echoes of the past • Londres Moldu | ADRIAN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 148
| AVATARS / CRÉDITS : GAL GADOT, Lolitaes
| SANG : MÊLÉ


MessageSujet: Echoes of the past • Londres Moldu | ADRIAN Mar 11 Oct - 19:45

Il ne devait pas être loin des dix-huit heures, et la pluie battait fort contre les vitres de son living. La luminosité faible et blafarde d'octobre contrastait avec la chaleur des bougies et des lumières tamisées de son petit chez elle, qui conférait à la pièce une ambiance douillette et accueillante. Tout ce qu'il fallait à Allison, en proie à des idées noires.
L'automne avait, à l'inverse de beaucoup de personnes de sa connaissance, toujours eut l'effet de la rendre morose, prompt à lui rappeler des souvenirs qu'elle s'acharnait à ne jamais refaire surgir à la surface. Renonçant à poursuivre sa lecture – elle relisait sans cesse la même page de toute façon –, elle corna le coin de la feuille sur laquelle elle butait et posa son livre fermé sur le sofa. Chassant d'un coup de pied le plaid épais et moelleux dans lequel elle s'était entortillée comme un saucisson, elle se leva et gagna sa petite cuisine, résolue à s'occuper de la seule manière qui l'avait toujours sortie de ses coups de blues : la cuisine.
Et quoi de mieux que de bons muffins pour vous remonter le moral ?
Allison s'activa ; d'un coup de baguette, ustensiles et ingrédients lévitèrent jusqu'à son plan de travail, et déjà son humeur s'améliorait.
— Accio farine. Rien. Accio farine ! Insista-t-elle. Toujours rien. Soupirant, la jeune femme concéda à la jouer façon moldue et ouvrit son placard. Horreur ! Pas de trace de poudre. Les nuages gris revinrent triturer ses méninges et, laconique, Allison décrocha son trench de la patère, l'enfila tout en saisissant ses clefs qu'elle glissa dans sa poche, un parapluie au vol, et sortit sous le rideau de gouttes.
Son petit cocon se trouvait dans la partie sorcière de Londres, mais dans un quartier qui jouxtait la « frontière » moldue. Une épicerie s'y trouvait non loin, et de ce côté, dans laquelle elle avait ses habitudes. S'y rendant d'un pas décidé, elle s'agrippait fermement au manche de son pépin. Heureusement il ne lui restait que quelques mètres à faire pour atteindre sa destination, mais une fois presque arrivée, elle se figea. En plein milieu du trottoir, sous la lumière jaune d'un lampadaire, la pluie se déchaînant sur son parapluie, elle avait tout d'une héroïne de film sans le savoir.
Pourtant, même si cette pensée l'aurait faite sourire en temps réel, elle n'arrivait plus à réfléchir à rien, tant ce qu'elle venait d'apercevoir la troublait. Sous ses yeux avait surgit un fantôme... Paralysée, ankylosée par le froid, elle ne sut que faire et tourna le dos, prête à repartir, et tant pis pour ses muffins. L'instinct avait parlé et le sien, malheureusement, lui intimait toujours de prendre la fuite. Pas d'affronter la situation. Rageant intérieurement de sa faiblesse, elle pria pour que son fantôme ne l'ai pas vue...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 204
| AVATARS / CRÉDITS : Max Irons (timeless)
| SANG : Sang mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un loup garou
| PATRONUS : Un chien de berger
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Echoes of the past • Londres Moldu | ADRIAN Mer 12 Oct - 17:52

J'aime bien rentrer à pieds lorsque je quitte de l'hôpital. Marcher m'aide à me vider la tête. On voit de telles horreurs parfois à St Mangouste qu'en fait, ça fait du bien après une très longue journée de travail de prendre un peu l'air.
Aujourd'hui, il pleut, mais j'ai prévu le coup. Je passe par l'accueil et récupère mon parapluie noir que j'ai laissé ce matin auprès de la réceptionniste. Celle-ci me le tend, me souhaite une bonne soirée et je fais de même en lui souriant. Puis je quitte l'hôpital par la grande porte, ouvre mon parapluie et m'abrite dessous. J'ai bien fait de le prendre, le temps est terrible, ce soir.
Pour rentrer chez moi, je dois passer par le Londres côté moldu. Mon appartement n'est pas très loin du Chemin de Traverse et j'en ai au moins pour une bonne demi-heure de marche. Je pourrais transplaner, c'est vrai, mais j'en ai pas envie. Après tout, personne ne m'attend plus à l'appartement depuis que j'ai rompu avec Miranda. Et j'ai même pas de chat qui pourrait m'attendre derrière la porte. J'ai le temps, je vais le prendre, ce temps.
Alors que je marche depuis une bonne dizaine de minutes sous une pluie battante, regardant à droite à gauche, flânant un peu, je repère une silhouette sur le trottoir d'en face, une silhouette qui ne m'est pas inconnue. Allison Steele, est-ce possible ?... Elle me voit, elle s'arrête et on se regarde tous les deux avant qu'elle ne décide de tourner les talons. Je ne sais pas pourquoi mais je me mets à sa poursuite, manquant de peu me faire renverser par un taxi qui me klaxonne, le poing brandit par la fenêtre. Je l'ignore complètement, les yeux rivés sur Allison pour ne pas la perdre de vue.
Lorsque j'arrive à sa hauteur, je pose une main sur son épaule pour l'obliger à se retourner. Je me rends compte trop tard qu'elle pourrait me prendre pour un psychopathe, ce à quoi je ressemble un peu à courir dans la rue après les filles, surtout les filles qui m'évitent.
« Allie ? dis-je, arborant un grand sourire un peu gêné. Hé, ça fait vachement longtemps, tu vas bien ? »
Tant de banalité, c'est trop la honte.

______________________________
adrian luke steele
Don't you know that I'll be around to guide you, through your weakest moments to leave them behind you. Returning nightmares only shadows, ignore them tonight and you'll be alright, we'll cast some light and you'll be alright for now.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 148
| AVATARS / CRÉDITS : GAL GADOT, Lolitaes
| SANG : MÊLÉ


MessageSujet: Re: Echoes of the past • Londres Moldu | ADRIAN Jeu 13 Oct - 12:18

Bien sûr qu'il l'avait vue, c'était indéniable qu'il l'avait vue. Pourtant rien n'y faisait ; ce fichu instinct, celui qui réfléchissait à l'envers et la poussait à faire l'inverse de ce que n'importe quelle personne réfléchie aurait fait dans ce cas de figure, la poussa à marcher, vite et loin. C'était idiot, c'était ridicule. C'était même très mal élevé. Mais c'était ainsi ; de loin, elle avait presque vu Ben.
Mais ce n'était pas lui qui la suivait, comme en attestaient les furieux coups de klaxon et mots fleuris qu'elle entendit dans son dos, mais Adrian. « Merde, merde, merde », jura-t-elle intérieurement. Pourquoi s'enfuyait-elle ainsi ? Elle n'avait toujours eu que de la tendresse et de l'affection pour son beau-frère – ex beau-frère, se morigéna-t-elle –, que du bon à son égard. Était-ce trop tôt encore, trop frais ?
Un feu rouge l'obligea à s'arrêter sur le bord du trottoir, si elle n'avait pas envie de se faire hacher menue par les automobilistes londoniens. Adrian, immanquablement, la rattrapa. Allison sentit les muscles de sa nuque se raidir.
— Adrian ! Coassa-t-elle, d'une voix rendue aiguë par la nervosité. Quelle situation... Oui, ça fait très... Très longtemps ! De mieux en mieux. Allie n'avait qu'une envie : creuser un trou au sol, s'y enterrer, et ne jamais plus en sortir. Je suis... Triste ? Déprimée ? Au bout du rouleau ? Qu'une imbécile ? Irrécupérable ? Mouillée. Que quelqu'un ait pitié et la bâillonne. Enfin je veux dire, quel temps ! Toi aussi tu as l'air... Tu allais quelque part, peut-être ? Vraiment bien joué, Steele.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 204
| AVATARS / CRÉDITS : Max Irons (timeless)
| SANG : Sang mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un loup garou
| PATRONUS : Un chien de berger
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Echoes of the past • Londres Moldu | ADRIAN Jeu 13 Oct - 13:46

A voir sa tête, c'est clair qu'elle n'avait pas envie de tomber sur moi. Je peux comprendre, personne n'aime croiser une partie de son passé par hasard comme ça dans la rue. Je me sens un peu troll de lui avoir couru après, je ne sais pas trop ce qui m'a pris et maintenant, la situation est gênante pour elle comme pour moi. J'aurais pu faire semblant de ne pas la reconnaître, pourquoi j'ai pas fait ça ? Ça aurait évité pas mal de malaise.
« Adrian ! s'exclame-t-elle d'un ton qui sonne un peu faux. Oui, ça fait très... très longtemps.
— C'est clair, je dis en hochant la tête comme ces babioles en forme de chien qu'on voit parfois aux fenêtres des voitures moldues.
— Je suis... mouillée. »
Quoi ?
« Enfin je veux dire, quel temps ! Toi aussi tu as l'air... Tu allais quelque part, peut-être ?
— Je rentrais chez moi »
, je réponds en pointant d'un geste du menton la direction dans laquelle j'allais.
Silence. On entend que la pluie qui tombe à grosses gouttes sur nos deux parapluies. Par Merlin que c'est embarrassant.
« Ok, c'est gênant, dis-je en grimaçant, histoire de détendre un peu l'atmosphère -même si en fait, je la rends encore plus ridicule-, je ne sais pas trop quoi dire, je le reconnais. Tu es très belle ! Wow, excuse-moi, je veux dire que tu n'as pas changé. On se les gèle un peu, tu veux aller boire un verre ? »
Pourquoi j'ai dit ça ? Qu'est-ce qui va pas chez moi ? J'écarquille les yeux et essaye de me rattraper.
« Ou euh une prochaine fois, ça presse pas, enfin c'est toi qui vois, quoi. »

______________________________
adrian luke steele
Don't you know that I'll be around to guide you, through your weakest moments to leave them behind you. Returning nightmares only shadows, ignore them tonight and you'll be alright, we'll cast some light and you'll be alright for now.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 148
| AVATARS / CRÉDITS : GAL GADOT, Lolitaes
| SANG : MÊLÉ


MessageSujet: Re: Echoes of the past • Londres Moldu | ADRIAN Jeu 13 Oct - 17:46

La scène était surréaliste. Ils étaient là, face à face, sous la pluie à se regarder dans le blanc des yeux, à l'abri de leurs parapluies. Pour les badauds qui passaient à côté d'eux, on aurait presque cru voir deux amoureux. S'ils savaient...
D'un signe de la tête, Adrian désigna la direction qu'il s'apprêtait à prendre pour rentrer chez lui, et Allison opina du chef bêtement, ne sachant que dire. Plusieurs minutes s'égrenèrent sans qu'ils ne prononcent un mot, et au moment où elle allait prendre congé, au comble de la gêne, il fit justement remarquer à quel point cette situation était embarrassante. Allison rit, un rire bref mais sincère, car au moins sa remarque l'avait un peu détendue. Il reconnut ne pas trop savoir quoi dire – « comme ça on est deux ! » pensa-t-elle –, la complimenta et elle se sentit rougir, baissant la tête pour que ses cheveux glissent de son épaule jusqu'à son visage et camouflent son trouble. Elle eut envie de se gifler et entendit une petite voix rebelle hurler dans sa tête qu'elle se réveille, qu'elle n'était plus une gamine pré-pubère affairée à compter fleurette. Allie releva la tête lorsqu'il lui proposa d'aller boire un verre.
— Non ! Puis secouant la tête, je veux dire oui ! Allaient-ils s'en sortir ? Non, je suis libre et on se les gèle c'est vrai, alors oui, allons boire quelque chose, reprit-elle plus calmement. Si tu veux ? « Pauvre gourde, c'est lui-même qui te l'a proposé ! » Il y a un Pub pas très loin au coin de la rue, vers là-bas. Elle désigna le bout de la rue du doigt. On peut peut-être y aller... Le temps que la pluie se calme ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 204
| AVATARS / CRÉDITS : Max Irons (timeless)
| SANG : Sang mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un loup garou
| PATRONUS : Un chien de berger
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Echoes of the past • Londres Moldu | ADRIAN Ven 14 Oct - 15:40

C'est plus fort que moi, devant cette conversation sans queue ni tête, j'éclate de rire avant d'essayer maladroitement de camoufler mon fou-rire en crise de toux.
« Désolé, c'est carrément nerveux, j'explique en me retenant de rire à nouveau. Excuse-moi. Ton pub a l'air sympa, allons-y, je te suis. »
Ce que je fais. Je me demande ce qu'on va bien pouvoir se dire si on est déjà incapables de sortir des banalités sans bafouiller. Mais je me dis qu'au moins, si les silences deviennent gênants, plus encore que les conversations, eh bien on pourra noyer notre malaise dans un verre. Et puis ça sera toujours mieux que de rester sous la pluie. Enfin je crois.
On se dirige donc jusqu'au Pub indiqué par Allison. On marche sans prononcer un mot, quelle tristesse. Allie et moi on s'entendait tellement bien, comment on a pu en arriver là ?
Après une minute de marche -vraiment, qu'une minute ? C'était pas plus long ?-, on arrive devant le Pub en question. Je pousse la porte et laisse passer Allison devant moi. Je referme mon parapluie après l'avoir secoué dehors, puis jette un coup d'oeil à l'intérieur. C'est clair que c'est un endroit pour moldu. Pas de chapeaux pointus ni de robes de sorcier. C'est dépaysant, mais ça peut être drôle.
Une grande blonde s'avance vers nous en mâchouillant un chewing-gum.
« Une table pour deux ? dit-elle d'une voix nasillarde.
« Bonjour, euh oui », je réponds en haussant les épaules.
La serveuse n'ajoute rien et nous la suivons jusqu'à une table collée à la grande vitre qui donne sur la rue. J'enlève ma veste que je pose sur le dossier de ma chaise puis m'installe en face d'Allie.
« C'est sympa, ici. »
Ça se sent que j'essaye de meubler ?

______________________________
adrian luke steele
Don't you know that I'll be around to guide you, through your weakest moments to leave them behind you. Returning nightmares only shadows, ignore them tonight and you'll be alright, we'll cast some light and you'll be alright for now.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 148
| AVATARS / CRÉDITS : GAL GADOT, Lolitaes
| SANG : MÊLÉ


MessageSujet: Re: Echoes of the past • Londres Moldu | ADRIAN Ven 14 Oct - 18:58

C'était terrible, c'était pitoyable. Ce n'était pas dans ses habitudes d'être une grande bavarde, pleine de verve et volubile. Mais de là à ne plus savoir aligner deux mots sans rougir et buter dessus, il y avait un monde. Et puis mince, aussi, quelle idée d'être sortie ! Tout ça pour... De la farine ? Merlin, pour la toute première fois de sa vie, Allison regrettait presque de s'être mise aux fourneaux ! Presque... Car d'un autre côté, depuis quand n'avait-elle plus entendu le rire d'Adrian ? Si communicatif, si joyeux ? Avant, ils passaient des heures à rire. Des heures, vautrés dans le sofa du salon des Steele, à rire de tout et n'importe quoi – surtout n'importe quoi – comme des adolescents, faisant rire Ben, arrachant des sourires à leurs parents. Rien qu'à l'évocation de ces souvenirs, Allie eut un pincement au cœur.
Ils arrivèrent rapidement au Pub, et Adrian s'effaça pour la laisser passer tandis qu'elle le remerciait en souriant. Une serveuse à l'allure de ruminante les escorta jusqu'à une table tout en balançant outrageusement des hanches, et Allie camoufla un sourire moqueur, incapable de ne pas faire la comparaison avec son propre service et ses relations avec la clientèle dans l'établissement où elle travaillait. Si le pauvre Mr Peenayer avait vu cela, il serait tombé raide sur le plancher. Restait à savoir si c'était d'indignation ou d'émoi...
Adrian regardait de partout tandis qu'ils s'installaient, et Allison tira son petit portefeuille de la poche de son trench mouillé, qu'elle posa sur la table à côté d'elle. Retroussant les manches de son pull, elle ramena ses cheveux humides en arrière.
— Ne te moque pas, dit-elle dans un sourire. Elle regarda elle aussi autour d'eux. C'est sûr qu'ici c'est très... Moldu ! J'y suis venue une fois, par hasard, c'était pas trop mal... Quelle galère, que dire ? Allie ne se voyait pas lui raconter de telles banalités encore longtemps, il fallait qu'elle se ressaisisse. Ce serait quoi, ensuite ? Le prix des poireaux qu'elle achetait au marché ? Euh, tu bois quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 204
| AVATARS / CRÉDITS : Max Irons (timeless)
| SANG : Sang mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un loup garou
| PATRONUS : Un chien de berger
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Echoes of the past • Londres Moldu | ADRIAN Lun 17 Oct - 15:07

« Ne te moque pas, dit Allison en souriant.
— Tu me connais, je ne me moque jamais », je réponds en lui rendant son sourire.
Et on ne peut pas le nier, je suis vraiment pas du genre à rire des autres, sauf quand ils rient eux aussi.
« C'est sûr qu'ici c'est très... Moldu ! ajoute Allie en regardant autour de notre table. J'y suis venue une fois, par hasard, c'était pas trop mal...
— Je suis sûr que c'est cool, y'a qu'à voir notre serveuse,
j'ajoute plus bas en la désignant d'un hochement de tête tandis qu'elle passe entre les tables des clients en dandinant du derrière. Rien que pour ça, ce Pub vaut bien tous les Trois Balais du monde ! »
Je ris puis me laisse tomber sur le dossier de ma chaise. Je me mets à tapoter nerveusement mes doigts contre le bois de notre table, regardant à droite à gauche histoire de trouver quelque chose à faire ou à dire. Mais Allie sauve la situation en me demandant ce que je veux boire.
« Un hydro... Ah ben non, dis-je en me redressant avant d'attraper le menu posé sur le bord de la table. Qu'est-ce que ça boit, un moldu, à ton avis ? Un thé, évidemment, les anglais boivent du thé mais... Non, ça me dit rien... Tu prends quoi, toi ? Moi, je crois que je vais prendre une bière. Ouais, une bière, c'est bien, tout compte fait. »
En fait, j'espère secrètement que l'alcool pourra nous sortir de là. C'est mal, je le sais bien mais je suis un peu désespéré, là. Ni elle ni moi ne sommes naturels, il faut qu'on réussisse à surmonter ça.
Je lui tends le menu et lui offre un sourire en prime.
« Et toi ? Tu as fait ton choix ? »

______________________________
adrian luke steele
Don't you know that I'll be around to guide you, through your weakest moments to leave them behind you. Returning nightmares only shadows, ignore them tonight and you'll be alright, we'll cast some light and you'll be alright for now.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 148
| AVATARS / CRÉDITS : GAL GADOT, Lolitaes
| SANG : MÊLÉ


MessageSujet: Re: Echoes of the past • Londres Moldu | ADRIAN Dim 23 Oct - 14:59

Allison fut soulagée de voir qu'Adrian ne trouvait pas spécialement à redire sur le Pub moldu – ce qui ne l'étonnait pas vraiment d'ailleurs, le garçon était une pâte – et se détendit imperceptiblement. Elle rit avec lui et lorsqu'il se décida finalement pour une bière, elle saisit le menu qu'il lui tendait et le posa à côté d'elle en déclarant qu'elle en prendrait une également.
Faisant signe à la distinguée serveuse, qui n'avait toujours pas lâché son chewing-gum, elle commanda leurs boissons.
— Deux pressions s'il vous plaît. Ah, et vous pouvez apporter un petit quelque chose à grignoter avec ? Demanda-t-elle, alors que la faim commençait à lui donner quelques crampes à l'estomac.
La serveuse lui jeta un regard peu amène, plein de perplexité, s'éclipsa et revint après plusieurs minutes avec un plateau sur lequel trônaient les deux bières et une minuscule coupelle, qu'elle posa sur la table entre eux, dans laquelle trois cacahuètes se battaient en duel. Sceptique, Allie cligna des yeux plusieurs fois, mais la remercia tout de même. Elle leva sa bière à hauteur de ses yeux, hésita à la porter à ses lèvres, puis l'avança vers Adrian.
— Euh, on trinque ? Quelle idée ! Elle se sentit soudain bien ridicule. Trinquer à quoi ? « Je trinque à ma séparation d'avec ton frère et à la rupture de tous liens avec ta famille ! » Allie se sentit bien miséreuse et cacha sa gêne derrière sa bière dont elle avala vite une longue gorgée. Sinon, ça se passe toujours bien à Sainte-Mangouste ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 204
| AVATARS / CRÉDITS : Max Irons (timeless)
| SANG : Sang mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un loup garou
| PATRONUS : Un chien de berger
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Echoes of the past • Londres Moldu | ADRIAN Mar 25 Oct - 14:26

Je regarde la serveuse revenir à notre table avec nos deux bières et quelques cacahuètes. Enfin quelques cacahuètes... Je me penche un peu et remarque qu'il n'y en a que trois. Je pouffe de rire, attends que la serveuse s'éloigne puis pousse la coupelle en direction d'Allison.
« Je te les laisse, dis-je en souriant, amusé. Je me sacrifie même si pour ça je dois en mourir de faim. »
Puis Allie propose qu'on trinque et je lève mon verre à hauteur de mon visage. Je sens la gène envahir Allison et je peux comprendre, la dernière fois que l'on s'est vus, elle et moi, je n'aurais jamais soupçonné que trois jours plus tard, elle plierait bagage et quitterait Benjamin sans une explication, ni pour lui, ni pour personne. Mais le passé est le passé, ça ne sert à rien de le ressasser. Au contraire, il faut avancer. Alors je souris à Allie histoire de la détendre un peu.
« A nos retrouvailles ! dis-je en lui lançant un clin d'oeil, avant d'avaler une gorgée de bière —qui s'avère n'être pas dégueu, malgré que ça soit plus fort que de la bièraubeurre.
— Sinon, ça se passe toujours bien à Sainte-Mangouste ? demande Allie et je grimace.
— Hm, si on veut, enfin oui, ça se passe bien, mais je pense arrêter, dis-je en reposant ma bière devant moi sur la table et, face au regard interrogateur d'Allie, je poursuis. J'ai envoyé une candidature dans un autre organisme et il s'avère qu'ils acceptent de me prendre, donc... Moins de pression, plus de fun, on verra ce que ça va donner. »
Après ce que nous avons fait, Faye et moi, c'était devenu trop dur de se rendre chaque jour à St Mangouste et de faire comme si de rien était, avec l'épée de Damoclès constamment au dessus de ma tête. Est-ce que ça va me retomber dessus ? Est-ce que je vais me faire virer ? Et puis je ne sais pas, voir la tristesse de cette pauvre Faye et la douleur de sa tante, je me suis dit qu'à son âge, moi aussi j'aimerais que quelqu'un soit là pour moi. C'est comme ça que je me suis retrouvé à postuler en tant que médicomage à St Oswald, maison de retraite pour sorcières et sorciers.
« Et toi, que fais-tu maintenant ? »

______________________________
adrian luke steele
Don't you know that I'll be around to guide you, through your weakest moments to leave them behind you. Returning nightmares only shadows, ignore them tonight and you'll be alright, we'll cast some light and you'll be alright for now.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 148
| AVATARS / CRÉDITS : GAL GADOT, Lolitaes
| SANG : MÊLÉ


MessageSujet: Re: Echoes of the past • Londres Moldu | ADRIAN Sam 5 Nov - 18:08

— Toujours le coeur sur la main, tu n'as vraiment pas changé ! Ria-t-elle en attrapant la petite poignée de cacahuètes qu'elle fit disparaître en moins de temps qu'il n'en fallait pour dire Lumos ! dans sa bouche. Trinquer à leurs retrouvailles la laissait vraiment sur une impression particulière ; d'un côté elle se sentait gênée en sa présence des conditions de son départ précipité, dont elle se mordait les doigts du fait qu'elle avait cruellement manqué de tact avec Adrian et ses parents. Et d'un autre côté, cela ne faisait même pas deux heures qu'ils étaient ensemble, et c'était comme s'ils ne s'était jamais perdus de vue, comme si les années n'avaient jamais filées, séparant leurs vies de chemins différents.
Perdue dans ses souvenirs, elle le fixait avec un sourire vague, l'écoutant lui parler de ce que sa vie devenait.
— Oh, vraiment ? Je pensais que Sainte-Mangouste était ton objectif ultime depuis des années ?... Instantanément, elle se mordit la langue. Franchement, niveau buts et objectifs de vie, elle était mal placée pour parler. Elle rougit, et enchaîna ; Enfin je veux dire, je suis sûre qu'ils vont te prendre. Tu es très doué dans ce que tu fais, c'est aussi évident que le nez au milieu de la figure. Elle reprit une gorgée de sa bière, puis déposa son verre sur la table. Adrian en profita pour lui demander à son tour ce qu'elle faisait désormais. Je ne sais pas si tu connais, je travail dans un salon de thé qui s'appelle le Taon Qui Passe, c'est du côté sorcier. Un homme à la table voisine qui avait saisit une bribe de leur conversation la dévisagea comme si son visage venait de virer au violet. Un ange passa, et elle reprit plus bas. C'est... Provisoire, on va dire. J'aimerais beaucoup ouvrir mon propre établissement, pour ça je dois mettre de l'argent de côté. Mais c'est un projet qui me tient à coeur depuis longtemps et que je ne pouvais pas vraiment réaliser avec... Elle s'arrêta là, incapable de poursuivre. Lorsqu'elle avait rencontré Ben et qu'ils s'étaient mariés, Allie avait cessée toute activité professionnelle. Loin d'elle d'attribuer cela au seul fait de son mari, mais à la façon dont sa phrase était tournée, Allison comprit qu'elle puisse prêter à confusion. Toujours est-il que les choses bougent pour moi. Elle reprit une gorgée de sa boisson, et voulut changer de sujet. Au fait, comment ça va avec Miranda ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 204
| AVATARS / CRÉDITS : Max Irons (timeless)
| SANG : Sang mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un loup garou
| PATRONUS : Un chien de berger
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Echoes of the past • Londres Moldu | ADRIAN Mar 22 Nov - 15:09

« Oh, vraiment ? fait Allison sur un ton étonné. Je pensais que Sainte-Mangouste était ton objectif ultime depuis des années ? Enfin je veux dire, reprend-elle en rougissant un peu, je suis sûre qu'ils vont te prendre. Tu es très doué dans ce que tu fais, c'est aussi évident que le nez au milieu de la figure.
— C'est gentil à toi de dire ça », dis-je en souriant avant de porter ma bière à mes lèvres.
C'est vrai qu'avant, St Mangouste était mon rêve et d'ailleurs, il l'est toujours. J'admire le travail de tous ces médicomages et pour être franc, à chaque fois qu'un patient ressort guéri de mon service, j'ai cette impression d'avoir été utile, que mes efforts ne sont pas vains. Et c'est un vrai bonheur de ressentir ça, ce sentiment d'être nécessaire à la vie des autres. Mais au fond de moi, je suis sûr que je pourrais ressentir la même chose en travaillant pour St Oswald. Je ne m'inquiète pas quant à mon avenir.
« Je ne sais pas si tu connais, dit Allie après que je lui aie demandé ce qu'elle faisait à présent, je travaille dans un salon de thé qui s'appelle le Taon Qui Passe, c'est du côté sorcier.
— Je connais de nom,
dis-je en essayant de me souvenir d'où j'ai pu entendre parler de ce salon, je n'y suis jamais entré.
— C'est... Provisoire, on va dire,
poursuit Allie. J'aimerais beaucoup ouvrir mon propre établissement, pour ça je dois mettre de l'argent de côté. Mais c'est un projet qui me tient à coeur depuis longtemps et que je ne pouvais pas vraiment réaliser avec... »
Allison se tait et je devine la suite de sa phrase. Avec Benjamin, bien sûr. Je baisse la tête en souriant doucement. Quand ils se sont rencontré, Allie et Ben, il venait tout juste de recevoir une promotion dans sa fabrique de chaudrons basée au Pays de Galle. Coordinateur de projet, il a été dingue pendant plus d'un mois quand son patron lui a annoncé ça. Je ne sais pas comment ça s'est passé entre Allie et lui à cette époque. Ce que je sais c'est qu'Allison, après leur mariage, a arrêté de travailler. C'était de coutume, en ce temps là. Maman n'a jamais travaillé, pratiquement toutes les femmes mariées sont des femmes ou des mères au foyer. Peut-être Ben a-t-il forcé Allie à faire de même, peut-être est-ce pour ça qu'ils ont fini par ne plus s'entendre. En vérité, j'en sais rien car Ben ne nous a jamais éclairé sur ce sujet, lui non plus. Et puis c'est eux que ça regarde, je n'aime pas me mêler de tout ça.
« Toujours est-il que les choses bougent pour moi, fait Allie avant de boire une gorgée de sa bière, et je fais de même en passant. Au fait, comment ça va avec Miranda ?
Je recrache tout le contenu de ma bouche dans ma chope de bière, surpris par la question qu'elle vient de me poser. Miranda ? Comment connait-elle cette fille ?
« Euh, eh bien, c'est fini... dis-je en m'essuyant la bouche avec une serviette en papier calée sous la salière et la poivrière. J'ai mis fin à, euh, à notre histoire la semaine dernière. Mais comment tu savais que... enfin pour Miranda et moi ? Je l'ai connu après... eh bien, après que tu sois partie. Tu as reparlé à... enfin, à tu sais qui ? »
Je grimace, réalisant bien que je me rends sur un terrain glissant. Jusqu'ici, on a réussi à éviter le sujet de Ben mais là j'avoue que je suis trop interloqué pour ne pas poser la question.

HJ :
 

______________________________
adrian luke steele
Don't you know that I'll be around to guide you, through your weakest moments to leave them behind you. Returning nightmares only shadows, ignore them tonight and you'll be alright, we'll cast some light and you'll be alright for now.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 148
| AVATARS / CRÉDITS : GAL GADOT, Lolitaes
| SANG : MÊLÉ


MessageSujet: Re: Echoes of the past • Londres Moldu | ADRIAN Mar 29 Nov - 14:47

S'ensuivit un court silence gêné entre eux, lors duquel Allie, nerveuse, tripota la petite coupelle qui avait recueilli un peu plus tôt les cacahuètes, plongée dans ses souvenirs de sa vie à deux avec le frère d'Adrian. Celui-ci ne dit rien, par gentillesse ou pudeur, ou bien les deux, ce pourquoi Allison l'en remercia intérieurement. Leur séparation, à Ben et elle, n'avait pas été simple et était toujours fraîche dans le cœur meurtri d'Allison.
Reprenant une gorgée de sa bière, elle avait reposée sa choppe sur la table, coincé ses cheveux derrière ses oreilles, et abordé un sujet qu'elle aurait visiblement mieux fait d'éviter, vue la réaction d'Adrian. Ce dernier recracha sa boisson sous les yeux étonnés des moldus autours, et Allie s'empressa de lui donner des minuscules petits carrés de serviettes en papier posés sur la table. Il lui expliqua enfin avoir rompu avec Miranda, sous le regard perplexe d'Allie.
— Eh bien Miranda travaille de temps en temps au Taon Qui Passe, je pensais que tu le savais ? Elle fait les week-ends parfois, pour dépanner... D'autant qu'il lui avait dit un peu plus tôt connaître le salon de nom. Pour elle, c'était par Miranda qu'il le connaissait. Allison était terriblement mal à l'aise. Je suis désolée, je pensais que c'était toujours d'actualité, en fait le week-end dernier encore elle me parlait de toi, et je... Enfin j'ai sans doute dû mal comprendre... L'expression ne plus savoir où se mettre prenait tout son sens. Surtout lorsqu'Adrian lui demanda, plus ou moins ouvertement, si elle avait revu Benjamin. Le terrain n'était plus glissant, mais était passé à ce stade à la pente savonneuse. Elle se tut, ouvrit la bouche sans savoir quoi dire. Ce fut la serveuse qui la sauva en arrivant comme un cheveu sur la soupe avec une serviette-éponge pour essorer la table, mâchonnant toujours son chewing-gum, marmonnant entre ses dents un « ça se fait pas, tss » patibulaire. Elle partit en leur jetant un regard accusateur – elle commençait à lui courir, celle-là ! Pensa Allie –, et ils se retrouvèrent de nouveau seuls.
« Après que tu sois partie ». La phrase, anodine, fut comme un coup de poignard dans le cœur d'Allie. Cela voulait dire que c'était ce que pensait Adrian d'elle ? C'était son opinion, son avis sur elle, il la voyait comme une fugitive ? Elle s'éclaircit la gorge, troublée.
— Non, lâcha-t-elle mollement. Pas depuis que je suis partie, pensa-t-elle avec amertume. Elle ne put s'empêcher de demander malgré elle ; Il... Il va bien ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 204
| AVATARS / CRÉDITS : Max Irons (timeless)
| SANG : Sang mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un loup garou
| PATRONUS : Un chien de berger
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Echoes of the past • Londres Moldu | ADRIAN Jeu 1 Déc - 15:57

« Eh bien Miranda travaille de temps en temps au Taon Qui Passe, fait Allison, je pensais que tu le savais ? Elle fait les week-ends parfois, pour dépanner...
Mes yeux s'ouvrent grands comme des soucoupes et c'est là que ça me revient. Je comprends maintenant pourquoi le nom du salon de thé où travaille Allison me disait quelque chose, c'est parce que Miranda m'en avait parlé. Mais comme je l'écoutais toujours que d'une oreille... La honte, je me sens un peu idiot.
« Maintenant que tu me le dis, dis-je en tapotant ma chemise avec l'une des serviettes en papier que m'a donné Allie pour y éponger quelques gouttes de bière qui y sont tombées. Je crois qu'elle a du m'en parler.
— Je suis désolée, je pensais que c'était toujours d'actualité, fait Allie, visiblement mal à l'aise, en fait le week-end dernier encore elle me parlait de toi, et je... Enfin j'ai sans doute dû mal comprendre...
— T'en fais pas,
lui dis-je en relevant la tête vers elle et en lui souriant pour détendre un peu la situation, c'est pas très important, et de toute façon, on est restés amis. Enfin, ça ne collait pas trop, c'était inutile qu'on insiste. Et puis c'est pas comme si on était mariés, hein ! Euh... »
Je réalise ma bourde un peu trop tard. Non, on n'était pas mariés, Miranda et moi mais Allison et Ben, oui. Je déglutis avec difficulté avant de trouver les mots qui seraient susceptibles de rattraper mes conneries.
« C'est une façon de parler, ce n'est pas ce que j'ai voulu dire, dis-je en grimaçant. Je suis désolé. »
Je vois bien à la tête d'Allie que je l'ai blessé et je m'en veux, surtout que ce n'était pas du tout mon intention et ça je suis sûr qu'elle le sait. Enfin... Je crois. Je baisse la tête et me perds dans la contemplation de mon verre tout en le tournant et le retournant négligemment entre mes doigts. Je ne remarque presque pas la serveuse désagréable qui vient nettoyer mon foutoir en râlant.
« Il... Il va bien ? demande Allison après qu'elle soit partie et je sens bien que ça lui coûte de poser cette question.
— Ouais, il va bien », je réponds en restant évasif afin d'éviter d'autres éventuelles gaffes.
Car après tout, personne n'a envie de savoir que son ex a refait sa vie, qu'il s'est trouvé quelqu'un d'autre et qu'il est heureux. Y'a vraiment des gens qui ont envie de savoir ça ?
« Ecoute... dis-je au bout d'un moment. Il faut que tu saches... Allie, je ne t'en veux pas du tout, tu sais. C'était vos histoires. J'ai jamais changé d'avis à ton sujet, je te trouvais très cool et je le pense toujours, ça n'a rien changé pour moi. C'est vous que ça regarde, tout ça. Vraiment, je le pense. Tu n'as pas à t'en faire à ce sujet, d'accord ? »
Et pour prouver mes mots, je lui adresse un sourire sincère. Lorsque je me rappelle des fous rires qu'on a pu avoir, elle et moi, je trouve ça dommage qu'à présent, ça soit le malaise total qui régisse nos conversations.

______________________________
adrian luke steele
Don't you know that I'll be around to guide you, through your weakest moments to leave them behind you. Returning nightmares only shadows, ignore them tonight and you'll be alright, we'll cast some light and you'll be alright for now.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 148
| AVATARS / CRÉDITS : GAL GADOT, Lolitaes
| SANG : MÊLÉ


MessageSujet: Re: Echoes of the past • Londres Moldu | ADRIAN Sam 31 Déc - 13:33

Allison n'était pas quelqu'un qui montrait ce qu'elle ressentait vraiment, mais elle avait un talent certain pour cerner les gens et lire en eux. Et ce, surtout concernant les gens qui lui étaient proches.
Adrian, donc, n'était plus une énigme pour elle. Après tout, n'avaient-ils pas été frère et sœur ? Par alliance, certes. Mais certains liens du cœur étaient parfois plus forts que les liens du sang.
Aussi ne fut-elle pas dupe lorsque ce dernier  resta vague dans sa réponse. Allie s'imagina tout de suite le pire. Qu'est-ce que cela voulait dire ? Il avait retrouvé quelqu'un ? Il fréquentait quelqu'un officiellement ?
Allison vida le reste de sa bière d'un coup et posa son verre sur la table un peu brusquement. Heureusement, Adrian savait toujours trouver les bons mots. Elle l'écouta parler sans broncher, se sentant mieux à mesure qu'il la rassurait sur l'état de leur relation. Ben et elle n'était plus ensemble c'est vrai, mais au moins Adrian lui prouvait qu'elle pouvait toujours compter sur lui et le garder parmi ses proches. Une bouffée de soulagement s'empara d'elle, et elle lui offrit un vrai sourire. Il lui avait terriblement manqué.
— D'accord, répondit-elle d'une petite voix timide. La situation était tellement incongrue. Il avait fallut qu'ils se croisent par le plus pur des hasards dans une rue sous une pluie battante, et qu'ils finissent dans un bar moldu pour enfin renouer. En y pensant, Allie explosa de rire. Excuse-moi, c'est juste que... C'est nerveux, c'est tout. Ou bien c'est la bière, avec juste trois cacahuètes dans le ventre, elle a dû me monter à la tête ! Elle porta une main à son front en souriant, puis demanda. Est-ce que tu as faim ? Tu pourrais passer à la maison ? Enfin... Si tu n'as rien de prévu déjà bien sûr, je comprendrais tout à fait si c'était le cas !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Echoes of the past • Londres Moldu | ADRIAN

Revenir en haut Aller en bas

Echoes of the past • Londres Moldu | ADRIAN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» Why Haiti Can't Forget Its Past
» Adrian Mutu
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"
» Londres, nous voilà. [Helinä]
» ♥ - Forget Your Past

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Londres :: Balade à Londres-