C'est la rentrée sur ATDM, tous à bord du Poudlard Express !
La liste des préfets et des capitaines a été affichée, n'hésitez pas à aller la consulter sur le panneau d'affichage !

Partagez|

Vous avez une minute ? (Professeur Hoover)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 161
| AVATARS / CRÉDITS : Rachel Hurd-Wood
| SANG : Née moldue


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Vous avez une minute ? (Professeur Hoover) Sam 19 Nov - 18:27






Lily Evans & Professeur Hoover


Rencontre entre rousses

LLa journée s'achevait enfin pour le plus grand plaisir de Lily, Mary et Arellys qui n'avaient qu'une hâte, regagner la tour des Gryffondors pour y papoter de plus belle. Mais en passant au premier étage, Lily se souvint soudain de quelque chose.

- Je voulais aller voir le professeur Hoover...
- La prof d'étude de moldus ? Pour quoi faire ? S'étonna Arellys.
- J'avais quelque chose à lui demander.
- Tu es moldue Lily, c'est impossible que tu te foires dans cette matière ! Renchérit Mary en levant les yeux au ciel.
- Mais non, c'est pas ça ! protesta-t-elle en riant.  Partez devant ! Je vous retrouve dans la salle commune.

Les filles finirent par se laisser convaincre et quittèrent les lieux tandis que la jolie rousse se dirigeait vers la salle des professeurs. Elle n'y venait pas très souvent à vrai dire et ça la faisait toujours un peu stressée de se trouver devant cette porte. C'était l'incertitude totale, on ne savait jamais qui allait y répondre.
Lily inspira un grand coup et frappa à la porte. C'est avec soulagement qu'elle tomba nez à nez avec le professeur Slughorn.

- Bonjour miss Evans. Qu'est-ce que vous faites ici ?
- Bonjour Professeur. J'aurai voulu savoir si le professeur Hoover était là. J'aurais quelques questions à lui poser.
- Elle est là, effectivement. Répondit-il avec un petit sourire satisfait. Je vais lui dire que vous l'attendez.
- Merci Professeur.

Le professeur referma la porte tandis que la jeune fille restait dans le couloir, reprenant sa respiration. La porte s'ouvrit de nouveau, sur la prof d'étude de moldus.

- Professeur Hoover ? Excusez-moi de vous déranger. Je me demandais...je me demandais si vous auriez des livres à me conseiller sur le point de vue des sorciers sur les moldus.demanda la jeune fille d'une petite voix timide.

Lily était plutôt du genre curieuse alors bien qu'elle soit née parmi les moldus, cela l'intéressait beaucoup de savoir la position des sorciers qui avaient l'intelligence de ne pas rejeter en bloc toute personne dépourvue de pouvoirs magiques. Oui, parce qu'ils y en avaient certains...le simple fait de savoir qu'elle venait de chez les moldus les faisaient reculer. Comme si elle avait la dragoncelle !

Heureusement qu'il y avait des sorciers qui y voyaient plus loin que le bout de leur baguette ! Cette prof par exemple ! Enseigner cette matière visait à casser les préjugés qu'avaient les sorciers sur les personnes nées sans pouvoir magiques. Des personnes comme sa famille.

Elle aimait bien le professeur Hoover. C'était une belle femme, très douce et ouverte. Le genre de personne qu'on aimait tous avoir dans son entourage. Et puis, Lily ne pouvait s'empêcher de rêver en voyant sa chevelure flamboyante. Parviendrait-elle, elle aussi à en avoir des aussi longs un jour ?

COSMIC SHEEP.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PERSONNEL
Le travail est l'aliment des âmes nobles.

PERSONNELLe travail est l'aliment des âmes nobles.
| HIBOUX POSTÉS : 217
| AVATARS / CRÉDITS : Simone Simons
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un gouffre, sans fond, sombre...
| PATRONUS : Un ocelot
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Vous avez une minute ? (Professeur Hoover) Dim 20 Nov - 4:27

L’un des gros avantages de la matière du professeur Hoover, c’était que les élèves l’avaient choisie. En théorie, il y avait des exceptions. Mais Soyle s’en sortait ainsi avec des cours qui se passaient peut-être mieux que d’autres de cette école. Disons que c’était plutôt calme dans l’ensemble, à part quelques petits dérapages de temps à autres, et encore rien de bien méchant. Rien qu’elle ne sache contrôler en tout cas. Heureusement, elle  aurait sans doute songé à la reconversion dans le cas contraire. Un professeur qui ne sait pas tenir sa classe ne peut pas apprendre quoi que ce soit à personne, c’était sa vision de la chose. Elle n’avait jusqu’à maintenant croisé personne dans cette école qui ne soit pas capable de le faire. Heureusement pour les élèves d’ailleurs. Tout ça, c’était aussi et surtout dans leur intérêt à eux.

Et cette fine équipe enseignante se retrouvait souvent dans la salle des professeurs. Cet endroit un peu particulier que les élèves ne pouvaient pénétrer sans autorisation exceptionnelle. Leur imagination était parfois bien libre quand il s’agissait de savoir ce qu’elle pouvait contenir. Certains pensaient que leurs professeurs y organisaient des fêtes entre eux. Ce qui était assez faux en vérité. D’autres pensaient qu’il s’y passait des rites particuliers et des complots pour les faire couler et leur compliquer la vie. Là encore c’était faux, évidemment. L’idée du complot de professeurs était assez récurrente en fait. En même temps, cette figure d’autorité était pour eux un coupable parfait à tous leurs malheurs scolaires. Et pourtant. Les réunions qui pouvaient s’y passer étaient toujours dans leur intérêt. Ils se cassaient la tête pour eux, pour faire en sorte que leur vie soit la plus agréable possible. Voire même la plus facile possible dans certains cas. Ils jouaient le rôle de parents pour ces étudiants qui passaient plusieurs mois entre ces murs sans voir leur famille.

Parmi tous ces professeurs, Soyle essayait elle aussi de soulager un maximum les élèves, dans la limite du possible. Elle était peut-être même plus maternelle avec eux que d’autres. Là encore, dans la limite du possible, du légal et du correct. Elle avait ce côté rassurant qui avait le don de détendre ces jeunes gens et parfois de les amener à se confier. Chose que Soyle appréciait. Après tout, ce qu’ils pouvaient lui dire, ils ne l’avaient plus sur le cœur. En règle générale elle ne parlait pas de ce qu’ils pouvaient lui dire avec ses collègues. Sauf en cas d’extrême nécessité. Elle inspirait cette confiance qu’elle essayait de ne pas trahir. Mais le plus souvent, c’était de petites histoires sans grande importance qu’ils voulaient simplement partager. Rien de méchant donc.

Ce jour-là, elle était dans la dite salle des professeurs. Elle parlait avec l’un d’entre eux, une conversation légère, sans réel but. La belle rousse aimait parler avec eux de façon aussi simple. On toqua à la porte et comme leur règle implicite le demandait, c’était le plus proche de la porte qui allait ouvrir. Cette fois c’était le professeur Slughorn qui s’y collait. Soyle retourna donc à sa conversation. Quelques instants plus tard, il venait vers elle lui disant qu’une élève l’attendait à la porte. C’était comme ça qu’ils fonctionnaient, le plus proche de la porte allait ouvrir et si c’était un autre professeur qui était demandé, il allait le chercher. Ce n’était pas comme si elle était immense cette pièce de toute façon, ce système marchait bien. Soyle alla donc vers cette porte un peu curieuse. Ce n’était pas si souvent qu’on la demandait. Elle ouvrit la porte et reconnu la jeune Lily Evans. Effectivement, c’était l’un de ses élèves. Passant la porte pour pouvoir la refermer derrière elle, Soyle offrit un sourire à Lily avait de l’écouter.

- Professeur Hoover ? Excusez-moi de vous déranger. Je me demandais...je me demandais si vous auriez des livres à me conseiller sur le point de vue des sorciers sur les moldus

Elle était visiblement un peu nerveuse. Ce qui n’avait pas réellement de raison d’être. Soyle n’avait jamais mordu personne, bien au contraire. Elle connaissait la curiosité de la jeune fille qui était pourtant d’origine moldue. Elle la comprenait. Soyle avait eu la chance d’évoluer à la fois dans les deux univers. Sa mère sorcière lui avait fait découvrir ce monde magique qui l’avait tout de suite attiré. Et son père lui avait montré la simplicité du monde moldu qui avait un charme certain. La jeune Evans avait été propulsée dans le monde sorcier presque d’un coup. Et une fois dans cette école, Soyle était bien placée pour savoir que les choses n’étaient pas toujours faciles pour des personnes comme elles. Alors sa curiosité était plutôt une bonne chose et Soyle avait envie de l’aider dans ses recherches comme elle le ferait avec tout autre élève intéressé.

- Oui, bien sûr. Je ne suis pas certaine que nous en ayons de disponibles à la bibliothèque actuellement… Si vous me laissez deux minutes, je récupère mes affaires et je vous donnerai ça, j’en ai quelques exemplaires dans ma bibliothèque.

Soyle reparti donc dans la salle, salua tout le monde dans un geste appuyé d’un petit mot général, et récupéra son sac avant de ressortir. Demandant à Lily de la suivre elles allèrent jusqu’aux appartements de Soyle où elle pensait pouvoir trouver de quoi satisfaire sa jeune élève. Oh elle n’était pas dérangée plus que cela par l’idée de faire entrer un élève dans cet endroit. Ce n’était pas tellement chez elle au fond, c’était un tout petit coin comme un appartement. Un tout petit appartement. La belle n’y passait même pas tant de temps que cela au final. Un petit coin salon avec une grande bibliothèque et une petite pièce qui faisait chambre et salle de bain. Pas grand-chose donc où elle n’avait rien à cacher. Isis qui dormait sur le canapé s’étira en entendant du bruit avant de miauler pour réclamer un peu d’attention et d’affection. Soyle n’avait pas le temps dans l’immédiat, elle voulait trouver les livres à prêter à Lily. Posant son sac dans un coin, elle alla directement vers la bibliothèque. Elle en sorti deux premiers volumes avait de se tourner vers son élèves.

- Je ne sais pas si vous en avez le temps ou l’envie, mais souhaitez-vous un thé Miss ?

D’un coup de baguette elle mis de l’eau à chauffer, de toute façon elle en boirait sans doute quelques tasses dans les prochaines heures alors l’eau serait chaude pour elle si Lily n’était pas intéressée. Retournant ensuite vers les livres elle en retira encore deux ou trois livres et posa sa sélection sur la table devant Lily.

- Je pense que vous pouvez commencer par ceux-là. J’en ai encore pas mal mais vous pourrez toujours venir me les demander.

Un nouveau coup de baguette et avec l’eau chaude arriva une assiette de petits gâteaux secs polonais qu’elle avait faits sur un coup de tête la veille. Dans un geste Soyle proposa à son élève de se servir alors qu’elle allait dans ce qu’elle appelait « son placard à merveilles ». Une collection de pots à thés assez impressionnante. Elle aimait varier les plaisirs dirons-nous. Après quelques secondes elle revenait avec l’un de ses pots et mettait quelques feuilles dans la théière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 161
| AVATARS / CRÉDITS : Rachel Hurd-Wood
| SANG : Née moldue


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Vous avez une minute ? (Professeur Hoover) Lun 21 Nov - 17:12






Lily Evans & Professeur Hoover


Rencontre entre rousses

LLily hocha la tête lorsque la prof lui demanda de lui donner deux minutes avant de repartir en vitesse dans la salle des profs. Elle allait lui en prêter de sa propre bibliothèque ? La jeune fille n'en croyait pas ses oreilles ! Décidément cette prof était encore plus cool que c'est qu'elle pensait ! Ce n'était pas tous les professeurs qui en faisaient autant.

Ressortant déjà de l'antre des enseignants, sa prof lui enjoignit de la suivre jusqu'à ses appartements. Lily faillit lui dire qu'elle pouvait l'attendre devant ceux-ci, ne voulant pas déranger sa prof outre mesure mais celle-ci l'invita à entrer comme s'il s'agissait là d'une évidence. Elle était si détendue et chaleureuse que la jeune fille ne songea pas un instant à refuser.

Et puis...il fallait bien l'avouer, elle s'était toujours demandé à quoi ressemblait les appartements des profs. Ils avaient chacun les leurs bien sûr, mais de ce qu'elle en savait, ils n'avaient pas tendance à y inviter les élèves. Elle pouvait aisément le comprendre d'ailleurs, c'était à peu près le seul lieu ici où ils étaient sûrs d'être tranquille. Cela la toucha d'autant plus d'être invitée chez le professeur Hoover. Cette femme était vraiment la gentillesse incarnée.

Lily entra d'un pas hésitant chez l'enseignante. C'était un petit intérieur mais assez cosy. Le style du canapé lui rappelait assez les fauteuils de la tour des Gryffondors. Sur tout un pan de mur, il y avait une bibliothèque, assez conséquente pour la pièce, vers laquelle se dirigea immédiatement le professeur Hoover. C'est alors que Lily entendit un petit miaulement. Elle tourna la tête vers le canapé pour y découvrir une petite boule de poils quémandant leur attention.

- Ooooh il est trop mignon ! S'extasia la jeune fille en venant caresser le petit chat. Comment s'appelle-t-il ?

Celui-ci semblait des plus câlins puisqu'il bougeait la tête en permanence, à la rencontre de la main de Lily. Il était tellement doux ! Elle aussi elle voulait un chat !

- Je ne sais pas si vous en avez le temps ou l’envie, mais souhaitez-vous un thé Miss ? 


Oh après tout pourquoi pas ! Ce n'est pas comme si elle était pressée ! La seule chose qu'elle craignait c'était de déranger la jeune femme. Mais bon, si elle lui proposait c'est bien qu'elle le voulait. Ben oui, elle était prof quand même ! Si elle ne voulait pas voir ses élèves, elle était bien du genre à le faire comprendre même si elle était très gentille.
Lily lui fit un grand sourire.

- Avec grand plaisir professeur.

La petite boule de poile s'amusait encore sous ses doigts, Lily pouvait difficilement en détacher ses yeux. Elle le fit toutefois lorsque l'enseignante posa quelques ouvrages sur la table avec lesquels elle lui conseillait de commencer.

- Merci beaucoup madame.
Dit-elle le plus sincèrement possible en prenant place sur le canapé alors que des tasses arrivaient sur la table accompagnées d'une assiette de petits gâteaux.

Sur le signe de son professeur de se servir, Lily ne se fit pas prier. Les gâteaux étaient son pêché mignon. Elle avait toujours préféré le sucré au salé, depuis qu'elle était toute petite.
Ces gâteaux sont vraiment délicieux ! S'extasia la Gryffondor en en prenant un deuxième.
Entre le chat et les gâteaux, Lily se sentait bien. Sans compter sur sa charmante prof à qui elle adressa un nouveau sourire.

COSMIC SHEEP.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PERSONNEL
Le travail est l'aliment des âmes nobles.

PERSONNELLe travail est l'aliment des âmes nobles.
| HIBOUX POSTÉS : 217
| AVATARS / CRÉDITS : Simone Simons
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un gouffre, sans fond, sombre...
| PATRONUS : Un ocelot
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Vous avez une minute ? (Professeur Hoover) Mar 22 Nov - 0:49

Certains trouvaient qu’être professeur était un travail assez tranquille finalement. On restait toujours dans ce château qui permettait d’avoir toujours un toit sur la tête et des assiettes bien remplies. Les horaires pouvaient être assez gérables, surtout qu’il y avait toutes ces vacances scolaires. Oui, c’est vrai qu’il y avait des emplois plus difficiles. Mais il ne fallait pas oublier qu’être professeur de Poudlard, c’était aussi vivre avec des centaines d’élèves qui étaient un peu partout autour de d’eux. Ils vivaient réellement avec eux, à part peut-être pour dormir. Mais autrement ils prenaient leurs repas ensembles, évoluaient dans les mêmes espaces, travaillaient ensemble (chacun dans son rôle mais tout de même). C’était tout de même quelque chose d’assez pesant en soi parfois. Mais ce n’était pas tout. Tous ces cours, il fallait les préparer, corriger les copies, et préparer d’éventuelles activités extérieures pour ces adolescents. Les professeurs veillaient sur eux et prenaient soin d’eux. Ils avaient une partie de leur éducation entre les mains même. De lourdes responsabilités. Mais Soyle le vivait bien. Et avec tout cela, elle trouvait du temps à leur consacrer de façon plus individuelle. Elle aimait passer un peu de temps avec eux lorsqu’ils en avaient envie. C’était son côté un peu maternel. Un côté qu’ils étaient nombreux à apprécier.

Parmi ces petites têtes blondes, il fallait pourtant distinguer deux types d’élèves et donc deux réactions distinctes avec Soyle. Il y avait ceux qui ne lui adressaient pas la parole et qui se trouvaient généralement bien loin de son cours. Et puis ceux qui l’appréciaient ne serait-ce qu’un peu et qui l’écoutaient un peu. Dans cette même catégorie, il y avait encore deux types de personnes. Celles qui se contentaient de venir en cours ramasser les points et repartaient aussitôt. Et ceux qui étaient un peu plus curieux et venaient parfois vers elle pour divers raisons. Il arrivait même qu’elle en voit pour des raisons personnelles.

Dans le cas de la jeune Lily Evans, c’était une question de curiosité en fait. Elle était en demande de tout savoir, ou en tout cas le plus possible. C’était très encourageant pour Soyle aussi en fait. Cela prouvait qu’au moins elle réussissait à en intéressait certains. Et mieux encore, qu’ils en redemandaient. Alors c'était tout naturellement qu’elle lui avait proposé des livres de sa propre bibliothèque. Une telle demande se devait d’être honorée et comme la bibliothèque de l’école ne les avait pas, et bien autant lui prêter les siens. Elle n’en avait pas besoin dans l’immédiat de toute façon. Alors elle l’avait amenée jusqu’à ce coin un peu privé qu’elle ouvrait pourtant assez facilement. Elle pouvait y être tranquille et seule, mais ce n’était pas utile de réserver cet endroit à ce genre de choses.

- Ooooh il est trop mignon ! Comment s'appelle-t-il ?

Alors qu’elle avait le nez dans ses livres, Soyle se retourna avant de sourire en voyant Lily s’intéresser à Isis. Une minette très affectueuse qui semblait également s’intéresser à la jeune fille. Elle avait besoin d’attention et d’affection, presque tout le temps. Les caresses de Lily semblaient faire l’affaire d’ailleurs. Adorable créature qui faisait toujours fondre sa maîtresse.

- Oui, c'est vrai, elle a encore des airs de chaton. C'est Isis. Vous pouvez y aller, elle adore qu’on s’occupe d’elle.

Poursuivant sa fouille, elle n’était pas inquiète pour sa boule de poil. En général elle lui faisait confiance pour savoir vers qui aller ou non. Et pour le peu qu’elle avait vu, Isis n’était pas du tout inquiète vis-à-vis de la jeune Evans. Elle avait même plutôt l’air en demande, allant frotter sa tête contre la main de la jeune rousse. Soyle avait ensuite proposé à sa jeune élève un petit thé. Rien de bien méchant, juste un petit thé et quelques gâteaux. Soyle n’avait pas d’idée précise en tête et n’attendait absolument rien d’elle. C’était juste parce qu’elle-même pensait se faire un thé et que sa jeune élève était là alors pourquoi pas. La belle n’était pas du genre à garder tout ça pour elle, elle partageait facilement. C’était plutôt naturel pour elle une telle proposition.

- Avec grand plaisir professeur.

Bien, alors deux tasses de thé et une assiette de gâteaux. C’était assez rapide en fait. Juste le temps de finir de rassembler une première lecture pour sa jeune élève. Elle lui signala que cela suffirait pour cette fois, l’obligeant à détacher ses yeux du félin norvégien. C’était déjà le grand amour entre elles visiblement. Il fallait que la jeune Evans s’attende à avoir de la visite dans les couloirs. Isis avait une très bonne mémoire et allait souvent en quête d’affection ou de jeux quand sa maîtresse était trop occupée pour lui donner elle-même.

- Merci beaucoup madame.

Ce n’était pas grand-chose, quelques livres et une tasse de thé. Mais visiblement, tout comme elle, la jeune Lily semblait avoir des plaisirs assez simples. Tant mieux pour elle, Soyle en était plutôt contente pour elle-même. Lily avait l’air d’apprécier la pâtisserie en tout cas. Elle ne se fit pas prier pour y goûter et y retourna avec plaisir.

- Ces gâteaux sont vraiment délicieux !

Effectivement, il était assez visible que la jeune fille appréciait. Avec son grand sourire elle avait l’air plutôt bien. Tant mieux, il n’y avait aucune raison pour le contraire. Soyle était plutôt gentille en règle général, cela se sentait. C’était presque inscrit sur son front à force.

- Merci, n’hésitez pas, moins j’en mange mieux ça sera pour moi.

Elle plaisantait bien entendu mais la pâtisserie pour elle c’était un bon moyen de se détendre alors elle en faisait assez souvent. S’asseyant dans un fauteuil en face de son élève, Soyle fit le service du thé, veillant à faire une infusion parfaite de ce thé assez délicat pour qu’elle fasse attention de ne pas le gâcher. A force, elle était devenue un peu experte en la matière. Et elle avait ses adresses, de très bonnes adresses. Après avoir posé sa tasse devant Lily, la belle se posa un peu mieux, dans un soupir de soulagement qui restait assez discret mais tout de même présent. Jetant un regard à la pendule, elle se dit que finalement elle pouvait bien arrêter sa journée maintenant. Après tout, elle s’était levée tôt et avait un peu enchainé. C’était bien agréable de se poser un peu comme ça. Et elle n’était pas du tout dérangée par la présence de Lily. Prenant une première gorgé de thé, elle répondit au sourire de son élèves tout en prenant un certain plaisir à se détendre dans son fauteuil. Oui, définitivement, c’était pas mal d’en rester là pour aujourd’hui.

- Vous êtes d’origine moldue, c’est ça ? C’est pour cette raison que vous êtes si curieuse d’en savoir plus sur le point de vue sorcier ?

Oh elle ne la jugeait pas du tout. Soyle serait très mal placée pour le faire. Elle voulait simplement en connaître un peu plus sur ses motivations. Elle était son professeur alors elle se demandait forcément ce qui pouvait lui donner envie de lire ces livres sans que personne ne lui ait demandé de le faire. Et elle l’encouragerait forcément sur cette voie. Mais tout de même, une question la titillait. Elle ne serait peut-être pas très agréable à entendre mais Soyle était tout de même assez curieuse.

- Et avec les autres ? Comment réagissent-ils à vos origines ? Je ne cherche pas à vous embêter, et si c’est effectivement comme je le pense je suis même assez bien placée pour vous comprendre. C’est simplement que nous essayons de surveiller un peu ce genre de… comportements…

Cela pouvait faire un peu sérieux, mais il fallait bien faire ce genre de choses de temps à autres. Ensuite elle laisserait Lily tranquille. Mais il fallait au moins vérifier. Soyle y tenait, peut-être plus que d’autres. Elle avait de bonnes raisons. Elle-même savait que ce n’était pas simple tous les jours. Et encore, à l’époque où elle était étudiante, c’était peut-être moins violent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 161
| AVATARS / CRÉDITS : Rachel Hurd-Wood
| SANG : Née moldue


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Vous avez une minute ? (Professeur Hoover) Dim 18 Déc - 3:23






Lily Evans & Professeur Hoover


Rencontre entre rousses

LLily passait un excellent moment avec sa professeur. Un chat adorable, des gâteaux délicieux-qu'elle soupçonnait fortement d'avoir été fait maison- et des livres à portée de main ! C'était l'ambiance idéale.

- Isis... appela-elle le chat qui continuait de ronronner sous ses caresses, y prenant visiblement autant plaisir que la Gryffondor.

Les chats avaient quelque chose de relaxant. Le genre d'animaux que Lily aurait adoré avoir dans son entourage. Malheureusement, ses parents étaient plutôt contre le fait d'avoir des animaux de compagnie à la maison. Sous prétexte que cela demandait trop de responsabilités ! La jeune fille aurait très bien pu s'en occupper mais ils n'avaient pas voulu en démordre. Lily aurait pourtant adoré avoir un petit compagnon à emmener avec elle à Poudlard. Elle regardait avec une pointe de jalousie ceux de ses camarades mais heureusement pour elle, elle pouvait souvent gagatiser devant ceux de ses amis, partageurs.

Et puis Isis, si elle se souvenait bien, c'était le nom d'une déesse dans la mythologie égyptienne. Ça claquait, il y avait pas à dire ! Cette femme avait vraiment bon goût ! Qu'il s'agisse de son chat, de l'agencement de son appart ou de ses délicieux gâteaux ! Et son thé l'était tout autant. Cette prof savait vraiment y faire. Si seulement c'était elle qui faisait les cours de divination. Lily était certaine qu'ils auraient tout de suite été plus attrayants.

Lorsque sa prof lui proposa de se reservir, la jeune fille ne se fit pas prier ! Par contre elle ne comprenait pas trop pourquoi cette dernière sous-entendait qu'elle-même ne devait pas trop en prendre. Sa silhouette était parfaite ! Elle ne risquait rien avec un ou deux petits gâteaux de rien du tout. En même temps la Gryffondor n'avait jamais vraiment saisi ces filles qui faisaient “attention à leur ligne”. Elle-même passait son temps à dévorer ce qui lui passait sous le nez et prenait à peine un gramme. Il faut dire qu'elle s'agitait pas mal, peut-être que cela jouait-il aussi. Quoi qu'il en soit la rouge et or ne s'en préoccupait pas !

Vous êtes d’origine moldue, c’est ça ? C’est pour cette raison que vous êtes si curieuse d’en savoir plus sur le point de vue sorcier ? 

Lily hocha la tête à sa question tout en mâchant à toute allure afin de pouvoir avaler et répondre. C'était un peu gênant en fait. Mais la délicieuse prof d'étude de moldus ne sembla pas s'en formaliser pour autant.
Lorsque la jeune fille put enfin articuler, elle s'empressa de répondre.

- Oui, je suis née moldue. Je trouvais ça assez intéressant de savoir ce que les sorciers apprenaient sur les moldus vu que j'ai grandi auprès d'eux. Et puis... à l'école j'ai cru comprendre que certains sorciers ne voyaient pas le monde moldu d'un bon oeil.

Lily eut une petite pensée pour les nouvelles fréquentations de Severus. Elle ne comprenait pas ce qu'il pouvait faire avec des gens comme Avery. Surtout que Sev' lui-même venait du monde moldu. Elle était bien placée pour le savoir puisqu'elle l'avait rencontré là-bas. Et puis, juger les gens en fonctions de leur origines...ça semblait tellement bête et réducteur ! Elle avait du mal à comprendre pourquoi ceux qui représentaient l'aristocratie sorcière semblaient avoir autant de problème avec le monde moldu.

...alors pour changer, c'est plutôt intéressant de découvrir des gens qui sont intéressés par les moldus, voire passionné. Et puis...je pense que ce cours peut permettre d'élargir ses points de vue...

Pour sa part, Lily désirait aussi mieux comprendre les moldus. Oui, cela semblait étrange étant donné qu'elle avait grandi auprès d'eux et que par bien des aspects, elle semblait être l'une d'entre eux mais... en fait, c'était le côté racisme qu'elle cherchait à comprendre. Bien sûr, il y avait des sorciers pour mépriser les moldus mais il existait aussi le problème inverse. Lily en faisait les frais chaque fois qu'elle rentrait dans sa famille. Sa propre soeur, avec qui elle avait grandi, joué et tant d'autres choses ! Sa propre soeur la haissait pour son côté sorcière et Lily avait beaucoup de mal à le vivre. D'une certaine façon, elle espérait pouvoir trouver des solutions pour faire machine arrière et que tout redevienne pareille entre Tunie et elle. Ces livres étaient toujours un commencement.

Le professeur Hoover semblait elle aussi bien au courant des “discriminations” envers les nés-moldus puisqu'elle s'enquit de sa propre situation.

- Eh bien...bien sûr qu'il y a des “comportements” particuliers...commença la jeune fille tout en reprenant ses mots. Vous ne m'embêter pas du tout professeur, la rassura-t-elle d'un sourire. C'est simplement que... C'était délicat. Elle ne pouvait pas citer de noms tout de même. ...je ne sais pas trop. C'est vrai que cela arrive parfois. Moi, ce n'est pas trop fréquent. Et puis, lorsqu'il y a mes amis dans les parages en général, ça dissuade ces personnes-là.

COSMIC SHEEP.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PERSONNEL
Le travail est l'aliment des âmes nobles.

PERSONNELLe travail est l'aliment des âmes nobles.
| HIBOUX POSTÉS : 217
| AVATARS / CRÉDITS : Simone Simons
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un gouffre, sans fond, sombre...
| PATRONUS : Un ocelot
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Vous avez une minute ? (Professeur Hoover) Mar 27 Déc - 18:52

En tant que professeur, Soyle était plutôt du genre que l’on apprécie ou alors que l’on ne supporte. Il n’y avait pas tellement plus de manières de réagir face à elle. Soit on adhérait totalement à sa façon de faire et d’être, soit on la trouvait insupportable et on préférait l’éviter. Mais en tout cas il était difficile de réellement la trouver injuste ou méchante. C’était autre chose qui la rendait si peu agréable pour certains. Elle était trop… comment dire… un peu trop optimiste et heureuse, trop souvent, trop visiblement, et pour certains c’était insupportable. Mais pour d’autres, c’était un rayon de soleil dans leur existence, une bouffé d’oxygène dans leur quotidien.  Et je ne parle pas ici seulement des élèves, mais de toute personne qui savait l’apprécier un minimum. Soyle n’était pas difficile, mais elle avait besoin de contact avec les autres. Ses amis venaient d’un peu partout, étaient de tous âges, et elle ferait tout pour eux, quoi qu’il arrive. Imaginez un peu si elle avait eu une famille, il faudrait alors presque les plaindre lorsqu’ils seraient face à tant de bonne volonté et de bonne humeur. A la longue cela serait peut-être lassant. Ou alors peut-être serait-elle très différente avec eux au final. Impossible à dire, elle était seule à ce niveau. Elle le vivait bien pourtant. Elle savait apprécier le peu qu’on lui laissait.

Il semblerait que c’était également le cas de la jeune Evans. Son sourire n’avait pas quitté son visage depuis qu’elle était venu chercher son professeur. Il était encore plus radieux face à la boule de poils blancs qui ronronnait de satisfaction à chaque passage de sa main, et plus encore si c’était possible face aux gâteaux. Il semblerait qu’au final elles se ressemblent assez. Cela devait être une raison pour laquelle Lily appréciait ce professeur haut en couleurs. Soyle était particulière, mais Lily ne semblait pas non plus des plus communes. Elle l’aimait bien, c’était une jeune fille active, pas du genre à se prendre  la tête pour des détails. Une grande curieuse aussi visiblement. A son âge Soyle était bien plus réservée et calme en tout cas. Elle se fondait parfaitement dans le décors de sa maison bleue. Le nez dans ses livres, ce n’était que plus tard qu’elle avait gagné en vivacité. Lily n’était pourtant définitivement pas si différente d’elle. Ou en tout cas de celle qu’elle était aujourd’hui. Ce qui devait faciliter cette détente qu’elles avaient toutes les deux actuellement. Soyle ne cherchait pas à s’en faire une amie, elle était simplement curieuse et généreuse en gâteaux… Des pâtisseries que la jeune fille semblait apprécier d’ailleurs ! Ce qui faisait toujours plaisir à son professeur. Après tout, c’était elle qui les avait fait, voir qu’ils étaient assez bons pour Lily était toujours assez gratifiant.

Lily avait donc des origines moldues comme elle. Peut-être pas exactement comme elle mais elle lui confirmait déjà avoir une attache dans leur monde. Pour Soyle, les origines des autres n’avaient jamais été un problème. Mais ce n’était clairement pas le cas de tout le monde. Et elle savait très bien que certains camarades de la petite rouge devaient s’en servir comme d’une insulte. On le faisait déjà de son temps. Et même adulte cela pouvait parfois continuer. Une mentalité qu’elle déplorait et lui donnait toujours plus envie de poursuivre ce travail qu’elle avait commencé avec ses élèves.

-Oui, je suis née moldue. Je trouvais ça assez intéressant de savoir ce que les sorciers apprenaient sur les moldus vu que j'ai grandi auprès d'eux. Et puis... à l'école j'ai cru comprendre que certains sorciers ne voyaient pas le monde moldu d'un bon oeil.


Ses deux parents étaient donc moldus. Ce qui était pire aux yeux de certains. Soyle elle s’en fichait bien, pour elle Lily était une étudiante comme les autres. Mais la jeune fille avait très bien compris où voulait en venir son professeur. Il y avait des gens pour trouver leurs origines douteuses et même honteuses. Combien de fois avait-elle entendu que sa mère avait été une vraie catin d’avoir eu une enfant avec un moldu ? Combien de fois avait-on certainement dit à Lily qu’elle était une erreur d’avoir été doté de capacités magiques avec un tel sang ? Soyle espérait sincèrement pour elle qu’elle n’avait jamais eu droit à de tels propos. Mais rien n’était moins sûr. Après tout, à cet âge, plus on tapait fort, plus on était apprécié par ceux qui pensaient comme vous. Elle hocha la tête un peu tristement. Que dire de plus à cette jeune fille aussi pleine de bonne volonté qu’elle. Lily avait encore quelque chose d’innocent, de naïf dans le regard. Adorable, mais combien de temps encore ?

-...alors pour changer, c'est plutôt intéressant de découvrir des gens qui sont intéressés par les moldus, voire passionné. Et puis...je pense que ce cours peut permettre d'élargir ses points de vue...

Elle avait parfaitement saisi son but. Soyle voulait toucher ces étudiants courageux qui passaient une tête dans son cours. Courageux car ils étaient d’office catégorisés par certains autres qui la fuyaient comme la dragoncelle. Dommage pour eux, c’était tout ce qu’elle pouvait ajouter à cela. Mais dans un sourire tout de même assez satisfait elle répondait à sa jeune étudiante.

- C’est un peu ce que j’espère aussi. Disons que j’essaye de créer cette ouverture, pour qu’au moins quelques courageux s’y engouffrent et comprennent à quel point cette différence est en réalité infime.

Pour elle, cela renvoyait à tellement de choses désolantes. Mais elle n’était pas là pour les engager dans un débat politique houleux. Elle devait leur faire découvrir une culture que certains avaient déjà approché ou même plus comme Lily. Mais on ne lui demandait rien de plus. Et pourtant elle aurait aimé faire tellement plus. On ne lui demandait pas, ce n’était pas son rôle.

-Eh bien...bien sûr qu'il y a des “comportements” particuliers... Vous ne m'embêter pas du tout professeur. C'est simplement que... C'était délicat...je ne sais pas trop. C'est vrai que cela arrive parfois. Moi, ce n'est pas trop fréquent. Et puis, lorsqu'il y a mes amis dans les parages en général, ça dissuade ces personnes-là.

Les amis dans ce genre de situations, il était certain que cela sauvait pas mal de choses. Mais dans l’idéal bien entendu elle ne devrait pas en avoir besoin. Personne, jamais, pas pour ça. Soyle fronça légèrement les sourcils en regardant sa tasse. Cela l’embêtait toujours. Mais ils ne pouvaient pas suivre tout le temps chaque élèves qui avait une ascendance moldue pour être sûrs que personne ne s’en prendrait à eux. Pourtant à ce niveau c’était presque ce qu’il fallait faire. Après un soupir un peu contrarié elle avait de nouveau détendu son visage avant de relever les yeux vers Lily.

-Je vois oui… C’est bien entendu assez important dans ce cas les amis, mais j’espère que vous savez que vous pouvez compter sur vos enseignants en cas de problème. Nous ne pouvons malheureusement pas être assez présents pour surveiller de plus près ce genre de situations qui m’agacent pourtant assez grandement mais nous sommes finalement assez peu nombreux face au nombre d’étudiants. J’ai pourtant l’espoir qu’un jour la situation changera et que nous serons plus tranquilles…

Nous, nous tous, tous ceux qui portaient dans leur sang une part sans magie. Une part qui, pour Soyle, le rendait plus fort encore par leur ouverture. Mais ce n’était que son avis, qui ne valait pas grand-chose face à certains.

-Enfin, je ne compte pas vous ennuyer plus longtemps avec ça, ce genre de débat à tendance à tirer vers le bas. Je peux néanmoins vous comprendre et savoir que ce n’est pas si simple. Mon père était moldu, et j’ai également eu droit à d’adorables remarques en mon temps. Ça passe un peu avec le temps… ou alors c’est peut-être moi qui y fait moins attention, je ne sais pas.


A force elle arrivait à en plaisanter, juste dans certains cas bien entendu, elle cherchait à faire remonter un peu cette ambiance qui était devenue si pesante autour d’elles. Au départ elle pensait simplement lui offrir une tasse de thé. Mais c’était plus fort qu’elle, il avait fallu qu’elle lui demande… Un grand sourire éclaira son visage en voyant Isis maintenant couchée sur le dos près de Lily, donnant l’impression d’être liquide tant elle était détendue. Après un léger rire sans quitter l’animal des yeux, Soyle repris une gorgé de thé avant de reprendre.

-Ma pauvre Isis, tu es encore bien malheureuse…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 161
| AVATARS / CRÉDITS : Rachel Hurd-Wood
| SANG : Née moldue


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Vous avez une minute ? (Professeur Hoover) Sam 25 Fév - 19:20






Lily Evans & Professeur Hoover


Rencontre entre rousses


- C’est un peu ce que j’espère aussi. Disons que j’essaye de créer cette ouverture, pour qu’au moins quelques courageux s’y engouffrent et comprennent à quel point cette différence est en réalité infime


Lily ne se considérait pas particulièrement courageuse. Sutour dans le fait d'assister à un cours. On ne pouvait pas vraiment considérer un choix de matière comme décisif dans une vie. Mais elle saisissait que la prof parlait sans doute de sorciers venant d'un milieu moins “propice” au partage des idées moldues. D'ailleurs, si elle avait bonne mémoire il n'y avait quasiment pas de Serpentard dans sa classe. Mis à part, Rozen en fait, elle n'en voyait pas d'autre. Il était particulier d'ailleurs fallait bien le dire. Il semblait la mépriser à cause de son statut de “née-moldue” mais il participait tout de même à des cours sur les moldus. Et il n'était pas le plus nul de la classe, bien au contraire ! Lily ne savait pas vraiment que penser du Serpentard.

La jeune fille hocha la tête en signe d'assentiment avant de boire une nouvelle gorgée de thé. Voilà que la prof lui demandait comment les autres élèves réagissaient à ses origines. Plutôt bien. Depuis son arrivée à Poudlard, les gens s'étaient montrés plutôt respectueux si ce n'est quelques Sang Pur. Après, ce n'étaient pas ses origines qui la définissait donc elle s'était fait des amis qui l'appréciait pour elle et ce qu'elle était.

- Ne vous en faites pas professeur. Je sais que je pourrais compter sur vous en cas de besoin. D'ailleurs sinon je ne serais pas ici maintenant, la rassura la rousse d'un petit sourire. Reconnaissant.

Lily adorait Poudlard. C'était devenu sa maison avec le temps et elle s'y sentait aussi bien que dans sa petite ville minière du Nord de l'Angleterre. Mais malgré la magie et les amis et tout ça...cela restait une école. Elle grandissait loin des siens. Loin du regard bienveillant de sa mère. Parfois, elle aurait aimé se blottir contre elle après une dure journée de classe. Mais ce n'était pas pour autant qu'elle n'était pas heureuse !
La nostalgie venait avec la fatigue et le découragement. Autant dire que cela n'arrivait pas trop souvent. Lily était contente de savoir qu'il y avait des personnes gentilles que le professeur Hoover. Elle se sentait plus rassurée quant à d'éventuelles baisses de moral.

Et puis même s'il y a quelques débordements de temps à autre, si on fait une moyenne, il y a tout de même plus d'élèves sans histoire que d'élèves à problème dans ce château.

La jeune fille se sentait en confiance avec la jeune femme, il semblait que rien ne pourrait arriver sous son regard bienveillant.
Ainsi, elle aussi avait un parent moldu. Il faut dire que Lily s'en doutait vu la matière qu'elle avait choisi d'enseigner. Il s'agissait souvent de professeurs qui savaient de quoi ils parlaient. Lorsqu'elle lui dit qu'en son temps elle avait elle aussi eu droit à des remarques, Lily ne put s'empêcher de se demander dans un murmure :

- Y a-t-il donc toujours eu une telle importance donnée au sang dans la communauté magique ?

Pour elle cela semblait étrange. Les sorciers pouvaient se vanter d'être en avance par rapport aux moldus dans bien des domaines mais ils restaient aussi primitifs lorsqu'il s'agissait de juger son voisin par rapport à ses différences.

Lily se remit à caresser machinalement le petit chat à ses côtés. En les observant, la prof sourit. Lily jeta un regard à la petite boule de poil et fondit elle aussi.

- Elle est tellement mignonne ! Je n'ai pas le droit d'avoir d'animal de compagnie, mais si je pouvais en avoir un ce serait sûrement un petit chat ! J'ai même entendu dire qu'ils influençaient positivement le moral des gens. Et j'en aurais une tout comme elle !ajouta-t-elle en riant.

Et Lily caressa la petite Isis de plus belle ! Ce chat était trop choupi tout de même !
Un jour peut-être elle pourrait avoir son propre animal de compagnie. En attendant, elle “empruntait” ceux de ses amis.

- Vous aviez un animal lorsque vous étiez élève à Poudlard, madame ?
demanda Lily, avec sa curiosité habituelle.

COSMIC SHEEP.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vous avez une minute ? (Professeur Hoover)

Revenir en haut Aller en bas

Vous avez une minute ? (Professeur Hoover)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Vous avez une minute ? (Professeur Hoover)
» Georges Saati, vous avez raison mais ...
» [Inutile] Qu'est ce que vous avez fait hier ?
» Si vous avez du temps à perdre :)
» Vous avez dit couleurs primaires ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Les oubliettes
 :: 
Les souvenirs de Poudlard
-