GRYFFONDOR : 160 pts | POUFSOUFFLE : 10 pts | SERDAIGLE : 0 pt | SERPENTARD : 0 pt
Le calendrier de l'avent fait son grand retour à Poudlard ! Il débutera le 1e décembre et se terminera le 25. Toutes les explications ICI !
Une sortie à Pré-au-Lard a été organisée afin de vous permettre d'effectuer vos achats de Noël. Le sujet est juste ici ! Tout post vous rapportera 2 dragées.

Partagez|

[ Janvier 1975 ] Entraînement et conversation singulière ( ft Tsadkiel ♥ )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 77
| AVATARS / CRÉDITS : Katie McGrath
| SANG : Sang mêlée


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père
| PATRONUS : Vipère du Gabon
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: [ Janvier 1975 ] Entraînement et conversation singulière ( ft Tsadkiel ♥ ) Dim 19 Fév - 15:57

[ Janvier 1975 ] Entraînement et conversation singulière
ft. Tsadkiel
' La flamme de l'intelligence est bien vulnérable : le moindre souffle d'intolérance suffit à l'étouffer... '
Le week-end avait enfin débuté au plus grand plaisir de la serpentarde qui attendait toujours patiemment le samedi pour son entraînement quotidien aux formules apprises durant la semaine, à l'utilisation de deux baguettes ou à l'apprentissage et l'exercice de nouveaux sortilèges d'année supérieure ou autre. De plus, ayant une sortie prévu à Pré-Au-Lard aujourd’hui, il y avait encore moins de monde dans l'enceinte du château. Elle sera donc tranquille pour un petit moment tout en étant sûre de ne pas être dérangée. Depuis quelques temps, Némésis et Tsa ( dit ' Kyne ' comme elle aimait le surnommer ) avaient mis en commun leurs travaux respectifs pour une plus grande efficacité tout en étant ensemble. Néanmoins, ce serait la première fois que la jeune adulte l’emmenait dans les toilettes des filles du deuxième étage où le fantôme de Mimi hantait les lieux. C'était un de ses endroits où elle s'exerçait avec le parc de Poudlard, sa salle commune et les vieilles salles inutilisées. Peu de personnes y mettaient les pieds même les professeurs ne s'aventuraient que rarement ici. Peut-être à cause de la sale réputation de la défunte qui vagabondait dans la pièce.

En cette journée, Némésis avait délaissé ses vêtements scolaires pour un haut à manche longue noir, un pantalon souple de même couleur et une paire de basket. Son compartiment à baguette était accroché sur son poignet gauche, sous son habit, et son sac à bandoulière était mise sur l'épaule gauche avec quelques livres, quelques feuilles de parchemins, de l'encre et une plume à l'intérieur. Le serdaigle la suivant de près, ils arrivèrent rapidement à destination ne croisant personne dans les couloirs ou les escaliers, ceux-ci n'en ayant pas fait qu'à leur tête pour une fois. Némésis entra et observa un instant son environnement. Il semblait que Mimi Geignarde avait décidé de hanter un autre endroit que celui-ci à cette heure de la journée, sûrement lassée de ne trouver personne à embêter pour défouler sa colère ou sa tristesse. Elle attendit que le jeune garçon entre à son tour, lui laissant le temps de se familiariser avec la pièce, avant de sortir sa baguette et de lancer différent sorts de protection et d'alerte. Elle répondrait à ses questions si jamais il en avait et lui précisa qu'ils s’entraîneraient ici.

« Silencio » avait-elle fini dans un souffle, le lançant sur la pièce.

Elle était satisfaite de pouvoir enfin commencer la séance en étant certaine d’être avertie de l'intrusion d'une éventuelle personne ou d'un animal à une bonne dizaine de mètres d'où ils se trouvaient mais aussi des sorts de discrétion évitant à quiconque d'arriver à les entendre et de comprendre ce qu'il faisait ici tant qu'il n'était pas dans la même pièce voir même éviter qu'ils se fasse repérer. Après un signe de tête appréciateur face à la porte de la salle, la serpentarde s'assit à même le sol posant son sac au sol avant d'en sortir un ouvrage de potion, de DFCM et de sortilège. Elle lit certains passages pendant une bonne trentaine de minute, gardant un œil sur ce que faisait Tsa juste à côté si jamais il avait besoin d'aide ou de conseil. Rien que ce qu'elle venait de faire lui avait fait réviser pas mal de sortilège d'où un petit moment de lecture pour revoir certaines leçons de la semaine mais aussi de l'année. Après tous, l'année prochaine elle passait les ASPICs et, même si elle ne pensait pas avoir de problème pour les obtenir, ce n'était pas une raison pour délaisser les autres années ou de gaspiller son temps à glander. Voyant que Kyne s'en sortait parfaitement de son côté, elle poussa un peu plus loin ses affaires, ses deux baguettes dans chacune de ses mains et ferma doucement les yeux.

Le travail qu'elle entreprenait pour savoir utiliser deux baguettes en même temps, tout en variant la force des deux sorts comme elle le souhaitait, était bien loin d'être fini et demander beaucoup de contrôle de soi, de savoir-faire pour les dosages et de sa magie. Chose impossible à faire dans un brouhaha constant émis par des cornichons puisque requérant une concentration aigu. Une fois ses paupières abaissées, la mettant dans un noir complet, elle commença à focaliser toute son attention sur sa respiration, la calmant, la rendant plus lente alors qu'elle échangeait lentement avec ses baguettes à travers sa magie qu'elle faisait passer dans l'une puis dans l'autre à tour de rôle avec plus ou moins de puissance parfois en même temps. De cette manière, elle redécouvrait dans son ensemble les particularités propres de ses baguettes, de leurs liens, de leurs spécificités...

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERDAIGLE
C'est dans la différence que se cultive l'intelligence.

SERDAIGLEC'est dans la différence que se cultive l'intelligence.
| HIBOUX POSTÉS : 114
| AVATARS / CRÉDITS : Valingaï + signature anaëlle (Bazzart)
| SANG : Pur, il paraît.


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Sa mère
| PATRONUS : Un ours polaire
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: [ Janvier 1975 ] Entraînement et conversation singulière ( ft Tsadkiel ♥ ) Sam 4 Mar - 14:29

Tsadkiel entra à son tour dans les toilettes des filles, à la suite de Draka. Il n’y était jamais venu, mais avait entendu certains échos évoquant une jeune fille fantôme qu’on appelait Mimi Geignarde parce qu’elle passait son temps à se plaindre, dans de longs et stridents gémissements. Aucune fille ne faisait usage de ces toilettes, tant la compagnie du fantôme était insupportable. Aussi, lorsque Draka proposa ce lieu pour leur prochain entraînement, le jeune Serdaigle accepta, trouvant l’idée des plus pertinentes. Aucune chance d’être dérangé par de jeunes étudiantes la vessie pleine et le gosier plein de ragots ! De plus, la plupart des élèves de Poudlard était en vadrouille à Pré-au-Lard – ça, c’est Tsadkiel qui l’avait relevé –, faisant de ce samedi d’hiver le jour idéal pour s’entraîner en toute tranquillité. La Serpentarde s’attela immédiatement à lancer l’incontournable de la discrétion, le sortilège de Cave Inimicum qui vous avertit de l’arrivée des individus indésirables. Tsadkiel l’observa avec attention : la jeune fille se débrouillait fort bien, ses mouvements étaient souples et précis, sa voix un peu détimbrée mais bien articulée ; il avait affaire à une excellente jeune sorcière. Le jeune garçon hésita un instant à appuyer la protection de Draka d’un sortilège de Désillusion façon Seligsen, sa famille étant passée maître dans la dissimulation, aussi loin que l'Histoire remontait – d’aucuns supposaient même, au Danemark, que c’était Henziel Seligsen lui-même qui avait inventé le sortilège, théorie qui ne trouvait cependant pas de preuve fiable. Il se retint pourtant, jugeant qu’il valait mieux laisser sa collaboratrice se charger de ce qu’elle avait entreprit, au risque sinon de la blesser – bien que ça lui paresse absurde, il avait observé une bonne réception chez les autres de ce type d'attitude. Il pourrait toujours le lancer plus tard, en cas de besoin, s'ils étaient avertis d'une intrusion, afin d'être, sinon indétectables, quasiment invisibles.

Sans un mot, Draka se plongea dans sa lecture. Tsadkiel apprécia cette transition muette. Pas besoin de parler, c’était la seconde qualité de ces séances : la première résidait dans la haute exigence de travail. Petit à petit, la pièce s’imprégna d’une atmosphère délectable de concentration. Le jeune Aigle, sa baguette blanche toujours en poche, en profita pour faire un tour de l’espace. Il aimait – ça le rassurait – prendre connaissance d’un lieu nouveau. Il lui fallait l’observer attentivement et en garder mémoire, comme tant de petites photographies, afin d’en connaître sa disposition et de pouvoir s’y situer. L'ambiance de ces toilettes était pour le moins étrange, tout semblait laissé à l’abandon. La pièce était sombre et humide, les murs étaient couverts de carrelage à l'émaille passée. Certains miroirs étaient brisés – Tsadkiel passa devant l’un d’entre eux pour se voir le visage morcelé avant de poursuivre son observation. D’immenses toiles d’araignées surplombaient des lavabos couverts de calcaire, et dont les robinets mal fermés laissaient échapper de petites gouttes qui venaient s’écraser sur l’eau stagnante dans un clapotis régulier et apaisant. Tout des toilettes laissait penser qu’elles étaient hantées, pas une trace pourtant du fantôme. En même temps qu’il inspectait les lieux, Tsadkiel laissa les sortilèges qu’il avait appris cette semaine venir à son esprit, dans une sorte de méditation, la conscience altérée. Son obsession, depuis quelques temps déjà, portait sur les sortilèges informulés. A force d’entraînement, il maîtrisait déjà un bon nombre de sortilèges connus sans avoir besoin de prononcer leur formule, et il se demandait s'il parviendrait un jour à tant distinguer l’intention de la parole qu’il lui serait possible de lancer un sort et d’en formuler un autre.

Draka se leva, et Tsadkiel sorti de ses pensées. Le jeune garçon se tourna vers elle pour la voir debout, les yeux fermés, ses deux baguettes en main. Il savait qu’elle possédait deux baguettes et, défiant sa propre tendance à respecter le règlement, il avait juré de n’en souffler mot à quiconque. Il en profita pour sortir la sienne également, sa capricieuse et exigeante baguette de sureau. La semaine passée, au cours de DCFM sur le Patronus, il avait bien cru qu’il en perdrait l’allégeance, et qu’il lui faudrait travailler durement pour la récupérer. Il était parvenu à produire un corporel au deuxième essai, après une tentative modérément réussie. Ce n’était pas si mal, après tout, pour une première… Et s’il parvenait à lancer un sortilège de Patronus en informulé ? Profitant que la Serpentarde ait les yeux fermés, il brandit sa baguette magique pour la faire fendre l’air. L’odeur de son frère et les douceurs de ses draps de soie menthe à l'eau lui revinrent en mémoire.


1 : Complètement incroyable. L’ours polaire surgit devant lui, scintillant et majestueux. Il fait quelques pas avant de disparaitre. Le jeune Aigle ne peut s’empêcher d’entrouvrir la bouche de stupeur.

2-3 : Quelques filaments de lumière douce s’échappent de sa baguette. C’est vraiment pas si mal, il doit être possible d’arriver à un Patronus corporel, avec un peu d’entraînement !

4-5-6 : Rien ne se passe, évidemment. Heureusement que Draka a les yeux fermés. Tsadkiel reprendra plus tard cet exercice ardu.

Compétence:
 
Dragées:
 


Dernière édition par Tsadkiel Seligsen le Dim 5 Mar - 0:08, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



| HIBOUX POSTÉS : 4600
| SANG : Hasardeuse


MessageSujet: Re: [ Janvier 1975 ] Entraînement et conversation singulière ( ft Tsadkiel ♥ ) Sam 4 Mar - 14:29

Le membre 'Tsadkiel Seligsen' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'le dé ' : 4
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 77
| AVATARS / CRÉDITS : Katie McGrath
| SANG : Sang mêlée


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Son père
| PATRONUS : Vipère du Gabon
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: [ Janvier 1975 ] Entraînement et conversation singulière ( ft Tsadkiel ♥ ) Jeu 8 Juin - 19:50

[ Janvier 1975 ] Entraînement et conversation singulière
ft. Tsadkiel
' La flamme de l'intelligence est bien vulnérable : le moindre souffle d'intolérance suffit à l'étouffer... '
Némésis avait bien senti qu'il y avait du mouvement à côté d'elle bien qu'elle n'y fit pas plus attention, trop concentré dans le travail qu'elle entreprenait. C'était la première fois depuis qu'elle avait appris à se servir des deux baguettes séparément qu'elle allait tenter d'utiliser les deux en même temps, projet ambitieux. Sachant qu'une fois cela maîtrisé, elle essayera de passer au niveau supérieur avec un énoncé et l'autre en informulé, une fois les informulés assimilés bien sûr. Autant dire que ce n'était pas pour tout de suite... Kyne était au courant pour ses deux artefacts mais elle savait qu'elle pouvait avoir confiance en lui pour en garder le secret. Elle rouvrit doucement les yeux, sortant de sa pseudo-transe, avant de jeter un bref regard en direction du jeune homme. Il ne semblait rien avoir fait même si la sixième année se doutait de quelque chose. Il avait sa baguette en main ainsi qu'un air désappointé camouflé, c'était des indices suffisant pour qu'elle déduise qu'il s'était entraîné. Elle ne fit cependant aucune remarque au vu de ce qu'elle avait compris.

Elle détendit ses muscles puis elle fit un petit sourire à Tsa avant de sortir de son sac de cours un pantin d’entraînement qu'elle avait piqué il y a de cela des années à son ancienne école. Il ne manquerait à personne là-bas, ils n'avaient même pas remarqué la disparition de l'objet avant son départ pour venir en Angleterre. Si elle avait choisi cet endroit plutôt que les lieux habituels s’était bien pour discuter d'un sujet très particulier, considéré comme tabou par la société. Elle se retourna un instant vers son camarade, le scrutant du regard, légèrement hésitante. Cela ne lui ressemblait pas mais elle ne savait pas du tout à quelle réaction s'attendre de la part du serdaigle. Elle rassembla le peu de courage griffondorien qu'elle possédait avant de se jeter dans le chaudron.

« Est-ce que tu sais ce qu'est la magie noire » déclara-t-elle soudainement, dissimulant son soudain malaise. Elle attendit sa réponse avant de continuer bien qu'elle se doutait déjà qu'elle serai positive. Qui n'en avait pas entendu parlé avec les mégardes envers cet art méconnu et la guerre en cours.

« Qu'en penses-tu sincèrement ? » continua-t-elle d'une voix neutre, un peu plus sûre d'elle. Elle voulait avoir l'opinion de son petit kyne à ce sujet. Elle savait que ce dernier aimait beaucoup apprendre en général, ce n'était pas pour rien qu'il se trouvait dans la maison des aigles érudits, et qu'il avait sûrement moins de préjugé que bon nombre d'idiots de l'école. Elle ne disait pas qu'il ne fallait pas se méfier de cette branche de la magie, mais la condamner n'était pas la meilleure des solutions à mettre en place. Cela ne pouvait que faire gronder la rébellion chez ceux en qui elle coule naturellement...

Pendant qu'elle laissait celui-ci réfléchir à son interrogation et lui donner son avis, elle se tourna vers le mannequin de paille dont elle avait mis un bout de bois dans sa main droite. Elle leva lentement ses deux baguettes vers lui, déterminée et prête à faire le premier test. Elle se concentra un bref moment avant de lancer les deux sortilèges presque simultanément, en faisant des gestes différents avec chaque baguette.

« Carpe Retractum, Expelliarmus ! »


6 : Les sortilèges sont réussis avec brio. Le morceau de bois dans la main du mannequin arrive au pied de Némésis tendit que l'une de ses baguettes attrape le mannequin pour le renverser au sol rapidement avant de s'arrêter. La sixième année a un grand sourire sur le visage, très heureuse d'avoir réussi son premier essai du premier coup, un véritable exploit après tant de préparation.

1,5 : Le morceau de bois atterrit bien au pied de la sorcière mais rien ne se passe pour la seconde baguette qui a lancé également un expelliarmus. Némésis est moyennement satisfaite mais elle se doutait bien que la tâche était ardue surtout du premier coup. Elle n'est donc pas trop déçu. Elle aura d'autres occasions de s'entraîner et de se perfectionner.

2,3,4 : Il ne se passe absolument rien, aucune ne répondant à son appel comme si elle n'avait rien dit. Elle n'avait pas suffisamment insufflé de magie dans les baguettes pour cela. Elle devait encore réviser tout ça avant de retenter l'expérience. Elle retient un juron et son visage est défait par cet échec.


Compétence:
 

© 2981 12289 0


Dernière édition par Némésis S. Draka le Jeu 8 Juin - 19:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



| HIBOUX POSTÉS : 4600
| SANG : Hasardeuse


MessageSujet: Re: [ Janvier 1975 ] Entraînement et conversation singulière ( ft Tsadkiel ♥ ) Jeu 8 Juin - 19:50

Le membre 'Némésis S. Draka' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'le dé ' : 5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [ Janvier 1975 ] Entraînement et conversation singulière ( ft Tsadkiel ♥ )

Revenir en haut Aller en bas

[ Janvier 1975 ] Entraînement et conversation singulière ( ft Tsadkiel ♥ )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Entraînement d'orientation
» [Entraînement] Lame
» Entraînement sous haute température [ Sento - Tenzen ]
» La roche n'est pas si solide! Chapitre d'entraînement numéro 4
» Entraînement d'escrime

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Les oubliettes
 :: 
Les souvenirs de Poudlard
-