GRYFFONDOR : 160 pts | POUFSOUFFLE : 10 pts | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt
Le calendrier de l'avent fait son grand retour à Poudlard ! Il débutera le 1e décembre et se terminera le 25. Toutes les explications ICI !
Une sortie à Pré-au-Lard a été organisée afin de vous permettre d'effectuer vos achats de Noël. Le sujet est juste ici ! Tout post vous rapportera 2 dragées.

Partagez|

Les belles histoires commencent ainsi | LILY (clos)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 321
| AVATARS / CRÉDITS : Nick Robinson | Schizophrenic
| SANG : Mêlé, père né-moldu


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Les belles histoires commencent ainsi | LILY (clos) Mar 27 Déc - 13:45


I KNEW YOU WOULD CHANGE MY LIFE. I JUST DIDN'T KNOW EXACTLY WHEN.
Tout en se dirigeant vers la bibliothèque de l'école, Bertram, deux épais ouvrages sous le bras, tentait désespérément de trouver une excuse pour l'exécrable Mrs Pince. Cette harpie, en effet, n'acceptait pas que l'on rende un ouvrage en retard, et Bertram espérait bien échapper à l'amende qu'elle n'allait pas manquer de lui infliger. Car rendre ses livres en retard, cela lui arrivait bien souvent, tellement souvent qu'il devait à présent bloquer une certaine somme de son budget chaque mois pour rembourser toutes les amendes dont il écopait. Car malgré ses soucis de timing, Bertram n'arrêtait pas pour autant d'emprunter des livres : c'était un Serdaigle, après tout, qui travaillait scrupuleusement en parallèle de ses entraînements intensifs de Quidditch !
▬ Tiens, Monsieur Aubrey, le salua Mrs Pince avec un rictus entendu en le voyant passer le pas de la porte de la bibliothèque. Quand elle le regardait avec cet air, Bertram n'avait qu'une envie, lui attraper la tête et la fourrer dans le Monstrueux Livre des Monstres afin qu'il lui déchiquette la face. Nom d'une goule, ce qu'il pouvait détester cette sorcière !
▬ Bonjour Mrs Pince, lui répondit-il poliment en posant bruyamment ses deux ouvrages sur le bureau de la bibliothécaire de Poudlard, je vous dois 10 mornilles, il me semble !

Quelques instants plus tard et plus léger de quelques pièces, Bertram commença à errer dans la bibliothèque à la recherche d'un ouvrage sur les Hippogriffes que le Professeur Brûlopot lui avait conseillé de feuilleter, pour sa culture générale. En effet, s'il ne parvenait pas à percer dans le milieu du Quidditch professionnel à sa sortie de Poudlard, l'aîné des Aubrey envisageait de travailler auprès des créatures magiques, qui le fascinaient. Il mettait donc toutes les chances de son côté en travaillant dur cette matière, plus que toutes les autres. Le Serdaigle termina par mettre la main sur le titre convoité, et décida de s'installer un moment dans la bibliothèque : il n'avait plus cours de la matinée, et il pleuvait dehors. Une bonne raison pour rester au chaud, dans l'ambiance feutrée de la bibliothèque ! Bertram s'installa donc à une table libre, et sans plus s'occuper de rien ni personne se plongea dans sa lecture...

.

EXORDIUM.


Dernière édition par Bertram Aubrey le Ven 24 Mar - 11:37, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 208
| AVATARS / CRÉDITS : Rachel Hurd-Wood
| SANG : Née moldue


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS : biche
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Les belles histoires commencent ainsi | LILY (clos) Jeu 29 Déc - 1:00

Pourquoi n'y avait-elle pas songé plus tôt ? Enfin, si elle était honnête envers elle-même, elle savait très bien qu'elle avait ce devoir à faire mais...avec les vacances, elle avait préféré profiter de sa famille durant cette période de Noël. Et puis Lily avait beau faire, dès qu'il s'agissait d'Astronomie, elle reportait toujours ces devoirs jusqu'au dernier moment ou presque.

Aujourd'hui, elle s'était enfin motivée à rejoindre la bibliothèque pour pouvoir se concentrer un peu mieux. La salle commune des Gryffondor n'était pas réputée pour être des plus calmes. Cela pouvait avoir son charme mais aujourd'hui elle n'était pas vraiment d'humeur à gueuler sur tout le monde à la place de Lysandre. C'était surtout qu'elle n'en avait ni le temps ni l'envie. Elle en avait rarement envie pour être honnête mais il y avait souvent quelqu'un qui la poussait à bout.

Lily regagna l'antre du savoir où elle s'étonna du monde présent. Apparemment, pas mal de personnes avaient fait comme elle et avait profité de ses vacances à défaut d'être studieuses. Elle ne les en blâmait pas, au contraire ! Cela la faisait se sentir moins seule. Le truc était encore de trouver une place de libre.

Ayant trouvé le livre dont elle avait besoin, la jeune fille essaya de repérer une place de libre.  Elle en vit enfin une mais marqua une légère hésitation en voyant qui y était assis. Il n'y avait qu'un élève mais quel élève ! Le capitaine de l'équipe de quidditch des Serdaigles, Bertram Aubrey. Lily ne l'avait pas vu depuis les vacances.

Elle avait été assez surprise par sa façon de venir commenter ses trouvailles lors du calendrier de l'avent. Leurs boîte respectives n'étaient pas si proches l'une de l'autre mais il était venu lui parler à plusieurs reprises. Lily s'était longuement interrogée suite à cela.
Est-ce qu'il faisait de même avec tout le monde ? Lui avait-elle fait un signe quelconque qui l'ait incité à venir lui parler ? Attention, elle ne s'en plaignait pas...c'était juste que...ils ne s'étaient jamais vraiment parlé avant ça.

Le jeune homme ne semblait pas l'avoir vu, toujours plongé dans sa lecture. Voyons, tout ceci était ridicule, il n'y avait aucune raison d'être embarrassée. En plus, si elle restait plantée là et qu'il levait les yeux, ce serait pire.
Lily secoua la tête pour chasser ses idées et dans la foulée s'avança vers la table du Serdaigle.

- Je peux ? Demanda la Gryffondor en désignant la chaise avec un petit sourire.

Sur un signe de sa part, elle s'installa et plongea le nez dans son livre. Ah l'astronomie. Alors...que devait-elle trouver déjà ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 321
| AVATARS / CRÉDITS : Nick Robinson | Schizophrenic
| SANG : Mêlé, père né-moldu


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Les belles histoires commencent ainsi | LILY (clos) Jeu 29 Déc - 18:53


I KNEW YOU WOULD CHANGE MY LIFE. I JUST DIDN'T KNOW EXACTLY WHEN.
Bertram parcourait le chapitre relatif à la saison des amours chez les hippogriffes lorsqu'il nota un léger mouvement en face de lui : quelqu'un s'était approché de sa table, et faisait mine de s'y asseoir. Le Serdaigle releva la tête, et reconnut instantanément la tignasse rousse qui lui faisait face : il s'agissait de Lily Evans, de la Maison Gryffondor. Le jeune homme esquissa un petit sourire.
▬ Salut Lily, je t'en prie, l'invita-t-il en lui montrant les trois chaises libres autour de sa table. La jeune fille s'installa sans rien ajouter. Il faut dire que la bibliothèque était un lieu de calme, de travail, de silence : Mrs Pince y veillait d'ailleurs au grain. Mais Mrs Pince n'était pas précisément l'amie de Bertram, qui se fichait bien de la contrarier ou non... Et puis, il était vraiment curieux d'en savoir plus sur la Gryffondor, et se demandait si celle-ci ne s'était pas installée près de lui précisément pour la même raison. Il était en droit de se poser la question, pas vrai ? Mais la jolie rouquine semblait véritablement passionnée par son bouquin... Comment s'y prendre pour l'en arracher sans la contrarier ?
▬ Tu lis quoi ? s'enquit-il d'une voix dégagée en s'adossant contre le dossier de sa chaise.

.

EXORDIUM.


Dernière édition par Bertram Aubrey le Sam 31 Déc - 12:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 208
| AVATARS / CRÉDITS : Rachel Hurd-Wood
| SANG : Née moldue


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS : biche
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Les belles histoires commencent ainsi | LILY (clos) Ven 30 Déc - 1:01

La rouge et or se perdait dans sa lecture. En fait, elle tentait de retenir les différentes constellations au fur et à mesure de son avançée mais cela ne semblait pas marcher. Alors à l'est c'était la constellation du centaure dont l'étoile la plus brillante était Orion...Ah non zut, ce n'était pas ça !
A quoi ça servait tout ça, voyons ? Les étoiles à part pour briller joliment dans le ciel, ça n'avait pas vraiment d'utilité ! Peut-être pour d'autre mais pour elle, elle n'y trouvait pas grand intérêt si ce n'était pour la beauté des astres en eux-même. Franchement, qu'est-ce que ça pouvait faire qu'elle sache dire où était cette étoile ou telle autre ?
La Gryffondor poussa un soupir résigné. Elle ne s'en sortirait jamais dans cette matière ! Elle dût attirer par ce bruit l'attention de son voisin qui lui demanda ce qu'elle lisait.

La jeune fille, ayant presque oublié la présence d'Aubrey, releva la tête surprise.
- Oh rien de bien palpitant...un livre d'Astronomie pour un devoir. J'aurai dû chercher s'il n'existe pas un bouquin du nom de l'Astronomie pour les trolls ici, j'aurai sans doute été plus avancée, expliqua-t-elle avec humour.

Elle lança un rapide coup d'oeil vers le bureau de la bibliothécaire pour vérifier qu'elle ne les ai pas entendu. Ils étaient en train de converser tout de même ! Pour la vieille pie, cela équivalait à une alerte rouge. Quelqu'un osait parler dans sa précieuse bibliothèque, c'était pour dire !
Mais à croire qu'ils étaient assez discrets, elle ne semblait pas encore les avoir repéré. Rassurée, la rouquine se pencha vers le Serdaigle en face d'elle pour reprendre en chuchotant.

- Et toi, qu'est-ce que tu lis ?

Elle se rendit alors compte qu'il y avait autre chose qu'elle aurait bien aimé savoir sur le jeune homme. Parce que mine de rien, il avait occupé une partie de ses pensées dernièrement...et ce n'était pas vraiment dans les habitudes de la belle. Décidant de se jeter à l'eau, elle le dévisagea quelques secondes avant de murmurer :

- Dis...je ne veux pas te déranger dans ton travail mais...ça t'embête si je te pose une question ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 321
| AVATARS / CRÉDITS : Nick Robinson | Schizophrenic
| SANG : Mêlé, père né-moldu


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Les belles histoires commencent ainsi | LILY (clos) Sam 31 Déc - 12:58


I KNEW YOU WOULD CHANGE MY LIFE. I JUST DIDN'T KNOW EXACTLY WHEN.
La réaction de Lily lui prouva qu'elle était effectivement profondément plongée dans sa lecture : la Gryffondor releva la tête avec surprise, comme si elle ne s'était pas attendue à ce que Bertram ose lui adresser la parole dans ce lieu sacré qu'était la bibliothèque. Bizarrement, cela amusa Bertram, et lui arracha un sourire taquin.
▬ Ah l'astronomie, cette plaie ! maugréa-t-il en levant les yeux au ciel, je suivais cette option, avant... Jusqu'à ce que le Professeur Dratsena ne me fasse comprendre que les trolls dans mon genre n'avaient pas leur place dans son cours ! conclut-il d'une voix dramatique, comme s'il avait affreusement souffert.
Pour avoir posé la question à sa petite sœur Mairead, Bertram savait à présent quel âge avait Lily. A savoir, l'âge qu'il avait il y a deux ans. Le Capitaine devait commencer à se faire à l'idée : il vieillissait, et à présent les élèves plus jeunes que lui devenaient plus nombreux que les plus âgés !
▬ Oh, moi je lis un bouquin que Brûlopot m'a conseillé, répondit-il en soulevant l'ouvrage en question pour en montrer la couverture à Lily, plutôt intéressant en fait. Je pense que je vais l'emprunter... Si Pince me laisse le faire !
C'était effectivement pas gagné, sachant que Mrs Pince devait en avoir assez de lui, et de ses retards ! Réfléchissant à la probabilité que la bibliothécaire ne le laisse pas repartir avec le bouquin convoité, le jeune homme n'entendit que la dernière partie de la question de Lily : une question, pour lui ?
▬ Tu ne me déranges pas, je t'écoutes ? s'enquit-il, curieux comme tout.

.

EXORDIUM.


Dernière édition par Bertram Aubrey le Mar 3 Jan - 22:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 208
| AVATARS / CRÉDITS : Rachel Hurd-Wood
| SANG : Née moldue


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS : biche
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Les belles histoires commencent ainsi | LILY (clos) Sam 31 Déc - 16:35

Lily sourit face à la réaction du garçon quant à l'Astronomie ! Un autre qui détestait cette matière ! Quoique...s'il l'avait aimé il aurait au moins pu lui donner un coup de main pour son devoir.
- Bienvenue au club alors ! Elle ne m'a pas encore viré de son cours donc je ne dois pas être d'un niveau aussi catastrophique que le tien, rit la Gryffondor, avant d'ajouter avec un regard entendu, mais je ne dois pas en être très loin, crois-moi !
En même temps...je ne vois pas l’intérêt de cette matière. Les étoiles sont très bien là où elles sont sans avoir besoin que je le sache,
marmonna Lily pour elle-même en tournant quelques pages de son livre au hasard.

Ne trouvant rien de très passionnant, elle se tourna vers celui du Serdaigle. Celui-ci semblait plus sympa agrémenté de quelques illustrations. Le sourire de la rousse s'élargit en comprenant qu'il s'agissait d'un ouvrage sur les créatures magiques.
- Ah oui ! Le soin au créatures magiques ! Le cours tombait en même temps que celui d'études des moldus alors je n'ai pas pu le prendre mais ça semble intéressant.

En vérité, elle avait longuement hésité entre les deux avant de trancher. Mais elle pensait que le cours du professeur Hoover pouvait l'aider à arranger les choses avec sa soeur...d'une manière ou d'une autre. Peut-être que tout n'était pas perdu. Lily gardait espoir.
Elle leva un sourcil surpris lorsque Aubrey lui confia qu'il espérait que la bibliothécaire lui permette d'emprunter le livre en question.

- Son boulot, c'est pas de nous laisser prendre des livres ? A moins que ce ne soit juste d'être désagréable...ajouta la jeune fille en faisant mine d'être songeuse. Alors ? Qu'est-ce que tu lui a fait ? Tu as abîmé un de ses précieux bouquins ? S'enquit-elle plutôt curieuse.

Oui, Lily aimait bien connaître les petites histoires de chacun. Elle trouvait que ça lui permettait de mieux comprendre le gens. Bon, quand on ne voulait pas lui dire elle n'insistait pas...enfin pas trop. Surtout si elle ne connaissait pas vraiment la personne comme pour le capitaine en l'occurrence. Mais c'est vrai, qu'elle aimait bien savoir. Parce que le savoir, on ne le trouve pas que dans les grimoires !

D'ailleurs...en parlant de savoir. Lily hésitait soudain à poser la question qui lui était venue à l'esprit. Mais Bertram Aubrey semblait des plus intéressés, il avait son regard fixé sur elle, un regard qu'elle connaissait bien pour l'utiliser souvent. Celui de la personne curieuse qui attendait l'information.
Devant cette attention, la jeune fille sentit ses joues s’empourprer, tendant plus vers la couleur de sa chevelure que de sa peau, habituellement pâle. Quant à se yeux, ils se baissèrent automatiquement sur ses mains où elle se surpris à observer ses ongles à la place de son interlocuteur.

“Allez Lilou ! Tu es une Gryffondor par Godric ! Tu ne vas pas te laisser intimider de la sorte !” Et puis maintenant, elle en avait trop dit ! Elle ne pouvait rien prétexter pour s'en sortir sans passer pour la dernière des idiotes. Surtout qu'il n'y avait pas mort d'hyppogriffe ! Elle voulait juste éclairer sa curiosité !
D'une petite voix hésitante, Lily se lança :
- Je me demandais...enfin...ça va peut-être te sembler bizarre mais...avant le calendrier de l'avent, on avait jamais vraiment parlé toi et moi alors...je me demandais...pourquoi.. cet intérêt soudain...

La rousse se tut et se permit un petit regard vers le Serdaigle avant de baisser de nouveau les yeux. Elle avait envie de partir en courant hors de la bibliothèque pour aller se cacher sous sa couette.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 321
| AVATARS / CRÉDITS : Nick Robinson | Schizophrenic
| SANG : Mêlé, père né-moldu


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Les belles histoires commencent ainsi | LILY (clos) Mar 3 Jan - 22:56

I KNEW YOU WOULD CHANGE MY LIFE. I JUST DIDN'T KNOW EXACTLY WHEN.
Les ronchonnements de Lily concernant l'Astronomie arrachèrent un léger éclat de rire au Serdaigle, que ce dernier masqua derrière une quinte de toux feinte. Il avait l'impression de s'entendre lui-même, il y a deux ans, décréter que si le Professeur Dratsena aimait tant les étoiles, elle n'avait qu'à se les mettre dans la culotte... Pour rester poli. Il ne partagea toutefois pas cette information avec Lily, ne la connaissant pas assez bien pour savoir si cela risquait de la choquer, ou de la faire rire. Dans le doute, mieux valait rester silencieux.
▬ Elle a été embauchée juste pour me tourmenter ! prétendit-il d'une voix dramatique, revenant au sujet Pince, et pour ta gouverne, je n'ai jamais abîmé aucun de ses bouquins... Au contraire, je les aime tant que j'ai tendance à les garder un peu plus longtemps... Un peu trop longtemps, selon elle ! Du coup elle ne veut même plus m'en prêter, de peur sans doute qu'un jour je ne les ramène plus du tout, expliqua-t-il en levant les yeux au ciel, sarcastique.
Bertram commençait à véritablement apprécier ce moment, il était vraiment simple de discuter avec cette jeune fille : la discussion glissait, naturellement, et le Serdaigle en oubliait presque qu'il était d'ordinaire réservé avec les personnes qu'il ne connaissait pas. Cette Gryffondor avait le don de le rendre sociable ! Et surtout curieux, car face à lui, la rouquine se mettait à rougir, et à ne plus savoir où se mettre, sans oser lui poser sa question. Finalement, la courageuse se jeta à l'eau, et Bertram s'amusa à prendre un visage très surpris, rien que pour l'effrayer.  
▬ De l'intérêt ? Qu'est-ce qui te fait croire ça ? fit-il mine de s'étonner en haussant très haut les sourcils. Pardonne-moi, c'était une mauvaise blague, s'excusa-t-il trois secondes plus tard, face au visage livide de la Gryffondor, tu m'intéresses, en effet, et je ne saurai pas vraiment te dire pourquoi maintenant. C'était une histoire de moment, je pense. L'endroit, l'instant, tu vois ce que je veux dire ? Tu ne crois pas que la vie est faite de rencontres de ce type, de moments, qui pourraient tout aussi bien ne jamais se produire, mais arrivent quand même, et... Changent les choses. Bertram s'interrompit, réalisant qu'il parlait beaucoup : il se gratta la tête, un peu gêné. Je vais un peu loin, là, non ? s'inquiéta-t-il avec humour. Comment effrayer une jeune fille en trois minutes, par Bertram Aubrey !


.

EXORDIUM.


Dernière édition par Bertram Aubrey le Ven 13 Jan - 19:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 208
| AVATARS / CRÉDITS : Rachel Hurd-Wood
| SANG : Née moldue


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS : biche
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Les belles histoires commencent ainsi | LILY (clos) Mer 4 Jan - 1:16

Et voilà qu'au lieu de faire son devoir d'Astronomie, la Gryffondor se retrouvait à bougonner pour la énième fois contre cette stupide matière. Une option, même pas une vraie matière en plus ! Si le Serdaigle l'encourageait, ce n'était pas demain la veille qu'elle déciderait d'y mettre plus de coeur. En même temps...elle préférait largement parler avec le jeune homme que se replonger dans ces vieux dessins. Si les grimoires étaient si vieux, c'était bien que les constellations ne bougeaient pas d'une nuit à l'autre. Alors pourquoi s'enquiquiner à devoir les apprendre ? Pourquoi ? On ne savait pas, non.

Autant passer à autre chose, elle aurait toujours le temps de...de gratter quelque chose avant le cours ? Oui, elle trouverait. Pourquoi n'avait-elle pas pris Soin aux Créatures Magiques aussi ? Il semblait bien s'y faire, lui ! En plus, ça semblait cool de rencontrer des créatures ! Décidément, c'était la pire des goules quand il s'agissait de faire des choix pour son avenir ! Mais elle aimait bien le cours d'études de moldus ! La prof était adorable et puis cela faisait comme une pause dans son emploi du temps. Elle retrouvait des notions familières mais elle avait à y réfléchir d'un point de vue totalement différent. C'était des plus stimulant !

Lily sourit devant les propos du bleu et bronze qui faisait visiblement tout pour en rajouter.

- Ah c'est donc toi qui accapare toujours les livres ? Je ne te félicite pas ! Je dois toujours attendre une éteeeeeeernité ! Sermonna Lily, faussement sévère.

Mais ça ne la surprenait qu'à moitié de la part de la bibliotécaire. Elle était tellement protectrice envers ses livres qu'elle s'étonnait parfois qu'elle permette à des élèves de les emprunter. Elle les aurait gardé, ici dans son antre, les dépoussiérant avec amour et les gardant juste pour elle tel un dragon gardant son trésor. Mais Lily aimait trop les livres pour accepter d'en être privée. Si une telle chose venait un jour à arriver, elle y  ferait face, sans hésiter. Elle viendrait, armée de sa baguette et accompagnée de ses amis Gryffons pour délivrer ce trésor de connaissance.

Enfin, son esprit divaguait un peu là. Pour autant, elle avait tout entendu de ce qu'avait raconté Aubrey. Et sans qu'elle ne sache trop pourquoi cela l'ennuyait un peu. C'est vrai quoi ! Qui n'avait jamais gardé un livre un peu trop longtemps ? Ce n'était pas une raison pour empêcher un élève avide de savoir, d'étancher sa soif ! Non, elle ne le permettrait pas.

- Si ce n'est que ça et que tu me promets sur Rowena que tu n'as jamais abîmé de livres, je pourrai en emprunter un ou deux pour toi si ça te permets de les avoir. Enfin...seulement si tu veux, hein ! C'est juste que je trouve ça nul d'empêcher à quelqu'un de prendre un livre.
On est quand même ici pour étudier !
La jeune fille ne put s'empêcher de hausser le ton sur cette dernière phrase en cherchant la mégère du regard.

Heureusement pour elle, cette dernière était sans doute occupé ailleurs tant et si bien qu'elle ne l'entendit pas. Seuls quelques élèves tournèrent la tête, surpris, vers elle de voir la miss Evans, celle qui hurlait constament à tout le monde de baisser la voix dans la salle commune.

Le silence revenu entre eux, la question tant attendue avait finalement franchi les lèvres de la jolie rousse. Et elle attendait. Au fur et à mesure que ses paroles se répétaient à ses oreilles, elle se disait qu'elle aurait dû se lever. Partir. Loin. Et tout faire pour ne plus jamais croiser le chemin du capitaine. Sauf qu'elle se sentait incapable de bouger. Sa curiosité prenait le dessus sur le reste, elle devait savoir. Lily attendait lorsque le jeune homme prit enfin la parole.

▬ De l'intérêt ? Qu'est-ce qui te fait croire ça ?

Lily releva la tête, perdue pour croiser un regard plutôt...surpris ? Vraiment ? Comment pouvait-il être surpris ? C'était lui qui était venu vers elle, pas l'inverse ! Il devait bien le réaliser quand même, non ? Oh Godric, Salazar et Merlin, il ne croyait tout de même pas que...qu'elle lui faisait des avances ?!

Mais presque aussitôt il s'excusa. Une blague. Ah ouai. Lily demeura muette, les pensées s'agitant dans tous les sens dans son esprit. Elle ne savait pas trop pourquoi mais tout à coup, elle se sentait nerveuse. Comme pour un examen d'Histoire de la Magie lorsqu'elle sentait son coeur qui battait plus vite pendant la distribution des sujets.

- tu m'intéresses, en effet, et je ne saurai pas vraiment te dire pourquoi maintenant.

Quoi ?! Aurais voulu hurler la Gryffondor ! Elle ne s'attendait pas du tout à quelque chose de ce genre. Il...il était bien plus grand. Il était même capitaine de l'équipe de quidditch de sa maison ! Et...et d'abord elle n'avait posé cette question qu'en pensant à quelque chose de rationnel...comme l'une de ses connaissances à Serdaigle lui avait parlé d'elle pour une raison ou...

- c'est une blague ? Demanda Lily avec une petite voix timide.

Ce devait être ça, il en avait fait une quelques secondes avant de toute manière. C'était la seule possibilité, oui, un pari avec des amis ou... Lily se rendit alors compte que le jeune Aubrey continuait de parler en face d'elle. Des rencontres qui changent les choses ? Oulala, elle se sentait totalement lâché là ! Comme s'il l'avait largué d'un balai en plein vol.
Lily l'observa un moment, les yeux écarquillés comme à la recherche du moindre signe sur son visage qui aurait pu le trahir. Mais toujours pas de “poisson d'avril” de lancé-d'autant plus qu'ils étaient en janvier-et Lily ne savait que dire.

- Je...tu...QUOI ?

Apprenez l'éloquence avec Lily Evans ! Le professeur Hoover aurait dû lui parler des garçons et de leur langage codé au lieu de s'intéresser à ses origines moldues !Parce que là, pour l'heure,  Lily nageait en pleine mer inconnue.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 321
| AVATARS / CRÉDITS : Nick Robinson | Schizophrenic
| SANG : Mêlé, père né-moldu


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Les belles histoires commencent ainsi | LILY (clos) Ven 13 Jan - 20:06

I KNEW YOU WOULD CHANGE MY LIFE. I JUST DIDN'T KNOW EXACTLY WHEN.
Bertram était un séducteur : il aimait faire rougir les filles, leur donner l'impression qu'elles étaient importantes, qu'elles vivaient une grande histoire avec un grand amour. Et du haut de ses seize ans, le Serdaigle devenait assez doué pour conter fleurette aux midinettes du Château ! A cet instant précis, là, en ce mois de janvier 1975 à la bibliothèque, il était donc impossible de déterminer si Bertram Aubrey était complètement honnête avec Lily Evans en lui disant qu'il considérait que leur rencontre était un changement dans sa vie. Comment aurait-il pu le savoir, après tout ? Pour la défense de notre charmant goujat, il n'était pas vraiment malhonnête non plus en lui affirmant une telle chose. Après tout, il avait vraiment l'impression que quelque chose se passait lorsqu'il était en présence de la jeune rouquine...
▬ Moins fort ! murmura-t-il avec un grand sourire lorsque Lily s'embrouilla complètement les pinceaux et clama à voix un peu trop haute son incompréhension la plus complète dans la bibliothèque. Bertram vérifia discrètement que Pince ne l'avait pas entendue et ne venait pas par ici... Le temps également de trouver quoi dire à présent. Honnêteté, pas honnêteté ? Que devait-il faire ? Pardon, je ne voulais pas te perturber comme ça, s'excusa-t-il en plongeant un court instant ses yeux dans le regard de Lily je me suis probablement imaginé un truc, c'est serait pas la première fois ! Oublie ce que je viens de te dire, lui enjoignit-il en se replongeant dans sa lecture. Ou du moins, en prétendant le faire ! La réaction de la Gryffondor n'était pas très encourageante, pas assez pour en tous cas pour le pousser à lui demander d'aller au bal avec lui ! Prendre un râteau quand on s'appelait Bertram Aubrey, c'était trop grave. Et là, le risque était trop grand, vu l'ébahissement de la jeune fille. Le Serdaigle ne parvenait pas à savoir si c'était parce qu'elle était étonnée qu'il ait pu penser qu'il pouvait l'intéresser, ou si elle était étonnée de savoir qu'elle l'intéressait... Dans le doute, mieux valait se concentrer de nouveau sur les hippogriffes, c'était plus sage.


.

EXORDIUM.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 208
| AVATARS / CRÉDITS : Rachel Hurd-Wood
| SANG : Née moldue


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS : biche
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Les belles histoires commencent ainsi | LILY (clos) Jeu 19 Jan - 18:00

Est-ce que c'était possible que le Serdaigle s'interessât vraiment à elle ? Il faut dire qu'il ne devait pas être des plus compliqué...d'après les rumeurs qu'elle avait entendu dans les dortoirs, le capitaine se plaisait à faire tourner des têtes. Mais... Lily avait du mal à comprendre. Il semblait sympathique et était plus que charmant, ne put s'empêcher de se répéter la jeune fille en le dévisageant le plus discrètement possible avant de piquer un nouveau fard.

La question était plutôt de savoir ce qu'elle ressentait, elle non ? Depuis le temps qu'elle s'interrogeait sur le Serdaigle. Une bonne partie des vacances en fait...bon d'accord la totalité des vacances de Noël où elle s'était demandé si elle n'avait pas rêvé ses échanges avec lui. Mais dès le début du calendrier de l'avent, il est vrai qu'il s'était montré des plus attentionné. Il lui demandait ce qu'elle avait reçu ou la félicitait en passant auprès d'elle. Et là, d'être ici auprès de lui...cela semblait presque trop beau pour être vrai. Elle avait du mal à se dire qu'il l'appréciait juste pour elle...il devait y avoir quelque chose d'autre. Un veracrasse sous roche.

Elle n'était pas des plus à l'aise en sa présence mais ce n'était pas qu'elle ne l'appréciait pas, au contraire ! Elle avait passé tant de temps à penser à lui dernièrement... Il était déjà impressionnant en tant normal et ce, par bien des aspects : il était capitaine de quidditch, il était de deux ans son aîné, il était beau, il était drôle et...il était à l'aise alors qu'elle, elle peinait à tenir une conversation de plus de deux minutes avec lui sans rougir comme un rapeltout lorsque son propriétaire a oublié quelque chose.
Lily lâcha un petit soupir découragé, en tracant des cercles, avec ses doigts, d'un air absent, sur la table.

je me suis probablement imaginé un truc, c'est serait pas la première fois ! Oublie ce que je viens de te dire

Lily ouvrit la bouche, prête à répliquer, mais... à répliquer quoi ? La jeune fille referma la bouche. Avant de murmurer : non tu ne t'es rien imaginé...Bertram.

Elle ne savait pas s'il l'avait entendu. Elle ne savait pas si elle le voulait. Machinalement, elle fourra sa main dans sa poche tandis que le Serdaigle se remettait à lire son livre. Sa main entra en contact avec un papier tout chiffonné. Il faut dire que cela devait faire un mois qu'elle l'emportait de partout avec elle. Ce simple contact l'appaisait.

Elle fit mine de replonger à son tour dans sa lecture mais les étoiles ne lui avaient jamais semblé aussi fade qu'en cette instant. Elle l'observait plutôt, lui, à la dérobée. La petite mèche devant ses yeux, le léger froncement de sourcil tandis qu'il se concentrait sur son ouvrage.

En surprenant la conversation de deux filles qui passaient sur la tenue qu'elles allaient porter au bal, Lily se rappela soudain de celui-ci. Elle jeta un coup d'oeil au Serdaigle. Elle se demandait bien avec qui il allait y aller. Il avait déjà demandé à quelqu'un. Une chanceuse qui s'était empressée d'accepter. Oui, elle était un peu bête de n'avoir ne serait-ce qu'effleurer l'idée de pouvoir passer un moment avec lui.
Lily se racla un peu la gorge tout en rassemblant ses affaires.

Bon, je vois que tu es occupé, je vais y aller. Je me suis rendue compte que j'ai oublié...euh...un truc, oui c'est ça, un truc très important à mon dortoir. Bref, j'ai été ravie de parler un peu avec toi mais.... sa voix se tut lorsqu'il leva les yeux sur elle.

D'un geste du doigt elle lui montra la direction où elle allait avec un petit sourire nerveux, incapable de sortir un mot de plus sans trop partir dans les aigus. Puis attrapant ses affaires, elle quitta la salle et se faufila entre les rayonnages de livres. Dans sa fuite, elle ne sentit pas le petit bout de papier quitter sa poche. Un morceau déchiré dans le journal de l'école du numéro de Décembre. Une photo de Bertram Aubrey.

Loin de s'en rendre compte, la jeune fille erra un moment entre les rayonnages à la recherche de l'emplacement du livre qu'elle avait entre les mains. Les pensées encore troublées par le jeune homme, la Gryffondor avait du mal à remettre la main dessus.
Elle ne savait qu'une chose : elle n'était vraisemblablement pas insensible au jeune homme et mieux valait l'éviter plutôt que de se couvrir de ridicule. Les sentiments à sens unique ce n'était jamais bon. Et puis, ce devait être ça, l'instinct de préservation.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 321
| AVATARS / CRÉDITS : Nick Robinson | Schizophrenic
| SANG : Mêlé, père né-moldu


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Les belles histoires commencent ainsi | LILY (clos) Sam 4 Mar - 18:15

I KNEW YOU WOULD CHANGE MY LIFE. I JUST DIDN'T KNOW EXACTLY WHEN.
La situation lui avait échappé. L'instant d'avant, ils discutaient tout à fait normalement, flirtaient même un peu, et à présent, il y avait ce malaise, imposant, tangible, qui s'était glissé entre eux deux. Lily ne disait plus rien, Bertram essayait désespérément de lire ce livre qui ne l'intéressait plus, en se maudissant d'avoir été aussi bête. Il n'était pas dans ses habitudes d'être aussi imprudent avec une fille, de se livrer si vite sans être sûr de ne pas aller trop vite, trop loin. Avait-il pris tant d'assurance qu'il en avait oublié toute prudence élémentaire ? Bertram en était à ce stade de remise en question lorsqu'il entendit Lily murmurer quelques mots qu'il ne parvint pas à saisir : il releva les yeux un instant, comme pour lui demander de répéter, mais la Gryffondor ne rouvrit pas la bouche. De plus en plus embarrassé, Bertram retourna donc à son semblant de lecture, et tous deux restèrent silencieux un moment.
▬ Tu devrais vraiment venir avec ta robe bleue, Glinda, je suis sûre que Sirius craquerait immédiatement ! entendit-il soudain une Poufsouffle assurer à sa copine, qui lui répondit hargneusement qu'elle ne viendrait pas à ce fichu bal, et qu'elle devait arrêter de l'embêter avec ça. Bertram se racla la gorge, gêné. Le bal. Il n'avait toujours pas de cavalière, et vu la réaction de Lily, il n'allait pas de si tôt l'inviter à s'y rendre avec lui, même si cette perspective lui était assez agréable. Un court instant, Bertram s'imagina faire son entrée dans la Grande Salle, au bras d'une Lily Evans resplendissante, digne de rendre jalouse toute la gente féminine du Château. Mais la resplendissante Lily s'évapora au moment même où il devina que la véritable Lily se levait dans un raclement de chaise.
▬ Bon, je vois que tu es occupé, je vais y aller, dit-elle un peu nerveusement, un peu gênée, Bertram n'aurait trop su dire. Je me suis rendue compte que j'ai oublié... euh... un truc, oui c'est ça, un truc très important à mon dortoir. Bref, j'ai été ravie de parler un peu avec toi mais.... Elle s'interrompit lorsqu'il leva les yeux vers elle, et termina sa phrase avec ses mains, de manière tout à fait mignonne.
▬ Euh ouais, bien sûr, pas de souci, trouva juste le temps de lui répondre Bertram d'une voix qu'il espérait dégagée, avant que Lily ne disparaisse presque en courant derrière un rayon. Songeur, le Serdaigle faillit ne pas voir le morceau de parchemin tomber de sa poche, voleter quelques instants et se poser sur la moquette de la bibliothèque. Bertram se leva pour aller le ramasser, et reconnut avec ébahissement son propre portrait, volant sur son balai en plein match de Quidditch, éviter un Cognard d'un tonneau et lui adresser un petit clin d'oeil. Qu'est-ce que Lily Evans faisait avec une photo de lui dans sa poche ? Vu l'état de la photo, celle-ci y était même depuis un moment... Sans réfléchir, Bertram se mit à la recherche de Lily. Soudain, il n'avait plus un instant à perdre. Au bout de quelques secondes de recherche, il la localisa, qui remettait en place son bouquin dans un rayon, et la rejoignit en quelques enjambées.
▬ Lily, tu accepterais d'aller au bal avec moi ? lui demanda-t-il de but en blanc, une pointe d'urgence dans la voix.


.

EXORDIUM.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 208
| AVATARS / CRÉDITS : Rachel Hurd-Wood
| SANG : Née moldue


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS : biche
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Les belles histoires commencent ainsi | LILY (clos) Dim 5 Mar - 19:34

Ce n'était pas très courageux de fuir ainsi de la sorte, Lily en était tout à fait consciente mais, sur le moment elle n'avait pas vu d'autres solutions possible. Un étrange silence s'était installé entre eux et la jeune fille sentait presque sa propre gêne flotter entre eux.

Ce n'est pas comme si le Serdaigle s'intéressait vraiment à elle. Il lui avait juste parlé à plusieurs reprises ! Elle s'était monté la tête toute seule.

Et puis ses yeux. Il avait suffit qu'il les posent sur elle pour qu'elle sente que l'air lui manquait. Bref, à l'abri, entre les rayonnages de livres, elle reprenait son souffle tout en essayant de retrouver ne serait-ce qu'un semblant de contenance avant de retourner à la tour de Gryffondor.
La jolie rousse tenta de chasser le beau capitaine de son esprit mais elle dut tout de même s'y prendre à plusieurs reprises pour retrouver le bon rayon où ranger son livre. A l'instant où elle remettait celui-ci en place, elle fut rejointe.

▬ Lily, tu accepterais d'aller au bal avec moi ?

Surprise de le voir de nouveau si près, Lily dévisagea quelques secondes Bertram avec ébahissement. Son coeur fit un double saut périlleux dans sa poitrine tandis que ses lèvres s'étiraient en un grand sourire. Il n'avait demandé à personne d'être sa cavalière ! Il voulait y aller avec elle. Lily rougit de bonheur à cette idée.

- Oui. Oui, bien sûr ! J'adorerai y aller avec toi...Bertram. Répondit la Gryffondor des étoiles plein les yeux.
Elle se sentait audacieuse à l'idée de l'appeler par son prénom mais en même temps, elle adorait le dire. C'était comme une friandise.

En fait, elle n'avait jamais vraiment pensé qu'il pourrait venir lui demander cela ! Elle avait envie de rire pour rien, de crier, que tout le château sache que Bertram Aubrey lui avait demandé de l'accompagner au bal.

Bien sûr, elle aurait pu encore s'inquiéter, douter ou que sais-je. Mais Lily était tout absorbé au bonheur d'avoir le Serdaigle à ses côtés. Elle hésitait à partir à présent. Elle aurait voulu rester à ses côtés. En même temps, elle avait envie de courir à son dortoir pour informer ses amies qu'elle ne serait pas seule pour aller au bal.

- Je t'attendrais vers le Grand escalier, vers huit heure, si ça te va. Proposa la jeune fille d'une petite voix, ayant toujours du mal à se faire à l'idée.

Elle se sentait terriblement gauche. C'était une chose de penser à lui ou de regarder son image mais ça en était une autre de le voir en chair ou en os. Lily mit machinalement les mains dans ses poches avant de s'étonner de ne pas y trouver le bout de journal. Nom d'une chouette, l'avait-elle égaré dans la bibliothèque ?
C'est alors qu'elle aperçut le bout tout froissé dans la main du jeune homme en face d'elle. Mille gorgones ! Lily se sentit devenir écarlate. C'était tellement honteux qu'il ai vu ça tomber de sa poche.

- Je...je sais que ça peut sembler bizarre, commença-t-elle incertaine quant à la suite de sa phrase. Elle désigna finalement le papier dans sa main. Désolée...tu dois me trouver ridicule, dit-elle avec un petit sourire.
Mais quoi qu'il y ai dans le regard du Serdaigle, ce ne semblait pas méchant, ce qui rassura la jeune fille. En même temps, il l'avait rejoint, même en découvrant sa photo.

- On se voit au bal alors ? Redemanda Lily, pour être sûre.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 321
| AVATARS / CRÉDITS : Nick Robinson | Schizophrenic
| SANG : Mêlé, père né-moldu


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Les belles histoires commencent ainsi | LILY (clos) Sam 11 Mar - 19:38

I KNEW YOU WOULD CHANGE MY LIFE. I JUST DIDN'T KNOW EXACTLY WHEN.
Les quelques secondes durant lesquelles Lily le dévisagea avec ébahissement comptèrent parmi les plus longues de la vie de Bertram. La Gryffondor était clairement en état de choc : était-ce bon signe ? Sans doute pas, décréta immédiatement le pessimiste Serdaigle. Sans doute avait-elle déjà un cavalier, et ne s'attendait pas à ce que quelqu'un d'autre lui demande d'être sa cavalière, ce devait être cela. Elle devait chercher un moyen de lui dire non, tout simplement ! Sauf que Lily reprit finalement ses esprits, et accepta son invitation. C'était au tour de Bertram d'être désarçonné... un court instant.
▬ Cool, répondit-il avec un sourire qui répondait assez bien à celui de Lily, je veux dire super, enfin, c'est cool, je suis content !
Et c'était vrai, il était plutôt heureux que la jeune fille ait accepté de venir avec lui. Il faut dire que c'était un pari, que d'inviter au bal une fille qu'il ne connaissait même pas, alors qu'il aurait pu demander tout simplement à une fille de sa maison, ou même de son année. Mais non, depuis plusieurs jours, il ne rêvait que d'une jolie rouquine à son bras, sans bien trop s'expliquer pourquoi. Sans être moche, Lily n'était pas la fille la plus jolie du Château, ni la plus populaire. Elle traînait sans cesse avec ce drôle d'avorton de Serpentard que les Maraudeurs martyrisent, et on disait d'elle qu'elle était une miss je-sais-tout. Pourtant, Bertram Aubrey venait de lui demander de devenir sa cavalière pour le bal. Voilà qui risquait de faire jaser à Poudlard !
▬ Je t'attendrais vers le Grand escalier, vers huit heure, si ça te va.
▬ C'est parfait, je serai là ! promit-il avec un sourire charmeur. Alors qu'il s'apprêtait à prendre congé, il intercepta le regard que Lily, soudain écarlate, posait sur sa main... Ah, oui ! La photo !
▬ Je trouve pas cela ridicule, la rassura-t-il en tendant la main pour mieux s'observer sur le morceau de parchemin, à vrai dire je suis plutôt flatté ! reconnut-il en dédiant un immense sourire à la Gryffondor. D'ailleurs je te la rends, j'en ai déjà plein, ma mamie récupère tous les articles qui parlent de moi, que lui envoie ma soeur Mairead, et... Bref, tiens ! Il rendit la photo à Lily, et commença à s'éloigner pour retourner vers son poste de travail.  
▬ On se voit au bal alors ? s'enquit Lily derrière lui, d'une voix peu assurée. Bertram se retourna sans cesser de marcher, et lui dédia un clin d'oeil tout à fait semblable à celui de la photo.
▬ A 8h au pied de l'escalier, ne sois pas en retard ! lui répondit-il malicieusement avant de disparaître derrière un rayonnage.


.

EXORDIUM.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 208
| AVATARS / CRÉDITS : Rachel Hurd-Wood
| SANG : Née moldue


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS : biche
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Les belles histoires commencent ainsi | LILY (clos) Sam 11 Mar - 22:08

Il répéta “Cool” à plusieurs reprises comme si lui aussi n'y croyait pas ! Lui, lui il croyait qu'elle aurait pu dire non ? Cela étonnait un peu Lily mais lui faisait également très plaisir. Elle se sentait hyper flattée. Cela voulait dire que le jeune homme aurait vraiment été déçu d'un refus de sa part. Et donc qu'il voulait VRAIMENT y aller avec elle ! Oui, Lily avait besoin de se redire les choses pour les assimiler. A croire que son cerveau ne pouvait capter cette simple info “tu lui plais”, dès la première fois. Pour sa défense, la miss n'a que quatorze ans et pas tellement d'expérience avec la gente masculine.

Mais Lily était plus que ravie et vu le regard qu'il lui lançait lui aussi ! Elle lui proposa de le rejoindre au pied du grand escalier ce qui sembla lui convenir. Mais il sentit son regard sur la photo qu'il tenait encore à la main et à sa grande surprise il la lui tendit de nouveau. Lily était mortifiée.

Sérieux ! Il savait qu'elle se trimbalait avec une photo de lui et il appréciait. En même temps, c'est vrai que sous son point de vue cela devait être plutôt flatteur.. mais la jeune fille ne pouvait s'empêcher de rougir. Elle se sentait tellement mal qu'elle aurait aimé rentrer sous terre en cet instant.

- D'ailleurs je te la rends, j'en ai déjà plein, ma mamie récupère tous les articles qui parlent de moi, que lui envoie ma soeur Mairead, et... Bref, tiens !

Lily ne put s'empêcher de rire à l'évocation de sa grand-mère. Elle imaginait une vieille femme très fière des exploits de son petit-fils qui rangeait précautionneusement toutes ses apparitions dans la presse. Elle reprit l'image qui lui tendit avec un petit sourire crispé. C'était terriblement gênant. Heureusement, à ses yeux cela semblait juste drôle. Lily fourra prestement le bout de journal dans sa poche en se faisant mentalement la remarque qu'elle ferait mieux de la ranger dans un tiroir de sa salle commune.
Tentant de retrouver un brin d'assurance, elle redemanda s'ils se voyaient pour le bal. Ce à quoi, il lui répondit par l'affirmative. Et de ne pas être en retard !
Comme si c'était son genre !
Tandis qu'il disparaissait de sa vue, Lily murmura avec un sourire rêveur.

- Pour ça, il n'y a pas de risque.

CLOS
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les belles histoires commencent ainsi | LILY (clos)

Revenir en haut Aller en bas

Les belles histoires commencent ainsi | LILY (clos)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Tolkien : collection de vie en vie.
» Histoires cochonnes ..(pour lecteur averti)
» [Fiche d'île] Amazon Lily
» Histoires RP
» Les Histoires de la Pleine Lune

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Les oubliettes
 :: 
Les souvenirs de Poudlard
-