Poudlard est officiellement de retour ! Bonne rentrée à tous !
Vous pouvez retrouver la liste des préfets et des capitaines en cliquant juste ici. Espérons qu'ils fassent mieux que les précédents ! Félicitations à eux !
GRYFFONDOR : 0 pt | POUFSOUFFLE : 0 pt | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt
La Gazette de l'été est parue ! Venez la commenter ici !

Partagez|

Prit sur le fait - Professeur Westchester

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 271
| AVATARS / CRÉDITS : Hayley Williams
| SANG : Née Moldue


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Obscurité totale
| PATRONUS : Panthère
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Prit sur le fait - Professeur Westchester Ven 23 Déc - 17:09

Ouvrant les yeux, je m’étirais dans mon lit comme un chat. Le dortoir était calme, complètement silencieux. Regardant l’heure, je constatais qu’il était 10h, me disant alors que j’avais largement le temps. Ça changeait de l’année dernière où je courrais toujours partout pour ne pas être en retard à un cours, ou alors pour rejoindre mes amis lors de nos révisions collectives. La sixième année était bien plus calme, et mon emploi de temps alléger. J’avais gardé les matières principales, DCFM, Métamorphose, Sortilège qui était mon cours favori, Soins aux créatures magiques car j’adorais les animaux et qu’il se passait un truc bien avec ce prof, et enfin Potion. Je ne savais pas trop pourquoi je l’avais gardé celle-là, sûrement parce que mes amis l’avait pris et que ça nous permettait de passer du temps ensemble. Je m’étais bien évidemment très vite débarrasser de l’Histoire de la Magie, matière qui ne m’avait servi qu’à dormir depuis ma première année. Du coup grâce à ces choix, j’avais un petit emploi du temps, et ça m’allait très bien. N’ayant pas cours avant 14h aujourd’hui j’en profitais pour prendre mon temps.

Après un petit déjeuner rapide dans ma chambre à base de bonbons de chez Honeydukes, je descendis dans la salle commune voir s’il avait du monde. Mais elle était complètement déserte, aucun Rouges à l’horizon. Ils devaient être en cours, à la bibliothèque, ou alors encore en train de dormir pour ceux qui, comme moi, avait la chance de ne pas avoir cours. Je n’avais donc aucune excuse pour ne pas faire ce que j’avais à faire en tant que Capitaine de l’équipe de Quidditch. Et c’était peut-être mieux comme ça, parce que j’aimais mon rôle et je ne voulais décevoir personne. Remontant dans ma chambre, je cherchais alors dans le bazar de mon sac un parchemin de métamorphose sur lequel j’avais noté en vitesse les nouveaux créneaux d’entrainement pour nous préparer à notre prochain match. McGo me l’avait dit rapidement à la fin d’un cours et j’avais ça où je pouvais pour être sûr de ne pas les oublier ou ne pas me tromper. J’inscrivis alors sur un parchemin vierge les informations que mon équipe devait savoir et retourna dans la salle commune l’accrocher sur le tableau d’affichage. Ainsi mes Gryffons favoris ne pourraient pas louper ça. Nous avions perdu notre premier match, on devait alors s’entrainer encore plus en vue du prochain match. Nous étions les hardis élèves de Godric, ce n’était pas une défaite qui allait nous arrêter, au contraire ça nous rendais plus fort.

N’ayant alors plus rien à faire, je décidais de faire ce que je savais faire le mieux, me balader à la recherche d’une bêtise à faire. Remontant jusqu’à la porte de ma chambre, je lançais alors un Accio pour récupérer mon sac à l’autre bout de la pièce. Il s’envola d’un coup, renversant au passage ma plume et mon encrier que j’avais laissé trainé. Pas grave je nettoierais plus tard. J’avais autre chose à faire avant d’aller manger ce midi. Les  couloirs étaient vides et je ne croisais quelqu’un que de temps en temps. C’était l’heure idéal pour faire quelque chose, il y avait cours, donc pas de prof dans les couloirs, pas d’élèves pour aller rapporter, les préfets étaient pour la plupart en cours aussi, c’était parfait.  Mais que pouvais-je bien faire, tout en étant originale ? Ça devenait de plus en plus compliqué au bout de la sixième année de trouvé des idées originales. Étant alors à l’étage où se trouvait le bureau de Picott, je me dis que c’était la victime parfaite. En plus il n’y a pas si longtemps que ça il m’avait mis en retenue et avait même mis en retenue Saul qui n’avait rien à voir la dedans. Il fallait bien que cette injustice soit punie. Vérifiant qu’il n’y avait personne dans le couloir et que notre concierge adoré n’était pas là, j’entrais alors dans son bureau. C’était plutôt imprudent de faire ça, il pouvait revenir à n’importe quel moment et je n’avais personne pour surveiller la porte, mais c’était ce qui rendait la chose encore mieux. Sortant ma baguette j’entrepris alors de mettre un beau bazar. Éparpillant les parchemins, faisant tomber des choses des étagères. Globalement les étagères contenaient des objets confisqués aux élèves. Visiblement certains étaient des pots pour une bonne raison et je m’en rendis compte une fois le pot cassé. Une odeur bizarre se dispersa dans la pièce à l’ouverture d’un pot, un autre contenait une pâte bizarre qui se répandit sur le sol. Il allait avoir du boulot en revenant, c’était sûr. Toute fière de moi je sortis alors du bureau, prête à retourner dans ma salle commune en attendant l’heure de manger.


Dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Prit sur le fait - Professeur Westchester Lun 26 Déc - 21:27

L'avantage d'être professeur, c'était que c'était aux élèves de s'adapter aux professeurs. Enfin, l'idée c'était qu'elle pouvait bien poser ses horaires à sa guise et qu'importe ce que les élèves pouvaient en penser, c'était ainsi et pas autrement. En se décidant pour choisir ses heures de cours, Charlott se souvenait qu'en 6eme année, elle avait toujours sa matinée de libre le mercredi matin. Et pouvoir faire une grasse matinée en milieu de semaine ça avait quelque chose de très reposant, ça permettait de faire un sacré break et de réattaquer en meilleure forme. Donc, elle avait décrété que pour elle, le mercredi matin c'était une demi journée off et c'était bien agréable.

Charlott s'était levée de bonne humeur. Assez tôt tout de même parce qu'elle avait du travail. Elle avait prit sa douche et avait passé deux bonnes heures à la bibliothèque après le petit déjeuner afin de pouvoir préparer les prochains cours des cinquième année. Elle avait tellement et si bien avancé qu'elle avait terminé bien avant l'heure du midi et du coup, en rangeant la table qu'elle occupait, elle se demandait que faire. Quand elle était étudiante, elle avait toujours des amies à retrouver mais là c'était très différent et elle se sentait un peu seule pour être honnête.

Charlott marchait dans les couloirs, elle avait décidé de faire une petite ronde, voir carrément un grand détour, pour ne pas atteindre la grande salle trop tôt. Heureusement, le château était assez grand pour y tuer le temps juste en marchant. Elle allait d'un pas tranquille, comptant de ci, de la, les marches d'escaliers ou les élèves d'une même maison qu'elle croisait comme elle le faisait sans même s'en rendre compte désormais. C'était plus fort qu'elle.

Les couloirs étaient calmes. Beaucoup de collégiens étaient en cours, ceux qu'elles croisaient comptaient parmi les plus vieux. Les moins pénibles. Enfin, c'était ce qu'elle pensait avant d'entendre un bruit de fracas. Fronçant le nez, elle constata qu'elle était bien loin des cours de Défense Contre les Forces du Mal et que ça ne pouvait pas provenir de là. Se laissant guider par ses oreilles, elle atterrit devant le bureau du concierge, Monsieur Picott. Discrète, elle jeta un coup d'oeil dans la pièce et faillit rentrer dans une étudiante aux cheveux rouge visiblement originaire de la maison des Lions. Elle fronça les sourcils et demanda de façon très sérieuse :

- Êtes vous responsable de tout ces bruits de casse Miss ... ?

Se rendant compte qu'elle ne connaissait absolument pas le nom de cette étudiante, elle se tut et attendit la réponse, lui barrant la route.Si l'instint de Charlott était le bon, alors cette jeune fille était la cause de tout ce boucan et elle devinait assez bien ce qui pouvait se passer derrière. La Gryffondor avait du vouloir récupérer un objet confisqué par Monsieur Picott et surement confisqué pour d'excellentes raisons et cette Rouge et Or avait été très maladroite et indiscrète en récupérant l'objet en question. En tout cas, à voir son sourire, elle avait surement réussit à retrouver son bien. Il allait falloir que Charlott le récupère. Elle en était déjà exaspérée.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 271
| AVATARS / CRÉDITS : Hayley Williams
| SANG : Née Moldue


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Obscurité totale
| PATRONUS : Panthère
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Prit sur le fait - Professeur Westchester Ven 13 Jan - 21:14

Il n’y avait rien de plus plaisant que de passé un bon moment à faire une bêtise. Franchement, j’étais née pour ça, que ce soit seule ou avec des amis, mettre le bazar, enfreindre le règlement ou tendre un piège c’était dans mes gènes. Bon ok avec ça il y avait souvent les heures de retenues qui allaient avec, parce que ça avait beau être drôle, souvent on se faisait chopé. On avait un cerveau sur développé pour chercher une idée originale, mais alors pour ce qui était de la surveillance ou de la discrétion, ce n’était pas notre fort. Étant toute seule cette fois ci, et pendant les heures de cours, avec presque personne dans les couloirs, surtout au niveau du bureau du concierge, je n’avais pas pris la peine de lancer un sort pour être prévenu si quelqu’un approchait. Je me disais que j’allais être rapide et que je n’avais pas besoin de m’embêter avec ça. Et bien j’aurais dû réfléchir d’avantage, encore une fois. Je l’avais dit que la surveillance ce n’était pas notre fort, et je le savais en plus au bout de ma sixième année. Mais non à chaque fois je recommençais cette même erreur.

Sortant, le sourire aux lèvres après avoir saccagé le bureau de Picott, je commençais déjà à penser à la suite de ma journée, et surtout ce que j’allais bien pouvoir manger ce midi. Mais mon sourire disparu rapidement quand je failli rentrer dans quelqu’un en sortant du bureau. Regardant plus attentivement, je me rendis compte qu’une prof se trouvait devant moi, me regardant l’air interrogateur. Pour la discrétion et la surveillance il y avait encore du travail, ça se confirmait. Bon, il fallait que je reste calme, et surtout que je garde mon côté un peu provoque. De toute façon le mal était fait, elle allait vite se rendre compte du bazar que j’avais mis, et je ne pouvais pas nié que c’était moi étant donné que je venais tout juste de sortir de ce bureau. Alors autant jouer la carte de la provocation.

Je me rendis vite compte que cette prof, ba je l’a connaissais pas vraiment en fait. D’après mes souvenirs, ça devait être la prof d’arithmancie, mais je n’étais pas sûre à cents pourcents, quand à son nom, j’en savais rien. Je ne suivais pas cette matière, alors je m’en fichais un peu de qui l’enseignait. Du coup, elle non plus ne me connaissait pas. Elle savait que j’appartenais à Gryffondor vu que l’emblème de ma maison figurait sur mon uniforme, mais mon nom lui échappait. Limite ça me vexait. J’étais la capitaine de l’équipe de Quidditch des lions depuis le début de l’année, je jouais depuis un moment comme poursuiveuse, et j’étais plutôt connu pour mes nombreuses heures de retenues et record de descente des points de ma maison. Et elle osait ne pas me connaître. C’était un affront qu’elle me faisait là, et je comptais bien me servir de cela pour la cherché un peu.

M’adossant contre le mur, toujours mon petit sourire sur les lèvres, je posais mon regard droit dans le sien. Maintenant que j’étais face à elle, mon insigne de Capitaine était bien visible. Et oui je n’étais pas n’importe qui. J’avais une équipe à gérer et des matchs à gagner, j’avais donc le soutient de McGo. D’ailleurs elle avait déjà annulé des heures de retenues qui tombaient juste sur nos heures d’entrainements. Globalement je ne risquais pas grand-chose à part de faire encore perdre des points à Gryffondor.

Je failli rire quand elle me demanda si j’étais responsable de tous ses bruits de casse. Je ne voyais pas qui ça pouvait être d’autre sachant que le couloir était vide et que sortais du bureau. Si elle me donnait les moyens de montrer mon mauvais caractère, ça allait être drôle.

« Vous n’allez jamais me croire, mais j’ai vu un lapin blanc avec un veston et une montre entrer ici. Et quand je suis rentré il avait disparu et le bureau était sens dessus dessous. Vraiment un mystère, Professeur … »

Rien de mieux qu’une petite référence à un bon livre moldu pour répondre à une question un peu bête comme celle-ci. J’avais également laissé ma dernière phrase en suspens pour lui montrer que si elle ne me connaissais pas, et bien moi non plus je ne savais pas à qui je m’adressais, et je n’allais pas lui donner mon nom aussi facilement.

Dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Prit sur le fait - Professeur Westchester

Revenir en haut Aller en bas

Prit sur le fait - Professeur Westchester

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Arrivée du Professeur Flitwick et de Gregory Goyle
» Ooops :O Prit sur le fait [Ayushi]
» Prit sur le fait
» QUE FAIT L'ETAT?
» Un peu de solitude ne fait de mal à personnes [ Dag Larson]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Poudlard
-