C'est la rentrée sur ATDM, tous à bord du Poudlard Express !
La liste des préfets et des capitaines a été affichée, n'hésitez pas à aller la consulter sur le panneau d'affichage !

Partagez|

◮ GRAND BAL — soirée pour la nouvelle année 1975

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
avatar



MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 377
| AVATARS / CRÉDITS : Gemma Arterton | shadows.
| SANG : Toujours Pur.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Moi, ruinée
| PATRONUS : Un puma
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: ◮ GRAND BAL — soirée pour la nouvelle année 1975 Dim 22 Jan - 14:46

Astrid était heureuse de voir la bonne volonté de Maximus. Elle n’éprouvait aucune gêne à danser avec un garçon de deux ans son aîné et elle en était même fière. Même si l’attitude du gardien des Poufsouffles pouvait être amusante lorsqu’on le voyait bomber le torse, la jeune fille se sentait bien. Oh bien sûr elle voyait bien les yeux de son cavalier se balader de droite à gauche au gré du passage des filles, alors la duelliste avait pris les choses en main pour lui proposer de danser au moins la première danse avec elle. Et elle avait eu bien raison !
Le garçon ne s’était pas fait prié et Astrid ne pouvait pas s’empêcher d’être fière de son cavalier. Ils dansaient tous les deux sur la piste et la Gryffondor se sentait réellement bien. Aucune gêne aucune honte, au contraire elle sentait qu’elle n’avait jamais dansé aussi bien. Et elle remporta une seconde victoire personnelle en voyant le cavalier de Gardenia s’échapper bien vite de la piste avant même la fin de la musique. « Pauvre courge » pensa-t-elle à l’attention de la bleue. Elle le méritait bien, cette sale peste.
Mais forcément toutes les bonnes choses avaient une fin, et Astrid prit soin de remercier son cavalier pour une si jolie danse :

- Je savais que j’avais fait affaire en venant au bal avec toi, tu es un bon danseur.

Elle lui fit un grand sourire et décida d’aller se promener un peu entre les couples. Elle arriva finalement au buffet et se traita d’idiote de ne pas avoir demandé à son cavalier s’il voulait quelque chose. Elle ne risqua pas un regard en sa direction et préféra prendre une boisson sans retourner s’asseoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PRÉFET SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

PRÉFET SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 688
| AVATARS / CRÉDITS : Dylan O'Brien
| SANG : Faites genre qu'il est pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une foule sans visage, l'inconnu
| PATRONUS : Le coyote
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: ◮ GRAND BAL — soirée pour la nouvelle année 1975 Dim 22 Jan - 15:39

Voir un sourire se dessiner sur le visage sa cavalière donnait à Alexandre de la confiance, assez pour accentuer le sourire qu'il avait aux lèvres. Les paroles de la jeune fille signifiait clairement que le début de la soirée était oublié. Alors le bal allait bien se passer pour lui ? Elle se mit dans une position plus convenable. Elle retira le badge devenu pierre avant de constater qu'il était cassé (pour le plus grand bonheur d'Alexandre). Elle commença à dire quelque chose avant de s'interrompre, ce qui fit froncer les sourcils du Serpentard. Elle avait dû vouloir dire quelque chose d'autre que ce qu'elle avait dit. Cela ne l'interpella pas plus que ça sur le moment. En plus, il sentait que s'il cherchait à savoir, cela n'allait pas lui plaire du tout. Et son objectif était de passer une bonne soirée. Marlene posa le badge sur la table et lui offrit sa main en se relevant. Sans ses talons, elle était un peu plus petite qu'Alexandre.

Les deux adolescents se frayèrent un chemin dans la foule pour aller là où il y avait un semblant d'espace. Il faillit s'étouffer avec sa salive en voyant Wilkes entrain d'embrasser Crook. Il détourna vivement le regard, choqué. Ce n'était pas de voir des s'embrasser qui le choquait, c'était que cela soit ces deux là ! Alexandre en était certain, la poufsouffle avait sûrement réussi à lui faire ingurgité un philtre d'amour, ce n'était pas possible autrement. Il préféra diriger son regard vers sa jolie, et pas choquante, cavalière qui rougissait en posant ses mains sur ses épaules. Elle ne savait pas comment s'y prendre, ce qui fit doucement sourire Alexandre et détourna ses pensées de l'affreux baiser auquel il avait assisté. Il était un peu plus à l'aise qu'elle. Ce qui semblait normal au vu de ses anciennes activités extrascolaires. Mais on ne pouvait pas dire qu'il était complètement à l'aise non plus. Il lui adressa un sourire qu'il voulait rassurant. « Non c'est comme ça pour la valse. » lui dit-il gentiment en lui prenant une de ses mains et en lui posant l'autre sur son bras. Quant à lui, il plaçait sa main libre dans le dos de sa partenaire en passant par sa taille. « A moins que tu ne veuilles danser un slow... ». Alexandre était assez pointilleux sur la différence entre valse et slow. Le slow était une danse beaucoup plus intime que la valse. Les deux corps étaient plus ou moins collés l'un à l'autre, les mains placées à des endroits plus ou moins stratégiques. En voyant les autres couples sur la piste de danse, il y avait beaucoup à parier qu'ils ne faisaient pas la différence entre les deux. Danser un slow ne dérangeait pas le Serpentard, bien qu'il aurait été bien moins à l'aise que la valse. Et Marlene également. Il essayait de ne pas trop se coller à elle pour ne pas attenter à sa pudeur. Tout en galanterie, ce Rozen !

Quand la Gryffondore fut prête, il se mit à la faire tourner au rythme de la musique en chuchotant « Un, deux, trois. Un, deux, trois. » plus pour elle que pour lui. Comme on pouvait s'y attendre, Alexandre était un bon danseur. Ses mouvements étaient légers, fluides et en rythme. Il guidait les pas de sa cavalière qui commençait certainement à prendre confiance. Peu à peu, il la laissait prendre le contrôle de la danse quand il sentit qu'elle commençait à saisir le mouvement en la regardant dans les yeux, un léger sourire aux lèvres. C'était sans ambiguïté. Alexandre n'avait pas envie de sortir avec Marlene McKinnon, il espérait qu'elle ne prenne pas ce sourire pour autre chose que de l'affection amicale et de l'amusement.

Dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 256
| AVATARS / CRÉDITS : Hayley Williams
| SANG : Née Moldue


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Obscurité totale
| PATRONUS : Panthère
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: ◮ GRAND BAL — soirée pour la nouvelle année 1975 Dim 22 Jan - 18:40

Je me regardais une nouvelle fois dans le miroir, mais je n’arrivais toujours pas à me reconnaître. Non mais quelle idée ce bal franchement. J’adorais les soirées, mais là un bal quoi ! Fallait être bien habillé, avoir un cavalier, danser correctement, un vrai calvaire pour moi. Je préférais les soirées jean et tee shirt, avec une bouteille de Whisky pur feu et de la musique sur laquelle on peut danser comme on veut. Mais là, je n’avais pas trop le choix, tous mes amis seraient là-bas, alors je n’allais pas rester toute seule dans mon dortoir pendant que les autres s’amusaient tous ensemble. J’avais donc fait un effort énorme ce soir en mettant une robe. Et ouai, Angie Blackwood en robe ça arrivait pas souvent, alors mes potes avaient intérêt à en profiter parce que la prochaine fois ce n’était pas pour tout de suite. Je n’osais même pas imaginer leur tête quand il me verrait, parce que déjà moi quand je regardais mon reflet j’arrivais pas à me reconnaitre tellement j’étais pas habitué. Et en plus j’étais pas à l’aise comme ça. Bon ok, elle était très jolie comme robe et m’allais bien, mais il fallait que je fasse attention à tous quand je bougeais. Je devais m’assoir d’une certaine manière, me baisser d’un certaine manière, bref la mort pour moi. Bon pour les chaussures, j’avais trouvé un sort qui me donnait l’impression de ne pas avoir de talons et donc de pouvoir marcher normalement même en étant perché sur des talons assez haut. La magie c’était vraiment génial.

Je n’arrivais pas à me décoller de devant ce miroir. Pas que mon reflet m’obsédait, mais plutôt parce que je n’avais pas vraiment envie d’y aller dans cette tenue. Mais bon en même temps je n’étais pas pressée, aucun cavalier ne m’attendait  devant les portes de la Grande Salle. Ba ouai déjà je viens bien habillée, alors il faut pas pousser non plus en me collant un cavalier. De toute façon personne ne m’aurait invité, et je ne savais pas à qui demander. Autant y aller toute seule, voir qui est présent, et s’amuser avec eux. Pas besoin de cavalier pour danser ou pour passer une bonne soirée. Finissant enfin par regarder l’heure, je me dis qu’il était quand même temps d’y aller parce que la soirée avait déjà commencer et il serait dommage de tout louper. Sortant de mon dortoir, je pris la direction de la Grande Salle, sans croiser personne dans les couloirs étant donné que tout le monde était déjà au bal.

Arrivé devant la Grande Salle, j’entendis la musique et le brouhaha qui venait des personnes qui discutaient. Jetant un coup d’œil rapide pour voir si je connaissais du monde, j’aperçu des têtes qui m’étais familières, mais que je n’appréciais pas forcément. Avery était présent et n’avais pas l’air sur joyeux, enfin pour changer quoi. Sans m’attarder sur mon ennemi numéro un, je continuais mon observation. Il y avait du monde et repérer quelqu’un était assez compliqué. Mais sur la piste de danse il y avait trois couples qu’on ne pouvait pas manquer. Le premier était Maximus et Astrid, comment les louper vu tout le charisme qu’ils dégageaient à eux deux. Décidément mon grand frère de cœur savait choisir ses partenaires. Le deuxième était Wilkes et Glinda. Comment était-ce possible qu’ils soient ici ensemble ces deux-là ? ça n’avait aucun sens quand on connaissait un minimum le Serpentard. Mais mon attention se reporta rapidement sur le troisième couple qu’on ne pouvait pas louper, parce que c’était celui qui m’intéressait en fait. Nia et Powell. Eux on ne pouvait pas les louper mais c’était à cause des cheveux de ma meilleure amie.  Alors que je m’approchais d’eux, Moran s’arrêta brusquement alors que la musique n’était pas finie. Il semblait chercher quelqu’un, et quand je fus à leur hauteur, il s’excusa auprès de sa cavalière et parti. Il partit tellement rapidement que je n’eus même pas le temps de lui balancer une vacherie comme j’aimais le faire avec lui de temps en temps. Me retrouvant face à ma meilleure amie qui venait de se faire abandonner par son cavalier au milieu de la piste de danse, je lui tendit la main avec un grand sourire.

« Miss Ollivander, puis-je me proposer pour remplacer votre cavalier ? »

Je ne savais absolument pas danser, j’avais plutôt un talent innée pour faire n’importe quoi, mais avec Nia on s’en fichait bien quand on était toutes les deux.

Robe:
 

Dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 600
| AVATARS / CRÉDITS : L. Lerman (par killer from the gang)
| SANG : C'est une question rhétorique, rassure-moi ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Lui-même enterré vivant.
| PATRONUS : Un vautour.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: ◮ GRAND BAL — soirée pour la nouvelle année 1975 Dim 22 Jan - 20:16

Toujours attentif à ce qui se passe du côté de la table d'Ophelia Parkin et de Dedalus Diggle, Tom lance tout de même un regard distrait en direction de la piste de danse et s'apprête à reporter son attention sur les Poufsouffle quand ses yeux s'accrochent à la scène absolument absurde qui se déroule devant toute l'école réunie, à savoir le baiser de Joseph et de Crook ! Non mais, N'IMPORTE QUOI !
« QU'EST-CE QU'IL FOUT ? s'écrie Thomas, au bord de la crise de nerf. Il est en train de se ridiculiser, de ridiculiser tous les Serpentard et les Sang pur de ce monde, c'est impensable, à quoi joue-t-il ?! »
Thomas fait un mouvement pour aller remettre les idées en place à son camarade mais il se souvient que son plan est en passe de se réaliser à la table d'à côté. Alors il soupire et désigne Joseph d'un signe de la tête.
« Mulciber, charge-toi de lui car si c'est moi qui y vais, je crois que je le tue... »
Thomas voit alors son meilleur ami quitter la table et s'avancer vers la piste de danse. Le Serpentard n'entend pas ce qui se passe avec toute cette musique insupportable mais de loin, ce qu'il remarque c'est que Joseph est loin d'être dans son état normal. Mulciber, dans toute son intelligence, doit saisir ce qui lui arrive car il envoie avec force une bonne gifle dans la tronche de l'amoureux transi. Voilà qui est mieux, Tom peut de nouveau se concentrer sur la table voisine, ignorant totalement que sa cavalière a fichu le camp.

______________________________
thomas perseus avery
TU ME CROIS LA MARÉE ET JE SUIS LE DÉLUGE.
Welcome to your life, there's no turning back, even while we sleep, we will find you. There's a room where the light won't find you, holding hands while the walls come tumbling down, when they do, I'll be right behind you...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



CAPITAINE SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

CAPITAINE SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 369
| AVATARS / CRÉDITS : Kirsten Zellers (c) Tamagra
| SANG : Sang-Pur, mais quelle importance ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une Mante Religieuse géante
| PATRONUS : Un Occamy
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: ◮ GRAND BAL — soirée pour la nouvelle année 1975 Mar 24 Jan - 19:36


La jeune fille était très heureuse de danser avec celui qu'elle considérait comme son jumeau, cela faisait bien longtemps qu'elle n'avait plus danser avec personne, depuis... qu'elle avait appris à Alexandre la différence entre le slow et la valse lorsqu'il était en première année, et avant ça encore, cela remontait à) l'époque où son père était encore à ses côtés. Elle chassa cependant ces pensées macabres, continuant d'évoluer avec Moran sur la piste, elle rigola légèrement en l'entendant vanter la découverte de ses talents pour la valse.
« Je suis persuadée que tu es meilleur danseur que tu ne le crois Moran ! »dit-elle en souriant.
Elle ne commenta pourtant pas le compliment que lui fit son ami et préféra lui accorder un sourire pour le remercier. Cependant elle remarque rapidement que quelque chose inquiétait son cavalier et lorsqu'elle se trouva en position de voir la porte de la Grande Salle, elle vu celle qui fut autrefois  sa meilleure amie sortir au pas de course, tout aussi vite Moran s'était arrêté de danser, ils se retrouvèrent tout deux au milieu de la piste, immobiles. Enfin jusqu'à ce qu'il décide de la planter, là. Toute seule. Au milieu de la piste. Il lui avait baisé la main avant de s'excuser et de partir au pas de course, il eu tout de même une dernière adresse en lui proposant de finir la danse une autre fois. Décidément, si la soirée avait commencé joyeusement, elle prenait une tournure... moins heureuse.
« Je vais finir par te tuer Powell, fais attention à ta peau... »murmura-t-elle pour elle-même.
Mais sa colère intérieure fut interrompu rapidement par une tornade aux cheveux rouges, elle ne pu d'ailleurs que la reconnaître, Angie venait de lui redonner le sourire en lui proposant de terminer la valse avec elle. Elle accepta bien volontiers la main de sa meilleure amie, qui passa plus de temps qu'autre chose à lui écraser les pieds, mais bon, elle ne s'en formalisa pas plus que cela. Les deux jeunes filles ayant passer le reste de la danse en ayant des crises de fous rires récurrentes, ça faisait peur à voir, mais bien moins que la scène se déroulant à quelques mètres : Wilkes embrassant Glinda à pleine bouche, puis Wilkes se prenant une violente droite pas Mulciber. Outch. Elle avait presque mal pour lui, enfin presque, elle aurait peut-être eu pitié s'il ne traînait pas avec ce... crétin d'Av... Elle eut un sourire moqueur en s'arrêtant sur le jeune homme, il fulminait. Oh Merlin ! Finalement elle adorait Wilkes. Sa soirée qui venait pourtant d'être gâchée 5 minutes auparavant venait de se transformer en rayon de soleil. Elle regrettait presque de celui-qui-s'était-enfui ne puisse voir cette scène magique. La valse se termina rapidement, et elle salua sa partenaire en rigolant, tandis qu'elle partit rejoindre son.. amie ? Némésis qu'elle avait laissée une dizaine de minutes plus tôt.
« Excuse-moi de t'avoir lâchée... »dit-elle en s'asseyant. « Tu voulais me parler sans mon cavalier ? Et bien je suis toute à toi ! »dit-elle morose.
Si elle revoyait Moran cette semaine, il pourrait définitivement signer son arrêt de mort. Et une mort rapide en plus.

◮ Grand Bal : 1975 ◮
Feat. Poudlard



Dragées:
 
Tenue de Nia:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 353
| AVATARS / CRÉDITS : Robert Sheehan - Nenes - Bazzart
| SANG : Pur


MessageSujet: Re: ◮ GRAND BAL — soirée pour la nouvelle année 1975 Mer 25 Jan - 21:23

Olivia arriva quelques minutes après et loua Sirius pour sa prestance. Singeant un dandy du siècle dernier, Black s'inclina et lui rendit le compliment :
Tu n'es pas mal non plus, Oli'. Allons-y !

Il l'entraîna vers les escaliers et se lança aussitôt dans le commentaire de la tenue des élèves qu'il avait croisés en attendant sa cavalière.
Certaines 1A ont mis une couche de maquillage ! Elle vont sourire et tout va se fissurer.

Ils riaient quand ils parvinrent dans le hall, bondé à cause des élèves qui se massaient devant les portes de la Grande Salle. Olivia et Sirius arrivèrent à l'intérieur au prix d'une grande patience et restèrent un moment à admirer la beauté des lieux, enivrés par les couleurs chatoyantes des costumes et des robes.
Sirius nota que certaines filles le regardaient tout en montrant Olivia du doigt.
Accroche-toi, blagua-t-il en faisant un sourire éblouissant, on dirait que tu fais des jal...

Il n'eut pas le temps de terminer sa phrase que James, accompagné de Maddeline, fondait sur eux, tel un rapace sur sa proie.
Qu’est-ce que vous faites ensemble, tous les deux !?
Sirius ne se départit pas de son sourire. Il l'avait senti venir.
Superbe cavalière, bro' ! Et euh... Et bien, nous faisons la même chose que vous, nous venons au bal.

Il haussa les épaules par pure désinvolture.
Je crois que tu connais déjà Olivia.

Black savait qu'il abusait mais... et quoi, lui aussi avait besoin d'une cavalière ! James avait d'emblée réservé la seule éleveuse de dragon potable - les deux autres étant ou trop petite ou trop agaçante. Avait-il eu d'autre choix ?


Dernière édition par Sirius Black le Jeu 9 Fév - 19:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 88
| AVATARS / CRÉDITS : Jeremy Irvine
| SANG : je dis qu'il est pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: ◮ GRAND BAL — soirée pour la nouvelle année 1975 Jeu 26 Jan - 16:04

Joseph était dopé aux hormones, ravi que Glinda l'embrassa à son tour. Il était vraiment tout bizarre, il avait chaud, son cœur battait la chamade et il sentait un petit quelque chose au bas de son ventre … Tout était parfait ce soir, sa cavalière, cette danse, ces baisers. Tout sauf Mulciber qui rappliqua et lui donna une bonne gifle. Un bel aller-retour qui le ramena tristement à la réalité. Réanima même. Le temps de recouvrer ses esprits et Joseph réalisa ce qui venait de se passer. Il se souvenait de tout, mais avait l'impression que ce n'était pas lui qui était maître de lui-même. Il regarda Glinda d'un air mauvais, puis parcourut bien vite l'assemblée !! HORREUR !! IL VENAIT DE DONNER LE PIRE SPECTACLE DE SA VIE !!! Et tout le monde l'avait vu !!! Il chercha Marlène du regard, la trouvant aux bras de … ROZEN ???? C'était quoi ce repère de vélanes !!! Complétement ahuri, Joseph prit la poudre d'escampette en franchissant au plus vite la grande porte. En passant il frappa dans le mur et se fit un mal de chien …. Direction les dortoirs..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 205
| AVATARS / CRÉDITS : Teresa Oman (ma Caro wolfsbane)
| SANG : mêlé, parents et grands-parents sorciers mais arrière-grand-mère maternelle moldue.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un Moremplis.
| PATRONUS : Un écureuil.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: ◮ GRAND BAL — soirée pour la nouvelle année 1975 Sam 28 Jan - 19:07

Madeline zieute toujours à droite à gauche à la recherche d'un coupable lorsque James l'empoigne et l'attire un peu brusquement en direction de Sirius et d'Olivia. La Gryffondor se félicite d'avoir enfilé ses baskets car en talons, c'est clair qu'elle se serait vautrée devant tout le monde.
« Salut Olivia, elle est cool ta tenue ! fait Madeline avant de se tourner vers le maraudeur. Salut Sirius, ça roule ? »
Puis la jeune sorcière, ne remarquant pas la tension qui règne entre James et son meilleur ami, jette un coup d'oeil en direction du buffet en se disant qu'elle avalerait bien deux, trois toasts, son estomac commençant à gronder. Et du Pur-feu, bordel ! Qui serait susceptible d'en avoir apporté en cachette ?
« J'vais me chercher un verre, dit-elle en se tournant vers ses trois camarades. Vous voulez quelque chose, les gars ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PRÉFET GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

PRÉFET GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 480
| AVATARS / CRÉDITS : Freya Mavor by wolfgang
| SANG : ⊰ Mère moldue et père sorcier.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Marque des Ténèbres
| PATRONUS : Canard coureur indien
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: ◮ GRAND BAL — soirée pour la nouvelle année 1975 Dim 29 Jan - 11:13

Du haut de ses idéaux féministes, Marlene restait une gosse de quinze ans que les garçons impressionnaient encore. Toutes les relations qu’elle entretenait avec les représentants de l’autre sexe étaient purement platoniques et n’impliquaient pas forcément de devoir poser les mains sur l’autre alors elle ne faisait pas la maligne. Elle posa maladroitement ses mains sur les épaules de son cavalier qui le lui contre indiqua pour danser une valse. « Hein ? » répondit-elle distraite par le stress qui montait en elle. Une interjection n’appelant pas spécialement de réponse ! « A moins que tu ne veuilles danser un slow... » Elle ouvrit de grands yeux surpris. Pourquoi donc ? … « Non ! ». Elle inspira un bon coup avant de reprendre plus calmement. « J’veux dire c’est bien la valse, ça ne doit rien avoir de bien compliqué ! ». Elle serra sa main dans la sienne et maintint son regard les sourcils froncés avec l’air déterminé d’un toréador plus que d’une aimable cavalière. Si toutes les autres jeunes filles dansaient avec des garçons, il n’y avait pas de raison qu’elle n’y arrive pas car elle était Marlene McKinnon nom d’un dragon !

Et leur valse débuta doucement, Alexandre marquant chaque temps pour l’aider. Elle piétinait dans ses pas plutôt qu’elle ne dansait et lui écrasa à quelques reprises le bout des pieds. « Oups … ». Peu désireuse de perdre les trois temps qu’elle murmurait du bout des lèvres, elle ne prit pas même la peine de s’excuser et lui offrit chaque fois une moue désolée. Il ne l’abandonna pas pour autant sur la piste et continua à danser avec elle si bien qu’après un moment, ses piétinements se transformèrent en pas - approximatifs certes - mais pas néanmoins. Elle lui rendit son sourire car elle était plutôt reconnaissante de sa galanterie sur ce coup là. « Wahow ! On dirait que j’ai fait ça toute ma vie ! » se vanta-t-elle en exagérant très clairement le trait avant de pouffer de rire. Ce n’était pas désagréable de tournoyer et elle commença à les guider d’une manière moins conventionnelle, accélérant sans prévenir, s’amusant à tourner sous son bras. Ni une valse ni un slow donc ! Le seul couple moins conventionnel que le leur était sans doute celui formé par Gardenia et Angie … ou peut être celui formé par Wilkes, Crook et Mulciber ? Marlene avait suivi du regard le dernier membre du trio quand, se faufilant sans délicatesse dans la foule, il les avait bousculés. N’entendant rien à cette histoire et déformant facilement les faits avec ses conceptions politiques, elle fut choquée par cette expression de violence gratuite. Alors c’était comme ça qu’on traitait un sang pur qui se présentait avec une sorcière issue d’une famille mêlée ? LA-MEN-TABLE ! Si à première vue, elle n’avait pas été l’une des premières fans de ce nouveau couple, elle admirait au moins l’audace de Wilkes à ne pas se laisser influencer par ses copains stupides en matière de filles …

Les dernières notes de la valse s’interrompirent et elle n’avait plus le coeur à danser. Elle relâcha la main d’Alexandre. « Merci pour la danse, c’était chouette, et aussi d’être rester digne quand je t’écrasais les orteils ! Franchement grâce à toi j’avais presque l’air de savoir valser ! ». Elle le gratifia d’un coup amical sur l’épaule. Vivement que le groupe d’Ange se taillent une place sur la scène, elle pourrait à son tour lui apprendre l’art du pogo car quelque chose lui disait qu’il n’y était pas habitué. « Tu m’excuses deux minutes, je vais nous chercher à boire ! ». Et puis surtout, elle avait une injustice à régler ! Elle le quitta sur un sourire reconnaissant et fit un détour par la table de Thomas Avery devant lequel elle se posta, lui cachant sans le vouloir le spectacle qu’offraient un peu plus loin le garçon de violet vêtu et sa future amoureuse transie. Elle n’avait jamais adressé la parole au vert et argent car elle avait compris assez tôt que rien de positif ne pouvait vraiment sortir d’un échange avec lui, elle essaierait ce soir néanmoins. Tout le monde dans cette école savait que Mulciber et Wilkes agissaient toujours sur commande du chef de la bande. « Vieux cul de niffleur ! » l’insulta-t-elle en se penchant au-dessus de la table une main posée sur la nappe. « Libre à toi de passer toute ta soirée assis ici comme un puceau, mais t’en prendre à ton ami parce qu’il entretient pas le même triste rêve que toi, c’est vachement bas, même pour toi Avery ! ». Elle n’aurait jamais imaginé un jour prendre la défense de Joseph, et pourtant !


Dernière édition par Marlene McKinnon le Jeu 9 Mar - 17:19, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 600
| AVATARS / CRÉDITS : L. Lerman (par killer from the gang)
| SANG : C'est une question rhétorique, rassure-moi ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Lui-même enterré vivant.
| PATRONUS : Un vautour.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: ◮ GRAND BAL — soirée pour la nouvelle année 1975 Dim 29 Jan - 18:56

Après le départ de Joseph, Tom soupire d'agacement et reporte son attention sur le couple en passe de se créer à la table d'à côté (bah quoi, Diggle va pas dire non aux avances de Parkin, si ?) Mais le coeur n'y est plus trop et il commence à réaliser que peut-être, la vengeance n'est pas aussi excitante qu'elle le paraissait dans le dortoir alors qu'il était en train de mettre en place le plan de vendetta avec ses camarades de maison.
C'est alors que son champ de vision est masqué par quelqu'un. Le Serpentard se penche un peu pour mieux voir en attendant que l'élève se bouge mais comme il n'a pas l'air d'avoir l'intention de le faire, Tom lève finalement les yeux pour tomber nez à nez avec Marlene McKinnon.
« Quoi ? lui dit-il d'une voix sèche. Qu'est-ce que tu veux ? Tu vois bien qu'il n'y a ni Wilkes ni Rozen, à cette table !
— Vieux cul de niffleur ! lui rétorque la rouge et or avec colère avant de lui faire un speech sur l'amitié, les rêves et sur la virginité.
— HEIN ? s'écrie Thomas, dans l'incompréhension la plus totale. De quoi est-ce que tu es en train de me parler, la gobeline ? Et d'où tu te permets de venir m'adresser la parole ? Dégage, espèce de trollesse, va donc pourrir l'air de quelqu'un d'autre si tu ne veux pas tâter de ma baguette ! Allez, bouge, tu me gâches la vue avec ta tête d'inferius ! »
Est-ce que le monde entier a décidé de le faire chier aujourd'hui ou quoi ?!

______________________________
thomas perseus avery
TU ME CROIS LA MARÉE ET JE SUIS LE DÉLUGE.
Welcome to your life, there's no turning back, even while we sleep, we will find you. There's a room where the light won't find you, holding hands while the walls come tumbling down, when they do, I'll be right behind you...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PRÉFET SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

PRÉFET SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 688
| AVATARS / CRÉDITS : Dylan O'Brien
| SANG : Faites genre qu'il est pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une foule sans visage, l'inconnu
| PATRONUS : Le coyote
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: ◮ GRAND BAL — soirée pour la nouvelle année 1975 Mar 31 Jan - 13:19

Alexandre était content de voir Marlene si appliquée. Elle lui marchait parfois sur les pieds mais il fit abstraction de tout ça, cela ne faisait pas très mal. Par contre, si elle avait gardé ses talons, il aurait douillé comme pas possible. Il se rappelait encore quand Gardenia lui apprenait à danser la valse. Lui aussi lui avait écrasé les pieds au début, même si c'était moins souvent que Marlene. Il avait déjà des bases avec la danse classique donc bon.
Quand elle fut plus à l'aise, la Gryffondore commença à l'entraîner dans une danse beaucoup moins conventionnelle dans laquelle Alexandre se laissa complètement aller. Cela l'amusait, le faisait rire. Le rire du Serpentard était très communicatif et peu de gens à Poudlard avait eu l'occasion de l'entendre. Quand les dernières notes de la valse se firent entendre, les deux jeunes sorciers se calmèrent. Marlene le remercia, lui mit une tape sur l'épaule et lui annonça qu'elle allait chercher des boissons. Il ne savait pas pourquoi, mais Alexandre avait des doutes sur les dires de sa cavalière. Allait-elle vraiment chercher des boissons ? Il en doutait fortement. En conclusion, il garda un oeil sur elle en se dirigeant de lui-même vers le buffet où il vit des petits saucissons qui lui faisaient fichtrement envie. Alexandre et le saucisson ! Une grande histoire d'amour ! Il en prit un et le porta à sa bouche lorsqu'il entendit des éclats de voix. Il reconnut de suite celle de sa cavalière. Suivi par celle d'Avery. Eh merde. Il chercha du regard d'où venait précisément l'altercation et se précipita vite vers elle. Lorsqu'il arriva, Avery était gentiment entrain de dire à Marlene de dégager. Il prit sa cavalière par les épaules. « Okay okay ! On se calme... » dit-il pour calmer le jeu en décalant la jeune fille du centre de la vision du Serpentard en colère. Il ne savait si ce qu'il faisait c'était bien pour son intérêt personnel. Thomas avait l'air d'une humeur massacrante et cela voulait dire qu'il allait toujours trouver quelque chose à redire. Qu'Alexandre ne fasse rien ou non, cela ne lui aurait pas plus de toute façon.
Il lança un regard d'excuse à Thomas, bien qu'il n'avait à s'excuser de rien, avant d'éloigner un peu sa cavalière du jeune homme en lui tenant fermement les épaules. Une fois à bonne distance, il prit la parole.
« Ok Marlene, tu es énervée, lui aussi. Est-ce que tu peux juste, s'il-te-plaît, éviter toute chose qui a un, même tout petit, potentiel risque de retomber sur ma gueule ? C'est une faveur que je te demande. Ok ? Merci, je t'aime bien. » Alexandre n'attendit même pas la réponse qu'il s'éloigna d'elle pour chercher du regard une personne dans la foule. Gardenia. Il espérait sincèrement qu'elle voudrait bien de lui, après ce qu'il avait fait. Rah ! C'était dur de gérer une cavalière, éviter que les gens ne veuillent (d'avantage) sa peau et tenir les promesses qu'il faisait ! Il avait l'impression qu'il ne pouvait rien faire, d'être impuissant ! Cela le perturbait.

Dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 488
| AVATARS / CRÉDITS : Nicola Peltz © .nephilim.
| SANG : Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un puit
| PATRONUS : Daim
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: ◮ GRAND BAL — soirée pour la nouvelle année 1975 Mer 1 Fév - 19:40

Voilà, ils y étaient. Les deux sorciers avaient fait leur entrée et n’étaient pas passés inaperçus. C’était amusant de voir quelques visages s’étonner à leur passage. Elle avait eu raison, avoir Sirius Black comme cavalier lui promettait de ne pas s’ennuyer. Déjà, leur complicité avait fait joué sa magie et ils s’échangeaient des commentaires sur leurs camarades. Pas le genre de commentaires qu’Olivia aurait pu avoir avec Marlène ou Mairead, mais quelque chose de simple. Après tout, n’étaient-ils pas des amis ? Olivia sourit quand Sirius lui indiqua quelques demoiselles, dont l’expression faciale ne laissait que peu de place à l’imagination. « A qui la faute, on se le demande bien… » répondit-elle le sourire en coin. Olivia aurait bien continué sa phrase, mais une tornade à lunettes les avait déjà assailli. Cette tête à lunettes, ils la connaissaient bien. James Potter venait les accueillir en personne à leur arrivée dans la salle. Quel sacré mélodrame, celui-là. Olivia eut du mal à ne pas lever les yeux au ciel devant l’attitude de son ami. Elle se contenta juste de les saluer, lui et sa cavalière. « Coucou tous les deux ! Merci beaucoup. Vous êtes très élégants tous les deux. » Elle glissa un regard vers James, avant d’ajouter. « Jolie soirée, pas vrai ? » Elle préféra autant laisser Sirius s’occuper de James, même si elle savait bien qu’elle n’avait pas fini d’entendre parler de cette histoire. Elle pouvait bien se dire tout ce qu’elle voulait, elle était prévenue depuis le début et connaissait les conséquences dès qu’elle avait accepté. Néanmoins, elle ne regrettait rien. Lorsque Madeline fila vers le buffet, Olivia se demanda s’il ne fallait pas laisser les deux garçons seuls quelques instants… Elle pourrait… un regard sur la foule, elle aperçut Marlene marchait à grandes enjambées. Par Merlin, qu’est-ce qui se passait ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dreamacoholic.tumblr.com/
avatar



PRÉFET GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

PRÉFET GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 480
| AVATARS / CRÉDITS : Freya Mavor by wolfgang
| SANG : ⊰ Mère moldue et père sorcier.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Marque des Ténèbres
| PATRONUS : Canard coureur indien
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: ◮ GRAND BAL — soirée pour la nouvelle année 1975 Dim 5 Fév - 10:10

Digne représentante de la maison rouge et or, Marlene était réputée pour prendre des décisions intempestives, d’aucun dirait même carrément stupides … Tenter d’engager un dialogue avec Avery en était le parfait exemple car ne pouvait naître de cette joute que de l’incompréhension tout au mieux. Elle répondit à son « HEIN ? » par un « QUOI ? » quand il évoqua ses deux camarades de maison. Même deux scroutts à pétard auraient plus facilement communiqué entre eux et l’un d’eux finirait sans sourcil si cette conversation devait s’éterniser. L’explosion restait pour l’instant encore mentale. C’était quoi cette réflexion à deux noises ? Comme si elle courrait après Alexandre et Joseph, c’était vraiment du grand n’importe quoi ! Elle ne voyait dans le premier qu’un copain (à tendance bipolaire) et dans le second qu’un nigaud (un peu lourdaud). Si elle s’énervait contre le petit cheftain autoproclamé de la bande, c’était simplement parce qu’elle ne tolérait pas plus les démonstrations de violence que d’intolérance. Jamais elle n’aurait admis qu’elle appréciait même un tout petit peu Joseph ! JA-MAIS ! Une pluie d’insultes typiquement averiesques suivit qu’elle essuya sans broncher. « Quelle vue ? Regarder tes camarades ça te rendra pas moins con par procuration espèce de vieux troll des forêts, cherche plutôt dans ton … » Marlene s’y connaissait aussi en matière de vulgarité mais fut prise de surprise par son cavalier qui la traîna hors de l’arène avant qu’elle ne se mette à jurer comme un chartier contrarié. Ah mais qu’est-ce qu’il lui voulait encore celui-là ? Elle aimait bien Alexandre mais il avait le chic pour constamment l’interrompre au mauvais moment depuis le début de la soirée. « Tu vois pas que j’suis fâchée là ? » Ses sourcils froncés et ses joues rougissantes indiquaient bien que si ! Et le voir faire le beau comme un boursouf devant l’autre fou furieux ne la fit assurément pas redescendre. « Te retomber sur la gueule ? » répéta-t-elle sans comprendre. Par Merlin, ils devaient renifler trop de potions et ne pas voir assez le soleil dans leur cachot car la conclusion de Marlene était que tous les Serpentards étaient complètement pétés du chaudron ! Sûrement Alexandre sentit-il venir un petit laïus de son cru car il disparut tandis qu’elle ouvrait la bouche en levant son index. « Et il me plante là comme une stupide mandragore, okay, de mieux en mieux cette soirée ! » conclut-elle simplement en secouant la tête.

Profitant de sa proximité avec le buffet, elle saisit une nouvelle poignée de pop corns et s’éloigna vers les portes de la Grande Salle, désireuse de prendre un peu l’air frais au cas où la connerie ambiante puisse être contagieuse comprenez … Et quelle ne fut pas sa surprise d’y trouver Olivia escortée par Sirius. Oubliant tout de sa mauvaise humeur, un grand sourire éclaira son visage. Pas du tout au fait que leur couple puisse être une source de tensions, elle en rajouta naïvement une couche. « Wahow ! Olivia, Sirius, vous faites un superbe couple ! Tu devrais en prendre de la graine James … ». Elle fronça les ailes de son nez brièvement pour indiquer sa désapprobation quant au choix de sa cavalière. C’est vrai quoi, en plus de ne pas du tout jouer la carte de la mixité, il avait choisi de s’entourer d’une vraie fille à problèmes comme s’il n’en avait pas encore suffisamment des problèmes justement. Alors que Sirius, eh bien, il semblait chaque jour gagner en maturité …


Dernière édition par Marlene McKinnon le Jeu 9 Mar - 17:19, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 353
| AVATARS / CRÉDITS : Robert Sheehan - Nenes - Bazzart
| SANG : Pur


MessageSujet: Re: ◮ GRAND BAL — soirée pour la nouvelle année 1975 Jeu 9 Fév - 20:00

Bon, manifestement, la tension était un peu électrique. Madeline, qui ne semblait pas l'avoir compris, faisait l'effet d'une fleur au milieu d'un champ de bataille, félicitant Olivia sur le choix de sa robe. Ce n'est qu'après qu'elle sentit que l'ambiance était fraîche et elle proposa d'aller chercher des boissons.
Si tu pouvais choper un Pur-Feu, miss, ce serait top, demanda Patmol.

Il croyait avoir entendu dans la salle commune que ce bon vieux Prewett se chargeait des munitions. Et puis, n'était-ce pas Curtis qui prétendait s'y connaître en whisky ?
James ne s'était pas radoucit et ne lâchait pas Sirius du regard. À ses côtés, Olivia regardait ailleurs, comme si elle voulait échapper à l'affrontement des deux meilleurs amis. Sirius savait que James trouverait à redire du choix de sa cavalière, mais il ne voulait pas passer la soirée là-dessus. Un bal, n'était-ce pas avant tout pour s'amuser ?
Tournant la tête vers Olivia, il constata qu'elle avait le regard braqué vers une Marlene McKinnon visiblement courroucée. Le cœur de Sirius fit une embardée. Marlene était selon lui la plus jolie fille de Poudlard. Pourquoi tirait-elle cette tête ?
Bah alors McKinnon, t'as bouffé ton cavalier ou quoi ?, s'exclama Sirius, désireux de détourner l'attention de James sur un sujet futile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PRÉFET SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

PRÉFET SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 688
| AVATARS / CRÉDITS : Dylan O'Brien
| SANG : Faites genre qu'il est pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une foule sans visage, l'inconnu
| PATRONUS : Le coyote
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: ◮ GRAND BAL — soirée pour la nouvelle année 1975 Jeu 9 Fév - 21:05

Il vit Gardenia assise à la même table que Némésis, comme initialement, quand il était passé devant elle en la snobant totalement après l'avoir fait pleurer après l'avoir abandonner quelques années auparavant. Dit comme cela, Alexandre avait l'air d'être le plus gros des enfoirés. C'était peut-être le cas (bien qu'il ne pouvait pas rivaliser avec Travers Fille et Avery). Il n'allait pas s'étonner s'il se faisait recaler. C'était ce qu'il redoutait le plus. Mais n'était-il pas le descendant d'une trèèès longue lignée de Gryffondor ? Il ne pouvait plus blairer la plupart des rouges et or, mais il devait reconnaître qu'ils avaient du cran. Ceux qu'il supportait se limitait à, principalement, Fab', Eliott et peut-être Marlene. Etrangement, la liste de ceux qu'il avait presque envie de balancer du haut de la tour d'astronomie était plus longue.
Il prit son courage à deux mains, et se dirigea vers Gardenia en apercevant sa cavalière avec ses trois gryffons préférés: le Troll, le Buffle et Sirius (il fallait qu'il lui trouve un surnom à lui) ainsi que cette peste de McMillian (c'était gratuit). Voilà qu'il commençait à regretter d'avoir laisser sa cavalière seule. Marlene avait beau être insupportable, Alexandre commençait à s'attacher à cette petite boule d'enthousiasme. Mais il n'allait pas reculer alors qu'il n'était qu'à deux mètres de Gardenia, surtout que Powell était aux abonnés absents. Bon bah tant pis ! Il se plaça en face de la Serdaigle. Le fait d'être en face d'elle le rendait mal à l'aise mais il essayait de faire bonne figure.

« Mademoiselle Ollivander... M'accordez-vous cette danse ? » demanda-t-il timidement avec un léger sourire crispé en tendant sa main vers l'intéressée.

Il guettait la réaction de la jeune femme, une pointe d'appréhension dans le regard. Il avait l'impression que ses yeux la suppliait d'accepter. Il luttait contre céder à la lâcheté de reprendre son air indifférent et froid. Il devait faire une tête de constipé, non ? Peu importait.

Dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ◮ GRAND BAL — soirée pour la nouvelle année 1975

Revenir en haut Aller en bas

◮ GRAND BAL — soirée pour la nouvelle année 1975

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 4 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Sujets similaires

-
» Ma resolution pour la nouvelle année
» Nouvelle étape pour une nouvelle vie
» 06. Nouveau look pour une nouvelle vie
» ANIMATION ▬ Une favela de favicon pour la nouvelle année ♥
» Une soirée pour oublier ? (pv Daniel) -16

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Les oubliettes
 :: 
Les souvenirs de Poudlard
-