Venez découvrir et commenter la Gazette de Mai 1975, ici !
C'est les vacances, sur ATDM ! Au programme, croisière autour du monde et camp de vacances version Sang Pur en Transylvanie. Plus d'explications ici ! Vous retrouverez Poudlard à la rentrée, passez un bon été !
Un premier atelier a été ouvert par Mrs Lerouge pour les Sang Pur en Transylvanie. Au programme : entraînement aux sortilèges impardonnables. Vous êtes attendus juste ici !
Venez vous inscrire pour le premier match d'Aquaquidditch de cette croisière !
Pour les nouveaux adultes, n'oubliez pas de nous signaler vos changements de bannières.

Partagez|

◮ GRAND BAL — soirée pour la nouvelle année 1975

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
avatar



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 87
| AVATARS / CRÉDITS : Katie McGrath
| SANG : Sang mêlée


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père
| PATRONUS : Vipère du Gabon
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: ◮ GRAND BAL — soirée pour la nouvelle année 1975 Sam 11 Fév - 23:09

Grand bal
ft. tout le monde
' Les fourbes ne font qu'égratignures en laissant aux autres le soin de porter la gangrène '
Némésis était contrariée et, bien que rien ne le fasse paraître extérieurement, elle peina à garder son calme. Pourquoi ? Pour deux bonnes raisons. Premièrement, l'humiliation de ce très cher James Potter tomba à l'eau à cause de sa partenaire qui lui fit remarquer son petit problème de lacet. Même si voir ce dernier lançait un regard noir à la salle était amusant, c'était un bien piètre réconfort face à son idée première... Elle se retenait de lancer une pelletée de sort à Madeline pour lui apprendre à se mêler de ses propres Hippogriffes et pas de ceux des autres. Oh, pas des sorts pour la blesser mais pour lui faire retenir la leçon, c'est tout. Néanmoins, ce n'était pas le bon endroit ni le bon moment et elle le nota dans un coin de sa tête afin d'y remédier plus tard. La seconde raison était la suivante : Gardenia, cette dernière se faisait entraîner sur la piste de danse par son cavalier... Est-ce que Moran était devenu tellement stupide au point d'égaler un Scrout à Pétard pour ne pas avoir compris le sous-entendu dans sa phrase qui le congédiait ? Elle n'avait pas été assez explicite il semblerait. Elle qui pensait bien s'amuser en participant à ce maudit bal, voilà que tout allait de travers. Elle perdait peu à peu patiente et ce n'était pas bon signe pour les invités. La serpentarde laissa un soupir exaspéré traverser ses lèvres alors qu'elle regardait les couples danser sur la piste et les deux maraudeurs se rassembler dans un coin avec leur partenaire respective.

Et ça ne s'arrêta pas là. Le bruit de la salle agaçait un peu plus la jeune fille et, alors que Gardenia lui accordait enfin son attention, ce fut au tour d'Alexandre d'inviter celle-ci à bouger. C'était vraiment pas son jour... Même si cela pouvait donner des indices à Némésis pour savoir pourquoi ces deux-là étaient en conflit, elle n'était pas du tout d'humeur à jouer au détective à cet instant précis. Si tout le monde s'était ligué pour la faire sortir de ses gondes et bien, s'était raté. Cependant, elle n'allait pas rester sur un échec et un abandon simple, ah ça non... Un sourire mauvais à en faire frissonner les plus courageux se dessina de façon malsaine sur ses lèvres. Qu'ils ne viennent pas se plaindre des conséquences, ils l'avaient cherché. Elle se redressa très lentement avec un calme olympien, les yeux aussi froids et tranchants qu'une violente tempête de neige, son précédent sourire disparaissant pour laisser place à un air neutre. Ef-fra-yant. Seul Alexandre, qui se trouvait en face d'elle, pouvait voir l'expression actuelle qu'elle arborait. Elle se contenait pour éviter de laisser sa magie déborder et refroidir la pièce, ce qu'elle désirait faire il n'empêche.

« Je vous souhaite une bonne soirée à tous les deux »

Elle se déplaça tranquillement, tout à fait normalement, jusqu'à la sortie où Joseph venait de partir. Arrivée près des portes, elle traça du bout de sa baguette, d'un geste bref et discret, une rune sur le sol. Elle définit quelques paramètres sur le dessin avant de quitter définitivement la pièce. Elle allait décompresser loin de tout ce petit monde et donc, s'exercer dans sa salle commune. Quelques secondes après la pose du symbole, un verglas très transparent voir presque invisible prit possession de la surface au niveau de la piste de danse et près du groupe des maraudeurs au sol évitant le reste de la pièce. Gabriella avait intégré une incantation dans la rune pour que les personnes qui tomberaient ne se fasse pas trop mal en faisant une petite rencontre amicale avec la pierre du château.

Hors-sujet:
 
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 348
| AVATARS / CRÉDITS : Kirsten Zellers (c) Moi-même
| SANG : Sang-Pur, mais quelle importance ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une Mante Religieuse géante
| PATRONUS : Un ourson polaire puis un occamy après la mort de sa mère
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: ◮ GRAND BAL — soirée pour la nouvelle année 1975 Dim 12 Fév - 18:31


A peine avait-elle rejoint son "amie" à sa table, qu'elle vit un indésirable approcher, ou pour aller dans une description plus ample : un serpentard affublé d'une coupe coiffé-décoiffé, complètement idiot et seul, vous l'aurez compris il s'agissait Alexandre Rozen ! La Serdaigle ne pu que se demander ce que le jeune homme pouvait bien lui vouloir il était là, devant elle, et sans sa cavalière de surcroît. Elle chercha Marlène quelques secondes avant de la voir en compagnie de son cousin et de Sirius, en pleine... pouvait-on réellement appeler cela une discussion ?
Et choc. Gros choc pour la demoiselle. Le serpentard avec qui elle s'était violemment pris la mandragore quelques heures plutôt venait de l'inviter à danser, oui : à danser. Elle se mit à réfléchir à toute vitesse, le regard fixé uniquement sur la main qui lui était tendue, elle était coincée entre une Némésis plus qu'impatiente et légèrement en colère et un allemand qui avait l'air d'avoir pris conscience de ses erreurs. Son débat intérieur tourne court puisque la Serpentard leur souhaita une bonne soirée avant de partir. Elle était coincée. Si son amie était restée elle aurait, à la limite, pu prétexter une conversation importante, mais là...
Que faire ? Refuser alors que beaucoup regardait Alexandre, complètement choqué de son attitude, Poudlard sachant pertinemment qu'il faisait tout pour s'éloigner d'elle à chaque fois qu'elle tentait d'engager la conversation. Ou prendre le risque d'accepter, et de pouvoir peut-être renouer les liens ? Encore une fois, la réflexion coupa court puisque la piste fut verglacée ainsi que le coin ou se trouvait la bande de son cousin, le résultat des courses fut un bon nombre de déchets humains sur le sol. Cependant elle fixa son cavalier, dans l'espoir de trouver quelconque intentions dans son regard avant de lui prendre la main.
« Puisque tu me le demande si gentiment, j'accepte... pour une seule danse, Monsieur Rozen. »dit-elle en se levant, une esquisse de sourire en coin sur le visage.
En vérité, elle avait espoir qu'il change d'avis en voyant que la piste s'était transformée en catacombes. Mais il s'avéra que non, puisqu'il l’entraîna en direction de la piste, apparemment elle allait devoir changer de tenue plus rapidement que prévu, et elle ne pu que remercier intérieurement Raven de lui avoir offert une robe deux-en-un : longue et courte à la fois : la magie pouvait faire bien des choses après tout, c'était un fait.
La serdaigle lâcha la main de son cavalier du moment qui regardait des pieds comme si il avait une brillante idée. Avant qu'il n'est pu dire quoique ce soit, elle changea de tenue, baguette en main, sa robe longue et interminable se transformant en une robe courte d'un rose parme qui révélait un des ses atouts féminin les plus précieux : ses jambes longues.
« Maintenant que je suis plus à l'aise... tu as une idée brillante je suppose ? »murmura-t-elle afin que lui seul entende, tout en rangeant sa baguette dans une poche quasi-invisible de sa robe.
De loin, elle vu son nouvel ami depuis la rentrée : Ewan Forks, elle le salua de la main, un énorme sourire sur le visage, avant de prendre un air plus sérieux, afin d'écouter l'idée fabuleuse de son cavalier d'une danse.

◮ Grand Bal : 1975 ◮
Feat. Poudlard



Dragées:
 
Tenue de Nia:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 205
| AVATARS / CRÉDITS : ϟ Finn Harries
| SANG : ϟ Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un corps en proie aux flammes
| PATRONUS : Un phoque
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: ◮ GRAND BAL — soirée pour la nouvelle année 1975 Lun 13 Fév - 11:59

Le Grand Bal



Être excité à l’idée du Bal de la nouvelle année ? Pour sûr que tu l’étais ! Au moment-même où tu avais lu l’affiche sur le panneau de la salle commune, tu t’étais imaginé dans un costume (où tu allais le trouver, tu n’en avais aucune idée mais qu’importe pour le moment), une belle fille au bras (là aussi, la même question se posait …) et, finalement, rien ne s’était passé comme prévu.
Certes, ton costume t’allait à merveille, un beau cadeau de Noël fait à toi et à Finn de la part de vos parents, mais alors que la rentrée approchait et avec elle, le Bal, tu n’avais toujours pas trouvé de cavalière. En vérité, pris par tes révisions pour les BUSEs et par ta récente sélection dans l’équipe de Quidditch, tu n’avais pas trouvé le temps de te poser vraiment la question. Il y aurait peut-être bien eu Gardenia mais vous ne vous connaissiez pas vraiment, et elle devait déjà avoir un cavalier. Astrid ? Tu n’aimais pas parler mal des gens mais elle avait demandé à cet idiot de Maximus Brankovitch alors …

La situation devenait critique et alors que tout le monde s’était certainement trouvé quelqu’un pour aller au Bal (Finn y compris, mais ce n’était pas étonnant …) tu restais désespérément seul et craignais de devoir y aller avec le troll de Poudlard, cette fille qui, savez bien, personne ne voulait sortir. Ou de ne pas y aller du tout.

Alors que tout le monde était en train de se préparer et que la Salle Commune fourmillait et bourdonnait, toi, tu restais allongé sur ton lit, à peser le pour et le contre. Si tes parents apprenaient que tu n’y étais pas allé, ils allaient criser. Ce costume leur avait certainement coûté un bras. Deux en comptant celui de Finn … Et en parlant de Finn, tu t’imaginais déjà son regard à moitié consterné, à moitié empli de pitié, qui ne voulait dire qu’une chose : "Sérieux ?!", lorsqu’il apprendrait que tu ne viendrais pas. Et que diraient tes potes ?
Tu te levas alors en soupirant longuement. Finalement, mieux valait y aller seul que mal accompagné, n’est-ce pas ? En quatrième vitesse, tu t’habillas, ajustant ta cravate à l’aide de ta baguette. Tu jetas un coup d’œil furtif dans le miroir et tu jugeas plus que pas mal. Bêtement, tu souris à ton reflet en te disant que, tout compte fait, c’était tout de même dommage de ne pas s’être trouvé de cavalière. Puis tu partis, sans trop te presser, en direction de la Grande Salle.

La fête battait déjà son plein. En passant le pas de la grande porte, tu pus apercevoir un groupe de Gryffondors qui, bien évidemment, préféraient discuter plutôt que de danser. Quelques couples occupaient le centre de salle mais la valse était finie.
Et là, tu la vis. Te saluer avec un geste de la main et un immense. Pendant un instant, tu restas figé. Sérieux, Ewan ! Tu aurais vraiment dû lui demander. Qu’elle était belle, par Merlin ! Lentement, tu lui répondais par un petit signe de la main et un sourire pas forcé mais gêné.

Tu t’avanças alors, ne remarquant Alex que lorsqu’il passa à côté de toi. Était-ce son cavalier ? Qu’importe ! Il s’en allait, te laissant seul avec elle. Gêné, maladroit, tu lui adressas un nouveau petit sourire tout en disant :
- S-salut Nia. Tu vas bien ? commenças-tu sur le ton de la conversation. Bien futile pour ce genre d’occasions. Tu es … très belle et tu … Il, Alex … bafouillas-tu en te retournant vers l’entrée. Il part ? Loin de toi l’idée qu’elle puisse l’avoir vexé. De toute façon, tu n’avais pas remarqué que la piste de danse était recouverte d’une fine couche de glace qui empêchait quiconque de s’y aventurer sans risquer une humiliation en public. Alors, ne changeant pas, toujours aussi tête en l’air, tu lui demandas naïvement. Tu veux danser ? La belle allait bien rire.

© GASMASK


Citation :

Tenue d'Ewan:
 


  • Faire un post de plus de 500 mots - 2 dragées
  • Participer à un sujet commun - 2 dragées



Dernière édition par Ewan D. Forks le Mer 22 Fév - 15:16, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



CAPITAINE GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

CAPITAINE GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 257
| AVATARS / CRÉDITS : Hayley Williams
| SANG : Née Moldue


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Obscurité totale
| PATRONUS : Panthère
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: ◮ GRAND BAL — soirée pour la nouvelle année 1975 Mer 15 Fév - 11:35

Le bal commençait plutôt bien pour moi, à peine arriver et déjà sur la piste de danse, sans même avoir pris le temps de s’installer à une table. C’était avec un grand sourire que Nia avait accepté de finir la danse avec moi, d’ailleurs heureusement pour elle qu’il ne fallait que la finir, parce que sinon je n’étais pas sûre que ses pieds aient tenu jusque là. N’étant pas une grande danseuse, je dirais même pas du tout. Je connaissais les déhanché endiablé du bon vieux rock, mais alors les danse de salon pas du tout. J’étais une paysanne, on apprenait pas ça chez nous, en même temps on en avait pas besoin. Et pis rien de valait le rock’n’roll et le punk, le reste on s’en fichait bien, enfin de mon point de vue de tout cas. Mais bon le je devais bien avouer que avoir juste quelques notions de danse ça m’aurait bien aider à épargner les pieds de ma meilleure amie. On essayait de garder u minimum de sérieux mais c’était compliqué, surtout quand on voyait les autres couples autour de nous, très sérieux et s’appliquant pour danser, alors que nous c’était du grand n’importe quoi. Au moins on passait une bonne soirée toutes les deux.

Alors que la chanson prit fin et qu’on s’appretait à aller s’asseoir, une scène se passa en plein milieu de la piste de danse. Déjà que beaucoup de regard étaient tourné vers Wilkes qui roulait des pelles Crook, mais alors là toute l’assemblé les regardait après que Mulciber lui ai mis une bonne giffle pour le faire revenir à la raison. J’essayais de retenir mon rire en voyant la tête que faisait Wilkes après s’être rendu compte de la situation dans laquelle il s’était mis. A mourir de rire. Je n’avais même pas eu besoin de les humilier, ils le faisaient très bien eux même.  Me tournant vers Nia, je lui indiqua que j’allais cherché à boire et que je la retrouvais à la table. Même si je ne savais pas quelle table elle avait prise, avec ses cheveux je ne pourrais pas la louper.

Me frayant un chemin jusqu’au bar, je pus apercevoir du coin de l’oeil un Avery tout seul et visiblement assez énervé. Un grand sourire apparut sur mon visage.Visiblement il passait un mauvaise soirée, et j’espérais bien que ça n’allait pas être fini. Je comptais bien l’embêter un peu plus. De toute façon il ne tenterais rien avec tous ce monde autour et les professeurs en plus. Tous ce qu’il pourrait faire c’est me hurlé dessus et m’insulter, sauf que avec moi ça ne servait à rien de faire ça.

« Ba alors Avery, on arrive plus à contrôler ces petits toutous ? Je suis déçue de voir que vous n’avez plus besoin de moi pour être humilier, apparemment vous vous débrouillez très bien sans moi. »

Sans chercher plus, je continua mon chemin vers le bar le laissant ronchonner et sûrement m’insulter sur mon sang. Il fallait qu’il change un peu son répertoire parce que ça tournait un peu en rond ses reproches. Enfin devant  la table où se trouvait les verres, je pris deux verres un peu au pif. Il y avait beaucoup de monde et ce n’était pas simple. Surtout que tout le monde poussait pour réussir à avoir un verre. Mes deux verres bien en mains, je fis demi tour pour m’éloigner le plus rapidement possible de cette foule qui risquait de renverser mes précieux verres. J’aperçus rapidement la Serdaigle que je cherchais, en compagnie de … Xander. Cette soirée s’annonçait de mieux en mieux. J’allais pouvoir le titiller un peu, j’adorais ça. M’approchant d’eux, je remarqua alors une autre personne avec Nia, personne que je ne connaissais pas.

« Tiens Nia, j’ai pris un verre pour toi mais je sais pas ce que c’est, j’ai pris les premiers que j’ai vu »

Tout en lui tendant un des deux verres, je me tourna vers le nouveau venu, toujours mon grand sourire sur le visage, sans même remarquer sa gène.

« Salut, je suis la meilleure amie de Nia, enchanté »


Dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 442
| AVATARS / CRÉDITS : Freya Mavor by fassylover
| SANG : Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Slenderman
| PATRONUS : Un canard
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: ◮ GRAND BAL — soirée pour la nouvelle année 1975 Dim 19 Fév - 23:31

Tout ce que Marlene avait à se mettre sous la dent c’était du popcorn depuis que son cavalier l’avait abandonnée sans doute pour aller aider une autre demoiselle pas si en détresse que ça, mais bon, Alexandre aimait bien se la jouer chevaleresque apparemment. « Mon cavalier ? ». Quand Sirius lui rappela son absence, Marlene se mit sur la pointe des pieds pour le trouver en train de danser avec une Gardenia moins bleue mais toute aussi splendide que d’habitude. « Je suis venue avec Alexandre mais je le laisse danser avec d’autres filles ... » lâcha-t-elle finalement dans un mensonge, ses talons retrouvant le sol, et ses lèvres leur sourire. « Façon couple moderne quoi ! ». Et elle haussa les épaules avant de gober son dernier popcorn aussi simplement qu’elle espérait faire gober son histoire. Alexandre n’était pour elle qu’un copain et Marlene se fichait assez qu’il danse avec d’autres filles. Cependant, l’Écossaise avait aussi une fierté mal placée et jamais elle n’aurait admis que le Serpentard ait pu la lâcher pour une autre sans qu’elle ait avalisé cette décision. Elle n’était décidément vraiment pas très douée avec les garçons …

Elle sentit soudainement le sol fraîchir sous ses pieds. « Ah mais c’est glacé ! » se plaignit-elle au moment où un troupeau d’élèves se ramassait sur la piste de danse … pas son cavalier malheureusement, ça lui aurait fait les pieds tiens. Elle n’avait toujours pas remis ses chaussures à talons aux siens depuis qu’elle les avait abandonnés sous une table. Elle leva son pied en arrière et le triste coup d’œil qu’elle jeta à ses collants filés la dissuada d'oser poursuivre son exploration plus loin sous la plante. « Ohlalala, cette catastrophe ! » dit-elle au sujet de ses collants - et non de l'hécatombe de danseurs qui se relevaient tranquillement un peu plus loin - déjà plus de cavalier, des collants filés, et la soirée ne faisait que commencer !


Dernière édition par Marlene McKinnon le Lun 6 Mar - 8:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 658
| AVATARS / CRÉDITS : Dylan O'Brien (by Nini ♥)
| SANG : Faites genre qu'il est pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une foule sans visage, l'inconnu
| PATRONUS : Le coyote
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: ◮ GRAND BAL — soirée pour la nouvelle année 1975 Lun 20 Fév - 0:50

Alexandre fut tellement rassuré lorsque Gardenia accepta sa demande en mettant sa main dans la sienne. Il n'y croyait pas. Il ne put s'empêcher d'interroger la serdaigle du regard. Quand il s'était assuré que la réponse était bien oui, il l'entraîna sur la piste de danse. Celle ci avait été gelée par une Némésis contrariée. Mais ça n'empêchait pas Alexandre de s'y aventurer en passant à côté de tout les gens tombés au sol. La glace, c'était son élément. Il n'allait pas être évident de danser sur la glace, n'empêche. Il chercha rapidement un moyens et il eut une brillante idée en voyant ses pieds. Il pouvait aller chercher ses patins à la glace dans son dortoir ! En relevant la tête vers Gardenia, il s'était rendu compte qu'elle avait raccourcis sa robe. Honnêtement, il la préférait comme cela. La jeune fille avait de si belles jambes. Son regard était resté bloqué sur elles à peine une seconde quand Nia lui demanda s'il avait une "idée brillante".

« Je crois en avoir une assez bonne, oui... » répondit-il apparemment mal à l'aise. « Tu peux juste m'attendre là deux minutes ? »

De toute façon, Forks venait vers eux. Il lança un « Je reviens ! » avant de partir en veillant à ne pas tomber, passant à côté du poufsouffle sans y faire attention. Au moins, il n'avait pas la culpabilité de laisser la serdaigle en plan toute seule. Il passa à côté de Marlène avait le gang de Gryffondore et lui adressa un sourire gentil avant de sortir de la salle de bal pour se rendre à la salle commune de Serpentard puis à son dortoir où il se mit à chercher ses patins à glace. En cherchant, il se disait qu'une fois qu'il avait dansé avec Nia, il s'occuperait un peu plus de sa cavalière. Il avait envie de passer du temps avec elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 348
| AVATARS / CRÉDITS : Kirsten Zellers (c) Moi-même
| SANG : Sang-Pur, mais quelle importance ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une Mante Religieuse géante
| PATRONUS : Un ourson polaire puis un occamy après la mort de sa mère
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: ◮ GRAND BAL — soirée pour la nouvelle année 1975 Mer 22 Fév - 2:49


Honnêtement, elle était choquée. Est-ce qu'elle avait bien vu ? Peut-être pas. Alexandre Oliver Rozen venait de loucher copieusement sur ses jambes, quelques secondes seulement, certes, mais tout de même. La Serdaigle ne laissa pourtant rien paraître, après tout c'était plus tôt glorifiant et ..."gentil" ? Au moins, elle avait un beau corps et ne se gênait certainement pas pour en profiter. Elle remarqua d'ailleurs qu'il n'était pas le seul puisque plusieurs de ses messieurs louchaient sur ses gambettes. Rozen avait l'air plutôt mal à l'aise en avançant qu'il avait une idée, mais elle lui faisait tout de même confiance. Il savait d'adapter à une situation ce qu'il montra puisqu'il parti en courant, assuré et content, lui promettant de revenir.
« Je t'attends ! »lui dit-elle assez fort pour qu'il l'entende alors qu'un énième cadavre venait de s'échouer sur la glace.
Après tout elle n'allait pas rester seule à l'attendre trop longtemps, puisqu'Ewan se dirigeait vers elle. Elle bloqua quelques instants qui lui parurent des minutes, finalement elle comprenait Alex et la réaction qu'il avait eu sur ses jambes. Il approchait d'elle, dans son beau costume gris, si elle avait pu, elle était certaine qu'elle aurait bavé, mais elle se reprit rapidement, lui souriant lorsqu'il arriva, gêné. Décidément, elle se demandait comment elle avait fait pour ne pas remarquer qu'il était aussi mignon avant. La belle ne pu s'empêcher de rougir violemment suite au compliment qu'il venait de lui faire, Moran le lui avait dit, mais ce n'était pas pareil.
« S-salut Ewan ! Je vais super bien et toi ? » dit-elle gênée par la situation. « M-erci du compliment ! Tu es... vraiment très beau ce soir ! »
Ce n'était vraiment pas dans ses habitudes d'être aussi mal à l'aise avec quelqu'un, qu'est-ce qui lui arrivait bon sang ! Ce sentiment redoubla d'autant plus lorsqu'il lui parla de Rozen, comme si elle ne voulait pas qu'il se méprenne : elle se justifia, lui expliquant que son cavalier l'avait lâché et qu'Alexandre lui devait une danse, mais devait partir régler quelque chose avant. Et puis là, l'air de rien, le Poufsouffle lui demanda si elle voulait bien danser, elle allait répondre oui. Sans hésiter. Pourquoi ? Elle n'en savait foutrement rien. Mais avant même qu'elle n'aie pu dire quoi que ce soit : sa meilleure amie avait débarqué deux verrew à la main, honnêtement la jeune bleue la soupçonnait de vouloir connaître l'identité de la personne l'accompagnant.
« Angie ! Hum... Merci, je verrais bien ! » Elle trempa ses lèvres délicatement dans son verre pour en connaître le contenu avant d'en proposer à son ami. « On dirait que quelqu'un s'est amusé à changer le contenu des verres ! C'est du Whisky Pur-Feu ! Tu en veux Ewan ? » dit-elle souriante comme un gardon.
Jusqu'à ce qu'elle se rende compte de son erreur, ne laissant rien paraître de son désarroi. Si Angie ne comprenait pas qu'il y avait quelque chose, elle serait sauvée, mais dans le cas contraire : elle serait foutue. Complètement.
« Pardon j'oubliais ! » Elle fit les présentations.« Angie, je te présente... Ewan Forks, il est à Poufsouffle et il compte parmi les rares personnes que je considère comme m'étant proche ! » dit-elle en souriant de toute ses dents, la rousse n'avait pas besoin de savoir comment ils s'étaient rencontrés, cela pouvait rester secret, ce qu'elle fit comprendre à Ewan, discrètement, en lui lançant un regard complice. « Ewan, je te présente ma plus fidèle compagne et ma meilleure amie depuis bien trop d'années : Angie Blackwood, tu peux l'appeler Destrier, ça marche aussi ! » dit-elle en rigolant, la gêne s'étant quelque peu envolée.
Ils discutèrent encore quelques instants le temps de terminer les présentations, et Angie parti, les laissant tout les deux. La gêne revînt aussi tôt. Mais la bleue se risqua à répondre au jeune homme concernant la danse, après tout personne n'a jamais dit qu'on ne pouvait pas danser ailleurs que sur la piste, si ?
« Je... » dit-elle hésitante et rouge comme une tomate. « Et bien... On peut danser à côté de la piste si t-tu veux ? » dit-elle en lui montrant l'état de la piste. « Mais, c'est oui... » murmura-t-elle en lui tendant la main, la musique allait commencer.

◮ Grand Bal : 1975 ◮
Feat. Poudlard



Dragées:
 
Tenue de Nia:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 205
| AVATARS / CRÉDITS : ϟ Finn Harries
| SANG : ϟ Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un corps en proie aux flammes
| PATRONUS : Un phoque
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: ◮ GRAND BAL — soirée pour la nouvelle année 1975 Mer 22 Fév - 15:17

Le Grand Bal



Vous étiez vraiment beaux à voir, aussi gênés l’un que l’autre. Heureusement que l’heure était à la fête (ou à la grosse colère pour ceux qui se rétamaient sur le sol gelé), au moins, personne ne viendrait vous railler et se moquer de vous et de vos petits airs gênés. Les signes ne trompaient pas vous étiez bien les seuls à ne pas vous en rendre compte.

- M-erci du compliment ! Tu es... vraiment très beau ce soir ! A ce compliment, tu ne pus t’empêcher de sourire à pleines dents. C’est vrai que tu te trouvais toi aussi très beau, peut-être même plus que ne l’était Finn et ses petites lunettes rondes. Pour une fois qu’on s’intéressait plus à toi qu’à lui, malgré ton costume tout à fait classique … Mais était-ce uniquement parce que, justement, ça changeait du quotidien ? Finn était, outre l’uniforme de l’école, toujours très bien habillé alors que toi, tu prenais souvent ce qui te passait sous la main. C’était peut-être pour cela que la belle bleue te trouvait resplendissant : parce que ça tranchait avec l’Ewan de tous les jours.

Alors qu’elle t’expliquait ce qu’Alexandre tramait, tu ne pus t’empêcher de la regarder. Pas de façon obscène ou vexante, juste de la regarder, les admirer, elle et sa magnifique robe. Tu te dis qu’elle devait danser admirablement bien, que sa robe devait virevolter avec grâce et que tu devais voir. Alors tu lui avais proposé de l’accompagner. Avant de te rendre compte que tu dansais comme un manche à balai. Mais c’était trop tard maintenant. Les mots étaient dits.

Heureusement pour toi, une personne vint s’immiscer dans votre conversation. Les cheveux aussi colorés que ceux de Gardenia mais bien plus flamboyants, la jeune fille lui avait apporté un verre. Tu ne la connaissais mais te doutais qu’elle devait être très proche de Nia, qui trempa ses lèvres dans le verre qu’elle venait d’accepter.
- On dirait que quelqu'un s'est amusé à changer le contenu des verres ! C'est du Whisky Pur-Feu ! Tu en veux Ewan ?
Tu restais perdu un instant. Juste avant, alors que Nia discutait avec sa copine, tu avais déconnecté, préférant rester en retrait, ne sachant au juste si tu devais te présenter à cette jeune fille qui, pour le moment, n’avait pas l’air de t’avoir remarqué.
- Heu … oui, pourquoi pas ! répondis-tu et Gardenia te tendit son verre. Comme elle juste avant, tu pris une gorgée. Avant d’avoir soudainement très chaud. Sa mère la veracrasse, c’était fort ! Tu avais déjà goûté une fois au whisky pur-feu mais ne te souvenais pas qu’il méritait à ce point son appellation.

Et ce fut bien sûr au plus mauvais moment que l’inconnue, suivie de Gardenia, décida de se présenter.
- Salut, je suis la meilleure amie de Nia, enchantée ! Ça expliquait beaucoup de choses mais, sur le coup, tu n’en t’en préoccupas pas vraiment, essayant plutôt de faire bonne figure alors que tu avais la gorge en feu.
- Il compte parmi les rares personnes que je considère comme m'étant proche ! ajouta Nia. Tu sentis le rouge te monter aux joues mais cette fois, ça n’avait rien à voir avec le whisky … C’était très gentil de la part de Nia et tu te sentis très touché. Ewan, je te présente ma plus fidèle compagne et ma meilleure amie depuis bien trop d'années : Angie Blackwood, tu peux l'appeler Destrier, ça marche aussi ! Tu ris franchement. Cette petite blague te permit de te détendre et de retrouver des couleurs un peu plus normales -ou de légitimer ton virement soudain de teintes…-.
- Enchanté, répondis-tu avec ce grand sourire qui te caractérisait si bien. Mais je vais me contenter d’Angie, je pense !
Angie vous tint encore en haleine quelques minutes, finissant en bonne et due forme les présentations puis s’en alla, peut-être pour se chercher un autre verre, vous laissant seuls tous les deux.

Alex, quant à lui, ne semblait pas pressé de revenir. Vous étiez alors vraiment seuls. Plus rien autour ne semblait compter. Et pourtant, un silence gênant venait de s’abattre sur vos têtes. Tu ne savais pas quoi dire, Nia non plus, apparemment.
Et pourtant, elle se lança.
- Je... Et bien... On peut danser à côté de la piste si t-tu veux ? Mais, c'est oui... Tu avais complètement oublié la danse ! Par Merlin, tu étais vraiment un botruc ! Tu sentis la gêne et l’appréhension te nouer le ventre, tandis qu’une chaleur inexplicable envahissait à nouveau l’intégralité de ton corps.
- T-tu … D’accord, bredouillas-tu. C’était tout ce que tu avais trouvé à dire et, t’armant d’une volonté surhumaine, tu lui présentas ta main que tu espérais comme redoutais qu’elle s’en saisisse. Il ne restait plus qu’à prier pour que tu ne lui marche pas sur les pieds …


© GASMASK


Citation :



  • Faire un post de plus de 500 mots - 2 dragées
  • Faire un post dans lequel le prénom de votre personnage n'apparait pas - 2 dragées

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 658
| AVATARS / CRÉDITS : Dylan O'Brien (by Nini ♥)
| SANG : Faites genre qu'il est pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une foule sans visage, l'inconnu
| PATRONUS : Le coyote
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: ◮ GRAND BAL — soirée pour la nouvelle année 1975 Jeu 23 Fév - 3:27

Une fois qu'il eut trouvé ses patins à glace dans son dortoir, il les rangea dans son sac en bandoulière qui avait subi un sortilège d'extension, sinon il n'aurait clairement pas pu y introduire des chaussures aussi volumineuses. Il ne ressentait pas le besoin de se presser plus que cela: Gardenia avait trouvé de la compagnie. Pour l'instant, la soirée se passait relativement bien pour Alexandre. Il avait dansé avec Marlene. La Serdaigle avait accepté son invitation. Il supposait avoir évité le pire avec Avery. Pour une fois que tout se passait à peu près bien pour le Serpentard !
Ce dernier remonta jusqu'au rez-de-chaussé, son sac sur l'épaule. Certaines personnes traînaient dans le couloir en faisant la tête. Ils avaient sûrement dû glisser sur la glace. Qu'est-ce qu'il aurait donné pour voir Potter ou Powell glisser lamentablement sur la surface gelée du sol ! Ils auraient l'air encore plus stupide ! Alexandre longea le mur pour éviter de glisser sur la piste et alla se poser à la table où Marlène se prélassait plus tôt, pieds nus. Elle n'avait vraiment aucune gêne, cette fille ! Il s'était souvent demander au cours de la soirée pourquoi il avait accepté son invitation.
Il retira ses chaussures en daim, se retrouvant en chaussettes. Certaines personnes le regardaient intriguées. N'aimant pas sentir ces regards sur lui, il leva la tête pour leur lancer un regard hautain et méprisant avant de retourner à son ouvrage. Il enfila ses patins et lassa ses lacets en s'assurant qu'ils soient bien serrés. Il chercha du regard Gardenia qu'il vit toujours en compagnie de Forks. Ce n'était pas grave, c'était l'occasion pour lui de tester la glace. Il fit plusieurs tours de piste en s'assurant de ne pas charcuter les pauvres gens tombés au sol. De loin, il aperçut Angie Blackwood. Cette fille avait perdu tout intérêt aux yeux d'Alexandre. Elle ne savait que faire le pitre ! En plus, c'était une née-moldue, pour rester poli.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar



CAPITAINE GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

CAPITAINE GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 257
| AVATARS / CRÉDITS : Hayley Williams
| SANG : Née Moldue


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Obscurité totale
| PATRONUS : Panthère
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: ◮ GRAND BAL — soirée pour la nouvelle année 1975 Dim 26 Fév - 6:17

Gardenia avait été abandonné par Xander, mais une autre personne l’avait rejoint. Décidément, ma meilleure amie était très demandée. Ne connaissant pas l’identité de la personne, ni la relation qu’elle avait avec Nia, je décidais de m’incruster, prétextant lui avoir pris un verre. Bon je lui avais réellement prit un verre sans même lui demander, mais je lui devais bien ça après lui avoir écrasé les pieds un bon nombre de fois. Arrivé près d’elle, je lui tendis un verre avant de me tourner vers la personne avec elle. Un garçon que je ne me rappelais pas avoir croisé un jour. Du moins sa tête ne me disait rien du tout. Bon en même temps on est beaucoup dans ce château et on ne peut pas connaître tout le monde. Nia me fit alors remarqué que le verre contenait du Whishy Pur Feu.

« Ah ba pour une fois ce n’est pas moi. J’ai fini ma dernière bouteille à une soirée Gryffondor . »

Ah ba oui, les années précédentes j’avais fait partie des personnes qui s’étaient amusé à changer quelque truc dans le buffet du bal. En même temps quand on est une habitué des balades nocturnes qui se finissent très souvent aux cuisines parce qu’on a faim, il n’est pas bien difficile de s’incruster là-bas pendant la préparation du buffet.

Me tournant alors vers l’inconnu je me présentais brièvement avant que Nia ne fasse bien les choses. D’ailleurs elle semblait un peu perturbée. J’avais également l’impression d’avoir interrompu quelque chose. Il allait falloir que l’on est une petite discussion elle et moi après le bal. Pour l’instant je me reconcentrais vers Ewan. Ewan Forks. Le nom ne me disait absolument rien, je n’avais même jamais entendu ma meilleure amie en parler. Puis elle me présenta à son ami. Je fis une petite révérence lorsqu’elle eut fini. Vraiment, j’étais incapable de rester en place plus de deux minutes.

« Ravie de te rencontrer Ewan »

J’étais curieuse de savoir qui était ce jeune homme, mais ce soir n’était pas le bon moment. J’allais devoir mener mon enquête dans les prochains jours. Mais bon déjà si Nia disait qu’il comptait parmi les rares personnes proche d’elle, c’est que ça devait être un bon garçon.

« Et oui, je suis le fidèle destrier de Gardenia Ollivander. Ce qui est assez drôle quand on sait que mes parents possèdent un élevage de chevaux »

Je fis un clin d’œil à Nia, avant de décider de partir et de les laisser tous les deux. Je ne voulais pas dérangé, et encore moins m’imposer.

« Je vous laisse, on m’appelle à une table. Au plaisir de faire plus ample connaissance Ewan. »

Bien sûr personne ne m’appelais, mais il fallait bien que je trouve une excuse pour m’éclipser sans trop les mettre mal à l’aise. Me posant à une table vide, je finis tranquillement mon verre, avant de commencer à me diriger vers la sortie. Après tout je n’avais pas de cavalier, je pouvais bien faire ce que je voulais. J’avais d’ailleurs prévu le coup, puisque dans mon sac se trouvait ma paire de patin. Sachant que je ne resterais pas bien longtemps,  j’étais parti avec afin de pouvoir aller patiner sur le lac geler. Alors que je me levais, j’aperçus Xander qui glissait sur la couche de glace qui avait été rajouté sur la piste de glace. Cela me fit doucement sourire, me rappelant l’époque où nous patinions ensemble sur le lac gelé. Mais depuis cette douce époque beaucoup de chose avait changé. Je préférais en pas y penser, car au fond cela faisait mal d’avoir perdu un ami tel que lui, surtout à cause de quelqu’un comme Avery. D’humeur joueuse, je décidais de chaussé également mes patins, et en moins de deux j’étais sur la glace. Un grand sourire fixer sur mon visage, je m’approchais de Rozen. Arrivé près de lui, je lui attrapa une de ses mains sans même lui demander son avis

« Dansons Xander ! »

Un petit rire s’échappa de ma bouche, tandis que je l’entrainais avec moi. Ce qui était bien avec la glace c’est que même si il ne voulait pas, il ne pouvait rien faire pour ne pas glisser en me suivant. Il n’allait pas être content du tout, mais rien à faire, j’avais envie de m’amuser ce soir.

Dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 348
| AVATARS / CRÉDITS : Kirsten Zellers (c) Moi-même
| SANG : Sang-Pur, mais quelle importance ?


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une Mante Religieuse géante
| PATRONUS : Un ourson polaire puis un occamy après la mort de sa mère
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: ◮ GRAND BAL — soirée pour la nouvelle année 1975 Dim 26 Fév - 18:19


Elle était heureuse que sa meilleure amie s'entende avec Ewan, elle ne savait pas pourquoi, mais elle en était heureuse. Elle se souvenait des années précédentes, Angie s'était à chaque fois amusée à remplacer quelques saladiers, elle fut surprise d'entendre que cette année, ce n'était pas le cas, d'autres devaient s'en donner à coeur joie, comme à chaque fois certain devaient vendre quelques bouteilles dans les couloirs. Elle lui répondit en rigolant qu'elle allait finir par faire couler son business.

Elle rigola à la réaction de son amie face à son nouveau surnom, c'était vrai que c'était plutôt comique, en fait elle avait fait exprès, mais elle le l'avouerai jamais, nada, niet : jamais. Lorsque Ewan se mit à sourire, elle sourit aussi, elle ne pouvait pas s'en empêcher, elle aiamit beaucoup le voir sourire, vraiment. Mais ce fut une erreur de sa part puisque la Gryffondor lui fit un clin d'oeil avant de prétexter que son devoir de destrier l'appelait ailleurs. Elle était fichue, elle sentait déjà l'interrogatoire venir à plein nez. Mais elle ne resta pas bien longtemps à y penser puisqu'elle était partie, les laissant seuls tout les deux. Alexandre semblant perdu dans les couloirs, elle se jeta timidement à l'eau rappelant leur conversation précédemment interrompue par son fidèle destrier.
« T-tu … D’accord. » bredouilla-t-il en lui tendant la main.
Lorsqu'il lui avait tendu la main, son cœur avait accéléré, elle avait eu l'impression qu'un train à vapeur circulait dans sa tête, mais elle fit abstraction de ce qu'elle ressentait et lui fit un énorme sourire. Elle posa sa main délicatement dans sienne, elle aimait étrangement ce contact doux et chaud à la fois, elle l’entraîna dans un coin de la salle où il y avait assez d'espace pour danser et non verglacé. Lorsque la musique s’éleva, elle passa sa deuxième main sur son épaule, il était vraiment proche, très proche. Elle lui chuchota quelques mots pour le rassurer, elle voyait dans ses yeux clairs une certaine gêne.
« Laisse-toi guider par la musique... » lui chuchota-t-elle en commençant à danser. « Je suis là. D'accord ? » lui dit-elle souriante et se voulant rassurante.

Et ils commencèrent à danser, comme jamais elle n'avait dansé, elle était heureuse.

◮ Grand Bal : 1975 ◮
Feat. Poudlard



Dragées:
 
Tenue de Nia:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 658
| AVATARS / CRÉDITS : Dylan O'Brien (by Nini ♥)
| SANG : Faites genre qu'il est pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une foule sans visage, l'inconnu
| PATRONUS : Le coyote
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: ◮ GRAND BAL — soirée pour la nouvelle année 1975 Lun 27 Fév - 12:45

Ce fut avec stupeur qu'Alexandre vit Angie se rapprocher dangereusement de lui, ce qui le faisait reculer au fur et à mesure qu'elle avançait. Mais ne voyant pas ce qu'il y avait derrière lui, le Serpentard n'était pas libre de ses mouvements. Donc la Gryffondor eut vite fait d'arriver à son niveau et de le prendre par la main. Alors qu'il lui faisait de grands non de la tête, elle n'eut que faire de son avis.

« Dansons Xander ! »

Elle l'entraîna alors en riant pour danser avec elle. Alexandre n'avait pas d'autre choix que de la suivre. Ce n'était même pas un choix, mais une contrainte liée au caractère glissant de la glace. Le regard froid, il se débattait pour qu'Angie lui lâche la main. « Lâche moi ! J'ai pas envie de danser avec toi ! » crachait-il avec mépris. Cela avait le mérite d'être clair. Il se souvenait encore quand ils patinaient ensemble sur le lac gelé de Poudlard. Mais cela ne lui donnait pas le droit de le prendre comme ça et de l'entraîner ! Elle n'était plus son amie ! Il fallait qu'elle réalise !
A force de se débattre, Alexandre manqua de tomber: il avait perdu son équilibre. Fort heureusement, il s'était rattrapé sur le bras de la Gryffondor qui riait toujours, ce qui fit grogner le Serpentard. Ce dernier, ne voulant pas faire parti de tout ces cadavres vivant au sol se dit que ce n'était même plus la peine de se débattre.

« Je te déteste Blackwood. » capitula-t-il.

Il ne le pensait presque pas. Il n'avait rien contre elle, sauf qu'il avait décidé de couper les ponts avec. Il n'assumait plus vraiment d'être vu avec elle. Elle n'était pas très appréciée au sein des Serpentards. Il ne voulait pas que cela lui porte préjudice. Il avait l'impression qu'il n'avait pas que des amis dans cette maison. Ce n'était même pas une impression, mais la réalité. Ce fut à contre coeur qu'il amena Angie plus près de lui pour la faire danser. Déjà qu'il voulait bien danser avec elle, il ne fallait pas en plus que ce soit elle qui mène la danse. Il ne voulait pas être totalement soumis à une née-moldue. Bien trop fier pour cela. On ne pouvait pas faire plus à l'aise qu'Alexandre sur la glace. Cependant, il était assez tendu, assez rigide contrairement à précédemment où il était souple et léger. Bien qu'à côté de certaines personnes , même en étant rigide il avait l'allure d'un papillon. L'idée de danser avec la Gryffondor semblait le mettre dans un état de malaise.
Il gardait toujours un oeil sur Marlène et Gardenia qui était entrain de danser avec Forks, il voulait perdre aucune des deux du regard. Il n'avait pas franchement envie de se mettre à les chercher on ne savait où. Il évitait certains regards inquisiteurs.

Dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar



POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 188
| AVATARS / CRÉDITS : Kiernan Shipka (MarieLutiine)
| SANG : Mêlé.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa baguette cassée.
| PATRONUS : Une pie.
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: ◮ GRAND BAL — soirée pour la nouvelle année 1975 Mar 28 Fév - 21:44

Le rêve de Glinda fut réduit en cendres en moins de temps qu'il ne faut pour dire Quidditch. Alors que Wilkes était tout à elle, concentré uniquement sur elle, une bousculade et une gifle les sépara, Joseph sembla reprendre conscience de son environnement et surtout de qui était sa cavalière. Le regard qu'il posa sur elle lui fit lever les sourcils, d'abord de surprise, puis de déception avant de se transformer enfin en résignation. Le filtre ne faisait visiblement plus effet, sinon Joseph aurait sûrement envoyé balader son pote plutôt que d'envoyer balader sa cavalière. Elle s'attendait à subir ses foudres aussitôt mais il préféra partir aussitôt, laissant planter Glinda au milieu de la piste de danse.
Celle-ci ne se démonta pas pour autant, elle jeta un regard circulaire sur les regards qui s'étaient posés sur elle, se drapa dans sa fierté et se dirigea vers le buffet pour se servir une boisson. Elle ne se sentait pas du tout honteuse de ce qui lui était arrivée, au contraire elle était plutôt fière que son plan ait si bien marché.
Certes elle s'attendait pas à ce qu'il s'arrête si vite mais elle avait embrassé Joseph Wilkes et ça n'avait pas de prix... même pas le prix que les serpentards de la bande d'Avery lui feraient peut-être payer après cette soirée.

Depuis le buffet, il lui sembla entendre une gryffondor parler à Avery, sans comprendre ses paroles... Pourquoi Wilkes devrait être humilié d'avoir embrassé une fille de Poufsouffle du point de vue de Blackwood, fière petite Gryffondor ? Eux qui se prétendaient si ouverts d'esprit, en fait ils enfermaient les Serpentards dans le rôle des méchants qui devraient être dégoûtés par le fait de sortir avec des Poufsouffles ? Ce qui ne l'empêchait pas d'aller batifoler à son tour avec les serpents juste après...
Exaspérée, Glinda finit son verre, se saisit de deux nouvelles coupes et traversa la salle. Arrivant au niveau d'Angie Blackwood, elle la bouscula et renversa les deux verres sur sa robe.

« Oups ! Pardon, la maladresse poufsouffle, tu sais ce que c'est ! » fit-elle avant de s'éclipser dans la direction où il lui semblait avoir aperçu Dedalus et Ophe.

Rien qu'un sortilège ne pourrait pas enlever mais très satisfaisant pour Glinda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



GRYFFONDOR
Le courage ne se laisse jamais abattre.

GRYFFONDORLe courage ne se laisse jamais abattre.
| HIBOUX POSTÉS : 1000
| AVATARS / CRÉDITS : Miles Heizer (test) /Lydie
| SANG : Pur-Potter !


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : des tombes aux noms de mes amis
| PATRONUS : un cerf majestueux et classe, comme moi
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: ◮ GRAND BAL — soirée pour la nouvelle année 1975 Mar 28 Fév - 22:13

Le bouche en O, les sourcils froncés, James était trop abassourdi par l'insouciance que semblaient mimer autant Sirius qu'Olivia, pour trouver quoi leur répondre. Il ne chercha même pas à voir la tête que pouvait tirer Marlene pour que Sirius lui dise ça et se contenta de hocher la tête de droite à gauche, lentement, le regard empreint de toute la déception qu'il pouvait y mettre.

« Ca n'en restera pas là, Black... » fit-il en commençant à s'éloigner, avant de finalement se raviser pour revenir vers eux. Son sérieux disparut, remplacé par une moue de colère qu'un enfant de huit ans à qui on aurait refusé une glace aurait pu avoir. « Vous pouvez pas sortir ensemble, vous êtes mes meilleurs amis !! »

Boudeur, il s'éloigna pour de bon, rattrapant Madeline en marmonnant des "ils m'énervent, ils m'énervent !" en chemin. En arrivant à sa hauteur, il récupéra un des verres qu'elle tenait, le vida d'un trait pour se calmer et lui offrit un grand sourire.

« Tu veux danser ? »

______________________________
C O R N E D R U E
Le temps suspendit son vol. Il chutait, les bras ouverts de toute leur envergure, le corps détendu et gracieusement arqué : il savait son saut parfait, et la plénitude qu'il ressentit lui donna l'impression d'avoir quitté son propre corps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 122
| AVATARS / CRÉDITS : Valingaï + signature anaëlle (Bazzart)
| SANG : Pur, il paraît.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa mère
| PATRONUS : Un ours polaire
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: ◮ GRAND BAL — soirée pour la nouvelle année 1975 Mer 1 Mar - 1:29

Quand Lindsay Talbott avait demandé à Tsadkiel de l’accompagner au Grand bal de la Nouvelle Année, le jeune Aigle s’était montré pour le moins surpris. Certes, les deux adolescents se connaissaient depuis des années, presque depuis toujours. Lorsque la famille Seligsen-Rosier avait emménagé en Angleterre, la famille de Lindsay avait été l’une de leurs relations les plus étroites. S’appuyant sur les bons rapports qu’entretenaient sa famille avec les Talbott, Phaedra Rosier, sa mère, avait pu renouer facilement avec les circuits mondains – et donc puissants – de Londres, sans avoir recours aux relations politiques de son mari. Ce rapprochement avait mené à un projet d’union des deux familles par le mariage de l’aîné Selgisen, Uriel, et de la si jeune Lindsay, respectivement âgés de treize et six ans, projet avorté à la mort du père Talbott. Les deux familles s’étaient alors éloignées. Jusqu’à aujourd’hui… C’était ce contexte pesant qui avait vu naître l’amitié des deux enfants qu’ils étaient. Tsadkiel avait le même âge que Lindsay, et ils passaient des heures à jouer ensemble lors des interminables heures du thé de leurs mères au manoir Lerouge-Talbott, Phaedra ne se séparant jamais de son Tsadki-chéri. La jeune fille avait toujours été taquine et vive, le petit aigle, lui, était déjà très renfermé. Pourtant, Lindsay était la seule – en dehors d’Uriel – à pouvoir se targuer d’être capable d'arracher un sourire au jeune garçon, qui restait le plus souvent distant et interdit. Tsadkiel avait eu du mal à comprendre ce qui avait pu motiver la proposition de la jeune fille mais c’est bien volontiers qu’il avait accepté.

Accompagné de sa camarade, le Serdaigle descendit les marches qui menaient de l’aile est et la Salle commune au rez-de-chaussée. Il portait une robe de sorcier noire, sobre et élégante, s'ouvrant sur une chemise et un nœud-papillon blancs, ainsi qu’un gilet blanc raffiné de fils argentés aussi fins que ceux d'une toile d’araignée perlée de rosée matinale. Ses cheveux étaient coiffés – ô miracle ! – d’une raie sur le côté, à la mode de l'époque, et tirés de part et d’autre de sa tête si remplie... Épinglée au col de sa robe, luisait une broche d’argent représentant le Narval et la Rose, symboles de l’union Seligsen-Rosier, cadeaux de sa mère qui tenait tant à mettre en valeur la double ascendance de son fils adoré. Les deux adolescents avaient passés tout le début de soirée à se préparer. L’Aigle avait sagement attendu que sa condisciple soit prête avant d’avouer, un peu honteux, qu’il n’avait aucune idée de ce qu’il pourrait porter. Elle avait ri – ce qu’il n’avait pas compris, il n’avait pourtant pas cherché à faire preuve d’humour –, et il avait ouvert, sous ses yeux ébahis, une malle pleine d'habits luxueux que sa mère lui avait envoyée « pour faire bonne impression auprès des bonnes familles ». « Tu auras l’embarras du choix », avait-elle ajouté. Ce n’était pas peu dire. Tsadkiel était si peu conscient des modes et du bon-goût qu’il se trouva désemparé à la réception du cadeau, lui qui avait pour habitude de porter toujours les mêmes associations de vêtements, par sécurité. Lindsay avait joué à l’habilleuse une bonne heure durant, son ami s’était prêté au jeu.

Arrivé dans le Hall, Tsadkiel s’arrêta. Une inquiétude venait de le traverser : il avait le sentiment que le meilleur de la soirée était derrière lui, ce moment intime et complice dans la Salle commune, déjà envolé, et que le bal ne ferait que le ternir. Et puis il commençait à se faire du souci pour Merlin, qu'il avait trouvé plus sage de laisser seul dans le dortoir. En vérité, la perspective d’être entouré d’étudiants euphoriques et bruyants l'angoissait. Pour justifier cet arrêt, il se tourna vers Lindsay et déclara, d’une voix un peu serrée, levant la main vers son cou :

« Mon nœud-papillon. Je crois qu'il se défait. »

Il fixa la jeune fille de ses yeux bleus polaires, alors qu'elle vérifiait, avec une application quasi professionnelle, la qualité du nœud. Il y avait quelque chose dans son visage, quelque chose qui le rendait agréable à regarder... Il ne ferait pas demi-tour, pas maintenant, pas devant elle. C’est alors que la porte de la Grande salle s’ouvrit, laissant sortir Draka, l’air si furieux et sombre qu’il aurait suffit à faire fuir une horde d’Epouvantards sans avoir recours au sortilège de Ridikulus. Elle était d’ailleurs tant absorbée par son propre état qu’elle ne remarqua pas le Serdaigle qui, pourtant, avait tenté d’établir le ‘contact visuel’. La Serpentarde s’engouffra dans les escaliers qui menaient aux cachots.

Les deux Serdaigles firent enfin leur entrée dans la Salle de Bal. La fête battait son plein. Les habituelles tables de repas avaient été enlevées pour faire place à une large piste de danse, un somptueux buffet de zakouskis protéiformes et de boissons multicolores. La piste de danse, couverte d’une épaisse couche de glace, se trouvait jonchée de corps d’élèves étendus comme autant de poissons à l’agonie, gueules ouvertes, sur le pont glissant d’un chalutier.

Dragées:
 
Coiffure:
 


Dernière édition par Tsadkiel Seligsen le Dim 12 Mar - 17:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ◮ GRAND BAL — soirée pour la nouvelle année 1975

Revenir en haut Aller en bas

◮ GRAND BAL — soirée pour la nouvelle année 1975

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 5 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Sujets similaires

-
» Ma resolution pour la nouvelle année
» Nouvelle étape pour une nouvelle vie
» 06. Nouveau look pour une nouvelle vie
» ANIMATION ▬ Une favela de favicon pour la nouvelle année ♥
» Le recensement 2017 : En avant pour la nouvelle année !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Les oubliettes
 :: 
Les souvenirs de Poudlard
-