GRYFFONDOR : 1168 pts | POUFSOUFFLE : 931 pts | SERDAIGLE : 642 pts | SERPENTARD : 606 pts
Venez découvrir et commenter la Gazette de Mai 1975, ici !

Partagez|

Édition Décembre 1974

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar



PERSONNEL
Le travail est l'aliment des âmes nobles.

PERSONNELLe travail est l'aliment des âmes nobles.
| HIBOUX POSTÉS : 66


MessageSujet: Édition Décembre 1974 Mer 21 Déc - 19:17




La Gazette du Sorcier
Décembre 1974


Meurtre des Prewett

Mercredi 20 Juillet au soir, le couple Prewett a été assassiné chez lui. Les enquêteurs du Ministère révèlent qu'une lutte sans merci s'est déroulée dans leur maison. Les dégâts considérables indiquent que Mr. Et Mrs Prewett ne se sont pas rendus sans se battre , nous fait part un employé du ministère. Les voisins avouent également avoir entendu de nombreuses fois dans la soirée des bruits d'explosion retentissant et n'être pas parvenus à joindre la Brigade Magique.
 Ils étaient plusieurs, raconte Kingsley Shacklebolt, un jeune Auror. Je parle des Mangemorts. Ils sont venus avec l'objectif de tuer la famille Prewett, connue pour son idéologie progressiste. Des Aurors étaient présents pour assurer leur défense, mais les assassins étaient vraiment très bien organisés. Dans la bataille, Enzo Fitzgerald, interne à Ste Mangouste, qui se trouvait là par hasard, a été tué, victime d'un sortilège impardonnable, alors même qu'il tentait de prêter main forte aux époux Prewett.
Ce fait divers est d'autant plus choquant qu'il intervient durant la période festive du Festi'Witch, période consacrée au rassemblement et à la culture des arts du spectacle. C'est justement parce qu'ils se trouvaient à la Festi'Witch que les trois enfants Prewett ont échappé au massacre, souligne Aaron Lucas, le chef des Aurors. Ce dernier a appelé la Communauté sorcière à la plus grande prudence.
Qui sont donc ces Mangemorts, capables de commettre de telles atrocités ? Travaillent-ils vraiment pour ce mystérieux Lord dont on entend parler ? (analyse de Dany Poudajas en page 3).
L'ensemble de l'équipe de la Gazette tient à présenter ses hommages à Molly, Gideon et Fabian Prewett ses plus sincères condoléances, ainsi qu'à la famille Fitzgerald. Merope, Graham  Prewett et Enzo Fitzgerald manqueront à beaucoup de sorciers.
Charle Atan

UN NOUVEL ENSEIGNANT À POUDLARD

Depuis la rentrée, c'est Asterion Funestar qui occupe le poste d'enseignant de DCFM. Recruté par Dumbledore au cours de l'été, Funestar a beaucoup voyagé et son expérience semble tout à fait correspondre aux exigences de la profession. Asterion Funestar est tout à fait capable d'assurer la sécurité des élèves tout en leur apprenant des techniques de défenses efficaces, nous confirme Albus Dumbledore, directeur du Collège Poudlard. Le poste de DCFM est très instable depuis de nombreuses années. Nous souhaitons à son actuel possesseur une longue carrière.
Anony Mous

UN  FESTIVAL RÉUSSI

La Cinquième édition du Festi'Witch

Une fois encore, le Festi'Witch a réuni et ravi petits et grands durant plusieurs semaines. La Vème édition, dont la programmation et la logistique étaient bien plus ambitieuses que pour les précédentes année, s'est déroulée non loin du Loch Ness. Le Festi'Witch a accueilli pas moins de 15 000 sorciers par jour. Nous avons vraiment voulu répondre aux attentes du public, nous confie George Atkins, le directeur général de l'événement, nous voulions un site accueillant, familial, avec suffisamment d'espace pour tout le monde.
J'ai pris mes vacances exprès pour pouvoir passer deux semaines en Écosse avec mes potes. Bièraubeurre, musique, paysages superbes... Que demander de plus ?
, s'est enthousiasmée Stéphanie Renaud, qui est venue spécialement de France.
En accord avec le Ministère de la Magie, le Festi'Witch devait répondre à toutes les normes possibles de sécurité pour préserver le secret de la Communauté magique. Le Loch' Ness, pour des raisons évidentes, est aussi une destination touristique très prisée des Moldus. Il fallait donc permettre une certaine cohabitation entre les deux communautés, résume la Ministre Jenkins, sans que l'une ne prenne l'ascendant sur l'autre. Le Premier Ministre moldu a donné son accord et a aidé dans certaines démarches. Un vrai symbole et un grand pas pour la tolérance.
Tout au long de l'édition, des artistes fameux se sont produits devant des spectateurs ravis. Les Strangulots ont lancé l'édition avec un show très rock, Celestina Moldubec a envoûté la foule avec les reprises de ses plus grands succès. Jick Magger et les Stolling Rones ont sans doute été le clou de l'édition, répondant présents aux trois rappels d'un public déchaîné. N'oublions pas l'excentrique Lady Babayaga qui a offert tant un spectacle pour les oreilles que pour les yeux avec ses tenues dantesques et originales ! Pas d'hésitation, nous couvrirons la prochaine édition !
Kouro Ney

Jick Magger, « je reviendrai ! »

Clou du festival, les Stolling Rones ont enchaîné un show digne d'un concert de dragon. L'énergie du public était incroyable, s'enthousiasme le leader du groupe, et nous a apporté beaucoup de force ! Je reviendrai !  
Rita Skeeter

Lady Babayaga : de quoi rendre complètement... gaga !

On ne présente plus la Lady qui fait un tabac chez les jeunes. Le Festi'With était son unique date en Europe et sa présence a été chaleureusement saluée par un public énergique. J'ai vraiment ressenti une connexion artistique incroyable, nous a confié la Lady avant de s'envoler vers Pékin sur son Brossdur 5.  
Feita Tention
© Méphi.

______________________________

LA PLUME A PAPOTE
que la rumeur court...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PERSONNEL
Le travail est l'aliment des âmes nobles.

PERSONNELLe travail est l'aliment des âmes nobles.
| HIBOUX POSTÉS : 66


MessageSujet: Re: Édition Décembre 1974 Mer 21 Déc - 19:17




Poudlard Mag'
Poudlard, Décembre 1974


Capitaine de Poufsouffle

Maximus Brankovitch, c’est LE cliché déprimant du mec sportif. On n’ira définitivement pas le voir pour une question qui demande le minimum strict de réflexion, ça lui demanderait beaucoup trop d’effort. Mais on n’est pas là pour lancer un débat pour savoir s’il a un cerveau ou non, alors parlons plutôt de ses performances sportives. Gardien dans l’équipe de poufsouffle depuis quelques années maintenant, on ne pourra pas dire qu’il ne mérite pas sa place, même celle de capitaine. Totalement à l’aise à son poste, il est capable d’arrêter tous les tirs des poursuiveurs adverses et charmer les demoiselles en même temps. Je n’ai pas réussi à obtenir d’informations plus précises sur le déroulement des entraînements avec lui, mais il a l’air de savoir gérer ses joueurs et de bien lui guider – étonnante surprise. Si j’ai du mal à croire qu’il sache mettre au point des stratégies et encore moins les expliquer, je pense qu’il a un incroyable instinct pour choisir ses joueurs et ça lui permet de pavaner tranquillement devant ses anneaux. Regardez la petite Crook, il lui a fallu du temps, mais elle s’est enfin démarquée. Bien joué Max ! Promis, on ne t’en demande pas plus !
Charko Fage

Capitaine de Serpentard

Lyleïa Romansky, notre capitaine de glace. Encore une fois, la voilà de retour à la tête de l’équipe des verts et argents et ce n’est vraiment pas étonnant. Si elle ne semble pas sympathique sur un balai, c’est ce qui fait d’elle une excellente joueuse. Il est impossible de deviner les stratégies qui se dessinent dans ses pensées, son visage reste totalement impassible. J’espère tout de même qu’elle sait offrir un sourire à ses coéquipiers quand ils exécutent correctement ses ordres, sinon bonjour l’ambiance. En même temps, si elle arrive à régner sur eux avec la terreur, il y a peu de chance qu’ils démissionnent de peur de subir les conséquences, donc pas de soucis de ce côté-là. Et puis, vu les joueurs sadiques qu’elle a choisi, ils doivent bien s’entendre dans les vestiaires. Je préfère ne même pas savoir comment les batteurs arrivent à être aussi précis dans leurs mouvements, trop de cruauté dans l’air. Petit bémol dans son choix de rentrée : Rohan Avery, ton fiancé, sérieusement Romansky ? Tu ne pouvais faire plus d’efforts et éviter de choisir selon les relations ? On veut du sport nous, du combat, pas un aperçu des dîners de famille !
Padeuch Hans

First games, first outcome

Quidditch arena

La rentrée est arrivée et le froid l’accompagne malheureusement dans le château, mais ne vous inquiétez pas, nous sommes là pour vous motiver à tenir jusque noël. Et quoi de mieux pour cela que de parler de quidditch ? Pas besoin de vous préciser que les deux premiers matchs ont déjà eu lieu, je suis certain que vous avez tous été supporter vos équipes avec énergie ! Mais si ce n’est pas le cas – honte sur vous – je vais vous faire un petit bilan pour que vous soyez moins perdu aux prochains matchs. 

Le premier match de l’année voyait affronter les gryffondor aux poufsouffle et s’il y a bien une chose que l’on peut retenir sur ce match, c’était les performances médiocres des poursuiveurs, quels qu’ils soient. Certains me diront que le vent ne les a pas vraiment aidés, mais soyons honnête, aucune excuse météorologique n’est valable en quidditch ! 

Une poursuiveuse s’est particulièrement démarquée parmi tous les maladroits : la jeune Morane. Violemment percutée dans le dos par un cognard, puis se retrouvant avec un bras cassé, elle a réussi à créer de belles occasions pour son équipe, elle était toujours présente partout. Elle a même tenté de dévier le souaffle vers son équipe en faisant une belle acrobatie et le frappant du bout de son balai. Un conseil, surveillez cette petite, elle pourrait vous surprendre. Dans la même équipe, on peut féliciter le capitaine Maximus ! Il n’a pas laissé passer un seul tir dans ses anneaux. Pour les deux autres équipes, je vous défie de marquer contre cet incroyable gardien. 

Pour le reste des joueurs, les batteurs semblent avoir eu le vent de leur côté et leurs frappes ont été destructrices pour toutes les personnes se trouvant sur leur chemin. Heureusement, Glinda, l’attrapeuse des jaunes, a fini par écouter nos supplications d’en finir avec ce massacre et a attrapé le vif d’or pour la première fois depuis son arrivée dans l’équipe. Nate peut s’en vouloir d’avoir loupé plusieurs fois sa chance, il faut espérer pour les gryffondor qu’il se remettra rapidement de sa déception d’avoir dû laisser sa place de capitaine. T’en fais pas mon grand, ce n’est pas la fin du monde !

Comme vous pouvez vous en douter, le deuxième match voyait affronter Serpentard à Serdaigle. Le temps s’est empiré pendant les quelques semaines séparant les deux matchs. Le vent était toujours présent, mais la pluie s’est rajoutée à la fête. Cette fois-ci, les batteurs ont décidé de voler la vedette et on a pu assister à une passe à dix avec les cognards. Pas plus convaincus que cela pour essayer de ralentir les poursuiveurs, ils ont préféré s’amuser entre eux au plus grand déplaisir des spectateurs. 

Seul Moran a gardé son esprit féroce et a réussi à faire pas mal de casse du côté des bleus. Le capitaine a particulièrement subi avec deux cognards coup sur coup, l’un dans les reins, l’autre dans son poignet droit. Avery a retrouvé sa cruauté perverse en visant directement dans le bras tireur et il ne regrettait absolument pas vu son sourire sadique. Il fait une bonne équipe avec son frère qui prenait un malin plaisir à arrêter toute attaque des serdaigle.

Cependant, on peut clairement dire que le trio des poursuiveurs bleus est bien en place. Sachant parfaitement où trouver leurs coéquipiers, les trois serdaigle nous ont fait une démonstration de ce qu’on doit attendre en terme de cohésion d’équipe et de stratégies autant de défenses que d’attaques. Il manque juste un peu d’assurance à McLloyd qui a dû subir les vestiges de son vertige avec les rafales bousculant les joueurs. Prenez-en de la graine les verts, ça pourrait vous aider pour gagner la coupe sans laisser votre gardien vous sauver à chaque occasion ! Dommage pour serdaigle que le reste de l’équipe n’étaient pas à la hauteur du tout, mais laissons-leur une chance, ils sont nouveaux après tout. En attendant, félicitation au jeune Black, il n’était pas loin de nous exploser le record de vitesse pour attraper le vif d’or ! 

Et voilà pour ce premier mag de l’année. J’espère que nos équipes seront plus concentrées pendant leurs entraînements et nous donneront un spectacle un peu plus captivant pour les prochains matchs. Avec les tempêtes de neige qui s’annoncent, on va pouvoir enfin voir qui se démarque parmi les joueurs de cette année. Bon courage à eux et à très bientôt bande de cracmols !
Nelson Formont

Capitaine de Gryffondor

Angie Blackwood… Si je devais être honnête, je ne m’attendais pas vraiment à la voir comme capitaine cette année. Nate semblait bien s’en sortir et il est encore à Poudlard, alors pourquoi un tel changement ? Peut-être que son incapacité à parler avait commencé à poser problème au reste de l’équipe, allez savoir. Pour la petite rouge, j’ai encore quelques petits doutes. On a pu la voir se débrouiller plutôt bien à son poste de poursuiveurs, mais elle n’a plus le même poids sur les épaules maintenant, saura-t-elle gérer la pression ? De ce que j’ai pu entendre dans les rumeurs du château, elle aurait annoncé clairement aux anciens joueurs qu’aucune place ne leur était réservée, à chacun de faire ses preuves. On peut dire qu’elle ne manque pas de courage ! Finalement, l’équipe n’a pas beaucoup changé, mais ça reste un avertissement pour ses joueurs, mieux vaut pour eux qu’ils continuent à montrer leur meilleur niveau. Qualités indiscutables, elle observait le jeu mis en place pour faire des modifications et elle a pris le temps de féliciter l’équipe adverse malgré la défaite. Elle s’est même assurée que les blessés jaunes n’avaient rien de grave ! Go on girl !
Anony Mous

Capitaine de Serdaigle

Bertram Aubrey ou le capitaine qui se lance des défis impossibles tout seul. Vous vous souvenez quand il a décidé de recruter McLloyd malgré un vertige plus qu’handicapant et qu’on l’avait traité de fou ? Ou quand il a pris McLane même s’ils ne pouvaient pas rester dans la même pièce plus de cinq minutes ? Et bien figurez-vous que cette année, il a décidé de changer toute l’équipe sauf les poursuiveurs et notre batteuse fougueuse Aurora. Vu comment il a réussi à mettre en place un trio de choc côté poursuiveur, on peut espérer qu’il arrivera à dompter les petits nouveaux. Seulement, en remarquant que l’un d’entre eux n’est nul autre que sa petite sœur, on peut se demander s’il n’était pas en manque de joueurs lors des sélections. Les anciens auraient-ils eu peur de revenir sous ses ordres ? Ou pense-t-il déjà à former une équipe imbattable pour les prochaines années ? Ce serait tout de même dommage de sacrifier sa dernière année pour les futures générations. On adore Bertram, mais on sait qu’il n’est pas aussi généreux. Alors qu’a-t-il exactement en tête, une arme secrète ? Fais gaffe à bien exploiter les caractères explosifs avant d’être dépassé…
Feita Tention
© Méphi.

______________________________

LA PLUME A PAPOTE
que la rumeur court...


Dernière édition par La Plume à Papote le Mer 21 Déc - 19:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PERSONNEL
Le travail est l'aliment des âmes nobles.

PERSONNELLe travail est l'aliment des âmes nobles.
| HIBOUX POSTÉS : 66


MessageSujet: Re: Édition Décembre 1974 Mer 21 Déc - 19:17




Poudlard Mag'
Poudlard, Décembre 1974


POTINS POUDLARDIENS (ET MESQUINS)

Il y a de l'amouuuuur dans l'air ! Maya Andrews et Arthur McLane se tournent autour depuis quelques semaines. Et vas-y qu'il y a des oeillades timides, des joues qui rougissent, des regards qui se croisent. Que c'est pathétique ! On dirait plus des tourterelles qui roucoulent que des aigles majestueux.
Vous savez que vous m'aimez - Gossip'Witch

POTINS POUDLARIENS (ET MESQUINS)

Incroyable ! J'ai découvert depuis peu que les Professeurs de Poudlard avaient une vie sociale ! Je veux dire autre que les repas et les petites virées à Pré-au-Lard, bien entendu. Aperçue à Pré-au-Lard, Professeur Hoover en train de bavasser avec Basil Carrow, un employé du Ministère au Bridge Wonderland. Il semblerait que notre prof ait fait de l'effet à Carrow, puisqu'il a formulé  le désir de la revoir bientôt. Bien joué, Prof' Hoover !
Vous savez que vous m'aimez - Gossip'Witch

Interview Alexandre Rozen

Chaque rentrée à Poudlard nous offre notre lot de surprises. Aviez-vous, jusqu'ici, remarqué la présence du discret Alexandre Rozen, élève de Cinquième année à Serpentard ? C'est vrai que l'on a tendance à l'assimiler à son grand-frère, Frederick Rozen, et à tort. Alexandre a donc décidé de faire éclater la vérité au grand jour. Des détails croustillants...

Ophelia Twienose ▬ Quelles sont tes relations avec ton frère et ta sœur ?
Alexandre Rozen ▬ Commençons par le début. Mon grand-frère a six ans de plus que moi. Et ma sœur en a deux de plus. 
Je m'entends plutôt bien avec ma sœur. A la maison, on se chamaille régulièrement pour des choses banales et sans intérêt comme par exemple la place dans le canapé ou pour le temps passé dans la salle de bain. J'aime bien l'embêter et elle aime bien m'embêter. Qui aime bien châtie bien comme on dit. Par contre quand on est à l'école, on ne se parle pratiquement pas. Elle fait sa vie, je fais la mienne.
Quant à mon frère, c'est le sujet qui fâche. Je pense que dès ma naissance, il m'a pas aimé. Il voulait une deuxième petite sœur. Pas de chance, je suis un garçon ! Quoi ? Vous en doutiez ? Mon frère a toujours fait en sorte à ce que je me sente inférieur car il a toujours été meilleur que moi en tout. Et il est persuadé que je suis la honte de la famille, rien que ça. Et il veut me le faire comprendre.
Je suis souvent comparé à eux et cela m'agace. Tous les gens que je rencontre qui les connaissent déjà croient que je suis comme eux et me surestiment. Ils sont souvent déçus.

O. T ▬ Comment as-tu réagi par rapport à ta répartition à Serpentard alors que toute ta famille est passée par Gryffondor ? Était-ce un souhait, cette Maison ? Pourquoi ?
A. R ▬ Je pense que j'étais le moins surpris dans la Grande Salle à ce moment-là. Tout le monde pensait que j'allais suivre le mouvement familial et aller à Gryffondor. Mais moi je savais que je n'allais pas y aller et je l'espérais. Parce que si j'avais rejoint Gryffondor, déjà, cela ne m'aurait pas correspondu, et puis cela allait faire une excuse de plus pour m'assimiler à mon frère et ma sœur. N'importe quelle maison, sauf Gryffondor, aurait fait l'affaire. La maison Serpentard me convient donc très bien. Et je me rappellerai toute ma vie de la tête qu'avait tirée mon frère au moment de ma répartition. On aurait dit que j'avais insulté toute la famille, sérieusement. Et bien sûr, quand mon père a su pour ma répartition, cela ne lui a pas plu non plus. Il me l'a longtemps reproché. Mais je ne regrette rien par rapport à cela. Aujourd'hui je suis plutôt bien intégré à ma maison. Je pense que le Choixpeau a bien fait de m'envoyer là-bas.

O.T ▬ Crois-tu que la DCFM te sera utile à ta sortie de Poudlard ?
A.R ▬ Oh, bien évidemment. Toutes les matières peuvent être utiles (A part l'histoire de la magie, sauf si tu veux devenir historien ou professeur). Le fait que mon père soit auror m'a beaucoup aidé dans cette discipline. Il m'a donné beaucoup de conseils. Et dès la première année, j'ai su que c'était la matière dans laquelle je ne devais absolument pas me louper. Sinon, j'étais un peu dans la bouse d'hippogriffe. Ça le foutrait mal si le fils d'un des aurors les plus expérimentés du Ministère de la Magie soit nul en DCFM. Déjà que mon père n'a pas apprécié que je rejoigne la maison de Salazar Serpentard, ce serait un comble pour lui. Et puis, cela m'a déjà aidé une fois pour me défendre. Bon. C'était face à un moldu et j'ai eu des ennuis avec la justice magique par la suite mais cela m'a servi.

O.T ▬ Tu es quelqu'un de très discret. Est-ce de la timidité, de la fierté, ou bien juste un besoin d'observer les gens ?
A.R ▬ Peut-être un peu des trois ? Je ne suis pas vraiment timide. Je n'ai pas peur de parler aux autres. Je suis plus réservé que timide. Et je ne vois pas l'intérêt de faire en sorte que tout le monde sache ce que je pense ou ce que je fais. A vrai dire, je n'aime pas quand l'attention est focalisée sur moi. Ou en tout cas, pas de cette manière-là. J'aime bien passer inaperçu, c'est mieux pour observer les gens et saisir leur personnalité pour mieux les appréhender.
Et j'aime aussi être seul, qu'on me laisse un peu tranquille. D'autant plus que je pense qu'il y a un manque de politesse au fait de vouloir à tout prix se faire remarquer. Si les gens ne veulent pas te voir alors ne les force pas à te voir.
Je crois également que je tiens cela de ma mère qui est une femme très discrète, contrairement à mon père. Si je me fais discret, c'est parce que je n'ai pas envie qu'on me remarque. Mais je sais me faire remarquer quand j'en ai envie, ce n'est pas un problème.
Ophelia Twienose

POTINS POUDLARIENS (ET MESQUINS)

Poudlard permet de grandir loin des parents, de vivre ses histoires de cœur sans avoir à rendre des comptes, à faire de petites bêtises sans avoir le retour de bâtons des parents... Du moins est-ce le cas pour la plupart des élèves. Car, si vous cherchez bien, des liens de parenté existent entre certains membres du personnel et des élèves. N'est-ce pas Saul ? Ne fais pas de bêtise, sinon, je vais le dire à ton oncle !
Vous savez que vous m'aimez - Gossip'Witch

PETITES ANNONCES

Mewen Upercale, ancien 7A à Serdaigle, revend pour 2 galions son ancien chaudron certifié « fond qui n'attache pas ». Si intéressé envoyez un hibou !

J'ai perdu Minouche dans les cachots. Merci de prévenir Ella Richer (Première année à Poufsouffle) si vous trouvez un chat noir avec des pattes blanches.

MORAN POWELL J'TE KIFFE, T'ES BEAU AVEC DES FURONCLES !
Feita Tention
© Méphi.

______________________________

LA PLUME A PAPOTE
que la rumeur court...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 1001
| AVATARS / CRÉDITS : Miles Heizer (test) /Lydie
| SANG : Pur-Potter !


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : des tombes aux noms de mes amis
| PATRONUS : un cerf majestueux et classe, comme moi
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Édition Décembre 1974 Lun 26 Déc - 15:17

Installé à la table des Gryffondors devant son petit déjeuner, James posa la Gazette du sorcier un peu renfrogné et se tourna vers le Poudlard Mag pour un peu plus de légèreté. Son regard fut aussitôt attiré par la photo animée d'Alexandre Rozen et il parcourut en diagonal l'article qui lui était dédié.  

« Boouuh, mon frère ne m'aime pas, je suis le vilain petit canard de la famille... » fit-il alors en prenant une voix plaintive.

Il se tourna vers la table des serpentards et aperçut l'intéressé. Il doutait fortement de la sincérité de l'article, mais c'était surtout sa tendance à détester Rozen qui lui faisait penser ça. Pour sa tranquillité, James aurait préféré qu'Alexandre reste un fantôme du château : transparent et facile à ignorer.

« Alors comme ça, on aime bien passer inaperçu, Rozen ? Ca t'empêche pas de faire la Une, apparemment ! »

______________________________
C O R N E D R U E
Le temps suspendit son vol. Il chutait, les bras ouverts de toute leur envergure, le corps détendu et gracieusement arqué : il savait son saut parfait, et la plénitude qu'il ressentit lui donna l'impression d'avoir quitté son propre corps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



CAPITAINE SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

CAPITAINE SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 314
| AVATARS / CRÉDITS : Colton Haynes < Mairead
| SANG : Mêlé, écossais et danois.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Édition Décembre 1974 Lun 26 Déc - 19:02

C'est avec une intense émotion que Bertram découvrit ce matin qu'il était question de lui dans le Poudlard Mag, de lui et de son équipe de Quidditch adorée ! Le Serdaigle resta un peu bête devant la page consacrée à ce sujet, la main rendue tremblante par l'émotion, tant et si bien qu'il renversa un peu de café sur ses pancakes. Cela ressemblait à s'y méprendre au plus beau jour de sa vie ! Le jeune homme dévora le paragraphe qui lui était consacré, et son coeur bondit de joie lorsqu'il lut qu'on l'adorait, on l'ADORAIT, lui ! Et on appréciait son travail avec ses Poursuiveurs ! Bertram avait envie de pleurer, de crier, de rire, de chanter, tellement il était heureux. Même la vague insinuation de favoritisme ne parvint pas à nuancer son humeur, et quand il vit que les autres paragraphes relatifs aux autres Capitaines de Poudlard étaient moins élogieux, il se sentit presque pousser des ailes. Fier comme un paon, Bertram se leva de sa place à la table Serdaigle, replia soigneusement cet exemplaire béni du Poudlard Mag (il allait pouvoir commencer son carnet de presse !) et décida de se rendre à la Volière pour annoncer à toute sa famille, et notamment à son grand-père Fearghas, la bonne nouvelle : il était une star !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 295
| AVATARS / CRÉDITS : Barbara Palvin (c) Adastra
| SANG : Sang-Pur, mais quelle importance ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une Mante Religieuse géante
| PATRONUS : Un ourson polaire puis un occamy après la mort de sa mère
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Édition Décembre 1974 Lun 26 Déc - 20:58



« Et ben dis donc... les nouvelles sont... peu réjouissantes... »
Elle montra le journal à sa camarade de droite, qui avait l'air de vouloir lire par dessus son épaule. Ce matin-là, les éditions du mois de décembre de La Gazette et du Poudlard Mag' étaient arrivée par hiboux. Gardenia avait littéralement sauté dessus après avoir, bien entendu, bu son verre de jus de citrouille. Niveau Gazette, les nouvelles étaient plutôt bonnes, Jick Magger avait dit qu'il reviendrait et le Festi'Witch ferait certainement son retour l'an prochain pour une sixième édition. Mais une chose vint gâcher ces bonnes nouvelles, les Mangemorts avaient frappés, encore une fois. La Gazette relatait le, ou plutôt les, meurtres ayant eu lieu cet été, deux membres de la famille Prewett. Nia était sincèrement triste pour la famille Prewett, ils étaient venu ramener les baguettes des époux Prewett à la boutique de son oncle, elle ne travaillait pas ce jour-là, mais elle avait pu apercevoir la fatigue et la tristesse sous leurs traits. Elle s'en souviendrait certainement encore longtemps, après tout cela ne pouvait que lui rappeler le meurtre de son père des années auparavant, par des Mangemorts, là aussi.

Quand au Poudlard Mag', les nouvelles étaient plus réjouissantes, la saison de Quidditch était ouverte bien qu'elle ait été sur le banc, et oui être remplaçante oblige. L'équipe des Bleus avait plutôt mal fini, elle ne pouvait pas s'empêcher de se remémorer l'état de son meilleur ami et capitaine avec le poignet cassé et un énorme bleus aux reins. Mais bon, après tout il se rattrapait : des quatre capitaines à l'honneur, elle trouvait que l'article sur Betram était le plus concret et réaliste, et donc le meilleur, bon c'est vrai que quand il s'agit de Betry, Nia n'est pas réellement objectif, mais on s'en moque.

Gardenia avait été un peu sous le choque en voyant la photo à l'honneur sur la deuxième page : Alexandre. Elle s'était d'ailleurs empressée de lire l'interview et avait été un peu déçu par son contenu, là encore elle sentait l'influence d'Avery sur son ami. Chaque phrase, chaque tournure de phrase, la faisait penser à l'attitude égocentrique de son ennemi indésirable n°2, parce que oui : Avery passerait TOUJOURS après Astrid, et Alexandre devenait petit à petit comme lui, pour son plus grand malheur.

Elle parcouru le reste de la page pour tomber sur... Saul. Sujet douloureux. Elle se dépêcha de lire et fini par ce dire que certains n'avaient rien d'autre à foutre que de se mêler de la vie privée des gens. Habituellement, elle était plutôt heureuse de lire les potins, mais là on touchait un point sensible ! Et la prochaine fois ça sera quoi : "Nous nous aventurons plus profondément dans la vie privée du chouchou des professeurs, Monsieur-Je-N'ai-Pas-De-Vie-Sociale, j'ai nommé : Saul ! Il semblerait que le jeune homme soit à moitié aveugle et ne remarque pas que les trois quart de Poudlard se fiche complètement de ce qu'il raconte" ?!
« Entre l'heure de gloire d'Angie et Betram et la déclaration d'amour inconditionnel aux furoncles de Moran, il y a de quoi rire tu ne trouve pas ? »
« Clairement ? Oui ! »
« Ils n'ont décidément rien à foutre de leur vies ceux-là... » dit-elle en chuchotant pour elle-même
« Tu as dis quelque chose ? »
« Non, rien ! Je vais à la bibliothèque, on se voit plus tard ? »

Edition Décembre 1974
Feat. Lecteurs



Dragées:
 


Dernière édition par Gardenia E. Ollivander le Mar 27 Déc - 14:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 242
| AVATARS / CRÉDITS : Eddie Redmayne (by ultraviolences).
| SANG : Mêlé, anciennes origines moldues.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Les scolopendres
| PATRONUS : Un dalmatien
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Édition Décembre 1974 Mar 27 Déc - 9:52

« Saul, on parle de toi dans le dernier Poudlard Mag' ! »
Saul arque un sourcil et se retourne vers l'un de ses camarades de maison. Il était plongé dans le tout dernier Science et Sorcellerie Magazine qu'il se fait livrer chaque semaine.
« Moi ? Pourquoi est-ce qu'on parlerait de moi ? » demande le Serdaigle, étonné.
Il se penche vers son camarade et jette un coup d'oeil au Poudlard Mag' par-dessus son épaule. Effectivement, il y a sa photo et un petit encart lui est destiné ! Incroyable, il se souvient bien du jour où a été prise cette photo, comment a-t-il fait pour ne pas remarquer qu'il était la cible d'un paparazzi ?
« Mon oncle ? Qu'est-ce que mon oncle a à voir là dedans ? Tout le monde sait que je suis le neveu d'Asterion, non ? Est-ce que ça dérange quelqu'un ? »
Saul se tourne vers ses camarades autour de lui qui se contentent d'hausser les épaules comme s'ils n'en savaient rien. Alors Saul secoue la tête de droite à gauche en souriant avant de se replonger dans son Science et Sorcellerie Magazine, bien plus intéressant. Peu importe, Asterion est un homme très intelligent et un professeur brillant, le Serdaigle est fier d'être son neveu, quoi que puissent en penser les autres élèves de l'école.

______________________________

Saul A. Funestar | Seuls ceux qui sont assez fous pour penser qu'ils peuvent changer le monde y parviennent. (J. K.)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 358
| AVATARS / CRÉDITS : Eva Green | Moi
| SANG : Sang-Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa grand-mère
| PATRONUS : Un aigle royal
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Édition Décembre 1974 Mar 27 Déc - 12:15

La sorcière s'était levée de bonne heure ce matin. Depuis quelques temps, elle voulait arriver plus tôt au Ministère afin de travailler plus longtemps sur les dossiers. Certains étaient de vrais casse-tête et elle ne voulait pas les laisser traîner des mois. Des années auparavant, l'Auror n'avait pas toujours eu ce rythme de vie soutenu auquel elle s'habituait à présent. Avec la montée en puissance du Mage Noir, tout était devenu plus sombre. La population craignait une apparition de ce dernier, surtout au vu des attentats contre des moldus ou né-moldu ces derniers temps. Le Bureau n'arrêtait pas de courir et était débordé. Il n'y avait pas assez de personnel, cela n'échappait à personne au sein du Département. Malheureusement, il fallait faire avec et être sur tous les fronts. Ils n'avaient pas le choix s'ils voulaient contrer la menace.

Après avoir enfilé sa tenue, l'Auror s'installa à sa table et, en un coup de baguette magique, un café se prépara de lui-même avant de voltiger pour se poser devant elle. La sorcière touilla la boisson chaude afin qu'elle refroidisse, quand soudain son hibou lui apporta le courrier. Tiens, la Gazette du Sorcier. Elle fronça les sourcils, porta la tasse à ses lèvres en prenant une gorgée, la reposa et déplia le journal. L'ancienne Poufsouffle espéra qu'il n'y avait pas trop de sottises. Parfois, on pouvait retrouver des articles de Rita, cette journaliste qui n'était pas vraiment la bienvenue et intervenait au plus mauvais des moments, ou bien posait des questions pour le moins... Personnelles. L'Auror se souvenait encore d'une de ses interviews, dans laquelle Rita lui avait tout bonnement demandé quel métier elle faisait... En 15 ans, tout de même ! C'était fou à quel point certaines personnes pouvaient être désagréables à ce point... Enfin, passons.

Raven aurait pu continuer de lire la Gazette en entière. C'était même, en général, ce qu'elle faisait, avant de transplaner pour le Ministère. Mais aujourd'hui était un jour différent, n'est-ce pas ? Car cette sombre affaire, ce meurtre intolérable, cette mission à laquelle la sorcière n'avait pas participé mais qui avait profondément touché et marqué le Bureau... Y figurait dès la première page. Elle effleura à peine du regard les autres articles avant de revenir à celui qui l'intéressait. La mort des Prewett n'allait pas améliorer la situation des Aurors. Il fallait que la population se sente en sécurité, et pourtant ici ils avaient échoué. Il était vrai que les Mangemorts avaient été organisés. Très organisés. Et pourtant, cela ne l'empêchait pas d'avoir une boule au ventre à la pensée de cette famille en deuil. Oh, le deuil, comme elle le connaissait bien... Il l'avait malmenée des années durant avant de se fondre à l'intérieur de son être. Comme une promesse. Celle qu'il n'allait jamais la quitter mais qu'elle allait tout simplement devoir vivre avec.

L'Auror envoya une prière silencieuse aux enfants Prewett qui devaient en avoir grandement besoin. Entre frères et sœurs, ils devaient se serrer les coudes et ne pas se diviser. Si seulement Raven avait pu appliquer ses propres conseils sur son passé... Peut-être ne serait-elle pas, aujourd'hui, si éloignée de sa sœur qui pourtant avait le même sang qu'elle dans les veines. La sorcière soupira un instant en fermant les yeux. Vraiment, cette histoire l'attristait au plus haut point. Le Bureau ne devait pas permettre ce genre de choses se reproduire encore une fois. Et pourtant, elle le savait, c'était peine perdue. Les attaques n'allaient pas diminuer, bien au contraire, elles allaient s'intensifier pour frapper de manière plus précise, plus ingénieuse. Et c'était leur devoir de prévoir ces attaques et de protéger la population. Leur devoir.

Elle replia soigneusement le journal puis se leva. Il était temps de partir. Le Ministère n'allait pas tarder à ouvrir ses portes. Raven fit quelques pas afin d'attraper sa veste et jeta un coup d’œil de part sa fenêtre. Il pleuvait. Et ce ciel gris ne pouvait qu'apporter de mauvais présages pour l'avenir. Elle resserra son manteau, le menton haut et le regard bleu métallique rempli de défi. Ce n'était pas aujourd'hui qu'elle allait baisser les bras.

Ploc.

La seconde suivante, l'appartement était devenu vide.    

Dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 396
| AVATARS / CRÉDITS : Freya Mavor by fassylover
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Slenderman
| PATRONUS : Un canard
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Édition Décembre 1974 Mer 28 Déc - 11:06

Marlene arracha distraitement la une de Poudlard Mag et s’en servit pour la coincer en boule au fond de la tasse a thé mordeuse qu’elle offrait à son petit frère pour noël - elle ne souhaitait pas que de la vaisselle massacre ses manuels de cours dans sa valise - et lut plutôt la première page de la Gazette qui l’intéressait bien plus que les événements sportifs de leur école. L’image de la marque des ténèbres dans le ciel la fit frissonner d’horreur, mais moins que le contenu de l’article … Prewett ? Comme dans Fabian Prewett ? « Aïe ! ». La tasse venait de la mordre et elle la délaissa pour porter son pouce à sa bouche, ses yeux n’avaient pas quitté l’article. Pauvre Fabian ! Elle ne le connaissait pas très bien mais savait qu’il ne méritait pas de perdre ses parents comme ça ! Personne ne méritait ça ! Son sourire éclatant leur manquerait à tous dans les prochains jours et elle se demanda comment elle pouvait l’aider à surmonter ça d’une manière décente et discrète …  Elle aurait voulu le couvrir de chocogrenouilles mais quelque chose lui disait que ce n’était pas plus décent que discret ! Rien ! Il n’y avait rien à faire hormis montrer un front solidaire et ne pas céder à la peur ! Et la Gazette qui mettait subtilement sur le même plan le Festi’Witch et la plus grande prudence ? Bullshit ! pensait-elle. Courber l’échine devant l’oppression n’avait jamais mené à rien ! Voilà, elle était fâchée et n’était pas d’humeur à lire le reste … sauf peut-être l’interview du magnifique Jick Magger plus tard dans le train !

dragées:
 


Dernière édition par Marlene McKinnon le Lun 6 Mar - 8:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PERSONNEL
Le travail est l'aliment des âmes nobles.

PERSONNELLe travail est l'aliment des âmes nobles.
| HIBOUX POSTÉS : 64
| AVATARS / CRÉDITS : Sharon Den Adel
| SANG : mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS : Un lycaon
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Édition Décembre 1974 Jeu 29 Déc - 5:08

Yelena lisait le Poudlard Mag’, elle trouvait cela particulièrement amusant. C’était une bonne initiative et sans vouloir être totalement intrusive et tout savoir, elle trouvait cela mignon.  Les petites interviews, les petits commentaires. En fait elle regardait surtout les annonces. Un chat perdu, bien, elle notait. Même si les cachots n’étaient pas l’endroit qu’elle fréquentait le plus, mais elle le saurait. Il y avait cette fois-ci un article sur le neveu de son collègue, Saul Funestar. Asterion n’était pas son collègue le plus causeur (en même temps elle ne parlait pas tellement non plus), mais elle ne pensait réellement pas qu’il puisse faire une différence entre son neveu et les autres. Mais de toute façon elle ne s’en mêlerait pas, ce n’était clairement pas son rôle. Un fin sourire s’étira sur son visage pourtant alors qu’elle poursuivait sa lecture. Il y avait des collègues avec qui elle entretenait des relations plus cordiales et même agréables. Il y avait par exemple Minerva qui avait été dans les premières à sympathiser avec elle. Plus récemment était arrivé Soyle, une jeune femme tout aussi charmante mais peut-être un poil trop vive pour Yelena mais charmante. Et d’après sa lecture, charmante aussi pour Basil, un jeune homme qu’elle aussi connaissait bien. Basilius Carrow était un employé du ministère qui servait de liaison avec son clan. Cela faisait plusieurs années qu’ils se voyaient pour parler affaires. Mais Soyle ne semblait pas tenir le même type de discours avec lui. D’ailleurs, elle était là, dans la salle des professeurs, près d’elle.

-Soyle, ça devrait t’amuser.

Yelena se lève pour aller vers elle et dépose le journal devant elle dans un sourire. Elle n’ajoute rien, pas la peine. Le professeur Hoover commence sa lecture et Yelena peut identifier sans problème le moment où elle tombe sur l’article qui la concerne. Elle devient rouge et ouvre de grands yeux. Prenant ses affaires dans l’idée de retourner à sa tour, elle tapota au passage l’épaule de sa collègue mal à l’aise dans un sourire.  Ce n’était pas grand-chose, un magazine étudiant. Mais elle comprenait sa surprise. Yelena trouvait cela assez mignon en fait que les élèves aient pris la peine de souligner cette entrevue. Et qui sait, peut-être n’avaient-ils pas totalement tord…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PRÉFET SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

PRÉFET SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 252
| AVATARS / CRÉDITS : crystal reed
| SANG : mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Édition Décembre 1974 Ven 30 Déc - 21:36

"-Que c'est pathétique !"
"-On dirait plus des tourterelles qui roucoulent que des aigles majestueux."

Elle n'avait pas pu retenir ses cris mêlant surprise et étonnement et faisant sursauter le malheureux qui passait derrière elle. Ils n'étaient pas pathétiques. Et encore moins des tourterelles. Bon sang. Elle ferma les yeux un instant, comme si en les rouvrant cet article aurait disparu. Malheur, il était toujours là. Maya jeta le journal au bout de la table d'un geste nonchalant, elle ne finirait pas de le lire pour la peine.

Elle avait pourtant bien apprécié lire les petits potins jusqu'à aujourd'hui mais maintenant que son nom y était inscrit ça ne la faisait plus vraiment rire. La serdaigle ne comprenait pas pourquoi elle prenait autant à cœur cet assemblage de papiers, après tout, il y avait une part de vérité là dedans. Elle croqua de frustration dans une tartine beurrée et rattrapa la gazette, foutue pour foutue autant le terminer. Heureusement car elle n'aurait pas supporter de rater une énième occcasion de piquer Moran sur cette curieuse déclaration.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 554
| AVATARS / CRÉDITS : Dylan O'Brien (by Thida ♥)
| SANG : Faites genre qu'il est pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une foule sans visage, l'inconnu
| PATRONUS : Le coyote
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Édition Décembre 1974 Lun 2 Jan - 1:35

Règle numéro Une: ne jamais être redevable à sa soeur.
Quand Alexandre eut monté à la Grande Salle ce jour là, l'édition de Décembre 1974 de la Gazette des sorciers venait de sortir. Le jeune homme savait qu'il allait entendre parler de lui-même, car un article allait entièrement être consacré à lui. A cause de qui ? A cause de sa soeur, Constance. Cela faisait depuis les vacances d'été qu'Alexandre lui devait une somme d'argent assez conséquente pour acheter son silence suite à une bêtise dont le garçon n'était pas vraiment fier. Le payement se faisant attendre, la jeune femme en avait trouvé un autre, qui pour le coup, elle savait que cela allait bien agacer son petit-frère. Quel est le comble pour un gars qui veut être discret ? Paraître dans la Gazette !
Ce fut avec beaucoup de discrétion qu'il entra dans la Grande Salle et alla s'asseoir à la table des Serpentards pour prendre son petit déjeuner. Sur son passage, il entendait des élèves parler de lui. Il en fit complètement abstraction. Ce fut sans compter sur Potter.

« Boouuh, mon frère ne m'aime pas, je suis le vilain petit canard de la famille... » dit ce dernier d'une voix plaintive caricaturale.

Alexandre haussa un sourcil. Cela ne le dérangeait pas que son frère ne l'aime pas, il ne l'aimait pas non plus de toute façon. Et cela ne le dérangeait pas non plus d'être le vilain petit canard de la famille, il en était juste désolé pour elle.

« Alors comme ça, on aime bien passer inaperçu, Rozen ? Ca t'empêche pas de faire la Une, apparemment ! »

De quoi se mêlait le Gryffondor ? En plus d'avoir la face d'un troll, il était aussi stupide qu'eux ! Le Serpentard se retourna et le regarda dans les yeux.

« Bah quoi Potter ? On est jaloux ? On est en manque d'attention ? Je comprends. Par contre parle moins fort, c'est très malpoli. Tss ! » répondit-il sur le ton de la provocation avant de lui tourner le dos.

Une fois le dos tourné, Alexandre leva les yeux au ciel en prenant une tartine grillée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PRÉFET POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

PRÉFET POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 650
| AVATARS / CRÉDITS : Astrid Bergès-Frisbey - Thida ♥
| SANG : Mêlé


MessageSujet: Re: Édition Décembre 1974 Jeu 5 Jan - 20:07

Chouette, Hazel, on parle du Festi'Witch, s'exclama Luzia quand elle reçut son exemplaire de la Gazette.

Et l'on parlait de Jick Magger - du beau Jick Magger - qui avait tellement aimé le festival qu'il promettait d'y revenir avec les Stolling Rones. Chouette !
Mais alors qu'elle s'enthousiasmait sur le leader du groupe, son regard fut tristement attiré par l'article sur les Prewett. Imaginant qu'elle aurait pu être à la place de Fabian Prewett, Luzia n'eut pas le courage de litre l'article dans son intégralité.
Heureusement, Le Poudlard Mag offrait une distraction parfaite.
On parle de Maya !
Non, rectifia Hazel, on se moque d'elle et Arthur.

Luzia parcourut des yeux l'article en se mordant la lèvre. Oui, ce n'était pas très sympa... Elle lança un regard à la table de Serdaigle et vit que Maya avait pris connaissance de l'article.
Moran, je te kiffe, lut Luzia avec un grand sourire.

Chacun en prenait pour son grade.

Spoiler:
 

______________________________

On ne sait jamais qui l'on croisera
au prochain tournant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 385
| AVATARS / CRÉDITS : Ben Barnes - Schizophrenic - Bazzart
| SANG : mêlé


MessageSujet: Re: Édition Décembre 1974 Jeu 5 Jan - 20:29

La Gazette apportait toujours un lot de mauvaises nouvelles. Cette édition n'échappait pas à la règle. Sur le côté, chapeauté par la photo de la terrible marque des ténèbres, se trouvait l'article racontant la mort des parents de Fabian.
Nate réalisa que lui et son frère avaient échappé de peu à la mort, comme ils se trouvaient à la Festi'Witch. Nate se souviendrait toujours du matin où, alors que la bande se réveillait avec peine après avoir festoyé toute la nuit, des hommes du Ministère étaient venus trouver Fabian et Gideon pour leur apprendre la nouvelle.

Un meurtre. Il y avait des gens assez fous pour vouloir détruire des gens et des familles de la sorte. Cela dépassait Nate.
Il rangea sous la table son exemplaire et fut soulager d'entendre les Maraudeurs ricaner sur l'insignifiante interview de Rozen.

Citation :
Commenter la Gazette ▬ 3 dragées
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PRÉFET SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

PRÉFET SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 593
| AVATARS / CRÉDITS : Evan Peters on Bazzart (swan)
| SANG : Apparemment pur.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Mon oncle mort.
| PATRONUS : Une pie bavarde
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Édition Décembre 1974 Jeu 5 Jan - 20:38

Moran était concentré de manière absolue sur son plat. Il ne faisait guère attention à son environnement, comme chaque fois d'ailleurs qu'il était en train de manger. Or, un hibou (non parce que sa chouette festoyait toujours ailleurs) lui amena un exemplaire de la Gazette qu'il paya. Pas de lettre pour aujourd'hui, donc mais le journal. Cool. Délaissant son assiette à moitié entamée il parcouru rapidement chaque page, s'attardant un instant sur l'article sur les Prewett, puis sur l'article qui parlait de Maya la peste. Ahah, être affiché ainsi ça devait faire vachement mal à...
Horreur !
Le résultat de son incompétence en potion était en dernière page, et ne tenait que sur deux lignes à peine. Mais c'était deux lignes de trop pour le Serpentard qui relu plusieurs fois son humiliation, les joues rosies par la honte. Oh les gens savaient pour cet accident désastreux, mais ils ne savaient pas forcément la gueule dont il avait hérité après.

Il posa sa fourchette sous certains regards moqueurs et quitta la Grande Salle, sa fierté au fond de ses chaussettes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Édition Décembre 1974

Revenir en haut Aller en bas

Édition Décembre 1974

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» WWE TLC - 13 décembre 2009 (Résultats)
» Expédition vers le Harad.
» Nouvelle édition du Hobbit
» Friday Night Smackdown - 23 Décembre 2011 (Carte)
» Warhammer troisième édition

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Londres :: Balade à Londres :: 
La Gazette du Sorcier
-