C'est la rentrée sur ATDM, tous à bord du Poudlard Express !
La liste des préfets et des capitaines a été affichée, n'hésitez pas à aller la consulter sur le panneau d'affichage !

Partagez|

Intrigue : Inauguration du Musée des Arts et Objets Moldus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
avatar



MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 46


MessageSujet: Re: Intrigue : Inauguration du Musée des Arts et Objets Moldus Sam 28 Jan - 21:09

La rumeur à son sujet ne faisait que grandir au fil des mois. Certains en parlaient avec envie, d'autre avec peur. Mais, partout, il était suggéré du bout des lèvres et jamais personne n'osait prononcer son nom. D'ailleurs, qui pouvait prétendre le connaitre? Il n'avait pas encore fait parler de lui, mais ce n'était plus qu'une affaire de quelques jours. Car, bientôt, le monde des sorciers connaitrait son nom et l'humanité entière apprendrait à craindre Lord Voldemort !

......................................................

Il était dans son manoir, assis devant la cheminée, où aucun feu n'était allumé. Il régnait une ambiance pesante et froide, et ce n'était pas les hommes présents dans la pièce qui oseraient dire le contraire. Ils étaient répartis en arc de cercle face au fauteuil de leur maitre. Au centre, un homme se tenait à genoux.

- Es-tu bien sur de ce que tu avances Dorian? Es-tu sur que d'entrer à cette sordide inauguration serait aussi simple que de te tuer? Car, si tu te trompes, c'est le sort qui t'attend Dorian.

L'homme avait pourtant l'air plus sur de lui que jamais. Il ne fut pas longtemps à Lord Voldemort pour déceler que son fidèle Mangemort lui disait la vérité.

- Bien, on ne ment pas à Lord Voldemort ! Je sais que tu dis vrai et, encore une fois, tu seras plus que récompenser.

Ce n'était pas la première fois que Dorian Grave lui fournissait de bonnes informations et, Lord Voldemort l'espérait, ce ne serait pas la dernière. Il était maintenant temps pour ses Mangemort d'apprendre le plan qu'il murissait depuis maintenant une semaine.

- Mes chers fidèles, vous allez enfin pouvoir servir la cause de votre Maitre...

........................................

Jeter un Impérium au premier Ministre moldu fut plus que facile. Du moins pour un sorcier tel que Lord Voldemort. Le premier Ministre anglais était maintenant sous son contrôle et plus rien ne pourrait plus l'arrêter lui et ses Mangemorts. C'est donc avec un dégout loin d'être relatif qu'il assista en pensée à l'inauguration du musée et qu'il dut converser avec les gens plus débiles les uns que les autres. L'inauguration battait son plein et Voldemort décida qu'il était temps pour lui d'entrer en scène. Il s'avança sur l'estrade où Jenkins avait prononcé son discours et, d'un ton assuré et fort, demanda le silence.

- Mesdames et Messieurs. J'aimerais à mon tour vous dire quelques mots et répondre aux propos inutiles et plus que dénoués de sens de votre Ministre. Tout d'abord, sachez qu'une nouvelle ère commence à partir de ce soir. Désormais, les Moldu, qui ne sont ni plus ni moins que de la vermine, connaitront l'horreur. Tout comme les Sang-de-Bourbe et les Traitres à leurs sang. A partir de ce soir, le règne de la Magie est en route, mesdames et messieurs. Il contempla la foule qui se massait devant lui et qui le regardait d'un air outré et incompréhensible. Ce soir, Jenkins, tu mourras très certainement. Il regardait les aurors d'un air mauvais, la tension était plus qu'électrique au fil des secondes. CE SOIR, LE RÈGNE DE LORD VOLDEMORT S'ANNONCE ! ET PLUS JAMAIS VOUS NE CONNAITREZ LE BONHEUR. FAITES PLACE A LA DOULEUR ET A MES FIDÈLES MANGEMORTS.

Le premier ministre s'écroula de tout son long. Durant quelques secondes, plus aucun bruit ne retentit à l'intérieur du Musée. Puis, comme en écho des dernières paroles prononcées par le ministre, des bruits de fracas résonnèrent partout. En quelques secondes, l'assemblée se mit à hurler tandis que les souffles des explosions créaient par les sortilèges des Mangemorts renversaient objets et personnes sur leurs passages. Dans la fumée qui régnait maintenant, des silhouettes se dessinèrent et, bientôt, on put distinguer nettement six personnes se tenant bien droites. Toutes étaient masquées, sauf une personne. Lord Voldemort.

- QUE LES PERSONNES DÉSIRANT ME REJOINDRE LE FASSE MAINTENANT, dit-il de sa voix magiquement amplifié. ET POUR LES AUTRES, LE SEUL RECONFORT QUE VOUS AUREZ SERA DE MOURIR.

______________________________
Seigneur des Ténèbres, grand Mage Noir.

Il n'y a pas de bien ni de mal, il n'y a que le pouvoir,
et ceux qui sont trop faibles pour le rechercher...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 205
| AVATARS / CRÉDITS : Benjamin Eidem (par moi-même).
| SANG : Pur, le sang des Selwyn coule dans ses veines.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son épouse sous la torture
| PATRONUS : Un loup
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Intrigue : Inauguration du Musée des Arts et Objets Moldus Sam 28 Jan - 23:02

Le chaos règne dans les salles du musée. Tous tentent de s'enfuir mais les seules issues étant les cheminées, il est impossible de tous s'y engouffrer en même temps. Alors ça court dans tous les sens, ça se bouscule, ça s'écrase et dans cette anarchie, les sorts lancés par les mangemorts fusent et déjà le sol du musée est jonché de corps inanimés, foulés par les pieds des pauvres sorciers tentant de s'échapper par tous les moyens. Les hurlements retentissent de toutes parts et des éclairs de lumière (bien trop souvent verts) illuminent la pièce où règne une confusion totale.
Ares, sous son masque, jubile aux côtés du Seigneur des Ténèbres. Il alterne entre Protego, Endoloris et Avada Kedavra. Des corps s'effondrent sur son passage tandis que d'autres hurlent en se tordant de douleur à ses pieds. La foule est trop dense pour qu'il soit facilement repérable par les aurors, ce qui lui facilite grandement la tâche. Personne ne se défend, les baguettes ayant été retirées à l'entrée. Ares félicite intérieurement le génie qui a eu l'idée de confisquer les seuls moyens de défense de toute une foule de civils.
Ares repère une auror, baguette rivée dans sa direction. Alors il s'empare du premier sorcier qui lui tombe sous la main (Basil Carrow) et, avec violence, il enserre son bras autour de son cou, le dos du sorcier plaqué contre le torse du mangemort et l'étreint si fort qu'il manque de l'étrangler. Puis il pointe sa baguette sur sa tempe, menaçant ainsi l'auror d'exploser le crâne de son otage si elle tente le moindre mouvement.

______________________________


« Rien n'existait pour moi que dans la mesure où cela se rapportait à toi ; rien dans mon existence n'avait de sens si cela n'avait pas de lien avec toi. » S. Zweig, Lettre d'une inconnue.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 405
| AVATARS / CRÉDITS : Eva Green | Moi
| SANG : Sang-Mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa grand-mère
| PATRONUS : Un aigle royal
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Intrigue : Inauguration du Musée des Arts et Objets Moldus Dim 29 Jan - 15:10

Le regard fixé vers l'entrée, Raven fit soudainement volte-face aux mots du Premier Ministre anglais. Quelque chose clochait. Il n'était pas dans son état normal et cela se confirma au milieu de son discours. Sang-de-Bourbe. Traîtres à leur sang. Cet homme avait été victime d'un Imperium, très certainement pour mieux s'infiltrer parmi les sorciers. Les craintes de l'Auror s'étaient avérées vraies et il y avait un renversement de situation. Le Premier Ministre tomba alors à terre et, pendant quelques secondes, la foule ne dit un mot, ne sachant que faire. Raven tourna la tête vers Alice et lui fit un rapide hochement de tête. Il était temps d'intervenir.

Une explosion retentit et des gens hurlèrent. La sorcière se protégea les yeux du bras pour ne pas être aveuglée par la fumée. Lorsqu'elle le baissa, c'était une scène de bataille qui se déroulait devant elle. Six sorciers en cape noir étaient positionnés bien droits, avec au centre, le non moins fou Seigneur des Ténèbres. Enfin, il venait à leur rencontre en personne. Le Lord avait décidé de sortir de son trou. Raven entendit soudainement un cri non loin d'elle et elle tourna vivement la tête, baguette pointée en avant. Carrow était en fâcheuse posture. Un regard à sa droite pour voir qu'Audrey s'occupait déjà de lui. Bien.

Le hall était plein à craquer, mais les salles de derrière également. Elle courut en direction de ces dernières, lançant un Protego quand il le fallait et atterrit dans la Salle 1. Des corps étaient déjà à terre. La sorcière se penchait parfois pour voir si leur pouls battait encore, le souffle court. Pour l'instant, elle n'avait croisé aucun mort. Pour l'instant... Du coup de l’œil, l'Auror vit un sort au halo vert foncer dans sa direction et s'en protégea d'un revers de baguette. Elle l'avait échappée belle. Le Mangemort en question était masqué. Impossible de savoir de qui il s'agissait.

« Faites un pas de plus et je serai la dernière personne que vous aurez vu », siffla Raven entre ses deux.

Cependant, comme elle s'en était douté, l'inconnu continua à avancer.

« Petrificus Totalus ! »

Le Mangemort s'en protégea, visiblement amusé par la situation. Sans attendre, Raven lança d'autres sorts offensifs tout en se défendant lorsqu'il le fallait. Un ballet d'étincelles rouges et vertes avait lieu dans la salle et si, dans d'autres circonstances, cela aurait pu sembler magique et beau, ces lumières représentaient ici le danger. Un faux mouvement, et Raven pouvait aller dire au revoir aux vivants.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PERSONNEL
Le travail est l'aliment des âmes nobles.

PERSONNELLe travail est l'aliment des âmes nobles.
| HIBOUX POSTÉS : 70
| AVATARS / CRÉDITS : Sharon Den Adel
| SANG : mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS : Un lycaon
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Intrigue : Inauguration du Musée des Arts et Objets Moldus Lun 30 Jan - 20:01

Dans cette pièce, il y avait deux avis assez distincts. Tous les invités (à priori) étaient plutôt contents d’être là et d’inaugurer cet endroit qui saurait sans doute en apprendre beaucoup à certains. Mais il restait un sujet sur lequel tous s’interrogeaient forcément. Cette inauguration, ce monde, cela pouvait clairement être une provocation aux yeux de sorciers particulièrement mal intentionnés. Jusque-là ils pouvaient s’accorder. Mais là où certains étaient plutôt confiants, d’autres l’étaient déjà beaucoup moins. Ils semblaient s’attendre à quelque chose, une réponse à tout ça. C’était la raison d’être de ce système de sécurité si important. Ils étaient un paquet ce soir quand même. Les invités aussi me direz-vous. Mais une fois l’entrée passée et leurs baguettes déposées, que pouvaient-ils bien faire tous ces invités ? Ils étaient dépouillés de leur protection mais aussi de leur arme préférée. Enfin, si Yelena l’avait laissé sans trop de problème, elle n’en restait pas moins un peu stressée. D’un naturel méfiant, elle s’attendait un peu à une réponse en fait. Tout en priant pour qu’elle n’arrive pas bien entendu. Enfin, avec les précautions prises par le Ministère, cela devrait aller tout de même. Ils filtraient les entrées avec tellement de soin…

Yelena comme d’autres enseignants avait pris la décision de venir et de profiter un peu de la soirée qui était pourtant partie pour être assez agréable, les gens semblaient plutôt de bonne humeur, bien qu’un peu distants les uns des autres, mais comme toujours. Alors quand elle avait vu Basil Carrow, elle y avait vu une opportunité de tenir une conversation avec sans cette pression de la négociation. Et puis, ils étaient un peu plus élégants tous les deux en plus, c’était donc un tout autre contexte. Pas désagréable pour autant. Elle était même plutôt contente de le voir.

-Miss Dratsena c’est pour moi un plaisir de vous voir aussi.

Et c’était parti. Ils se cherchaient souvent comme ça tous les deux. C’était comme un jeu entre eux. Ce qui leur convenait très bien d’ailleurs. Il aurait pu être pris pour quelqu’un d’assez provocateur par certains, mais Yelena le prenait très bien et s’en amusait avec lui.

-Il est vrai que ce genre de mondanité ne sont pas trop de mon fait, mais je suis délégué ici par ma famille qui ne souhaitait pas faire le déplacement…

Sa famille, la famille Carrow. Yelena n’était pas spécialiste des grandes familles de sang pur, ni en Angleterre, ni en Russie d’ailleurs. Mais elle avait à peu près compris que la famille Carrow était assez importante dans ce registre. La belle n’était pas du genre à accorder tellement d’importance à ce genre de choses, tout simplement parce que ce n’était pas dans son éducation ni même sa culture. Il y avait une hiérarchie très précise dans leur clan, mais pas tellement dictée par les mêmes critères que ce qu’elle pouvait voir ici.

- Et c’est sur vous que ça tombe…

Elle en riait avec lui. Sans se moquer pour autant bien sûr. Ce n’était pas son genre. Mais ils avaient tendance à s’amuser entre eux avec ce genre de choses, des conversations assez légères en général, quand elles n’étaient pas teintées par le petit côté commercial de leurs entrevues habituelles.

-Et je dois vous informer que je ne suis plus en charge de ce dossier de malheur, Miss Dratsena, vous aurez le bonheur de rencontrer mon collègue sous peu, j’espère, il s’appelle Telonius, un garçon charmant. Mais je ne sais pas … Oh non pas elle.

Yelena allait lui dire qu’elle en était désolée, mais elle n’eut pas le temps de le faire. Elle se tu pour écouter à son tour le discours de la Ministre. Bien qu’un peu distraite quand même. Telonius, charmant… bon, elle verrait bien. Elle cèderait peut-être sa place également après tout. Elle parlait bien anglais mais si c’était pour continuer à refuser sans revoir Basil cela avait bien moins d’intérêt pour elle. Autant envoyer quelqu’un de plus clair, malgré la barrière de la langue. Elle voyait déjà quelques personnes qui seraient prêtes à répondre à ses invitations à marchander… comment dire… avec bien moins de tact qu’elle. Enfin, la Ministre avait le mérite de quand même précisé des choses importantes. Mais tout le monde s’en était vite détourné. Après tout, il y avait un buffet un peu plus loin. Forcément, ça en intéressait pas mal. Yelena n’en était pas forcément fan, bien que curieuse. Seulement, alors que Basil s’était un peu détourné d’elle, un peu plus loin, au niveau du dit buffet, elle avait remarqué une autre personne, très importante aussi. Son très cher collègue Ragmar Dorkins. Lui, c’était un homme charmant à qui elle trouvait encore un énorme paquet de qualités. Alors forcément, elle aimait bien Basil, mais quand même pas au point de ne pas rejoindre le beau professeur de vol. S’excusant auprès de Basil qui semblait déjà être occupé par quelque d’autre, elle s’était dirigé vers son collègue, non sans avoir vérifié un peu sa robe et ses cheveux avant. C’est que, depuis le bal, elle avait un peu plus de courage avec lui et, il fallait le dire, il lui plaisait bien. Alors petit à petit, peut-être qu’elle pourrait finir par pouvoir au moins lui reparler aussi facilement que cet été où ils s’étaient rencontré. Alors dans un sourire elle arriva à son niveau en cherchant un peu ce qu’elle pourrait bien lui dire.

- Bonsoir professeur, ravie de voir que vous avez pu venir…

Bon, elle s’était un peu attendue à le voir. Mais elle était contente de pouvoir lui adresser la parole en dehors du cadre de l’école pour une fois. C’était toujours plus simple pour eux. Même si pour le coup, ils n’avaient pas tellement eu le temps de bavarder. Parce que d’un coup, le premier Ministre moldu s’était avancé, tenant un discours étrange. Très étrange, se tournant vers lui, Yelena fronça un peu les sourcils avant d’écarquiller les yeux à sa chute. Lord Voldemort ? Vraiment ? Ici ce soir ? Pour quelqu’un qui avait traqué cet homme et ses fidèles après qu’ils aient assassiné son frère, c’était une sacré occasion. A un détail près… tous les invités se retrouvaient démunis et sans baguette. Alors pour lui et ses six acolytes, ça s’annonçait bien. Pour elle et les autres, vachement moins. Les premiers sorts, la panique, les gens qui couraient. Par réflexe Yelena avait pris une posture défensive, levant un peu les bras, sans trop savoir ce qu’elle pourrait faire ni trop où aller pour le moment. Vers les cheminés sans doute, mais trop de monde sur le chemin. Les premiers corps tombaient et cela ne rassurait pas du tout la belle russe. Bien au contraire, elle était paniquée et terrifiée, comme tous les autres…

Spoiler:
 
Dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Intrigue : Inauguration du Musée des Arts et Objets Moldus Mar 31 Jan - 0:27


Intrigue
Inauguration du Musée des Arts et Objets Moldus
V

ince avait regardé partir ses Aurors se mettre en place, une lueur de fierté dans le regard. Leurs effectifs pour la sécurité du Musée avaient beau ne pas être aussi important que certains l'espéraient, le chef des Aurors avait confiance en ses hommes. Comme Edgar Blackstone devait probablement avoir confiance en les siens. Wright patrouillait donc dans le hall avec Aaron Lucas et quelques Aurors, passant devant les cheminées et devant l'entrée afin de vérifier si tout se passait bien pour ses collègues. La Ministre de la Magie arriva finalement, accompagné de Kingsley et des hommes que Vince avait mit sous ses ordres. Le chef des Aurors lança un regard d'encouragement au jeune Shacklebolt avant de reprendre sa patrouille. En repassant une fois de plus devant l'entrée principale, Wright assista à une scène entre Gideon et une petite sorcière à la chevelure rousse qui l'amusa beaucoup. Attendant que cette dernière parte et la saluant d'un signe de tête quand elle passa à côté de lui (marquant au passage la différence de taille entre elle et lui), il s'approcha ensuite de jeune Prewett. ''Gideon, inutile de te rappeler que les cuisiniers nous ont gardé de quoi manger après le travail, n'est-ce pas ?'' Il savait très bien qu'il n'avait pas besoin de le rappeler à l'aspirant Auror. Heureusement pour lui, Vince n'était pas du genre à réprimander les personnes qui travaillaient pour lui à la moindre occasion. En repartant, il se tourna une dernière fois en direction de Gideon. ''Ou alors… Si tu ne peux pas attendre, partages en un peu avec tes collègues.'' Il adressa un sourire aux quatre Aurors puis reprit sa patrouille.

Wright s'arrêta une fois de plus et porta son attention au Premier Ministre Moldu qui avait demandé le silence. Son discours était… Étrangement incompatible à ce qu'aurait pu vraiment dire le premier représentant Moldu. Pendant le discours, il avait sortit sa Baguette Magique et avait encouragé du regard ses collègues à vu à faire de même. Finalement, le Premier Ministre s'écroula, et Vince ordonna qu'on l'emmène à part de la foule pendant le bref silence qui s'installa. ''Restez sur vos gardes'' lança-t-il aux Aurors qui se trouvaient autour de lui. Il s'approcha ensuite du jeune Shacklebolt, jetant un regard interrogateur à l'adresse de la Ministre au passage. ''Kingsley, toi et tes hommes, allez…'' Il fut interrompu par une première explosion, puis par une deuxième. Beaucoup plus fort, il reprit. ''Allez mettre la Ministre à l'abri ! Protégez la coûte que coûte ! Une fois qu'elle sera à l'abri, ne vous montrez plus et restez avec elle !''

La voix magiquement amplifié de celui qui semblait être le chef du groupe attira toute l'attention de Vince. Ce dernier commença à courir dans sa direction, se frayant un chemin dans la foule en panique. N'allant pas assez vite, il sauta et se transforma en loup, pouvant ainsi se faufiler plus facilement et forçant les gens à plus s'écarter de son chemin. Arrivant à proximité du groupe de mages noirs, le loup se jeta à la gorge du seul qui n'était pas masqué et qu'il avait identifié comme étant le chef. Ils tombèrent à terre et roulèrent sur quelques mètres avant d'être finalement séparés. Vince se releva sur ses quatre pattes, se retransforma en humain et lança un sort à l'adresse de ce Voldemort. Ce dernier voulait qu'on le rejoigne ? Au sens littéral, Wright s'était empressé de le faire. ''Confringo !''


Lancer de dés :

1, 3, 5 = Le sort touche. Il pourra être bloqué, mais ce sera vraiment difficile dans ce cas. (Malus ?)
2, 4, 6 = Le sort peut soit être esquivé, soit être bloqué facilement.


code by Mandy




Dernière édition par Vince Wright le Jeu 16 Fév - 19:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar



| HIBOUX POSTÉS : 4347
| SANG : Hasardeuse


MessageSujet: Re: Intrigue : Inauguration du Musée des Arts et Objets Moldus Mar 31 Jan - 0:27

Le membre 'Vince Wright' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'le dé ' : 1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 186
| AVATARS / CRÉDITS : Tarja Turunen
| SANG : Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : L'un de ses enfants essayant de l'attaquer
| PATRONUS : Un loup
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Intrigue : Inauguration du Musée des Arts et Objets Moldus Mar 31 Jan - 12:53

Cela faisait maintenant vingt ans. Vingt longues années qu’Elise Lerouge œuvrait dans le secret pour le grand Lord Voldemort. Vingt ans, c’était une vie pour certains de ces jeunes gens qui les avaient rejoint avec les années. Son fils même faisait partie de ces personnes marquées à vie et qui avaient prêté serment face à leur Lord. Elle lui était totalement dévouée et s’en contentait très bien. Elle agissait au nom de croyances qui étaient aussi les siennes. Et cela durerait encore le plus longtemps possible. Tant qu’elle serait encore en vie, qu’elle pourrait encore agir en son nom, et qu’elle serait encore assez tenace pour tenir tête à leurs ennemis. La belle ne craignait pas tellement ce qui pouvait se passer pour elle au cours de ces missions. Les risques étaient plus ou moins importants en fonction des fois, mais elle y allait toujours sans rechigner. Qu’importe qu’elle soit blessée, et elle l’avait été un paquet de fois. Un jour, elle y perdrait sans doute la vie. Mais elle continuait, avec toujours plus de volonté et de sadisme. C’était sa façon de vivre, cela serait peut-être aussi sa façon de mourir.

Elle était là ce soir-là, près du Lord, lorsqu’il avait décidé d’attaquer l’inauguration du musée. Quelle idée que de créer une telle aberration. Le monde sorcier se portait déjà assez mal. En plus de se cacher ils devraient apprendre tout ce qu’il y avait à savoir sur cette vermine ? Elise avait toujours trouvé ce projet particulièrement stupide. Et elle n’était clairement pas la seule. Réunis autour de Lord Voldemort, quelques Mangemorts observaient la scène. Il interrogeait, menaçait, et semblait déjà avoir son plan. Il viendrait avec eux, avec elle. Ils allaient attaquer cette inauguration et elle en serait. Comment faire autrement ? Elle aurait fait beaucoup pour avoir la chance de participer à cette mission. Et il lui laissait cette chance.

- Mes chers fidèles, vous allez enfin pouvoir servir la cause de votre Maitre...

La belle le faisait déjà, depuis vingt ans, avec toujours plus de passion. Ce soir-là, elle y mettrait encore une fois toute sa volonté. Pour lui, pour leurs idées, pour leur cause. A ces mots Elise avait eu un sourire, elle savait très bien comment tout cela allait se passer. Ils entreraient, et cela serait sans doute un carnage. Un magnifique carnage.


Le moins que l’on puisse dire, c’était que le Lord avait l’art de soigner sa mise en scène. Prendre le contrôle du premier Ministre moldu était une belle idée, qui leur servirait. Le faire parler en son nom était encore un cran au-dessus. Lui faire dire exactement ce qu’ils pouvaient penser avant d’entrer en scène était la petite touche qui changeait tout. Alors que tous étaient stupéfaits après son discours et qu’il se soit écroulé, c’était à eux d’entrer en scène. Quelques explosions plus tard, on pouvait commencer à comprendre vaguement ce qui se passait. Ils étaient entrés, cela marquait la fin des réjouissances. Seul le Lord avait le visage découvert et il s’adressait une dernière fois à la foule, d’une façon plus que claire. Masquée, gantée, ses cheveux blonds lui tombant sur les épaules, Elise était prête à une fois de plus laisser ses sombres instincts prendre le pas sur tout le reste.

Ils étaient coincés, tous. Les cheminés sortaient déjà quelques personnes, mais ils étaient si nombreux. Et tous démunis, sans baguette, des proies faciles. Ils n’avaient sans doute pas tellement imaginé terminer leur soirée de cette façon. Certains s’en sortiraient, la plupart seraient tuée ou au moins blessés assez gravement. Un cruel jeu de hasard commençait entre les invités de cette inauguration et les Mangemorts. Dejà les sorts fusaient, ils blessaient et tuaient n’importe qui. Les corps tombaient dans la précipitation de cette foule perdue. Des amis, des parents, qui ne reviendraient jamais. Et Elise en était ravie. Le regard vif elle enchainait les sorts et les victimes, progressant à peine dans la densité de la foule paniquée. Elle jette parfois des regards à ses acolytes, ils sont difficiles à repérer dans cette foule mais généralement, on les fuit. La belle repéra un sorcier qu’elle connaissait assez bien parmi les victimes. Basil Carrow était entre les mains de son neveu, menacé uniquement pour le moment, mais est-ce que ça allait réellement durer ? Basil, elle l’avait déjà reçu chez elle. Il avait l’air de se méfier mais sa famille était impliquée dans leur cause. Le tuer serait dommage, mais après tout, c’était pour le plus grand bien et si il refusait de se soumettre, alors il finirait comme les autres. Elle avait beau le connaître, elle pourrait sans problème se trouver à la place d’Ares et le menacer tout aussi sérieusement, sans plus de remords. Mais elle avait mieux à faire pour le moment. La belle avait repéré une Auror quitter cette salle pour une autre. D’autres étaient déjà allé investir les salles du musée, mais cette Auror, Elise la voulait. Raven Fawkes était une cible toute désignée pour elle. Cette teigne brune la collait d’un peu trop près depuis quelques temps. Elles s’étaient déjà croisé, Fawkes n’en savait peut-être rien. Elle traquait Elise depuis un moment. C’était assez flatteur quelque part, de voir quelqu’un comme elle se concentrer sur sa personne et ses méfaits. Mais jamais Fawkes n’avait encore vraiment eu l’occasion de la rencontrer. Cela ne saurait sans doute plus trop tarder. Alors progressant de nouveau avec difficulté, elle finit par rejoindre la salle. Fawkes était déjà avec un autre, Dolohov. Déjà qu’en Antonin et Elise c’était parfois assez compliqué, si il l’a tuait avant elle, elle ferait vraiment la tête. Non pas qu’il s’en préoccupe réellement mais il était certain qu’elle aurait bien moins de patience avec lui. Alors avançant doucement, pour que Raven reste concentrée sur lui, elle se met en place. Lui l’a sûrement déjà repéré, mais qu’importe, ils visent tous les deux la même personne. Elle lève doucement le bras, un sourire dissimulé derrière son masque…

-Diffindo !

Le sort atteint l’Auror en plein dans le dos. Cette réussite arrache un rire sincère à Elise. Doucement, elle s’approche de sa nouvelle adversaire, bien décidée à lui accorder une rencontre cette fois. Et sans doute à prendre le dessus.

- J’ai cru comprendre que tu me cherchais Fawkes, et bien je suis là !

Oh oui, elle sentait qu’elles allaient bien s’amuser ensemble. Pour le moment c’était peut-être Elise qui avait l’avantage, et uniquement grâce à son attaque en traitre (ce qu’elle assumait parfaitement), mais la partie promettait d’être épicée. Et elle ne comptait pas se laisser faire !
Dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 197
| AVATARS / CRÉDITS : Benedict Cumberbatch - Thida ♥
| SANG : Pur


MessageSujet: Re: Intrigue : Inauguration du Musée des Arts et Objets Moldus Lun 6 Fév - 22:05

Augustus transplana devant le musée vêtu de ses habits de Mangemort. Il força le passage et arriva dans la salle au moment où le Lord vénéré venait juste de terminer son discours, provoquant la panique des gens venus assister à l'inauguration. Rookwood écouta avec délectation les cris et les bruits des corps qui s'entrechoquent. Il avançait parmi eux, droit et menaçant, parant les sortilèges maladroits qu'on lui lançait.
Mais il n'était pas vraiment venu pour tuer, ce soir. Là n'était pas sa priorité. Augustus était féru d'art. Or, que l'on élève au rang d'objets dignes d'être admirés des espèces d'objets moldus lui retournait l'estomac. Cela était honteux.

Alors, parvenu au centre de la vaste pièce, alors qu'un buffet était renversé sous la poussée de la foule, il leva sa baguette.
Flambios !

Un immense jet de flammes jaillit du bout de sa baguette qu'il fit tournoyer au dessus de sa tête, visant les tableaux qui s'enflammèrent, les lampes à huile qui explosèrent et des sculptures en plastiques qui fondirent. Il eut un rire démentiel tandis qu'il détruisait cet art impie, bas et répugnant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



ORDRE DU PHÉNIX
La meilleure défense, c'est l'attaque.

ORDRE DU PHÉNIXLa meilleure défense, c'est l'attaque.
| HIBOUX POSTÉS : 203
| AVATARS / CRÉDITS : Natalie Portman
| SANG : Sang Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père
| PATRONUS : une panthère noire
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Intrigue : Inauguration du Musée des Arts et Objets Moldus Ven 17 Fév - 13:41

Tout avait dégénéré très vite. Du discours du moldu imperiumisé à l'arrivée du Lord en personne et de ses fidèles. Audrey quitta son poste, jugeant inutile d'y rester alors que les mangemorts se livraient à un véritable massacre.  Elle fila dans la foule, cherchant les silhouettes encapuchonnées les plus proches. Il était difficile de se frayer un chemin parmi la foule paniquée. Elle jetait des protego sur eux, mais ce n'était pas suffisant, nombre d'entre eux tombaient raide mort. Dans sa course, elle tomba nez à nez avec l'un d'entre eux qui prit aussitôt Basil en joue. La baguette pointée dans sa direction, l'auror lança :

Ne faites rien de stupide !!!!

Ils étaient immobiles, se regardant en chien de faïence, mais elle savait qu'il avait le dessus. Jamais un auror ne prendrait le risque de voir mourir un civil par leur faute. Audrey ne lança aucun sort et détourna sa baguette de sa cible contre son gré. De toute façon, un de ses collègues se le ferait...


(blessures légères merci )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 84
| AVATARS / CRÉDITS : Gabriella Wilde
| SANG : mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : un coffre sans fond
| PATRONUS : une colombe
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Intrigue : Inauguration du Musée des Arts et Objets Moldus Ven 17 Fév - 14:01

L'ambiance changea du tout au tout après le discours du Ministre anglais moldu et l'arrivée de celui que tout le monde redoutait. Dans la paniqua ambiante, Faye chercha à fuir par les cheminées. Elles étaient prises d'assaut et cette option devint inenvisageable. Évitant un sort, elle s'accroupit et finit par se frayer un chemin jusqu'au buffet en marchant à quatre pattes. Sous la nappe, elle se recroquevilla et chercha des yeux une issue. C'était un véritable champ de bataille, la fumée, les corps -vivants et morts - et les débris volants lui masquaient considérablement la vue. La jeune femme se sentait complétement démunie.. Alors à part attendre ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 431
| AVATARS / CRÉDITS : Colin Farrell by MARTYR
| SANG : Mon nom parle pour lui-même.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père
| PATRONUS : Une panthère
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Intrigue : Inauguration du Musée des Arts et Objets Moldus Sam 18 Fév - 22:02

Basil suivait le discours de la Ministre en tirant la gueule. Mais son expression changea du tout au tout en entendant les propos du Premier Ministre Moldu. Ces mots ressemblaient vraiment à des paroles qu’auraient pu tenir son géniteur, et perdu dans cette pensée, Carrow mit une fraction de seconde de trop à réagir. Il porta sa main à l’intérieur de sa cape et blanchit en sentant la poche de sa baguette vide… Il l’avait laissé à l’entrée. Merde. Merde, merde. Il jeta un coup d’œil aux cheminée et même si l’idée de s’enfuir ne lui plaisait pas, il était à la merci de n’importe qui sans baguette…

Il esquissa un mouvement pour bouger de sa place, mais il y avait des gens qui couraient dans tous les sens. Le commercial était perturbé, il ne s’était pas attendu à un tel mouvement de foule et de panique. Les sorts fusent de toutes part, des gens tombent comme des quilles et à ce moment-là il se demande quand ce sera son tour. Des cris, des pleurs et des rires, tout n’est que sons confus et désagréables. Brusquement, Basil sent un bras enserrer violemment son cou, et une baguette se coller contre sa tempe. Il était fichu. La respiration difficile, le cœur battant il jeta un regard mauvais à l’homme qui l’enserrait ainsi. Il ne pouvait rien faire, rien dire. Il ne pouvait pas se défendre il ne risquerait pas sa vie dans un geste de fierté mal placée. Il aperçut Audrey en face de lui et lui jeta un regard dissuasif. Non pas qu’il n’avait pas confiance en ses capacités, mais on parlait de sa tête, très charmante tête qu’il ne risquerait pour rien au monde. Basil aperçut du coin de l’œil une table s’enflammer et il reporta ses yeux sur Audrey qui détourna sa baguette, à contre cœur. Maintenant, si quelqu’un pouvait venir par derrière exploser cette espèce de fumier, ce serait sympa, merci bien !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



NEUTRE
Le silence est une opinion.

NEUTRELe silence est une opinion.
| HIBOUX POSTÉS : 193
| AVATARS / CRÉDITS : Max Irons (vinyles idylles)
| SANG : Sang mêlé


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un loup garou
| PATRONUS : Un chien de berger
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Intrigue : Inauguration du Musée des Arts et Objets Moldus Mar 28 Fév - 14:53

Soudain, c'est la panique. Des hurlements, des sorts qui fusent de toutes parts, toute la foule qui s'affole dans un même mouvement tandis que les oeuvres d'art sont brûlées, jetées au sol, détruites. Ben empoigne le bras de son frère qui se couvre la tête de ses mains pour éviter de se prendre un tableau enflammé sur le crâne.
« Il faut qu'on sorte d'ici, suis-moi ! » crie Benjamin en le tirant par le poignet.
Mais c'est beaucoup plus facile à dire qu'à faire. Tous se ruent vers les sorties, Adrian voit impuissant les corps tomber un à un. Ça se bouscule, il manque de trébucher une paire de fois et dans la foule, perd son frère de vue. Il l'appelle, il hurle mais sa voix n'est pas assez forte pour couvrir les cris de panique et les pleurs. Alors qu'il essaye de se frayer un chemin, il repère au sol un enfant étendu inerte. Le médicomage en lui joue des coudes, s'avance jusqu'à lui et tente du mieux qu'il peut d'éviter que quiconque ne lui tombe dessus. Avec difficulté, il le porte pour l'éloigner de la cohue et alors qu'il réussit à le mettre à l'abris, un sort percute Adrian de plein fouet et le propulse plusieurs mètres derrière, le laissant s'écraser inanimé non loin de la table du buffet.

______________________________
adrian luke steele
Don't you know that I'll be around to guide you, through your weakest moments to leave them behind you. Returning nightmares only shadows, ignore them tonight and you'll be alright, we'll cast some light and you'll be alright for now.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 220
| AVATARS / CRÉDITS : Charles Micheal Davis
| SANG : pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD :
| PATRONUS :
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Intrigue : Inauguration du Musée des Arts et Objets Moldus Sam 4 Mar - 5:27

Le visage fermé, Shacklebolt était à son poste, tout près de la Ministre Jenkins, lorsque le Premier Ministre moldu pris la parole. Il n'avait déjà pas écouté un mot du discours de Jenkis, tous ses sens bien trop focalisés sur les comportements de la foule, à l'affut du moindre mouvement suspect. Il n'avait pas été plus attentif aux mots du moldu, c'est donc les mines effarées des spectateurs qui l'alertèrent. Il dévisagea le Premier Ministre et se maudit intérieurement de n'avoir pas mieux interprété son air déboussolé. A sa décharge, avec un moldu soudainement immergé dans le monde magique, remarquer une attitude trahissant un Imperium était particulièrement compliqué. Son sang ne fit qu'un tour avant que ses réflexes prennent le dessus sur la surprise. "Autour de la Ministre, vite !" lança-t-il au moment même où le moldu s'effondrait.

Bref moment de silence. Vince s'approcha de lui, et il eut à peine le temps d'ordonner l'évacuation que de multiples explosions soufflèrent dans tous les coins. Kingsley saisit Jenkins pour l'obliger à se mettre au sol, alors que les autres aurors de la garde rapprochée resserrait la formation, baguettes levées, et déployait un dôme protecteur autour d'eux. Le chef du bureau donna ses consignes, mais Shacklebolt savait ce qu'il avait à faire. Il aperçut les silhouettes masquées, et pour la première fois, le visage découvert de Lord Voldemort. La panique était totale, et tenant toujours fermement la Ministre d'une main, l'auror brandit à son tour sa baguette pour renforcer le bouclier protecteur, juste à temps pour qu'il puisse faire ricocher plusieurs maléfices lancées dans leur direction. C'est là que le pire commença.

Les issues étaient bloquées par la foule paniquée et désarmée, qui s'agglutinaient et se piétinait les uns les autres vers les cheminées. Certains heurtait le bouclier magique de la garde ministérielle qui tentait tant bien que mal de fendre la foule. Kingsley voyaient, impuissants, les visages suppliants des hommes et des femmes condamnés et sans défense être repoussé par le dôme protecteur que lui et son équipe maintenaient atour d'une Jenkins en état de choc. Cela demandait une force collective surhumaine, et ses collègues commençaient à s'effondrer à leur tour, épuisé, affaiblissant de plus en plus le bouclier. Kingsley sentait aussi qu'il allait lâcher prise, il ordonnait alors de rompre le charme, et de se mettre en formation resserrés, dos à dos, la Ministre au centre. Ils n'étaient plus très loin d'une cheminée, mais il faudrait employer la force pour écarter les personnes qui s’agglutinaient sur le passage vers leur seul échappatoire, et Kingsley hésitaient, sentant la réticence aussi de son équipe qui, malgré leurs ordre de sauver la Ministre coûte que coûte, ne pouvait se résigner à condamner tous ces innocents.


HJ:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



MANGEMORT
L'homme n'est libre que de choisir sa servitude.

MANGEMORTL'homme n'est libre que de choisir sa servitude.
| HIBOUX POSTÉS : 197
| AVATARS / CRÉDITS : Mathias Lauridsen ϟ Morrigan (bazzart)
| SANG : Lestrange


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Se retrouver Cracmol
| PATRONUS : Un Lycaon
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Intrigue : Inauguration du Musée des Arts et Objets Moldus Sam 4 Mar - 19:00

Dolohov attendait ce moment depuis bien longtemps : enfin, un coup d'éclat, enfin, la lumière sur son Maître et sur lui, son plus fidèle Mangemort ! Le sorcier russe avait été parmi les premiers à rejoindre cette mission, dégoûté comme il l'était par l'indécence de la Ministre de la Magie, qui encourageait son peuple à frayer avec les moldus en inaugurant cet endroit contre-nature, ce lieu de célébration de la sous-race moldu... Dolohov était bien déterminé à célébrer les moldus autrement, et beaucoup d'entre eux risquaient de ne pas s'en relever. C'est pourquoi quand son Maître eu terminé son annonce, Dolohov fut parmi les premiers à sauter de l'estrade pour se mêler à la foule, enchaînant les sortilèges avec délectation. Au bout de quelques secondes, perdu au cœur de cette masse de sorcières et sorciers affolés, cherchant avec désespoir un proche, déterminés à fuir à tout prix, Dolohov se prit à rire. Il visa une rondelette sorcière en pleine tête, et celle-ci s'effondra aux pieds d'une sorcière qui, contrairement à ses pairs, était munie de sa baguette magique. Une Auror. Grave les avait prévenus que ces derniers étaient déployés en nombre pour l'occasion. Dolohov cessa de rire, mais son sourire s'élargit de plus belle sous son masque : les choses devenaient intéressantes. D'une voix ferme, malgré l'évidence panique qui se faisait sentir dans la voix de la jeune femme face à cette situation qui lui échappait complètement, l'Auror lui ordonna de s'arrêter. Dolohov en guise de réponse poussa violemment un sorcier qui cherchait à atteindre la sortie, et continua sa course vers la sorcière brune, déviant d'un geste du bras le sortilège qu'elle lui envoya. Ses traits lui disaient quelque chose, mais Dolohov ne savait pas pourquoi. L'Auror continuait d'essayer d'arrêter sa course, mais Dolohov continuait de parer, et de se rapprocher : il enjamba un corps, contourna une table, poussa de nouveau d'un coup de pied un enfant qui hurlait après sa mère, étendue au sol. Mais alors qu'il s'apprêtait à cesser de se défendre pour jeter un premier sortilège offensif sur son adversaire, celle-ci s'effondra pour laisser apparaître derrière elle la sanguinaire Lerouge. La main de Dolohov interrompit son mouvement, et le Mangemort baissa sa baguette, contrarié.
— Après tout, peu importe, marmonna-t-il en se désintéressant de sa première cible pour se concentrer sur plus important : la fuite des badauds avait vidé la pièce transformée en champs de bataille animé par de nombreux échanges d'une rare violence. Au milieu de tout ce désastre, la Ministre, protégée par une armada d'Aurors, essayait de quitter les lieux. Dolohov s'élança à sa poursuite, attirant au passage un autre Mangemort avec lui.
— Avada Kedavra ! incanta-t-il en visant l'un des Aurors de la garde de la Ministre.

2 — L'Auror est chanceux, et parvient à parer le sortilège de mort.
Le reste — Mortellement touché, un Auror s'effondre et ouvre une brèche dans la protection de la Ministre.


Dernière édition par Antonin Dolohov le Sam 4 Mar - 19:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



| HIBOUX POSTÉS : 4347
| SANG : Hasardeuse


MessageSujet: Re: Intrigue : Inauguration du Musée des Arts et Objets Moldus Sam 4 Mar - 19:00

Le membre 'Antonin Dolohov' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'le dé ' : 3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Intrigue : Inauguration du Musée des Arts et Objets Moldus

Revenir en haut Aller en bas

Intrigue : Inauguration du Musée des Arts et Objets Moldus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Sujets similaires

-
» PAS: Inauguration d’un restaurant communautaire à Delmas
» Résumé de l'intrigue
» Inauguration du Bureau Haitien du Droit d'Auteur
» Visite au musée archéologique du Val d''Oise.
» Ce soir, tous les musées sont gratuits !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Londres :: Balade à Londres-