C'est la rentrée sur ATDM, tous à bord du Poudlard Express !
La liste des préfets et des capitaines a été affichée, n'hésitez pas à aller la consulter sur le panneau d'affichage !

Partagez|

Do not annoy a Slytherin • ft. Luzia Ozores

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar



PRÉFET SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

PRÉFET SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 684
| AVATARS / CRÉDITS : Dylan O'Brien
| SANG : Faites genre qu'il est pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une foule sans visage, l'inconnu
| PATRONUS : Le coyote
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Do not annoy a Slytherin • ft. Luzia Ozores Sam 11 Fév - 15:51

Do not annoy a Slytherin


C'était le début de soirée. L'heure du repas approchait. Il faisait sombre dans les cachots, seulement éclairés par quelques flambeaux, et il y faisait très frais. C'était ça les cachots de Poudlard l'hivers ! Pour les plus frileux des élèves, ils avaient l'impression de perdre leurs orteils, mais pour Alexandre, c'était une température tout à fait acceptable.
Le jeune Serpentard sortit de sa salle commune dans l'idée d'optimiser son temps avant le repas. Un étui à violon sur l'épaule, sa destination était une salle quelconque où il allait pouvoir être tranquille. Ces camarades de dortoir en avaient marre de l'entendre s'exercer, bien que le musicien était loin d'être mauvais. Et il y avait trop de bruits dans la salle commune pour se concentrer convenablement. Alors qu'il traversait paisiblement les cachots, son attention fut attirée par des murmures et des gloussements. Les élèves en question ne devaient pas être bien vieux, en première ou en deuxième année à tout casser: ils avaient encore leur voix d'enfant. Il pouvait distinguer un garçon et une fille. Le cinquième année s'arrêta en plein milieu du couloir pour écouter les messes basses de ces deux élèves bien peu discrets. Les voix étaient dorénavant derrière lui.

« J'suis sûr qu'on va les battre les Serpentards ! T'as vu comment ils ont perdu face aux Gryffondors ? 150 à 0 ! » dis la voix féminine.

Alexandre ria jaune. Il y avait participé à ce match en tant que gardien des verts et argents. Ce fut même le tout premier match de quidditch de sa vie ! Il n'avait pas trouvé cela si terrible, bien qu'il avait constamment peur de se prendre un cognard en pleine face. Fort heureusement, le match n'avait pas duré assez longtemps (et Astrid l'ayant loupé d'un bon mètre) car Curtis avait attrapé le vif d'or du premier coup. Les rouges et ors n'avaient aucun mérite dans le fond, c'était juste leur attrapeur.

« Au pire, on jette un sort à leurs balais ! » proposa la voix masculine en gloussant comme une poule. « Ce serait tellement drôle ! Qu'est-ce que je donnerais pour voir ça ! J'sais pas toi, mais je trouve les Serpentards trop vaniteux ! »

Alexandre n'aimait qu'on critique sa maison ainsi, surtout qu'ils parlaient de lancer des sorts aux joueurs Serpentard pour les faire perdre là ! Ils se prenaient pour qui ? Il savait que ce n'était pas vraiment sérieux mais ils se moquaient des de sa maison, et cela ne passait pas. Le cinquième année se retourna et vit les deux comploteurs. Tient, deux pouffies hauts comme trois pommes. Alors qu'ils étaient encore entrain de faire leurs manigances, le Serpentards s'approcha d'eux jusqu'à être très proche. Les deux poufsouffles se tournèrent vers l'intrus qui avait appuyé son bras contre le mur au dessus de la jeune fille, un sourire fortement hypocrite aux lèvres.

« Bonsoir. » les salua-t-il en feintant la politesse. « Je serais vous, je me passerais de faire tout commentaires désobligeant à l'égard des serpentards. Ce n'est qu'un conseil, hein. On ne sait jamais qu'un serpent passe par là. De petits pouffies pourraient se retrouver bien ennuyés. »

Son conseil avait l'allure d'une menace. C'était une menace. Une menace déguisée. Le jeune garçon regardait son aîné avec un regard qui n'inspirait aucune sympathie. Le poufsouffle n'était pas si petit que cela à côté du Serpentard (qui n'était pas bien grand), il lui arrivait à hauteur d'épaule. La demoiselle, elle, un peu plus petite, semblait un peu effrayée par Alexandre. Ce dernier avait sa main gauche dans sa poche de pantalon où était sagement ranger sa baguette. D'ailleurs, le jeune homme la sortit bien rapidement de sa poche pour la regarder en détail.

« Ce serait bien dommage qu'il arrive quelque chose à deux gentils pouffies... »


Dragées:
 

Fiche de RP (c) Miss Yellow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PRÉFET POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

PRÉFET POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 679
| AVATARS / CRÉDITS : Astrid Bergès-Frisbey - Thida ♥
| SANG : Mêlé


MessageSujet: Re: Do not annoy a Slytherin • ft. Luzia Ozores Lun 13 Fév - 22:55

▬  Je vous assure que le jus extrait des gousses de Snargalouf est un puissant fertilisant, disait le Professeur Slughorn à une Luzia Ozores qui hochait la tête tout en regardant la pendule de la salle des potions.

Les cours étaient terminés depuis longtemps et, à l'origine, la préfète devait circuler dans les couloirs pour avertir les traînards qu'ils n'avaient rien à faire là. Elle écopait des cachots glaciales... C'est ainsi qu'elle était tombée sur le Maître des potions qui avait engagé la conversation :
Oh, Miss Ozores, mais il ne faut pas traîner ici par un froid pareil !
Comme si elle s'y promenait par simple plaisir ! La Cinquième année lui avait donc fait part de ses obligations de préfète.
Alors que vous seriez tellement mieux au chaud à travailler votre... Tenez, n'est-ce pas la botanique que vous aimez particulièrement ?
Luzia avait eu le malheur de dire oui, stupéfait qu'il sût une telle chose à son sujet. Slughorn l'avait invitée à venir voir un petit plant de Prunes Dirigeables qu'il avait dans son bureau. La Poufousffle avait été étonnée de voir qu'il était déjà en train de bourgeonner à ce stade de l'année.

J'en prends note, Professeur, fit-elle timidement. Veuillez m'excuser, mais je dois aller.
Je vous libère, Miss Ozores.

Cette dernière, après avoir refermé la porte, avait poussé un petit soupir de soulagement. Le Professeur Slughorn était quelqu'un de très gentil, mais il pouvait parfois être plus envahissant qu'un Filet du Diable...
Elle poursuivit donc sa ronde, rangeant ses mains dans ses poches pour les épargner du froid, avec la hâte de terminer au plus vite son pensum. Manifestement, c'était en demander trop. Au détour d'un couloir faiblement éclairé par deux torches moribondes, Luzia aperçut de dos la silhouette caractéristique d'Alexandre, un étui à violon dans la main, qui discutait avec Logan et Delia, deux jeunes Poufsouffle.
Luzia connaissait Alex depuis leur première année, il leur arrivait de travailler ensemble. Ça faisait longtemps qu'ils ne s'étaient pas parlés - voilà donc  l'occasion rêvée. Mais à peine eût-elle fait quelques mètres en leur direction qu'elle comprit que Rozen ne discutait pas avec les Poufsouffle.
Deux petits pouffies pourraient se retrouver bien ennuyés - il sortit sa baguette - Ce serait bien dommage qu'il arrive quelque chose à deux gentils pouffies...

Luzia fronça les sourcils - c'était quoi ce délire ?!
Hé, Alexandre, héla-t-elle.
Parvenue à leur hauteur, elle ajouta :
Je rêve... Ne me dis pas que tu fais ce à quoi je pense...

Alexandre menaçant des plus jeunes de sa baguette ? C'était impossible, n'est-ce pas ? Il y avait forcément une explication. Peut-être faisait-il une blague, tout simplement ?

______________________________

On ne sait jamais qui l'on croisera
au prochain tournant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PRÉFET SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

PRÉFET SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 684
| AVATARS / CRÉDITS : Dylan O'Brien
| SANG : Faites genre qu'il est pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une foule sans visage, l'inconnu
| PATRONUS : Le coyote
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Do not annoy a Slytherin • ft. Luzia Ozores Mar 14 Fév - 19:23

Do not annoy a Slytherin


Alexandre aimait tellement l'expression des pauvres petits poufsouffles. Ils semblaient terrorisés. Le Serpentard ne se sentait jamais aussi puissant que dans ces moments là. Il lui arrivait très rarement de menacer des plus jeunes, ce n'était pas très éthique comme action, même s'il n'allait rien leur faire de mal. Et dire qu'à côté il donnait des cours de soutien d'étude des moldus au petit Eliott McLane, au grand désespoir du grand frère de ce dernier ! L'un était très certainement plus moral que l'autre. Mais par Merlin ! L'idée de pouvoir faire peur à quelqu'un était si agréable pour le Serpentard. Ce n'était certes pas le genre de chose dont il allait se vanter une fois rentré dans sa salle commune. Et il allait très certainement regretter cette action d'ici quelques temps. Mais sur le coup, il n'y pensait pas. C'était comme s'il quelque chose le poussait à le faire, à vouloir le faire.
Cependant, son petit jeu fut promptement interrompu par l'arrivée d'un élément perturbateur.

« Hé, Alexandre. »

Alexandre se retourna et vit avec agacement la préfète de Poufsouffle, Ozores. Il lui adressa son plus beau faux sourire dont lui seul avait le secret. Derrière lui, les deux jeunes sorciers devaient remercier le Leprechaun de cette intervention inespérée. L'insatisfaction et l'incompréhension se dessinaient sur le visage de la préfète qui venait tout juste de parvenir à sa hauteur. Le Serpentard se redressa pour se tenir droit sur ses deux pieds sans l'aide d'un appui pour se donner la constance et la hauteur nécessaire face à la nouvelle arrivante, qui ne semblait pas avoir chaud, les mains dans les poches. Alexandre n'était en aucun cas embarrassé du froid, il trouvait même cette fraîcheur plutôt agréable. Il croisa les bras contre son torse, sa baguette toujours en main.

« Je rêve... Ne me dis pas que tu fais ce à quoi je pense... »
« Tient, Luzia, ou Mademoiselle la Préfète. » la salua-t-il sarcastiquement. « Ça fait longtemps, dis moi. J'étais juste entrain de donner quelques conseils à ces individus qui... viennent juste de partir. » poursuivit-il en gesticulant des mains pour illustrer ses propos.

Alexandre n'avait pas eu le temps d'achever sa phrase que les deux jeunes poufsouffles avaient déguerpis. Après tout, les jaunes et noirs n'étaient pas connus pour leur courage ! Il fallait être un sombre troll pour penser sincèrement que le Serpentard leur donnait réellement des conseils. Le ton sarcastique qu'employait le jeune homme montrait clairement qu'il s'était retrouvé dérangé par l'arrivée de la préfète. Alexandre était entrain de menacer ces deux première ou deuxième année (Qu'en savait-il !) et il n'essayait pas de dissimuler cet acte. Son regard était aussi froid que l'air du long corridor (qui ne semblait pas l'embarrasser d'ailleurs), son sourire à glacer le sang. Cela ne présageait en aucun cas une discussion sympathique entre deux vieilles connaissances qui avaient évolué au sein d'une même classe dans un même établissement.

Dragées:
 

Fiche de RP (c) Miss Yellow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PRÉFET POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

PRÉFET POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 679
| AVATARS / CRÉDITS : Astrid Bergès-Frisbey - Thida ♥
| SANG : Mêlé


MessageSujet: Re: Do not annoy a Slytherin • ft. Luzia Ozores Mer 22 Fév - 22:52

À en juger par l'expression atterrée des deux Poufsouffles, ces derniers ne partageaient pas avec Alexandre une conversation polie. Le Serpentard se tourna d'ailleurs vers Luzia, armé d'un sourire hypocrite.
Elle en était déstabilisée. Le Alexandre qu'elle pensait connaître n'aurait jamais profité de son âge pour intimider des plus jeunes. Il avait dû se passer quelque chose. Luzia en vint même à penser que Logan et Delia avaient vraiment pu vouloir nuire à Rozen - mais pourquoi diable se sentait-il menacé ? Il devrait être au-dessus de ça, non ? Devant elle, le jeune homme lui faisait face, les bras croisés contre lui. Il n'avait pas lâché sa baguette.
Tiens, Luzia, ou Mademoiselle la Préfète, fit-il.

"Mademoiselle la Préfète". Vraiment, il la prenait de haut. Ne sachant pas encore trop sur quel pied danser, la Cinquième année resta silencieuse, se contentant de croiser le regard de l'intéressé.
J'étais juste entrain de donner quelques conseils à ces individus qui... viennent juste de partir.

En effet, les deux Poufsouffles s'enfuyaient à toute vitesse, leurs pas résonnant en écho contre les murs humides des cachots. Courage, fuyons !
On se demande pourquoi, répliqua la jeune Ozores en continuant de fixer le détour du couloir derrière lequel les Deuxièmes années avaient disparu.

Quand elle ramena son attention sur Alexandre, elle fut douchée par le regard aussi glacial qu'une grotte venteuse qu'il lui lançait. Qu'était devenu le garçon avait lequel elle bossait son astronomie ?
Je ne sais pas trop ce qu'il se passe dans ta tête en ce moment, poursuivit Luzia, mais il est clair que tu étais en train de les menacer. Qu'ils soient de Poufsouffle ou d'une autre Maison, écoute-moi bien, tu n'as pas à faire ça.

À son tour de lever les mains pour appuyer ses propos. L'incompréhension de l'Espagnole était telle qu'elle était à la limite du bégaiement.
Tu peux m'expliquer exactement ce qu'il s'est passé avant que je n'arrive ?

Et Dieu merci, elle était arrivée. Pour un peu, Alexandre aurait révisé ses techniques d'attaque sur deux jeunes collégiens ! Lamentable. Croisant les bras, elle attendait la réponse d'Alexandre pour déterminer si, oui ou non, il méritait une retenue.

______________________________

On ne sait jamais qui l'on croisera
au prochain tournant...


Dernière édition par Luzia Ozores le Sam 4 Mar - 20:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PRÉFET SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

PRÉFET SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 684
| AVATARS / CRÉDITS : Dylan O'Brien
| SANG : Faites genre qu'il est pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une foule sans visage, l'inconnu
| PATRONUS : Le coyote
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Do not annoy a Slytherin • ft. Luzia Ozores Sam 25 Fév - 23:18

Do not annoy a Slytherin





La préfète des poufsouffles regarda les deux élèves filer au détour d'un couloir. « On se demande pourquoi. » répliqua la jeune fille. Elle reporta son attention sur le Serpentard qui la regardait aussi froidement que la glace. Elle lui fit part de sa confusion et le sermonna. Des sermons que ne prenaient pas au sérieux Alexandre et les écoutait avec un petit sourire amusé et méprisant. Il aurait juré qu'elle bégayait.

« Tu peux m'expliquer exactement ce qu'il s'est passé avant que je n'arrive ? »

Alexandre soupira avec un petit sourire avant de s'appuyer dos au mur en croisant les bras sur son torse après avoir posé son étui à violon à ses pieds. Il sentait qu'il allait l'avoir longtemps dans les pattes. Tant qu'à faire, autant s'amuser et faire durer le plaisir. Le Serpentard aimait beaucoup la provocation. Un plaisir auquel il avait succombé en troisième année. Depuis, cela avait du mal à le quitter. Il regarda le plafond.

« Luzia Luzia Luzia... » commença-t-il en secouant la tête. « Ça fait combien de temps que l'on se connaît ? Depuis près de 5 ans, c'est bien ça ? »

Il se rappelait des moments qu'il avait passé à rire avec la poufsouffle en première année. Quand il y pensait, cela remontait à loin. Beaucoup de gens avaient changé depuis mais Luzia, elle, restait approximativement la même. Alexandre savait qu'il avait radicalement changé. Pour le meilleur. Et pour le pire. Des fois il regrattait sa vie d'avant et ce qu'il était devenu. Mais on ne revenait pas en arrière et s'il était devenu comme cela, c'était qu'il devait il y avoir une partie de lui ainsi qui sommeillait en lui.

f]]« Il n'y a jamais eu de problèmes entre nous. Alors pourquoi tu veux en créer ? »[/b] demanda-t-il en feintant l'innocence et l'incompréhension.

Ses expressions étaient beaucoup trop exagérées et doucereuses pour être interprétées positivement. Il prenait bien soin d'esquiver la question de la préfète. Il savait ce qu'il risquait. Ce n'était qu'une heure de colle. Rien de bien méchant. Cela ne pouvait pas être pire que la beuglante à moitié en allemand de son père le jour où il avait fait exploser son chaudron en cours de potion. Il n'était même pas sûr que Luzia puisse trouver le courage de lui donner une heure de colle. Surtout qu'elle n'a pas de preuve contre lui. D'autant plus qu'il n'avait jamais crée de problème en cours ou au sein de l'école en général. A la connaissance des professeurs, il n'avait jamais enfreint le règlement, si ce n'était quelques retards. Bon, il y avait bien la fois où il s'était battu avec Madeline dans la Grande Salle, mais c'était elle qui lui avait pété le nez. Et pas l'inverse.



Dragées:
 

Fiche de RP (c) Miss Yellow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PRÉFET POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

PRÉFET POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 679
| AVATARS / CRÉDITS : Astrid Bergès-Frisbey - Thida ♥
| SANG : Mêlé


MessageSujet: Re: Do not annoy a Slytherin • ft. Luzia Ozores Sam 4 Mar - 21:09

Le petit sourire en coin d'Alexandre agaçait profondément l'Espagnole. D'ailleurs, cela l'agaçait bien plus que son comportement envers Logan et Delia - peut-être parce que la jeune fille découvrait avec amertume que son camarade n'était plus un ami. Blessée par son mépris, elle n'arrivait pas à trouver l'attitude qu'il fallait et savait que Alexandre voyait qu'elle n'en menait pas large.
Posant son instrument au sol, Alexandre avait l'air de dire qu'il avait tout son temps. Clairement, la menace d'une retenue ne faisait aucun effet sur le Serpentard. Peut-être pensait-il qu'elle n'oserait pas mettre en application ce qu'elle avait annoncé. Ç'aurait été le cas en début d'année quand, novice, Luzia manquait de courage pour punir vraiment les élèves qui enfreignaient le règlement. Mais depuis, elle avait pris de l'assurance. Qu'il la mette au défi, il verrait bien...
Luzia Luzia Luzia, soupira-t-il. Ça fait combien de temps que l'on se connaît ? Depuis près de 5 ans, c'est bien ça ?

Inutile de répondre, il venait de le faire. Elle ne voyait pas où il voulait en venir, mais savait qu'il parviendrait au but tout seul.
Il n'y a jamais eu de problème entre nous. Alors pourquoi tu veux en créer ?

Ce fut au tour de la Poufsouffle de lever les yeux au ciel. Elle bloqua un peu sa respiration, pour garder son calme. Il ne servait à rien de s'énerver.
Je suis d'accord avec toi, ce serait tellement dommage qu'on se prenne la tête pour rien. Admets donc que tu intimidais ces Deuxièmes années et explique moi pourquoi tu t'es senti obligé de jouer le kaïd devant des gamins.
Elle remit en place sa robe de sorcier, s'efforçant de paraître naturelle, avant d'ajouter :
Dois-je comprendre que tu te sentais menacé par eux ?

Luzia ne voyait que cette explication - Logan et Delia étaient deux petits drôles mais, enfin, ils avaient douze ans !

______________________________

On ne sait jamais qui l'on croisera
au prochain tournant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PRÉFET SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

PRÉFET SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 684
| AVATARS / CRÉDITS : Dylan O'Brien
| SANG : Faites genre qu'il est pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une foule sans visage, l'inconnu
| PATRONUS : Le coyote
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Do not annoy a Slytherin • ft. Luzia Ozores Mer 15 Mar - 1:41

Do not annoy a Slytherin




Luzia leva les yeux au ciel. Elle essayait de ne pas s'énerver, cela se voyait comme un troll dans un champs de paquerettes. C'était bien un truc de pouffy ça, de ne pas laisser libre court à leur colère. Cela manquait de naturel, selon Alexandre. Le jeune homme était à la fois spontané et très réfléchi. Tout dépendait des circonstances et de la personne. Mais contenir autant ses émotions ! Surtout de la part d'une fille, ce n'était pas bon !

« Je suis d'accord avec toi, ce serait tellement dommage qu'on se prenne la tête pour rien. Admets donc que tu intimidais ces Deuxièmes années et explique moi pourquoi tu t'es senti obligé de jouer le kaïd devant des gamins. »

Il ne les intimidait pas ! Il les mettait juste en garde avec un soupçon de menace. Ce n'était pas bien méchant ! Bon, plus sérieusement. Alexandre savait que ce qu'il avait fait n'était pas très gentil, ni même très moral. Mais sur le moment, il était devant le fait accompli et se sentait obligé de se donner une certaine image tout en assumant ses actes. Le Serpentard regardait la Poufsouffle avec un air dédaigneux.

« Dois-je comprendre que tu te sentais menacé par eux ? »

Alors là c'était la meilleur ! Lui, se sentir menacé par des deuxièmes années ? Quelle blague ! Qu'est-ce qu'il ne fallait pas entendre ! Il fit une mimique exagérément outrée en regardant Luzia en feintant la vexation. Elle ne pensait tout de même pas cela sérieusement ? Déjà, s'il se sentait menacer par des deuxièmes années, c'est qu'ils l'auraient explicitement fait. Et le Serpentard le leur aurait fait payer, d'une façon ou d'une autre. Et puis... C'était des pouffys quoi...

« Franchement, tu as de la chance de dire ça à moi et pas à certains autres Serpentards. Ils t'auraient pas loupé sinon. Arrête de dire des bêtises. Je vais vraiment finir par me vexer. »

Il parlait sur le ton de la conversation mais la moquerie se lisait dans le son de sa voix. L'hypocrisie était tellement apparente qu'on ne pouvait même plus la définir comme telle. D'une certaine façon, c'était encore pire. Il balaya dans le vide ! Assez parlé de ces deuxième années (peut-être passerait-il à côté de la retenue). Et dire qu'il se rappelait encore quand eux deux étaient hauts comme trois pommes !

« Sinon qu'est-ce que tu deviens ? »

Il s'en fichait bien de ce que devenait Luzia. Elle ne lui répondrait très certainement pas, il le savait. Il était passé du botruc au chaporouge. Mais si cela pouvait détourner l'attention de la préfète sur ce qu'il venait juste de faire et ne pas se prendre une heure de retenue, cela en valait la peine. En vrai, cela l'aurait bien embêté de se faire coller et de faire perdre des points à sa maison. Surtout par Ozores.



Dragées:
 

Fiche de RP (c) Miss Yellow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PRÉFET POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

PRÉFET POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 679
| AVATARS / CRÉDITS : Astrid Bergès-Frisbey - Thida ♥
| SANG : Mêlé


MessageSujet: Re: Do not annoy a Slytherin • ft. Luzia Ozores Jeu 23 Mar - 20:31

Dès qu'elle avait avancé l'idée que Logan et Delia aient pu menacer Alxandre au point qu'il les avaient pris au sérieux, le Serpentard avait tiqué. Mais, une nouvelle fois, il jouait, se moquait, faisait mine d'être scandalisé par ce qu'avait dit la jeune fille. Il était désespérant...
Arrête de dire des bêtises. Je vais vraiment finir par me vexer.
Je dis des bêtises ? reprit Luzia en démarrant au quart de tour, en ce cas, corrige-moi, dis-moi où je me trompe - explique-moi ce qu'il s'est passé.

Où trouvait-elle le courage de s'opposer ainsi à lui, elle ne le savait pas, mais refusait de lâcher le morceau. Luzia, malgré son statut de préfète, était une élève tout à fait lambda. Pour autant, jamais on ne l'avait traitée avec tant de condescendance. Il pouvait sans problème faire allusion à "certains autres Serpentard", car Luzia n'avait jamais eu de contact avec eux et, de toute manière, pour le moment, ce n'était pas eux qui posaient problème.

Sinon qu'est-ce que tu deviens ?
La madre que le... pensa très fort Luzia qui se retint de prononcer des mots que Alexandre pouvait comprendre même s'il n'était pas hispanisant. Toutefois, elle ne pouvait laisser passer une telle provocation.
Ce que je deviens, dit Luzia en rougissant, c'est que je suis déçue de toi.

C'était vrai. Jusqu'à présent, elle avait toujours plutôt apprécié Alexandre. Il lui avait permis de comprendre le point de vue de Moran sur la Maison de Salazar qui ne comptait pas que des pourris. L'Espagnole considérait que Moran et Alex étaient deux exemples parfaits. Mais maintenant, voilà qu'elle se risquait à penser qu'il n'y avait que Moran. Cela faisait de lui l'exception qui confirme la règle.
Comme tu ne veux pas me donner ta version des faits de l'incident, je ne vais prendre en compte que ce j'ai vu. Je vais alerter Picott qui te tiendra au courant de l'heure et du lieu de ta retenue.

Sans plus de cérémonie, Luzia avait commencé à reculer, comme si ce déplacement actait sa décision.

______________________________

On ne sait jamais qui l'on croisera
au prochain tournant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PRÉFET SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

PRÉFET SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 684
| AVATARS / CRÉDITS : Dylan O'Brien
| SANG : Faites genre qu'il est pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une foule sans visage, l'inconnu
| PATRONUS : Le coyote
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Do not annoy a Slytherin • ft. Luzia Ozores Mar 28 Mar - 20:53

Do not annoy a Slytherin
Ft. Luzia Ozores


Plus je parle, plus Luzia semble énervée, sidérée. Mais quand j'esquive sa question. Alors là ! Elle vire au rouge. Ce n'est pas dans sa nature de s'énerver, je le sais. Elle n'a pas une tête à montrer sa colère. Et le fait qu'elle soit à Poufsouffle me conforte dans cette idée. -Tu vas te retrouver avec une heure de colle, tu vas rien comprendre à ta vie.- De toute façon, ce n'est pas comme si les préfets servaient à quelque chose, cette année. Quand on regarde ceux de Serpentard, ce n'est pas très glorieux. Je ne connais pas vraiment ceux des autres maisons, à part Ozores, mais je me doute qu'ils font pas grand chose de plus. Et ça, je ne cesserais jamais de le répéter.

« Ce que je deviens, c'est que je suis déçue de toi. » finit par dire Luzia, rougissante.

... C'était violent. Mais ce n'est pas dénué de toute logique, ceci dit. J'ai fait certains choix, que j'assume totalement. Ça ne plait pas à tout le monde. -Personne tu veux dire ? Même à toi ça te plait pas.- Ce n'est pas la première fois que j'entends ces mots de la bouche de quelqu'un. Ça ne devrait plus rien me faire normalement. Mais j'ai toujours cette boule au ventre, ce sentiment amer: « Alex, tu es un connard. ». Est-ce qu'Avery ressent ça aussi ? Ou c'est juste moi ? J'ai envie de faire taire ce sentiment. Mais je ne fais rien pour. Je n'y arrive pas. Je ne peux pas.
J'essaye de ne pas me départir de mon air condescendant, exercice que, maintenant, je maîtrise. « Ça m'attriste. Beaucoup. » réponds-je en prenant un faux air triste. -Tes remords étaient trop beaux pour durer.-

« Comme tu ne veux pas me donner ta version des faits de l'incident, je ne vais prendre en compte que ce j'ai vu. Je vais alerter Picott qui te tiendra au courant de l'heure et du lieu de ta retenue. »
« Attends t'es sérieuse ? » rétorqué-je presque immédiatement après.

-Oh, c'est dommage.- Non non non ! Elle peut pas me donner une heure de colle ! Elle peut pas faire ça ! Je dis non ! Luzia commence à reculer. Il faut que je fasse quelque chose, j'ai vraiment pas envie de me taper une heure de colle avec Picott. Il est bizarre ! Avec sa moustache... On dirait Staline ! Je me rapproche de Luzia.

« Luzia, tu ne peux pas me faire ça à moi. Tu n'as pas de preuve contre moi. Si tu veux aller traîner ça jusqu'au bureau du Dumby, ok. Je ne mérite pas cette heure de colle. Ouais, je t'ai mal parlé. mais ce n'est pas parce que tu es préfète que tu aurais le droit à un traitement de faveur de ma part. »

Au fond de moi, je sais que je la mérite cette heure de colle. Mais j'ai trop de fierté pour l'accepter docilement. Je sais que je ne devrais pas contester, mais c'est plus fort que moi. Par contre, si elle maintient cette heure, eh bah j'accepterais sans broncher d'avantage. Je me rends compte que si je proteste, c'est juste pour faire genre. J'ai presque envie qu'elle la maintienne. -Ce serait mieux si tu le disais à haute voix.-



Dragées:
 

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PRÉFET POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

PRÉFET POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 679
| AVATARS / CRÉDITS : Astrid Bergès-Frisbey - Thida ♥
| SANG : Mêlé


MessageSujet: Re: Do not annoy a Slytherin • ft. Luzia Ozores Mer 5 Avr - 21:12

Ça l'attristait beaucoup... Voilà Luzia bien avancée avec cet aveux impertinent. S'il avait fallu définir à quelqu'un la notion de tête à claque, elle avait le parfait exemple sous la main.
Vraiment, elle n'avait aucune hésitation, aucun scrupule à le mettre en retenue. Elle s'étonnait elle-même, à vrai dire, de parvenir à lui faire face avec autant d'assurance. Maintenant qu'elle avait annoncé la sanction, elle se sentait soulagée, car le plus dur était fait : il ne restait plus qu'à en informer le concierge.

Tandis qu'elle avait fait quelques pas pour prendre congé de l'Arrogant Serpentard - oui, notez bien la majuscule à l'adjectif - ce dernier sembla se rendre compte du sort qui l'attendait.
Attends t'es sérieuse ?

Luzia se tourna vers lui, les sourcils froncés - au cas où il n'aurait pas compris que, oui, elle était parfaitement sérieuse. Voilà enfin qu'il laissait tomber son masque. Alexandre s'approcha d'elle, presque suppliant.
Ouais, je t'ai mal parlé. mais ce n'est pas parce que tu es préfète que tu aurais le droit à un traitement de faveur de ma part.

Cette fois-ci, l'Espagnole eut un petit rire.
Ne t'en fais pas, je ne demande aucun traitement de faveur. Là n'est pas le problème.
Il la connaissait bien mal s'il pensait qu'elle se servait de son statut de préfète pour obtenir des avantages.
▬ Quant aux preuves, j'ai toujours la possibilité de faire appel à Delia et Logan. À moi que tu assumes enfin le fait que tu les as menacés. Picott allègera peut-être ta sanction.

Étrangement, le voir protester contre sa décision lui faisait du bien. Elle sentait que le Serpentard était embêté. Lui qui s'était montré si inatteignable depuis le début de leur conversation, semblait enfin réagir.
Tu m'excuseras, je dois finir ma ronde, lui dit-elle.

______________________________

On ne sait jamais qui l'on croisera
au prochain tournant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PRÉFET SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

PRÉFET SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 684
| AVATARS / CRÉDITS : Dylan O'Brien
| SANG : Faites genre qu'il est pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Une foule sans visage, l'inconnu
| PATRONUS : Le coyote
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Do not annoy a Slytherin • ft. Luzia Ozores Jeu 6 Avr - 14:38

Do not annoy a Slythrerin
Ft. Luzia Ozores


Luzia lâche un petit rire puis s'explique brièvement. J'acquiesce simplement, sans rien dire. Je ne vais pas plus parler, j'accepte déjà une heure de colle. Je n'en veux pas une deuxième. L'envie de répliquer me prend quand elle évoque ses « preuves », les dénommés Delia et Logan. Ce n'est pas de ma faute si c'est des flipettes. J'allais pas leur faire des mal, juste les faire flipper un coup. Ce n'était pas une vraie menace. -T'avais qu'à te taire, dans ce cas.-

« Tu m'excuseras, je dois finir ma ronde. » me dit-elle.
« Très bien. Tu diras bonjour à Picott de ma part. » réponds-je en mettant mon étui à violon sur mon épaule. « Bonne soirée. » poursuis-je en feintant la politesse.

Sur ce, je lui tourne le dos et continue mon chemin vers un endroit plus calme que ma salle commune. Il faudrait que je me dépêche, j'ai perdu du temps avec cette histoire. J'ignore la désagréable sensation qui me prend les tripes en pensant à Luzia. Il faut que j'arrête de culpabiliser. J'ai fait des choix, je les assume jusqu'au bout. Et laisser tomber Ozores fait parti de ces choix.



Dragées:
 

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Do not annoy a Slytherin • ft. Luzia Ozores

Revenir en haut Aller en bas

Do not annoy a Slytherin • ft. Luzia Ozores

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» ◮ EVENT ST VALENTIN — luzia ozores et sean mclloyd
» 06. No joy without annoy.
» Oublions tous nos soucis et profitons de l'air frais loin de tout - Luzia
» Bon, je mets quoi aujourd'hui ? ♣ Luzia, Sirius, Nate, Fluvia, Augustus et Mircella
» — Slytherin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Les oubliettes
 :: 
Les souvenirs de Poudlard
-