GRYFFONDOR : 160 pts | POUFSOUFFLE : 10 pts | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt
Le calendrier de l'avent fait son grand retour à Poudlard ! Il débutera le 1e décembre et se terminera le 25. Toutes les explications ICI !
Une sortie à Pré-au-Lard a été organisée afin de vous permettre d'effectuer vos achats de Noël. Le sujet est juste ici ! Tout post vous rapportera 2 dragées.

Partagez|

Une petite mise au point s'impose... [Allison]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar



MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 186
| AVATARS / CRÉDITS : Tarja Turunen
| SANG : Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : L'un de ses enfants essayant de l'attaquer
| PATRONUS : Un loup
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Une petite mise au point s'impose... [Allison] Jeu 10 Nov - 17:10

La vie, on pouvait en dire ce qu’on voulait, on ne pouvait jamais savoir à l’avance ce qu’on pourrait réellement en faire. C’était comme ça, presque une fatalité parfois. Oui, il y avait cet aspect de fatalité que même Elise ne pouvait ignorer. Régulièrement cette chienne de vie savait vous rappeler à l’ordre. Bon, pour elle cela restait tout de même assez modéré. Elle pouvait laisser entendre partout que la mort de son mari avait été un véritable drame, ce n’était pas spécialement vrai pour elle. Mais après tout, c’était ce qu’on attendait d’elle dans cette longue et belle mascarade. Tout le monde ment, et surtout tout le monde aime ça. Il arrive toujours un moment où on apprécie ce petit mensonge. Tout le monde le fait d’une façon différente, pour une raison différent. Elise elle, la plupart du temps c’était parce qu’elle avait bien pire à cacher. La société actuelle n’acceptait que très difficilement le vice, peut importait sous quelle forme. Imaginez un instant qu’elle ose dire ouvertement qu’elle aimait danser avec la luxure, qu’elle adorait l’odeur de la mort et que l’idée de la torture la séduisait plus que toute autre chose ? Elle pouvait être sûre qu’elle finirait enfermée très rapidement avec tout ça. Et ce n’était pas vraiment souhaitable pour elle. Pas du tout même. Alors elle menait sa vie agrémentée de multiples mensonges. Pour le moment c’était un équilibre qui semblait fragile mais qui tenait bon. Elle ferait tout pour qu’il tienne encore un peu.

Elise Lerouge était parfois la fierté incarnée. Elle acceptait souvent de se plier aux désirs d’autres personnes tant que cela pouvait préserver les apparences. Ou parfois (mais c’était plus rare) pour faire plaisir à d’autres. Mais très peu étaient ceux qui avaient droit à un tel privilège. Sa jeune nièce Lyssa était l’une de ces rares personnes. Elise donnerait tout pour elle, pour son bonheur. Dans la limite du possible bien entendu, elle ne faisait pas de miracles. Mais Lyssa était très clairement une personne très importante pour elle. Alors elle lui laissait passer beaucoup de choses. Vraiment beaucoup. C’était notamment ce qui avait permis à la jeune Allison Steele de pénétrer dans son petit monde. Jusque dans son propre manoir. Avec Lyssa bien entendu. Toute seule la jeune Allison ne passerait pas même les grilles du jardin. Son sang impur ne risquait pas d’attirer la sympathie dans cet endroit. Non, si elle avait ses entrées, c’était uniquement grâce à cette amitié saugrenue qu’elle avait avec Lyssa. Elise n’avait jamais vraiment compris. Le signifier à sa nièce serait sans doute douloureux pour cette dernière alors elle avait toujours tenu sa langue, se montrant tout à fait charmante devant cette invitée imposée. La belle française savait serrer les dents et montrer un sourire radieux comme personne d’autre ne pourrait mêler ces deux actions avec tant de facilité.

Maintenant imaginez sa réaction, ce moment où son cœur s’était emballé, cette fraction de seconde où sa pensé avait fusé dans tous les sens, ce petit instant où Allison Steele se présentait devant elle, seul. Oh la jeune femme ne venait pas directement vers elle. Il était probable qu’elle ne l’ait même pas encore remarqué. Mais Elise savait qu’elle ne pourrait jamais dire à Lyssa ce qu’elle pensait d’Allison. En revanche elle n’avait jamais rien promis à Allison. Sûrement pas même, elle ne lui devait absolument rien si ce n’est un respect protocolaire qu’elle devait en réalité plus à Lyssa. Alors forcément, en la voyant passer, là, si près, Elise avait laissé cours à ses envies. Elle l’avait discrètement suivie, attendant le bon moment, le bon endroit. La belle se glissait derrière ce qu’elle pouvait, suivant Allison dans les rues parallèles, ne la perdant du regard que quelques instants à chaque fois, la retrouvant aussitôt. Au bout d’un moment, alors que tous les autres semblaient ne pas du tout lui prêter la moindre attention, Elise tira vivement Allison par le bras pour l’entrainer dans l’une de ces petites ruelles qu’elle suivait depuis quelques minutes. La belle bloqua (sans violence tout de même) Allison contre un mur avant de changer son regard très dur en ce sourire qu’elle devait déjà mieux connaître.

-Miss Steele, vous tombez bien, il fallait que je vous parle de quelque chose.

Bien entendu, la pauvre Allison ne tombait sur rien du tout, elle n’avait rien demandé à personne la pauvre. Mais Elise n’allait pas lui dire qu’elle la prenait à part spécialement pour lui signifier le fond de sa pensé sans prendre les moindres pincettes. Et puis, de toute façon, elle aimait en jouer, elle était clairement en position de force. Continuant de la tenir fermement contre ce mur, face à elle

- Ma chère vous n’êtes pas sans savoir que ma nièce vous porte une affection toute particulière. Vous savez sans doute également que je la surveille d’assez près et veille à ce qu’elle prenne les meilleures décisions pour elle-même. Et vous, Allison, faites partie de ces décisions qui ne sont pas des plus judicieuses.

Non, elle n’était pas spécialement tendre, non. Mais aucune raison de l’être avec cette jeune femme. Elles n’étaient pas pareilles, pas du tout. Et Elise était clairement au-dessus, c’était certain… pour elle bien sûr. Objectivement elles étaient deux femmes simplement d’origines différentes. Mais la française de voyait pas les choses sous cet angle.

- Il est hors de question que Lyssa apprenne que nous avons eu cette petite conversation, elle en serait profondément attristée et il est hors de question de lui faire le moindre mal. Mais j’attends de vous que vous preniez peu à peu vos distances. Il est hors de question que vous veniez interférer dans un avenir qui lui sourit, suis-je claire ?

Son regard était particulièrement dur, froid, comme elle ne l’avait sans doute jamais vu. Comme ils étaient peu à le voir en vérité…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 171
| AVATARS / CRÉDITS : LUKE MITCHELL, submarine.
| SANG : PUR


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Azkaban.
| PATRONUS : Un coyote.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Une petite mise au point s'impose... [Allison] Jeu 10 Nov - 21:14

Sur le Chemin de Traverse, Allison flânait, le nez au vent. Elle ne travaillait pas, ce jour là, et étant de repos au travail, elle faisait ce que toutes les femmes faisaient lorsqu'elles bénéficiaient d'un peu de répit ; elle en profitait pour faire ce million de choses qu'elle avait à faire, pour lesquelles le temps lui manquait au quotidien.
Comme par exemple, passer à Gringotts déposer un peu d'argent et faire l'état de ses comptes, sous l'œil critique et sévère de ces Gobelins juchés sur leurs estrades, derrières leurs pupitres.
Elle en profita aussi pour faire un tour chez le libraire, afin de consulter les derniers ouvrages en date du rayon botanique, voir s'il y avait de l'inédit, ou quelque chose susceptible de l'intéresser. Elle passa par la Ménagerie Magique, acheter des graines à son hibou, car ce dernier, tout Grand-Duc qu'il fut, avait le bec fin et l'estomac extensible – un vrai gouffre pour le porte-monnaie !
Forte de ses achats, et désireuse de pousser le vice à prendre son temps jusqu'à s'asseoir et se restaurer, elle s'installa à la terrasse de l'un des nombreux cafés de la grande rue, et prit son pied à se faire servir, elle qui d'habitude, et de par son métier, était au service des autres.
Non, aujourd'hui, elle n'était au service que d'elle-même, elle n'était pas un elfe de maison après tout ! Et elle était bien décidée à en profiter.
Déjeunant d'un fish’n’chips et d'une bière légère, elle s'octroya un cupcake au dessert, ravie de constater qu'il ne valait pas une noise à côté de ceux qu'elle faisait elle-même, tout snobisme mis à part.
Le clou de cette journée serait sans doute le passage, obligé, par l'herboriste, et si elle avait le temps, une petite visite à Lyssa, afin de lui demander conseils sur des questions qui lui trottaient en tête, chose qu'elle faisait souvent ces temps-ci.
Cependant il était une chose en laquelle Allison croyait dur comme bois et qui était inévitable, et cette chose s'appelait le Destin, avec un grand D.
Car s'il n'était pas écrit qu'elle devait rencontrer son amie ce jour-là, rien ne l'aurait laissée penser qu'elle tomberait littéralement dans les bras de la tante de cette dernière.
Trop heureuse d'avoir enfin un peu de temps devant et pour elle, la jeune sorcière n'avait pas remarquée la machination de la femme qui la suivait depuis un moment déjà, auquel cas cette filature inattendue ne lui aurait pas échappée bien longtemps. Pensez-vous ; avec un père violent et porté sur la boisson, qui distribuait les coups comme un facteur distribuait le courrier, on devenait très vite aguerrit dans l'art du regard par dessus son épaule, et un maître en matière de transparence. Pourtant, si entraînée qu'elle fut, elle ne vit rien arriver, à l'instar des sorciers en goguette autour d'elles.
Lorsqu'une main ferme la tira vers une des ruelles perpendiculaires de l'allée principale, elle ne cria pas, mais hoqueta de surprise. Certes, elle n'avait pas l'avantage, mais une baguette dont elle savait se servir et sur laquelle elle avait déjà posée la main.
— Nom de... Jura-t-elle tout bas entre ses dents, avant de se retrouver placardée au mur comme une affiche de Johnny Tournedisc, ouvrant les yeux grands comme des citrouilles. Elise ?!
Le sourire de la tante de Lyssa avait quelque chose qui la fit frissonner, et lui rappela un peu les images de créatures qu'elle voyait dans ses manuels scolaires de Poudlard. Était-ce une vue de son esprit, ou les canines de Madame Lerouge luisaient anormalement ? La suite lui décrocha sa propre dentition. Une décision pas des plus judicieuses ? Prendre ses distances ? Interférer dans son avenir ? Allie, abasourdie, tenta de rembobiner le film jusqu'à l'épisode qu'elle avait loupé.
Ainsi épinglée au mur froid et humide de cette sordide ruelle, elle savait pertinemment qu'elle n'était pas en position de force. Non, clairement, elle était plus à la place de l'animal sauvage et apeuré, face à son prédateur le plus légitime. Cependant, un petit elle-ne-savait-quoi dans le ton de la sorcière qui lui faisait face, et dans l'évident plaisir qu'elle tirait de la situation, fit bouillir son sang et lui fit monter la pimentine au nez.
— J'ai peur de mal comprendre, Ma Chère, singea-t-elle son interlocutrice, réunissant tout le courage qu'elle pouvait puiser en elle en un tel cas de figure. Et la relation que Lyssa et moi avons n'est en aucune manière votre affaire. Sachez que l'amitié que me porte votre nièce est tout à fait réciproque, et que je ne lui ai jamais nuis d'une quelconque façon. D'ailleurs, je n'ai même pas à avoir de me justifier de quoique ce soit, assena-t-elle, le verbe haut, en guise de sortie finale, bien que toujours entre les griffes de sa geôlière. Allison, suicidaire ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 186
| AVATARS / CRÉDITS : Tarja Turunen
| SANG : Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : L'un de ses enfants essayant de l'attaquer
| PATRONUS : Un loup
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Une petite mise au point s'impose... [Allison] Ven 11 Nov - 13:40

La belle Elise Lerouge savait se montrer très claire. Pourtant elle maîtrisait l’art délicat du rond de jambes. Une femme de son rang ne pouvait pas y rester sans cette technique bien connue. Et elle avait ce petit quelque chose qui lui permettait miraculeusement de pouvoir s’imposer même sans son époux. Parfois même contre son époux à l’époque où cela pouvait encore être.  Cela ne s’était pas fait en un jour, loin de là. C’était le résultat de longues années de travail où elle avait dû s’imposer dans ce petit monde d’exigences. Elle avait fini par en épouser le moule sans se faire prier. C’était d’ailleurs ce qui l’avait poussé à avoir cette réticence avers la jeune Allison. Cette jeune femme était sans doute fort sympathique. Là-dessus Lyssa avait sans doute raison. Mais Elise ne pouvait s’empêcher de voir ce petit quelque chose, cette tâche dans son sang qui faisait d’elle un être impur et proprement indigne de rester dans son manoir. Pour le moment elle y était tolérée en présence de Lyssa, mais guère plus. Surtout pas plus. Elise se demandait même comment Lyssa avait pu lui accorder une telle importance. Mais elle ne pouvait vraiment pas lui dire. Vous imaginez un peu sa réaction ? Pauvre Lyssa. Il fallait passer par un autre moyen. Et cet autre moyen, Elise l’avait suivi un moment. Elle avançait doucement, semblant vouloir profiter de sa journée. Une belle journée qu’Elise Lerouge allait sans doute gâcher ne serait-ce qu’en partie.

Au moment qui lui avait semblé être le bon (et en tant que Mangemort elle avait au moins le mérite de trouver le bon moment pour ce genre de choses), la belle l’avait agrippé et entraîné plus loin, à l’abri des regards. La pauvre Allison était maintenant clouée au mur, Elise serrant fermement sa main autour de son bras. Oh elle n’avait pas sorti sa baguette, elle ne pensait pas que cela puisse être nécessaire. Pour ce qu’elle savait de la jeune Steele, elle devrait pouvoir s’en sortir sans aller jusqu’à une menace immédiate et plus précise.

-Nom de... Elise ?!

Oui, c’était bien elle. Son regard devait briller dans cette ruelle si sombre. Ou alors c’était peut-être à cause de cette folle envie de lui dire tout ce qui avait suivi depuis si longtemps. Depuis le premier jour, elle s’était retenue de toutes ses forces pour éviter de la sortir de chez elle à coups de sortilèges dans le dos. Pour ne rien vous cacher, lors de sa première venue chez elle, Elise avait senti son cœur s’arrêter quelques instants. Lyssa, mais qu’est-ce qui avait bien pu lui prendre… mais c’était sans doute en meilleure voie maintenant qu’elle lui avait livré le fond de sa pensé. Mais à sa grande surprise, ce n’était pas tellement l’intention de sa jeune proie…

-J'ai peur de mal comprendre, Ma Chère.

Oh qu’elle partait mal. Elise aurait très bien pu laisser filer une fois son avertissement délivré. Mais cette première partie de réplique n’annonçait rien de bien positif. Ce petit début de rébellion avait même plutôt tendance à exciter cette envie qu’elle pouvait avoir de pousser les choses, tellement plus loin encore. Mais cela ne serait clairement pas raisonnable. Pas maintenant, pas ici non plus.

-Et la relation que Lyssa et moi avons n'est en aucune manière votre affaire. Sachez que l'amitié que me porte votre nièce est tout à fait réciproque, et que je ne lui ai jamais nuis d'une quelconque façon. D'ailleurs, je n'ai même pas à avoir de me justifier de quoique ce soit

Malheureusement, cette question de réciprocité ne faisait aucun doute. C’était bien là le plus gros problème d’Elise. La jeune femme avait osé aller jusqu’à lui tenir tête, et pas qu’un peu. Elle avait l’air très fière d’elle-même. Ce n’était bien entendu pas du tout au goût de la belle Lerouge qui avait plus que jamais envie de la corriger d’une façon mémorable. L’envoyer faire un tour à Sainte Mangouste était une envie assez charmante. Mais cela serait faire une bien belle erreur. Déjà parce que ce n’était pas un endroit bien choisi pour ce genre de choses. Et ensuite parce que la jeune Steele saurait très bien dire à qui pouvait le lui demander qui l’avait mise dans un tel état. Elise pouvait bien essayer de lui effacer la mémoire et le problème aurait été réglé. Mais qui sait peut-être quelqu’un les avait-elles vues aller dans cette ruelle. Non, trop de risques. Une telle opération ça se préparait un minimum. Un fin sourire s’étira tout de même sur son visage. Après avoir jeté un œil sur la rue principale, Elise resserra son emprise pour attirer sa jeune proie encore plus loin dans ces recoins sombres, derrières des bâtiments, là où personne ne pourrait les voir, peut-être même que personne ne pourrait les entendre. Ce qui devint une certitude une fois un charme posé sur l’endroit alors qu’Elise sortait sa baguette sans la moindre intention de la ranger pour le moment. Tout au contraire, elle alla se nicher dans le cou de la jeune brune. Elise restait très calme d’apparence. Mais au fond elle mourrait d’envie d’aller plus loin. Beaucoup plus loin. Tout en sachant que cela serait une très très mauvaise idée… Mais qu’est-ce qu’elle pouvait en avoir envie !

- Non, en effet, et je ne demande aucune justification. Ce que je veux, c’est que vous vous éloigniez de Lyssa, et vite. Vous n’êtes visiblement pas même assez lucide pour voir à quel point votre simple présence est une nuisance pour elle et sa vie toute entière.

Il était probable qu’un jour les gens commencent à se poser des questions sur cette amitié. Si l’honneur de Lyssa était remis en cause, cela serait celui de toute la famille Lerouge qui serait à redresser. Et c’était hors de question. Allison Steele devait disparaître de sa vie et donc de la leur. Car oui, c’était de cette façon qu’elle voyait la chose. Ce qui touchait Lyssa la touchait elle aussi. Dans un léger rire, elle enchaina avec aisance.

- Si vous saviez à quel point j’aimerais régler cette affaire autrement Miss, mais il semblerait que ce ne soit pas ainsi que Lyssa apprécierai que cela soit fait. Alors je vais vous laisser une chance de faire à votre le tour le bon choix. Soyez maligne et tenez-vous à votre place…

Une place qu’Elise estimait comme bien basse, cela va de soi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 171
| AVATARS / CRÉDITS : LUKE MITCHELL, submarine.
| SANG : PUR


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Azkaban.
| PATRONUS : Un coyote.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Une petite mise au point s'impose... [Allison] Sam 12 Nov - 19:22

L'expression « tenter le diable » devint soudain plus concrète que jamais à cet instant pour Allison, qui plus est lorsqu'elle se sentit attirée plus profondément encore dans la ruelle sombre qu'elles occupaient, comme tirée vers les profondeurs abyssales d'un océan plein de dangers, par la force d'un million de tentacules surgis de l'ombre.
Jamais elle n'aurait soupçonné autant de force chez la tante de Lyssa. À vrai dire, jamais elle n'aurait soupçonné une telle cruauté chez elle, dans son regard, comme dans ses propos.
Inutile de préciser que la jeune femme avait peur, et pas qu'un peu, et que son coeur manqua un battement, puis s'emballa carrément lorsque la baguette d'Elise vint se nicher au creux de son cou, cet endroit délicat où la peu était si fine et si sensible, pile à cette endroit où Ben, son ex-mari, aimait tant déposer une myriade de petits baisers papillons. Quel terrible contraste, quel horrible malentendu, quelle déplorable situation.
Pourtant, si elle n'en menait pas large, osons-même le dire, si elle tremblait comme une feuille, quelque chose au fond d'elle, tout au fond, refusait d'abdiquer. Une part de rébellion, un genre distinct sauvage, réfutant à se soumettre.
Sans doute était-ce dû à l'absurdité des propos de Lerouge, raisonnant à la fois durement et de façon incohérente aux oreilles de la jeune sorcière. Mais elle ne comptait pas se laisser intimider de la sorte. Bien qu'ainsi coincée contre un mur, baguette sur la glotte, elle n'était dans la meilleure des postures. Seulement sa main tremblante était toujours sur sa baguette, et s'il fallait la tirer, elle le ferait.
— Une nuisance pour elle et sa vie toute entière ? Allie laissa échapper un rire sans joie. Je doute qu'elle soit de votre avis. Sait-elle au moins ce que vous pensez ? Est-elle au courant de ce petit... Entrevu ? Bien sûr, Allison était consciente d'aller trop loin, beaucoup trop loin. Mais elle était lancée, et rien ne pouvait l'arrêter. Malgré ce que vous pouvez en penser, je connais bien Lyssa, et s'il y a quelque chose que je sais d'elle, c'est qu'elle déteste qu'on lui dicte sa conduite et ses choix, encore moins que l'on décide pour elle de qui elle doit fréquenter ou non. Et c'est mon cas également. Alors veuillez me lâcher s'il vous plaît, et quittons-nous en bonne intelligence.
Allison sortait son jocker, la carte de la fille sûre d'elle bien qu'en fait, c'était du bluff. Évidemment, elle espérait pouvoir en rester là et s'en sortir sur une grosse frayeur. Mais son petit doigt, lui, pensait le contraire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 186
| AVATARS / CRÉDITS : Tarja Turunen
| SANG : Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : L'un de ses enfants essayant de l'attaquer
| PATRONUS : Un loup
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Une petite mise au point s'impose... [Allison] Dim 13 Nov - 15:11

Si vous deviez demander à quelqu’un passant comme ça dans la rue son avis sur Elise Lerouge, il vous répondrait sans doute ce que tout le monde pouvait potentiellement savoir. Son nom était connu de façon assez sommaire. C’était par le bouche à oreille, la presse, sa simple réputation en fait. Et c’était justement ce qu’elle espérait conserver. Cette belle petite image qu’elle avait façonnée avec soin depuis toutes ces années. Certains pourraient vous parler du récent décès de son mari. Après tout, un important membre du Ministère était parti, laissant derrière lui femme et enfants. C’était donc logique que certains en aient entendu parler. Ne serait-ce qu’au Ministère. D’autres pouvaient éventuellement savoir qu’elle était française et lui donner un petit cachet supplémentaire. Le charme à la française sans doute. Ce n’était pas Elise qui s’en plaindrait.

Et pourtant, quoi que tout ce petit monde puisse en dire, c’était tout à fait faux. Au fond, Elise Lerouge n’était pas franchement digne d’un tel respect. A part pour quelques rares privilégiés, elle était une femme cruelle  aux idées trop arrêtées qui n’hésitait pas à faire preuve d’une certaine violence pour suivre ces idées qui pourtant étaient bien stupides pour d’autres. Sans doute comme le pensait aussi la jeune Allison Steele. Cette pauvre demoiselle qu’Elise avait prise pour cible aujourd’hui. Elle avait ceci dit la chance qu’elle n’ait rien prévu pour lui faire le moindre mal pour le moment. Même si chacune de ses réponses avaient le don de lui donner cette envie irrésistible de la faire hurler. Si seulement… Elise l’aurait fait avec le plus grand plaisir et le plus grand sadisme, tout de suite, ici, dans ce recoin sombre où personne ne pouvait les voir ni les entendre. La seule chose qui la faisait tenir c’était cette idée que quelqu’un les avait peut-être vues entrer dans cet endroit. Si jamais Lyssa apprenait une telle chose, cela serait désastreux. Elle tiendrait bon, sans pour autant se priver d’imaginer tout ce qu’elle pourrait lui faire subir une autre fois. Quel plaisir cela pourrait être…

- Une nuisance pour elle et sa vie toute entière ? Je doute qu'elle soit de votre avis. Sait-elle au moins ce que vous pensez ? Est-elle au courant de ce petit... Entrevu ?

Elise bouillonnait. Elle mourrait d’envie de laisser un sort s’échapper de cette baguette tout contre le cou de ce petit bout de femme bien insolent. Bien sûr que Lyssa ignorait tout de cette conversation. Et il serait préférable qu’elle reste dans l’ignorance. Préférable pour tout le monde. Elise ne voudrait pas lui faire ce mal. Elle voulait la protéger de tout ce que cette relation pourrait lui apporté de néfaste. Ce n’était pas une amitié qui devait durer et il était temps que cette petite arrogante le comprenne. La belle française serrait les dents, tout sourire ayant disparu pour de bon. Si son regard avait eu ce pouvoir ses yeux auraient tué Allison sur le coup. Resserrant un peu plus son emprise, chuchotant presque de rage, Elise se retenait plus que jamais pour ne pas lui faire plus de mal.

- Si jamais Lyssa apprenait quoi que ce soit sur cette conversation, je m’assurerais personnellement que vous ne puissiez plus dire quoi que ce soit, suis-je assez claire pour vous Allison ?

Après cette conversation, Elise sentait qu’Allison ne ferait rien tout de suite. Il faudrait donc probablement qu’elles se recroisent et la belle devrait ressortir son masque de gentillesse, celui qui portait ce beau sourire qui paraissait si sincère. Celui qu’elle montrait au monde entier toute la journée et que ne demandait qu’à disparaitre dès que le Seigneur des ténèbres lui faisait la moindre demande. Cette idée lui déplaisait très fortement. Devoir revoir cette fille maintenant sans lui sauter à la gorge lui serait très difficile. Elle ne l’appréciait déjà pas tellement avant, maintenant ça serait encore pire.

- Malgré ce que vous pouvez en penser, je connais bien Lyssa, et s'il y a quelque chose que je sais d'elle, c'est qu'elle déteste qu'on lui dicte sa conduite et ses choix, encore moins que l'on décide pour elle de qui elle doit fréquenter ou non. Et c'est mon cas également. Alors veuillez me lâcher s'il vous plaît, et quittons-nous en bonne intelligence.

Elise aussi savait tout ça. Elle savait que sa nièce était un peu comme elle, assez indépendante au fond. C’était même pour cette raison qu’elle avait pris l’initiative de parler ainsi avec Allison. Mais cette fille, elle la poussait vraiment à bout, plus loin qu’elle ne le permettait habituellement. Ne pas avoir le contrôle total comme elle l’avait toujours la frustrait au plus haut point et ajoutait un peu plus à cette colère que la jeune femme pouvait provoquer chez elle. Ne prenant pas la peine de lui répondre, rêvant de lui clouer le bec pour de bon, la belle la fit glisser le long du mur dans un geste brusque pour l’envoyer un peu plus loin, la lâchant effectivement pour le coup. Elle avança rapidement vers elle, baguette en avant et largement pointée vers elle.

- Si je vous lâche Miss Steele assumez votre choix mais n’espérez pas partir comme ça. C’est un jeu dangereux auquel vous risquez de perdre face à moi et cela serait regrettable, n’est-ce pas ?

Le regard plus sûr que jamais, elle aussi pouvait bluffer et lui laisser croire qu’elle pourrait lui faire du mal, là, tout de suite. Au pire, si elle répondait, elle pourrait parler de défense si on lui posait des questions…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 171
| AVATARS / CRÉDITS : LUKE MITCHELL, submarine.
| SANG : PUR


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Azkaban.
| PATRONUS : Un coyote.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Une petite mise au point s'impose... [Allison] Sam 19 Nov - 17:37

Lorsqu'Elise approcha son visage plus près du sien afin de lui susurrer ses gentillesses à l'oreille – ce qui était absolument ridicule, pensa Allison dans un sursaut de conscience surréaliste, étant donné qu'à son plus grand regret elles étaient seules dans cette ruelle –, le cœur de la jeune sorcière s'emballa et elle se fit violence pour ne pas déglutir et fermer les yeux. C'est que dans son genre grande dame du monde aux prétentions chichiteuses, elle était plutôt impressionnante, Madame Lerouge, lorsqu'elle était en rogne ! Pourtant, Allie voulut tenir bon et ne baissa pas les yeux, cligna seulement plusieurs fois des cils, seule concession qu'elle fit à son pauvre cœur, qu'elle avait au bord des lèvres, et qui menaçait de lâcher tant il battait à tout rompre.
Finalement, Merlin entendit ses prières, et la tante de Lyssa la relâcha d'une poigne si brusque, qu'elle rebondit sur le mur contre lequel elle s'appuya afin de ne pas se casser la figure, dans la violence de l'action.
Instinctivement, elle resserra les pans de sa longue cape noire sur sa robe de sorcière, et lorsqu'elle leva les yeux sur Elise, qui continuait de déverser sur elle un flot de fiel et de menaces, elle la vit la braquer de sa baguette, le regard plus luisant que jamais de méchanceté.
— Mais qu'est-ce que vous faites ?! S'écria-t-elle, dégainant elle aussi sa baguette qu'elle brandit en direction d'Elise.
Quel étrange tableau devraient-elles inconsciemment offrir, ces deux femmes se jaugeant du regard, aux aguets, dans cette ruelle si sombre ! On aurait presque cru voir deux statues, du moins c'est ce que s'imaginait Allison, tendue comme un arc, muscles bandés des pieds à la tête.
Depuis le début de cette incroyable conversation, la jeune femme ne cessait de tomber de charybde en scylla. La voilà, maintenant, qui était sur le point de se faire dézinguer par la tante psychopathe de l'une de ses plus proches amies !
— Nous n'avons pas besoin d'en arriver là, Elise. Baissez votre baguette, et je le répète, restons-en là, c'est ce que nous avons de mieux à faire, l'une comme l'autre, insista-t-elle, désireuse de mettre fin à cette inquiétante mascarade.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 186
| AVATARS / CRÉDITS : Tarja Turunen
| SANG : Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : L'un de ses enfants essayant de l'attaquer
| PATRONUS : Un loup
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Une petite mise au point s'impose... [Allison] Dim 20 Nov - 0:13

Elise et sa famille c’était toute une histoire. Elle y tenait plus que tout, et ferait de véritables folies pour eux. Elle pouvait réellement aller très très loin. Y compris jusqu’à aller menacer de moins en moins implicitement une amie de Lyssa. Pourquoi me direz-vous alors qu’elles étaient amies justement ? Allison n’était donc probablement pas une menace pour Lyssa. Mais pour Elise, elle était bel et bien une menace. Peut-être pas directement pour sa nièce,  mais pour sa réputation. Sa réputation et celle de son père du coup. Et si celle de son père était touchée, alors celle de sa tante aussi. Et cela avancerait toujours ainsi jusqu’à mettre toute la famille Lerouge dans l’embarras. Il n’était donc même plus question uniquement de Lyssa. Mais dans l’immédiat, elle serait la première touchée. Ce qui n’était pas envisageable pour Elise.

Les deux femmes étaient à présent dans une de ces ruelles qu’on essaye généralement d’éviter, un maximum en tout cas. Mais elle était idéale pour l’occasion. Après tout, ce n’était pas vraiment une conversation amicale. Allison tenait plutôt bien d’ailleurs. Elle ne montrait pas de réel signe de faiblesse. Oh bien sûr son cœur battait plus que rapidement et ses yeux semblaient avoir très envie de se fermer. Mais ce n’était pas grand-chose au final. D’autres auraient fait bien pire. Certains auraient peut-être même pleuré devant elle. C’était déjà arrivé. Mais quoi qu’il en soit, Allison ne se démontait pas. Elle répondait même, vous imaginez ? C’était tellement rare. Ce qui motivait encore un peu plus Elise et en même temps l’irritait au plus haut point. La belle française en aurait bien fait beaucoup plus mais ce n’était ni le lieu ni le moment. Pourtant ce n’était vraiment pas l’envie qui manquait. C’était la raison à cette violence qu’elle avait légèrement libéré le temps de la jeter un peu plus loin, juste le temps de la menacer un peu plus.

- Mais qu'est-ce que vous faites ?!

Ce qu’elle faisait ? C’était pourtant plutôt clair dans le genre. Alors que la jeune Allison était la plus tendue du monde, chose qui se comprenait, Elise était tout à fait détendue. Elle avait l’habitude en même temps, et elle s’en était toujours bien tiré. En temps normal elle misait plutôt sur l’effet de surprise d’ailleurs mais bon, elle pourrait sans doute tenir face à Allison. Mais ce n’était pas le but initial.

- Je m’occupe de mes affaires Miss Steele, et vous devriez en faire de même en laissant Lyssa bien loin de ces dernières.


Il fallait qu’elle s’éloigne de sa nièce c’était une question d’honneur. Chose réellement très importante pour Elise. Toujours aussi détendue bien que prête à se servir de sa baguette, elle commença à sourire de cette façon si malsaine qui la caractérisait tant lorsqu’elle s’adonnait à ces activités peu appréciées des gens ordinaires. La situation commençait à l’amuser et voir cette jeune femme si tendue était une satisfaction finalement.

- Nous n'avons pas besoin d'en arriver là, Elise. Baissez votre baguette, et je le répète, restons-en là, c'est ce que nous avons de mieux à faire, l'une comme l'autre

Baisser sa baguette ? Oh non, elle ne serait pas la première à le faire, c’était exclu. Elise afficha rapidement un rictus avant de reprendre, refusant évidemment de bouger. Cela ne la tendait pas plus non plus. En fait, elle se sentait plutôt bien.

- Non, c’est vrai, nous n’en sommes pas obligées. Mais vous savez aussi bien que moi qui remporterait un tel duel alors je pense qu’il serait judicieux pour vous d’accepter tout simplement. Après tout, c’est vous qui l’avez dit, il serait mieux d’en rester là…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 171
| AVATARS / CRÉDITS : LUKE MITCHELL, submarine.
| SANG : PUR


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Azkaban.
| PATRONUS : Un coyote.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Une petite mise au point s'impose... [Allison] Mar 29 Nov - 14:39

S'occuper de ses affaires ? C'était la meilleure ! Elle s'occupait surtout des affaires de sa nièce, pas des siennes ! Allison nageait entre panique et profonde incompréhension. Elise l'inquiétait de plus en plus. Et en même temps... On ne pouvait lui enlever un talent inné pour la comédie ; après tout, ce n'était pas la première fois que les deux femmes se croisaient, et Allie n'y avait toujours vu que du feu. Pourtant, la tante de Lyssa lui avait même déjà ouvert sa porte, et pas qu'une fois. Allison ne réalisait que maintenant que ce n'étaient pas les meubles anciens qui grinçaient, dans le manoir Lerouge, mais bien les dents d'Elise tant elle devait les garder serrées dans son sourire crispé !
Elle ne répondit pas à ses énièmes mises en garde, et ne baissa pas sa baguette non plus.
Cela, c'était absolument hors de question. Qui lui garantissait la bonne foi d'Elise ? Elise elle-même ? Allie n'était pas née de la dernière pluie ! Et maintenant que le masque tombait et que le vrai visage d'Elise apparaissait petit à petit, elle était encore plus sur ses gardes. Cela ajouté à la crainte que lui inspirait la française, elle avait les nerfs en pelote ! Et cette fichue ruelle lugubre dans laquelle elles se faisaient face n'arrangeait rien à la situation. Ah, cela ! Sans doute l'art de la mise en scène allait de paire avec l'art de jouer la comédie ! D'autant qu'elle parlait maintenant de duel... Le cœur d'Allie s'emballa de nouveau. Elle n'allait quand même pas engager un duel ici, là, maintenant, avec la tante de son amie, uniquement car celle-ci ne voulait plus qu'elle fréquente sa nièce ! C'était à n'y rien comprendre, la jeune sorcière était confuse des proportions astronomiques que prenait cette histoire. Malgré tout, elle n'était pas prête à renoncer. Ni à son amitié pour la jeune épouse Selwyn, ni à son amour propre. Elle avait trop souvent été faible, avait trop souvent fléchi sous la violence physique et psychologique de son père, elle ne se laisserait pas à nouveau malmener. Elle avait, qui plus est, développé un instinct aiguisé, du genre de ceux forgés par les coups, les déceptions, les chutes vaincues par l'envie irréversible de s'en sortir toujours plus forte. Et cet instinct-là lui disait que si Elise avait voulu agir, et quoi qu'elle avait en tête, elle l'aurait déjà fait. Cependant, mieux valait tout de même rester prudente et tâcher de temporiser au maximum la situation. Le rôle de médiateur ne lui était pas tout à fait inconnu, et elle s'appliqua à garder une voix sereine, chose fort peu aisée au demeurant...
— Il n'a jamais été question de duel, du moins me concernant, et en provoquer un ne serait vraiment pas judicieux. C'est ridicule Elise, baissons toutes deux nos baguettes ensemble si vous nous ne voulons pas le faire avant l'autre, et retournons chacune à nos occupations respectives. Je ne parlerai de rien de tout cela à Lyssa.
C'était sa parole contre la sienne. En attendant, son bras frissonnait, mais restait ferme dans la direction d'Elise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 186
| AVATARS / CRÉDITS : Tarja Turunen
| SANG : Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : L'un de ses enfants essayant de l'attaquer
| PATRONUS : Un loup
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Une petite mise au point s'impose... [Allison] Sam 3 Déc - 16:25

Elise avait cette mauvaise habitude de vouloir contrôler un maximum de choses. C’est vrai, il fallait bien le reconnaître. Elle-même en était parfaitement consciente. Elle ne l’admettrait pas, mais elle le savait bien. Elle avait fait une sérieuse concurrence à son mari d’abord. Ensuite elle avait mené ses enfants à la baguette. Avec beaucoup de tendresse mais tout de même. C’était peut-être Amaury, l’aîné, qui avait le plus entendu sa mère s’énerver contre lui. Mais bon, au final, il n’avait pas tellement l’air de lui en tenir rigueur. Parce qu’elle avait su compenser derrière. Chose que leur père n’avait jamais réussi à comprendre d’ailleurs. Mais bon, de toute façon, il n’était plus là. Et plus important encore, dans cette ruelle, elles n’étaient que deux. Elise Lerouge et Allison Steele.

Elise s’y était sans doute mal pris pour le coup. Elle avait suivi une impulsion, rien de plus.  Et dans ce domaine, ce n’était pas toujours le mieux. Pourtant elle le savait, mais en voyant Allison sans Lyssa, ce qui était très rare. En fait ce n’était même jamais arrivé. Elise avait d’ailleurs toujours fait bonne figure, aussi dur que cela lui avait été possible. Et à en juger par la surprise de la jeune Allison, elle avait plutôt bien tenu son rôle. C’était toujours ça de gagné. Bon, maintenant, c’était fichu, Allison savait parfaitement quel genre de femme elle était. Mais en même temps elle savait aussi qu’Elise était une femme déterminée et assez peu effrayée par le conflit.

Les deux femmes se retrouvaient l’une en face de l’autre. Elise était parfaitement détendue et Allison visiblement très nerveuse. Ce qui était assez normal. Face à tant d’assurance dans une telle situation, Allison agissait tout à fait normalement. Mais elles restaient toutes les deux sur leurs positions. Par fierté peut-être, par peur de la réaction de l’autre sans doute, peur que tout dégénère aussi. Tout cela était très rationnel et logique au fond.

- Il n'a jamais été question de duel, du moins me concernant, et en provoquer un ne serait vraiment pas judicieux. C'est ridicule Elise, baissons toutes deux nos baguettes ensemble si vous nous ne voulons pas le faire avant l'autre, et retournons chacune à nos occupations respectives. Je ne parlerai de rien de tout cela à Lyssa.

En temps normal Elise se serait fait un plaisir de lui envoyer un bon petit sort bien placé. Elle commençait à être douée pour ce genre de choses. Mais cela ne serait pas une bonne idée dans l’immédiat. Et malgré elle, Allison avait dû sentir cette hésitation, ce qui lui permettait de tenir tête à Elise. Une femme pourtant assez peu évidente, de toute évidence. Et puis, un visage aussi fermé et visiblement très déterminé… Bref, Elise sentait que ce n’était pas tellement le moment. Baissant sa baguette d’un coup, sans rien ajouter pour le moment, elle se contenterait pour le moment qu’elle ne dise rien à Lyssa. C’était une partie de ce qu’elle avait demandé après tout. Alors elle acceptait de ne pas en faire plus pour le moment… A voir si la jeune femme avait compris le message ou non. Elise n’aurait pas peur de recommencer et dans de meilleures conditions.

- Très bien, admettons que je m’en contente pour le moment.


Elle s’approcha lentement d’Allison, retrouvant le sourire qu’elle devait connaître habituellement, celui de façade qui cachait tout ce qu’elle pouvait penser d’Allison.

- Mais tâchez de ne pas trop m’oublier Miss Steele, je ne suis jamais très loin et vous devriez faire attention à ce qui peut se passer derrière vous. Je ne suis pas d’une nature très patiente…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 171
| AVATARS / CRÉDITS : LUKE MITCHELL, submarine.
| SANG : PUR


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Azkaban.
| PATRONUS : Un coyote.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Une petite mise au point s'impose... [Allison] Dim 30 Avr - 11:27

Au bout de ce qu'il lui sembla être une éternité, à se jauger en chiens de faïence, yeux dans les yeux, électricité dans l'air, Elise baissa finalement sa baguette. Aussitôt, Allison fit de même ; incrédule d'avoir obtenu gain de cause de la part de cette femme qu'elle venait de découvrir plutôt inflexible — honnêtement, elle pensait qu'Elise ne ferait rien de tel et que pour elle, les baguettes étaient cuites ! * —, elle n'allait pas à nouveau rajouter de l'huile sur le feu en la défiant de trop. Un comble ! Elle qui d'ordinaire était plutôt du genre à raser les murs, ç'aurait été trop moche de finir entre ceux-ci par pêché d'orgueil et abus de confiance en elle !
Néanmoins, ce simple geste suffit à l'apaiser un tant soit peu, et elle recommença à respirer à peu près normalement... Non, à vrai dire, elle recommença à respirer tout court.
Dans un bref moment de lucidité, en plein milieu d'une situation et d'une conversation aussi surréalistes, elle se surprit à penser à Lyssa, et à imaginer ce qu'elle penserait d'une telle entrevue entre elle et sa tante adorée. Rien de très positif, se dit-elle intérieurement, mais... Vis à vis de qui ? Le doute l'envahit, tandis qu'elle se questionnait sur le choix du camp qu'elle aurait fait, et l'issue de tout ceci...
— Bien, fit Allison d'une voix blanche, tâchant au mieux de se recomposer une attitude et de récupérer un semblant de sérénité, bien que personne n'était dupe, vu qu'elle n'arrêtait pas de trembler comme une feuille. Nous avons donc un accord.
Un accord ? Un pacte oui, et avec le diable personnifié qui plus est ! Qui aurait cru que derrière le visage chaleureux et amical d'Elise Lerouge se cachait une harpie impulsive et sanguinaire, prête à lui sauter à la gorge et à faire d'elle un tas de charpie ? Certainement pas elle... Mais désormais, elle savait à quoi s'en tenir ! La triste pensée qu'elle ne verrait plus son amie aussi souvent qu'avant lui serra le coeur. Non pas qu'elle voulait à tout prix respecter les ordres d'Elise — certes elle faisait peur, mais il ne manquait plus qu'elle se laisse dicter sa conduite par une mégère psychopathe ! —, mais elle savait que ce ne serait plus pareil. Compte tenu de cet épisode et des menaces qui avaient été proférées, mieux valait qu'elle prenne ses distances, ne serait-ce que pour la principale raison d'être sûre de ne plus jamais recroiser la femme face à elle.
Pour finir, la tante de Lyssa s'était dangereusement rapprochée d'elle afin de lui murmurer au visage ses dernières paroles, comme pour les lui imprimer sur le front et dans la cervelle, et Allie attendait désormais qu'elle ne recule et ne la libère de son emprise pour filer sans demander son reste. Quelle journée ! Elle se souviendrait longtemps de ses retrouvailles inopinées avec Elise...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une petite mise au point s'impose... [Allison]

Revenir en haut Aller en bas

Une petite mise au point s'impose... [Allison]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [Libre] Une petite mise au point s'impose !
» Une petite mise au point s'impose
» Petite mise au point [pv]
» Petite mise au point. [CB]
» Elycia | Petite mise au point

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Londres :: Le chemin de traverse-