C'est la rentrée sur ATDM, tous à bord du Poudlard Express !
La liste des préfets et des capitaines a été affichée, n'hésitez pas à aller la consulter sur le panneau d'affichage !

Partagez|

◮ GRAND BAL — soirée pour la nouvelle année 1975

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
avatar



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 1099
| AVATARS / CRÉDITS : Mélanie Laurent
| SANG : Sang pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père
| PATRONUS : une nuée de sauterelle
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: ◮ GRAND BAL — soirée pour la nouvelle année 1975 Jeu 12 Jan - 16:03

robe http://static1.puretrend.com/articles/0/10/07/90/@/1133154-hier-melanie-laurent-s-est-580x0-3.jpg



Si Daisy n'avait pas été préfète, elle se serait volontiers passé de ce satané bal. Elle n'avait aucune envie d'y aller, encore moins de se pavaner au bras de Thomas Avery. Ils se connaissaient trop bien et elle le considérait toujours comme un petit frère à qui faire honte. Une demi heure avait suffit à la jeune fille pour se préparer. Elle n'avait pris aucun plaisir à enfiler cette robe hors de prix, ni à s'apprêter. Alors quand Thomas l'accueillit avec sa mauvaise humeur, faisant écho à la sienne, elle le lui rendit bien :

Sois beau et ferme la ….

Elle s’agrippa à son bras, un rayonnant sourire en façade et ils allèrent s'installer à une petite table.

Je n'en ai pas l'intention !! Plutôt boire du sang de centaure....

La soirée s'annonçait aussi merdique qu'elle l'avait anticipé. A cela s'ajouta l'arrivée de Moran et de sa cavalière à son bras.

Je vais me chercher à boire lança-t-elle à Monsieur tronche-de-six-pieds-de-long.

______________________________

Daisy Blackstone
16 ans - Sixième année - poursuiveuse
Choisir c' est renoncer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PRÉFET GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

PRÉFET GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 480
| AVATARS / CRÉDITS : Freya Mavor by wolfgang
| SANG : ⊰ Mère moldue et père sorcier.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Marque des Ténèbres
| PATRONUS : Canard coureur indien
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: ◮ GRAND BAL — soirée pour la nouvelle année 1975 Ven 13 Jan - 7:32

Plutôt que d’offrir un classique compliment à son cavalier sur sa tenue, Marlene avait opté pour la provocation. Et le fait qu’Alexandre le lui fasse remarquer avec ironie ne la décida pas à changer de stratégie. La Gryffondor acquiesça simplement et feignit de ne pas comprendre le second degré. « Eh bien, eh bien, même pas besoin que j’te complimente apparement ! ». Elle mit finalement fin au petit jeu en lui adressant un sourire plus doux. « Tu es très élégant ce soir, Alexandre ! ». Il portait très bien le costume et elle était heureuse qu’il n’ait pas opté pour une robe de sorcier car elle n’aimait voir les chaussettes que des hommes qui portaient un kilt, origines écossaises obligent. Marlene fit très vite dévier la conversation sur le cadeau qu’elle cachait dans son dos car elle en retirait une grande fierté sans remarquer que le regard d'Alexandre déviait lui aussi. Elle était encore assez naïve et maîtrisait mal les conséquences d'une puberté encore nouvelle. Alors bon, s'il ne la regardait pas dans les yeux, sans doute était-ce parce qu'il admirait les détails de sa robe faites au crochet. Elle pouffa de rire quand le Serpentard évoqua des talons tant il était loin du compte. Des talons ? Elle ? Qu’il se rassure ! Elle souffrait déjà et ne s’y essaierait plus jamais ! « Rassure toi, dès qu’on passe les portes de la grande salle, je les oublie sous une table et plus jamais je les porte ! ».

Marlene ne se souciait pas vraiment des complexes d’Alexandre sur sa taille, elle trouvait stupide cette règle faisant légitimement de l’homme le plus grand des deux. Elle était passée du mètre soixante-dix au mètre quatre-vint avec ses échasses et cela lui plaisait bien de dépasser la plupart de ses camarades l’instant d’un soir. Cela lui permit d’ailleurs d’apercevoir au loin Joseph Wilkes et elle poussa un long soupir en levant les yeux au ciel. Qu’est-ce que ça allait être cette fois ? Marlene tu es la plus belle blabla je suis seul digne d’être ton cavalier blabla … Elle lui avait de plus annoncé qu’elle viendrait seule à ce bal, bonjour le scandale ! Pourtant, le garçon se contenta de passer à côté d’elle en l’ignorant royalement, il était obnubilé par … Glinda Crook ? QUOI ? Alors ça, c’était une première ! Elle cligna plusieurs fois des yeux pour être sûre de ne pas se tromper. La jeune Poufsouffle était très jolie, simplement, Marlene ne s’était jamais imaginé que Joseph puisse la courtiser aussi. M’bref ! Elle reporta son attention sur Alexandre et fit jaillir de son dos un badge. « TADAAAAAA ! ». Sur le badge, figurait une photo du garçon provenant du Poudlard Mag ! Il regardait autour de lui comme un poisson coincé dans un bocal tandis que les lettres s’affichaient à l’encre verte Sang Pur Soumis ? Parler, c’est se libérer ! « C’est pour notre bureau des sang pur soumis à une forte pression familiale, c’est génial hein ? ». Et elle commença à lui épingler son cadeau sur sa veste. « Ma maman m’a offert une machine à faire des badges pour noël ! Je te le dis, c’est le meilleur cadeau que j’ai jamais reçu depuis l’étiqueteuse qu’elle m’a offert l’année passée ! ».


Dernière édition par Marlene McKinnon le Jeu 9 Mar - 17:20, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



CAPITAINE SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

CAPITAINE SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 673
| AVATARS / CRÉDITS : Xavier Dolan by swan
| SANG : ♣ Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Mon oncle mort.
| PATRONUS : Une pie bavarde
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: ◮ GRAND BAL — soirée pour la nouvelle année 1975 Ven 13 Jan - 10:51

Moran attendait Gardenia depuis moment. Et plus le temps passait et plus il s’agaçait. Il voyait des gens rentrer de plus en plus dans la Grande Salle et il en vînt même à se demander s’il ne ferait pas mieux de l’attendre à l’intérieur. Non, mais vraiment ! A huit heures cinq, il était seul dans le hall, les lourdes portes de la Grande Salle fermées. Le préfet ne doutait pas que Gardenia allait arriver, juste qu’il n’avait pas prévu qu’elle soit en retard. Elle lui avait scandé avec détermination qu’il devait être là pour huit heures et au final c’était elle qui était à la bourre. Le jeune homme tapait du pied comme un cheval nerveux. Il ne lui ferait peut-être pas l’affront de lui faire de réflexion, mais son impatience était largement visible sur son visage. Il était en train de rater le discours sans doute ennuyant du directeur, mais bon, quand même !
Les minutes lui paraissaient longues très longues puis il entendit des bruits de pas lointains. Il la vit descendre les marches à toute hâte. Elle s’excusa et Moran sentit toute sa mauvaise humeur s’envoler. Elle n’avait pas dû le vouloir. Elle le complimenta mais il scrutait son visage d’un air pensif. Gardenia avait sortie le grand jeu elle était vraiment très belle. Elle avait encore touchée à ses cheveux, elle devait les haïr sous leur couleur naturelle. Mais ça ne dérangeait pas Moran. Qu'ils attirent ou non un peu plus l'attention, le résultat était le même.

- Tu es ravissante aussi, à ma hauteur de toute évidence.

Mais il ne pouvait s’empêcher de trouver ses yeux trop rouges. Il lui tendit le bras en ajoutant :

- Tu as pleuré ?

Moran ne voulait pas gâcher l’ambiance mais il n’avait pas pu s’en empêcher. Si Gardenia ne voulait pas répondre, à charge de revanche, il retenterait le coup dans la soirée.
Ils passèrent tous les deux les lourdes portes et Moran préféra vite aller s’asseoir que d’attirer un peu plus l’attention. Il jeta un regard à Daisy qui partit près du buffet en le voyant avec Gardenia. Bon finalement il aurait mieux fait de rester dans son dortoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PRÉFET SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

PRÉFET SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 688
| AVATARS / CRÉDITS : Dylan O'Brien
| SANG : Faites genre qu'il est pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une foule sans visage, l'inconnu
| PATRONUS : Le coyote
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: ◮ GRAND BAL — soirée pour la nouvelle année 1975 Ven 13 Jan - 18:32

Alors que Marlene avait reporté son regard autre part l'espace de quelques secondes, Alexandre fit de même et il aperçut Gardenia en compagnie de Moran. Ce qui lui fit sévèrement grincer des dents. Il lui semblait que la Serdaigle avait les yeux bouffis. Cela faisait de la peine. Il savait que c'était de sa faute. Cependant, il détourna le regard du duo pour se concentrer sur sa cavalière. Elle était toute souriante en le regardant. Pour le Serpentard, ce sourire n'annonçait rien qui vaille. Lorsqu'elle sortit le badge de derrière son dos, il sentit la colère monter. C'était pire que ce qu'il pensait ! Sur le badge, il y avait une photo animée de lui avec le slogan: « Sang pur soumis ? Parler, c'est se libérer ! ». Il n'écoutait même pas l'investigatrice de cette horreur. Il réfléchissait alors qu'elle attachait le badge à sa veste. L'entraîner par les oreilles ou par les cheveux jusqu'aux toilettes pour régler ses comptes ? Il n'avait rien de gentil à dire, pour le coup. Il inspira un grand coup pour ne pas s'énerver.

« Tu préfères quoi ? Que je t'égorge, que je te noie, ou que je te donne à bouffer aux dragons ? » demanda-t-il d'un ton glacial dans lequel transparaissait sa colère.

Il ne rigolait pas le Rozen là ! Heureusement que son regard ne pouvait pas tuer. Il était beaucoup charmant et attirant quand il souriait, cela ne faisait aucun doute. Il détacha délicatement le badge de sa veste pour ne pas abîmer cette dernière avant de tordre l'aiguille de l'accessoire avec ses doigts. C'était facile à réparer à l'aide d'un reparo mais au moins il espérait bien montrer à Marlene qu'il ne porterait jamais cela. « Qu'est-ce qu'on a dit il y a quelques jours ? Ne me force pas à le répéter. » demanda-t-il d'un air menaçant. Il n'attendait de la Gryffondore que qu'elle réponde à sa question avec un semblant de regret. Il articulait chaque mot pour être sûr et certain qu'elle le comprenne bien et qu'il n'ait pas à répéter deux fois la même chose, il était assez énervé comme ça ! Si elle savait le nombre de personnes qui avaient envie de lui casser le nez rien qu'en l'apercevant dans le couloir ! Déjà qu'il avait du mal à digérer l'histoire du Poudlard Mag et qu'il avait toujours sa soeur dans le collimateur... Il regardait Marlene dans les yeux, l'air sérieux.

« Je vais être gentil. Tu as deux choix qui s'offrent à toi. Soit tu t'enlèves cette idée de badge de la tête et on passe une bonne soirée, soit je te tire par les cheveux pour t'emmener à l'abris des regards pour t'achever dès maintenant. »

Bien sûr, la deuxième proposition n'était qu'une menace en l'air. Il n'allait pas tuer Marlene Mckinnon pour si peu. Malgré tout, il ne plaisantait pas. Si elle faisait cela, elle allait le regretter tôt ou tard, d'une façon ou d'une autre. Alexandre n'haussait pas la voix. Il gardait son calme. Cela ne servait à rien de crier. N'empêche, Marlene avait de la chance que le Serpentard privilégie la parole à la violence physique.

Dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 190
| AVATARS / CRÉDITS : Bailee Madison par WILD HEART
| SANG : Sang-mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: ◮ GRAND BAL — soirée pour la nouvelle année 1975 Ven 13 Jan - 19:38

Ophelia avait beaucoup hésité à venir. Après tout, Sirius n'avait pas saisi la chance qui s'offrait à lui de l'inviter à aller avec lui au bal, et la Poufsouffle en avait été très meurtrie. Elle avait beaucoup pleuré, durant les vacances de Noël 1974, et beaucoup de l'eau salée qui s'étaient écoulées de ses yeux noisettes avait été dédiée au rebelle aîné des Black. Lequel n'avait pas daigné répondre à sa lettre enflammée. Ophelia avait touché le fond du chaudron. Puis Glinda avait réussi à lui remonter le moral, et Ophelia avait recommencé à croire en la vie, et surtout à bien vouloir considérer aller au bal du nouvel an. Sauf que sans cavalier... C'était vraiment nul. C'est alors que Madeline s'en était mêlé, et avait essayé de recoller les morceaux avec Elliot, auquel Ophelia faisait la gueule parce qu'il avait critiqué son  amour pour Sirius un peu trop méchamment au goût de la jeune fille. Ophelia avait d'abord refusé. Puis elle avait hésité. Oui mais non. Ah, quand même, y'aurait de la musique, et Sirius en robe de bal... Non. Non. C'est non. Bon, d'accord !
Ophelia avait donc revêtu ce soir une jolie robe blanche barrée à la taille par une ceinture d'un rouge grenat. Ses chaussures étaient de la même teinte, de même que le noeud qui tenait ses longs cheveux attachés en une jolie tresse. Finalement prête, elle avait cherché Glinda sans la trouver, avant de se décider à rejoindre la salle de bal : elle y retrouva Elliot, qui semblait l'y attendre.
— Salut, lui dit-elle se posant sa main sur son épaule pour le prévenir de sa présence dans la foule d'élèves qui rentrait dans la Grande Salle, t'as pas vu Sirius ?
Sans même attendre de réponse, elle entra dans la Grande Salle pour chercher du regard le Gryffondor. Elle ne le trouva pas. En revanche, elle localisa son grand copain Dedalus assis à une table presque vide, et décida de le rejoindre pour papoter un peu en attendant l'arrivée de son grand amour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



CAPITAINE GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

CAPITAINE GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 1003
| AVATARS / CRÉDITS : Miles Heizer /Lydie
| SANG : Pur-Potter !


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : des tombes aux noms de mes amis
| PATRONUS : un cerf majestueux et classe, comme moi
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: ◮ GRAND BAL — soirée pour la nouvelle année 1975 Ven 13 Jan - 19:41

James était sur son 31 dans son belle robe de soirée sorcière. Il n'avait pas été si compliqué finalement de choisir à qui il demanderait de l'accompagner au bal. Madeline était une cavalière de choix. Elle n'était vraiment pas comme les autres filles, elle avait dit oui mais sans en faire trop, elle était plutôt cool... Sirius ne pourrait pas trouver une cavalière aussi cool ! D'ailleurs, il avait hâte de savoir avec qui Sirius viendrait... il soupçonnait son meilleur ami de ne pas vouloir lui dire parce qu'il en avait honte... Ce devait être la petite Parkin dans ce cas là !

Il parcourut les dernières marches pour rejoindre le Hall d'entrée en sautant les trois dernières et approcha de Madeline qu'il avait repéré quand il était encore en haut de l'escalier. De loin, il eut juste le temps d'entendre une cousine de sa cavalière parler de sa grand-mère, sans comprendre de quoi il s'agissait et de voir May répondre d'un doigt d'honneur qui lui donna le sourire.

« Jolie robe ! Suis-je assez classe à ton goût ? » fit-il alors qu'elle se tournait vers lui.

Il n'avait pas vraiment de goût bien déterminé en matière de vêtements alors elle aurait pu venir habiller d'une robe en fourrure rose bonbon qu'il aurait pensé qu'il s'agissait d'une nouvelle mode et qu'il aurait quand même été fier de pouvoir crâner avec une jolie cavalière à son bras. D'ailleurs, il lui présenta ce dernier d'une manière un peu pompeuse.

« Si mademoiselle veut bien m'accompagner... »

Il ne voulait pas louper le début du discours de Dumbledore ! Il leva un sourcil surpris (et légèrement dédaigneux) quand il remarqua qui était le cavalier de Marlene, en se disant que ce n'était pas parce que Dumbledore avait demandé de privilégier la mixité entre les maisons qu'il fallait sortir avec n'importe qui (en l’occurrence Rozen...).

« Un verre ? » proposa-t-il en se concentrant à nouveau sur sa cavalière.

______________________________
C O R N E D R U E
Le temps suspendit son vol. Il chutait, les bras ouverts de toute leur envergure, le corps détendu et gracieusement arqué : il savait son saut parfait, et la plénitude qu'il ressentit lui donna l'impression d'avoir quitté son propre corps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



CAPITAINE SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

CAPITAINE SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 369
| AVATARS / CRÉDITS : Kirsten Zellers (c) Tamagra
| SANG : Sang-Pur, mais quelle importance ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une Mante Religieuse géante
| PATRONUS : Un Occamy
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: ◮ GRAND BAL — soirée pour la nouvelle année 1975 Ven 13 Jan - 22:32


Décidément, son cavalier était vraiment superbe, parfois, et surtout ce soir-là, elle se disait qu'elle avait vraiment de la chance de l'avoir comme ami, comme soutient. Elle n'avait pas pu s'empêcher de lâcher un petit rire et d'être touchée lorsqu'il la complimenta. Elle avait essayé de jouer le jeu au maximum et s'était même alliée à Raven Fawkes lors de leur rencontre chez Mme Guipuire, honnêtement elle n'avait pas été très convaincue au départ, mais finalement elle s'était laissée entraînée par l'Auror.
Elle grimaça un millième de seconde en se souvenant de toutes les robes qu'elle avait dû essayer en une seule fin de soirée, un cauchemar en somme !
Mais un dilemme se posa dans sa tête lorsque Moran l'avait complimenté... avait-il fait un jeu de mot où avait-il joué dans le narcissisme dans le "à ma hauteur" ? Elle décida finalement de lui poser la question plus tard et le remercia de sa gentillesse, en sourire éclatant sur le visage.
« Comment trouves-tu mes cheveux ? Je n'ai plus vraiment l'habitude de voir autant ma couleur naturelle... »dit-elle en tenant une mèche de ses cheveux.
Effectivement, d'origine, elle était si blonde qu'elle aurait pu passer pour une Malefoy ! Et franchement ? Ça l'avait poursuivi une bonne partie de sa vie, c'était pour cette raison précise, et une autre, qu'elle avait commencé à se teindre la chevelure.
Et ce qui devait arriver, arriva... Moran avait remarqué ses yeux, de toute évidence, encore rougis par les pleurs qu'elle avait versées quelques heures plus tôt. Elle hésitait, devait-elle lui dire la vérité, au risque que les relations entre les deux garçons se détériore plus qu'elles ne l'étaient déjà ? Ou devait-elle se taire tout en en provoquant une dispute entre elle et Moran dans un futur proche ? Un ou deux ? Droite ou gauche ? Elle se mordit la lèvre inférieure, soucieuse, avant d'attraper le bras que son cavalier lui tendait, sans hésitation, contrairement à l'état actuelle de ses pensées.
« Je... me suis mis du savon dans l’œil ! Ça se voit tant que ça ? »lui dit-elle un air se voulant convaincant et entraînant sur le visage.
Elle n'aimait vraiment pas lui mentir de la sorte, mais elle voulait passer une belle et bonne soirée avec tout ses amis, une soirée mémorable entre autre ! Ils passèrent bras dessus, bras dessous, les portes de la Grande Salle. en essayant, tant pour l'un que pour l'autre d'aller s'asseoir, ne voulant pas plus se faire remarquer qu'ils ne l'étaient déjà.
En effet, plusieurs paires d'yeux les fixaient, et c'était vraiment gênant, parmi eux elle distinguait, notamment Alexandre qu'elle avait quitté quelques instants plus tôt, qui était accompagnée de... Marlène ?! Intéressant mélange ! Ainsi que... Astrid ! Malheur? Quoi que... Le fait qu'elle soit accompagnée de Maximus, égaillait un peu sa journée.
Elle ne pu s'empêcher de voir son ancienne amie, Daisy lancer un regard dans leur direction, plus précisément... Elle donna un discret coup de coude à Moran tandis qu'ils s'asseyait tout les deux à une table.
« Toi et moi va falloir qu'on discute sérieusement dans les jours qui viennent... Tu devrais aller rejoindre ta véritable cavalière... ou cavalier en fait, puisque c'est un buffet, non ? »dit-elle en murmurant assez fort pour qu'il entende malgré la musique, moqueuse.

◮ Grand Bal : 1975 ◮
Feat. Poudlard



Dragées:
 
Tenue de Nia:
 


Dernière édition par Gardenia E. Ollivander le Ven 13 Jan - 23:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: ◮ GRAND BAL — soirée pour la nouvelle année 1975 Ven 13 Jan - 22:57


Le troisième année n’avait pas tellement compris comment il s’était ramassé avec Ophelia comme cavalière pour le bal. Enfin, ce n’est pas complètement vrai, il avait quand même compris que Madeline avait trafiqué des trucs pour que ça se recoller entre la jaune et noir et le rouge et or. Ça avait quand même fonctionné, cependant, le jeune lion avait l’impression de marcher sur des œufs. Il n’avait pas spécialement envie de refaire des œufs brouillés avec ses remarques sur Sirius même si, soyons honnêtes, ça le démangeait plus que tout!

Il s’était habillé tout de même assez chic, il avait eu un peu de mal avec sa cravate pour l’attacher alors il l’avait finalement mis dans sa poche ayant abandonné la lutte pour nouer sa cravate. N’empêche, ça lui donnait un air décontracté et puis bon faux pas se leurrer, ça ne lui tentait pas plus que ça d’aller au bal, il savait clairement qu’il était le chaudron de secours pour Ophelia. Par respect, il l’attendait tout de même dans cet endroit déjà noir de monde. Il regardait autour de lui attendant la poufsouffle en se perdant dans ses pensées.

Tout à coup, il sursauta brusquement quand il sentit une main sur son épaule. Il se retourna pour voir sa cavalière, qui était tout de même vêtue joliment, il ne fallait pas le nier! Elle le salua, mais lui demanda rapidement s’il n’avait pas vu Sirius … et s’était repartie! Chaudron de secours on disait? C’était même pire que ça en fait …

« Salut … et non pas vue … si je le vois, je te le dis. »

Il soupira discrètement et la regarda un moment.

« Tu es jolie habiller comme ça, ça te va bien! »

Il la regarda partir tranquillement vers la table pour aller papoter avec un ami et secoua la tête, marchant tranquillement pour se trouver une place libre quelque part, accotant son coude sur une table, posant sa tête dans sa main en soupirant… La soirée allait être vraiment très très longue en fait. Il remonta tranquillement son col pour cacher sa cicatrice en retournant divaguer dans ses pensés.


Tenue de Elliot (la cravate est dans sa poche):
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar



PRÉFET GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

PRÉFET GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 480
| AVATARS / CRÉDITS : Freya Mavor by wolfgang
| SANG : ⊰ Mère moldue et père sorcier.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Marque des Ténèbres
| PATRONUS : Canard coureur indien
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: ◮ GRAND BAL — soirée pour la nouvelle année 1975 Sam 14 Jan - 8:45

Marlene n’était pas une adolescente très compliquée et n’avait que deux réelles passions dans sa vie : les causes désespérées et les fournitures de bureau. Sa maman ne lui avait pas uniquement offert une badgeuse mais un infini de possibles. Elle tapota le badge d’Alexandre avec fierté après l’avoir épinglé sur sa veste et s’apprêtait à lui raconter toutes ses aventures. Comment elle avait fait pour se procurer plus d’une centaine de magazines, comment elle avait passé une nuit à découper des photos du garçon avant de les badger l’une après l’autre à la force de son bras comme la plus zélée des elfes de maison. Il l’interrompit heureusement avant qu’elle ne lui dévoile qu’elle en avait tout un stock comme ça dans son dortoir de badges Rozen. Sa brillante idée ne le séduisait apparemment pas et cela la choqua tellement qu’elle ne pensa même pas à s’offusquer de ses violentes paroles. « C’est la couleur qui te déplaît ? Je pensais au rouge mais le vert est plus apaisant ! C’est la photo ? La taille ? La forme ? ». Elle aurait pu continuer encore longtemps mais poussa un cri strident avant de plaquer sa main sur sa bouche. Il venait de tordre l’aiguille de son badge et pas par mégarde, elle en était sûre, elle l’avait vu faire, il avait volontairement cassé son cadeau ! « Mais t’es complètement pété du chaudron ! » s’exclama-t-elle en recueillant le badge dans le creux de sa main comme elle l’aurait fait d’un vivet doré avec une aile brisée. Elle ne savait pas lui, ce qu’il lui avait dit il y a quelques jours, elle écoutait toujours ce qu’on lui disait mais oubliait toujours les détails qui ne l’intéressaient pas. Qu’est-ce qu’il avait bien pu lui dire de toute façon pour justifier une telle violence ? Que lorsqu’il était enfant il avait été abusé par un gang de badges ? Elle était vraiment perplexe.

Elle fit glisser de sa manche sa baguette qu’elle avait logé contre son avant-bras et murmura un reparo pour rectifier le tort. Voilà, il était comme neuf, elle retrouva immédiatement son sourire. Quand il lui indiqua qu’il allait se montrer gentil, elle releva vers lui des yeux brillants de naïveté mais déchanta aussitôt. Quoi ? La tirer par les cheveux ? Wahow ! Voilà qui ne la poussait pas à ranger sa baguette ! Marlene était perdue face à la réaction d’Alexandre. Il avait accepté de l’aider dans la création de son bureau d’aide aux enfants de sang pur embrigadés par leurs parents, et voilà qu’il rejetait avec violence sa brillante idée de communication, c’était à n’y rien comprendre. « Non, moi je vais être gentille ! » rectifia-t-elle en s’opposant à lui et en épinglant son badge réparé sur sa robe à elle avant de continuer. « Je vais mettre sur le compte d’un sortilège de confusion tes horribles propos et porter moi-même les couleurs de notre bureau parce que cette soirée est sous le signe de la mixité Alexandre, pas de la méchanceté ! ». La mixité, pas la méchanceté, ça ferait un super message pour de nouveaux badges pensa-t-elle. Et elle descendit la dernière marche des escaliers avant d’entrer dans la grande salle la tête haute et le badge Rozen sur le coeur. S’il n’était pas content, eh bien, il pouvait aller tirer ses propres cheveux dans sa salle commune ou bien apprendre à parler dans un langage plus approprié aux jeunes filles.

Les joues légèrement rosies sous l’effet de la contrariété, Marlene se dirigea vers le buffet pour se servir un verre de jus de citrouille. Eh bien ce n’était pas non plus cette année qu’elle embrasserait un garçon tiens ! C’est alors qu’elle vit le couple le plus dégénéré de Poudlard - Madeline et James  - Mais bon, qui était-elle pour juger ce soir ? Elle n’incarnait pas très bien les idéaux de mixité toute seule près du saladier de pop corn.


Dernière édition par Marlene McKinnon le Jeu 9 Mar - 17:20, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 82
| AVATARS / CRÉDITS : Katie McGrath
| SANG : Sang mêlée


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père
| PATRONUS : Vipère du Gabon
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: ◮ GRAND BAL — soirée pour la nouvelle année 1975 Sam 14 Jan - 12:38

Grand bal
ft. tout le monde
' Les fourbes ne font qu'égratignures en laissant aux autres le soin de porter la gangrène '
Alors que la fête commençait à battre son plein, plusieurs personnes attirèrent l'attention de la sorcière. Pour commencer, James Potter, toujours là pile au moment où Némésis avait besoin de se divertir quelque peu. Comme c'était pratique. Un sourire carnassier prit place sur ses lèvres en le voyant entrer avec sa cavalière, elle ne connaissait pas cette dernière mais cela ne faisait rien. Maintenant que le premier membre du quatuor avait fait son entrée, elle pouvait commencer. Ridiculiser l'orgueilleux maraudeur devant sa partenaire, un scoop à ne pas rater à coup sûr. Elle en regretterai presque de ne pas avoir apporté un appareil photo pour immortaliser un tel moment. Sera-t-il capable de marcher sans s'écrouler au sol d'un mouvement tout sauf gracieux ? Non, malheureusement pour lui... Alors que la serpentarde réfléchissait à son amusement futur, se fut l'entrée de Gardenia qui sortie la sixième année de ses pensées. Elle voyait les yeux rouges de celle-ci... Bien que n'étant pas les meilleures amies du monde, toutes les deux s'accordaient parfaitement sur de nombreux sujets aussi bien philosophiques que d'ami en commun comme Al'. Enfin, c'est l'arrivée de Marlene dans la salle qui retint une ultime fois la jeune femme loin de ses réflexions.

Elle savait que s'était elle qui devait accompagner son meilleur ami à la soirée. Elle semblait furieuse, certainement contre ce dernier. Un petit objet brillant lui fit plisser les yeux. Oh non.... Elle connaissait à présent la dispute qu'avait pu avoir ceux-ci juste avant son entrée. Mais qu'avait cette sotte en tête pour faire un badge pareil, elle trouvait qu'Alexander n'avait pas assez d'ennemi et de problème comme ça ! Elle fit un soupir exaspéré à s'en fendre l'âme avant de relever la tête vers le plafond de la grande salle. Par Merlin, Morgane et Serpentard, qu'avait-elle mal fait pour être entouré de cornichons sans cervelle !? Elle n'aura sûrement jamais la réponse à cette question Oh combien existentielle... Elle se leva lentement tout en sortant très discrètement sa seconde baguette, qu'elle avait obtenue en Amérique pour sa première année à Salem, la tenant de façon camoufler aux yeux de tous. Elle commença à se diriger vers la serdaigle tout en avisant les deux autres qu'elle avait remarqués.

« Allacciatura ( laçage ) » prononça-t-elle à voix basse en italien, visant les chaussures de James en particulier ses lacets. Comme le prévoyait le sortilège, ils se lassèrent les uns aux autres silencieusement. Il n'y avait aucune chance qu'il prenne garde en marchant surtout avec son regard occupé sur sa cavalière et le brouhaha du lieu. Elle avait placé une rune de dissimulation sur sa baguette pour que les rayons de celle-ci ne soit pas visible temporairement, le temps de la fête en somme. Il manquerai plus qu'elle se fasse démasquer pour une erreur de débutante aussi futile.

« Duro » murmura-t-elle cette fois en direction de l'horrible objet qu'avait accroché la petite gryffi à sa robe. La formule prit aussitôt effet, transformant le badge en pierre. La prochaine fois, Marlene y pensera à deux fois avant de mettre en place un projet sans l'accord de ceux concernés. Il était plus que certain que il suo protetto ( son protégé ) était contre cette idée, le connaissant...

Elle remit tranquillement sa baguette dans la poche secrète de sa robe avec l'autre en prenant garde que personne n'en sache rien et se posta du côté libre de Gardenia sans dire un mot, s'asseyant, son regard plus que perçant posé sur la même année qu'elle. Son comportement toujours aussi non-chaland et blasé que d'ordinaire, très peu de monde aurai pu remarquer la légère lueur de contentement qu'avait eu Némésis dans ses yeux lors de son trajet. L'interrogation était clairement compréhensible et déchiffrable dans le regard de la sorcière sur Ollivander et l'ambiance autour de la serpentarde s'était faite plus lourde et pesante comme pour faire fuir au plus vite la personne supplémentaire soit Moran. Elle gardait néanmoins un œil sur le reste de la salle, juste au cas où.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 209
| AVATARS / CRÉDITS : ⊰ Léa Seydoux
| SANG : ⊰ Pur, malgré moi


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Aurélius, mon frère
| PATRONUS : Une lionne fière et majestueuse
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: ◮ GRAND BAL — soirée pour la nouvelle année 1975 Sam 14 Jan - 17:52

J’étais partagée au sujet de ce bal que Dumbledore avait décidé d’organiser et qui était arrivé déjà bien trop vite. J’avais cette impression qu’il ne s’agissait que d’une énième soirée mondaine auxquelles mes parents ne nous avaient que trop souvent emmener, ou exposer, mes frères et moi. Une belle robe, un galant cavalier, ça y ressemblait bien trop à mon goût.
Pourtant, je devais me réjouir. Cela faisait quelques semaines que j’étais la plus comblée des filles, amoureuse et heureuse de pouvoir se montrer avec le seul qui comptait vraiment pour moi. Il n’y avait pas d’Aurélius pour nous séparer et je me foutais bien des ragots que pouvaient ou pourraient raconter ces abrutis de Serpentards. J’aimais Nate et je n’avais pas peur. N’avais Plus peur.

J’avais tiré de ma malle une magnifique robe rouge que je défroissais d’un coup de baguette. Ce n’était absolument pas le genre de robe que l’on mettait dans la "haute", pas non plus le genre de celles que ma mère aurait apprécié me voir porter. Mais je l’aimais beaucoup. Elle était simple. En un moment : Parfaite.
Je m’y glissais sans problème, elle m’allait comme un gant, puis entrepris d’attaquer les finitions. J’hésitais un instant entre nouer mes cheveux en un chignon ou bien les laisser bien plus libres. Après maintes réflexions, je décidais de légèrement les onduler. Ce sera du meilleur effet.
Une touche discrète de maquillage, un peu de rouge-à-lèvres et j’étais parée. Il ne restait plus que … les talons. J’avais beau en porter souvent (aussi souvent que ce genre de soirées le permettait), je ne m’y étais jamais habituée et la perspective de mettre mes pieds au supplice ce soir aussi ne me réjouissait pas du tout. Mais avais-je vraiment le choix ?

Fin prête, je descendis les escaliers menant aux dortoirs d’un pas assuré -si je n’aimais pas porter de talons, je savais tout de même conserver un part altier en toute circonstance. Il faisait déjà nuit et beaucoup de monde s’empressait de finir leurs préparatifs ou bien étaient déjà partis. Mais lui était toujours là. Attendant patiemment que sa Belle se décide. Et la Belle n’allait pas être déçue. Il avait tout du Prince Charmant.
- Ça te va aussi bien que ta tenue de Quidditch, lui glissais-je en le rejoignant. Mais tu as encore besoin d’entrainement, je crois, dis-je en réajustant son nœud-papillon, un sourire satisfait et profondément heureux sur le visage.

  • Participer à un sujet commun - 2 dragées


Tenue d'Alie:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PRÉFET SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

PRÉFET SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 688
| AVATARS / CRÉDITS : Dylan O'Brien
| SANG : Faites genre qu'il est pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une foule sans visage, l'inconnu
| PATRONUS : Le coyote
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: ◮ GRAND BAL — soirée pour la nouvelle année 1975 Sam 14 Jan - 20:16

Alexandre avait l'impression d'halluciner tellement cette fille était perchée ! Il en perdait ses mots. La demoiselle épingla le badge réparé sur sa robe près de son coeur. Ce fut à ce moment là qu'il sut qu'il n'allait pas pouvoir l'empêcher d'arborer fièrement cette horreur pendant tout le bal. Il ne l'écoutait même plus parler, elle avait intérêt à faire profil bas et ne plus évoquait ce sujet qui avait le potentiel de le faire sortir de ses gonds. Il décida de se montrer docile et de suivre Marlene jusqu'à la Grande Salle. Elle avait intérêt à pas se faire remarquer. Au pire... Il ferait comme s'il n'était au courant de rien. C'était un bon plan. Dans la Salle de bal, Alexandre observait les duos qui s'étaient former pour cette occasion. Il avait déjà vu Moran et Gardenia. Eliott et Ophelia Parkins. Voir Potter et Madeline ensemble le dégoûtait (elle devait vraiment être désespérée !). Il crut halluciner en voyant Glinda Crook et Joseph ensemble, il dut cligner plusieurs fois des yeux pour s'assurer que c'était vrai. Et il y avait Thomas qui était avec Daisy Blackstone, ce qui ne l'étonnait pas vraiment. Et il aperçut sa saumensch. Assise à côté de Gardenia avec qui il s'était disputé plus tôt. Cependant, cela ne l'empêcha pas d'aller voir Némésis, il fit comme si la Serdaigle n'existait point et se mettait à la hauteur de la Serpentard pour lui murmurer à l'oreille.

« Tu es jolie ce soir. » la complimenta-t-il sincèrement. « Tu vas t'amuser, j'ai quelques cibles privilégiées pour toi. » dit-il avec un petit sourire machiavélique.

Il fallait au moins cela pour un peu "régler ses comptes" et bien embêter l'histoire d'un soir les personnes faisant parti de sa liste noire. Et pour cela, il pouvait compter sur sa meilleure amie. Il n'avait pas encore vu les sorts qu'elle avait lancé pour l'instant. Mais cela n'aurait su tarder. Il savait qu'elle aimait faire des mauvais tours et cela l'arrangeait grandement ! Il continuait de parler très bas à l'oreille de Némésis.

« Déjà, tu peux te lâcher sur Potter et Madeline. Ensuite, le cavalier de Gardenia Ollivander, Powell. Arrange toi pour lui faire passer une bonne soirée comme tu sais le faire. Par contre, tu ne t'en prends pas à elle. »

Suite à cela, il se redressa, il ne voulait pas qu'on pense qu'ils étaient entrain de comploter. Ce qui était assez vrai dans le fond. Puis il s'éloigna comme si de rien était et se retourna pour articuler silencieusement un: « Je t'adore » à Némésis en rejoignant le buffet pour rester près de sa cavalière qui était entrain de se servir du jus de citrouille. Son agacement envers elle s'était un peu apaisé. Il posa sa main sur son épaule et lui dit doucement: « Je t'accorde une danse pour ce soir » comme pour se faire pardonner des paroles dures qu'il avait eu précédemment. A la base, il ne voulait même pas danser. Mais il avait juger malpoli d'accorder une danse à quelqu'un d'autre que sa cavalière sans en accorder une pour cette dernière. Et puis pour la symbolique d'avoir une cavalière.

« Et je pense que je n'ai pas besoin de te dire que tu as le droit de danser avec d'autres garçons, ou filles si c'est ton truc. Cela va de soi. Je crois que Joseph aimerait beaucoup que tu lui accordes une danse. »

Alexandre avait appris que Joseph voulait initialement aller au bal avec Marlene. Mais à la place, elle avait décidé d'y aller avec lui. Pour en parti ne pas s'attirer trop les foudres de son ami, il avait décidé de lui ouvrir une porte, ou d'au moins essayer. Bien que Joseph semblait occupé avec Glinda Crook. Il s'étonnait de sa générosité de ce soir !

Dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 163
| AVATARS / CRÉDITS : Kiernan Shipka (MarieLutiine)
| SANG : Mêlé.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa baguette cassée.
| PATRONUS : Une pie.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: ◮ GRAND BAL — soirée pour la nouvelle année 1975 Sam 14 Jan - 22:42

Ca avait fonctionné !! Joseph Wilkes était là, chic dans son costume, à lui faire un baise-main. Glinda se retint difficilement de sauter de joie en poussant des petits cris surexcités mais dans sa tête, un feu d'artifice d'émotions avait explosé. Joseph n'était pas du tout lui-même, il n'avait plus ce regard si caractéristique qui donnait l'impression à Glinda qu'il pouvait lui lancer un méchant sortilège d'une minute à l'autre (plutôt excitant il fallait dire...). A la place, il avait l'air d'un amoureux transit et ce n'était pas non plus pour déplaire à la demoiselle.
Accrochée à son bras, elle les dirigea vers le Hall où ils firent leur entrée, s'attirant des regards surpris de quelques élèves. Dans un coin de la salle, elle aperçut Dedalus, facilement repérable avec sa tignasse, et Ophelia qui devait déjà avoir abandonné son cavalier. Elle espérait que sa meilleure amie aurait vu la prouesse de Glinda.

« Fais-moi danser ! » ordonna-t-elle plutôt qu'elle ne demanda à Joseph.

Elle voulait voir l'effet que donnerait sa robe sur la piste de danse. En plus les couples les moins timides avaient déjà engagé quelques pas de danse. Si elle voulait qu'on voit sa robe et qu'on la voit avec son cavalier inattendu, il fallait bien passer par là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 122


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une grosse araignée
| PATRONUS : un ours
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: ◮ GRAND BAL — soirée pour la nouvelle année 1975 Dim 15 Jan - 15:38

Maximus avait pris le temps de se faire beau. Non pas qu'il en avait besoin.. C'était évident. Juste qu'il aimait prendre soin de lui. Le reflet qu'il renvoyait lui plaisait tant qu'il avait passé un bon quart d'heure à le regarder en prenant des poses et en faisant des mimiques juste pour voir comment elles rendaient. Qu'il se trouvait beau dans son costume bleu nuit avec son petit nœud papillon rose et sa chemise blanche. La carrure d'un sportif avec l'élégance d'un gentleman. On allait le remarquer, surtout avec la cavalière qu'il avait choisi. Astrid était un balai de compétition, un comète 290 ! Mieux ! Un Friselune ! La meilleure dans sa catégorie... Il n'éprouvait aucune honte à comparer les filles à des balais volants. Il trouvait même la comparaison tout à fait parlante, c'était leur façon à eux, à Dowey et à lui, de parler d'elle comme un code.
Il se pointa alors tout pimpant devant la Grande Salle à 20h03. Il repéra la magnifique Astrid et la complimenta après l'avoir salué d'un baise-main. Il l'accrocha à son bras et l'invita à avancer jusqu'à la salle de bal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



CAPITAINE SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

CAPITAINE SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 673
| AVATARS / CRÉDITS : Xavier Dolan by swan
| SANG : ♣ Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Mon oncle mort.
| PATRONUS : Une pie bavarde
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: ◮ GRAND BAL — soirée pour la nouvelle année 1975 Dim 15 Jan - 20:25

Moran devait bien admettre que Gardenia était ravissante. Aussi le compliment qu’il lui avait fait était absolument sincère, même s’il en avait profité pour flatter aussi son égo. Oui parce qu’il était connu du grand public que le Serpentard pouvait avoir des élans narcissiques.
Le jeune homme eut vaguement l’impression que la Serdaigle avait lu dans ses pensées en parlant de ses cheveux, puisqu’il se disait justement que les excentricités de son amie ne le dérangeaient pas.

- Je vais commencer à croire que tu lis dans mes pensées Ollivander nota-t-il. J’adore cette couleur, mais je crois que tu es faîte pour toutes les porter.

Gardenia avait bien de la chance de voir chaque couleur s’accorder à son teint alors Moran ne se trompait pas en la complimentant ainsi.
Néanmoins, Moran n’appréciait pas que Gardenia lui sorte la banale excuse du savon dans l’œil. Il obtiendrait sa réponse plus tard, à n’en point douter. La jeune fille s’était agrippée à lui, et Moran n’avait pas le courage de l’embêter avec ça pour l’instant. Néanmoins, celui qui l’avait mis dans cet état avait du soucis à se faire. Pas touche à Gardenia Ollivander.
Ils étaient entrés tous les deux et avaient fini par s’asseoir à une table vide. Néanmoins et au plus grand désespoir du jeune homme, celle qu’il considérait comme sa sœur semblait avoir saisi le regard que s’étaient jetés Daisy et lui. Elle lui dit qu’ils allaient devoir parler et Moran détourna les yeux d’un air vaguement coupable. Il n’en avait pas forcément envie. Trop long, trop compliqué. Mais le pire sans doute c’est lorsqu’elle lui suggéra d’aller rejoindre sa véritable cavalière. Moran avait soudainement pâli avant de reprendre vaguement contenance lorsque la Serdaigle précisa qu’elle parlait du buffet.
Moran ne voulait pas que Gardenia passe une soirée dégueulasse à cause de lui. Aussi il leva les yeux au ciel et regarda arriver des membres de sa maison vers sa table d’un air neutre. Il ne connaissait pas bien Némésis, mais il était là pour être avec la Serdaigle avant tout, non ? D’autant plus qu’elle le lui avait proposé. Sa camarade Serpentard devait vouloir parler à Gardenia, mais le jeune homme voulait vraiment remplir son rôle jusqu’au bout, même si son amie lui avait tendue une énorme perche pour qu’il s’échappe sans culpabiliser.

- Si tu veux je t’offre la première danse, ça te dit ?

Il avait dit ça en lui tendant une main. Sa générosité n’allait peut-être pas durer toute la soirée, mais au moins, il avait le mérite d’essayer.

- Je ne sais pas si tu auras une proposition aussi alléchante dans la soirée, parce qu'après tout, tu es sans doute la seule fille à qui je vais accorder l'immense honneur de me faire danser lança-t-il d’un air malicieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ◮ GRAND BAL — soirée pour la nouvelle année 1975

Revenir en haut Aller en bas

◮ GRAND BAL — soirée pour la nouvelle année 1975

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Sujets similaires

-
» Ma resolution pour la nouvelle année
» Nouvelle étape pour une nouvelle vie
» 06. Nouveau look pour une nouvelle vie
» ANIMATION ▬ Une favela de favicon pour la nouvelle année ♥
» Une soirée pour oublier ? (pv Daniel) -16

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Les oubliettes
 :: 
Les souvenirs de Poudlard
-