GRYFFONDOR : 160 pts | POUFSOUFFLE : 10 pts | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt
Le calendrier de l'avent fait son grand retour à Poudlard ! Il débutera le 1e décembre et se terminera le 25. Toutes les explications ICI !
Une sortie à Pré-au-Lard a été organisée afin de vous permettre d'effectuer vos achats de Noël. Le sujet est juste ici ! Tout post vous rapportera 2 dragées.

Partagez|

Pattyssa • Petite balade en Ecosse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar



COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 312
| AVATARS / CRÉDITS : Johanna Braddy by idk
| SANG : D'un rouge bordeaux d'une pureté française parfaite


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Ares se vidant de son sang sur le sol, le corps brisé, mort
| PATRONUS : Un tigre blanc, magnifique et dangereusement mortel. Un peu comme son mari en fait.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Pattyssa • Petite balade en Ecosse Sam 3 Déc - 21:24


Petite balade en Ecosse
- Ares ? Pas de réponse. Tu soupires. Ares ! Je sors chéri, si tu me cherches je serais à Galloway ! T'entends vaguement une réponse qui te fais lever les yeux au ciel et sourire en même temps. C'est bien ton mari ça, toujours aussi communicatif. Tu attrapes ta baguette et tu transplane jusqu'au Manoir Familial de vacances dans le Comté de Galloway en Ecosse. Ce Manoir appartient à tes parents, ils y vont presque tous les week-end et les vacances. Depuis que vous êtes adultes, tes frères et toi y allés moins souvent mais tu y vas plus régulièrement qu'eux parce que tu y as ton cheval. Tes parents vous ont appris à monter quand vous étiez petits et chacun d'entre vous avez son cheval. Tu adorais le tient et tu venais souvent le voir. Aujourd'hui, tu avais invité Patty à venir faire une balade avec toi. Patty et toi ça remontait à Poudlard. Vous fréquentiez les mêmes cercles mais vous n'étiez pas forcément très amies. Comme ta chouette et sa souris, ce n'était pas le grand amour. Aujourd'hui que vous étiez toutes deux adultes, ça allait mieux. Le bonheur avec Patty, c'est que, comme toi, elle ne ressentait pas le besoin de combler à tout prix le silence. Vous pouviez ne pas parler pendant des heures, simplement profiter de ne pas être seul sans parler de chiffons, de nouvelles modes et des beaux hommes qui vous rappelez sans cesse que vous étiez mariées. Tout ce que tu détestais avec Fluvia Travers et qu'aujourd'hui, tu adorais chez Patty. Et du coup vous vous compreniez sans même parler. Donc en apprenant qu'elle savait monter à cheval, tu lui avais proposé une balade. Elle devait te retrouver ici dans ... Tout en y réfléchissant tu entendis un pop ! caractéristique. Tu offris un bref sourire à Patty. - Bonjour. Tu vas bien ? Bon ce n'est pas que tu n'aimais pas converser que tu devais être mal polie aussi. Tes parents t'avais mieux élevée que ça. Tout en parlant, vous vous rendîmes dans les grandes écuries jouxtant le Manoir. - Voilà. Tu peux prendre le cheval que tu veux mais je te déconseille Dashkan qui ne se laisse monter que par mon père ou moi. Calabria est plutôt douce mais elle est rapide. Achille est comme mon frère Jax, brusque et fougueux. Atlas est le meilleur en saut mais il est moins rapide. Dolce est la plus endurante mais la plus taciturne aussi. Tu lui montres la porte au fond. La sellerie. Tout est répertorié par animal. Tu veux t'en charger ou je demande à un elfe de le faire pour toi ? Tu ne portes aucun jugement, c'est chacun qui voit. Ton père t'a appris à seller ton cheval et tu aimes bien le faire, ça créé un lien entre ton animal et toi de t'en occuper. Mais ta mère elle, préfère que tout soit prêt quand elle arrive. Tu la laisses faire, te dirigeant vers le boxe de Mistral, ton propre cheval. L'étalon noir corbeau hennit doucement en te voyant arriver et tu flattes son encolure avec douceur. - Salut mon beau. On va se faire une balade ? Tu lui offres une pomme pour te faire pardonner de ne pas être venue depuis un moment puis tu l'apprête. Un peu plus tard vous êtes prêtes à partir en balade. Sur le dos de Mistral, tu jettes un oeil à Patty. - Tu connaît le coin ? Tu préfères quoi, plutôt côté plage et falaises ou plutôt côté landes ? tu t'enquiert en la laissant choisir. Après tout, elle est l'invitée.   
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 55
| AVATARS / CRÉDITS : Patti Smith
| SANG : Sang-Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père mort
| PATRONUS : Pie
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Pattyssa • Petite balade en Ecosse Lun 5 Déc - 1:56

Lyssa ∞ Patty

La petite souris blanche était en train de trifouiller dans un sac quand Patty arrangeait sa tenue. D’ordinaire elle ne prêtait pas beaucoup d’attention à son apparence mais sachant ce qu’elle allait faire il lui fallait choisir le bon accoutrement. Elle opta pour un pantalon serré et ses longues bottes. Dans le miroir ses cheveux noirs qui lui descendaient jusqu’au cou lui donnaient une apparence de malpropre et ses joues creuses n’arrangeaient pas le tout. Elle finit par abandonner le domptage de sa tignasse et enfila son long manteau noir qui ne la quittait jamais. Cela faisait un petit moment qu’elle n’avait pas vu Lyssa et elle avait été heureuse de recevoir un hibou quelques jours avant lui proposant une balade à cheval. La plupart du temps elle allait à sa rencontre pour se fournir en poisons et autres potions, mais il lui arrivait de prendre de ses nouvelles de temps en temps. C’était toujours de bon cœur qu’elle se rendait chez elle. De plus, cela lui permettait de changer d’air et d’échapper à la ville.
L’arrachant à ses pensées, Mice se mit à grimper le long de sa poche pour lui faire comprendre qu’il était temps de partir. Patty sortie sa longue baguette et visualisa le manoir familial de Lyssa. En une fraction de seconde elle était arrivée, Lyssa était pile à l’heure. Elle lui offrit un sourire – Bonjour, tu vas bien ? Mice sortit de la poche en guise de bonjour et vint se placer sur l’épaule de Patty. – Bonjour, oui ça va. Mice était pressé de venir apparemment. Comme habituellement les paroles de cordialités ne duraient pas beaucoup et Patty se sentie soulagée de constater que leur relation n'avait pas changée. Elle n'avait pas besoin de jouer les actrices comme elle le faisait devant beaucoup de personnes. Elles arrivèrent enfin aux écuries. L'endroit était grand, assez pour accueillir un nombre suffisant de chevaux, Patty pensa qu'elle se trouvait bien dans une famille de sang-pur ce qui lui arracha un léger sourire. De toutes les montures que Lyssa lui proposa elle opta pour Calabria, une jument calme mais rapide. Patty aimait la vitesse et puisqu'elle n'était pas particulièrement agile en balais, l'équitation lui donnait une autre opportunité de filer à toute allure. Elle s'approcha de la jument en lui présentant sa main pour qu'elle puisse la sentir. Elle caressa ensuite la liste blanche qui lui parcourait la tête et se retourna vers Lyssa. – Je vais la seller moi-même, cela ne me dérange pas. Merci. Quand Patty entra dans la sellerie l'odeur du cuir et du matériel lui décocha un petit sourire mélancolique. Et presque aussitôt Mice sauta de son épaule et alla jouer dans les brosses, vacant à ses occupations.
Tu connaît le coin ? Tu préfères quoi, plutôt côté plage et falaises ou plutôt côté landes ? Une fois à cheval Patty prit quelques secondes à admirer l'étalon noir de Lyssa, sa robe profonde lui rappelait les fonds du lac noir de Poudlard. – Je ne viens pas souvent en Ecosse, j'aimerai bien voir la mer. Je ne connais pas du tout ce coin ni les chemins alors je te suis. Les deux jeunes femmes se mirent en route et bientôt elle arrivèrent devant une étendue d'eau et de ciel. Le vent était tellement fort que Patty due plisser les yeux pour ne pas pleurer. Du haut de la falaise elle pouvait voir les vagues se fracasser sur les rochers. Quelques mouettes aventureuses s'approchaient de l'eau pour repérer les poissons assommés par les vagues mais l'écume les éclaboussait dans un nuage de gouttelettes arc-en-ciel. Patty eu envie de hurler devant cet infini mais elle se contenta de lever la tête et de prendre une grande bouffée d'air. Patty rapprocha sa jument de Lyssa, elle avait les joues rosées par le vent et ses longs cheveux blonds formaient une cascade déchaînée dans son dos. – Il y a une plage pas loin ou alors tu crois qu'on peu galoper sur le bord de la falaise ? Patty due presque crier pour lui parler et elle se demanda si c'était dangereux d'être prêt du bord ou si les chevaux avaient l'habitude. Une chose était sûr, elle avait envie de galoper et elle avait une totale confiance en Lyssa.
 
code by Silver Lungs


▬ Dragées:
 


Dernière édition par Patty Mapplethorpe le Mer 7 Déc - 11:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 312
| AVATARS / CRÉDITS : Johanna Braddy by idk
| SANG : D'un rouge bordeaux d'une pureté française parfaite


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Ares se vidant de son sang sur le sol, le corps brisé, mort
| PATRONUS : Un tigre blanc, magnifique et dangereusement mortel. Un peu comme son mari en fait.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Pattyssa • Petite balade en Ecosse Lun 5 Déc - 14:36


Petite balade en Ecosse
Tu avais envie de monter à cheval mais personne pour monter avec toi. Ares était occupé aujourd'hui, tes parents étaient sur Londres, tes frères avaient leur vie. Tu aurais pu monter seule, ça t'arrives très souvent mais tu avais bien envie de compagnie aujourd'hui. Pour une fois que ça arrivait. Du coup tu avais invité Patty et tu savais parfaitement que la journée serait bonne parce que tu pouvais discuter de choses sympas sans forcément combler le silence en permanence. Elle arriva presque au même moment que toi devant le Manoir familial et tu l'accueille avec un sourire. Ah, sa p'tite souris est là aussi. Tu l'a toujours trouvée mimi à l'inverse de ta chouette. Merlin merci elle n'est pas là aujourd'hui et aucun de vos cheveux n'a peur des souris donc bon. Vous entrez et tu lui présentes les chevaux sauf un, Mars, un magnifique étalon mais très caractériel. C'est le cheval de ton mari et il n'y a que lui qui peut le monter. Même toi tu évites de l'approcher. Tu selle Mistral qui piétine de joie et d'impatience de sortir galoper et tu grimpes sur son dos avec grâce tout en flattant son encolure. Tu adores ton cheval, il est sublime avec sa couleur d'un noir corbeau si profond qu'on verrait presque des reflets bleutés à la lumière et ses airs d'étalon de Dieu de la Guerre. - Bon choix, tu lances à Patty en voyant qu'elle a prit Calabria. C'est une belle jument et elle est géniale à monter. Tu demandes à Patty si elle connaît le coin et ce qu'elle préfère, Landes ou Falaises. Toi tu as toujours eu une préférence pour les falaises, voir la mer déchaînée en galopant à ses côtés, le vent dans les cheveux, la liberté absolue. - Va pour les falaises alors ! tu réponds en souriant quand Patty te dit qu'elle aimerait bien voir la mer. Et tu lances Mistral vers les falaises suivit de Calabria et Patty. Tu aurais envie de hurler de plaisir, ivre de vie et de liberté, avec cette impression de voler que te procures le galop. Tu ralentis au bord des falaises. En dessus, la mer est agitée, elle est d'un gris bleu pénétrant et le vent souffle si fort que vous devez crier pour vous entendre. Tes cheveux volent dans tous les sens, s'emmêlent mais tu t'en fiches. Tes joues sont rougies. Ton regard pétillant. - Il y a une plage pas loin ou alors tu crois qu'on peu galoper sur le bord de la falaise ? te cries Patty. Tu lèves deux doigts pour lui faire comprendre qu'il y a les deux. - Suis moi ! tu réponds à ton tour en criant un peu. Et suivant les falaises tu lances Mistral au grand galop, lâchant la bride pour qu'il puisse prendre sa vitesse favorite. Ton cheval adore galoper, un peu sauvage sur les bords comme toi, il est très rapide. Calabria aussi, elle le suit de près. C'est la seule à pouvoir tenir la distance avec lui. Peut-être que Mars aussi tient vous n'avez jamais vraiment vérifié avec Ares. Vous galopez un moment sur les falaises avant qu'elles ne descendent en pente douce jusqu'à la plage. Tu ralentis un peu le mouvement. Le vent est moins fort ici vous vous entendez mieux. - Ca fait du bien ! Ca faisait longtemps que je n'avais pas galopé comme ça ! Et tu offres à Patty un de tes rares mais si lumineux sourires. Vos chevaux reprennent un peu leur souffle alors que vous arrivez sur la plage. L'Ecosse est géniale pour chevaucher. On a la place qu'on veut ici, tu commentes d'un air rêveur. En tout cas ici, vous l'avez la place. Probable que tes parents l'aient fait exprès. Ca fait longtemps que tu montes ? tu demandes comme ça. Pas que tu es un réel besoin de faire la conversation mais bon tu es un peu curieuse quand même. 
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 55
| AVATARS / CRÉDITS : Patti Smith
| SANG : Sang-Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père mort
| PATRONUS : Pie
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Pattyssa • Petite balade en Ecosse Ven 9 Déc - 18:20

Lyssa ∞ Patty

Le cheval de Patty sentait qu'elles allaient bientôt changer d'allure et Calabria se mit à piétiner sur place. "Suis-moi." lança Lyssa. Elle lança son cheval au galop, son allure pris très vite de la vitesse et en quelques secondes seulement il était déjà au grand galop. Patty fut surprise par cette soudaine prise de vitesse et Mice dans sa poche se mit à gigoter dans tous les sens. De peur qu'il ne tombe, Patty ferma sa poche d'une main. Sa jument ne voulant pas se faire distancer accéléra jusqu'à se mettre presque à la hauteur de l'étalon. Les membres noirs de Mistral se levaient hauts et lui donnaient une foulée puissante et musculeuse. Patty sentit l'euphorie lui monter au ventre, l'adrénaline de la vitesse l'enivrer. La vitesse et le vent la faisait pleurer et elle ne pouvait retenir un rire qu'elle contenait depuis bien longtemps. Libération totale elle lâcha les reines et laissa sa jument décider de tout. Elle ouvrit les bras devant l'étendue d'eau qui s'offrait à elle. Et ne pouvait que s'émerveiller de ce spectacle. Patty baissa les yeux pour regarder les antérieurs de sa jument elle était pied droit. Pour anticiper le léger virage à gauche qui arrivait, Patty, pour ne pas la déstabiliser à cette vitesse, changea de pied pour ne pas qu'elle glisse : Pied gauche. Elle se redressa légèrement dans sa selle dans la descente et bientôt Lyssa ralentit l'allure.
Elles arrivèrent enfin sur la plage. Plus à l'abri du vent, Patty avait les oreilles qui bourdonnaient et elle se tourna vers Lyssa qui lui offrit un grand sourire. Patty était si euphorique qu'elle le lui rendit. Phénomène rare, elle n'avait pas ressenti ça depuis plusieurs années. La dernière fois qu'elle avait rit et sourit de bon coeur c'était quand elle était toujours serveuse aux Trois Balais avec Thétis. "Ça fait du bien ! Ça faisait longtemps que je n'avais pas galopé comme ça !". Patty ne pouvait pas dire mieux. Elle ne répondit pas et se contenta acquiescer, le souffle toujours court. Elle flatta l'encolure transpirante de Calabria, ouvrit sa poche pour laisser Mice sortir sa petite tête et profiter du cadre. Lui non plus n'avait pas vu la mer depuis plusieurs années. L'écosse était en effet magnifique pensa Patty. Un cadre sauvage qui lui correspondait parfaitement. "Ça fait surtout du bien de changer d'air. Londres est assez étouffant parfois. Tu as beaucoup de chance de vivre en dehors.". Patty ne croisait que son mari car il travaillait au ministère mais elle n'avait aucune idée de si elle suivait son mari quelques fois à la capitale anglaise. Tout en avançant au pas sur la plage, les deux jeunes femmes échangèrent quelques mots : "Nous avions des chevaux au manoir familial. Je montais avec mon père, il m'a appris le dressage. Je passais beaucoup de temps avec mon cheval, c'était un frison. Mais quand je suis partie ma mère l'a vendu. Depuis je ne monte plus...". Patty serra les dents en évoquant de sa mère. Elle ne lui avait jamais pardonné. La haine l'envahis mais elle ne voulait pas gâcher le moment et essaya de chasser ses pensées sombres. "Tu montes bien toi, je suis impressionnée...". Avant que Patty ne puisse continuer sa phrase Mice s’agita dans la poche, cherchant à sortir à tout prix. Elle due le retenir et l’empêcher de s'enfuir. Il n'avait encore jamais fait ça et Patty sentait que cela n'était pas normal. Elle finit par l'enfermer de force en refermant le bouton de sa poche. C'était maintenant au tour de sa jument de s'agiter, Calabria piaffa, fit du sur place et finit par se cabrer. Patty due s'accrocher à son encolure pour ne pas tomber à la renverse. Légèrement affolée Patty tenta de la calmer mais elle comprit que c'était peine perdue. Elle ressentie un froid glacial lui parcourir le corps. Un frisson de mauvais augure se rependit de ses pieds jusqu'à la racine de ses cheveux et la figea sur place. C'était comme si l'euphorie du galop et le sourire de Lyssa n'avaient jamais existé, comme si elle n'allait plus jamais rire.
Patty connaissait cette sensation, et une avalanche de questions défila dans sa tête. Comment cela était-il possible ? Pourquoi ici ? Pourquoi maintenant ? Combien étaient-ils ? Elle ne pouvait plus tenir sa jument à présent et elle sauta de selle, laissant le cheval partir au galop en chemin inverse. Patty ne s'inquiétait pas pour elle, elle retrouverait très facilement le manoir et elle l'a préférait loin qu'ici.
Patty était désormais certaine de ce qu'il se passait. Le froid devint de plus en plus saisissant. "Des Détraqueurs." Elle dégaina sa baguette et attendit que les créatures apparaissent.

 
code by Silver Lungs


▬ Dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 312
| AVATARS / CRÉDITS : Johanna Braddy by idk
| SANG : D'un rouge bordeaux d'une pureté française parfaite


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Ares se vidant de son sang sur le sol, le corps brisé, mort
| PATRONUS : Un tigre blanc, magnifique et dangereusement mortel. Un peu comme son mari en fait.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Pattyssa • Petite balade en Ecosse Mar 13 Déc - 0:29


Petite balade en Ecosse
Ivre de liberté, de vitesse, de la sensation du vent qui fait voler tes cheveux blonds, ivre de cette sensation éternelle d'être vivante.Tu entends vaguement le rire de Patty à tes côtés, lâchant un cri de joie et d'épanouissement, faisant écho au tient. Mistral et Calabria galopaient à tombeau ouvert, brides lâchées, goûtant autant que leurs cavalières à cette sensation de liberté, les terres d'Ecosse filant sous leurs sabots alors qu'ils avançaient toujours plus loin et avec toujours plus de force comme s'ils voulaient s'envoler et disparaître dans le lointain. Tu laisse Mistral choisir le prochain chemin vers la plage. Ton étalon connait tes goûts, vous partagiez les mêmes. Il fila vers la plage prenant le petit chemin un peu escarpé que vous preniez habituellement. Ce n'était pas un chemin pour les débutants mais Calabria le connaissait aussi très bien et Patty n'était pas une débutante donc tu n'hésita pas ralentissant un peu l'allure pour ne pas qu'il y ai d'accident. En arrivant sur la plage, vos chevaux avaient le souffle court et vous aussi. L'adrénaline hurlant à tes yeux tu avais l'impression d'être presque sourde. Tu secoues la tête et tes lèvres ne purent retenir un rire de pur bonheur en échangeant un regard complice avec ton amie. Tu hoches la tête à ses paroles. - Oui je sais. J'y ai grandi et j'adorais quand nous venions ici les week-end et les vacances quand nos parents n'étaient pas trop occupés par leur travail. Je n'aime pas trop vivre en ville, j'ai besoin d'espace, tu lui réponds avec douceur. Une vraie petite sauvageonne. C'est ce que disait parfois ta mère en te voyant courir pieds nus dans le jardin, grimpant aux arbres aussi bien que tes frères sinon mieux, toujours à cheval ou à l'extérieur à l'inverse d'une jeune fille de bonne famille apprenant la lecture, les arts et la délicatesse.

Quand elle te parle de son cheval et aborde brièvement ce que sa mère avait fait, tu sens que c'est un sujet sensible. Et tu n'est pas du genre commère à toujours vouloir le fin mot de l'histoire aussi tu hoches la tête en lui offrant un regard désolé et compatissant mais tu n'enchaînes pas. Si elle veut se livrer, libre à elle tu l'écouteras mais tu ne la forcera pas à en parler. Tu hausses les épaules d'un air presque désinvolte, le regard amusé quand elle te fait un compliment sur ta façon de monter. - Mon père dit que j'ai voulu apprendre à monter en même temps que marcher. Et Mistral et moi avons pratiquement grandis ensemble. C'est lui le champion pas moi. Tu flattes l'encolure ruisselante de sueur de ton étalon qui souffle comme pour approuver et tu ris doucement. C'est alors que ton rire meurt brusquement sur tes lèvres, le froid s'emparant soudainement de toi jusqu'à tes os. Tu as l'impression que le monde est terne, qu'il est vide, froid et sans couleur. Calabria se mit à ruer et à piaffer de frayeur. Patty tenta de la calmer mais sans y arriver et elle fini par descendre de son dos et la laisser repartir. De son côté, Mistral ne semblait pas plus rassuré mais il semblait comme incapable de laisser sa maîtresse te regardant d'un air paniqué alors que tu avais aussi posé pieds à terre. Tu caresses son long con et dépose un baiser sur son nez. - Va chercher Calabria. Ramène là à la maison saine et sauve, tu lui ordonnes. Il hésite mais le froid se fait bien plus persistant. - Des Détraqueurs, fait alors Patty en sortant sa baguette. Tu murmures quelques mots apaisants à Mistral dans un français chantant et il fini par détaler au galop, essayant de rattraper Calabria. Tu le regardes partir tout en attrapant ta baguette. De tes lèvres s'échappait une buée fine comme en plein hiver.

- Où sont-ils ? Que font-ils ici ? tu demandes à voix haute. Tu ignores si tu poses réellement la question à Patty ou si tu te la poses à toi même. Tu as froid, si froid tout à coup. Toute ta joie s'est envolée. Tu essayes de rattraper les sensations de liberté et de bonheur que tu ressentais peu de temps auparavant sans parvenir à les retenir. Tout s'envole. Tu frissonnes de froid. Mais pas de peur. Ce n'est pas vraiment une sensation qui te touches. Tu n'es pas une froussarde. Tu n'es ni faible, ni fragile contrairement à ce que la plupart des gens tendent à penser en te regardant. Des pensées chaleureuses et positives. Ouais tu peux faire ça. - Tu sais faire un patronus Patty ? tu demandes à ta compagne d'infortune. Dire que c'était censé être une bonne journée pour vous détendre. Ils apparaissent alors, vêtus de leurs longues capes noires. Ils sont beaucoup. Beaucoup trop même. Ce n'était pas normal. Je prends ceux à droite. Ce n'est pas une question. T'es pas du genre petite fille apeurée prête à être une victime. Des pensées chaleureuses et positives. Chaleureuses et positives ... Tu penses à Ares. A votre amour. Tu penses a quand il te laisse le faire rire et au son de sa voix. De la sensations de ses mains glissant sur ta peau. De ses baisers. De ses regards. Tu penses à votre premier baiser. La sensation que tu as ressentis ce jour là et que tu n'oublieras jamais.

Pair : Tout ça est si fort, l'amour que tu lui portes est si puissant que lorsque tu prononces la formule - Expecto Patronum ! un magnifique tigre d'un argent translucide et puissant jaillit de ta baguette et diffuse en toi une douce chaleur et éloignant brusquement les Détraqueurs.
Impair : Ces sensations sont fortes et lorsque tu prononces la formule - Expecto Patronum !  une brume argenté sort de ta baguette sans prendre tout à fait forme mais en te redonnant tout de même un peu de chaleur. Il te faut un souvenir plus puissant mais t'es sur la bonne voie. Les Détraqueurs sont arrêtés un instant par ton bouclier. 
AVENGEDINCHAINS


Dernière édition par Lyssa A. Selwyn le Mar 13 Déc - 0:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



| HIBOUX POSTÉS : 4595
| SANG : Hasardeuse


MessageSujet: Re: Pattyssa • Petite balade en Ecosse Mar 13 Déc - 0:29

Le membre 'Lyssa A. Selwyn' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'le dé ' : 1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 55
| AVATARS / CRÉDITS : Patti Smith
| SANG : Sang-Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père mort
| PATRONUS : Pie
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Pattyssa • Petite balade en Ecosse Ven 16 Déc - 20:46

Lyssa ∞ Patty

Patty était toujours en garde, pétrifiée par le froid mais elle se sentait prête, une force et l'adrénaline lui monta au ventre. Elle était prête à se battre depuis longtemps. Peut-être sans s'en rendre compte elle avait toujours attendu ce moment. Une buée givrée sortait de sa bouche. Elle serrait sa baguette fort entre ses doigts, bout de bois glacé qui la retenait à la vie. A ses coté Lyssa mettait également pied à terre, elle flatta l'encolure de son cheval et lui murmura des mots que Patty ne pouvait comprendre et bientôt Mistral parti au galop à la suite de Calabria.
Elles étaient seules à présent, seules devant la mer qui faisait rage et sur cette grande plage, elles étaient totalement à découvert. Mice ne bougeai plus dans la poche et Patty eu peur qu'il soit mort de froid, elle mit sa main pour vérifier. Il était toujours là, roulé en boule, silencieux. Dans ces moments il s'abandonnait à la protection de sa maitresse. Patty prit sa précieuse souris et la plaça dans sa poche intérieur gauche pour la protéger. Une nouvelle vague de froid se déferla sur la plage. "Où sont-ils ? Que font-ils ici ?", demanda Lyssa. Elle avait prononcé les questions à voix haute, et c'est ce que Patty se demandait également. Cela n'avait aucun sens, pourquoi étaient-ils venus jusqu'aux cotes. "Azkaban est dans la Mer du Nord, en face de nous, peut-être que la prison n'est pas si loin...". Elle essayait de trouver une explication logique à la situation mais la raison importait peu pour le moment. Elle n'était pas du genre à paniquer et elle n'avait encore jamais ressenti de peur vorace, ce n'était pas aujourd'hui que cela arriverait. Il fallait qu'elle pense à quelque chose d'heureux. Elle cherchait dans sa mémoire, elle n'avait pas été heureuse depuis longtemps, ce n'était pas un sentiment qui lui était familier. Les gens pensaient souvent qu'elle était dépressive car son apparence et ses expression lugubre étaient loin de transmettre la joie de vivre. Mais c'était possible, elle le savait car ce n'était pas la première fois qu'elle tentait de produire un patronus. "Tu sais faire un patronus Patty ?". La voix de Lyssa résonna dans sa tête, elle paraissait lointaine. Bien sûr qu'elle savait le faire, elle s'était entrainé longtemps, avec son père pour savoir se battre contre ces créatures. "Il faut savoir se protéger des détraqueurs Patty, ta grand-mère a été enfermé il y a longtemps, cela peut se reproduire dans notre famille. Tu dois te battre, ma fille.". Patty repris ses esprit et dit : "Oui je sais". Elle le dit d'une voix déterminée, elle n'avait pas peur, et Lyssa non plus. Les deux femmes n'étaient pas faibles et se battraient.

Les détraqueurs étaient là, immenses, nombreux et froids comme la mort. Un courant lugubre les accompagnaient. Leurs longues capes noirs semblaient immatérielles, irréelles. Patty eu envie de vomir, un mélange de haine, de peur et de froid l'envahit, la glaçant sur place. Mais elle entendit "Je prends ceux à droite", la détermination de Lyssa réveilla Patty et elle s'écarta donc à gauche pour en attirer de son coté. Ils étaient nombreux mais Patty vida son esprit de tous sentiments négatifs, la peur n'existait plus, le froid ne devait pas l'atteindre, elle se laissa alors envahir par la chaleur d'un souvenir. Le plus simple mais le plus puissant, son père. La seule personne pour qui elle donnerait sa vie, soulèverait le monde. Elle se laissa envahir par son visage, sa manière de s'occuper de ses plantes, de leurs parler et de finalement se retourner pour offrir un grand sourire à sa fille. Elle se raccrocha à ses yeux bleus, ses cheveux ébouriffés, et son amour qu'elle lui portait.

Pair : Elle prit sa baguette, débordant d'amour et prononça les fameux mots "Expecto Patronum" d'une voix forte et assurée. Dans un nuage lumineux apparu une pie, sa pie. L'oiseau fila vers les adversaires, les repoussants. Elle virevolta, remonta et battaient des ailes, dressant une barrière infranchissable. Patty voyait son père, elle aurait presque sourit.
Impair : Sa baguette en main elle prononça la formule "Expecto Patronum", mais le visage de son père s'éloignait. Un jet lumineux et translucide sortit sans pouvoir libérer sa pie. Un bouclier qui maintenait à peine les créatures. Elle venait d'imaginer son père à sa place, en prise aux détraqueurs, une seule petite seconde. Mais elle pouvait redonner de la puissance à son sort, il ne lui suffisait que de se laisser envahir de se concentrer.

 
code by Silver Lungs


▬ Dragées:
 


Dernière édition par Patty Mapplethorpe le Ven 16 Déc - 21:18, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 55
| AVATARS / CRÉDITS : Patti Smith
| SANG : Sang-Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père mort
| PATRONUS : Pie
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Pattyssa • Petite balade en Ecosse Ven 16 Déc - 20:55

le dé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



| HIBOUX POSTÉS : 4595
| SANG : Hasardeuse


MessageSujet: Re: Pattyssa • Petite balade en Ecosse Ven 16 Déc - 20:55

Le membre 'Patty Mapplethorpe' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'le dé ' : 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 312
| AVATARS / CRÉDITS : Johanna Braddy by idk
| SANG : D'un rouge bordeaux d'une pureté française parfaite


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Ares se vidant de son sang sur le sol, le corps brisé, mort
| PATRONUS : Un tigre blanc, magnifique et dangereusement mortel. Un peu comme son mari en fait.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Pattyssa • Petite balade en Ecosse Mar 20 Déc - 18:35


Petite balade en Ecosse
Et dire que pour une fois, tu passais une bonne journée. Brièvement tu te dis que si Ares apprend que des Détraqueurs vous sont tombés dessus, il va exploser et il risque d'y avoir des morts. Tu ne sais pas pourquoi ça t'amuse. On ne peut pas dire que de se faire surprotéger comme il le fait avec toi ça soit très sympa, t'as parfois un peu l'impression d'être une poupée de porcelaine sur le rebord d'une cheminée, prête à tomber au premier courant d'air mais en même temps tu aimes ça. Tu aimes le fait qu'il se soucie autant de toi, qu'il te chérisse comme un trésor et te le prouve chaque jour. Et ce sont ces pensées là qui te réchauffent de l'intérieur alors que le froid mordant qui accompagne ces horribles créatures te frigorifie. Tu frisonnes violemment en resserrant tes doigts glacés sur ta baguette. Ok un patronus. Tu précises que tu prends ceux de droite et tu lances le sortilège en premier mais ton souvenir n'est pas assez fort et il n'y a qu'un mince filé qui sort, te réchauffe et te fait un bouclier. Il ne tient pas longtemps mais tu profites de ce répit pour prendre un autre de tes souvenirs, encore tiré avec ton mari. Ce n'est même pas qu'une simple pensée, tu fermes les yeux et tu l'imagines près de toi. Tu as presque l'impression de sentir sa chaleur réchauffer ta peau, ses doigts caressant ta joue, sa voix grave murmurant des mots doux à ton oreille, et l'odeur de son parfum qui chatouille tes narines. Il est là tout près de toi et à cette simple pensée tu sens ta baguette vibrer et le sort vient tout seul. - Expecto Patronum !

Pair : Joliment joué. De brume légère, ton sort se transforme en un magnifique tigre blanc et presque translucide qui rugit sa colère et sa force et repousse violemment les Détraqueurs qui s'enfuient pour la plupart. Tu te tournes alors pour viser les autres.
Impair : Peu à peu, ton patronus se transforme et la silhouette quoique encore floue de ton tigre apparaît. Il est plus puissant que la brume d'avant mais pas encore assez pour faire fuir définitivement les créatures. Mais c'est en bonne voie !

Une fois les créatures parties et la chaleur peu à peu revenue tu te tournes vers Patty. - Ca va ? tu t'enquiers le souffle un peu court quoique tu ne veuilles rien montrer. Tu t'assois sur la plage et fixe l'horizon en reprenant peu à peu le dessus sur le froid et la peur qui t'avaient envahie. - Ces bestioles sont encore plus dangereuses qu'un dragon en pleine crise de rage, tu maugréés. Et en plus on va devoir transplaner maintenant, tu soupires. Mais bon, on n'est pas pressées maintenant qu'ils sont partis ... j'suppose ? Tu la regardes pas convaincue. Elle avait l'air de vouloir voir la mer auparavant. Ce serait dommage que ce soit gâché par de fichus détraqueurs en vadrouille.
 
AVENGEDINCHAINS


Dernière édition par Lyssa A. Selwyn le Mar 20 Déc - 18:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



| HIBOUX POSTÉS : 4595
| SANG : Hasardeuse


MessageSujet: Re: Pattyssa • Petite balade en Ecosse Mar 20 Déc - 18:35

Le membre 'Lyssa A. Selwyn' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'le dé ' : 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU MAL
La méchanceté s'apprend sans maître.

COTÉ DU MALLa méchanceté s'apprend sans maître.
| HIBOUX POSTÉS : 55
| AVATARS / CRÉDITS : Patti Smith
| SANG : Sang-Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père mort
| PATRONUS : Pie
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Pattyssa • Petite balade en Ecosse Sam 24 Déc - 0:52

Lyssa ∞ Patty

Patty agrippait sa baguette, elle ne la lâchait pas. Sa pie filait à toute allure, forte et déterminée. Les créatures voilées étaient face à un mur et très vite elle furent contrainte à la retraite. Patty regarda du coin de l’œil Lyssa qui était elle aussi concentrée. Elle paraissait légèrement en difficulté mais très vite un tigre blanc majestueux repoussa les derniers détraqueurs.

La plage avait été comme retenue dans un espace de mort, l'endroit était désert et la petite pie de Patty s'évapora doucement après l'attaque. Le vent et la plage reprirent progressivement leur état initial et Patty pu sentir de nouveau le bout de ses doigts et ses orteils. Lyssa à ses cotés lui demanda si elle allait bien et le souffle court elle lui répond que oui. Lyssa s'assit et dit : " Ces bestioles sont encore plus dangereuses qu'un dragon en pleine crise de rage ". La pression maintenant retombée, Patty se laissa tomber à ses cotés et ne put s'empêcher de rire face à la réflexion inattendue de Lyssa. Elle leva les yeux et s’allongea sur la plage. "Et en plus on va devoir transplaner maintenant. Mais bon, on n'est pas pressées maintenant qu'ils sont partis ... j'suppose ?". Patty se délectait d'entendre Lyssa se plaindre alors qu'elles venaient toute les deux de se faire attaquer par ses détraqueurs. Elle était à la fois admirative devant sa réaction et et même temps soulagée. "Hahaha, c'est vrai. Tu sais quoi ? C'est finalement une bonne journée, je suis plutôt heureuse maintenant tu sais, malgré l'attaque." Les paroles de Lyssa avaient eut comme un effet décontractant, c'était les mots qui dédramatisaient le moment.

Patty enleva son long manteau et sortie sa petite sourie sûrement terrorisée au fond de la poche. Mice avait l'air d'aller bien, il était courageux. Elle le caressa et se tourna vers Lyssa. "Tu vas me prendre pour une folle mais j'ai envie d'aller dans l'eau. Elle est sûrement glacée mais après ce qu'il vient de se passer ça ne peut pas être pire. J'ai pas fait ça depuis des années, après on peut rentrer si tu veux.".
Elle retira ses bottes et se mit à courir en direction de la mer. Ce n'était pas la même sensation qu'à cheval mais cela lui faisait du bien. Elle avait été légèrement vidé à cause de son patronus et du nombre de détraqueurs mais cela lui paraissait loin à présent. Elle arriva bientôt à l'eau et le froid lui mordit les pieds. Elle laissa les vagues aller et venir, lui chatouiller les orteils. Elle marcha un peu plus loin et l'eau lui monta jusqu'aux mollets. Remontant les manches de sa chemise, elle plongea les bras pour récupérer un galet complètement rond. Elle le regarda quelques secondes et le jetta de toute ses forces. Soudain, elle vit une grosse vague arriver sur elle, Patty se résigna et se mit de dos pour faire face au choc. Le froid lui coupa la respiration. Elle était trempée des pieds à la tête et elle trouva la sensation exaltante. Cela devait faire des années qu'elle n'avait pas ressenti cette sensation. Elle se trouva bête de ne pas avoir utiliser le sortilège de l'Impervius mais elle s'en fichait. Les cheveux ruisselants elle se retourna vers Lyssa "Merci pour cette journée !". Elle l'avait dit d'un ton franc, sans sous-entendus, c'est ce qu'elle ressentait à ce moment, elle avait envie de le dire. Patty ouvrit les bras face à l'infini et remplie ses poumons.

 
code by Silver Lungs


▬ Dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pattyssa • Petite balade en Ecosse

Revenir en haut Aller en bas

Pattyssa • Petite balade en Ecosse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Petite Balade Avec Pauline (pv elle)
» [750 pts] Petite balade en foret a la JBT
» Petite Balade [Aaron]
» Une petite balade sur mon tapis volant ?
» Petite balade au marché [Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Londres :: Hors Londres-