Venez découvrir et commenter la Gazette de Mai 1975, ici !
C'est les vacances, sur ATDM ! Au programme, croisière autour du monde et camp de vacances version Sang Pur en Transylvanie. Plus d'explications ici ! Vous retrouverez Poudlard à la rentrée, passez un bon été !
Un premier atelier a été ouvert par Mrs Lerouge pour les Sang Pur en Transylvanie. Au programme : entraînement aux sortilèges impardonnables. Vous êtes attendus juste ici !
Venez vous inscrire pour le premier match d'Aquaquidditch de cette croisière !
Pour les nouveaux adultes, n'oubliez pas de nous signaler vos changements de bannières.

Partagez|

◮ GRAND BAL — soirée pour la nouvelle année 1975

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 346
| AVATARS / CRÉDITS : Dylan Schmid
| SANG : Pur


MessageSujet: Re: ◮ GRAND BAL — soirée pour la nouvelle année 1975 Lun 16 Jan - 12:55

Heureusement que l'apparence comptait tant pour Walburga Black. Bien que Sirius fût un fils indigne de la très noble et très ancienne maison des Black, la mégère refusait que son aîné parût devant une partie de la société sorcier vêtu comme un clochard. C'est pourquoi Patmol arborait un magnifique ensemble de robe de sorcier. Il se trouvait élégant, le noir du tissus s'accordant avec ses boucles brunes.
James était déjà parti pour rejoindre son éleveuse de dragons. Attrapant une jolie fleur mauve qu'il avait piquée dans la serre - et qu'il savait inoffensive - Sirius sortit des dortoirs et de la salle commune pour se planter un étage en dessous en attendant Olivia. Il avait hâte de descendre et de profiter de la soirée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 210
| AVATARS / CRÉDITS : Teresa Oman (Little Juice)
| SANG : mêlé, parents et grands-parents sorciers mais arrière-grand-mère maternelle moldue.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un Moremplis.
| PATRONUS : Un écureuil.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: ◮ GRAND BAL — soirée pour la nouvelle année 1975 Lun 16 Jan - 14:11

Madeline accueille James d'une tape sur le bras.
« Ouah, mais c'est que t'es super canon, ma parole ! » s'écrie-t-elle en surjouant sa réaction avant d'attraper le bras qu'il lui tend, comme il est de coutume de faire entre un cavalier et sa cavalière.
La sorcière ignore délibérément les remarques et regards jaloux qu'elle peut percevoir venant des groupies du Gryffondor lorsqu'ils traversent le hall et pénètrent dans la grande salle. May s'est promis de ne frapper personne, ce soir, il serait bête qu'elle ruine sa résolution à peine une minute après le début de la soirée. Mais lorsqu'elle croise le regard de Rozen, elle se dit que, finalement, peut-être a-t-elle été bien bête de prendre une telle décision car, allez savoir pourquoi, ce mec a décidément une bonne grosse tête à claques.
Lorsque James lui propose un verre, Madeline se tourne vers lui.
« Ah mais grave ! dit-elle en accentuant bien sur le "grave". Je meurs de soif, tu crois qu'ils ont du Fire Whisky ? Ça m'étonnerait... Je me demande quel élève en a ramené, y'en a toujours un pour en introduire en douce dans ce genre de soirée. Tiens, tu feras attention, ajoute-t-elle tandis que son regard tombe sur les chaussures de James alors qu'elle inspectait si ses converses étaient bien invisibles sous sa robe, tes lacets sont noués ensemble, y'a un gros malin qui a surement voulu te faire une sale blague. Qui ça peut être, à ton avis ? Avery ? Non, il a sa tronche de constipé des mauvais jours. Rozen ? Par Merlin, que ce mec m'énerve ! J'comprends vraiment pas comment McKinnon peut traîner avec lui. C'est peut-être Wilkes, alors... Non mais... WHAT, regarde-moi ça ! Qu'est-ce qu'il fait avec Glinda ??! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 602
| AVATARS / CRÉDITS : L. Lerman (par moi-même)
| SANG : C'est une question rhétorique, rassure-moi ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Lui-même enterré vivant.
| PATRONUS : Un vautour.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: ◮ GRAND BAL — soirée pour la nouvelle année 1975 Lun 16 Jan - 14:59

Thomas ignore complètement Daisy lorsqu'elle le plante à leur table pour aller se chercher à boire. Il se contente de marmonner un bref « Ouais, ouais, c'est ça » sans daigner lui accorder un regard, ses yeux étant rivés sur Astrid qui vient de faire son entrée dans la grande salle. Et quelle entrée ! Dans sa robe blanche, on dirait un ange et Thomas a la sensation de la voir pour la première fois. Cependant, son visage s'assombrit lorsqu'il remarque qu'elle est accompagnée de ce fils de goule de Brankovitch, celui-là même qui a osé poser ses mains sur la cousine de Thomas, sur la femme de Niclas.
C'est à ce moment-là que Joseph pénètre dans la salle. Un sourire de soulagement se dessine alors sur les lèvres de Tom qui s'apprête à lever la main pour attirer l'attention de son ami, mais le sourire du Serpentard disparaît aussi vite qu'il est apparu lorsqu'il remarque Wilkes en compagnie de... Doux Salazar, ce n'est pas possible... Que fait-il avec CROOK ?!
Thomas est sidéré et lorsqu'il s'apprête à se lever, il suspend son mouvement en entendant Diggle dire « Tiens, c'est pour toi » à la table voisine. Tom, les fesses levées mais pas tout à fait debout, tend l'oreille pour écouter la suite des événements.
Diggle tend un petit pochon à Ophelia dans lequel se trouve quelques chocolats à l'amortentia. Dans l'après-midi, un première année (soudoyé par les Serpentard) a été voir Diggle pour lui remettre ce pochon en lui demandant de le faire passer à Ophelia mais sans divulguer le nom de l'expéditeur, par souci de timidité. Maintenant que la petite bourse de tissu est entre les mains d'Ophelia, il n'y a plus qu'à attendre la suite...
« Thomas ! fait Mulciber en arrivant à la hauteur du Serpentard. T'as vu avec qu...
— Chut ! »
le coupe Tom en lui faisant signe de se taire.
Va-t-elle le manger, ce foutu chocolat ?!

______________________________
thomas perseus avery
TU ME CROIS LA MARÉE ET JE SUIS LE DÉLUGE.
Welcome to your life, there's no turning back, even while we sleep, we will find you. There's a room where the light won't find you, holding hands while the walls come tumbling down, when they do, I'll be right behind you...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 333
| AVATARS / CRÉDITS : Adelaide Kane by <avengedinchains>
| SANG : Pur, j'crois.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : une pelote d'aiguille qui bouge
| PATRONUS : Une Gazelle !
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: ◮ GRAND BAL — soirée pour la nouvelle année 1975 Lun 16 Jan - 16:33

Astrid piétinait d’impatience. Elle voyait tout ce monde qui rentrait et son cavalier ne venait toujours pas. Si ce pauvre garçon voulait la laisser seule, ou lui poser un lapin, elle était déterminée l’envoyer valser à l’autre bout de la Grande Salle. Néanmoins, son agacement n’avait rien d’apparent. La Gryffondor semblait tout à fait calme et détendue, un vrai bijou de porcelaine qu’on pourrait exposer comme on le voulait. C’est lorsqu’il fut vingt heures que le teint de la jeune fille commençait à virer au rouge. Elle n’avait pas vu la grande asperge de Poufsouffle prendre la direction de la Grande Salle, il n’y était donc pas allé avec quelqu’un d’autre. Mais enfin, trois minutes plus tard, le beau Maximus Brankovitch se montra. Il fallait bien admettre qu’il avait su se mettre en valeur, faisant presque oublier à Astrid qu’elle l’attendait depuis quelques minutes.
La jeune fille ne rougit pas en l’entendant la complimenter, si ses joues étaient rouges c'était d'agacement uniquement. Mais elle le remercia sincèrement en lui rendant son compliment. Ne pas le faire aurait été indécent, et la duelliste ne se le serait pas permis. Elle s’accrocha au bras qu’il lui tendit, et fière comme une lionne, elle pénétra dans la Grande Salle avec lui.

Elle se sentait tout simplement parfaite. Il fallait dire les choses telles qu’elles étaient. Maximus était beau garçon, elle avait pris soin d’elle aucun orage ne semblait pouvoir gâcher sa soirée. Ses yeux bruns parcourant la foule, son regard s’arrêta un instant sur Thomas qui la regardait aussi. Elle rougit sincèrement cette fois et détourna les yeux pour voir où l’emmenait son cavalier.

Une fois assise à une table, la jeune fille en profita pour mieux observer tout le monde. Elle aperçut la peste avec un garçon de Serpentard qu’elle ne connaissait pas bien, Glinda avec Wilkes oui bon elle pouvait trouver mieux, ou encore Black l’affreux avec une Serdaigle. Cela la confortait encore plus dans l’idée qu’elle allait passer une bonne soirée. Désireuse de jouer le jeu elle regarda son cavalier d’un air mielleux :

- Tu veux bien me faire danser pour la première danse ?
Tenue :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 348
| AVATARS / CRÉDITS : Kirsten Zellers (c) Moi-même
| SANG : Sang-Pur, mais quelle importance ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une Mante Religieuse géante
| PATRONUS : Un ourson polaire puis un occamy après la mort de sa mère
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: ◮ GRAND BAL — soirée pour la nouvelle année 1975 Lun 16 Jan - 20:04


Elle était vraiment touchée par le compliment de son ami et cavalier pour la soirée, rares étaient ceux qui la complimentait sur sa chevelure original et peu commune parmi les élèves de Poudlard. Le seul mystère qui regnait, ou pas, sur la jeune fille était certainement sa facilité à lire les intentions des gens sur leur visage, mais avec Moran, ce n'était pas pareil, à cause de nombreuses années passées côte-à-côte elle avait presque pris l'habitude de son mode de pensées et elle en était à un point où inconsciemment elle devinait les pensées de son ami.
« Que veux-tu ! J'ai du talent ! »dit-elle sournoise.
Décidemment, ils étaient aussi narcissique l'un que l'autre, restait à savoir lequel avait déteint sur l'autre, et ce n'était pa mince affaire. Ell était tentée de dire que son ami l'avait littéralement influencée, mais c'était complètement faux, de toute évidence; Ils avaient grandis et évolués ensemble, c'était certainement la raison la plus probable concernant l'origines de certains de leurs traits de caractères en commun.
Le bras accroché à celui de Moran, elle était iraillée, elle avait mentit une fois de plus à Moran, mais elle savait pas comment il pourrait réagir en apprenant les événements qui l'avait conduite à pleurer pendant plus d'un quart d'heure sous la douche et même avant. Elle ne savait toujours pas pourquoi les deux serpentards avaient coupés les ponts et ne voulait pas que le jeune homme à qui elle avait mis une raclée quleques jours plutôt s'en prenne une de plus en moins d'une semine, et c'était dire.
C'est sur cette touche peu confortables qu'ils étaient rentrés et s'étaient installés à une table à quelques mètres du buffet, et oui avec Moran : il fallait être stratégique ! La nourriture, a portée de main, c'était une chose essentielle au déroulement d'une bonne soirée. Mais, elle avait surtout capté les regards discrets que se jetaient lui et Daisy et décida qu'ils devraient avoir une petite conversaton tout les deux plus tard dans le week-end. Ils avaient tout les deux des choses à mettre à plat, et le plus tôt serait le mieux, c'est d'ailleurs dans cette optique qu'elle l'avait envoyé rejoindre le buffet. Bon d'accord, surtout la personne qui s'y trouvait, parce qu'autant le serpent pouvait être vicieux par moment, surtout quand il voulait lui tirer les vers du nez, autant l'aigle pouvait être prédateur, ce qui avait d'ailleurs l'air de marcher en voyant son air coupable, elle lui fit un sourire encourageant et allait répliquer quand Némésis débarque à la table.
...Suivie d'Alexandre, apparemment il avait retenu ce qu'elle lui avait dit plus tôt dans la soirée et faisait comme si elle était inexistante, comme si il l'avait rayée de sa vie.
Némésis avait l'air de vouloir lui parler, avait-elle remarqué ses yeux encore rougis ? Elle n'espérait pas, elle savait que la serpentard était proche d'Alexandre, elle l'avait toujours été et l'était restée. Elle ne voulait pas lui poser un dilemme, elle lui sourit donc gentiment une fois son protégé parti. Mais l'était-il encore ? C'était une question à laquelle elle devrait répondre rapidement. Très rapidement. Et franchement le sourire machiavélique qu'affichait le jeune homme en parlant à l'oreille de sa camarade lui inspirait tout sauf confiance, surtout lorsqu'elle vu le regard furtif d'Alexandre un direction de son cavalier, cette soirée s'annonçait visiblement ... mouvementé. Elle le regarda partir vers le buffet et changer complètement de comportement, pendant l'espace de quelques minutes elle avait cru retrouver Xander, mais elle ne se berça pas d'illusion, et s’apprêtait à chercher son frère de cœur du regard vers le buffet.
Cependant, Moran n'était pas parti comme il aurait du, elle aurait pensé qu'il aurait sauté sur l'occasion de partir au buffet rejoindre Daisy, après tout l'offre était plutôt alléchante ! Et à la place il... lui tendait la main ? Elle releva la tête pour regarder son cavalier dans les yeux, celui-ci s'étant levé.
« Si tu veux je t’offre la première danse, ça te dit ? »
Elle était littéralement choquée, mais heureuse que Moran lui offre la première danse, elle le connaissait sur le bout des doigts et savait qu'il ne lui proposerait plus de si tôt une demande comme celle-ci, ce qui ce confirma rapidement par la suite.
« Je ne sais pas si tu auras une proposition aussi alléchante dans la soirée, parce qu'après tout, tu es sans doute la seule fille à qui je vais accorder l'immense honneur de me faire danser. »
L'air malicieux ornant le visage de son cavalier ne put que la convaincre, elle regarda Némésis un air désolée sur le visage et lui promis qu'elles auraient l'occasion de parler ensemble plus tard. En fait, Moran venait très certainement de la sauver d'une embrouille future, même si il ne le savait pas. Elle attrapa la main de son cavalier, un sourire reconnaissant et honnête sur le visage.
« Ca me fait plus que plaisir Moran... »dit-elle en murmurant assez fort pour qu'il entende malgré la musique, elle était vraiment heureuse. « Alors, je suis ravie de t'annoncer que tu auras l'honneur de danser avec moi mon cher ! »dit-elle malicieuse en se levant gracieusement.
Bah oui après tout il fallait faire honneur à la robe qu'elle portait, non ? Elle lança un dernier regard à Némésis, avant de partir, entraînée par son cavalier sur la piste de danse, la musique entraînante d'une valse retentissant dans la Grande Salle, finalement elle avait eu bien raison de lancer un sort sur sa robe, au moins Moran ne pourrait pas se prendre les pieds dedans et cela leur éviterai une chute certaine !

◮ Grand Bal : 1975 ◮
Feat. Poudlard



Dragées:
 
Tenue de Nia:
 


Dernière édition par Gardenia E. Ollivander le Mar 17 Jan - 14:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 442
| AVATARS / CRÉDITS : Freya Mavor by fassylover
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Slenderman
| PATRONUS : Un canard
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: ◮ GRAND BAL — soirée pour la nouvelle année 1975 Mar 17 Jan - 0:51

La mixité, un beau concept …mais pourquoi les héritiers de Salazar étaient-ils tous des fils de trolls ? se demandait Marlene toute affairée qu’elle était à manger du popcorn. Tout cela aurait été beaucoup plus facile s’ils avaient adopté un comportement normal. Entendez par là, ne pas la draguer avant de la pourrir, ne pas l’humilier avec des beuglantes, ne pas la menacer de violences physiques etc. Marlene avait abandonné Alexandre en bas des escaliers et était bien déterminée à passer le reste de la soirée toute seule quand le garçon se décida à la rejoindre. Elle n’avait pas remarqué que son joli badge avait été transformé en pierre pas plus qu’elle n’avait remarqué l’entrée de nouveaux couples dans la grande salle. Aussi, l’adolescente afficha-t-elle un regard tout en surprise quand son cavalier vint lui tapoter sur l’épaule pour lui proposer une danse. Avait-il vraiment subi un sortilège de confusion il y a de cela quelques secondes ? Son comportement était passé de passif agressif (plutôt agressif que passif d’ailleurs) à galant et poli … Elle regarda curieusement autour d’elle comme si un élève avait brandi quelque part un panneau de trois pieds de long avec une explication à lui fournir. Sauf que non, aucun indice ne l’aiguillait sur ce brusque changement d’attitude. « Euh pas de pression mon garçon ! J’suis occupée à manger du pop corn là vois tu … La danse peut bien attendre » répondit-elle avec perplexité. Elle porta sa main au saladier de pop corn avant de picorer dans le creux de sa paume. Eh oui, il ne suffisait pas de revenir la bouche en coeur comme si de rien n’était … Marlene n’était pas spécialement vindicative mais le vert et argent ne lui avait pas non plus transmis son syndrome d’oubliettes.

Il voulut certainement se rattraper en lui fixant les règles de bienséance de leur soirée à la manière d’un paternel, sauf qu’elle était le fruit d’une relation devenue monoparentale, et elle n’aimait pas vraiment qu'on essaie de remplacer une figure qui ne lui manquait pas. Surtout que Alexandre avait le don pour présenter ses discours d’une manière assez malhabile. Danser avec Wilkes ? Sérieusement ? Et pourquoi pas rejoindre le club de Slug aussi ? Les Serpentards étaient-ils à ce point en manque de compagnie féminine ? Elle faisait peut-être passer le mauvais message avec ses idées de mixité, il faudrait vraiment qu’elle revoie sa stratégie. Elle jeta un nouveau coup d’œil à l’intéressé qui n’avait d’yeux que pour son inattendue cavalière, ça lui faisait un peu bizarre … et ça l’agaçait aussi. « Je sais pas vraiment comment ça se passe dans le pays de ton führer mais ici, sur notre charmante île, on troque pas sa cavalière contre deux saucisses et une choucroute garnie ! » répondit-elle vexée. Par Alexandre ? Par Joseph ? « C’est un vrai pays libre où tu n’as en effet pas à me dire ce que j’ai le droit de faire ou de ne pas faire ! Chouette concept, hein ? ». Elle préférait pour l’instant cacher sa vexation sous ses idéaux de liberté et de féminisme. Elle releva le menton l’air de lui balancer un « et toc » et s’échappa à nouveau, enfin elle fit plutôt deux pas avant de revenir vers lui. Elle maintint farouchement son regard vert enfoncé dans le sien et tendit le bras vers le saladier de pop corn dont elle s’empara d’un geste sec avant de finalement disparaître en claquant les talons.

Elle s’assit à la première table qu’elle trouva et posa son fidèle ami composé à base de maïs sur la table à côté d’elle avant de croiser des bras boudeurs sur sa poitrine. Elle libéra ses pieds de ses douloureuses chaussures et délassa ses jambes en les relevant sur l’assise d’une autre chaise. Elle avait fait une entrée élégante, elle attendait maintenant le début du vrai concert pour s’amuser.


Dernière édition par Marlene McKinnon le Jeu 9 Mar - 17:20, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 658
| AVATARS / CRÉDITS : Dylan O'Brien (by Nini ♥)
| SANG : Faites genre qu'il est pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une foule sans visage, l'inconnu
| PATRONUS : Le coyote
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: ◮ GRAND BAL — soirée pour la nouvelle année 1975 Mar 17 Jan - 22:09

S'il aurait su qu'avoir Marlene McKinnon était aussi difficile, il n'aurait jamais accepté son invitation. Elle se contrariait pour un rien ! Elle semblait perplexe face au comportement d'Alexandre. Il l'avait juste invité à danser quoi ! Elle lui faisait encore la tête pour les menaces en l'air ? Cette fille était encore plus susceptible que lui ! Cela lui avait foutu un sacré coup à la confiance lorsqu'elle refusa sa proposition aussi brutalement donc il essayait de se rattraper comme il pouvait. Mais elle ne semblait pas vraiment apprécier ce rattrapage. D'ailleurs, Alexandre n'apprécia pas non plus l'expression: « le pays de ton führer ». Clairement, cela l'agaçait fortement. On avait souvent fait le rapprochement entre lui et le nazisme, il l'avait longtemps très mal vécu. Déjà, il n'était pas né en Allemagne. Il n'avait jamais vécu sous le régime d'Hitler, ce dernier étant mort avant sa naissance. Et il était d'accord avec l'immense majorité des gens pour dire qu'Hitler était un sacré Fils de Troll et à être anti-nazi. Ses parents et ses grand-parents en avaient souffert de cette politique. Surtout sa mère. Alors le comparer à un nazi l'énervait au plus haut point. C'était comme si on accusait un sang-pur d'être du côté des Seigneurs des Ténèbres juste à cause de la nature de son sang. C'était complètement stupide !

Il regarda la jeune fille s'éloigner de lui, l'air digne, avant de revenir prendre le saladier de pop-corn en le regardant farouchement dans les yeux. Le Serpentard suivait les yeux de la Gryffondor du regard, ne laissant rien paraître de sa vexation ou de son agacement. Quand elle fut parti, il lâcha un long soupir. La soirée lui paraissait déjà longue. Et lui qui espérait que tout se passe bien ! S'il avait su, il ne serait pas venu. Sa patience lui disait de retourner à son dortoir, que la soirée était terminée pour lui. Mais il ne voulait pas s'arrêter sur un échec ! Et il avait une promesse à tenir. Il jeta un coup d'oeil à la piste de danse. Voir Gardenia et Powell danser le dégoûtait. En vérité, il ne savait pas vraiment pourquoi il en voulait autant au Serpentard. Ce dernier l'avait un peu beaucoup lâcher pour aller avec des gens plus talentueux, certes, ce n'était pas très sympa, mais cela ne méritait pas le mépris qu'avait Alexandre à son égard et c'était des choses qui arrivaient. Au final, c'était quoi le problème ? Plus il y pensait, plus cela le torturait. Donc, il décida de changer de pensée.
Sans savoir trop pourquoi, il cherchait Saul du regard. Ne pas le voir au bal ne l'étonnait guère. Ce n'était pas vraiment le genre du Serdaigle. Cependant, il ressentit une pointe de déception. Ensuite, il dirigea de nouveau son regard vers sa... Cavalière ? Elle semblait encore contrariée et s'être mise bien à l'aise, ayant enlevé ses talons. Puis vers le reste des couples. Ils avaient l'air tous bien avec leur cavalier ou cavalière, ou même seul d'ailleurs, comme Némésis. Ce fut à ce moment là qu'il se rendit compte qu'il avait une vie à chier des scroutt à pétard.

Vraiment, il devait remonter le niveau ! Ce n'était pas possible. Ce fut avec une détermination pas mal dissimulée qu'il retourna vers sa cavalière. Il se tint debout à côté d'elle, sans pour autant la dominer par sa hauteur. Il refusait de passer une mauvaise soirée ! « Je crois qu'on est parti du mauvais pied. Donc je vais retenter ma chance. » dit-il simplement, sans amorce. Il espérait que Marlene allait voir qu'il faisait des efforts pour arranger la situation calamiteuse actuelle. Il tendit sa main à la jeune femme et lui accorda un léger sourire timide. « Mademoiselle, me feriez-vous l'honneur de m'accorder cette danse ? »
Si là le côté féministe de sa cavalière prenait mal cette invitation, c'était qu'il ne comprenait strictement rien aux filles ou qu'il n'était vraiment pas doué. Ou qu'elle était trop difficile et chiante. Il n'y mettait pas de la mauvaise volonté !

Dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 86
| AVATARS / CRÉDITS : Jeremy Irvine
| SANG : je dis qu'il est pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: ◮ GRAND BAL — soirée pour la nouvelle année 1975 Mer 18 Jan - 13:48

Lorsque Glinda lança son ordre, le serpentard s'exécuta comme un petit toutou bien dressé. Il ne remarqua pas les regards sur lui, ni Marlène et son cavalier, ni Thomas et ses manigances. Il n'avait d'yeux que pour sa blonde partenaire qu'il trouvait vraiment très attirante. Il lui fit une révérence avant de lui enserrer la taille d'une main et entrelaça l'autre de ses doigts délicats mais déterminés. Affichant un sourire béat il la fit virevolter au gré des notes de musique (on dit que c'est une valse ?). Il se moquait complètement des autres tant qu'il pouvait être avec sa dulcinée. Son regard croisa finalement celui de Marlène, très furtivement comme un éclair zébrant le ciel. Un souvenir lointain lui parvint mais pas assez pour le tirer de sa rêverie … Il plongea à nouveau son regard dans celui de la poufsouffle et fut prit d'une soudaine envie, il l'embrassa.


(Azelma c'est le moment de venir le gifler si jamais tu passes par là... Ou Thomas ?? Réveillez mon pauvre Joseph)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



CAPITAINE POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

CAPITAINE POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 126


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une grosse araignée
| PATRONUS : un ours
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: ◮ GRAND BAL — soirée pour la nouvelle année 1975 Mer 18 Jan - 14:30

Lorsqu'ils pénétrèrent dans la Grande Salle, Maximus ne put s'empêcher de bomber le torse comme un coq dominant accompagné de sa plus belle poule. Il jeta un bref coup d’œil aux filles déjà présentes, seules et accompagnées. Waow, c'était un véritable défilé de gambettes et de décolletés. Il était tout émoustillé par tant de féminité. A peine furent-ils assis que sa jolie cavalière lui proposa de danser. Bien sur ! Il n'était pas venu pour faire tapisserie !

Avec plaisir ma chère Astrid … Dit-il dans un souffle.

Il se leva, réajustant son nœud pap ' et lui tendit la main. Enserrant sa taille, il l’entraîna sur la piste et entama les pas de danse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PRÉFET SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

PRÉFET SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 1157
| AVATARS / CRÉDITS : Mélanie Laurent
| SANG : Sang pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père
| PATRONUS : une nuée de sauterelle
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: ◮ GRAND BAL — soirée pour la nouvelle année 1975 Mer 18 Jan - 20:31

La serpentard fila en direction du buffet et jeta un coup d'oeil rapide aux boissons. Elle cherchait quelque chose de fort. Mais entre le champibulle et la bierraubeurre, il n'y avait que des jus de citrouille ou des fruits pressés !! Génial !! Vraiment super !! Le champibulle ferait l'affaire. Elle prit deux toast à la volée puis se tourna face à la salle.... pour observer … Décidément le monde allait complètement de travers, ils étaient tous devenus dérangés du bubobulb, ravagés du ciboulot ?!!! Maximus et Astrid se pavanant au milieu de la piste de danse … Thomas qui la calculait à peine avec son humeur de chien …. Rozen avec McKinnon !! Wilkes qui embrassait Crook !!!! Et la cerise sur le gâteau. Moran et Gardenia qui allaient danser. Daisy s'enfila le verre entier d'une traite et décida que la soirée prenait fin pour elle. Finie ! Terminée ! Elle était préfète mais elle rendait son tablier. Ce bal n'était qu'un ramassis de têtes à claque et elle n'avait qu'une envie, retourner s'enfouir sous une couverture. Et c'est ce qu'elle fit. Glissant dans les cachots, elle bouscula violemment une armure et finit par se vautrer dans un canapé vert de sa salle commune.

______________________________

Daisy Blackstone
16 ans - Sixième année - poursuiveuse
Choisir c' est renoncer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 510
| AVATARS / CRÉDITS : Nicola Peltz © ultraviolences.
| SANG : pur .


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un puit
| PATRONUS : Daim
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: ◮ GRAND BAL — soirée pour la nouvelle année 1975 Jeu 19 Jan - 23:54

Dans la salle de bains de son dortoir, Olivia fixait son reflet en inspirant à grandes bouffées. Quand elle entendit ses copines de dortoir toquaient à la porte, elle ferma les yeux pour rendre ses esprits et sortit. Inspectant une dernière fois sa tenue, elle prit une dernière profonde inspiration en sortant de la salle commune. Elle retrouva son cavalier qui l’attendait patiemment dans son élégant costume sombre. « Quelle élégance, j’en ai de la chance ! Tu n’as pas attendu longtemps, j’espère. ». Le sourire aux lèvres, la jeune sorcière observa son cavalier et nota la complémentarité tacite entre de leur tenue. Blanc et noir. Ravie d’avoir Sirius Black pour cavalier, elle était sûre de ne pas s’ennuyer. Grâce à la proposition de Sirius, elle avait pu balayer la proposition de ce Première Année qui s’asseyait toujours à sa table à la bibliothèque. Elle en aurait presque ressenti du remord si le garçon ne s’était pas trouvé une cavalière de son âge dès le lendemain. Chassant ce vieux souvenir, elle se reconcentra sur son cavalier et la soirée à venir. « Prêt ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dreamacoholic.tumblr.com/
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 1000
| AVATARS / CRÉDITS : Miles Heizer (test) /Lydie
| SANG : Pur-Potter !


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : des tombes aux noms de mes amis
| PATRONUS : un cerf majestueux et classe, comme moi
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: ◮ GRAND BAL — soirée pour la nouvelle année 1975 Sam 21 Jan - 18:21

Madeline accueillit James d'une tape dans le bras à laquelle il grimaça exagérément.
« Ouah, mais c'est que t'es super canon, ma parole ! » fit-elle.
« Je vais pas le rester longtemps si tu commences déjà à me frapper comme ça ! »
Il avait conscience d'attirer quelques regards en entrant dans la Grande Salle. Il savait que quelques filles espéraient l'accompagner, ce qui n'était pas pour lui déplaire... Il prenait avec plaisir tout ce qui pouvait booster encore plus son ego. Et en même temps, tout le monde semblait dévisager tout le monde pour retenir qui venait avec qui et qui venait seul.
Madeline était une vraie pipelette, ce qui faisait sourire James. Elle ne semblait pas le moins du monde impressionnée par ce bal. Il n’eut même pas le temps de répondre à son interrogation sur le Whisky Pur Feu qu’elle passait déjà à un autre sujet. Elle lui fit alors remarquer que ses lacets étaient noués ensemble. Jetant un regard noir à l’assemblée dans l’espoir de trouver l’élève malveillant qui avait tenté de l’humilier publiquement, il se baissa pour détacher ses lacets avant de les refaire.
« Oh, merci ! Je penche pour Rozen aussi, mais il a l’air assez occupé avec McKinnon justement… T’inquiète pas que je finirais par savoir qui a fait ça. Quoi, qu’est-ce qu’il a Wilkes ? Oh bah ça alors, on dirait que c’est plutôt clair ce qu’il fait avec Glinda : ils se roulent un patin ! »
Il détourna le regard, peu désireux de voir cette scène se graver dans sa mémoire, et aperçut son meilleur ami entrer dans la Grande Salle. Il se dressa sur la pointe des pieds pour essayer de voir qui l’accompagnait… Et découvrit sa cavalière avec stupeur.
« QUEUA ?! J’y crois pas ! »
Il attrapa un peu brusquement la main de sa cavalière pour l’entraîner vers ses deux meilleurs amis, Sirius et Olivia, qu’il ne prit pas la peine de saluer.
« Qu’est-ce que vous faites ensemble, tous les deux !? »
Ils ne pouvaient quand même pas être le cavalier de l'autre ! Pourtant, ça semblait assez clair...

______________________________
C O R N E D R U E
Le temps suspendit son vol. Il chutait, les bras ouverts de toute leur envergure, le corps détendu et gracieusement arqué : il savait son saut parfait, et la plénitude qu'il ressentit lui donna l'impression d'avoir quitté son propre corps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PRÉFET SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

PRÉFET SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 660
| AVATARS / CRÉDITS : Xavier Dolan by puit sans fond ♥
| SANG : ♣ Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Mon oncle mort.
| PATRONUS : Une pie bavarde
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: ◮ GRAND BAL — soirée pour la nouvelle année 1975 Sam 21 Jan - 22:40

Moran était content que Gardenia accepte de danser avec lui. Sa proposition n’allait pas tenir tout la soirée. Mais la bleue avait eu l’air agréablement surprise, il était vrai que le vert et argent n’était pas connu pour sa gestuelle gracieuse. Pourtant, il avait décidé de faire un effort. Il avait entraîné son amie sur la piste pour la faire danser au moins une fois pendant la soirée. Le fils Powell souri en entendant sa cavalière lui dire qu’il s’agissait aussi d’un honneur pour lui de danser avec elle. Il lui avait souri en réponse.
Alors qu’ils étaient en train de danser, Moran ne put pas s’empêcher de lui lancer :

- Je me découvre un talent pour la danse. Ou alors ma cavalière sait très bien me guider ?

Moran lui avait accordé un sourire. Néanmoins, lorsqu’il promena son regard dans la salle, il se rendit compte que Blackstone avait disparue de la circulation. Un air soucieux sur son visage, une ride barrant son front, il s’arrêta brusquement alors que d’autres continuaient de danser. D’un air galant il baisa la main de sa cavalière avant de s’excuser bien gauchement :

- Euh… Je dois y aller, Nia’ j’suis désolé.

Alors qu’il tournait les talons il se retourna pour ajouter :

- Si tu veux, la prochaine fois que tu me vois on finit cette danse mais là je dois vraiment y aller, bonne soirée !

Tel un goujat ce qu’il n’était pas, Moran fendit la foule pour quitter la Grande Salle. Il aperçut le cavalier de Daisy qui ne semblait pas se formaliser de l’absence notoire de sa cavalière et sans se retourner pour voir la bleue, il quitta la Salle de bal. Sauf qu’il devait bien admettre qu’il ne savait pas du tout où était la préfète. Il décida de sortir son nez dehors pour voir si elle n’était pas dans la cour d’entrée, mais il dû se rendre à l’évidence : elle n’y était pas. Il avait plus de chance d’attraper un rhume qu’autre chose. En rentrant dans le Hall il réfléchit quelques minutes et se dit qu’elle était peut-être montée dans un couloir. Sauf que bon, il jeta un coup d’œil aux escaliers et toute sa motivation le quitta brusquement. Il tourna la tête vers les escaliers qui descendaient aux cachots. La jeune fille avait dû filer dans le nid des serpents c’était assez logique. Il descendit les escaliers quatre à quatre, agacé d’avoir abandonné sa cavalière et agacé de ne pas l’avoir trouvé dans le hall ou dans le parc.
Il lâcha le mot de passe d’un ton impatient au portrait qui se permis de lui faire une réflexion sur l’art et la manière de dire les choses. C’était apparemment « quelque chose de très rependu chez les verts et argents, illustre maison de mon personnage… ». Moran n’avait pas écouté la suite et avait poussé la porte sous l’air outré du portrait. Il aurait été étonné de ne pas la voir là, finalement. Daisy venait toujours dans la salle commune lorsqu’elle n’était pas bien, et c’était ce qu’elle avait fait une fois encore.

- Je comptais venir te tenir compagnie toute à l’heure mais tu avais disparu.

Il avait dit cela comme s’il était capital qu’elle soit au courant de ses intentions de début de soirée. Alors que bon, ce n’était pas forcément obligatoire, c’était même assez inutile. Moran s’assit sans aucune délicatesse sur un gros fauteuil vert en faisant passer ses jambes par-dessus l’accoudoir pour pouvoir avoir vu sur sa camarade.

Finalement sa soirée prenait un tour intéressant. Non pas que passer la soirée avec Ollivander ne le serait pas, mais Moran était assez curieux de savoir pourquoi la préfète avait déserté si vite la Salle de Bal…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 188
| AVATARS / CRÉDITS : Kiernan Shipka (MarieLutiine)
| SANG : Mêlé.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa baguette cassée.
| PATRONUS : Une pie.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: ◮ GRAND BAL — soirée pour la nouvelle année 1975 Dim 22 Jan - 12:37

Joseph obéit tout de suite à la demande de Glinda et accompagna sa cavalière sur la piste de danse où une valse commençait déjà. Il ne quittait presque pas la Poufsouffle des yeux et dès qu'il le faisait, c'était pour un bref instant avant de se concentrer à nouveau sur sa partenaire, à son grand plaisir. Soudainement, alors qu'ils dansaient et que Glinda n'avait encore rien demandé, Joseph se pencha vers elle spontanément pour l'embrasser. Quand leurs lèvres se séparèrent enfin, Glinda arborait un grand sourire et ses joues s'étaient colorées de rouge. Elle espérait que pleins de gens les avaient vu ! C'était un scoop et contrairement à d'habitude, elle ne se contentait pas de le faire circuler, elle y participait !! C'était la première fois que Glinda se faisait embrasser par un garçon... et quel garçon ! Joseph Wilkes ! Ce n'était pas un maraudeur et il était sous philtre d'amour, mais elle avait quand même du mérite...
Alors qu'ils continuaient à évoluer sur la piste, elle l'attira à nouveau à elle pour un nouveau baiser. On ne savait jamais, la musique pourrait s'arrêter d'une minute à l'autre. Elle ne faisait attention à rien d'autre qu'à son cavalier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 442
| AVATARS / CRÉDITS : Freya Mavor by fassylover
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Slenderman
| PATRONUS : Un canard
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: ◮ GRAND BAL — soirée pour la nouvelle année 1975 Dim 22 Jan - 13:30

Les différents couples d’une danse, d’une soirée, ou d’une vie, évoluaient ensemble sur la piste dans une tempête de couleurs chatoyantes. Marlene sourit en suivant des yeux l’instant de quelques notes le spectacle offert par Astrid Orloos et Maximus Brankovitch. Alors que tous les autres couples avaient l’air d’improviser ce qui se rapprochait plus ou moins d’une valse, les deux intéressés étaient quant à eux aussi gracieux que le couple formé par l’Empereur François-Joseph et Sissi dans le vieux film décerné à leur romance. Marlene qui était d’avantage habituée à secouer son corps dans tous les sens pendant les festivals en été plutôt qu’à exécuter des pas de danse précis dans des salons confinés était assez admirative de la grâce qui émanait de leur couple. Sans doute ce spectacle l’adoucit elle un peu car lorsque Alexandre revint vers elle, elle ne le coiffa pas de son fidèle saladier de popcorns et prit même le temps d’écouter les quelques mots qu’il avait à lui dire. On prêtait de nombreux défauts à la maison des serpents, mais on oubliait assez vite les qualités qui les accompagnaient telles que la détermination. L’Écossaise s’était montrée expéditive avec lui et était surprise de le voir revenir vers elle avec des propos bien plus doucereux que ceux qu’il lui avait adressés en bas des escaliers. Elle arqua d’abord les sourcils puis ses lèvres en un sourire. « Et je vais m’efforcer de me rappeler que tu as subi un fâcheux sortilège de confusion … » répondit-elle simplement pour lui signifier que leur altercation était de l’histoire ancienne. L’Écossaise avait un caractère explosif mais était toute aussi prompte à l’attaque qu’au pardon. Elle ne connaissait pas très bien Alexandre mais devinait que ça devait lui demander un certain effort de faire ce pas vers elle. Elle n’était pas assez cruelle - ou peut-être trop naïve - pour le rejeter cette fois-ci. C’était avec cet Alexandre là qu’elle avait patiné sur le lac gelé, c’était cet Alexandre là qu’elle avait invité au bal, et c’était donc avec cet Alexandre là qu’elle danserait. Elle laissa retomber ses pieds sur le sol et se redressa avant de retirer son badge en gage de paix. « Oh non, il est cassé ! » constata-t-elle avec tristesse. L’image était figée comme une gravure. Elle fronça les sourcils et le tapota contre la table pour constater qu’il avait été transformé en pierre. « Tant pis ! » soupira-t-elle. « De toute façon, j’en ai … » encore une caisse pleine sous mon lit ? Mieux valait s’abstenir d’une pareille confession si elle voulait que la soirée se poursuive sans autre anicroche. « … j’en ai … j’en ai … hum … rien à faire ! » conclut-elle dans une bafouille. Elle abandonna le badge de pierre à côté du saladier et se releva finalement en déposant sa main dans celle d’Alexandre.

Les deux élèves rejoignirent précautionneusement les autres danseurs sur la piste en évitant les pans de robe et de cape. Son regard croisa celui de Joseph et ne put s’empêcher de se faire interrogatif. Quelque chose chez Wilkes semblait différent pensa-t-elle avant de le voir soudainement embrasser Glinda Crook. Le choc ! Elle détourna immédiatement son regard intimidé par une telle effusion de passion comme gênée d'avoir assisté à une scène confidentielle. « Hum … » reprit-elle les joues rougissantes en plaçant maladroitement ses mains sur les épaules d’Alexandre qui était revenu au même niveau qu’elle depuis qu’elle avait abandonné ses chaussures à talons. « C’est comme ça qu’on fait ? ». Rire gêné tandis qu'elle jetait un coup d’œil à la foule alentour pour pouvoir l'imiter. Danser avec un garçon, c’était complètement nouveau pour elle ! Son coeur battait la chamade tandis qu’elle comprenait l’intimité que cela impliquait de danser une valse chez d’autres. Elle était d’habitude dotée d’une grande confiance en elle mais rêvait en cet instant de se découvrir un don d’animagus pour se transformer en petite souris !


Dernière édition par Marlene McKinnon le Jeu 9 Mar - 17:19, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ◮ GRAND BAL — soirée pour la nouvelle année 1975

Revenir en haut Aller en bas

◮ GRAND BAL — soirée pour la nouvelle année 1975

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 3 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Sujets similaires

-
» Ma resolution pour la nouvelle année
» Nouvelle étape pour une nouvelle vie
» 06. Nouveau look pour une nouvelle vie
» ANIMATION ▬ Une favela de favicon pour la nouvelle année ♥
» Le recensement 2017 : En avant pour la nouvelle année !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Les oubliettes
 :: 
Les souvenirs de Poudlard
-