GRYFFONDOR : 160 pts | POUFSOUFFLE : 10 pts | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt
Le calendrier de l'avent fait son grand retour à Poudlard ! Il débutera le 1e décembre et se terminera le 25. Toutes les explications ICI !
Une sortie à Pré-au-Lard a été organisée afin de vous permettre d'effectuer vos achats de Noël. Le sujet est juste ici ! Tout post vous rapportera 2 dragées.

Partagez|

Rencontre impromptue avec Phillius ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Rencontre impromptue avec Phillius ... Jeu 3 Nov - 22:20

"Enfin au calme !" s'écria Tris. Cela faisait bien 15 minutes qu'elle se cherchait un coin tranquille où elle pourrait se plonger pleinement dans son livre, La naissance de la métamorphose, et elle venait de le trouver. Après plusieurs tours dans les couloirs de Poudlard, Tris avait fini par se retrouver dans l'aile Est de l'école et plus particulièrement dans le couloir des salles de cours délaissées. L'endroit était parfait ! Quasiment personne ne s'aventurait jusqu'ici, l'atmosphère était donc d'un calme extraordinaire quand on la comparait à celle de la salle commune des Serdaigles ou chacun y allait de son invention et de ses essais les uns les plus rocambolesques que les autres.
La vieille salle où Tris avait choisi de s'installer semblait être une salle de cours de potion, dommage ce n'était pas sa matière préférée.  Il y régnait une odeur apaisante, certainement issue de nombreuses années de concoctions de potions en tous genres. La jeune fille choisit alors de s'assoir dans le fauteuil le plus confortable, c'est-à-dire, celui du professeur. Elle s'assit, ouvrit son livre et commença sa lecture. Quelques minutes après avoir commencé, elle entendit des bruits de pas se dirigeant vers la salle. Elle releva alors la tête en maugréant et en se promettant de jeter un sort au premier qui passerait la tête par la porte.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Rencontre impromptue avec Phillius ... Jeu 3 Nov - 22:43

J’étais plutôt pressé de sortir de cours ce jour-là. C’était pas comme si j’étais un grand fan de sortilèges, et ce cours m’avait paru aussi long et ennuyeux qu’une complainte de Mimi Geignarde, que j’avais rencontrée une fois en me trompant de toilettes, pendant ma première année.

Bref, je devais me détendre, et quoi de mieux pour ça qu’aller voir si je ne pouvais pas trouver quelque chose d’intéressant dans l’ancienne salle de cours de potions. Elle avait été abandonnée et servait de salle de révision et de travail. Mais il restait toujours quelques fioles et récipients qui étaient toujours bons à prendre, mon équipement personnel étant resté chez moi, car trop encombrant.
Je me dirigeai vers la salle donc, en espérant ne croiser personne et ne pas me faire prendre, je ne savais pas trop à quel point j’avais le droit ou pas de me servir. La salle était de toute façon toujours déserte. Le couloir l’était tout autant.

Mais lorsque j’arrivai finalement à la salle, je vis la porte grande ouverte. Fermant le poing et prenant une grande inspiration, j’essayai de me calmer pour faire déguerpir l’intrus le plus vite possible.
J’entrai finalement et aperçus une rousse, assise à la place du professeur, un énorme livre en main et les lunettes sur le nez.

« Naissance de la métamorphose… encore une Serdaigle qui aime faire joujou comme un enfant et transformer des objets » pensai-je.

Je m’approchai d’elle, souriant tout de même.

« Salut, comment ça se fait que tu sois ici, c’est toujours désert d’habitude »

Elle avait à peine levé les yeux de son livre, je commençais à me demander si elle n’était pas carrément un rat de bibliothèque, ou le genre qui veut devenir professeur ou médicomage. Non je ne devais pas me laisser aller à des a priori. Je devais rester gentil et courtois, et la faire sortir de cette salle. J’avais en plus repéré du coin de l’œil un jeu de fioles et de contenants qui me serviraient à mes prochaines expérimentations.

« Il y a plein d’autres salles vides, tu sais, j’aurais besoin de celle-ci… si ça ne te dérange pas… »

J’étais maintenant en face d’elle, de l’autre côté du bureau, lui souriant, essayant je ne sais trop pourquoi de paraître sous un beau jour. Sûrement mon obsession de plaire, même si ça me semblait différent. Je restais tout de même concentré, après tout j’étais là pour me servir, et en plus la potion que je comptais préparer me prendrait toute la soirée, voire toute la nuit, je n’avais pas vraiment de temps à perdre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Rencontre impromptue avec Phillius ... Ven 4 Nov - 16:22

Tris vit finalement un garçon passer la porte. Elle fit mine d’être concentrée sur son livre et de ne pas l’avoir remarqué mais du coin de l’œil, le scruta avec application. Il avait l’air grand, mince et avait des cheveux blonds coiffaient un peu n’importe comment à son goût. Au moment où il s’approcha d’elle et parla pour la première fois, elle sut que c’était un serpentard. Tout dans son comportement le clamait haut et fort.

« Salut, comment ça se fait que tu sois ici, c’est toujours désert d’habitude »


Il lui souriait alors qu’il était évident qu’il n’était absolument pas heureux de la voir ici et en plus de cela il faisait l’innocent. Il n’en fallut pas plus pour irriter Tris mais elle décida de rentrer dans son jeu tout en se promettant qu’il ne parviendrait pas à la faire changer de place. Elle releva enfin pleinement la tête de son livre et vint croiser son regard. Il avait les yeux d’un bleu gris magnifique, cela ne suffit néanmoins pas à la déconcentrer.

«  Il y a plein d’autres salles vides, tu sais, j’aurais besoin de celle-ci… si ça ne te dérange pas… »

« Je suis ici probablement pour les mêmes raisons que toi, la tranquillité. Je pense que je pourrais te rétorquer la même chose tu sais  « il y a plein d’autres salles vides » » dit-elle en essayant de refaire sa voix mielleuse.
« Mais j’aimerais bien savoir pourquoi tu as besoin de celle-ci à tout prix ? »


Là ! Son expression avait changé une fraction de seconde, ce qui était largement suffisant pour faire comprendre à Tris qu’elle venait de toucher un point sensible. Souriant à son tour, sans pour autant avoir le même sourire stupide que le garçon, elle garda ses yeux fixaient sur lui et reprit :

« Tu peux arrêter de me sourire comme si j’étais une vélane que tu veux absolument charmer tu sais. Je crois qu’on est tous les deux assez grand pour savoir que tout ce qui t’intéresse c’est que je déguerpisse le plus vite possible de cette salle. Malheureusement pour toi je peux être aussi bornée et intelligente qu’un géant.  Je te propose donc soit que tu t’en ailles pour me laisser lire en paix soit que tu fasses ce que tu as à faire même si c’est à côté d’une horrible jeune fille qui fait autant de bruit qu’un scarabée. »

Tris jubilait intérieurement, c’était tellement agréable d’aller à l’encontre de ce que les gens voulait surtout lorsqu’il s’agissait d’un serpentard hypocrite. Elle attendait avec impatience la réponse du garçon qui continuait de la fixer l’air incrédule.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Rencontre impromptue avec Phillius ... Sam 5 Nov - 16:08

« Je suis ici probablement pour les mêmes raisons que toi, la tranquillité. Je pense que je pourrais te rétorquer la même chose tu sais « il y a plein d’autres salles vides »

Elle essayait de me prendre pour un idiot, et elle commençait grandement à m’irriter. Je n’étais pas du genre à m’énerver pour si peu, alors je gardai mon calme, de toute façon elle ne valait pas la peine que je m’énerve. Sa voix était mielleuse à souhait, tout me donnait envie de lui casser ses petites lunettes rondes.

« Mais j’aimerais bien savoir pourquoi tu as besoin de celle-ci à tout prix ? »

Je relevai le sourcil malgré moi, elle avait un peu de jugeote, mais ce n’était pas une raison pour que je me laisse faire. Elle me sourit à demi, faisant mine d’avoir un sourire plein de réflexion. J’étais définitivement plus qu’énervé par son comportement hautain, et elle finit de m’énerver avec ses paroles suivantes :

« Tu peux arrêter de me sourire comme si j’étais une vélane que tu veux absolument charmer tu sais. Je crois qu’on est tous les deux assez grand pour savoir que tout ce qui t’intéresse c’est que je déguerpisse le plus vite possible de cette salle. Malheureusement pour toi je peux être aussi bornée et intelligente qu’un géant.  Je te propose donc soit que tu t’en ailles pour me laisser lire en paix soit que tu fasses ce que tu as à faire même si c’est à côté d’une horrible jeune fille qui fait autant de bruit qu’un scarabée. »

A ce niveau-là ça n’était même plus de la vanité. Et en effet tout ce qui m’intéressait c’était qu’elle emmène sa tignasse rousse aussi loin de moi que possible. Tout en elle me rebutait à présent et le sentiment étrange qui m’habitait quelques instants auparavant s’était évanoui. Bornée, ça oui elle avait l’air de l’être, mais je l’étais aussi, et intelligent, je pense qu’il y avait quand même de quoi faire.

« Je trouve que premièrement, tu fais beaucoup trop de bruit pour être un scarabée, à jacasser comme ça, et que deuxièmement, ça me parait un peu vaniteux de ta part de te comparer à une vélane, non parce qu’on en est encore loin. Vu que j’en ai déjà vu, je peux tenir la comparaison. Et très bien, je ferai ce que j’ai à faire à côté de toi, seulement, fais attention, je compte préparer une potion d’enflure, et ce serait quand même bête que ça bouillonne trop fort et que ça t’éclabousse dessus. »

Je commençai à me munir d’un chaudron qui trainait là, et m’assis non loin d’elle, je ne comptais de toute façon pas bouger. Je mis tout en place et sortis les ingrédients que j’avais par miracle avec moi, étant donné qu’ils devaient me servir à préparer la potion que je devais initialement préparer. Je ne la regardais absolument plus et ne faisais plus attention à elle, essayant de me calmer et en me demandant comment avec un tel caractère elle n’avait pas fini chez ces prétentieux de Gryffondor qui se croyaient tout permis simplement parce qu’ils avaient un lion sur leur bannière.

Je lançai le sort qui servait à chauffer le chaudron et attendis qu’il soit prêt, en sortant mon livre sur les potions, c’était un livre de septième année que j’avais presque fini, et je ne tarderais pas à devoir aller en racheter un au chemin de traverse ou ailleurs.

La potion serait rapidement prête, elle était plutôt simple à faire, de niveau deuxième année, mais je faisais durer quand même, exprès. Je savais que c’était rentrer dans son jeu et que ce n’était pas la chose la plus intelligente à faire, mais quand bien même, je me devais de la calmer. Je lus mon livre en attendant que le tout mijote et que je puisse mettre les nouveaux ingrédients. Il n’y avait rien d’autre à faire, de toute façon.
Dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Rencontre impromptue avec Phillius ... Lun 7 Nov - 19:01

Piquée dans son amour propre, Tris haussa un sourcil l’air dédaigneux, et reconsidéra le jeune homme. Il était absolument insupportable, hypocrite et du genre à qui on avait envie de jeter les pires sortilèges mais, elle devait reconnaître une chose, il avait de la répartie et du cran. Soyons plus intelligents que lui se dit-elle, essaye de lui répondre calmement et d’engager une conversation normale. Néanmoins, elle tenait quand même à le remettre à sa place une dernière fois histoire de montrer qu’elle ne se laissait pas faire aussi facilement.

« Si moi je suis vaniteuse alors qu’en est-il de toi qui saute sur la première occasion pour me dire qu’il a déjà rencontré une vélane et qui vient se cacher dans une salle abandonnée pour lire un livre de potions d’au moins deux classes supérieures à la tienne. Tu te crois plus fort et plus intelligent que les autres ou tu jubiles simplement à l’idée que toute ta classe soit en admiration face à tes exploits ? »

Il ne réagit pas et continua de préparer sa potion. Tris avait soigné son orgueil et sourit légèrement. Il lui fallait maintenant réussir à calmer le jeu où elle finirait très probablement avec un chaudron en guise de chapeau. Elle savait quand est ce qu’il ne fallait pas dépasser les bornes. Elle prit alors une voix qui se voulait douce et apaisante :

« Bon, d’accord. On est tous les deux pareils aussi bornés l’un que l’autre et on apprécie le sentiment de supériorité. Et je pense aussi que si l’on continue à se chamailler comme ça ça va mal finir. On pourrait peut-être essayer de discuter normalement. Pour commencer je m’appelle Tris et je suis en cinquième année dans la maison Serdaigle et toi ? »

Elle le regarda et attendit patiemment une réponse tout en se disant que cette rencontre n’était finalement pas aussi mauvaise qu’elle en avait l’air. Elle discutait enfin avec quelqu’un même si cela se rapprochait plus d’une dispute qu’une réelle discussion, c’était déjà un bon début dans le cas de Tris.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Rencontre impromptue avec Phillius ... Jeu 10 Nov - 13:22

« Bon, d’accord. On est tous les deux pareils aussi bornés l’un que l’autre et on apprécie le sentiment de supériorité. Et je pense aussi que si l’on continue à se chamailler comme ça ça va mal finir. On pourrait peut-être essayer de discuter normalement. Pour commencer je m’appelle Tris et je suis en cinquième année dans la maison Serdaigle et toi ? »

Touché, c’était une Serdaigle. Elle avait l’air de vouloir calmer le jeu pourtant, je ne comptais pas lui mettre des bâtons dans les roues. Je ne voulais pas non plus que cette histoire finisse mal. J’avais ma fierté, mais elle n’était pas si mal placée que les gens pouvaient le penser au premier abord. Cependant sa voix n’était pas très assurée, peut-être qu’elle n’avait pas l’habitude de commencer une discussion ou quelque chose comme ça. Je ne voulais pas non plus la mettre mal à l’aise.
Je me retournai et lui répondis :

« Tu as l’air intelligente, ça ne m’étonne pas que tu sois une Serdaigle. Comme tu le vois à ma cravate je suis un Serpentard, je suis en cinquième année moi aussi. »

Ma potion mijotait doucement dans mon dos, j’avais rangé ma baguette. Elle serait bientôt prête, et je pourrais toujours la revendre ou la donner à un première année qui voulait faire une farce à un de ses camarades. La seule chose était que je devais racheter tous les ingrédients, ou tout du moins les retrouver. Les réserves de cette salle étaient presque toutes épuisées ou périmées.
Je sortis de mes pensées pour revenir à la fille qui était assise devant moi. Elle n’avait pas l’air d’être si zélée pour les cours finalement, et je ne pensais pas qu’elle irait me dénoncer. Je restai tout de même prudent et continuai, réalisant que je ne lui avais toujours pas donné mon nom :

« Je m’appelle Phillius au fait. »

Elle avait totalement quitté son livre des yeux et me regardait fixement, je ne savais pas trop pourquoi. Je ne le relevai tout de même pas, faisant moi aussi un effort pour paraître sympathique. Je finis par me lever, et me rapprocher d’elle. Etre l’un à un bout et l’autre à l’autre bout de la salle n’était pas très pratique pour discuter. Je me disais qu’au final, on pourrait peut-être sympathiser et rester en bons termes. Je voulais qu’elle m’aime bien. Comme d’habitude avec moi au final, j’étais incorrigible.
Je finis par lui sourire et lui dire :

« Je parie que toi ton truc c’est les métamorphoses, je suis tellement mauvais avec ça moi… »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Rencontre impromptue avec Phillius ... Jeu 17 Nov - 21:37

Le jeune garçon venait de lui faire un compliment, il la trouvait intelligente. C’était flatteur et Tris se sentit un peu plus à l’aise. C’était toujours le cas quand elle se sentait reconnue pour ses capacités. Finalement, il lui dit qu’il était de Serpentard mais ça elle le savait déjà. Elle ne s’était pas trompée, comme d’habitude son talent d’observatrice était hors pair. Scruter les moindres faits et gestes de toutes les personnes qui l’entouraient lui avait permis d’acquérir cette capacité et elle ne s’en plaignait pas, elle trouvait même cela très utile. Enfin, le Serpentard était en cinquème année, tiens comme elle, ils se croiseraient peut-être en cours, qui c’est cela pourrait être intéressant.
Tris continuait à le regarder et d’examiner ce qu’il faisait avec sa potion. Elle n’arrivait pas à déterminer quel type de potion c’était. Il faut dire que ce n’était pas sa matière préférée et qu’elle le lui rendait bien. Rien que l’année dernière elle avait bien failli se bruler plusieurs fois et surtout intoxiquer toute la classe, ce qui lui avait valu des regards de plus en plus désespérés de la part du professeur Slughorn. Quoi qu’il en soit, ce garçon, Phillius l’entendit-elle préciser, avait l’air d’être plutôt doué et passionné par ce qu’il faisait. C’était aussi son cas, mais en ce qui la concernait c’était la métamorphose. Cette idée de pouvoir modifier totalement la constitution d’un objet voire d’un être vivant en une autre chose lui semblait simplement merveilleuse. Elle rêvait bien évidement secrètement d’un jour pouvoir devenir un animagus, mais cela restait encore à l’idée de rêve, elle devait progresser. Phillius était lui aussi perspicace ou savait-il simplement lire le titre de son livre, peu importe il venait de lui dire quelque chose qui l’a fit sourire. Il était nul en métamorphose. Quelle coïncidence, les matières préférés de chacun étaient celles où ils étaient les plus mauvais. Elle sourit donc et le vit s’approcher, elle profita du moment pour continuer la discussion :

« Et moi je parie que tu adores le cours de potions alors que j’y suis aussi douée qu’un troll. La métamorphose ce n’est pas si compliqué que ça, il faut juste savoir apprivoiser la matière et surtout être très concentré dans ce que l’on fait sinon tu te retrouves avec une sourie à la place du si joli parapluie que tu voulais réaliser. Ne rigole pas ça m’est déjà arrivé, la tête de McGonagall était d’ailleurs mémorable. Et toi alors qu’est-ce que tu aimes dans l’art des potions ? »

Elle lui sourit et essaya de paraitre le plus naturelle possible. Elle le considérait toujours comme insupportable et arrogant mais elle essayait de s’adoucir sachant que c’était la première personne à qui elle parlait depuis un certain temps. A certains moments la solitude lui pesait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Rencontre impromptue avec Phillius ... Dim 20 Nov - 23:05

Tris me souriait. Elle me débita une longue tirade sur la métamorphose, qui me rappelait celles que je débitais à Moran quand il se plaignait de devoir travailler ses potions. Elle semblait vraiment passionnée, tout comme je l’étais pour mes préparations. Je l’écoutai (une fois n’est pas coutume, je n’écoutais en général jamais rien qui avait trait de près ou de loin à la métamorphose) et la regardais à la fois. Je ne pouvais m’empêcher de la trouver sympathique, finalement, même si je ne voulais pas vraiment me l’avouer et que je n’en avais pas envie. Elle n’avait pas l’air non plus de parler souvent comme elle me parlait à ce moment-là, elle avait l’air un peu gênée, sur la défensive, ou alors elle ne m’aimait juste pas, ce qui commençait malgré moi à me déplaire.

- Et toi alors, qu’est-ce que tu aimes dans l’art des potions ?

Pour moi les potions étaient une chose fascinante, pouvoir faire ce que l’on voulait de quelqu’un grâce à un filtre, se donner de la chance grâce à un mélange, je trouvais ça tout simplement génial.

- Ce que j’aime, c’est tout ce que l’on peut faire avec les potions, tout ce qu’une baguette peut faire, une potion peut aussi le faire, mais plus simplement, si on regarde bien. Pas besoin de formule, juste d’un peu de patience et de précision, et je peux me transformer en qui je veux, faire dire la vérité sans faire souffrir ni torturer, respirer sous l’eau et plein d’autres choses. Je suis sûr que les potions sont sous-estimées, je suis sûr qu’un sorcier peut carrément se passer de baguette avec les bonnes potions dans sa sacoche, et je compte bien faire ça.

Je ne savais pas trop comment tout cela pouvait paraître à des yeux qui ne pensaient pas la même chose que moi. Je ne voulais pas passer pour un fanatique, même si, clairement, j’en étais un peu un. Que ce soit en potions ou en cuisine, que je pratiquais petit, je trouvais fascinant la transformation et la sublimation de simples ingrédients en quelque chose de plus élaboré et de meilleur. Je comptais d’ailleurs bientôt commencer à expérimenter et à créer mes recettes de potions, ou mes propres procédés.

- Peu de gens saisissent la beauté de cette discipline, et je suis content de voir que tu appelles ça un art, car c’en est un et cela devrait être reconnu comme tel par tout le monde et pas seulement les amateurs.


Je souris sincèrement, cette fois, si elle ne m’appréciait pas, je commençais à me dire qu’elle serait peut-être la première Serdaigle que je trouverais digne d’intérêt.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Rencontre impromptue avec Phillius ... Sam 26 Nov - 0:21

Philius parlait des potions comme moi de la métamorphose. Il était véritablement passionné par cette matière et ne se fit pas prier pour me révéler toutes les raisons de cette obsession. D’un certain côté il avait raison, les potions pouvaient bel et bien remplacer les baguettes et être d’une très grande utilité, je trouve que c’est une belle magie. J’adore voir les éléments se mélanger pour en former un nouveau mais jamais le faire moi-même. Simplement observer me suffisait. Un peu comme les mathématiques quand ma mère essayait de me les apprendre. C’était très beau mais absolument pas pour moi. Je voulais tout de même faire partager ma pensée et lui dis donc :

« Tu sais je suis d’accord avec toi les potions ont un énorme potentiel. Mais si ce n’est pas indiscret tu comptes t’en servir dans quel but ? De cet immense pouvoir ? »


Cela m’intéressait aussi. Sorte de dernière question test pour juger de son comportement et de sa manière de penser. J’attendais sa réponse avec impatience, elle définirait sa place dans les évènements en train de se préparer à l’extérieur et surtout le choix de son camp.

Je le regardais donc attendant ma réponse. Il était véritablement passionné par la magie des potions et me fit remarquer que cela lui faisait plaisir que j’appelle cela l’Art des potions. Je n’avais pas fait ça pour lui faire plaisir, c’était simplement ce que je pensais. Néanmoins, au fond de moi je ressentis un léger sentiment de joie au fait d’être appréciée. J’avais beau dire ou penser ce que je voulais cela faisait toujours plaisir. Derrière mon bouclier froid et dur se cachait tout de même un être sensible en manque d’affection et de relations humaines. Mais c’était tellement compliqué de rencontrer les bonnes personnes. Rien que d’y penser cela me donnait le tournis.

Finalement, j’espérais sincèrement qu’il me donnerait la bonne réponse, du moins, celle que j’attendais.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rencontre impromptue avec Phillius ...

Revenir en haut Aller en bas

Rencontre impromptue avec Phillius ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Gros Mek avec CFK et Krameur
» Avec ce projet, Alexis pourra donner 100,000 emplois permanents aux Haitiens
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela
» perdu avec sa veste [PUBLIC]
» Orthographe tu me tues et tu meurs avec moi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Les oubliettes
 :: 
Les souvenirs de Poudlard
-