GRYFFONDOR : 160 pts | POUFSOUFFLE : 10 pts | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt
Le calendrier de l'avent fait son grand retour à Poudlard ! Il débutera le 1e décembre et se terminera le 25. Toutes les explications ICI !
Une sortie à Pré-au-Lard a été organisée afin de vous permettre d'effectuer vos achats de Noël. Le sujet est juste ici ! Tout post vous rapportera 2 dragées.

Partagez|

Un coup de main ou une torture? [Professeur Dorkins]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar



PERSONNEL
Le travail est l'aliment des âmes nobles.

PERSONNELLe travail est l'aliment des âmes nobles.
| HIBOUX POSTÉS : 224
| AVATARS / CRÉDITS : Simone Simons
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un gouffre, sans fond, sombre...
| PATRONUS : Un ocelot
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Un coup de main ou une torture? [Professeur Dorkins] Sam 12 Nov - 22:22

Poudlard était un lieu bien particulier. Il avait une place spéciale dans le cœur de beaucoup de sorciers. C’était une école, une maison, une famille, et encore beaucoup d’autres choses. Pour les professeurs, c’était peut-être encore plus. Ils avaient connu tous ces aspects pendant leur scolarité. Maintenant, c’était encore plus fort. Ils travaillaient ici, tous ensemble. C’était leur passion à tous quelque part. Transmettre ce qu’ils avaient tous appris. Soyle adorait cette place. Et puis en même temps, ce château devenait réellement leur maison, ils avaient ici leurs appartements, un petit endroit personnel où ils pouvaient avoir un minimum d’intimité. Ils y resteraient sans doute un bon moment encore, sauf problème important qu’elle n’aimerait pas du tout rencontrer. Comme personne d’ailleurs mais on ne pouvait jamais être sûr de rien… Pour le moment, elle était simplement contente d’avoir eu cette chance de pouvoir rester ici, ne serait-ce que quelques années de plus. C’était une chance oui, car ils n’étaient pas si nombreux. Et elle, Soyle Hoover, elle pouvait faire partie de cette équipe de choc. Autant dire qu’elle savait apprécier ce privilège.

Justement, dans cette fine équipe, il y avait Ragmar Dorkins. Il était professeur de vol, et très honnêtement Soyle l’admirait pour ça. A dire vrai, elle-même souffrait d’un vertige extraordinaire. Alors elle n’imaginait pas une seule seconde pouvoir faire la même chose que lui. Pour certains il aurait pu être agaçant, mais Soyle savait regarder plus loin chez les gens. C’était une de ses qualités. Alors elle savait passer outre son petit côté un peu arrogant qui pouvait en agacer plus d’un. Au fond, il était même plutôt sympathique. Ils avaient assez souvent discuté, juste comme ça, entre eux, sans chercher plus loin non plus. En fait, Soyle parlait à presque tout le monde, surtout dans la salle des professeurs où tous ces gens étaient tout de même des collègues de travail. Elle estimait que c’était important de créer des liens entre eux, même petits.

Mais si j’en étais venue à ce cher Ragmar Dorkins, ce n’était pas simplement pour pouvoir vous dire à quel point Soyle était une femme qui aimait le contact humain. Ça, à force, on le comprenait. Si j’en étais venue à lui, c’était pour cette proposition qu’il lui avait faite au cours de l’une de ces conversations dans la salle des professeurs. Elle lui avait parlé de ce vertige qui pouvait se montrer un peu gênant dans certaines circonstances. Pour tout vous dire, monter sur une chaise la mettait déjà dans un état de panique assez intense. La belle rousse n’avait bien entendu pas parlé de la cause de cette terreur. Elle n’avait pas toujours eu ce problème. C’était même plutôt récent en fait. Depuis trois ans. Depuis cet accident qui lui avait enlevé ses parents. Depuis qu’elle avait ressenti ce vertige en se tenant sur ce pont, au-dessus du vide, au-dessus de cet endroit où ses parents avaient perdu la vie. Elle n’avait jamais réussi à se débarrasser de cette impression et désormais, à chaque fois qu’elle se trouvait un peu trop haut, elle retrouvait ce vertige infernal qui la paralysait. Mais tout ça, Dorkins n’était pas obligé de le savoir. Il savait simplement que c’était un problème pour elle et acceptait gentiment de l’aider. Soyle appréciait beaucoup son geste. Elle ne savait sans doute pas encore dans quoi elle se lançait. Alors à l’heure qu’ils avaient convenu, Soyle s’était présenté à son collègue, un peu fébrile tout de même. Normal, elle savait pourquoi elle était là tout de même. Mais pas à quel point elle avait raison de ne pas être sereine.

-Bonjour Professeur. Merci encore pour votre proposition, c’est très gentil de votre part.

Soyle restait tout de même souriante. Après tout, il était tout de même assez généreux de lui proposer son aide comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 148
| AVATARS / CRÉDITS : Hugh Jackman
| SANG : mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un oiseau sans ailes..
| PATRONUS : un faucon
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Un coup de main ou une torture? [Professeur Dorkins] Mar 15 Nov - 0:18

Ragmar Dorkins aimait enseigner le vol. Voir les élèves découvrir les premières sensations dans les airs, apprendre à maîtriser leur outil et acquérir peu à peu l'assurance nécessaire pour y évoluer avec aisance. Il se souvenait toujours de la première fois où lui même avait vécu cette expérience et voulait rendre unique celle de ses élèves. Il fut tout à fait surpris d'apprendre que parmi ses connaissances au château, l'une d'entre elle souffrait du mal de vol. En effet il fréquentait depuis plusieurs années la Professeure d'Etude de moldus sans qu'ils n'aient échangé de mot sur le sujet. Peut-être n'avait-elle jamais osé aborder le sujet. Quoi qu'il en soit, quelques jours auparavant, Soyle s'était livrée à cette révélation et Ragmar avait naturellement proposé de l'aider. « Il faut vaincre le mal par le mal.. Apprivoiser ses peurs en les affrontant » avait-il argumenté. Et Miss Hoover avait finalement accepté … Le rendez vous était fixé. Sur le terrain de quidditch, vendredi à 18 h. Il avait de la chance car il faisait encore doux pour ce mois d'Octobre.

-Bonjour Miss Hoover ! La salua-t-il très sincèrement lorsqu'elle se présenta. Souhaitez vous commencer par le simulateur de vol ou bien par le vol réel ?

______________________________

Ragmar Dorkins - 36 ans
- Professeur de vol - Membre de l'OP -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PERSONNEL
Le travail est l'aliment des âmes nobles.

PERSONNELLe travail est l'aliment des âmes nobles.
| HIBOUX POSTÉS : 224
| AVATARS / CRÉDITS : Simone Simons
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un gouffre, sans fond, sombre...
| PATRONUS : Un ocelot
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Un coup de main ou une torture? [Professeur Dorkins] Mar 15 Nov - 22:56

Soyle était quelqu’un qui aimait profondément les gens. Elle était de ces personnes qui croyaient profondément en l’espère humaine et en ses représentants. Il y avait des exceptions, comme partout. Mais elle partait du principe que le monde était bon et les êtres humains aussi. Certains s’appliquaient à lui prouver le contraire. Il y avait des personnes parfaitement détestables dans le monde. Elle avait pour le moment eu la chance de ne pas trop croiser leur route, mais cela ne durerait certainement pas toute une vie. Autant qu’elle profite du peu d’innocence qu’il lui restait, vous ne croyez pas ? Alors elle continuait à aimer les gens, tant qu’on le lui permettait. Certains lui permettaient fort heureusement de le faire. Il y avait par exemple certains de ces élèves qu’elle voyait régulièrement, juste comme ça, dans la simplicité la plus totale. Il y avait bien entendu ses amis qui savaient comment lui plaire comme personne d’autre. Et puis il y avait ses collègues. Elle ne pouvait pas s’entendre aussi bien avec tous non plus, mais certains avaient le don de lui donner le sourire autant qu’elle-même savait le faire.

Parmi eux, il y avait Ragmar. Malgré tout, elle ne savait pas toujours où le caser, mais en règle générale, elle le trouvait tout à fait sympathique et au mieux parfaitement charmant. Quoi qu’on en dise, il faisait de son mieux, dans sa vie comme dans son travail. Oui, Soyle avait une certaine sympathie pour lui. Ce qu’elle ne cherchait pas à cacher. Elle ne voyait pas l’intérêt. Alors ils sympathisaient régulièrement, avaient de petites conversations entre deux cours. Quelque part, elle l’admirait. Il se donnait un mal fou pour faire bien les choses. Ce qui était admirable. Elle-même se donnait un certain mal également, mais dans une toute autre discipline, ça c’était assuré ! Il n’était pas envisageable deux secondes de faire d’elle un professeur de vol. C’était bien pour ça qu’ils se voyaient aujourd’hui. Il lui avait proposé de la débloquer un peu. Elle était déjà fébrile mais bientôt elle savait qu’elle serait morte de trouille. Mais elle le savait bien hein, elle y allait quand même mais elle le savait. Et il n’avait pas perdu de temps…

- Bonjour Miss Hoover !

Bon et bien au moins il était d’aussi bonne humeur qu’elle. Oui, au départ elle était de bonne humeur. Alors une fois sur ce terrain son sourire était devenu un grand sourire nerveux, de ceux qui vous font mal aux joues. Mais bon, elle ne ferait pas demi-tour, elle était motivée et il avait été trop sympathique avec elle pour le planter là. Et pourtant, ce qu’elle pouvait rêver de partir en courant.

- Souhaitez-vous commencer par le simulateur de vol ou bien par le vol réel ?

Bon… bah… la peste ou le choléra ? C’était un peu sa vision d’une telle question. Les deux sauraient faire battre son cœur beaucoup trop vite pour que cela soit raisonnable. Un léger soupir aussi nerveux que son sourire s’échappa de ses lèvres.

-Oh misère…

Elle prit une très grande inspiration, regardant un peu le ciel, se rassurant en se disant qu’au moins il faisait plutôt beau. Mais quelle idée elle avait eu… Surtout que l’idée de la faire voler pour combattre son vertige c’était en fait une idée de Ragmar…

- J’imagine que je n’y échapperai pas de toute façon alors autant aller directement en vol réel…

On pouvait croire qu’on la menait à sa propre exécution, cela serait pareil… elle essayait de garder un minimum de contenance, mais c’était de plus en plus difficile.

- Rassurez-moi juste un instant… Vous n’allez pas me laisser seule sur un de ces trucs en vol ? Si…

Oui, là elle commençait à avoir un peu plus peur déjà. Et encore, elle n’avait pas encore enfourché le moindre balai. Pourtant elle avait été plutôt bonne à son époque. Ou en tout cas elle avait su voler sans difficultés particulières. Mais aujourd’hui, c’était une toute autre histoire qui devenait de plus en plus proche avec un sérieux cauchemar…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 148
| AVATARS / CRÉDITS : Hugh Jackman
| SANG : mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un oiseau sans ailes..
| PATRONUS : un faucon
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Un coup de main ou une torture? [Professeur Dorkins] Dim 4 Déc - 15:47

Ragmar lui offrit un sourire aussi bienveillant qu'il l'était et la rassura :

- Ne vous inquiétez pas Miss hoover, nous allons y aller progressivement, nous n'allons pas survoler le Mont Troll tout de suite ! Venez par là.

Il l'invita à s'approcher du balai qui se mit à léviter à hauteur de hanche et lui saisit la main pour la faire grimper dessus. Il monta à son tour devant elle et lui proposa :

- Nous allons commencer par prendre un peu de hauteur. Pas plus de trois mètres. Nous allons rester statiques. Lorsque vous vous sentirez un peu plus à l'aide nous avancerons doucement.

Le Professeur Dorkins attendit son aval avant de commencer une ascension douce dans les airs.

- Comment vous sentez vous ?

______________________________

Ragmar Dorkins - 36 ans
- Professeur de vol - Membre de l'OP -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PERSONNEL
Le travail est l'aliment des âmes nobles.

PERSONNELLe travail est l'aliment des âmes nobles.
| HIBOUX POSTÉS : 224
| AVATARS / CRÉDITS : Simone Simons
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un gouffre, sans fond, sombre...
| PATRONUS : Un ocelot
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Un coup de main ou une torture? [Professeur Dorkins] Jeu 8 Déc - 12:58

Soyle Hoover n’était pas quelqu’un de peureux. Elle n’avait pas peur de grand-chose. Il pouvait arriver qu’elle soit mal à l’aise face à un élément précis mais rarement plus. Ce n’était pas quelque chose qui la servait d’ailleurs. Elle était parfois trop confiante face à quelque chose qui devrait lui inspirer au moins une certaine méfiance. Mais non, elle était optimiste et curieuse en plus alors vous imaginez un peu… Pourtant il y avait bien quelque chose qui la terrifiait. Soyle souffrait d’un vertige monstre et trouvait donc certaines situations parfaitement insurmontables. Elle n’avait pas toujours été comme ça mais elle avait vite appris ce qu’elle devait éviter. Terminé les matchs de Quidditch par exemple. Elle qui n’était déjà pas très fan et encore moins joueuse, maintenant qu’elle devait monter tout en haut et regarder ce grand vide devant eux, c’était terminé. Elle pourrait sans doute faire un petit effort et choisir une place bien au centre des tribunes, mais bon, elle préférait ne plus y aller et rester tranquillement bien au ras du sol. C’était bien plus confortable pour elle.

Pourtant elle était consciente que ce vertige était un frein dans sa vie. C’est vrai, on s’en sortait toujours mieux sans phobie. Alors quand son collègue lui avait proposé un coup de main, même si sa première envie avait été de lui dire non, elle s’était fait un peu violence et avait accepté cette proposition qui était tout de même généreuse. Ragmar Dorkins avait sans doute bien mieux à faire que de la gérer sur un balai. Soyle entendait saisir cette occasion. Il était bien gentil quand même. La pauvre rousse était en panique avant même qu’ils n’aient commencé quoi que ce soit, et il faisait le bel effort très apprécié de lui sourire et d’essayer comme il pouvait de la mettre à l’aise. Pour le moment elle avait surtout peur mais les efforts de son collègue étaient déjà appréciés.

Quand était venu le moment de commencer un peu à entrer dans le vif du sujet, Soyle avait senti un gros frisson la parcourir. Rien que l’idée de se retrouver de nouveau en vol était assez intimidant. Et pas franchement sympathique. Le sourire de son collègue avait au moins le mérite de lui mettre un peu de baume au cœur. Elle lui faisait confiance, ce n’était pas tellement de problème. Elle n’était simplement pas franchement rassurée à l’idée de se retrouver en l’air seule, sans pouvoir se reposer sur autre chose que ses seules capacités de vol. La belle savait comment faire. Mais une fois en l’air, elle savait déjà qu’elle aurait sans doute bien moins de capacités de réflexion. Elle serait bien trop occupée à ne pas imaginer ce que cela pourrait donner si elle basculait…

- Ne vous inquiétez pas Miss hoover, nous allons y aller progressivement, nous n'allons pas survoler le Mont Troll tout de suite ! Venez par là.

Ne pas s’inquiéter ? Facile à dire… Elle espérait bien qu’ils n’iraient pas bien loin, au moins aujourd’hui. Bien que plus le temps passait moins elle avait envie qu’une telle expérience puisse éventuellement se refaire. Cet objet du diable sur lequel elle allait bientôt se retrouva commença à léviter doucement pour qu’elle prenne place. Si Ragmar ne lui avait pas pris la main elle serait sans doute restée sur place. Sans même y réfléchir, par réflexe. Pourtant elle n’avait pas serré cette main qui pourtant rassurait toujours un peu. Elle l’avait à peine touché, sans doute parce que tout son être refusait d’avancer dans la direction qu’elle désignait. Et pourtant, il était tellement gentil d’essayer de l’aider comme ça. Une fois installée, elle touchait presque le sol alors ça allait encore. Et puis, ce n’était pas la première fois qu’elle montait sur un balai. Pourtant de voir que son collègue acceptait même de monter juste devant elle lui avait enlevé un poids énorme. Il y aurait au moins quelqu’un pour la rattraper si elle tombait. Il n’y avait aucune raison pour qu’elle tombe, mais c’était plus fort qu’elle, elle ne pouvait pas s’empêcher d’y penser. Pour le moment ça allait, Soyle eut même le temps de penser qu’elle se sentait un peu bête d’avoir besoin de quelqu’un avec elle sur un balai à son âge. Après tout ça, elle offrirait sans doute une boîte de chocolats à son collègue… ça serait un minimum.

- Nous allons commencer par prendre un peu de hauteur. Pas plus de trois mètres. Nous allons rester statiques. Lorsque vous vous sentirez un peu plus à l'aise nous avancerons doucement.

Combien ?? Trois mètres ?? Mais c’était déjà énorme !! Soyle était déjà en panique quand ses pieds étaient à cinquante centimètres du sol. Alors trois mètres… Merlin ça allait être comique cette histoire. Mais bon, elle n’allait pas faire demi-tour maintenant. Alors elle s’était lancée, d’une voix un peu tremblante…

- Bon… et bien allons-y…

Des mots qu’elle allait regretter encore un bon moment. Alors qu’elle se tenait jusqu’à maintenant assez bien, le mouvement ascendant de l’engin du diable la tendit d’un coup. Ce n’était pas mal placé mais par réflexe ses bras avaient enserré le torse de son collègue, son visage se cachant dans son dos, les yeux résolument fermés. Plus tendu on appelait ça une rigidité cadavérique ! Pourtant Ragmar faisait tous les efforts du monde et montait très lentement. Mais c’était déjà beaucoup trop.

- Comment vous sentez vous ?

Comment dire… Son ventre noué semblait empêcher ses poumons de se remplir correctement, son cœur battait comme jamais et si ses paupières n’étaient pas fermées avec tant de force elle aurait sans doute pleuré de peur. Il ne lui faisait aucune mal, bien au contraire, mais tout son corps ne demandait que l’arrêt du supplice. Plus ils montaient, plus elle sentait le vent faire voler ses cheveux qu’elle avait pourtant noués pour qu’ils ne lui viennent pas dans le visage. Mais ils battaient dans son dos et cela alors qu’elle se cachait d’on ne sait trop quoi dans le dos de son collègue.

- Uhm… Vous m’en voulez beaucoup si je vous dis « mal » ?

Comment répondre autrement, il devait bien s’en rendre compte. Et si son attitude complètement crispée ne lui avait pas encore montré, sa voix chevrotante saurait sans doute lui confirmer. Ils ne bougeaient plus, elle le sentait bien, mais elle n’était pas décidée à se décontracter pour autant. Elle n’entendait que le vent et son cœur qui battait comme jamais. Oui, elle était morte de trouille, c’était le moins que l’on puisse dire…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 148
| AVATARS / CRÉDITS : Hugh Jackman
| SANG : mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un oiseau sans ailes..
| PATRONUS : un faucon
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Un coup de main ou une torture? [Professeur Dorkins] Jeu 22 Déc - 12:13

Soyle était crispée, Ragmar la sentait s'agripper fermement contre lui, enfouissant son visage dans son dos. Affronter ses peurs était certes la solution mais c'était visiblement très difficile pour la Professeure de faire face à son vertige aussi promptement. Ainsi il redescendit de moitié de façon à être en vol stationnaire à 1m50 du sol.

- Non pas du tout.
Répondit-il en rigolant.

- Nous sommes redescendu un peu, peut-être pouvez vous essayer d'ouvrir les yeux ?


Le fait d'être redescendu lui permettrait peut-être de se détendre un peu. Et puis garder les yeux fermés c'était quand même pire. Elle ne pourrait pas anticiper les déplacements, appréhender les hauteurs, mesurer à partir de quand cela deviendrait impossible.

- Vous savez, j'ai toujours détesté les serpents .. Cela ne va pas jusqu'à la peur panique, mais j'essaie de les éviter. Pourtant cela n'a rien de rationnel. Alors il y a quelques années, lors d'un voyage en Afrique du Nord, j'ai affronté ma peur en prenant un serpent autour du cou. Passé les premières secondes d'effroi, on rationalise.. Et après coup on se dit que ce n'était pas si compliqué que ça …

______________________________

Ragmar Dorkins - 36 ans
- Professeur de vol - Membre de l'OP -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PERSONNEL
Le travail est l'aliment des âmes nobles.

PERSONNELLe travail est l'aliment des âmes nobles.
| HIBOUX POSTÉS : 224
| AVATARS / CRÉDITS : Simone Simons
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un gouffre, sans fond, sombre...
| PATRONUS : Un ocelot
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Un coup de main ou une torture? [Professeur Dorkins] Mar 10 Jan - 23:10

C’était une véritable torture. Pourtant ce n’était pas grand-chose. Soyle et son collègue ne faisaient qu’un petit vol. Et encore, pour le moment ils se contentaient de rester immobiles. Parfaitement calmes et immobiles… mais à plusieurs mètres au-dessus du sol. Et c’était bien là le grand problème du professeur d’étude des moldus. Soyle Hoover était simplement dans la panique la plus totale. Pourtant, réellement, elle savait qu’il faisait de beaux efforts pour elle. Ce qui la faisait se sentir un peu coupable d’ailleurs. Elle lui rendait bien mal les efforts qu’il faisait. La rousse espérait vraiment qu’il ne lui en voudrait pas trop. Après tout, elle n’avait pas décidé de réagir comme ça. C’était parfaitement incontrôlable et le plus irrationnel du monde. Mais il disait ne pas lui en vouloir. Il riait même. Chose qu’elle aurait été ravie de faire avec lui. Son collègue était le genre de personne avec lesquelles on devait passer de très bons moments quand il était d’humeur joyeuse. Et pour une fois, c’était elle qui n’était pas d’humeur. Pas du tout. Elle était juste terrifiée.

Elle était totalement crispée contre lui et préférait ne pas imaginer ce qu’il pouvait penser d’elle à ce moment. La pauvre rousse se sentait tellement pitoyable. Et ce fut encore pire lorsqu’il entama un nouveau mouvement. Pour descendre cette fois. Elle avait retenu son souffle et avait resserré ses bras un peu plus autour de lui. En soi c’était plutôt une bonne chose pour elle qu’il redescende un peu. Mais tant qu’elle n’aurait pas les pieds bien à plat au sol, cela  risquait d’être compliqué… Elle n’osait pas regarder, elle avait bien trop peur de voir qu’ils étaient encore trop haut.

-Nous sommes redescendu un peu, peut-être pouvez vous essayer d'ouvrir les yeux ?

Oh elle pouvait toujours essayer. Mais elle n’était pas franchement sûre d’en avoir envie, déjà, pour commencer. Et puis c’était vraiment difficile. Enfin, d’accord, elle voulait bien essayer. Pour lui montrer qu’elle y mettait tout de même de la bonne volonté. Alors se détachant légèrement de lui, juste assez pour pouvoir regarder un peu, elle finit effectivement par ouvrir les yeux. Et c’était déjà assez haut. Enfin, concrètement ça ne l’était pas tellement, mais de voir cet espace entre elle et le sol c’était déjà trop. Soyle referma ses mains sur les vêtements du professeur de vol dans un geste nerveux. Elle commençait à trembler et referma les yeux. Elle préférait encore ne pas savoir.

-Vous savez, j'ai toujours détesté les serpents .. Cela ne va pas jusqu'à la peur panique, mais j'essaie de les éviter. Pourtant cela n'a rien de rationnel. Alors il y a quelques années, lors d'un voyage en Afrique du Nord, j'ai affronté ma peur en prenant un serpent autour du cou. Passé les premières secondes d'effroi, on rationalise.. Et après coup on se dit que ce n'était pas si compliqué que ça …

La belle se concentrait pleinement sur sa voix, elle l’écoutait avec attention en faisant de son mieux pour ne pas entendre le vent souffler autour d’eux (qui était déjà bien moins fort que lorsqu’ils étaient plus haut). Et ça ne marchait pas trop mal. Elle arrivait même à sourire timidement. Pourtant elle tremblait encore.

- Je… je n’ai pas toujours eu… peur…

Soyle avait ensuite repris sa position de départ contre lui, les yeux de nouveau clos, et toujours aussi peu rassurée. Elle tremblait comme une feuille, et ce n’était pas à cause du froid. Non, en fait ça n’était pas du tout une bonne idée. Et elle estimé avoir déjà fait un bel effort.

- S’il vous plaît je… j’aimerais redescendre… complètement…


La jeune femme avait un peu honte d’abandonner comme ça, mais elle ne se sentait pas capable de tenir beaucoup plus longtemps. Peut-être qu’après une pause ?.. Bien qu’il y ait assez peu de chances que cela change quoi que ce soit.
Dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un coup de main ou une torture? [Professeur Dorkins]

Revenir en haut Aller en bas

Un coup de main ou une torture? [Professeur Dorkins]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Un petit coup de main ? (pv Shitsu)
» [Terminé] Un coup de main pour le col rouge ?
» Soirée Coup-de-main 3
» BESOIN D'UN COUP DE (MAIN) PHOTOSHOP.
» Besoin d'un coup de main ? (pv Manon)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Les oubliettes
 :: 
Les souvenirs de Poudlard
-