Venez découvrir et commenter la Gazette de Mai 1975, ici !
C'est les vacances, sur ATDM ! Au programme, croisière autour du monde et camp de vacances version Sang Pur en Transylvanie. Plus d'explications ici ! Vous retrouverez Poudlard à la rentrée, passez un bon été !
Un premier atelier a été ouvert par Mrs Lerouge pour les Sang Pur en Transylvanie. Au programme : entraînement aux sortilèges impardonnables. Vous êtes attendus juste ici !
Venez vous inscrire pour le premier match d'Aquaquidditch de cette croisière !
Pour les nouveaux adultes, n'oubliez pas de nous signaler vos changements de bannières.

Partagez|

Celui qui ne voulait pas être sage ~ Fabian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar



PRÉFET POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

PRÉFET POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 673
| AVATARS / CRÉDITS : Astrid Bergès-Frisbey - Thida ♥
| SANG : Mêlé


MessageSujet: Celui qui ne voulait pas être sage ~ Fabian Dim 5 Mar - 19:27

Une fois de plus, Luzia faisait sa ronde dans les couloirs. Sean et elle avaient décidé de se séparer momentanément avant de se retrouver pour finir leur tâche ensemble. La château était vaste et se séparer rendait leur ronde plus efficace.
Il faisait froid. Luzia, ses cheveux noués en une tresse un peu folle, resserra les pans de sa robe autour d'elle. Sa baguette diffusait un halo lumineux rassurant - elle n'aimait pas trop les ombres dansantes des torches qui s'enflammaient à son passage. Aussi Luzia ne crachait-elle pas sur un surcroît de lumière.

Il ne fallait pas non plus s'imaginer que les élèves qui bravaient le couvre-feu étaient nombreux. Certes, tous les soirs, il était nécessaire de déloger les bûcheurs qui travaillaient dans les salles abandonnées et qui n'avaient pas vu l'heure passer ; rares cependant étaient ceux qui tentaient des excursions nocturnes. Heureusement, d'ailleurs, Luzia n'aimait pas devoir jouer la brigade magique...

C'est pourquoi les rondes ressemblaient d'avantage à une promenade solitaire qu'à une mission impossible. Luzia avait pris l'habitude de profiter des rondes pour réfléchir. Ce soir-là, elle cogitait au sujet de l'insistance de ses amis pour qu'elle retourne avec Dowey. Marlene et Ewan ne cessaient de lui dire qu'elle devait absolument se remettre avec son ex petit ami. Cela même alors qu'elle savait que Hazel et lui s'étaient tournés autour un petit moment, et alors que elle et Dowey s'étaient quittés de manière un peu brutale. Maintenant qu'ils reprenaient une relation amicale, cela valait-il le coup de...

PAAAF !

Plongée dans ses pensées, Luzia ne regardait plus devant elle et avait percuté quelqu'un. Pitié, faites que ce ne soit pas Picott.
Ce n'était pas Picott, mais un Gryffondor de Septième année.
Fabian Prewett, dit Luzia avec un air sombre, qu'est-ce que tu fais debout à cette heure-là ?

Elle avait comme le pressentiment qu'elle ne serait pas au lit de sitôt.

Citation :
Ouvrir un sujet ▬ 2 dragées

______________________________

On ne sait jamais qui l'on croisera
au prochain tournant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 334
| AVATARS / CRÉDITS : Hayden Christensen | by me
| SANG : Pur comme Prewett !


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un Doxy
| PATRONUS : Un Berger Suisse
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Celui qui ne voulait pas être sage ~ Fabian Jeu 9 Mar - 23:44


Ce soir, j’avais envie de sortir me balader dans les couloirs. Une envie qui me prenait, comme ça. Quelque chose de soudain. Il était déjà tard et tout le monde était pratiquement couché, alors je devais veiller à ne pas trop attirer l’attention sur moi. Ça allait râler, après. Oh, en soi je m’en fichais pas mal de ce que pouvaient penser les autres. Mais je savais quand-même être respectueux des uns et des autres. Sans bruit, je m’extirpai hors de ma couette et enfilai rapidement un pantalon noir, histoire de ne pas sortir en pyjama. Le t-shirt, on pouvait le garder. Au moment de sortir du dortoir, je mis une main sur ma poche arrière. Par Merlin, ma baguette ! J’allais oublier ma baguette ! Je l’attrapai rapidement avant de, cette fois-ci, prendre le chemin de la sortie pour de bon.
À l’étage d’en-dessous, la Salle Commune était vide. Ce n’était pas étonnant. À cette heure-là, tout le monde dormait. Je poussai le tableau qui était là en guise d’entrée. Le couloir était noir. En chuchotant, je murmurai un petit « Lumos » pour pouvoir éclairer mon chemin. Je n’avais pas peur de l’obscurité mais bon, c’était toujours utile d’avoir un peu de lumière pour ne pas tomber dans les escaliers. Cette petite lueur eut tôt fait de faire râler quelques tableaux, mécontents d’être ainsi dérangés de leur sommeil. Avec un geste rapide de la main, je leur intimais le silence. Je ne voulais pas être cramé si vite, par Merlin !  Profiter un peu du silence du château avait le don d’être relaxant.

Un petit virage à gauche, un petit virage à droite, un couloir par-ci, un couloir par là… J’étais libre ! Personne en vue. Malgré tout, je tendais régulièrement l’oreille afin de pouvoir capter les éventuels sons d’un pas. Les Préfets faisaient leur ronde en ce moment-même, c’en était foutu de moi s’ils me chopaient. Ça allait faire des points un moins pour ma Maison et, si je tombais sur un élève cruel et sans cœur, une heure de retenue chez Picott. Tout bien réfléchi, je préférais les points en moins à Picott. Personne ne pouvait se voir le concierge et sa petite moustache digne des plus grands aristocrates. Même moi. Les retenues avec lui ? Je ne les comptais même plus. Et à chaque fois, c’était des tâches pénibles à effectuer. Rien de vraiment intéressant. Pas étonnant que je n’aie pas été nommé Préfet. Je n’étais pas vraiment responsable et loin de moi était de vouloir faire régner l’ordre parmi les rangs, étant donné que j’étais le premier à enfreindre les règles du château. Et pourtant, cela contrastait avec mes envies de devenir Auror. Ce métier était vraiment tout le contraire de moi. Voilà pourquoi  j’hésitais encore. D’un autre côté, les études pour en devenir un allaient me forger, m’apprendre à devenir un homme, un vrai. Mais d’un autre, pouvait-on changer sa vraie nature ? Je n’en savais rien. Il me fallait encore réfléchir.

Perdu dans mes pensées, je marchai sans vraiment faire attention à ce qu’il y avait devant moi… Jusqu’à ce qu’une petite chose me percute de plein fouet. Citrouille, je m’étais fait chopper… Je baissai les yeux pour y découvrir… Luzia Ozores, Préfète des Blaireaux. Je ne lui avais jamais vraiment parlée, mais Moran m’en disait du bien. À moi d’en établir mon propre jugement.

« Fabian Prewett. Qu'est-ce que tu fais debout à cette heure-là ?

Alors c’était ça, un Poufsouffle avec de l’autorité ? Un sourire de petit cachottier apparut sur mon visage et j’appuyai mon épaule contre le mur, bras croisés, en la regardant de mes yeux rieurs.

« Luzia Ozores, la saluai-je en reprenant la même formulation. Je suppose que profiter du silence des couloirs d’un château calme ne sera pas un motif suffisant ? »

J’étais bloqué, je le savais. Mais bon, en petit joueur que j’étais, je ne pouvais m’empêcher de réfléchir sérieusement à cette idée qui venait de germer dans mon esprit… Qui ne tente rien n’a rien, n’est-ce pas ?

Fiche de RP (c) Miss Yellow


Citation :
• 500 mots ▬ 2 dragées
• Sans le nom du perso ▬ 2 dragées

Total = 4 dragées
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PRÉFET POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

PRÉFET POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 673
| AVATARS / CRÉDITS : Astrid Bergès-Frisbey - Thida ♥
| SANG : Mêlé


MessageSujet: Re: Celui qui ne voulait pas être sage ~ Fabian Dim 19 Mar - 21:30

Contrairement à ce que les élèves pouvaient croire, il n'y avait rien de jouissif à prendre quelqu'un en faute. Luzia n'aimait pas vraiment jouer les gendarmes. Si elle remplissait son rôle de Préfète du mieux qu'elle pouvait, c'était avant tout parce qu'elle ne voulait pas décevoir les professeurs et ses parents. On l'avait désignée pour cette tâche, donc elle se devait de se montrer à la hauteur.
Ce qu'elle détestait le plus, cependant, c'était la réaction que pouvaient avoir certains de ses camarades. Ils étaient pris en flagrant délit, mais louvoyaient pour esquiver les sanctions. Pour Luzia, quand on joue avec les limites, il faut être en mesure d'assumer les conséquences.
Voilà que Fabian Prewett, loin de se dégonfler, eut un sourire. Il s'appuya nonchalamment contre le mur, croisant les bras. Ce détachement lui fit penser au comportement d'Alexandre, quand elle l'avait surpris à menacer des Deuxièmes années. Fabian était-il de la même trempe ? Elle supposait qu'elle n'allait pas tarder à le savoir...

Je suppose que profiter du silence des couloirs d’un château calme ne sera pas un motif suffisant, lui répondit-il.
Elle avait sa réponse. Fabian était plus grand qu'elle et était hyper populaire. Luzia restait Luzia, c'est-à-dire une jeune fille timide, un peu effacée. Devant Fabian, elle ne se sentait plus aussi assurée. Toutefois, elle s'interdit de flancher.
Non, malheureusement pour toi, ce n'est pas un bon prétexte.

Mais il semblait ne pas s'en soucier.
Je ne vous comprends pas, se mit-elle à râler. Vous êtes deuxièmes dans la course pour la Coupe des Quatre Maisons, vous, les Gryffondors. Chaque point compte, mais tu prends quand même le risque de faire perdre des points aux Rouges.

Et l'on disait les Gryffondor loyaux ? Il fallait clairement revoir ça...

______________________________

On ne sait jamais qui l'on croisera
au prochain tournant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 334
| AVATARS / CRÉDITS : Hayden Christensen | by me
| SANG : Pur comme Prewett !


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un Doxy
| PATRONUS : Un Berger Suisse
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Celui qui ne voulait pas être sage ~ Fabian Mar 21 Mar - 20:13


J’aimais bien, de temps en temps, aller me balader dans les couloirs du château. Profiter un peu du calme, arpenter ces murs et ces allées sans le moindre bruit aux alentours. L’air de rien, ça apaisait l’esprit. Bon, la plupart du temps je sortais aussi pour rejoindre le reste du Quatuor de choc, mais pour ce soir, c’était poussé par une volonté personnelle que je m’étais glissé hors de mon lit. Normalement, je ne me faisais jamais prendre. Toujours sur mes gardes, les sens à l’affut, telle une proie guettant le prédateur : Picott. Le concierge, c’était le mal absolu. Oh, il était gentil, en soi. Mais bon, les heures de colle avec lui… Ça devenait un peu lassant. Et puis il s’arrangeait toujours pour que ça soit des punitions vraiment embêtantes. Genre nettoyer des chaudrons sans baguette. Ça, j’en avais horreur. Non, c’était bien plus drôle de tomber sur un préfet… Après, tout dépendait lequel. Si c’était Moran ou Lysandre, bon, je n’avais pas trop de soucis à me faire. Et ce soir, alors que j’étais perdu dans mes pensées, c’était Luzia qui m’avait surpris debout. Ça va, ça aurait pu être pire.

« Non, malheureusement pour toi, ce n'est pas un bon prétexte. »

J’haussai les épaules, n’en ayant que faire.

« Dommage pour moi. »

Vous pourrez me dire : pourquoi est-ce que je réagissais comme ça alors que j’étais suffisemment dans la bouse de Sombral ? La réponse ? C’était un jeu. Peut-être pas drôle pour vous, mais moi je m’amusais beaucoup. Oh, ça va, il faut bien se détendre dans la vie, non ? On en a qu’une, alors autant faire tout ce qui nous passe par la tête…

« Je ne vous comprends pas. Vous êtes deuxièmes dans la course pour la Coupe des Quatre Maisons, vous, les Gryffondors. Chaque point compte, mais tu prends quand même le risque de faire perdre des points aux Rouges. »

Je m’esclaffai bruyemment avant de mettre ma main sur ma bouche, prenant conscience que mon rire s’était propagé et faisait écho dans le couloir. Mais mes yeux rieurs n’en disaient pas moins. Il était vrai que nous n’étions pas si loin de gagner la Coupe des Maisons. Et puis, on ne va pas se mentir, mais la fierté des Lions allait en prendre un coup si on ne la gagnait pas cette année. D’autant plus que c’était ma dernière année ici, ç’aurait été vraiment bête de finir sur une note négative.

« Des risques, on en prends tous, répondis-je simplement, même si cela peut nous coûter la Coupe des Maisons. Ça ne m’empêchera pas de continuer à sortir le soir. »

Puis, je rajoutai, l’œil malicieux.

« En plus, c’est ma dernière ici. Autant en profiter, non ? »

J’écoutai vaguement sa réponse et me décollai du mur.

« Au fait, félicitations pour votre match contre Serpentard. Vous avez assuré. »

Et c’était sincère. Leur Maison était certes reniée par la plupart du château, mais elle n’en demeurait pas moins une admirable adversaire au Quidditch.

Fiche de RP (c) Miss Yellow


Citation :
• 500 mots ▬ 2 dragées
• Sans le nom du perso ▬ 2 dragées

Total = 4 dragées
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PRÉFET POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

PRÉFET POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 673
| AVATARS / CRÉDITS : Astrid Bergès-Frisbey - Thida ♥
| SANG : Mêlé


MessageSujet: Re: Celui qui ne voulait pas être sage ~ Fabian Mar 28 Mar - 19:33

Luzia savait bien que Fabian ne se dégonflerait pas de sitôt. Le jeune Prewett était connu dans le château pour son côté tête brûlée. Pourquoi était-elle tombée sur lui ? Elle aurait préféré ne pas être dans cette situation, de ne pas avoir à lui résister, à le punir.
Être préfète, c'était fatiguant.

Il se mit à rire sans retenue quand elle lui parla de la Coupe des Quatre Maisons, et de la fragile deuxième position des Rouges. Son rire résonna le long du couloir et Fabian n'en prit conscience qu'au bout de quelques secondes. Qu'y avait-il de drôle ? Luzia, honteuse devant le rire de Fabian, rosit légèrement, se demandant si elle n'avait pas dit une bêtise. Se moquait-il d'elle ?

Mais il finit par se rendre compte du bruit qu'il provoquait et retrouva son calme, annonçant avec détachement que c'était sa dernière année.
À chacun de voir la façon dont il exécute sa sortie, murmura Luzia, mais dans cette affaire, tu n'es pas le seul.
Luzia était dépassée par le je-m'en-foutisme de certains qui se moquaient de faire perdre des points que leurs camarades avaient durement gagnés.
Au fait, poursuivit le Septième année comme si de rien n'était, félicitations pour votre match contre Serpentard. Vous avez assuré.


Luzia soupira. Qu'avaient-ils, tous ces gens, à ne pas se sentir coupables quand ils étaient pris en faute ? D'abord Alex, maintenant Fabian Prewett ? Voulait-on mettre la Poufsouffle à l'épreuve ?
Mais, étrangement, le flegme de Fabian l'énervait moins que celui de Rozen. Peut-être parce que Luzia se sentait moins proche de Fabian, qu'elle avait moins l'impression de se sentir trahie - ou bien c'était parce qu'elle avait l'habitude, maintenant.
On essaye d'assurer toujours, fit-elle sur un ton un peu sec, et on fait en sorte de garder nos points ensuite.

Si Luzia devait un jour surprendre un Jaune hors des dortoirs à une heure nocturne, il allait ramasser !

______________________________

On ne sait jamais qui l'on croisera
au prochain tournant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 334
| AVATARS / CRÉDITS : Hayden Christensen | by me
| SANG : Pur comme Prewett !


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un Doxy
| PATRONUS : Un Berger Suisse
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Celui qui ne voulait pas être sage ~ Fabian Lun 3 Avr - 23:50


Luzia, je la connaissais pas trop. Mais elle était un peu trop sage à mon goût. Alex avait déjà eu affaire à elle –d’ailleurs je lui avais bien remonté les bretelles à ce sujet- et ce soir, c’était visiblement à mon tour. Boarf, je n’avais pas bien peur de la préfète, de toute façon. Je n’avais pas grand-chose à perdre. C’était ma dernière année ici, autant que j’en profite, nan ? Et ce n’était certainement pas Luzia qui allait m’en empêcher…

« À chacun de voir la façon dont il exécute sa sortie. Mais dans cette affaire, tu n'es pas le seul. »

J’haussai les épaules avec nonchalance. Je ne voulais pas manquer de respect à la jeune préfète, car après tout me tenir tête était assez admirable, mais je savais aussi que tant que je n’allais pas trop  loin, il n’allait rien m’arriver. J’avais testé les limites de beaucoup d’autres préfets et étais parvenu à la même conclusion : on ne risquait rien tant qu’on ne poussait pas le bouchon trop loin. En sept années passées ici, vous croyez quoi ? Et oui, les fauteurs de troubles développaient de sacrés techniques pour ne pas se faire prendre !
J’enchaînai alors sur le précédent match qu’ils avaient gagné face à Serpentard. Et dire que le compliment venait du cœur ! Le Quidditch, c’était sacré. Jamais je ne me serais permis de l’utiliser pour mon propre intérêt. Non mais ! Elle me prenait pour qui ?

« On essaye d'assurer toujours, et on fait en sorte de garder nos points ensuite. »

Je levai les yeux au ciel en soupirant. Tout de suite, la leçon de moral quoi ! Ça lui arrivait d’être détendu, un peu ? Je me demandais comment faisait Lilah. C’était sa meilleure amie, certes. Mais bon, personnellement, aucun de mes amis n’était comme Luzia –à part peut-être Gabin mais bon, lui c’était une exception- et heureusement, d’ailleurs ! Si on regardait bien, ni Moran, ni Gardenia, ni Dowey n’étaient sages comme des images. C’était même tout le contraire, même si Moran était lui-même préfet. Et en plus, ça c’était un sacré bonus. Comme il connaissait les horaires des rondes des préfets, il savait quand est-ce que nous pouvions nous donner rendez-vous sans se faire prendre. Et si jamais on se faisait prendre, et bien il disait tout simplement que nous étions avec lui et qu’il nous ramenait à nos dortoirs. Tout simplement. Malynx le lynx, comme on disait !

« Ça va, relax Luziaaaa ! Eh oh, il faut te détendre un peu, dans la vie ! »

Je tournai alors la tête en direction du couloir sombre et mes lèvres s’étirèrent en un sourire espiègle avant de lui lancer :

« Une petite balade nocturne, ça te dit ? »

Sans même attendre sa réponse, je me décollai du mur et marchai droit devant moi sans faire attention à ses appels. À elle de voir si elle voulait me suivre, me dénoncer, m’enlever des points ou me laisser tranquille. J’étais pratiquement persuadé que la blairelle n’allait pas tarder à me rejoindre. Instinct de lion, je vous dit.

Fiche de RP (c) Miss Yellow


Citation :
• 500 mots ▬ 2 dragées
• Sans le nom du personnage ▬ 2 dragées

Total = 4 dragées
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PRÉFET POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

PRÉFET POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 673
| AVATARS / CRÉDITS : Astrid Bergès-Frisbey - Thida ♥
| SANG : Mêlé


MessageSujet: Re: Celui qui ne voulait pas être sage ~ Fabian Lun 10 Avr - 23:33

Il fallait croire que Fabian avait subi un sortilège d'imperméabilité. Les reproches à peine déguisés de Luzia semblaient glisser sur lui, ne l'atteignant nullement.
Ça va, relax Luziaaaa, dit-il d'une voix traînante. Eh oh, il faut te détendre un peu, dans la vie !

La préfète inspira profondément. Il était inutile de s'énerver. Était-ce de sa faute s'il se trouvait dehors à cette heure-ci ? Était-elle responsable des points qu'il ferait perdre à sa Maison ? Non. Pas du tout. Cette prise de conscience eut pour effet de détendre Luzia, comme si cet accès de lucidité lui permettait de reprendre le contrôle d'elle-même.
Manifestement, tandis qu'elle réfléchissait, Fabian avait eu une idée. Quand il se tourna vers elle, un large sourire éclairait son visage. Satané Prewett, songea Luzia qui le trouva alors très beau. C'est alors qu'il lui proposa une balade nocturne. Sérieux ?

Sans attendre une réaction de la part de la Poufsouffle, Fabian Prewett s'éloigna d'elle. Il lui fallut quelques secondes pour réaliser ce qu'il faisait avant de se mettre à rire. Vraiment.
Sérieusement, s'esclaffa-t-elle.
Elle le rattrapa en quelques enjambées, voulut le ralentir en lui attrapant le bras mais n'osa pas.
Pourquoi j'ai l'impression qu'avec toi, il n'y a jamais aucun problème ? À t'entendre, tout est facile.

Tout s'arrangeait avec un peu de désinvolture. Si c'était si simple...
Mais au fond, cela l'était non ? Picott veillait au troisième étage et il n'y avait aucune raison qu'il en bouge. Ils avaient donc tout le périmètre de Luzia pour eux seuls, sans vraiment de risque de se faire attraper.
Mais à quoi songeait-elle ? Elle rougit quand elle se rendit compte qu'elle était en train de braver le règlement et de faire fi de son devoir de préfète. Mais, en cinq ans, jamais Luzia n'avait enfreint une règle. Fabian Prewett lui fournissait l'occasion parfaite - pourquoi refuser ?
Va pour la promenade, fit Luzia qui n'en revenait pas de ses paroles, mais si on se fait choper, c'est toi qui payes l'addition.

C'était honnête, ce n'était pas comme si elle ne l'avait pas prévenu.

______________________________

On ne sait jamais qui l'on croisera
au prochain tournant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 334
| AVATARS / CRÉDITS : Hayden Christensen | by me
| SANG : Pur comme Prewett !


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un Doxy
| PATRONUS : Un Berger Suisse
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Celui qui ne voulait pas être sage ~ Fabian Lun 17 Avr - 19:07


C’était incroyable. Et moi qui croyais que Luzia Ozores, la préfète irréprochable, n’allait jamais pouvoir suivre un casse-cou comme moi par principe… Je restais stupéfait. Sans le montrer. Je pensais qu’elle allait se désintéresser de moi une fois que je tracerais mon chemin, qu’elle déclinerait cette invitation de me suivre… Et bien. Elle se tenait à présent à mes côtés, tentant de maintenir le même rythme que moi. Elle était mignonne, la Luzia.

« Pourquoi j'ai l'impression qu'avec toi, il n'y a jamais aucun problème ? À t'entendre, tout est facile. »

Je ralentis quelque peu la cadence. Je ne m’étais pas attendu à une telle réponse de sa part. Et ça me fit comme l’effet d’un électrochoc. Oh. Rien n’avait été facile cette année Luzia, crois-moi… Depuis le mois de juillet, mes nuits avaient été des cauchemars, et mes journées un véritable calvaire moral. Ça allait un peu mieux… Mais le deuil était toujours aussi difficile à faire. Mais je faisais avec. Je n’avais pas bien le choix, de toute manière.

« Tout est facile peut-être parce que rien ne l’est… » murmurai-je, laissant libre l’interprétation de mes paroles à ma jeune camarade.

Reconstruire ma vie. C’était vraiment dur. J’avais l’impression que Molly et Gid y arrivaient mieux que moi. Peut-être parce que je ne les voyais pas au quotidien. Mais eux aussi, ils devaient avoir mal. Ils reprenaient la routine de la vie simplement parce qu’ils n’avaient pas le choix. Comme moi, ils devaient faire avec. Ils comblaient le vide que nos parents avaient laissé avec leurs enfants ou leurs études. Moi, je le comblais en sortant dans les couloirs la nuit. Chacun avait sa façon de faire.

« Va pour la promenade. Mais si on se fait choper, c'est toi qui payes l'addition.
- T’inquiète, Ozores. T’as ma parole. »

Et en revanche, même si j’étais une sacré tête brûlée, je respectais mes engagements jusqu’au bout. Si je lui disais que je porterais la faute si jamais on était pris, c’était que j’allais le faire. Et même elle, elle le savait. J’étais sincère. La majorité du temps.
Les couloirs étaient froids et silencieux. Je connaissais plutôt bien la ronde des préfets après mes années passées ici, mais on ne savait jamais. La preuve, puisque je m’étais fait prendre par la blairelle. Mais bon, simple erreur. Même les pros en faisaient.

« Luzia qui brise le règlement, fis-je, penseur. Tu vois bien que c’est pas si difficile que ça ! »

Je lui lançai un grand sourire le plus pur et innocent possible, même si je savais que ma crédibilité était proche de zéro. Qui ne tente rien n’a rien, hein… Je mis mes mains dans les poches, insouciant. Les portraits qui étaient éveillés nous suivaient du regard, un peu intrigués. Nous étions presque arrivés. Je connaissais presque tous les passages secrets de ce château, même si je savais que certains m’étaient inaccessibles. Nous arrivâmes alors devant un portrait qui était un peu plus grand que la jaune et noir. L’adolescent à l’intérieur me connaissait bien. J’empruntais et me cachais souvent dans ce qu’il se trouvait derrière. Je murmurai un petit Lumos et saluai d’un signe de tête mon complice de toujours. Celui-ci lança un regard méfiant à Luzia, mais je m’empressai de le rassurer.

« T’inquiète, je lui fais confiance. Elle gardera le secret. »

Il ne semblait pas trop convaincu, mais le tableau s’ouvrit, un peu à la façon de la Grosse Dame, sur un long couloir sombre. J’étais sûr que Luzia n’avait jamais entendu parler de ce passage. Je tournai ma tête vers elle, un grand sourire aux lèvres.

« J’te conseille d’allumer ta baguette. On y voit pas grand-chose, sinon. Je me décalai alors sur le côté. Après toi. »

Elle n’avait pas le choix. C’était ça ou elle allait être obligée de repartir. Moi, je savais ce que je faisais. Mais je savais que cette proposition la tentait fortement… Et qu’elle allait, à coup sûr, entrer dans ce passage secret.

Fiche de RP (c) Miss Yellow


Citation :
• 500 mots ▬ 2 dragées
• Sans le nom du perso ▬ 2 dragées

Total = 4 dragées
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PRÉFET POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

PRÉFET POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 673
| AVATARS / CRÉDITS : Astrid Bergès-Frisbey - Thida ♥
| SANG : Mêlé


MessageSujet: Re: Celui qui ne voulait pas être sage ~ Fabian Ven 21 Avr - 16:59

Mais que faisait-elle ? Pourvu que personne ne la surprît en compagnie du jeune Prewett, dont la réputation de fauteur de troubles n'était plus à faire – probablement que les seuls à pouvoir rivaliser avec le Gryffondor étaient peut-être les jeunes Maraudeurs... Pouvait-on retirer à un préfet ses charges en cours d'années ? Tout en continuant à suivre Fabian, Luzia se mordait les lèvres, inquiète à l'idée d'être attrapée en train d'explorer le château, la nuit.
En même temps, la perspective, justement, de franchir la ligne, était profondément excitante. Luzia avait toujours respecté les règles : elle obéissait à ses parents, faisait son travail scolaire en temps et en heure, se disputait rarement (et si oui, jamais très fort) avec ses camarades. Elle entendait ses parents parler des enfants de leurs collègues, dont certains étaient constamment dans la confrontation, à contredire les décisions parentales, à souffler le chaud et le froid rien que pour excéder les adultes. Luzia était sage, tranquille, tout à fait respectueuse. Ugo, son frère, avait été bien plus amateur de bêtises qu'elle.
Et pourtant, c'était bien elle qui suivait Fabian Prewett le long d'un couloir nocturne. Le visage du Gryffondor s'était assombri quand elle lui avait glissé que tout semblait facile pour lui. Son humeur lui rappela honteusement la tragédie qu'il vivait depuis l'été. Luzia rougit et eut un élan de compassion pour Fabian. Voulant lui dire quelque chose, elle ouvrit la bouche, mais les mots lui manquèrent et elle se ravisa. De toute manière, il était passé à autre chose, la charriant sur le fait qu'elle brisait le règlement.
Tu vois bien que c’est pas si difficile que ça, disait-il tout sourire.
La Préfète fautive soupira.
Pas si difficile, pas si difficile, je t'assure que je vais culpabiliser grave, après ça.

Elle imaginait déjà l'expression ahurie de Marlene, Maya et Hazel quand elle leur raconterait que, non seulement elle avait surpris Prewett hors du dortoir, mais en plus, loin d'empêcher ses méfaits, elle l'avait encouragé en le suivant. Les valeurs se perdaient. Une fois n'est pas coutume, songea l'Espagnole en suivant Fabian.
Ils arrivèrent devant un tableau, dont le sujet, un jeune garçon, la regarda d'un air septique. Fabian lui parla un peu, et le tableau pivota, découvrant un passage que Luzia ne connaissait pas. Bien-sûr que les légendes de passages secrets allaient bon train dans un lieu tel que Poudlard mais jamais la jeune fille n'avait imaginé pouvoir un jour en emprunter un. Le Gryffondor l'invita à allumer sa baguette et à passer en premier.
Ejem, hésita-t-elle une nouvelle fois en empruntant l'Espagnole, no sé si...
Elle regarda autour d'elle avant de tourner la tête vers le passage – antre béante et sombre qui semblait pouvoir l'avaler – et Fabian. Il avait un petit sourire en coin qui signifiait qu'il savait qu'elle allait accepter. Était-elle si prévisible ?
Soupirant et allumant sa baguette, Luzia se hissa sur ses bras, racla de sa bottine le mur de pierre et trouva une aspérité qui lui permit de se faufiler dans l'ouverture. Il y régnait une odeur de renfermé et d'humidité, mais le passage n'était pas aussi étroit qu'elle aurait pu l'imaginer. Il était possible d'avancer à quatre pattes sans craindre de se cogner la tête.
J'avance ?, fit-elle à Fabian qui entrait dans le passage à son tour.

Maintenant que les chances de croiser Picott étaient infimes, Luzia se sentait bien plus prompte à poursuivre le manquement du règlement...

Citation :
Faire un post de 500 mots (579 mots)

______________________________

On ne sait jamais qui l'on croisera
au prochain tournant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 334
| AVATARS / CRÉDITS : Hayden Christensen | by me
| SANG : Pur comme Prewett !


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un Doxy
| PATRONUS : Un Berger Suisse
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Celui qui ne voulait pas être sage ~ Fabian Ven 21 Avr - 21:26


Franchement, si on m’avait dit un jour que j’allais entraîner Luzia Ozores dans les couloirs de Poudlard, la nuit, au lieu qu’elle fasse son job de préfète, je vous aurais ri au nez. Parce que, Luzia quoi ! Genre la fille super droite dans ses bottes, n’enfreignant aucune règle, respectant tout au pied à la lettre, se confrontant rarement avec les autres… La liste était encore longue. Mais c’était une qualité que j’admirais, chez elle. Et pour que j’arrive à admirer quelqu’un.. Vous aurez compris. Luzia avait toute mon estime. Ce respect du règlement, c’était quelque chose je n’arrivais pas encore à saisir. Après tout, je ne devais pas être le seul élève qui l’avait brisé. Des élèves d’autres générations avaient dû agir même de manière beaucoup plus effrontée, même si j’estimais que je n’étais pas trop mal dans mon genre. Oh, allez, tous ces passages secrets n’avaient pas été construits pour rien, si ? Autant en profiter, sinon ils allaient moisir durant des siècles sans que personne n’en profite. Plutôt triste, comme idée.

«Pas si difficile, pas si difficile, je t'assure que je vais culpabiliser grave, après ça. »

Je lui lançai un regard taquin. Pour sûr, je la croyais. Là, elle se contentait de me suivre et de rire à mes idioties, mais après, en réfléchissant à ce qu’il s’était passé, se morfondrait en se disant que non, elle n’avait jamais pu faire une chose pareille. Et pourtant, si. Luzia Ozores suivait le légendaire Fabian Prewett dans ses aventures nocturnes au sein du château. C’était un truc à raconter à mes enfants, plus tard. Comment j’avais réussi à pervertir la préfète la plus sage de tout Poudlard. Un exploit. Il allait falloir qu’ils en prennent de la graine s’ils voulaient être dignes de porter le nom des Prewett.

« Et après quoi ? J’suis sûr que ça te donnera envie de recommencer. Une fois qu’on y goûte, difficile de résister. Je sais de quoi je parle, » terminai-je, le sourire aux lèvres.

Je ne me souvenais même plus comment j’avais commencé. Mais en tout cas, cet esprit de tête brûlée était resté depuis ma naissance, je pense. Déjà tout petit, je m’amusais à me cacher dans les moindres recoins de la maison pour ma mère ne me trouve pas. Bon, au final, Gideon finissait par me mettre la main dessus en me grondant, et pourtant je n’avais jamais pris tout ça au sérieux. Comme si… Comme si ma vie entière n’avait été qu’une blague, qu’un vaste terrain de jeu où je pouvais me permettre mille et une choses. Ça ne devait pas être trop différent pour les autres.
Nous arrivâmes alors devant un tableau que je connaissais par cœur, pour l’avoir maintes et maintes fois utilisé. Quelques mots, un regard confiant, et mon ami en peinture fit pivoter son portrait pour faire découvrir le passage secret qu’il cachait. J’esquissai un fin sourire. Tout ceci m’était familier. Le nombre de fois où je m’étais caché ici avec Moran, Nia et Dowey… Je ne les comptais même plus.
Je me tournai vers la préfète en lui conseillant d’allumer sa baguette. La blairelle sembla hésiter encore, parlant en espagnol –langue que je ne connaissais que très peu- et finit par se décider. Elle l’alluma et, après quelques efforts, fini par se glisser dans l’ouverture. Une fois que la jeune sorcière disparut, je regardai autour de moi afin d’être sûr que personne ne nous suivait, et fit de même, refermant la « porte » derrière moi. J’agitai ma baguette qui s’alluma, et découvrit ma camarade à quatre pattes. Bon, c’est vrai que le passage n’était pas des plus confortables, mais ça allait être mieux après.

« J'avance ? »

Derrière elle, je souriais, plutôt content d’entraîner quelqu’un d’aussi innocent dans une telle péripétie. Je n’avais pas du tout imaginé ma soirée ainsi.

« Attends, laisse-moi passer. »

Je me fis tout fin pour aller devant elle. Après tout, j’étais le guide ici, non ? Celui qui s’y connaissait le mieux. Les passages secrets, c’était mon truc. Je connaissais bien le coin.

« Suis-moi. »

Je commençai alors à avancer. On entendait nos respirations et le glissement de nos genoux sur le sol. Les lumières de nos baguettes vacillaient un peu, et le chemin semblait sans fin. Mais au bout d’un moment, l’espace se faisait un peu plus large et on pouvait presque circuler en étant accroupi. Nous y étions presque. L’espace au-dessus de nos têtes était maintenant beaucoup plus grand et, une fois que je le pus, je me levai en me retournant et en tendant à Luzia pour l’inviter à faire de même.

« On est presque arrivé, » annonçai-je sans trop en dire.

Mettre l’eau à la bouche des gens. Ça, je savais faire. Garder l’effet de surprise. Sans attendre, je continuai notre petite marche. Il ne faisait ni trop chaud, ni trop froid. L’air était simplement un peu humide et ça sentait le renfermé, mais c’était plus que supportable. Et puis, j’étais habitué. Peut-être pas elle, mais elle allait s’y faire.
C’est alors que le tunnel prit fin… Sur un carrefour. Nous avions débouché à l’endroit exact où j’avais prévu d’aller. Que ce soit à notre gauche, à notre droite, devant nous, il y avait une multitude d’autres petits tunnels et passages secrets qui menaient à d’autres endroits du château, cachés derrière un tableau ou bien derrière une armoire. Certains étaient tout simplement déguisés en portes condamnées qui, en réalité, ne cachaient rien de bien dangereux.
Je fis un tour sur moi-même en observant tous ces chemins, le sourire aux lèvre, puis m’arrêtai face à Luzia.

« Alors ? T’en dis quoi ? »

J’étais sûr qu’elle n’en revenait pas. Après tout, quand on restait bien sagement derrière toutes ces règles et ces obligations, on ratait des choses vraiment cools. Je ne regrettais absolument pas tout ce que j’avais vécu dans ce château. Les bonnes comme les mauvaises choses. Qui aurait pu se douter un seul instant que le nombre exorbitant de passages secrets dépassait de loin celui des élèves présents ? Vu l’immensité du château, il était fort probable que même moi, en sept ans, je n’aie pas eu la chance de tous les découvrir. C’était ça, aussi, le mystère de Poudlard.

Fiche de RP (c) Miss Yellow


Citation :
• 1000 mots ▬ 4 dragées
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PRÉFET POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

PRÉFET POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 673
| AVATARS / CRÉDITS : Astrid Bergès-Frisbey - Thida ♥
| SANG : Mêlé


MessageSujet: Re: Celui qui ne voulait pas être sage ~ Fabian Dim 30 Avr - 16:40

À présent, seules les lueurs qui fusaient de leur baguette permettaient d'éclairer le sombre passage. Fabian venait de refermer le tableau derrière lui, les coupant du monde extérieur. Luzia frissonna, mais davantage sous l'effet du froid que de la peur. Ils n'avaient aucune chance de tomber sur Picott et Fabian, qui était âgé de deux ans de plus qu'elle, lui faisait l'effet d'une protection sans faille.
Il demanda à passer devant, et la Poufsouffle se colla à la paroi de pierre pour le laisser passer - c'était mieux s'il ouvrait la voie, non ? C'est donc en silence qu'ils entamèrent l'exploration du passage, silence uniquement troublé par le raclement leurs genoux et leurs chaussures sur la poussière du sol. Luzia aurait voulu lui demander où ils allaient, mais elle se ravisa, songeant qu'elle le saurait bien assez tôt.

D'ailleurs, le passage s'élargissait, rendant plus simple leur progression. Le jeune Prewett prévint qu'ils y étaient presque. Quelques mètres plus loin, il s'arrêta et se tourna vers Luzia. Cette dernière, levant le bras, éclaira ce qui était un carrefour, avec différents boyaux dont les extrémités étaient avalées par l'obscurité.
Alors ? T’en dis quoi ? demanda le jeune homme avec un sourire.

Luzia se rendait compte d'une chose : il y avait deux mondes parallèles à Poudlard. Celui qu'elle utilisait tous les jours, et puis le monde caché, mais tout aussi complexe.
Ce sont d'autres passages secrets ? demanda-t-elle, bien qu'elle sût déjà la réponse.
Son regard parcourut une autre fois le dédale de chemins qui s'offrait à leur vue.
Tu les connais tous ?

La voilà suspicieuse.
Il ne faudrait pas se perdre, ajouta-t-elle en sentant son ardeur reculer.

______________________________

On ne sait jamais qui l'on croisera
au prochain tournant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 334
| AVATARS / CRÉDITS : Hayden Christensen | by me
| SANG : Pur comme Prewett !


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un Doxy
| PATRONUS : Un Berger Suisse
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Celui qui ne voulait pas être sage ~ Fabian Mer 3 Mai - 17:10


Tous ces passages secrets, je les avais découverts au milieu de ma première année. Et oui, déjà à cet âge-là, j’étais un vrai petit chenapan. Et depuis, je ne pouvais m’en passer ne serait-ce quelques jours. Je les empruntais systématiquement, mais la nuit, en général. De jour, il y avait beaucoup trop de monde qui risquait de me surprendre, et je tenais à ce que ces tunnels restent secrets le plus longtemps possible avant qu’on les condamne. Car il ne fallait pas qu’ils soient bouchés ou interdits. Beaucoup trop de générations allaient rater quelque chose, après.
Luzia regardait autour d’elle. Elle devait sûrement ne pas en croire ses yeux. Ça devait être la première personne à qui je faisais découvrir leur existence, en sept années passées dans le château. Et ce n’était pas n’importe qui. Une préfète Pouffy, en plus. Un véritable exploit que j’allais garder précieusement dans un coin de ma tête, je pense.

« Ce sont d'autres passages secrets ? »

À ces mots, mon sourire s’élargit. J’étais persuadé que Luzia connaissait ma réponse mais qu’elle voulait l’entendre de ma propre bouche. Je me grattai l’arrière du crâne tout en maintenant la lumière allumée.

« Et ouais !
-Tu les connais tous ? »

À mon tour, je parcourus des yeux toutes les galeries qui s’offraient à nous. Je ne sais pas combien il y avait de passages secrets, à Poudlard. Des dizaines, des centaines, des millions peut-être ! L’école était tellement immense qu’il était impossible de vraiment le savoir. C’était ça qui faisait tout son charme et toute sa magie, après tout. Mais je pense qu’en sept ans, j’en avais découvert pas mal. Plus de la moitié, ça c’était sûr. Quand on regardait le nombre de nuits que j’avais passé en-dehors du dortoir pour partir en exploration… Je les comptais même plus.

« Pas tous. Le château est tellement grand, ça serait impossible de tous les connaître ! Mais je pense que j’en connais assez pour ne pas m’y perdre. »

Seulement, Luzia avait l’air un peu sceptique. Je la comprenais. En même temps, suivre le plus casse-cou de tout Poudlard dans des tunnels sombres à l’odeur de léger renfermé… Il y avait de quoi ne pas être vraiment rassuré. Mais j’étais un lion, par Merlin ! Qui disait lion, ne disais pas forcément abruti, hein ! C’était souvent le cliché qu’on nous attribuait. On fonçait la tête baissée sans réfléchir, tout ce qu’on voulait c’était de l’action et pas de la théorie –vrai sur ce dernier point. Malheureusement, ou heureusement, je ne savais pas trop, les élèves de Gryffondor étaient capables de penser un petit peu ! Ainsi, lorsqu’elle annonça qu’il valait mieux ne pas se perdre, je lui fis signe de voir vers moi en éclairant une des parois d’un tunnel. FP. Une marque était inscrite sur le mur ainsi que des centaines d’autres. DS. MP. GO. Ceux-là, c’étaient ceux du groupe avec qui on explorait les tunnels. Dowey. Moran. Gardenia. Mais bon, je n’allais pas les vendre, non plus !

« On laisse toujours une trace derrière nous, peu importe où l’on va. Fais-moi confiance. »

Je m’étirai un instant, comme un lion paresseux après une bonne sieste.

« N’empêche que t’es la première préfète que je réussis à emmener dans les passages secrets ! Je pourrai partir de Poudlard avec cette petite fierté, » ajoutai-je en lui faisant un clin d’œil.

Encore quelques mois et ça y était. Fini Poudlard. Adieu tous les passages secrets, les couloirs, la Grande Salle. Adieu les dortoirs et le feu rassurant de la Salle Commune. Adieu les cours ennuyants, adieu les abrutis. Bonjour la vie réelle.

Fiche de RP (c) Miss Yellow



Citation :
• 500 mots ▬ 2 dragées ▬ Sans le nom du personnage ▬ 2 dragées
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PRÉFET POUFSOUFFLE
Les actes non les paroles font la loyauté.

PRÉFET POUFSOUFFLELes actes non les paroles font la loyauté.
| HIBOUX POSTÉS : 673
| AVATARS / CRÉDITS : Astrid Bergès-Frisbey - Thida ♥
| SANG : Mêlé


MessageSujet: Re: Celui qui ne voulait pas être sage ~ Fabian Sam 20 Mai - 20:55

La réticence de Luzia amusait clairement Prewett, dont le sourire ne perdait pas de son éclat. Oui, il s'agissait bien d'autres passages secrets. C'était stupéfiant ! Luzia arrondit la bouche, trop estomaquée pour laisser un quelconque son en sortir.

Fabian dirigea sa baguette vers une des parois des murs, éclairant ce que la jeune Poufsouffle prit d'abord pour des dessins. Plissant les yeux, elle s'approcha. Il s'agissait en fait d'initiales gravées à même la pierre, probablement par les élèves qui étaient passés par là. Elle eut un sourire.
Certains ont laissé leur nom, on dirait, fit-elle en effleurant de l'index un couple de lettres.
N’empêche que t’es la première préfète que je réussis à emmener dans les passages secrets, fanfaronna le Gryffondor. Je pourrai partir de Poudlard avec cette petite fierté.

Luzia eut un petit rire.
Je pourrais t'accuser de m'avoir débauchée, c'est vrai.
Mais, si elle avait refusé la promenade, elle serait passée à côté de quelque chose, non ? Là, elle avait de quoi bavarder avec les filles le lendemain. Elles n'en croiraient pas leurs oreilles. Surtout que Marlene passait pour la tête brûlée de la bande depuis qu'elle s'était introduite dans la réserve d'ingrédients avec Sirius Black (et ce sans dommage).

Elle se tourna de nouveau vers les inscriptions. Il y en avait un certain nombre, mais la lumière de leurs baguettes ne parvenait pas à tout éclairer.
Je les connais, s'enquit Luzia, ou bien ce sont des élèves d'autres générations ?

Elle trouvait quelque chose de poétique au fait de laisser ses initiales ici, de cette manière, comme un témoignage pour ceux qui viendraient après, bien après.

Citation :
Désolée pour le retard --'

______________________________

On ne sait jamais qui l'on croisera
au prochain tournant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



COTÉ DU BIEN
On n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.

COTÉ DU BIENOn n'emporte avec soi que le bien qu'on a fait.
| HIBOUX POSTÉS : 334
| AVATARS / CRÉDITS : Hayden Christensen | by me
| SANG : Pur comme Prewett !


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Un Doxy
| PATRONUS : Un Berger Suisse
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Celui qui ne voulait pas être sage ~ Fabian Mer 24 Mai - 14:46


Il me restait encore tellement à faire dans ce château. Tellement à faire, et pourtant j’avais l’impression d’avoir fait tout ce que j’avais pu. Excepté cette année, je n’en avais pas passée une seule sans me marrer, sans rester sérieux. Mes années à Poudlard… Avaient sûrement été les meilleures de ma vie. Qui sait, un jour j’allais peut-être raconter toutes mes histoires à mes enfants ? Si j’en avais ou plutôt, si je devenais responsable entre-temps ! J’allais quitter l’école, il fallait bien que je sois un minimum adulte, non ?

« Je pourrais t'accuser de m'avoir débauchée, c'est vrai. »

Je levai les yeux au ciel –ou au plafond, plutôt- et lui lançai un sourire taquin. Vraiment ? Je savais qu’elle ne le ferait jamais. C’était une Pouffy, et les Pouffy ne balançaient jamais les autres. Sauf ceux qu’ils n’aimaient pas, et encore. Ils étaient gentils, trop gentils. Voire niais. Suffisait de voir Ewan ! Ou même Gabin ! Alors eux, ils étaient le cliché type de l’image ringarde que se trimballaient les blaireaux. Et dire que Gabin était mon ami… Par Merlin… Nan, je rigole. Il y avait des gens cools et bien, à Poufsouffle. Mon pote Dowey, par exemple. Comment l’oublier ? Sa bouille allait sacrément me manquer quand j’allais partir. Lilah, aussi. Peut-être même bien Luzia, même si je ne la connaissais pas trop. Je la trouvais attachante, avec son air innocent.

« Tu le feras pas Ozores, avoue que cette découverte te plaît. »

L’élève n’était pas sans savoir que Poudlard renfermait bien des secrets, les passages secrets y compris, mais avait-elle songé une seule fois qu’elle allait pouvoir en profiter au moins une fois dans sa vie ? Qui sait si elle  n’allait pas recommencer, l’année prochaine ?
Nous nous étions approchés des parois des tunnels pour y voir des inscriptions. Des initiales, de simples mots, des flèches, des cœurs, il y avait de tout. Le mur des souvenirs. Il y en avait un peu partout, des marques comme ça.

« Je les connais ou bien ce sont des élèves d'autres générations ? »

Très bonne question. Sans attendre, je pointai ma baguette sur mes initiales. FP.

« Là, c’est moi. »

Autour de moi se trouvaient les initiales de notre groupe. Dowey. Moran. Nia. Mais il y en avait une centaine d’autres ! D’un geste du bras, j’éclairai le reste de la paroi avec un regard brillant.

« Celles-là étaient présentes bien avant notre arrivée à Poudlard. C’est dingue ! T’imagine ça ? Il y avait des gens comme moi qui, eux aussi, empruntaient les passages secrets ! Après quelques secondes de réflexion. Ce sont un peu comme des légendes, des héros perdus. Nous aussi on sera des légendes pour les générations suivantes, ça en jette ! »

Alors que Luzia allait répondre, j’entendis un bruit provenir d’un des tunnels. Comme un écho, un bruit de fond. Je posai mon index sur mes lèvres pour indiquer à la préfète de se taire et fit face au tunnel dont provenaient les bruits. Je ne savais pas qui venait en notre direction, mais la personne ne m’avait pas l’air hostile.

« Qui est là ? » lançai-je, baguette pointée en avant.

Fiche de RP (c) Miss Yellow


Citation :
Momo, à toi de jouer Firee

• 500 mots ▬ 2 dragées ▬ Sans le nom du perso ▬ 2 dragées
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



PRÉFET SERPENTARD
Mieux vaut ruse que force.

PRÉFET SERPENTARDMieux vaut ruse que force.
| HIBOUX POSTÉS : 654
| AVATARS / CRÉDITS : Xavier Dolan by puit sans fond ♥
| SANG : ♣ Pur


Caractéristique du sorcier
| EPOUVANTARD : Mon oncle mort.
| PATRONUS : Une pie bavarde
| POINTS DE COMPÉTENCE :

MessageSujet: Re: Celui qui ne voulait pas être sage ~ Fabian Mer 24 Mai - 22:32

Moran était un peu perturbé. Disons qu’il avait l’esprit assez occupé. Après avoir racompagné Gardenia jusqu’à sa salle commune, il avait lui-même prit le chemin de la sienne, l’esprit encore hanté des dizaines de questions qu’avait soulevé leur entrevue. C’est qu’ils s’étaient parlés pour la première fois depuis plusieurs mois et que forcément ça ne c’était pas très bien passé. La mort de la mère de la jeune femme l’a rendait incroyablement instable émotionnellement, donc forcément, le Serpentard en avait prit pour son grade. Il ne lui en voulait pas. Le préfet voulait vite rentrer à sa salle. Il voulait dormir parce que la Serdaigle avait le don de l’épuiser.
Moran forcément, n’avait pas fait sa ronde entièrement. C’était une chance que Luzia ne l’ai pas croisé, elle aurait pu lui taper sur les doigts. Cette pensée lui redonna le sourire, tandis qu’il passait derrière un portrait qui le salua bien mollement. Le jeune homme était désolé de l’avoir tiré de son sommeil pour raccourcir son chemin, mais il n’avait vraiment pas la volonté de passer par plusieurs couloirs pour redescendre aux cachots. Le bout de sa baguette illuminé, le garçon commença son aventure à travers le tunnel qu’il avait emprunté des dizaines de fois avec Dowey, Fabian et bien sûr Gardenia. Les parois étaient humides, mais il ne comptait pas rester des années, là. C’est avec un bâillement qu’il s’arrêta brusquement en entendant des voix, au bout de la galerie. Alerte, il ne bougea pas pendant quelques secondes, et éteignit sa baguette pour continuer presque à l’aveugle. Heureusement, il ne faisait pas complètement sombre.

Au bout d’un moment, ce fut la voix diablement familière de Fabian Prewett qui résonna en demandant de qui il s’agissait. Tout sourire, le jeune Powell s’approcha un peu plus vite, et alluma finalement sa baguette : « Fabinou ! Ce n’est pas vraiment une sur… ». Il se coupa net en constatant que Luzia Ozores, à qui il pensait justement précédemment, était à ses côtés. Ah bah si. Quelle surprise ! Ses yeux sombres firent plusieurs fois le chemin entre le garçon et la fille en face de lui. Finalement, son regard un peu ébahi s’arrêta sur la Poufsouffle, avant de reprendre : « Tu serais donc moins sage que je ne le pensais, Luzia ! » s’exclama-t-il en créditant Fabian d’une tape dans le dos, en signe de salut.  Autour d’eux, sur les murs, étaient inscrits des initiales. Il jeta un coup d’œil nostalgique à ses propres initiales, griffonnées avec une pierre trouvée par terre un jour, en pleine nuit. « Tu ne voudrais pas inscrire tes propres initiales, par le plus grand des hasards ? » demanda finalement Moran à Luzia d’un air malicieux. Il avait eu raison donc de passer par là pour rentrer. A Poudlard, nous n’étions jamais à l’abri de faire de drôle de surprises. Et le Serpentard se disait que la Poufsouffle avait dû être une surprise pour le septième année en face de lui. Mais qu’il ai réussi à la traîner ici… Cela relevait de l’exploit et l’écossais était fier du Gryffondor en face de lui. Ainsi, la jeune fille était la preuve que même la plus sage des personnes pouvait être influencée par le plus téméraire des jeunes hommes.



Dragées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Celui qui ne voulait pas être sage ~ Fabian

Revenir en haut Aller en bas

Celui qui ne voulait pas être sage ~ Fabian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» C'est un père sage celui qui connaît son propre enfant [Terminé]
» Les Conseils d'un Sage
» Seul et sage pensée!
» [Yuki] ... Comme celui qui conquit la toison...
» Le Présage....[LIBRE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au temps des Maraudeurs :: Hors-jeu :: La pensine :: 
Les oubliettes
 :: 
Les souvenirs de Poudlard
-