GRYFFONDOR : 160 pts | POUFSOUFFLE : 10 pts | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt
Le calendrier de l'avent fait son grand retour à Poudlard ! Il débutera le 1e décembre et se terminera le 25. Toutes les explications ICI !
Une sortie à Pré-au-Lard a été organisée afin de vous permettre d'effectuer vos achats de Noël. Le sujet est juste ici ! Tout post vous rapportera 2 dragées.

Partagez|

Une invitation... surprenante [PV. Moran & Alexandre] TERMINE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar



CAPITAINE SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

CAPITAINE SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 383
| AVATARS / CRÉDITS : Kirsten Zellers (c) .sparkle
| SANG : Sang-Pur, mais quelle importance ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une Mante Religieuse géante
| PATRONUS : Un Occamy
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Une invitation... surprenante [PV. Moran & Alexandre] TERMINE Mar 27 Déc - 1:55



Les vacances avait été rude, bizarrement les clients avaient déferlé dans la boutique : entre les baguettes cassées et les clients étrangés, elle avait fini complètement crevé. Finalement elle avait eu raison que prendre son "jour de congé" pour aller papoter avec Moran au Chaudron Baveur.
Mardi Soir. Le bal était prévu dans 4 jours et elle n'avait toujours personne, enfin non, elle n'avait voulu demander à personne. Si à cela on rajoutait Bertram qui faisait fuir les garçons dès qu'il l'approchait d'un peu trop près... Elle était pas sorti de l'auberge pour trouver un cavalier. Nia parti poser ses affaires dans l'aile des Serdaigle, son sac était particulièrement lourd et elle avait autre choses à faire que les trimbaler tout du long du repas avec. Il lui restait une petite demi-heure avant le repas, la plupart des bleus étaient dans la salle commune ou à la bibliothèque, elle décida cependant de se diriger vers son dortoir, réfléchissant toujours à qui inviter, elle devait le faire ce soir, impérativement.

La Bleue décida de se faire une beauté, après tout si elle invitait quelqu'un autant être à son avantage non ? Peut-importait la personne, bon ce qui était sûre c'est qu'elle n'irait ni avec Avery ni avec aucun garçon de sa bande. Après avoir remis ses cheveux en ordre et s'être maquillée légèrement, elle se dirigea lentement vers la Grande Salle, si bien qu'elle arriva dans les dernières. Elle partit s'asseoir à côté de Bertram qui lui avait gardé une place. ils parlèrent longuement sur leurs peut-être futurs cavaliers respectifs, il allait certainement y aller avec Lily et elle approuvait ce choix ! Tant que ce n'était pas Astrid, tout ne pouvait que ce passer pour le mieux ! Quand arriva la question du cavalier de la demoiselle, et bien on va dire... qu'ils ont joués ça au "Charme ou pas Charme", la version sorcière du jeu moldu "Cap, ou pas Cap".
« Charme d'aller voir Moran et de lui demander ? »lui avait-il dit le rictus au coin des lèvres.
Quelle idiote. Elle n'y avait même pas pensé alors qu'ils avaient parlé du bal ensemble pendant les vacances. Elle était vraiment une abrutie. Elle regarda Bertry, un sourire joueur aux lèvres et lui tapa dans la main droite.
« Charme ! J'y vais maintenant tu m'excuseras ! »dit-elle en avalant une dernière gorgée de jus de citrouille.« Par contre je te préviens ! Si il me dit oui, tu te balade en mère Noël en tenue légère pour mon enterrement de jeune fille d'ici une dizaine d'années ! »
Elle se leva sans  le laisser répliquer et se dirigea fière vers la table des Serpentards, quand elle vu, horreur, qu'Avery et toute sa petite bande était à trois places de Moran, sachant surtout que dans la bande se trouvait Alexandre, son petit-protégé, en quelque sorte. Elle ne laissa pouratn rien paraître, après tout si ils avaient quoi que ce soit à dire elle leur balancerait qu'elle avait autant le droit qu'eux de se tenir à cette table. Après tout, elle était une Ollivander.

Elle se rapprocha de Moran, qui était, comme toujours, en train de s'empiffrer, que ferait Powell sans une assiette : on se demande ! Elle sentit les regards mauvais de certaines personne dont on ne nommera pas le nom et les regards intrigués de beaucoup d'autres, même dans les autres maisons. Elle entendait d'ici les pensées de Bertram "Go ! Go ! Nia ! Si tu le fais pas, tu te tapes cent pompes et 20 tours de terrain !" et ça lui faisait froid dans le dos.
Elle se pencha derrière Moran et mis ses mains sur ses épaules, lui murmurant un petit "Bouh" dans l'oreille, faisant sursauter.
« Hey Powell ! J'ai un deal pour toi ! »lui dit-elle un sourire taquin collé au visage, dans l'espoir qu'il accepte elle lui fit un clin d'oeil, se grattant discrètement le sourcil en replaçant l'une de ses mèches de cheveux, signifiant : Code Z.

Une invitation... surprenante
Feat. Moran J. Powell & Alexandre O. Rozen



Dragées:
 


Dernière édition par Gardenia E. Ollivander le Dim 15 Jan - 23:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar



CAPITAINE SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

CAPITAINE SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 735
| AVATARS / CRÉDITS : Xavier Dolan by Winter Soldier
| SANG : ♣ Le sang pur des Highlands coule dans mes veines.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Evan Rosier, hélas.
| PATRONUS : Une pie bavarde
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Une invitation... surprenante [PV. Moran & Alexandre] TERMINE Mar 27 Déc - 21:28

Moran avait eu des vacances calmes. Il avait fini par rentrer dans son cottage en Ecosse, où il avait retrouvé ses parents et son oncle Abass. Le jeune Powell n’en avait pas forcément profité pour faire ses devoirs, se disant que de toute manière, il aurait bien le temps de les faire en une nuit à la salle commune. Noël, c’était Noël enfin. Cadeaux, bonne humeur, nourriture. Tient, d’ailleurs ! C’était l’heure d’aller à la Grande Salle se sustenter un peu. Heureusement (ou malheureusement tout dépendait du point de vue) Moran n’avait pas vraiment d’amis dans sa maison… Donc il n’avait pas forcément besoin d’attendre quelqu’un pour aller manger. Il mangeait vite, seul, avant de filer. Il sortit donc de sa salle commune qui n’était pas très remplie, il fallait le dire. Il remonta les cachots, croisant quelques fois des élèves qu’il saluait, ou non. Tout dépendait s’il les appréciait ou pas.

En arrivant devant les portes de la Grande Salle, Moran se rendit compte qu’il devait y avoir quand même pas mal de monde dedans. Il poussa la porte de gauche et s’infiltra dans la Grande Salle sans réellement passer inaperçu. Certains quittaient même déjà le lieu. Il s’assit, le dos à la table des Poufsouffle, les yeux braqués sur le mur, et remplit son assiette correctement. A sa droite, il y avait Thomas et ses amis. Il aperçut Alexandre aussi, non loin. Sa solitude détonnait assez avec leur groupe, mais il était comme ça. Pour rien au monde il irait s’aliéner avec ces gens. Il n’avait rien contre eux, mais il sentait et savait que leurs idéaux étaient à mille kilomètres des siens. Tout en réfléchissant à un devoir de potion qu’il n’avait toujours pas commencé, il mangeait. Il y avait du tumulte, des conversations emmêlées qui ne voulaient plus rien dire une fois assemblées, des rires, des cris, un brouhaha qui semblait-il était incessant. Un « bouh » le fit légèrement sursauter, et il avala bien vite ce qu’il avait dans la bouche pour pouvoir parler au démon qui l’avait dérangé. Il sentit deux mains sur ses épaules et leva la tête pour voir les cheveux bleus de Gardenia. Il se risquait un coup d’œil vers la table des Serdaigle et vit Bertram le regarder avec un sourire narquois. Bon, qu’est-ce qui allait lui tomber dessus, encore ? Il se retourna et désigna la place vide à côté de la sienne, pour l’inviter à s’asseoir.
Un deal, voyez-vous ça. Moran se méfiait toujours un peu des deals. Puis il vit Gardenia se gratter l’arcade sourcilière, code Z, donc. Il souri légèrement, attendant patiemment qu’elle lui dévoile son plan machiavélique made in Ollivander.

- Tu sais bien que je suis toujours partant pour un deal avec toi, Ollivander.

Qu’est-ce que la bleue avait bien pu manigancer, encore ? Ca il ne le savait pas, mais posant sa fourchette il porta toute son attention sur cette fille qu’il considérait comme sa sœur.

Vraiment, rares étaient ceux pour qui il délaisserait son plat préféré. Mais là : Code Z l’oblige.
Dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



CAPITAINE SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

CAPITAINE SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 383
| AVATARS / CRÉDITS : Kirsten Zellers (c) .sparkle
| SANG : Sang-Pur, mais quelle importance ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une Mante Religieuse géante
| PATRONUS : Un Occamy
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Une invitation... surprenante [PV. Moran & Alexandre] TERMINE Mer 28 Déc - 4:49



Même si elle ne l'avait pas montré à Betry, ça la gênait franchement de devoir aller demander ça à la personne qu'elle considérait comme son frère. De plus, ils allaient encore être le sujet de rumeurs idiotes, ce qui étaient encore plus agaçants pour chacun d'eux, bien qu'ils aient tendance à en rire plutôt que d'en pleurer. Lorsqu'elle avait attrapé le Serpentard par les épaules elle avait senti un vif regard venant de sa droite, regard qu'elle connaissait par cœur tout comme la personne à qui il appartenait, un regard empli de suspicion. Elle n'y avait cependant pas attention et avait salué son ami, tout en louchant bien sur le contenu de son assiette.

Franchement ? Elle n'était même plus étonnée de voir Moran dévorer un steak avec des pommes sautées, c'était son plat préféré et elle le savait, Nia savait aussi que si elle se risquait à regarder dans son verre, il n'y aurait certainement rien parce qu'il aurait tout bu en début de repas. Elle ne pu s'empêcher de lui faire son plus beau sourire tout en lui jetant un regard voulant tout dire face au contenu de son auge, car oui à ce niveau-là, c'était une auge, tandis qu'il regardait, peu rassuré par sa venu, le capitaine des bleus qui lui même leur jetait un regard... douteux. Nom d'un Scroutt à pétard ! Il allait l'entendre une fois qu'elle serait retourner à sa table : on ne regarde pas les gens ainsi !

L'Olliv(verte) La Ollivander pris place à la gauche du Powell, tout en restant concentrée sur son interlocuteur, au moins elle ne verrait pas la personne qu'elle avait considéré comme un membre de sa famille il y a quelques années et qui l'avait jetée à la benne comme on sortirait les ordures. Elle replaça ses cheveux du côté droit de son visage, façon "je fais genre je suis une beauté fatale alors que pas du tout" et le regarda droit dans les yeux.
« Super ! Dans ce cas...»
lui dit-elle un sourire mystérieux sur les lèvres en le voyant poser sa fourchette, lui accordant toute son attention.
Après tout, elle ne déclenchait pas le Code Z tout les jours ! Elle attrapa un "feutre", son oncle lui avait passé tout une panoplie d'objet moldu pour écrire, et franchement elle était devenue accro : c'était beaucoup plus pratique que la plume dans les oment d'extrême urgence comme celui-ci. Elle le décapuchonna, bouchon entre les dents, ne remarquant et ne faisant pas attention aux regards forts indiscrets, de ceux se demandant ce que pouvait bien foutre un aigle à la table des serpents, mais aussi de ceux attirés par la beauté qu'elle dégageait aujourd'hui. Quelle honte de ne pas s'en rendre compte, en même temps avec un frère de cœur protecteur et un ex un peu trop... on va dire protecteur pour être polie, les garçons fuyaient : et au large en plus.

Elle saisit le bras de Moran et écrivit dans un code que seuls eux deux connaissaient, après tout : Code Z jusqu'au bout !
"HSJAWK SDWP  KMAK VWMP-VWMP IMSFV KGJK VW DS Y.K ?"
Elle le regarda pendant les quelques secondes qu'il prit pour déchiffrer ce qu'elle avait écrit sur son avant-bras et lorsqu'il releva la tête, elle cru voir un éclair de défi dans ses yeux. Ce qu'elle prit pour un oui. Décidément, qu'est-ce qu'il ne fallait pas faire pour piquer la curiosité du jeune homme qu'elle considérait comme son double, son jumeau.
« Tu as trouvé quelqu'un à part le buffet pour Samedi ? »dit-elle fortement intéressée par la réponse de ce dernier, elle marque une pause et lança son invitation, timidement, et oui, vous ne l'auriez pas cru, mais... Nia restait une fille et c'était vraiment gênant si elle se prenait un vent, surtout devant Avery et Travers. « Sinon... Tu veux bien m'accompagner ? »

Une invitation... surprenante
Feat. Moran J. Powell & Alexandre O. Rozen



Dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar



CAPITAINE SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

CAPITAINE SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 735
| AVATARS / CRÉDITS : Xavier Dolan by Winter Soldier
| SANG : ♣ Le sang pur des Highlands coule dans mes veines.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Evan Rosier, hélas.
| PATRONUS : Une pie bavarde
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Une invitation... surprenante [PV. Moran & Alexandre] TERMINE Jeu 29 Déc - 0:26

Je regardais Gardenia prendre place à ma gauche et me rassis correctement en posant mes coudes sur la table. Je repoussais mon assiette pour avoir plus de place et lui consacrer mon entière attention. Un sourire mystérieux s’étira sur son visage et je la regardais avec suspicion. Qu’est-ce que manigançait la Ollivander encore ? En plus pour déclencher le Code Z, c’est qu’elle avait une idée intéressante. Mon attention toute portée sur elle, je ne faisais pas attention à certains regards venimeux venant de ma propre table. Voire même de gestes obscènes ou grimaces inutiles. Je la regardais s’agiter pour attraper un stylo moldu ce que mes camarades ne manqueront pas de remarquer. Décidément, Gardenia savait se faire remarquer, de n’importe qu’elle façon, mais c’était un trait de sa personnalité que j’adorais, au fond.

Je la regardais écrire ce qui pouvait paraître sans queue ni sens sur mon bras tendu. Avec un regard presque ennuyé je me laissais faire, attendant qu’elle ait finit son œuvre qu’elle prenait garde à bien créer. Une fois son travail finit, elle attendit ma réaction tandis que je déchiffrais sa phrase… Et esquissais un sourire malicieux, assorti d’un air de défi planant sans doute dans mes yeux. Oh oui, c’était évident qu’il allait la suivre. J’acquiesçais légèrement, afin que ça ne soit pas trop visible et baissais la manche de mon pull pour être le seul à voir ce qu’on pourrait croire comme étant des gribouillages.
Je m’esclaffais en l’entendant parler de ma cavalière pour Samedi. Le buffet au moins, ne me trahirait jamais, j’en avais la certitude. Alors que j’allais répondre elle enchaîna pourtant, et ce qu’elle me proposa me fit presque tomber de nue. En effet je ne m’y attendais pas et elle avait l’air mal-à-l’aise de me proposer ça, alors que nous entretenions tous les deux une relation strictement amicale depuis six ans. Aussi je réfléchi un instant à tout ce que les gens allaient pouvoir cracher sur nous pendant la soirée mais après tout… ils faisaient bien ce qu’ils voulaient. Je lui lançais un grand sourire pour la rassurer parce qu'elle avait l'air sacrément crispée, la pauvre. En général, ce n'étaient pas les filles qui invitaient les garçons mais plutôt l'inverse. Enfin, de toute manière notre relation en général avait tendance à défier les banalités.

- Je crois que c’est mort pour y aller avec Luzia, mais avec toi, avec plaisir charmante jeune fille. Bon par contre j’te garantit pas d’être un bon cavalier tu me connais.

A la fin de cette phrase je plantais ma fourchette dans une patate avant de la fourrer dans ma bouche.
Lorsque j’eus finis de mâcher, je lui sourit d’un air de dire qu’elle ne pourrait jamais me changer.

- C’est pour ça que je sens le regard de Bertram dans mon dos depuis que tu es arrivée ? Il t’a proposé ça je présume tu n’as pas dû y penser par toi-même ?

J’attendis qu’elle me réponde avant d’enchaîner.

- Mais c’est une très bonne idée ! Autant y aller avec quelqu’un qu’on apprécie plutôt qu’avec quelqu’un qu’on ne connait pas.

Dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



CAPITAINE SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

CAPITAINE SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 383
| AVATARS / CRÉDITS : Kirsten Zellers (c) .sparkle
| SANG : Sang-Pur, mais quelle importance ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une Mante Religieuse géante
| PATRONUS : Un Occamy
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Une invitation... surprenante [PV. Moran & Alexandre] TERMINE Jeu 29 Déc - 3:41



Elle avait sourit presque sadiquement en voyant le signe de tête discret de Moran, enclenchement du plan Z : première phase ! Elle avait été soulagée qu'il comprenne ce qu'elle avait écrit, parce qu'elle avait beau s'être appliquée, elle avait eu peur de s'être trompée quelque part. Les regards meurtriers se faisait de plus de plus sentir, en même temps elle se rendait elle-m^me compte qu'elle avait été complètement idote de soritr un objet moldu avec le groupe pro-radicaliste-sang-pur à deux pas d'eux. Mais bon, trop tard ! Elle l'avait regarder malicieusement rebaisser la manche de son pull tandis qu'il s'était mis à rigoler à l'annonce d'un buffet en robe de bal, mais bon il en aurait été capable.

La Serdaigle avait vraiment stressé à l'annonce de son invitation, après tout généralement c'était les garçons qui faisaient la proposition, mais bon après tout, ils avaient toujours été hors-normes. Honnêtement ? Le plus stressant était qu'elle savait que Moran avait pensé demander à Luzia, et elle avait eu peur qu'il lui ait déjà demandé, surtout qu'avant ce stupide pari, elle n'aurait jamais pensé à inviter Moran, c'était comme... de l'inceste, nom d'un hippogriffe ! Mais elle avait été rassurée en voyant le sourire qu'il lui adressait et s'était quelque peu décrispée, du moins un minimum. Aussi, elle lui fit un sourire, timide certes, mais toujours gêné, qui se dissipa bien vite à cause de son rire. La bleue se doutait bien Moran aurait certainement un peu de mal à ne pas être plus tenter par le buffet que par sa cavalière, ce qu'il prouva d'ailleurs en mangeant une pomme de terre d'un air provocateur. Il ne changerait décidément jamais.
« Super alors ! Je serais à la hauteur de votre beauté naturelle, mon cher !» dit-elle moqueuse, redevenant elle-même par la même occasion.

La Serdaigle fronça les sourcils et délaissa le Serpentard quelques secondes pour se tourner vers la table de sa maison, cherchant une personne en particulier. Et... Oui effectivement Bertram les regardait, et fixement intéressé en plus de ça, il devait sûrement attendre la réponse pour savoir qui perdait. Elle lui fit une une moue triste avant de le pointer du doigt et d'agiter son pouce de haut en bas pour finalement rester sur la position basse. Elle avait gagné, et lui fit une moue du style "Prends ça dans la tronche face de Troll !".

« Tu as tout à fait raison ! J'ai joué à Charme ou pas Charme avec Berty... Mais si tu savais de quoi il a écopé, tu serais plié ! »dit-elle en reprenant place correctement à côté de son jumeau maléfique, qui enchaîna aussi tôt. Et là encore, il avait raison. « Parfaitement ! Je suis d'autant plus ravie que tu sois mon cavalier ! » lui dit-elle souriante.

Bien qu'elle retienne depuis un certain moment une furieuse envie de se diriger aux toilettes, elle attendit qu'il réponde, mais ne pu lui donner de réponse sur le pari de Berty.
Elle se leva tout en lui s'appuyant sur son épaule, la droite, elle lui fit la bise en espérant qu'il comprenne qu'il fallait qu'il vérifie que le plan Z marchait.

« Génial alors ! Samedi à 20h, Powell, t'a pas intérêt à m'oublier !» lui cria t-elle en lui faisant un signe d'au revoir avec le dos de sa main tout en prenant la direction de la sortie, il fallait vraiment qu'elle aille au chaudron.

Une invitation... surprenante
Feat. Moran J. Powell & Alexandre O. Rozen



Dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar



CAPITAINE SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

CAPITAINE SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 735
| AVATARS / CRÉDITS : Xavier Dolan by Winter Soldier
| SANG : ♣ Le sang pur des Highlands coule dans mes veines.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Evan Rosier, hélas.
| PATRONUS : Une pie bavarde
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Une invitation... surprenante [PV. Moran & Alexandre] TERMINE Ven 30 Déc - 13:02

Gardenia me rendit mon sourire sans relever ma provocation à la patate.
Bien sûr, je n’allais pas venir débraillé. D’ailleurs, j’étais généralement plutôt propre sur moi. Je m’habillais correctement. Inutile de donner à certains des raisons supplémentaires de me détester. Me faire écrire dessus au feutre était déjà suffisant. Je la regardais se relever mais décidais de rester assis. Je n’avais pas fini, puis voir d’ici tout le manège qu’elle mettait en place était assez drôle.
Elle se retourna vers sa table, en cherchant sans doute du regard Bertram. Elle leva les pouces, et je la regardais d’un vague air intéressé… Puis elle m’expliqua la raison de son geste. Ainsi donc j’étais un trophée de Charme ou pas Charme. Je souri en levant les yeux au ciel devant leur immaturité.

- J’ai hâte de voir de quoi il a écopé… Surtout vu sa tête !

Elle me fit une bise et je jetais un coup d’œil au groupe de Serpentard à côté de nous… Qui nous fixait. Décidément, Gardenia savait toujours se faire remarquer. J’attirais mon assiette vers moi, mes patates avaient refroidis mais après tout, c’était pour la bonne cause. La Bleue et Argent me lança bruyamment que j’avais intérêt à être là samedi et je lui levais vaguement un pouce, pour lui dire que j’avais très bien saisit que si je n’étais pas là j’allais en voir des vertes et des pas mûres.

Maintenant qu’elle était partie, je me rabattais sur mon assiette à demi-vide. Avec tout ça… J’avais encore faim.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PRÉFET SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

PRÉFET SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 755
| AVATARS / CRÉDITS : Dylan O'Brien
| SANG : Faites genre qu'il est pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une foule sans visage, l'inconnu
| PATRONUS : Le coyote
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Une invitation... surprenante [PV. Moran & Alexandre] TERMINE Ven 30 Déc - 13:43

Ce jour-là, Alexandre mangeait tranquillement ses haricots vert. Il ne mangeait pas de patates. Il n'aimait pas les patates. Il écoutait d'un oeil discret les conversations des Serpentards sans pour autant y participer. Alors que le jeune homme avait les yeux rivés, des moqueries commençaient à fuser autour de lui. Il leva la tête et chercha le motif de ces vacheries. Ce fut là qu'il vit Gardenia, entrain de parler avec Powell. Il ne put s'empêcher de froncer les sourcils. Qu'est-ce qu'elle faisait là ? Alexandre tendit l'oreille. Plus la conversation avançait, plus il fronçait les sourcils (si c'était possible). Il avait vraiment entendu ce qu'il venait d'entendre ? 'Nia allait aller avec ce profiteur de Powell ? Ah ça, il n'approuvait pas !
Alexandre se leva de table sous les regards interrogateurs des Serpentard auxquels il n'apporta aucune réponse. La Serdaigle venait de partir. Elle semblait pressée, mais ça, il n'en avait que faire. Il se dépêcha pour avoir une chance de la rattraper. Ce fut avec un certain soulagement qu'il vit Gardenia. Alors qu'elle s'apprêtait à monter les escaliers, il la retint fermement en lui tenant le bras. La demoiselle se retourna.

« Tu n'es pas sérieuse ? Tu ne vas pas aller au bal avec ce profiteur de Powell ? Verdammt, tout mais pas lui ! » s'indigna le jeune homme froidement.

Alexandre était l'une des rares personnes à qui son discours ne correspondait pas à son expression. Dans ses paroles, il semblait se préoccuper de Gardenia. Mais dans son ton, il semblait les détester, elle et Moran.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



CAPITAINE SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

CAPITAINE SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 383
| AVATARS / CRÉDITS : Kirsten Zellers (c) .sparkle
| SANG : Sang-Pur, mais quelle importance ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une Mante Religieuse géante
| PATRONUS : Un Occamy
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Une invitation... surprenante [PV. Moran & Alexandre] TERMINE Sam 31 Déc - 4:28



Elle n'avait pas pu s'empêcher de sourire de plus belle en voyant son frère de cœur lever les yeux au ciel, c'était prévisible. Elle en aurait certainement fait autant si on venait de lui apprendre qu'elle était un trophée, bon tout dépendait de la personne, si cela avait été quelqu'un d'autre que Moran au Bertry son poing serait certainement parti plus vite que sa conscience.
D'ailleurs en parlant de ce dernier, il s'était littéralement décomposé, elle aurait presque pu jurer qu'il allait s'arracher les cheveux en regrettant d'avoir fait un pari aussi stupide. Bon il avait peut-être pensé que plus aucun garçon de Poudlard n'était seul pour le bal, mais apparemment ce n'était pas le cas ! Heureusement pour elle !

Ce n'était pas tout, mais elle devait vraiment aller aux toilettes ! Bien qu'elle jeta un dernier coup d'oeil à son cavalier pour bien insister sur le fait qu'IL devait l'attendre à vingt heures précises devant la porte de la Grande Salle. Oui parce que bon, fallait pas rêver, elle arriverait en retard : comme d'habitude. Il avait vaguement levé un pouce, trop pressé apparemment de retourner à son assiette, elle n'était pas étonnée. Si elle devait l'être, à la limite, ce serait par les regards plus qu'insistants, en bien ou en mal, des personnes l'ayant entendu hurler dans la Grande Salle, en gros ? C'est simple, à peu près tout le corps étudiant ! Gardenia ou comment se faire remarquer, leçon n°1.

Cependant, alors qu'elle courait pour avoir une chance d'attraper l'escalier qui menait jusqu'à la tour des Serdaigles, elle ne comprit d'ailleurs pas tout de suite pourquoi, elle s'était stoppée net. Un sourire naquit dans le cerveau de la jeune femme, lorsqu'elle comprit enfin la raison de cet arrêt soudain, ou plutôt en se retournant assez violemment gueulant un sorte de "Bordel de bouse de Nargols !", ou quelque chose dans le même style, à croire que son compère de complot, aka Xénophilius Lovegood, déteignait un peu trop sur elle.
Elle fut à moitié surprise de la réponse de la personne qu'elle avait considéré à une époque comme un membre de sa famille. La Bleue aurait presque été tenté de penser que leur conversation d'avant les vacances l'avait un peu fait réfléchir, elle connaissait ce ton-là à la perfection depuis quelque temps. Visiblement il la détestait, ainsi que Moran étant donné ses propos outrageants, mais semblait aussi... s'inquiéter ? Non, il ne fallait pas qu'elle rêve, un mois ne pouvait pas changer quelqu'un de la sorte, définitivement. Aussi elle ne pu s'empêcher de rétorquer, tout en replaçant un mèche de cheveux derrière son oreille appuyant sur une de ses boucles d'oreilles, comme pour coincer sa mèche dedans.
« Bonjour Alexandre ! Comment vas-tu ? Tu as passé de bonnes vacances ? »dit-elle dans un mélange de mélancolie et de sarcasme.« Primo, il me semble qu'à un époque tu étais beaucoup, mais alors, beaucoup plus poli, tu ne crois pas ?
Secundo, oui je suis parfaitement sérieuse pourquoi ?
Tertio : "profiteur", non mais sérieusement ? Tu te fous de moi là ? Ca fait quatre ans, BORDEL, quatre ans que tu as coupé les ponts avec chacun d'entre nous, que ce soit Saul, Moran, ou même moi ! Alors j'aimerais vraiment savoir POURQUOI et DE QUEL DROIT tu te mêle de ma vie, Xand... Alexandre !
»
dit-elle sur les nerfs, il fallait qu'il se réveille, et vite.
Elle avait volontairement changé d'utilisation de prénoms à la dernière minute. Elle avait compris ce qu'il lui avait dit lors de leur dernière discussion, elle avait perdu le droit de l'appeler ainsi. C'était clair, mais avant même le temps qu'il ait pu en placer une, elle le coupa.
« Laisse-moi finir !»dit-elle avant de commencer à parler en allemand, à la plus grande surprise de son interlocuteur. « Quarto, du mir lerntest die Grundlagen, ich lernte den Rest! Aber, wenn du verabscheuen Sie die Idee zu diesem Punkt: weswegen du mich nicht eingeladen hast, SCHEISSE! (cf: spoiler) » dit-elle avec un accent anglais ressortissant dans la colère émanant de sa voix, et de l'aura presque noir qu'elle dégageait.
Elle voulait comprendre ! Quitte à lui parler en allemand, parce qu'elle savait pertinemment qu'il serait plus à l'aise dans une langue que peu d'élèves au château connaissait, du moins que son petit troupeau ne connaissait certainement pas.

Une invitation... surprenante
Feat. Moran J. Powell & Alexandre O. Rozen


Traduction si jamais :
 
Dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar



PRÉFET SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

PRÉFET SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 755
| AVATARS / CRÉDITS : Dylan O'Brien
| SANG : Faites genre qu'il est pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une foule sans visage, l'inconnu
| PATRONUS : Le coyote
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Une invitation... surprenante [PV. Moran & Alexandre] TERMINE Dim 1 Jan - 2:48

« Bonjour Alexandre ! Comment vas-tu ? Tu as passé de bonnes vacances ? » dit-elle dans un mélange de mélancolie et de sarcasme.« Primo, il me semble qu'à une époque tu étais beaucoup, mais alors, beaucoup plus poli, tu ne crois pas ? Secundo, oui je suis parfaitement sérieuse pourquoi ? Tertio : "profiteur", non mais sérieusement ? Tu te fous de moi là ? Ça fait quatre ans, BORDEL, quatre ans que tu as coupé les ponts avec chacun d'entre nous, que ce soit Saul, Moran, ou même moi ! Alors j'aimerais vraiment savoir POURQUOI et DE QUEL DROIT tu te mêles de ma vie, Xand... Alexandre ! » dit-elle sur les nerfs.

Alexandre entrouvrit la bouche pour répliquer, outré de la façon dont Gardenia s'adressait à lui. Jamais elle ne lui avait parlé de cette façon, ou en tout cas pas dès le début d'une conversation. Cependant aucun son ne sortit de sa bouche: il fut interrompu par la demoiselle.

« Laisse-moi finir ! Quarto, du mir lerntest die Grundlagen, ich lernte den Rest! Aber, wenn du verabscheuen Sie die Idee zu diesem Punkt: weswegen du mich nicht eingeladen hast, SCHEISSE! »

Ses yeux étaient devenus aussi globuleux que ceux des elfes de maison quand il entendit la Serdaigle se mettre à parler allemand. L'accent et la prononciation n'étaient pas parfaites mais on comprenait très bien ce qu'elle disait, bien que corriger la diction de Gardenia était bien la dernière chose que le Serpentard pensait à faire. La surprise de l'entendre parler allemand l'avait un peu calmé. Par quoi commencer ?

« Seitdem wann sprichst du deutsch, du ? * » demanda-t-il en fronçant les sourcils sans attendre la réponse. « Das schlimmste, scheiß drauf ! **» dit-il en faisant un mouvement de balayement avec la main qui ne tenait pas le bras de la 6ème année.

Bien évidemment, Alexandre avait une (presque) parfaite maîtrise orale de la langue de Goethe. En même temps, cela aurait été malheureux s'il parlait mal ce langage alors qu'il le parlait depuis tout petit. Par contre, ce n'était pas sûr qu'il sache l'écrire sans faire de fautes d'orthographe. Le jeune homme ne savait pas si Gardenia pouvait vraiment le comprendre, et il ne savait même pas si elle l'avait compris. Le niveau de langue n'était pas le même, enfin, il supposait.

« Déjà, sache qu'à la base, je ne voulais même pas aller au bal. Et puis j'ai déjà une cavalière. » expliqua-t-il presque à voix basse sans pour autant quitter son ton froid. « Et puis on ne parle pas de moi, on parle de toi. Donc on a le droit de critiquer mes fréquentations, mais on n'a pas le droit de critiquer les tiennes. C'est pas un peu de l'hypocrisie, là ? »

Il parlait un peu plus rapidement par rapport à d'habitude. Où était-ce devenu sa vitesse normale ? Cela n'aurait pas été étonnant. En une année, il avait déjà fait pas mal de progrès il y avait de cela 4 ans. Il marqua un temps de pause alors que deux élèves de Gryffondor passaient à côté d'eux pour monter les escaliers. Il ne pouvait s'empêcher de penser à Azelma à ce moment là. Si elle apprenait qu'il se mêlait des affaires de Gardenia de cette façon, elle n'aurait pas perdu l'occasion pour l'exploiter d'une quelconque façon. Si cela se trouvait, elle était entrain de les espionner. Alexandre jeta bêtement des coups d'oeil autour de lui.

« Powell n'est pas un gars bien. Je refuse clairement que tu ailles au bal avec lui. Oui, ce ne sont plus mes affaires mais considère ça comme... » il réfléchissait à ce qu'il allait dire. « Une exception. »

Il la regardait d'un air très sérieux en ne montrant pas ses émotions. Aussi curieux que cela pouvait paraître, ou pas d'ailleurs, le jeune homme voulait protéger Gardenia, lui montrer qu'au fond, ce n'était plus un enfant qu'elle avait besoin de protéger. Maintenant, c'était lui qui allait la protéger. Il tenait encore à la demoiselle mais ne l'aurait jamais avoué. Il lui tenait toujours fermement le bras.

Dragées:
 
Traduction:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



CAPITAINE SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

CAPITAINE SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 383
| AVATARS / CRÉDITS : Kirsten Zellers (c) .sparkle
| SANG : Sang-Pur, mais quelle importance ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une Mante Religieuse géante
| PATRONUS : Un Occamy
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Une invitation... surprenante [PV. Moran & Alexandre] TERMINE Sam 7 Jan - 20:46



Bon d'accord, elle voulait bien l'admettre : sa prononciation était tout sauf parfaite, mais bon elle n'était pas allemande. Mais remerciait Alexandre de lui avoir appris les bases les plus simples et son oncle de l'avoir fait travailler l'allemand et le français pour pouvoir accueillir les clients de tout horizons quand elle reprendrait la boutique de baguettes. Et franchement ? Ça avait valu le coup quand elle voyait la tête de celui qui lui avait été si proche dans le passé. Il ressemblait à l'un des nombreux elfes de maison travaillant dans les cuisines de Poudlard, mais il avait l'air de s'être calmé, qui sait peut-être qu'il avait compris ses intentions ? Ou peut-être pas...
« Seitdem wann sprichst du deutsch, du ? » demanda-t-il en fronçant les sourcils sans attendre la réponse. « Das schlimmste, scheiß drauf ! » dit-il en faisant un mouvement de balayement avec la main qui ne lui tenait pas le bras, lui faisant esquisser un mouvement de recul avec la tête.
Honnêtement ? Elle était presque heureuse qu'il se préoccupe un peu d'elle, si on pouvait appeler ça comme ça. Et elle répondit presque trop vite, retenant  mentalement un sourire. Mais bon ça, il ne pouvait pas le savoir... Et tant mieux ! Sinon, elle aurait perdu, ce qui lui restait de crédibilité et auprès d'Alexandre, elle n'en avait plus énormément.
« Seit einem kleinen Zeitpunkt bist toi enthalten! * »dit-elle avec un accent anglais prononcé.« Aber ja man es in fout gänzlich! ** » dit-elle, pour la première fois depuis longtemps : ils étaient d'accord sur un point.«
Was? Du dachtest, dass ich sprach, aber dass ich davon kein Wort begriff? Das heißt!***
»
dit-elle un sourire malicieux étirant le coin droit de ses lèvres.
Franchement ? Elle s'étonnait presque d'arriver à sortir des phrases aussi convaincantes alors que la colère s'emparait de son cerveau au fur-et-à-mesure de la conversation. Mais bon il fallait croire qu'après tout, ce n'était pas si mal d'avoir étudié aussi durement après la fermeture de la boutique pendant presque cinq ans. Au moins ça lui servait, plutôt que prévue, mais quand même.
« Déjà, sache qu'à la base, je ne voulais même pas aller au bal. Et puis j'ai déjà une cavalière. » dit-il à voix basse.« Et puis on ne parle pas de moi, on parle de toi. Donc on a le droit de critiquer mes fréquentations, mais on n'a pas le droit de critiquer les tiennes. C'est pas un peu de l'hypocrisie, là ? » continua-t-il.
Deux gryffondors passèrent dans le couloir, ils se regardèrent un certain temps dans le blanc des yeux. il fallait éviter que les rumeurs de dispute se propagent, surtout entre eux. Ils seraient fichus : autant l'un que l'autre, elle savait que beaucoup de serpentards cherchaient les failles possibles d'Alexandre, ils voulaient littéralement sa peau.
Elle repris calmement et à voix basse. Il avait parfaitement raison, elle n'avait pas le droit de lui reprocher ça alors qu'elle faisait exactement la même chose avec ses fréquentations.
« Une cavalière ? Intéressant, ça montre que tu t'en sors mieux qu'auparavant avec les filles ! Non ? »dit-elle malicieuse.« Tu as parfaitement raison. Mais je ne retirerais pas ce que j'ai dis. Tu as coupé les ponts, moi non : j'ai tout fait pour les conserver. Je pense que j'ai plus ce droit que toi, non ? » dit-elle, sur un ton posé trahissant tout de même une légère impatience.
C'était absolument faux, là encore. Du moins sur le droit de légitimité seulement. Elle n'avait absolument pas le droit de se mêler de ses fréquentations, tout comme lui n'en avait pas le droit. Mais ils le faisaient quand même, et elle ne savait pas pourquoi d'ailleurs. Est-ce qu'il s’inquiétait pour elle, finalement ?
« Powell n'est pas un gars bien. Je refuse clairement que tu ailles au bal avec lui. Oui, ce ne sont plus mes affaires mais considère ça comme...» dit-il à voix basse.« Une exeption. » continua-t-il.
Elle ne comprenait plus rien, qu'est-ce que c'était ce foutoir ?
« Pas... »Elle resta interdite.« Pas un gars bien ?... Tu REFUSES ?! Peux-tu ne serait-ce que m'expliquer pourquoi ? » dit-elle, perdue.

Une invitation... surprenante
Feat. Moran J. Powell & Alexandre O. Rozen


Traduction si jamais :
 
Dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar



PRÉFET SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

PRÉFET SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 755
| AVATARS / CRÉDITS : Dylan O'Brien
| SANG : Faites genre qu'il est pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une foule sans visage, l'inconnu
| PATRONUS : Le coyote
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Une invitation... surprenante [PV. Moran & Alexandre] TERMINE Sam 7 Jan - 22:32

Gardenia semblait perdu. Alexandre n'avait-il pas été assez clair ? On ne pouvait pas faire plus clair, pour lui. Les filles devaient vraiment penser différemment ou vraiment se casser la tête ! Alors qu'il s'apprêtait à reformuler sa phrase, elle ouvrit enfin la bouche pour parler.

« Pas...  Pas un gars bien ?... Tu REFUSES ?! Peux-tu ne serait-ce que m'expliquer pourquoi ? » dit-elle, perdue.

Le Serpentard leva les yeux au ciel. La réponse lui semblait tellement évidente ! Et après elle disait qu'il était naïf et influençable ? Elle allait au bal avec Powell quoi... Elle forçait ! C'est comme si lui, il allait au bal avec Mairead Aubrey, la pire chose qu'il pouvait arriver ! Quoiqu'on pouvait faire plus horrible quand même. Madeline. Ou Azelma. Rien que d'y penser, ça lui filait la gerbe. Presque autant que penser à Gardenia et à Moran ensemble au bal. Enfin, selon Alexandre, ce serait plus un ménage à trois. Gardenia, Moran et le buffet. Le Serpentard avait remarquer à quel point le plus âgé mangeait largement plus que lui. Ce que mangeait Powell en un repas, c'était pour Alexandre l'équivalent de son repas de Noël.

« Moran est un profiteur, un chien de la casse, un lâcheur. Et je pèse mes mots et je sais de quoi je parle. Sérieux, le gars va plus danser avec le buffet qu'avec toi ! »

Non. Il ne pesait pas ses mots. Il savait que ses paroles allaient contrarier Gardenia. Elle appréciait Moran et lui, ne l'avait lâché. Enfin, c'était ce qu'Alexandre supposait. Mais en même temps, le fait que Gardenia parle allemand ne lui avait jamais traversé l'esprit. Alors peut-être qu'il se trompait. Tout était possible. Il y avait juste des choses moins probables que d'autre. Aller sur la lune avec une combinaison rose fushia en dansant sur les Stolling Rones n'était pas impossible mais très peu probable. C'était comme cela qu'Alexandre voyait les choses. Donc tout logiquement, dans sa tête, il n'était pas impossible qu'il renoue le lien avec la Serdaigle. Plus que d'aller sur la lune avec une combinaison rose fushia en dansant sur les Stolling Rones.

« Tu pouvais y aller avec Saul, ou cet abruti de Bertram ou même Eliott, si ton truc c'est les troisièmes années ! »

"Tout le monde n'est pas comme toi !" disait la petite voix dans la tête d'Alexandre. Oui. Il avait un faible pour les plus jeunes en général. Mais on n'allait pas en parler. Il desserra un peu son emprise sur le bras de Gardenia, sa main commençant à fatiguer ainsi que son bras. Un peu de muscle ne lui ferait pas de mal, mais quand même. Il regardait Gardenia dans les yeux, laissant entrevoir un léger soupçon d'affection dans un regard semblant vouloir dire: "S'il te plait". Manipulation ou sentiment authentique ? Ou les deux ?

Dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



CAPITAINE SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

CAPITAINE SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 383
| AVATARS / CRÉDITS : Kirsten Zellers (c) .sparkle
| SANG : Sang-Pur, mais quelle importance ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une Mante Religieuse géante
| PATRONUS : Un Occamy
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Une invitation... surprenante [PV. Moran & Alexandre] TERMINE Sam 14 Jan - 15:29



« S Moran est un profiteur, un chien de la casse, un lâcheur. Et je pèse mes mots et je sais de quoi je parle. Sérieux, le gars va plus danser avec le buffet qu'avec toi ! »
Elle avait beau respecter Alexandre, là il ne fallait vraiment, mais alors vraiment plus pousser. Il était parti vraiment trop loin dans ses propos et Nia voyait rouge. Et puis quoi encore ?
Moran était l'une des premières personnes qu'elle avait connu à Poudlard, et c'était grâce à lui qu'elle était sortie d'une espèce de dépression calamiteuse qui avait duré presque trois années. Elle ne savait pas ce qu'il s'était passé entre les deux garçons, mais elle allait devoir mener son enquête, un jour ou l'autre. En plus de ça, il levait les yeux au ciel, comme si toute cette situation était évidente, elle ne le supportait plus, du moins pour la soirée. Elle en avait assez vu et entendu. Son regard était devenu noir, elle ne contrôlait plus rien, la colère qui s'était emparée d'elle était mauvaise. Très mauvaise.
« Tu sais quoi pour le moment ? Le seul connard que je vois depuis un certain nombre d'années, c'est toi. Et seulement toi. Qu'est-ce que ça peut sérieusement bien te foutre si Powell danse avec le buffet, Scheißkerl ! »dit-elle énervée au possible.
Elle regretterait certainement un bon nombre de jour cette altercations et les insultes qu'elle avait proférées pendant ce laps de temps. Mais Alexandre était allé trop loin, et Nia n'en pouvait plus, et une Ollivander énervée... ça fait vraiment très peur. Très, très, très peur.
Elle savais que le garçon qui était son ami autrefois était devenu un connard fini, mais là. Et seulement là, elle s'en rendait compte. Pendant des années elle avait tout fait pour le faire redevenir comme avant, mais elle n'avait jamais pensé, ou plutôt, cela ne lui avait jamais effleuré l'esprit qu'il ai pu changé autant. Qu'il ne reste pas avec des personnes comme Avery par peur, mais par choix catégorique.
« Tu pouvais y aller avec Saul, ou cet abruti de Bertram ou même Eliott, si ton truc c'est les troisièmes années ! »dit-il en desserrant son bras.
Et ce fut l'erreur de trop. Ni une, ni deux. Son poing fusa, un direct du droit. Laissant une trace rouge et endolorie sur la joue droite d'Alexandre. Elle était à bout. Jamais elle ne l'avait été autant. Tandis qu'elle voyait de l'incompréhension dans le regard de celui qui avait été un camarade, son regard était des plus sombre. Elle tourna des talons, avançant droit vers les escalier, une larme coula le long de sa joue, elle ne l'essuya pas, préférant rester dans l'optique de son objectif premier. Sa salle commune.
« Bien à toi Rozen ! »hurla t-elle en ayant monté la moitié du premier escalier, continuant de les monter.

Une invitation... surprenante
Feat. Moran J. Powell & Alexandre O. Rozen



Dragées:
 


Dernière édition par Gardenia E. Ollivander le Dim 29 Jan - 18:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar



PRÉFET SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

PRÉFET SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 755
| AVATARS / CRÉDITS : Dylan O'Brien
| SANG : Faites genre qu'il est pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une foule sans visage, l'inconnu
| PATRONUS : Le coyote
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Une invitation... surprenante [PV. Moran & Alexandre] TERMINE Dim 15 Jan - 21:15

Entendre Gardenia lui dire qu'il était un connard lui fit l'effet d'une claque. Il avait l'habitude d'entendre cela au quotidien et il s'en foutait. Mais là c'était Nia quoi ! Gardenia Ollivander l'avait insulté de connard. Oui. La fille qui l'avait prise sous son aile en première année, la fille qui avait toujours cru en lui et en sa beauté d'âme. Cela faisait énormément de peine à Alexandre mais il ne pouvait pas reculer. C'était la claque qui faisait mal psychologiquement.
Avant même qu'il ne s'en rende compte, la Serdaigle l'eut claqué. Ce fut une claque... surprenante. Choqué, il posa sa main sur sa joue qui était chaude, et avait sûrement rougie à cause de l'impact. C'était la claque. La vrai. Celle qui faisait mal physiquement. Il osa lever son regard vers la coupable. Son regard n'avait jamais été aussi sombre, aussi menaçant. Alexandre n'avait même pas le courage de pleurer face à ce regard. Il n'avait le courage de rien faire. Il aurait eu moins peur de marcher sur un champs de mine que de faire le moindre mouvement sous le regard d'une Ollivander enragée. Le Serpentard se sentait trembler. Quant à la Serdaigle, elle tourna les talons et monta les escaliers.

« Bien à toi Rozen ! » hurla t-elle en ayant monté la moitié du premier escalier, continuant de les monter.

Le concerné était paralysé. Il s'était pris deux claques dans la gueule en l'espace de deux minutes. Il ne savait pas laquelle avait été la plus douloureuse. C'était encore pire que de se faire casser le nez par son ex. Ce ne fut que quelques secondes plus tard qu'il put bouger la tête, quand Gardenia n'était plus dans son champ de vision. Il regardait autour de lui, il avait l'impression d'être perdu. Sa gorge était nouée. Il ne savait pas que faire, où aller, que penser. Il ne voulait pas retourner dans la Grande Salle. Cela revenait à croiser beaucoup trop de monde, dont Powell. Il n'avait envie de voir personne. Il avait envie d'être seul.
Ses pieds le guidèrent jusque dehors, dans le froid d'hiver. Il traversa tout le parc de Poudlard, avec pour seuls vêtement pour se protéger du vent glacial une robe de sorcier et une écharpe. Il ne s'arrêta qu'une fois arrivé à la volière où il repéra Frau Eule qu'il alla caresser après avoir poser son sac au sol. Il ne savait pas pourquoi il était venu ici, peut-être parce qu'à cette heure-ci, il n'y avait jamais personne.
Tout à coup, une idée lui traversa l'esprit. Il s'accroupit à son sac délaissé et sorti un bout de parchemin et sa plume avant de se redresser. Il prit appui sur la rambarde et ce fut avec les mains tremblantes, en parti à cause du froid, qu'il s'appliqua à écrire seulement trois mots: « Je suis désolé. ». Une fois cela fait, il s'empressa d'accrocher ce petit mot à la patte de sa chouette quand ses mouvements se stoppèrent brusquement. Il hésitait. Il ne devait pas se laisser guider par le regret. Et puis ce n'était pas à lui de s'excuser. C'était de sa faute à elle ! Elle n'avait qu'à pas placer autant d'espoir en lui. C'était ce qu'il essayait de se persuader. Il lâcha alors le bout de parchemin qui s'envola au gré du vent.

Dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une invitation... surprenante [PV. Moran & Alexandre] TERMINE

Revenir en haut Aller en bas

Une invitation... surprenante [PV. Moran & Alexandre] TERMINE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Une invitation... surprenante [PV. Moran & Alexandre] TERMINE
» Une invitation surprenante [Brock Lesnar]
» [SORTIE] L'Abîme invitation chez Kanaxai [Terminé]
» Invitation au Chat
» Une invitation que,malheureusement je ne peux refuser(PV HC)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Les oubliettes
 :: 
Les souvenirs de Poudlard
-